Partagez | 
 

 Me surveiller ? Moi ? [Shemesh, Chirai et Duum]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Shemesh Perditio
Shemesh Perditio
Autres Races
Féminin Age : 16
Date d'inscription : 07/05/2018
Nombre de messages : 110
Bon ou mauvais ? : Héréditairement Mauvaise
Zénies : 1160

Techniques
Techniques illimitées : Obélisque / Barrières du Karma / Création
Techniques 3/combat : Douze Plaies / Transformation
Techniques 1/combat : Cataclysme

MessageSujet: Me surveiller ? Moi ? [Shemesh, Chirai et Duum]   Ven 8 Mar 2019 - 18:29
On pourrait s'attendre à ce qu'un harem soit un lieu très populaire chez les lieutenants d'un empire belliqueux comme celui des Cold, mais que nenni. Shemesh eut l'impression d'être la première à y mettre pied depuis belle lurette, comme si personne n’y était venu depuis la conquête de la planète. À quoi est-ce que cet amas d’hommes et de femmes peu vêtus et dont les traits s’approchaient du summum de l’attractivité physique servait donc ? À rien. Quel dommage ! L’inquisitrice était censée rejoindre un sous-sol placé aux alentours de cette maison close, mais avait préféré passer une demi-heure ou deux à l’intérieur du bâtiment offrant le service le moins utilisé de cette planète, après avoir dit à Duum de l’attendre à l’extérieur. À l’aide de ses pouvoirs, elle avait construit sous ses yeux une console de jeu pour le faire patienter, contenant comme application vidéoludique un programme connu sous le nom de… “Cooking Mama”. Comment avait-elle pu créer en entier un jeu vidéo sans avoir montré un véritable intérêt dans ce genre de hobby ? Et bien, elle devait probablement nous cacher quelque chose. Mais qu’importe. Elle sortit bientôt de l’édifice joliment décoré toute propre et détendue, dans son habituelle robe. Il était probable qu’elle avait isolé une danseuse ou deux dans les toilettes pour les éventrer violemment après avoir profité des services habituels d’un tel endroit, mais décrire ce genre d’évènements pouvait devenir redondant avec un individu aussi psychotique que la belle et violente à la peau bleue. Ses cheveux encore humides séchèrent rapidement une fois exposés au puissant soleil d’Héra. Elle avait un sourire sur son visage qui semblait apaisant. Presque capable de cacher sa véritable nature. C’était un visage que l’on pourrait observer sur l’entité la plus bienveillante possible. Mais cela ne dura pas : une alarme se mit à sonner, provenant du siège qui la transportait. Visiblement, ils étaient en retard.

”Duum, viens. il nous faut partir.”

La salle de réunion était sous le bâtiment, accessible à travers un passage secret que l’on croirait impossible à associer à une architecture aussi rustique. Posant sa main sur une brique parmi d’autres, la déesse du mal fit se déclencher un léger tremblement de terre, accompagnant l’apparition d’un tunnel sous le sable. Ce tunnel menait à une salle de réunion peu connue de la population, utilisée uniquement par les membres assez haut placés de l’empire Cold. Il a été construit dans les environs afin que les lieutenants puissent probablement profiter des jouvencelles qui habitaient l’attraction principale des lieux. Mais cela n’avait plus beaucoup d’importance : l’inquisitrice ainsi que son fidèle Majin qu’elle considérait comme son toutou personnel s’étaient retrouvés dans une grande salle qui n’avait pour la décorer qu’une table, quelques chaises, et une prise électrique. S’il y avait torture à faire, elle pourrait utiliser les outils qui se trouvaient dans son Obélisque, après tout. Mais pour l’instant, elle attendait tout simplement celle qu’elle devait rencontrer. Une certaine Chirai, alien à la peau verte et une assez jolie tête. Un magnifique bout de viande qui demandait à être dévoré. Par elle ou bien par Duum, ça… il fallait voir.
Duum
Duum
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 21/01/2019
Nombre de messages : 18
Bon ou mauvais ? : neutre
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Grosse Patate / Grande Pêche / Döner Special
Techniques 3/combat : Régénération / Wata Kashi-hô
Techniques 1/combat : Provocation Parfaite

MessageSujet: Re: Me surveiller ? Moi ? [Shemesh, Chirai et Duum]   Sam 9 Mar 2019 - 21:27
L'arrivée du petit curieux au sombrero douteux aurait pu être source d'amusement, entre sa peau en pâte rose, ainsi que sa bouche bée de laquelle s'échappaient moult exclamations enfantines, ce à chaque fois que sa tête se tournait mécaniquement vers à peu près tout ce qui bougeait ou faisait du bruit. Mais c'était sans compter sur qui complétait le duo: de nombreuses personnes étaient capables de reconnaître l'appartenance de l'inquisitrice en fauteuil volant; aussi, suivant leur exemple, la majorité des autochtones choisirent de maintenir leurs distances.

Pour Duum, c'était le plein de nouvelles informations. Shemesh l'avait amené sur sa planète, vu que quasiment tout le monde avait la peau bleue comme elle. Pour ses cheveux blancs par rapport aux autres tous oranges, elle devait juste être vielle. Aussi, la plupart des gens portaient des vêtements pas si éloigné de ceux du Majin (le genre clair et ample), fort différemment et en bien plus petite quantité que sa contractante. Mais bon, si elle devait voyager dans des coins remplis de méchants, normal de porter des trucs solides et d'avoir une coque volante en métal. C'était bien une gentille!

Elle avait eu à faire dans un bâtiment en particulier, et avait dit au petit démon d'attendre dehors avec un appareil bizarre qui était sensé enseigner la cuisine en jouant! "Chouette!" avait-il remarqué avec un sourire à pleine dents, avant de se lancer dedans.

Un temps indéterminé plus tard, Shemesh reparu et l'invita de nouveau à la suivre: "Duum, viens. Il nous faut partir.
-J'arrive" Répondit-il, immédiatement. Il s'approcha et lui rendit la console de jeu, grillée. "Et tiens, j'ai fini. C'était nul. La dame elle dit n'importe quoi." Étonnamment si on se fie aux apparences, le Majin avait tout exécuté en un temps plus que record, comme l'indiquait les notes du fichier de sauvegarde. Cependant, c'était tout à fait normal, car ça n'avait été ni plus ni moins qu'un face-à-face entre un ordinateur quantique et une simulation binaire. Sauf que là, le premier avait fini par utiliser son ki pour faire taire le second en cramant ses circuits, et ainsi l'empêcher de répandre des calomnies.

La compagnie longea la boucherie jusqu'à s'arrêter devant une façade en particulier. Pourquoi une boucherie tout d'un coup? Et bien l'inquisitrice en était sortie avec cette caractéristique odeur de sang sur elle, quoique toute légère.
En tout cas, elle appuya sur une dalle secrète qui fit s'ouvrir un passage dans le sol! Duum s'était totalement attendu à une porte, aussi se retrouva-t-il les "sourcils" comiquement levés d'incrédulité face à une entrée aussi peu pratique.
Ce qui ne l'empêcha pas de descendre dans le tunnel jusqu'à l'austère salle de réunion. Une fois parcourue (ou plutôt inspectée) rapidement, le démon rose s'étira en concluant: "Peeeer-sonne!" Avant de se laisser tomber droit dans un des sièges et se balancer avec comme un pendule.
Chirai
Chirai
Féminin Age : 25
Date d'inscription : 08/02/2019
Nombre de messages : 34
Bon ou mauvais ? : Neutre

Techniques
Techniques illimitées : Tirs laser de minis Kikoha verts (arme)
Techniques 3/combat :
Techniques 1/combat :

MessageSujet: Re: Me surveiller ? Moi ? [Shemesh, Chirai et Duum]   Lun 11 Mar 2019 - 18:05



Chirai donna ses quelques zénis restant à l’infirmière qui venait de lui remettre les côtes en place et d’entourer son crâne d’un large bandage. Malgré son grade de sergente,  ses ressources financières ne lui permettaient pas de se soigner à l’aide des cuves, alors elle avait opté pour la méthode traditionnelle. Alors qu’elle venait d’engloutir des cachetons contre la douleur, elle reçut un message lui indiquant qu’elle avait rendez-vous avec  Shemesh et son acolyte. Elle souffla de mécontentement et sortit de l’aile médicale pour suivre le radar d’un œil vitreux. D’un geste gauche elle ajusta son scooter à la vitre brisée sur son oreille et se mit à déambuler d’une démarche boiteuse. Etrangement le chemin passait au travers du harem. Ce qui ne la traumatisa pas plus que d’ordinaire, au contraire, elle s’attarda même sur la contemplation d’un couple vêtu de voilages transparents. L’homme caressait les cheveux de la demoiselle d’une main experte, tandis que l’autre s’attardait sur ses anches… Chirai souffla de nouveau.

Eux ils étaient tranquilles, pensa-t-elle, pas comme ce groupe d’a côté qui faisait tout ce bruit là en grognant en se giflant etc… non y’avais pas à dire, la relation de couple ça l’inspirait vraiment plus. Oh et puis zut hein, même dans un endroit pareil personne ne la remarquait avec son petit minois vert, alors à quoi bon espérer comme ça ? Et puis en y réfléchissant, ce n’était pas un chef pareil qu’elle pourrait être autorisée à fonder pareil relation… le charnel et l’émotionnel pourquoi pas… mais pas pour le moment… et pas dans cet état-là. Trainant les pieds, elle se dirigea vers la source du signal sans plus de convictions. Quel était donc l’abruti qui lui avait pris ce rendez-vous avec cette charmante collègue ? Ce ne sont pas des manières de faire ! Comment elle va se débrouiller maintenant pour sa mission ?!

Chirai passa la porte, la claqua derrière elle tandis qu’une voix masculine terminait son mot, puis sans demander son reste, elle s’effondra sur le fauteuil le plus proche, autrement dit, celui à côté du Majin… portant un… étrange chapeau. Chirai plissa les yeux, puis sourit et leva un bras bandé en guise de salut.

-Hey salut vous deux. Excusez ma dégaine, j’ai eu quelques soucis d’ordre… disons médical. Bon je suppose que si vous êtes venu ici aujourd’hui c’est que vous en connaissez la raison.

Un long silence marqua la fin de sa phrase, tandis qu’elle observa tour à tour les deux individus. Quelle peau époustouflante, se dit-elle au bout d’un moment en fixant la jeune femme… et quelle chevelure !! Il y avait de quoi être jalouse.

-Je suis en quelques sorte la chargée de relation au sein de ce que l’on appellera ‘’l’entreprise’’. Et je viens prendre la température. Dites-moi tous les deux, sincèrement comment ça se passe pour vous ? Toi, en tant que femme, et toi en tant que… que jeune homme ?
Shemesh Perditio
Shemesh Perditio
Autres Races
Féminin Age : 16
Date d'inscription : 07/05/2018
Nombre de messages : 110
Bon ou mauvais ? : Héréditairement Mauvaise
Zénies : 1160

Techniques
Techniques illimitées : Obélisque / Barrières du Karma / Création
Techniques 3/combat : Douze Plaies / Transformation
Techniques 1/combat : Cataclysme

MessageSujet: Re: Me surveiller ? Moi ? [Shemesh, Chirai et Duum]   Mer 13 Mar 2019 - 0:53
“Quelle brute !” Voilà ce qui traversait l’esprit de l’inquisitrice Perditio alors qu’elle se focalisait sur la réparation de la console carbonisée par son petit animal de compagnie personnel. C’était un spectacle comparable à celui du maître d’un vilain toutou qui tentait de recoudre son doudou favori. Elle s’était attachée de façon excessive à son petit Majin personnel, et ce bien trop rapidement. Mais cela n’était pas grave. Elle aimait beaucoup la compagnie de cet être simplet qui n’avait aucune véritable considération pour elle. Il se comportait comme un chien, mais possédait le même regard qu’un chat quand il s’agissait de respecter les autres. Il était probable qu’il la laisserait tomber un jour, mais ce n’était pas vraiment grave. Shemesh s’attendait à répondre à son potentiel départ avec la froideur qui l’avait accompagnée durant toutes ces années. Cependant, elle n’était plus autant comparable à un pur concentré de malice et d’égo. Elle ne s’était pas ramollie au niveau de ses désirs sadiques de torture et de destruction, mais il lui semblait pouvoir être attirée par autre chose. Oh, ne mentons pas : elle avait déjà amené quelques troufions à l’apparence attirante dans ses quartiers personnels, pour se calmer les nerfs avant de couper court à leur vie. Ses pouvoirs de création lui permettaient de créer quelques réactions hormonales dans les corps de ses futurs partenaires, afin de pouvoir profiter des bonheurs du consentement de l’autre. Au final, elle avait fini par se creuser une petite réputation : celle d’une Cléopâtre qui invitait dans sa couche ses futures victimes, conscientes du sort qui les attendaient, mais incapables de résister à ses charmes. Et généralement, on pouvait entendre par les couinements gênants de la demoiselle à la peau bleue qu’il y aurait un cadavre à extirper de sa chambre le lendemain. Elle avait déjà tenté d’utiliser de tels pouvoirs de manipulation sur Duum, non pour abuser de lui mais pour s’assurer de sa loyauté. Il semblerait que son simple pouvoir de création ne suffisait pas. Peut-être qu’il lui faudrait mettre un peu plus d’énergie dans la chose.

”Il faut éviter de casser ce que l’on t’offre, Duum. Tu ne feras qu’attrister ceux qui t’aiment assez pour te faire des cadeaux.”

Quel vilain petit bonhomme devait-il être pour que ce soit Shemesh qui lui tienne ce genre de discours ! Que cela ne la distrait pas de l’arrivée de celle qui se devait de tenir une conversation avec la plus charmante des bourrelles. Son entrée en scène fut remarquable : boitante, manquant de se casser la figure sur chacune des dalles dont était composé le sol, et un regard typique des plus mauvais lendemains de soirée. Les yeux de Shemesh décidèrent donc de voguer dans la tête de cette Chirai au visage pansé. Un passé peu intéressant, une arrivée dans l’armée des Cold, un gain assez étonnant en grades multiples et variés… et quelques mots peu respectueux envers son grand empereur Freezer, amenant à quelques excès de violence de la part de son Dieu-Roi absolu. Quelle expérience fascinante cela devait-ce être, prendre ce cou si frêle et presser lentement mais sûrement la jugulaire à peine cachée par la gorge, voir les larmes monter aux yeux de sa victime et ses iris rouler vers le haut, observant l’âme qui tentait de quitter ce corps trop fragile. L’inquisitrice fut distraite pendant un instant, s’imaginant déjà ôter la vie de celle à qui elle devait probablement un certain respect. Au final, elle manqua presque de voir une information essentielle : la jolie petite dame à la peau verte avait été chargée de surveiller la déesse incarnée sous forme mortelle, une mission donnée par le Démon du Froid à l’égo démesuré. Rappelons-le : l’incroyablement humble divinité du mal et soleil ténébreux absolu Shemesh Perditio avait horreur des Narcisses, mais cela ne l’empêchait aucunement de se plier aux ordres du grand chef d’orchestre aux lèvres noires particulièrement prononcées. Cette espionne amatrice tenta de cacher ses véritables intentions derrière la récolte de ressentis sur le milieu du travail typique d’un syndicat assez benêt.

”Ma chère, laissez-moi vous répondre : mon cher compère Duum ici présent vient tout juste de nous rejoindre. Il n’a rencontré personne, et vous êtes même la toute première membre gradée de notre empire qui fait sa connaissance.”

Elle fit s’ouvrir la portière de son siège volant, laissant un petit escalier apparaître à ses pieds pour l’aider à descendre. Ses petons, seules parties de ses jambes visibles sous son ample robe, étaient, comme ses mains, couverts de bandelettes, à tel point que l’on pourrait se demander si ces lanières n’étaient pas le véritable composant de ses membres. Elle faisait la présentation de son acolyte tout en s’approchant de lui, avant de se pencher vers lui et de lui pincer les joues sans méchanceté. Sa conscience lui répétait qu’elle s’attachait excessivement à cet infâme tueur de Kaioshin, mais elle ne faisait que l’ignorer. Elle tourna son regard vers l’inspectrice, ses yeux demi-clos habituels accompagnaient un petit sourire à dents acérées.

”N’est-il pas mignon ?”

Elle fit attention à ne pas y aller trop fort et à ne pas faire durer son geste trop longtemps, afin de ne pas déplaire à son destructeur au visage et aux habitudes grotesques. Elle lui réajusta son sombrero, avant de s’approcher avec grâce et lenteur de Chirai, laissant ses cheveux magnifiques flotter au peu de vent qui se trouvait dans la pièce.

”Quant à moi, j’ai simplement rencontré le Roi Cold, qui m’a enrôlé dans cette armée en voyant mon talent dans certaines expertises. Mais cette robe ne fut pas son présent. Enfin, passons ce genre de détails...”

Elle se trouvait pile en face de la pauvre petite dame blessée. Faisant aisément plus d’une quinzaine de centimètres qu’elle en temps normal, elle finissait par la surplomber légèrement quand cette dernière se trouvait assise. Elle se pencha alors soudainement, plaquant sa main gauche contre le dossier du fauteuil, à côté du cou de la détective juvénile. Son visage s’était excessivement approché de celui de Chirai, approchant un regard qui avait complètement changé d’allure. Elle semblait fixer la mortelle jusque dans son âme. Laissant un instant de silence passer puis repartir, la face de la destructrice sévère mais pas grimaçante se contorsionna enfin pour permettre à sa bouche de laisser échapper des paroles d’un ton baignant dans la menace. Sa voix était trop basse pour que Duum puisse entendre, mais restait parfaitement audible aux oreilles de sa cible..

”... Nous savons toutes les deux que ta mission est de nuire à ma réputation au sein de cet empire. De prendre n’importe quel petit égarement et de le badigeonner sur le visage du mégalomane dont la peau dorée te mouille tel les oasis de cette planète. Alors, dis-moi, ma jolie, seras-tu encline à me faire un tout aussi beau rapport que ton minois, ou préfères-tu te faire l’inventeuse de la torture comme ennemie jurée ?”

Qu’est-ce qui passait par la tête de Shemesh à ce moment là ? Un mélange de haine et de désir de dominer. Peut-être même un désir tout court ?
Duum
Duum
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 21/01/2019
Nombre de messages : 18
Bon ou mauvais ? : neutre
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Grosse Patate / Grande Pêche / Döner Special
Techniques 3/combat : Régénération / Wata Kashi-hô
Techniques 1/combat : Provocation Parfaite

MessageSujet: Re: Me surveiller ? Moi ? [Shemesh, Chirai et Duum]   Jeu 14 Mar 2019 - 15:41
Duum jeta un coup d'œil à Shemesh pour voir si elle comptait s'occuper des explications, parce que bon, il n'avait pas grand chose à raconter. De toute façon elle avait pris la parole.

Il n'opéra pas de résistance particulière quand on lui étira les joues, et cessa juste son balancement pour fixer Chirai, à qui on le présentait. Par réflexe, le démon tira une longue langue bleue avec un grand: "Blaaaaah!" Et ouvrit large ses yeux rouge pour parfaire une grimace avec nul autre but que de laisser une impression vu que son nom avait déjà fuité.
Puis, quand les doigts cessèrent de pincer, il revint à son habituel air neutre, quoique plutôt joyeux, et salua avec entrain. Un: "Bonjour!" auquel il ajouta: "Moi j'ai battu une poule géante y a pas longtemps." car cela comptait comme s'étant "bien passé" dans le cadre de ce soit-disant "empire Cold", non?

Même si on savait à quelle terrible race il appartenait, impossible de le prendre au sérieux sur le moment, surtout avec une telle combinaison d'accoutrement et d'apparente innocence. Une bien étrange vision car contrastant fortement avec les terribles propos de l'inquisitrice, qui pouvaient sérieusement faire se demander comment la paire en était venue à se former.

Cerise sur le gâteau, le petit Majin intéressé par l'activité de la nouvelle venue demanda de nulle part en plein milieu de la menace: "Toi aussi t'es une larbin?"
Chirai
Chirai
Féminin Age : 25
Date d'inscription : 08/02/2019
Nombre de messages : 34
Bon ou mauvais ? : Neutre

Techniques
Techniques illimitées : Tirs laser de minis Kikoha verts (arme)
Techniques 3/combat :
Techniques 1/combat :

MessageSujet: Re: Me surveiller ? Moi ? [Shemesh, Chirai et Duum]   Ven 15 Mar 2019 - 9:23
Chirai n’en croyait pas ses oreilles. Comment le jeune Majin avait-il fait pour vivre jusqu’à maintenant sans croiser les autres soldats de Freezer ? Du moins sans en croiser d’aussi haut placés que l’humanoïde à la peau verte ? Ou peut-être étais-ce parce qu’il était nouveau dans le coin… La jeune femme fronça les sourcilles et croisa les bras comme prise dans une profonde réflexion. Son regard se perdit dans le vide avant de retrouver un semblant de conscience. Elle entendit un “clic” et observa son interlocutrice descendre de son siège. Pourquoi ces bandelettes ? Elle aussi s’était blessée lors d’une altercation ? Pourquoi ne pas lui poser la question plus tard...

Chirai se mit à glousser tendrement lorsqu’elle vit Shemesh tirer gentiment sur les joues de Duum qui pas plus dérangé, se mit à tirer la langue en faisant du bruit à la manière d’un enfant. Mais elle ne répondit pas tout de suite à sa question car l’humanoïde à la peau bleu poursuivit. Ah, se dit Chirai, là ça devenait intéressant. Elle ouvrit la petite sacoche fixée à sa ceinture et en sortit une plaque d’acrylique transparente bleu. Ses doigts malhabiles glissèrent à sa surface vers une zone d’allumage. La tablette s’illumina faiblement tandis que sa propriétaire commençait à pianoter dessus. Une flopée de caractères et de symboles inconnus apparurent à mesure que les doigts touchaient sa surface à la manière d’un langage codé dont seul Chirai avait le secret. Et pour le coup, même le Cold d’or aurait été incapable de comprendre ce qui s’affichait sur la surface d’acrylique.   Chirai leva les yeux lorsque son interlocutrice évoqua une robe… sans doute celle qu’elle portait actuellement, mais quel était le rapport avec…

Chirai papillona des yeux. Un bourdonnement se mit à lui tambouriner le crâne. Lorsqu’elle revint à elle, Chirai sentit une présence derrière son siège. Elle sentit aussi combien le regard de Shemesh était insistant et pénétrant, ce qui lui rappela son propre comportement quelques heures auparavant. Bien, elle avait un certain cran cette petite, se dit-elle en souriant. Lâchant sa tablette d’une main, elle pivota sur son siège et tapota amicalement la main de son interlocutrice, mettant fin à sa tentative de menace. Certes Chirai n’avait pas pour habitude de jouer sur son grade pour se faire comprendre, du moins elle détestait au plus haut point le faire, mais elle n’avait plus le choix.

-Bien, bien, bien… De un, tu as dû mal me comprendre, je ne suis pas ici tel un bête cafard prêt à TE faire du tort à toi et à ton adorable acolyte, d’ailleurs soit dit en passant j’aime beaucoup votre relation et j’ai hâte de voir vers quoi elle pourrait évoluer car vous avez un sacré potentiel de cohésion d’équipe et ce n’est pas le cas de tous le monde ici… Et de deux, j’ai certains accès qui me permettent d’agir à ma manière si tu vois ce que je veux dire Shemesh...

Elle rapprocha son visage sérieux mais tout de même amical de celui de la demoiselle aux longs cheveux blancs, elle en sentit même son souffle sur le visage. Sa main gantée brisa le lien qui l'unissait à celle de son interlocutrice et vint appuyer sur la pierre verte de son armure, logée sous sa poitrine. L’artéfact se mit à scintiller tout en émettant un bruit de réverbération, puis il s’éteignit. Chirai s’enfonça à nouveau dans le fauteuil.  

-Et je te dis ça pour te protéger car je ne voudrais pas que tu t’attire des désagréments avec celui qui donne les missions, mais je suis pistée. Que ce soit avec ma tenue, mes outils de travail, ou ne serait-ce que mon ki. S’il m’arrive quoi que ce soit il en sera informé dans la minute façon limier de compétition. Je suis pas Sergente pour faire jolie sur le papier, donc attention au ton que tu emploi s’te plaît. Ne tente rien qui pourrait se retourner contre toi ma belle, c’est lui qui cherche des preuves, moi je suis là pour rétablir la communication alors ne lui donne pas raison.

Dit-elle sur le ton de la sincérité tout en soutenant le regard de la demoiselle. Si elle voulait lire à travers son âme, et bien qu’elle le fasse, elle n’y verrait que la strict vérité et sincérité de la Sergente. Chirai se souvint alors que le Majin était intervenu un peu plus tôt, elle prit enfin le temps de lui accorder toute son attention, un sourir au lèvres, elle plongea ses yeux améthystes dans les rouges et noir du bonhomme rose. Elle lui tapota amicalement l’avant bras.

-Ah mon grand ça t’a bien raison ! Au moins tu en as conscience et ça fait déjà de toi une personne avec la tête bien remplie. Tu sais, tant qu’on est pas maître de soi-même, tant qu’on aura toujours quelqu’un de plus fort, de plus grand, de plus intelligent, ou pas, de plus haut placé, de plus beau, de plus sanguinaire par exemple, au dessus de nous… et ben on sera toujours le larbin de quelqu’un. Et moi, en tant que larbin, certes d’un autre rang, mais larbin quand même, j’aimerais faire en sorte que nos conditions de vie s’améliorent. On est là pour faire leur basses besognes, les petites choses que les hauts ne peuvent plus se permettre de faire parce qu’ils n’ont plus le temps, ou tout simplement parce que ça ne les intéressent pas, tu vois ? Sans nous les petites mains, ils ne pourraient pas tout faire.Je suis pas là pour vous mentir, vous menacer, vous nuir, non je suis là en amie car je recueil vos besoins, vos témoignages en tant que personne neutre, ça veut dire que je me positionne dans aucun camp pour laisser libre court à votre façon de penser, tu comprends Duum?  
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Me surveiller ? Moi ? [Shemesh, Chirai et Duum]   
 
Me surveiller ? Moi ? [Shemesh, Chirai et Duum]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Toujours penser à surveiller ses arrières"
» Une autre vision sur Jean-Jacques Dessalines. Reli istwa pou korije manti.
» Camp des Recrue 2015
» J'aime trop observer, surveiller les gens, tout savoir sur eux sans même qu'ils sachent qui je suis [En cours]
» 6 joueurs à surveiller au prochain repêchage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Hera :: Harem-