-22%
Le deal à ne pas rater :
Nike – Débardeur de running pour Femme
31 € 40 €
Voir le deal

Partagez
 

 L'heure des concessions. [PV : Poiko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Kaito Shan
Kaito Shan
Demi-Sayen
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 31/05/2016
Nombre de messages : 7625
Bon ou mauvais ? : Divinement Bon.
Zénies : 5 (1500 alliance)

Techniques
Techniques illimitées : ✞ Kaikai ✞ Magie du Temps ✞ Magie Kaïô-Shin ✞
Techniques 3/combat : ✞ Light Hawk Wings ✞ Volonté ✞
Techniques 1/combat : ✞ Kami no Ryuken Bakuhatsu ✞

L'heure des concessions. [PV : Poiko] Empty
MessageSujet: L'heure des concessions. [PV : Poiko]   L'heure des concessions. [PV : Poiko] ClockMer 16 Jan 2019 - 14:38
Depuis longtemps maintenant, Kaito n'avait pas été demander pour autre chose qu'une mission temporelle. Aujourd'hui, cela semblait bien différent ! En effet, Chronoa l'avait demander car apparemment, quelqu'un voulait lui parler. Encore dans ses pensées et sur le chemin, il sondait les énergies présentes... Et c'était celle de Kibitoshin ! Que voulait-il ? Impossible pour le guerrier divin de le savoir pour le moment. En tout cas, il s'était suffisamment perdu dans son esprit pour ne pas voir le temps passer et finalement arrivé à la crypte du temps bien plus rapidement. Une fois devant la porte, il ouvrait celle-ci de la main gauche, pénétrant dans le grand sanctuaire remplit de rouleaux du temps... Tirant sa révérence à Kibitoshin, il parlait directement. "Bonjour Kibitoshin-sama. Cela fait longtemps !" "Bonjour Kaito, en effet ! Je suis bien content de te voir. Si j'ai demander à Chronoa de te faire venir, ce n'est pas pour rien." "Oui ? Je vous écoutes." "Bien que tu ne sois plus affilié à l'Univers 7, j'aimerais te demander une faveur. Te souviens-tu de Poiko ?" "Poiko ?... Oui, il était vraiment intéressant. Son cœur est vraiment pur." "Eh bien, il y a de cela un petit moment, il avait disparu. Mais aujourd'hui, nous l'avons retrouvé. Il se trouve sur la planète Terre. J'aimerais que tu ailles le revoir pour essayé de comprendre la raison de son départ du KaîôShinKai."

Réfléchissant un instant, le jeune Dieu allait donner sa réponse. "J'accepte. Cela fait longtemps que je ne l'avais pas vue... Il va bien ?" "En tout cas, tout semble aller pour lui." Même si Kibitoshin n'avait pas l'air trop content après Poiko, ce qui était normal, Kaito avait eu un très bon souvenir avec lui. Et qui sait, il découvrira peut-être la raison de son départ du royaume des Dieux ! Et intérieurement, le guerrier du temps était vraiment heureux de pouvoir revoir son ancien camarade. "Je suis prêt à y aller." "Très bien. Allons-y." Posant sa main gauche sur l'épaule droite de son ainé, le duo se téléportait donc dans un Kaikai, rentrant rapidement à l'Univers 7... Ainsi, le groupe était désormais de retour à la maison... Là où tout avez commencer pour l'ancien apprenti de l'Ouest. Respirant à plein poumon l'odeur des plaines du royaume des Dieux, il souriait doucement, fermant les yeux en repensant au passé. La vie qu'il avait mener ici était quand même folle... Mais aujourd'hui, il servait une autre cause, même si jamais il ne laisserait le mal toucher à son monde. Après-tout, il ne touchait pas au temps ici. Il était né dans cet univers.

"Bien, Kaito, il se trouve aux alentours d'une grande montagne au nord. Je te laisse chercher son énergie."

"D'accord."

Sondant cette fois les énergies présentes sur la planète Terre, il avait trouvé celle qu'il cherchait. Le KI de l'apprenti Poiko... Se téléportant donc dans un Kaikai, il arrivait entre deux rochers sur un petit sentier, avançant doucement. Mais un problème se posait ! Il ne savait pas comment aborder la conversation avec son ancien ami. Peut-être qu'agir simplement et naturellement suffirait ? Après-tout, Kaito n'était pas du genre à faire des sermons, sauf si c'était nécessaire. Il n'en restait pas moins le Kaïô Shin du temps assistant de Chronoa. De ce fait, il ne pouvait pas non plus toujours agir de la manière la plus gentille ! Mais bon, là, c'était pour une autre mission que la protection du temps... C'était pour ramener un ami à la maison. Raclant sa gorge, le jeune homme souriait, affichant une expression amical à son confrère.

"Bonjour Poiko... Tu me reconnais ?"

Pour le moment, il n'avait pas besoin d'en dire plus. Seul le temps pourrait nous dire ce que cette rencontre allait donner. Au moins, maintenant il avait retrouvé la personne avec qui il s'était entendu le mieux pendant sa formation ! Dire que lorsqu'ils s'étaient rencontrer, Kaito n'était qu'un apprenti venant tout juste de gagner son titre d'aspirant. Et aujourd'hui, c'était un tout nouvel homme. Cette rencontre allait être un nouveau départ pour les deux Dieux. Mais aussi un moyen de rattraper le temps perdu entre eux...
Poiko
Poiko
Autres Races
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 23/10/2016
Nombre de messages : 105
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Kaikai - Création - Kiaï Gan
Techniques 3/combat : Kami Retsuzan - Kanashibari no jutsu
Techniques 1/combat : Jibaku

L'heure des concessions. [PV : Poiko] Empty
MessageSujet: Re: L'heure des concessions. [PV : Poiko]   L'heure des concessions. [PV : Poiko] ClockMar 22 Jan 2019 - 0:45
Le temps s'écoule et la vie suit son cours, c'est un fait. Pourtant, pour une raison que je ne parvient pas à saisir, ma vie à moi semblait s'être arrêté depuis un long moment. Mes derniers souvenirs, hantant mes pensées comme un mauvais rêve, me replacent aux côtés de ce mortel aux ambitions démesurés qui avait su me séduire par ses paroles... Meruem. après notre ultime conversation, plus rien, le trou noir. Des mots de têtes, seulement, faisaient offices de vestiges de ce temps écoulé sans moi. Me voici donc, flottant au beau milieu de ces montagnes terrestres, sans la moindre trace d'être humain à des kilomètres à la ronde, moi ce dieu déchu qui n'a nulle part où aller. Sous mes pieds, un énorme lac prenait place entre les roches qui lui servaient de berceau. Un flash me traversa l'esprit, et je me revoyais là les mains dressés aux côtés de mon camarade insecte, faisant jaillir de terre des torrents d'eaux destinés à la population terrienne alentour. Je rouvris les yeux, contemplant mon oeuvre, d'un air las. Tout ça avait-il vraiment utile ? L'absence de terrien aux alentours traduisait certainement que non, peut-être ces derniers avaient-ils trouvé mieux ailleurs, et mon action ici n'était alors rien d'autre qu'une entorse à la règle divine et universelle. Je n'étais qu'un apprenti déchu à l'idéal enfantin, et désormais restais seul avec la marque indélébile de ma trahison.

Soupirant, je me décidais à retrouver le sol, me laissant glisser à travers les airs pour atteindre une herbe verte agréablement humide. M'approchant du bord de cette immense étendu d'eau, je contemplais sans un mot le reflet de ma propre personne, celui-ci déformé par les vaguelettes créés par l'agitation du bassin. A mes oreilles pendaient toujours mes potalas, orange comme tous ceux que portent les disciples Kaioshin, et la vision qu'ils m'apportaient ne faisait que me rappeler ceux qui très certainement m'avaient abandonnés à mon sort après tout ce temps, me méprisant avant de finir par m'oublier. En y réfléchissant bien, c'était bien moi qui les avaient abandonnés, et ruiné le reste de mon existence. Un battement d'aile me fit rehausser le regard, et mes yeux se posèrent alors sur un oiseau dansant majestueusement et librement à quelques mètres au dessus de ma tête. Sans le savoir, j'affichais alors un sourire rêveur. Soudain, une présence, familière d'autant plus, mais sur laquelle je ne parvenais pas à mettre un visage et un nom. Je me retournais, toisant l'individu à l'instant même où il m'adressait la parole, m'appelant par mon nom, et je su l'instant d'après qui il était... Comment l'oublier.

"Bien évidemment, Kaito Shan, comment pourrait-il en être autrement ?"

Face à moi ce tenait mon ancien camarade d'école, du moins c'est ainsi que je l'avais connu, puisque désormais pendaient à ses oreilles des potalas d'une couleur témoignant de son rang. Bien que je n'en laissé rien paraître, maintenant une expression neutre et un fin sourire amical, je ne pouvais m'empêcher d'éprouver une certaine honte à le rencontrer de nouveau après tout ce qui était arrivé. Après tout, si il était là ce ne pouvait signifier qu'une chose, mes torts m'avaient finalement rattrapés.

"Cela fait... Une éternité, mon ami. Comment te portes-tu depuis le temps ? Et les maîtres ?J'espère qu'ils ne portent pas trop de ressentiment à mon égard. Saches que je suis prêt à payer le prix de mes actes, et suis pleinement conscient de mes erreurs ainsi que de ma déchéance... J'ai mes raisons, et je suis sûr que toi au moins les comprendras."

Avant même qu'il n'ai pu exprimer ses idées, j'avais moi même déballé tout ce que j'avais sur le coeur... Je n'expliquais pas vraiment ce qui avait pu m'arriver pendant ces années perdus, mais si aujourd'hui je revenais à moi pour lui faire face, c'était très certainement pour une raison valable.
Kaito Shan
Kaito Shan
Demi-Sayen
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 31/05/2016
Nombre de messages : 7625
Bon ou mauvais ? : Divinement Bon.
Zénies : 5 (1500 alliance)

Techniques
Techniques illimitées : ✞ Kaikai ✞ Magie du Temps ✞ Magie Kaïô-Shin ✞
Techniques 3/combat : ✞ Light Hawk Wings ✞ Volonté ✞
Techniques 1/combat : ✞ Kami no Ryuken Bakuhatsu ✞

L'heure des concessions. [PV : Poiko] Empty
MessageSujet: Re: L'heure des concessions. [PV : Poiko]   L'heure des concessions. [PV : Poiko] ClockMer 23 Jan 2019 - 0:51
Depuis le temps que Kaito n'avait pas vu Poiko ! Ce jeune Dieu était véritablement intéressant pour lui. L'entente avait tellement bien passé que le guerrier du temps pouvait se remémorer, comme si c'était hier, la première rencontre entre les deux Shinjins. Et puis ils se sont perdus de vue... Mais aujourd'hui, c'était bien différent. En effet, ils avaient tous les deux évolué. La vie avait apporté plusieurs choses différentes à leurs conditions. Poiko était parti et Kaito... Il n'était plus le futur Dieu de l'Univers 7. Tellement de choses avaient changé... Mais encore une fois, il avait cette joie de l'avoir retrouvé, lui qui était autrefois son camarade. Cela avait-il vraiment changé ? Pas pour l'ancien disciple de Chronoa en tout cas ! Mais il n'oubliait pas le but de sa présence ici. Il devait comprendre le départ de son confrère. Pourquoi... Avait-il laisser tomber sa tâche ? Enfin bon, ce n'était pas comme si le guerrier du temps allait l'inculper. Il était bien capable de comprendre les lourds sacrifices d'une formation ! Même Shin n'avait à la base pas eut le temps de finir sa formation avant d'endosser le rôle de Kaïô Shin.

Mais peu importe, il avait déjà envie de prendre des nouvelles de son ami, savoir ce qu'il avait vécu depuis ce jour. "Poiko... Pour te répondre dans l'ordre, je vais bien. Enfin, avec ce qu'il se passe... Je peux dire que ça pourrait aller mieux. Et pour les maîtres, ne t'en fais pas, ils semblent justes s'inquiéter plus qu'autres choses ! Tu sais, tu es un des nôtres et je comprends totalement les craintes qu'ils avaient. Et ne t'en fais pas..." Kaito s'approchait, plaçant sa main gauche sur l'épaule droite de son ami, lui souriant amicalement comme il avait toujours fait. "Tu sais très bien que tu peux tout me dire... Je veux comprendre la raison de ton départ. Au début, j'avais juste eu peur que tu es finis comme les victimes de Majin Bu... Tué par un démon où je ne sais quoi ! Et moi-même..." Enlaçant son ami, il repensait en même temps à tout ce qu'ils s'étaient passé depuis leur dernière rencontre. "Je suis désolé de ne pas avoir été plus présent pour toi, mon frère..." Le lâchant, c'était en vérité avec plein d'émotion qu'il avait retrouvé un confrère qui l'avait vraiment marqué. Souriant cette fois doucement, il avait le cœur léger, les inquiétudes qu'il s'était créées dans son esprit ayant enfin leurs réponses.

"Mais allons ! Raconte-moi ton voyage ! Je veux tout savoir sur ce que tu as vécu depuis que tu es parti du royaume des Dieux !"

Claquant des doigts, le Dieu du temps faisait alors apparaître une table avec deux chaises, laissant donc la possibilité à son ami de s'asseoir à ses côtés. Car oui, Kaito en avait profité pour s'installer, ayant également fait apparaître une théière encore chaude, n'attendant que son ami bleu de l'Univers 7 pour être bu ! "Comment as-tu trouvé la vie auprès des mortels ? Tu as faits des rencontres ?" La curiosité l'emporter et le père de Renko voulait vraiment savoir ce qu'avait vécu notre ami ! Qui sait quelles trépidantes histoires il avait à raconter ? Et surtout, qui avait-il rencontré ? Tant de questions trônent dans l'esprit du jeune saiyan... Et il allait enfin avoir les réponses à ses questions. De plus, il voulait d'abord savoir pourquoi il était parti ! "D'ailleurs, comme je t'ai dit, je ne suis pas là pour t'incriminer. Tu sais, la curiosité est naturelle... Tout comme j'en fais preuve à l'heure actuelle. Même si tu es un Dieu, tu n'en reste pas moins un être avec des sentiments et des ressentis. Nous pouvons dire ce que nous voulons, nous les Dieux, nous avons offert le libre-arbitre aux vivants... Et comment mieux comprendre ce procédé que de le vivre ? Tu ne penses pas ? Alors pour moi, tu n'as commis aucun crime. Tu as juste vécu une expérience qui t'a permis d'améliorer tes propres opinions !"

Oui, Kaito n'allait pas disputer Poiko pour son départ. Loin de là... "Enfin, la seule chose sur quoi je suis furieux, c'est que tu n'as prévenu personne ! Comme je t'ai dit, nous avions cru qu'il t'était arrivé quelque chose de grave !" Oui, bon, Kaito avait quand même dit cela avec un ton d'amusement ! Le but n'était pas de braquer son camarade et encore moins de le faire sentir coupable.
Poiko
Poiko
Autres Races
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 23/10/2016
Nombre de messages : 105
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Kaikai - Création - Kiaï Gan
Techniques 3/combat : Kami Retsuzan - Kanashibari no jutsu
Techniques 1/combat : Jibaku

L'heure des concessions. [PV : Poiko] Empty
MessageSujet: Re: L'heure des concessions. [PV : Poiko]   L'heure des concessions. [PV : Poiko] ClockDim 27 Jan 2019 - 1:44
Voici donc qu'après tout ce temps, Kaito m'avait retrouvé. Bien loin ces retrouvailles étaient de me gêner, j'en restais toutefois méfiant puisque tout était encore flou quant aux raisons de cette sorte de "trou noir" dans mes souvenirs, ainsi que dans les raisons de mon retour à la réalité. Je connaissais toutefois mon ancien compagnon, du moins je le pensais, et il n'était pas dans sa nature d'agir avec fourberie. Si il avait quelque chose à me reprocher, nul doute qu'il n'allait se prononcer. Spontanément, pour répondre à mes différentes questions, Kaito me fit une rapide mise à niveau au sujet des événements ayant suivi mon départ, affirmant que les maîtres n'avaient à priori pas de de ressentiment à mon égard... J'en doutais alors, mais ses dires parvenaient tout de même à soulager une partie de mes inquiétudes. S'approchant de moi, il posa simplement sa main sur mon épaule, d'un geste amical, tandis que je ne réagissais pas plus que ça et plongeais mon regard d'or dans le siens. Il m'enlaça tout bonnement, expliquant à quel point il avait craint pour mon sort et était désolé de ne pas avoir été là pour moi. Je restais silencieux quelques secondes qui parurent une éternité, puis le repoussa doucement, plaçant mes mains contre ses épaules à mon tour.

"Tu n'as nullement besoin de t'excuser pour quoi que ce soit, mon ami. Tout ce que j'ai fais et ai vécu n'a été que parce que je l'ai cherché. J'ai tout bonnement provoqué le destin en choisissant de me détourner de mon rôle pour satisfaire ma curiosité... Et quoi qu'il en soit aujourd'hui je ne regrette pas d'avoir fait ce choix... Du moins j'estime qu'il ait été bénéfique et nécessaire."

Loin de déstabiliser Kaito, mes paroles lui firent simplement ressentir l'envie d'en apprendre plus sur ce que j'avais vécu, et je retrouvais alors avec une certaine nostalgie ce caractère presque naïf propre au demi-shinjin. D'un geste, il fit apparaître un véritable attirail similaires à ceux que les maîtres avaient l'habitudes de mettre en place lors de nos nombreuses poses, caractérisé par une table et un thé traditionnel. J'esquissais un sourire, et sans trop réfléchir acceptais l'invitation de mon camarade... C'était bon de retrouver une telle habitude. M'attablant donc, je servis le thé tout en écoutant les questions de Kaito Shan, évidemment portées sur mon expérience du monde des mortels et sur ce que j'en avais tiré. Inévitablement, des flashs de mes actes défilèrent dans ma tête, aussi bien la rencontre avec Meruem et Enrico, que le meurtre de ce jeune Namek, en passant par la création de cette immense source d'eau à côté de laquelle nous discutions à l'instant. J'avais arrêté de servir le thé, et portais un regard vide au contenu de ma tasse, y observant en réalité mon reflet.

"C'est une longue histoire. Disons que la Terre n'était pas la première planète que j'ai pu parcourir... Non, mon voyage m'a d'abord mené à la planète Namek. Là-bas, j'ai fais la rencontre évidemment de ses autochtone, des être foncièrement purs et vivant à travers un respect et un amour démesuré pour la nature, mais également d'étrangers. En premier lieu, une bande de bandit qui tentaient de piller les habitants, ils avaient à mon arrivé déjà eu raison de plusieurs des villageois. Ce premier constat, tu t'en doutes, me mit hors de moi. Toutefois, c'est là que j'ai fais la rencontre d'un certain Meruem, un mortel aux origines particulièrement étrange mais aux ambitions démesurés et pourtant si attrayante. C'est ce dernier que j'ai décidé de suivre, après un affrontement contre une dernière personne, un homme cette fois-ci, pour sa part non pas mauvais mais cherchant à satisfaire sa propre personne par ses actes bien souvent discutables. La situation s'envenima, mais je parvins finalement à tous nous séparer avant d'arriver sur la Terre, là où Meruem ne tarda pas à me retrouver et à me faire part de ses projets. Face à ses paroles enivrantes, je te l'avoue, je fini par céder et jura de l'aider à accomplir son dessein qui me semblait particulièrement sensé : Rétablir une égalité quasi-parfaite entre les êtres humains. Et puis, me voici désormais là, seul, face à toi."

J'avais fais le tour, rapidement et grossièrement c'était vrai, mais l'essentiel des informations étaient là. A vrai dire, me confier de la sorte était un véritable soulagement, et je commençais à penser que ces retrouvailles allaient peut-être me servir de tremplin vers le chemin de la rédemption. A nouveau le silence tomba, mais Kaito fini par le briser en m'assurant qu'il comprenait parfaitement ce qui m'avait poussé à faire ce que j'avais fais, et que ce pouvait parfois être une bonne chose, du moins à son sens, de découvrir ce monde que nous, Kaioshin, sommes destinés à préserver. Je le rejoignais alors dans la plupart de ses mots, mais quelque chose cependant me gênait désormais... En effet, si il était clair que savoir de quoi et comment était fait l'univers était un bénéfice indiscutable pour nous autres, il y avait des raisons évidentes pour lesquels nous restions à distance des mortels, en particulier pendant l'apprentissage.

"Je suis heureux que tu puisses comprendre mes raisons, et suis désolé d'être partit de cette façon mais tu comprends bien que j'ai agis sur un coup de tête. Toutefois je tiens à te mettre en garde et à mettre les choses au clair : le contact avec les mortels est une chose dangereuse. Si il n'est pas inclus dans notre enseignement de trop rencontrer les habitants de ces mondes, c'est très certainement pour nous protéger. J'imagine que tu te souviens de cet apprenti aux propos dangereusement inquiétant nommé Zamasu, et bien si sa pensée n'était pas trop invasive figure toi que la pensée mortel l'est bien plus. J'en ai moi même fait les frais, et me suis laissé avoir par de belles paroles qui, bien que porteuse d'une certaine justesse étaient tout à fait corruptrice... Me poussant à agir à l'encontre des règles et de mes propres valeurs. Je ne sais pas ce qu'il en est de ton côté, mais je pense aujourd'hui qu'il est préférable de garder nos distances vis à vis de ces créatures, et que ce monde doit être exploré en restant sur nos gardes, car il est incroyablement dangereux."

Je pouvais déjà exprimé et me rendre compte moi-même de l'évolution de ma pensée concernant les mortels et notre univers, je me demandais simplement ce que Kaito pensait de son côté, détenant désormais un rang bien différent du miens.
Kaito Shan
Kaito Shan
Demi-Sayen
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 31/05/2016
Nombre de messages : 7625
Bon ou mauvais ? : Divinement Bon.
Zénies : 5 (1500 alliance)

Techniques
Techniques illimitées : ✞ Kaikai ✞ Magie du Temps ✞ Magie Kaïô-Shin ✞
Techniques 3/combat : ✞ Light Hawk Wings ✞ Volonté ✞
Techniques 1/combat : ✞ Kami no Ryuken Bakuhatsu ✞

L'heure des concessions. [PV : Poiko] Empty
MessageSujet: Re: L'heure des concessions. [PV : Poiko]   L'heure des concessions. [PV : Poiko] ClockDim 27 Jan 2019 - 14:57
Quel plaisir d'avoir retrouvé un ami comme Poiko... Ce dernier avait vécu des choses intenses depuis son départ. La Terre lui aurait donc apporter tant de nouveautés dans sa vie de Kaïô Shin ? En tout cas, c'était une bonne chose pour lui, du moins, les bons côtés ! Mais malgré tous cela, il avait vécu aussi des drames. Et comme Kaito l'avait mis en avant, notre cher Dieu bleu était d'accord avec le rouge sur le point que cela lui a été bénéfique à sa formation ! Comment mieux comprendre les mortels que de vivre auprès d'eux un certain temps ? En tout cas, c'était ce que pensait le Kaïô Shin du temps. Maintenant, les choses étaient bien différentes pour les deux Dieux. Le vécu du guerrier du temps lui avait permis d'acquérir son titre plus rapidement, mais également à cause du manque de personnels et sûrement aussi pour l'obligé à prendre les choses plus aux sérieux ! C'est vrai que lorsqu'il était apprenti, il n'agissait pas des plus correctement. Mais maintenant, grâce à ses rencontres il avait le savoir-vivre nécessaire.

Pour l'instant il n'avait toujours rien à ajouté sur les propos de Poiko, rejoignant la majorité des siens. Et maintenant qu'ils sirotent le thé ensemble, le duo pouvait entamé une bien meilleure discussion en profitant du beau temps actuel. Dire qu'avant, c'était les maîtres qui prenaient le thé pour parler... Et maintenant, ce sont les deux anciens apprentis. Les choses avaient tel autant changer qu'à l'époque ? Sûrement. En tout cas, le guerrier saiyan avait appris que le Dieu bleu n'avait pas que fouler la Terre ! En effet, il avait d'abord voyagé sur Namek, planète où vivent les Namekiens, la race la plus pure de l'Univers. Si seulement tous les êtres pouvaient être pareil... Cela empêcherait bien des drames. Mais cela n'avait pas empêcher une bande de bandits d'attaquer ! Oui, la plupart profité de la gentillesse des Nameks. Du coup, connaissant Poiko, il a du interférer avec ses pillards pour les empêcher de nuire ! Et il avait eu raison ! Par la suite, il avait appris que notre cher ami avait rencontré un mortel du nom de Meruem. Quelqu'un qui semblait donc avoir plut au confrère de Kaito vue le bien qu'il en disait. Et c'est avec un combat qu'il avait dû repartir sur Terre où Meruem l'avait rejoint. Il avait vraiment vécu une histoire intense !

Après un petit discours sur les bien-faits de rencontré les vivants, Poiko s'était remis à son tour au dialogue. Et le guerrier du temps comprenait bien, même très bien les inquiétudes et les dires du Dieu bleu. Il en avait fait les frais également par le passé... Oui, mais comme il l'avait si bien dit, tout ceci permet au Dieu d'apprendre de ses erreurs pour ne plus les refaire. Et même si le monde était dangereux, il réservait bien des surprises dans le bon côté de la chose. Là où il y a des ténèbres, la lumière existe également. C'était un équilibre parfait qui permettait à l'Univers de tourner après-tout. Et il fallait le comprendre en le vivant au milieu des êtres les plus dangereux, pour voir que certaines fois, le bien et le mal s'entrechoque dans un conflit apportant parfois la destruction... Mais comme le disait si bien Beerus, avant le renouveau vînt la ruine. Et ce qui sort du renouveau est parfois magnifique... Les mortels sont corrupteurs, certes, mais certains ne mentent pas et apportent un lueur d'espoir plus que bénéfique au bon fonctionnement de l'histoire des humains.

"Je me souvient très bien de Zamasu... Aujourd'hui, c'est un ennemi redoutable. Il a tué bon nombres de vivants. J'essaye de l'arrêter à chaque fois, mais je ne peux pas être sans arrêt derrière lui... Il est immortel à présent. Je ne sais pas comment il s'y est prit, mais c'est un meurtrier prêchant sa justice en apportant la mort et la destruction... Je suis bien d'accord avec toi, Poiko. Les mortels sont corrupteurs, et certains apportent la misère ultime. Crois-moi, j'ai affronté bien des monstres durant ma vie. Notamment le plus dangereux que j'ai rencontré jusqu'alors, un dénommé Majin Vegeta. J'y ai perdu la vie encore une fois... Mais depuis, j'ai également appris à ouvrir mon cœur à la préservation de la vie, n'essayant pas de jugé une personne par ses actes présents, mais par son passé. Vois-tu, certains vivants ont eu un passé traumatisant, les poussant dans les bras de la douleur en espérant attendrir cette souffrance constante... Et ils le font subir aux autres. Les gens comme ça, je ne les tues pas, je les aides à trouvé le pardon, offrant des choix pour qu'ils repartent sur le bon pied. Malheureusement, certains d'entre-eux sont mauvais jusqu'à la moelle et là, je ne peux rien faire à part laisser leurs cas aux protecteurs de l'Univers en question. Seulement, les promesses que l'on me faits, je ne l'ai crois pas sur parole. Je regarde et j'observe, et je vois si ce qu'ils disent est vrai."

Buvant une gorgée de thé, il reprenait de plus belle. "Nous, les Dieux, devons rester prudent. Lorsque je viens parmi les vivants, je n'y vais pas avec mon statut divin. J'y vais en tenue civil, approchant plutôt l'aspect normal que je connaissais si bien en grandissant parmi eux... C'est cet aspect qui me permet de voir de quoi ils sont capables. Et même si il y a du mauvais, il y a aussi du très bons... Des gens qui risquent leurs vies pour sauver les autres... Qui ne jure que par la protection et le salut de leur prochain... Oui, même si certains sont totalement à jeté, d'autres sont une bénédiction pour les vivants. Et si le monde tourne encore, c'est que cette lumière est bien plus puissante que les ténèbres qui existe dans l'ombre. Il ne faut jamais croire les dires, Poiko. Il faut croire à ce que tu vois. La seule vérité réside dans les actes, non pas dans les paroles. D'ailleurs, je ne suis plus affilé à l'Univers 7, tu sais ? Désormais, je suis Kaïô Shin, mais pas d'un Univers défini... Je suis le second Kaïô Shin du temps, aux ordres de la Daï Kaïô Shin Chronoa. Donc je ne m'occupe pas que d'un Univers, mais des 12 en comptant toutes les temporalités... Et c'est par de grossières erreurs qui m'ont permis d'apprendre, qui m'ont offert ce rôle... Car apprendre de ses erreurs permet de ne plus les recommencer."

Bon, d'ailleurs, il y avait une chose que Kaito ne pouvait s'empêcher d'afficher avec de la fierté... Et surtout en prenant un bon exemple que les gens peuvent changer également en étant bien guider. "Pour te prendre un exemple, j'ai un fils. Enfin, un fils d'une double temporalité scindé en deux... Une ici, l'autre dans une autre timeline. Oui, c'est un sacré bordel... Et lorsqu'il a retrouvé son corps d'origine, j'ai appris qu'il est né d'un arbre que mon moi d'une autre époque avait maudit par son sang. Résultat, il est MaKaïôShin. Et pourtant, je l'ai guidé et plusieurs fois en ma compagnie, il a sauvé des vies, plus qu'il n'a dû en prendre... Nous sommes des Dieux, Poiko. Nous devons être des guides pour les vivants. Ce n'est que en apprenant de nos erreurs que nous ne recommencerons plus et que nous saurons comment sauvé les âmes des ningens... La paix dans l'Univers est envisageable, mais comment apporté cette perfection si nous sommes nous mêmes ignorants de comment agissent les mortels ? Rien n'est perdu, mais nous devons apprendre sur le terrain, plutôt que de regarder sans rien faire."
Poiko
Poiko
Autres Races
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 23/10/2016
Nombre de messages : 105
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Kaikai - Création - Kiaï Gan
Techniques 3/combat : Kami Retsuzan - Kanashibari no jutsu
Techniques 1/combat : Jibaku

L'heure des concessions. [PV : Poiko] Empty
MessageSujet: Re: L'heure des concessions. [PV : Poiko]   L'heure des concessions. [PV : Poiko] ClockLun 11 Fév 2019 - 0:58
Finalement, j'avais pu me livrer. Ce fut un soulagement certain certes, d'autant plus que Kaito était un interlocuteur aussi patient que compréhensif, je ne pouvais rêver meilleur rencontre que sa personne après un si long moment sans contact avec les miens. Après avoir fait montre de son approbation pour la plupart de mes dires, mon camarade rebondis sur le nom de Zamasu... Nom qui semblait-il lui était bien trop familier. Je fus étonné d'entendre à quel point notre confrère avait viré de bord, devenant d'après les paroles de Kaito une véritable menace pour l'existence et les vivants. Je me rappelais en effet avoir perçu en lui une certaine instabilité concernant les mortels, mais jamais je n'aurais pu penser qu'il atteigne de telles extrémités. J'écoutais donc, à la fois pensif et inquiété par toutes ces nouvelles, tout en me maudissant presque d'avoir loupé toutes ces choses de par mon départ prématuré. Par la suite, Kaito Shan me compta ses combats. Il m'introduisit un nom qui m'était inconnu, arguant qu'il s'agissait du plus dangereux adversaire qu'il avait jamais combattu, celui-ci l'ayant fait passé dans l'autre monde. Puis, pour finir, il tâcha de me partager sa vision du "mal" et du "bien", avançant qu'en effet chaque individu avait une histoire et que celle-ci pouvait influer grandement sur ses actes... Quand bien même son coeur pouvait être pur. Ainsi, il s'était désormais donné pour mission de combattre le mal véritable, tachant de peser le pour et le contre pour chaque individu afin d'en sauver le plus grand nombre. Je ne pouvais évidemment que saluer son action.

"Je ne pensais pas que Zamasu puisse devenir aussi dangereux. D'après mes souvenirs, il était un apprenti tout aussi doué qu'intelligent... Tes retours m'attristent grandement à son sujet, et j'espère qu'un jour il parviendra à retrouver sa voie. De ton côté, mon ami, il est clair est net que toi a un rôle important à jouer, un rôle légitime, entre le monde des mortels et des dieux. En effet, ton sang mêlé n'est véritablement rien d'autre qu'une opportunité unique qui te permet de comprendre les mortels bien plus aisément que je ne le pourrais jamais. D'autant plus, ton sens aigu de la justice et ta maîtrise des arts martiaux fait de toi un acteur majeur de ces changements... De mon côté, je réalise qu'il n'est pas de mon ressort d'agir parmi ces gens. Je ne comprends encore que trop mal leur façon de penser. J'espère un jour avoir avoir ton aisance de juge, mais je pense avoir encore beaucoup trop à apprendre pour me lancer dans la moindre croisade contre le mal."

Il reprit en parlant de nos interactions avec les mortels, avançant qu'il était bien trop imprudent de se montrer sous notre véritable jour face à eux et qu'il était préférable de se fondre dans la masse pour agir en leur sein et apprendre à les comprendre.

"Encore une fois tu es totalement disposé à agir ainsi, mon ami. Toutefois, je n'ai pas la chance de pouvoir me dissimuler de la sorte, non pas seulement par mon apparence mais simplement par ma méconnaissance de leurs cultures et leur société. Je pense que nous avons chacun nos rôles à jouer, mais le miens se fera à l'écart, au moins pour mes débuts."

Finalement, Kaito m'annonça une nouvelle pour le moins surprenante. En effet, s'il n'était effectivement plus un apprenti et bien un Kaioshin, il n'avait pas pour autant repris la place du 7eme univers qui lui avait été attribué. Il ne s'agissait pas d'un ridicule univers, non, mais bien du temps lui même. J'haussais les sourcils, déconcerté par la nouvelle. Puis, laissant transparaître une certaine fierté, il tenta de m'expliquer les aventures et les rencontres qu'il avait pu faire sous ce statut. Je ne comprenais pas tout, mais visiblement mon camarade avait su guider son "fils" dans le droit chemin, lui qui était né de sang maléfique. Ainsi, il m'expliqua que les erreurs servaient à nous rendre meilleur, et que rien n'était perdu tant que nous avions la volonté de nous relever et de nous racheter. En tant que dieu, et je le rejoignais là-dessus, il était de notre devoir de guider les vivants. Et pour cela, déjà fallait-il que nous puissions nous relever face à la difficulté, et reprendre notre route. J'esquissais un sourire sincère à l'écoute de ce discours sincère, puis pris un instant pour finir ma tasse de thé.

"J'avoue être surpris par ces nouvelles, mon ami. J'ai beaucoup entendu parler de la grande Kaioshin du temps, et de son rôle d'une importance primordiale... Et je suis ravis que tu ais pu évoluer à ce point, mais je n'en attendait pas moins de toi à bien y réfléchir. Un poste aussi important doit être bien gardé, alors qui d'autre que toi pour en assurer la sécurité ? Tes paroles me font chaud au coeur, et je pense pouvoir me pardonner, avec le temps... En espérant que tu préserve le mien."

Je plongeais mon regard d'or dans le sien, lui adressant un sourire amusé.

"Je réalise également qu'il est temps pour moi de prendre un nouveau départ. Loin de moi l'envie d'être affilié à un poste d'une telle importance, j'en serais bien trop incapable... Non, ce que je recherche vraiment, et bien ça a toujours été la même chose, depuis le tout début. Je veux comprendre, apprendre, m'imprégner de la vie et de ses secrets. Je ne suis pas prêt à défendre un monde que je ne connais que trop peu. Non, les hommes comme toi sont bien digne d'en être les gardiens, de préserver... Moi, j'aimerais créer, façonner, rendre la vie agréable... Pure."

Je baissais le regard, contemplant ma tasse désormais vide. Il ne tenait qu'à moi de la remplir.
Kaito Shan
Kaito Shan
Demi-Sayen
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 31/05/2016
Nombre de messages : 7625
Bon ou mauvais ? : Divinement Bon.
Zénies : 5 (1500 alliance)

Techniques
Techniques illimitées : ✞ Kaikai ✞ Magie du Temps ✞ Magie Kaïô-Shin ✞
Techniques 3/combat : ✞ Light Hawk Wings ✞ Volonté ✞
Techniques 1/combat : ✞ Kami no Ryuken Bakuhatsu ✞

L'heure des concessions. [PV : Poiko] Empty
MessageSujet: Re: L'heure des concessions. [PV : Poiko]   L'heure des concessions. [PV : Poiko] ClockMer 13 Mar 2019 - 1:57
Nul doute que Poiko était un Dieu d'une pureté sans nom. Kaito a toujours était très impressionner par cette facette de son confrère. Aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur, son ami bleu était un véritable phare pour le guerrier du temps, lui qui avait tant changer depuis leur première rencontre... En effet, lui-même avait appris énormément à ses côtés. Comme protéger les choses importantes... Le paysage, étant une chose importante au monde, le guerrier de Chronoa ne laissait plus rien l'abîmer directement ou du moins sans s'assurer de le réparer à l'arrière. Il était impossible pour lui d'abîmer quelque chose qui lui porter de l'intérêt. La nature devait être préserver... Et cette connaissance, c'était à Poiko qu'il l'a devait. Mais en effet et il avait raison sur un point, même le Shan ne s'attendait pas à ce que Zamasu prenne une telle voie au départ. Porter les actes à la parole était quelque chose que très peu réalisé. Avait-il hésité au moins avant d'entreprendre une telle croisade ? Avait-il était poussé par quelque chose ? Quelqu'un ?... La réponse semblait évidente lorsqu'il se remémorait le parchemin du temps.

"Pour Zamasu, je fais tout ce qui est en mon pouvoir pour le ramener. Vois-tu, là où il se perd dans les ténèbres, j'essaye de le remonter... Il est difficile à persuader, mais je préfère encore la diplomatie qu'à la violence avec lui. De toute façon, il est immortel à présent. Les Super Dragon Balls l'ont rendu ainsi... Mais mon frère tu te trompe, il est tout à fait de ton ressort d'agir également. Pas directement, mais tu peux apprendre encore ! Il y a tellement de choses que tu dois encore voir... Que tu dois comprendre. J'aimerais t'aider à cela."

Posant ses mains sur les siennes, Kaito souriait amicalement, comme il avait toujours eu l'habitude. Si d'habitude sa Volonté ne se présentait qu'en combat, aujourd'hui, elle se présentait dans une discussion. Ses yeux laissaient transparaître quelques lueurs enflammés, montrant là toute la sincérité de ses dires. Oui... Il voulait vraiment ramener Poiko auprès de lui. Il était plus qu'un ami pour le Dieu rouge, il était comme un frère. Et au moins, lorsqu'il dialoguait avec lui, il évoluait toujours vers l'avant, toujours vers le bon sens et vers la lumière. Si Kaito pouvait être un phare, alors il aimerait l'être pour son ami. Si ce dernier pouvait, ne serait-ce qu’empreinter cette voie à ses côtés, il serait véritablement fier de lui. Mais bon... Comment le persuader ? Après-tout, il ne voulait pas non plus lui forçait la main, mais il ne désirait pas non plus abandonner une fois de plus ses amis... Comme il l'avait promis à Celerya. Faisant lui-même face à ses propres démons, il serait bien plus motivé avec l'un de ses confrères, si ce n'est celui qui le comprenait le mieux, à ses côtés.

"Pour la culture, la société et tout ce qui concerne les vivants... Chaque espèces à une discipline différente. Je ne l'ai connait pas toutes moi aussi, mais je m'étonne à en apprendre davantage. La vie, c'est une longue et éternelle source de savoir. Si nous savions tout dès le départ, comment évoluerions-nous vers le meilleur ?"
Thème:
 
Et bien sûr, après le dialogue sur le fait que le guerrier temporelle soit devenu le Dieu du Temps suppléant de Chronoa, la conversation pouvait reprendre de plus belle. Se levant de sa chaise, il tendait sa main gauche."Mon frère... Je souhaite t'avoir à mes côtés. Je ne peux pas te forcer la main, mais te la tendre comme tu l'avais fais pour moi lors de notre première rencontre. Là où tu m'as sauvé de ma nature de guerrier de l'espace, je souhaite te ramener à mes côtés. Vois ce que je vois... Vie ce que je vie... Apprends à mes côtés... La vie est incroyable au Palais du Temps. Tu apprendras ce qu'il te faut, tu seras à mes côtés et nous protégerons tout ce en quoi nous croyons ! Alors je te fais cette proposition, telle que Chronoa me l'avait fait la première fois." Souriant légèrement, il penchait sa tête sur le côté. "Poiko... Toi qui a était déchu de ton rôle... Sois désormais mon assistant... Je te demande de devenir l'assistant du Kaïô Shin du Temps Kaito Shan. C'est à mon tour... De te ramener à la maison, mon frère."

Cette fois, rien ne pouvait faire changer d'avis Kaito. Perdre un Dieu aussi bon que Poiko serait une grave erreur pour les Kaïô Shins... Et les siens l'on déchu de son rôle d'apprenti. Mais pour le Dieu du temps, il pouvait offrir bien d'autres choses à l'Univers a condition d'avoir quelqu'un qui le soutienne... Alors s'il pouvait lui apporter un avenir, le guerrier du temps en serait ravi. Si Poiko acceptait la proposition de son ami, alors ce dernier deviendrait officiellement l'assistant d'un Kaïô Shin du Temps. Et il pourrait ainsi l'aider à apprendre toujours plus... Et à l'aider dans ses choix.
Poiko
Poiko
Autres Races
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 23/10/2016
Nombre de messages : 105
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Kaikai - Création - Kiaï Gan
Techniques 3/combat : Kami Retsuzan - Kanashibari no jutsu
Techniques 1/combat : Jibaku

L'heure des concessions. [PV : Poiko] Empty
MessageSujet: Re: L'heure des concessions. [PV : Poiko]   L'heure des concessions. [PV : Poiko] ClockJeu 21 Mar 2019 - 23:39
Kaito se donnait apparemment un mal fou à tenter de récupérer notre camarade déchu qu'était devenu Zamasu. Ce côté à la fois naïf et pourtant si bienfaisant du désormais dieu du temps était tout ce qui avait piqué mon intérêt le concernant. Après tout, il était très certainement le seul désormais capable de résonner notre ami perdu. Il me révéla par la suite sa nouvelle vitalité, puisque notre ancien compagnon est parvenu par un moyen que je n'ai pas toute à fait saisi à obtenir une certaine immortalité. Alors que mon regard se plissait à l'entente d'une idée si bouleversante, Kaito me fit part de son enthousiasme et ses paroles témoignaient d'une confiance démesurée en mes capacités. Il disait qu'il était possible pour moi d'agir tout comme lui le faisait, qu'il ne tenait qu'à de simples enseignements de me mettre sur le droit chemin à mon tour. J'acquiesçais discrètement, encore bien trop incertain de tout ce qu'il m'assurait, avant que ses mains ne se joignent aux miennes. De là, je perçu dans son regard toute la grandeur de ses convictions, ainsi que ce que je percevais comme une certaine sagesse. Mon regard d'or se plongeait à nouveau dans le sien, et ce simple échange m'inspira comme jamais auparavant. Le cas de Zamasu fut étrangement balayé par les mots inspirants de mon camarade, chacune de ses paroles emplissant mon coeur d'un sentiment tout d'abord étrange... Qui semblait finalement infiniment doux.

C'était la vérité, ce monde avait beaucoup à m'offrir, à m'apprendre, comme je l'avais suggéré. Mais peut-être que ma façon d'appréhender ces nouvelles connaissances n'était finalement pas la bonne. Peut-être en effet qu'il me fallait prendre la main qu'on me tendait alors que je cherchais à me détacher de plus en plus de ce que j'étais autrefois... Du monde dont je provenais. Peut-être prétextais-je tout cela pour chercher un moyen de fuir mes responsabilités ? Certainement ce que j'avais traversé jusqu'ici avait altéré mes croyances et convictions sans que je ne m'en rende réellement compte. Je restais muet, engloutissant les paroles de Kaito, y trouvant un réconfort certain. De son côté, il continuait en assurant vouloir à son tour m'aider à retrouver mon chemin, comme je l'avais aidé d'après ses dires alors qu'il était encore un apprenti. Là où les visions d'un nouveau foyer ne m'attirait que peu, c'est tout d'abord la sensation d'être enfin compris de l'un des miens, de celui qui pouvait s'apparenter le plus à ce qu'il me restait comme famille, qui me remplissait d'un espoir sans nom. Le nouveau dieu du temps, mon ancien camarade apprenti, était prêt à me récupérer et me prendre sous son aile.

"Kaito Shan... Je ne sais si tu réalises que je ne suis certainement plus le bienvenue chez les notres... Je ne peux refuser une telle proposition, après tout tu sais désormais bien plus que de choses que je n'en ai jamais su... Tu as évolué de telle manière que ta sagesse à sans doute dépasser la mienne. J'accepte avec grand plaisir de te suivre afin d'apprendre à tes côtés, ce sera en réalité un grand honneur de la part du dieu du temps que tu es devenu. Et j'espère me montrer digne de toi... Mon frère.

A ces mots, je portais mes mains à mes oreilles afin d'en détacher les bijoux sacrés qui faisaient de nous ce que nous étions... Je détachais alors mes potaras orangées afin de les déposer dans la paume de main, laissant mon regard se perdre un instant sur ce qu'elles avaient pu représenter par le passé, puis les tendis à Kaito.

"Je te les confies, Kaito. En attendant que je sois de nouveau digne de les porter, je souhaiterais que tu les gardes tel un véritable trésor en gage de ma gratitude à ton égard, toi qui es venu me chercher après tout ce temps. Peut-être un jour te serviront-ils, je ne me sens de mon côté plus capable de supporter le fardeau que ces boucles représentent... Pour le moment du moins."

Déposant mon présent dans le creux de sa main, je me levais en poussant doucement la chaise sur laquelle j'étais installé depuis un bon moment déjà, me redressant tout en abaissant la tête en signe de profond respect envers celui qui s'était présenté pour me sauver. Je restais ainsi un long instant, les yeux clos, et je repensais à tout ce qui était arrivé jusqu'ici. Peut-être était-ce finalement l'occasion de me racheter. La rédemption était finalement envisageable, et nul doute qu'aux côtés de Kaito le piètre apprenti que j'étais autrefois deviendra un Kaioshin digne de ce nom.
Kaito Shan
Kaito Shan
Demi-Sayen
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 31/05/2016
Nombre de messages : 7625
Bon ou mauvais ? : Divinement Bon.
Zénies : 5 (1500 alliance)

Techniques
Techniques illimitées : ✞ Kaikai ✞ Magie du Temps ✞ Magie Kaïô-Shin ✞
Techniques 3/combat : ✞ Light Hawk Wings ✞ Volonté ✞
Techniques 1/combat : ✞ Kami no Ryuken Bakuhatsu ✞

L'heure des concessions. [PV : Poiko] Empty
MessageSujet: Re: L'heure des concessions. [PV : Poiko]   L'heure des concessions. [PV : Poiko] ClockDim 24 Mar 2019 - 14:36
La lumière était un concept très faible. Là où il y avait de la lumière, il y avait également des ténèbres. C'était cela qui faisait l'harmonie du monde, l'harmonie de la nature ainsi que l'égalité sur cette balance si fragile. Le monde ne pouvait subsister sans l'un ou sans l'autre... Et si quelqu'un se perdait vers l'un, quelqu'un d'autre devait le ramener pour que la balance soit respecter. Pour Kaito, il était clair pour lui qu'il ne pouvait abandonner son confrère à un destin de solitude. Oui... La solitude... Quelque chose qu'il n'avait que trop goûter par le passé. Quelque chose qui lui avait tant fais défaut dans sa vie. Aujourd'hui, libre à lui de tendre sa main pour éviter que quelqu'un ne connaisse cela. En particulier quand il s'agit de la personne qu'il estime sûrement le plus dans sa vie. Poiko était plus qu'un simple ami pour le Dieu rouge, c'était comme un frère. Et en tant que tel, il ne pouvait pas l'abandonner. Tendant donc sa main, son ami bleu avait accepté la demande du Dieu du temps. C'était une très bonne nouvelle... Ils allaient enfin parcourir le temps ensemble.

"C'est moi espère être digne de toi... Mine de rien, tu as passer largement plus de temps à apprendre que moi. J'ai dû redoubler d'efforts, et je sais que tu y parviendras. Ma confiance, je ne la place pas hasardeusement. En toi, j'ai vue la lumière... Et je sais que toi, Poiko, tu peux être le phare dans l'obscurité. Et ce phare, je compte l'entretenir. Ensemble, nous parviendrons à apporter l'harmonie."

Le sourire toujours aussi bienfaiteur de Kaito persistait. En réalité, il était très content que Poiko est accepté. Mais bizarrement, il sera son premier apprenti Kaïô Shin officiel ! Cela lui faisait bizarre... Mais sauver Poiko était la chose qui l'importait le plus. Les autres Kaïô Shins pourraient ne pas être d'accord, Kaito jouissait d'une place bien plus importante. Et il savait utilisé son jugement. Poiko s'était égarer... Ce n'était pas une raison pour le lâcher. Le pardon, les Dieux l'ont instaurer. Le libre-arbitre... Ils l'ont instaurer aussi. Et dans ce cas, même eux pouvaient l'utiliser. Cette fois, le Dieu bleu fera quelque chose qui avait étonner le suppléant de Chronoa ! En effet, il venait de retirer ses potaras, les passant à Kaito. Prenant ses dernières dans ses mains, il écoutait ce que disait celui qui était désormais son nouveau disciple. "Je les protégerais... Sois-en sûr. Mais tôt ou tard, ce ne seront plus cela que tu porteras. Ce sont des potaras de Kaïô Shin cardinal... Tu auras celles de Kaïô Shin du temps. Et c'est moi qui te les remettrais."

Se levant, le Dieu rouge s'étirait, laissant disparaître les potaras avec sa technique de création pour laisser se trésor rejoindre l'endroit où se trouve son épée. Un endroit spécial pour tout ce que Kaito avait de cher... "Poiko, donne-moi ta main. Il est temps de rentrer ! Et surtout, laisse-moi parler." Une fois fait, le duo disparaissaient dans un Kaikai. Une fois au KaïôShinKai de l'Univers 7, Kibitoshin s'approchait. "Avant de dire quoi que ce soit, allons à Coton-City." "Pourquoi donc ?" "Cela relève désormais des affaire des Kaïô Shins du Temps." "Hein ?!" "Venez Kibitoshin-sama." Pour le coup, le Dieu de l'Univers 7 n'avait pas l'air très content après Poiko en le regardant. Le malaise était palpable... Mais tout allait vite être expliqué. Disparaissant une seconde fois dans le Kaikai, le trio arrivait à Coton-City au Palais du Temps, devant Chronoa.

"Vous êtes déjà de retour ? Ah, et tu dois être Poiko ! Enchanté de faire ta connaissance. Je suis Chronoa, la Déesse du Temps !"

"Enchanté... Pas vraiment. Poiko, tu sais que tu as étais déchu de ton rôle ! Pourquoi être partie ainsi sans prévenir ?"

"Kibitoshin-sama, laisser-moi parler."

"Je t'écoute ? Exprime-toi."

"Les Dieux ont créaient bien des choses pour les vivants... Des choses que nous utilisons également sans savoir. La curiosité en fait partie... Il était curieux. Curieux de découvrir le monde... De connaître les mortels..."

"Mais les Dieux ne doivent pas entrer en contact avec les mortels !"

"Vous l'aviez pourtant fait à l'époque pour empêcher Majin Buu de revenir."

"Co... Comment tu le sais ? Ah oui... La Crypte du Temps..."

"Pourtant, cela n'a rien changer à la vie des mortels car vous étiez cacher. Vous n'avez pas révéler votre identité, sauf aux héros. Poiko... Il a fait cela pour approfondir son savoir. Ne pas savoir qui il va protéger, c'est une assurance vers le néant. J'ai vécu parmi eux également... Je sais de quoi je parle. Il est impossible pour un Dieu d'être juste s'il ne connait pas correctement ce qu'il va gouverner."

"Tu as raison, mais il aurait dû nous prévenir. Nous étions très inquiets ! De plus, son maître ne veux plus qu'il revienne désormais..."

"Il aurait dû... Mais tout le monde fait des erreurs. Chronoa-sama ici présente peut vous garantir à quel point j'étais idiot. Vous le saviez également quand j'étais disciple chez vous. Mais j'ai fais des efforts... J'ai corrigé mes erreurs... J'ai appris encore plus... Redoubler d'efforts ! Mon vécu m'a permis de me bonifier."

"Je confirme... Il s'y est véritablement mit."

"C'est pour cela que je demande à ce que Poiko reste avec nous, ici. Chronoa-sama, je veux le prendre comme disciple... Je veux que Poiko devienne l'assistant du Kaïô Shin du Temps suppléant Kaito Shan."

"Hmm... Tu es toujours en test, et Renko n'est pas véritablement un Kaïô Shin. De plus ton fils est MaKaïô Shin... Très bien, j'accepte cela."

"Bon... Je transmettrais la nouvelle à ton ancien maître Poiko. Tâche de ne plus faillir. Tu as désormais une bien plus grosse responsabilité. Kaito... C'était un plaisir de te revoir."

"De même Kibitoshin-sama... Repassez de temps en temps !"

"Et Poiko, donne nous de tes nouvelles, d'accord ? Même si ton maître t'en veux, il s'est énormément inquiétait pour toi."

Serrant la main des personnes présentes, Kibitoshin partait donc vers l'Univers 7... Il ne restait donc plus que Poiko, Kaito et Chronoa. "Tu as chopper un sacré caractère Kaito ! Tu t'affirmes enfin comme un Kaïô Shin !" "Je dois mon enseignement à vous Chronoa-sama ! Mais bon, je ne suis pas encore au point de frapper le crâne des gens haha !" "Kaito ?..." "Je n'ai rien dis !" "Je préfère ! Bon, montre ses nouveaux quartiers à Poiko. Je te laisse lui faire découvrir notre ville." "Avec plaisir. Sortant donc de la crypte du temps, notre cher Poiko pouvait enfin voir toute l'étendue de la magnifique ville de Coton-City. Plusieurs heures s'étaient passer pour qu'il découvre tranquillement la ville... "AU niveau de nos quartiers, nous vivons près de la crypte du temps... Je te laisse choisir où tu veux t'installer. Tu peux modeler ton espace à ta volonté ! Moi, ma maison ressemble à une immense salle d'entraînement avec un confort standard. J'aime garder la forme ! Et surtout, un lieu de méditation calme et vide... Au moins, je peux vider mon esprit et continuer d'apprendre l'histoire du temps." La nuit tombant, Poiko avait dû choisir sa chambre et tout ce qu'il avait besoin.

"Bon... Demain est un autre jour ! Et je sais déjà sur quelle mission t'envoyait. Car oui, ici, tu ne reste pas en retrait à juste observé. Poiko, demain rejoins-moi à la crypte pour ta première mission !"

Se quittant ainsi, nul doutes que les deux anciens apprentis allaient vivre des aventures fabuleuses. Demain est un autre jour... Et nous verrons bien ce qui les attends.
Contenu sponsorisé

L'heure des concessions. [PV : Poiko] Empty
MessageSujet: Re: L'heure des concessions. [PV : Poiko]   L'heure des concessions. [PV : Poiko] Clock
 
L'heure des concessions. [PV : Poiko]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: RPG Flashback-