Partagez | 
 

 Hamin in atish, da'lin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
En ligne
Claire
Claire
Modérateur
Féminin Age : 29
Date d'inscription : 12/08/2008
Nombre de messages : 21216
Bon ou mauvais ? : If you judge people, you have no time to love them...
Zénies : 3550

Techniques
Techniques illimitées : Dodging bullets | Fen'harel's elgar | Transposition
Techniques 3/combat : L'inflexible | Purification
Techniques 1/combat : Doomhammer

MessageSujet: Hamin in atish, da'lin   Ven 12 Oct 2018 - 21:17
La douceur de son visage et de son aspect en général se renforçait, alors qu’Enma lui vouait des paroles qui la flattait et l’honorait à la fois. Les joues légèrement rosies par tant d’éloges, elle pivota plusieurs fois sa tête respectueusement vers l’avant afin de remercier le géant rouge. Un avenir au paradis… Une belle perspective pour ceux qui veulent se reposer. Mais Claire ne voulait pas se reposer. Elle voulait apprendre, découvrir, encore, s’approcher des autres formes de vies et les comprendre, les aider. Le repos éternel n’était pas son crédo.

Le marteau se leva, mais restait suspendu en l’air, alors qu’une voix retentissait depuis les nuages, là-haut. Enma leva les yeux et Claire également. La voix disait vouloir s’entretenir avec la guerrière… était-ce sa motivation de continuer à être utile, si fortement pensée, qui avait pu être entendu par un être divin ? Ou alors, se faisait-elle des idées ? Cela la fit rougir un peu plus fortement de honte sur l’instant, comme si quelqu’un avait découvert sa déception d’être envoyé au Paradis, malgré l’honneur que confère ce geste.

Le géant rouge prit un air embarrassé et expliqua à la combattante que c’était un honneur de conserver son apparence physique. Ce qui tombait sous le sens, en effet. Il n’est pas illogique de ne prendre qu’une apparence “énergétique” liée à l’âme une fois aux cieux, comme si on ne retrouve là que son apparence véritable, l’esprit sans mascarade.

Une auréole flamboyante se dessina progressivement au-dessus de sa tête. Claire en avait aperçus le reflet dans le bureau énormissime d’Enma qui lui faisait face, sursautant sur le coup. Mais cette image angélique lui donna le sourire, et une fois de plus, elle s’inclina dans le plus grand des respects devant le géant rouge; alors que ce dernier lui souhaitait de faire un bon voyage.

Téléportée, elle se retrouva dans… le jardin d’Eden ? Ou du moins, quelque chose qui s’y apparentait largement, bien que ça ne soit apparemment pas le paradis. émerveillée par la vision qu’offrait cet endroit, elle paraissait en même temps un peu perdue, tournant sur elle-même pour admirer le moindre recoin de cet environnement serein. Ce genre d’endroit lui parle, elle qui transmet tant d’apaisement à son prochain…

Dans son agitation, elle ne prête pas tout de suite attention au kaioshin. Cette dernière se plie rapidement en deux pour le saluer lorsque ses yeux le captent enfin.

Mes excuses. Cette téléportation dans cet endroit si… reposant m’a tellement charmé. J’en suis encore perturbée à vrai dire. Enchantée de faire votre connaissance, je suis Claire. Je crois que vous n’ignorez pas qui je suis, mais pour moi se présenter est un acte de respect indispensable.

Un sourire amical étira ses lèvres alors qu’elle se redressait. Son regard se mêlait à la beauté sauvage de l’endroit avec beaucoup d’admiration.

Quel que soit le motif de ma transposition ici, je suis honorée de votre intérêt. Si je peux vous être utile d’une quelconque manière, j’y mettrais toute ma force et ma bonne volonté. Rencontrer des personnes aussi pur que vous est très rare.

Comme un maître des flux énergétiques, Claire se laissait traverser par les ondes des plantes, des animaux, des êtres vivants, et en connaissait profondément l’essence depuis son arrivée dans le royaume des morts. C’était ce pourquoi elle confirmait avec autant d’assurance la pureté de Shin, ce sourire toujours maternel pour habiller ses lèvres.

Chronoa
Chronoa
PNJ
Féminin Age : 79
Date d'inscription : 19/10/2018
Nombre de messages : 34

MessageSujet: Re: Hamin in atish, da'lin   Lun 22 Oct 2018 - 0:22

Elle était arrivée, celle qui avait tant œuvrer pour la paix et la joie à travers l’univers sous la bannière de la Z-Team : Elle a portée plusieurs surnoms mais elle se dénommait bien Claire. Cette dernière venait d’être transportée dans le monde des Kaioshin, l’une des plus hautes instances de la hiérarchie divine ; un monde d’une grande pureté ou régnait dans la plus belle harmonie florale. De belles plaines verdoyantes, quelques chênes dispersés, de fins ruisseaux dévalant plusieurs plateaux dans de belles chutes d’eau claire. Cet endroit avait en bien des sens des aspects de paradis, rien ne semblait pouvoir troubler la pérénité et le calme du monde des Dieux.

Mais la guerrière sanctifiée n’était pas rendue ici par hasard, si la visite de ce monde atypique l’aurait peut-être intéressée, la raison de sa venue serait tout autre. En effet, alors que Claire s’extasiait sur ce qui l’entourait, elle fut rapidement confrontée à Shin, Kaioshin de cet univers ; C’était un petit être à la peau légèrement rosée coiffé d’une coupe iroquoise, ses yeux bridés cachaient son vice de malice, sa tenue quant à elle était aux standards de son titre.

Spoiler:
 

Sans qu’il n’ait le temps de prendre la parole, le maître des lieux fut témoin du dynamisme de la protectrice qui justifia immédiatement sa fascination tout en assurant son dévouement à ses prochains travaux. La détermination de la femme de Motta était impressionnante, même décédée, elle cherchait à servir les intérêts du bien par tous les moyens, elle n’était pas comme la plupart des mortels, les membres de la Z-Team étaient assez spéciaux, ils plaçaient les autres avants eux même. Hochant la tête en approbation des déclarations de la combattante, le Dieu local pris la parole d’un ton calme et sûr.

« Ne sois pas désolée, je suis content de voir des guerriers qui savent apprécier le soin apporté à notre monde. »


Affirmait Shin d’un fin sourire, se remémorant ses rencontres avec Son Goku et Son Gohan, eux qui étaient de réels combattants de l’espace. Ces derniers pensaient plus à leur prochain repas qu’au travail de cet environnement d’eden, c’était une triste réalité, l’on ne pouvait pas toujours être paisible et combattif. Sans en dire plus sur les motifs de la présence de la demoiselle, le Dieu l’invita à la suivre d’un mouvement de main cordial.

« Suis-moi, nous allons parler un peu. »

Silencieux le temps de sa marche, Shin se dirigeait vers un arbre à quelques dizaines de mètres, au pied de ce même chêne millénaire se trouvait deux autres personnages : Kibito et le Daï Kaioshin. Le Dai Kaioshin était un vieillard pervers et sénile, il passait son temps à radoter, un caractère qui collait à son apparence vieillarde et rabougrie. Malgré ça, cet ancêtre était un honorable Dieu au savoir vaste d’une expérience de plusieurs millénaires ; Le second était un grand costaud silencieux aux cheveux mi-longs et à la tenue rougeâtre, couleur inverse des vêtements traditionnels : C’était en raison de sa qualité d’assistant du Dai Kaioshin.

Spoiler:
 

A peine Claire et Shin étaient arrivés que le vielle homme se leva, un jour sourire aux lèvres, visiblement très content d’apercevoir de la gente féminine, inutile de préciser l’étendue du vice dans son regard, il se rapprochait lentement de la combattante.

Spoiler:
 

« Ho ! Je ne me souvenais pas qu’elle était aussi charmante ! »

S’exclamait l’ancien d’une voix étouffée par l’âge, tournant atour de Claire sous le regard détaché du Kaioshin plus jeune.

« S’il vous plait, il faudrait profiter de sa présence pr… »

« Oui ! Profiter de sa présence ! »


« Non, pas comme ça. »

Précisait Shin, l’air désolé, laissant le Dai reprendre ses esprits.

« Bon, ça va, j’ai compris, quel dommage… »

Affirmait le vielle homme avant en baissant le regard, comme déçu de ne pas avoir trouver une fille de joie, relevant ensuite les yeux avec un entrain quelque peu sérieux.

« Bon, suivez-moi ! »


Le groupe rejoignis alors Kibito, il était assis en tailleur, devant lui se trouvait une boule de cristal, loin d’être une dragon ball, cette dernière faisait la taille d’un ballon de basket et permettait de voir au travers du temps et de l’espace. Le petit groupe s’assis également autour de l’artefact, invitant évidement Claire à faire de même dans un climat idyllique à une discussion qui n’avait jamais eu lieu entre les Dieux de cet univers.

« Cela faisait longtemps qu’on attendait la venue d’un représentant de l’ordre terrestre, en fait, nous avions fait plusieurs demandes au Maître Zeno pour que l’on puisse recruter un Kaioshin apprenti venant du monde des mortels… »

Affirmait Shin en se coupant en fin de phrase, repensant justement à cette histoire lui ayant fait croiser la route de Kaito, lui qui s’était entrainé chez Champa pendant six mois ! Malheureusement, ses habitudes de guerrier de l’espace l’avaient vite rattrapé et avaient poser de multiples soucis, il était trop impulsif, trop ignorant, trop jeune.

« … mais nous avons finalement avorter l’idée, ça n’a pas changer que nous avions envie de discuter avec une personne telle que toi. »

C’est ensuite le Dai Kaioshin qui prit la parole, le vieux, l’air maintenant sérieux et serein.

« Bon, disons que normalement tu n’es pas là pour parler avec nous, mais nous avons quelques minutes avant que le grand prêtre n’arrive, alors on en profite. »

D’ailleurs, Claire ne savait pas qui était le grand prêtre, ni ce qu’il allait faire dans cette histoire, avec une seconde lunatique, l’ancêtre reprit.

« Il faut juste que tu saches que le grand prêtre est une sorte de chef des Dieux, il orchestre le monde divin sous les idées du Maître Zeno, il est très important et semble vouloir te parler. »

Le Dai poussa alors un petit rire amical l’espace d’un instant, communicant alors sa causasse manipulation.

« Mais ne sachant pas ce qui allait t’arriver, nous voulions te faire venir ici avant, pour parler du monde, de ce qu’une personne comme toi pourrait nous dire des événements actuels. »

Shin prit ensuite la parole, il avait l’air moins détendu, plus inquiet.

« En fait, nous sommes inquiets de la tournure des événements dans l’univers, nous sommes depuis longtemps inactifs et ne faisons qu’observer, ça doit bien faire 10 ans que nous assistons à une montée de plusieurs groupes chaotique. Par exemple : L’alliance maléfique, ou bien les Black Feathers qui assouvissent plusieurs planètes et innocents c’est tout simplement trop dange… »

Il fut coupé par son supérieur qui lui cria dessus de vive voix.

« Ho ça va ! Laisse là respirer ! »

Shin grimaça alors en baissant la tête de honte, ses joues rougissants alors.

« Désolé Maître ! »

Le Dai Kaioshin reprit alors, d’une voix plus lente.

« Déjà comment te sens tu ? »

Demanda-t-il d’un air bienveillant, attendant une réponse avant de lancer un nouveau sujet.

« Et ainsi, que penses-tu de la situation de cet univers ? Entre la domination maléfique qu’orchestrent les Black Feathers, l’AM, l’ordre Shuryo, le nouvel ordre et l’empire Cold ? »

C’est vrai que ça en faisait un paquet d’alliance contre la Z Team et potentiellement les Ganshous, l’avenir de l’univers semblait plus encore qu’autrefois aux portes d’un âge sombre ou les héros disparaissaient les uns après les autres. Charlo, puis Claire, qui sera le prochain ? Voilà un sujet qui inquiètait, les héros partaient, pas les bandits.



En ligne
Claire
Claire
Modérateur
Féminin Age : 29
Date d'inscription : 12/08/2008
Nombre de messages : 21216
Bon ou mauvais ? : If you judge people, you have no time to love them...
Zénies : 3550

Techniques
Techniques illimitées : Dodging bullets | Fen'harel's elgar | Transposition
Techniques 3/combat : L'inflexible | Purification
Techniques 1/combat : Doomhammer

MessageSujet: Re: Hamin in atish, da'lin   Dim 18 Nov 2018 - 18:02
La guerrière émerveillée avait du mal à se concentrer sur celui qui l’accueillait. Son regard se perdait dans la nature de ce coin béni, épargné par les horreurs des mortels qui détruisent tout sur leur passage. Certes, la combattante avait appris à devenir sereine dans toutes les situations afin de ne pas perdre pied face à l’adversité. Mais en ce lieu, elle n’avait nul besoin de méditation pour conserver son calme. L’endroit en lui-même lui envoyait des ondes pacifiques, lesquelles la rendait sans défense, sans méfiance. C’était la première fois de sa vie que Claire se sentait aussi bien, en paix avec elle-même.

L’être céleste se montrait courtois et chaleureux. Il lui fit signe de le suivre, ce qu’elle fit sans hésiter. Sa méfiance n’arrivait même plus à agir tellement son esprit se sentait apaiser ici.

Ils débarquèrent près d’un arbre où un vieillard et un homme musculeux, visiblement son garde, se tenaient.  Immédiatement, la guerrière leur accorda la même sympathique qu’à Shin. Elle s’inclina respectueusement devant le Daï qui s’était levé pour les rejoindre.

Le vieillard au regard malicieux lança un compliment à la combattante, qui se mit à rire doucement.

« S’il y a une femme dans votre vie, elle va vous taper sur les doigts jeune homme. »

Répondit-elle gaiement alors que le Daï lui tournait autours en l’analysant de haut en bas. L’utilisation de l’expression « jeune homme » était humoristique bien sûr, au vue de l’âge avancé du vieillard.

Shin semblait gêner par la réaction de son acolyte et lui fit remarquer. La manière dont le vieillard répondit, en sous-entendant un contexte sexualisé, fit rire à nouveau de bon cœur la guerrière. Visiblement, les dieux avaient de l’humour, et c’était une bonne chose. Cela aurait pu la mettre mal à l’aise, mais Claire voyait bien qu’il ne s’agissait là que d’une plaisanterie pour la charrier.

D’un air plus sérieux et après sa déception quant au fait qu’il ne pourrait pas « s’amuser » un peu sur un plan charnel ; il conduisit la guerrière jusqu’à Kibito. Une nouvelle fois, Claire s’inclina avec respect devant l’homme assis en tailleur. Une boule de cristal mystique, à travers laquelle semblait défilé le temps, était en face de lui. Invitée à s’asseoir, elle prit place en silence avec ses nouvelles connaissances.

Visiblement, ces dieux avaient attendu un moment la venue d’un mortel, représentant en quelque sorte des forces du bien. Ils se réjouissaient de discuter avec Claire, même si elle avait comprit qu’elle n’était visiblement pas le premier choix pour cette rencontre, à l’origine.

Le vieillard enchaîna en parlant d’un individu répondant au nom du « grand prêtre ». Un être divin très important d’après ses dires, et c’était lui qui à la base avait manifesté l’envie de parler avec Claire. Il semble agir sous le joug d’un certain maître Zeno, soit un être encore plus important encore que le grand prêtre. Celle-ci sentit un certain… stress s’emparer des battements de son cœur.

« Je suis… la première mortelle à avoir été appelée par les Dieux…. Cela me déconcerte tout autant que ça m’honore. Il me tarde de connaître ce Grand Prêtre et le maître Zeno. » Dit-elle à voix basse en guise de commentaire et de reconnaissance.

Alors le vieillard et le Shin l’avaient fait venir ici d’avance afin de parler du monde mortel. C’était une idée qui égayait la claymore : pouvoir échanger avec des êtres au-dessus de toute chose sur les conditions hasardeuses des vivants. Son avis n’était que le sien. Eux devaient pouvoir tout transcender. Alors s’ils avaient tout de même choisi de tailler la bavette avec elle, c’est que son avis doit avoir une certaine importance à leurs yeux.

Si le vieil homme était plus calme dans sa manière de s’exprimer, le jeune montrait clairement ses inquiétudes. Par rapport à ce qu’il disait, Claire laissa également transparaître ses émotions. Sa peine, plus précisément. Dans sa tête défilait les récents événements… et l’ascension du mal, qui s’immisce et se partage entre les mortels à une vitesse folle.

Le Daï recadra Shin avec une certaine violence, ce qui fit hoqueter la guerrière. Le jeune baissa les yeux, rougissant et s’excusant. Claire fit un signe de la main, souriante, pour leur signifier que tout allait bien et qu’ils n’allaient pas trop vite, qu’il n’y avait pas de mal.

« Je ne me suis jamais sentie aussi… je veux dire, ma paix intérieure est d’autant plus grande ici qu’elle ne l’a jamais été. Cela me change énormément du reste de ma vie. Dans le monde des vivants ; il faut réussir à se sentir en paix pour ne pas faillir ; mais ce n’est pas facile au quotidien de garder la tête sur les épaules avec ce qui s’y passe. »

Le vieillard lui avait laissé le temps de répondre, il était bien plus posé que son acolyte. Ce dernier s’assurait du bien être de son invitée avant de l’assaillir avec ces questions difficiles, qu’il posa donc en second lieu.

« Des questions qui ne peuvent pas être anodines. Mes réponses ne seront certainement pas les meilleures ; les mieux tournées. Mais elles s’aligneront sur ma sincérité et mes convictions. » Fit-elle remarquer avec un petit sourire en coin. « Donner un avis individuel sur toutes les personnes malfaisantes qui nourrissent ces alliances serait redondant et inutile. Leurs cœurs et leurs esprits ont leurs raison, ils sont comme ils sont par leur vécu et leurs aspirations, et de toute évidence rien ne fera dévié ces fortes têtes de leurs objectifs.  Toutes ces alliances plongent le monde dans le plus malicieux des traquenards : La peur. Ce sentiment si puissant qui dissuade chacun d’agir ; parce qu’individuellement les gens se pensent faible, on leur fait croire qu’ils sont faibles. Que leurs actions isolées ne comptent pas. Qu’ils mettront leurs proches en danger par leurs actions. Et on en revient à un problème profondément lié à l’humanité et à la conscience : est-ce si égoïste de craindre pour la vie de notre famille, plus que pour celle de l’univers ? Un Homme qui a peur pour sa famille n’est pas nécessairement un couard. Pour autant, il sacrifie le bien de la collectivité pour une poignée de gens à qui lui, il tient. Ou alors, justement, n’est-ce pas de l’égoïsme de mettre en danger la vie de ses proches parce que l’on est prêt à tout sacrifier afin d’œuvrer pour le bien de l’univers ? Et dans ce cas, la personne qui sacrifie sa vie et met celle de ses proches en péril peut être considérée comme inconsciente et stupide. »

A tour de rôle, elle regardait dans les yeux ces êtres célestes avec qui elle partageait ce moment privilégié. Son regard, déterminé malgré la dureté de ces réalités ; voulait prouver quelque chose : le sacrifice n’est jamais vain.

« Chacun peut changer les choses à son échelle ; et c’est toujours plus que le voisin qui se tourne les pouces devant sa télévision, transi de peur à l’idée d’agir. Si toutes ces personnes qui hésitent finissaient par franchir le pas et prendre des risques…les choses changeraient. Mais je suis bien consciente que cela demande un sacrifice. Un très grand sacrifice. On laisse derrière soi l’opportunité d’une vie rangée, d’une famille, d’une tranquillité certaine… au prix de notre conscience. Chaque jour à se voir dans le miroir et à se dire : « j’aurais pu agir, mais j’ai préféré me cacher parce que j’ai peur. » Ces gens-là ont besoin de leader. Sur chaque planète, dans chaque ethnie, il leur faut quelqu’un qui les inspire réellement. Ainsi, même lorsque ce prophète périra, ceux qui croient en lui poursuivront son but. Mais tout ça ne sont que des paroles, des idées… Et si ce principe existe dans un sens, celui du bien, il existe aussi dans l’autre. Le plus grand problème des mortels, c’est leur propre interprétation de ce que sont le bien et le mal, après tout. Les chefs de toutes ces alliances ont fait leur choix, celui d’obtenir ce qu’ils veulent par la facilité. Il est toujours plus aisé de répandre la terreur que de prôner la paix. Parce qu’inspirer la peur signifie que ceux qui vous craignent vous définissent comme au-dessus de tout, ils pensent que vous êtes intouchable. Vous obtenez ce que vous voulez d’eux, et vous démolissez la vie autours de vous pour mieux vous asseoir comme une sorte de presque Dieu à qui tout est dû. »

Claire fixait maintenant la boule de cristal, comme si elle y voyait l’espoir. Cet espoir qui ne s’éteindra jamais, celui qui veut apporter la paix dans l’univers.

« Le pire dans tout ça, c’est le fait que certains périssent définitivement quand d’autres reviennent parmi les mortels vivants comme s’ils étaient gracié… et vous savez comme moi que ce sont bien trop souvent les ordures qui ont le privilège de revenir dans le monde des vivants pour y perpétuer leurs atrocités. Je pense que le cœur de cette noirceur qui arrive à revenir sans jamais s’amenuiser vient de là, aussi. »
Chronoa
Chronoa
PNJ
Féminin Age : 79
Date d'inscription : 19/10/2018
Nombre de messages : 34

MessageSujet: Re: Hamin in atish, da'lin   Sam 24 Nov 2018 - 14:41
Le KaioshinKai est un lieu éternel de paix et de repos, n’importe quelle âme consciente menée à ce lieu d’origine de la vie se sentait rassurée, confortée et motivée à l’idée de rependre un message de bienveillance au reste du monde. Pour la noble Claire, l’effet n’était pas tant le bienvenue, le cœur de la dame était déjà un cristal pur d’azur, une forteresse de compassion et de sérénité dont bien peu pouvaient se prétendre concurrents, mais malgré ça, elle parvenait à toujours semble-t-il à redécouvrir la paix intérieure. Et ainsi, de sa posture de combattant illuminée et ancienne, la Claymore était en bonne candidate à être auditionnée par les Divins, ses paroles mures et sages pouvant faire chavirer la pensée même des Kaioshins. Rapidement amenée auprès du cercle des 3 divinités présentes, la Z-warrior fut assise en tailleur, comprenant rapidement qu’elle avait été appelée par le plus grand des Dieux Zeno, comprenant qu’elle avait ici un rare privilège ; Cependant, elle n’était pas la première à avoir rencontrée le régent suprême, mais cela restait rarissime.

« Bien des gens ont rencontrés les Dieux avant toi, cependant les appels par Zeno lui-même restent très rares. »

Précisait Shin, le jeune Kaioshin ayant initialement accueillie la femme de Motta, il était important, même si c’était peu probable, que Claire ne prenne pas la grosse tête en s’imaginant qu’elle était l’être la plus importante de l’univers chez les mortels. Malgré tout, cela restait rare, et bien sur un honneur de se rendre chez les Dieux et en particulier le plus puissant d’entre eux, une simple discussion séparait la protectrice des peuples et le créateur originel.  Pour profiter du peu de temps qu’il restait, les Dieux s’interrogèrent alors sur le monde, demandant alors à Claire ce qu’elle pensait de l’ordre actuel des choses, notamment des alliances mauvaises qui menaçaient l’univers tout entier.

Le discours de Claymore fut alors prononcé sur un ton bienveillant et serein comme elle avait l’habitude de le faire, l’écoute était respectueuse et religieuse, les mots de l’épéiste étaient bus par le maigre auditoire. Dans sa pensée, l’invitée semblait justifier les actions des alliances par la peur, jouant sur le fait que les alliances agiraient par peur de ne pas pouvoir protéger leurs proches ou de d’œuvrer pour le bien de l’univers. Elle affirmait également qu’agir pour son idéal noble demandait parfois de grands sacrifices, mais également que ceux qui en étaient incapables avaient besoin d’un chef, et que souvent ce chef pouvait être mauvais. Finalement, elle mettait en avant l’injuste des résurrections, certains revenaient à la vie et d’autre non, une cruelle cacophonie de retours et de départs, personne ne savait ce qu’il l’attendait réellement. Après les déclarations de Claire, il y eu quelques secondes de silence, puis le vieux Kaioshin prit la parole.

« C’est vrai qu’il est bien plus simple d’œuvrer pour le mal que pour le bien, malheureusement. »

Commentait-il d’un soupire, relevant ses yeux plissés par la vieillesse vers la guerrière.

« Mais les crapules des alliances faisant le mal n’ont rien d’autres à protéger que leurs égos surdimensionnés, leurs désirs de vivre dans l’opulence et le droit d’imposer la terreur aux autres. »

Le jeune Shin hochait là tête, prenant la parole à son tour.

« C’est tout de même intéressant, cette histoire de vouloir protéger à tout prix au risque de faire le mal correspond bien à Zamasu. »

D’un bref revers de main, le vieillard mima d’écarter le sujet.

« Oh ne me parle pas de lui ! Un problème à la fois. »

Shin soupira à son tour, reprenant alors sur le sujet d’origine en ne laissant rien savoir de Zamasu à Claire, se tournant néanmoins vers elle pour l’impliquer pleinement dans ses prochaines paroles.

« Nous avions pour idée d’intervenir dans le monde des mortels et essayer d’arrêter les majins. »

Le vieux Kaioshin prit alors la parole pour expliquer à la défenseuse de l’univers la vraie signification de majin (la vraie irl d’ailleurs).

« Le sceau « Majin » signifie « démon », nous savons que dans le monde des mortels opère plusieurs majin comme Majin Demigra, Majin Leech, Majin Vegeta ou Majin Sanyl. Ils sont tous des personnages maudits et démoniaques et ils déséquilibrent l’ordre du monde. »

Le jeune, d’un air bien plus dynamique et plein d’entrain, poursuivis.

« Nous aimerions les sceller comme ils devraient l’être, notre magie devrait pouvoir nous le permettre, cependant, nous avons peur de ne pas être assez forts. Seul moi et Kibito peuvent se battre, le Dai est trop vieux. »

Affirma-t-il sous le regard du colosse qu’était Kibito, lui qui ne parlait pas depuis le début d’ailleurs, toujours assis en d’ailleurs à observer.

« Si nous intervenons, nous devront le faire avec de l’aide, ou en vitesse, mais c’est risqué. »

Les 3 Dieux attendaient alors une réponse ou un commentaire de la combattante à ce sujet, peut être voulait-elle les aider ? Ou bien leur conseiller d’aller voir une alliance comme la Z-Team ? Ou encore autre chose ?

En ligne
Claire
Claire
Modérateur
Féminin Age : 29
Date d'inscription : 12/08/2008
Nombre de messages : 21216
Bon ou mauvais ? : If you judge people, you have no time to love them...
Zénies : 3550

Techniques
Techniques illimitées : Dodging bullets | Fen'harel's elgar | Transposition
Techniques 3/combat : L'inflexible | Purification
Techniques 1/combat : Doomhammer

MessageSujet: Re: Hamin in atish, da'lin   Jeu 6 Déc 2018 - 16:53
La claymore, apaisée et entre de bonnes mains, se sentait à l’aise ici. En paix et entouré par des gens profondément bons, elle se sentait comme avec de la famille. Les questions posées étaient judicieuses et importantes à discuter. Ravie de pouvoir échanger de la sorte avec des personnes si pures et ayant un pouvoir certain pour agir et faire changer la donne chez les mortels, Claire faisait montre d’un grand respect en exprimant son avis.

Bien qu’elle ne fut pas la première à rencontrer les dieux, ce fameux Zenoh l’honorait par son appel. Il était visiblement le plus important de cette “assemblée” divine. Son apparence et ses pouvoirs devaient être écrasant. C’est tout du moins ce que chacun penserait d’ordre général, mais Claire ne se fiait pas à l’enveloppe charnelle d’un être. Alors la guerrière ne s’attendait pas à une quelconque apparence prédéfinie. Bien entendu, la forme singulière que revêtait Zenoh ne manquerait pas, pour autant, de l’étonner et de l’émerveiller.

Le fringant vieillard exprimait à son tour son avis. Claire hocha doucement de la tête pour signifier le fait qu’elle partageait ses dires. Le jeune Shin enchaîna en disant que cette idée de protection totale au prix de tout sacrifier pour atteindre cet idéal correspondait parfaitement à un certain Zamasu. La guerrière regarda à tour de rôles les deux hommes, ne comprenant pas de qui il s’agissait et, avant qu’elle ne puisse le demander, le vieillard envoya balader ce sujet au loin pour l’heure. Par respect, elle ne demanda donc pas tout de suite des informations concernant cette personne.

Comme elle l’espérait, les dieux avaient entendu l’appel à l’aide des mortels. Ils voulaient agir pour que la balance du bien prenne le dessus. Le vieux Kaioshin renseigna d’ailleurs Claire sur la signification profonde de ce que sont les majins, des informations intéressantes à assimiler, au delà de la vérité qui se cache derrière leur existence.

Le jeune homme expliqua qu’ils étaient prêt à risquer leurs vies pour essayer d’aider et de faire bouger les choses, mais qu’ils n’étaient que deux à être en mesure de se battre. Une aide annexe serait donc nécessaire pour leur prêter main forte dans cette mission. Claire regarda le colosse immobil qui n’avait pas pipé mot depuis le début, quelques instants, un visage toujours confiant sur le visage.

N’agissez pas sur un coup de tête et en vitesse, si je peux me permettre. Il est plus sage de jauger l’état actuel des choses dans le monde des mortels, et de peaufiner votre plan d’action pour tenter d’intervenir au moment opportun. “ Cette dernière parlait toujours avec une douceur réconfortante, même des sujets sombres comme ceux-ci. “ Bien sûr, je ne crois pas être capable de savoir mieux que vous comment faire. Mais je pense qu’il serait utile de prévoir bien à l’avance votre intervention pour en augmenter les chances de réussite. Je connais des personnes, des amis de confiance qui vivent dans le même but que vous et moi. Ils pourraient vous aider, ce sont de grands guerriers. Comptez déjà sur l’alliance à laquelle j’appartenais: la Z-team. Il me semble qu’elle constitue réellement le dernier rempart contre toutes ces autres alliances perfides aux chefs vicieux qui n’agissent réellement que dans leur propre intérêt. Je connais plus particulièrement le chef, Son Gohan, qui est le fils d’un guerrier de renom: Son Goku. Il ne fait aucun doute que vous pouvez lui faire confiance. J’ai également plongé dans l’esprit d’un des nôtres, Charlo. Il est vaillant et déterminé, prêt à sacrifier sa vie pour la survie des autres espèces. Et même si je ne connais pas aussi bien les autres membres, j’ai vu à travers Charlo qui ils étaient: des personnes de grandes valeur, des personnes qui ont compris que de la paix, de la fraternité, de l’entraide et de la compréhension découle le bien être pour toutes les formes de vie. Donner de soi pour l’autre, voilà ce qu’ils prônent.

Un sourire bienveillant étira à nouveau ses traits faciaux. Des souvenirs aperçus et compris à travers l’esprit des autres mortels qu’elle avait rencontré, des bons souvenirs, lui revenaient. Des siens, également. Dans cette masse difforme, cette ombre qui trône au-dessus des mortels et qui menace de les dévorer par le mal, il y a ces hommes et ces femmes. Ces lumières prête à combattre pour leur prochain.

Vous pourriez sollicité également Fugma et Akuma, deux amis guerriers qui me sont cher. Ils sont consciencieux, tel que je les aies connu, ils répondront à votre appel. Ajito aurait été une bonne recrue, également… Mais il n’est plus. Son passage dans ma vie m’a laissé une telle marque que je suis capable de le sentir. J’ai senti des pouvoirs liés à l’âme, à l’essence des autres êtres, se développer en moi au fil des années. Cet espèce de don m’a aidé à connaître ce qui se cachait dans le coeur des autres, de voir à travers leurs apparences, leurs gestuelles, leurs mensonges, notamment. “ Un flash de Seishiro Kasai lui vint en tête et elle grimaça quelques instants. Mais son sourire reprit très vite le dessus. “ Quoi qu’il en soit, n’hésitez pas à contacter mon mari, Motta. C’est un être doux qui se cache derrière son stoïcisme, mais il combattra pour la paix, j’en suis sûre. Par ailleurs, si vous le croisez… vous savez… “ Ses joues commencèrent à rougir légèrement. Un peu gênée, elle continua après un moment de pause. “ Pourriez-vous lui dire, s’il vous plaît, que je pense à lui et que je vais bien ? Je reste sienne, à l’attendre. Dans le monde des mortels comme dans les cieux, cela ne change rien. Merci d’avance pour lui et moi.

Cette dernière rougit un peu plus violemment suite au silence qui s’installa. Heureusement, son cerveau lui rappela le sujet de tout à l’heure: Zamasu.

Sans vouloir vous offenser, vous parliez d’un certain Zamasu tout à l’heure. Qui est cet homme ? Je sais que je ne puis plus retourner aider les mortels, mais peut-être qu’un jour j’aurais l’occasion de rencontrer cet être… est-il divin comme vous ? Je suis navrée qu’il ai choisi la paix par le sacrifice des autres…
Chronoa
Chronoa
PNJ
Féminin Age : 79
Date d'inscription : 19/10/2018
Nombre de messages : 34

MessageSujet: Re: Hamin in atish, da'lin   Jeu 13 Déc 2018 - 17:28
La discussion se poursuivait au monde des dieux, le calme idyllique de cet environnement singulier à celui des divinités rendait le discours de chacun plus calme et fluide malgré l’état alarmant de l’univers des mortels. Shin ne s’était pas privé d’en faire part à l’invitée du jour, avouant planifier un plan d’intervention, ajoutant qu’il cherchait des conseils et des indices pour préparer au mieux le potentiel plan d’action contre les Shuryo et les maléfiques. Les réponses de la guerrière allaient donc avoir un impact important sur le déroulement du passage des kaioshins dans le monde des vivants, elle devait en avoir conscience et pesait donc ses mots en laissant battre quelques instants de vide, peut être cherchait-elle les mots appropriés.

En tout cas, Claire fit dans un premier temps mention de la nécessité de se préparer et de ne pas foncer dans le cas, une remarque assez inattendue dans la mesure ou Shin, le plus jeune des trois divins, avait justement précisé préparer son plan, l’interpelant justement pour peaufiner ce dernier. Mais qu’importe, les réponses vinrent et des propositions se démarquèrent des encouragements : La Z—Team, mené par Son Gohan et Charlo semblaient les grands hommes au podium de la liberté et de la protection du plus grand nombre. Également, Akuma et Fugma furent mentionnés comme potentiels alliés, le vieux Kaioshin se frottait alors le menton, coupant entre deux phrases la douce et souriante femme du général.

« Mmh, j’ai beaucoup observé ce fameux Fugma, en effet, il agit pour une cause très acceptable, cependant, j’ai aussi connaissance des troubles que doit surmonter Akuma. »

En effet, le street fighter faisait régulièrement face à ses vieux démons, pouvant le rendre fou furieux, une bonne stabilité était demandée pour assister les dieux dans leurs actes. Motta fut évidement appelé comme un bon soutien, lui faisait régulièrement parler de lui dans ses combats, son nom n’était pas inconnu des régisseurs de la création.

« Motta est un puissant guerrier, personne n’aimerait avoir à l’affronter dans un combat à enjeu, ça ne fait aucun doute. Mais il ne défend pas autre chose que ses intérêts pour autant. »


Déclarait le vieux Kaio en hochant la tête, n’oubliant pas de soutenir la claymore dans la séparation qu’elle subissait avec son mari.

« Qu’il est difficile d’être séparée de l’être que l’on aime ! »

Le viellard fixa alors Shin, lui braillant d’un air autoritaire peu crédible par son âge avancé quelques ordres.

« Shin ! Si tu croise ce saiyan, tu lui adresseras le message ! »

Le jeune Dieu était surpris sur le coup, il ne s’attendait pas à se faire rouspéter d’avance.

« Hm oui, pas de soucis. »

Le doyen repris alors, maintenant calmé.

« Je pense que nous irons voir ces fameux défenseurs de la Terre, c’est un bon point de départ pour préparer notre action, s’ils refusent de nous aider, nous rencontrerons alors Fugma. »

Claire demanda ensuite, de manière tout à fait compréhensible et naturelle qui pouvait bien être Zamasu, en effet, il avait été mentionné comme une grande menace sans pour autant avoir de détails. Il eut alors un petit silence quand elle eut terminé sa phrase, les 3 Dieux se fixant quelques instants, ils hésitaient sans doute à en parler. Puis, d’une voix roc et grave, c’est bien Kibito, l’assistant des deux autres, c’est-à-dire le plus grand, pris la parole, lui qui n’avait rien dit depuis le début de la rencontre. Son ton était très neutre en cohésion avec son visage inexpressif.

« Zamasu est officiellement le Kaioshin de l’univers 6, notre univers jumeau, cependant, ses actions lui valent un bannissement de notre communauté. »


Un petit coup de vent espaça les deux phrases, la tension semblait monter d’un cran par cette annonce, rappelant aux dieux eux même la dangerosité de la situation.

« Il s’agit donc d'un Kaioshin, mais ce dernier dispose de pouvoirs immenses, au-delà de tout ce que vous pouvez imaginer, en plus d’être complétement immortel. »

Shin avait baissé la tête, rien que de penser à ce traitre le rendait nostalgique d’une époque ou il n’avait pas tant de responsabilités, ajoutant d’un ton plus bas.

« Le reste parait facile en comparaison de ça… »

Claire aura alors le temps de répondre, puis un bruit sourd se fit entendre dans le ciel, c’était le distinct et soudain craquement électrique de l’apparition d’un portail dans le ciel, une sorte de petit vortex apparaissant au milieu du ciel, rien d’agressif, l’énergie était pure et contenue. De cette étrange porte des étoiles descendit alors sur terre un être de taille moyenne à l’a peau marine, aux yeux mauves et à aux cheveux d’ivoire, les mains jointes dans le dos, un air confiant et amical au visage, il ne semblait pas dangereux. Sa tenue était aussi d’une grande simplicité, il s’agissait d’un haut aux épaules large turquoise, un triangle orange manifestant sans doute son appartenance dans les autres sphères marquait son torse.

Spoiler:
 

Immédiatement et sans que celui n’ait dit le moindre mot, les trois Dieux se jetèrent au sol, la tête contre l’herbe, les mains plaqués contre la terre pour se prosterner devant le second Maître de tout. Faisant quelques pas vers le quadrinôme, c’était bien le grand prêtre qui prenait la parole, d’un ton tout aussi calme et serein que celui que pouvait aborder Claire, c’est pour dire.

« Bien le bonjour à vous, je vous remercie d’avoir amené cette invitée jusqu’ici. »

Ils répondirent en cœur, un stress intense se dégageait de leurs voix.

« Ce n’est rien grand prêtre ! »

Le regard du tout puissant s’orienta lentement vers la dame, elle qui semblait au centre des intentions des Dieux aujourd’hui, toujours aussi enthousiaste, il invita Claire à le rejoindre cordialement.

« Le Maître de tout t’attend, je te pris de me suivre. »

Commentait le l’être qui organiser l’univers entier, faisant immédiatement demi-tour, un nouveau portail apparu alors face à lui, évitant aux deux personnages de s’envoler vers le premier qui trônait encore dans le ciel. Avant que Claire ne parte vers le grand prêtre, le vieux Kaioshin lui murmura quelques instructions.

« Surtout, ne les contraries pas, ils peuvent détruire l’univers sans réelle raison, je risque de te choquer, mais ils ont déjà détruit des dizaines d’univers. Je t’en prie, soit obéissante ! »

Le vieillard semblait insistant, bien loin de l’apparence de pervers qu’il donnait à première vue, laissant alors la femme de Motta se rendre au travers du portail dans l’endroit le plus sécurisé et le plus important de… tout : Le palais de Zenoh.

Une fois partie, Claire et le grand prêtre laisseraient les 3 Dieux seuls, Shin se releva en premier, l’air déterminé, ils savaient ce qu’ils devaient faire à présent.

« Nous devons contacter Son Goku, il nous a déjà aidés par le passé, je suis convaincu qu’il le fera de nouveau compte tenu de la menace que représente les alliances du mal. »


La Terre va bientôt recevoir de la visite.



En ligne
Claire
Claire
Modérateur
Féminin Age : 29
Date d'inscription : 12/08/2008
Nombre de messages : 21216
Bon ou mauvais ? : If you judge people, you have no time to love them...
Zénies : 3550

Techniques
Techniques illimitées : Dodging bullets | Fen'harel's elgar | Transposition
Techniques 3/combat : L'inflexible | Purification
Techniques 1/combat : Doomhammer

MessageSujet: Re: Hamin in atish, da'lin   Mar 8 Jan 2019 - 11:16
Visiblement, les kaioshins étaient très au fait de qui sont les personnes que Claire a évoqué. Cette dernière écoutait leur remarque sans relever quoi que ce soit: ils étaient probablement omniscient, en réalité. Ajouter quoi que ce soit serait superflue, mais au moins ils avaient des pistes. Certes, Akuma est possédé par Oni, mais c’est un homme bon et de confiance. Certes, Fugma est ambiguë dans son placement parfois quant aux guerres, mais il cherche l’équilibre. Certes, Motta n’agit que dans le but des saiyens de base, mais Claire est persuadée qu’il aiderait à œuvrer pour le bien commun si on lui faisait la demande. Bref, c’était aux Dieux de voir maintenant vers qui ils allaient se tourner au final.

Celui-ci chargeait son jeune acolyte de délivrer le message à Motta s’il le croisait. La guerrière pivota son torse vers l’avant ainsi que sa tête afin de les remercier une nouvelle fois via une révérence. C’était important à ses yeux, et le vieux kaio semblait avoir saisi ce fait.

Ce même vieillard finit par dire qu’ils allaient commencer par aller voir la Z-team, puis Fugma au besoin. La combattante hocha de la tête en guise d’approbation.

Pour la première fois, c’est la voix du grand costaud qui est perceptible. Claire lui accorde toute son attention, alors qu’il lui dépeint qui est ce fameux Zamasu. Un Kaioshin immortel et visiblement bien trop borderline dans ses actions pour être accepté par ses congénères. Un danger qui semble assombrir davantage le regard des kaioshins présent ici. Claire n’était pas prête d’oublier ce nom.

D’un bond, aussi vif que le bruit sourd qui s’éleva dans les airs, la combattante était debout et prête à en découdre si besoin. Ses réflexes n’étaient pas rouillé. Un vortex électrique venait d’apparaître dans les cieux. Malgré l’aspect non-agressif de cette distorsion étrange, Claire savait qu’il était préférable de rester sur ses gardes à tout instant.

L’être qui fit son apparition suite à cet événement dégageait de la grâce, de la simplicité et surtout de la sympathie. Non seulement ces traits étaient frappant, mais il n’y avait pas que ça de stupéfiant: Cet homme ressemblait fortement à Wish. Peut-être étaient-ils tout bonnement de la même espèce, au vue de leurs caractéristiques physiques similaires.

Voyant les kaioshins se jeter au sol - et même le gros balèze qui faisait si badass - Claire tira une mine doublement surprise. Cette dernière jugea donc qu’il s’agissait probablement du grand prêtre, celui dont les kaioshins avaient mentionné tout à l’heure. Au vue de son “statut” dans le cadre de l’univers, un tel accueil semblait justifié.

La claymore se dit qu’il serait de bonne augure de témoigner du respect à cet homme, à son tour et à sa manière. Celle-ci posa un genou à terre et s’agenouilla devant le grand prêtre, le visage baissé vers l’herbe et le poing droit fermé contre sa poitrine. C’était le genre d’hommage que l’on rendait à des guerriers considéré comme des Rois et des Dieux, et cela faisait montre d’un grand respect.

Celui-ci la salua cordialement et lorsque cela fut fait, elle se redressa tout en lui souriant de ce sourire qui n’appartenait qu’à elle: un savant mélange de bienveillance et d’amour. Cet amour et cette bienveillance inconditionnelle qu’elle vouait à toute chose, tout être, c’était sa manière d’être. Dieu de l’univers ou roturier, Claire vouait le même amour à toutes les créatures vivantes. Même les plus maléfiques. Parce qu’il est impossible de ne pas ressentir de bons sentiments. Sauf si l’on a littéralement pas de coeur.

La guerrière acquiesça de la tête aux paroles du grand prêtre et ne se fit pas attendre pour le suivre. Le vieux Kaioshin, visiblement empathique, lui susurra quelques conseils. Cette dernière sentait tout son stress, justifié au vue des révélations qu’il lui confia. Zeno et le grand prêtre avaient détruit plusieurs univers. L’aura de ce probable membre de la race de Wish était… Comment était-elle, d’ailleurs ? Pas besoin de sonder son aura. Il se dégage de cet homme une grande sagesse, alors espérons qu’il a participé à la destruction d’univers pour des raisons désespérées et valables. De toute manière, il ne faut pas être stupide: s’il orchestre tout aux côtés du dieu de tout, qu’est-ce que Claire ou un autre pouvait changer à leurs décisions ?

Ne vous en faites pas jeune homme. Je ne compte pas contrarier qui que ce soit, mais plutôt leur tendre ma main s’ils la veulent.

Chuchotait-elle en retour au creux de l’oreille du vieux Kaioshin d’un ton rassurant et sympathique. Malgré le stress évident qui naissait dans son coeur, Claire avait basé la plupart des entraînements de sa longue vie sur le fait d’apprendre à maîtriser ses émotions afin d’être performant et réfléchi en cas de situation de crise. Cet entraînement avait été bénéfique: aujourd’hui, en suivant les pas du grand prêtre, la guerrière offrait un dernier sourire plein d’espoir aux trois kaioshins qu’elle laissait derrière elle. L’aura de Claire, son regard, sa présence, cet ensemble simple et à la fois sophistiqué offrait toujours un refuge pour autrui… en espérant que les kaioshins arriveraient à faire pencher la balance du bon côté dans ce monde que la claymore laissait derrière elle en traversant le portail.
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Hamin in atish, da'lin   
 
Hamin in atish, da'lin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Planètes :: Kaioshinkai-