Partagez
 

 Bar "Chez tonton Alri"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Alricaus
Alricaus
Autres Races
Masculin Age : 31
Date d'inscription : 27/02/2015
Nombre de messages : 130
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 650

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation - Beelzebub - Ransetto
Techniques 3/combat : Double Ransetto - Wings Wind
Techniques 1/combat : White Lightning

Bar "Chez tonton Alri" Empty
MessageSujet: Bar "Chez tonton Alri"   Bar "Chez tonton Alri" ClockDim 26 Aoû 2018 - 18:48
L’hybride marcha tranquillement dans l’allée, cherchant donc le fameux bar d’Enki. Après avoir demandé aux quelques passants qui trainaient sur la planète, il n’eut au final peu de mal à trouver la route. Et au bout d’un petit moment de route il arriva finalement devant la porte du bar. Ce dernier semblait en effet bien vide. Il regarda en direction de son coéquipier et il lui fit signe qu’il n’y avait hélas personne. C’était forcément prévisible, et c’est pour ça qu’à présent la mission allait pouvoir commencer.
 
Il regarda les environs, et il commença par découvrir que juste à côté il y avait un autre bar, le hasard fait parfois bien les choses. Il rentra à l’intérieur, et ce dernier ressemblait à un vieux bistrot, où de rares types étaient en train de se saouler la gueule. Il regarda ensuite vers le comptoir, et il put voir un vieux type, en train de prendre son temps pour nettoyer un verre. Ce qui serait le plus simple serait de le tuer pour prendre possession du lieu. Mais forcement cette action aurait des répercussions, et le sang qui coulerait pourrait mettre à mal la réputation de ce lieu, alors que son but est justement d’arriver au contraire.
 
« Bien le bonjour ! Je constate avec effroi que votre commerce semble mal tourner, vous arrivez à vous en sortir ? »
 
Le vieil homme continua de tranquillement laver son verre dans un calme bien pesant. Alricaus garda le sourire, et masqua ainsi son impatience. Serait-il possible que ce dernier se joue de lui ? A moins qu’il soit juste complètement sourd, ce dernier n’ayant en effet même pas décoller ses yeux de son verre. En tout cas cela pourrait expliquer pourquoi ce dernier n’ait que trop peu de clients. Mais finalement alors qu’Alricaus s’apprêtait à hausser la voix, ce dernier posa son verre et servit un verre d’une boisson de couleur verte, et il tendit à l’hybride puis répondit.
 
« Bonjour, voici votre Saibaiman tourné, et oui j’ai réussi à m’en sortir. Et je confirmer que vous semblez bien contrastez avec votre compagnon Elfroi. »
 
Voilà qui allait bien compliquer les choses, avec ses difficultés d’écoutes. D’ailleurs l’infâme mixture verte qui se trouvait face à lui, ne lui donna pas envie de le boire. Un des mecs au comptoir s’approcha de lui, et il commença à lui parle.
 
« Eh ben, tu as du courage, ouaip. Dans mon peuple on nomme ce breuvage un Namek Solaire, ouaip. Seul les plus courageux sont capable de boire cette infâme mixture, ouaip. »
 
Ceci intriguait pas mal l’hybride, il avait peut-être face à lui la source d’une pouvoir immense, un peu comme de nombreux comptes : brave des montagnes pour devenir plus fort. Alricaus prit son courage à deux mains, et but cul sec la boisson devant l’œil intrigué de ce compagnon de comptoir. L’hybride posa son verre vidé, et s’essuya la bouche avec sa main droite, s’empêchant au passage de régurgiter.
 
« Eh ben bravo, je n’avais jamais vu quelqu’un avoir le cran de boire ça coup sec, ouaip. »
 
« Quelles sont les vertus de cette boisson ? »
 
« Aucune, ouaip, y’a qu’un mec qui aime le Get27 pour croire que ce breuvage soit bon, ouaip. »
 
Il s’en alla laissant Alricaus … digérer. Bref, il fallait quand même trouver un moyen de prendre possession de ce bar. L’hybride toussa avant de reprendre la parole, tachant d’articuler le plus possible ainsi que de parler suffisamment fort pour se faire cette fois, bien comprendre.
 
« J’aimerais savoir si vous n’avez pas des difficultés à faire tourner ce bar. »
 
Le vieux serveur commença la préparation d’un second cocktail, et Alricaus tenta l’annulation de ce dernier, en faisant de grands signes. Le barman sembla comprendre et il s’arrêta. Mais soudainement il s’empressa de concocter 4 cocktails, et en donna 2 à Alricaus et les 2 autres à Cinn.
 
« Eh ben mon gars, tu as du courage, ouaip. Il parait que celui qui est capable d’en boire 3, est capable d’accomplir de grandes choses… »
 
Alricaus prit une grande inspiration, et commença à descendre son second Namek solaire. Cela fut rude, il tenait bon. Il avait vraiment bu beaucoup de choses infectes dans le royaume des démons, mais pour être honnête il n’avait jamais bu quelque chose d’aussi infecte. Il continua sa route, se demandant si son coéquipier arrivait à le suivre dans cet exploit. Il continua, et posa sa main devant sa bouche, évitant de peu de vomir. Il releva de peu sa tête, comme le brave guerrier qu’il était. Un des mecs saouls posé sur une table annonça :
 
« Oh, ce mec dépasse les 0.50 G. »
 
Alricaus tenait bon, mais sa patience elle commençait à dépasser ses limites. Il se tourna vers le mec posé sur le bar qui annonça :
 
« Bravo vous pouvez accomplir de grandes choses dans la cuisine, ouaip »
 
Mais .. qu’elle était cette histoire ? Bref il n’avait pas de temps à perdre, et il se décida d’être plus malin et Il prit un bout de papier, pour écrire ce qu’il tentait de dire depuis un moment. Le barman le lit, et il lui montra un pouce et commença à préparer … un nouveau cocktail, avec cette fois un petit parapluie.
 
« Désolé pour l’oubli, je n’avais pas compris que vous vouliez un petit parapluie, je peux comprendre votre souffrance. Pour cette raison, je vous offre 7 cocktails. »
 
Et le mec qui se trouvait à côté de lui reprit la parole et annonça :
 
« Il parait que si un mec boit les 7, il est capable de faire trois vœux, ouaip. »
 
Alricaus n’écouta plus les absurdités de ce mec, et posa ses deux mains sur la table, et haussa la voix.
 
« Non mais putain vous faites exprès ? »
 
 Le barman fit une courbette en guise de réponses, semblant être désolé pour ce qu’il venait de produire … et continua de faire des cocktails ! Alricaus se retrouva avec 10 Namek solaire face à lui, et Cinn en avait 4. Le compagnon de bistrot annonça :
 
« Oh tu déclares la guerre à ton pote, ouaip ? Bon j’avoue qu’en 10 vs 4 c’est compliqué … mais tu as tes chances. »
 
Ceci en étant trop pour l’hybride qui fit apparaitre une lame d’énergie sur sa main droite, et annonça :
 
« Tu n’es pas un barman, et toi tu n’es pas un simple client. »
 
Le client se mit à rire avec une voix grave bien typique des méchants d’animés.
 
« En effet tu nous as démasqués, nous sommes les frères Victorovitch, notre but est de conquérir le monde en contaminant le monde grâce à la puissance de la menthe couplée avec celle du kiwi. HEIL LE VERT. J’invoque mon stand : Killer Green »
 
Alricaus ayant largement dépassé sa limite n’attendit pas une seconde de plus et décapité à la suite les deux frères, sous les yeux des rares clients restant. Mais à sa grande surprise un tonnerre d’applaudissements eut lieu.
 
« Félicitations vous avez vaincu ces deux tyrans. Il servait ce cocktail à chaque client, afin de les tuer. Ils comptaient conquérir le monde grâce à ça. Grace à vous le monde ira mieux … même si ce bar vient de perdre ses dirigeants. »
 
Alricaus croisa les bras et avec un grand sourire annonça :
 
« Ne vous inquiétez pas, le spectacle doit continuer. »
 
C’est ainsi qu’Alricaus reprit le bar, et commença la refonte de ce dernier, et reprit le nom du bar d’Enki, histoire de le titiller davantage. 
Cinnsylach
Cinnsylach
Demon
Masculin Age : 33
Date d'inscription : 04/12/2016
Nombre de messages : 142
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1120

Techniques
Techniques illimitées : Body Outshine, Illusion Smash, Eye Beam
Techniques 3/combat : Shadow Claw, Invisible Guard
Techniques 1/combat : Crown Flasher

Bar "Chez tonton Alri" Empty
MessageSujet: Re: Bar "Chez tonton Alri"   Bar "Chez tonton Alri" ClockJeu 30 Aoû 2018 - 23:16
Les aventures de Cinnsylach et Alricaus se déroulaient souvent dans des bars en fait. Là ils venaient d'en quitter un où il y avait eut pas mal de grabuge, où ils avaient rencontré Freddy... Qui n'était d'ailleurs peut-être pas son véritable nom. Ce personnage mystérieux avait un peut retourné le cerveau de tout le monde avec ses histoires de dieux ou on ne sait quoi. Mais apparemment ça n'avait pas suffit à nos deux protagonistes pour se poser trop de questions ou, au pire, devenir complètement maboule. Par contre ça leur avait donné envie d'aller dans un autre bar, et à ce rythme là on allait bien finir par croire qu'ils n'étaient rien que deux poivrots qui finissaient toujours par se bastonner. Ce n'était pas le genre d'aventure dont Cinn rêvait à vrai dire.

Ils s'étaient dirigés vers un autre bar, pour changer, et s'étaient rendus non loin de celui du terrible Enki. Et oui, ils étaient dans cette démarche d'aller lui faire concurrence. Quelle idée machiavélique que de lui voler tout ses clients ! Cinnsylach se contenta de suivre, pour changer. A l'entrée de l'enseigne qu'ils visaient Alricaus n'y alla pas par quatre chemin. Sa façon de parler fut pour le moins direct et on ne pouvait pas vraiment dire que c'était la meilleure solution pour faire bonne impression. Par chance, le type au comptoir n'avait pas entendu, ou bien faisait-il exprès de ne pas entendre ? Il essuyait son verre sans faire attention aux nouveaux venus. Ce n'était pas très correct de sa part, il avait tout intérêt à être agréable avec ses clients, mais non. Peut-être était-ce l'attitude de Alricaus qui eut pour conséquence cette froide réaction. Le guerrier aux draps sombres se rapprocha de son acolyte et lui chuchota quelques mots à l'oreille.

"Euh... Tu es sûr que c'est la bonne façon de faire ?"

Ce qui se passa ensuite amena encore plus d'interrogations sur le propriétaire du bar, qui eut le réflexe de répondre à Alricaus en... Lui servant un Saibaiman tourné ! Mais il n'avait rien demandé ! Sur le coup Cinnsylach fut un peu déçu de ne pas avoir été servit, même s'il n'avait rien commandé. Alricaus, lui, ne se priva pas de boire, même si ce n'était pas ce qu'il voulait il s'exécuta, étrangement. Pour le Stin ç'aurait été plus logique qu'il agisse ainsi car il était très curieux et voulait tester plein de trucs, mais son camarade était plus dans la retenu, plus méfiant. Il fallait croire que de le mettre au défi de boire un liquide inconnu pouvait le motiver à prendre quelques risques. Le démon aux yeux rouge regarda la scène silencieusement, se demandant si ça avait bon goût. Vu la grimace que fit son comparse ensuite il y avait de fortes chances que ce ne soit pas le genre de trucs qu'on boit par plaisir. Après cette épreuve réussite haut la main, l'hybride persista avec la question qu'il avait posé précédemment, le Stin tourna la tête de gauche à droite, peu convaincu. Il fut servit une nouvelle fois, c'était à croire que le simple fait de demander un truc permettait d'obtenir cette boisson étrange, mais cette fois il y en avait deux ! Mieux, encore, Cinnsylach avait lui aussi été servit. Il se frotta les mains, ravi. Il n'était pas vraiment effrayé par le possible mauvais goût de la chose, comme déjà dit, il aimait essayer de nouvelles choses. Il observa les deux verres, les mains sur les hanches, avant de se lancer d'un œil curieux.

"OK. Bon, ça doit pas être si terrible, il n'y a pas eut mort d'homme, hein ?"

Il n'attendit pas vraiment de réponse et prit le premier verre avant de le regarder de nouveau. Mais trop attendre mettait un peu trop de pression alors il ne se posa plus aucune question et avala ce qu'il y avait dans le verre... Et soudain il se mit à tout recracher d'un coup ! Offrant une petite fontaine de Namek solaire autour de lui.

"OH PUTAIN !! C'EST QUOI CETTE DAUBE ?!" Il se rendit rapidement compte qu'il n'avait pas réussi cette première étape, alors il se tourna vers le propriétaire et le mec chelou. "Attendez, attendez ! Je peux au moins en boire un. C'est ce que ferai un héros n'est-ce pas ?"

Le visage de Cinn était très sérieux, comme si on parlait là d'un truc super grave et ajouter cela avec son look très particulier ça pouvait donner une scène des plus classes. Il aurait juste fallut changer le contexte et les paroles. Après hésitation, il fini par boire le deuxième verre, avec un peu de difficulté certes, mais cette fois-ci il l'avait fait ! Cependant, le grand champion était Alricaus, qui avait réussi à tous les boire ! Incroyable ! Même le mec chelou d'à côté était stupéfait. Mais pourquoi le demi-démon acceptait-il de faire cela ? Croyait-il qu'il aurait une récompense en retour ? Malgré tout, il continua et persista avec sa question. Et encore une fois rien ne changeait... Cette fois le barman voulait rajouter des parapluies dans leurs cocktails. Cinnsylach sembla dépité.

"Sérieusement ?! Alri, on perds notre temps à ce jeu là."

Bien qu'il appréciait les jeux, Cinnsylach n'aimait plus trop celui-là, trop barbant, trop répétitif. C'était fini pour lui, il n'accepterait pas de continuer à boire ces trucs immondes, il n'en voyait pas l'intérêt et ce n'était pas divertissant. Il allait s'avancer et hausser le ton pour réveiller ces deux là... Mais Alricaus se chargea de le faire, et de façon assez sanglante ! Les deux mecs en avaient perdus leurs têtes ! Le Stin fut un peu surpris et se demandait comment les clients allaient réagir... Mais il applaudirent! Ils se révélaient en fait être victime des frères Victorovitch et de leur plan abominable. Cinn' se gratta la tête, un peu prit de cours dans toute cette histoire. Le pire... Ou plutôt le mieux, dans tout ça, c'était que Alricaus récupérait le bar. Juste, comme ça. Il commença à reprendre en main ce lieu, Cinnsylach marcha d'un pas pressé vers lui jusqu'à se retrouver devant lui pour l'inciter à arrêter de marcher.

"Euh... Donc, si j'ai bien compris le plan là, c'est d'attendre Enki ? Mais tu vas faire quoi en attendant ? Juste... Rester là et vivre des beaux jours de barman ? Mmmh... C'était pas vraiment dans mes plans en fait. Je m'attendais à ce qu'on parte dans une grande aventure ! Je tiens pas trop à vendre des cocktails … Si c'est ainsi je crois que nos chemins se séparent ici. Mais tu sais quoi ? C'est pas grave, gardes ton argent. Je me suis bien amusé et c'est déjà ça !"

Cette fin était un peu décevante pour Cinnsylach. Il attendait quand même une réponse de l'hybride qui pouvait peut-être changer d'avis ou lui proposer un truc génial. Mais c'était peu probable. Il y avait de grandes chances que chacun d'eux prenne une route différente désormais.
Alricaus
Alricaus
Autres Races
Masculin Age : 31
Date d'inscription : 27/02/2015
Nombre de messages : 130
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 650

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation - Beelzebub - Ransetto
Techniques 3/combat : Double Ransetto - Wings Wind
Techniques 1/combat : White Lightning

Bar "Chez tonton Alri" Empty
MessageSujet: Re: Bar "Chez tonton Alri"   Bar "Chez tonton Alri" ClockJeu 18 Oct 2018 - 23:15
L’hybride avait maintenant pris le contrôle de ce bar. Il comptait lui donner une seconde vie, et arriver ainsi à attirer au passage Enki, ou bien avec chance d’entendre des nouvelles intéressantes de la part de clients. Hélas Cynn ne semblait pas motiver pour continuer l’aventure. C’était compréhensible, ça se voyait dans son regard qu’il avait besoin de bouger, alors que pour l’hybride c’était le contraire. Il avait vécu plusieurs aventures ici, mais il avait besoin de se ressourcer un peu. Du coup devenir barman pendant un moment était le plan idéal pour lui.
 
« Je te comprends, et je te souhaite bonne chance pour la suite. Néanmoins je suis un homme de parole, et je tiens à te payer pour ton travail. Tu m’as accompagné dans ma quête. Quoi qu’il arrive si tu as besoin de raconter des aventures, n’hésites pas à repasser ici ! »
 
Alricaus lui donna les 400z, puis s’éloigna de ce dernier en le saluant de la main. Il avait beaucoup de boulot ici pour redorer ce bar, en commençant par se débarrasser des cadavres.
Cinnsylach
Cinnsylach
Demon
Masculin Age : 33
Date d'inscription : 04/12/2016
Nombre de messages : 142
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1120

Techniques
Techniques illimitées : Body Outshine, Illusion Smash, Eye Beam
Techniques 3/combat : Shadow Claw, Invisible Guard
Techniques 1/combat : Crown Flasher

Bar "Chez tonton Alri" Empty
MessageSujet: Re: Bar "Chez tonton Alri"   Bar "Chez tonton Alri" ClockSam 20 Oct 2018 - 14:42
Les aventures de Alricaus et Cinnsylach prenaient fin ainsi, dans un bar. Leur périple se résumait en fait à beaucoup de voyages à travers les planètes et... Les bars. Mais le Stin n'avait pas pour ambition de devenir barman, son envie de braver les obstacles et découvrir le monde était beaucoup trop forte pour qu'il puisse se contenter d'essuyer des verres et servir les cocktails. Mais ce qu'il avait fait avec l'hybride était déjà bien, il avait acquit en expériences et avait apprit pas mal de trucs. Pour lui qui n'avait connu qu'une petite région de Dark c'était déjà extra d'avoir pu venir jusqu'ici et se balader avec un acolyte. Il regrettera cependant de ne pas pouvoir rencontrer le terrible Enki, mais il semblerait que ce dernier ne sorte pas tout de suite de sa cachette.

Puisque la situation prenait une tournure qui déplaisait au guerrier de l'ombre, celui-ci avait fait part de son manque de motivation sur ce qui allait suivre. Il n'était pas trop du genre à rester en place bien sagement et ça Alricaus devait l'avoir compris. Cependant dans le deal qu'ils avaient fait au départ Cinnsylach avait prévu de retrouver Enki, ce qui n'était pas le cas à l'heure actuelle, il ne pensait donc pas mériter la somme que lui avait promis Alricaus. Mais contre toute attente le demi-ange lui refila tout de même 400 zénies pour services rendus. Surpris, le guerrier à la touffe bleue resta bouchée bée un instant avant de répliquer avec l'entrain qui le caractérisait.

"Waah c'est vrai ?! Trop cool ! Merci, mec ! Haha, tu es vraiment un homme de parole, c'est vrai ! Je garderais ce souvenir de toi avec nos petites aventures !"

Il rangea l'argent qu'il venait de recevoir dans l'une de ses poches, là où il avait le reste de ses sous. Il était ravi d'avoir pu ramasser une telle somme, ça n'avait pas été si difficile finalement hormis le fait de devoir casser la gueule à quelques gars présents dans des bars. Jovial, Cinnsylach se dandinait, puis il reprit un peu de sérieux alors qu'on ressentait toujours de la joie dans sa voix.

"Bon et bien c'était une chouette aventure, l'ami ! Ce fut un plaisir ! Ouais, si je repasse par là un de ces jours je penserais à te faire un petit coucou haha ! Allez, bye ! Et règles-lui son comptes à cet enfoiré d'Enki ! Haha !"

C'est ainsi que Alricaus et Cinnsylach se séparèrent, le deuxième nommé venait de franchir la porte pour sortir du bar, sans doute en direction d'une nouvelle aventure. Quant à Alricaus, sa meilleure arme sera la patience, ou des dessous de verres à balancer au visages de ses ennemis...
Enki
Enki
Demon
Masculin Age : 33
Date d'inscription : 07/12/2006
Nombre de messages : 2128
Bon ou mauvais ? : Bon, c'est indéniable.
Zénies : 1100

Techniques
Techniques illimitées : Chant du vent, Danse de l'aigle, Mur Lumière
Techniques 3/combat : lance maudite, armure de Dösatz
Techniques 1/combat :

Bar "Chez tonton Alri" Empty
MessageSujet: Re: Bar "Chez tonton Alri"   Bar "Chez tonton Alri" ClockVen 5 Avr 2019 - 22:51
Enki était enfin dans cette rue qu'il connaissait si bien... La boulangerie, le librairie, cette boutique à babioles en tout genre. Rien n'avait changé. Même pavé, même foule de passants et touristes, même ciel si bleu, si clair... Ah Soleil ! Tu manquais tellement dans le ciel lugubre du monde démoniaque !
Le petit démon avait un sourire béat sur les lèvres, tournant sur lui-même pour regarder tous les détails de cette ville, souriant bêtement à toutes les personnes qu'il croisaient, émerveillé par la réalité elle-même. Il était rentré ! Il était de retour ! Il se retenait de prendre à part chaque personne dans la rue et leur dire à quel point il était heureux !
A chacun de ses pas il avait l'impression qu'une musique joyeuse résonnais dans sa tête, un air entrainant, magique, une ode au renouveau, à la vie, à la joie !
Il tourna à l'angle de la rue et vit alors la petit enseigne accroché plus loin. Celle d'un bar, celle de sa maison.

Chez
Tonton
Enki


Le coeur du barman vit un bond. Enfin. Il était de retour. C'était... oh, c'était le meilleur sentiment du monde ! Comme retrouver un vieil ami, non, un membre de sa famille ! ... rentrer chez soi... rentrer dans son bar... Son petit paradis à lui, son refuge, son rêve de toujours. Sa place.
Il accéléra les pas, ne prêtant plus attention au reste du décor et se posta devant son établissement.

"Je suis de retour mon vieux... C'est toi et moi comme au bon vieux toi, enfin !" Dit-il à la vitrine, excité à l'idée de retrouver son univers. Il y avait quelques tags, des affiches scotchés et collées ça et là sur la devanture... pas étonnant. Cela n'en changeait en rien la beauté de son plus beau trésor et sa joie de revenir enfin...
Cela faisait des années, 4, 5 ans qu'il n'avait pas vu son commerce, et avant cela il l'avait même fermé un temps, protégeant Gohen. Cela avait été une bonne excuse pour s'enfermer chez lui à ne rien faire et fuir un temps le monde, et il s'en voulait de ne pas avoir profité d'avantage de la joie de voir ce lieu remplis de sourire et d'odeurs de cocktails. Il allait vite remédier à ça ! Prend garde à toi petite pancarte "fermé" ! Enki allait dépoussiérer ce lieu et la vie à nouveau envahirait les chaises et banquettes de la salle et de la terrasse !
Il se rendit compte, une fois la main sur la poignée qu'il n'avait pas la clef.

"Haruka..." sourit Enki en posant son front sur la vitre de la porte. Haruka avait les clefs et oh... il avait hâte de lui servir un cocktail à elle aussi. Il lui devait tant... La pauvre. Que devenait-elle ?
Il avait tant de projets et d'envie, il ne fallait pas perdre une seconde ! Enki n'avait pas besoin de ça pour déverrouiller la serrure, puisque son contrôle du vent lui donnait des pouvoirs de télékinésie : Il se baissa au niveau de la serrure et siffla dedans avant que son œil fut attiré par une lumière dans le reflet de la vitre.
notnot
Enki pencha sa tête, ne comprenant pas... Une banderole pour fêter son retour, déjà ? Il se retourna et son sourire se changea doucement en une grimace outrée.

De... QUOI ?
"Chez... Tonton ALRI ?" vit Enki en se relevant. "Tonton Alri ?!" répéta-t-il scandalisé sans que personne ne l'entende. Mais qu'était-il arrivé au vieux pub d'en face ? Au lieu de ça, un concurrent immense et branché faisait briller des néons tape-à-l’œil devant son petit bar classique et modeste...
"TONTON ALRI ?!!!" expira à nouveau le pauvre patron désœuvré de l'autre côté de la rue, comme pourrait crier un homme perdu sur une autre rive. "Ce n'est pas possible..."

La petite musique heureuse dans la tête d'Enki avait cédé la place à un grand vide, chamboulé par la déception de voir qu'un concurrent avait non seulement volé son nom mais aussi ces clients... La terrasse était remplie de jeunes gens sirotant des boissons au soleil dans des verres chics et branchés.
Son bar poussiéreux et vide avait des allures de vieux débarras d'un coup... Et Enki, encore dans des vêtements récupéré en dépannage chez Phoenix n'avait même pas l'air élégant non plus. Il marcha, en étant de choc, vers la nouvelle enseigne, comme en pleins cauchemar.
Un jeune couple riait en buvant deux sodas, une femme d'affaire buvait un café... Et lui, tel un clochard paumé les toisait, incrédule, en se dirigeant vers la porte ouverte.
La bouche ouverte et les yeux hagards, Enki entra dans la salle.
Une musique sophistiquée caressait l'ambiance joyeuse du lieu... Des gens au comptoir, des tables occupées... un vrai cauchemar !
Il entendit des voix chuchoter et des regards sur sa nuque : il se retourna pour voir deux personnes assis dans l'angle le regarder, gênés.
"Vous !"
Enki les dévisagea comme on décompose les détails d'un mauvais rêve. Ses clients... ses habitués... oh, non, c'était trop ! Le démon sembla pensif, et après une hésitation s'assit à leur table à leur grande surprise.
"Vous !" répéta le rouquin qui était le boulanger du coin.
"Chut moins fort !" Fit Enki en s’emparant de la carte, scandaleusement bien garnie, se cachant derrière.
"Vous êtes de retour !"
"On pensait plus vous r'voir !" Fit l'autre, un barbu qui portai le tee-shirt "I <3 Dösatz" qu'il vendait dans sa boutique souvenir.
Enki le regard suspicieux scrutait tout l'établissement.
"Qu'est-ce que tout ça veut dire ?!"
"Bin vous étiez fermé et on avait soif..."
"Non mais...." il soupira. "Pas vous. Il est arrivé quoi au vieux patron ?"
"Oh... C'est pas joli-joli..."
"Il parait que l'ancien patron était un mec dangereux, et que le nouveau patron a prit son bar après l'avoir buté."
"... Pas joli-joli."
Enki découvrit qu'il pouvait être encore plus déconfit et allongea sa grimace un peu plus.
"Il l'a tué ?!"
"Ouais et il a été traité en héros après, même que des gens lui ont fait des dons pour qu'il retape l'enseigne."
"C'est pas vrai !" Fit Enki qui avait sa tête de plus en plus enfoncée entre ses mains.
"Y'a même des rumeurs qui disaient que c'était le démoniaque ex-patron qui vous avez tué et que c'est pour ça que le p'ti nouveau il avait appelé le bar comme ça, en hommage."
Enki laissa tomber sa tête contre le table.
"C'est lui qui me tue..." fit-il dans un râle d'agonie quasi-inaudible.
Le pauvre démon releva la tête et regarda le mec qui servait les boissons au bar : un beau garçon filiforme, les cheveux blonds flottant dans le vent. Enki avait envie de se cacher dans la capuche du sweat trop grand qu'il avait emprunté, tant il se sentait minable.
"Vous savez, vous devriez prendre un p'ti remontant."
"Allez, on vous l'offre !"
Enki fit retomber sa tête de plus belle... Si en plus on lui offrait des verres ici, il tombait bien bas. Mais au moins il jugerait de la qualité de boissons de son successeur. Successeur... Et voilà, Enki s'avouait déjà vaincu.
Les deux commerçants échangèrent un regard et sourirent.
"Vous savez ce qu'on fait nous quand on a besoin de se remonter le moral ?"
"Faites moi rêver..." Fit le démon le visage toujours contre terre.
"On essaie d'avoir un truc gratuit."
"Des fois on a même des bougies."
"Hein ?" fit la touffe de cheveux déprimée avant de relever la tête.
Les deux bonhommes gonflèrent leurs poitrines et se mirent à chanter d'une seule voix :
"Joyeux anniversaiiiiire..." Enki paniqua : se faire repérer alors qu'il était mal fringué, dépité, minable, c'était tellement honteux ! Il ne supporterait jamais d'être affiché ainsi ! "Joyeux zanniversaiiiiire"
"Par pitié, ne dites pas mon nom !"
"Jouaaaaaayeeeux zaaaanniversaiiire...." Les deux mecs s'arrêtèrent.
"Euh, c'est quoi vot' nom déjà ?"
"Vous vous moquez de moi ?!!" Faillit s'évanouir le démon. Bien que cela l'arrangeait, il ne pouvait croire que ces deux mecs éméchés n'avait jamais tilté que son bar avait son nom ! Ou alors qu'ils avaient si vite oublié le nom de son bar pourtant encore bien visible en face... Raaaaah.
"Haha, allez c'est quoi votre nom ?"
Enki regarda autour les gens qui commençaient à le regarder... Et le fameux Alri n'allait sans doute pas tarder à être attiré par le chant. Vite, vite, un nom, un nom !
"Pa.. Pazuzu !"
"-Pazouzouuuu" reprit le duo tout joyeux. "Joaaaayeux zanni-versaiire !"
Enki reçu une énorme tape dans le dos et espérait presque que cela le tuerait... Mais malheureusement il était toujours en vie.
"Le serveur vient, vous savez ce que vous voulez ?"
"Une dignité."
"Haha il est con."
Son estomac était noué, il se demandait s'il arriverait à se détendre, ou s'il allait plutôt avoir la nausée... Malgré tout Enki attrapa la carte avec le semblant de force qui lui restait : complétement abattu, il vit sur le sol l'ombre d'une silhouette s'approchait de leur table. C'était bien la peine de sortir du monde démoniaque pour retomber aussi sec en enfer...
Alricaus
Alricaus
Autres Races
Masculin Age : 31
Date d'inscription : 27/02/2015
Nombre de messages : 130
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 650

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation - Beelzebub - Ransetto
Techniques 3/combat : Double Ransetto - Wings Wind
Techniques 1/combat : White Lightning

Bar "Chez tonton Alri" Empty
MessageSujet: Re: Bar "Chez tonton Alri"   Bar "Chez tonton Alri" ClockDim 14 Avr 2019 - 16:59
Alricaus était dans sa réserve, en train de siffloter tout en essuyant un verre. Quelle progression fulgurante. Alors qu’il avait pris le contrôle de ce bar quelques mois plus tôt, ce dernier venait d’obtenir un énorme pic de popularité comme l’attestait la foule qui séjournait à présent dans l’enceinte de son établissement. Il leva sa tête, revoyant encore ses derniers mois.
 
Alricaus avait alors reprit le contrôle de ce bar, tuant les deux criminels qui dirigeaient ce bar. Très rapidement l’annonce de la mort de deux personnes fit la une des journaux, et rapidement la presse arriva. L’hybride vit en cette venue un excellent moyen de faire connaitre le bar, et ainsi multiplier les chances de faire venir Enki. Il annonça alors qu’il voulait offrir aux gens un lieu où ils pourront se retrouver dans la bonne humeur, et espérait faire oublier le bar chez tonton Enki dont le propriétaire avait tristement disparu, et en son honneur avait appelé le bar chez ton Alri. Puis deux genres de personnes firent leurs apparitions : les anciens fidèles du bar d’Enki, ainsi que les curieux, de voir le fameux bar médiatisé. L’hybride profita alors de ce cercle vicieux pour gagner en popularité. Il arriva même à embaucher des gens pour l’aider dans ses taches. Le métier était sympathique, mais il n’arrêtait pas de penser à une seule chose : croiser le regard d’Enki.
 
Alricaus retourna tranquillement à son comptoir, et jeta un œil dans la pièce remplis de diverses personnes. Comme à son habitude il se balada entre les tables, et échangea un peu avec chaque personne. Grace à ces conversations régulières il pouvait obtenir diverses informations sur ce qu’il se passait à travers le monde. Il avait des yeux ainsi partout, sans pour autant bouger de son bar, le plan parfait. Il retourna à une table voyant une nouvelle tête autour d’habitués. Subitement il se mirent à chanter, et cela attira immédiatement Alricaus.
 
* Pazuzu ici ? Phoenix serait-il sur ma trace ? Je ne vois pas pourquoi il perdrait du temps à me rechercher. *
 
Alricaus fit face à la table tout en arborant comme à son habitude un magnifique sourire très significatif. Son regard se posa immédiatement sur le nouveau venu. Il ne semblait pas être le célèbre Pazuzu, un homonyme ou un pseudonyme ? Quoi qu’il arrive ce dernier lui avait tapé dans l’œil. Il était visiblement un démon, il y avait donc des chances qu’il puisse connaitre Enki. L’hybride prit la bouche, et d’un ton très calme, prit la parole.
 
« Joyeux anniversaire Monsieur Pazuzu, et je vous souhaite la bienvenue dans ce charmant bar, qui j’espère est à votre convenance. Pour souhaiter votre anniversaire, je vous propose une consommation gratuite ! Qu’est-ce qui vous feriez plaisir ? »
 
Alricaus resta en attente de la réponse de ce dernier. Il avait hâte d’en savoir plus sur lui, mais il y avait des chances qu’il ne soit pas très bavard… contrairement à ses compagnons de la table, habitués à raconter tous les ragots du coin. Il connaissait par cœur la machiavélique Severis qu’ils détestaient tant, sans l’avoir rencontré. Un d’entre eux prit alors la parole, vendant la mèche avant même que le barman prenne la parole.
 
« Vous n’allez jamais deviner, ce monsieur travaillait dans le bar d’en face ! Je pense que vous devriez l’engager, il semble dormir dans la rue. »
 
Le client fit ainsi référence à l’état des vêtements d’Enki. Pour l’hybride cette annonce était parfaite. Ce dernier devait-être un serviteur d’Enki. Il était sans doute le mieux placé pour l’aider à le retrouver ! Alricaus tourna alors sa tête en direction de son nouveau client.
 
« Vous travaillez en face ! Je me suis toujours demandé ce qu’était devenu les anciens employés. Sachiez que vous êtes le bienvenu ici, enfin il faudra d’abord passer un entretien. Mais sinon, avez-vous eu des nouvelles d’Enki ? »
 
Alricaus ne perdit pas de temps, mais cela était logique. Le demi-ange avait toujours laissé cette image de s’inquiéter d’Enki. Il avait utilisé ce prétexte pour régulièrement questionner les gens au sujet du démon. Une façon parfaite pour lui d’enquêter sans que ça puisse paraitre louche. Donc dans ce genre de contexte il semblait logique qu’il demande rapidement des informations à ce sujet. Il n’espérait pas tout recevoir d’un coup, c’est pour cette raison qu’il voulait lui proposer de travailler pour lui. Il pourrait ainsi tenter de lui tirer des informations, mais ce dernier pourrait également être contacté par Enki. Le plan semblait parfait en soit, il n’y avait plus qu’à espérer qu’il soit intéressé par un entretien.
Enki
Enki
Demon
Masculin Age : 33
Date d'inscription : 07/12/2006
Nombre de messages : 2128
Bon ou mauvais ? : Bon, c'est indéniable.
Zénies : 1100

Techniques
Techniques illimitées : Chant du vent, Danse de l'aigle, Mur Lumière
Techniques 3/combat : lance maudite, armure de Dösatz
Techniques 1/combat :

Bar "Chez tonton Alri" Empty
MessageSujet: Re: Bar "Chez tonton Alri"   Bar "Chez tonton Alri" ClockMer 24 Avr 2019 - 14:27
( Bon par contre Enki utilise en permanence sa capacité de race -S'IL TE PLAIT DÉJÀ QUE CELLES DES DÉMONS CRAIGNENT- pour ne pas être perçu comme démon. Donc Alri ne sait pas qu'il en est un. Je vais le mettre dans ma signature... mais bon s'appeler Pazuzu j'imagine que c'est un nom bien démon.)

Ni une ni deux le patron de ce nouveau bar arriva à leur table : tombant dans le machiavélique piège des deux habitués, le blondinet offrit un cocktail gratuit à Enki qui levant les yeux vit un homme charmant, souriant, et accueillant. Se sentant gêné de n'être que l'ombre de lui-même, il se redressa timidement. Il eut le temps de constater que les deux débiles à côté de lui levaient leurs pouces dans sa direction, fiers comme des bœufs d’avoir obtenu une consommation gratuite.
"Bonjour, merci à vous c'est très gentil mais ce n'est pas vraiment mon anni.." Commençait-il avant d'être coupé par le rouquin qui avoua la véritable identité d'Enki. Le démon paniqua alors dans un grand geste : pas le temps de lui clouer le bec que le nigaud ajouta qu'il semblait dormir dans la rue. La vache, Enki ne savait pas ce qui lui avait fait le plus mal, qu'on sache qui il était ou le fait qu'il  ait le look d'un sdf... Mais bien sûr que c'était qu'il donne une image de clochard qui lui faisait le plus de tord ! Il fallait vraiment qu'il se reprenne... Rah il aurait du se changer avant !!
Mais son look minable avait du brouiller les pistes car Alri ne pensa pas une seconde être en face du proprio du bar fermé, ne voyant en lui qu'un employé... Quant au fait de passer un entretien chez son concurrent, ce serait la pire des tortures !
Mais contre toute attente le blondinet ajouta une question, demandant s'il avait eu des nouvelles d'Enki. Le démon fut d'un coup requinqué.
Réajustant ses cheveux, et souriant presque, le Pazuzu d'un jour fixa son hôte :
"Tout le monde le dit mort... Je suis ravi de voir que vous n'y croyez pas." C'était une bonne façon de voir quelle réaction aurait le type qui lui avait volé sa clientèle... Parce que s'il ne pensait pas qu'Enki était mort, pourquoi avoir appelé son bar ainsi ? Aurait-il pris le risque de se faire un ennemi si jamais cet Enki revenait après une absence ? Parce que c'était exactement ce qui se passait et Enki n'était pas content du tout qu'on lui ait volé le nom de son bar !! "...Enki n'est pas du genre à mourir facilement." Ajouta-t-il mystérieusement, comme pour y croire lui-même.

Et cela marchait, pour la première fois depuis qu'il était entré le démon avait l'air un peu moins misérable : il bomba même le torse ! Il fallait qu'Enki comprenne tout ceci... Ce barman, était-il un naïf et gentil patron ou une raclure voleur de nom ? Devait-il s'en faire un ami et s'entendre avec lui pour partager la clientèle ou lui reprendre de droit ce qui lui appartenait ? Après tout il avait tué les anciens proprios du bar qui apparemment s'était avéré être des démons eux-aussi... Même s'ils étaient maléfiques, cela ne voulait pas dire qu'il ne ferait pas de même avec lui. Quel était sa force ? Tant de questions... Il fallait la jouer fine pour savoir tout ça sans se faire griller... Il se redressa un peu, et fit semblant de réfléchir à la carte pour choisir un cocktail mais en profita pour regarder s'il reconnaissait d'autres clients. Non... Donc tant que personne d'autre n'entrait il devrait être incognito.
"Je vais prendre un Mojito." sourit-il, espérant que la boisson serait faite par Alri et juger ainsi ses capacités de barman. Le mojito était un cocktail courant et basique, mais facile à rendre écœurant pour peu qu'il soit mal dosé. Quant au fait de passer un entretien, c'était peut-être une bonne idée... Il pourrait avoir plus de proximité avec ce type, mais si jamais Alri s'avérait être un honnête homme il se sentirait gêné de lui avoir menti à ce point... Et puis de toute façon il suffirait de quelques jours pour que quelqu'un le reconnaisse... enfin il espérait qu'il restait des gens apte à le reconnaître !! Hum, non il devait rapidement en savoir plus.
"Je ne sais pas si je pourrais travailler pour un concurrent... Je veux dire si jamais Enki revenait, comment feriez-vous ? J'imagine qu'il serait désespéré de voir que vous lui volez son enseigne et ses employés... Je ne prendrai pas le risque de le voir en colère !" Fit-il, bluffant, espérant intimider le blondinet.
"Ouah on l'a jamais vu Enki en fait." fit le mec de la boutique souvenir en posant sa bière. "Il a l'air balèze !"
Pazuzu croisa les bras, satisfait de la réputation qu'il se donnait lui-même.
"Ouais c'est toujours toi qui servait Pazouzou ! Ahah toi t'aurai pas fait de mal à une mouche tu devais t'écraser quand ton boss était là !"
"Pauvre vieux, travailler pour un tyran !"
"Alri a l'air plus sympa !"
Enki décroisa les bras, voyant que la situation commençait à lui échapper.
"Non mais Enki est un patron très gentil..."
"... Il devait pas se montrer parce qu'il était laid en plus."
"Bien vu !"
"Mais non il est pas laid, il est très beau !!"
"Le défend pas, il est pas là tu sais !"
"Tu peux te lâcher !"
"Pauvre vieux, il devait tellement te persécuter que tu oses même pas dire du mal de lui."
"Mais pas du tout !"
"Pauvre vieux..."
"Mais arrêtez !"
"Et te voilà à la rue en plus à cause de lui..."
"Quel raclure..."
"On aurait pas dit comme ça..."
"S'il vous plait..."
"Que le bar était géré par un connard..."
"MAIS ENKI N'EST PAS UN ..."
"On aurait pas dit non."
"C'est fou la vie."
"On boit des bières chez un type sans savoir..."
"Et bim c'est un salaud."
"C'est fou."
"C'est dingue."
"ENKI EST UN TYPE SUPER COOL OK ?" Fit-Enki qui s'était mis debout, tout rouge à crier dans le bar. "Cool ... mais redoutable !" corrigea-t-il en regardant Alri. Il se rendit compte qu'il était moyennement crédible et préféra se racler la gorge et changer de sujet. "Oui, donc un mojito ? ... vous voulez que je le fasse ?" ajouta t-il timidement d'une petite voix, confus.
Contenu sponsorisé

Bar "Chez tonton Alri" Empty
MessageSujet: Re: Bar "Chez tonton Alri"   Bar "Chez tonton Alri" Clock
 
Bar "Chez tonton Alri"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Tonton Macoutes veulent revenir
» les bugnes comme chez le patissier
» Bienvenue chez nous
» Aimez-vous aller chez le dentiste ?
» Retour de chez le gynécologue. (pv Elodie)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Dösatz :: Métropole-