Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon EB12.5 Zénith Suprême : où trouver les coffrets ...
Voir le deal

Partagez
 

 Un dîner presque parfait

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Trunks
Trunks
Demi-Sayen
Masculin Age : 19
Date d'inscription : 08/08/2017
Nombre de messages : 238
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 110

Techniques
Techniques illimitées : Super Ghost Kamikaze Attack - anon Garrick - Déplacement instantané
Techniques 3/combat : Final Flash - Big Bang Attack
Techniques 1/combat : Dragon Final Flash

Un dîner presque parfait  Empty
MessageSujet: Un dîner presque parfait    Un dîner presque parfait  ClockDim 12 Aoû 2018 - 2:04
De par un heureux hasard, ou un malheureux, il avait fait la rencontre de son grand-père, l'ancien roi des Saiyans. Cet homme était par conséquent le père de Vegeta, qui avait quitté sa famille sans donner de nouvelles depuis. Souhaitant s'amusant, le jeune adolescent avait piqué le roi au vif et c'était partit en course-poursuite dans la ville de Satan City. Elle s'était soldée par l'évidente victoire du fils de Vegeta qui, finalement, s'était bien amusé auprès de son grand-père paternel. Et cette petite course avait coupé l'envie à KV de corriger son petit fils qui s'était montré plus avenant en calmant son arrogance l'espace de quelques minutes. Trunks avait expliqué à son grand-père la situation de Vegeta, qu'il était introuvable et n'avait donné aucune nouvelle. Ce petit exercice avait encore plus affamé le monarque déchu qui avait demandé si le demi-saiyan avait une demeure avec des servants qui pourraient lui faire à manger. Alors, son petit fils lui apprit qu'il n'avait pas de château mais qu'ils habitaient à la Capsule Corporation où ils pourraient trouver à manger. Il s'était tout de même permis de faire un petit détour dans le magasin que sa mère lui avait indiqué pour acheter un petit outil de bricolage. Cela ne dura pas plus de cinq minutes. Après cela, le meilleur ami de Goten annonça qu'ils pouvaient y aller et que Vegeta devrait le suivre, ils s'envolèrent au même moment.Trunks menait le guerrier aguerri avec une vitesse de vol convenable ce qui leur permit de s'y rendre en quelques minutes seulement. Une fois sur les lieux, il mit les pieds au sol en attendant son grand-père.

”Nous allons rentrer par une porte réservée à la famille et aux proches pour éviter de passer par l'entrée principale et administrative héhé !”

Il marcha donc de manière décontractée, les mains dans les poches comme à son habitude et contourna un peu le bâtiment. Il atteignit une petite porte située à l'arrière de la demeure, sûrement accompagné de King Vegeta. Une trappe discrète était disposée en hauteur près de l'accès réservé, l'adolescent souleva le capot cachant l'endroit où il devrait poser sa main. Quand ce fut fait, il colla sa main contre l'engin informatique et le sas s'ouvrit automatiquement, comme dans les films. Souriant, il se retourna vers le vieux monsieur, assez fier de ce mécanisme.

”Cool non ? C'est quelque chose d'assez récent que ma mère a mit en place pour nous facilité la tâche et qu'il y ait une seconde entrée !”

Il se dirigea ensuite vers la cuisine, grande et luxueuse, espérant que son papy le suive. Cependant il fallait avouer que Trunks ne savait pas encore faire à manger, il était encore un enfant après tout et il n'avait jamais eu la nécessité de se débrouiller tout seul, on lui servait tout sur des roulettes !

”Par contre je sais pas préparer à manger, c'est ma maman qui s'occupe de ça normalement et elle semble occupée… mais j’ai une solution, t'inquiète pas papy !”

Toujours avec le sourire, il s'empara du téléphone fixe et pianota quelques chiffres de numéro pour appeler quelqu'un qu'ils connaissaient assez bien, vu le nombre de fois que les Briefs l'avaient sollicité.

”Allôô Pizza Léo ? Oui c’est Trunks, le fils de Bulma Brief ah ah ! J'aimerai commander 12 pizzas livrées à domicile s'il vous plaît ! … Oui c’est exactement ça, merci à toute l'heure.

Le pizzaiolo ne se trouvait pas loin d'ici, il sera au domicile dans quelques instants. Profitant du temps qui lui restait, il fit signe à Vegeta de l'attendre ici et il fonça dans sa chambre. Il attrapa sa tirelire et prit quelques zénies, nécessaires au paiement des pizzas. Alors qu'il descendait les marches, la sonnerie se fit entendre… Ah voilà ! Le livreur était arrivé ! Trunks se dirigea vers la porte en s'emparant poliment des pizzas, en remettant les zénies qui étaient dus dans les mains du monsieur et il revint joyeusement auprès de son grand-père, posant les pizzas sur la table. Il les sépara en deux, six chacun. Le jeune guerrier était, certes, un enfant mais il mangeait comme trois adultes.

”Et voilààà ! Ce sont des pizzas, c’est super bon ! On en a six chacun, tu vas adorer !”

Il affirmait cela comme s'il connaissait les goûts du puissant guerrier mais il se basait en réalité sur sa propre expérience avec la chose. Lui, il adorait ça ! En sera-t-il de même pour son grand-père ?
Ex Roi Vegeta
Ex Roi Vegeta
Saiyan
Masculin Age : 24
Date d'inscription : 08/04/2016
Nombre de messages : 178

Techniques
Techniques illimitées : Canon Garrik | Vagues deferlentes | Vague explosive
Techniques 3/combat : Explosion Volcanique | Rayon de justice
Techniques 1/combat : Colère sayenne !

Un dîner presque parfait  Empty
MessageSujet: Re: Un dîner presque parfait    Un dîner presque parfait  ClockLun 13 Aoû 2018 - 22:52
Le King avait fait la plus drôle des rencontres, ce n’était autre que son petit-fils, sa descendance, une surprise aussi inattendue que regrettable en raison du peu de temps qu’il restait hypothétiquement au guerrier de l’espace autrefois Roi. Mais poussé d’une nostalgie incohérente mais appréciable, Vegeta avait accepté de donner son identité, faisant tomber le masque de son apparence si familière à l’enfant de Bulma pour lui avouer qui il était vraiment. Evidement la réaction du jeunot était toute relative au poids de la nouvelle, bien qu’innocent il comprenait la taille de la nouvelle et s’en montrait éberlué.

L’ancien monarque avait ensuite demandé quelques informations sur sa famille, finalement c’était tout ce qu’il lui restait, il n’avait ni autorité, ni puissance, pas même du temps. En conséquence, le Roi avait pressé les questions, apprenant que Vegeta jr était devenu le super guerrier de la légende. Qui sait, peut-être avait-il finalement vaincu Freezer ? Malgré ses années au trône le King n’avait pas entendu parler du terrifiant membre de la lignée impériale, signe évident d’une défaite de ces derniers, bien que sans informations à présent, il y avait peu de chances que le Cold revienne au-devant de la scène. S’il était sain et super guerrier depuis plusieurs années, Vegeta était surement et comme Trunks l’affirmait si bien à des années lumières du niveau de son père, hochant la tête un instant, le saiyan ne pouvait que reconnaitre le talent de son fils.

-------------- FlashBack -------------
Planète MGVB-C-HICAN

Un nom bien scientifique pour une planète naine sans intérêt, dépourvu d’une faune et d’une flore développée, la petite terre dégageait tout de même un certain intérêt par ses couleurs, le ciel était mauve, un mauve brillant et remarqué par de nombreux hommes richissimes de l’univers. La conquête avait été rapide, quelques jours tout au plus contre la race des Tuskens, ces derniers s’étant repliés sur une lointaine planète désertique, ils avaient hissé le drapeau blanc, proclamant la victoire des guerriers de l’espace, de vrais dieux de la guerre.

Néanmoins, une conquête ne cause pas une revente instantanée, il fallait souvent attendre plusieurs mois, voir plusieurs années avant d’avoir un contrat de vente galactique. Ainsi, le Roi Vegeta pouvait investir les lieux en puisant les ressources de manière illégale ou en détruisant sans ménage une partie de la planète en s’assurant que l’acheteur ne le sache pas. Mais parfois le King avait des éclairs de génie, et dans sa lucidité qui n’avait d’égal que son charisme, le dirigeant des saiyans fit construire un bloc préfabriqué conçu comme un complexe d’entrainement. De cette manière, la famille royale avait une belle destination de vacance ainsi qu’un agréable paysage d’entrainement, tout naturellement, père et fils ont investis les lieux dans le cadre d’un exercice comme ils en faisaient tant.

Mais ne vous méprenez pas, le rôle de Vegeta-père n’était pas uniquement de transformer son enfant en machine de guerre à la stupidité Brolyenne, il fallait qu’il soit bâti à son image, le petit devait être intelligent, tactique et stratégique.

La salle n’accueillait que deux personnages, ils étaient en armures royale, une baie vitrée donnait sur la végétation pourpre de la petite planète, l’éclairage était simple, des dalles lumineuses au plafond, la salle possédait plusieurs bureaux, presque comme une mini-classe pour 4-5 élèves.

« Tu as la flotte ennemie ici, ils sont en orbite près d’une petite lune sans gravité, entourée d’un champ d’astéroïde, ils ont 250 bâtiments. »


Une règle plastique frappait avec retenue le tableau-écran affichant les polygones 2D en vue de dessus censé représenter la flotte, la carte présentait la lune, le champ d’astéroïdes et deux flottes dans un style graphique digne des derniers jeux vidéo derniers de 1018, pourtant nous n’étions qu’en 737. D’un ton ferme, le King posa les contraintes.

« Toi tu n’as que 200 bâtiments, remporte la victoire. »

Affirmait le Roi des saiyan en tendant sa perche à un autre personnage à l’apparence similaire mais modeste. Un gosse de 6 ans pris alors la parole, portrait craché de son père.

« Je sépare ma flotte en 4 groupes et je frappe depuis 4 points différents du nuage d’astéroïdes. »

Déclarait le jeune stratège en poussant de sa grand règle quelques pions de l’écran interactifs afin d’encercler ces adversaires sur quatre fronts différents. Une manœuvre demandant une certaine réflexion pour un petiot de son âge néanmoins, les guerriers de l’espace grandissaient très rapidement et vieillissait lentement, une nature avantageuse pour un peuple qui ne mérite que ce cadeau.

Hochant la tête, le King constatait les petits échanges de tirs sur l’afficheur qui mettaient en scène la simulation de la bataille entre la flotte bleu saiyan et la flotte rouge Tusken. Après quelques échanges, la moitié des vaisseaux adversaires, enclavés, firent un passage en force entre deux groupes de l’armée de Vegeta jr, causant des pertes énormes ne permettant qu’a quelques vaisseaux de quitter le combat. La victoire était donc total, coté rouge : 150 vaisseaux détruits, 75 s’étaient rendus et 25 avaient fuis, coté bleu, 120 vaisseaux détruits malgré le sous-nombre évident.

« Tu as bien mené ton groupe à la victoire, je t’en félicite. »

Croisant les bras, le petit avait une mine arrogante et méprisante fixant son paternel qui faisait bien deux à trois fois sa taille.

« C’était facile, ce n’était que des sauvages et des mauviettes. »

D’un regard tout aussi méprisant non pas pour son fils mais bien les victimes du jour, le King adressa une confiance.

« Héhé, oui ils ne faisaient pas le poids face à nous ! »

Le jeune père poussait un petit rire, fier de la prestation de son fils, proposant alors l’entrainement que ce dernier voulait le plus pratiquer.

« Et maintenant je pense qu’il est temps que nous nous entrainions. »

Retrouvant le sourire, le gamin leva le bras droit d’un air victorieux.

« Hinhin ! Ce n’est pas trop tôt ! »

S’en suivit une courte pause, les deux guerriers s’appréciaient et se connaissaient bien l’un l’autre, néanmoins, ils étaient tous les deux conscients du potentiel du fils, Vegeta jr sera plus fort que son géniteur, à 6 ans à peine, il était un prodigue tactique, un génie du combat. Un petit combat se suivit donc de cette promesse du Roi, au fil d’échanges serrés et menés par une fugueuse envie de victoire, les Vegeta finirent par opposer leurs canons Garlic.

Situé dans les hauteurs perdues du ciel mauve de la planète perdue, le King venait de tirer son plus puissant rayon, négligeant sans doute que sa cible n’était autre que son fils ; Le jeunot fit de même, lui qui était au sol usa de la technique que lui avait appris son géniteur, causant évidement le heurt des deux vagues déferlantes. Le fracas était remarquable et inhabituel dans cette nature paisible, les saiyans étaient au même niveau de puissance, progrès pour l’un, humiliation pour l’autre. Poussé par la rage de vaincre, le petit Vegeta usa d’une sorte de force fantôme, une énergie cachée au fond de lui, repoussant l’attaque de son père qui fut emporté vers les étoiles.

Dans la douleur et la frustration, le Roi pris alors conscience que sa descendance serait dotée d’un pouvoir sans égal, que son sang était sacré des Dieux et que la bénédiction du Seigneur Beerus en personne avait été octroyé à son fils. Posé au sol et soufflant après un tel effort, le jeune enfant qu’était Vegeta jr riait, tout seul d’une arrogance qu’il ne maitrisait déjà que trop bien.

« hahahaha, un jour je prendrais ta place père, puis celle de ce maudit Tyran Freezer. »

Spoiler:

-----------------------------------------------------

Cela n’étonnait pas Vegeta qu’une telle chose se produise, son fils avait depuis longtemps sous-entendu ses vues sur le royaume du Tyran galactique, mais que c’était-il finalement passé ? le mari de Bulma ne semblait pas contrôler d’empire, ni d’avoir de serviteurs, c’était étrange. Mais malheureusement, le fameux rival de Son Goku avait disparu, une tragique nouvelle, le saiyan au bouc aurait aimé revoir son fils avant de partir définitivement, savoir quels étaient ses nouvelles motivations. Sans savoir trop quoi dire, le King fit simplement part d’un maigre commentaire.

« Je vois, j’aurais aimé le rencontrer après tout ce temps. »

Mais rapidement la faim vint par-dessus les émotions profondes du Roi déchu, lui remémorant sa première tâche et objectif dans cette capitale dont il ne connaissait pas le nom. Ainsi, le duo s’envola vers la « modeste » demeure de la famille Brief, un petit complexe, fameuse boutique de vente des capsules, objets emportant toutes sortes d’outils, de la maison au taille crayon. L’installation était bien choisie, postées aux abords du centre-ville, la circulation et le bruit ambiant y étaient moins importants, laissant le calme libérer les oreilles du guerrier de l’espace. Après quelques instants de vol à basse vitesse qui ne semblait même pas impressionner la population locale, les deux descendants du trône prirent un petit chemin dérobé aux abords de la vaste propriété, loin des yeux des visiteurs et acheteurs.

Vegeta hochait de la tête en écoutant les remarques appliquées de son petit-fils qui, comme son fils jadis avait évité les Tuskens en passant par un champ d’astéroïdes, évitait la foule faisant front à la résidence. Une fois à l’arrière du domaine, une petite porte bien anodine se dessinait d’une le bâtiment demi-sphérique, invité à utiliser sa main comme mot de passe, Trunks fit s’ouvrir la porte.

« Je vois que vous avez une certaine popularité ici. »


Malgré tout, la famille Brief semblait appréciée et nécessaire à la société, un soulagement pour le King qui souhaitait voir son sang perdurer avec honneur parmi les générations. Prenant place sur un sofa sombre en scrutant d’un air dessué la décoration moderne de l’habitation dessinée par Bulma elle-même, le guerrier laissa son descendant chercher le repas, ou du moins, l’appeler afin qu’il vienne tout seul.



En observant ce qui semblait être la salle de vie, toujours assis, celui qui avait vaincu les Tsufuls vit la plus simple des choses : quelques photos accrochées négligemment à l’un des murs, simple mais tellement humain, les saiyans eux aussi faisaient parfois cela. Vegeta se leva alors pour s’approché des images qui étaient accrochées au mur voisin, découvrant le visage de son fils.

Spoiler:

Immobile l’espace d’un instant, le déchu était partagé entre de nombreuses émotions, il était frustré par la perte d’un fils héritier, mais malgré l’apparence de Vegeta Jr qui essayait de montrer de l’insensibilité, il était heureux, cela se ressentait. Peut être que l’ancien Héros de la planète rouge devait l’accepter, son fils n’était pas un roi, ni un prince, c’était un père, ce que n’a jamais vraiment été le King lui-même. Mais finalement qui semblait aujourd’hui le plus heureux, le saiyan au bouc n’osait pas le dire, mais tous connaissaient la réponse.

« DING DONG OUVREZ C’EST LES PIZZAS ! »

Le vétéran se ressaisi alors avec stupeurs, passant rapidement son bras droit essuyé son visage sur lequel il avait versé de manière inconsciente quelques larmes, se retournant pour assister au paiement des plats, faisant mine de n’avoir rien fait. Trunks descendit en catastrophe les marches pour se ruer vers la porte, cette fameuse nourriture devait être bonne, le King espérait ne pas manger de la viande de Saibaimens, ils étaient dégoutants contrairement à tout ce que Nappa pouvait dire. Par quelques pas, le monarque s’approcha de la table à manger, le petit de Bulma présentait sommairement le plat, c’était des pizzas, des sortes de tartes couvertes de jambon, d’emmental et de divers ingrédients qui ne sont pas des ananas. A l’odeur des pizzas, le sang du King ne fit qu’un tour, souriant avec satisfaction face à ses six, et tout justes suffisantes, pizzas.

« Je les aime rien qu’à l’odeur ! »


Le repas dura 12 secondes.

« C’était délicieux ! »


Affirmait le leader de l’espace en frappant gaiement son ventre du plat de sa main droite, lui qui retrouvait enfin le sourire par le réconfort de la nourriture, seule source de bonheur véritable de la journée pour son seul plaisir. Profitant de cet instant, le grand-père interrogea d’avantage son petit-fils.

« Dis-moi, est-ce que Vegeta a vaincu le Tyran Freezer ? »

Peut être que Vegeta avait réalisé son rêve, ce serait une belle finalité, toute méritée par le prince des saiyans, mais ce n’était pas tout pour les questions.

« Et ta mère, qui est-elle ? J’espère que ce n’est pas une catin de basse caste ! »

Puis finalement, une question pour le jeunot qui méritait bien de l’attention.

« Tu es le seul fils de … mon fils ? Qu’est-ce que tu fais de ta vie, et qu’est-ce que tu comptes faire plus tard ? Peut-être de deven… »


Le King roula sept fois sa langue dans sa bouche, il était habitué à se couper au milieu de ses phrases en rencontrant Beerus qui venait régulièrement au château lorsqu’il était Roi, un calvaire dont il se serait bien passé pour son image. Mais cette phrase interrompue par Vegeta n’était pas anodine, l’homme en armure allait demander à Trunks s’il souhaitait devenir Roi des guerriers de l’espace… mais non. Finalement ce n’était pas une bonne idée, il fallait se rendre à l’évidence, la famille Brief devait vivre heureuse, elle ne devait pas retourner sur le trône, ce n’était qu’une source de problèmes. En lisant dans les yeux de Trunks et ceux de Vegeta à l’époque, le King ne voyait qu’une différence : Le bonheur véritable, l’innocence, la bienveillance, finalement, Trunks n’était pas comme son fils.

Baissant les yeux dans le silence, le malade ne savait plus quoi dire, la saveur des pizzas lui semblait bien amère à présent, il allait simplement changer de sujet.

« C’est une belle maison en tout cas. »

Le silence régnait maintenant dans la maison de famille.




Dernière édition par Ex Roi Vegeta le Dim 19 Aoû 2018 - 16:27, édité 1 fois
Trunks
Trunks
Demi-Sayen
Masculin Age : 19
Date d'inscription : 08/08/2017
Nombre de messages : 238
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 110

Techniques
Techniques illimitées : Super Ghost Kamikaze Attack - anon Garrick - Déplacement instantané
Techniques 3/combat : Final Flash - Big Bang Attack
Techniques 1/combat : Dragon Final Flash

Un dîner presque parfait  Empty
MessageSujet: Re: Un dîner presque parfait    Un dîner presque parfait  ClockDim 19 Aoû 2018 - 15:58
Descendant les marches de l'escalier en furie, le livreur de pizzas venant de toquer à la porte pour livrer ce qu'ils avaient commandé : douze pizzas pour seulement deux personnes. Il paya les zénies dont il avait une ressource illimitée grâce au succès de la Capsule Corporation. Il était ensuite revenu vers son grand-père en séparant le nombre de pizzas en deux, donc six chacun. L'odeur délicieuse de la créations d'origine italienne chatouillait les narines des deux saillants qui n'attendaient que de pouvoir la dévorer avec appétit. Et cela arriva quelques secondes plus tard, ils se jetèrent enfin sur leur nourriture et la finirent en seulement quelques bouchées. Vegeta avait été comblé par ses pizzas qu'il trouvait délicieux. S'essuyant le coin de la bouche, il sourit.

”Carrément ! J'en mangerai tous les jours si je le pouvais, mais maman dit que c'est pas bon pour la santé… c'est nul !”

Il fit une petite moue enfantine mais son papy lui parla de son père, demandant si c'était lui qui avait terrassé le tyran Freezer. Trunks fronça les sourcils.

”Non… C'est le père de Son Goten qui l'a détruit sur la planète Namek ! Il s'appelle Son Gokū, c'est un guerrier incroyable et vraiment très puissant. Papa et lui sont un peu des sortes de rivaux ahah !”

Et oui, ce n'était pas Vegeta, prince des saiyans, qui était venu à bout du Démon du Froid même si son fils aurait été très fier d'avoir un père qui aurait commis un tel acte héroïque. De plus, ce ne serait plus Goku qui s'en tirerait toute la gloire. King Vegeta continua son petit interrogatoire en parlant de la mère du petit, Bulma. Il voulait savoir qui elle était et surtout il espérait que ce ne soit pas une catin de la basse caste.

”Elle est chef d'une grande entreprise de scientifique ! La capsule corporation. Elle est connue sur Terre, par sa grande intelligence. Elle dit qu'un jour ce sera moi qui serait à la tête de l'entreprise mais moi je ne veux pas !”

Jamais il tiendrait plus de deux jours enfermé dans les bureaux à remplir toute sorte de paperasse ennuyante. Non, lui souhaitait devenir comme son père et devenir l'un des plus grands combattants de ce monde ! D'ailleurs, le monarque de déchu voulait savoir ce qu'il comptait faire plus tard en se retenant de finir sa phrase semblait-il.

”Je souhaite devenir le meilleur combattant ! Combattre les plus grands guerriers de l'univers, affronter les plus grands tyrans et les envoyer là où ils doivent être… “ Il disait ça avec des yeux brillants et un sourire niais. Il fit néanmoins parenthèse sur la phrase qu'il comptait dire avant de s'abstenir. ”Devenir quoi ? Tu n'as pas fini ta phrase papy !”

Il mettait le vieux guerrier dans une position délicate, ce dernier allait-il inventer un mensonge ou répondrait-il sincèrement ? Une sorte de blanc s'installa pendant de longues secondes que le Roi brisa en disant hasardeusement que la maisons était jolie. Trunks sourit, la maison était si grande qu'on pouvait y faire un cache-cache géant et il aimait vraiment luxe qu'ils avaient. Il pouvait se payer tout ce qu'il voulait !

”Oui. On a accès à multitudes de technologies super cool ! Une salle d'entraînement d'enfer qu'utilisait papa avant de disparaître… Tu veux la voir ? On peut y faire un petit entraînement si tu veux en attendant le retour de ma mère !”

Le goût du combat et des arts martiaux lui manquait car ça faisait longtemps qu'il ne s'était pas dépassé. Depuis le départ de Vegeta en fait…

”Les grands entraînements avec papa me manquent un peu depuis qu'il est partit alors s'entraîner avec son père me rappelera un peu ces moments. Enfin si tu acceptes mais j'en meurs d'envie !”

Il souriait de manière innocente n'étant pas concerné par les atrocités de ce monde mais il y remédiera tôt ou tard, il avait décidé d'affronter les plus grands guerriers à travers le monde !
Contenu sponsorisé

Un dîner presque parfait  Empty
MessageSujet: Re: Un dîner presque parfait    Un dîner presque parfait  Clock
 
Un dîner presque parfait
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un RP presque parfait !
» Rp parfait
» Dîner d'affaire
» Rp avec un parfait
» Diner familial [ Réservé ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: Capsule corporation-