Partagez
 

 [SOLO] La Genèse des Péchés [18+]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Seven Deadly Sins
Seven Deadly Sins
Demon
Masculin Age : 42
Date d'inscription : 28/11/2017
Nombre de messages : 143
Bon ou mauvais ? : Individualiste
Zénies : 1563

Techniques
Techniques illimitées : Adoration Divine / Speed of Light / Illusion
Techniques 3/combat : Light Creation / Soins Divins
Techniques 1/combat : Burning Light

[SOLO] La Genèse des Péchés [18+] Empty
MessageSujet: [SOLO] La Genèse des Péchés [18+]   [SOLO] La Genèse des Péchés [18+] ClockJeu 28 Juin 2018 - 21:56
Il s'appelait Méphistophélès et vivait au Paradis. De tous les anges, il était le plus solitaire, le plus silencieux, le plus distant. La plupart du temps, il restait assis dans un coin, seul, ne faisant qu'observer ses confrères et consœurs sans jamais prendre part à leurs activités. Ce n'était pas parce que les autres ne voulaient pas de lui, bien au contraire. A cette époque lointaine où le monde des mortels n'en était qu'à ses prémices et où le Paradis était le seul endroit civilisé et abritant des entités conscientes, les anges ne connaissaient que la paix et la joie. Depuis leur création, ils veillaient les uns sur les autres, c'était des êtres bienveillants qui passaient leur temps à répandre la gentillesse autour d'eux et à vénérer leur Père, le Seigneur Tout-Puissant, Dieu. Depuis des années et des années, de nombreux anges avaient voulu tenir compagnie à Méphistophélès, afin qu'il ne se sente pas exclu. Ils l'avaient invité de nombreuses fois à leurs jeux, à leurs repas et à leurs fêtes. Mais l'ange Méphisto avait toujours refusé, prétextant qu'il préférait la solitude et la tranquillité. Depuis toujours, il avait volontairement gardé ses distances avec les autres, comme s'il ne voulait pas se mêler à eux, malgré tous leurs efforts pour être gentils avec lui.

Depuis sa naissance, Méphistophélès n'avait eu de cesse de s'interroger. Sur lui, mais aussi sur ce qu'il observait chez les autres anges. Pourquoi étaient-ils si heureux, constamment ? Pourquoi étaient-ils si bienveillants ? Si généreux ? Si loyaux ? Il n'y avait jamais une parole de travers, jamais une moquerie, jamais le moindre début de querelle. Comment pouvaient-ils tous s'entendre à ce point, être toujours d'accord les uns avec les autres, être toujours de bonne humeur ? Il ne comprenait pas. Il ne les comprenait pas. Alors il continuait de s'interroger, encore et encore, jour après jour, année après année. Pourquoi se sentait-il différent d'eux ? Pourquoi ne partageait-il pas leur humeur joviale ? Pourquoi ne ressentait-il pas le besoin d'être gentil avec les autres ? Pourquoi n'avait-il pas la volonté d'offrir, et de recevoir en échange, de partager tout simplement ? Pourquoi ne ressentait-il pas, tout simplement, cette joie de vivre, dont ils étaient tous pourvus ? Était-il le fruit d'une erreur de Dieu ? Ou bien Dieu l'avait-il volontairement fait différent de tous les autres ? Mais dans quel but ?

Tant de questions dont il ne pouvait trouver la réponse. Il ne fallait pas compter sur Dieu pour lui donner les réponses dont il avait besoin. La plupart du temps, leur Père était aux abonnés absents, parti en voyage quelque part pour créer telle ou telle chose au fin fond de la galaxie. La rumeur disait qu'il voulait peupler les planètes, qu'il avait créées quelques millions d'années plus tôt, par des entités mortelles qui pourraient se reproduire et ainsi former un cycle éternel de vie.

Depuis un bon moment déjà, une idée avait germé dans l'esprit de Méphistophélès, et elle n'avait cessé de grossir au fil du temps, alimentée par ses observations de la société des anges et par ses propres interrogations et doutes. Une idée dont il ne parvenait à se défaire. Ce monde ne tournait pas rond. Il n'y avait rien de vrai dans le comportement des anges, rien d'authentique, rien d'honnête. Ils faisaient semblant. Tout était faux. C'était la seule explication possible. Ils faisaient semblant de s'aimer et n'étaient bienveillants qu'en apparence, ils jouaient un rôle probablement par crainte de décevoir leur créateur. Les anges... n'étaient en fait qu'une belle bande d'hypocrites. Voilà l'idée qui l'obsédait depuis un certain temps. Et plus il les observait, plus il y pensait, et plus il était persuadé d'avoir raison. Il était le seul à ne pas faire semblant.

Il n'en pouvait plus de cette vie. De ce monde. De ces anges. Il n'en pouvait plus de voir leurs sourires peints sur leurs visages naïfs et insouciants. Il n'en pouvait plus d'entendre leurs rires, de les entendre se complimenter mutuellement, de les voir heureux. Et surtout, surtout, il n'en pouvait plus de les voir venir vers lui, avec leurs sourires béats, et faire semblant de s'intéresser à lui en lui demandant s'il allait bien, comme s'ils en avaient quelque chose à faire. Il en avait assez, il ne les supportait plus.


"Tout va bien, Méphisto ? Tu ne veux pas venir t'amuser avec nous ?"
demanda gentiment une ange du nom d'Emmanuelle, sur un ton des plus sincères et agréables.

"Non, je ne veux pas jouer avec vous !" s'exclama t-il sur un ton agressif qui étonna tout le monde.

Depuis le début de la Création, jamais un ange n'avait parlé aussi sèchement.

"Je vous l'ai déjà dit un million de fois ! Tout ce que je veux, c'est que vous me fichiez la paix !"

Il se leva brusquement.

"Faites donc vos stupides jeux, et laissez-moi tranquille !"

Choqués, les anges alentours s'échangèrent des regards inquiets. Celle qui était venue vers lui pour l'inviter reprit la parole.

"Méphisto, que t'arrive t-il ? Tu nous inquiètes... Il y a un problème ? Tu peux nous en parler, nous sommes tous là pour t'aider, tu sais." affirma t-elle sur un ton compatissant.

"FERME TA PUTAIN DE GUEULE, SALOPE !!!" s'écria t-il en serrant les poings, le visage déformé par la colère.

Les anges furent choqués. Dans leur assemblée, on pouvait entendre plusieurs exclamations à la fois étonnées et outrées, puis des chuchotements d'incompréhension.
Pour la première fois de sa vie, Méphistophélès se sentit... libéré. Il avait pu dire ce qui lui passait par la tête, sans craindre quoique ce soit. Il ne s'était pas retenu. Pour la toute première fois, il avait agi comme il le voulait, et ressenti du bonheur.

L'ange qu'il venait d'insulter se mit à trembloter, et ses yeux se baignèrent de larmes.


"Je... J'essayais juste d'être gentille..." balbutia t-elle en se morfondant.

Un ange du nom d'Ismaël vint à son secours, s'approchant de Méphisto. Il fronça des sourcils et le pointa du doigt.


"Comment oses-tu insulter ainsi ta propre sœur et jurer dans le royaume de notre Seigneur ? Les jurons sont formellement interdits ici alors je te prierais de garder tes vilains mots pour toi !" s'exclama t-il sur un ton autoritaire.

"J'en ai rien à carrer de ton règlement, connard. Et puisqu'on parle de Dieu, il est où, en ce moment, hein ? Vous croyez qu'il en a vraiment quelque chose à foutre de nous ? Si c'était le cas, il serait ici, avec nous, et pas parti je-ne-sais-où pour créer des conneries futiles ! Je vais vous dire une bonne chose, bande de connards naïfs et hypocrites. Votre putain de Dieu, ce soi-disant 'père', nous a abandonné dés la première occasion pour créer de nouveaux joujoux ! La voilà, la vérité ! Alors vous pouvez continuer de faire comme si de rien n'était, de vous la jouer en mode 'tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil', mais moi, j'en ai PLUS QU'ASSEZ d'entendre vos conneries à longueur de temps !!!"

Ismaël ne put en entendre davantage. Ne supportant pas d'avoir à écouter des paroles si odieuses à l'encontre de leur Seigneur bien-aimé, il ne put s'empêcher de gifler Méphistophélès, d'une rapide claque tout droit sur la joue. Ce fut le premier acte de violence commis par un ange depuis leur création. Une simple remontrance envers celui qui défiait les règles de leur créateur.

"Assez !"
s'était-il exclamé tout en le giflant.

"Je t'interdis de parler ainsi de notre Père ! C'est du blasphème ! Comment peux-tu te montrer aussi ingrat alors qu'il a tout fait pour nous ?"

Méphisto se caressa la joue, rougie par le léger coup qu'il venait de se prendre, et un large sourire s'étira sur son visage. Ces picotements qu'il ressentait sur sa peau... cela lui faisait du bien. Il sentit une force monter en lui. Il sentit un besoin. Celui de frapper, de faire mal. Il s'exclama alors :

"Oh putain, alors toi... Je crois que je vais redécorer l'Eden avec tes tripes !!!"

Aussitôt, il serra son poing droit et le propulsa vers le visage d'Ismaël, qui ressentit une douleur physique pour la première fois de son existence. Méphisto enchaîna d'un coup de poing dans le ventre, le faisant plier en deux. Puis il agrippa ses cheveux à l'arrière de sa tête avec ses deux mains pour le maintenir penché en avant, et lui envoya trois coups de genoux en plein dans la tête, avant de finir d'un coup de coude à l'arrière du crâne pour le faire tomber par terre. Sans lui laisser le temps de se relever, il continua de le frapper à terre, lui donnant des coups de pied dans le ventre, le torse et la tête, tandis qu'Ismaël tentait tant bien que mal de se recroqueviller pour essayer de se protéger.

"Alors, il est où ton putain de Dieu maintenant, hein ?! Pourquoi il te protège pas ?! Il est où ?!" s'exclamait Méphistophélès, enragé, sans s'arrêter de taper Ismaël.

C'était un véritable choc pour les autres anges, qui regardaient, impuissants, la scène d'une violence inouïe qui se déroulait sous leurs yeux. Ils n'avaient jamais été préparés à ça. Jamais ils n'avaient eu à se battre. Jamais ils n'avaient été témoin de violence. Ils ne savaient que faire, ils étaient complétement perdus. Certains fondaient en larmes, d'autres hésitaient à aller aider leur compagnon mis-à-terre malgré la peur qui les prenait au ventre. Certains s'écriaient :


"Non arrête ! Tu vas le tuer, tu es fou !"

"Arrêtez-le !"

"Aidez Ismaël !"

"Que quelqu'un fasse quelque chose !"


Finalement, un autre ange eut le courage d'essayer d'arrêter leur frère fou de rage. Il l'agrippa aux épaules et parvint à le faire tomber. Ils se débattirent longuement au sol. Mais Méphisto se sentait plus puissant que jamais. La fureur qui l'animait lui donnait une puissance qu'il n'avait jamais soupçonnée, un avantage certain face à ceux qui, comme lui, n'avaient jamais connu la violence auparavant. Agrippant la tête du deuxième ange venu combattre, il la cogna à maintes reprises contre le sol. Il se sentait bien. Il se sentait heureux. Il avait enfin l'impression d'avoir trouvé un sens à sa vie. Devenir leur ennemi. Être leur adversaire.

D'autres anges tentèrent à leur tour de l'arrêter dans sa folie destructrice, se prenant des coups par-ci par-là. Une ange quitta le groupe en courant. Elle accourut vers le Palais de Dieu, pour venir demander de l'aide à celui qui régnait en son absence.


"Lucifer ! Vite ! C'est Méphisto ! Il est devenu fou, il nous attaque !"

L'archange, qui était en pleine discussion avec d'autres anges, ne perdit pas un instant. Malgré la stupeur qu'il eut à l'annonce d'une telle nouvelle, il n'eut pas une once d'hésitation. Il quitta le palais au galop, et se hâta de rejoindre le lieu du combat, où Méphistophélès avait déjà mis cinq anges au sol.

"Alors ?! A qui le tour ?!" s'exclama l'enragé, le visage et les mains couverts de sang.

"Il suffit !" s'exclama Lucifer, en déployant ses trois paires d'ailes angéliques, comme pour l'intimider, tandis qu'il brillait de mille feux.

"Ah ! Le chouchou à son papounet veut jouer aussi ?!"

Sur ces mots, Méphisto fonça vers le Porteur de Lumière en poussant un cri de rage, prêt à lui mettre une raclée à lui aussi. Il envoya son poing droit vers son grand frère, mais son poing passa à travers, avant que l'image rémanente de Lucifer ne s'efface. Ce n'était qu'une illusion. Le véritable Lucifer se trouvait juste à côté de lui. D'un mouvement vif, net et précis, il donna un coup de la tranche de la main contre l'arrière de la nuque de Méphistophélès, le faisant chuter au sol. Comme tous les autres anges, Lucifer n'avait jamais dû faire usage de la violence auparavant. Mais contrairement aux autres, il était un archange, l'un des premiers anges à avoir été créés par Dieu. Il était, naturellement, doté d'une puissance hors du commun qui le rendait bien supérieur aux autres. Le fossé entre eux était tel que Méphisto n'avait aucune chance ne serait-ce que de l'effleurer.

L'archange aux six ailes regarda son adversaire d'un air condescendant.


"J'ai dit : cela suffit." répéta t-il.

Le coup que Méphisto venait de se prendre avait quelque peu calmé ses ardeurs. Il s'allongea sur le dos pour regarder le bras droit de Dieu. Il était essoufflé, et n'avait plus la force de se relever. Il savait, de toutes façons, qu'il n'avait pas la force de lutter contre Lucifer.


"Lucifer... Tu es certainement le plus intelligent ici... Toi, tu me comprends, non ?... Ce monde... ne tourne pas rond !... Tout, ici, est faux !... Notre existence, à tous, n'a pas le moindre sens !... Bon sang, suis-je le seul à le voir ?!... Suis-je le seul à être doté de libre-arbitre... à pouvoir réfléchir par moi-même ?!..."

"Méphistophélès. Tu as blessé mes frères et sœurs. Quelles que soient tes raisons, je ne peux les comprendre, et je peux encore moins te pardonner."

"Que va t-on faire de lui, Lucifer ?" demanda un autre ange.

C'était une vraie question qui se posait. Jamais encore les anges n'avaient eu à faire à cela. Au Paradis, il n'y avait aucune prison pour gérer les criminels, puisque les criminels n'existaient pas.


"On ne peut pas le garder parmi nous !" s'exclama un autre.

"Laissons notre Père décider." affirma un autre.

"On ne sait même pas quand Il reviendra, il est hors de question que Méphisto reste avec nous tout ce temps."

"Hm... Peut-être devrions-nous envisager l'éventualité de lui ôter la vie ? Ainsi, il ne pourra plus nous causer d'ennuis." proposa un autre ange, un dénommé Mammon.

Lucifer le regarda dans les yeux.


"Non, il n'en est pas question. Quels que soient ses crimes, nous devons nous montrer meilleurs que lui. Personne ne mourra."

Puis il tourna à nouveau la tête vers Méphistophélès.

"Mais tu ne peux pas rester avec nous. Méphistophélès, en l'absence de notre Seigneur et en son nom, moi, Lucifer, te condamne à l'exil. Les Portes du Paradis te seront à jamais fermées. A présent pars, et ne reviens jamais."

Après quelques secondes, Méphisto finit par se relever avec difficulté. Alors qu'un ange avait voulu l'aider à se relever, Lucifer lui avait fait un signe de main pour l'interrompre. Selon lui, cet être qui s'était attaqué à eux, leur propre frère, ne méritait plus aucune aide de leur part, et devait se relever tout seul.

Méphisto commença à s'éloigner du groupe, en boitant, sous le regard attristé des autres anges. L'un d'eux osa tout de même le questionner, d'une voix emplie d'incompréhension mais sans une once de méchanceté ni d'agressivité :


"Pourquoi, Méphistophélès ? Que t'avons-nous fait pour mériter cela ? Nous étions si heureux, pourquoi as-tu tout gâché ?"

L'ange déchu se tourna vers celui qui l'avait questionné, et eut un sourire mesquin.

"Pourquoi ?! Tout simplement parce que je viens de trouver un sens à mon existence, contrairement à vous tous ! Écoutez-moi bien, bande de lopettes ! Ne m'appelez plus jamais Méphistophélès ! C'était mon nom lorsque j'étais un ange. Je ne suis plus des vôtres maintenant, et je ne le serai plus jamais ! Dorénavant, considérez-moi comme votre Adversaire. Votre Ennemi, même ! Je suis Satan* ! Je ne pourrai plus remettre les pieds ici... Mais, croyez-moi, vous feriez mieux de ne pas me croiser dans le monde extérieur, ou vous le regretterez amèrement !"

Il ricana puis reprit sa route vers la sortie du Paradis, exilé à jamais.

Quelques minutes plus tard, les anges s'interrogeaient encore sur ce qui avait pu se passer. Qu'avaient-ils fait de travers pour le pousser à les détester ainsi ? Avaient-ils commis des erreurs ? Comment pouvaient-ils s'améliorer ?
L'un d'eux interrogea le très respecté Lucifer.


"Lucifer, dis-moi, qu'est-il arrivé à Méphistophélès, selon toi ? Pourquoi est-il devenu fou, tout-à-coup ?"

L'archange éblouissant resta silencieux quelques secondes, fixant le ciel d'un air pensif. Puis il prit la parole.

"Il y a très longtemps, notre Père m'a parlé d'un sentiment qu'aucun de nous n'a pu connaître. Il disait que c'était un sentiment désagréable, qui nous faisait perdre le contrôle de nos paroles et de nos actes, nous poussant à être violent, agressif, et à commettre des actes que l'on pouvait être amené à regretter par la suite. Il a appelé cela, la Colère. Je pense que c'est ce que Méphisto... ou plutôt Satan, a ressenti tout à l'heure, bien que j'ignore pourquoi. Peut-être sommes-nous tout simplement incapable de le comprendre, tout comme il est incapable de nous comprendre, nous."

L'autre ange soupira.

"J'espère que cela ne se reproduira plus..."

"Ne t'en fais pas." affirma Lucifer sur un ton rassurant.

"Je serai toujours là pour vous protéger."

Sur le moment, les paroles de Méphistophélès à l'égard de Lucifer semblaient ne pas l'avoir atteint. Mais pourtant, au plus profond de lui, elles avaient fait naître un doute. Une idée. Comment ce sentiment de colère avait-il pu naître en Méphisto ? Les anges n'étaient-ils pas tous sensés être purs et infaillibles ? Était-ce l’œuvre de Dieu ? Avait-il volontairement conçu Méphisto pour qu'il devienne Satan ? Ou bien ce sentiment de colère pouvait-il envahir chaque ange ? Et si lui-même, le grand Lucifer, pouvait céder à la colère et à la haine ? Qu'arriverait-il ? Et si Méphisto n'était qu'un test pour Dieu ? Et s'ils n'étaient tous que des tests, sans la moindre importance aux yeux du Seigneur ? Et si Satan avait raison ?



*Satan : signifie "L'Ennemi" en Hébreux.


Dernière édition par Seven Deadly Sins le Mer 5 Sep 2018 - 16:18, édité 2 fois
Seven Deadly Sins
Seven Deadly Sins
Demon
Masculin Age : 42
Date d'inscription : 28/11/2017
Nombre de messages : 143
Bon ou mauvais ? : Individualiste
Zénies : 1563

Techniques
Techniques illimitées : Adoration Divine / Speed of Light / Illusion
Techniques 3/combat : Light Creation / Soins Divins
Techniques 1/combat : Burning Light

[SOLO] La Genèse des Péchés [18+] Empty
MessageSujet: Re: [SOLO] La Genèse des Péchés [18+]   [SOLO] La Genèse des Péchés [18+] ClockMar 10 Juil 2018 - 22:03
Banni par les siens, Méphistophélès quitta le royaume des anges. Pour lui, les portes du Paradis seraient à jamais fermées. Il était condamné à errer dans le monde d'ici-bas, le monde des mortels, où les premières formes de vies venaient d'être créées par le Seigneur Tout-Puissant, depuis quelques millénaires.

Il parcourut alors les galaxies, déversant sa haine et sa colère là où il allait, saccageant tout sur son passage. Le mal était devenu sa raison de vivre. Ces faibles créatures que son soi-disant Père avait créé, il prenait plaisir à les détruire. Il était un fléau, un semeur de mort. Sur ses traces ne résidait que la colère qu'il avait attisée chez ceux qui avaient eu la chance de survivre à son courroux.

Rapidement, il perdit sa grâce, l'essence même de ce qui faisait un ange, consumée par la colère et les atrocités qu'il commettait. Au fil des siècles et des millénaires, son apparence physique se dégrada. Les anges étaient tous beaux par nature ; mais il n'était plus un ange, il n'avait plus leur pureté. Il était devenu autre chose. Ses ailes, autrefois parfaitement blanches, s'étaient déplumées petit-à-petit, avant de disparaître complétement, remplacées par des éclairs bleus magiques qui en dessinaient simplement les contours. Sa peau s'était progressivement teinte de la couleur du sang de ses victimes. Sa dentition de frugivore avait laissé place à des canines acérées pour mieux mordre ses adversaires. Ses ongles autrefois parfaitement soignés et inaltérables étaient devenus des griffes tranchantes. Ses pieds s'étaient mués en sabots de bouc. Des cornes avaient poussé et s'étaient agrandies au fur et à mesure de ses crimes. Il n'avait plus rien de l'être beau, pur et élégant qu'il était autrefois. D'ange, il était passé démon. Il était devenu une bête sauvage. La Bête, comme décrite dans l'Apocalypse, à la tête d'une armée de 666 démons. Les disciples de Satan, des êtres motivés par la colère, qui se complaisaient dans la haine et la souffrance, et qui avaient pour unique objectif de répandre le Mal à travers les différents mondes en vénérant leur maître Satan.


Spoiler:
 
Seven Deadly Sins
Seven Deadly Sins
Demon
Masculin Age : 42
Date d'inscription : 28/11/2017
Nombre de messages : 143
Bon ou mauvais ? : Individualiste
Zénies : 1563

Techniques
Techniques illimitées : Adoration Divine / Speed of Light / Illusion
Techniques 3/combat : Light Creation / Soins Divins
Techniques 1/combat : Burning Light

[SOLO] La Genèse des Péchés [18+] Empty
MessageSujet: Re: [SOLO] La Genèse des Péchés [18+]   [SOLO] La Genèse des Péchés [18+] ClockJeu 12 Juil 2018 - 12:35
Au tout début, il n'y avait rien. Pas même de début ni de fin. Tout n'était que néant. Puis, à un moment précis, quelque chose se produisit, sans qu'aucune cause n'en soit à l'origine. L'on pouvait considérer cela comme la première cause, celle à l'origine de toutes choses. Dieu naquit. Il brisa la coquille de son œuf universel, la faisant exploser en milliards de milliards de morceaux dans une explosion dévastatrice que les scientifiques terriens appelleraient bien plus tard le Big-Bang. Les innombrables morceaux de coquille furent projetés dans toutes les directions à travers l'espace et se collisionnèrent les uns contre les autres durant des milliards d'années, ce qui créa les planètes et les galaxies.

Pendant plusieurs milliards d'années, Dieu erra à travers l'espace, découvrant son nouvel environnement. Il n'avait pas la même notion du temps que nous. Pour l’Éternel, des milliards d'années passaient aussi vite que quelques minutes pour un être humain. Et, rapidement, il se rendit compte de quelque chose. Il était seul au monde. Il n'y avait rien, dans cet univers, rien d'autre que les résidus de sa propre coquille d’œuf dispersés ça et là. Et de sa profonde solitude naquit la tristesse. Alors le seigneur pleura. Pendant des milliards d'années, il continua de pleurer, sans cesse, tel un bébé appelant sa mère. Il pleura encore et encore sur son triste sort, déprimé par la solitude, faisant le vœu de trouver un jour un compagnon. Il pleura toutes les larmes de son corps, et quand il n'en avait plus, il continuait quand même de pleurer. Et de ses larmes naquirent les océans qui inondèrent de nombreuses planètes.

Et un beau jour, un miracle se produisit. Son vœu se réalisa. Au fin fond d'un océan de larmes divines, une entité prit vie. C'était une entité avec une forme longiligne, dépourvue de pattes, et qui glissait dans la mer et dans les airs. Un gigantesque serpent des mers. Dieu prit alors conscience que cette créature n'était pas arrivée ici par hasard. C'était lui qui, par son vœu, l'avait créée. Il s'agissait de la toute première forme de vie créée par le Seigneur. Il lui donna un nom : Leviathan.

Dieu passa des millions d'années à essayer de l'apprivoiser. Mais Leviathan n'était pas le compagnon qu'il espérait avoir. La créature était pourvue d'intelligence, mais elle était incapable de l'exprimer. Elle ne pouvait pas parler, tout ce qui sortait de sa gueule béante n'était que hurlement déchirant le ciel et créant des tempêtes et des cyclones. Et dépourvue de pattes, de membres, elle ne pouvait rien construire, rien dessiner, rien créer. Il lui était impossible de communiquer avec Dieu, impossible d'exprimer sa créativité. Mais ce problème de communication entre les deux entités n'était pas le seul problème. Née des larmes et de l'amertume de Dieu, la créature était emplie de sentiments négatifs. Elle était envieuse et jalouse de Dieu, qui avait la faculté d'exprimer sa créativité comme il le souhaitait, alors que tout ce qu'elle pouvait faire, c'était détruire. Alors, c'est ce qu'elle fit. Elle fit la seule chose qu'elle savait faire : la destruction. Voyageant à travers l'espace, elle détruisit les constructions de Dieu les unes après les autres, par simple jalousie. L'un était dieu de la création, l'autre de la destruction. Durant des milliards d'années, Dieu perfectionna son don de création, mettant à l'épreuve la capacité de destruction de son envieux compagnon.

Mais le Seigneur finit par être agacé que Leviathan détruise chacun de ses nouveaux jouets les uns après les autres.  Alors il expulsa Leviathan bien loin d'ici, dans de profondes abysses desquelles il ne pourrait s'échapper. Maintenant qu'il maîtrisait à la perfection son pouvoir créatif, il n'avait plus aucune limite. Alors, il créa un monde qui serait à l'abri de la destruction, un monde en dehors des étoiles et des galaxies, un chez-lui. Il bâtit le Paradis. Et comme il était à nouveau seul, il décida de peupler son nouveau royaume. Mais cette fois-ci, il ne créa pas la vie avec ses larmes et son amertume, non. Il la créa avec de l'espoir et de l'amour, et donna vie aux premiers anges. Des êtres parfaitement purs, aimant, qui se mirent aussitôt à l'adorer et à le vénérer. Il créa tout d'abord les archanges, la plus haute hiérarchie des anges et également les plus puissants. Ainsi, il créa la Justice à travers Saint-Michel, la Tempérance avec Saint-Raphaël, la Prudence représentée par Saint-Gabriel, et enfin, le Courage, porté par Saint-Lucifer. A eux quatre, ils représentaient les quatre vertus cardinales. Ainsi, Dieu s'exerça à créer des personnalités forgées sur des valeurs et des principes qu'il conférait aux anges, et créa des dizaines d'autres anges par la suite. Mais, dans ses expérimentations, il y eut des ratés. Méphistophélès était l'un d'entre eux, un ange fondé sur le calme, le besoin de tranquillité, d'isolement, de solitude, mais également sur l'analyse et l'interrogation. Quelle ironie, quand on sait qu'il finit par devenir le démon de la colère.

Tout se passait bien au Paradis, durant des millions d'années qui ne représentaient que des battements de cils dans la vie éternelle d'un ange. Jusqu'à ce que Dieu se lasse de ses créations, tel un enfant se lasserait de ses vieux jouets. Il avait envie de créer quelque chose de nouveau, quelque chose de révolutionnaire. Il avait envie de créer un cycle perpétuel, de créer des entités qui seraient capables de se reproduire entre elles sans même qu'il ait à lever le petit doigt. Alors, il quitta le Paradis et partit en voyage à travers tout l'univers, pour y créer la vie, mais aussi la mort. Il alla sur plusieurs planètes, et y déposa les graines des premières formes de vie mortelles, de simples cellules qui avaient la faculté de se reproduire et d'évoluer. Il était curieux de voir ce que tout cela allait donner. Son voyage dura très longtemps, et ce fut durant cette période qu'il y eut la première crise du Paradis, qui bouscula le monde des anges à tout jamais et qui résulta en l'exclusion du premier ange dans le monde des mortels : Méphistophélès.

En l'absence de Dieu, le Paradis était dirigé par les quatre archanges, que l'on appelait le Conseil des 4. Et quelques jours après l'exil de Méphisto, le Conseil des 4 était en plein débat.


"Ce n'est pas juste." affirma l'archange Michel.

"Tu aurais dû nous consulter avant de prendre cette décision, Lucifer. Le bannissement d'un ange, ce n'est pas rien. C'est une décision sur laquelle nous aurions dû débattre, tu n'avais pas à la prendre seul."
ajouta t-il.

"Je suis le seul ici qui aurait eu le courage de faire ce qui s'imposait. Méphistophélès ne pouvait rester parmi nous. Tu l'aurais su, si tu avais vu ce qu'il avait fait. Certains de nos frères et sœurs étaient en sang, pour la première fois de leur vie. Peux-tu imaginer à quel point ils sont traumatisés, désormais ?" se défendit Lucifer.

"Mais c'est à Père de décider d'une chose pareille. Méphistophélès est l'un de ses enfants, comme nous tous. Nous n'avions pas le droit de le bannir sans l'accord de Père." affirma Raphaël.

"Père est absent depuis bien trop longtemps. Dorénavant, c'est à nous de bâtir de nouvelles règles." répondit le futur déchu.

"Je suis d'accord avec Lucifer. Garder Méphisto parmi nous, après ce qu'il a fait... cela aurait été très imprudent !" dit Gabriel.

"Je continue de penser que nous aurions dû le placer sous surveillance en attendant le retour du Seigneur. Nous aurions pu construire une prison, en attendant. Cela aurait été moins radicale que de l'exiler à jamais."
fit Raphaël.

"Je pense en effet qu'il aurait été plus juste d'emprisonner Méphistophélès en attendant le retour de Père. Tu t'es laissé emporter, Lucifer. La vue de nos frères et sœurs ensanglantés a pu altérer ton raisonnement, je le conçois tout-à-fait. Mais la prochaine fois, prends du recul, et consulte-nous avant de prendre ce genre de décision."
affirma Michel, finalement plus compréhensif.

Lucifer resta silencieux, convaincu d'avoir pris la bonne décision. Il était également convaincu que s'il les avait consulté, ils n'auraient pas eu le courage de bannir Méphisto, et ce dernier aurait été un grand danger au sein du Paradis.


"Nous devons à tout prix éviter qu'il y ait une prochaine fois." affirma Gabriel.

"Mais surtout, nous devons apprendre à nous défendre." répondit Lucifer.

"Que proposes-tu, Lucifer ? As-tu une idée en tête ?" demanda Raphaël.

"Nous allons nous entraîner, et apprendre aux anges à se battre. Nous allons créer une Armée des Anges, afin d'être paré en cas d'attaque ennemie."

"Une... Une armée des anges... ?! Tu n'es pas sérieux ?... Nous sommes des êtres pacifiques, aucun de nous n'a envie de faire la guerre !"
affirma Gabriel.

"Lucifer a raison. Satan est quelque part, là, dehors. Il va préparer sa vengeance. Nous devons être prêt lorsque cela arrivera." répondit Michel.

"Oui, d'autant plus que la colère qui l'anime l'a rendu beaucoup plus puissant que nos congénères. Ici, seuls nous quatre avons la puissance suffisante pour le repousser. Ce n'est pas suffisant."

"Je suis d'accord, les anges doivent apprendre à se défendre,  mais je crains que cela ne finisse par nous corrompre nous-aussi. Le Mal engendre le Mal. Ce qu'il s'est passé chez Satan pourrait se produire chez d'autres anges. Sans aucune connaissance en combat, sa seule fureur lui a permit d'avoir le dessus sur cinq des nôtres. Imaginez ce que cela aurait donné s'il avait su se battre. Je n'ai pas envie qu'une guerre éclate au sein du Paradis." mis en garde Raphaël.

"Nous sélectionnerons nous-même ceux qui seront aptes à apprendre à se battre, sur la base du volontariat, et nous les surveillerons de près. Je veux bien m'occuper de la gestion de cette armée, si vous n'y voyez pas d'inconvénient." demanda Michel.

Les autres archanges acquiescèrent, et c'est ainsi que l'armée des anges fut conçue. Un peu plus tard, un discours officiel qui rassemblait tous les anges leur fit apprendre la nouvelle de la création d'une armée sur base du volontariat.


Dernière édition par Seven Deadly Sins le Lun 20 Aoû 2018 - 20:15, édité 1 fois
Seven Deadly Sins
Seven Deadly Sins
Demon
Masculin Age : 42
Date d'inscription : 28/11/2017
Nombre de messages : 143
Bon ou mauvais ? : Individualiste
Zénies : 1563

Techniques
Techniques illimitées : Adoration Divine / Speed of Light / Illusion
Techniques 3/combat : Light Creation / Soins Divins
Techniques 1/combat : Burning Light

[SOLO] La Genèse des Péchés [18+] Empty
MessageSujet: Re: [SOLO] La Genèse des Péchés [18+]   [SOLO] La Genèse des Péchés [18+] ClockMer 15 Aoû 2018 - 11:50
Bon, reprenons cette histoire, parce que ça serait bien de la terminer avant que Veneris n'ait totalement corrompu votre narrateur dévoué pour le transformer en un gros paresseux ayant trop la flemme pour tapoter sur son clavier.

Des millénaires avaient passé depuis que Méphistophélès avait été banni du Paradis, prenant alors le nom de Satan en s'autoproclamant ennemi des anges. Les anges avaient créé leur armée angélique pour protéger le Paradis, tandis que Satan avait créé les démons en semant la haine et la colère dans son sillage.
Un beau jour, le Dieu des Anges revint au Paradis. Les anges ayant le droit de venir le voir étaient peu nombreux, il fallait une autorisation spéciale. Seuls les archanges pouvaient venir le déranger comme bon leur semblait. Et Lucifer ne s'en pria pas, car cela faisait des millénaires qu'il attendait de pouvoir exprimer ses doutes. Depuis la "rébellion" de Satan, si l'on peut appeler cela comme cela, l'archange du courage n'avait eu de cesse de prier le Seigneur pour lui poser des questions sur ce qui s'était passé et comment ça avait pu se produire ; mais jamais il n'avait eu de réponse. Il allait enfin pouvoir régler ses comptes en tête à tête.

Il entra dans l'immense salle du trône tout au fond du palais divin, s'avança de quelques pas, puis posa un genou au sol et s'inclina par signe de respect envers leur Créateur. Dieu avait pris l'apparence d'un géant, un colosse de dix mètres de haut, avec de longs cheveux blancs et une longue barbe de la même couleur, et vêtu d'une toge blanche. Ce n'était bien sûr pas son apparence originelle, mais c'était celle qu'il arborait le plus souvent lorsqu'il se déplaçait sur le plan mortel. En effet, les mortels ne pouvaient supporter de voir la véritable apparence de Dieu, ils en mourraient, alors il était obligé de prendre une apparence qu'ils pouvaient aisément concevoir. Il avait conservé cette apparence pour le moment, même si au Paradis ce n'était pas utile, car les anges étaient aptes à voir sa vraie apparence. Lucifer, quant à lui, avait l'apparence d'un beau et grand jeune homme aux longs cheveux blonds et lisses, et dont le dos était orné de trois paires d'ailes magnifiques d'un blanc immaculé. Il brillait de milles feux, et on ne pouvait pas le regarder sans être ébloui, car une forte lumière divine émanait de lui en permanence. C'était en réalité son aura divine très puissante.
Dieu était assis sur un trône assez grand pour le porter. Il baissa la tête pour regarder Lucifer.


"Lève-toi, fils."

Lucifer leva la tête puis se redressa.

"Père, avez-vous écouté mes prières ?"

"J'entends tout. Je vois tout. Je sais tout." répondit-il.

"Alors vous êtes au courant que j'ai banni Méphistophélès pour s'en être pris à certains d'entre nous."

Dieu hocha la tête affirmativement.

"Pourquoi n'avez-vous pas répondu à mes prières ? Mes doutes sont-ils insignifiants pour vous ? Mes questions sont-elles illégitimes ?"

"J'espérais que tu trouverais toi-même les réponses à tes interrogations."

"Comment pourrais-je ? C'est vous qui nous avez conçu. Vous savez tout. Alors, dites-moi, pourquoi Méphisto s'en est-il pris aux nôtres ? N'avons-nous pas été créé à votre image ? Ne sommes-nous pas censé être des êtres parfaits, totalement purs, entièrement dépourvus de défauts ?"

"Personne n'est parfait, Lucifer, personne. Pas même moi. Chacun d'entre vous est libre d'agir comme il l'entend, de prendre ses propres décisions. Méphistophélès a été le premier à le comprendre, et il a choisi sa voie. J'espérais qu'en mon absence, vous l'auriez compris par vous-même."

Lucifer écarquilla des yeux, surpris par ce qu'il entendait. La vérité était difficile à entendre, il n'en croyait pas ses oreilles. Ils n'étaient pas parfaits ? Ils pouvaient tous devenir comme Satan ? La pilule était dure à avaler, pour lui qui avait toujours cru qu'il était parfait, plus encore que les autres anges.
Non, c'était impossible ! Le Seigneur se trompait forcément.


"C'est faux." répondit-il.

"Vous vous trompez, Père, vous vous trompez quand vous dites que personne n'est parfait. Je ne peux me prononcer pour les autres anges, ni même pour vous... Mais vous m'avez créé, moi. Regardez-moi, je n'ai aucun défaut ! Chacune de mes décisions est la bonne, je ne commets jamais d'erreur. Je suis le plus puissant des archanges, je suis votre création la plus magnifique. En votre absence, tous les autres anges comptent sur moi et s'en remettent à mes décisions parfaitement irréfutables. Ne le voyez-vous donc pas ?"

Le Dieu des Anges sourit affectueusement.

"Non, Lucifer. C'est toi qui fais erreur. Tu es certes beau et puissant, et je peux même affirmer que tu es ma création préférée. Mais tu es rongé par un mal, au plus profond de toi. Celui-là même qui te laisse croire que tu es parfait. C'est ton principal défaut, et il est né en même temps que toi. Je l'ai appelé l'Orgueil. Le fait de se considérer supérieur aux autres."

"Un défaut ?... Ha ha ha ha ! Père, mais qu'est-ce que vous racontez ? Peu importe le nom que vous donnez à ce trait de caractère. Je suis parfait, et en tout point meilleur que toutes vos autres créations. Je le sais, c'est indéniable. Je me considère supérieur parce que je le suis, tout simplement. Ce n'est en aucun cas un défaut, je suis simplement réaliste. Si vous êtes incapable de le voir... alors il se pourrait bien que je sois même meilleur que vous."

"Bien. Il semblerait que tu aies trouvé ta voie, toi aussi. Tes doutes se sont-ils dissipés ?"

"En effet, j'ai la réponse que j'étais venu chercher. De toutes vos créations, je suis la seule à être infaillible. Tous les autres anges peuvent chuter, comme Méphistophélès. J'ai donc tout intérêt à les surveiller, afin de les protéger d'eux-mêmes."

"Fais donc. A présent, j'aimerais me reposer. Ce long voyage à travers les galaxies était épuisant."

Lucifer tourna les talons et s'en alla, d'un pas assuré et avec une démarche déterminée. Ses doutes et ses interrogations étaient partis. Il n'avait plus besoin de l'avis ou de la bénédiction de son Père. Il en avait désormais la certitude. Il était seul. Il était le seul être parfait que Dieu avait créé, et c'était son devoir de protéger ses frères et sœurs, car il était le seul à en être capable. Il ne pouvait compter que sur lui-même. Tous les autres anges et archanges étaient faillibles. Même Dieu pouvait commettre des erreurs. Mais pas lui. Il était bien meilleur qu'eux. Son Dieu était usé, fatigué, et toujours absent. Il semblait s'être complétement désintéressé du Paradis, pour créer de nouveaux jouets ailleurs dans la galaxie. Il était peut-être temps qu'il soit remplacé. Peut-être était-il temps, pour Lucifer, de devenir le nouveau Dieu des Anges.


Dernière édition par Seven Deadly Sins le Lun 20 Aoû 2018 - 20:14, édité 1 fois
Seven Deadly Sins
Seven Deadly Sins
Demon
Masculin Age : 42
Date d'inscription : 28/11/2017
Nombre de messages : 143
Bon ou mauvais ? : Individualiste
Zénies : 1563

Techniques
Techniques illimitées : Adoration Divine / Speed of Light / Illusion
Techniques 3/combat : Light Creation / Soins Divins
Techniques 1/combat : Burning Light

[SOLO] La Genèse des Péchés [18+] Empty
MessageSujet: Re: [SOLO] La Genèse des Péchés [18+]   [SOLO] La Genèse des Péchés [18+] ClockLun 20 Aoû 2018 - 20:12
Assis sur un rocher au bord du lac, Lucifer contemplait son reflet dans l'eau. Après avoir passé du temps avec ses semblables, il avait besoin de s'isoler des autres pour se retrouver en bonne compagnie, c'est-à-dire avec lui-même. Depuis quelques temps, il ne pouvait s'empêcher de remarquer les défauts chez les autres anges, lorsqu'il les côtoyait. Cela avait peut-être commencé peu de temps après ce qu'il s'était passé avec Méphistophélès. Il n'avait pas tarder à émettre l'hypothèse que ce qui était arrivé à Méphisto pouvait arriver à n'importe quel autre ange, raison pour laquelle il avait douté durant des millénaires. Son entretien avec son Père n'avait fait que confirmer ses doutes. A part lui, aucun autre ange n'était parfait, tous pouvaient sombrer et chuter, c'était ainsi que le Seigneur les avait conçu. Lucifer était la plus belle oeuvre de Dieu, et depuis qu'il l'avait créé, il avait été incapable de reproduire une telle perfection. Depuis que le Porteur de Lumière avait compris cela, les défauts qu'il voyait chez les autres anges semblaient s'être accentués. En fait, ils étaient toujours là, mais c'était comme si, autrefois, il faisait semblant de ne pas les voir. Peut-être était-il plus tolérant avant. Quoiqu'il en fût, il n'avait de cesse de constater d'innombrables défauts chez les autres anges, même chez ses trois frères archanges, et il avait de plus en plus de difficultés à déceler leurs qualités. Alors, au bout d'un moment, cela finissait par l’écœurer. C'était comme s'il était trop bon pour être parmi eux, trop bon pour daigner leur parler, bien qu'il faisait d'incroyables efforts pour essayer de s'abaisser à leur niveau. A force, il avait l'impression que leur présence, à elle seule, suffisait à le salir, comme si les autres anges tiraient constamment Lucifer vers le bas. Fort heureusement, il était bien trop génial pour qu'ils puissent y parvenir, et préférait penser que c'était plutôt lui qui les tirait vers le haut. Malheureusement, ils ne pourraient jamais être à sa hauteur, mais il pouvait au moins faire en sorte qu'ils soient plus dignes d'être ses frères et sœurs. Les pousser à s'améliorer, en somme. Mais c'était une tâche ardue, et parfois il avait besoin de se retrouver avec lui-même, pour pouvoir contempler quelque chose de magnifique.

Seul au bord du lac, admirant son reflet qui se dessinait sur la surface de l'eau, il prit la parole à voix haute :


"Aaah... Mon visage... Mon magnifique visage, dénué de la moindre imperfection... Dis-moi, quel est le plus sublime de tous les anges ?"

Son reflet répondit :

"Mais c'est toi, Lucifer, bien entendu. Tu es la plus magnifique, la plus pure et la plus puissante créature de tout l'univers. Tu es l'incarnation même de la perfection, aucun autre ne t'arrive à la cheville."

"Ah, quel fardeau d'être à ce point meilleur que les autres... Si seulement je pouvais rencontrer quelqu'un qui soit à ma hauteur, quelqu'un avec qui partager ce poids, qui soit capable de me comprendre et qui soit digne de ma présence..."

"Oh, mais tu m'as moi." affirma son reflet dans l'eau.

"Tu n'as besoin de personne d'autre, tu es Lucifer, le sublime Lucifer, dont la lumière chasse les ténèbres et éblouit même les plus aveugles. Tu es le seul à pouvoir porter ce fardeau, le seul à pouvoir accepter d'être parfait en tout point et à pouvoir supporter la jalousie que les autres ont à ton égard. Il n'y a que toi qui puisse incarner la perfection."

Lucifer sourit puis répondit :

"Oui, je l'avoue. Parfois, j'ai simplement le sentiment d'être trop bon pour ce monde. Mais merci, moi-même, tu es un amour."

"Oh mais je m'en prie. Tout le plaisir est pour moi !"
fit le reflet avant de disparaître.

Puis, après quelques secondes silencieuses, l'archange aux trois paires d'ailes se releva, et tourna la tête en direction du Palais Divin.


*Bon, il faut que je retourne à ma mission... Éblouir les anges de mon immarcescible magnificence.*

Soudain, une ange accourut vers lui. Elle s'inclina devant lui respectueusement, baissant la tête, incapable de le regarder tant la lumière qui s'échappait de son corps était puissante, et affirma d'une voix hésitante et timide :

"S-Saint-Lucifer... P-pardonnez-moi de vous importuner m-mais... Je porte un message de Saint-Michel. Notre Père vous demande... Il souhaite vous confier une mission de la plus haute importance, mais je n'en sais guère plus !"

Une légère expression d'étonnement se peint sur le visage de Lucifer.

*Père m'a t-il enfin reconnu à ma juste valeur ? J'imagine qu'il souhaite s'excuser pour ne pas avoir voulu reconnaître ma perfection. Bien, je vais lui accorder cette faveur. Après tout, il a eu l'excellente idée et l'incroyable talent de me concevoir, je lui dois bien cela.*

"Très bien, Salamandriel, je te remercie."

Puis il disparut instantanément dans un flash lumineux.

"C'est... C'est un honneur pour moi, Saint-Lucifer !" s'exclama tardivement la jeune ange, avant de relever la tête et de s'apercevoir qu'il était déjà parti.
Seven Deadly Sins
Seven Deadly Sins
Demon
Masculin Age : 42
Date d'inscription : 28/11/2017
Nombre de messages : 143
Bon ou mauvais ? : Individualiste
Zénies : 1563

Techniques
Techniques illimitées : Adoration Divine / Speed of Light / Illusion
Techniques 3/combat : Light Creation / Soins Divins
Techniques 1/combat : Burning Light

[SOLO] La Genèse des Péchés [18+] Empty
MessageSujet: Re: [SOLO] La Genèse des Péchés [18+]   [SOLO] La Genèse des Péchés [18+] ClockVen 31 Aoû 2018 - 17:44
Dans un flash aveuglant, Lucifer arriva au Palais Divin, le royaume de Dieu, puis pénétra dans la salle du trône où il avait été convié par son Père. Là se trouvaient déjà d'autres anges qui avaient également été demandés. Lucifer fut étonné de voir d'autres anges ici, d'autant plus qu'il ne s'agissait pas des autres archanges. Non, c'était seulement des anges lambdas, des anges que l'on pourrait qualifier d'inférieurs par rapport à l'élite archange. Bien entendu, Lucifer les connaissait ; après tout, il connaissait chacun de ses frères et sœurs. Il y avait Asmodée, Mammon, Belphégor et Belzébuth. Ainsi donc, non seulement le Seigneur tout-puissant ne conviait pas uniquement Lucifer, mais il lui faisait la disgrâce de le mettre au même niveau que quatre autres anges inférieurs. Voilà qui était particulièrement déplaisant.

Lucifer s'avança donc vers Dieu et se positionna devant les quatre autres anges qui étaient agenouillés devant leur Père, toujours assis sur son immense trône. Contrairement à eux, il ne s'agenouilla pas, et leva la tête vers Dieu, le regardant droit dans les yeux.


"Pourquoi m'avez-vous fait venir, Père ?"

Dieu répondit :

"J'ai une mission pour vous. Les êtres mortels que j'ai créés il y a quelques millions d'années ont évolué et ont désormais acquis une conscience, tout comme vous. Néanmoins, ils sont perdus, dans un monde ravagé par la haine et la colère, chaque jour déversées par Satan. Je vais faire de vous mes messagers auprès des mortels. Vous allez les guider sur le droit chemin."

Il pointa son index vers Lucifer.

"Et c'est toi, Lucifer, qui dirigera votre escouade. Tu seras chargé d'apporter la Connaissance chez les mortels, et de les guider vers la Lumière que tu porteras."

Il pointa ensuite son doigt vers Asmodée.

"Quant à toi, Asmodée, je te nomme Ange de l'Amour. Ton rôle consistera à faire cesser les conflits entre les mortels, à dissiper leur haine en les inondant d'amour. Tu leur apprendras à aimer."

"Ce sera un grand plaisir, mon Père." affirma t-elle, la tête toujours inclinée vers l'avant.

Dieu pointa alors son doigt vers Mammon.


"Mammon, tu seras l'Ange de la Fortune. Tu distribueras équitablement les richesses et la chance entre les mortels, afin qu'ils soient tous égaux, qu'ils aient tous les mêmes chances de s'en sortir."

"Entendu, Seigneur."

Son doigt se dirigea vers Belzébuth.

"Belzébuth. Tu veilleras à ce que les cultures des mortels soient fructueuses, et à ce que leurs élevages perdurent, afin qu'ils ne manquent de rien. Tu chasseras les parasites volants qui infestent les moissons et tu éloigneras, des bêtes, les créatures les plus sales, les plus viles et les plus abjectes, de sorte à ce que les bêtes élevées ne soient pas rongées par la maladie. Ainsi, tu commanderas aux parasites et aux insectes, et ce faisant, l'on te donnera le nom de Seigneur des Mouches."

"Compris, Dieu Tout-Puissant."

Et enfin, son doigt termina son chemin en pointant Belphégor.

"Et toi, Belphégor. Tu seras l'Ange du Repos. Tu veilleras à ce que, après une dure journée de labeur, les mortels puissent jouir d'un sommeil apaisant que rien ne pourra troubler, afin que leurs corps et leurs esprits se ressourcent durant la nuit."

"Oui." fit simplement Belphégor.

"A présent, partez, mes enfants, partez à la rencontre des mortels, voyagez parmi les étoiles, et remplissez vos missions."

Les quatre anges, dirigés par l'archange Lucifer, quittèrent le Palais Divin, puis le Paradis, pour descendre ici-bas, dans le monde des mortels, afin d'exécuter les ordres du Tout-Puissant.
Seven Deadly Sins
Seven Deadly Sins
Demon
Masculin Age : 42
Date d'inscription : 28/11/2017
Nombre de messages : 143
Bon ou mauvais ? : Individualiste
Zénies : 1563

Techniques
Techniques illimitées : Adoration Divine / Speed of Light / Illusion
Techniques 3/combat : Light Creation / Soins Divins
Techniques 1/combat : Burning Light

[SOLO] La Genèse des Péchés [18+] Empty
MessageSujet: Re: [SOLO] La Genèse des Péchés [18+]   [SOLO] La Genèse des Péchés [18+] ClockMer 5 Sep 2018 - 16:18
La Luxure. Le fait de profiter des plaisirs charnels sans modération, sans règles, et sans tenir compte du consentement de ses éventuels partenaires. Pour certains fanatiques religieux, le simple fait d'avoir une relation sexuelle avec une personne avec laquelle on n'est pas marié, ou bien dans un autre but que celui de la reproduction, relève du péché de Luxure. Pour les anges, l'acte sexuel en lui-même était tout simplement banni. Un ange qui s'adonnait à de tels plaisirs trahissait l'amour qu'il vouait à Dieu, renonçait à sa pureté, et ne méritait plus d'être ange. Pour nous, simples mortels pécheurs, tout cela nous paraît bien ridicule. La Luxure ne devrait-elle pas être un péché uniquement lorsqu'elle implique une relation avec une personne non consentante ou trop jeune pour consentir ? A l'époque actuelle, seuls le viol, le harcèlement et la pédophilie devraient être condamnés, puisque les autres pratiques luxurieuses ne causent pas directement de tord à autrui. Mais à l'époque de notre histoire, ce n'était pas le cas, et encore moins pour les anges. La simple masturbation était proscrite, quand bien même elle ne concernait que l'acteur et n'impactait aucunement les autres individus. Les anges n'avaient tout simplement pas le droit de ressentir le plaisir de la chair, peu importe que cela fasse mal à autrui ou non.

La belle Asmodée avait quitté le Paradis pour remplir sa mission, confiée par le Seigneur lui-même, et venait d'arriver sur une planète peuplée d'êtres encore primitifs, équivalents aux hommes préhistoriques. Ces êtres belliqueux passaient leur temps à se battre, à faire des guerres de territoire entre les diverses tribus et les divers clans, corrompu par la Colère que Satan avait déjà répandue à travers toute la galaxie. La mission d'Asmodée était simple. Faire cesser les conflits en répandant l'amour dans le monde, les remettre sur le droit chemin, et ainsi inverser ce que Satan avait déjà amorcé.

Totalement nue - les anges, naturellement purs, ne ressentait pas le besoin de se vêtir au Paradis, à cette époque-là - la jolie jeune femme aux longs cheveux rouges et aux ailes aussi blanches que celle d'une colombe s'approcha, d'une démarche lente et élégante, d'un petit groupe de ces êtres primitifs, au sein duquel certains mâles étaient en train de se battre violemment.


"Allons, pourquoi vous quereller ? Vous pourriez faire tellement plus en avançant main dans la main !" s'exclama t-elle d'une voix douce et d'un ton enjoué.

Les mâles s'interrompirent et la regardèrent, de la tête aux pieds.


"Graaa gouhrna lof !" s'exclama l'un d'eux, car le français ne s'était pas encore répandu à travers toute la galaxie.

L'innocente Asmodée, un sourire empli de gentillesse peint sur les lèvres, tendit ses mains vers eux, paumes ouvertes vers le ciel, comme pour les inviter à la prendre par les mains.


"Allons, n'ayez pas peur ! Venez, je vais vous réconcilier. Nous allons faire la paix, vous voulez bien ?"

Dieu lui avait confié le pouvoir d'apaiser les esprits par le toucher. Deux êtres masculins, que nous appellerons hommes à partir de maintenant car ils ressemblaient un peu à des êtres humains bien qu'il ne s'agissait pas de terriens, s'approchèrent d'elle, sans la lâcher du regard, la fixant comme un bout de viande. L'un d'eux passa la langue autour de ses lèvres. Dans son innocence, Asmodée ne se rendit pas compte des intentions de ces créatures mortelles qu'elle voulait aider pour le bien de Dieu.

"Là, c'est bien. Approchez-vous, vous verrez, tout ira mieux ensuite." affirma t-elle, toujours d'une voix douce et agréable.

Soudain, l'un des deux hommes bondit sur elle sans prévenir, et la fit brusquement tomber en arrière. Asmodée écarquilla des yeux, surprise.


"Mais que... ?!"

Elle ne comprenait pas. Elle, qui venait d'un monde dépourvu de violence depuis que Méphistophélès était parti, des millénaires plus tôt, elle ne comprenait pas pourquoi cette créature avait sauté ainsi sur elle pour la faire tomber. Pourquoi était-elle aussi brusque, aussi brutale ? Est-ce qu'elle lui voulait du mal ? Asmodée n'était pas préparée à cela, elle n'avait même pas été recrutée par l'armée des Anges car elle détestait encore plus la violence que les autres. Qu'est-ce qu'il se passait ? Que devait-elle faire ?

Section 18+:
 

Après qu'ils eurent finis, elle resta allongée un petit moment, la main posée sur son ventre. Puis elle finit par se relever et se tourna vers les créatures, avant de sourire.

"Merci.... De m'avoir fait découvrir cette sublime sensation !"

Et finalement, après cela, les hommes ne se battaient plus. Ils avaient été apaisés. Asmodée avait donc réussi.
Mais à partir de ce jour, elle ne fut plus jamais la même. Elle parcourut le monde et côtoya les autres créatures pour retrouver à nouveau cette agréable sensation, et apprit même à se faire du bien toute seule. Et puis, après un certain temps, elle finit par en devenir totalement dépendante. Obsédée. Le sexe était devenu sa drogue, et elle ne pouvait plus s'en passer. Et rapidement, son propre plaisir devint plus important que tout le reste, plus important que le bonheur des autres, puis elle finit par chercher à se faire plaisir sans tenir considération des autres. Et ainsi sombra t-elle dans le Péché de Luxure et le propagea à travers les peuples et les siècles, déformant ce qui ne devait initialement servir qu'à la reproduction des mortels, pour le transformer en loisir, en petit plaisir que l'on pouvait se procurer n'importe quand, n'importe où et avec n'importe qui. Mais en cédant ainsi aux plaisirs de la chair, elle se fit reniée par la plupart des autres anges, et par Dieu lui-même, qui décida de la bannir du Paradis pour préserver les autres anges du péché.



[HRP : Je le précise au cas où, surtout pour les plus jeunes qui pourraient me lire malgré l'avertissement 18+ : ce post n'est en aucun cas une incitation au viol. Ceux qui font cela dans la vraie vie sont des porcs, le viol fait souffrir la victime autant moralement que physiquement. La seule raison pour laquelle Asmodée y ressent du plaisir par-dessus la souffrance, c'est parce qu'elle était destinée à devenir la personnification de la Luxure. Je le précise, parce qu'on pourrait mal interpréter mon post et imaginer que je pourrais considérer le viol, ou le harcèlement sexuel en général, comme quelque chose de pas très grave, ou pire, de plaisant, ce qui n'est évidemment pas le cas : je condamne fermement ce crime complétement écœurant. ]
Seven Deadly Sins
Seven Deadly Sins
Demon
Masculin Age : 42
Date d'inscription : 28/11/2017
Nombre de messages : 143
Bon ou mauvais ? : Individualiste
Zénies : 1563

Techniques
Techniques illimitées : Adoration Divine / Speed of Light / Illusion
Techniques 3/combat : Light Creation / Soins Divins
Techniques 1/combat : Burning Light

[SOLO] La Genèse des Péchés [18+] Empty
MessageSujet: Re: [SOLO] La Genèse des Péchés [18+]   [SOLO] La Genèse des Péchés [18+] ClockSam 19 Jan 2019 - 16:32
On l'appelait le Marchand de Sable. Il avait pour rôle de parcourir le monde des mortels, la nuit, et de venir en aide à ceux qui avaient un sommeil agité ou troublé, afin de leur permettre de s'endormir profondément et de se reposer. Et si on l'appelait ainsi, c'était parce qu'alors qu'il naviguait dans le ciel noir, il secrétait de la poudre magique semblable à du sable sur les peuples d'ici-bas, poudre qui avait la propriété d'endormir les mortels. C'était la lourde tâche que Dieu avait confiée à Belphégor.

"Parcourir le monde et veiller à ce qu'ils aient tous un sommeil profond et reposant... Que c'est fatiguant..." se plaignit-il alors qu'il saupoudrait les villages baignées dans l'obscurité avec son sable magique.

Puisqu'il faisait toujours nuit à un endroit donné, jamais il n'avait de repos. Il devait sans cesse veiller à ce que les mortels se reposent convenablement. Il n'avait jamais un moment de répit, jamais il ne pouvait souffler un peu, se relâcher et fermer les yeux. C'était une tâche terriblement difficile.

Lors d'une nuit sans lune, alors qu'il survolait le monde, il s'arrêta soudainement dans le ciel. Face à lui se trouvait un autre ange. Il avait l'apparence d'un jeune homme avec de larges ailes de papillon dans le dos, et portait un collier de pavots autour du cou. Belphégor reconnut immédiatement son frère, et il fut assez surpris de le voir ici, en ce bas-monde, plutôt qu'au Paradis.


"Morphée ?"

"Tu sembles éreinté, Belphégor." affirma l'ange aux pavots d'une voix douce.

"Oui, c'est vrai... Tout ce travail... C'est exténuant. Je ne peux jamais prendre une seule seconde pour me reposer. Je ne comprends pas pourquoi Père m'a confié cette tâche... Ma vie était beaucoup plus simple au Paradis, où je n'avais rien à faire..."

"Je ne comprends pas non plus pourquoi c'est à toi qu'il a confié cette tâche... On sait tous deux que tu as toujours préféré tirer au flanc. C'est à moi qu'il aurait dû confier ce travail. Depuis toujours, je berce nos frères et sœurs au Paradis."

"Je suis bien d'accord... Mais les voies du Seigneur sont impénétrables. Pour une raison que lui-seul connaît, c'est à moi qu'il incombe cette lourde tâche de veiller sur le sommeil des mortels... Mais dis-moi, Morphée, que fais-tu en ce bas-monde ? Ne devrais-tu pas être au Paradis, justement, et assurer aux anges le repos éternel ?"

"Je suis descendu pour t'aider, mon frère. Je viens prendre le relais."

"Quoi ? Mais... Est-ce que c'est Père qui t'envoie ? N'a t-il pas confiance en moi pour accomplir cette mission ? Ai-je échoué à l'épreuve qu'il me fait passer ?"

Morphée s'approcha lentement de Belphégor et ouvrit ses bras d'un geste accueillant.

"Shhhht... Ne t'en fais pas pour Père. Tu as bien travaillé, il est temps de te reposer désormais. Je ne supporte pas de te voir aussi fatigué. Viens dans mes bras, et dors, mon frère."

Il le prit dans ses bras et l'enlaça de façon amicale. Belphégor se jeta dans les bras de Morphée, ferma les yeux en posant sa tête contre le torse de son frère, et s'endormit rapidement.

"Oui, voilà, c'est bien... Dors, Belphégor, dors..." affirma t-il d'une voix douce en lui caressant la tête.

"Tu dormiras... pour l'éternité."

Soudain, Morphée le relâcha et laissa le corps endormi de Belphégor chuter de plusieurs centaines de mètres et tomber lourdement sur le sol en formant un cratère. L'ange qui avait chuté ne se releva pas.
Morphée le regarda avec une expression attristée.


"Je suis désolé, mon frère... Mais c'est à moi que revient le rôle de Marchand de Sable. C'est moi que notre Père aurait dû choisir pour cette mission, pas toi... Et je vais le lui prouver."

Puis Morphée reprit sa route, et continua la tâche entamée par Belphégor. L'Ange du Sommeil avait été influencé par le pouvoir corrupteur de Léviathan, qui s'étendait bien au-delà des abysses dans lesquelles il avait été enfermé par son créateur. Souvenez-vous, Léviathan, première création de Dieu. Une création toutefois involontaire, née dans les larmes du Seigneur, née de sa volonté de ne plus être seul. Dieu l'avait créé sans même s'en rendre compte, alors qu'il ne maîtrisait pas ses pouvoirs et qu'il se noyait dans le chagrin que lui procurait sa profonde solitude. Ainsi, une immonde créature était née dans cet océan de désespoir, de tristesse et de solitude. Une créature intelligente, mais qui n'avait aucun moyen de le prouver : elle n'était pas dotée du don de la parole, et son apparence de dragon des mers l'empêchait de pouvoir construire quoique ce soit, il n'avait même pas hérité du pouvoir de création de son Père. Tout ce qu'il avait, c'était un pouvoir de destruction, pour détruire tout ce qu'il désirait mais ne pourrait jamais obtenir, et c'est ainsi qu'il devint la personnification même de l'Envie, souhaitant devenir lui-même Dieu et obtenir tout ce qu'il avait. Dieu l'avait traité comme un animal de compagnie, alors qu'il avait toujours été beaucoup plus que ça. Simplement, il était incapable de le lui montrer, il ne pouvait même pas communiquer avec. Puis, le Seigneur s'était débarrassé de lui lorsqu'il avait jugé qu'il n'en avait plus besoin, au moment de créer les Anges, pour l'empêcher de détruire sa nouvelle création. Mais il n'avait pas eu le cœur de tuer sa toute première création vivante, il l'avait simplement enfermé dans les abysses les plus profonds de l'univers, là où il ne pourrait jamais nuire aux autres. C'était, tout du moins, ce qu'il pensait. Mais la volonté de Léviathan était très puissante, et son influence néfaste s'étendait bien au-delà de son enveloppe corporelle et du territoire qu'il pouvait atteindre physiquement. Car en passant les premiers millénaires de son existence à détruire tout ce que Dieu construisait, il avait laissé des traces, un peu partout dans l'univers. Des traces invisibles, à l'intérieur même de la matière, qui naviguaient dans l'infinité de l'espace, et qui renfermaient en elles des sentiments de désespoir, de solitude, de tristesse, et une volonté d'être différent, une volonté d'être quelqu'un d'autre, de vouloir tout ce que l'on avait pas, de vouloir ce que les autres possédaient.

Morphée avait malencontreusement été touché par ces traces. Et par jalousie, il avait condamné son frère à la fatigue éternelle afin de prendre sa place.

Belphégor rouvrit les yeux, quelques temps plus tard. Il faisait jour, le soleil tapait fort et lui brûlait la peau. Sa gorge était sèche, son corps maigre et frêle. Il se sentait extrêmement faible. A cause du pouvoir de Morphée, il avait passé des jours à dormir, sans se ressourcer, et son corps s'était affaibli.


"Je... soif..."

Il étendit lentement son bras droit devant lui, agrippa le sol de sa main, et se traîna vers l'avant. Il n'avait plus la force de se lever et de marcher, et encore moins de voler. Il était condamné à ramper comme un ver de terre.
Ce ne fut qu'après plusieurs jours d'intenses souffrances à ramper sans aucune force qu'il parvint à atteindre un village primitif construit avec des pierres et des os de dinosaures. Des habitants, vêtus de fourrures d'animaux, accoururent vers lui.


"Ai... aide..." articula t-il avec grande difficulté.

"Ougah...?"
fit un homme préhistorique avec un air hébété en se penchant vers lui, tandis qu'il tenait un gourdin.

"Ai...de...."

Fébrilement, la main tremblante de Belphégor s'étendit jusqu'à attraper la cheville de l'homme des cavernes. Et là, quelque chose se produisit. Il parvenait à ressentir l'énergie de cet homme. Et, machinalement, cette énergie fut transférée dans son corps. L'homme préhistorique lâcha son gourdin après quelques secondes, ses paupières devinrent lourdes, tout comme le reste de son corps. Il tomba à genoux, devenant incapable de soulever son propre poids. De son côté, Belphégor se ressourçait, en absorbant l'énergie de cet homme, cela lui redonnait des forces. L'homme préhistorique finit par s'écrouler de sommeil, profondément endormi, alors que l'ange parvint à se relever lentement et avec difficulté. Il tituba légèrement en s'approchant d'autres personnes de la tribus, ces derniers reculant.

"P... plus.... Il... m'en... faut.... plus..."

Et depuis ce jour, Belphégor était condamné à vivre aux dépens des autres, absorbant l'énergie de tout ceux qu'il croisait et les plongeant dans un profond sommeil, dans le seul but de trouver la force de se déplacer et de survivre.

Lorsque Dieu apprit qu'il s'était endormi et avait failli à sa tâche, il fut rendu coupable du Péché de Paresse, et fut banni du Paradis à son tour.
Seven Deadly Sins
Seven Deadly Sins
Demon
Masculin Age : 42
Date d'inscription : 28/11/2017
Nombre de messages : 143
Bon ou mauvais ? : Individualiste
Zénies : 1563

Techniques
Techniques illimitées : Adoration Divine / Speed of Light / Illusion
Techniques 3/combat : Light Creation / Soins Divins
Techniques 1/combat : Burning Light

[SOLO] La Genèse des Péchés [18+] Empty
MessageSujet: Re: [SOLO] La Genèse des Péchés [18+]   [SOLO] La Genèse des Péchés [18+] ClockSam 1 Juin 2019 - 15:49
Quatre anges guidés par un archange avaient été envoyés dans le monde des mortels pour veiller sur les toutes dernières créatures de Dieu. Ils avaient pour mission de leur apporter la connaissance, l'amour, le partage, la sagesse, la détermination et la sérénité. Ils devaient guider les mortels vers un monde meilleur, un monde idéal pour eux.
Ils échouèrent.

Avaient-ils été pervertis au contact des mortels, ou bien était-ce eux qui avaient pervertis les mortels ? Quid de l’œuf et de la poule ? Peut-être les anges étaient-ils défectueux dés le départ. Après tout, Méphistophélès avait bien déraillé, envahi d'une colère inexplicable, pour devenir l'affreux Satan, l'un des tout premiers démons. Il n'avait pas eu besoin de l'aide des mortels pour cela. Le Dieu des anges les avait-il volontairement fait imparfaits ? Tout cela n'était-il que son œuvre, planifiée dés l'origine de toute chose ?

Cela faisait des millénaires, déjà, que Lucifer parcourait le plan mortel, dans le but d'éclairer ces derniers de son savoir incommensurable, conformément aux ordres de son père. Son objectif était de prouver à son père qu'il était un être parfait, il voulait le rendre fier tout comme lui-même était fier de lui, alors il avait obéi. Bien sûr, ces pitoyables êtres mortels, infiniment inférieurs aux anges, ne méritaient pas tant d'attention de sa part, ils n'en étaient pas dignes. Mais au début, Lucifer avait cru pouvoir les améliorer eux aussi. Il savait bien que jamais il ne pourrait les rendre parfait, mais il pouvait au moins, grâce à son savoir et sa sagesse, en faire des êtres meilleurs.
Il s'était fourvoyé.

Il leur avait apporté le feu, il leur avait appris le langage, la lecture et l'écriture, distribuant généreusement tout son savoir aux différents peuples de différentes planètes à travers toutes les galaxies. Mais qu'avait-il obtenu, en retour ? Rien. Il n'était pas vénéré, les mortels l'oubliaient. Pire, ce savoir qu'il leur avait donné, ils l'utilisaient pour se faire la guerre et s'entretuer. Lucifer comprit alors. Les mortels étaient des cas désespérés. L'on ne pouvait pas les améliorer. Ils étaient des créatures abjects, que son père n'aurait jamais dû créer. Alors, il leur tourna le dos. Ils ne méritaient pas son aide. Ils ne méritaient pas sa Lumière.

Il décida alors de voir comment se débrouillaient les quatre autres anges avant de rentrer au Paradis.

Le premier qu'il croisa fut Mammon, l'ange de la fortune, de la richesse et de la chance, chargé par le Dieu des Anges de distribuer équitablement les richesses et la chance à travers l'ensemble des mortels, pour que chacun soit l'égal d'un autre, qu'ils naissent tous égaux.

Volant à travers l'espace intersidéral, muni de ses trois paires d'ailes blanches et brillantes, laissant une traînée étincelante dans son sillage telle une étoile filante, l’Étoile du Matin atteignit la dernière planète visitée par son frère.

La misère régnait sur cette planète. Partout, les créatures mortelles étaient pauvres et affamées, se battant pour des miettes de pain. Les terres étaient désolées. Autrefois, ils vivaient de trocs, ils s'échangeaient des objets et des services, sans avoir de notion de valeur. Les échanges étaient bien souvent inéquitables, beaucoup se faisaient léser. Mammon était arrivé, avec une solution simple. Attribuer une valeur chiffrée à chaque objet et à chaque service, et utiliser une monnaie d'échange à la place du troc, afin que les échanges soient équitables. Il n'avait pas prévu qu'en inventant ce système, beaucoup de mortels voudraient s'accaparer les richesses et les garder pour eux. Lui-même en avait été victime.

Mammon était allongé dans un immense tas de pièces d'or et de bijoux, enfermé à l'intérieur de quatre grands remparts infranchissables. Lucifer vola par-dessus les remparts et se posa devant son frère.


"Mammon, que fais-tu ? Pourquoi nages-tu dans cet or ? N'es-tu pas censé le distribuer aux mortels de façon égale comme l'a demandé Père ? Cette planète semble gangrénée par la misère."

Mammon répondit d'une voix désolée.

"J'ai essayé, Lucifer, j'ai vraiment essayé... Mais j'ai pris conscience de quelque chose. Je suis le gardien des richesses. C'est à moi que Père a confié ce rôle, c'est un cadeau qu'il m'a fait. Pourquoi devrais-je m'en séparer ? Ces mortels... Qu'ont-ils fait pour mériter que je leur donne mes trésors ? Rien du tout... Vois-tu, j'ai compris quelque chose ces derniers siècles, en voyageant à travers le monde des mortels. Ils ne font aucun effort lorsque tout leur arrive tout cuit dans la bouche. Distribuer les richesses de façon équitable à tous les mortels n'est pas la bonne solution. Cela les incite à paresser, ils ne deviennent bons qu'à quémander. En outre, ils ont commencé à s'entretuer pour récupérer plus de parts. Alors j'ai décidé de ne plus distribuer les richesses ni la chance, et de tout garder pour moi. Dans tous les cas, j'ai rempli mon objectif... Les mortels sont tous égaux dans leur misère. Est-ce que cela suffira à Père ?"

Lucifer le regarda d'un air pensif, loin de juger si ses actions étaient bonnes ou mauvaises, il constata simplement que Mammon non plus n'avait pu faire ce que leur Père leur demandait.

"Je l'ignore, Mammon. Je ne comprends plus notre Père. Je ne comprends pas pourquoi il a créé ces ignominies, et encore moins pourquoi il nous a demandé de veiller sur elles. A vrai dire, j'en viens même à me demander s'il s'attend vraiment à ce que nous réussissions nos missions..."

"Que veux-tu dire ? Pourquoi nous aurait-il envoyé dans le monde des mortels dans ce cas ?"

"Peut-être a t-il simplement voulu me tenir éloigné du Monde des Anges..."
affirma Lucifer en regardant dans le vide, pensif.

Quelques jours avant que Dieu ne les envoie dans le monde des mortels, Lucifer avait fait part de ses doutes à Dieu, à propos des imperfections des anges. L'avait-il envoyé ici pour le punir ?


"Mais, et pour nous autres ? Tout ne tourne pas autour de toi, Lucifer..."

L'orgueilleux lança un regard quelque peu étonné à l'avare.

"Vraiment...?"

Il baissa ensuite légèrement les yeux.

"Peu importe. Retrouvons Asmodée, Belphégor et Belzébuth. Nous n'appartenons pas à ce monde, il nous faut retourner au Monde des Anges le plus vite possible. Je tâcherai de convaincre Père que ces mortels qu'il a créés ne valent pas la peine que l'on s'intéresse à eux."

"J'aimerais te suivre mais... Qui surveillera mon or en mon absence ?"

Lucifer plissa légèrement des yeux en croisant le regard de Mammon.

"L'aurais-tu oublié, Mammon ? Ces biens matériels n'ont aucune valeur dans notre monde. La seule valeur qu'ils ont ici est celle que tu leur as accordée. Il te suffit de tirer un trait dessus, tu n'as pas besoin de ces choses futiles."

Mammon fronça des sourcils.

"Futiles ?! Ces richesses, c'est tout ce que je possède ! Jamais je ne pourrai les abandonner et encore moins les donner à quiconque ! Elles sont à moi !"

Lucifer le regarda tristement. Son frère avait changé, il n'était plus le Mammon qu'il avait connu au Monde des Anges. En lui faisant cadeau de toute la fortune de l'univers, en le nommant Ange de la Richesse et de la Chance, Dieu l'avait condamné. Mammon avait fini par devenir l'esclave de la Fortune dont il était gardien. A cet instant, Lucifer comprit que Mammon ne serait plus jamais le même. A l'instar de Méphistophélès qui avait sombré dans la colère, lui aussi avait sombré dans un tout autre vice. Une imperfection supplémentaire au sein des anges. Mais Lucifer ne pouvait lui en vouloir, car il avait en face de lui l’œuvre de son Père. Mammon n'était qu'une victime, il était tel que leur Père avait voulu qu'il soit.

"Je vois... Fais comme il te plaira, Mammon."

Mieux valait le laisser ici, car de toutes façons, selon Lucifer, les anges ne feraient pas un accueil chaleureux à Mammon au vu de son changement.
Seven Deadly Sins
Seven Deadly Sins
Demon
Masculin Age : 42
Date d'inscription : 28/11/2017
Nombre de messages : 143
Bon ou mauvais ? : Individualiste
Zénies : 1563

Techniques
Techniques illimitées : Adoration Divine / Speed of Light / Illusion
Techniques 3/combat : Light Creation / Soins Divins
Techniques 1/combat : Burning Light

[SOLO] La Genèse des Péchés [18+] Empty
MessageSujet: Re: [SOLO] La Genèse des Péchés [18+]   [SOLO] La Genèse des Péchés [18+] ClockDim 11 Aoû 2019 - 18:45
Mammon avait été déchu. Alors que Dieu lui avait donné pour mission de partager les richesses et la chance à travers les mortels afin de les rendre égaux, il avait fait tout l'inverse. Corrompu par son propre pouvoir, obsédé par ses propres possessions, il n'avait pas été capable de s'en séparer. Incapable de partager avec les mortels les trésors que son père Tout-Puissant lui avait confié, il avait voulu tout garder pour lui, et se faisant, était devenu l'incarnation même de l'avarice.

Lucifer partit à la recherche des autres anges partis en mission. Il arriva sur une planète où régnait la famine. Les êtres vivants étaient faibles et maigres, la plupart mourraient de faim. Mais la chose la plus étrange, c'était que leurs terres étaient fertiles, propices à l'agriculture, les prés étaient verts, et de nombreux bétails étaient élevés et abattus. Tout laisser penser que les êtres intelligents de cette planète pouvaient manger à leur faim. Alors pourquoi n'avaient-ils que la peau sur les os ? Ils étaient enchaînés et fouettés par des êtres abjects qui avaient l'apparence d'insectes géants.


Spoiler:
 

Lucifer regarda le spectacle d'un air perplexe. Des autochtones de cette planète formaient des files indiennes, qui avaient pour base un village. Il se rendit sur les lieux pour voir ce qu'il s'y passait. Dans ce village, ils étaient forcés de travailler, surveillés par les insectes géants dont certains étaient armés de lances ou de fouets. Les autochtones récoltaient des fruits et légumes, conduisaient des bêtes à l'abattage, les découpaient pour en faire de la viande. Mais ils ne consommaient rien de ce qu'ils produisaient. Ils remplissaient différents réceptacles avec ces fruits, légumes et morceaux de viande, puis les apportaient quelque part, en file indienne. Lucifer fut également témoin d'un spectacle surprenant. L'un des autochtones s'écroula, conquis par l'épuisement physique, le manque de sommeil et de nourriture, il n'était plus capable de se tenir debout. Alors, une sorte de mouche géante le souleva, et l'amena un peu plus loin, avant de le déposer sur un tas formé d'autres gens épuisés. Puis elle sécréta sur le tas un liquide verdâtre et visqueux.Les corps des autochtones épuisés se décomposèrent, fondant sous l'effet du liquide et se mélangeant à ce dernier pour former une sorte de bouillie. Par un système mécanique relativement sophistiqué, cette bouillie fut versée dans divers plats déposés sur un tapis roulant qui passait sous un tuyau la déversant.

Soudain, une clochette retentit. Une partie des ouvriers cultivateurs, abatteurs et bouchers cessèrent temporairement leurs activités. Ils se dirigèrent vers le tapis roulant, prirent chacun un récipient dans lequel se trouvait la bouillie précédemment décrite, et l'avalèrent. Ils se nourrissaient des restes de leurs cadavres. Puis, cinq minutes après, une deuxième clochette retentit, et ils reprirent leurs activités.

Lucifer décida alors de remonter les files indiennes pour voir où ils apportaient toute cette nourriture qu'ils ne consommaient pas. Après plusieurs kilomètres passés à voleter au-dessus d'eux, il atteignit une grande ville, dans laquelle d'autres autochtones travaillaient, cuisinant des plats à partir des ingrédients amenés par les autres.

Au milieu de la ville se trouvait un immense bâtiment où tous les plats convergeaient. Lucifer s'y engouffra. A l'intérieur, il vit un être énorme, entouré de serviteurs insectoïdes mais également des autochtones esclaves qui brassaient du vent pour lui faire de l'air et qui lui amenaient des plats qu'il dévorait goulument.
Lucifer haussa un sourcil. Il eut du mal à le reconnaître. Cette chose difforme, imposante et hideuse était pourtant bien son frère. Bien plus gros qu'avant, il s'empiffrait de la nourriture qu'il était supposé laisser aux mortels.

"Belzébuth, peux-tu m'expliquer ce que tout cela signifie ?"

"Ah, Lucifer ! Bienvenue dans mon royaume, le royaume aux mille et une saveurs, aux délices suprêmes et où l'on fait la fête toutes les nuits !"

"Tu étais censé veiller sur les cultures et les élevages, éloigner les parasites et les maladies, afin que les mortels ne manquent de rien."

"C'est exactement ce que je fais ! Les cultures et les élevages se portent à merveille comme tu peux le voir ! J'ai bien droit à une compensation pour tout le travail que je fournis ! Ces plats sont délicieux, tu veux goûter ?"

"... Sans façon. Mais dis-moi, quelles sont ces créatures répugnantes qui grouillent partout ?"

"Ces créatures répugnantes comme tu dis, ce sont mes enfants, mon frère. Comme tu le sais, Père m'a donné le pouvoir de commander les mouches. A mon arrivée, j'ai absorbé tous les nuisibles qui s'attaquaient aux récoltes et répandaient les maladies chez les bêtes, pour préserver les cultures et les élevages. Cela a eu quelques effets secondaires... Comme tu peux le constater, j'ai perdu de ma splendeur angélique. Mais j'ai aussi acquis de nouveaux pouvoirs. Je peux créer des serviteurs, désormais. Ils ont une intelligence plus que limitée et ont ces apparences insectoïdes, mais ils sont robustes et fidèles."

"Je vois, c'est grâce à ces bestioles que tu as pu réduire toute la population en esclavage pour satisfaire ton propre appétit... Non pas que ça me gène mais... Que penses-tu que Père va penser de tout cela ?"

"Peu importe ce qu'il en pense, Luci. Je ne compte pas rentrer au Monde des Anges. Pour Dieu, je n'étais qu'un outil, un pion, destiné à faire ses sales besognes, à chérir ses pitoyables créatures mortelles. Ici, parmi ces mêmes créatures, je suis moi-même l'équivalent d'un dieu. J'ai obtenu le pouvoir, je contrôle toute une planète, et je peux faire tout ce dont j'ai envie. Ici, il n'y a aucune règle hormis celles que j'impose, je n'ai aucune limite. Et crois-moi, mon frère, ce n'est que le début. Bientôt, mon pouvoir s'étendra bien au-delà de cette planète. Je coloniserai d'autres mondes et les réduirai également en esclavage. Dans le Monde des Anges, l'on ne m'a jamais rien donné. Désormais, je peux prendre tout ce que je veux !"

En l'écoutant, Lucifer avait le regard dans le vide, pensif. Il resta silencieux un moment. Puis il tourna le regard vers son frère.

"Dans ce cas, je te souhaite bonne chance pour tes futures conquêtes, Belzébuth."

Puis il se retourna et commença à partir.

"Il t'utilise, toi aussi, Lucifer ! Tu n'es pas obligé de retourner dans le Monde des Anges, tu n'es pas obligé de lui obéir. Tu peux rester ici, parmi les mortels, et devenir un dieu !"

Lucifer s'arrêta de marcher soudainement, et se tourna d'un quart vers celui qui avait une soif de pouvoir insatiable.

"Devenir un Dieu ? Oh mais j'en ai bien l'intention. Seulement, je ne vois aucun intérêt à régner sur les mortels, comme tu le fais. J'aspire à quelque chose de bien plus grandiose, petit frère. Je ne serai pas seulement un Dieu parmi les mortels, je serai un Dieu parmi les Anges. Je vais prendre la place de notre Père et devenir le nouveau Dieu des Anges, et là, il sera forcé d'admettre ma supériorité."

Sur ces dernières paroles, il déploya ses trois paires d'ailes, et s'envola, quittant ce monde que Belzébuth avait soumis à l'esclavage. Ainsi, lui aussi avait échoué. A croire qu'ils étaient tous destinés à échouer les missions que leur Père leur avait confié. Mais ce n'était pas parce qu'ils étaient mauvais. C'était tout simplement parce que ces missions ne méritaient pas d'être réussies. Aider les mortels était futile et indigne de la grandeur des Anges. Les Anges ne devaient pas être au service des mortels. C'était plutôt aux mortels de s'agenouiller devant les Anges et les servir. Car les Anges étaient une espèce supérieure, Lucifer en était convaincu. Et lui, en tant que le meilleur des anges, il était supérieur à toute autre forme de vie. Il allait donc défier Dieu, prendre sa place et régner sur les Anges pour les guider sur la voie de la perfection absolue.
Contenu sponsorisé

[SOLO] La Genèse des Péchés [18+] Empty
MessageSujet: Re: [SOLO] La Genèse des Péchés [18+]   [SOLO] La Genèse des Péchés [18+] Clock
 
[SOLO] La Genèse des Péchés [18+]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La liberté ne meurt jamais [RP solo]
» [FB solo] 14 ans, Marine 1ière classe
» Une petite fille sur une Ile tropicale [solo]
» Classement solo en Greater Rift
» variante mode solo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: RPG Flashback-