Partagez
 

 À chaque vie sa rude mélodie. [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Mercury
Mercury
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 20/07/2017
Nombre de messages : 121
Bon ou mauvais ? : Ca n'a aucun sens.
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Offense command, Field command, Shield command.
Techniques 3/combat : Blazar Beam, Warp command.
Techniques 1/combat : Astral command.

À chaque vie sa rude mélodie. [Solo] Empty
MessageSujet: À chaque vie sa rude mélodie. [Solo]   À chaque vie sa rude mélodie. [Solo] ClockLun 4 Juin 2018 - 14:21
 



" ALORS, MES SALOPES ! CA BOSSE ?! Rien à foutre de la réponse. Cassez-vous de là, cette aire de laboratoire est mienne, jusqu'à nouvel ordre... "

Ah ah... Nouvel Ordre... Hum... Oui, oui, je sais... tout le monde ne dispose pas de mon humour ravageur. Ni de mon talent inné, d'ailleurs... Raison pour laquelle ces prétendus scientifiques n'allaient pas m'assister, concernant mes tâches ultérieures... Défonçant la porte du complexe, d'un violent coup, on peut dire que je l'avais marqué. Oh, il subsistait bien quelques mécontents... Il en persiste toujours, bien sûr. Seulement, c'est avec le pouce pointant ma précédente provenance, par dessus mon épaule, que je les invitai, joignant la parole aux actes, à consulter mon employeur, concernant ce... petit échange de locaux... Si j'en avais parlé à ce dernier ? Bah non, pourquoi ?... Eh oh ! J'ai bien le droit au plus grand espace qui soit, faut pas déconner, quand même ! Oui oui, l'illustre précurseur de la science, l'une des personnalités les plus respectées dans son domaine et à travers la Voie Lactée, mérite les traitements de faveurs qu'elle exige. C'est comme ça et pas autrement. Beau Jack peut me faire la gueule tant qu'il veut, il sait que je représente une pièce maîtresse et surtout en cet instant... Uhuhuh... A.S.S Project... Non mais quel nom de merde, quand même... Sans mauvais jeu de mots, of course... Anti-Sayen-Soldier ! Voilà la véritable signification de ce plan d'éradication. Naturellement et comme expliqué précédemment à Nemor, je ne compte pas sur le fait qu'il soit ou non mené à sa finalité. Non... Ce que je veux, c'est une grande guerre, avec pour ambition qu'elle soit profitable, d'un point de vue technologique. Le nerf de celle-ci, c'est bien l'avance dont on dispose dans le secteur, par rapport à l'adversaire. Car je vous le dis et vous l'affirme, chers disciples !... La science, est tout... Apprendre, c'est comprendre. Comprendre, c'est maîtriser. Maîtriser, c'est dominer ! La voilà, ma grande réponse. Le voici, mon véritable chemin. La voie à suivre, pour surpasser les dieux eux-mêmes... J'ai déjà l'éternité devant moi, pour parvenir à mes fins... Et bien sûr... Il y a aussi... Ekko... Vu à quel point le système d'élevage de ma partenaire semble optimisé, j'ai bien pour espoir que de notre union naisse une entité transcendante, sur le plan cérébral... Tu penses que j'exagère ? Tu penses que c'est impossible ? Ils le disaient tous aussi, aux balbutiements de l'informatique. Juste avant que la physique quantique ne se charge de détruire tous ces préjugés... Sommes-nous imparfaits ? Certainement. L'ADN permet tellement de combinaisons. Les dieux n'en sont qu'une, parmi des centaines de milliards de milliards... Et désormais, je m'apprête à jouer avec cette prometteuse génétique... Avec son aide, nous allons créer une merveilleuse créature...

Les premiers jours passèrent assez vite... Avant même de m'enregistrer à la Station New-U, je décidai d'en analyser les composants... Chipotant dans cette mécanique étrangère, il ne me fallait longtemps pour la comprendre, quand bien même pouvait-elle me venir d'une autre galaxie. Tu peux faire un emballage différent, un gâteau au chocolat en contiendra toujours... Je te l'ai dit. Science is true power. So... en temps que novatrice de cette dernière, je suis à la mécanique, à la physique, aux mathématiques, à la chimie et par extension à la biologie, ce qu'un hacker représente à l'informatique... Tu piges ? Je comprends le code source, ou du moins je cherche constamment à y avoir accès... C'est la différence entre un vrai scientifique et un vulgaire puceau, jonchant ces lieux dépravés... Mais je vais rendre gloire à ce triste tableau, avachi dans une médiocrité des plus inacceptables... Alors, travaillant d'arrache-pied à la reproduction d'une Station de résurrection, à l'abri des regards et en me servant de mes Mokko, pour faire le pont entre mes deux salles d'expérimentations, je prévoyais déjà l'une de mes nombreuses issues de secours, au cas où les choses viendraient à mal tourner... Toujours avoir un coup d'avance sur son entourage. C'est le secret, pour percer, pour survivre au sein de cette véritable jungle, dont les dieux se fichent bien... Tu crois qu'ils m'observent ? Qu'ils complotent contre moi ? Ca m'étonnerait. Si ces crétins avaient la moindre idée de la correction que je leur prépare, crois-moi bien que je me mangerais un Hakaï dans la seconde qui vient... Mais, jetant présentement un oeil à ce microscope, j'avais plus urgent à penser, pour l'heure... Le Slag... une matière fascinante... Quelques semaines à l'observer et à le manipuler génétiquement me suffirent, pour en saisir tous les mécanismes, comme les manières d'en profiter... Naturellement, je ne me chargeais pas que de cette petite étape, je devais aussi préparer la sécurisation des systèmes Écho. Une communication efficace serait de mise. Totalement intraçable. Complètement ininterceptable... La découverte des particules intriquées fut une réelle aubaine, dont l'application téléphonique me valut même un prix nobel galactique, en son temps...

Ah... et pendant que je m'affairais à trouver un moyen de rendre cette chose plus infectieuse et maîtrisable, tout en passant la main dans mes cheveux... lui, se concentrait sur la fusion de ces gènes, afin de créer l'ébauche parfaite, pour nos modifications supplémentaires à venir... De quoi je parle, de qui je parle ?... De Gray et de l'ADN fusionné de Sayen, de Namek, comme de Majin... Les chewing-gum, évidemment... Parvenir à créer un tel jouet, censé jouir d'autant de capacités palpitantes, n'est jamais chose aisée... Toutefois... Grâce à mes bons conseils, comme à l'expertise véritable de mon collègue, en ce domaine, c'est au bout de quelques dizaines d'échecs consécutifs, que nous parvinrent à concrétiser ce prototype... Allier la reconstruction cellulaire avec son rassemblement, c'est déjà une bonne idée en soi... mais sublimer la fusion d'une montée de puissance, à chaque état critique, ça c'est prometteur !... Je dormais peu, mais je travaillais dur, pour donner vie à ce petit bijou, dont j'en observais l'avancée vraisemblable, chaque mois durant... Ah oui, j'avais jamais dit qu'un tel projet se façonnerait en un claquement de doigts. Bien au contraire... Un maître de la bourse vous l'affirmera tout autant. Il faut de l'expérience, pour ne pas se foirer. Et il faut se foirer, pour obtenir de l'expérience... L'échec ne doit dès lors pas démotiver. Il constitue, au contraire, un point de passage obligatoire, vers la promesse d'une significative réussite. Même des génies tels que moi, font un tas d'erreurs, avant de pouvoir affirmer leur supériorité. J'en fais juste moins que tous ces débiles, naturellement... Donc, c'est en m'étendant une nouvelle fois, à l'orée d'un couloir, que je me remémorais mon soulagement, lorsque je trouvai une façon de tirer profit du Slag, en toute simplicité... Ayant déjà commencé à étudier les mécanismes de la petite base de ce beau gosse autoproclamé, auquel je rendais souvent visite, pour lui faire part de nos avancées, sa technologie n'aurait bientôt plus aucun secret pour moi, tout comme les écrits demeurant dans sa galaxie... Nous touchions au but et moi aussi... mes objectifs propres et égoïstes ne cessant de se remplir, les uns après les autres, sous le coulissement de ma langue, taquinant le Trou Noir Quantique, stabilisé au sein de ma fidèle sucette bleutée...


" Et donc, je vais à présent passer à la phase d'injection. À partir de maintenant, tout va s'accélérer, alors tiens-toi prête, car tu vas pas tarder à recevoir l'antidote... Et... Dis-moi... Comment ça va, pour... tu sais qui ?... Mh. Je vois. C'est bon à savoir... Tu es sûre que ça semble se présenter différemment, cette fois ? Ouais. Je me doute que c'est encore un peu tôt pour l'affirmer... mais disons que... c'est plutôt encourageant, Nemor... "

Une bonne nouvelle n'arrivait jamais seule... et celle-ci fut certainement l'une des plus belles de ma dure journée... L'un de ces nombreux embryons manifestait une activité cérébrale anormale, pour son stade de développement... À ce moment précis, nous n'avions pas encore vent de la raison, à l'origine de cette perturbation. Pour autant, elle subsistait certainement... Ce n'était qu'une question de temps, avant la pleine réalisation du phénomène... J'étais assez impatiente. Comprenez que je voulais avoir le fin mot de l'histoire. C'est forte de ce trop plein d'énergie, que je m'évertuai davantage à ma mission de ces prochaines semaines... La diffusion du Slag, dans le corps de ce monstre à venir... Il n'était déjà plus vraiment humain, depuis que nous avions pris possession de son cerveau, afin de désactiver la conscience et d'en faire une machine marchant au pas de nos commandes implantées... C'est... un peu comme, les fourmis parasitées par un champignon, sur la planète Terre... On commence en douceur, puis ça s'encre plus profondément, jusqu'à submerger toute volonté propre... Un esclave impuissant, à notre total dévouement... Et désormais, le moment des piqures était venu... Des milliards de nano-machines, prêtes à s'accrocher à toutes les cellules de cette abomination en devenir... N'est-ce pas merveilleux ?... Dans chacune d'entre elles, une quantité infime de Slag. Juste de quoi altérer un brin d'ADN... Après de nombreux tests, j'étais parvenue à saisir la quantité adéquate, pour ne pas rendre la mutation incontrôlable. J'avais aussi opté pour une annulation pure et simple du processus de contamination intra-corporel. Pour faire simple, je ne voulais pas d'un puissant mutagène qui foute la merde n'importe où. L'action devait être ciblée. C'est pourquoi les nano-machines n'attendaient qu'un signal, pour s'enclencher individuellement et permettre à leur otage d'entamer une modification prévue et testée en amont... Nous allions nous servir du Slag comme outil et non comme d'une fin en soi. Son extraordinaire adaptabilité, pour la fonction, en faisait la clé de voûte de tous nos désirs. C'était comme... notre clavier, relié à la console de commande de ce frêle corps... La capacité des Sayens est de renforcer le développement musculaire, de façon exponentielle, à chaque fois qu'ils approchent de la mort... Si l'on suit cette logique, plus nous partons d'un corps renforcé, plus vite son niveau de puissance crèvera le plafond... Il faut donc, blinder la musculature comme jamais. La condenser aux limites physiques du possible... Oh, il y eut bien quelques imprévus et ratés peu ragoutants... mais dans l'ensemble, un compromis intéressant ne tarda pas à se manifester. Vouant un regard satisfait à mon coéquipier, je validai cette savante combinaison d'impulsions électriques, censées cibler des zones biologiques à modifier...

Bleu outremer... Sourire intimidant... Yeux globuleux et cervelle à l'air... ce colosse de presque 3 mètres de haut, cette montagne de muscles en mesure de faire rougir Broly, était fin prête pour la suite du traitement... À savoir, mon Full Carbyne Punch, droit dans saggle ! Oui... Je testais mes inventions par moi-même. Après tout, ce n'est pas comme s'il pouvait se défendre, j'ai le contrôle... Ainsi, à mesure que je l'éclatais en morceaux, de bien des façons, gagnait-il rapidement en puissance et en vélocité. La progression me força à utiliser mes techniques les plus puissantes, pour forcer ma création à évoluer toujours davantage... Ce n'est seulement qu'à partir du moment où il devint impossible de l'éclater, voire même de l'égratigner, qu'il me sembla indiscutable que seule une confrontation plus digne de sa mission, pourrait encore l'élever... Mais en attendant, fallait un peu le pimper, ce titan... Couche de peau en graphène, fixée au laser... Superomniphobe, pour faire glisser, ne fut-ce qu'un peu, les salves énergétiques reçues... Naturellement, j'en profitai pour le rendre ignifuge. Ca serait bien trop con de le perdre sur ça... Là, on n'était pas mal... Mains sur les hanches, jambes légèrement écartées et sourire satisfait, je guettais ce gros bébé, qui pourrait bientôt se déchainer. Mais pas trop, quand même ! Je veillerai toujours à lui bloquer le libre arbitre, quand bien même il sera en mesure de combattre, de façon évolutive et autonome... Une intelligence artificielle prendrait effectivement le relais, au besoin... Du coup, du coup... Que nous restait-il ?... Je ne comptais plus les jours passés au sein de cette austère pièce, une foulée de cuves servant à accueillir en masse notre prototype en question... Quelle belle armée je m'imagine... Ces Super-Soldats allaient faire un véritable carnage... Mais pour ça, fallait déjà ne pas oublier de les lier, à l'une des nouvelles Stations New-U, censées obtenir une sauvegarde de la composition corporelle, à l'instant précis d'un impact, comme d'exécuter une reconstitution accélérée, à partir d'une certaine mesure de dommages endurés... Parfait, vraiment parfait... Ouvrant les yeux et me levant de mon lit, aujourd'hui encore, c'était reparti !... Maintenant qu'ils étaient hors de danger et que mon système Écho modifié, miniaturisé et implanté plusieurs fois en eux, paraissait bien fonctionnel... fallait-il encore s'occuper du virus... Avec Gray, on s'est bien penché sur la question.

Saviez-vous que les Sayens disposent d'un type de cellules très particulier ?... Nos récentes observations nous l'ont clairement révélé... Par flemme, on appellera ça, les Cellules-S. Certains primates paraissent en produire davantage que d'autres. Il semblerait également qu'elles aient un rapport avec la puissance d'une personne, comme de ses facilités de transformation... à moins qu'il ne s'agisse que d'un témoin de cette réalité... Quoi qu'il en soit, le point à retenir, c'était bien qu'ils avaient une faille... Une cellule représente un élément facilement identifiable, pour un virus mutagène, tel que le Slag... C'est pourquoi il a suffit de le programmer pour ne s'attaquer qu'à ce type de cellules... Gray se montrait assez chiant, sur le fait de vouloir tuer les Sayens le plus vite possible... Il n'a probablement jamais touché à une simulation pandémique de sa vie... Sinon, il saurait que plus un virus prend le temps de se propager, sans montrer de signes de son existence, plus il a de chances de faire un maximum de victimes, au moment de son activation... Mais bon. Vu qu'au fond, je m'en fiche de buter ou pas le plus de Sayens, comme sachant que sa vision n'avait aucune chance d'aboutir... surtout si je sabotais à moitié le plan, à l'aide de Nemor... j'acceptai un compromis, au détour d'un verre d'eau, prêt du distributeur, d'un soupir bien perceptible... Bon, le plan, grossièrement, parce que je sais que dans votre caboche, ça tourne pas toujours de façon très optimisée, mh ?... On façonne un certain type de glandes, au sein de la bouche de mes bébés... Celles-ci disposent d'une belle réserve de Slag... L'idée, c'est de profiter de l'air ambiant pour le stocker, à chaque respiration... et pour le renvoyer, à chaque expulsion, MAIS... avec seulement quelques molécules de notre substance adorée... Ca ne se remarque pas à l'oeil nu et même difficilement, avec d'autres instruments de mesure... Le Slag flotte, à l'intérieur de ce petit nuage invisible, indolore, impalpable... Et même si nos créations ne peuvent pas se targuer de pouvoir contaminer une planète entière, au moins cela devrait-il suffire, à force de renforts, à parasiter bon nombre de guerriers... ceux-ci voyant leur capital génétique se dégrader, cellule après cellule et de façon exponentiel, à cause de la division cellulaire, qui aura tôt fait de dupliquer les cellules infectées, dans le but de remplacer celles manquantes...

Baisé par son propre corps, par son propre goût au combat. C'est pas beau, ça ? Moi je trouve cette constatation d'une hilarante ironie... Bien évidemment, ils transmettront rapidement le virus à leurs semblables, par expiration également... Une véritable pandémie génétique. Allez donc arrêter ça, avec vos scientifiques d'opérettes... Un antidote ? Plusieurs mois entiers, ça m'a mis, avant de sortir mon nez de ces molécules exotiques, comme de tenter de comprendre parfaitement leur fonctionnement... Beau Jack ne m'avait pas menti. C'était, plus complexe qu'il n'y paraissait... et je reconnaissais désormais tout le potentiel d'un tel bijou, à de multiples niveaux... Alors, si ça m'a demandé plusieurs mois d'observation, pour en comprendre le fonctionnement, à moi, l'une des scientifiques les plus prometteuses de la galaxie, en face d'une matière entièrement nouvelle pour la mienne... tu penses que ces primates résoudrons l'énigme en combien de temps ?... Spoiler... Ils n'y arriveront jamais... Et tu sais pourquoi ? Parce que la seule manière de pouvoir gérer efficacement et rapidement ce genre d'infection... bah, c'est en infectant davantage, justement... En réinjectant du Slag, ayant pour fonction de soigner les cellules, de les rendre à l'état originel... Sauf que, tu vois... du Slag... bah ils peuvent pas en trouver, justement... parce que ça vient d'une autre galaxie et que mon employeur en garde le contrôle... Baisé, je te dis. Z'auront jamais le temps d'étudier le phénomène, avant de subir les effets insoutenables de dégradations corporelles... À moins de trouver une matière aussi infectieuse et versatile, dans sa programmation génétique. Mais, par expertise, j'y crois moyen... De toute façon, le but reste de filer ce fameux antidote, de ma conception, à Queen Nemor, avant même l'attaque, histoire qu'elle puisse tous les prendre de court. Le mieux serait qu'elle parvienne à trouver la meilleure occasion. Un milieu entre le moment où tout le monde remarquera la faiblesse Sayenne et se mettra à les attaquer, comme entre l'instant où ces demeurés commenceront enfin à comprendre l'existence du problème, sa façon de procéder et les maigres chances d'y trouver une solution rapide et adaptée... Échec et Mat ?... C'est ton moment de gloire, tel que promis. Tâche de bien le calculer, Nemor... Après tout, leur avenir dépend de ton entière volonté... tel que tu l'as toujours souhaité ?


" Salut, vieux débris ! Tu vas être content... C'est ton précieux Slag, qui va être à l'origine du plus grand virus de ces derniers siècles ! Complètement sécur pour les autres races, tire partie de la combativité adverse pour se propager d'autant plus vite, tellement exotique pour notre galaxie qu'il représente un défi sans précédent. Un bijou ! Gray et moi avons travaillé de concert, pour te forger une Arme Bio Organique digne de ce nom, afin d'en tirer partie. On l'a même pimpé ! Elle est splendide. Je t'envoie une photo en pièce jointe... Allez, à plus ! "


Photo:
 


Aaah putain ! Ca me donne la niaque, cette histoire ! On va bien s'amuser, je le sens ! Nan mais allez. Mate-moi cette belle gueule... Non, franchement, il vont se pisser dessus, c'est certain. Oh, fais-moi confiance pour être aux premières loges... J'ai même installé une micro-caméra, dans leurs pupilles. Je pourrai tout suivre en direct, mon gars !... M'affalant dans le canapé de la salle de détente, je pouvais enfin souffler un peu... Dans ce travail, j'y avais mis de la passion comme personne... Mais tu sais, c'est toujours un peu pareil... Une fois que c'est fini, t'as comme un vide. C'est aussi pour ça, que je ne peux jamais vraiment m'arrêter. C'est en m'occupant constamment l'esprit, que je me sens encore en vie. En me stimulant toujours plus, en visant toujours l'horizon... Tiens d'ailleurs. J'y pense, justement... Faudra bien qu'on plante une Station New-U sur Végéta... Je devrais peut-être me proposer... Je veux dire, je suis la seule à pouvoir utiliser mes Mokko et leurs Trous de Vers stabilisés permettraient une facilité, au niveau du transport, en plus de ne pas attirer inutilement l'attention, depuis la Base de Lancement... Sans oublier que je peux également fuir, par ce bais... Et tandis que mon attention se vouait à ces réflexions, un peu précoces, je l'avoue, quelque chose me parut soudainement vibrer... Mes queues ondulant, mes oreilles se redressant, mon sourcil s'arqua lorsque j'en constatai la cause et que je fixai ce numéro bien connu... J'avais été pas mal occupée, ces derniers temps, et il semblerait qu'elle aussi... Toutefois, je ne m'attendais pas vraiment à un appel. En général, ils sont assez espacés... mais pour recevoir de ses nouvelles, si vite après les dernières, il devait s'être passé quelque chose d'important, voire de grave... C'est donc un peu dubitative que je décrochai, dépliant mon portable et croisant les jambes... Ainsi, à la suite d'habituelles politesses, elle me délivra les informations dont elle voulait me faire part. Ca me fit un peu bizarre... d'entendre ces mots... en quelque sorte... Jusqu'à présent, je n'avais pas vraiment eu besoin d'y réfléchir. Je la voyais encore tel un projet, une idée, une rêverie... juste un voeu, un peu futile, un peu stupide... Alors, sur le moment, bah j'ai eu un petit temps d'absence, puis mon air hagard laissa vite place à un ton plus interloqué. De le savoir comme ça, d'un coup, ça me donnerait presque la sensation d'être en couple... Quelle bien étrange mélodie, encrant pourtant mon esprit...

" Ah bon ?... Une fille, tu dis ?... "
 
À chaque vie sa rude mélodie. [Solo]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La liberté ne meurt jamais [RP solo]
» Un entrainement rude [PV Curt Blackbird]
» L'amour est une rose, chaque pétale une illusion, chaque épine une réalité. [PM] & Dorian
» [FB solo] 14 ans, Marine 1ière classe
» Une petite fille sur une Ile tropicale [solo]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Espace-