-30%
Le deal à ne pas rater :
Baskets Nike Air Max Genome
119 € 170 €
Voir le deal

Partagez
 

 La voie de la science

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Pythar
Pythar
MJ
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 25/06/2014
Nombre de messages : 16276
Bon ou mauvais ? : neutre
Zénies : 4670

Techniques
Techniques illimitées : Vague explosive/Javelot d'energie/Déplacement instantané
Techniques 3/combat : Super canon garric/Cœur Ardent
Techniques 1/combat : Big bang attack

La voie de la science Empty
MessageSujet: La voie de la science   La voie de la science ClockJeu 22 Fév 2018 - 23:17
Pythar était de passage sur Dosatz, traversant les rues pavées sous le soleil couchant, ce voyage n’était pas anodin, le saiyan était venu voir un être qu’il aurait aimé fréquenter plus souvent, son fils Akari. Cela faisait bien quatre mois que les deux hommes ne s’étaient pas vus, bien qu’ils s’entendaient bien dans leurs relations familiale, le jeune scientifique restait un apprenti chargé de travail, éloigné des combats et de la politique. Cependant, cela n’avait jamais empêché Pythar d’aimer son enfant, et inversement, jamais Akari n’avait eu un sentiment de mépris envers son paternel. Le guerrier de l’espace au bouc s’était accordé pour que la rencontre se fasse dans un restaurant, le père était bien heureux que son fils puisse se libérer malgré son travail qui devait être pesant.

Traversant les belles galeries marchandes de la capitale, l’homme de Yuno poussa une porte double l’amenant dans un petit restaurant, rien de bien luxueux ou opulent de bourgeoisie, c’était un petit lieu de calme, discret ou l’ambiance paisible était accompagnée du doux claquement du feu de cheminé.  Prenant place à une des quelques tables, le saiyan observait ses environs, il y avait une dizaine de tables de quatre personnes, un bar d’ébène pour le service, une tapisserie d’un bleu marin suffisamment tamisé pour ne pas être agressif. Sur la totalité des tables, seules deux autres étaient occupés par des couples silencieux, laissant au Dyarque la liberté visuelle de regarder au travers d’une fenêtre la rue d’où il venait, attendant son fils.

Après quelques courtes minutes d’attente, le jeune homme se profilait dans les rues éclairées par des lampadaires au style ancien fonctionnant à l’huile, le quartier semblait être au thème d’une autre époque. Akari entra dans le restaurant, son expression faciale était d’une terrible neutralité, il observait la salle en balayant sa tête de droite à gauche, localisant rapidement son père, trahissant leurs airs durs, le père et le fils s’échangèrent un sourire traduisant la joie qu’ils avaient de se revoir. Pour cette occasion, Pythar n’était pas en armure de combat, il avait fait l’effort de porter une tenue plus pratique pour les déplacements en ville afin de faire plaisir à son fils, il portait donc sa tenue de Yardat, cependant il avait retiré le col. Akari lui avait ses cheveux rosés coiffés en arrière, habillé d’une chemise bleu clair, d’un pantalon noir et d’une sacoche, le jeune homme était un peu plus grand que son père mais aussi plus fin, élancé.

Se levant face à son fils, le saiyan lui tendit la main, sous un sourire mutuel, les deux protagonistes s’échangèrent une poignée de main bienvenue, après cela, Pythar tendit sa main droite sur l’épaule gauche de son fils, émettant une remarque d’un air amusé afin de lancer la conversation.

« Te voici plus grand que moi, j’ai tout de suite l’air moins autoritaire. »

Elargissant un peu son sourire, le scientifique apprenti répondit amicalement, cassant son habituel air neutre et inexpressif, ce n’est pas tous les jours qu’il voyait son père. S’asseyant, les deux hommes partagèrent un instant de silence avant que le jeune ne prenne la parole, content que son père prenne soin de prendre des nouvelles malgré son planning chargé.

« Je suis content de te voir papa, ça fait déjà 4 mois, le temps passe vite. »

Laissant échapper son regard le temps d’une seconde, le saiyan se rendait effectivement compte que le temps passait très rapidement et que son temps était compté, être membre d’une alliance, père et Roi n’était pas simple. Relevant visage, le guerrier de l’espace n’allait pas avoir l’air dépité de ne pas être collé au dos de son fils.

« Je sais, en plus, tu fais tes études, tu es surchargé, ce n’est pas très pratique, et moi tu sais bien comment c’est la direction d’une Dyarchie. »


Haussant les épaules, Akari répondit sans une once d’animosité.

« Je sais, mais je suis content que tu ais ce rôle, il y a trop de personnes mal intentionnées, de brutes, de manipulateurs miteux, ça change de l’ancien Roi dont tu m’avais parlé. »


Hochant la tête, le saiyan répondit, faisant signe en même temps à un serveur d’approcher.

« Oui, ce Vegeta était un homme aussi mauvais que cruel. »

Dans l’esprit du guerrier de l’espace, les images du monarque déchu revenaient, un homme contrôlant son monde par la violence et la haine, donnant tous les droits à ses fidèles et envoyant la mort à ses opposant, une bête dictature prônant la loi de la jungle.

« Il se tenait au pouvoir grâce à sa méchanceté et sa sournoiserie, mais heureusement, il a été renversé, tu connais déjà l’histoire. »

Hochant à son tour la tête, le jeune homme rétorqua sur un air conciliant à son père.

« Oui, Sharotto l’a vaincu, et vous avez partagé le pouvoir. »

Un petit silence s’installa de nouveau, puis Akari se lança dans une première question.

« Mais pourquoi tu as voulu devenir Dyarque ? Sharotto aurait bien pu régner seul n’est-ce pas ? »

Pythar esquissa un petit sourire, attendant deux petites secondes pour répondre d’un air jovial.

« Je ne lui faisait simplement pas confiance, j’avais peur qu’il soit aveuglé par le pouvoir. »


Avant que la discussion ne se poursuive, le serveur été arrivé, un bloc note et un stylo dans les mains, ce dernier était un homme de la trentaine chauve habillé d’une chemise blanche, son visage était calme mais robuste et carré.

« Bonsoir messieurs, que désirez-vous ? »


Pythar n’avait pas pensé à ce qu’il voulait commander, jetant un rapide coup d’œil à la carte avant de se décider.

« 4 bols de riz, 3 services de sushis, du poulet au curie, un ramen aux herbes provençales et des brochettes de porc au fromage. »

Le serveur arquait un sourcil en notant l’importante liste de plats, en suivit les commandes du jeune homme.

« Quant à moi ce sera une salade de gésier et deux ramens aux herbes également. »

Akari était bien plus raisonnable, le serveur disparu, laissant la discussion reprendre sous une remarque amusée du guerrier au bouc.

« Je vois que tu as un peu perdu en appétit, tu ne t’entraines plus ? »

Le demi-saiyan leva les yeux, fixant son père.

« Je manges moins car je consomme des aliments forts en vitamines, je ne mange pas pour manger. Et saches que je m’entraine encore, mais surtout de manière spirituelle pour manipuler correctement mon énergie. »

Quel dommage pour Pythar, lui qui aurait bien aimé voir son fils être un fier guerrier saiyan comme Darius, cependant, c’est le choix d’Akari et son père le respectait complétement, ses enfants avaient le droit de s’épanouir comme ils le voulaient, Yuno en avait pensé la même chose.

« Je comprends, tu dois être très occupé en même temps, tu es toujours dans ce laboratoire avec Queen Nemor ? »


Oui, tout le monde connaissait la fameuse inventrice, celle-ci était une saiyanne ingénieuse mais mentalement déshumanisée, neutre, amorale. Le Dyarque n’avait jamais parlé avec cette fameuse Nemor, pourtant elle avait fait en partie l’éducation de ses deux fils afin qu’ils soient les meilleurs, il serait bon de la rencontrer un jour afin d’en apprendre plus sur elle. Il fallait également noter que la célébrité de Dosatz était l’éducatrice d’Akari encore aujourd’hui, il était son apprenti et devait donc régulièrement la côtoyer, d’ailleurs le jeune homme en parlait avec un fin sourire.

« Oui, c’est une femme fantastique, intelligente et visionnaire, son talent lui a value mon admiration, je dois l’admettre, elle m’a beaucoup appris. »

Pythar hochait lentement la tête, il avait une confiance absolue envers son fils, il était clair que s’il disait que Nemor était une bonne personne c’est que cela devait être vrai, Akari n’était pas dupe ou naïf, il était très intelligent et plus que ne le sera jamais le fils de Thalès.

« J’ai entendu dire quelle avait fait plusieurs inventions géniales pour accélérer les grossesses ou pour visualiser des souvenirs. J’espère simplement que sa science ne sera pas un jour retournée contre nous. »

Oui, le papa avait peur, il ne connaissait pas cette femme et avec ses inventions, elle pourrait causer le chaos dans l’univers, il fallait croiser les doigts pour qu’Akari le rassure, ce qui allait immédiatement se passer.

« Non, j’ai une grande confiance en elle, elle ne cherche pas le conflit ouvert, elle veut juste s’épanouir dans sa science. »

Alors que les plats étaient tout juste servis, Pythar eu l’air rassuré des dires de son fils.

« Tu me rassures, il faudra que je la rencontre un jour, je suis curieux de savoir comment elle se comporte, mais quant à toi, sur quoi travaille-tu ? »

« Une machine à voyager dans le temps, Je me base sur les travaux de Queen qui sont eux-mêmes basés sur ceux d’un magma du nom de Nate. »

Pythar ne connaissait pas se nom, interrogeant son fils entre deux bouchées.

« Nate ? »

D’un rire discret, le jeune homme se repris.

« Ah, je m’en doutais, tu ne connais pas le grand Nate, c’est pourtant un grand scientifique ! »

Commençant à manger, les deux hommes continuèrent à parler, Pythar en appris plus sur ce fameux Nate, c’était un voyageur temporel assez discret ainsi qu’une connaissance de Fugma, parlant déjà plus au Dyarque. La soirée était calme, Pythar ne voulait pas brusqué son fils si silencieux, étant déjà fier qu’Akari parle sans retenue, partageant un peu de son savoir sur ses travaux, ses connaissances et ne cachant pas son admiration pour la fameuse Queen Nemor qui semblait un être important à ses yeux. Après le repas dantesque du père et du fils, Pythar remercia l’une de ses plus grandes fiertés de sa présence ici ce soir.

« Au fait, je te l’ai pas dit ce soir Akari, mais je suis très fier de toi, même si tu n’es pas un guerrier, tu prouves au monde entier que les saiyans ont un avenir autre part que dans un champ de bataille, tu as un grand avenir, j’espère que tu pourras en faire profiter notre peuple et le guider. »

Le regard du jeune était tout de suite adouci, Pythar était une des rares personnes capables de l’affecter émotionnellement, peu de personnes comptaient aux yeux du scientifique, sa famille, Queen, quelques autres scientifiques, Lavy et une poignée d’autres personnes seulement.

« Merci papa, sache que je suis fier d’être ton fils aussi, et ne t’en fais pas, je ne lâcherais mon devoir familial pour rien au monde. »

Les valeurs de protection et de famille de Pythar avaient bien été transmisse à Akari, c’était un soulagement pour le guerrier de l’espace qui pourrait toujours compter sur son fils à l’avenir, bien qu’il espérât que ce dernier soit tranquille dans ses études et puisse s’épanouir en paix. Après un aurevoir sous les étoiles de la rue pavée, les deux personnages se saluèrent.

« A la prochaine Akari ! »

Saluant son père avec un fin sourire, le duo se quitta, Pythar et son fils reprirent leurs routes respectives, conscient que l’un pouvait compter sur l’autre.



 
La voie de la science
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: RPG Flashback-