Partagez
 

 C'est vraiment Tokitoki-City ?...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Kaito Shan
Kaito Shan
Demi-Sayen
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 31/05/2016
Nombre de messages : 7357
Bon ou mauvais ? : Divinement Bon.
Zénies : 4025

Techniques
Techniques illimitées : ✞ Kaikai ✞ Freeze ✞ Magie Kaïô-Shin ✞
Techniques 3/combat : ✞ Light Hawk Wings ✞ Volonté ✞
Techniques 1/combat : ✞ Kami no Ryuken Bakuhatsu ✞

C'est vraiment Tokitoki-City ?... Empty
MessageSujet: C'est vraiment Tokitoki-City ?...   C'est vraiment Tokitoki-City ?... ClockJeu 7 Déc 2017 - 20:14


Il y a plusieurs choses que les mortels ne connaissent pas dans l'univers. Il y a le Paradis, qu'ils découvrent une fois mort. Il y a l'Enfer, tout l'inverse du Paradis... Et le Néant. Trois lieux où vont les âmes jugées par Enma, le dirigeant de l'au-delà. Mais au-dessus de ses 3 lieux, il y a également le KaiôShinKaï, lieu de vie des Dieux. Le MaKaioShinKai, lieu de vie des Dieux démons. Et Tokitoki-city... La sphère du temps. C'est là où l'écoulement du temps se fait maintenir. Le destin des vivants s'y trouve et également ce qu'il y a après. Maintenant, imaginons qu'un être démoniaque détruise tout ce qu'il y a à Tokitoki-City ? Eh bien, c'est le destin de tous les mortels qui se trouvent en puérils. L'existence même en serait menacée... Ce serait le plus grand génocide que les 12 univers auraient connu. Car à côté, même Zen-Oh serait un enfant de chœur. Enfin, le voyage de Kaito prend fin. Il est arrivé dans la ville du temps, sur la plateforme d'accueil des voyageurs temporels.

"Qu... Quoi ?... Que s'est-il passé ici ?!"

La ville était entièrement détruite... Des ruines, des victimes, du sang et des blessés... Il y en avait partout ! Kaito ne perdit pas une minute, fonçant en courant vers le premier habitant qu'il voyait, écraser au niveau de la jambe droite par un gros rocher. Soulevant le rocher de ses deux mains, il le jette à côté... Aidant la victime à se relever, doucement, celle-ci boitte. Impossible... Le ciel de Tokitoki-City semble déchirer, laissant placer un vent frais en continue avec un orage permanent. Le Saiyan aide le blessé à se tenir dos au mur, partant voire les autres victimes. Un gros morceau de débris est retenu par une dizaine de patrouilleurs, galérant à le maintenir pour le repousser. En dessous, plusieurs personnes en sang... Mais vivantes. Passant tout de suite en Super Saiyan 2, il fonce vers le rocher qui repousse d'un coup de paume droite directement. Les patrouilleurs retenant le caillou peuvent enfin souffler ! Pour la roche, elle est expédiée de l'île volante. Kaito se tourne vers l'un des patrouilleurs.

"Explique-moi la raison de tout ce bordel ?!"

"Le Dieu démon Demigra... Il est enfui et à détruit toute la ville ! Il a même mangé l'oiseau du temps Tokitoki !"

"Non... Je n'y crois pas... Où est Chronoa-sama ? Trunks ? Celerya ?!"

"Nous... Nous n'en savons rien..."




C'est de plus en plus inquiétant... Comment un tel désastre avait pu se produire ? C'est inconcevable ! Le Saiyan laisse donc les patrouilleurs, partant rapidement vers la crypte du temps en volant le plus rapidement possible. Une grande lumière ténébreuse sort du centre de la crypte... Et l'immense sablier est totalement brisé. Kaito se souvient très clairement de la voix de Chronoa... Elle était mal en point, ayant la petite voix d'une personne au bord de la mort. D'ailleurs, Kaito pouvait sentir très faiblement le KI divin de cette dernière. Se posant devant la crypte, il ouvre la porte, se faisant rejeter par le puissant vent de ténèbres qui provoque cet orage... Le temps avait l'air de se distordre. Il devait agir le plus rapidement possible avant que le pire n'arrive ! Toujours en Super Saiyan 2, il laisse cette fois son aura rouge l'entourer, utilisant toute sa puissance dans un hurlement de rage. Il essaye donc d'avancer en vent contraire, se protégeant le visage avec sa main gauche... Il avance doucement, n'ayant pas d'autre choix que de forcer son corps à continuer sa route... Enfin dans la crypte, il place ses deux mains devant l'ouragan de ténèbres. Si la prison du temps est brisée, cela ne signe rien de bon ! Kaito devait gérer son énergie... Il était déjà au-delà de ses limites après avoir passé toute son énergie a Frystia... Et il pouvait sentir ses bras craquer et sa puissance baissant rapidement au détriment de son corps tremblant de plus en plus...

"Merde... Merde !... Merde ! Je suis si faible que ça ?!"

Aller Kaito ! Encore un effort ! Avec les mains toujours placées devant l'ouragan, il force cette fois pour rentrer dedans, son Kaio-Ken l'abandonnant dans une douleur torride dans tout son corps. Tenant toujours sa forme de Super Saiyan 2, il n'arrive plus à bouger les bras... Mais ce n'est pas une raison pour abandonner. Il ne pouvait pas laisser ce désastre continuer ! Il commence à forcer sur ses bras, ses jambes, son corps entier ! Implorant chaque partie de lui à donner un dernier effort ! Il commence à hurler, laissant son énergie l'entourait de nouveau dans une ultime tentative. Serrant les poings tellement fort que ses mains en saignent... Cette fois, il fait tourner son énergie dans le sens inverse de la tornade. Cependant, il éprouve une grande difficulté à agir... Il n'avait usé du Kaio-Ken que quelques secondes pour rentrer dans la tornade et ça l'avait complètement déchiré... Il essaye tant bien que mal de contenir cette source d'énergie obscure, continuant de repousser les vents en sens contraire...

"Tss... Je n'y crois pas... Je ne vais pas réussir ?... Quel Dieu de pacotille je fais..."

"Vous n'êtes pas seul KaioShin-sama !"

Cette voix ?! Elle venait de l'extérieur ! Oui... Kaito pouvait le sentir... Les KI's des patrouilleurs du temps sont dehors ! Et l'énergie vient vers le guerrier... Les patrouilleurs envoient tout sur Kaito ! Son énergie augmente doucement, mais sûrement. Il regarde ses mains, ressentant ce flux électrique qui coule en lui. Avec un sourire, il commence à sortir son énergie tout autour de lui pendant que son aura dorée monte jusqu'au ciel. Elle commence à tourner encore plus vite, créant un vent contraire suffisamment fort pour empêcher celui fait de ténèbres d'agir complètement... Les nuages au-dessus de Tokitoki-City commencent à disparaître doucement, laissant la lumière revenir enfin pendant que Kaito s'écroule au sol en ayant recouvert sa forme d'origine... Il n'avait plus d'énergie. Les parchemins du temps sont tous mélangés par terre. Il y en a même des déchirés. Quel désordre... Un des patrouilleurs rejoint le Saiyan à l'intérieur pendant que plusieurs énergies maléfiques arrivent vers eux.

"KaioShin-sama, nous avons retrouvé Chronoa-sama. Mais des démons arrivent sur nous..."

"Je ne suis plus en état de me battre... Mais je vais faire de mon mieux. Amène-moi à Chronoa s'il te plaît."
Trunks (Futur)
Trunks (Futur)
Demi-Sayen
Masculin Age : 17
Date d'inscription : 12/02/2016
Nombre de messages : 323
Bon ou mauvais ? : Loyal Bon
Zénies : 50

Techniques
Techniques illimitées : Shining Sword Attack | Canon Garric | Instinct avancé
Techniques 3/combat : Épée de l'Espoir | Final Flash
Techniques 1/combat : [???]

C'est vraiment Tokitoki-City ?... Empty
MessageSujet: Re: C'est vraiment Tokitoki-City ?...   C'est vraiment Tokitoki-City ?... ClockDim 10 Déc 2017 - 1:16

Trunks, à peine de retour parmi les vivants, avait ressuscité à Tokitoki. Encore troublé par Celerya, ce dernier mit quelques secondes avant de remarquer le chaos ambiant. En effet, la ville était complètement détruite, il n'en restait que des ruines. Dans les décombres et les ravages se trouvaient encore des patrouilleurs vivants, mais ensanglantés. Quelques-uns gisaient aussi de manière plus exposée. Quelques-uns n'étaient pas encore aux portes de la mort, mais ils étaient plus rares. Il n'empêche que durant son absence, Dame Chronoa avait recruté beaucoup d'agents ! C'était une bonne chose, car s'occuper de la timeline de ses amis n'était pas une promenade de santé ! Il s'agissait sans l'ombre d'un doute de la plus bouleversée ! De ce fait, les membres agissant dans cette timeline, qui étaient aussi les membres les plus réputés au sein de l'organisation et considérés comme l'équipe principale, n'avaient que trop peu de temps à accorder aux missions parallèles. Déjà déprimé par le fait de ne pas savoir où était Celerya et comment s'assurer qu'elle puisse tenir bon, Trunks était encore plus poussé à bout par cette "surprise".

"Vous... Vous êtes bien Trunks, n'est-ce pas ?"

Alors qu'il fit volte-face pour voir de qui venait cette interpellation soudaine derrière lui, le leader aperçut une jeune recrue s'approcher à toute vitesse. Un démon s'interposa entre eux pour essayer de les attaquer mais Trunks n'hésita pas à le dégager au loin avec un violent coup de pied sauté.

"En effet. Que se passe-t-il ici ? Des démons... Ne me dites pas que Demigra a déjà décidé d'en faire des siennes ?"

"Eh bien... Si. Demigra est arrivé, a ravagé la ville, mangé l'oiseau, et massacré nos forces avant de s'enfuir en nous laissant ses sbires sur place. Votre ami, le puissant apprenti Kaioshin, a arrêté une distorsion temporelle dans la crypte et a sauvé de justesse la Kaioshin du Temps, qui a actuellement un pied dans la tombe. Néanmoins, il est lui aussi aux portes de la mort à cause de son effort surhumain. Votre arrivée nous donne un nouvel espoir : nous vous attendions si impatiemment ! Nous n'allons pas tenir très longtemps !"

"Attendez... D-d-dame Chronoa... Et K-kaito... sont mourants ? Et toutes ces recrues massacrées... Pendant que Celerya et moi étions sur Metamol en train de fusionner !?"

Il marqua une courte pause, laissant couler une larme pleine de culpabilité.

"Je suis profondément désolé de ne pas avoir pu être là à temps. Nous avons eu plusieurs imprévus dans la Grotte des Anciens, et nous y avons été tués par trahison. Je ne sais pas où est Celerya, mais nous venons de réapparaître. Si seulement j'avais survécu, j'aurais pu être alerté et intervenir à temps..."

"Ne vous lamentez, pas, Trunks ! Ce n'est pas le moment ! Vous devez aller de l'avant contre nos ennemis, afin de sauver le temps ! N'est-ce pas votre objectif premier en tant que patrouilleur du Temps ?"

"Vous avez raison... Rassemblez quelques collègues encore debout et allez porter secours aux autres en faisant attention aux démons et amenez-les à la crypte. Kaito a la capacité de soigner et empêcher la mort d'autrui, je vais donc lui donner assez d'énergie se relever et utiliser sa technique puis j'irai me battre. Il pourra ainsi garantir la survie de Dame Chronoa et des patrouilleurs encore en vie, pendant que ceux en forme comme vous et moi nous battrons pour défendre les lieux. De plus, c'est le moment opportun pour que je me batte efficacement..."

Face au soudain changement d'expression et d'état d'esprit de Trunks, la recrue restait bouche bée. En effet, le patrouilleur ne pensait pas que sa réponse aurait un tel effet. À vrai dire, c'était aussi grâce à Trunks lui-même qui avait décidé d'être un peu rationnel cette fois, afin de transformer son inquiétude et ses lamentations en force pour mieux abattre l'ennemi maléfique. De plus, ces ordures avaient osé s'en prendre à Chronoa et Kaito, directement ou non. Après une courte pause, il reprit la parole en fronçant les sourcils.

"...Car je suis de très mauvaise humeur."

Trunks était si sérieux qu'il effraya même un peu son interlocuteur. Celui-ci le salua et exécuta les ordres tandis que le leader de la Time Patrol libéra son aura pour voler tout droit vers la crypte, ignorant et repoussant les démons qui l'attaquaient. Après avoir traversé la ville à feu et à sang, il diminua son altitude et s'aperçut, une fois atterri et rentré dans la crypte, que les parchemins étaient complètement désordonnés, voire même parfois déchirés ! Quel désastre... Cependant, ce n'était pas le plus grave : trouver Kaito et Chronoa restait une priorité. Le premier cité ne fut pas un problème, il était étalé au sol plus loin avec un patrouilleur l'emmenant à l'écart. Trunks accourut vers ses deux collègues.

"Kaito !"

"Oh, Trunks ! Vous êtes enfin arrivé ! Quelle heureuse nouvelle !"

Le demi-Saiyan ne pouvait contenir son inquiétude et sa gêne devant l'état de son ami. Cela devait toutefois faire office de source de puissance, et le répéter encore une fois n'était pas inutile pour le jeune homme. L'autre patrouilleur lui expliqua qu'il emmenait Kaito voir Chronoa. Tout en transmettant une petite partie de son énergie à son vieil ami - de quoi tenir et soigner - Trunks reprit la parole :

"Je suis désolé d'être arrivé si tardivement... Je viens d'arriver : Celerya et moi étions morts il y a encore quelques instants. Est-elle ici ? Enma m'a oublié et m'a renvoyé un peu après elle, et son moral ne s'est pas arrangé pendant nos deux jours en Enfer... Mais je t'expliquerai plus tard. Kaito, fonce voir Dame Chronoa et soigne-la. Quant à vous, si vous êtes encore en état de combattre, je vous donne la même consigne qu'à un autre collègue : rassemblez quelques recrues encore debout et emmenez-les vite près de Dame Chronoa. Kaito, tu les soigneras aussi, de sorte à ce qu'ils puissent au moins survivre."

Les premières arrivées de blessés arrivèrent comme demandé à la crypte. Trunks interrompit alors le processus, en demandant, notamment au patrouilleur de tout à l'heure, de les emmener en suivant "celui qui tient Kaito" pour se faire soigner et de faire passer la consigne, de sorte à ce que tout le monde soit au courant de la nouvelle destination.

"Tiens bon, Kaito, je mènerai les guerriers restants au combat et je vous protégerai tous. Concentre-toi sur le soin, tu peux compter sur moi !"

Il était possible de sentir que Trunks n'était absolument pas de bonne humeur, derrière cette façade et qu'il était dans un état d'esprit bien plus sombre avec une certaine envie de se défouler. Une fois près de Chronoa, Trunks, qui avait donné l'ordre de se "retrancher" sur cette position, s'apprêtait à accueillir les nouvelles hordes de démons qui déferlaient sur eux.


Après avoir donné le signal, Trunks et la poignée de combattants restants foncèrent dans le tas. Le leader s'était directement transformé en Super Saiyan pour tirer profit de ses mauvais sentiments. Il s'aperçut rapidement que les démons les plus faibles s'étaient rassemblés en première ligne car il les abattait sans difficulté. En effet, il suffisait d'à peine un échange de coup pour les mettre hors d'état de nuire. Les quelques vagues suivante s'intensifiaient un peu mais rien de bien méchant. Trunks avait aussi fait des progrès sur le plan technique, avec des coups plus précis ainsi qu'un style plus fin à l'épée. Un coup de coude sur un démon qui l'attaquait par derrière, coup de pied marteau pour le suivant en dessous, kikohas pour d'autres, tout le monde était servi. Trunks passait littéralement ses nerfs sur les forces ennemies et c'était la principale raison de sa facilité à les éliminer de la sorte.

Il se transforma alors en Super Saiyan Dan Ni Dankai afin d'en profiter pour essayer de compenser sa perte de vitesse. En effet, il était en condition parfaite pour entraîner sa vitesse par la même occasion. S'il demeurait difficile à contrôler au début, ce stade pouvait s'avérer efficace avec les investissements nécessaires. Et Trunks, à force d'élan, de contrôle d'effort et d'enchaînements étonnamment bien placés, parvint tant bien que mal à atteindre une vitesse dépassant celle de sa forme de base, bien qu'elle fut encore inférieure à celle du Super Saiyan classique. De toute façon, cela suffisait amplement. Un tel miracle (pour réussir cela aussi rapidement) pouvait s'expliquer par son état moral, encore une fois. Ce gain soudain de maîtrise tombait bien car les démons devenaient VRAIMENT plus redoutables, c'était surtout ceux-là qui avaient causé tant de dégâts aux troupes. L'un d'eux abattit même le patrouilleur qui l'avait apostrophé à son arrivée. Dommage pour l'armée démoniaque, car Trunks s'était assez attachée à cette sorte de recrue sympathique et motivée par la simple présence de quelqu'un d'autre...


"Vous commencez très sérieusement à me mettre hors de moi !"


La colère, qui prédominait son humeur à cause de sa transformation en mauvais état d'esprit, prenait petit à petit le dessus. Tandis qu'un autre guerrier venait aider le blessé, Trunks malgré sa fatigue due à son intense résistance sur une bonne durée, sentit une nouvelle force monter en lui. Il se transforma alors en Super Saiyan Dan Sai Dankai, et comptait cette fois maîtriser ce stade. Son élan de colère ne le rendait pas plus puissant à proprement parler, mais, encore une fois, lui permettait d'atteindre une vitesse honnête. Cette fois-ci, il était aussi rapide qu'en forme normale, ce qui était une belle performance pour ce stade.

Voulant en finir avec le gros d'une trentième vague d'une quarantaine de démons, sachant qu'il restait une quinzaine de patrouilleurs tous aussi fatigués que Trunks avant son élan, ce dernier utilisa enfin une technique afin d'en nettoyer la majeure partie. Il écarta les bras et chargea de l'énergie dans ses mains. Elle prit une couleur jaune avant d'être rassemblée en joignant les mains. Une vague déferlante déferla alors sur un groupe de la vague qui arrivait à toute vitesse, en formation de percée.


"FINAAAAAAL... FLAAAAAAAAAAAAAASH !"

Par la suite et dans un ultime effort, il surpassa les limites de son contrôle musculaire et donna quelques coups démesurément puissants pour achever le reste de la vague. En effet, son corps avait trop donné en ignorant la retenue naturelle dont l'on fait preuve en frappant, de ce fait beaucoup de ses muscles s'étaient déchirés et son bras gauche s'était cassé. Dans un râle de douleur, il retourna à sa forme de base, à genoux cependant. Il était déjà à bout de forces dans sa frénésie, mais au moins il avait pu temporiser suffisamment pour laisser à Kaito le temps de soigner les autres, ainsi son rôle de protection était accompli en soi. De plus, il lui était bien égal de mourir une troisième fois. Alors qu'il perdit connaissance, un des patrouilleurs l'emmena vers l'apprenti Kaioshin. Pourvu que quelqu'un d'autre arrive à temps, car Trunks n'allait pas pouvoir se relever de sitôt. Cet évènement inattendu l'avait si atteint qu'il avait, l'espace d'un moment, oublié le sort de Celerya.
Beerus & Whis
Beerus & Whis
PNJ
Masculin Age : 13
Date d'inscription : 28/10/2016
Nombre de messages : 79

C'est vraiment Tokitoki-City ?... Empty
MessageSujet: Re: C'est vraiment Tokitoki-City ?...   C'est vraiment Tokitoki-City ?... ClockDim 10 Déc 2017 - 20:30
Blessé et fatigué, reposant au sol après une dernière tentative de combattre, Kaito n’avait plus une chance contre ses adversaires, des hordes de démons affluaient, c’était la fin. Sans qu’il puisse se défendre, l’apprenti Kaioshin fut attaqué dans toutes les directions sous le regard affolé des autres patrouilleurs, le pauvre demi-saiyan subissait le dernier assaut, celui qu’il ne pourrait malheureusement pas encaisser. Déchiqueté et maladroitement assisté, le défenseur de Tokitoki était aujourd’hui décédé, poussant un dernier soupire en regardant le ciel empli d’une noirceur similaire à celle du cœur du démon roux. Eliminant les derniers survivants du coté des patrouilleurs, la horde de démons commençaient maintenant à détruire la ville, tirant de nombreux kikohas.

Interpelé par Whis, Beerus se retourna, déviant son regard du portail qui lui permettait de savoir ce qu’il se passait dans cette fameuse ville du temps.

« Qu’est-ce qu’il y a Whis ? »


L’ange qui n’avait pas un regard aussi joyeux qu’a son habitude exprima ses craintes.

« Beerus-Sama, nous devrions arranger ce qu’il se passe à Tokitoki. »

Rallant un grand coup avec un geste de main maladroit et badaud, le Dieu de la destruction cherchait déjà à défendre son inactivité.

« Rahh ! Ce n’est pas sous ma juridiction, on s’en fou Whis. »

Poussant un petit soupire doux, l’ange devait rapidement convaincre Beerus, il serait bientôt trop tard, heureusement, il savait comment faire.

« Certain des patrouilleurs de cette ville proviennent de l’univers 7 qui est sous votre juridiction Beerus-Sama. »


« S’ils quittent notre univers, c’est leur problème. »


Whis avait heureusement un dernier plan dont il était sûr de la réussite, arborant une mine plus confiante.

« L’un de ces patrouilleurs, Kaito, est un apprenti Kaioshin entrainé par Champa-Sama, si vous le sauvez, vous pourrez remettre en question la qualité de l’entrainement de votre frère. »

Écarquillant les yeux et dressant d’un coup net ses oreilles, le destructeur félin était très heureux de se rendre compte qu’il avait l’occasion d’humilier son frère, c’était une très belle chance, ce levant de sa chaise du bout de sa table à manger dans son temple, le Dieu s’exclama.

« Whis ! Remonte le temps et emmène-nous-y ! »

« Hi ! »

Affichant une mine bien plus détendue et heureuse, l’assistant donna 3 coups de sceptre contre le sol, formant une bulle autour de lui et son Dieu qui allait leur permettre de voyager dans le temps. Sur le portail permettant de voir Tokitoki, 57 secondes s’étaient écoulées depuis l’attaque des démons du Kaito, le temps était déjà au seuil de son terme. La bulle remonta donc le temps de 57 secondes, déplaçant en même temps cette dernière au-dessus de la ville assiégée. Dans son voyage temporel, le félin divin avait transmis un message a Enma, celui de ressusciter les time patrollers disponibles a Tokitoki, il fallait bien admettre que la situation était quelque peu délicate. C’est ainsi que Trunks et Celerya eurent la chance d’être présents dans la défense de la ville du temps.

Blessé et fatigué, reposant au sol après une dernière tentative, Kaito n’avait plus une chance contre ses adversaires, les démons affluèrent, puis entre lui et les monstres, un être s’interposa.

« Hakai. »


Beerus usa de sa technique de destruction ultime pour réduire à néant la marée de démons adverse sans aucune entrave. Les forces du mal se dissipèrent dans un halo intense de violet, se transformant en pluie de poussière dans des cris de souffrance intenses, les êtres démoniaque avaient étés éliminés sans mal. Replaçant sa main droite dans son dos, le destructeur avait repoussé les assaillants en à peine 10 secondes, quelle efficacité. Whis atterrissant, Beerus demandera à ce dernier de veiller sur Kaito, le Dieu de la destruction allait finir le ménage.

« Hey Whis, soigne ces guerriers, je vais me charger de ce qui reste. »

Bien remonté à l’idée d’avoir repoussé l'heure de son déjeuner, le divin félin parti à la rencontre de d’autres groupes à détruire loin de Kaito et Whis. De son coté, l’ange observa de brefs regards les combattants, il y avait l’apprenti Dieu, mais aussi quelques patrouilleurs de seconde-zones, tous étaient épuisés évidement : ils avaient offerts de leur force à Kaito. D’un geste de sceptre, l’assistant du Dieu de la destruction invoqua une sorte de grand cercle au sol, soignant les protagonistes à l’intérieur.

« Vous vous sentirez mieux. »


Sous les remerciements des autres patrouilleurs, Whis observait Kaito, ce dernier avait une certaine importance due à son rôle de Kaio en apprentissage, pourquoi avoir choisi d’être également time patroller ?  D’un coup d’œil rapide, l’ange remarqua la présence de Trunks, ce dernier avait une certaine notoriété de part sa réputation de « leader » de la time patrol, il était aussi un puissant guerrier.
Celerya
Celerya
Saiyan
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 18/09/2015
Nombre de messages : 814
Bon ou mauvais ? : Loyal bon
Zénies : 2980

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation / Image rémanente / Trancheuse
Techniques 3/combat : Impulsion / Kai'Smash
Techniques 1/combat : Super Canon Garric

C'est vraiment Tokitoki-City ?... Empty
MessageSujet: Re: C'est vraiment Tokitoki-City ?...   C'est vraiment Tokitoki-City ?... ClockLun 11 Déc 2017 - 1:28
Alors voilà ce qu'était devenait la grande ville céleste de TokiToki ? Tout ce que l'on pouvait voir en ce triste jour, c'était bien des ruines décorées par les flammes de l'enfer. Tiens, parlons en de l'enfer puis-ce que nous y étions ! Trunks et Celerya ont eut le droit à un long cauchemar qui s'est acharné sur eux pendant deux longues journées. D'un coté, nous avions l’épéiste aussi fort qu'impuissant face à la détresse de la détraquée qui hurlait son chagrin dans les tréfonds de l'au delà. Tous les deux avaient eut le droit à une horrible expérience durant ce séjour que chacun d'entre eux n'était pas prié d'oublier. Plongé dans le gouffre du désespoir, ses deux là ont finalement été libérés au bout de ses deux longues journées par le géant rouge qui les avait précédemment jugés et ce sans trop prêter attention à leur histoire. A vrai dire, il était très occupé par son travail qui ressemblait de plus en plus à de l'esclavage. A quand pouvait bien remonter la dernière fois ou Enma a pu quitter son bureau pour retrouver les siens ? Vous ne savez pas ? Et bien peut-être que cet être condamné à juger a fini par oublier ses proches au fil des années... triste sort, n'est-il pas ?

« Hein ? »

Retour au présent ; la ville du temps était en danger et le Juge des Défunts a parlé. Si les deux patrouilleurs revenaient d'outre-tombe, ce n'était non pas sans raison car à défaut de compter les traîtres dans leurs rangs, les Kaioshins faisaient face à un sérieux problème : le retour du Dieu-Démon : Majin Demigra ! Autant dire que cela n'annonçait rien de bons. Lui et ses confrères avaient depuis longtemps prémédités un tel massacre et celui-ci n'était probablement pas près de s'arrêter. Nous avions alors affaire à un avant goût des pouvoirs de ce diable cruel et sans pitié qui se jouait aussi bien des mortels que des immortels. Son objectif réel ? L'Histoire ! Depuis toujours, cet être vil et perfide cherche à s'accaparer l'espace-temps et le faire sien en le déformant à sa guise mais c'était sans compter sur son ennemie de toujours : Chronoa, la Kaïoshin du temps veillait depuis bien des décennies à ce que le Malin ne vienne pas s'emparer de ce qui lui appartient en protégeant le fil conducteur de cette histoire qui se teinte de rouge au fur et à mesure que le sang des guerriers se déverse dans la guerre.

« C'est... c'est vraiment TokiToki ? » se demandait la jeune femme, abasourdie.

Drôle de vision n'est-ce pas ? Alors que la brune errait en enfer, elle en sort pour finalement se retrouver face à l'enfer de la guerre ! Quelle ironie, le quartier général des patrouilleurs du temps s'est transformé en un immense champ de batailles. La statue en or massif de Mister Satan, le Sablier du Temps, les boutiques, les machines spatio-temporelles ainsi que lieux de divertissement... absolument tout à été détruit dans les explosions. Cette bataille avait alors commencé depuis quelques temps déjà et les démons fidèles à Demigra avaient déjà entrepris d’assiéger les lieux en attendant l'arrivée de l'Ordre Shuryo. Malheureusement pour eux, ses petits êtres pleins de vices ont été envoyés ici en mission suicide : personne n'allait venir les chercher ou encore même les aider. Ils ont été envoyés ici dans le but de détruire... un point c'est tout. A quoi bon, vous demandez-vous ? Peu de chose, c'était simplement la manière que le sorcier aux cheveux roux avait soigneusement sélectionnée pour déclarer la guerre à la Kaïoshin du temps. Il faut dire qu'après 75 milliards d'années d'emprisonnement, il ne pouvait qu'avoir une dent contre elle si ce n'était plus.

«  Je ne vous laisserais pas faire ! » s'écriait la guerrière en se lançant sur un groupe de démons.

En se lançant une nouvelle fois dans la bataille, cette dévouée protectrice du temps allaient à l'encontre de ses adversaires qui sans remords s'attaquaient aux recrues les plus faibles. Celles-ci devaient tout juste ressortir de leurs missions parallèles alors qu'elles ont été attaquées en revenant à ce qu'elles imaginaient comme un endroit sur. Si certaines personnes s'inquiétaient quand à ce piaf qui s'est fait avaler tel un dragibus, elles pouvaient alors s'affoler e l'état des nombreux patrouilleurs tomber au combat ! En se perdant dans sa propre rage, la combattante ne cessait de trancher les démons les plus faibles. Un à un, ils ployaient au fur et à mesure que cette jeune folle ne venait leur trancher têtes et cœurs. Sa pitié s'était alors envolée durant que sa psychose artificielle faisait de nouveau des siennes dans ce combat qui semblait sans fin. Les monstres semblaient infiniment nombreux mais beaucoup des leurs étaient des faibles prêts à êtres jetés en pâture à leurs ennemis et ça, Beerus l'avait bien compris. Oui, le dieu de la destruction aussi était là et bien qu'il ne s'intéressait que très peu au sort des régulateurs de cette horloge temporelle, il faisait tout de même son travaille en détruisant sans la moindre distinction tous les démons qui se trouvaient ici. Le simple fait que ce chat vienne jouer avec ces laquais amusait le diable qui depuis son sanctuaire riait à voix haute de ses nombreux méfaits.

« Kai'Smash ! »

Soudainement, la sayenne venait d'utiliser sa version modifiée du Kaïoken pour amplifier l'une de ses attaques. Expulsant de cette façon l'un des démons les plus corpulents contre ses confrères obscurs, elle se laissait aller dans un élan de rage. Pour elle s'était très simple : ce qui appartenait à l'enfer devait revenir à l'enfer. Les idées noires fusaient dans on esprit corrompu par la colère et des idées meurtrières mais ses idéaux restaient de même nobles car elle n'avait pas perdu son sens du devoir qui la maintenait encore dans un état de lucidité... mais pour combien de temps encore. Frappée en plein visage par un colosse cornu à la peau. Celerya tombait alors sur le champ de bataille. Sa tête lui faisait effroyablement mal et alors que sa conscience semblait se perdre de petit à petit, un élan de frustration était en train de s'emparer du reste de son esprit. Cela n'a pas été facile pour elle que de se sentir coupable de la mort d'autrui alors qu'elle a en même temps été victime d'un double-homicide avant de plonger dans les entrailles de cette fournaise dans laquelle réside monstres et compagnie. Son seul désir était la vengeance et cette fois-ci... plus rien ne pouvait l'arrêter !

« Je vais tous vous détruire une bonne fois pour toute ! » hurlait-elle de vive voix.

On énergie augmentait considérablement et il était difficile de penser qu'une femme aussi fine qu'elle soit en mesure de contenir une aussi grande quantité d'énergie condensée. Ses cheveux s'élevaient alors que les nuages se recouvraient à l'approche d'un orage. Le vent tournait et s'agitait de plus en plus alors que de nombreux arcs électriques semblaient entourer la guerrière enragée qui malgré elle avait délaissée la raison pour laisser parler sa colère. Tous les démons de ce lieu allaient très bientôt être exterminer et ce quelqu’un soit le prix. Usant de son Impulsion pour augmenter ses réflexes plus que de raison, il ne lui suffisait maintenant plus que l'espace d'un très cours instant pour descendre les ennemis à la chaîne. Tantôt brisés, tantôt découpé... Celerya ne s'arrêtait dans ce carnage et ce même si certains ennemis avaient déjà entrepris d'abandonner ce combat qui se transformait alors en exécution publique. Sans tarder, celle-ci s'était élevée dans le ciel à toute puissance en prévoyant de lancer sa plus puissante attaque sur ce lieux infesté d'abominations. Cette ultime attaque risquait fortement de détruire une immense partie de la ville mais l'attaquante ne cherchait même plus à défendre ses ruines. Réparer tous ses dégâts prendrait bien trop de temps, c'était triste à dire mais il fallait constater l'état des lieux. Quoi qu'il en soit, ce fut sans aucune once de pitié que celle-ci avait lancée son ultime attaque sur le centre de la ville pour faire un ménage complet et exemplaire !

«  Super Canon Garric ! » lançait-elle dans un ultime cri de colère.

En déversant la quasi-totalité de sa puissance, elle risquait d'en prendre un coup pour sa propre espérance de vie mais la jeune femme n'en était plus à une mort prêt. Si une chose pouvait être sure, c'est qu'une horrible explosion venait de toucher le centre de TokiToki et alors que les corps de ses nombreux profanateurs se faisaient désintégrer à l'impact même de cette attaque, l'explosion qui s'est ensuivi aura fait un ménage plus que complet. Les ruines étaient alors rasées et un énorme cratère avaient pris place au centre. Pour ce qu'il en était de la jeune combattante. Elle était retombée, genoux au sol et visiblement essoufflée. Elle tenait une main sur son front pour reprendre son souffle. Sa transformation des plus dangereuses et imposantes avait alors cessée de faire son effet et ce en même temps que ce poison mortel qui coulait en son sang. Finalement, elle avait réussie à se calmer d'elle même en annihilant de nombreux ennemis mais... à quel prix ? Depuis le début de la bataille elle s'était lancée férocement sans réfléchir au conséquence de ses actes et sa dernière attaque risquait fortement d'allonger le temps qu'allait prendre les réparations mais nous n'en étions plus à ça prêt. Soudain, la brune tilt, elle s'envole alors jusqu'en direction de la crypte du temps afin de vérifier s'il restait au moins des personnes vivantes après cette longue bataille qui semblait sans fin. Après s'être déposée sur l'herbe, elle s'était mise à courir en direction du sanctuaire dans l'espoir de trouver quelqu'un. Restait-il ne serait-ce qu'une personne encore en vie par ici ? Nous le saurons bien assez tôt.
Kaito Shan
Kaito Shan
Demi-Sayen
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 31/05/2016
Nombre de messages : 7357
Bon ou mauvais ? : Divinement Bon.
Zénies : 4025

Techniques
Techniques illimitées : ✞ Kaikai ✞ Freeze ✞ Magie Kaïô-Shin ✞
Techniques 3/combat : ✞ Light Hawk Wings ✞ Volonté ✞
Techniques 1/combat : ✞ Kami no Ryuken Bakuhatsu ✞

C'est vraiment Tokitoki-City ?... Empty
MessageSujet: Re: C'est vraiment Tokitoki-City ?...   C'est vraiment Tokitoki-City ?... ClockMar 12 Déc 2017 - 6:50

Thème:
 


La ville en feu et à sang, les patrouilleurs quasiment morts, les démons affluant... Comment un tel foutoir avait-il pu se produire ? Le pire dans l'histoire, c'est que Kaito ne pouvait plus rien faire à l'heure actuelle... Il était bien trop épuisé, son corps refusant de faire le moindre geste à cause du Kaio-Ken qui l'avait tout simplement détruit. Et pourtant, ce n'est pas comme s'il refusait de lui-même ! Son esprit combattif était toujours là, ne désirant qu'à participer à la bataille en approche. Le patrouilleur au chevet du Saiyan devait le porter sur son dos pour l'emmener voir Chronoa... C'est pitoyable... Mais bon, au moins, avec son énergie, Frystia n'avait rien à craindre. Mais pour l'heure, Kaito devrait plutôt se réjouir ! Il ressentait l'énergie de son ami Trunks ! Il était enfin arrivé à Tokitoki ! Mais bon, il était en position de faiblesse, ce qui le rendait totalement ridicule à voir. Comment pouvait-il être heureux ? Son ami était arrivé rapidement cela dit. Au moins, ils vont pouvoir répartir les tâches. D'ailleurs, Trunks venait de donner un peu de force à Kaito.

"Trunks... Je suis désolé... Je n'ai pas été à la hauteur... J'ai juste protégé la crypte sans faire attention aux démons... Résultat, nos amis se font massacraient... Et attend... Quoi ?... Mort ?..."

Cette nouvelle venait de retourner l'estomac de Kaito. Déjà qu'il passait une mauvaise journée, là, c'était le pompon ! Reculant du dos du patrouilleur le portant, il devait aller soigner Chronoa. Seulement, dans l'état des choses, Kaito ne voulait vraiment pas rester sans rien faire. Le patrouilleur ayant reçu la consigne de partir au combat obéis, laissant les deux hommes l'un en face de l'autre. Cependant, l'apprenti KaioShin ne pouvait pas encore bien bouger, ses membres étant en morceaux. Il se maintenait seulement dans les airs pour se mouvoir. Il devait vraiment partir soigner les autres au prix de laisser ses amis se battre sans lui ? Il se faisait passer pour quoi, là ? Même si la motivation de Trunks de protéger le Saiyan et les défenseurs est haute, ce n'est pas quelque chose que le Demi-Dieu pouvait accepter à la légère ! Mais bon... Il devait partir de son côté, force est de constater que son impuissance actuelle l'empêchait d'affronter l'ennemi. Il n'avait pas d'autres choix que d'aider les survivants... Les deux guerriers se quittaient donc, laissant Trunks partir seul au combat...

*Merde... C'est ridicule... Je suis ridicule...*

Se lamenter sur son sort ne lui rendra pas sa force malheureusement. Puis de toute manière, le destin s'était acharné sur Kaito jusqu'au bout pour l'instant ! La preuve, il se faisait désormais entourer de démons ! Les voilà donc... Les fameux démons du Makaioshinkai... De répugnantes créatures aux allures de Majin. Serrant les poings du peu qu'il pouvait, Kaito se retrouvait une fois de plus dans une situation périlleuse. Il s'éjectait sur l'un des démons, le poussant donc au sol avec les bras ballants en reprenant le chemin vers Chronoa. Ce serait trop facile... Deux démons viennent sur les côtés de Kaito, l'écrasant entre eux ! Le Saiyan tombait au sol, lâchant un hurlement de douleur... Ces deux bourreaux l'entourant, il se préparait mentalement pour rejoindre une fois de plus Enma... Quel misérable... Il ne pouvait absolument rien faire. Il regardait les démons droit dans les yeux, prêt à affronter la mort une fois de plus. Il souriait...

"Si Demigra voyait cela, il serait fier de nous !"


Thème:
 


L'ennemi lève le bras droit, serrant ses doigts pour mettre sa main en forme de lame et ainsi donner le coup de grâce. Il se préparait à l'envoyer, mettant de l'énergie dans celle-ci... C'était une bien triste fin pour Kaito... Lui qui allait mourir de la main d'un simple laqué... Les dernières pensées du guerrier vont directement vers ses disciples qui devraient bien se fendre la poire en le voyant dans cette situation ! Enfin bon, s'ils étaient là, ils auraient sûrement aidé Kaito à s'en sortir. Et les démons seraient déjà à terre, sans une seule chance de victoire... Le second démon vient derrière le Saiyan, lui attrapant les cheveux de sa main gauche pour présenter le cou du guerrier à son allié en lui tirant la tête en arrière. Et voilà qu'une bonne paire d'ennemis se rassemblent pour voir l'exécution publique du Demi-Dieu. C'était terminé... "Hakai." Cette voix ? Cette puissance ?! Le visage du Saiyan tombe au sol, laissant ses yeux voir Beerus ! La puissante technique de destruction du Divin venait de faire mouche, désintégrant les démons en une fraction de seconde... Beerus venait de... Sauvé Kaito ?!

"Beerus-Sama ?!... Whis-Sama ?!..."

L'Ange était là également ! D'ailleurs, il reçut l'ordre de soigner Kaito... Quelle chance... C'était vraiment la dernière personne à qui il aurait pensé ! Si on lui avait dit qu'un jour le Dieu de la Destruction viendrait en personne sauver son futur KaioShin, il ne l'aurait probablement pas cru. Tournant la tête, il pouvait voir également les autres patrouilleurs du temps en mauvaise posture... Quel massacre... Berrus venait de partir au combat, laissant son assistant s'occupait du reste. La magie de l'Ange fonctionne directement, soignant Kaito qui se sentait déjà bien mieux ! Il se levait doucement, regardant ses mains avec un air étonné. "Merci beaucoup Whis-Sama... Dire que j'avais promis qu'à notre prochaine rencontre, je vous offrirai un festin digne des Dieux, je ne m'attendais pas à ce que vous le vouliez maintenant !" Oui, c'était une blague de mauvais goût ! "Allons vite rejoindre Chronoa-Sama." Il avait repris son sérieux, s'envolant rapidement en répondant à Whis en cas de question. D'ailleurs, l'Ange devait sûrement être à côté de Kaito qui avait recouvert toute sa puissance ! Le duo arrive donc en quelques secondes près de la KaioShin du Temps... Elle était dans les vapes. Pour le reste, il sentait également l'énergie de Celerya. Elle était arrivée également ! Mais Trunks est en danger...

"Whis-Sama, vos soins seront meilleurs que les miens sur ce coup... Et je ne peux pas laisser mes amis se battre sans moi. Je dois protéger le temps également ! Si la crypte est détruite, je crains le pire pour toutes les temporalités des univers ! Il suffit d'une histoire modifiée... Et des millions de morts pourraient se faire... Non... Je ne laisserai pas cela se produire !"


Thème:
 


Kaito s'éloignait légèrement du groupe, serrant les poings... Il commençait à relâcher son énergie autour de lui, laissant celle-ci grimper en flèche. Son aura blanche l'entourait de plus en plus, les morceaux en lambeau de sa tenue virevoltant de gauche à droite. Le sol commençait à se détruire sous ses pieds, laissant sa pleine puissance l'envahir. Cela faisait un moment qu'il n'avait pas fait appel à cette forme... Le potentiel libéré d'Ukurui qu'il avait obtenu sur Namek... Une forme totalement paradoxale à ses gênes de Saiyan. Et c'était pourtant cette forme qu'il avait choisie pour le coût en énergie quasi inexistant ! L'explosion de lumière qui venait de se faire laissait Kaito à sa puissance maximale, transformations comprises. Il était désormais au summum de ses compétences... L'entraînement va devoir attendre ! Le Kaio-Ken ne serait vraiment pas la meilleure solution pour l'instant. En prime, sa force avait augmenté grâce au Zenkai des guerriers de l'espace. Et en secundo, il avait la rage... La rage de voir ses amis en danger. Même Trunks venait de voir son énergie baisser rapidement ! Kaito se décidait d'agir directement, attrapant le reste de sa tenue avec sa main gauche. Il déchirait le reste d'un coup, la laissant partir sur le côté en laissant sa queue de Saiyan en liberté.


La scène:
 


"Je reviens vite Whis-Sama."

Son KI tournait autour de lui, se concentrant sur ses pieds. Directement, Kaito venait de sauter en avant, laissant derrière lui un cratère dû à la puissance qu'il avait mise dans son envol... Il se devait de rejoindre rapidement les siens pour le combat ! Plusieurs démons arrivaient devant lui, venant à sa rencontre. "Dégagez !" En les dépassant de vitesse, il avait profité de son passage pour les traverser avec ses mains tendues, au niveau du ventre. Les démons se retrouvaient donc avec une jolie aération dans le ventre, mourant sur le coup ! Plus Kaito allait vite, plus il se rapprochait de Trunks. Plus vite ! Il était en danger ! Plusieurs KI's ennemis se rapprochaient de lui et en prime, il bougeait très lentement, accompagné d'un second KI allié. Le KaioShin arrivait donc rapidement sur les lieux, se posant devant le duo... Trunks était inconscient... "Pose-le et part rejoindre la ligne de front." "Oui KaioShin-Sama !" Kaito posait sa main gauche sur le front de Trunks désormais au sol. Il se retrouvait entouré d'une lumière blanche, guérissant les blessures mortelles du Demi-Saiyan. Voyant également le bras de son ami, Kaito l'attrapait, le remboitant d'un coup sec ! Oui, il allait se sentir !

"Reste tranquille Trunks. Je te ramène."

Kaito se mettait donc à soulever son ami dans ses bras comme Goku l'avait fait avec Vegeta dans le film de Cooler. Il disparaît dans un Kaikai, arrivant devant Celerya à la crypte du temps. D'ailleurs, les blessés s'y accumulaient ! C'était le dernier endroit encore à peu près normal et pas trop détruit. Ce sera sûrement devant ce lieu que la dernière bataille se déroulerait... Kaito posait Trunks contre le mur, laissant son ami se reposait le temps nécessaire. "Yosh... Salut Celerya... Écoute, je suis au courant pour votre mort. Trunks me racontera la suite une fois que nous serons débarrassés de l'ennemi. Pour ma part, je vais me battre. Viens avec moi si tu veux. Et que les patrouilleurs encore capables d'affronter l'ennemi se réunissent dehors pour former notre dernière ligne de défense ! Ne vous inquiétez pas, le Dieu de la destruction est avec nous !" Cette dernière phrase avait suffit à faire hurlé de joie les patrouilleurs qui s'en retrouvaient motivés ! Kaito sortait donc dehors avec les troupes, peut-être suivi de Celerya. Il se tournait quand même vers elle qui est encore non loin.

"Tu as perdu pas mal d'énergie toi aussi. Modère tes efforts. J'ai dû donner toute ma force à un ami, du coup, je me suis retrouvé sans force pour défendre Tokitoki... Bon ! En avant !"


Thème:
 


Toujours à fond, Kaito venait de foncer à pleine vitesse sur la nuée de démons arrivant vers la crypte. Beerus n'étant pas loin non plus, il s'était déjà occupé d'énormément de ses démons grâce au Hakai ou voire même physiquement. Le combat allait être sanglant ! Les patrouilleurs restant le plus proche possible de la crypte, c'est une violente bataille qui commençait. Pour Kaito, il venait déjà de se retrouver face à face avec une bonne dizaine de démons qu'il dégageait rapidement en prenant sa posture de combat de Dieu de la destruction. Ainsi, ses mouvements seraient bien moins facilement décelables, mais également plus précis. Il frappait plusieurs fois les démons autour de lui, envoyant trois poings dans le ventre, tête et torse du premier, le second se retrouvant avec les doigts de la main gauche de Kaito en plein dans le cœur. Il se déplaçait en zigzag dans le dos du troisième tout en tournant sur lui-même, écrasant son pied gauche dans le crâne du démon qui partait dans le sol violemment. Pour le quatrième, c'était un simple kikoha de la part de la main droite du Saiyan qui anéantissait l'ennemi ! Le cinquième est sixième étant pris dans l'explosion, il ne reste d'eux que des morceaux de chair tombant au sol. Encore quatre... Enfin bon, d'autres se ramènent ! Kaito descendait au sol, prenant cette fois une posture de combat de Saiyan.

"Approchez ! Je vous attends !"

Pendant ce temps, les patrouilleurs commençaient à repousser l'ennemi ! Kaito rentrait dans le centre même de la bataille en pleine ligne ennemie, creusant le sol d'un puissant kiai tout autour de lui qui repousse les assaillants au loin. Deux démons fonçaient vers Kaito, qui bloque les deux coups en attrapant les poings de ses opposants via ses mains. Il les tournait autour de lui, balayant d'autres démons qui voulaient attaquer le Saiyan. Cette fois, c'était au tour de Kaito de tout donner ! Lâchant les monstres, il s'envolait d'un coup, laissant l'armada venir vers lui. Son poing gauche en arrière, le guerrier de l'espace fonçait en sens inverse vers l'ennemi, le poing s'illuminant. Les deux parties se rapprochaient de plus en plus l'un de l'autre ! Les patrouilleurs comprenaient rapidement, prenant le soin de former une barrière d'énergie autour de la crypte. "Kami no Ryuken..." Son poing devenait de plus en plus lumineux.


Thème:
 


"Baku..."

Il avançait son poing devant lui dans un hurlement, laissant sa puissance entière converger vers son bras. Les démons arrivaient à pleine vitesse vers lui, donnant à Kaito le privilège de porter son attaque pendant que les nombreux ennemis envoyaient en même temps un laser noir de leurs gueules. "Hatsu !" Le dragon apparaît, partant du poing de Kaito dans un rugissement ultime. Les deux énergies se rencontraient donc, provoquant un choc redoutable entre les deux parties. Cependant, Kaito avait une chose que les démons n'ont pas... C'est la volonté de protéger. Pensé à tout ce qui existe dans l'univers, lui avait suffi à donner encore plus de puissance, repoussant donc de plus en plus l'attaque ennemie ! Cette fois, le choc était total ! Le poing du dragon emportait dans une explosion les démons, laissant un fracas se faire entendre dans tout Tokitoki. La puissante répulsion de vent venait de se faire, laissant un beau nuage noir se lever dans le ciel. Après quelques minutes, celui-ci se dissipait enfin... Kaito était au sol sur le dos, regardant le ciel avec un sourire. Il avait tout donné ! Mais au moins, il s'était débarrassé du plus gros ! La crypte n'avait pas l'air d'avoir été trop endommager par l'attaque... Il avait bien fait de se reculer un maximum. Mais bon... Il y avait encore pas mal de démons au loin. Heureusement que Beerus était là, il avait empêché le reste de ses monstres de trop approcher. Kaito se relevait doucement, respirant un peu. Restait-il encore assez d'ennemis pour mettre Tokitoki en danger ? Avec le Dieu de la destruction comme allié, c'est bien moins sûr !
Trunks (Futur)
Trunks (Futur)
Demi-Sayen
Masculin Age : 17
Date d'inscription : 12/02/2016
Nombre de messages : 323
Bon ou mauvais ? : Loyal Bon
Zénies : 50

Techniques
Techniques illimitées : Shining Sword Attack | Canon Garric | Instinct avancé
Techniques 3/combat : Épée de l'Espoir | Final Flash
Techniques 1/combat : [???]

C'est vraiment Tokitoki-City ?... Empty
MessageSujet: Re: C'est vraiment Tokitoki-City ?...   C'est vraiment Tokitoki-City ?... ClockMar 12 Déc 2017 - 21:22
Les trois grandes icônes de la Time Patrol avaient fait un très bon travail dans l'anéantissement des démons. Celerya avait nettoyé la majeure partie de la ville, Trunks avait énormément temporisé en repoussant et abattant une bonne trentaine de vagues d'ennemis et cela avait permis à Kaito de récupérer et prendre le relais pour la défense de la crypte. Ce dernier avait alors éliminé le gros des renforts. Il n'avait pas suivi les consignes de Trunks à cause de l'arrivée d'un ange et de son Hakaishin, ce qui lui avait permis de retourner au combat puisque ledit ange possédait la capacité de soigner. De plus, son efficacité était clairement supérieure à celle de Kaito. Le leader de la Time Patrol n'en savait cependant rien puisqu'il était concentré sur la défense lorsque Celerya était en ville et inconscient lorsque Kaito a reçu l'aide de nouveaux alliés.

Quand il reprit conscience, Trunks se leva d'un bond. Il s'était immédiatement remémoré l'intégralité de la situation et voulait repartir au combat, mais pas avant d'avoir remercié Kaito pour ses s- Attendez. Il ne s'agissait aucunement de Kaito ! L'heure n'était cependant pas aux présentations, et en voyant que l'inconnu à l'apparence très étrange soignait ses collègues - et l'avait soigné lui-même, qui plus est -, il ne vit aucun inconvénient à lui accorder sa confiance. Et dans le pire des cas, il l'affronterait quoi qu'il en coûte si cette confiance venait à être trahie. Son acolyte était d'autant plus étrange : il ressemblait à un grand chat humanoïde et arborait une peau violette. Ces deux-là avaient quelque chose d'étrange : comme Kaito, il était impossible pour le commun des mortels de ressentir son Ki. Cela voulait-il donc dire qu'ils étaient eux aussi des êtres de nature divine ? Cela expliquerait leur prestance, et l'incroyable pouvoir qui émanait des soins de l'un. Trunks leur déclara alors :


"Je ne sais ni qui vous êtes ni quelle est votre motivation, mais merci infiniment pour votre aide. Je vous le revaudrai."

Trunks ressentit alors un Ki familier qui lui laissa les yeux écarquillés et la bouche bée : Celerya ! Elle approchait rapidement d'ici ! Sans plus attendre, il accourut vers la source et trouva la guerrière qui semblait certes fatiguée mais sauve. Un grand soulagement apaisa sa tension en voyant qu'elle était toujours présente. Elle n'avait pas sombré ou quoi que ce soit et tenait, au contraire, bien le choc.

"Celerya ! Ah, tu n'imagines pas à quel point je suis rassuré de te savoir ici ! J'étais si inquiet en Enfer, quand j'étais immatériel et que tu te lamentais, j'avais peur que ça ressorte. Mais je n'aurais pas dû douter du fait que tu puisses tenir le coup. Quoi qu'il en soit, tu es essoufflée : va te reposer, on verra ça après avoir repoussé les envahisseurs. Kaito est aussi sur le coup."

Malgré sa joie quant à ces retrouvailles, Trunks ne pouvait malheureusement pas s'attarder ici en restant près de son amie. De toute façon, à moins d'être vraiment malchanceux, le temps sera largement suffisant plus tard. Sur ces mots, il se demanda où ce dernier pouvait bien être. De son point de vue, le plus logique serait d'aider ses amis, il était donc probable que Kaito l'ait trouvé près de l'endroit où il s'était évanoui et se soit occupé du reste. Galvanisé par son soulagement, Trunks libéra son aura, se transforma sur-le-champ en Super Saiyan puis s'envola aussi vite que possible sur les lieux où il avait perdu ses esprits. Il y trouva Kaito et un bon nombre de démons restants, mais au vu de leur distance, son vieil ami avait sûrement vidé ses réserves dans un grand nettoyage. Le jeune homme soupira.

"Décidément... Tu ne fais pas dans la dentelle, que ce soit avec tes ressources ou tes attaques. Allez, je reprends le relais. Il s'adressa alors à quelques patrouilleurs près d'eux. "Excusez-moi, pourriez-vous faire un aller-retour à la crypte ? J'en reviens et suis en pleine forme, profitez-en pour demander des soins pour vous aussi. Je m'occupe de cette zone."

Tandis qu'ils acceptaient et embarquaient Kaito, Trunks, lui, s'échauffa rapidement avant de repartir de nouveau dans le tas. Cette fois, il voulait les rassembler dans un coin précis de la ville. Il allait en finir une bonne fois pour toutes. L'invasion ne devait surtout pas durer : les patrouilleurs avaient autre chose à faire d'une part, et des terres suffisamment saccagées d'autre part. C'est pourquoi il se dirigea vers les autres hordes qui arrivaient déjà en ces lieux, et les ignora. Cependant, il faisait en sorte de dégager son aura sur la plus grande distance possible de sorte à attirer toute l'attention sur lui. Ceci fonctionna, puisqu'après un bref tour de Tokitoki et de la crypte, tous les démons étaient à ses trousses. Vu comment son aura était émanée, il n'était pas difficile de comprendre que tout ce qui était fait là était parfaitement volontaire et contrôlé.


Le demi-Saiyan commença alors, par réflexe, à transmettre de l'énergie dans son épée. Elle se mit rapidement à briller tandis qu'il gardait une certaines distances des hordes - il faut croire que ces démons n'étaient pas des plus fûtés. Trunks voulait canaliser un maximum d'énergie en puisant même dans ses sentiments, désormais plus sereins et optimistes, pour renforcer sa prochaine attaque. Quelques patrouilleurs, enhardis par cette étrange mais courageuse initiative de leur leader, commencèrent inconsciemment à lui transmettre de l'énergie. Leur nombre s'accrut très rapidement, et bientôt la majorité transmettrait son énergie à Trunks. Chaque donneur était comme... "Repassé" par un filtre d'un blanc pur et plein d'espoir. Enveloppée par une nouvelle lame d'énergie qui s'amplifiait à vue d’œil, son épée brillait toujours plus intensément au fur et à mesure que les flux d'énergie parvenaient jusqu'à lui.

[HRP : Mon post est trop court pour que l'ulti soit potable, je le lancerai donc au tour suivant.]
Celerya
Celerya
Saiyan
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 18/09/2015
Nombre de messages : 814
Bon ou mauvais ? : Loyal bon
Zénies : 2980

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation / Image rémanente / Trancheuse
Techniques 3/combat : Impulsion / Kai'Smash
Techniques 1/combat : Super Canon Garric

C'est vraiment Tokitoki-City ?... Empty
MessageSujet: Re: C'est vraiment Tokitoki-City ?...   C'est vraiment Tokitoki-City ?... ClockJeu 14 Déc 2017 - 13:17
[HRP : un post cours pour aujourd'hui par pure flemme de taper sur du PNJ ! xD]

Nombreux sont ceux qui ont péris durant cette bataille. Patrouilleurs comme démons, ceux-ci ne faisaient qu'accomplir leur devoir. Une à une, les machines temporelles explosaient telles des bombes à retardement. Tout ceci faisait encore une fois partie des plans de Demigra, cela semblait évident mais ce n'était pas la Kaioshin du Temps qu'il visait directement lorsqu'il a commandité cette attaque. Non, ce que lui recherchait, c'était à gagner du temps tout en en faisant perdre à ses ennemis. Sans leurs machines temporelles, la Time Patrol allait sans aucun doute se retrouvée paralysée pendant un bon moment et ce n'était pas une simple technique de création qui allait permettre à qui que ce soit d'arranger cela. Cela dit, de nombreuses ressources ont été perdues dans la bataille, des patrouilleurs ont été froidement tués par ses abominations qui ne cessaient d'affluer. Peu importait le nombre qu'ils étaient, ceux-ci semblaient toujours aussi nombreux... ou presque car c'est avec suffisamment d'acharnement que l'on commençait à en voir le bout.

« Trunks ! On a pas le temps là ! Je ne m'arrêterais pas tant qu'on ne les auras pas tous vaincus ! » prévenait-elle avant de se relancer dans la bataille.

Si il y a bien une chose à retenir chez les saiyens, c'est qu'ils ont font toujours qu'à leur tête et comme l'épéiste l'avait si bien dit, le moment n'était pas aux retrouvailles. Comme celui-ci à pu le constater, Celerya était vraiment épuisée depuis son brin de ménage et pourtant elle tenait toujours debout. Désormais incapable d'utiliser la moindre transformation, elle se contentait uniquement de faire parler sa rage mais les effets du sérum noir s'étaient dissipés bien trop tôt et la fatigue commençait à se faire sentir dans ses mouvements. Malgré cela, elle avait pris son envol pour attaquer ses ennemis de front, au corps à corps. Enchaînant coups de poings, coups de pieds et téléportation pour donner à ses opposant l'impression d'être insaisissable, elle faisait preuve d'un jeu de jambe souple et rapide au beau milieu de cette mêlée. Deux victimes, trois victimes, cinq, onze, treize et... ce qui devait arriver arriva. Les ennemis se faisaient trop nombreux et même si l'écart de puissance qui séparait la brune de cette dernière vague représentait en fossé, la force du nomre commençait à l'emporter. Les assauts organisés s’enchaînaient alors que c'était au tour de cette guerrière de prendre les coups.


« Arg- ?! »

Déchaînés, ses monstres sans état d'âme se faisaient une joie de s'en prendre à elle qui crachait sa salive au moment même ou elle a reçu un coup de genoux assez violent au niveau du ventre. Enfin... cela n'a duré que quelques malheureuses secondes car le massacre a cessé alors même que l'image d'un dragon soit apparue. L'attaque de Kaito ayant fait mouche, celle-ci a balayé bien des ennemis mais manque de chance, la combattante a été emportée par le souffle de l'attaque en se faisant grossièrement emporte un peu plus loin contre le rempart de la crypte. C'était triste à dire mais elle n'avait plus d'autres choix que celui de se replier. Il lui fallait à tout prix s'éloigner du champ de bataille avant que les dégâts ne se fassent trop lourd. Elle se contentait alors de former deux boules d'énergie pure en prenant son pour en envoyer une partie à ses deux alliés patrouilleurs alors qu'elle s'éloignait de la zone de combat pour prendre du repos. Forcer d'avantage ne lui aurait servi à rien du tout alors elle se contentait simplement de regarder durant que les combats ne cessaient. Essoufflée, couverte de traces de coup, elle comptait sur la force de ses alliés pour en finir avec le peu des troupes.
Beerus & Whis
Beerus & Whis
PNJ
Masculin Age : 13
Date d'inscription : 28/10/2016
Nombre de messages : 79

C'est vraiment Tokitoki-City ?... Empty
MessageSujet: Re: C'est vraiment Tokitoki-City ?...   C'est vraiment Tokitoki-City ?... ClockJeu 14 Déc 2017 - 20:16
Beerus s’était élancé au combat, le matou à la puissance colossale s’était imposé dans ce combat en défaveur des time patrollers, mettant tout le monde d’accord sur la défaite prochaine des forces du mal. Si le résultat de la bataille allait de moins en moins inquièter nos héros, Beerus n’était pas parfait et mettait quelques minutes à exterminer les groupes de démons, heureusement, il était bien entouré, Trunks, Kaito, Celerya, des combattants bien utiles. Malgré leurs faibles forces, les défenseurs du temps détruisaient eux aussi des hordes entières de monstres à la solde de Demigra, détruisant parfois aussi une partie de Tokitoki-City entre deux Canon Garric.

Du coté de Whis, tout allait bien, les soins de l’ange était prodigieux et avait rétabli les guerriers présents autour de lui, les remerciements de ces derniers ne se firent pas attendre. Kaito était clairement au centre de l’attention de l’assistant de Beerus, ce Kaioshin apprenti tentait de blaguer devant un ange au regard perplexe, c’était évidement un échec cuisant. Il fallait bien dire que même avec son bon sens de l’humour, Whis était en situation grave et savait faire la différence, en tant que demi-Dieu et futur représentant de son univers, Kaito devait se montrer un peu plus sérieux. Heureusement l’apprenti semblait vite rattrapé par la réalité de la situation, se dirigeant vers un tas de ruine dans lequel était piégée la Kaioshin du temps. Soulevant les gravats, sans doute, le saiyan libéra la jeune Déesse qui semblait être inconsciente, Whis s’approcha à son tour, tendant sa main gauche vers le corps de la femme dans les bras de Kaito, la soignant de sa magie.

Ouvrant lentement les yeux sous un halo de lumière, la maitresse du temps avait une expression légère et connectée de la réalité, elle ne semblait pas immédiatement consciente de ce qu’il se passait. Observant calmement les alentours d’un bref mouvement de tête, toujours dans les bras de Kaito, la régente des timelines remarqua rapidement ces deux sauveurs, et à la vue du demi-saiyan, la Kaioshin eu compris l’urgence. Descendant des bras du guerrier de l’espace, Chronoa vit sous ses yeux Tokitoki-City en ruine, les structures s’écroulant, les patrollers mourants, la chaleur du feu environnant. Face à ce spectacle macabre, la Kaioshin était tue, c’est bien la parole de Whis qui mit fin au silence qui commençait à s’installer.

«  Kaioshin-Sama, vous devriez venir avec moi le temps que les tensions se calment. »

Hochant la tête, le déesse s’approcha de Whis tout en se tournant vers Kaito, lui donnant les directives, consciente qu’elle n’est pas de taille à affronter les monstres qui rodent dehors.

« Kaito, tu dois te montrer fort, même si Tokitoki-City est ravagée, nous reconstruirons une nouvelle base plus grande encore, mais
n’oublie pas de croire en toi et en tes amis. »



Des paroles pleines de gentillesse et d’un grand optimisme, c’est sur ces derniers mots que l’ange usa de sa téléportation pour parvenir vers Beerus, emportant la Kaioshin au passage dans une belle transition de saphire.

Pendant ce temps, à quelques 300 mètres de la position des protagonistes pourtant à des positions différentes les uns des autres, Whis se téléporta auprès de Beerus. Le Dieu félin venait d’éliminer une autre troupe de démons, ces derniers semblaient sonner la retraite progressivement, fuyant vers plusieurs sortes de brèches violettes qui se refermaient ensuite rapidement.

La bataille était finie, c’était enfin terminé, la ville était en ruine, cependant la victoire était bien là.

Du point de vue de Beerus, ce combat n’en n’avait pas vraiment été un, la mort, la destruction, les drames, ce sont des éléments naturels de ce monde auquel il reste indifférent.

Du point de vue de Whis, tout ceci ne change rien à ses plans, que Coton City soit présente ou non, la time patroll resterait active de toute manière, c’était donc une conclusion à peine plus imaginante que s’imaginait l’ange.

Chronoa elle était terrifiée de l’horreur qui venait de se produire, ce drame était typiquement révélateur des faiblesses qui peuvent toucher tout être qui vis. A vrai dire, la Kaioshin avait même une larme coulant sur sa joue droite, la destruction de ce qu’elle avait battit ne l’accablait, elle semblait découragée et avait une mine morose.  

Le temps avança d’une bonne heure, tous les belligérants avaient été soignés, les morts étaient conservés, le calme restauré, cependant Tokitoki-City restait un havre de désolation, il n’était plus possible de rester dans cette ville plus longtemps. Trunks, Celerya, Kaito, les 3 acteurs principaux de la défense de la cité du temps avaient été rassemblés sur la place principale ou reposait le socle des Dragon balls.

Beerus et Chronoa faisaient face aux patrollers, ils allaient chacun avoir droit à leurs commentaires ? En effet, la situation faisait qu’ils s’étaient montrés à la fois digne et inconscients, un mélange explosif : regardez l’état de Tokitoki-city. La Kaioshin semblait aller mieux et pris la parole en première, derrière les 3 protagonistes, plusieurs troupes d’autres patrollers étaient en rangées plus ou moins organisée, tout était fait à la hâte.

« Je vous remercie d’être tous venus, grâce à vous nous avons repoussé les forces de Demigra, ce n’était pas facile, mais notre union nous à permit de triompher ensemble. »

La petite déesse fit quelque pas vers Celerya, la guerrière avait utiliser le très puissant super saiyan 2 et détruit par la même occasion une partie de la ville, mais qu’importe, elle avait fait du bon travail et l’avenir de la ville du temps n’était plus à la réparation mais la reconstruction totale. Chronoa s’approcha de la guerrière saiyan, sondant rapidement son cœur qui semblait pur aux premiers abords. Cependant, la Kaioshin semblait figée, en lisant dans le cœur de la femme guerrière, une sorte de cillement extrêmement puissant ce faisait sentir. Forcée par la violence de ce signal, la régente du temps sorti immédiatement de l’esprit de celle qui avait protéger Tokitoki-city, préférant s’intéresser à cela plus tard.

« Je te remercie du fond du cœur de nous avons aider Celerya, malgré ta nature un peu brouillonne tu as un grand cœur ! »

Portant son regard en fuite sur sa gauche, la maitre-lieu semblait hésitante à vouloir parler de cet étrange cillement à Celerya, cependant elle se devait de faire son devoir, elle allait donc couper la poire en deux.

« Je voudrais te parler en privée quand tu le pourras. »


C’était les seuls mots de Chronoa qui semblait bien sérieuse, sans pour autant avoir un air grave, se déplaçant ensuite face à Trunks.

« Trunks, je ne pense pas avoir quoi que ce soit à te dire, tu as fait comme toujours : vite et bien, je suis content que tu sois toujours présent pour nous aider ! Le Dieu de la destruction était surpris de ton niveau au combat !»


La Kaioshin adressait un chaleureux sourire au guerrier à l’épée, ce dernier avait rencontrer Whis et avait eu des félicitations dans la même journée, c’était au moins ça si on prend en compte la désolation causée par l’attaque de Demigra. Evidemment, la gentille Kaioshin avait montrée Beerus pour que Trunks puisse l’identifier au rôle ultime de ce dernier. Chronoa allait voir le dernier héros de cette journée, celui qui avait encore une fois frôler de très près la mort : Kaito, s’affichant plutôt souriante face au demi-Dieu, elle n’eu le temps de parler qu’elle sera coupée par Beerus.

« C’est moi qui vais lui parler. »

Sur son ton le plus dur et froid, le félin à la peau violette s’était avancé de quelques pas, se plaçant devant le guerrier de l’espace ressemblant à Son Gohan. Beerus semblait très remonté contre l’apprenti Kaioshin, ce dernier devait avoir fait une très grosse bêtise.

« Alors comme ça tu es vraiment un Kaioshin ? Comment un être aussi important peut se comporter ainsi ? »

Des questions rhétoriques, les réponses arrivaient, et encore de la bouche du Dieu de la destruction.

« Je n’y ai pas prêter attention, mais tu t’es bêtement mis en danger, tu serais mort si je n’étais pas intervenu ! Dois-je t’apprendre que la mort d’un Kaioshin cause la mort de son Dieu de la destruction ? Si tu n’étais pas un apprenti je ne serais jamais venu à temps, nous avons dû remonter le temps pour vous sauver ! »

Fronçant les sourcils, Beerus en venait aux faits, graves, importants, révélateurs du laxisme de Kaito.

« Si tu étais mort en Kaioshin confirmé, je le serais aussi et les démons auraient pris le contrôle de Tokitoki-City, toutes les timelines seraient détruites et tes amis seraient tous morts. »

Tendant son bras droit vers le saiyan qui ne voulait faire que le bien, le Dieu de la destruction comptait bien en finir, Kaito était trop impatient et imprudent.

« Tu es un inconscient, nous aurions pu tous y passer si tu avais été un vrai Kaioshin, je vais te supprimer, un Dieu aussi imprudent que toi ne doit jamais voir le jour. »

Concentrant son énergie dans son bras droit, Le Dieu de la destruction allait supprimer Kaito.

« Non ! Ne faites pas ça Beerus-Sama ! »

Chronoa semblait complétement contre, justice réelle ou compassion entre Kaio, le maitre lieu semblait vraiment vouloir sauver la mise à Kaito. Grommelant, le félin destructeur ne semblait pas pour autant décrocher de son idée de mettre fin à l’existence de l’apprenti, rétorquant au tac avec un air ennuyé toujours aussi déterminé et froid.

« Grr, Chacun son rôle, laisse-moi faire le mien ! »

Déclarait Beerus qui n’était pas d’humeur à discuter plus longtemps, cependant, la Kaioshin était persistante, détruire une vie aussi précieuse n’était pas une banalité.

« Kaito n’a rien fait de mal ! Il cherche juste à sauver tout le monde ! »

« A quoi bon sauver le monde si c’est le pour risquer de le détruire intégralement par la même occasion ? »

Le regard du Dieu se portait à nouveau sur Kaito, cette fois c’était la fin, Chronoa ne savait plus quoi dire.

« Adieu, Kaito. »

C’était la fin pour Kaito.

Spoiler:
 


Dernière édition par Beerus & Whis le Ven 15 Déc 2017 - 18:41, édité 1 fois
Trunks (Futur)
Trunks (Futur)
Demi-Sayen
Masculin Age : 17
Date d'inscription : 12/02/2016
Nombre de messages : 323
Bon ou mauvais ? : Loyal Bon
Zénies : 50

Techniques
Techniques illimitées : Shining Sword Attack | Canon Garric | Instinct avancé
Techniques 3/combat : Épée de l'Espoir | Final Flash
Techniques 1/combat : [???]

C'est vraiment Tokitoki-City ?... Empty
MessageSujet: Re: C'est vraiment Tokitoki-City ?...   C'est vraiment Tokitoki-City ?... ClockJeu 14 Déc 2017 - 21:31
[HRP : les joueurs concernés le savent déjà, mais pour les éventuelles personnes qui liraient ce sujet, sachez que j'ai parfaitement conscience de qui j'attaque et que même si je décris les coups comme des réussites ce n'est que par simplicité de rédaction, n'y voyez aucune tentative de GB : on sait tous très bien comment ça va finir XD]

Une fois l'énergie de tous les membres absorbée, l'épée avait atteint sa puissance finale pour la bataille. Tandis que le chat aidait à faire fuir les démons et que Celerya avait elle aussi donné son Ki, Trunks chargeait avec l'épée. Il balaya aisément la quasi-totalité des démons restants sur le champ de bataille grâce à de nombreux coups de taille et d'estoc donnés à volonté ! Cette initiative décisive consolida l'envie de battre en retraite chez l'ennemi. La bataille était terminée et la victoire était entre les mains de la Time Patrol.

Une heure plus tard, alors que tout le monde s'était remis sur pied et participait à la mise en place d'un système stable le temps de tout reconstruire, les trois principaux belligérants de leur camp furent convoqués par Chronoa. Décidément, entre les dégâts à réparer d'urgence et la convocation, Trunks n'était pas près de pouvoir parler ne serait-ce qu'une minute à ses deux chers amis ! Sur place, Chronoa se tenait droite aux côtés du chat humanoïde. La Kaioshin du Temps semblait très affectée par les évènements récents et profondément démoralisés. Il n'était cependant pas le moment pour tenter de lui remonter le moral : le demi-Saiyan avait un pressentiment sceptique quant à l'issue de cette entrevue. L'autre, lui, semblait très énervé : quelque chose l'avait contrarié. De plus, si Chronoa le prenait à ses côtés, c'est qu'il n'était pas n'importe qui. Trunks se souvint qu'il utilisait de bien étranges techniques et poses de combat lors de la bataille. Il parvenait même à faire disparaître les ennemis comme s'il les effaçait ! Le plus triste était qu'il ne pouvait évidemment pas croire si bien dire.

Chronoa félicita Celerya malgré sa gêne envers elle, puis s'adressa de manière élogieuse à Trunks. Le subordonné ne s'attendait pas à une telle estime de sa part ! Toutefois, le plus surprenant était l'identité de l'autre type : "dieu de la destruction". Au vu de la formulation de la déesse, il était apparemment très important puisque l'impressionner semblait être un exploit.


"Merci, Dame Chronoa. Cependant, c'est aussi grâce à tous nos collègues que nous avons ensemble repoussé l'invasion ! Outre cela, pardonnez mon ignorance, mais... Qu'est-ce qu'un "Dieu de la Destruction" ?"

En quelques mots, un Dieu de la Destruction, ou Hakaishin semblait être l'exact opposé du Dieu de la Création, ou Kaioshin : leur mission consistait à détruire des entités diverses dans le but de maintenir l'équilibre dans l'univers. Si l'on en croit ce qui se passa ensuite, ce dieu connaissait Kaito, il était donc celui de l'univers 7. Il en vint même à couper la parole de Chronoa pour longuement sermonner Kaito sur son insouciance. Certes, Trunks comprit cet état de colère, mais jugea bien trop sévère la sentence qu'espérait appliquer ce "dieu". Tandis que Chronoa ne savait que faire, le demi-Saiyan ne put s'empêcher de prendre la défense de son ami. Or, comme ce dernier allait être détruit au prochain mot, le risque pris en argumentant était trop grand.

Soudainement, le Haikaishin de l'univers 7 put sentir le poing droit de Trunks s'enfoncer dans sa joue gauche dans la seconde même qui suivit son adieu, de sorte à l'empêcher de prononcer la sentence fatale. Les yeux de Trunks étaient cachés par l'ombre de ses cheveux, mais il était simple d'observer que son visage était renfrogné : sa bouche contractée vers le bas laissait voir ses dents serrées au possible en signe de colère. Trunks se transforma alors immédiatement en Super Saiyan puis libéra son aura en emportant le dieu quelques mètres plus loin avec son poing.



"Range tes adieux ! Je ne te laisserai pas faire, ordure !"

Énervé, Trunks n'avait fait preuve d'aucune attention dans sa formulation, et encore moins de respect puisqu'il ne le vouvoyait même pas. Cette peine était bien trop grande pour un fumier pareil ! Il enchaîna alors sur un uppercut gauche pour l'envoyer le plus haut possible dans le ciel, immédiatement suivi d'une vague déferlante : la technique signature de son père. Il concentra son énergie dans sa main gauche puis la joignit sous sa paume droite dans une étrange pose avant de déchaîner la vague droit devant le Hakaishin qui commençait à peine à voltiger.

"Galick Gun !"

Aucune chance pour Trunks de gagner ? Peu importe ! Ni même de l'égratigner ? Pareil ! Hors de question de laisser Kaito disparaître ainsi ! Dans sa rage subite, il rejoignit rapidement son nouvel ennemi pour l'assaillir de coups de poing et de pied avant d'enchaîner sur une Burning Attack surprise à la figure du Dieu. Il asséna alors un violent coup de pied sur le torse de son adversaire dans le but de l'envoyer voltiger une fois de plus. Toujours plus rapide, il écarta ensuite les bras et chargea alors son énergie dans ses deux mains. Le Ki devint alors jaune puis Trunks joignit les mains afin d'envoyer déferler une de ses techniques puissantes, cette fois.

"Avale ça ! Final Flash !"

Sans perdre de temps, il revint une fois de plus à la charge en passant derrière le Hakaishin. Comptant utiliser une technique similaire, Trunks positionna ses mains l'une à côté de l'autre et chargea deux boules d'énergie dans ses mains. Par la suite, il les combina ensemble devant lui pour lui envoyer un rayon d'énergie.

"BUSTER CANNON !"

Sa colère amplifiait au fur et à mesure que sa frénésie progressait. Il dégaina alors son épée pour intensifier le rythme. Il avait déjà vu Kaito mourir une fois sous ses yeux lors de la guerre de Namek, et il refusait de revoir cela se reproduire en bien pire !

"Le temps qu'il passe d'apprenti à confirmé, il mûrira bien suffisamment pour être prudent à ce moment-là ! Quoi qu'il soit, Dieu ou non, n'espère pas que je te laisse le détruire !"

Le demi-Saiyan voulut alors enchaîner à toute vitesse sur Shining Sword Attack. Après avoir asséné un coup de pied vers le haut à ce foutu Hakaishin, il tenta de le lacérer tant qu'il pouvait, à défaut de pouvoir le découper, puis investit une très grande quantité d'énergie dans la vague déferlante qui suivit afin de lui donner plus d'efficacité.

"Je ne peux peut-être pas encore utiliser le Super Saiyan 2, mais cela ne me dissuadera pas de m'interposer quoi qu'il m'en coûte !"

Il bombarda alors ce connard de kikohas pour ensuite se transformer en Super Saiyan Dai San Dankai afin de l'envoyer voltiger encore plus haut dans le ciel. Alternant entre cette forme et le Super Saiyan de base le temps de se déplacer, il donna un coup de poing marteau à son ennemi. Cependant, il ne comptait pas lui laisser le moindre répit : il se laissait alors tomber à pleine vitesse avec son aura - qui était toujours libérée depuis tout à l'heure. Cela lui permit de profiter de la vitesse de chute due au poids du Dan San Dankai et de la force conférée par ce dernier stade afin d'essayer... De trancher son opposant !

C'était tout à fait inconscient mais il avait déjà entièrement sombré dans son inquiétude envers son vieil ami et dans la rage qui en découlait. Kaito risquait de voir son existence et tout ce qu'il a laissé être effacé pour de bon, comment ne pas broncher !? Dans cet état d'esprit, Trunks n'avait plus assez de lucidité pour réfléchir aux conséquences de ses actes. Quitte à se faire détruire à la place de l'apprenti Kaioshin, il refusait catégoriquement de rester les bras croisés. Cette offensive était certes rapide et courte à narrer, mais comprenez donc : le rythme n'était pas évident à suivre !
Kaito Shan
Kaito Shan
Demi-Sayen
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 31/05/2016
Nombre de messages : 7357
Bon ou mauvais ? : Divinement Bon.
Zénies : 4025

Techniques
Techniques illimitées : ✞ Kaikai ✞ Freeze ✞ Magie Kaïô-Shin ✞
Techniques 3/combat : ✞ Light Hawk Wings ✞ Volonté ✞
Techniques 1/combat : ✞ Kami no Ryuken Bakuhatsu ✞

C'est vraiment Tokitoki-City ?... Empty
MessageSujet: Re: C'est vraiment Tokitoki-City ?...   C'est vraiment Tokitoki-City ?... ClockDim 17 Déc 2017 - 5:17
Thème:
 


C'était une victoire... Kaito avait réussi à se débarrasser des nombreux ennemis qu'il avait sur lui grâce à son attaque ultime. Encore une fois, celle-ci lui avait bien servi ! Il avait donné énormément de puissance dans ce dernier coup. Et il en était sorti triomphant... Et en prime, Trunks allait également avoir son moment de gloire très bientôt ! Pour ce qui est de Kaito, il était au sol, assis, respirant un bon coup ! Il fallait l'avouer, le jeune Saiyan avait bien besoin de souffler un peu après une telle explosion d'énergie. Son ami auprès de lui, il venait de lui dire que Kaito ne faisait pas vraiment attention à lui ! Et il avait bien raison. "Haha... Tu as raison. Et non, je refuse qu'on me porte encore ! Je suis encore en mesure de combattre ! Je couvre tes arrières." Kaito se relevait donc doucement, repoussant gentillement les patrouilleurs qui voulaient porter Kaito. Le guerrier ne pouvait cependant plus tenir autant d'énergie, repassant donc en simple Super Saiyan pour la suite du combat.

"Je ne vais pas manquer la dernière bataille, Trunks. Allons-y !"


Thème:
 


Kaito venait de s'envoler auprès de Trunks, voyant celui-ci dégageait toute sa puissance pour attirer l'attention sur lui. Kaito n'aurait pas pu le faire, ayant un KI Divin... Au moins, le plan de Trunks semblait fonctionner ! C'est pour cela que Kaito avait un grand sourire aux lèvres. Il ne manquerait pas ce combat pour rien au monde ! Cette fois, Trunks allait avoir besoin d'un peu de temps ! Les deux Saiyans avaient également reçu l'énergie de Celerya. Kaito se sentait déjà plus puissant ! Il n'avait donc pas perdu une seule minute, fonçant à pleine vitesse vers la horde de démons arrivant pour laisser le temps à Trunks de charger son attaque. Pour Kaito, c'était très clair... Il va se faire plaisir ! Commençant donc à frapper quelques démons par des coups-de-poing au niveau du ventre, il venait de trouer la tête d'autres avec les paumes de ses mains. D'autres démons venaient à sa rencontre de front. Kaito venait d'utiliser rapidement son Kaikai pour finir dans le dos des dix démons, plaçant ses mains dans le dos de deux d'entre eux qu'il fait exploser, le souffle balayant les huit sur les côtés. Kaito venait également de se rendre compte de l'attaque étrange de Trunks... Il s'était téléporté derrière son ami, un peu plus loin avec la main gauche tendue. Son énergie commençait alors à partir vers Trunks.

"Vas-y Trunks !"

Kaito s'était rapidement reculé, encore plus qu'au départ, pour laisser le champ libre à Trunks. Ainsi, il pourrait aisément faire le grand ménage avec son attaque ultime emplit de puissance et d'espoir ! D'ailleurs, rien que le fait de sentir cette énergie émanant de l'épée, Kaito ne pouvait qu'avoir des frissons dans le dos. Il en avait en réserve le leader de la Time Patrol... Il doit l'aider de son côté ! Kaito fonçait donc sur un démon, commençant donc rapidement à le frapper de plusieurs coups rapides et forts. Il avait terminé par un puissant coup de paume gauche dans le ventre, repoussant le démon dans un mur en ruine... Trunks venait de le découper en plusieurs morceaux au passage. Parfait ! Kaito se reculait encore, voyant son ami qui s'était bien trop rapproché. Ainsi, la vitesse des assauts du Demi-Saiyan avait augmenté, faisant littéralement des allers-retours à pleine vitesse en découpant les démons au passage. Kaito n'en revenait pas... Il avait ce genre d'attaque ? Décidément, Trunks n'avait pas fini de surprendre l'Apprenti KaioShin ! Après un petit moment, le combat avait enfin fini. Les démons avaient fui, laissant donc les fissures se faire refermaient tranquillement. Kaito avait repris sa forme de base, étant retourné près de ses amis. Une heure plus tard, le groupe s'était réuni pour recevoir les félicitations de Chronoa. Mais pour Kaito... C'était différent.

Le Saiyan n'avait pas reçu des louanges, mais des reproches de la part de Beerus. De ce qu'il disait, Kaito s'était bêtement mis en danger et serait mort s'il n'était pas intervenu. Le Dieu de la destruction avait même dû remonter le temps pour être là à temps. Le Saiyan ne comprenait pas trop se reproche... Il n'était qu'un apprenti sans importance pour l'instant, essayant simplement de devenir plus fort pour ne pas finir comme les siens lors de l'attaque de Majin Buu ! Était-ce mal ? Était-ce mal de vouloir également protéger la vie que les siens avaient durement créée ?! Kaito ne pouvait absolument rien dire. Il était face au Dieu de la destruction, sans la possibilité de lui résister. Beerus s'était avancé trop loin dans le temps... Affirmant que si Kaito aurait été un KaioShin confirmé, il serait mort et ses amis également. Ainsi que toutes les timelines... Mais comment pouvait-il avoir le même raisonnement que s'il était confirmé ? Ce n'était qu'un apprenti ! Il n'avait même encore cent années de service ! Il venait tout juste de débuter sa formation... Oui, il était imprudent, mais il ne souhaitait que le bien et le salut de son univers. Il serrait les poings, fermant les yeux en baissant la tête. Beerus voulait détruire Kaito...


Thème:
 


Quoi ?! Kaito venait de sentir un souffle devant son visage ! Ouvrant les yeux, il pouvait voir Trunks tentait de frapper le Dieu de la destruction en l'emportant avec lui ! Son ami venait de passer directement en Super Saiyan, voulant défier de front le puissant félin. Il est fou... Il risquait de mourir ! Kaito n'en croyait pas ses yeux. Il était encore sur le cul pour le moment. Se remettant doucement de ses émotions, il ne voulait pas non plus rester sans rien faire. Mais comment pouvait-il sauver son ami ?! Essayant d'avancer, Chronoa venait de s'interposer pour retenir Kaito au niveau du ventre avec ses mains. "Chronoa-sama ! Laissez-moi passer, je vous en conjure ! Trunks... Trunks risque de mourir !" "Tu es fou ! Si tu y vas, tu vas te faire détruire !" "Est alors ?! Laisser mon ami mourir pour moi... Qui ferait cela ? Quel genre de personne serai-je en laissant Trunks mourir pour moi ?! Je préfère encore disparaître que le voir périr !"

Alors que Kaito continuait d'essayer de passer avec Chronoa l'en empêchant, Trunks s'était vraiment lâché sur Beerus. Il essayait clairement de le tuer... Il venait de balancer un Canon Garrick sur le Dieu de la destruction, ayant espoir de le blesser ou même de l'égratigner. Mais Trunks était obstiné... Continuant ses assauts, il venait de balancer une autre attaque d'énergie, reprenant directement les coups pour faire voler Beerus toujours plus loin. D'ailleurs, Trunks venait de charger dans ses mains une énergie jaune phénoménale... Aller ! Bouge toi Kaito ! C'était impossible et impensable pour le Demi-Saiyan de laisser son ami se faire tuer ainsi pour sa défense ! Non, il ne voulait pas le voir... Il pouvait même entendre Trunks faire la morale à Beerus tout en continuant son enchaînement d'attaques en alternant entre le Super Saiyan et le Super Saiyan Dai San Dankai pour gagner de la vitesse. Cette fois, s'en était trop... Kaito s'envolait en reculant, laissant Chronoa dans le vent. Il s'approchait donc du duo, regardant Beerus.


Thème:
 


"Beerus-sama ! Je vous en conjure, écoutez-moi !... Oui, je ne suis pas parfait et peut-être imprudent... Mais je le fais pour une bonne raison ! Vous êtes très bien au courant de la force de Shin... Je le dépasse déjà de loin. Si un ennemi aussi fort que Majin Buu apparaît, il ne pourrait rien faire si vous n'êtes pas là pour l'aider ! Et le KaiôShinKaï n'est pas aussi protégé que ce que l'on pense... Ma mère est morte à cause de ce démon... Je veux devenir plus fort pour empêcher d'autres drames comme celui-ci d'arrivé ! Je suis encore jeune, je n'ai même pas encore cinquante ans ! Comment voulez-vous que je puisse vraiment comprendre le rôle d'un Kaio Shin ?! J'ai encore tellement de choses à apprendre... Mais jamais je n'aurais un tel comportement en tant que KaioShin confirmé, vous vous en doutez bien ! Je sais très bien ce qu'il y a derrière ! Mais pendant ma jeunesse, je ne désire que progresser ! Survivre le temps de votre arrivée par exemple, serait déjà bien ! Si j'étais resté faible comme la première fois où je m'étais présenté devant vous, jamais je n'aurais réussi à me défendre. Et avec Majin Végéta qui convoite de tuer les Kaio Shins... Je ne peux pas rester faible... Mais je vous en prie Beerus-sama ! Ne faites pas de mal à Trunks, il ne sait pas ce qu'il fait... Si vous devez tuer quelqu'un... Je préfère que ce soit moi... Si vous n'avez vraiment aucune confiance en mes capacités d'hybride, alors je ne peux rien faire... Je vous demande juste cinq ans. Juste cinq années pour devenir bien plus puissant encore... Et après, je me cacherais au KaiôShinKaï si c'est ce que vous souhaitez. Mais si vous acceptez, je vous jure d'acquérir suffisamment de puissance pour même vous tenir tête ! Je vous en conjure..."

Une larme coulant de la joue gauche de Kaito, il ne pouvait vraiment rien faire face à Beerus. Sa vie dépendait désormais du jugement du Dieu de la destruction... Le deal de Kaito pourrait peut-être être accepté ? Même s'il en doute fortement... En revanche, si Beerus touchait à Trunks, il se pourrait bien que Kaito s'en aille au suicide en voulant l'empêcher de nuire à la vie de son ami. Mais ce n'est qu'un détail. Le cœur du Saiyan était partagé entre tellement d'émotions... Comment pourrait-il convaincre le Dieu de la destruction sans que tout cela ne parte pas au drame ?
Celerya
Celerya
Saiyan
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 18/09/2015
Nombre de messages : 814
Bon ou mauvais ? : Loyal bon
Zénies : 2980

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation / Image rémanente / Trancheuse
Techniques 3/combat : Impulsion / Kai'Smash
Techniques 1/combat : Super Canon Garric

C'est vraiment Tokitoki-City ?... Empty
MessageSujet: Re: C'est vraiment Tokitoki-City ?...   C'est vraiment Tokitoki-City ?... ClockDim 17 Déc 2017 - 15:09
Deux braves idiots... voilà tout ce qu'avait le dieu de la destruction en face de lui. Nombreux sont ceux qui auraient courbé l'échine devant l'immensité de la puissance de cet être divin qui surpassait même la perfection. Cependant, les deux guerriers saiyans n'avaient que faire de tout cela et quitte à mettre en péril leur existence même ils se sont rebellé envers celui qui jusqu'à maintenant avait pu ne serait-ce que tolérer leur présence à ses cotés. Beerus n'était pas simplement fort, il était aussi grand et puissant. A lui seul il avait ravagé des mondes entier et ce à maintes reprises. Comment l'idée d'attaquer le symbole même de l'invincibilité aurait donc pu effleurer l'esprit d’une personne saine d'esprit ? Le discours de la Kaïoshin du temps étant passé, nous en étions alors passé des éloges aux reproches. Ce puissant seigneur capable de tout détruire sur un simple coup de tête soulignait alors les erreurs de cet apprenti qui, de par ses erreurs s'est attisé la colère de son supérieur et lui même savait qu'aucune excuse ne pouvait justifier ses actes.

« Attends, qu'est-ce que tu fais ?! » s'alarmait Celerya.

La réaction de Trunks, l’épéiste qui a voyagé à travers l'espace et le temps à mainte reprises, n'était pas passée inaperçue, bien au contraire. Délaissant ainsi la raison pour laisser parler ses émotions, le mentor des patrouilleurs avait déjà entrepris de manifester son désaccord dans un mouvement de colère. Toutes les personnes ici présentes ne souhaitaient pas voir l'un de leurs amis disparaître mais... qui était vraiment capable d'empêcher cela ? L'imperceptible puissance de cette divinité destructrice ne pouvait aucunement être perçue par les individus de rangs inférieurs tels que l'étaient les dernier patrouilleurs mais il suffisait pourtant d'observer l'absence de réaction chez Chronoa, la responsable de cet endroit pour comprendre à quel point cet être semblable à un coyote se situait bien plus haut que chacun dans tous les domaines. Force, intelligence, expérience... Beerus possédait absolument tout ce que les autres n’avaient pas ou pas suffisamment pour être exact.

«  Non ! A-Attends ! » bégayait-elle, prise de de court.

Pas le temps de réfléchir, le garçon avait déjà entrepris d'attaquer le tout puissant éradicateur en dépit des conséquences qui pouvaient s'ensuivre. Cette solution n'était pourtant pas la bonne. Employé des moyens aussi violents n'allait pas résoudre ce problème et plutôt qu'opter pour l'attaque, il valait bien mieux songer à la parole car même si les chances de s'en sortir étaient minimes... elles demeuraient tout de même existantes et on ne pouvait pas en dire autant par les moyens employés par les deux autres guerriers : l'un optait pour l'attaque et l'autre se perdait dans ses interminables justifications. Fallait-il vraiment tout lui expliquer ? Sortir du Kaïoshinkai et s'envoler à la manière d'une feuille d'automne en toute liberté devait certainement être la pire erreur de Kaito bien qu'un véritable sayen n'aurait jamais pensé cela. Il était dans sa nature de chercher les défis et d'assouvir cette soif de puissance mais ni ses caprices, ni le reste de son existence n'avait d'intérêt pour ce divin, cela se voyait à travers l'ennui dans son regard. A ce rythme là, il alalit bientôt le détruire.

« Tant pis. » lâchait-elle en se transformant en super saiyanne à son tour.

Quitte à devoir encaisser les attaques à la place de cet équivalent d'Anubis, Celerya n'a pas tarder à mettre ses bras en avant pour recevoir de son propre gré le Canon Garrick de ce jeune homme aveuglé par sa colère. Cependant cela ne suffisait pas, Enragé à l'idée de perdre un ami, le saiyan ne cherchait plus à résoudre les problèmes autrement que par annihilation tout comme le faisait déjà Beerus, Zamasu et pleins d'autres avant eux. Il fallait absolument l'arrêter avant que lui aussi ne soit détruit même si ça semblait perdu d'avance car c'était toujours mieux que de mourir inutilement dans un tel combat à sens unique... n'est-ce pas ? Le doute commençait alors à envahir l'esprit de la jeuen femme amis sa détermination ne devaient surtout pas lâcher maintenant : Trunks préparait déjà sa seconde attaque : le Final Flash ! Usant de cette dangereuse technique une fois encore, le chef venait alors de se téléporter derrière le dieu afin de conserver un effet de surprise qui n'allait sans doute pas faire effet mais il tentait encore de le faire tomber malgré tout.

*Pas le choix, pourvu que mon corps tienne le coup !*

Ayant récemment été capable de se transformer en super saiyanne de niveau 2, la combattante demeurait incapable de prendre cette forme instantanément. Elle mélangea alors la puissance du super saiyan à celle de son Kaïoken afin de combler en partie les forces qui lui manquait mais au moment même ou cette aura aussi rougeoyante qu'un début d'incendie s'est mélangée à son aura d'or et de lumière... elle sentait déjà que ses prochains efforts allaient êtres insoutenables et difficiles à produire. Cela dit, son sens du devoir guidait ses gestes et elle savait ce qu'elle avait à faire. En plaçant ses bras en crois, elle s'était une nouvelle fois positionnée devant l'attaque de cet homme afin de protège un dieu qui n'avait nullement besoin de cela pour survivre. Les blessures et les marques de brûlures marquaient de plus en plus le corps de la brune tandis que les épaulettes, la partie abdominale, les gants et l'uniforme de son armure s'étaient déchirés de parts et d'autres.

*Il ne se ménage pas... mais je dois rester debout !*

Trop essoufflée pour continuer d'encaisser, elle a malheureusement dû laisser passer les attaques qui se sont ensuivi mais c'était sans compter sur sa grande folie qui l'a poussée à attraper Trunks par la tête pour le coller littéralement au sol dès qu'elle en eut l'occasion. Saisissant ainsi sa nuque durant ses enchaînements le moment ou il chutait telle la lame d'une guillotine, ce fut avec une violence inouïe qu'elle attrapait la tête de celui-ci pour le ramener vers Kaito pour... attraper sa tête par l’arrière à lui aussi et plaquer leurs deux têtes vides contre l'herbe afin de les forcer à adopter la posture du Dogeza soit celle qui était couramment utilisée pour effectuer les excuses les plus formelles qui soient. Bien que couverte de blessure, la jeune augmentait sa puissance pour faire pression et ainsi se maintenir au sol en « volant vers le bas » afin de s'assurer à ce qu'aucun d'entre eux ne soit en mesure de relever le crâne pour envoyer ne serait-ce qu'un regard ou un mot de trop envers Beerus qui n'était pas réputé par sa patience. Seulement voilà, l'aura de la jeune femme faiblissait et alors qu'elle se mettait elle aussi à genoux pour s'excuser, elle savait très bien que son corps n'allait pas tenir très longtemps ce cumul de blessures récentes.

«  Je vous en prie seigneur, pardonnez leurs... ils ne sont pas conscients de ce qu'ils font. Aussi ingrate puis-je vous paraître, je vous conjure de pardonner leurs actes et leurs propos déplacez envers votre personne. Aussi nous jurons de faire amende honorable mais de grâce épargnez leurs vies... excusez-vous vous aussi, idiots ! » terminait-elle sans un murmure peu audible.

De plates excuses, c'était absolument tout ce qu'elle pouvait faire pour tenter de calmer la colère de ce dieu qui semblait perdre patience à chaque instant. Comment de simples humains pouvaient ne serait-ce qu'oser le toucher ? C'est bien la question qu'il devait se poser avant de songer à détruire au moins l'un d'entre eux pour faire office d'exemple. Le plan de Trunks, celui de Kaito et même celui de Celerya semblaient tous les trois vains car on estimer penser à l'avance que rien ne suffisait pour laver un tel affront. Tout ce qu'il y avait à faire pour le moment s'était de s'excuser, fermer les yeux et serrer les dents la tête baissée en attendant la réponse de cet être qui leur semblait aussi fort qu'indomptable. Allait-il seulement écouter les paroles de l'un d'entre eux ? Tous les trois étaient là à présent, le front collé contre le sol en attendant le jugement de l'impartial dieu de la destruction.

L'instant suivant, elle avait déjà chuté dans l'inconscience.
Beerus & Whis
Beerus & Whis
PNJ
Masculin Age : 13
Date d'inscription : 28/10/2016
Nombre de messages : 79

C'est vraiment Tokitoki-City ?... Empty
MessageSujet: Re: C'est vraiment Tokitoki-City ?...   C'est vraiment Tokitoki-City ?... ClockDim 17 Déc 2017 - 17:17
Rapide, brute, précis, la sentence de Beerus était droite, après avoir réprimander le Kaioshin, il était clair pour tous les protagonistes que c’était la fin de la vie de Kaito. Personne ne peut s’opposer au grand destructeur, le Dieu propageant la fin de toute chose à terme, le Dieu impitoyable qui fait le travail final sujet à la vie, la détruire.  Si Trunks et Celerya avait eu les éloges des Dieux, Kaito était tout différent, son impatience, son manque de recul, ses prises de risques, toutes ses erreurs et défauts se révélaient en un instant, causant un jugement hâtif et froid. Mais qui pouvait remettre Beerus en cause si même Chronoa ne le peut pas ?



Il existe un guerrier demi-saiyan ayant tout perdu dans la time patroll, ce combattant avait vu ses amis mourir injustement contre les cyborgs, Son Goku succomber de la maladie, cet homme était Trunks. Le fils de Vegeta ne pouvait supporter de voir l’un de ses rares nouveaux amis être détruit, désirant contrer ce fatalisme répétitif, le leader de la time patroll avait pris la décision de se sacrifier pour son ami, comme tant l’on fait pour lui. Usant de la transformation de super guerrier, Trunks s’élança avec une grande rage vers Beerus, malgré la force et la réputation de ce dernier, hurlant une provocation dans l’optique d’un combat. Toujours le bras tendu vers le Shinjin, le félin divin n’avait rien vu venir, il pensait que jamais Trunks n’oserait une attaque directe envers lui, c’était… de la folie.

La colère et la rage du super saiyan rendait le fils de Vegeta viscéralement plus dangereux, donnant une frappe du poing droit contre le visage de Beerus suivit d’un uppercut éclair qui fit voltiger le Dieu qui affichait, pour ceux qui pouvaient le voir, une mine surprise. Aucun mot de suffisait pour décrire l’incompréhension du Dieu, son ressenti n’était pas du tout assimilable à la colère tant c’était surprenant. Projeté verticalement, le destructeur se stabilisa, faisant face à la vague déferlante de Trunks qui mettait dans chacune de ses attaques la force de son cœur, de son courage, de ses amis. Sous les lamentations et les avertissements de Celerya, Trunks continuait le combat, borné sur son idée de protection et fermé a l’idée de perdre Kaito, rien ne pourrait arrêter le préféré de Chronoa. De son coté, le Demi-Shinjin voulait lui aussi aider son ami, leur amitié semblait forte, cependant la Kaioshin du temps jouait les garde-fous, dissuadant pour le moment du moins une intervention de l’apprenti remis en cause.

Toujours enragé par la situation présente, Trunks avait user de son canon garlick, le rayon violet fonçait vers le Dieu, cependant un obstacle évita la collision, Celerya avait usé de son super saiyan 1 et du Kaioken pour servir de bouclier humain. Si cette action n’allait rien changer pour Kaito ou Trunks, cela arrangeait le cas de la saiyenne qui ne se faisait pas ainsi passer pour une « rebelle ». Après avoir subie cette attaque de plein fouet, la femme semblait haletante et blessé, elle n’était pas bien puissante et ses capacités semblaient être limités, malgré tout, elle tenait encore, qu’est-ce qu’elle cherchait à faire ? Le dieu de la destruction n’avait pas besoin d’aide.

Mais ce que le Destructeur ne comprenait pas là encore, c’était le soutien indéniable que Celerya apportait à Trunks en limitant les dégâts, cependant, ce n’est pas tant cela qui faisait défaut, c’était l’aptitude qui comptait. Malgré tout la saiyenne faisait de son mieux, bloquant probablement aussi le final Flash qui causa une explosion catastrophique. Un nuage de fumée fit son apparition, camouflant Beerus et Trunks l’un de l’autre, le Dieu était toujours immobile, mais il prenait maintenant en compte la situation, prêt à éviter les assauts du time patroller.

Lançant une troisième technique à énergie, le fils de Vegeta tentait de diable en répétant plusieurs fois l’utilisation de la même stratégie, comprenant cela, le destructeur concentra un peu de son énergie dans son bras droit, adressant la parole au demi-saiyan sur un ton solannel.

« Jamais personne ne m’a attaqué de front de la sorte. »

Beerus, d’un revers de la main droite, dévia le Burster canon comme s’il ne s’agissait que d’un simple kikoha, sans aucune difficulté. Trunks se rua ensuite à l’épée, Beerus évita évidement les frappes, parfois, il du user de ses bras et ses mains pour parer les coups. Sous sa colère la plus intense mêlée à l’incroyable pouvoir de l’espoir, le jeune combattant avait largement la puissance brute d’un super saiyan de niveau 1, étonnant, mais véridique. Tout en attaquant, le super guerrier énonçait un discours moralisant sur Kaito, affirmant que ce dernier pouvait changer et devenir un Dieu compétant, ajoutant que jamais il ne laissera le demi-Shinjin mourir. Le félin violet ne subissait aucun coup, mais la détermination de Trunks était légendaire, usant d’une nouvelle vague déferlante assez inattendue, le combattant avait projeté de nouveau le Dieu plus loin. Se stabilisant encore une fois, Beerus s’écria en direction de Trunks.

« Kaito n’es pas quelqu'un de responsable, c’est un inconscient qui a changé l’ordre normal du temps par ses propres actions. Cet homme a causé plus soucis qu’il ne n’en a résolu. »


Le fils de Bulma envoya ensuite des vagues de kikohas assez rapide, heureusement, l’écart des puissances permettait au Dieu de tout éviter par de simples mouvements en vol, des sortes de pas de côtés aériens, dansant dans l’air au rythme de la colère de son adversaire.  Esquivant également le coup marteau, le Dieu à l’apparence de Chat avait décidé d’appliquer sa nouvelle sentence. Un ton aux premiers abords calmes, Beerus pris la parole, de son coté, Whis était étonné, c’était rare de voir Beerus aussi calme dans ce genre de situation.

« Bien, puisque c’est comme ça… »


L’expression du Dieu devint plus froide, ça voix avait un ton plus grave.

« Je vais aussi te détruire. »

Joignant ses deux mains, le Destructeur créa une petite boule de feu concentré, portant cette sphère au-dessus de lui, Beerus allait envoyer une supernova. Whis se couvrit le visage de sa main droite.

« Essaye donc d’arrêter ça ! … »


Cependant Beerus fut interrompu, Kaito parlait, brisant le dénouement final, décidément ce saiyan parlait beaucoup trop aux mauvais moments, toujours la supernova au bout des bras, le gardien de l’univers écouta Kaito. Cependant le discours du Kaioshin apprenti était encore décaler de la réalité, s’il voulait se faire bien voir, c’était raté, en effet, annoncer s’entrainer durement cinq ans n’était pas un objectif de Kaio, ce n’était pas son rôle. Poussant les barrières de l’absurde toujours loin, Kaito voulait avoir la force de tenir tête à Beerus, il voulait la vengeance, il voulait la puissance, il n’avait pas l’esprit d’un Kaioshin, c’était tout simplement ça. Annonçant préférer sa propre mort que celle de Trunks, l’apprenti Kaio désirait plus que tout rattraper ses erreurs et éviter lui aussi de perdre un ami. Face à cette demande de pitié, le Dieu ne pouvait rester indifférent, toujours sa supernova à la main.

« Si j’ai bien compris tu veux venger ta mère, devenir plus fort et combattre. »

Fermant les yeux un instant, le divin félin cherchait ses mots, les justes, les simples.

« Tu ne seras jamais Kaioshin. »

Après une courte pause, tenant encore le soleil, Beerus poursuivit.

« Tu as beau avoir de la bonne volonté, tu n’es pas assez calme, tu ne fais pas la part des choses et tu agis précipitamment… »

Jetant son regard vers le super guerrier un instant, le félin poursuivit.

« … Un peu comme Trunks. »

Faisant disparaitre son arme de destruction massive, le tout puissant vit que Celerya avait forcer les deux autres protagonistes à se mettre à genou. De son côté Chronoa était bouge bée, restant silencieuse bien que ses yeux larmoyants indiquaient bien son état troublé. Descendant comme une fleur face au trois protagonistes, seul Celerya avait souffert, offrant avant sa chute dans l’inconscience de plates excuses à la place de ses deux compagnons. Le regard neutre, Beerus se fichait bien des excuses, bien qu’il a partiellement changé d’avis, de Un sur la force des saiyans en colère, puis de Deux sur le cas de Kaito.

Si ce mi-saiyan mi-Shinjin n’avait pas un cœur mauvais, il ne méritait pas pour autant d’être un Kaioshin, il avait trop mal fait et il ne semble pas avoir les prérequis du titre. Cependant, la suppression de Kaito entrainerait la perte d’un bon guerrier, cela déséquilibrerait le monde déjà fragile de l’univers 7. Se tournant vers son acolyte, Beerus appela Whis qui vint en vitesse.

« Hey Whis, soigne la gamine. »


« Hi ! »


L’ange usa ainsi de sa magie, redonnant à la saiyanne une complète endurance, refermant ses blessures par la même occasion. Retournant son regard vers Trunks cette fois-ci, Beerus lâcha un petit commentaire.  

« Décidément, vous les saiyans êtes vraiment motivés, dommage que vous soyez aussi impulsifs en retour, au prochain écart de ce genre, tu seras détruit. »


Le message était clair pour Trunks qui avait le droit à une seconde chance, quel beau cadeau. Néanmoins le plus gros était à venir, Le félin violet fit signe à Kaito de le suivre, c’était un message clairement et uniquement pour le demi-Shinjin. Marchant hors de la distance maximale d’écoute du reste du groupe, le Dieu aborda d’une manière plus calme celui qui voulait créer une planète.

« Tu te rends compte que je devrais te détruire, et regarde ça, je suis en train de parler avec toi. »

Beerus soupirait un coup, voir le soutien suicidaire des amis de Kaito avait peut-être fait tressaillir le destructeur qui avait trouver une autre solution pour le remis en cause.

« Tu sais bien que tu n’as pas toutes les qualités d’un Kaioshin, donc je vais être sympa, et juste te proposer de retourner chez les mortels, par contre… »

Beerus s’arrêta subitement de marcher, fixant Kaito avant de continuer sa phrase.

« Tu n'auras plus tes pouvoirs de Shinjin. »

La proposition était-là, l’apprenti Kaioshin avait un moyen net de s’en sortir, il devra cependant abandonner son rôle de Dieu, il pouvait également refuser l’offre et proposer autre chose. Il était tout de même clair qu’une proposition comme « Rester au KaioshinKai et s’entrainer » ne serait pas suffisante dans cette situation ou l’esprit de saiyan de Kaito devait disparaitre.

Le mi-Shinjin était à la croisée des chemins, il devait choisir une identité, un visage, soit il abandonnait l’idée de se battre pour toujours pour vivre comme un vrai Kaioshin et tenter une totale reconversion, soit il devenait un saiyan et continuait son service dans la time patroll, soit il se faisait détruire, à moins qu'il y ai une autre solution.


Kaito Shan
Kaito Shan
Demi-Sayen
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 31/05/2016
Nombre de messages : 7357
Bon ou mauvais ? : Divinement Bon.
Zénies : 4025

Techniques
Techniques illimitées : ✞ Kaikai ✞ Freeze ✞ Magie Kaïô-Shin ✞
Techniques 3/combat : ✞ Light Hawk Wings ✞ Volonté ✞
Techniques 1/combat : ✞ Kami no Ryuken Bakuhatsu ✞

C'est vraiment Tokitoki-City ?... Empty
MessageSujet: Re: C'est vraiment Tokitoki-City ?...   C'est vraiment Tokitoki-City ?... ClockLun 18 Déc 2017 - 2:29
Toute cette histoire allait prendre un tournant bien différent de ce qui était prévu initialement. Déjà, rien que les assauts de Trunks ! Ils étaient, en effet, inutiles, mais n'avaient également presque pas toucher Beerus. Et pourquoi donc ? Pour la simple et bonne raison que Celerya s'était interposé pour empêcher Trunks de toucher le Dieu de la destruction. Enfin bon, celui-ci n'avait clairement pas besoin d'aide ! Mais au moins, cela avait évité à Trunks de mettre encore plus la rage à Beerus. En revanche, la pauvre Saiyan se prenait énormément de dégâts et son corps semblait se faire tirer au maximum de sa résistance... Trunks le voyait bien et devait donc agir en conséquence, car la guerrière venait pile au moment de l'envoi. Du coup, il ne pouvait que réduire sa puissance pour éviter à Celerya de prendre trop de dégâts. Il faisait la même erreur que Kaito contre Majin Végéta... Il dépensait son énergie sans y faire attention ! Mais bon, au moins, il n'y avait eu aucun mort. C'était bien comme ça... Kaito allait sûrement disparaître, mais mieux vaut lui que Trunks. Il ne doit pas périr.

*Merde... Qu'est-ce que je dois faire ?...*

Kaito c'était bien foiré sur ses explications. En tout cas, il avait quand même réussi à stopper Beerus qui avait préparé l'assaut final avec une supernova... Ce dernier était donc ouvert à la discussion en fin de compte ? Si seulement il l'avait su, Kaito n'aurait pas stressé en racontant grossièrement ce qu'il pensait sans vraiment bien l'expliquer ! Quel idiot ! Alors que Kaito avait encore le regard vers Beerus, Celerya s'était décidé à agir. Elle venait d'obliger les deux Saiyans à se mettre au sol, à genoux devant le Dieu de la destruction. Le Demi-Saiyan n'avait même pas cherché à lutter, comprenant bien là le geste de son amie. Il s'était d'ailleurs posé lui-même au sol, les mains en avant et le front sur la terre encore brûlée de Tokitoki... Il respirait doucement, reprenant son calme petit à petit. La folie de Trunks l'avait vraiment brusqué ! Et c'était également de cette manière qu'il avait au moins pu voir qu'en effet, il agissait rapidement et sans réfléchir aux conséquences. Mais il ne voulait pas non plus laisser mourir son ami... C'était également de cette manière qu'il s'était rendu compte de ce qui avait pu animer les autres KaioShins à agir contre Majin Buu de manière si précipité. Lui qui ne voulait pas faire les mêmes erreurs que ses ancêtres, il venait exactement de les faire...

"Merci Celerya... Je n'ai pas réfléchi..."

La tension étant enfin descendue, la guerrière venait de chuter dans l'inconscience après s'être excusé pour les deux Saiyans. Il fallait l'avouer, les dégâts qu'elle venait de subir étaient juste monstrueux. C'est déjà bien étonnant qu'elle soit toujours en vie... Heureusement, Celerya s'était rapidement fait soigner par Whis. Kaito avait également pu entendre d'autres reproches venant de Beerus avant que celle-ci n'intervienne. Bon... Beerus avait reconnu que les Saiyans sont très impulsifs, ce qui est vrai. Et il avait encore menacé Trunks de le détruire si jamais ce dernier faisait un autre écart de ce genre. Le Saiyan regardant donc Beerus lui faire signe, s'était levé pour le suivre à bonne distance du groupe, bien plus loin de ses deux amis... En effet, pour le coup, Beerus venait d'épargner la vie de Kaito, en plus de parler avec lui. Il n'osait rien dire... Écoutant simplement les paroles du Dieu de la destruction, le Saiyan restait sans voix face à la proposition du félin. Pour une fois, Kaito devait trouver les bons mots... Et bien s'expliquait sans lasser le destructeur des mondes. Il respirait un grand coup.

"Beerus-sama, je vous demanderai simplement de m'écouter... Je me suis mal expliqué tout à l'heure, ayant laissé mes craintes m'envahir concernant Trunks. Vous avez dû mal interpréter mes paroles... Je ne recherche pas la vengeance ou encore forcément la puissance. Je cherche surtout la progression et l'amélioration de soi-même... Ce que je voulais dire à propos de ma mère, c'est qu'elle a été tuer par Majin Buu. Comme les autres Kaio Shins... Si je me suis entraîné, c'est pour protéger les futurs Kaio Shins tout en étant capable de me protéger moi-même si un ennemi de cette ampleur venait à faire face. Le KaiôShinKaï n'est malheureusement pas aussi protégé que cela... Et vous ne pouvez pas toujours être là, vous êtes un puissant Dieu très occupé... Mais oui, vous avez raison concernant le fait que je me précipite trop vite. J'ai été imprudent et cela ma presque valut la mort. Cependant... Je suis encore très jeune, je ne comprends pas forcément tout... Mais je ne souhaite qu'apprendre, même de mes erreurs Beerus-sama ! Je suis prêt à tout pour cela... Je n'ai qu'une dizaine d'années en tant que Kaio Shin... Normalement, c'est l'âge d'un bébé chez nous les Shinjins. Beerus-sama, je ne vous demanderai qu'une seule chose... Laissez-moi encore faire... Laissez-moi apprendre de mes erreurs pour ne plus les reproduire... Laissez-moi devenir quelqu'un en qui vous pouvez avoir confiance !... Comme je vous ai dit, je risque ma vie, oui... Mais c'est pour une bonne cause. Vous vous doutez bien que je n'agirai pas de la même manière en tant que véritable Kaio Shin... Je souhaite profiter de mes années d'apprenti pour progresser dans tous les domaines. Je souhaite pouvoir également protéger notre univers ! L'indice de vie de l'univers 7 a énormément chuté depuis quelque temps. Les bons guerriers périssent rapidement, laissant les remparts des plus faibles sans défense. Et si notre univers atteint un niveau de vie trop bas... Zen-Oh-Sama va nous trouver insignifiants et nous détruire... Je ne veux pas laisser notre univers disparaître ! Je veux protéger notre univers, quitte à y laisser ma vie en tant qu'apprenti ! Toutes ces personnes qui n'ont rien demandé et qui sont juste des pions sur un échiquier géant des 12 univers... C'est pour toutes ces raisons que je vous demande de me laisser faire Beerus-sama... Je veux me montrer digne de vous, mais je veux également me montrer digne des miens qui sont morts pour protéger nos mondes ! Si vous le désirez, je n'attendrai que votre permission pour devenir un véritable Kaio Shin. Laissez-moi finir ma formation dans mille ans et vous prouvez que je peux endosser ce rôle et que je peux également protéger les nôtres... Si jamais vous n'êtes pas convaincu, alors je lâcherai véritablement le rôle de Kaio Shin... Je vous en conjure..."

Kaito venait tout simplement de se mettre à genoux en signe de respect, la tête baissée. Son discours réfléchi sortait du fond de son cœur. Au moins, il avait pu parler à cœur ouvert au Dieu de la destruction qui connaissait désormais les véritables intentions de Kaito... Peut-être n'était-ce pas suffisamment louable pour un Kaio Shin ? Mais il souhaitait pouvoir agir en tant que Dieu sur l'univers pour réguler le niveau de vie. De grands pouvoirs impliquaient de grandes responsabilités... Et il était dévoué corps et âme à le prouver au grand Beerus. Qu'elle serait sa réponse ? Quoi qu'il en soit, Kaito n'avait plus rien à dire.
Beerus & Whis
Beerus & Whis
PNJ
Masculin Age : 13
Date d'inscription : 28/10/2016
Nombre de messages : 79

C'est vraiment Tokitoki-City ?... Empty
MessageSujet: Re: C'est vraiment Tokitoki-City ?...   C'est vraiment Tokitoki-City ?... ClockLun 18 Déc 2017 - 20:36

Alors que les tensions avaient brutalement explosé avant de retomber presque aussitôt, l’heure était aujourd’hui à la décision de Kaito sur son avenir. Bien décidé à ne pas laisser un univers en danger avec de potentielle faille dans sa propre administration, le Dieu de la destruction avait pris soin de placer l’apprenti dos au mur : il devait faire un choix. Beerus était front au jeune Kaioshin, ce dernier devait s’accorder sur son orientation, il devait choisir entre sa vie de mortel, pleine d’aventures et de risques, ou bien sa vie de Dieu, pleine de calme et de contrôle. Exposant ce qui semblait être deux choix intéressants, le félin destructeur avait laissé à l’accusé de laxisme la prise en main de son avenir, offrant ainsi une solution bien plus généreuse que l’annihilation.

Face à ces deux offres parcimonieuses, Kaito avait la vie sauve, mais contre toute attente et malgré la pression du blâme qui pesait sur ses épaules, le demi-saiyan continuait de demander qu’une sentence ne soit appliquée. Revenant sur ses précédents propos de puissance, l’apprenti marquait un clair manque de construction de ses idées, désormais il ne voulait plus de puissance, il voulait devenir quelqu’un de meilleur sur le plan humain. Se présentant comme un défenseur à devenir, Kaito voulait être un gardien, un protecteur, il souhaitait absolument éviter les événements tragiques qui avaient eu raison de sa mère. Beerus se devait d’être impartial face aux propos du jeune demi-Shinjin, peu importe qu’il ait traversé des choses difficiles, les faits restaient les mêmes. Kaito avait troublé le temps, affronter seul Majin Vegeta et s’était entraîné au lieu de s’exercer à son rôle divin, c’était un cruel manque de rigueur.

Kaito jouait la carte de la pitié, il justifiait ses erreurs par son manque d’expérience, et tentait également de lier sa capacité de protection à l’amélioration de la notation de l’univers 7, qui était la deuxième plus basse. Evidemment, le Kaioshin voulait protéger les mortels, mais son rôle de Kaioshin l’empêchait d’agir convenablement, comme si les deux idées étaient incompatibles. Comment rendre Kaito assez libre pour intervenir ? Il n’existait pas d’orientation pour le combat chez les Kaioshins, cependant, il était possible de faire intervenir plus souvent certains d’entre eux. Ayant écouter les supplications du jeune apprenti qui était maintenant à terre, Beerus exposa son idée.

« Bon, je vais tenter quelque chose, repars avec les autres. »

Le Dieu de la destruction hurla vers le groupe plus loin, s’adressant à Chronoa, il n’y avait rien de haineux ou colérique dans cet appel.

« Hey Chronoa viens par ici ! »


Kaito devait logiquement être reparti avec ses amis, la petite Kaioshin était avec le félin violet, et ensembles, ils discutèrent de la position du jeune demi-Shinjin. Chronoa n’avait pas une mine rassurée en approchant Beerus, ce dernier pris la parole, il semblait assez conciliant malgré la situation critique.

« Écoute, tu es bien une Kaioshin n’est-ce pas ? »

Affichant un air perplexe, la femme répondit en hochant la tête.

« Oui bien sûr. »


Se frottant le menton de sa main droite, Beerus avait peut-être trouvé un arrangement de taille, cette idée lui sauverait potentiellement la vie d’une erreur de Kaito tout en laissant à ce dernier la chance d’intervenir auprès de ses amis sans contrainte.

« Tu accepterai d’apprendre à Kaito le rôle de Kaioshin ? Je sais que tu es aussi assez jeune, mais tu fais du bon travail, il serait bon qu’il prenne exemple. »


La Maîtresse des lieux était stupéfaite de la nouvelle, Beerus proposait une idée qui pouvait arranger tout le monde, une solution universelle qui ne liait Kaito à aucun univers tout en le laissant être un chevalier de justice à sa manière. Un grand sourire se dessinait sur le visage de Chronoa qui était émerveiller d’une telle possibilité, répondant au tac au Dieu de la destruction.

« Vraiment ? J’accepte, je ferais de mon mieux pour que Kaito Shan soit aussi bon Kaioshin que moi… et aussi bon cuisinier ! »


Ajouta t’elle d’un grand sourire, mimant une petite grimace ce qui eu pour effet de faire reculer de peur le Dieu de la destruction, si la maitresse du temps avait bien une arme, c’était ça terriblement mauvaise nourriture. Agitant ses mains en avant d’un air affolé, Beerus protesta la deuxième promesse de la femme.

Spoiler:
 


« Non pas de cuisine ! Pas ça ! »

Surprise qu’on conteste ses qualités culinaires, la Kaioshin fit apparaitre un petit bol avec une sorte de soupe à l’intérieur dans le creux de sa main droite, sans doute une de ses « créations ». Elle tendit le petit plat au félin violet qui reculait davantage en gloussant.

« Vous devriez gouter Beerus-Sama, je me suis beaucoup améliorée ! »


De la sueur perlait sur le front de Beerus qui ne voulait pas encore subir des heures de mots de ventre, reculant quand Chronoa avançait, décontractant la situation à un niveau ridicule faisant sans doute rire les autres protagonistes.  Au bout de quelques essais, la Kaioshin du temps abandonna son idée de faire goûter au destructeur un de ses plats, au loin, avec les autres guerriers, Whis rigolait en couvrant sa bouche de sa main droite. Tentant de reprendre son calme face à l’attaque très puissante de Chronoa, Beerus reprit.

« Bon, si tu peux prendre Kaito sous ton aile ça m’arrange, il ne sera lié à personne et sa nature de Saiyan ne causera plus aucune inquiétude. »


« Je vais lui parler, je devrais aussi parler à Celerya, merci d’avoir été clément. »

Grommelant à l’idée que quelqu’un lui vaut le mérite d’être « gentil » ou « généreux », le Dieu rétorqua en mâchant ses mots.

« Ça va, ouais. »

Chronoa se dirigea donc vers les 3 Time Patroller, Kaito devait avoir largement eu le temps de confier ses inquiétudes et ses remords, cet effet attristant sera tout de suite anéanti par l’arrivée à grand sourire de la Kaioshin du temps. Celle-ci n’allait pas perdre de temps et annoncer la grande nouvelle en regardant chaque protagoniste avec sa grande joie de vivre habituelle.

« J’ai une superbe nouvelle ! Kaito, tu es maintenant mon apprenti ! »

La nouvelle était tombée, c’était clair et net, Kaito était désormais l’apprenti de Chronoa, la Kaioshin du temps, mais qu’est-ce que cela changeait ? Et bien notre chère Déesse va l’expliquer.

« Je suis très contente d’avoir un apprenti, je vais pouvoir t’apprendre à gérer l’univers et à agir sur le temps par la même manière, cela te fera une bonne formation de patrouilleur du temps. »

Chronoa semblait très heureuse d’avoir le droit d’apprendre des choses, elle s’agitait et se mit par ailleurs en position de combat.

« Et ne t’en fait pas, je pourrais aussi t’apprendre à te battre ! »

Spoiler:
 
Avouait-elle un instant avec un air sérieux, avant de se mettre à rire sans retenue, reprenant après quelques instants sur les avantages d’avoir Chronoa comme maîtresse Kaioshin.

« Étant donné que nous œuvrons sur le temps, il semble normal que tu puisses intervenir régulièrement chez les vivants quand les démons représentent une menace, mais ne risque pas ta vie pour autant Kaito. »

En effet, en tant qu’apprenti, il ne devait pas intervenir seul, cependant, il était tout de même possible qu’il combatte, dans ce cas-là, il devrait absolument jouer la sécurité, s’il était vulnérable face à un démon comme Demigra, les conséquences seraient catastrophiques. La chef-lieu prenait un air plus grave, fixant le demi-Saiyan.

« Promets-moi de faire attention. »

Se tournant vers Trunks, elle perdit son sérieux en lui criant dessus de manière ridicule, espérant un soutien direct de sa part, même si ce dernier réagissait rapidement, ce ne serait pas suffisant.

« Mais dis quelque chose Trunks ! J’ai besoin de toi ! »

Chronoa n’était pas sévère, elle criait avec beaucoup de légèreté dans ses propos pour faire comprendre que c’était principalement pour rire. La bonne ambiance était assurée par une telle Kaioshin, prendre au sérieux cette dernière devait parfois être difficile. Beerus de son coté revint vers les protagonistes, appelant de nouveau Kaito du bout de ses bras, le regard du Dieu de la destruction était bien moins dur que précédemment, la crise était surement déjà derrière eux. Beerus chuchota à l’oreille de l’apprenti Kaioshin.

« Chronoa va être occupée, va vite me faire un plat, suis Whis. »

Whis agita sa main droite tenant son sceptre, amenant le demi-Saiyan près du restaurant qui avait survécu aux combats de Toki-Toki City, à l’intérieur, Kaito pourra faire un bon petit plat pour le destructeur. Cependant, le Time Patroller devait prendre en compte qu’il n’y avait plus d’électricité et qu’il manquait des ustensiles, il allait devoir faire sans sous les yeux amusés de l’ange qui ne disait pas un mot mis à part.

« Bonne chance, ohoh ! »

De son côté, Chronoa repris en l’absence de Kaito, cette fois réellement sérieuse.

« Celerya, nous pouvons parler ? Suis-moi. »

Évidemment Celerya était libre de refuser, mais si elle acceptait elle serait conduite plus loin dans la place, proche de l’entrée du nid du temps, isolés visuellement et auditivement, la Kaioshin du temps allait énoncer ses inquiétudes, quoi qu’en veuille la Saiyanne.

« Je sens quelque chose d’étrange quand je sonde ton âme, une sorte de bourdonnement, je ne sais pas quoi c’est dû, mais ça ne semble pas naturel… Quelque chose ne va pas ? »

Si Chronoa pouvait aider, elle le ferait, elle avait bien peur que cet étrange phénomène n’handicape la vie de la si prometteuse jeune femme qui avait été très utile dans la précédente bataille. Attendant la réponse de la guerrière de l’espace, elle fixait longuement cette dernière, sondant toujours son esprit bourdonnant.

Trunks de son côté n’était pas seul, Beerus était avec lui, il se retrouvaient tous les deux à attendre sans rien se dire, c’était ennuyeux, le Dieu de la destruction émis donc une remarque au leader des Time Patroller.

« Tu t’es bien défendu tout à l’heure, mais quand tu frappes un Dieu, frappe bien. »

Affirmait le félin divin sans regarder le demi-saiyan, finissant sa phrase avant de justement se retourner et le fixer, continuant.

« Ta frappe ne doit pas se limiter à l’impact initial, projette le plus loin possible ton coup pour causer plus de dommages. »

Croisant les bras, Beerus n’avait rien d’autre à dire, Trunks, pour son niveau faible, était un combattant d’exception, mais ce genre d’excès de colère pouvait causer sa perte. Libre au fils de Vegeta de parler à Beerus, ce genre de moment était assez rare pour le souligner.
Trunks (Futur)
Trunks (Futur)
Demi-Sayen
Masculin Age : 17
Date d'inscription : 12/02/2016
Nombre de messages : 323
Bon ou mauvais ? : Loyal Bon
Zénies : 50

Techniques
Techniques illimitées : Shining Sword Attack | Canon Garric | Instinct avancé
Techniques 3/combat : Épée de l'Espoir | Final Flash
Techniques 1/combat : [???]

C'est vraiment Tokitoki-City ?... Empty
MessageSujet: Re: C'est vraiment Tokitoki-City ?...   C'est vraiment Tokitoki-City ?... ClockLun 18 Déc 2017 - 23:14
NON ! Celerya s'interposait devant les deux premières vagues déferlantes, que Trunks annulait aussitôt. Il lui disait alors d'arrêter de s'interposer puis repartait à l'assaut. Cette offensive éminemment téméraire avait laissé tout le monde bouche bée. Chaque protagoniste avait mis un léger temps avant de prendre pleinement conscience de ce qui se passait. Néanmoins, Celerya avait été la plus rapide à se ressaissir et réagir vainement. Il était hors de question de la blesser, et heureusement elle était déjà à bout de force après le Final Flash : elle ne put donc pas l'arrêter par la suite. Beerus, lui, esquivait tout. Pas un seul coup ne l'atteignait.

Agacé, Beerus créa alors une sorte de supernova qu'il s'apprêta à leur lancer lorsque Kaito l'interrompit avec un long discours pour se justifier. Cela n'arrangea pas la situation, bien au contraire. Néanmoins, le Hakaishin, ayant mal interprété les paroles, se contenta de déclarer que Kaito n'avait rien à faire dans son rôle. En parallèle, Celerya les interrompit pour agenouiller ses deux amis de force. Elle y avait tant mis du sien que Trunks, résistant spontanément, eut très mal à tous les muscles à cause du Dai San Dankai lorsqu'il fut à genoux. Épuisé par ses efforts extrêmes et rapides depuis tout à l'heure, il perdit instantanément sa transformation et haleta très fortement pour reprendre son souffle. Tandis qu'un torrent de sueur parcourait toute sa peau et humidifiait même sérieusement ses vêtements, il paniqua en voyant son amie s'effondrer. Cependant, il n'était pas en état de bouger davantage. C'est pourquoi il apprécia fortement l'intervention de l'ange, apparemment appelé Whis, de soigner Celerya.

Trunks ne pouvait qu'écouter tant bien que mal ce qui se disait, il n'avait même pas la force de parler. Les paroles défilaient en ses oreilles et restaient profondément gravées en lui. Inutile de rapporter une fois de plus le discours des protagonistes, ce serait une perte de temps inutile. Quoique, peut-être que quelques détails ont marqué Trunks... Oui, un. Et il n'est pas des moindres : Dame Chronoa allait prendre Kaito sous son aile. Trunks n'avait jamais osé lui demander une telle faveur car il ne lui viendrait jamais à l'esprit qu'elle puisse accepter qui que ce soit. Partagé entre joie et jalousie pour son ami, il ne savait comment réagir à cette nouvelle. Malgré son total désintérêt pour le rôle de Kaioshin à proprement parler, il aurait rêvé de pouvoir se rapprocher autant de la déesse qu'il servait, de la déesse qui lui avait offert une nouvelle voie, une nouvelle vie, une rédemption, de la déesse à qui il était attaché. N'allez toutefois pas vous imaginer quoi que ce soit de "plus" que cela. C'était peut-être étrange mais le demi-Saiyan accordait, à titre personnel, une immense valeur aux enseignements de la Kaioshin du Temps, justement sur le fonctionnement de celui-ci, ainsi que de ses techniques. Peut-être qu'un de ces jours, elle accepterait d'enseigner à Trunks son savoir... Pas forcément en faire son apprenti Kaioshin à proprement parler, mais simplement apprenti de manière plus générale, au niveau des valeurs, des compétences, et caetera. Cela lui aurait énormément rapporté sur de nombreux aspects, outre le fait de diversifier un peu sa palette de coups bien répétitive. Au milieu de cette pensée, Trunks avait complètement ignoré la Déesse quand elle l'interpella par caractère.

Tandis que Kaito et Whis étaient partis cuisiner et que Chronoa venait de prendre Celerya à part, le Dieu de la Destruction et le leader de la Time Patrol restaient plantés là. Ayant un peu récupéré, Trunks se décida à réellement reprendre ses esprits et se releva alors tant bien que mal. L'être divin lui donna alors un petit conseil : en frappant, projeter l'ennemi davantage. Cela coulait en effet de source lorsque l'on y repensait. Il n'empêche que le petit compliment discrètement placé juste avant n'échappa pas aux oreilles de Trunks.


"Héhé, merci ! Et désolé d'avoir perdu mon sang-froid de la sorte. Ce n'est pas digne d'un soi-disant leader... Quant au conseil, j'en prends note, cela me sera toujours utile, surtout vu le chemin qu'il me reste avant d'avoir un tel niveau."

Il n'y avait ni flatterie ni fausse modestie dans ses propos : tout relevait de son simple constat.

"Au passage, puis-je vous demander un conseil ? Je pense manquer de vitesse et de réflexes, sans parler de la technique. Que pourrais-je faire de particulier pour y remédier ?"

En effet, si Trunks ne trouvait pas son égal à l'épée dans cet univers, sa technique au combat n'était pas des plus incroyables en dehors de cela. La réponse de quelqu'un de si puissant n'était donc pas un très mauvais argument d'autorité, a fortiori si l'on parle en plus d'un Hakaishin. Ce n'est pas tous les jours qu'un mortel a l'occasion de parler avec une telle personne, autant en profiter. De plus, tous les autres sont occupés, donc ce n'est pas comme s'il avait une priorité qui ne pouvait pas attendre. Oui, tous occupés, même Kaito et Celerya...

[HRP : Par technique j'entends l'habileté etc et non les attaques spéciales bien évidemment XD]
Contenu sponsorisé

C'est vraiment Tokitoki-City ?... Empty
MessageSujet: Re: C'est vraiment Tokitoki-City ?...   C'est vraiment Tokitoki-City ?... Clock
 
C'est vraiment Tokitoki-City ?...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Jeux vraiment trop drole!!!
» VRAIMENT MOURANT et HILARANT
» Deux joueur qui j'aime pas vraiment
» Je t'aime faussement, tu m'en veux ? [PV Olivia]
» Pas vraiment un grade mais une entreprise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Planètes-