Partagez | 
 

 [En cours] D'une planète à l'autre (14+)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
The_captain
The_captain
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 29/04/2017
Nombre de messages : 92

MessageSujet: Re: [En cours] D'une planète à l'autre (14+)   Ven 28 Sep 2018 - 14:48


Partie 73

La forte personnalité de Pan et de Bra, autrement dit un trait de caractère maintes fois démontré. Au fil de leurs aventures, les jeunes femmes avaient affronté des ennemis coriaces, redoutables. Les guerrières avaient su faire face aux menaces et dépasser leurs limites pour s'en défaire. Leur caractère bien trempé et leur impulsivité n'étaient plus à prouver. Malgré tout, le regard pénétrant et sombre que leur lançait l'oncle de Spike les soumettait à une pression palpable, au point d'en avoir la chair de poule.

- Oncle Hulb, arrêtes de les fixer comme ça, se sentit obligé d'intervenir son neveu, gêné. Ce sont mes amies. Elles m'ont aidé à combattre, face à nos ennemis communs. Ou alors peut-être était-ce l'inverse, souffla-t-il ensuite en se massant la nuque.
- Comment ? Ces deux petits brins de femmes ? Contre cette saloperie de pieuvre qu'est La Constellation ?
- Tu ne te fies pas aux apparences, d'habitude, oncle Hulb, répliqua la fine gâchette.

Désireux de tester les combattantes, le vieil homme, espiègle, balança dans leur direction la bouteille d'alcool vide ainsi que sa canne en corail. Les deux projectiles furent saisis avec une dextérité déconcertante.

- J'ai, vraiment l'air d'une alcoolo ? Susurra Bra à sa voisine en lisant l'étiquette et sa multitude de mises en garde liées à l'ingestion d'un tel breuvage.
- Tu ressembles plus à une ivrogne que moi à une petite grand-mère, riposta Pan en agitant la canne.
- Oh, celle-là je ne l'oublierai pas, coupe au carré, maugréa l'autre, susceptible.
- Des surnoms toujours aussi pauvres, hein...

Les deux copines continuèrent d'avancer machinalement vers Hulb, en se jetant des grimaces mutuelles.

- Ok, elles ont l'air d'en avoir dans le ventre, cracha le tonton, bras croisés sur le torse.
- Bonjour, lancèrent de concert les héroïnes en s'illuminant. Enchantée de faire votre connaissance.

Spike donna un coup de coude à son oncle, peu enclin à échanger avec les inconnues.

« De même, articula-t-il sans entrain particulier. »

Le premier contact se révéla froid et tendu. Droites comme des piquets, les amies lancèrent des regards en douce à leur coéquipier masqué, attendant un geste avenant de sa part. Ce dernier, déjà lassé d'une situation aussi embarrassante et sans issue, passa dans un mode second, beaucoup moins solennel et rigoureux.

« Oh puis, merde. Les filles, faites comme vous êtes. Ça s'ra très bien comme ça. »

Bra et Pan soufflèrent longuement, chassant d'une traite toute la tension physique et psychologique accumulée. Hulb plissa les yeux, comme s'il prenait soudainement connaissance de l'immense pouvoir détenu par ses intrigantes interlocutrices.

- Pfiu, je préfère ça, lâcha Bra d'un clin d’œil. On est pas là pour s'étudier, hein !
- C'est vrai, ça manquait de naturel, rajouta Pan, ravivée. Très jolie planète que vous avez là...oncle Hulb.

Spike se gratta la nuque, éprouvant des remords par rapport à sa précédente réplique. Heureusement pour lui, le tonton esquissa enfin le sourire tant attendu.

- Oui, c'est vraiment un beau caillou, repris-t-il en fixant Pan droit dans les yeux. C'est moi qui l'ait taillé et aménagé pour en faire un petit coin de paradis !
- C'est un choix...atypique, d'en avoir fait un cube, poursuivit la fille de Videl.
- Haha. C'est pour éviter que trop de curieux fouineurs viennent me faire chier, précisa Hulb en toute franchise.

Pan se mit à rire également, cherchant à créer un réel feeling avec l'oncle de son compagnon. Pendant ce temps, Bra explorait déjà les environs, découvrant un environnement mêlant des caractéristiques autant terrestres qu'océaniques. Lorsqu'elle aperçue la chèvre à deux têtes dans son enclos, elle fila lui passer le bonjour.

« Tiens, oncle Hulb, intervint Spike en sortant le précieux flacon, voilà ce que Spam et moi étions partis chercher. »

Hulb attrapa le récipient avec une désinvolture exagérée, puis s'immobilisa aussitôt. À la grande surprise de Pan, la carapace rustre du vieil homme se brisa en quelques instants. Il plaqua pouce et index contre ses paupières pour retenir ses lourdes larmes. Bra et l'étrange chèvre ressentirent l'émotion dégagée par le personnage charismatique même de l'autre côté du coquillage, comme une vague venant les gifler. La jeune femme retourna promptement au près du groupe, cette fois sans détours d'exploration.
The_captain
The_captain
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 29/04/2017
Nombre de messages : 92

MessageSujet: Re: [En cours] D'une planète à l'autre (14+)   Ven 15 Fév 2019 - 10:33


Partie 74

Lorsque Bra s'aligna de nouveau avec son amie, l'oncle Hulb avait déjà retiré les bretelles de sa salopette et commencé à déboutonner sa chemise. S'il réprimait le moindre grognement, il avait toutefois les mâchoires serrées, ce qui trahissait une certaine douleur. Spike, réticent face au choix décidé par le vieil homme à l'air grave, tenta timidement de l'en dissuader :

- Tu n'es pas obligé de leur montrer ça, glissa-t-il d'un air peiné en plissant les yeux.
- Ton amie m'a demandé ce que j'avais, alors je le lui montre, trancha durement le vieil homme aux joues encore humides.

L'oncle Hulb déroula plusieurs couches d'épais bandages écarlates. En découvrant le torse que les bandes imbibées dissimulaient, Pan et Bra écarquillèrent les yeux et portèrent une main à leur bouche. Interdites, aucun mot ni aucun hoquet stupéfait ne leur parvint. Ce que le vieil homme leur exposait n'avait absolument rien à voir avec la maladie cardiaque rapportée par Spike dans le vaisseau. En effet, la cage thoracique de Hulb était à moitié détruite. Certaines de ses côtes, apparentes, se révélaient être brisées. Les héroïnes purent même apercevoir dans la chair certains organes meurtris, comme les poumons ou le cœur. En mauvais état, ceux-ci étaient rafistolés par des prothèses grossières, artisanales, imparfaites, qui permettaient aux gaz de passer dans le sang et au sang d'être pompé et distribué dans l'organisme. Spike tendit de nouveaux bandages à son oncle pour qu'il les noue à nouveau.

« Inutile de dire que mes jours sont comptés. Que chaque lampée d'alcool que j'avale peut être la dernière. Ce...cette mixture suspecte, dans ce flacon ridicule, représente mon dernier espoir de survie. »

Un silence de plomb s'abattit, dans lequel chaque combattant sembla éprouver et partager une profonde culpabilité.

- Il faut commencer le traitement immédiatement, avança Spike. Vas t'installer dans ta chambre. Je vais lancer la perfusion sans plus attendre.
- Hum, alors c'est l'heure de vérité, ponctua sobrement le vieil homme, peu verbeux.

Oncle et neveu tournèrent les talons, direction le coquillage spiralé. Pan et Bra, encore interloquées par la blessure béante du vieil homme, n'osèrent pas suivre les deux hommes. Spike hocha légèrement la tête en signe de remerciement. Toujours hébétées, les deux copines s'assirent l'une à côté de l'autre et se perdirent dans l'espace, distinctement observable depuis Le Cube. Des minutes hésitantes défilèrent avant que Pan ne s'adresse à nouveau à sa voisine, d'une voix bariolée de nostalgie :

- Encore quelqu'un qui revient de loin, hein.
- Ouais, sortit son amie en clignant des paupières. Il faut sacrément tenir à la vie pour endurer des choses, comme ça.
- Tu sais, ça m'a fait plaisir de te revoir, Bra, infléchit Pan après un bref soupir. Après ce qui s'est passé sur Terre, on aurait aussi pu se perdre de vue. Je veux dire, à jamais.
- Effectivement, reconnu la jeune femme. Même si nous ne l'avons jamais voulu.
- Bien sûr. Reste que, parfois, certains événements sont si brutaux qu'ils tuent les relations entre les survivants, et les amènent à s'éloigner.
- Tu fais référence à mon père ?
- Oui, tout comme je pense à mes parents. Ton collier, il a un rapport avec lui, non ?
- Hum, ouais, tu as deviné. Je, devais lui rapporter ce collier intact, pour lui prouver que j'étais devenue une grande combattante. Une vraie coriace, digne de lui. Malheureusement...
- Arrêtes, rétorqua Pan en regardant sa voisine déçue, ce collier ne te définit pas. Moi, je sais, j'ai vu à quel point tu es forte. Aller, marchons un peu.

Alors que les deux aventurières du cosmos entamèrent une promenade exutoire à travers les paysages imbriquées du Cube, Spike quant à lui connectait avec une infinie minutie diverses aiguilles d'injection aux veines violacées de son oncle. Celui-ci, allongé sur un étrange lit en forme de méduse, lorgna attentivement sur son neveu concentré sur sa tâche.

- Tu sais, Spike, que j'ai longtemps refusé que Spam et toi mettiez vos vies en danger pour sauver la mienne. Je suis un vieux grincheux, désormais.
- Un vieux grincheux dont ni lui ni moi ne pourrions nous passer, confessa le tireur en branchant une batterie d'appareils médicaux empilés.
- Si les petites bestioles contenues dans ce gel douteux réussissent réellement à reconstituer mes tissus, tu pourra compter sur moi pour retrouver Spam. Je ne laisserai pas ces ordures nous l'enlever. Ils, paieront.
- Économises ton énergie, s'il te plaît, conseilla le cow-boy tatoué en préparant une solution nutritive à mélanger avec le fluide réparateur.
- Y a pas moyen, continua Hulb d'une voix grasse. Dis, cette petite là...
- Pan.
- Pan, on dirait qu'elle tient à toi, souligna-t-il malicieusement en souriant. Ça m'a même l'air réciproque. Elle t'accepte comme tu es, je l'ai lu dans ses yeux. C'est une fille bien. Puis, elle a l'air d'avoir un sacré caractère. Elle me plaît bien.

L'oncle, dur mais juste et bienveillant, perça les sentiments de son neveu même à travers son nouveau masque. Curieusement, il se garda de toute remarque sur l'apparence singulière, artistique et mystique de celui-ci. Cette économie de mots devait sûrement être expliquée par son état de santé préoccupant. Le cœur invariablement palpitant suite à l'indiscrétion du bonhomme, Spike l'enlaça une dernière fois, tendrement, avant de l'endormir et de lancer le processus de diffusion du remède élaboré.

« Dors bien, oncle Hulb. On se revoit tout bientôt. »

The_captain
The_captain
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 29/04/2017
Nombre de messages : 92

MessageSujet: Re: [En cours] D'une planète à l'autre (14+)   Ven 15 Fév 2019 - 12:25

Partie 75

Les bras croisés sur le torse, Spike veillait sur son oncle assoupi et relié aux machines en fonctionnement. Le jeune homme au bras tatoué s'efforçait à ne pas brasser ses pensées, à profiter de l'instant présent, de son bagage d'espoir. L'objectif de lui ramener ces nanorobots de chirurgie avait été atteint. Le tableau n'était pas totalement noir, ni totalement blanc d'ailleurs, mais gris. Il fallait s'en contenter sans cristalliser d'émotions impulsives. Le tireur tatoué et masqué se focalisa sur le positif pour glaner une pause méritée à ce temps qui tournait inlassablement. Profitant de la solitude, il retira son masque légendaire, le retourna et le fixa comme s'il s'agissait d'une personne de chair et d'os.

« Niruk, un chasseur de monstres, hein ? Si tu as réellement existé, prêtes-moi la force de combattre mes ennemis. Mes démons... »

Gardant précieusement le masque coloré dans sa main, Spike emprunta un petit escalier calcaire et atteignit une épaisse porte en bois au sous-sol, dans laquelle étaient sculptés deux pistolets croisés. Le cow-boy ne pu s'empêcher d'esquisser un rictus nostalgique en pénétrant dans a petite armurerie. S'il était aussi bon tireur, c'est que son oncle l'avait entraîné depuis qu'il était enfant. La pièce, bien qu'étroite, contenait des armes à la mécanique fameuse à l'efficacité redoutable, que ce soit par la puissance de feu, la maniabilité ou la portée. Spike, toujours équipé de son colt favori à long canon, se dirigea instinctivement vers un fusil sniper puis une mitraillette. Suite à quoi la fine gâchette saisit deux puces derrière une vitrine, qu'il appliqua sur les deux armes. Basées sur le même système que les capsules de Bra, ces puces permettaient en appuyant dessus de réduire considérablement la taille des objets, pour les transporter plus facilement. Spike termina son petit tour en se constituant un stock de munitions. Le protagoniste renfila finalement son masque, remonta à la surface avec son attirail et se dirigea vers le vaisseau d'un pas décidé.

Son itinéraire fut brusquement rompu à mi-chemin par Bra, poursuivie par la chèvre à deux têtes à qui elle avait filé une gélule énergisante. Pan, elle, suivait le spectacle, plus occupée à se tordre de rire qu'à accaparer l'attention de l'animal excité. Lorsque les yeux de Spike se posèrent sur elle, son cœur chavira. Comme soumis à ses sentiments jusque là contenus, il se délesta de ses sacs de balles et partit l'embrasser. D'abord surprise par cet élan de douceur, Pan s'y abandonna également, prolongeant ainsi le baiser langoureux en liant ses mains autour du cou de son compagnon. La chèvre, étonnamment attendrie par la scène amoureuse, retrouva son calme. Momentanément, puisque Bra tenta de la caresser pour enterrer la hache de guerre. La course poursuite repris de plus belle.

- Et ben, tu as décidé de tout donner, déclara la fille de Videl d'une voix mielleuse.
- Il faut savoir profiter de ces petits moments, s'expliqua Spike. Ils ne sont pas si nombreux que ça...

Le couple s’enlaça, tout sourire. Bra revint alors à eux, en traînant aisément la chèvre assommée derrière elle. Une belle bosse ornait chacune de ses têtes.

« Voilà, les tourtereaux, c'est ça qu'on veut ! Scanda la fille de Vegeta. Les p'tits regards en douce et les pincements de lèvres gênés, ça va cinq minutes. »

Le trio resta immobile quelques instants, comme pour immortaliser cette parenthèse appréciable. Puis Spike alla récupérer ses affaires. En les chargeant à l'arrière du vaisseau, il réveilla involontairement le drone de Spam. Du moins, c'est ce qu'il cru. L'engin lévita frénétiquement, tous ses voyants le transformant en boule à paillettes.

« Retrouvé, retrouvé, bredouilla le signal vocal de l'invention. Spam est, Spam est...LuxurA1. Planète, LuxurA1. »

Spike, électrisé par l'annonce, héla ses amies de vive-voix et fit répéter le drone en leur présence.

- LuxurA1. Cet appareil est capable de localiser ton frère ? Lança vivement Pan.
- Apparemment. Mais ça me paraît suspect. Pour être franc, c'est, plutôt comme si on nous transmettait un message, confia-t-il d'un air suspicieux et prudent.
- C'est sûrement un piège, t'as raison, intervint Bra en fronçant les sourcils.
- Il y a de grandes chances, acquiesça Spike. Je doute que La Constellation laisse à Spam l'occasion de jouer avec les ondes spatiales pour appeler à l'aide.
- On a pas le choix, repris Pan en montant dans l'aéronef. Piège ou pas, c'est notre seule chance d'en finir avec eux.
- C'est aussi la seule de récupérer mon frère. Impossible que je la laisse me filer entre les doigts.

Décision votée à l'unanimité, le trio embarqua en toute hâte, juste après que Spike soit retourné s'assurer du bon déroulement du traitement de son oncle. La pilote rentra LuxurA1 dans la base de données du vaisseau. Sa carte d'identité apparue sur un écran. Une notification révéla même aux héros qu'une voie, nourrie par certains flux de particules cosmiques, constituait un raccourci favorable. Les combattants opinèrent du chef et décollèrent sans attendre. Avant de regagner le vaste espace, Spike adressa un dernier salut à son oncle. Celui-ci finirait par se réveiller et découvrir un petit mot à côté de son lit.
The_captain
The_captain
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 29/04/2017
Nombre de messages : 92

MessageSujet: Re: [En cours] D'une planète à l'autre (14+)   Mar 19 Fév 2019 - 17:03

Partie 76

Les longs doigts segmentés de Msyo'Lay englobèrent puis retirèrent délicatement l'effrayant casque magnétique vissé sur le crâne de Spam. Le petit génie de l'informatique, solidement attaché à une chaise métallique par des bracelets du même alliage, avaient les yeux révulsés et la bouche ouverte. Le pauvre avait visiblement subit un traitement singulier peu enviable. Le haut gradé de La Constellation, tout en mysticisme, confia précautionneusement le casque à un sbire, qui se retira servilement dans les ténèbres. Msyo'Lay tourna alors comme un vautour avide autour du frère de Spike, en titillant son anneau nasal.

- Si je n'étais pas moi-même un génie, je serais jaloux de son cerveau, lança-t-il avec cynisme. Ce qui est sûr, c'est que nos paraboles ont merveilleusement relayé le message codé. Si nos invités d'honneur l'ont capté, ils devraient rappliquer sous peu, fuhfuh. Directement dans la gueule du loup.
- Ton idée tient effectivement du génie, s'imposa d'une voix androgyne un mystérieux individu, en s'avançant aux côtés du terrifiant personnage en robe.

L'intervenant était de petite taille. Habillé d'un costume blanc rayé noir et de mocassins lustrés, l'individu possédait de longs cheveux noirs. Son visage juvénile, séparé en deux parties égales par une cicatrice verticale, était moitié masculin moitié féminin, avec des pupilles respectivement bleue et verte.

- Merci, Faces, repris Msyo'Lay en s'inclinant respectueusement. Au delà de l'argent que cette expérience va rapporter, c'est bien votre divertissement qui compte à mes yeux, maître.
- Et je serai aux première loges ! S'égaya le dénommé Faces. Veilles à ce que le bureau puisse assister au spectacle en toute sécurité. Je ne veux pas les entendre croasser pour un rien.
- Le Zrépon vient d'être injecté dans le bouclier de la tribune, communiqua Msyo'Lay. Tout est prêt, siffla-t-il d'un air présomptueux.
- Je suis tellement impatient. J'en ai marre de passer mon temps à traiter avec ces gens ennuyeux et aigris.

Le personnage cabalistique soupira nerveusement en serrant les poings.

- Sans eux, pourtant, nous n'aurions ni les fonds ni l'impunité pour poursuivre nos programmes de recherche, souligna le gradé, pragmatique.
- Je le sais très bien, fustigea l'autre en lançant un regard belliqueux à son voisin. Mais dans un futur proche, ils ne seront plus entre mes doigts que des pantins à leur tour, termina-t-il, méprisant.

Msyo'Lay n'osa répondre. Il déglutit et frémit même devant cette ambition maléfique démesurée pour une si petite et si jeune personne.

**

- Ça va aller, au moins, pour ton oncle ? S'enquit Pan avant de lancer le vaisseau dans la zone censée leur faire gagner du temps. On l'a laissé seul.
- Pas d'inquiétude, rassura fermement Spike. C'est un dur à cuire, et s'il a une chance de revenir en forme, il ne la laissera pas passer. Surtout qu'il compte bien se venger, de quelque manière que ce soit, de La Constellation pour s'en être pris à sa famille.
- Il me rappelle un peu quelqu'un, murmura Bra de son côté, évasive.

L'aéronef fut soudainement aspiré dans le vent cosmique. Celui-ci, favorisé par l'action de quelques astres à la gravitation variable, secoua momentanément les héros, dont les dents claquèrent frénétiquement. L'appareil s'aligna ensuite sans péripéties avec le flux. Les héros eurent l'intime sensation d'entrer en hyperpropulsion modérée, sauf que l'impulsion ne venait pas du vaisseau.

« Après avoir atterri sur Le Cube, je crois que je peux tout endurer, se complimenta Pan sans pour autant desserrer les commandes. »

The_captain
The_captain
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 29/04/2017
Nombre de messages : 92

MessageSujet: Re: [En cours] D'une planète à l'autre (14+)   Mar 12 Mar 2019 - 17:03

Partie 77


« Là, LuxurA1 ! Confirma vivement Pan, une bonne seconde avant que les radars du vaisseau ne se manifestent. »


Spike et Bra, plongés dans leurs denses pensées respectives, arrivèrent au pas de course près de la pilote chevronnée et détaillèrent la planète en durcissant leurs traits.

- Du vert, commença par souligner Bra. Ça sent la jungle épaisse, la faune sympathiquement affamée, tout ça, grommela-t-elle. Un cadre idéal pour une belle embuscade.
- Tu as raison. Toutefois, ce qui dissimule l'ennemi peut aussi nous dissimuler, releva stratégiquement le tireur masqué.
- A moins qu'ils aient parsemé cette jungle de capteurs et autres systèmes réjouissants, rétorqua Pan.
- Je saurai faire avec, assura sobrement Spike. Ne vous inquiétez pas.


La pilote hocha la tête et infléchit la trajectoire du vaisseau pour s'extraire subitement du flux de particules, qui virait sur la gauche pour continuer son tracé mystique vers de lointaines destinations. L'opération secoua de nouveau l'appareil et ses occupants, mais ceux-ci avaient déjà l'esprit projeté vers la bataille imminente et inévitable.


« D'après les infos qui s'affichent, la gravité de LuxurA1 a l'air d'être assez forte. L'atmosphère est respirable. Très humide. La faune et la flore sont riches et en grande partie non répertoriées. »


On nota à la volée les caractéristiques dans un coin de sa tête, mais personne ne répondit, si ce n'est par des murmures d'approbation inaudibles.


- Hey, Bra, relança alors son amie. Lorsqu'on aura débarqué, il faudra qu'on essaye un truc.
- Hum ? Quel truc ? S'enquit l'autre en enfilant une veste verte à peine modélisée.
- En... Je, pense, que si on amplifie nos énergies en se tenant les mains, tu vois, on pourrait réussir à débloquer pour de bon le stade deux du super sayen. 
- C'est pas rien, rebondit Bra en feintant la surprise. Qu'est-ce qui te fait penser ça ?
- L'intuition. Comme on a toutes les deux vécu cette transformation, on peut certainement réussir ensemble, à la dompter.
- Je,...ouais, on verra. On avisera.


Pan perçue une certaine réticence chez son homologue. La fille de Gohan se l'expliqua par la fierté héritée de son père. La jeune femme était toujours dans l'optique de se prouver sa valeur avant de retrouver Vegeta, un jour. Ainsi, Pan préféra laisser le sujet en suspend pour le moment. Elles aviseraient, en effet, en fonction de la situation.


« On s'apprête à rentrer dans l'atmosphère, intervint Spike en effectuant avec dextérité les derniers réglages de fin connaisseur sur son fusil sniper. »


**


Une épaisse et large feuille lobée se souleva soudainement, projetant une salve de gouttelettes d'eau à plusieurs mètres de là. Une petite fille, aux mèches blondes et noires mélangées, fit son entrée furtive sur un petit sentier tracé et creusé au fil du temps par des animaux sauvages. Vraisemblablement paniquée et haletante, l'enfant courait pieds nus, droit devant elle, sur une couche tassée d'humus. Habillée d'une sorte de nuisette recouvrant une véritable tenue et maculée de boue, la gamine tentait d'échapper à un mystérieux poursuivant opiniâtre.


Rampant entre les tiges et troncs, des tentacules semblables à ceux de Msyo'Lay progressaient inexorablement vers la fugitive opprimée. Cette dernière ne dû son salut qu'à une augmentation brutale de la pente. La petite fille perdit l'équilibre et glapit d'une voix aiguë. Elle dévala la pente en roulant sur elle-même au milieu d'étranges fougères bleuâtres et ramifiées. Les tentacules abandonnèrent promptement la chasse et disparurent aussitôt, comme des queues de serpents tapis dans les feuilles mortes et les souches creuses.


Le calme n'eut pas le temps de s'instaurer véritablement qu'une sorte de fusée à la coque opaque et métallique passa dans le ciel couvert. Un individu, téméraire et d'humeur intraitable, sauta tête la première du module en mouvement et s'écrasa avec fracas non loin de la gamine excédée, alors réfugiée derrière un rocher recouvert de mousse. Toute végétation fut soufflée dans un certain périmètre. Au centre du cratère nouvellement formé, un être chétif chassa la terre et les débris de son imposante tignasse rouge frisée. Arborant un sourire dérangeant, ou dérangé, le personnage escalada les parois de son trou et commença à pister la pauvre fille à son tour.
The_captain
The_captain
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 29/04/2017
Nombre de messages : 92

MessageSujet: Re: [En cours] D'une planète à l'autre (14+)   Lun 18 Mar 2019 - 17:07

Partie 78

Alignés en chair et en os dans de hauts sièges fixés, le visage plongé dans l'obscurité, les membres du bureau administratif et financier de La Constellation faisaient face à une immense vitre blindée. Celle-ci offrait un panorama inégalable et exclusif sur la vaste jungle hostile de LuxurA1. Les styles vestimentaires des inconnus variaient, de même que les corpulences, les couleurs de peau ou les coupes de cheveux. Chacun avait un verre de vin à sa disposition. Certains manifestaient des tics d'impatience, d'autres encore grommelaient, quand d'autres restaient impassibles. Lorsque Msyo'Lay fit son entrée dans cette longue pièce sinistre, les attitudes n'évoluèrent guère. Le personnage à la peau bleutée mouchetée de cercles ésotériques passa devant les vingt individus en dirigeant son regard au dehors. Arrivé au bout de la salle, il fit demi-tour et s'arrêta à mi-chemin pour s'adresser à ses précieux interlocuteurs.

"Mesdames et messieurs et, les membres du bureau, voici le moment tant attendu, débuta Msyo'Lay avec une excitation palpable dans la voix. La cabine dans laquelle vous êtes installés est suspendue dans les airs, protégée par un bouclier inviolable et est invisible de l'extérieur. Grâce à un vaste et ingénieux système de caméras fixes et mobiles, vous allez pouvoir assister à un spectacle grandiose, époustouflant, poursuivit-il en se jetant des fleurs de manière subliminale. Toutes les images filmées seront retransmises sur cette vitre. Chacun de vous êtes aux commandes pour choisir ce que vous désirez voir."

Des connivences dans la salle.

- Et, qu'est-ce qui nous attend, au juste ? Lança une voix grasse, dubitative et désagréable. Le mystère est entier, rajouta-il, plein de suffisance.
- On peut appeler ça...une bataille royale, répondit l'autre avec fierté et avidité. Trois invités de marque s'apprêtent en effet à débarquer dans cette jungle épaisse, dangereuse. Ils auront l'immense honneur de se confronter à des ennemis peu communs. Hors du commun. Ce qui nous promet de jolis rebondissements !
- Peu communs ? Des pirates ? Des mercenaires ? Nos...assassins personnels ?! Se réveilla brusquement une voix de femme en griffant presque frénétiquement le repose coude de son siège.
- Pourquoi pas, dans une prochaine édition, s'amusa Msyo'Lay en acquiesçant. Je retiens l'idée ! Mais ici, ce sont quelques unes des créations de La Constellation qui vont pouvoir faire leurs preuves et vous satisfaire. Créations que vos places et vos généreux investissements ont permis de financer, et qui accéderont à une place enviable s'ils réussissent à tuer nos invités.
- Brillant, glissa une grande et fine silhouette en croisant les jambes, un sourire satisfait aux lèvres. Comme une gigantesque arène de gladiateurs, compara-t-il en tapant dans ses mains ornées de bijoux ostentatoires.
- Haha, gloussa une grosse femme, enfin du bon divertissement. Si vous saviez comme ma vie m'ennuie, avoua t'elle en ordonnant qu'on lui apporte une nouvelle bouteille de vin.
- Ravi que le concept vous plaise, nota Msyo'Lay en titillant son anneau nasal.
- Nous sommes, seulement ici pour visionner un film, si je comprends bien, railla un autre membre en admirant ses chaussures avec un peu trop d'exagération.
- J'attendais cette remarque, s'illumina soudainement l'alien à la longue robe dissimulatrice.

Le responsable tentaculaire posa un doigt squelettique sur la vitre. Celle-ci se noircit progressivement puis révéla un tableau. Une trentaine de profils se révéla dans les cases du quadrillage. La projection fascina tous les membres sans exception, ce qui arracha un rictus effrayant à leur interlocuteur organisateur.

"J'ai besoin de vous, assura Msyo'Lay en surjouant. Comme je n'arrive pas à me décider, c'est à vous que revient la sélection des combattants qui se dresseront face à nos invités."

Les spectateurs, subjugués, promenèrent leur regard vaniteux et détestable sur l'écran surdimensionné, découvrant tour à tour des monstres sanguinaires aux crocs aiguisés, des guerriers humanoïdes intimidants, des masses difformes fraîchement sorties d'un laboratoire, des pouvoirs intrigants, des visages répugnants, une myriade de couleurs et d'aptitudes particulières. Le bureau se transforma en une bande d'enfants impatients et gâtés.

"Afin de vous donner un aperçu de qualité, une création a déjà été larguée dans la jungle, depuis d'une fusée qui parcourt le globe sans interruption. Il s'agit de, Strito."

La carte d'identité de la créature s'imposa sur l'écran noir. Les spectateurs séduits découvrirent donc Strito, un être à l'apparence faiblarde. Le personnage possédait une imposante chevelure rouge et frisée. Son visage, allongé, était tatoué de petites bouches. La lettre B était inscrite sur son torse sombre et nu. Le personnage portait un ample pantalon jaune.

"Strito appartient au rang B, le deuxième rang, donc. Son corps d'origine, peu résistant, même immunodéficient a reçu un traitement spécial, basé sur l'administration d'un cocktail détonant d'hormones. Ce qui lui permet de...enfin, vous allez le découvrir tout de suite. Bien évidemment, il dispose d'ores et déjà d'une cible à traquer, en attendant que nos invités entrent en scène à leur tour. Une, petite fille..."

De larges sourires sadiques déformèrent dans la pénombre les membres du bureau. Le tableau disparut subitement. Sous plusieurs angles, les images de l'enfant en question, tétanisée par la proche présence de Strito, s'affichèrent sur la vitre. On applaudit vigoureusement la mise en œuvre de ce projet, impitoyable et fou.
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [En cours] D'une planète à l'autre (14+)   
 
[En cours] D'une planète à l'autre (14+)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
 Sujets similaires
-
» La santé au cours de l'Histoire : Révélations inattendues
» Le Bio peut nourir la planète
» Documents de Cours
» 1er cours de 3é année : L'introduction à la matière [Close]
» [Mission D] - Cours de RCR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: Hors Rpg :: Ecrits des membres :: Ecrits en cours-