Partagez
 

 Le premier combat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Ajito
Ajito
Autres Races
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 30/11/2006
Nombre de messages : 717
Zénies : 0

Techniques
Techniques illimitées : Force supérieur - Entraide des plantes - Couronne solaire
Techniques 3/combat : Mouvement de la terre et des métaux - Soin par apposition
Techniques 1/combat : Foudre divine

Le premier combat Empty
MessageSujet: Le premier combat   Le premier combat ClockDim 4 Sep 2016 - 14:15
Durant sa chute, Ajito entreprit de rapidement connecter ces flux énergétiques à ceux de la louve de manière à fonctionner en circuit fermé avec elle. Il n’avait pas les compétences de sa soeur et était bien incapable de lire complètement dans les pensées de la louve. Néanmoins, il possédait des petits trucs et astuces… Des surprises que même sa soeur ne serait pas capable de mettre en place. Fonctionner en circuit fermé l'assurait déjà de ne pas se faire prendre par surprise, il ressentait la position de la louve et toutes ces dépenses énergétiques et autres mouvements.  Un plan commençait à germer dans l'esprit d’Ajito et un fin sourir vint à ces lèvre alors qu’il ne pouvait s'empêcher de laisser son cerveau vagabonder quant à de nombreux détails insignifiants.

Ajito venait d'atterrir dans les sous sols du temples et sa concentration commence à s’épaissir, la louve n’allait probablement pas tarder à pointer son museau dans les sous-sol. Que savait-il d’elle pour l’instant ? Il ne s'était jamais battus avec l'objectif de vaincre, aussi, s’il espérait avoir la moindre chance il ne devait pas agir de manière inconsidéré. Pour commencer, c’était un loup garou… Elle était donc probablement plus rapide et plus forte que lui. Elle avait surement de meilleurs sens. Enfin, au vus des non dégâts pris par l’épée de Claire elle peut se régénérer.

Il était nécessaire d'empêcher Narumi de monter au corp à corp sur Ajito, il était tout aussi nécessaire de contrer ces sens. “Glace”. La température diminuait rapidement dans la pièce jusqu’à ce que des miroirs de glace émerge du sol et contre chaques murs. Un regard rapide assura à Ajito le bon fonctionnement de de “labyrinthe de miroir” improvisé, qui devrait pouvoir diminuer très légèrement les avantages de la louve tout en lui gagnant un peu de temps avant le corps à corps.

Maintenant il lui restait à venir à bout de l’autres avantage de la louve, sa régénération… Une question subite vint frapper Ajito en plein dans son cerveau… Et si c’était du bluff ? Au final, elle n’avait attaquer Claire pour aucun résultat. Et si ? Et si elle n’avait fait ça que pour montrer un prétendus pouvoir qui n'existait pas juste pour pousser ses adversaire à se méfier. C’était compliqué de prendre tous les paramètres en comptes. Non, elle n’avait pas l’air d’être le genre d’adversaire à bluffer.

Il était maintenant prêt et attendait l’apparition de Narumi. Il semblait qu’elle s'était engouffrée dans la même trappe qu’Ajito, sa concentration vagabondait encore un peu quand il se saisit la tête à deux mains… Dieu mais qu’est-ce qui n’allait pas avec lui, c’était un combat à mort que se présentait devant lui…

“Dieu mais ressaisis toi Ajito !”

C’était sa bonne vieille habitude de parler tout haut, ça l’aidait à se concentrer, sa voix n'était qu'un filet, mais surement la louve l'entendait... ça ne faisait aucune différence.

“Pense… pense… PENSE ! HAA, premièrement, on a peu de chance de gagner… Bien, on a une allié de poids dans la pièce d’à côté... ”

Narumi était très surement déjà dans la même pièce qu’Ajito.

Ajito commença à consciencieusement mordiller son pouce

“... Autant jouer sur le temps que sur la victoire du coups… On est bien d’accord. Et aussi testé sa régénération tant que j'y suis.”


Toujours construisant plus de miroires de glace, Ajito générait une acoustique faisant croire que sa voix ne venait jamais du même endroit. De plus, Grace à son lien avec la Louve il se dirigeait toujours vers la direction opposé, de manière à ne jamais être en visu.

“Explosion !”

Ajito profitant de sa position caché se mit à déclencher des explosions afin de tester la vulnérabilité de la louve.

"j'éspère n'avoir rien oublié."

*Tu ferais quoi toi petite soeur ?*
Narumi Karuzaki
Narumi Karuzaki
Demon
Féminin Age : 29
Date d'inscription : 18/07/2012
Nombre de messages : 250
Bon ou mauvais ? : Bon :3 Bawi tu crois quoi ?
Zénies : 240

Techniques
Techniques illimitées : Transposition | Griffes et crocs acérés | Pluie d'énergie
Techniques 3/combat : Rayon Lunaire | Armure naturelle
Techniques 1/combat : Forme Alpha

Le premier combat Empty
MessageSujet: Re: Le premier combat   Le premier combat ClockMer 14 Sep 2016 - 12:05
Place aux réjouissances mon cher ! Les débuts avaient été déjà pas si mal, avec un bilan de quatre moines hérétiques morts, découpés comme du beurre par le katana de Narumi. La louve n'était pas du genre à tuer pour rien, elle suivait ses convictions: ces hommes étaient des apôtres du Prophète, et ce dit Prophète avait déclaré la guerre à son bien-aimé. Il allait payer le prix fort, lui comme ses acolytes ! L'Alpha n'était pas du genre à faire de différence: ils le suivaient, ils n'avaient pas émis de désapprobation par rapport aux paroles de leur " maître"... alors qu'ils crèvent. C'était un bon début pour instaurer cette foutue guerre et les BF partaient avec un bilan de 4 - 0 dans la face d'Ajito. Narumi était loin d'être une tueuse sanguinaire - oh, pardon, sauf quand quelqu'un essaye de faire du mal à SON Seishiro ! HAHAHAHA ! - mais dans le cas présent, elle n'allait ressentir aucun remords ou aucune hésitation à déchiqueter vivant ce sale -apparemment- flemmard nonchalant qui se prenait pour ce qu'il n'était pas: Un Roi ! Le seul véritable Roi lui avait fait face il y a peu, et visiblement Ajito ne se rendait pas compte qu'il était ridicule à côté de la grandeur de SK ! - du moins c'était ce que pensait profondément Narumi qui était de toute manière éperdument amoureuse de son chef d'alliance.
Ce type était spécial cependant, et ça, ça ne faisait aucun doute. Il semblait être un genre d'entité, une genre de chose peu définissable par les lois " de la physique " habituelles ou par les bonnes mœurs. Rien que son aura était très étrange. Il émanait de lui cette sensation qu'il était si ancien qu'il avait vu tous les mondes, appréhender toutes les races, traverser toutes les galaxies... comme s'il existait depuis la nuit des temps. Cela faisait froid dans le dos, et pourtant.. on aurait dit que cette même aura était incruster au fond de lui. Elle était à la fois là, englobant son être, et de l'autre, comme emprisonné au plus profond de son âme. Ce qui était d'autant plus étrange était que, une autre "partie" de son aura semblait faiblarde comparé à cette puissante impression d'un être immortel. Quelle était cette diablerie ? Narumi n'arrivait pas à expliquer cet atmosphère si weird qui entourait son adversaire, mais cela ne faisait que lui instaurer que plus de méfiance envers ce dernier. Il avait même réussie à sortir le nom et prénom de Seishiro alors même qu'il ne le connaissait pas - comme Claire. Il semblait avoir ce genre de pouvoirs psychiques extrêmement gênant et puissant pour ceux qui n'avaient pas de don dans ce domaine... et cela ne fit que remonter des souvenirs pas très commode à la louve.

Ancienne esclave de la race des vampires, ceux-ci utilisaient diverses tortures mentales pour bien des raisons - peu justifiées, juste par plaisir la plupart du temps, il faut croire - sur les loup-garou. Narumi avait réussie à développer un genre de résistance dû à toutes ces tortures à son encontre face à ceux qui arrivent à sonder les esprits et voir dans les souvenirs. Est-ce que c'est ce que Ajito faisait ? Arrivait-il à lire en elle, alors que cette même femme pensait avoir développer et maîtriser une certaine barrière psychique naturelle à force d'être "battue" mentalement pendant toutes ces années ? Cela était assez dérangeant et surtout énervant, rein que d'y penser. Il fallait dire que ceux de la race de la louve étaient - en général - des personnes au sang chaud qu'il ne valait mieux pas astiquer. S'il tentait fourbement de rentrer dans sa tête et qu'elle l’apprenait, elle finirait d'une façon ou d'une autre, par péter littéralement un câble. Narumi savait se concentrer sur ses objectifs et rester sereine quand la situation le demandait, pourtant, il se pouvait grandement que cette dernière finisse tout de même par imploser si des choses étaient trop intenses. Mais même énervée, elle ne fonçait pas la tête baissée comme une abrutie: cela ne faisait que renforcer son envie d'annihiler ses possibles adversaires.
En attendant, la louve ne savait pas grand chose d'Ajito, à part qu'il était un Prophète et qu'il endoctrinait des gens dans sa secte qui voulait déclarer une guerre à l'alliance de SK. Et qu'il était un genre de... personnage vieux, très vieux, mais à la fois qui semblait comme "nouveau" dans ce monde, de part cette aura très "partagée". Narumi était assez observatrice, malheureusement elle ne savait pas lire dans les esprits pour en apprendre d'avantage: il fallait qu'elle se fit à son flair et à ses sens pour réussir à décrypter au mieux les autres. Enfin bon, sauf dans le cas de Seishiro, qui de toute façon était immunisé à toute clairvoyance de sa part, étant donné l'amour absolue que celle-ci lui vouait. Un amour aveugle et éternel qui la poussait à suivre ses rêves à lui, qui faisait que, ses rêves à lui justement, représentaient ses rêves à elle. Entre outre, une sorte de pantin dévoué et serviable envers une seule personne, n'ayant aucun autre but propre que de réaliser ceux de la personne aimé. Stupidité ou incroyable preuve de dévouement? Cela dépendra de l'avis de chacun, mais une chose est certaine: ceux qui trouverons ça stupide seront des #jaloux. Il n'y a rien de plus beau qu'un être entièrement dévoué envers son ou sa bien-aimé. Qu'importe les motivations. Qu'importe les sacrifices. C'est bien ça, le sacrifice extrême. Quand on offre son être coeur, esprit et âme à un autre sans jamais rien demander en retour. Aujourd'hui, le Prophète allait pouvait jauger de l'étendue du pouvoir que lui conférait cet amour indestructible !

Après avoir plonger à sa poursuite - déjà sous forme de loup-garou, tête et pattes avant les premiers - elle fit des bonds naturels et sans mal entre les parois des murs pour descendre plus vite, et se retrouver face à un type qui se tenait la tête entre les mains et qui se parlait tout seul, se disant de se "ressaisir". La louve ne parut pas très étonné: y'a des gens comme ça. Ici, la température avait baissée et des genre de miroirs de glace commençaient à apparaître un peu partout, mais pas encore suffisamment pour empêcher toute visue. Narumi décida simplement qu'elle les esquiverait pour l'heure, elle voulait surtout observer et prendre une décision en conséquence. Il continua de penser à voix haute alors que la louve commença à inspecter les alentours au peigne fin afin de voir de quoi elle pourrait tirer partie - peut-être- pendant le combat tout en étant dans cette salle. Déjà première idée, qui était peut-être une bonne, ou une mauvaise: elle explosa complètement toutes les lumières de la pièce en bondissant de mur en mur tel un animal sauvage rudement rapide, avec des mouvements souples et une force impressionnantes dans ses membres qui lui permettait de faire de tels bonds. Dans les pensées à voix haute de son hôte, Narumi distingua qu'il semblait partir défaitiste, pourtant la louve était loin de le sous estimer. C'était une grave erreur que de se croire supérieur aux autres. Ils pouvaient toujours nous surprendre. Il parla également de Claire qui était pour lui une alliée de choix, ce qui était tout de même vrai de part l'expérience de cette femme. Il dit alors qu'il préférait jouer sur le temps que sur la victoire - la louve ricana intérieurement, qu'avait-il prévu de si fourbe ? - et qu'il souhaitait tester la capacité de régénération de son opposante. Idée intéressante, étant donné qu'en effet, les loup-garou possèdent une capacité régénératrice au dessus de la moyenne, mais seulement pour des blessures dites "superficielles", "simples". Autrement, ce qui est impressionnant, est surtout leur capacité à absorber de l'énergie. Mais Ajito l'apprendrait durant le combat.

Maintenant qu'ils étaient plongés dans le noir le plus total, Narumi quant à elle voyait aussi bien que le jour grâce à ses facultés de nyctalope. Elle ignorait si Ajito pouvait aussi voir dans un noir si plombant, mais c'était une carte à jouer tout de même. La louve bondissait toujours de mur en mur tout en observant les miroirs de glace s'accroître, elle bondissant progressivement entre ceux-ci, tout en activant sa technique "pluie d'énergie". Cette technique faisait en sorte que des genre de boules d'énergie infinies et brûlantes émanent de son corps entier. Ainsi elle détruisait un maximum de miroirs grâce à cela, rien qu'en passant près de ceux-ci, les faisant fondre instantanément ou presque. Des explosions diverses retentirent, la louve se prit plusieurs dégâts de projection ou du fait qu'elle fut trop près de ces dites explosions, mais elle se couvrit automatiquement le visage entre ses bras par réflexe, puis activa sa technique " griffes et crocs acérés" par la suite, ce qui lui permit de continuer d'avancer dans ces marres d'eaux créer par la fonte des miroirs. Elle absorba de l'énergie des dernières explosions et se régénéra de ses blessures superficielles seulement, sa fourrure avait été tout de même assez brûlé à des endroits. La louve avait continuer d'avancer et de bondir dans toutes les directions en gardant son corps " tout feu tout flamme" avec sa technique pluie d'énergie. Maintenant que le passage était plus dégager, elle bondit sur le flanc gauche d'Ajito et tenta de lui décapiter la tête avec un mouvement vif de son énorme patte droite pleine de griffes. Elle enchaîna avec des mouvements rapides mais en plus imprégné d'une force non négligeable: cette dernière essaya de lui briser la jambe gauche en l'attrapant dans sa gueule pour l'arracher, puis de lui remonter l'estomac en se redressant, le poing vers le haut pour venir percuter son dit estomac, puis cette dernière bondit d'un mur à un autre en tentant d’assaillir Ajito d'une pluie de coups. Le fait de bondir entre plusieurs murs et de revenir vers le Prophète à chaque fois, non seulement augmentait sa vitesse, mais en plus permettait de le prendre en tenaille, de plus qu'il faisait complètement noir et que le prédateur lui, voyait parfaitement - et non ses yeux ne sont pas fluorescent dans le noir haha !

Après avoir accumuler assez de vitesse, et restant sur ses gardes bien entendu car ses attaques pouvaient ne pas avoir aboutie, la louve tenta un coup " de bélier " et fonça complètement sur Ajito pour le percuter brutalement et le projeter dans les murs. Si cela avait réussie, cette dernière explosa de ses propres mains d'autres murs pour en prendre plusieurs grands pan ou morceaux et les balancer sur son adversaire de plus en plus rapidement. Narumi était en constant mouvement, elle bondissait partout et son agilité n'était plus à prouvé - ni sa force d'ailleurs. La louve se déplaça très vite en vol au dessus de son opposant et tenta de lui "claquer" un dernier gros morceau de béton en plein dans le crâne: la violence de la louve n'était plus à prouvé, la hargne dont elle faisait déjà preuve promettait pour la suite du combat !
Ajito
Ajito
Autres Races
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 30/11/2006
Nombre de messages : 717
Zénies : 0

Techniques
Techniques illimitées : Force supérieur - Entraide des plantes - Couronne solaire
Techniques 3/combat : Mouvement de la terre et des métaux - Soin par apposition
Techniques 1/combat : Foudre divine

Le premier combat Empty
MessageSujet: Re: Le premier combat   Le premier combat ClockDim 25 Sep 2016 - 1:11
Il devait attendre, être patient. Il faisait face à une bête sauvage. Elle était là, crocs à l'affût. Ajito n’avait pas encore totalement un plan. Il devait en gagner, et utiliser tout ce qu’il pouvait de ressource mental pour trouver des plans. Des plans dans des plans dans des plans. Des plans en cascades. A chaques fois qu’un piège échoue c’est parce qu’il renfermera un piège plus subtil en son sein. Une sorte d’infernal poupée gigogne avec seulement une seule issue : La défaite.

Il pouvait sentir la présence de la louve, il était placé assez loin. Pas assez de temps ni de cerveau pour réfléchir. Tant pis, se déplacer dans les dédales même si ça lui permettait de garder de la distance l'empêchait de se concentrer il était bien trop stressé. A temps extrème mesure éxtrème. Ajito s’assit en tailleurs et laissa sa respiration aller en avant, en arrière. En avant, en arrière. Chasser toutes pensées, elles revenaient et Ajito les reprenaient par la main et les guidait loin de son esprit. Il sentait sa réspiration, son battement cardiaque, le froid de la glace sur sa peau. Il était là sans bouger, en position de méditation, comme à la merci du moindre événement.

La pensée d’Ajito n’allait consciemment vers rien. Il était temps pour lui d'accepter les choses, de ne surtout pas se laisser distraire. Quand il reviendrait à un état de conscience classique, il aurait des idées. C’était certain. Il était au milieu de son premier vrais combat. Pour la première fois il ne cherchait pas à fuir… Pour la première… Pour… Les pensées d’Ajito s’éstompaient enfin comme des vagues sur les rochers. Il ne pensait plus, ne faisait que ressentir. Profitant de la formidable acuité de ces sens il se mit à collecter un grand nombre de détailles auxquels il ne faisait jusqu’alors pas attention du tout.

Elle était en colère. Elle était en colère ! Elle prenait ce combat à coeur, elle ressentais Ajito comme un agresseur. Comme un ennemis contre lequel elle voulait tout donner. Ajito laissait ces sens s’abandonner complètement, il n’était pas loin. Il le sentait. Des idées revenaient de plus en plus férocement dans son esprit, il commençait à avoir du mal à les contenirs à l’éxtérieur. Il y était presque. OUI ! c’était ça. Il voyait ! Il voyait ! ho combien sa “force” ne valait rien.

Alors que les lumières éxplosaient, il parla. Il haussa le ton et fit preuve de toute la préstance dont les quelques doutes restants rendait le début douloureux à dire.

“ce ne sont pas mes convictions qui ébranlerons les tiennes ! Tu veux savoir, je te crois ! Tu penses pouvoir me montrer le pouvoirs de ton amours ? Tu penses que mes convictions n’ont aucunes valeurs ?”

Le feu commençait à gronder en Ajito. Non il ne perdrait pas ! Il ne perdrais plus jamais ! Il la voyait enfin comme ce qu’elle était, il la voyait enfin comme la prétentieuse qu’elle était à juger les motivations des autres, à juger de son amours comme unique, au dessus de tout. Elle faisait ça pour SK ? Elle faisait ça pour un homme qu’elle aimait ? Avec qui elle avait peut être partagé un ou deux trucs.

“Je me bats pour quelqu’un pour qui je me bat depuis le début de mon existence ! Je me bat pour quelqu’un avec qui j’ai souffert, avec qui j’ai mangé, avec qui j’ai partagé jusqu’à mon nom.”

La confiance commençait à monter. Ajito se redressa. Il était prêt, les choses sérieuse allaient commencer.

“Tu penses que c’est une question de convictions ? Très bien. Tu penses prouvé quelque chose en étant prêtes à devenir une ombre pour quelqu’un en consacrant ta vie à ces ordres ? très bien. Mon fardeau est d’un tout autre niveau. Je n’ai pas le loisir d’être une ombre ou la simple pièce de quelqu’un. Je dois vivre, je dois faire de choix, je dois porter tout un héritage à bout de bras par moi même pour honorer les choix et envies de la personne que j’aime.”

Il avait un plan.

“Comme tu l’as dit, tu n’es que son ombre. Tu n’as aucune chance contre moi. Je n'essayerais plus de te parler de quoi que ce soit. Ce soir c’est une leçon dans le sang.”

Il était résolus. La nuit dans laquelle Narumi avait plongé la pièce n’avait aucune espèce d’importance, il voyait les flux énergétiques. La respiration d’Ajito était profonde et calme. Narumi n’en avait pas grand chose à faire du labyrinthe de miroir. elle le faisait fondre sur son passage sans perdre en vitesse. Elle n’avait pas encore Ajito en visu direct. c’était une bonne chose. Il avait noté le fait que la louve se régénèrait. Très bien. Très très bien.

L’assaut commença. Elle était sur le flanc d’Ajito. C’était partie pour la danse, Ajito esquiva chaques coups de peu gardant son regard planté dans les yeux de la louve afin de créer un ascendant sur elle autant que possible. Chaques attaques esquivé, chaques fois d’un millimètre. Ce que la louve ne savait pas c’était qu’Ajito avait fait ça en fusionnant à distance avec elle. Ajito pouvait fusionner avec les gens, d’un point de vue énergétiques sans mélanger son corps.

Grâce à cela, Ajito avait pu prévoir chaques attaques et diminuer légèrement leurs vitesse lui permettant ainsi d'esquiver. Cela lui avait demandé beaucoups d’énergie, après tout c’était une de ces trois fois par jour. Il avait réussis à se retrouver au contact avec le monstre sans mourir. Il devait en profiter ou cette perte d'énergie n’aurait servit à rien. Mais en même temps il devait à tout prix éloigner le monstre autant que lui infliger des dégâts. L’enchainement du monstre avait sûrement laissé sa garde basse.

Aussi Ajito fit apparaître un canon à côté de lui et tira à bout portant sur Narumi avec le but de la blesser, de la prendre par surprise en fin de l'enchaînement puis aussi et surtout de l’éloigner.
Narumi Karuzaki
Narumi Karuzaki
Demon
Féminin Age : 29
Date d'inscription : 18/07/2012
Nombre de messages : 250
Bon ou mauvais ? : Bon :3 Bawi tu crois quoi ?
Zénies : 240

Techniques
Techniques illimitées : Transposition | Griffes et crocs acérés | Pluie d'énergie
Techniques 3/combat : Rayon Lunaire | Armure naturelle
Techniques 1/combat : Forme Alpha

Le premier combat Empty
MessageSujet: Re: Le premier combat   Le premier combat ClockMer 28 Sep 2016 - 14:56
L'atmosphère ici était au beau-fixe: un Prophète faisant face à un loup-garou, c'était quand même pas un spectacle qu'on pouvait observer dans le quotidien ! Les deux protagonistes ne se connaissaient en aucun cas, pourtant tout les opposaient déjà. Tout cela dépendait de facteurs, toujours de tant de choses, de tant de paroles, d'interprétation... et ici, dans cet endroit lugubre qu'était ce genre de "cave" - attention les enfants ne vous laissez pas amadouer par les bonbons d'Ajito on sait où il vous emmène après haha ! - chacun maintenait ses positions. Narumi avait un caractère bien trempé, pourtant rien ne lui était plus important que de servir son cher et tendre Seishiro. Quant à Ajito, qui était à l'heure actuelle l'ennemi N°1 pour elle, il désirait faire déguerpir les intrus qui tentaient de s'approprier sa planète. Pour la louve, la planète n'était même pas la chose importante ici, on pouvait dire qu'elle n'en avait que faire de ces histoires de possession. Cela la dépassait complètement, les hommes s'appropriaient des planètes, comme quoi de base les hommes considèrent qu'ils peuvent toujours tout posséder, et de base cela lui déplaisait. Mais les choses étaient ainsi dans cet univers, et pour le coup, c'était son concubin qui désirait venir visiblement s'installer ici. Cela n'avait évidemment pas plu à Ajito qui avait un rôle important sur sa planète et qui la défendait en tout bien tout honneur. Cependant, il déclarait la guerre aux BF et cela allait certainement lui coûter très cher. Cet homme était très curieux, de part le fait qu'en un instant il a l'air très confiant, et l'autre, il ressemble à un bambin qui vient d'arriver dans le monde, complètement paumer au milieu de tout ce brouhaha.

Narumi était connue pour son sang chaud,d'ailleurs sa race en général était des gens qu'il ne valait mieux pas titiller. En contraste avec ceci, ils étaient très accueillant avec les étrangers et dans leurs mœurs, la vengeance n'apportait jamais rien de bon. Bref, c'est des gentils et sages, mais il ne vaut mieux pas venir les emmerder. La louve était assez bien représentative de cela en somme, mais son jugement était forcément altéré étant donné que son amour pour Seishiro - démesuré d'ailleurs, vous l'aurez compris - la poussait à donner raison à son chef d'alliance dans toutes les circonstances. Elle le croyait bon, elle croyait qu'il voulait prendre les planètes pour bien traiter les gens, plutôt que ça soit des tyrans, des monarchistes, ou des Prophètes qui font des hérétiques comme actuellement. Quoi qu'on en dise, tout était toujours question de point de vue, et au final les conflits incessants entre tout les Hommes et toutes les races provenaient souvent de choses futiles ou mal comprises. La louve était donc en plein dans le coeur du conflit, face à celui qui était limite considéré comme un Dieu ici, et tout ce qu'elle voyait, c'était un homme imbus de lui même visiblement qui reprenait une extrême confiance en lui avec ses paroles. La confiance en soi était une bonne chose tant qu'elle était mesurée, c'était logique. La louve trouvait que ce protagoniste étrange devait avoir un genre de dédoublement de personnalité ou du moins devait être très lunatique, car il changeait du tout au tout en peu de temps: ou alors c'était une tactique pour déstabiliser ses adversaires en leur faisant croire qu'il était inatteignable. Soit.
Alors sa colère si réputée allait bien évidemment foulé le sol de ce lieu mais pas que. Elle allait aussi venir s'écraser dans la tronche d'Ajito certainement sous peu. Narumi était certes une femme à la colère assez aisée - mais seulement quand ce sont des sujets qui la touche, on est d'accord - mais elle n'était pas née d'hier et avait appris à s'en servir comme une force plutôt qu'une faiblesse. En général les colériques se servent mal de ce sentiment car ils sont perturbés et fonce la tête baissée. Ici, la louve considérait la colère et la haine comme des forces où puiser intelligemment pendant des actions. Plus on l'énervait, plus ses capacités sembleraient se décuplés. C'était le fruit de tous ses entraînements et de son savoir faire en la matière. D'ailleurs le Prophète avait commencé fort en prévoyant les coups de Narumi visiblement et en les esquivant de justesse, mais avec grâce et souplesse. La louve ne comprit pas qu'il utilisait l'une de ses x3 qui lui permettait de "fusionner" entre autre avec sa cible pour prévoir certains de ses mouvements. Cela lui importait peu en ce moment, elle avait pour intime conviction qu'elle finirait certainement par éclater la tête de ce type comme une pastèque sous l'une de ses énormes pattes. Tout du moins ça serait le scénario idéal ici pour l'Alpha, après tout est toujours dans l'hypothèse et on ne peut rien avancer avant qu'autrui ai répondu.

- Si tu te crois si important n'essayes pas de venir donner des leçons de vie aux autres, tu es bien trop vaniteux pour mériter d'être un Prophète, imbécile. La voix gutturale et sombre de la forme de loup-garou de Narumi répondit aux propos d'Ajito. Chacun se bat pour ce en qui il croit, si tu penses que je n'ai aucune chance contre toi, c'est que tu es encore un bien plus sombre crétin qu'il n'y parait !

Spoiler:
 

L'immense loup-garou toisait Ajito de par sa prestance, sa carrure et sa taille, mais seul un regard haineux se posait sur lui. La louve ne sous estimait pas ses adversaires et préférait constater les choses lors de l'avancement d'un combat plutôt que de se croire vainqueur dès le début. Ajito semblait bien sûr de lui tout d'un coup et cela la fit rire intérieurement, des gens comme ça, il y en avait à la pelle dans cet univers.
Il était donc parvenue à esquiver les attaques de la louve, qui bougeait constamment en bondissant sur chaque recoins, chaque murs, elle n'était jamais immobile et lançait des assauts toujours plus rapidement. Mais Ajito se mis à porter de cette dernière, un canon apparut et un boulet de ce même canon fut éjecté de ce dernier. Curieuse attaque, la guerrière ne s'attendait pas à ce que ce type qui semblait plutôt posséder des pouvoirs psychiques puisse faire apparaître des objets destructeurs de la sorte. Le canon entra en collision à pratiquement pleine vitesse contre le monstre qui se protégea en repliant ses avant-bras contre lui, mais qui fut expulser contre l'un des murs sous la violence de l'impact. Du sang commença à s'écouler le long de son corps gigantesques pour venir s'écraser sur le sol, alors que le monstre venait de se prendre la x3 en se défendant comme il le pouvait. Cette attaque surprise ne lui avait donner que le temps de tenter de se protéger, mais l'offensive avait quand même atteint son but. Les avants-bras du loup-garou étaient couverts de blessures ainsi que son torse, elle avait prit un premier coup et pas des moindres. Un hurlement de lutte avait été étouffé par le fait que l'Alpha avait été projeté violemment contre le mur, des effondrements de ce mur l'avait touché à l'une de ses oreilles qui avait une coupure. Le monstre sortie de l'endroit où il s'était fait enfoncer dans le mur d'un bond rapide et vivace: son sang continuait de couler un peu, mais ses plus petites blessures s'étaient refermées. Il y avait plusieurs coupures au niveau de l'abdomen mais rien de grave, c'était surtout un impact qui faisait mal aux articulations et au dos, la louve avait donc eu assez de mal à reprendre ses esprits avant de sortir de là.

Mais quand cette dernière fut sortie, elle commença à exploser tous les recoins de murs de la cave pour semer le désordre, avec tout cet amas de "poussière", Ajito allait certainement moins bien la repérée, peut-être. Quant à elle, son odorat qui lui permettait sans mal de discerner qui était qui, et donc où se trouvait les gens, en plus de sa vue particulièrement développée et de son ouïe, lui donnait une indication claire de la position d'Ajito à chaque mouvements. Elle s'élança alors à une vitesse fulgurante, avec des effets de "dash" - voir sur internet si tu ne sais pas ce que c'est - et tenta à chaque passage qu'elle effectuait de donner un coup de pattes bien placer soit dans le sternum, dans la jonction des côtes, ou dans la colonne vertébrale. Après avoir sauter à droite et à gauche pour faire profiter de sa grande vitesse à son adversaire, tout en le foudroyant d'assauts toujours plus vivace à chaque mouvements, cette fois-ci elle ne bondit pas ailleurs après l'avoir attaqué. Elle le poursuivait au corps à corps, tentant de lui décocher une bonne droite dans l'os du visage, de quoi lui remettre les idées en place, puis son genoux se dirigea dans la partie basse de son abdomen - le bas du ventre, pas les bijoux de famille - de quoi lui remonter l'estomac. La louve ne s'arrêta pas là, faisant exploser son attaque ilimitée " pluie d'énergie" dès son contacte au corps à corps d'Ajito. Cela pourrait le brûler et le forcer à battre en retraite, après tout il semblait tout faire pour s'écarter de son opposant et l'attaquer à distance. Mais le monstre semblai le poursuivre peu importe où il allait de part sa grande vitesse et son tact au combat. La louve enchaîna en tentant un coup de crâne très violent en plein dans le front de son opposant, dirigeant par la même occasion l'une de ses énormes pattes pourvues de griffes pour lacérés le torse et les épaules de son ennemi.

Narumi ne se téléportait pas mais collait son opposant au corps à corps tout en se déplaçant à la vitesse de la lumière, des échanges impressionnant se créaient donc. Cette dernière tenta de l'empaler avec ses griffes en se dirigeant sur son flanc droit suite au coup de crâne, enfonçant possiblement ses griffes dans ses côtes aussi loin que son action lui permettait. De son autre bras elle vint agripper l'épaule gauche d'Ajito comme pour l'obliger à rester au contact physique, et là, son immense gueule s'ouvrit et un rayon digne d'une grande puissance se dégagea de sa gueule, pour venir blesser assez gravement son ennemi si ce dernier était toucher. Bien entendu l'action se déroulait possiblement ainsi, mais peut-être pas au final si Ajito avait réussie à tout esquiver. Narumi avait fait en sorte de ne jamais le lâcher d'une semelle et de l'avoir à portée pour mieux l'atteindre avec son rayon lunaire, l'une de ses attaques x3. Il voulait commencer fort et c'était une bonne chose !

Après l'avoir choppé et poursuivie pour mieux balancer son attaque, la louve bondit à plusieurs endroits pour laisser un genre de confusion se créer quant à l'endroit où elle se trouvait réellement. Elle continuait d'être en perpétuel mouvement afin d'être imprévisible.
Ajito
Ajito
Autres Races
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 30/11/2006
Nombre de messages : 717
Zénies : 0

Techniques
Techniques illimitées : Force supérieur - Entraide des plantes - Couronne solaire
Techniques 3/combat : Mouvement de la terre et des métaux - Soin par apposition
Techniques 1/combat : Foudre divine

Le premier combat Empty
MessageSujet: Re: Le premier combat   Le premier combat ClockDim 2 Oct 2016 - 19:58
Ajito sentait la sueur perler sur son front. L’affrontement était rude. S’il avait tout esquivé de justesse concernant les attaques de la louve, c’était loin d’être par effet de style. Il était face à un monstre… Un vrais monstre. Il contrôlait sa respiration parfaitement, il ne voulait en rien montrer qu’il était déjà en train de perdre son souffle. Les yeux de la bête étaient luisant et posé sur lui comme s’il n’était rien d’autre qu’un vulgaire fétus de paille à balayer. Le pire dans tout cela c’était qu’il n’était effectivement qu’un vulgaire fétu de paille. Il l’avait sentis : chacuns des coups qui l’avait frôlé. chacuns d’entre eux étaient potentiellement mortel.

Cette affrontement était une bonne chose pour Ajito qui n’avait jamais vécu de combat réel. Il comprenait mieux ce qui lui faisait défaut. Il comprenait mieux ce qu’était un combat. Il n’avait pas peur non, les Black feather n’étaient pas rien mais ils étaient loin… très loin d'égaler la vrais terreur. très loin d’égaler la traque qu’avait subis Ajito. La louve ne cherchait qu’à le tuer, la louve, bien que puissante restait tenable en échec. Il sentait la sueur perler sur son front, mais ce n’était pas la fin, loin de là.

Le plan était toujours en marche. Il fit apparaître de nouveaux miroirs entre lui et la louve, cela ne lui coûtait aucune énergie, au contraire, en effet, pour générer du froid, Ajito ne faisait qu’aspirer toutes l’énérgies des flux énergétiques d’une zone. Déjà il se sentait mieux. Bien sur, cela n’avait qu’un effet très limité, comme manger une pomme quand on a soif. Mais au moins il se sentait plus droit plus prêt. Son corps aimait la fraîcheur.

Le miroirs entre la louve et Ajito ne l'empêchait pas de la “voir” grâce à son “circuit fermé”. Il savait qu’elle serait capable de le “voir” aussi grâce à son odorat et ces autres sens. Mais tout de même espérait-il quelques secondes d’accalmie. Si elle humait correctement l’air et usait correctement de ces sens, peut être ressentait-elle la peau d’Ajito se durcir. il s’agissait de sa deuxième création durant le combat actuel. Il ne lui en restait qu’une. Le combat actuel… tout allait se résoudre sur une question de timing.

L'accalmie arriva. Quelques secondes, le temps que la louve parle. Le temps qu’elle parle. Chaques pièces devaient être en place pour le final. Il visualisa mentalement ce qu’il aurait à faire. Il répéta la scène mentalement plusieurs fois dans sa tête. Plusieurs fois à toute vitesse avec autant de paramètre possible. Il n’était pas prêts, il ne le serait jamais mais il voyait la possibilité d’un succès. Il fit fondre le miroire de glace en face de lui et regarda la bête dans les yeux alors qu’elle finissait sa dernière phrase. Il inspira puis expira.

Il n’allait pas lui répondre. Il s’attendait à une réponse du genre. Il n’avait pas vraiment fait d’effort pour qu’elle puisse comprendre son message, il savait déjà qu’elle ne serait pas capable de saisir ce qu’il lui disait. Il n’avait pas le temps. Elle n’était pas dans un état pour écouter. Elle avait raison sur un point cependant, il ne méritait pas d’être prophète. C’était là quelque chose qui le travaillait depuis qu’il était revenus à la vie. Il ne méritait pas. Elle l’avait pensé aussi plus tôt par rapport à son statut de roi. Pour elle, il n’était pas un rois, il n’était pas taillé pour l’être.

Elle avait raison. Elle avait infiniment raison. Ajito n’était pas un être méritant. Au début, après sa résurrection il avait paniqué en lisant le livre et en comprenant qu’il allait être le rois prophète de Métamol. Qu’il allait devoir protéger tant de vies. Mais ça n’avait pas duré longtemps, c’était là l’histoire de sa vie. Il n’avait jamais été méritant, jamais été légitime de quoi que ce soit.

Il était né sans aucune légitimité à la vie de par son statut de demi-ange demi-démon lui avait-on dit. Il avait vécus sans aucune légitimité puisqu’il était protégé par d’autres qu’il avait souvent finit par trahir ou abandonner. Il avait mangé sans légitimité puisque la traque et la faim avait fait de lui un voleur. Il avait aimé et été aimé par sa soeur sans le mériter vu qu’il n’avait pas su la protéger. Il a acquis du pouvoir sans légitimité grâce à un livre volé à un autre peuple. Il était devenus puissant sans légitimité lui qui était né malingre à cause de son statut hybride. Il ne méritait même pas de vivre puisque seul sa divinité de soeur lui avait donné ce droit sur un coups de tête.

Oui, il n’avait droit à rien et pourtant il avait beaucoups. Sa vie lui avait fait apprendre une leçon qu’il considérait comme si importante qu’il ne devait jamais se permettre de l’oublier : Même la personne qui n’est pas légitime à faire peux le devenir en faisant.
Alors oui, elle pouvait le regarder de haut sur son piédestal avec son compagnon encore plus haut. Ils étaient peut être plus digne que lui, ils étaient peut être légitime mille fois plus que lui. Mais ça n’a aucune importance, parce que même s’il n’était pas prêts, même si l’échec était probable et même s’il n’était pas légitime. Il allait faire, peu importe leurs pensé, il allait essayer et leurs montrer que même stupide, même faible, même seul rien tous ces dieux, rois et puissants légitimes, il les ramènerai à terre.

La louve souleva la poussière qui n’était pas plus une gène que la pénombre pour Ajito, il restait sur ses gardes. Les jugements de la louve sur sa légitimité à être prophète l’avait recentré sur sa propre pensé, il avait amélioré son corps grâce à une surcouche qui le couvrait tout entier lui et sa prothèse, il savait qu’il résisterait à un assaut physique et n’attendais pas de subtilité dans la technique de la louve, il présentait qu’elle allait foncer au corps à corps comme lors de son premier assaut.

Et c’est ce qu’elle fit grâce à une série de dash. Chacun de ces coups étaient dévié par l’armure crée d’Ajito, et à chacun des passages de la louve il répliqua coups pour coups de manière approximative au début, mais chaque assaut de la louve donnait à Ajito plus de compréhension sur son timing, chaque coups portés à Ajito égalait des coups de plus en plus précis de la part de ce dernier. Ces coups renforcé par l’armure qui l’entourait de manière à faire au moins jeu égale avec la louve.

Il ne se concentrait même plus sur les coups qu’elle donnait. Il ne faisait que recevoir en laissant l’armure prendre toute la pression. Dorénavant et ce jusqu’à la fin de cette échange de coups, la concentration d’Ajito n’était plus que sur le fait de donner des coups. La patte de la louve s’écrasa sur le visage d’Ajito alors qu’il envoyait son poing dans sur son museau, profitant de la vitesse même de la louve pour assurer autant de dégâts que possibles.

Alors que le genoux de la louve arrivait sur Ajito, ce dernier laissa glisser sa jambe gauche en arrière pour stabiliser ces appuies et mettre un terme à la “poursuite” de la louve. Dorénavant, le combat allait avoir lieux dans un statique face à face, cette dernière ne se jetait plus sur lui et Ajito commença à opposer son propre rythme à celui que la louve maintenait jusqu’alors. Le genoux de la louve frappa le ventre d’Ajito alors que ce dernier décrocha un crochet sur la tempe de la louve. La louve pensait sûrement imposé son rythme et prendre Ajito au dépourvus en le poursuivant au corps à corps mais ce dernier tenait bon, stable dans un combat ou ni lui ni la louve ne bougeraient, poing contre poing.

Même lorsqu’elle lâcha sa pluie d’énergie, Ajito vidait constamment les boules de feu de leurs chaleurs avant qu’elle ne l’atteigne, ne surtout pas bouger, ne pas lui laisser l'avantage, Jusqu’à ce que tous les sens, toutes la concentration de louve ne soit plus concentré que sur son être, voilà ce qu’il faisait. Le stress auquelle il soumettait son corps était énorme, mais il devait rester droit, pareil à s’il avait un rocher dans le dos, toujours plus rapide, toujours plus fort, toujours plus précis. Même les griffes de la créature ne pouvaient percer son armure. Enfin, elle l’agrippa au flanc et à l’épaule et ouvrit sa gueule béante de manière à pouvoir incinérer Ajito sur place. Il avait sentis l’attaque venir, il sentait de léger tremblement commencer dans son corps, il sentait ses muscles raide commencer à être endoloris, il n’écouta pas son corps et ignorant jusqu’au dernier signals que ces muscles fatigués lui lançait, il bascula son pied d’appuie en avant et propulsant son corps autant qu’il le pouvait, il tenta un uppercut aussi violent que possible dans la mâchoire du monstre. Il devait économiser son énergie et savait qu’il ne pouvait se permettre d'esquiver avec une autre de ces x3. Son uppercut avait pour but de faire en sorte que la louve prenne aussi des dégâts avec sa propre attaque.

L’attaque toucha Ajito et l’envoya voler à travers la pièce, quand son corps commença à chuter il décontracta ces muscles au moment précis de sa rencontre avec le sol pour absorber le choc et ramena ses genoux à son menton de manière à faire deux roulades successive pour répartir le choc dans son corps et en limiter l’effet. Il se redressa enfin, son armure explosé au point d’impact avec du sang au bord des lèvres. Il se sentait un peu sonné mais espérait avoir causé un minimum de dommage à la louve, son corps n’en pouvait plus, il était parcourus de léger tremblement. Il n’était pas habitué au combat contrairement à cette satané louve.Mais il l’avait dit et il comptait bien respecté sa parole et ne pas la laisser gagner. Au bien sûre il n’était pas idiot et n'espérait pas gagner lui même. Il pensait jouer la montre au début mais dès le premier assaut de la louve, celui qu’il avait esquivé, il avait compris qu’il n’aurait jamais l’endurance de jouer la montre. Il devait donner tout ce qu’il avait rapidement en espérant que ça passe.

Il posa son regard sur la louve en souriant, au moins se sentait-il divertit et s’amusait-il. Il sentait ses jambes lourdes d’avoirs maintenus son corps en place pendant l’échange de coups. Il faisait de gros effort pour donner le change. Il voulait que la louve ait l'impression qu’il n’avait subi aucuns dommages… Ou peut être voulait-il juste s’en persuader lui même. La louve commença à sauter dans tous les sens afin de troubler Ajito. Bien, une seconde de répis. Il allait devoir finir le combat prochainement. Peut être encore un assaut avant de devoir lancer son ultime. Il créa à nouveau des miroires de glace afin lui aussi de troubler la louve. Afin de récupérer un brin d’énergie aussi.

Enfin, une fois à l’abris derrière ces miroires, étant donné qu’il laissait son “circuit fermé” avec la louve actif pour pouvoir la “voir” il se permit de fermer les yeux, juste un instant alors que la glace des miroires s’épaississait afin qu’il puisse se sentir au moins de manière illusoire comme dans un mini repos. Il gardait cependant sa garde haute, ces muscles prêts à se tendre quand besoin sera et toute sa concentration sur la bête.
Narumi Karuzaki
Narumi Karuzaki
Demon
Féminin Age : 29
Date d'inscription : 18/07/2012
Nombre de messages : 250
Bon ou mauvais ? : Bon :3 Bawi tu crois quoi ?
Zénies : 240

Techniques
Techniques illimitées : Transposition | Griffes et crocs acérés | Pluie d'énergie
Techniques 3/combat : Rayon Lunaire | Armure naturelle
Techniques 1/combat : Forme Alpha

Le premier combat Empty
MessageSujet: Re: Le premier combat   Le premier combat ClockMer 5 Oct 2016 - 12:50
Il fallait que chacun trouve sa véritable force. Une force pouvait se définir part plusieurs critères, plusieurs personnes, plusieurs valeurs. Une vie sans but est une vie vide de sens, et une personne n'ayant pas d'autre(s) âme(s) de valeur à ses yeux à protégé, définit une vie sentimentale vide de sens. Tous les êtres ont toujours quelqu'un qu'ils veulent protéger, préserver plus que tout. Peu importe les histoires, le fondement des choses, le pourquoi du comment: chacun à " sa belle histoire", ses "belles preuves" qu'il juge suffisante et qui lui donne cette force qui peut arriver à être incommensurable à mesure du temps. Ceux qui se battent comme des égoïstes pour eux-même, dans l'unique but de servir seulement leurs propres intérêts ne pourront jamais puiser dans une force aussi grande et inépuisable que celle de vivre sincèrement et dans le plus grand bonheur pour quelqu'un. Ou pour une famille. Ou pour tout être qui compte à nos yeux plus que toute chose qui pourrait arriver dans cet univers. Cela est de l'égoïsme sans l'être, puisque d'une part, rien ne nous affectera plus que ce qui pourrait éventuellement arriver à la prunelle de nos yeux. Et de l'autre, par extension, on "minimise" forcément et sans le vouloir volontaire, les événements qui pourraient arriver aux autres ou à nous-même. Alors c'est de l'égoïsme tout en étant la plus belle preuve d'altruisme au monde, mais ne touchant qu'un seul élite, une seule personne qui a la chance d'avoir l'exclusivité de celui ou celle qui l'a choisie. Et vice-versa si cela est réciproque. Ou alors très triste constatation que de voir une personne prête à tout pour une personne qui ne serait pas capable du quart pour l'autre. Qu'importe. Ajito comme Narumi avaient chacun son histoire et ses jugements, ce qu'il considérait juste, ou valable, ou intelligent. Il fallait savoir considérer chaque personne et l'observer afin d'en retirer le maximum d'informations.

Dans le cas actuel, le Prophète se voyait le "descendant" d'une grande destinée ou quelque chose de similaire, au vue de ses dires. Il semblait un coup perturber, un coup très calme, très sûr, très fière. Une simple apparence ? Une simple tromperie ? Ou lui fallait-il de la concentration pour se ressaisir et savoir faire face à un gargantuesque animal, prédateur de surcroît, tel que Narumi ? Peu importe quel était son plan, ce dernier semblait avoir éprouvé un genre d'inquiétude. Il s'en était peut-être débarrassé à l'heure actuelle, mais le tout est de savoir créé un doute, même infime, dans l'esprit de l'autre. Le doute peut vite emmener sur un cas de détresse, de désespoir, voir tourner à l'avantage de tel ou tel partie. Pour l'heure, celui sur qui reposait de grands desseins - d'après ses dires, encore une fois, Narumi ignorait tout de ce curieux personnage - celui sur qui reposait le plus lourd des fardeaux - apparemment - et qui vivait pour préserver les choix et envie de la personne qu'il aime - donc similaire à la vie à laquelle aspire Narumi en protégeant Seishiro - semblait s'armer d'une grande concentration pour contrer les offensives tout du moins bestiales de la bête sauvage. Le combo miroirs de glaces et boules d'énergies explosives et extrêmement chaudes qui sortaient de part et d'autres du corps de la louve était connue du combat actuel. Lors des assauts de plus en plus vif et précis du monstre, c'était l'armure lourde créé par la x3 d'Ajito qui encaissait les coups portés. Cette dernière ne se décourageait pas pour autant et revenait chaque fois frappé avec autant d'intensité, dans l'espoir de finir par briser cette cocasse armure porter par un être à l'air assez frêle physiquement. Au départ, elle réussit à esquiver sans mal les coups approximatif qu'essayait de lui rendre Ajito, ses canines impressionnantes se montrèrent dans un rictus d'ironie de sa bouche, face à la situation.

Mais par la suite Ajito laissa l'armure tout encaisser à sa place et la louve commença à recevoir ses coups puisqu'il était concentrer uniquement sur ça. Elle décida alors de se rebeller en l'envoyant valser, écrasant son énorme patte dans le visage de son opposant. Ce dernier réussie à son tour à envoyer un coup dans le museau du monstre, ce qui lui fit pousser un grognement de frustration et de douleur sous l'effet de recul. Le premier coup de genoux fut habillement esquiver par son opposant, mais il se prit cependant un coup dans l'estomac de quoi bien le lui remonter, et en guise d'échange, un crochet percuta la tempe du monstre qui grogna de plus belle alors que sa tête fut envoyée sur le côté sous l'impact. Leurs échanges suivant furent assez vint, personne ne perçait la défense de l'autre. Les boules de feu émanant du corps du monstre "disparurent" avant d'atteindre le Prophète, il devait être capable de repousser cela avec sa puissante armure à l'heure actuelle. Les griffes acérés et gigantesques de la bête n'arrivait même pas à percer l'armure, ce qui commençait à irriter le démon. Ce dernier agrippa alors au Prophète avec brutalité et solidité, et de sa gueule béante sortie un rayon qui s'écrasa sur le malheureux.

Ce dernier sembla réunir ses dernières ressources et bascula rapidement en avant pour frapper la louve avec un uppercut. Elle se contenta de diriger son énorme mâchoire sur le membre qui voulait venir la frapper, afin de l'avaler goulûment après l'avoir déchiqueté de ses dents puissantes. Oui, car à ce moment-là elle lançait son rayon donc sa gueule était ouverte, elle dirigea donc volontairement sa gueule contre l'uppercut en tentant de faire claquer ses mâchoires sur le membre du prophète. L'action la fit cependant reculer considérablement, et Ajito se fit expulser sous l'impact de la x3 qui durait à s'abattre contre lui et son armure. Il semblait parcourus de léger spasmes que les sens développés de la louve avaient remarqués, mais il se releva souriant. Il semblait s'amusé et prendre plaisir à faire partie de ce combat. On aurait dit avec sa fière allure qu'il n'était aucune blesser... était-il vraiment capable de se remettre de toutes ses blessures, ou était-ce une illusion? En tout cas c'était impressionnant qu'un être à l'apparence peu guerrière soit capable d'autant de résistance et Narumi respectait cela, même si elle ignorait si cet aspect était réel ou non. Il semblait bien tenir le coup et se débrouiller jusque là, il usait sagement de ses techniques pour se défendre et méditait sur comment renvoyer des coups aussi efficacement que possible dans sa situation.

Mais alors que la bête restait constamment en mouvement, de nouveaux miroirs commencèrent à apparaître. Ce petit jeu commençait à se faire fortement agaçant et long, alors elle bondit avec une vélocité incroyable sur chacun des miroirs qui apparaissaient. Elle les brisaient de ses griffes ou de ses crocs, usant de sa technique " griffes et crocs acérés " qui lui permettait d'absorber des techniques illimités sous forme d'énergie. Cela la requinquait toujours un peu, c'était ça de prit, et surtout Ajito l'ignorait encore mais cette dernière était une "manavore" , ou plutôt une dévoreuse d'énergie en quelques sortes. Bien de ses techniques dont son ultime servait à absorber l'énergie de puissantes attaques afin de la transformer en une énergie pour elle, ce qui lui permettait de s'exténuer beaucoup moins vite que ses adversaires et de garder quasiment constamment sa forme. C'était donc un stratagème assez intelligent étant donné les circonstances des combats en général et la forme physique assez exceptionnelle de manière générale des gens de son espèce. Savoir garder sa parfaite forme en absorbant de l'énergie était le parfait moyen d'accabler un adversaire en ne connaissant pratiquement jamais la fatigue. Voilà essentiellement à quoi servait ses techniques d’absorption, hormis le fait qu'en gros ça la protège en "annulant" l'attaque usée contre cette dernière.

Des tremblements très nombreux et des bruits assourdissants se firent entendre à l'étage, tout semblait s’effondrer au dessus, là où se trouvait toujours Claire et Seishiro. Cela inquiéta la louve mais surtout renforça sa détermination à vouloir gagner et tenter de le protéger de toutes ses forces. Elle fronça les sourcils et s'arma jusqu'aux dents, après avoir détruit les miroirs d'Ajito, fonçant au contact direct avec son adversaire. Premier coup de patte diriger vers la jonction des cotes de son adversaire, un coup de coude diriger vers sa clavicule droite, puis une transposition en prévention avec un leurre. La louve ré-apparut sur le flanc gauche du Prophète mais en hauteur: elle avait les mains jointes, elle tenta de lui asséner un bon coup dans la bosse de bison - se trouvant dans la nuque - si cela avait échoué, le sol se brisa en un grand fracas sous le coup violent de l'attaque. Le loup poursuivait constamment son adversaire au corps à corps, ses coups redoutables de prédateur laissaient entrevoir son savoir faire dans la manière de déchiqueter des corps. Elle tentait également d'arracher de la peau à son adversaire en le mordant avec sa gueule béante et fortement dentelée lorsqu'elle attaquait. La bête était plutôt du genre à ne jamais laisser son adversaire tranquille en le harcelant d’agressions au corps à corps, afin de le fatiguer. Narumi tentait un coup de boule, un coup de genou bien placé, un coup de coude dans les cotes... des actions toujours diversifiées qui tentait de faire mal au minimum au moins. Le but était de l'épuiser et de l'avoir à l'usure.

La bête commença à ouvrir sa gueule tout en chargeant sur son adversaire avec son énorme carrure, de quoi l'écraser s'il se laissait poursuivre alors qu'elle chargeait de cette manière. De plus sa gueule s'ouvrit rapidement et une énergie forte se fit ressentir en provenance de la louve: que préparait-elle ? Comment Ajito allait-il maintenant réagir ?
Ajito
Ajito
Autres Races
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 30/11/2006
Nombre de messages : 717
Zénies : 0

Techniques
Techniques illimitées : Force supérieur - Entraide des plantes - Couronne solaire
Techniques 3/combat : Mouvement de la terre et des métaux - Soin par apposition
Techniques 1/combat : Foudre divine

Le premier combat Empty
MessageSujet: Re: Le premier combat   Le premier combat ClockMer 12 Oct 2016 - 21:59
Ajito sentait sa respiration s'alourdir. Le combat durait depuis trop longtemps et face à un adversaire bien trop puissant, il avait été obligé de se battre avec toutes ces capacitées dès le début. Il le sentait. Il avait déjà ressentis cette état de fatigue dans sa vie. Il ferma les yeux une seconde et se remémore la faim, la soif, la peur, la fuite. Il sait qu’il est en très mauvaise posture, il a utilisé presque tous ces atouts alors que la louve elle même a tout juste utilisé une seul technique requérant un peu d'énergie de sa part. Il ne s’était jamais sentis autant en contrôle mais en même temps il ne s’était jamais sentis aussi faible depuis qu’il avait acquis ces pouvoirs. Il devait devenir plus fort.

Ajito repassait mentalement dans sa tête chaques détails de l'assaut que venait de se livrer la louve et lui. Il la voyait avec son sourire béstial. Se moquait-elle de lui ? Elle avait bien raison. Néanmoins avec un peu de chance, elle ne verrait pas le dernier piège, la dernière stratégie s’approcher. Elle n’avait encore rien dévoiler de ces techniques les plus puissantes mais Ajito déjà pensait, peut être à tort, pouvoir se faire un portrait précis de ce que pouvait ou non la louve. Après tout depuis qu’il était à nouveau l’Ajito officiel il était bien, même si moins doué que la précédente Ajito, le maître des flux énergétiques. La louve semblait, au vus de sa manière d’agir ne pas avoir compris les pouvoirs d’Ajito. Au moins serait-il sur un avantage ici, c'était bien le seul avantage qu’il se voyait dans ce combat.

Il regarda son bras robot avec lequel il avait tenté l’uppercut, ce dernier était dans un piètre état, heureusement qu’il n’avait pas lancé son vrais bras où aujourd’hui il serait devenus le prophète sans bras. Il se sentit un peu désolé pour l’oeuvre de Jade. Mais de toute façon, ce bras était calibré pour l’ancien Ajito et lui même avait donc un mal fous à l’utiliser. Il espérait que les pièces soit tout de même récupérable. Il le détacha et le posa soigneusement dans une trappe qu’il ouvrit de pied similairement à la trappe qui les avaient amené ici lui et la louve. Puis bon cela faisait une bonne excuse pour voir Jade. Le fait qu’elle existe encore le rendait curieux, après tout elle était probablement le seul être vivant à l’avoir connus lui avant que sa soeur ne devienne Ajito.

La louve semblait définitivement ne pas ressentir le combat à en juger par la vitesse à laquelle elle brisait les miroirs d’Ajito. C’était un peu vexant, il avait lui même jeter une quantité de puissance phénoménal comparé  son endurance général juste pour faire jeu égale cinq minute. Lui était là, ne pouvant limite pas bouger et elle gambadait joyeusement comme avec une sorte d'allégresse insolente. Il tira une moue blasé un peu légère en posant ces yeux sur le monstre.

“Nan mais tu pourrais au moins faire semblant d’être blessé c’est super frustrant tu sais.”

La louve comme à son habitude donc, s’attelait à détruire les miroirs d’Ajito,elle se déplaçait encore à une vitesse folle. Au moment où la louve s'apprêtait à briser le dernier miroire, Ajito puisant dans son énergie utilisa à nouveau la fusion distante pour bloquer, juste quelques secondes tous les sens de la louve, une ou deux secondes tout au plus. Il savait que s’il la laissait commencer son assaut il était finit. Elle fonçait à son contact et lui n’avait plus tant de force que ça. Aussi il allait devoir agir vite pendant ces quelques secondes.

Quand les sens de la louve lui revinrent, Ajito se trouvait juste en face d’elle et lançait un coups de manière à pouvoirs profiter du mouvement et de la vitesse même de la louve pour lui faire des dommages. Il essayait de profiter du légers avantage qu’il s’était créé pour libérer un déluge de coups de poings sur la louve. Cependant ce n’était plus comme avant. Son énergie étant trop basse, il avait du désactiver son “circuit fermé” et ne pouvais plus prévoir les déplacements de la louve. Il faisait ce qu’il pouvait jusqu’à ce que perce l’attaque de la louve alors que les bruits de l’effondrement du temple se faisait entendre partout.

L’incompréhension commençait à se voir dans le visage d’Ajito, il ne lisait plus rien. La première attaque de la louve fut fulgurante, le corps frêle d’Ajito plia en deux sous le premier coups de patte, elle lui avait cassé trois côtes. C’est au prix d’un terrible effort qu’ajito réussit à parer le coups de coudes en les amortissant grâce à son avant bras et un justicieux petit pas chassé, il glissa tout de même légèrement sur le sol. Il avait un mal fous à récupérer sa respiration néanmoins, tentant de mettre à profit sa toute petite parade il asséna un coups, en laissant son propre corps chuter pour frapper… un leurre !

Il n’eut que le temps de sentir son estomac se tordre en comprenant qu’il s’était complètement exposé en donnant un coups qui ne servait à rien. Il tenta de faire un bond en arrière en prévision de toutes attaques potentiels mais il ne réussit qu’à éviter que l’attaque ne lui fracasse la nuque. Il fut tout de même propulsé à nouveau. Et elle était toujours là, frappant, mordant.

Le dernier coups de boule lui éclata l’arcade sourcilière. Enfin, l’assaut finit par un nouveau coups de coude qui fit tomber Ajito à genoux de douleur. L'énergie provenant de la louve sembla monter à une vitesse folle.

*Enfin ! C’est pas trop tôt, ça y’est je vois comment tu es fait.*

Un léger sourire se dessina sur le visage d’Ajito. Il était en sang. Il posa sa main au sol pour essayer de s’aider à se relever. Il glissa une fois ou deux avant de réussir enfin à lever un premier genoux. Frustré qu’il était, il finit par griller son dernier pouvoir de création sur ce combat et se créa une canne pour réussir à tenir debout. Ces jambes ne tenait pas bien debout et s’entrechoquait un peu. Il posa sa tête contre le pommeau de sa canne et soupira longuement.

Il regarda longuement avec sourir la louve, son air féroce. Son pelage souillé de part et d’autre par le sang d’Ajito. Il gardait ce sourir alors que de l’autre côté de la salle une des nombreuses trappes secrètes s’ouvrit pour laisser émerger un autre Ajito. Ce dernier était aussi tremblant et clairement affaiblis mais il semblait l’être moins, il marchait lentement et tremblait légèrement mais il était debout.

La louve qui avait commencé à foncer sur le premier Ajito avait peut être terminé sa course ou avait-elle changé d’avis alors qu’un second Ajito venait d'apparaître. Dans tous les cas, le premier Ajito disparut en poussière et le premier Ajito s’approcha de la louve en marchant. Il prenait tout son temps, que cela soit du goût de la louve ou non. Le moment du dénouement de ce combat était enfin venus. Il regarda longuement la louve, nota lui aussi qu’elle était encore en bien trop bonne état, combien il n’avait même pas su ne serait-ce que l’égratigner malgré le fait qu’il y était réellement aller sérieusement.

“J’aurais tellement aimé pouvoir t’affronter et être capable de t’opposer une réelle résistance mais cela ne va pas être possible. Je suis désolé mais je suis encore trop faible pour l’instant.”

Il avait dit ça comme avec bonne humeur, se frottant l’arrière du crâne visiblement désolé. Il ramassa la canne qui trainait par terre qui avait été créé par l’autre Ajito. Il la fit tourner l’air de rien puis commença à s’appuyer dessus.

“En vrais je fais un peu le fière mais tu m’as casser une jambe toute à l’heure, quand j’ai été projeté par ton attaque, tu sais quand tu à cracher un rayon d'énergie sur moi… Dire que c’est le seul moment où tu as vraiment sortit ne serait-ce qu’un peu de ta puissance, je dois te paraître bien pitoyable en comparaison.”

Il soupira et eut l’air triste l'espace d’un instant laissant traîner son regard au loin avant de reprendre.

“Je pense au vus des signatures énergétiques en haut qu’ils en ont fini. Je te propose qu’on arrête le combat ici. Je ne peux pas le gagner...” Il marqua une pause. “ Aussi vu que c’est maintenant certain autant ne pas continuer et chercher nos gens respectifs.”

Il commença à marcher vers la sortit avant de se retourner et de dire

“Juste une petite précision, les moines que tu as tués… Tu as tort. J’ai légèrement vu ce que tu pensais et il ne sont pas mes apôtres, tout comme ce temple n’est pas le mien. lui et eux sont ceux d’Ajito le Dieu. Ce dernier ne parcourt plus cette univers. La seul personne encore présente, même si je doute que cela ait la moindre importance pour toi, c’est moi, Ajito le demi ange, demi démon.”

En fait il craquait de nouveau depuis qu’il avait été ressuscité et vidait son sac devant son adversaire.

“Je ne suis pas un dieu ni un prophète ! Je ne déclenches pas de guerres ! Je ne suis déjà pas capable de me protéger moi même complètement comme tu le vois aujourd’hui ! J’ai passé toute ma vie à fuir et honnêtement j’ai qu’une seul envie, c’est de m’en aller, d’abandonner tout ça et tout le monde.”

Il se calma un peu, le débit de sa voix n’avait pas arrêté de s'accélérer et de partir dans l’aigus.

“Mais…”

Il planta ses yeux dans les pupilles de la bête et annonça

“Mais j’ai décidé de faire ! Tant pis, peu importe combien meurt, plus vivront ! peu importe combien de défaite, il y aura plus de victoire ! Peu importe combien d’amertume, il y aura plus de joie. Alors voilà ! voilà le serment de l’Ajito qui n’est pas un dieu ! M’enfin bref, cela n’a pas d’importance pour toi, pardonne moi.”

Il la regarda en souriant doucement à nouveau.

“Alors, tu veux finir se combat où on va enfin rejoindre S.K et Claire ?”

Ajito était détendus, le combat ne l’intéressait plus, il attendait la réponse de la louve. Peut être allait-elle l’attaquer, peut être pas…
Narumi Karuzaki
Narumi Karuzaki
Demon
Féminin Age : 29
Date d'inscription : 18/07/2012
Nombre de messages : 250
Bon ou mauvais ? : Bon :3 Bawi tu crois quoi ?
Zénies : 240

Techniques
Techniques illimitées : Transposition | Griffes et crocs acérés | Pluie d'énergie
Techniques 3/combat : Rayon Lunaire | Armure naturelle
Techniques 1/combat : Forme Alpha

Le premier combat Empty
MessageSujet: Re: Le premier combat   Le premier combat ClockJeu 20 Oct 2016 - 22:24
Ce qui était particulier ici, c'était qu'Ajito était loin d'être un jeune galopin qui se lançait dans le monde: non, il était rattaché à cette aura très spécialise qui le condamnait à la fois à être un être unique et semblant avoir traversé les âges, mais également à, bizarrement, ce dit " jeune galopin " qui viendrait de débarquer dans ce monde. La louve ressentait qu'il usait de bien de force mentale comme physique, de ruses, de techniques puissantes de sa part, pour essayer de mettre de la distance entre elle et lui, ou parer ses coups. C'était étrange qu'il soit si affaiblis, comme si quelque chose pesait sur lui et de ce fait, il n'arrivait pas à être aussi fort qu'auparavant: Narumi savait bien que ce type bizarre cachait des choses encore plus louche que lui, mais de là à pouvoir un jour deviner quoi, c'était juste impossible. La bête voyait Ajito tenter de se débattre comme il le pouvait dans un combat où visiblement, d'après ses gestes et ses dires, les choses étaient mal foutue pour qu'il puisse gagner face au monstre qui le traquait. La louve restait cependant sur ses gardes, ce mec avait déjà utilisé de techniques relevant de fourberie, il avait l'air d'avoir tout de même des pouvoirs très spéciaux et puissant. Il faisait certainement semblant, ce mec semblait être un dieu très ancien, et à la fois un novice prit de spasmes de panique. Peut-être que c'était Ajito, ces deux "parties" bien distinctes que la louve ressentait. Mais cette dernière n'arrivait pas à finir par sous-estimer son adversaire, celui-ci avait oser déclaré la guerre à Seishiro, ce n'était pas pour rien ! Il n'était pas n'importe qui, il était un Prophète ici et ce n'était d'ailleurs pas non plus pour rien qu'il avait eut ce titre honorifique. Il devait posséder des pouvoirs dépassant le plan des mortels... et puisqu'il ne semblait pas être réellement blessé jusqu'ici grâce à ses techniques, Narumi en déduisit - peut-être avec justesse, ou non - qu'il se jouait d'elle. Il ne faisait que faire semblant d'être faible pour mieux surprendre le monstre en lui faisant croire qu'elle avait l'avantage. Peut-être que s'il n'avait été " rien ni personne", pas Prophète, n'ayant pas eut le culot qu'il avait eut devant SK - et n'ayant pas eut une alliée telle que Claire - la louve aurait effectivement pu croire qu'elle avait l'avantage sur lui. Mais cette dernière préférait rester méfiante que de se jeter " dans la gueule du loup ".

Les miroirs fondaient et se brisait sous les assaut répétés de la louve qui en avait assez de ce petit jeu répétitif d'Ajito. Ce dernier lui balança une phrase qui était au final drôle, mais le monstre ne sembla même pas s'en préoccuper, comme si la folie du combat et des peut-être futures tripes du prophète arrachées entre ses mains était la seule chose qui captivait encore son attention. Il réussit à la bloquer avec sa fusion distante quelques courtes secondes, de quoi lui éviter des coups, c'était un pouvoir bien utile pour bloquer quelqu'un en pleine action - parfois même les plus mortelles. La louve sembla se crisper en sentant elle-même son corps se crisper sous l'espèce d'attaque-contrôle d'Ajito. Il n'était forcément pas agréable d'être bloqué, même sur un court moment, de la sorte - surtout quand on veut juste réduire en miettes son opposant. Une pluie de coups se fit sentir par le monstre en face d'Ajito qui ouvrit grand la gueule pour lui hurler dessus avec une telle force qu'un vent puissant se libéra en même temps que le son projetté de sa gueule. Visiblement ennuyé et coléreux face aux coups que venait de lui porter Ajito - d'ailleurs des bleus se formèrent sur son thorax, ainsi que sur son abdomen, tout comme des hématomes - le coup de patte de la bête qui commençait à passer dans un état d'énervement certain ce fit sentir. Trois côtes du Prophète furent brisées sous le coup. Des enchaînements judicieux s'en suivirent, mais ce n'était là que des coups "basiques", des "jeux" auquel chacun avait sa réponse avec des techniques illimitées ou des ingéniosités en terme d'esquive. Le loup se prit de nouveau des coups plutôt bien placé du Prophète, mais avec son état d'énervement, il commençait déjà à ne plus ressentir les choses - le monstre était concentré sur comment déchiqueter au mieux son opposant. Une arcade sourcilière explosé suite au dernier coup de boule du monstre. Ajito s’effondra par Terre. Le monstre le toisa de toute sa grandeur, ses yeux menaçants se posèrent sur lui de nouveau.

Pas de quartier. L'Ajito tenta de se relever maladroitement. Le monstre lui bondit dessus pour le réduire en charpie ! Il n'allait pas attendre que son opposant se relève pour peut-être le trompé, une fois de plus. Le monstre déchira la carcasse du premier Ajito, mais il fini par disparaître en poussière, alors qu'un second Ajito arriva dans la salle. Narumi vérifia bien que la poussière ne se transportait pas ailleurs et que l'aura de ce premier Ajito avait disparut. Il semblait affaiblis, lui aussi, mais quand même moins que l'autre qui était dans un état si piteux qu'il allait certainement jamais pouvoir se relever sans aide - et la louve l'avait aidé en ne lui donnant même pas le temps de se relever, bondissant sur lui pour le transformer en menu haché. Le monstre se redressa de tout son long. L'air si menaçant dans ses yeux ne l'avait pas quitté. Il se mit juste à côté de l'Ajito qui venait de venir - le monstre tournoyait autours de lui, comme une ombre furtive, une bête sauvage guettant le moindre faux pas. La bête grognait et écouta sa première phrase. Il paraissait ennuyer et désolé de ne pas pouvoir " faire face " à ce combat correctement. Il se gratta même l'arrière de la tête, avec un air penaud. Il se disait trop faible. Il semblait à la fois se détester pour ça, et à la fois juste constater ce qu'il semblait croire comme étant la vérité pour avancer. Il disait qu'elle pensait qu'elle le trouvait pitoyable... toute cette mascarade de paroles ! Mensonge ! Sa phrase suivante sembla stipuler que le combat entre SK et Claire était fini. Il préférait visiblement arrêter leur combat ici pour que chacun retrouve son compagnon; mais.... L'aura de Seishiro venait de s'éteindre. Comme une bougie éteinte par le passage d'un long vent sifflant et glacial... cette sensation apparut dans l'esprit de la louve, parcourant son corps entier. La bête s'arrêta un moment, son regard se perdit quelques secondes dans le néant. L'aura de Claire avait éclaté au grand jour, une force qu'il était maintenant impossible de considérer comme une "simple aura". Il... Seishiro n'était plus. Narumi essaya de garder son calme, il fallait essayer de faire en sorte que toutes ses idées se remettent en place dans sa tête. Il ne fallait pas paniquer. Il ne fallait pas pleurer, il ne fallait pas perdre le contrôle ! Le contrôle...

La bête rugit avec une force telle que son hurlement résonna au loin. L'aura de Narumi venait d'exploser en même temps, libérant la totalité de sa force et de son potentiel qu'elle contenait en elle. Le monstre bondit sur Ajito qui était entrain de parler des moines. La bête sauvage ne lui laissa même pas le temps de finir son dialogue, ni son monologue, alors elle ne pu pas entendre de sa bouche le reste de ce qu'il avait à dire. La dernière chose qu'elle entendit c'était " Ajito le Dieu". Mais Narumi ne portait plus aucune attention à ce qu'il disait, la preuve en était que le monstre venait de balancer une de ses x3 sur le Prophète tout en lui bondissant dessus, c'était un de ses fameux rayon lunaire. Ses griffes se plantaient dans sa chaire pour arraché la moindre parcelle de vie contenue dans cet organisme. La rage du monstre était tellement visible que sa gueule écumait, ses yeux étaient injectés de sang et ses veines ressortaient. Son apparence déjà peu engageante de base était maintenant encore plus terrifiante qu'à l'accoutumé, sous l'effet de la colère immense que le monstre ressentait. Il ne perdit pas une seconde pour massacrer Ajito - enfin, peut-être, on ne sait jamais si cela aboutit ou non avant une réponse de l'adversaire. Aussi vite qu'il lui avait bondit dessus, le loup-garou commença à passer en mode " chasse ".

- Seishiro est mort par ta faute ! Me crois-tu assez idiote pour croire à tes bons discours ? Tu me le payera Ajito !

Le monstre avait une voix si grave, un ton si haineux, que la moindre parcelle de mur semblait trembler et se faire toute petite sous son intonation. Narumi se mi à pourchasser... le réel Ajito ! Oui, cet abrutis essayait encore de la tromper ! Il arrivait, disparaissait... qu'est ce que c'était que ce bordel ? ! Elle ne croyait plus à ce qu'elle voyait, le monstre se fiait à son odorat et à ses capacités pour pister un individu. Il devait y avoir un autre véritable Ajito, ce dernier savait visiblement se dédoubler. Narumi était persuadée qu'il était entrain de se barrer tout en se servant d'une copie de lui-même qui aurait dû servir à lui balancer un discours en tout bien tout honneur pour mieux tromper la louve et la retenir ici. Tout se brisa sous le chemin du loup-garou qui déboula comme une énorme météorite sur sa proie qu'elle avait retrouvé à travers les décombres de ce bordel qui était maintenant tout effondré. L'énorme monstre se jetta à corps perdu contre son adversaire, essayant de planter ses griffes derrière les épaules d'Ajito pour mieux le coincer contre elle, envoyant un nouveau rayon x3 en plein dans sa face - si elle arrive à faire son action, bien sûr - le fameux rayon lunaire. Elle laissa éclaté sa rage, tentant de broyer dans son énorme gueule les membres de son adversaire, pendant que ses griffes déchiraient dans un spectacle horriblement sanglant, le reste du corps du Prophète. On ne savait pas encore si tout cela avait aboutit et si Narumi avait réellement raison sur le fait qu'il y avait un autre Ajito à distance - qui était peut-être le premier qui était partie en poussière, d'où le fait que Narumi avait surveiller ce fait - qui avait projeter une sorte d'image de lui-même pour essayer de distraire la louve. En tout cas la louve avait probablement neutraliser le deuxième Ajito qui voulait lui parler pendant trois plombes - et le véritable Ajito s'il y en avait un, en le pistant et en tentant de le massacrer. Si bien sûr il n'y avait aucun autre Ajito et que le véritable Ajito était le deuxième, alors elle alla balancer toutes ces attaques décrit dans ce paragraphe sur lui, encore une fois - s'il avait survécu au premier assaut. La louve collait son adversaire pour faire de lui un énorme tas de lambeaux de tissus et de chaire... sa rage était si grande..

Alors, le fin mot de l'histoire ? Est-ce que le deuxième Ajito n'était qu'un leurre ? Une projection du réelle Ajito qu'avait traqué Narumi s'il existait bien ?
Ajito
Ajito
Autres Races
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 30/11/2006
Nombre de messages : 717
Zénies : 0

Techniques
Techniques illimitées : Force supérieur - Entraide des plantes - Couronne solaire
Techniques 3/combat : Mouvement de la terre et des métaux - Soin par apposition
Techniques 1/combat : Foudre divine

Le premier combat Empty
MessageSujet: Re: Le premier combat   Le premier combat ClockVen 28 Oct 2016 - 20:49
On y était enfin, Ajito pouvait la voir, l’ouverture qu’il avait ardemment guetté, attendus et même tenté de provoquer depuis le début du combat. Il voyait le monstre tout crocs dehors foncer vers lui emplis de rage, l’écume au lèvre. Alors, sans trembler, alors que la créature allait très sûrement le tuer, il claqua des doigts tout en plongeant ses yeux dans le blanc de ceux de la créature comme pour que se grave dans les pupilles du monstre l’image d’Ajito, aujourd’hui et à jamais. Dans les oreilles du monstre ne tombèrent qu’un seul mot.


“Couché !”


Il venait de s’exclamer d’une voix profonde et grave qui résonna dans toute la cave qui servait de théâtre à leurs affrontements depuis peu. La bête sentait désormais toutes ses forces l'abandonner en quelques instants. Si tout s'était passé tel qu’Ajito l’avait prévus, à cette instant, la bête couverte de sang s’écrasa à terre devant lui. Toute la tension du combat qui venait de se finir tomba sur les épaules d’Ajito sa respiration s’accéléra grandement et son corps s’emplit de tremblement. Il n’en pouvait plus, se combat avait été extrêmement rude pour lui.


Si le plan c’était bien passé. Mais que s'était-il passé exactement ? Pour le savoir il faut retourner au début. Il faut retourner quand le monstre était arrivé. Il faut retourner au meurtre des moines. Ajito se sentait si résponsable à ce moment. Il aurait dut être capable de les protéger. Il aurait du être capable de faire quelque chose. Et pourtant ils gisaient là ces moines, dans leurs sang… Leurs sang… Et cette louve paraissait à ce moment si invulnérable avec ces capacitées de régénérations.


Il pouvait sentir sa puissance à elle, Narumi. Et quand elle se transforma en louve, il comprit qu’il ne pourrait pas gagner. Pas en lui faisant simplement face. Il allait devoir sortir son plus grand jeux. Ne rien garder de côté, ne rien lâcher, utiliser de tous les artifices, même les plus vulgaires, même les moins noble. Pour gagner, non c’était complètement impossible de gagner. Pour avoir la moindre chance de ne pas perdre, gagner étant juste impossible juste pour ne pas perdre, il allait devoir ne reculer devant aucune bassesse, aucune ruse.


Pour commencer, il lui fallait cacher l’arme qui allait lui servir pour vaincre la créature. Il allait devoir donner vie à quelque chose. C’était là son pouvoirs ultime, pour donner la vie, il devrait injecter des flux énergétiques dans quelque chose. Alors qu’il arriva en bas, il commença par créer ces miroirs de glace. Les miroirs, devaient créer un labyrinth entre la louve et lui. Mais ils avaient en outre un objectif secret. Ils devaient détourner l’attention de la louve. Ajito avait besoin de maintenir une basse température pendant tout l’affrontement. C’est pourquoi il créa les miroirs pour que la louve ne se pose pas de question sur la température anormalement basse.


A ce moment là son plan n’était pas encore totalement claire même pour lui, cependant quand il envoya ces premières explosions contre la louve il comprit, quand les plaies de cette dernière se refermait il vit les mouvements énergétiques de cette dernière très clairement. Il vit qu’elle utilisait l'énergie environnante pour se régénérer. C’était inespéré. Il allait devoir affronter une manavore. Rien n’aurait put lui faire autant plaisir. Alors que l’affrontement commençait il avait assumé qu’il s’agissait d’un match up complètement défavorable pour lui. Elle était rapide, forte et béstial, tout le contraire de ce contre quoi il avait été préparé à se battre.


Et pourtant. Elle absorbait dans son propre corps l'énergie qui traînait aux environs. Ce qui la transformait officiellement et automatiquement aux yeux d’Ajito en prois et ce malgré toute la différence de puissance qui le mettait clairement au désavantage. Mais au moins maintenant il voyait une faille béante dans l’armure de la louve et s'apprêtait à s’engouffrer entièrement dedans. Il savait qu’il ne pourrait pas gagner mais au moins, enfin, il voyait une chance. Il devait également s’assurer de maintenir la louve autant en colère et béstiale que possible. Il devait aussi s’assurer qu’elle reste en louve jusqu’au moment où il pourrait utiliser son plan final.


Il avait déjà prévus dès le début du combat d’abandonner toute dignité aussi il commença à se moquer d’elle, à lui dire qu’elle n’avait aucune chance, qu’elle n’était qu’une ombre. Il voulait qu’elle sorte de ces gonds, que son attention baisse. Manifestement ce n’était pas le plans le plus voué à la réussite. La louve avait un grand self contrôle. Un trop grand. Aussi comprit-il rapidement qu’il n’aurait plus besoin de parler du combat. Il s'arrêta aussi d’agir de manière désordonné en parlant tout seul à voix haute. Ca aussi ne servirait à rien. Elle ne se laissait pas déconcentrer.


Cependant pour mettre en place son plan, Ajito avait besoin de comprendre le schéma de flux énergétique de la louve. Il allait devoir fusionner avec elle comme il savait le faire. Il profita d’un assaut de la louve pour utiliser sa fusion distante et tout esquivé. Dans le même temps afin d’optimiser ces actions, il tenta de dresser une carte des flux énergétiques de la bête.


Elle débordait d'énergie. La fusion distante n’était pas suffisante. Il allait devoir faire plus. Aussi il décida de faire un maximum de dégâts à la louve tout en dépensant un paquet d’énergie afin que la louve sous l’effet du coups absorbe l'énergie même d’Ajito, qu’il pourrait utiliser pour mieux comprendre les flux énergétiques de la louve comme si son énergie agissait en radar dans les flux énergétiques de la louve. C’est là qu’il utilisa son canon.


Il devait maintenant forcer la louve à attaquer toujours plus violemment. Aussi il se créa une armure pour pouvoir lui faire des dommages et absorber son énergie à lui, Ajito tout en poussant la louve sont les coups ne touchait plus Ajito à sortir le grand jeu. Et elle le fit. Quand le rayon sortit de sa geule. Toute son énergie s’activa et Ajito put enfin, grâce à l’écho créé par son énergie à lui que la louve absorbait avoir une carte parfaite des flux énergétiques de la louve. Il ne lui manquait plus grand chose pour dévoiler son ultime plan.


Il devait à se moment là échanger de place avec le lui crée par sa troisième utilisation de son pouvoir de création. La louve ne devait pas le voir ou le plan tomberait à l’eau. Aussi il lui fit perdre ces sens quelques instants et laissa le faux lui prendre sa place. Il contrôlait désormais le faux lui avec sa troisième utilisation de sa fusion distante.


La louve voyait désormais rouge et fonda sur le faux Ajito le détruisant morceau par morceau. Elle ne retenait probablement rien et se retrouva rapidement trempé, complètement recouvert du sang de sa victime. C’est là qu’Ajito, le vrais fit son apparition.


C’est là que Seichiro trouva la mort et c’est surtout là que la louve que la louve libéra toute sa puissance et c’est là ! là ! qu’Ajito avait enfin sa chance !


“Couché !”


C’est là ! c’est là que ces mots résonnèrent et que le sang des moines assassinés par la louve revint à la vie ! Le sang des moines qui était dans le faux Ajito, conservé congelé grâce au froid qui régnait depuis le début ! Le sang qui recouvrait tout le pelage de la louve entra en action ! Ajito venait de ramener les moines à la vie en réinjectant leurs flux énergétiques dans leur sang.


Grâce à la carte des flux énergétiques de la louve qu’Ajito s'était faite pendant tout le combat, le sang vivant, perça à travers les flux énergétiques de la louve pour permettre à toutes sa puissance de se déverser en dehors d’elle. Elle pouvait utiliser des pouvoirs pour absorber de l'énergie si elle le voulait, cependant ce serait comme remplir une bouteille sans fond. C’était inutile, peu importe le moyen utilisé pour regagner cette énergie perdu.


Si le plan d’Ajito c’était passé à la perfection, Narumi ne pouvait plus rien, pas même bouger, juste réspirer et rêver au frontière de la conscience. Si son plan s'était passé à la perfection elle était à terre et allait juste rester entre la vie et le coma jusqu’à ce que son sort de miracle de la vie s'arrête donc d’ici quelques heures.


Il avait tout donné. Lancé toutes les attaques qu’il avait put, traîné son corps jusqu’au limite de ce qu’il était capable d’accomplir, il avait été chanceux que la louve prennent tant de temps à utiliser ces techniques le plus puissantes. Il avait put utiliser toutes ces compétences à lui avant même qu’elle ne réagisse. Il considéra qu’il avait une chance considérable dans se combat d’avoir réussi à s’en sortir vivant. Mais clairement il n’avait pas gagné. Quand son sort serait finit, la louve allait pouvoir se lever tranquillement, sans blessure réel et sans avoir user de sa force et en pleine forme. Lui avait une jambe cassé, tout comme son bras robot. Il ne lui restait presque plus de force et si le combat durait 10 minutes de plus il serait tombé dans les pommes à coups certain.


En définitive, il était perdant.


Ajito quitta les lieux en soupirant, aussi rapidement que possible pour ne pas laisser la moindre chance au monstre de se relever avant que lui même ne soit en sécurité. Il se savait incapable de la tuer parce qu’elle était trop forte, même avec son énèrgie la quittant plus vite qu’elle ne pouvait la réabsorber. Il ne se sentait pas prêts à prendre le moindre risque supplémentaire. Il savait que son plan ne marcherais jamais une seconde fois… Pour cette raison là, il devait devenir fort. Pour cette raison là, il devait s'entraîner parce que si elle se représentait sur son chemin, il allait devoir être capable de gagner.


Si son plan n’avait pas fonctionné à la perfection, dès le moment ou son plan lui permit de bloquer la louve quelques minutes. C’était suffisant pour lui permettre de quitter la pièce.


Alors qu’il sortait il vit les regards désapprobateurs des moines qui savaient. Leurs dieu étéait partit et ils se retrouvaient avec ce que eux considérait comme une pâle imitation. En croisant leurs regards, il hurlat.


“DÉSOLÉ ! PARDON DE NE PAS ETRE MA SOEUR !”


Alors il disparut dans le désert, des idées maussades plein la tête et des larmes pleins les joues. Si seulement elle était là… Elle serait forte elle. Il se sentait si mal… si mal...
Narumi Karuzaki
Narumi Karuzaki
Demon
Féminin Age : 29
Date d'inscription : 18/07/2012
Nombre de messages : 250
Bon ou mauvais ? : Bon :3 Bawi tu crois quoi ?
Zénies : 240

Techniques
Techniques illimitées : Transposition | Griffes et crocs acérés | Pluie d'énergie
Techniques 3/combat : Rayon Lunaire | Armure naturelle
Techniques 1/combat : Forme Alpha

Le premier combat Empty
MessageSujet: Re: Le premier combat   Le premier combat ClockDim 30 Oct 2016 - 2:04
* Ce sale abrutis va me le payer ! oui, oui.. OUI ! Il va morfler ! JE NE LE LAISSERAI PARTIR SOUS AUCUN PRÉTEXTE ! IL PAYERA ! Je dois... je dois faire de mon mieux... De mon mieux pour lui arracher ses tripes.. et son sang dégoulinera sur le sol de ces lieux en gage de la mort de ce foutre de Prophète... AJITO VA PAYER LA MORT DE SEISHIRO ! ELLE LE PAYERA ELLE AUSSI ! Je... Je ne peux pas être partout à la fois et promettre de le sauver dans toutes situations, ça ne serait pas lucide de ma part... mais au moins je ferai toujours en sorte de le V E N G E R. Je ne laisserai pas les choses se passées comme ça ! PERSONNE ne peut tenir tête à MON SEISHIRO SANS AVOIR AFFAIRE A MOI ! IL VA CREVER. CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE CRÈVE... *

Il n'y avait plus que ce mot qui résonnait encore et encore dans la tête de Narumi, percutant le moindre recoin de ses pensées, alors qu'elle bondissait à nouveau sur Ajito qui... lui dit "couché". Et son corps commença à se crisper, l'énorme bête lutta pour rester debout de toute sa grandeur, sa force, et elle était encore en pleine forme de base, elle ne s'était pas réellement usé depuis le début du combat, ce qui lui permit de lutter quelques secondes de plus... assez pour se rendre compte que son seul recours était un senzu. Ces fichus trucs allaient donc enfin vraiment lui servir, comme quoi faire un détours sur Terre pouvait valoir le coup, surtout dans ce genre de situation, où malheureusement, si elle n'avait pas eut de senzu, elle n'aurait pas pu essayer d'empêcher ce qui allait se produire. Oui, car Ajito perçait les flux énergétiques et donc vidait entièrement sa victime d'énergie par ce biais, ce qui était un avantage considérable pour le génie de cet homme qui avait calculé de faire cette action dès le début. La bête dénicha l'un des senzu qu'elle possédait. C'était l'effort de trop. La bête hargneuse était à bout de force, toutes sensations semblaient même la quitté. Le monstre tomba à genoux, haletant, comme proche de la mort, comme si tout allait s'en aller, comme si bientôt cette dernière allait mourir. Elle se rendit très vite compte que son état était déplorable, pourtant il ne l'avait pas frapper directement ou ce genre de chose: en réalité il œuvrait en utilisant des savoirs et des pouvoirs bien au delà du commun des mortels. Narumi savait que ce sale type qui faisait semblant d'être perdu dans sa tête était capable d'attaque très fourbes et sortant de l'imaginaire: il l'avait déjà prouvé par son statu de "miracle, Prophète " et ses autres offensives. Narumi était comme vidé de ses pouvoirs et son énergie, plutôt, elle était incapable d'utiliser ses techniques et de lui exploser la tronche comme convenu. La bête, animée d'une rage folle, avait toujours la gueule écumante de salive, ses yeux injectés de sang se mirent à rentrer dans une folie meurtrière incapable de cesser suite à cette gêne occasionné par le prophète. La louve tendit sa paume de main ouverte faiblement devant elle, se laissant tomber la gueule ouverte contre cette même paume pour avaler le senzu, alors que l'énorme monstre s'écroula sur le sol dans un grand fracas - au vue de son poids et de sa carrure immense.

La bête, prise dans l'incompréhension et dans ce déluge de "retombée" de ressenties et de pouvoir sur son propre corps, activa son "attaque" ultime après avoir avaler le senzu. Elle était entre la mort ou l'inconscience ? Narumi ne le savait pas, mais bientôt le senzu la requinquât d'une telle manière que le monstre réussie à se relever d'un bond en avant, hurlant comme pour percer les airs, les murs, les décombres, et le peuple tout entier de métamol. Son hurlement était si bestial et agressif qu'il avait dû être entendu à des kilomètres à la ronde. La rage si grande que Narumi éprouvait n'était que continuellement alimenter par la vue de son ennemi, et par le rappel de la mort de Seishiro. Narumi ne savait pas ce qui s'était passé, toutes les actions d'Ajito dépassait le plan mortel, et dépassait largement ce que pouvait imaginer la louve qui ignorait qu'on pouvait avoir un tel potentiel ingénieux et surtout une telle nature de pouvoirs. Tout ce qu'elle avait donc pu faire était d'agir par instinct et pour se préserver, pour pouvoir essayer d'empêcher tout ça, pour pouvoir surtout éclater le Prophète envers qui elle nourissait une haine sans merci. Ce qui s'était passé sur un plan plus "technique" c'est que, le senzu avait réussit à reboucher les trous causé par l'offensive d'Ajito. L'ultime de Narumi avait servi à aspirer l'énergie de la propre ultime de Ajito afin qu'il ne puisse pas se servir du sang sur son pelage. Les moines restaient donc bel et bien mort et le Prophète fut prit peut-être d'assaut par le bond en avant du loup-garou, qui se jeta à sa figure, toutes griffes dehors.

Il avait dû être surpris et désorienté, tout comme l'était le gros monstre derrières ses airs à faire peur à la mort elle-même. On pouvait souligner l'intellect et le savoir faire du Prophète qui n'était pas qu'un rigolo sortie de nul part, tout comme la louve le pensait, il cachait bien son jeu, et il devait posséder des pouvoirs digne d'un Dieu. Narumi n'avait rien comprit à comment Ajito avait réussi à faire pour l'affaiblir autant comme ça, presque quasi instantanément, alors que cette dernière avait eut l'air de beaucoup moins s'épuiser que lui pendant le combat. L'important était donc d'essayer de jouer des cartes que l'on possédait pour tenter de contrer cela, et visiblement c'était une réussite. Maintenant, l'énorme bête s'était ruée sur son ennemi pour le déchiqueter dans tous les sens: les membres réduits en bouillis, volant dans tous les sens, des tripes et des organes dans la gueule, à moitié mâché puis recraché au sol, des doigts coupés, les yeux explosés dans ses canines... Le monstre ne faisait pas dans la dentelle s'il avait du moins réussit à se jeter sur le Prophète en le surprenant avec son action, l'empêchant de réanimer les moines et donc probablement de partir grâce à cela. Maintenant il fallait savoir si Ajito avait bel et bien été atteint par tout ça ou si il avait trouvé une échappatoire. En tout cas le senzu l'avait tellement revigorée que la bête n'y allait pas de main morte, et surtout, y allait à coeur joie pour détruire la moindre parcelle du corps de son opposant - encore une fois si cela avait pu aboutir. Le monstre ne s'arrêtera donc que jusqu'à l'entière dissolution du corps de son ennemi entre ses griffes et ses crocs. Jusqu'à ce que le sang ait assez éclaboussé le sol, dégouliner sur les parois, recouvert la tapisserie, recouvert même son pelage, ses crocs, son museau... Non non non, aucun répit pour l'ennemi,aucun répit pour ceux qui défient impunément Seishiro !

La bête quitta les lieux après s'être soit assuré que Ajito était réduit au néant, soit qu'Ajito était parti malgré tout sans qu'elle ne puisse rien faire, c'était les deux seules issues à la fin de ce combat. Son émetteur sonna, c'était les dirigeant de l'armée qui prenaient son relais pendant son absence. Ils l'informèrent que Kefka, le roi de la Terre sous le bien vouloir de SK, était en déplacement pour Namek où apparemment il y avait des envahisseurs. L'énorme bête hurla de plus bel, restant dans son état de bête sauvage actuel, visiblement elle n'arrivait pas à calmer sa rage. Le monstre se mit à détaler à une vitesse folle en direction de la base de lancement.
Ajito
Ajito
Autres Races
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 30/11/2006
Nombre de messages : 717
Zénies : 0

Techniques
Techniques illimitées : Force supérieur - Entraide des plantes - Couronne solaire
Techniques 3/combat : Mouvement de la terre et des métaux - Soin par apposition
Techniques 1/combat : Foudre divine

Le premier combat Empty
MessageSujet: Re: Le premier combat   Le premier combat ClockDim 11 Déc 2016 - 12:23
Ce devait être le destin, ou peut être quelque chose de plus pervers qui étais à l'oeuvre. Ajito étais mort. Il y a longtemps certe, mais Ajito étais mort. Pourtant, Ajito a vécu bien plus longtemps après sa propre mort qu'avant. Peut être enfin le temps retrouvait son envol, peut être enfin, Ajito reprenait le fil de sa vie à l'endroit même où il s'était arrêté.

Dans le brouillard de la douleur, il se souvient. Comme si son présent et son passé se rejoignait tout les deux en se point précis du temps. Il se souvenait... ou peut être qu'il vivait encore dans se moment précis. Cela faisait maintenant trois ans qu'il avait quitté le boss, il avait seize ans et il cherchait sa sœur qui était séparé de lui à cause de ce dernier.

Ajito, le faible Ajito avait passé trois ans à s’entraîner sur une planète lointaine que l'ironie du sort, encore elle, avait voulus être Métamol, dont Ajito/Pluie deviendrait rois. Il s'était entrainé et avait selon d'ancien rites du peuple de Métamol en réduisant à néant ces propre flux énergétiques, ce afin de se séparer du fardeau que représentait sa propre faiblesse. Il reposait au sein de la bibliothèque de Métamol ces journaux, parmi lesquels se trouvait celui qui, bien des années plus tard allait permettre à Ajito/Pluie de comprendre son origine et redevenir le dieu qu'il/elle avais toujours été.

Et le voilà partit pour Satan-city, sur la terre, l'endroit où le boss est supposé avoir caché sa sœur. Le voilà dans cette ville grouillant. Il y est depuis maintenant deux semaines. Il a beaucoup de mal à trouver des indices. Où est-elle ? Personne ne semble savoir. Pourtant il ne se décourage pas et continue à chercher sans relâche.

De son côté, la petite Lily étais maintenant connus sous le nom de Pluie, surnom que le Boss lui avais donné avant qu'elle se cache à Satan city. Elle n'avait pas eu une vie façile. Pendant ces trois ans, sa faim avait graduellement augmenté jusqu'à faire d'elle le prédateur nocturne qu'elle était, tuant et dévorant ces proies quand elle le pouvait.

Une nuit, alors qu'Ajito cherchait sa sœur dans des recoins éloigné de Satan city, le destin permis au frère et sœur de se retrouver de manière funeste. Le prédateur nocturne traînait sur les toits comme à son habitude quand un passant solitaire attira son attention. L'efficace petite Pluie lui tomba dessus et d'un coups de griffe lui ouvrit la gorge avant de commencer à le dévorer méthodiquement.

Ajito n'avait rien vu venir. Mais ces pouvoirs refusait de le laisser mourir aussi simplement. Plus son corps se rapprochait de la mort plus ils absorbaient d'énergie environnante pour se maintenir vivant. Il subit l'ouverture de son ventre, il put sentir les crocs de sa sœur qui ne le reconnaissait pas à cause de la faim perforer sa chaire, mâchouiller ces entrailles et lui broyer les os. Il essaya de pousser sa tête. Elle était trop forte...

...Bien trop forte, la bête pesait de tous son poids sur Ajito qui n'arrivait déjà plus à respirer, la fourrure ensanglanté de la bête semblait être la seul chose recouvrant le champs. Il avait perdus ? Il ne comprenait pas, ça aurait du marcher. CA AURAIT DUT MARCHER. Il sentis la rage lui monter au yeux... Pourquoi était-il encore aussi faible, POURQUOI ?! n'avait-il pas fait assez de sacrifice ? N'avait-il pas assez perdu ? Pourquoi était-il l'éternel Sisyphe de sa propre histoire ? Toutes ces années : pour rien ! cette souffrance : pour rien ! cette entrainement : pour rien ! cette fuite : pour rien !

cette vie : pour rien...

...

..

.

Pourtant, ces pouvoirs refusait de le laisser mourir aussi simplement. Plus son corps se rapprochait de la mort plus il absorbait d'énergie environnante pour se maintenir vivant.

*Pourquoi ?*

Ce dernier mot vint heurter le cerveau d'Ajito alors qu sa conscience s’éteint, pour la louve il devait paraître mort. Pour être exact, son corps l'était mais comme par automatisme il absorbait l’énergie environnante pour se maintenir.

Combien de temps allait durer son agonie ? Il se réveillait de la mort ça et là juste pour sentir la douleur de son corps disloqué. Combien de temps ? Des secondes ? Des heures ? Des jours ? Des années ? Des siècles ? il était complètement incapable de ressentir le temps. Il n'en pouvait plus, maudis pouvoir, maudite vie... Pourquoi avait-il fallut que ces parents le mette au monde ainsi ? faible, abandonné, avec la compagnie d'une sœur si parfaite qu'elle lui semblait aujourd'hui n'avoir été là que pour qu'il la perde. Pourquoi avait-il fallut que ces parents le mette au monde ?

Puis le drame final vint. Il ne restait plus qu'une chose qu'Ajito n'avait pas encore perdu... Le seul lien qui le rattachait tant à son identité qu'à sa sœur. Un journal imprégné d’énergie divine.

*non... non ! tout mais pas ça... pitié*

Des larmes roulèrent sur les joues d'Ajito. Il avait toujours seize ans. Il avait toujours seize ans mais ce n'étais plus la même année. Il était toujours Ajito, mais ce n'était plus la même identité. Il étais toujours dévoré mais ce n'était plus les même crocs. Il perdait à nouveau sa sœur... la même sœur.

Son corps absorba l’énergie divine du journal, ce qui eu pour effet de réparer son corps. Il ne se débattait plus. Le désespoir et l'angoisse enserrait son cœur. Alors que ces organes reprenait leurs place, la douleur physique disparut au profit d'une bien plus grande.

Enfin, même ces flux énergétiques se réparèrent. Ajito ... Il venait de perdre ces pouvoirs... Mais surtout, sans l'énergie de sa sœur, son bien le plus précieux, le journal n'était plus lisible.

Ajito, brisé comme jamais, réparé comme jamais se leva et quitta le temple.
Contenu sponsorisé

Le premier combat Empty
MessageSujet: Re: Le premier combat   Le premier combat Clock
 
Le premier combat
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mission de combat 1 : L’arène des héros : Premier combat (1 Grec)
» le 13 e premier ministre sera-t-il renvoyé par les députés
» Profil d'un futur Premier ministre
» L'Art du Combat ... [ Nuage de Flamme ] // End.
» Le premier ministre Alexis est au Sommet...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Métamol :: Temple-