Partagez
 

 La fin d'un deuil (ouvert)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Ajito
Ajito
Autres Races
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 30/11/2006
Nombre de messages : 724
Zénies : 0

Techniques
Techniques illimitées : Illusion tangible - Fusion distante - Lecture
Techniques 3/combat : Super Téléportation - Sentience
Techniques 1/combat : Symbiose

La fin d'un deuil (ouvert) Empty
MessageSujet: La fin d'un deuil (ouvert)   La fin d'un deuil (ouvert) ClockJeu 23 Juil 2015 - 22:34
Depuis combien de temps Ajito était-il resté caché du monde extérieur ? Bien trop longtemps, le poids du deuil lui avait fait perdre la notion du temps. Seul la mort du Boss dont la nouvelle était parvenue jusqu'à lui l'avait sortit de sa léthargie. Ajito était fatigué, maigre, les vêtements usé.

Il savait qu'il était faible, il regarda l’endroit de sa chaire qui était dévoré par l'engin, les pensées d'Ajito était mornes, il savait qui il était, il savait ce qu'il faisait là. Il se tenait sur ce qui avait été une grande estrade en hauteur fut un temps. La mort du boss avait mit un coups d’arrêts aux travaux, les engins de constructions délaissés ici et là rendait l'endroit encore plus triste que jamais.

Métamol tout entière savait que le prophète était revenus, et même si les rénovations du boss n'avançait pas, la métamorphose des habitants de Métamol était bien entamé, ils semblait plus déterminé, plus fort de manière général, la peur qui les avait cloîtré dans des grottes fut un temps s’estompait dans les âmes et chaque jour passant apportait son lot de nouveaux marcheurs.

Ajito les appelait comme ça, les marcheurs, ceux qui parcourt Métamol et s'occupent des cultures. Par ailleurs, la première fournée s’annonçait excellente, l'énergie apportée par les terres volcaniques avait permit de produire trois fois les stocks avec les plantations de Métamol. Les mets de cette planète avait toujours été parmi les plus prisé mais ce trouvait toujours en si petite quantité. Nul doute qu'un début d'économie serait en marche d'ici seulement quelques mois.

Bien sure certains mauvais côtés était là, un grand nombre de marcheurs était mort, l’expérience leur manquait et les terres volcaniques était on ne peux plus dangereuses, même avec les prévisions d'Ajito. De plus, son inaction durant la période de deuil avait poussé les plus sceptiques à agir contre Ajito, certe pas directement mais tout de même.

Pourtant aujourd'hui, après des mois de disparition, Ajito est là, sur l’estrade, si haut qu'on ne le voit correctement qu'en plissant des yeux. Ajito est là, ceux qui sont présent retienne leurs souffle. Ajito les regardes avant de parler, d'une voix puissante.

"Je suis de retour. Comme je vous l'ai promis, je suis de retour. Je peux voir, et mes yeux m'indique que vous avez accepté ma proposition pourtant, beaucoup se plaignent de mon absence, je le sait. Beaucoup se plaignent des morts, certains avançant même que j'aurais put moi même les tuer plutôt que de les envoyer au volcans ! À ceux là, je dis : renoncez à cette planète ! Elle ne retournera pas dans la peur !"

Il marqua une pause toisant la foule, il se sentait si faible. Si seul... sans Stinger... sans Priscilla. Avant le cadeau du boss, il n'était jamais seul, mais tout le monde était là... tout le monde, et la cacophonie, c'était horrible.

Le cadeau du Boss, il lui donnerait enfin la possibilité de ne plus entendre. C'était tellement fous, pourquoi refusé. C'était devenus comme une drogue, l'individualité, une surcouche pour se protéger du secret. Cette voix en lui, si basse qu'il ne l'entendait presque pas avant perdus dans la masse et dont l’existence même se faisait oublié grâce au bracelet.

Maintenant depuis qu'il était déprimé, cette voix lui faisait peur... il ne la comprenait pas, mais c'était sa voix qui n'était pas à lui. Il reprit la parole.

"Ceux qui me dénonce ont-il déjà oublié ce temps ou ils se terrait dans leurs grottes avec la peur au ventre, chaque jours qu'un volcan explose trop près ? Avant que je vous apprennent les cycles volcaniques ?"

Métamol tout entière buvait ces paroles, ces habitants avaient obéis, ils attendait la fin du discours, nombreux savait que la première étape du plan d'Ajito était finit, les marcheurs, même si faible était là, la première des deux années de prévision d'Ajito était bien entamé, la suite allait forcémment venir.

Et elle vint

"Comme vous le savez, j'ai sacrifié une partie de mon être pour vous, mais je ne pourrais pas recommencer. Comme vous le savez, je suis un guide. Pas un acteur, aussi je vais vous apprendre à prédire votre monde, à ne faire qu'un avec lui."

Tous attendait de savoir comment, comment, Ajito le Guide allait-il apprendre à comprendre ce monde.

Ajito lui prenait conscience à ce moment là, face au rythme hypnotique de la foule de l'ampleur de la tâche qu'il commençait. Il avait fallut un Ajito calme et contrôlé pour se faire accepter, mais maintenant, même en considérant les irritants qui était contre sa monté au pouvoir, rien ne l'en retirerais, du moins pas dans le cœur des gens.

Il leurs fallait un Ajito puissant, à l'image de cette planète, imprévisible, dangereuses mais sans commune mesure dans toute la galaxie. Il leur fallait le vrais Ajito. Après tout ce bracelet n'était qu'une fuite. Ce bracelet était une drogue si puissante qu'il avait préféré jeter dans la lave son bras directeur au lieu de celui portant le bracelet.

"Je vais prendre dix élèves auxquels j'apprendrais ce que je sait."

Une chuchotement de surprise parcourus l'assistance. Personne ne s’attendait à ça

"Il me suivront ou je vais, mangerons comme moi, dormirons comme moi, vivrons comme moi, iront là où je vais ici sur Métamol ou en dehors. Mais je ne vous quittes pas pour autant, n'ayez craintes, je me réunirais avec les anciens avant mon départ pour superviser avec eux la suite des opérations ici."

alors que la foule commençait à parler et que le brouhaha montait, Ajito entreprit de désencre se mettre au niveau du peuple. Il n'était en rien supérieur à eux, il n'était que celui ouvrant la marche vers le futur. Une fois arrivé au sol, il jeta son bracelet et l'écrasa. Le brouhaha était au plus haut.

Ajito sourit alors que les flots se déversèrent sur sa conscience, alors qu'il disparaissait pour laisser place à Ajito tel qu'il était censé être.
Kym la Renégate
Kym la Renégate
Moojuu
Féminin Age : 24
Date d'inscription : 12/03/2015
Nombre de messages : 96
Bon ou mauvais ? : Je suis gentille, ça se voit ! Non ? !
Zénies : 700

Techniques
Techniques illimitées : Fonce et défonce / Speed up / Champ d'Os
Techniques 3/combat : Caveau d'os / Pointe d'Os
Techniques 1/combat : La danse de la mort

La fin d'un deuil (ouvert) Empty
MessageSujet: Re: La fin d'un deuil (ouvert)   La fin d'un deuil (ouvert) ClockSam 25 Juil 2015 - 11:21
Kym était sur cette étrange planète depuis déjà un bon moment: elle y trouvait repos et tranquillité, comparé à la Terre qui grouillait d'humains et d'autres races très étrange... quoi que, elle faisait partie de ces "autres races très étranges", mais pas de son propre œil: elle, c'était une femme de Baelfire. Après la destruction de sa planète, seuls quelque Moojuu avaient survécu, mais la plupart avaient périt en tentant de se refaire une vie dans ce monde impitoyable. La Rénégat quant à elle ne cherchait pas réellement à se refaire une vie: ce qu'elle voulait, c'était construire quelque chose de nouveau, ici. Si elle n'avait pas périt dans la catastrophe de Baelfire, c'est bien parce que la Moojuu avait un destin à accomplir ici, n'est ce pas ?

En ce moment, la léoparde se retrouvait seule: elle avait coupé les ponts avec ses anciens alliés du corps militaire, dont elle était à la tête, puisqu'ils avaient décidé d'être asservi au système humain pour " recommencer leur vie " ici. Kym n'était pas pour: ils étaient un peuple à part entière et elle ne désirait pas de fondre dans la masse pour ne pas qu'on la remarque – bien que ça soit difficile au vue de son apparence – et n'être personne. Sa vie entière avait été consacré aux arts de la guerre, jamais cette femme n'avait perdue son temps à autre chose: elle avait su prouver qu'elle était autant capable que les hommes, et même de loin, meilleur que la plupart d'entre-eux. Elle était très respectée et, tous les clans connaissaient à cette époque cette grande chef de guerre sans pitié.

Bref, elle tentait maintenant de se faire de nouveaux alliés, trouver de quoi être utile dans ce monde si loin du sien... accomplir des dessein "juste": enfin c'était plutôt une sorte de mercenaire maintenant, à l’effigie des "gardiens de la galaxie" par exemple. La chef de guerre du clan de l'Ouest avait donc décidé de rester un moment sur Métamol, là où la vie était tellement simple que le peuple de cette planète faisait pitié à quiconque s'approcherait d'eux: mais ça lui convenait. Elle n'était pas une grande fan des soirées mondaines et des bourgeois, ici au moins, la simplicité des choses et l'aridité de la planète rendait les gens simples... voir naïf, malheureusement.

Cependant, depuis peu, les gens parlaient du " prophète". Kym ne l'avait jamais vue et ignorait de quoi il avait l'air, et cela l'intriguait fortement: apparemment cet homme avait réussi à "modifier" la structure volcanique du coin pour arriver à faire pousser de quoi nourrir le peuple. C'était un don intéressant et surtout, d'une gentillesse incroyable... c'était surtout ça, le hic. La plupart des gens ne donnent pas gratuitement ce qu'ils ont à offrir. Ce pourquoi, elle gambadait depuis un moment parmi le peuple de Métamol en attendant le retour de ce mystérieux prophète qui ne ré-apparaissait plus depuis cet évènement.

Ce type avait quand même réussi à déterrer ces gens de leurs grottes où ils restaient planqué la plupart du temps à cause des éruptions volcaniques. C'était l'équivalent d'une sorte de dieu, ou un truc comme ça, peut-être. Kym n'avait pas peur des dieux: de toute façon, de son avis, cela n’existait pas. " Nous sommes tous des Dieux" c'est ce qu'elle pensait, et à chacun de s'élever spirituellement, moralement et physiquement pour atteindre ce "grade".

Un jour, ce fameux prophète apparut une nouvelle fois. Kym portait un long manteau et une capuche qui couvrait son corps et son visage, elle portait également des gants noirs "humains" et des bottes qui ne laissaient pas dissimuler que la Moojuu n'était pas humaine. Sa queue était cachée sous son long et ample manteau. Comme elle ne connaissait pas cet homme, elle se tenait à distance et l'évaluait d'un œil critique depuis la foule. C’était un beau spécimen humain, grand mais pas trop, de longs cheveux blancs comme la neige qui lui adoucissait le visage et qui le rendait sympathique, bien qu'une lueur de folie étincelait dans ses yeux. Kym avait la capacité d'évaluer les gens qu'elle croisait comme si elle possédait un radar intégré dans la rétine: de ce fait elle connaissait les dons et la nature des pouvoirs des personnes qu'elle croisait. Cet homme délivra un discours pleine de bonne foi, cependant elle ressentait sa solitude, elle ressentait qu'il était troublé et qu'il était: "abandonné". La jeune femme était certes une militaire depuis son plus jeune âge, mais c'était surtout par l'analyse psychologique et la capacité de comprendre et de ressentir ce que les autres ressentent que l'on devient un bon soldat.

Elle restait silencieuse parmi la foule des métamoliens qui écoutaient leur prophète comme s'il était LE Dieu lui-même. Après tout ils vivaient dans la misère depuis bien longtemps. Kym, curieuse de savoir ce que cet homme avait à offrir, était restée tout le long de ses dires. Comme cela faisait plusieurs longs mois qu'elle traînait sur Métamol, personne ne s'étonnait de la voir couverte ainsi: elle le faisait souvent en ce moment, certains pensaient que c'était parce qu'elle avait honte d'avoir un physique non humain, d'autres pensaient qu'elle ne supportait tout bonnement pas le soleil. Mais elle se vêtissait ainsi en attendant l'arrivée d'Ajito depuis un moment.

Quand l'homme eut fini son discours, il se pose au sol et détacha une sorte de bracelet de son poignet, l'écrasant au sol. Une sorte de radiation à la fois négative et positive se fit sentir: Kym était sensible à ce genre " d'ondes ". Elle plissa les yeux, comme si cela lui permettrait de comprendre le phénomène. Mais plutôt que de rester à distance, la jeune femme se dirigea tranquillement vers Ajito. Elle montrait qu'il ne l’impressionnait pas, puisqu'elle venait de lui saisir le bras pour qu'il lui porte de l’intérêt.

- Je souhaite apprendre ton entraînement. Dit-elle d'un ton naturellement sympathique et enjoué, malgré que son apparence soit dissimulée. Je ne crois pas le mérité plus que les gens qui se trouvent ici, pour être franche, je ne viens pas de cette planète. La jeune femme lâcha son étreinte du bras d'Ajito. Je viens de Baelfire, je suis Kym la Rénégat, ancienne militaire et chef de guerre du clan de l'Ouest.

Il ne servait plus à rien qu'elle se cache: elle avait analyser l'homme comme elle le souhaitait. La jeune femme quitta tout ses vêtements: les bottes, les gants à bout de doigts humains, et à la fin, elle retira sa capuche et le manteau. Les habitants de la planète l'avaient déjà vue sous sa "forme naturelle", de ce fait ils n'y prêtèrent pas attention. La jeune femme portait sa tenue traditionnelle de militaire: un short et un haut bandant sa poitrine et la serrant juste assez pour que ça ne soit pas gênant. La seule arme qu'elle portait sur elle était son sniper silencieux, qui était accroché dans son dos, et ses dagues sur ses flancs. Sa longue queue de félin se mit à bouger dans tous les sens, libéré du manteau.

- On nous nomme: "Moojuu". Je suis l'une des rescapés de ma planète qui a été annihiler de la galaxie, et aujourd'hui je cherche quels sont les desseins que je dois accomplir, puisque je ne suis pas morte. Elle abordait un sourire, encore une fois naturel. Kym était une militaire sérieuse mais une femme avenante avec qui les gens aimaient parler. Si tu peux prendre ma demande en considération, je pourrai être un bon "soldat". Dit-elle sur le ton de la plaisanterie. Je peux ressentir que tu te sens abandonné, continua t-elle en chuchotant pour que personne d'autre n'entende. Je comprends ce sentiment, je me retrouve ici sans trace de mes semblables, ou bien, ceux qui ont survécu on bien vite périt sur Terre... ou se sont fait une nouvelle vie parmi les terriens. Elle soupira, puis reprit d'un ton plus joyeux: Mais moi je suis prête à reprendre une carrière militaire ici, ou bien tout simplement me faire des alliés. En réalité je suis venue ici en quête de tranquillité, et à force de vivre parmi le peuple de Métamol j'ai entendu la "légende" qui disait qu'un prophète leur avait changer la vie. Familière, elle posa sa main sur l'épaule d'Ajito. Mon but n'est pas d'opprimer les autres, alors j'aimerai apprendre à faire le bien comme tu le fais ici.

La jeune femme espérait qu'en restant naturelle et sincère dans ses dires, l'homme en face d'elle accepterait de lui apprendre son savoir. Kym était une femme capable de discrétion, comme parfois très bruyante lorsqu'il s'agissait de boire et de fête. Mais une chose était sûre: elle savait que le destin était tracé, seul les choix que chacun prend dans sa vie le modifie quelque peu.


Ajito
Ajito
Autres Races
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 30/11/2006
Nombre de messages : 724
Zénies : 0

Techniques
Techniques illimitées : Illusion tangible - Fusion distante - Lecture
Techniques 3/combat : Super Téléportation - Sentience
Techniques 1/combat : Symbiose

La fin d'un deuil (ouvert) Empty
MessageSujet: Re: La fin d'un deuil (ouvert)   La fin d'un deuil (ouvert) ClockLun 31 Aoû 2015 - 21:04
Ainsi, Ajito se méla à la foule, laissant son ésprit s’éparpiller dedans alors qu’elle se massait autour de lui. Ces yeux étaient fermés, il avançait au rythme des gens, en fonction de leurs mouvements à eux, il les laissaient s’approcher en fonction de leurs envies, il les laissaient toucher son visage et faisait attention à grand soin de ne bousculer personne.

Il cherchait parmis tous les habitants de Métamols ceux qui seraient les plus aptes à suivre son enseignement. Il était en train d’analyser chacun de ceux qui passait à sa porter, lançant des flux énèrgétiques vers tous et les récupérant en retour, un peu d’une manière similaire à  une chauve-souris et sonare. Quand il repérat son premier élève, il lui fit sa proposition de manière mental lui donnant des instructions.

Ajito ne voulait pas laisser au peuple savoir qui serait les élèves choisis, que tous retiennent leurs souffles et que tous soient dans l’éxpéctation. Aucun ne saura. Ajito avançait ainsi proposant mentalement à ceux qu’il pensait capable. Ajito n'attendais pas de réponses de leurs part. Leurs réaction feraient partis intégrantes du test.

Alors qu’Ajito continuait de sonder le peuple, il tomba sur une éxception. Une créature n’étant pas de Métamol. C’était étonnant, Métamol n’était pas le lieu touristique le plus côté de la galaxie. Sa curiosité était piqué au vif. Aussi sa conscience qui jusque là vagabondait se concentra sur la créature. Il y avait tant de monde qu’Ajito dut s’y reprendre à trois fois avant de réussir à isoler le bruit produit par la créature. elle s'appelait “Kym”.

La créature semblait le chercher, c’était amusant, elle semblait douter du prophète, considérant qu’on ne faisait jamais rien gratuitement, Ajito dut se retenir de rire… Aussi, changa-t-il sa trajectoire pour se diriger vers la créature. Plus il lisait, plus il se sentait amusé. La créature songeait, nous sommes tous des dieux, elle était intéressante, on ne peux plus intéressante. Ajito avait envie de la tester, voir jusqu’où irai ses certitudes.

Il trépignait presque d’impatience, sautillant à moitié alors qu’il arrivait presque à hauteur de la créature. Elle était caché, pourtant tous savait qui elle était. Il pouvait “voir” sa vrai apparence. Quand elle lui saisit le bras, il écouta ce qu’elle eut à dire. Elle avait après tout son attention depuis un moment déjà.

Elle finit par réveler sa vrais apparence.

Il répondit mentalement comme aux autres

“*Je vais t’apprendre ce que je sait. Va à mon temple. je t’y rejoindrais, nous parlerons là bas*”

Ajito continua son chemin cherchant ces dérniers futurs élèves.

(yop, j'avais écrit un post mais mon pc a rendus l'âme mon post avec, du coups comme j'ai pas trops envie de te faire attendre plus longtemps, j'ai fait ce post rapidement, j'en écrirais un mieux au temples désolé °>°)
Kym la Renégate
Kym la Renégate
Moojuu
Féminin Age : 24
Date d'inscription : 12/03/2015
Nombre de messages : 96
Bon ou mauvais ? : Je suis gentille, ça se voit ! Non ? !
Zénies : 700

Techniques
Techniques illimitées : Fonce et défonce / Speed up / Champ d'Os
Techniques 3/combat : Caveau d'os / Pointe d'Os
Techniques 1/combat : La danse de la mort

La fin d'un deuil (ouvert) Empty
MessageSujet: Re: La fin d'un deuil (ouvert)   La fin d'un deuil (ouvert) ClockMer 14 Oct 2015 - 13:54
Kym était une militaire, méfiante, mais militaire. Elle venait de trouver un compagnon à suivre et elle avait hâte de voir ce que cet homme très étrange avait à offrir. Il lui parlait... à l'intérieur de sa tête, d'ailleurs. La jeune femme n'aimait pas spécialement ça, mais cela démontrait une partie des pouvoirs de cet individu. Aux dires de cet homme, la jeune femme s'empressa alors de le suivre, laissant cependant une distance considérable entre-eux, toujours avec cette méfiance qui la guidait.
Contenu sponsorisé

La fin d'un deuil (ouvert) Empty
MessageSujet: Re: La fin d'un deuil (ouvert)   La fin d'un deuil (ouvert) Clock
 
La fin d'un deuil (ouvert)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Fainéantise [RP ouvert] /!\Hentaï/!\

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Métamol :: Dômes-