Partagez | 
 

 [SOLO] Souvenirs, et renaissance...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Hirosaky
avatar
Demon
Féminin Age : 25
Date d'inscription : 26/12/2010
Nombre de messages : 136
Bon ou mauvais ? : J'ai l'air gentil ?
Zénies : 1260

Techniques
Techniques illimitées : Épée de radiation , Sphère Nucléaire, Geyser Nucléaire
Techniques 3/combat : Réaction Nucléaire Incontrolable, Sphère Nucléaire a Noyau Atomique
Techniques 1/combat : Soleil Souterrain

MessageSujet: [SOLO] Souvenirs, et renaissance...   Dim 26 Déc 2010 - 20:14
" Je pense que ce n'est plus très loin..."

En effet, le sombre paysage du désert s’effaçait derrière moi, et je voyais, en face de moi, les dessins des bâtiments de la capitale de la planète. Au fur à et mesure que je m'approchais, je voyais de plus en plus nettement les buildings, des habitations à la taille démesurée, d'énormes palais toisant les citoyens de leur imposante supériorité. Une ville, à l'air si libre, me donnait des impressions de dégoût. Moi qui préfère la destruction et le combat, à la liberté, et le bien... Ma ville rêvée serait un ville infernal, où le chaos régnerais, et où les meilleurs combattants s'y réuniraient, pour m'affronter... Je n'était pas venu dans cette ville par hasard, mais j'avais une rencontre à faire. Quelqu’un qui m'aiderait à propos de mon passé. En effet. Dans le laboratoire de celui qui m'avait guéri, j'ai trouvé un bout de papier, avec une adresse écrite dessus. Cette personne, connaissait sûrement le professeur, et en savait forcément quelque chose sur moi... J'aurais préféré l'éviter. Tout ce qui touche à l'humanité me répugne. toute rencontre, aussi importante soit elle, me répugne. je déteste les gens, je déteste le monde, je déteste la vie. J'arrivais enfin sur le sol de la capitale.
Des personnes tranquilles, traversaient la ville, de long en large. Pff... Je les hais... Tous autant qu'ils soient.

J'arrivait à l'adresse indiquée. Étrange, un hôpital. Je demanda à l'infirmière, de parler à Razbek, la personne écrite sur le bout de papier laissé dans le bureau du professeur, et il me reçut au plus vite. C'était un médecin, il avait le visage sombre, la moustache grisée, et une grosse balafre allant de son cou jusqu'à son oreille droite le caractérisait. Et ses yeux semblaient morts. Mais qu'importe, vu qu'il allait me donner des informations importantes sur moi. Il me pris avec lui, croyant que je voulais une consultation. Il me fit coucher sur un lit d'hôpital, et m'examina. I m’ouvrit la bouche, et découvrit que l'intérieur de mon corps était fait de métal. Il me regarda longuement, et je lui dit:

-"Qu'est-ce que tu veux sale Pervers?"

Il ne répondit pas. IL se dirigea vers une armoire se situant dans le coin droit de la pièce, et pris une bouteille d'alcool, puis, il en imbiba un coton. Il me le passa sur la tête en me disant :

"Que vous est-t'il arrivé?"

Je me regardai dans la glace, et vit que j'avais le haut droit du crane complétement fracassé. je lui répondit:

" Urgh?

Le médecin regardait mon pendentif d'un air inquiet, avant de me dire:

"Vous venez d'où mademoiselle?

Il avait sûrement des doutes sur mon identité. Pas de doute, il connaissait mon sauveur. Je lui répondit:

"Je ne sais pas d'où je viens... Je ne m'en souviens plus... Mais je me souviens avoir été sauvé par un savant sur la Terre, avant de venir ici"

je lui mentais, je n'allais tout de même pas lui donner ma vraie origine! Après tout, je ne le savais même pas moi même. Je me souviens juste que je suis une démone, la première de toutes, et que j'ai implosé suite à un combat contre un autre démon... La suite s'est passé à mon réveil, dans le laboratoire du professeur... je ne me souviens même pas de mon propre nom! L'homme me répondit:

-Ah, ok, Et votre nom?

Alors la, je ne savais pas du tout quoi répondre. Je dit alors un nom que j'avais entendu dire le professeur un jour :

" Hirosaky."

L'homme s'arretta net, avant de me répondre d'un ton sec :

"C'est original comme nom, on a pas l'habitude de ça ici. Il vous reste encore quelques crèmes à passer sur vos blessures... Hirosaky... Cela me rappelle un vieil ennemi..."

-"En quoi cela vous sert-il? ... Je n'ai jamais connu mes pa...parents, et je ne souviens même pas de mon passé. Enfin, juste qu'un professeur m'a sauvé de la mort, mais il est décédé il y a peu..."

""Vous vous appelez Hirosaky, et vous avez un sauveur mort il n'y a pas longtemps?"


Le médecin se releva doucement. Je me suis levé brusquement. Il était louche. Puis il se retourna, un pistolet à la main. Braqué sur moi il allait tirer: mais malgré son avantage, je fus plus rapide et je lui enfonça mon poing dans son ventre, l'assasinant froidement. le coup que je lui avait donné réduisit le ventre du médecin en bouillie. Il tomba à genoux, suffoquant. Je m'approchai de lui rapidement et lui fit lever la tête vers moi. Il crachait abondamment du sang.

""Pourquoi t'as fait ça? Qu'est-ce que tu m'veux? C'est en rapport avec le professeur c'est ca?"

-"Kof... Il... Tout de lui... Est habité par le mal... Tu ne sais pas le bien que... "

Le médecin cracha à nouveau du sang. Il respirait de plus en plus faiblement :

" Le bien que ça nous a fait, sa mort... Ce qu'il était... Peux-tu comprendre... Tout ce qui est en rapport avec lui n'est que... N'est que corruption... Nous ne pouvons... S'il te plait... "

Puis il changea doucement de ton.

"Laisse-moi... Vivre... Je peux encore... Être sauvé..."

""Nous? C'est qui, nous? Dis-moi et je te laisse ta chance!"

-"La... Le tour de combat... Demande... Ghaztruk... Maintenant, laisse-moi...

Des larmes commencèrent à rouler sur sa joue puis peu à peu se mélangèrent au sang qui lui coulait de la bouche et des narines.

"Ma chance..."


Je lâcha sa tête, me levai et reculai un peu. Le médecin avait la tête basse et sanglotait, les mains ensanglantées posées sur sa blessure. M'aurait-il laissé ma chance, à moi? Je levai ma main, Je l'entendis pousser un dernier râle exprimant sa peur et le coup de pied que je lui envoyai lui arracha le crâne, et fit s'en déverser un flot de sang qui alla tacher le sol. Puis je sortis de la salle précipitamment pour aller voir Ghaztruk, à la tour de combat.





"
 
[SOLO] Souvenirs, et renaissance...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [TERMINE] Quand plus aucun souvenirs vous reviens... [Pv Sacha Farmer]
» Les souvenirs...
» Les Limbes des souvenirs.
» Entrevue douloureuse et Souvenirs refoulés. {Achevé}
» Quelques souvenirs de fête ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Vegeta :: Ville-