Partagez | 
 

 Le Retour !!! [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Kimizaru
avatar
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 04/10/2010
Nombre de messages : 6

Techniques
Techniques illimitées : Yamiku (enchainement de coup de poing et de coup de pied) / Jukinabu (Boule de ki pas très puissantes de près mais peu être assez puissantes si elle prend de la vitesse(peu être contrôler a distance)) / Rikanodo (lance plien de petite boule de ki)
Techniques 3/combat : Double Be (lance deux boules de ki chargé) / Explosion de colère (l'utilisateur libère son ki qui projete l'ennemie très loin)
Techniques 1/combat : explosion de rage(l’utilisateur lance cinq cercle qui bloque pendant 3 tours l’ennemie mais au moindre choc avec une autre attaque de Ki il explose)

MessageSujet: Le Retour !!! [Terminé]   Mar 12 Oct 2010 - 15:25
Je savais que je devais augmenter mon niveau, alors je décidai d'aller dans les montagnes, pour m'entraîner, je devais survivre pendant une semaine dans cet environnement obscur avec un poids de 10 kg sur chaque un de mes membres. Le premier jour, le plus dur ce fut de bouger, tous mes mouvements étaient au ralenti, je pouvais à peine marcher et à peine lever le bras, je décidais, pour m’habituer à ces poids, faire au moins 10 fois le tour de ces lieux en moins de 24 heures. La première heure, fut très rude, mes pas s’enfonçaient dans la boue, mais cette épreuve passée, je commençais à m’habituer à ces poids qui me paraissait de moins en moins lourds, puis la dixième heures passées, je commençais à faire de petite accélération de temps en temps, arrivé à ma quatorzième heures, je courrai none stop, j’avais fais au moins 4 fois le tour de ces lieux, mais je devais accélérer le mouvement sinon je n’atteindrai jamais mon bute, à ma plus grande surprise, je réussi haut la main mon objectif, je parvins à faire le tour en 20 heures, j’avais bien repéré les coins plus froid que les autres et les endroits où les bêtes avaient installés leur territoire, je devais trouver de la nourriture et du bois pour la nuit, une fois ma première nuit passée, je devais me retrouver un entraînement à ma hauteur, alors toutes la matinée je m’entraîner à frapper dans le vide, faire des pompes, des abdos, sauter le plus haut possible... Après un bout déjeuner bien rempli, je recherchais une montagne que je devais détruire, je m’arrêtai devant un grande et imposante collines, je concentrai toute mon énergie dans mon poing et je frappai de toutes mes forces, mais rien, même pas une fissure, rien, je m’énervai et je donnai une rafale de coup dans cette fichue montagne, mais toujours rien.

*Si je n’arrive pas à détruire cette montagne je suis un incapable.*

Je faisais l’aller et retour des lieux en cherchant des animaux dangereux pour les terrasser, au bout de quelques minutes je pus voir une meute de loups féroces et affamés. Je me présentais à eux, ils m’observaient en me montrant leurs crocs, je fonçai sur le plus proche de moi, et je lui mis une rafale coup dans le torse réussissant même à lui briser quelques cottes au passage. Les autres me sautèrent dessus en me mordant, deux loup sur un bras, deux loup sur l’autre bras, deux loups sur ma jambe, deux loup sur mon autres jambe et enfin trois loup sur mon torse, j’avais beau me secouer dans tous les sens mais ces loups étaient bien trop coriaces, alors je ne bougeais plus, calme je réfléchis et je mis un coup de tête à un des loup qui me tenait le bras droit, puis j’attrapai l’autre loup par la queue et je fis un Jukinabu, puis j’attrapai les loup sur mon autres bras et je les envoyais contre un arbre au loin puis, ceux sur mon torse, je les envoyaient contre une montagne puis les quatre derniers loup qui me bloquai les jambes, je les envoyaient contre un rocher le reste de la meute disparurent dans les bois. Ma tenue était tachée de sang, mais je n’étais pas au bout de ma peine, un grand gorille imposant se dressa devant moi, j’étais affaiblie, essoufflé et au bord du coma mais je devais gagner ce combat. Le gorille frappait son torse en signe de victoire mais il ne faut pas me sous-estimer, il fonça sur moi il m’enchaîna plus d’un cinquantaine de coup, je tomba par terre, mais le combat ne faisait que commencer. A mon tour de le montrer ma puissance, je fonçais sur lui, un coup de pied dans le ventre puis un coup de poing dans tête suivis d’une boule d’énergie chargé dans le ventre, je me reculais de quelques centimètres et j’envoyais mes dernières forces dans cette double BE. Une fois que je vus le gorille inerte au sol, je m’évanouis pour me réveiller quelques heures plus tard, toujours affaiblie par ce combat, je rentrais péniblement à mon campement et je dormi toutes l’après-midi et toutes la nuit. Je me réveillai à l’aube avec une nouvelle force. Ca faisait déjà deux jours que j’étais là, je décidai de trouver une foret dense et épaisse pour complètement la déraciné avec la force de mes pieds et de mes mains. Arrivé devant une foret de sapin je donnai le premier coup de poing mais l’arbre ne céda pas aussi facilement alors une bonne rafale le fit s’écrouler puis le deuxième, même chose puis le troisième et ainsi de suite, après la matinée entière, j’étais essoufflé et je n’avais même pas fait la moitié. Arrivé à la moitié de cette forêt, une meute de bête de toutes les espèces, des loups, des gorilles, des ours et même un sanglier se dressèrent devant moi, je compris que j’étais en train de les déloger mais ce n’était pas quelques animaux qui allaient m’arrêter. Un loup bondit sur moi, un revers de main le projeta contre un arbre puis il s’enfuit, la meute sauta sur moi, les coups fusèrent dans cette forêt ainsi que du sang et des gémissements, aucun de ces pitoyables loups n’avaient réussi à me toucher, il ne restait plus que trois gorilles, deux ours et une espèce de dinausore. Les trois gorilles foncèrent sur moi et m’entourent, ils commencèrent à me frapper, la plus par de leurs coups me touchais, à la première occasion, j’attrapai le poing d’un gorille et je lui donnai un coup de pied latéral dans la tête, il tomba au sol sûrement assommé.

*Encore deux*

Les derniers gorilles étaient énervés en voyant leur ami au sol et redoublaient de force et de vivacité, je fis un bond en l’air et je retombai le pied en avant sur un des gorilles qui le prit dans la tête, assommé par ce coup j’en profitais pour lui envoyer une rafale de soixante coups plus rapide et plus puissant les un que les autres, il tomba lui aussi au sol à coté de l’autre. Il ne m’en restait plus qu’un. Je courus vers lui et je lui mis un coup de coude dans le ventre, il se plia en deux, j’en profitai pour lui l’attraper par les cheveux et je lui décochai un puissant coup de genou dans la tête, les deux autres gorille se réveillèrent et avec le troisième ils s’enfuirent en hurlant.

*Ces animaux pathétiques ne sont rien par rapport à ma puissance, mais ces ours et ce sanglier ont l’air plus fort*

En effet, les derniers animaux qui avaient observer mon combat ne laissaient parraitre aucun signe de peur. Un ours me fonça dessus et m’envoya un violent coup de griffe sur le torse, j’hurlais de douleur, il voulut me refaire la même attaque mais je lui attrapai sa patte, et je lui décochai un coup de pied surpuissant dans la tête, je me reculais et j’attendais sa réaction, il chargea la tête baissée, un violent coup de tête sur mon torse m’envoya contre un arbre qui se brisa sur le choc, une fois relevé je fonçai sur mon adversaire, je passais derrière lui, surpris, il me cherchait devant lui mais je me dissimulais derrière son postérieur, je lui envoyai un Jukinabu, ça lui brûla les fesse, il disparut dans l’épais bois en hurlent. L’autre ours se présenta à moi, plus gros et imposant que l’autre, il me paraissait plus expérimente, j’en prends pour témoin ses nombres cicatrices sur son corps, il me tournait autour en essayant de trouver la faille, plusieurs secondes plus tard, il bondit sur moi, il avait trouver une faille, il me griffa plusieurs fois au dos, je me retournais et lui assainis un coup de coude, il se recula et courut vers moi, comme l’autre ours, je bondis au-dessus de lui en posant ma main sur ça tête et je m’assis sur son dos, je lui attrapai ses oreilles, il se débattais comme il put mais je ne lâchais pas facilement mes proies, au bout de quelques minutes de rodéo, il s’arrêta, je lui donnai une violent coup de coude dans la tête pour l’assommé, une fois au sol, je me levai et je me présentais à mon dernier adversaire le sanglier, ses défense était très tordu sûrement par des nombreux combats et comme l’ours de nombreuse cicatrice ornais son corps, il avait un oreille trachée, il chargea, il était très rapide, impossible de l’éviter, il me projeta contre un arbre, à mon tour de lui foncer dessus, arrivé à sa hauteur je lui envoyai un puissant coup de poing dans le museau, puis un balayette le fit tomber sur le côté, je lui donnai une rafale de plus de cent coup, un cratère se forma autour de lui, une fois fini, je me reculai, il se remit debout difficilement et compris qu’il n’avait aucun chance et s’enfuis dans la pénombre de la forêt, après quelques minutes de récupération, je continuais mon entraînement. Maintenant un seul coup suffisait à briser un arbre. Au alentour de 21 heures j’avais complètement déraciné la foret, en allant à mon campement je repassa devant cette montagne je fis le même geste mais toujours rien. Une fois l’aube de troisième jour, mon campement étaient complètement en ruine et avait été fouillé, mon sac mes provisions ainsi que tous mon argent avaient disparu, j’était ligoté et je me sentais plus lourd, en effet, mes poids avait doublé, une fois la corde rongée par des petite boules de Ki, j’essayais de me débarrasser de ces poids mais je ne sais pas par quel procédé magique, je ne pouvais pas les enlever, ils étaient comme collé à ma peau je décidais de refaire exactement le même entraînement mais avec 20 kg sur chaque membre. Tout le troisième jour fut consacré, comme au premier, à l’adaptation de ces nouveaux poids. Bouger, sauter, marcher, courir, coup dans le vent… à la nuit tombée, j’avais parfaitement assimilé ces poids. Dès le matin du quatrième jour, je décidais de chercher mes affaires, toute la matinée fut concentrée à cette recherche mais rien, après le déjeuner, je redoublai mes recherches, après trois heures de recherche, j’entendis comme une sorte d’incantation dans une grotte, je vus un homme de dos à ses pieds mon argent et mes provision, aucun doute c’etait lui qui m’avais ligoté il me dit :

???? : "Alors tu m’as enfin re-trouvé."

Incroyable, il m’avait vu alors que j’étais derrière lui, tant pis je fonça sur lui pour reprendre mes biens, mais il leva le bras vers m’a direction et murmura quelque chose et je fus comme paralysé, je n’étais plus maître de mes mouvements.

????? : "Je suis un puissant chaman tu ne peux rien contre moi, je suis d’un humeur charitable aujourd’hui, je t’étais déjà volé tous ce que tu possédais, alors je te laisserais la vie sauve, tu as de la chance. NON je rigolait c'était une blague !!"

Le chaman enleva son masque. J'eu un moment de répit avant de comprendre que c'était.... Shinichi. Ces derniers mots prononcés, il m’envoya à l’autre bout des montagnes où je m’écrase contre un rocher qui se fissura sur le choc. C’était impressionnant avec quel facilitée il avait réussi à m’arrêter et m’envoyer à l’autre bout de ces lieux. Je devais encore m’entraîner pour pouvoir reprendre mes affaires que ce lâche m’avait volé. Je me reposai tout l’après-midi et toute la nuit. Le soleil se levait à peine que je m’entraînais déjà et oui car lors de ma dernière rencontre avec ce sorcier, ce chaman, avec.. Shinichi, il avait encore augmenté mes poids, je pensais qu’il atteignait maintenant 30 kg chaque un. J’avais l’impression que ce mage voulait tester mes capacités. Et c’était repartis pour des pompes, des abdos, des coup dans le vent, encore une matinée perdue. Je décidais d’améliorer ma force, j’allai à l’endroit le plus rocheux, j’étais entouré d’énorme rocher, je frappai de toutes mes forces chaque rocher que j’apercevais, une fois toutes les pierres du lieux effondrées, je changeais d’endroit et ainsi de suite, toutes l’après-midi fut consacrée à ce petit jeu de force, et hop au lit après avoir bien mangé. Déjà six jours dans ce milieu hostile. Encore ces maudits poids qui avaient augmenté, ils étaient maintenant à 40Kg. Comme tous les jours, la matinée fut perdue pour m’adapter à ces nouveaux fardeaux. Un repas au ventre, je recommençai mon entraînement, je voulais encore travailler ma force en détruisant des montagnes, après tous ces jours à m’entraîner dans ces bois, j’avais oublié la montagne qui me n’arguais, en pensant devant, je voulus retenter ma chance, le main gauche ouverte en avant, le poing droit en arrière, toute mon énergie dans mon poing et je frappai de toutes mes forces, mais elle ne s’effondrait pas, une petite fissure ce fut mais c’est tout, alors je m’en prenais à des moins imposante, un rafle de coup suffisais à tout faire effondrer, le soleil cochant, je n’avais toujours pas fini, me tenue était trempée de sueur mais je devais continuer, puis tard dans la nuit j’allais me coucher sans manger. Le dernier jour se levait, encore ces maudit poids et encore une matinée perdue, après manger, j’allais dans la caverne où j’avais rencontré encore une fois Shinichi, une fois dedans, ce Shinichi de merde me dit :

Shinichi : " Alors, encore toi !? Tu n'abbandonne jamais."

Kimizaru : "Oui, je veux que tu me rende mes affaires et vite."

Shinichi : "Pauvre fou tu vas encore te planté et puis je ne t'ai pas fit ? J'ai augmenté mes pouvoirs comme tu dois t'en douter."

Me dit-il en riant, il leva le bras et je sentis comme un choc, je reculai de quelques centimètres, je me stabilisais puis j’avançais, 1 mètre, 2 mètres, 3 mètres, 4 mètres… je me rapprochais de ma cible, à chaque pas, la pression se faisait plus forte, j’étais à quelques centimètres de lui, je tendis mon bras et j’attrapé son poignet, d’un coup toute la pression avait disparue, je l’envoyai contre la parois de la grotte, je repris mes affaires, je me retournai vers lui, un petit sourire au lèvre il me dit :

Shinichi : "Bien, tu as fait des progrès, je t’avais repéré dès ton arrivé ici, je voulais te tester et tu as bien mon test, on se reverra, crois moi et cette prochaine fois je te tuerai."

Puis jeta une fiole par terre, une épaisse fumée l’entoura, je fonçai vers lui pour l’attraper mais il avait disparu.

* Bizarre, ce connard de Shinichi à réussi à me faire froid dans le dos. Moi qui le croyait mort.....*

En rentrant à mon campement, je revu encore cette montagne, j’enlevai mes poids, et, toujours même position, je frappai de toutes mes forces, mais encore rien, je tendis ma main vers une forêt et j’envoyai une double BE qui en détruisis la moitié, je remettais mes poids et je rentrai encore à mon campement mais j’entendais un énorme bruit derrière moi, je me retournais, je puis voir que la montagne avait complètement disparue, et des gravas ornaient le sol devant moi à plus d’un kilomètre. J’allais à mon campement fier, heureux et gratifiant l’entraînement de ce Shinichi qui m'avait renforcé contre sa volonté. Je me reposai toute l’après-midi en songeant aux dernières paroles de Shinichi. A l’aube du huitième, j’avais réussi mon objectif, après cet entraînement exceptionnel je sentais comme un changement en moi.
 
Le Retour !!! [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Enfin tu es de retour ... [ Terminé ]
» Un retour brusque à la réalité (suite à D'ombre et de lueur) [PV Daaf et Archie] [Terminé]
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: La forêt-