Partagez | 
 

 L'Horrible et L'Horreur [PV : Orrive]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Chimera
Chimera
Masculin Age : 18
Date d'inscription : 03/02/2019
Nombre de messages : 7

Techniques
Techniques illimitées : Découpe Nette, Blood, Blood, Blood !!!, Toile
Techniques 3/combat : Régénération , Web Protect
Techniques 1/combat : Rage Axe

MessageSujet: L'Horrible et L'Horreur [PV : Orrive]    Dim 10 Fév 2019 - 13:27
     L'auteur de cette narration, n'ayant aucune idée originale concernant le lieu où faire apparaître pour la première fois son personnage, décida en utilisant une logique remarquable, de faire débuter un être démoniaque, mi-humain mi-araignée sur la planète Dark. Une planète sombre, pour un être sombre, n'est-ce pas magnifique ? Malheureusement, il est impossible d'entendre une quelconque réponse à ma question, nous allons donc commencer une véritable narration. Violences, sangs, exécutions, malfrats, tous ces mots représentent d'une belle façon la planète où se trouve Chimera. Ce dernier en effet, se trouve actuellement sur la planète Dark, mais je l'ai déjà évoqué auparavant donc n'insistons pas. L'homme araignée se déplaçait à une vitesse assez étonnante pour sa carrure de plus que cette chose arrive à voler, vous vous demandez comment est-ce possible n'est ce pas ? Il n'y aucune explication scientifique à ce sujet et le voilà donc s'envolant dans les airs avant d'atterrir dans un lieu qui semble totalement être en ruine. Ce paysage meurtri semblait s'étendre à perte de vue, mais honnêtement rien d'étonnant lorsqu'on vient du monde des enfers de Chimera, ce n'est pas de simple ruine qui vont le surprendre. L'être maléfique s'avança donc bruyamment sur le sol afin peut être d'attirer une personne se trouvant ici, afin de lui dérober son âme. Malheureusement, après quelques minutes de marche, il n'y avait toujours rien, cela ne servait à rien d'être ici, c'est alors que l'être entendit un bruit. Il se tourna sur lui-même vers un bâtiment évidemment en ruine afin d'analyser la situation et surtout de repérer la source de ce son désagréable produit, il y a seulement quelques instants. Après avoir fait une supposition de la position d'un potentiel ennemi, l'être utilisa sa " Découpe Nette " c'est donc le moment de faire une petite explication pour les flemmards n'ayant pas la moindre envie de lire une fiche afin de savoir à quoi correspond cette technique.

     "Découpe Nette" est une technique de Chimera consistant à lancer ses deux haches en direction d'un être malveillant en son égard, bon ce n'est que de la malveillance sur un jugement totalement injuste, mais les deux haches se retrouvent donc à foncé en direction de cette ennemie afin de le blesser et potentiellement le tuer, les armes retournent ensuite, directement à leur propriétaire. Dans notre contexte actuel, le coup avait fait mouche et voila que les " boomerangs" revenaient avec un petit cadeau, une tête décapité et du sang. Malheureusement, l'araignée avait besoin que le corps soit entier afin d'aspirer une âme. C'est alors qu'il entendit un autre bruit, qui l'avait provoqué ? Vous le saurez bientôt... 
Orrive
Demi-Sayen
Masculin Age : 17
Date d'inscription : 11/12/2016
Nombre de messages : 448
Bon ou mauvais ? : Très gentil <3
Zénies : 1433

Techniques
Techniques illimitées : Griffes du Tigre / Télékinésie / Cri de Loup.
Techniques 3/combat : Dôme de Protection / Rayon Sanguin.
Techniques 1/combat : Sphère de Rage.

MessageSujet: Re: L'Horrible et L'Horreur [PV : Orrive]    Mar 12 Fév 2019 - 21:05
Un regard perçant et des yeux luisants perdus au milieu des feuillages s'éclipsant progressivement lors de sa démarche saccadée par des activités auquel il s'exécutait : chasse, jeu, et génocide étaient les seuls lueurs éclatantes dans ses iris d'or et de lumière comme des idées noires lui traversant l'esprit ;si vous les avez vu, courrez. C'est ce à quoi aspiraient par ailleurs toutes créatures douées de raison sur son sillage, mais en vain. Au moins vous aurez essayé.

Certes, il est vrai que vu sous un des nombreux angles que décrivent les milles et une faces du joyaux maudit, il n'était que l'idiot du village un peu dérangé. On peut même dire que comme les pourtours d'un rond feraient un cercle, les pourtours de cet être feraient un Homme, et pourtant il n'existe de mot pour décrire à quel point il est aveugle d'y croire les yeux fermés. L'Être que vous voyez se tenir au milieu de cadavres sanguinolents et pendus par leurs tripes se bat pour changer le monde, et en a la force, qu'est ce qu'il vous faut de plus ? Qu'il soit mignon et propre sur lui ? Laissez moi rire. Gaïa est née avec des castes, dans ses entrailles et son ADN même vagabondaient les codes d'une joute entre faibles et puissants, opprimés et combattants, et dans le cas ici présent  : entre proies et tyrannique titan.

C'est là le compte rendu d'une croisade mortuaire, la politique d'un fin limier aussi réaliste que tête-en-l'air, mais toujours terriblement intelligent.

Serait-il possible que la justice se révèle être le moyen de défense et l'atout-maître des esclaves-nés ?

Ou alors est-ce simplement le camouflage parfait de ceux trop faibles pour accepter l'univers tel qu'il est ?

Mais pourquoi nous racontes-tu tout ça, élitiste ? Je ne crois pas qu'il y'ait le moindre spécimen de ce genre sur la planète sombre. Alors es-tu venu te cacher ? Ou juste inspecter la moindre présence hostile et la réprimer ? Il n'est pas non plus impossible que tu ne sois point un esprit binaire et que même les diablotins du dimanche soient ton menu fretin.

En vérité l'horrible était venu chercher un cafard de compagnie, car comme dit le dicton « plus on est de fous plus on rit» ! Et où de mieux pour trouver un clairvoyant que chez ceux dont le climat aussi cruel que leurs compères avait fait ouvert les yeux sur un monde nouveau mais originel ? L'extincteur d'espèce aspirait à trouver la poignée d'intellectuels, érudits, et pourtant guerriers accomplis servant leur propres intérêts et se jouant des concepts du bien et du mal, eux-même une façon distinctif de classer la populace selon ses propres visions étriqués et impérieuses du monde, où est donc cette belle justice quand nous en avons besoin ? Et surtout, qui est l'élitiste et l'horrible après cela ? Encagés et incompris, rejetons bâtards et soumis, c'était la case dans laquelle était rangé celui qui avait le malheur de froisser les idées de la clique des hérauts de l'éternel, entendons-nous donc bien sur la « Gentillesse » de ces gens.

En conclusion il est leur voix, leur raison d'être, et la portion de bonheur en chacun d'eux, à chacun d'eux. Il est la force qu'ils voudraient avoir, leur psyché et leur savoir. Comment pouvons-nous qualifier de parasite infâme et informe celui qui assimila le concept même du monde pour en être le blason ? Et bien avec une pincée de mauvaise foi, une goûte d'hypocrisie mélangée avec de la peur, il est possible d'atteindre un tel niveau de dégénérescence.

Mais qui était cette petite chose qu'on appelle Orrive pour avoir la prétention de changer ça ? C'est simple, claire, net et précis : le Guerrier Millénaire. Tous les yeux se baissent en sa présence, et aucune inquiétude en son absence, mais l'histoire se poursuit : après le beau temps la pluie ;et les revoilà en train de se tortiller de douleur pour échapper aux griffes et au sourire haut en couleur d'un monstre fou et coléreux.

Et quoi de mieux pour représenter cette toute puissance que le joug manifeste d'un massacre en pleine ville ? Le joug manifeste d'un massacre en pleine ville ayant attiré un camarade, pardi ! Arrivé, il n'attend même pas de provocation pour décapiter un groupe de .. gens, on ne sait pas trop ce qu'ils étaient, et ça ne changerait rien de le savoir, mais pour enfin lever le voile du doute sur un mystère que tout le monde veut résoudre depuis longtemps : Ce sont des pucelles effarouchées n'ayant sous aucun prétexte la force d'assumer leur faiblesse face à un l'Homme Araignée. En tout cas il avait un joli petit cul, Orrive le siffle pour ses prouesses mortelles plus que pour sa taille, puis, sortant de sa cachette, dit.

« Nous t’attendîmes.. enfin je suis tout seul mais ça fait toujours plus classe de dire qu’on est toute une association de pédophiles trafiqueurs d’organes, hihi ! »

Oui, des tentes en peau d'oncles désincarnés étaient paré à être pénétrées, mais pas avant d'avoir déguster au ragoût de salopes escalopes fumeuses de clopes servi sur des fines tranches de merguez.

« Est-ce que tu sais jouer au ballon ? »

Fut prononcé suivi d'un manifeste bruit de déchirement produit par le Guerrier Millénaire qui, tout en regardant la créature à peine introduite, décapite la tête d'un cadavre déjà bien amoché, dribblant sans raison particulière.

« Au fait, je sais que c'est un-peu con de demander ça quarante putain de minutes après que j'ai découvert ton existence mais.. t'es qui ? Moi je suis le Super Saiyan de la Légende, et puis chef des Loups Fous, appelons un Chien un Chien ! .. Enfin, c'est une allégorie, une métaphore.. Tu veux faire le gardien ? »

Tout sourire, il ne pipe plus mots après cette question quelque-peu saugrenue mais sans nulle doute intéressante. Espérons simplement qu'il ne soit pas du genre à voir ça comme une atteinte contre son ethnie..
Chimera
Chimera
Masculin Age : 18
Date d'inscription : 03/02/2019
Nombre de messages : 7

Techniques
Techniques illimitées : Découpe Nette, Blood, Blood, Blood !!!, Toile
Techniques 3/combat : Régénération , Web Protect
Techniques 1/combat : Rage Axe

MessageSujet: Re: L'Horrible et L'Horreur [PV : Orrive]    Jeu 14 Fév 2019 - 16:02
Intrigué par différents bruits, l'être des enfers avaient ressentit un flux d'énergie d'une puissance étonnante à proximité, cette personne semblait être le coupable du vacarme se déroulant dans les ruines. L'homme à moitié humanoïde fixait l'être qui venait d'entrer dans son champ de vision. Il ne pouvait pas s'empêcher de dévoiler une certaine méfiance envers cette être bien plus fort que lui, Chimera en était certain. N'importe quelle personne ressentant l'aura se dégageant du saiyajin aurait été terrifié s'il posséderait la puissance de l'araignée, cependant, il le ressentait. L'horrible être devant lui n'avait pas l'envie de le tuer, l'erreur de la nature n'avait aucunement peur du Chien comme se faisait soi-disant nommer l'être en face de lui, l'être légendaire lui avait proposé d'être le gardien dans un supposé match de football avec une tête venant d'un cadavre qu'avait lui-même décapité la personne ayant eu cette idée macabre. 

"   Saiyan légendaire, je ne connais d'aucune façon cette légende que tu évoques, mais si tu es bien l'élu de cette dernière, j'aimerais pouvoir avoir un aperçu de ta puissance. N'étant cependant en aucun cas suicidaire, tu devras me prouver que tu es bien un guerrier d'un niveau inatteignable pour les démons de mon monde, vous Chien maître des Loups Fous pouvais-vous m'accordez l'honneur d'observer votre niveau de puissance ultime dépassant sûrement mon imagination face à ces êtres qui arrivent en courant par-derrière votre personne suite aux sons provoquez précédemment par votre voix. Suite à cela, vous obtiendrez toutes les informations que vous souhaitez venant de moi. Bonne chance Chien. "

Le montre s'éleva dans les airs, laissant place au combat qu'il souhaitait regarder afin de ne pas interférer dans ce dernier, il s'était éloigné de la zone de combat de quelques mètres et se positionna dans le meilleur angle possible pour obtenir une vue complète du duel opposant un groupe de 20 trafiquants d'organes de la planète Dark face au légendaire Chien Fou Orrive. 

Le combat risquait d'être féroce et le résultat ne faisait aucun doute. Orrive allait facilement l'emporter, l'importance n'était pas de voir le résultat pour Chimera mais surtout la violence dont fait preuve l'être à la puissance supérieure à la sienne. Il l'avait bel et bien compris, cette démonstration n'allait pas durer plus d'une minute, elle ne serait même pas diffusable à la télévision avec une durée aussi courte, cependant ce n'était aucune l'objectif. Le seul et unique objectif était de voir l'être légendaire en action. Les objets ne méritant même pas de posséder un autre nom pour les désigner attaquait ensemble le testé avec un coup de poing du gauche suivi d'une série de coups de poings. Ils ne possédaient aucune originalité et aucun charisme, c'était pathétique à voir. La lenteur de leurs coups ne vaudrait pas plus de 6 unités chacun dans un détecteur d'énergie saiyan.  Le chef de se fameux groupe de son côté semblait s'enflammer comme s'il croyait avoir une chance de battre cette ennemie bien plus fort que lui et son groupe. Rien que pour éfleurer leur adversaire, ils auraient besoin de 100 000 entités de plus et ce n'est qu'une stupide estimation à vue d'oeil et sans aucune preuve scientifique. 

" Soldat, vengez Ryan. Ryan est mort face à cette abomination, battez vous de toutes vos forces. Nous sommes bien plus que lui, nous ne pouvons pas perdre. "

Malheureusement, ils n'avaient pas compris que peu importe leurs actions, ils étaient déjà mort. Chimera, de son côté regardait attentivement cette confrontation en rigolant. Ce combat sans aucun suspens lui rappelait un manga qu'il lisait avant sa mutation " Bald Man " racontant l'histoire d'un être chauve détruisant tous ses ennemies peu importe leurs puissances et les atrocités commissent par ces derniers d'un seul coup-de-poing alors que des nombreux humains et héros avaient perdu leurs vies face à ce fameux monstre. Une fois, le combat finit l'araignée s'approcha du Loup Fou qui n'avaient juste qu'à contré des coups-de-poing et des coups de pied avant de faire un massacre. 

" Un splendide bain de sang, j'adore cette magnifique vision d'un tapis rouge dans des ruines. Bravo mon cher, vous méritez bien une telle renommé que le fait d'avoir sa propre légende attitrée. Je répondrais donc à vos différentes questions et je me présente donc. Chimera être ayant subi une mutation génétique l'ayant fait devenir une araignée humaine venant des enfers d'un autre monde pour vous servir. Malheureusement, je suis déçu de la stupidité de vos adversaires, si j'aspirais leurs âmes, je deviendrais sûrement un imbécile fini ne possédant comme seule occupation de débattre sur des sujets inutiles à la télévision terrienne. J'en suis réellement attristé. Maintenant, nous pouvons faire ce que vous souhaitez. Un match de football ou bien même une dégustation de sang. Votre légende m'intrigue et je compte bien en savoir plus, donc habituez vous à m'en parler si ce n'est pas trop vous demandez.  "  

C'est comme ça que se finit le test d'Orrive proposé par Chimera qui était clairement un parleur n'en ayant rien à faire de la durée de ces monologues de toute manière qui irait lui reprocher d'être intrigué par un être comme le Chien Fou possédant une légende rien qu'à lui ? 
Orrive
Demi-Sayen
Masculin Age : 17
Date d'inscription : 11/12/2016
Nombre de messages : 448
Bon ou mauvais ? : Très gentil <3
Zénies : 1433

Techniques
Techniques illimitées : Griffes du Tigre / Télékinésie / Cri de Loup.
Techniques 3/combat : Dôme de Protection / Rayon Sanguin.
Techniques 1/combat : Sphère de Rage.

MessageSujet: Re: L'Horrible et L'Horreur [PV : Orrive]    Ven 15 Fév 2019 - 19:23
Comment expliquer cette limpide joie lorsqu’après les solstices d’un monde grossièrement enquiquiné à vous faire sombrer dans les méandres de sa médiocrité sévit la force de gifler l’ennemi avec sa propre hypocrisie ? Comment expliciter la poignée d’années de souffrance au sein de l’Armageddon accueillant sciemment le combat de l’élite contre la sous-race en son ventre et qui se complaît à faire tourner la roue dans l’avantage du perdant programmé ? Était-ce la lueur d’une vraie forme d'ascension comblant le cœur d’un survivant comme celui des défenseurs prônant leur propre nivellement vers le bas ? Existait-il de mot assez dégradant pour décrire celui qui, après avoir cherché des occasions de vous museler, porte votre patrimoine comme la prunelle de ses yeux, faisant de votre conception même un standard, et de chacune de vos petites facettes une idole ? Pour ceux qui le savent, ces questions rhétoriques sont une façon d’être de joie, de s’estimer à part entière dans une loi de la jungle instaurée par ceux qui la dénoncent dans chacune de vos songes. Pour ceux dont le capital sympathie ne permettait sous aucun prétexte d’être sujet à interprétation, pour le cosmopolite ;un autre mot pour dire hypocrite, ne rayonnait l’intelligence de se poser ces questions, il n’y a pas plus con que celui qui ne veut pas comprendre.
 
Que le monde est beau et effrayant, ce vous semble que la critique est une façon de faire avancer celui dont nous sommes désireux de voir le progrès ;mais qu’en est-il de quand il nous répugne ? Camouflerons-nous longtemps notre envie de se sentir supérieur ? Suffisamment longtemps pour qu’il ne nous fasse voir chacun de nos travers dés lors qu’il devient un surhomme, le maître à penser de l’ancien monde têtu ? Il serait sacrément cocasse que la réponse soit non, n’est-ce pas ? Quand la poule aux œufs d’Ors d’une société sans sens et au regard empli de préjugés tente de dégrader les mérites de l’Aigle bébé qu’elle prit pour un pigeon plumé, comment pouvons-nous ne pas pouffer de rire ? Voilà donc la réponse à vos tracas : l’être accompli aura toujours ce sourire plein de bonheur contagieux et jalousé que la masse passif-agressif a elle-même quémandé. La ligne entre « nous rigolons avec toi » et « nous rigolons de toi » est trop brumeuse pour l’esprit cabotin du gentil mignon et affectueux, doux, sans lacunes, et chaleureux, car tel l’animal sous évolué, le fossile vivant jouissant d’être charrié, il ne lui est inné de voir le monde sous d’autres angles. Ainsi le chien tournera autour de lui-même pour attraper sa queue sans jamais chercher à se rendre compte qu’elle lui appartient déjà, et quand le feu le réchauffera : ce sera un allié de cœur et de foi. Mais quand la patte il lui brûlera : ce sera un dangereux et grotesque scélérat. Quelque-part c’est triste, il n’aura jamais les facultés d’assimiler que c’est simplement une réaction à une série d’évènement, et pourrait causer la mort sur son sillage qu’il accusera toujours ce maudit élément du diable.
 
Mais c’est pour ton bien, connard. 
 
Et toi qui tenta de te défendre, que tu es vilaine : pleine d’égo, quelle haine ! Les dithyrambiques aiment être piétinés, alors qu’il soit ton cas ou sois rejetée. L’autodérision est la félicité de ceux dont la haine de soi est poussé à son paroxysme, alors respectes-toi, car personne d’autre ne le fera à ta place.. C’est ce que pensait ce fameux Super Guerrier en tout cas, avant de faire la rencontre d’un drôle de spécimen aux pattes d’araignées, il rayonnait d’une beauté n’ayant d’égale que ses idéaux mûrs et aguerris, c’était sans nulle doute un roc taillé dans la masse ;rien de bien surprenant cependant, où trouver tous ces adjectifs sinon sur l’abjecte sombre planète ? L’Horrible l’observe un instant et écoute ses compliments pleins d’intelligence, mais en guise d’ascenseur émotionnel vint piétiner cette rencontre informel les lamentations mielleuses d’un chef d’armée, général, ou toute autre connerie d’enculés cherchant à se faire respecter par des parasites de la société, à son instar. Orrive soupire un instant en se retournant avec un regard encré d’un dégoût qui se métamorphose en incohérente tendresse, le chef de la brigade ne montre aucune expression sous son casque mal forgé, mais sa transpiration odorante et ses tremblotements adorables donnaient déjà une idée à tout le public sur la fatalité de cette rencontre.
 
« Créer l’ordre même là ou il n’est pas bienvenue est notre destin, et le premier pas est de mettre un terme aux agissements des barbares destructeurs » bégaya t’il d’un ton qu’il tentait imposant, mais le chien fou ne put se retenir de souffler du nez à la vue d’un discours aussi désuet.
 
« Mais vous êtes gentils, non ? Poussés par la force des choses, vous devriez vous montrer miséricordieux..»
 
Hélas, le chef et son clan de toutous matés ne l’entendaient pas ainsi, j’en veux pour preuve tous les efforts déployés pour mettre à terre ce qu’ils considéraient comme la projection de ce qu’ils n’avaient pas l’aubaine d’être, c’est-à-dire des déités insensibles et sans limites. Les lasers de leurs fusils chargeaient l’horrible d’une énergie perceptible sur la planète toute entière, elle produit d’ailleurs de puissants vents radioactifs transformant toute la zone en désert sans vie et uniformément repoussant.. des ruines dans des ruines, très ironique. Le groupuscule rebrousse alors chemin après avoir mit à terre leur victime à travers les prairies enchantées et majestueuses de l’écosystème clochard, ou en tout cas c’est ce qu’ils croyaient avoir invoqué en ouvrant le feu contre un ennemi comme Orrive. En vérité tout ce qu’ils avaient gagné était une surprise lorsqu’en se retournant, ils aperçurent un chien fou flambant neuf.
 
« Sur une échelle de un à dix, combien donneriez-vous à ma performance d’acteur ? » fut prononcé sur le ton de la rigolade par le même personnage aux cheveux bleus de tout à l’heure, mais malgré son fou rire, la scène ne s’apprêtait pas à être joyeuse pour tout le monde. Sortant de longues griffes de Smilodon sur le bout de ses doigts, il déchiqueta un par un les fanfarons. Malgré la vitesse ahurissante à laquelle procédait le massacreur, le combat aurait été chronophage si il n’avait pas pour but de se faire un nouveau copain. D’ailleurs Chimera semblait comblé, mais il le serait moins si Orrive n’avait pas eu cette idée de génie : attrapant la main d’un dernier garde gémissant de douleur, il l’aida à se lever puis dit.
 
« Je sais que je n’avais pas besoin d’y aller aussi fort, serres-moi la main, et non ce n’est pas celle avec laquelle je viens de me toucher la poire. »
 
 L’Horrible aida le cloporte à se relever, quand tout d’un coup, il posa sa main sur le torse de Chimera, l’araignée explosive. La  peau du crevard se mit à se déchirer pour ne laisser place qu’à une énergie aussi banale que celle de toute personne n’étant pas Orrive, ce dernier se tape une barre en aidant son nouvel ami à faire le plein, tâtant après quoi « Et puis Ryan quoi .. quel nom d’homo.. erectus, oui. »
Chimera
Chimera
Masculin Age : 18
Date d'inscription : 03/02/2019
Nombre de messages : 7

Techniques
Techniques illimitées : Découpe Nette, Blood, Blood, Blood !!!, Toile
Techniques 3/combat : Régénération , Web Protect
Techniques 1/combat : Rage Axe

MessageSujet: Re: L'Horrible et L'Horreur [PV : Orrive]    Lun 18 Fév 2019 - 15:49
La vie, est-ce quelque chose d'important pour un être vivant ? N'importe qui répondrez oui évidemment, mais préférez, vous vivre dans un monde où nous pouvons disparaître à chaque instant ou bien même perdre des personnes qui sont fondamental à la survie de notre mental, ne serait-ce pas mieux de ne jamais vivre ? Qu'il n'y est aucun meurtre, aucune pollution ou bien même aucun accident et aucune perte humaine. Ce n'est pas une question simple à répondre, n'est-ce pas ? Cela dépend de chaque personne, car nous sommes tous différents non ? Exactement, c'est la seule et unique réalité nous sommes tous différents et donc nous ne posséderons jamais les mêmes choix. Certaines personnes choisiront une mauvaise voie comme les trafiquants décédés lors du dernier post et certains combattront pour la véritable justice comme Chimera et Orrive et non pour une justice artificielle que personne ne peut changer sans être considéré comme un hérétique et être exclu d'une société remplie d'imbécile sans aucune conscience. Ceci est le reflet de la pensée de Chimera dans le fond, pour qu'un être soit heureux, il faut qu'il soit six-pied sous terre à gémir de douleur avant de rejoindre un autre monde. En effet, selon lui, l'araignée est une sorte de faucheur ayant pour but de faire voler les âmes vers l'autre monde pour leur éviter une horrible souffrance. N'est-ce pas une magnifique façon de penser ? Vous n'êtes pas d'accord. Tant pis. La vérité finira par triompher de toute manière, la société actuelle est vouée à la disparition, mais personne ne veut l'admettre. C'est l'unique et triste réalité s'abattant sur nous, mais ne vous inquiétez pas afin de vous faire ouvrir les yeux Chimera n'hésitera pas à s'associer aux êtres les plus inteligents de cette planète, comme le Chien Fou Orrive. C'est justement ce qu'il aimerait proposer, une alliance qui serait bénéfique pour les deux parties.


" Chien, écoutez-moi attentivement. Je pense qu'il serait bénéfique de s'associer pour faire ouvrir les yeux à ce monde d'ignares et faire connaître votre légende, car lorsque je vous ai observé, j'ai compris. Vous êtes l'équivalent du guerrier millénaire de mon monde, le roi de mon univers, le guerrier ultime. C'est une insulte à votre grandeur que cela ne soit pas le cas pour vous. Alors faisons retenir à chaque organisme vivant dans ce monde votre nom et faisons de vous l'homme le plus adulé de tous les univers confondus. "


N'ayant pas grand chose d'autre à dire et à faire, Chimera tendit son hâche vers Orrive en signe de respect et s'inclina rapidement devant sa grandeur avant de dire la dernière phrase de ce post afin de combler un manque d'inspiration du narrateur.




" Amusons-nous à changer le monde. "  
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: L'Horrible et L'Horreur [PV : Orrive]    
 
L'Horrible et L'Horreur [PV : Orrive]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un art Horrible
» Horreur [P]
» Le 09 juin... Néron, Louis XIV, Donald et l'horreur absolue
» Horreur Boréale... [Irving, Nora & Crispin]
» [Thème 4] La semaine de l'horreur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Dark :: Champ de ruines-