Partagez | 
 

 Vanity Saiyan - les petits ship d'Amaryllis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Amaryllis
avatar
Autres Races
Féminin Age : 22
Date d'inscription : 06/05/2017
Nombre de messages : 295
Bon ou mauvais ? : Neutre maiiis...
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Vines and Thorns/Petals Clones/Force d'expérience
Techniques 3/combat : Bee Howling/Cursing seeds
Techniques 1/combat : Great Whirlwind

MessageSujet: Vanity Saiyan - les petits ship d'Amaryllis   Ven 11 Jan 2019 - 0:20
Moi, Amaryllis, j'ouvre donc officiellement le Vanity Saiyan, un pot-pourri de mes faits, un met de choix, un recueil de petits ship et d'articles chocs qui vous feront frissonner de plaisir (ou d'horreur). Selon la complexité, ça peut aller dans du tendre comme dans un truc moins logique.

Toutes les semaines, je ferais un petit ship entre deux noms tirés au hasard, que je n'aurais pas choisi. (sinon c'est pas drôle) Attention, je ne garantis nullement le résultat.

Ici, un petit Zirah x Zamasu sans prétention et écrit rapidement, mais un peu cohérent et soigné pour ma charmante Zirah. Possibilité de suite, je l'avoue, selon mon état d'âme. °°

-------------------------

C'était sa petite pomme verte.

L'engrenage d'une rencontre qu'elle n'avait pas choisi ni même abandonné depuis sa douloureuse séparation: une plaie béante, cautérisée par une lame améthyste à peine plus rancunière que cet homme. Rancunière, mais non dénuée de clémence. C'était son cœur qui l'avait incité à suivre les traces d'un bien étrange sauveur, sa vie qu'elle avait risqué face à Shemesh et sa...

Sa petite pomme verte.

Malgré la légèreté de son être, elle ne cessait jamais, cette fois-ci, d'y resonger. Pour quelle raison? Ce titre affectueux résonnait faussement dans son esprit désormais. Ce n'était rien de plus qu'une ancienne façade, une appellation qu'elle avait destiné à un dieu aussi fourbe que beau à ses yeux. Depuis son enfance, la Thyrionis les avait toujours haït, eux et leur façon de les manipuler, eux et leur comportement hautain. En vérité, ils n'avaient de cesse de la harasser dans ses péripéties. Aussi gardait-elle le flegme de son masque pour mieux les enrager: ce profond je-m'en-foutisme éprouvé tout haut, mais nié tout bas. Ca n'était pas plus mal: comme elle se mentait à elle-même, ce jeu d'apparences était devenu réalité et l'oubli était devenu sa plus précieuse amie. Alors, Zirah marchait, dépassait la ville d'où un enfant venait de perdre son ballon en pleurant à chaudes larmes dans les bras de sa mère. Elle marchait, et distingue une "connaissance" au loin. En chair et en os.

Ce Ki, elle l'aurait reconnu entre mille. Les pas s'enchaînaient et la faisaient traverser une forêt avec rapidité, pour finalement la conduire près d'une cascade. Un endroit magnifique et paisible. Comme elle n'y était jamais passée -la ville avait toujours été plus animée à son goût-, la vue était des plus surprenantes. L'harmonie était telle que le ruissellement des écumes et le vol des oiseaux conféraient à ce paysage une ambiance digne d'un jardin bucolique. Cela ne l'étonnait presque pas: si la Femme-Dragon mettait bien le doigt sur l'identité de l'homme qu'elle recherchait, alors la vue n'en était qu'une preuve supplémentaire. La tranquillité devait être son mot-clé, un havre de paix. Elle fut pourtant bien vite couper dans ses contemplations. Un hoquet de stupeur franchit ses lèvres tandis qu'une lame chaude menaçait de trancher sa gorge. La voix de son agresseur se fit finalement entendre.

"Encore toi. Je te préviens, ma clémence a ses limites. J'ai été magnanime et je t'ai laissé une chance, ne la remets pas en cause. Pars!"

Zirah leva les yeux, sans aucun once d'étonnement. Lorsqu'elle parvint enfin à contempler la peau verte et les cheveux argentés de Zamasu, elle ne cilla pas, mais ne bougea pas d'un iota non plus, de peur de le défier. Son regard gris se lève, transperce. Cet être au cœur sombre et maléfique, il l'avait déjà perçu par le passé.

"Oui, bon, cette lame est très intimidante et...tranchante, mais je ne suis pas venue ici pour me battre ou te défier. Je me rends compte que nous sommes partis en mauvais terme et-"

"En mauvais terme? Tu as eu l'occasion d'expier tes péchés et de survivre face à ce faux-dieu. C'est amplement suffisant en ce qui me concerne!"


Le Kaioshin renforça sa lame, elle qui fut alors plus aiguisée que jamais.

"Tu n'as que ce que tu méri-"


"Mais! Laisse-moi finir! Hm. Je voulais te remercier, sincèrement."


Surpris, Zamasu abaissa légèrement son bras, curieux d'entendre la suite. Le reste de ce remerciement le décevrait certainement, mais il y avait une sorte de...nouveauté? Personne ne l'avait réellement remercier à part Gowasu, auparavant.

"Donc, je reprends. J'ai d'abord cru que tu m'avais laissé pour morte, en me blessant plus que prévu suite à la malédiction de cette connasse à tête de Soleil! Mais sache qu'on ne me trompe pas: tu as bon fond. Je le sais. J'en connais d'autres, de "dieux". Mais, quand bien même tu es toujours sur le qui-vive, je te suis bien plus redevable que celui qui est censé veiller sur moi..."

Le Dieu de la Création arqua un sourcil, peu certain de comprendre les derniers mots de Zirah. De qui parlait-elle? Quels étaient ces dieux? Cette fois-ci, sa lame se dissipa et ses yeux demeurèrent clos, tentant de digérer la dose d'informations que Zirah lui avait cédé en un si court laps de temps. Quand finalement il les rouvrit, ce ne fut que pour prononcer une phrase de défiance. Cette créature était indéniablement étrange, à chatouiller son ego ainsi.

"C'est tout?"


"Oh, tu attendais autre chose, peut-être? Sacrée petite pomme verte!" Un sourire large s'esquissa sur les lèvres de la belle, pas moins explicite. Le dieu esquissa une grimace profondément gênée, pleine de pudeur. Fière de son effet, cette dernière reprit néanmoins avec beaucoup de sérieux le reste de ses propos. "J'ai fait ce chemin pour au moins avoir le temps de te le dire en face à face, et pas avec un genou éternellement cloué au sol, ça a été v'là court. Oui, plusieurs jours de marche...Ce n'est pas rien, mine de rien. J'étais à peu près certaine que tu n'allais pas me faire confiance mais...eh, je ne peux pas t'en vouloir. Je serais morte sans toi. Mais oui, merci, tout ça..."

De nouveau gêné, Zamasu voila rapidement ses émotions au profit d'une impassibilité quelconque. Cette mortelle avait décidément beaucoup de toupet, un vocabulaire peut-être bien fleuri, des manières peu élégantes, mais elle avait vu la vérité. C'était un premier bon pas. Et puis, pouvait-il véritablement réviser son jugement? Elle avait plié l'échine et s'était repentie devant son seul vrai dieu, la dernière fois. Et puis...Elle était la première personne à le féliciter aussi vivement. Etait-il aussi facilement gratifiant de protéger un cœur en partie sombre en l'aidant à franchir les étapes destinées à rendre son âme plus claire et plus lucide? Ses doutes se renforcèrent, mais ses gestes eux, ne le trahirent pas. Décidé, le dieu s'approcha d'elle, passa un main sous son menton pour mieux redresser cette petite vie à la fois si sûre d'elle et si incertaine.

"Relève ton regard et réjouis-toi, je ne t'exécuterais pas. Tu as encore un certain chemin devant toi...Après tout, tu t'es repenti devant ton seul véritable dieu."

Il n'y en avait pas d'autres, qu'importe ce que la Thyrionis avait insinué plus tôt à l'égard de ces protecteurs divins laxistes, corrompus et inutiles pour le monde. Aussi se retourna-t-il, mettant fin à cette conversation qui, pourtant, débutait avec un zeste de complicité. Ô, il était de notoriété que Zamasu s'appréciait lui-même. Zirah roula des yeux, mais lui sourit néanmoins avec plus de sincérité. Peut-être...Peut-être pourrait-elle compter sur lui pour détruire les chaînes qui entravaient son peuple et la destinaient à un funeste destin, fratricide et injuste?
--------------------------------------------------

Prochain couple (tiré au sort): Légion x Orrive
 
Vanity Saiyan - les petits ship d'Amaryllis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SOS 125 à 130 petits chiens entassés dans une maison(08)
» Mon Aragorn (et quelques petits orques qui passaient par la)
» [Diplomatie] Les Ambassadeurs, les Traités, les petits fours
» quelle bande de petits bras!!
» 2 PETITS CHIENS QUE LE MAITRE NE VEUT PLUS GARDER DPT 93

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: Hors Rpg :: Ecrits des membres :: Ecrits en cours-