Partagez | 
 

 La Fête des Fous [avec Kefka]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Jack O'Lantern
avatar
Demon
Masculin Age : 52
Date d'inscription : 31/10/2016
Nombre de messages : 109
Bon ou mauvais ? : Qu'en penses-tu ?
Zénies : 1220

Techniques
Techniques illimitées : Free-fire / Hollow / Jack the Ripper
Techniques 3/combat : Citrouille Explosive / Night Shade
Techniques 1/combat : Halloween

MessageSujet: La Fête des Fous [avec Kefka]   Dim 4 Nov 2018 - 15:30

La Fête des Fous




Après un périple de plusieurs jours, nous arrivâmes au château du roi de la Terre. Par nous, j'entends mon cheval et moi, bien entendu. Bien qu'il ne s'agissait pas vraiment de mon cheval, en réalité. A mon arrivée sur Terre, il m'avait fallu un moyen de transport pour me déplacer plus rapidement qu'à pied. Le balais volant ? Trop classique. Non, il me fallait quelque chose qui ait plus de gueule. Ce fut en passant devant une écurie que j'eus cette ingénieuse idée de leur délester sagement l'un de leurs chevaux, délivrant ce dernier du minable boxon dans lequel il était maintenu enfermé. On pouvait dire que c'était ma BA de la journée, si tant est que m'emparer d'un cheval sans en informer son propriétaire pouvait être une BA ; au moins, le pauvre bougre pouvait respirer le grand air et ne croupissait plus dans sa cage pleine de foins. J'avais été enfermé suffisamment longtemps pour savoir à quel point c'était pénible, et ça devait l'être tout autant pour ce pauvre cheval que ça l'avait été pour votre humble narrateur. C'était un bel étalon vêtu d'une robe entièrement noire, qui me servait de monture.

Tel un cavalier de l'apocalypse, je me dirigeai donc vers la grande porte des remparts qui entouraient et protégeaient la cour du château, menant mon cheval au pas. Bien entendu, j'étais toujours en possession d'un corps physique, ce qui me permettait de bénéficier de l'usage de bras et de jambes. Il fallait le mentionner, car la plupart du temps, je n'en avais pas. Habituellement, je n'étais qu'une citrouille vêtue comme un sorcier, qui flottait dans les airs. Mais pas cette fois. Grâce à mon don de possession démoniaque, j'étais désormais pourvu d'un véritable corps humanoïde, plutôt grand et fin, et orné de mon habituelle tête de citrouille éclairée. Pour l'occasion, j'avais troqué ma tenue d'épouvantail habituellement rapiécée, par un joli costume très chic qui faisait très dix-neuvième siècle. C'était mon anniversaire, après tout. Une longue veste noire dont l'arrière se terminait en queue de pie, par dessous lequel j'avais enfilé un veston à motifs sur lequel était accroché une magnifique montre à gousset en or, et qui recouvrait un maillot blanc. Mes mains, quant à elles, étaient couvertes de gants blancs qui faisaient très aristocrates.


Spoiler:
 

En outre, ma tête de citrouille était ornée d'un chapeau haut-de-forme de couleur noir. Oui, tout cela était un peu démodé, mais que voulez-vous que je vous dise ? J'aimais ce style. J'avais l'impression de revenir à cette grande époque victorienne, où j'arpentais les ruelles londoniennes à la recherche de prostituées à éventrer au beau milieu de la nuit. Mais ces bribes de souvenirs qui hantaient encore mon esprit en lambeaux, était-ce la réalité, ou n'était-ce que les rêves anciens d'un vieux fou qui s'inventait une vie ? Je ne saurais le dire ; mon passé était flou, tout autant que l'était l'avenir. J'avais passé tant de temps enfermé dans le monde des Cauchemars, à attendre mon unique sortie annuelle, que j'avais fini par oublier qui j'étais réellement, autrefois, à l'époque où j'étais encore un vivant.


Il n'était pas très tard dans la soirée, mais en ce 31 Octobre, la nuit était déjà complétement tombée. Tenant les rênes de mon cheval de la main gauche, je tenais une lanterne à huile dans la main droite pour éclairer mon chemin. En arrivant devant les portes des remparts, deux gardes me barrèrent l'entrée en croisant leurs lances.


"Halte ! Seuls les membres des Black Feathers ont le droit d'entrer dans le château sans une autorisation préalable du roi Kefka."

"Et bien, Messieurs, il se trouve justement que je suis le tout-nouveau tortionnaire attitré des Black Feathers ! Regardez ma carte."

Lâchant les rênes de ma monture, je fis un vif mouvement de la main gauche sur le côté, pour faire sortir une carte de ma manche, et j'en approchai ma lanterne pour qu'ils puissent la consulter. C'était une carte noire ornée du symbole des Black Feathers, sur laquelle était noté mon nom et mon rôle :

Jack O'Lantern
Tortionnaire officiel des Black Feather

"Alors vous feriez mieux de me laisser passer si vous ne voulez pas que je m'occupe de vous dans l'un des plus sombres cachots de Dark." fis-je d'un air dédaigneux.

Oh, mais je ne leur en voulais pas. J'étais dans l'alliance depuis déjà un an, mais j'étais très peu connu en dehors de Dark. Il faut dire qu'en tant que tortionnaire, j'avais passé la majorité de l'année à errer dans les cachots pour m'occuper des prisonniers de SK et leur soutirer quelques informations. Un travail qui me convenait parfaitement, bien que j'aurais aimé aussi avoir un peu d'action de temps en temps. Depuis mon entrée chez les BF, c'était la première fois que je quittais Dark, et j'étais désireux de rendre visite aux autres grandes figures des Black Feathers, sur Namek et sur Terre. Celui que l'on surnommait le Fou du Roi avait été mon premier choix. J'avais entendu parler de Kefka à plusieurs reprises, et j'étais impatient de rencontrer cet être qui semblait sortir de l'ordinaire - un type comme je les aime ! J'étais certain qu'ensemble, nous allions pouvoir nous amuser comme des petits fous !

Les deux gardes s'échangèrent un regard, puis l'un d'eux affirma :


"Ok c'est bon, tu peux passer."

Ils décroisèrent leurs lances pour débloquer le passage, puis ordonnèrent d'ouvrir la porte. Satisfait, je fis disparaître ma carte d'un furtif mouvement de la main gauche comme si j'exécutais un tour de magie, puis repris les rênes du cheval noir afin de passer la porte des remparts et entrer dans la cour du château.
Je m'arrêtai un peu plus loin et descendis de mon cheval avant de l'attacher à un poteau, puis je me dirigeai vers la porte du château, où des valets vinrent m'accueillir.

"Bienvenue, M. O'Lantern. Veuillez excuser les gardes de l'entrée, nous n'avions pas été informés de votre arrivée, et ils sont un peu sur les nerfs depuis qu'un intrus s'est fait passer pour le roi Kefka ici-même."

"Oui, j'ai entendu parler de cette histoire. Oh, et je t'en prie, appelle-moi Jack, mon petit."

Je m'étais quelque peu renseigné sur Kefka et ses derniers agissements, avant de venir ici. Je devais savoir à quoi m'attendre, bien qu'il avait la particularité d'être totalement imprévisible, ce qui me plaisait davantage ! J'étais donc au courant qu'un autre fou s'était fait passer pour notre cher Kefka afin de commanditer une attaque sur Capsule Corp., et j'avais ouïe dire que notre vénérable SK n'était pas très content. J'avais également eu vent d'une attaque du Ruban Rouge sur Namek, dans laquelle le bouffon du roi aurait joué un rôle. Je ne connaissais pas les détails, tout cela était encore un peu confus, toutes les informations ne circulaient pas comme il le fallait au sein de l'alliance, mais une chose était sûre : Kefka avait fait quelques bêtises et Papa SK allait certainement venir pour le gronder ! En réalité, si j'avais fait le voyage depuis Dark, ce n'était pas uniquement pour rendre visite à l'intriguant roi de la Terre que l'on disait encore plus fou que moi. Non, si j'avais pris cette initiative, c'était également pour voir si je ne pouvais pas aider à faire un peu de ménage par ici, si je pouvais me rendre utile d'une quelconque manière. Oh, mais qu'il ne compte pas sur moi pour passer le balais, ça non, alors !

Le valet reprit la parole :


"Souhaitez-vous un rafraichissement ? Ou voulez-vous que je vous mène à votre chambre ? En tant que membre des Black Feather, vous êtes le bienvenu ici et êtes libre de rester aussi longtemps que vous le souhaitez."

"J'en prends bonne note, mais amène-moi plutôt au roi de la Terre, je suis pressé de le rencontrer."

"Heu, tout de suite ?... J'ignore s'il souhaite être dérangé... Heu... Je vais aller voir."

D'un pas hésitant, le valet s'exécuta pour aller informer Kefka de ma demande. A en juger par sa réaction, la réputation ne semblait pas infondée, apparemment il ne valait mieux pas le déranger.

Pendant ce temps, je restai dans le hall d'entrée et j'observais les alentours, levant la tête au plafond et scrutant les tableaux accrochés au mur.


"Pas mal cette baraque, mais la déco laisse un peu à désirer." affirmai-je à haute voix, sans véritable interlocuteur.

En effet, nous étions le soir d'Halloween, et pourtant, je ne voyais nulle part des décorations à l'effigie de cette fête ! C'était comme si ma date d'anniversaire n'avait aucune espèce d'importance ! Il allait falloir arranger cela !
Alors que j'attendais que l'on m'amène à Kefka - ou que l'on me dise qu'il ne souhaitait recevoir personne - je levai soudainement le bras droit après avoir posé ma lanterne sur une petite table, et je fis apparaître au bout de ma main droite une petite baguette magique de couleur noire. Je brandis ensuite cette baguette en direction d'une porte sur le côté, et m'écriai-je :


"Alohomora !"

Un petit filet scintillant fonça droit sur la porte, qui se déverrouilla et s'ouvrit brusquement.

"Merde. Trompé de sort !" m'exclamai-je.

En effet, je voulais simplement faire apparaître quelques décorations terrifiantes sur cette porte, mais j'avais utilisé le sortilège pour ouvrir les portes ! Quel sot je faisais !


"Bon, c'était quoi, la formule, déjà ?.... Hmmm... Ah ! Oui, voilà !"

Je brandis à nouveau ma baguette vers la porte désormais ouverte, puis je m'exclamai :

"Abricabraca !"

Plusieurs paillettes virevoltèrent jusqu'à l'encadrement de la porte, puis des toiles d'araignée se tissèrent dans l'encadrement. J'exécutai ce sortilège à multiples reprises à divers endroits du hall d'entrée pour le décorer à mon goût, faisant apparaître d'autres toiles d'araignée, des fausses chauve-souris accrochées au plafond, des citrouilles à mon effigie posées sur les meubles, et même une banderole "Happy Halloween !" en lettres oranges sur fond noir, accrochée aux murs de chaque côté.

"Voilà qui est mieux."




Kefka Palazzo
avatar
Terrien
Masculin Age : 34
Date d'inscription : 23/01/2010
Nombre de messages : 602
Bon ou mauvais ? : Assez mauvais pour effacer les abus de Motta sur mon profil
Zénies : 1154

Techniques
Techniques illimitées : Eclair Zap-trap, Twist de glace, Feu-Follet
Techniques 3/combat : Ultima, Dancing Mad
Techniques 1/combat : Lumière sentencielle

MessageSujet: Re: La Fête des Fous [avec Kefka]   Mar 13 Nov 2018 - 6:26
Il était rare que le personnel du Roi ne subisse pas de perte après des échecs : et pourtant après l'incident de Capsule Corp et de Végéta, Kefka ne leva la main sur personne.
En sortant de son bain, il s'était contenté de vaqué à ses obligations habituelles, la traite des dossiers en cours pour l'administration de la terre. Votes de loi pour l'agriculture, l'écologie, la justice, ou encore l'amélioration des autoroutes : tel était le programme de la matinée du monarque fou, bien loin des clichés sur son personnage fou.
Pourtant qui connaissait Kefka savait que... Non, en réalité personne ne le connaissait.

Et d'ailleurs personne ne remarquerait ue son regard était un peu moins pétillant. Une ombre s'était glissé dans son œil, dans sa peau, l’irritant, faisant frissonner ses pores.

"Majesté ?" fit une employée en entrant après une convocation.
"Je voudrais que vous retrouviez cet homme, un dénommé Vharley. Invitez-le au château quand vous aurez mis la main sur lui."
"Selon vos désirs Majesté."

Kefka roula des yeux en regardant la femme sortir. "Selon ses désirs..." Si ses désirs étaient vraiment exaucés, la Terre serait déjà une terre de désolation, une ode à l'apocalypse et l'humanité serait réduite à quelques survivants respectables qui aurait su tirer profits d'un monde chaotique.

"Sire." Fit un soldat fraichement entré dans le bureau du Roi. "Sire, un membre des Black Feather souhaite une audience."
"Un membre des Black Feather ?" Fit Kefka, levant les yeux de ses écrans, la pupille contractée. Si seulement c'était SK... Ou peut-être Tobi. Pas Narumi, surtout PAS NARUMI.
"Monsieur O'Lantern."

Kefka plissa son œil droit. C'était qui ça déjà ? Il y avait eu tellement de nouvelles recrues qu'il avait perdu le fil. Franchement, tant qu'il n'avait pas rencontré une personne, il n'avait cure de ce qu'on pouvait lui raconter à son propos...
"Il attends dans le salon vermeille. Voulez-vous que nous le fassions venir ?"
"Non, laissez-le là-bas. Et ne nous dérangez pas."

Le clown se leva, laissant les pans de ses tissus colorés tomber de ses genoux, comme on défroisse une poupée de chiffon. Les écrans holographiques s'éteignirent d'eux-même et Kefka, dont les talons hauts claquaient sur le sol se mit en marche vers le rez-de-chaussée.
Le salon vermeille était un salon à la décoration inspirée des rois d'antan, avec des moulures dorés et des tapisseries au murs. Quelques tableaux pittoresques et surtout, des portes cachées, comme il était coutumier de faire dans les palais pour que le petit personnel aille et vienne discrètement, sans souiller le privilège de passer par les encadrures nobles des entrées principales. Kefka lui utilisa la porte cachée derrière la tapisserie et se trouva alors à l'autre bout du salon. Il découvrit alors un homme en costume et froufrou, en train de jouer à l'apprenti sorcier, infligeant au candélabres et aux appliques des toiles d'araignée et autres parures saisonnières.
Et c'était lui le clown.
Le couloir était déjà hourdé de paillettes, et le hall avait des allures de pages de magazine déco édition octobre/novembre.

"Voilà qui est mieux."
"Elle penche un peu à droite." Déclara Kefka, dévoilant sa présence dans le dos de son invité en regardant la banderole Happy Halloween. Il avança, décontracté, regardant l’œuvre de son hôte. Ça pourrait être pire.
"Je n'ai pas été informé de la venue du responsable événementiel de SK. Dois-je aller faire acheter des gobelets ?"
Kefka n'avait rien d'hostile. En fait il était curieux de savoir qui était cet O'Lantern, et la raison de sa venue. L'homme était bien habillé, et son corps surprenant laissait à penser que le personnage était prometteur. Au moins, ce n'était pas un démon gothique pour ado ou une louve soumise... Un truc qui avait un peu plus de gueule dans une alliance digne de lui.
"Je n'aime pas les friandises, alors passons directement aux farces." L'arlequin élargit ses lèvres en un large sourire : La porte se referma d'elle-même pour les laisser tranquille et discuter sans oreilles indiscrètes de l'alliance. Bien sûr l'homme-citrouille pourrait sortir sans résistance, mais vu le style du type il y avait fort à parier que ce huit-clos avec option porte-hantée-qui-se-ferme-par-magie lui déplairait pas. Kefka n'avait eut qu'à activer l'interrupteur à distance avec son don électrique. "Bienvenue, cherrrrr confrère."
Jack O'Lantern
avatar
Demon
Masculin Age : 52
Date d'inscription : 31/10/2016
Nombre de messages : 109
Bon ou mauvais ? : Qu'en penses-tu ?
Zénies : 1220

Techniques
Techniques illimitées : Free-fire / Hollow / Jack the Ripper
Techniques 3/combat : Citrouille Explosive / Night Shade
Techniques 1/combat : Halloween

MessageSujet: Re: La Fête des Fous [avec Kefka]   Dim 18 Nov 2018 - 19:59

La Fête des Fous




Une voix nasillarde se fit entendre dans mon dos. Je tournai aussitôt les talons pour faire face au propriétaire de cette voix, et ma tête de citrouille s'illumina d'un large sourire édenté directement taillé dans ma peau et dans ma chair orangées. Il était là ! Mon futur BFF parmi les BF ! Mon regard suivit le sien pour remarquer que la banderole que j'avais faite apparaître par magie penchait légèrement sur le côté.

"Que diable ! Mais tu as raison ! Hop !"

Un petit coup de baguette magique vers le côté où ça penchait permit de régler ce petit problème de symétrie axiale. Suite à la remarque du fou sur ma venue et mon oeuvre, et sa question à propos des gobelets, j'éclatai d'un rire très bref et aigüe :

"Ha ha ! A vrai dire, je ne m'occupe que d'Halloween. Si ça ne tenait qu'à moi, les autres festivités auraient déjà été supprimées du calendrier depuis belle lurette !" affirmai-je tout en croisant les bras.

L'homme en tenue d'arlequin affirma vouloir passer directement aux farces car il n'aimait pas les friandises, et au même moment, la porte par laquelle il était entré se claqua comme par enchantement !


"Mais avec plaisir, j'adore les farces, tant que je n'en suis pas le dindon !" m'exclamai-je d'un air amusé.

J'observais mon hôte avec une certaine délectation, le toisant de la tête aux pieds. Qu'il était beau, le monsieur Palazzo ! Un personnage haut en couleur à n'en point douter, dont la tenue vestimentaire et le maquillage témoignaient d'une certaine excentricité ! Il me plaisait beaucoup, je crois même que j'aurais bandé si le corps que j'avais emprunté en était encore capable !

Après qu'il m'eût souhaité la bienvenue, je décroisai mes bras pour désigner le roi de mes mains, paumes tournées vers le plafond.


"Voilà donc le roi de la classe, l'homme trop bien sapé, du genre qui fait rêver les ménagères !" m'exlcamai-je avec un grand sourire tout en le désignant.

"Kefkaaaa Palazzoooo ! Monarque Suprême des Terriens, Fou du Roi - notre grand SK - Bouffon de la Cour des Black Feathers, parfois aussi appelé Dieu de la Destruction..."

Je sortis à cet instant-là un pense-bête de la poche de mon veston, que je dépliai devant mes yeux sombres au fond desquels luisaient une lueur enflammée, tout en continuant ma liste de dénominations :

"Prince Clown du Crime, Magicien des Ténèbres, Roi-Sorcier d'Angmar, également connu sous le nom de Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom... hm, pas sûr pour ces derniers... Oh ! Et même, Grand Méchant d'une célèbre saga de jeux vidéo ! Ça alors ! Quel CV d'Enfer ! ...Ah ! Non ! Désolé, je me suis planté pour ce dernier, j'ai confondu avec un certain Kuja, c'est marqué sur ce papier... Boulette !"

Papier pense-bête que je m'empressai de chiffonner en une boulette que je balançai derrière moi d'un geste nonchalant - le concierge passera le balais !

"Mouarf, peu importe ! Tu ne manques pas de sobriquets, en tout cas ! Figure-toi que sur Dark, on ne parle que de toi ! Mais permets-moi de me présenter, mon Saigneur !"

Je me penchai vers l'avant en faisant une révérence tout en ôtant le chapeau haut-de-forme qui surplombait la citrouille qui me servait de tête, tout en m'introduisant :

"Jack O'Lantern, pour te servir, pour le meilleur et pour le pire ! Esprit frappeur d'Halloween, tortionnaire officiel des Black Feathers, Master of the Dark Arts, Magicien à mes heures perdues, et Distributeur ambulant de bonbons pour enfants lors de la fête des morts !"

Je me redressai sur ces derniers mots, avant de hausser des épaules.

"Je sais, mon CV n'est pas aussi garni que le tien, mais j'y travaille, j'y travaille... Bref ! Tu te demandes sûrement ce qu'un zigoto comme moi est venu faire dans un château comme celui-là, non ? Bien que j'aie rejoint l'alliance il y a tout juste un an, je ne suis pas particulièrement célèbre ; et pour cause, j'ai passé la majeure partie de mon temps au fond des cachots de Dark, à torturer les prisonniers de notre très estimé SK. Un passe-temps tout-à-fait satisfaisant, soit-dit en passant, et puis je me suis dit : 'Dis-donc, Jacquot, il serait peut-être temps que tu rendes visite à tes autres petits camarades et que tu te présentes !'. Et donc me voilà ! J'ai décidé de passer ma super fête d'anniversaire en compagnie de celui dont on entend le plus parler au sein de l'alliance, en dehors du boss lui-même : ce cher bon vieux fou du roi, Kefka ! Chouette, non ?!"

Je lui laissai à peine une seconde de répit avant d'enchaîner en le pointant de mon index droit :

"Oh ! Et je me doute bien que tu ne m'as pas préparé de cadeaux, mais t'en fais pas ! Moi, je t'en ai apporté un ! Et il n'y a guère plus grand plaisir que celui d'offrir ! A part peut-être celui de trancher une tête à coups de hachette ! Hun hun hun... Donc, voici mon cadeau : ça te dirait, un petit tour de magie ?"






Kefka Palazzo
avatar
Terrien
Masculin Age : 34
Date d'inscription : 23/01/2010
Nombre de messages : 602
Bon ou mauvais ? : Assez mauvais pour effacer les abus de Motta sur mon profil
Zénies : 1154

Techniques
Techniques illimitées : Eclair Zap-trap, Twist de glace, Feu-Follet
Techniques 3/combat : Ultima, Dancing Mad
Techniques 1/combat : Lumière sentencielle

MessageSujet: Re: La Fête des Fous [avec Kefka]   Mer 5 Déc 2018 - 14:40
Non ce n'était pas Halloween, mais bien saint Nicolas, ou Noël au vue du cadeau que le destin avait posé devant la cheminée de Kefka : un être fascinant et qui en plus lui chantait ses louanges. "Dieu de la destruction"... Ah le "bouffon du Roi" en aurait bien bandé s'il avait été de ce genre là. Ce mec avait manifestement préparé une liste de surnoms coquins pour faire frissonner le bellâtre aux lèvres vermeillesnet cela marchait. Kefka fermait les yeux et se laissait bercer, oscillant à chaque dénominateur, comme un chat ronronnant à chaque caresse. Les préliminaires étaient réalisé avec talent, il espérait que la suite serait aussi agréable.
La conclusion était que l'on parlait beaucoup de lui sur Dark. Kefka rouvrit un œil, et puis l'autre. On parlait de lui ? Sur le territoire de SK ? Cela ne pouvait être qu'en bien... Surtout que la citrouille sur patte déclarait avoir passé un an à travailler pour la Plume Noire : Si ce type était venu en fanboy lui déclamer tout cet amour, c'était sans doute parce que la réputation du clown était digne de la réalité.
Cela fit encore plus de bien à Kefka que tous le reste : Depuis la conquête de la Terre Kefka avait été mis sur le trône de la planète la plus difficile à gérer mais cet honneur avait un prix... Le Roi Foi n'avait pu profiter de sa liberté, privé du droit de faire falloir son talent de "Dieu de la destruction" et condamné à voir des soucis pointer leur nez en son absence à chaque fois qu'il faisait une sortie en ville.
Alors que le monde extérieur connaisse toutefois son nom sur la planète mère des Black Feather, c'était une consolation juste et méritée. Juste ce dont Kefka avait besoin, lui qui commençait à se demander si sa place ici n'était pas terminé. Kefka, toujours souriant devant ce petit ange d'amour, se dit que la venue bénie de Jack était peut-être une stratégie de SK pour l'apaiser. Possible, et qu'importe. Cela marchait. Savoir qu'il était "celui dont on parlait le plus" après le Leader était jouissif.

A tout bien y penser, non, SK ne lui aurait sans doute pas fait savoir. Le cucurbitacée devant lui était sincère, et ne colportait pas une tentative diplomatique du chapeauté plumé : Jamais SK n'aurait fait ce genre de pari dangereux de faire savoir à Kefka qu'il était le numéro 2 dans le coeur des fans. Ou alors c'était avoir envie de le voir, comme c'était le cas, avoir des envie de devenir numéro 1...

Mais assez parler du grand Chef au couvre-chef : Aujourd'hui était l'anniversaire du nouveau super pote-agé de Kefka ! Ce mec super fun et passionnant ! Même pas humain, d’ailleurs qu'était-il en fait ? qu'importe il était parfait.

"Ton CV est incomplet : rajoutes-y Messie de la bonne parole et Preux pâtisson à la lucidité exemplaire... Je te remercie de ces flatteries -que je sais empruntes de sincérité- et suis touché de t'avoir à mes côtés en ce jour cher à ton coeur d'artichaut. Cette année sans se rencontrer était en effet une scandaleuse perte de temps, et je salue ton initiative. Bienvenue au château terrien, le joyaux de ton alliance. Chacun de nous a ses appartements disponible ici, mais je ferai personnellement en SSssorte que tu te plaises ici... Après tout, c'est ton anniversaire !"
Difficile de savoir après ce genre de déclaration si Palazzo était amical ou menaçant... Mais la lanterne pantomime saurait sans doute qu'il avait bonne grâce auprès de son hôte.

Le héros du jour proposa à Kefka un tour de magie.

"Quelle charmaaaaante attention." S'exclama Kefka impatient, presque salivant. La magie, cela le connaissait mais à bien regardait ce corps atypique, brindille animée se riant des règles de la nature, il y avait fort à parier que le magicien fou n'avait rien à apprendre à son confrère. Comme quoi les gens bien ont les mêmes passions !
Et en parlant de gens biens, l'auras du playboy de Dark se fit sentir dans l'enceinte du château. A penser trop fort à lui, Kefka avait dû l'invoquer.
"...Si ton tour de magie est de faire disparaitre quelqu'un, ne te fais pas prier d'avantage." expira le terrien.
Quel malheur, leur entrevue entre 4 yeux allait sans doute être écourtée à cause de la venue de SK : l'aura de Tobi se fit sentir également, peu après. Une réunion improvisée allait sans doute avoir lieu. Quatre BF dans le même palais... L'univers devait retenir son souffle, surtout si numéro 1 et numéro 2 étaient tous les deux de la partie... Hinhin.
"Ne t'en fais pas pour eux", fit Kefka en désignant du doigt l'étage où les autre avaient atterris. "Ils nous attendront un peu, ils sont chez eux. Prends ton temps, c'est ta fête d'anniversaire après tout !" Kefka leva leva les bras, regardant les décorations. Il voulait vraiment que la citrouille soit satisfaite. Il était important qu'il soit heureux d'être dans la communauté des Black Feather, et se lier avec un membre en particulier était une bonne façon de le rester. Kefka avait eu peu de visite amicale et le déplorait un peu, peut-être était-ce là le secret de son désenchantement récent ?
Kefka claqua des doigts et deux serviteurs entrèrent.
"Faites préparer la salle du trône pour y tenir un banquet. Aujourd'hui est un jour de fête, je veux que lorsque mon invité et moi rejoindront nos autres amis là-haut tout soit digne de l'anniversaire de Jack O'Lantern ! Je pense qu'il est inutile de vous préciser sa couleur préférée."
Jack O'Lantern
avatar
Demon
Masculin Age : 52
Date d'inscription : 31/10/2016
Nombre de messages : 109
Bon ou mauvais ? : Qu'en penses-tu ?
Zénies : 1220

Techniques
Techniques illimitées : Free-fire / Hollow / Jack the Ripper
Techniques 3/combat : Citrouille Explosive / Night Shade
Techniques 1/combat : Halloween

MessageSujet: Re: La Fête des Fous [avec Kefka]   Ven 7 Déc 2018 - 23:31

La Fête des Fous




Ce fut avec grand plaisir que j'avais pu constater l'effet bénéfique qu'avait eu ma liste de petits noms d'oiseau sur le Roi de la Terre. Cela tombait bien, car j'adorais donner des surnoms aux gens. J'avais d'ailleurs été très déçu lorsque SK m'avait interdit de l'appeler "mon biquet". Pour Kefka, j'avais l'embarras du choix ! Mais avais-je réellement préparé cette liste dans le but de charmer cet indomptable serpent, où avais-je simplement voulu voir la réaction d'un être que l'on redoutait pour son imprévisibilité, en l'affublant de divers surnoms dont certains qui se référaient directement à d'autres protagonistes ? Et bien, à vrai dire, à l'heure où j'écris ces lignes, je ne m'en souviens plus ! Ha ha ! Dommage, hein ?! Mais ce dont je me souviens, en revanche, c'est que cet être fascinant m'intriguait au plus haut point, du fait de son caractère atypique. Kefka représentait un magnifique paradoxe. Peinturluré comme un clown et vêtu comme un arlequin, de l'extérieur, il avait l'air de respirer la joie de vivre, avec son sourire démentiel. Mais ce déguisement et ce maquillage cachaient quelque chose de beaucoup plus sombre, au fond de lui, un éclat terne au fond de son regard. Et en cela, je ne pouvais m'empêcher de me sentir proche de lui. Tout comme lui, je jouais au clown, j'aimais me donner en spectacle, avec mes gestes grotesques et mes paroles jamais sérieuses, j'avais ce même côté théâtral que lui et notre chef. Mais derrière ce masque de magicien rigolo, il y avait un petit cœur qui battait, un petit cœur d'artichaut qui se sentait seul depuis bien longtemps et qui avait soif de chaos. Il me parût alors évident que ce n'était pas un hasard si SK était venu à moi, pour me libérer de la prison du Monde des Cauchemars dans laquelle j'étais enfermé 364 jours par an, et m'enrôler dans son équipage de moussaillons au drapeau noir. Ce n'était pas le hasard qui m'avait placé sur le chemin de Kefka. Non, c'était le destin. Nous étions destiné à nous rencontrer, cela ne faisait aucun doute ! Le bouffon du roi était comme un arc-en-ciel qui rayonnait de milles et une couleurs au milieu de toutes ces plumes noires. Et moi, j'étais la lanterne qui le guiderait au plus profond des ténèbres.

Mais alors que mon hôte sembla ravi de ma proposition de lui montrer un petit tour de magie afin de le divertir, ce qui ferait de moi le bouffon d'un roi qui était lui-même le bouffon d'un autre roi, nous offrant ainsi une magnifique mise-en-abîme, quelque chose vint déranger le sorcier au visage pâle. Je reconnus rapidement l'aura de notre maître vénéré, le démon dont le nom se résumait à deux initiales dont j'ignorais toujours la signification : S.K.

La remarque de mon nouveau super meilleur pote, qui suivit cette arrivée impromptue, me fit légèrement hausser un sourcil, toutefois je me forçai à élargir le sourire que l'on avait jadis gravé sur mon visage, avec un couteau à légumes. Faire disparaître SK ? En voilà une drôle d'idée... Drôle, mais pas forcément amusante pour autant. Je m'étais douté que leur relation n'allait pas fort dernièrement, mais j'ignorais qu'elle s'était dégradée à ce point. Sans connaître les détails, je savais que ce cher Kefka avait pris quelques initiatives qui n'avaient pas plu au Saint-Patron. Et c'était aussi l'une des raisons de ma venue. Mais je n'étais pas venu ici pour donner la fessée à Kefka, malgré mon rôle de bourreau des BF. Après tout, je ne pouvais lui faire grief de ce qu'il avait fait sans connaître les détails. De plus, je savais à quel point il pouvait être pénible de se soumettre à une autorité et à quel point il était facile d'avoir des envies de liberté, puisque je m'étais moi-même rebellé contre le Comité des Fêtes, en quittant mon rôle d'esprit d'Halloween qui me condamnait à être enfermé le reste de l'année, pour une vie plus libre aux côtés des Black Feathers. Si querelle il y avait entre les deux rois, il me serait impossible de prendre parti. SK m'avait libéré et m'avait offert une place de choix au sein de son alliance, je lui étais redevable. D'un autre côté, Kefka était tellemeeeent.... tellemeeeent... Lui-même ! Je le connaissais à peine, mais j'avais le sentiment que lui et moi, on pourrait s'amuser comme des petits fous ! Je voulais qu'ils deviennent tous les deux mes super-meilleurs-potes dont le nom se termine par "ka" ! Alors, si ces deux zouaves étaient amenés à se battre et que l'un d'eux disparaissait, cela briserait mon petit cœur d'artichaut. Il fallait que j'évite cela à tout prix, et petit-à-petit je vis mon rôle se dessiner au sein de l'alliance. J'allais devoir apaiser les tensions, et gérer une thérapie de couple pour éviter le divorce entre les deux rois ! Un comble pour un mec dont le passe-temps était de laisser des cicatrices chez les prisonniers et les briser psychologiquement. J'étais bien plus doué pour détruire et attiser la haine que pour reconstruire et répandre l'amour... Ça, c'était plutôt le boulot de cette garce de Candice Winterfest, cette chouineuse qui préparait la fête de Noël !

Désignant l'étage du doigt, il me dit de ne pas m'inquiéter pour eux. Eux ? Oui, car alors que j'avais été plongé dans mes pensées, une autre aura s'était faite sentir, mais je ne la connaissais pas. Kefka claqua ensuite des doigts et demanda à ses valets de préparer un banquet et de décorer la salle du trône, une délicieuse attention qui me combla de plaisir.


"Dis-donc, c'est une habitude chez les Black Feathers de savoir accueillir chaleureusement les convives, j'ai l'impression !"

J'émis cette remarque, car lors de mon entrée dans l'alliance, SK m'avait également fait le luxe de m'accueillir de façon tout-à-fait convenable, dans son château. A cette pensée, j'eus une autre réflexion : les châteaux représentaient à merveille leurs propriétaires, c'était plutôt intéressant. Le château de Dark était sombre, gothique à souhait mais également majestueux, tout comme le grand et beau SK. Le château de la Terre, quant à lui, était très coloré et avait une apparence grotesque, un poil cartoonesque, avec toutes ces formes arrondies, il ressemblait plus à une parodie de château, tout comme Kefka ressemblait à une parodie de roi, en s'habillant davantage comme un arlequin que comme un monarque. Quant à moi, j'étais un peu comme un mélange des deux, une soupe de SK assaisonnée au Kefka. Je portais des vêtements sombres et mon apparence, tantôt de sorcier, tantôt de magicien, surmontée d'une tête de citrouille, rappelait évidemment l'ambiance gothique d'Halloween qui collait parfaitement aux Black Feathers. Mais mes gestes grandiloquents, mes vannes, mes accès de folie, et mes tours de magie me rapprochaient inexorablement de Kefka. Et c'était peut-être ce qui me laissait à penser que je pouvais parvenir à réconcilier ces deux-là, pour le bien de l'alliance, mais surtout pour le plaisir personnel que j'éprouverai à m'amuser à leurs côtés.

"Je ne m'attendais pas à ce qu'il y ait tant de monde pour ma super fête d'anniversaire des 16 ans ! Ça va être d'Enfer !"

16 ans ? J'étais plus proche des 160 en réalité, bien que j'avais déjà oublié mon âge exact à cette époque. Je me souvenais simplement qu'avant de devenir ce que j'étais devenu, j'avais eu le loisir de vivre à une époque où les voitures n'existaient pratiquement pas et où on se baladait à cheval. C'était le bon vieux temps, celui du crottin de cheval qui envahissait les routes et où l'on pouvait égorger et éventrer à foison sans avoir peur de laisser une empreinte de doigt ou un fichu cheveux sur les scènes de crime ! Tout était beaucoup plus simple à cette époque...

Soudain, je tapais une fois dans mes mains, tout en m'exclamant :


"Bien ! Revenons à ce tour de magie, donc ! Tu es chanceux : tu vas le voir en avant-première ! Hi hi hi... Il ne consiste pas à faire disparaître quelqu'un malheureusement... Mais plutôt à faire apparaître quelque chose ! C'est un tour plutôt classique, mais crois-moi, tu ne le regretteras pas !" fis-je, toujours en faisant de grands gestes des bras.

J'ôtai alors le chapeau haut-de-forme qui couvrait ma tête et cachait mon pédoncule, en le tenant de la main gauche, et le présentai à Kefka pour lui montrer l'intérieur.


"Comme tu peux le constater, ce chapeau est on-ne-peut-plus vide, n'est-ce pas ?... Et maintenant..."

Je positionnai le chapeau à l'envers, de sorte à ce que le trou soit vers le plafond, et le haut du chapeau vers le bas. Utilisant la petite baguette magique que j'avais fait apparaître un peu plus tôt pour lancer les sorts de décoration, je l'agitais vers le chapeau tout en m'exclamant :


"Salagadoo ! La mechika boo ! La bibidi babidi boo !"

Des étincelles s'échappèrent de ma baguette pour pleuvoir à l'intérieur du chapeau. Je rangeai ma baguette puis enfonçai ma main droite dans le trou du chapeau.

"Et maintenant... de ce chapeau... je vais sortir..."

Tout en parlant, j'enfonçai ma main puis mon bras de plus en plus profondément dans le trou du chapeau, quasiment jusqu'à l'épaule. Normalement, ma main aurait dû transpercer le fond du chapeau, puisque le trou n'était pas aussi profond que la longueur de mon bras. Mais pourtant, ce n'était pas le cas : ma main, mon avant-bras et mon bras étaient enfoncés dans le trou du chapeau sans ressortir de l'autre côté. Avais-je contorsionné mon bras pour l'enrouler comme un serpent de sorte à ce qu'il rentre dans le trou, ou bien mon bras était-il passé à travers un trou noir au fond du chapeau ? Vous pensez bien que je n'allais pas révéler mon secret !
Durant plusieurs secondes, je fis mine de chercher quelque chose tout au fond du chapeau alors que mon bras droit y était toujours enfoncé jusqu'à l'épaule, mon corps penché vers l'avant. Soudain, on entendit un petit couinement, alors que ma main droite venait d'attraper quelque chose.


"Ah !" fis-je, victorieux.

Triomphant, je sortis le précieux objet que je venais de récupérer au plus profond du chapeau : un canard en  plastique, tout jaune, qui couinait quand on appuyait dessus ! Je grimaçai, affichant une mine déçue.


"Merde c'est pas ça que je voulais. Attends attends !"

Je balançai aussitôt le jouet derrière moi avec nonchalance, puis replongeai mon bras au fond du chapeau pour trouver un autre objet.

"Hm...? Qu'est-ce que c'est que ce truc ?" fis-je d'un air étonné en tirant lentement quelque chose qui avait l'air assez lourd, depuis l'intérieur du chapeau.

Petit-à-petit, un objet en sortit, tiré par ma main droite. C'était un objet métallique noir assez volumineux, avec une poignée et un gros canon.


Spoiler:
 

"Un bazooka ?!"
m'exclamai-je, étonné, comme si je venais de découvrir ce que je cachais au fond de ce fichu chapeau.

"Bordel, j'espère que j'ai un permis pour ça ! ...Mais c'est pas ça non plus que je cherchais, c'est un vrai foutoir là-dedans !"

Je tendis le bazooka à Kefka pour qu'il m'en débarrasse, ou bien le laissai tomber au sol si jamais il refusait de le prendre, avant de plonger à nouveau ma main dans le chapeau. On put alors entendre le bruit d'une main qui fouille dans un bric-à-brac d'objets en tout genre, comme s'il y avait tout un tas de babioles au fond de ce chapeau. J'en sortis alors une poignée de bijoux : colliers, bracelets, bagues... que je laissai tomber par terre.

"Arf, des cadeaux d'adieu de mes ex..." mentis-je.

"Bon ! On va pas y passer le réveillon !"

Lassé de ne pas trouver ce que je voulais, je finis par retourner le chapeau à 180° pour le remettre à l'endroit, puis je le secouai à plusieurs reprises, faisant à chaque fois tomber de nombreux petits objets sur le sol : des babioles en tout genre, des éléments décoratifs, des jouets en plastique ou en bois, des bijoux, des montres, des couteaux, des balles rebondissantes, et de nombreux bonbons... qui dégringolaient en cascade, quittant mon chapeau pour former un tas de bric-à-brac sur le sol au fur et à mesure que j'agitais  le chapeau comme un sac que je vidais. Au bout de plusieurs secondes, plus rien ne tomba du chapeau, comme s'il était complétement vidé.

"Voilà qui devrait aller mieux."

Je retournai à nouveau le chapeau à l'envers, et enfonçai une dernière fois la main droite à l'intérieur pour agripper quelque chose. Enfin je le tenais ! Le Saint-Graal, le clou du spectacle ! Mon sourire s'agrandit de plus belle alors que je tirai lentement l'objet caché au fond du chapeau, retirant petit à petit ma main.

"Tadaaaaaam !"

Alors que ma main sortait du chapeau, on pouvait remarquer qu'elle était agrippée à ce qui semblait être une touffe de cheveux noirs. La main continuait de remonter lentement, découvrant petit à petit le précieux objet. La touffe de cheveux était accrochée à un crâne. Un crâne qui appartenait à une tête. Une tête qui était accrochée... bah, à rien, en fait ! Oui, c'était une tête coupée, une vraie de vraie, il y avait même encore du sang qui s'égouttait un peu là où se trouvait la gorge autrefois ! Les yeux étaient ouverts, écarquillés, figés dans une expression de terreur, tandis que le visage en lui-même était parsemé de cicatrices encore fraiches. La tête avait la bouche légèrement ouverte, et tenait entre ses dents un rouleau de papier. De la main gauche, je reposai le chapeau sur mon crâne, tout en continuant de tenir la tête tranchée par la touffe de cheveux que je serrais entre mes doigts rachitiques.
Cette tête, Kefka devait sûrement la reconnaître, et vous allez vite comprendre pourquoi, chers lecteurs.

De la main gauche, je pris le rouleau de papier que la tête tenait entre ses dents, et le laissai se dérouler pour y dévoiler le contenu. C'était en réalité une affiche WANTED, sur laquelle était dessiné un portrait de la tête que j'agitais au bout de ma main.


"Mais dites-donc, je la connais cette sale gueule !" m'exclamai-je d'un air amusé, en plaçant l'affiche juste devant la tête tranchée, comme si cette dernière était encore en vie et pouvait la voir.

Je lâchai ensuite l'affiche, puis, de la main gauche, j'agrippai le bas de la mâchoire de la tête coupée, et la fis bouger de haut en bas pour faire comme si elle parlait, tout en faisant un petit numéro de ventriloque :


"Bonjour monseigneur ! Je suis l'une des têtes pensantes de la Rébellion sur Terre ! C'est un grand honneur de vous rencontrer, j'en perds la tête !" fis-je dire à la tête.

Et oui, cette tête était celle d'un homme recherché par le gouvernement de Kefka, l'un des haut-placés des rebelles qui s'opposaient aux Black Feathers sur la petite planète bleue. En effet, je n'avais pas chômé, depuis mon arrivée sur Terre ! Quelques semaines plus tôt, alors que je torturais des prisonniers au château maléfique de Dark pour leur soutirer des informations, j'avais pu obtenir une piste à propos d'un ennemi des BF se cachant sur Terre. En suivant cette piste à mon arrivée sur Terre, j'avais pu le retrouver et l'interroger à son tour. Il m'avait conduit à un autre type, qui lui-même m'avait conduit à un autre... Et en remontant ainsi la piste, petit-à-petit, et après maintes interrogatoires peu catholiques, j'étais enfin parvenu à mettre la main sur ce couillon ! Pas mal pour une citrouille ! Je savais bien que SK attendait encore que je fasse mes preuves depuis qu'il m'avait enrôlé. J'avais passé trop de temps à m'occuper des cachots de Dark, mais j'avais bien l'intention de passer à l'action et de montrer de quoi j'étais capable !


"Figure-toi que cette tête a été très bavarde avant d'être arrachée à ses cordes vocales ! C'est fou ce qu'on arrive à faire dire aux vilains garçons quand on commence à leur arracher leurs noix à la petite cuillère ! HA HA HA !!! Bref, il m'a donné l'emplacement secret de l'une des bases rebelles, et je me ferai une joie de la nettoyer à tes côtés !"




Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: La Fête des Fous [avec Kefka]   
 
La Fête des Fous [avec Kefka]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» T' as du travail? Je m'en fiche ~♥ Viens chanter avec moi ♫ [PV May ]
» ILS SONT DEVENUS FOUS! Est-ce que je mène une campagne contre Aristide au Forumh
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: Château du roi-