Partagez | 
 

 L'anonymat vaincu, tout être anonyme est attendu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Fenrir Morigan
avatar
Demon
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 26/01/2018
Nombre de messages : 357
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 420

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation • Vague explosive • Rayon démoniaque
Techniques 3/combat : Rayon de l'enfer • Filaments démoniaques
Techniques 1/combat : Emprise démoniaque

MessageSujet: L'anonymat vaincu, tout être anonyme est attendu    Mar 30 Oct 2018 - 22:38
Ce petit druide n'avait pas été très poli avec le seigneur, il était entré dans une sorte de transe et ne répondait plus à rien ce qui avait exaspéré le démon qui l'avait expédié au cachot redoutable.

”Dommage, il paraissait intéressant… “

Il se retrouva de nouveau seul, sa vie manquait de rebondissements, il s'ennuyait. Ici, il avait tout ce qu'il voulait, à la fin ça devenait lassant, il fallait se risquer à de nouveaux danger. Agrandir son terrain de jeu, agrandir son pocuvoir. User de sa malice pour usurper les gens, il savait faire. C'est pourquoi une idée lui vint en tête. Des filets démoniaque l'entoura et il se téléporta hors du Repaire des Démons, s'envolant vers de nouveaux horizons. Il se retrouva aux portes du château, apparaissant devant les deux gardes. Il fit semblant de vouloir passer, mais ils le stoppèrent en le bloquant avec leurs lances.

”L'entrée est interdite.” Dit froidement l'un d'eux.

”Ah oui j'avais oublié, je suis celui dont SK a chargé de la direction de la planète en son absence.”

C'était faux, évidemment, mais il fallait trouver une excuse. Les deux gardes se regardèrent, douteux.

”On en a pas été informé. Désolé, vous ne rentrez pas.”

”Oh, si vous voulez je peux informer le roi de cette mésaventure, je ne donne pas cher de vous ahah !”

Ils hésitaient. Ils ne voulaient pas s'attirer les foudres du roi et mettre leur vie en péril. Alors, ils s'écartaient. Le sourire aux lèvres, il passa la porte gracieusement.

”Merci bien, messieurs. Hihihi !”

Il était étonnant que le château était encore gardé alors que le roi y séjournait rarement. Fenrir comptait mettre le bordel dans la petite vie de ce démon, monter ses hommes contre lui. Il voulait voir comment s'en sortirait Seishiro Kasai, cela l'amusait. Cela allait mouvementé sa vie légèrement ennuyeuse. Il se dirigea vers la salle principale du château où se trouvait les microphones servant à parler au peuple. Généralement, ceux qui voilaient transmettre un message au sien se rendait à la grande place Fantôme mais Morigan était au dessus de ça, il était supérieur. Maintenant il devait trouver un moyen de rameuter tout le monde, qu'il ait du spectateurs. Il sortit sur le balcon, tendit sa main vers le ciel et laissa des filaments démoniaques s'envoler vers le ciel. Les démons de Dark comprendront très bien que cela provenait du château et ils seraient intrigué. Fenrir allait quant à lui attendre quelques minutes, réfléchissant à ce qu'il allait dire à ses congénères.

De longues minutes passèrent, le démon avait bien réfléchis et il jugea qu'il était temps. Les mégaphones étaient branchés, la foule était réunie aux portes du château, devant le balcon. Le fameux auteur des filaments se présenta devant tout le monde, la main levée en guise de salut.

”Hello mes petits démons ! J'espère que vous allez bien. Je voulais parler de notre bon roi SK, vous ne trouvez pas qu'il est souvent rendu sur Terre au lieu de consacrer son temps à nos terres, sa terre ? Oui, il se préoccupe plus de la Terre que sa planète natale, notre planète ! Je trouve ça scandaleux, alors je monte un coup-d'état. Comment ça je profite qu'il soit, encore une fois, absent ? C'était juste le bon moment, c'est tout. De plus, ne trouvez pas bizarre qu'il le veuille même pas révélé son véritable nom à son peuple ? A celui qui le soutient depuis tant d'années, il ne lui donne même pas ce privilège.”

Ah, quel fourbe ! Il faisait un lavage de cerveau au peuple de Dark.

”Moi je vais vous donner mon nom, car j'ai confiance en vous contrairement à lui ! Je suis Fenrir Morigan, nouveau roi de Dark, que ça vous plaise ou non, mais sachez que vous compterez plus que n'importe quel territoire, car vous êtes mes frères. Vous et moi sommes pareil. Acceptez le ou non, je prends la place de l'anonyme ancien roi de Dark !”

Un brouhaha géant s'était propagé et il ne fit rien pour l'arrêter. Son discours de beau parleur était terminé, il espérait avoir bien réussi son coup. Il retourna à l'intérieur de la pièce, s'asseyant sur son siège dans son château. Le sourire était présent, un sourire vicieux et malicieux, il obtenait ce qu'il voulait, enfin un peu de piment dans sa vie ! Peut-être que quelqu'un avait pénétré l'enceinte du château, une bonne visite ne lui ferait pas de mal, il se accueillant.

Longue vie au nouveau roi de Dark !
Hish-Qu-Ten
avatar
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 25/05/2017
Nombre de messages : 109
Bon ou mauvais ? : Neutre-Bon, par sa propre morale.
Zénies : 1080

Techniques
Techniques illimitées : Force Supérieure / Géomancie / Vision
Techniques 3/combat : Divination / Résistance Supérieure
Techniques 1/combat : Envoi en Enfer

MessageSujet: Re: L'anonymat vaincu, tout être anonyme est attendu    Jeu 1 Nov 2018 - 23:09
"Pardon… Pardon… Excusez-nous… On ne fait que passer...”

Parmi les démons qui se rassemblaient pour entendre le discours de ce nouveau personnage qui se présentait depuis le balcon réservé aux dirigeants de la planète, un être bien plus grand que les autres se frayait un chemin avec délicatesse. Il ne tentait aucunement de bousculer qui que ce soit. Parmi ceux qui peut-être voulurent s’énerver contre sa douce personne, il n’y en eut pas un pour continuer dans sa démarche après avoir aperçu son physique gargantuesque. Avant que ce troupeau ne devienne bacchanal, l’immense Hish-Qu-Ten, dans un attirail bien différent, s’était avancé vers l’une des portes du château. Son cuir avait perdu toute couleur, devenant blanc comme la cendre. Seul les plumes et gemmes rouges de son nouvel équipement offraient un minimum de couleur pour accompagner sa nouvelle forme bien peu physiquement différente de l’ancienne. L’oeil de Peine, dieu mineur prisonnier par volonté dans les lames de son maître, s’était retrouvé sur les plumes qui décoraient son masque modifié pour les accueillir. Ce dernier pouvait d’ailleurs parfois se retrouver décoré de ce même oeil lorsqu’il était temps d’user de leurs nouveaux pouvoirs : un pouvoir qui les aiderait fortement.

Des gardes se placèrent devant lui. Ils lui demandèrent de s’arrêter. Et c’est ce que le mastodonte fit. Il posa son index sur l’une des lances, avant d’appuyer dessus avec le bout de son pauvre doigt. Le pieu se brisa sous ce dernier, qui restait indemne malgré la pression. Et ceux qui défendaient ce lieu vinrent à fuir, espérant ainsi se défendre eux-mêmes. Comme si le gentil géant tenterait de les exterminer… Il souhaitait juste montrer son invincibilité par rapport à leurs pauvres armes. Qui donc utilise encore des babioles pointues telles que ces dernières de nos jours ? La nouvelle masse du chasseur lui offrait bien plus qu’une simple attaque au corps à corps. Enfin, là n’était pas l’heure de réfléchir aux pratiques des populations de ces mondes si différents du sien. Après tout, n’étaient-ils pas de fins utilisateurs de magie ? Peut-être que c’est par cela qu’ils en venaient à se servir d’armes à l’air rustique. Enfin, c’était à se demander comment était régulé l’usage de ces arcanes. Devaient-ils user de runes au lieu de cartouches ? Comment est-ce que tout cela était régulé ?... Non, cela ne devait pas être le centre de ses réflexions. Il entra dans le bâtiment par la porte.

"Comment est-ce que des mecs ridicules comme lui peuvent parvenir à toucher un public, hein ? C’est à se demander si le plus grand imbécile est l’orateur ou le public.”

Montant les escaliers, les deux compères purent entendre la tentative de ralliement de celui que les étoiles nommaient Fenrir Morigan. Un nom peu commun qui cachait une soif de pouvoir qui l’était bien plus. Une ambition et une poursuite de pouvoir que l’on pouvait observer dans n’importe quelle oeuvre de fiction. Hish-Qu-Ten n’était pas un grand lecteur. Ses yeux avaient comme cible la connaissance davantage que la délectation dans le faux, quand bien même ce faux avait généralement des racines dans le vrai. La conception des mythes ne l’intéressait que pour savoir ce que les cerveaux des civilisations les inventant pouvaient imaginer. L’enquête valait mieux que l’amusement simple. Et Peine, lui, préférait simplement regarder la télévision. Un médium intéressant, c’est vrai. Mais en dehors des diffusions théâtrales de prouesses physiques que ces terriens appelaient le “catch”, le chasseur n’avait pas beaucoup d’yeux pour ce qui se passait derrière l’écran. Heureusement qu’il y avait sa dague pour le tenir au courant de ce qui se passait dans tel et tel drame réécrit pour la dix-huitième fois avec quelques ajouts en plus… si ce n’était simplement moderniser l’histoire. On se demandera bien quand ils créeront des Valkyries avec des armes à feu ou bien des Gorgones portant des perfectos.

"Il semblerait bien que tout ce qu’il dise soit en accord avec ce que l’on a vu. Ce qui signifie qu’il devrait se diriger vers le trône à l’heure actuelle.”

Il n’y avait pas de besoin à répéter ce que l’on sait déjà.

"Hé, tout le monde n’a pas sacrifié l’aisance sociale pour une mémoire photographique !”

L’un des mains du colosse vint donner une pichenette à l’oeil de la masse plate et dentée qui se trouvait actuellement dans son dos. Le propriétaire de ce globe oculaire s’énerva davantage, mais cela ne valait pas la peine de décrire sa rage. Il parvint néanmoins à se taire une fois arrivé au sommet des marches. Le guerrier ouvrit la porte de façon simple. Pas besoin de faire une entrée plus ou moins explosive. Simplement d’arriver devant celui qui se considérait déjà comme roi. Mais avant cela, le colosse leva la main. Sur la place où se trouvait le brouhaha se dressa un énorme pilier de terre, conçu grâce à la Géomancie du guerrier. Et sur ce pilier, un simple message. NE CROYEZ PAS À SES MENSONGES. Cet obélisque dressé sans faire de mal à personne pourrait au moins les calmer un instant. Peut-être qu’ils se demanderaient ce qu’il venait faire là ? Ou bien c’était simplement une assez belle distraction. Mais le porteur de Peine avait simplement continué sa route, avançant vers le trône. Et le duo resta silencieux. Un oeil venait d’apparaître au centre du casque du combattant. Et Fenrir Morigan pouvait se sentir fixé par deux regards différents. Le géant sortit le macuahuitl de son dos et le posa pointe contre sol.

”Fenrir Morigan. Ta soif de pouvoir te conduit à être ignorant : un changement de chef ne peut se faire par une anarchie soudaine causée par un fanfaron. Tout ce que tu créeras sera la ruine de cette planète. Et nous ne pouvons laisser ce phénomène se produire. Nous te sommons donc de nous suivre sans résister, car ton arrogance ne conduira qu’à ta défaite douloureuse et ta liberté, à la souffrance de tes semblables.”

"T’es devenu bien éloquent avec ce nouveau matos, hein ?”

Là n’était pas le moment de faire cette remarque, mais passons. Les mots du prédateur sortaient bien plus aisément de sa bouche, oui. Il… faisait simplement en sorte de lier le futur de sorte à ce qu’il ne puisse pas bégayer en dehors de sa langue natale. Enfin, les lignes temporelles où le démon au passé mystérieux se pliait à la volonté du colosse aux yeux étoilés étaient infimes. Il risquait davantage de se produire un combat. Mais alors, la passion de la chasse du prophète et du dieu qui l’accompagnait n’en serait que ravie.



Fenrir Morigan
avatar
Demon
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 26/01/2018
Nombre de messages : 357
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 420

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation • Vague explosive • Rayon démoniaque
Techniques 3/combat : Rayon de l'enfer • Filaments démoniaques
Techniques 1/combat : Emprise démoniaque

MessageSujet: Re: L'anonymat vaincu, tout être anonyme est attendu    Ven 2 Nov 2018 - 22:49
Une grande soif de pouvoir disait-il ? Non, une grande soif d'amusement, plutôt. Fenrir ne recherchait pas le pouvoir ou du moins, pas sur le trône de Dark. Il appartenait à SK et il resterait à SK. N'oublions pas qu'il faisait ceci pour tuer son ennui et qu'il souhaitait rencontrer Seishiro Kasaï pour s'allier à lui et non pas voler ses biens. Le but de cette manœuvre était d'attirer des personnes, des personnes avec qui s'amuser le temps de son séjour sur la planète noire. C'était une sorte de jeu de rôles, il se la jouait roi pendant quelques heures puis tout redeviendrait normal. Dans quelques heures, Fenrir n'aurait du pouvoir qu'au repaire malfamé des démons. Il créait la confusion dans la tête des fidèles serviteurs de l'anonyme roi, espérant attirer quelqu'un qui n'acceptait pas sa manière de faire. Quelqu'un qui pénétrait ce château pour venir à sa rencontre, quelqu'un qui le divertirait enfin, quitte à ce que ça mène à un combat.

Pour le moment, le noble était assis sur le trône de Dark, attendant la venue de l'élu. L'élu qui aurait l'honneur de rencontrer le roi de la planète en face à face, quel honneur. Il claqua des doigts pour interpeller l'un des intendants.


”Si quelqu'un se présente au château, ne faîtes rien pour l'empêcher de venir à moi.”

Il savait très bien que quelqu'un viendrait perturber ses petites manigances, un justicier sortie de nul part, se croyant supérieur malgré la physionomie de la bienséance qu'il essayait de transmettre. En tout cas, il savait que ce n'est pas un membre de la plume noire qui le contrarierait. D'après ce que certains démons disaient, les Blacks Feathers avaient quelques soucis sur Terre avec une rébellion. Ce devait être assez divertissant, le démon y ferait sûrement un tour après s'être bien divertit sur sa planète. Alors qu'il réfléchissait à tout cela, il entendit des pas. Des pas lourds et écrasant. Des pas se dirigeant vers lui. Puis un être haut de 3 mètres fit son apparition devant le monarque. Comme il s'y attendait, il était ici pour l'arrêter en ayant créé une petite réplique digne d'un poète pessimiste.

”Je vois que tu n'es pas un habitué de Dark, au cas contraire tu saurais que cette planète est déjà une ruine.”

Pas de salutations, pas de politesses, aurait-il oublié les formes de politesses maintenant devenu roi ?

”Bienvenue dans mon château cher inconnu, tu as mes salutations.”

Il suffisait d'attendre, un noble n'oubliait pas les bonnes manières à cause du pouvoir. Il restait poli même lorsqu'un homme voulait le chasser de chez lui afin de le suivre. Il se leva de son trône, marchant quelques mètres pour rejoindre son invité. Il le regardait de bas, ce qui le faisait sourire bêtement puis il écarta les bras pour montrer la pièce dans laquelle il se trouvait.

”Tu entres chez moi tranquillement puis tu veux déjà repartir ? Allons, nous avons le temps, un verre ?”

Il claqua de nouveau ses doigts et ses serviteurs lui ramenèrent du vin. Il tendit un verre à Hish-Qu-Ten, ignorant si cette chose pouvait boire vu sa carrure, prendre un verre dans ses mains devaient être difficile, certes. Tant pis, il s'en passerait. Quant à lui, Fenrir but deux gorgées de ce breuvage qu'il appréciait tant. Ses prunelles, aussi noire que le nom de sa planète, fixait l'inconnu avec interrogation.

”Alors, pourquoi veux-tu qu'on s'en aille ? On a tout ici. Que veux-tu faire de moi ? Tu veux me combattre ? Tu ne voudrais tout de même pas me tuer ahah !”

Il lâcha un petit rire moqueur puis il finit son verre d'une traite avant de reprendre la parole d'un ton sérieux cette fois-ci.

”Dis-moi tout, l'ami.”
Hish-Qu-Ten
avatar
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 25/05/2017
Nombre de messages : 109
Bon ou mauvais ? : Neutre-Bon, par sa propre morale.
Zénies : 1080

Techniques
Techniques illimitées : Force Supérieure / Géomancie / Vision
Techniques 3/combat : Divination / Résistance Supérieure
Techniques 1/combat : Envoi en Enfer

MessageSujet: Re: L'anonymat vaincu, tout être anonyme est attendu    Sam 10 Nov 2018 - 18:55
Comment pouvait-on savoir qu’Hish-Qu-Ten était un être déterminé à faire la bonne chose ? Comment deviner l’alignement de cet immense guerrier qui semblait avoir agité l’enfer et porté le ciel ? C’était bien simple : il fallait beaucoup de volonté pour venir arrêter un pseudo-dictateur quand ce dernier faisait preuve avant toute chose d’un sarcasme absolument assourdissant. Sa voix fragile couplée à ce sentiment de je-sais-tout pouvaient décourager tout devin de venir l’arrêter. Fenrir Morigan parlait comme s’il était le plus grand empilement de matière grise du coin. C’était comme s’il avait concentré l’intégralité de l’énergie du soleil dans son crâne pour le transformer en stimulant pour ses neurones. Vouloir être si lumineux était un comble pour un démon provenant de la planète des ténèbres. Peine n’en était toujours pas revenu, d’ailleurs. Mais il parvenait à ne pas mourir de rire lorsqu’il était temps pour son compère de faire des discours solennels. Ainsi, le mastodonte gardait de son intimidation sans que les petites remarques de son ami démoniaque puissent déconcentrer ses proies de leur peur. L’humour était capable de combattre la plus atroce des créatures et de détendre le plus anxieux des paranoïaques. Ainsi, l’arme bavarde se taisait tout simplement.

Une vision du futur : des étoiles qui s’alignent. Le calendrier enroulé dans le dos de Hish-Qu-Ten changeait de forme. Ses inscriptions passaient d’un côté à l’autre. Ses messages changeaient de signification. Les yeux du chasseur s’illuminèrent sous son masque d’un vert si brillant qu’il pourrait en aveugler certains. Il voyait alors s’afficher tout ce qui pourrait arriver. Dans certains futurs il mourrait en un coup. D’en d’autres, il lui suffirait simplement de mettre une claque à son adversaire pour le neutraliser à jamais. Certains présages étaient paradoxaux : des théâtres de vie et de mort, de silence assourdissant et de lumière plus noire que la nuit. Des choses que le commun des mortels ne pourrait comprendre sans devenir fou. Mais… quelque chose permettait au guerrier de ne pas être terrassé par ce type d’observations. Peut-être que son cerveau était constitué différemment de celui d’un autre ? Ou alors c’était la bénédiction du tranchant maudit qui l’accompagnait dans ses quêtes qui lui permettait de rester debout face à ces déluges multicolores d’apparition et disparitions perpétuelles ? Il lui semblait voguer parmi les étoiles, sentant leur poussière chaude sur son épiderme comme un enfant qui se laissait entraîner par les vagues de la mer et qui se faisait emporter par le sable suivant les marées. Une connaissance qui pouvait lui filer entre les doigt comme le plus fin de tous les graviers. Il était sur une dune unique et grise un instant? puis dans les abysses océaniques les plus colorées de l’univers durant un autre. Chaque voyage était ainsi. Une épopée entre les “si”, les “quand”, les “jamais”. Il n’y avait rien qui puisse ne pas arriver devant ses yeux. Et durant cette unique dizaine de seconde durant laquelle ses globes oculaires laissèrent s’échapper une incandescence derrière les vitres protectrices de son casque, il avait vu plus de morts que n’importe quel vétéran des pires guerres de Ces galaxies. Et la moitié de ces cadavres furent le sien. Comme s’il pouvait mourir.

"Il tente de faire son malin, on dirait.”

Retour aux secondes qui précèdent et suivent des secondes. Retour à l’aiguille de la pendule. Tout avait à nouveau un sens et tout pouvait arriver. Morigan s’était mis à faire son beau parleur, buvant du vin comme le plus ridicule des super-vilains. Les serviteurs de cette planète semblaient seulement suivre le premier venu. N’importe qui s’asseyant sur le trône avait le droit à du vin gratuit. On lui en tendit un verre. Hish-Qu-Ten le prit, sans perdre contact visuel. Il n’enleva aucunement son couvre-chef qui lui couvrait aussi le reste de la face. Le frêle récipient lui tenait entre deux doigts. C’était un rouge sans grande distinction, hormis le fait qu’il ait dû vieillir un peu. Une boisson pour les nobles hautains. Le chasseur ne voyait pas l’intérêt de boire seul ou durant des entrevues. L’alcool permettait de délier les langues pour entendre les conneries les plus incroyables provenant des gens auxquels on ne s’attendait pas. Il permettait de nuire aux inhibitions, pour laisser paraître les gens sans qu’ils aient peur d’eux-même. Pourquoi donc tenter de lui donner une dimension qui n’était vraisemblablement pas la sienne ? Enfin, là n’était pas la chose sur laquelle il fallait se concentrer.

”Je ne souhaite pas encore te tuer. Simplement t’empêcher de nuire à travers un nihilisme ridicule à des innocents. ”

Il avait répondu ainsi à Fenrir avant que ce dernier ne puisse même atteindre la seconde moitié de son questionnement à l’égard du chasseur. Il était bon de connaître l’avenir avant que ceux qui y figuraient sachent même ce qu’ils allaient faire ou dire. Cependant, plus il voyait loin, et plus il trouvait tout cela incertain. Chaque branche se divisait en des milliers d’autres possibles. Il n’avait que quelques millièmes de seconde pour déterminer à chaque fois les minutes elles-mêmes. Que tous les détails se suivent pour que tel futur se mette en place. L’homme était libre. Son destin n’était aucunement tracé. Ce n’était rien d’autre qu’une prévision d’une extrême précision. Dans quatre-vingt pourcents des cas, la prochaine manoeuvre de Hish-Qu-Ten réussirait.

Aidé de sa Force Supérieure, le colosse fit décoller son Poing. Ce dernier fendit l’air. Il aurait pu détruire seul le château dans lequel ils se tenaient tous les trois. L’atmosphère ne le ralentissait aucunement. Le vin n’eut pas le temps de se décoller du verre qui s’encastra dans la tempe du pseudo-dictateur. Un choc comme celui-ci pourrait assommer un géant. Un frêle démon de pacotille ne pourrait résister à l’inconscience provoquée par ce coup plus intense qu’une météorite. Son visage barbouillé d’alcool fut catapulté à travers la salle. Tout était comme prévu. Les étoiles se suivaient. Le temps s’était allié à lui. Ou bien cela était faux ?

"Fais gaffe, il pourrait tout simplement jouer la comédie.”

Les marquages sur le calendrier laissaient toujours une chance pour que l’ennemi ait pu encaisser l’attaque ou bien même trouvé le moyen de se protéger. Le guerrier plongea son bras dans le sol, laissant sa Géomancie lui offrir une armure nouvelle qui lui permettrait de donner une autre attaque dévastatrice. Il entama alors une nouvelle marche pour se rapprocher de l’ennemi, attentif à toute potentielle contre-attaque.

"Au moins les choses sérieuses commencent vite ! De toute façon, j’aimais pas sa voix.”
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: L'anonymat vaincu, tout être anonyme est attendu    
 
L'anonymat vaincu, tout être anonyme est attendu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les aventuriers vont jamais tout droit...
» Le plus féroce de tout les chiens... Mouk!
» La Chasse, tout un art ... [ Braise ]
» Amis, envers et contre tout [ PV ]
» La politique du « tout va mal »...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Dark :: Château maléfique-