Partagez | 
 

 A la fois au crépuscule et à l'aube d'une guerre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Sharotto
avatar
Saiyan
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 24/09/2014
Nombre de messages : 825
Zénies : 3830

Techniques
Techniques illimitées : Transposition, Lien d'altruisme, Ki Explosif
Techniques 3/combat : Souffle de ki, Eveil Berzerk
Techniques 1/combat : Berzerk 100%

MessageSujet: A la fois au crépuscule et à l'aube d'une guerre   Mer 10 Oct 2018 - 0:05
(Note HRP : Chronologiquement, ce rp se situe le lendemain de l’attaque de C-911 et Baby. Il fait également suite d’un rp réunion en cours et écris en flashback avec Pythar et Motta)




La nuit avait été courte pour la moitié de la royauté que représentait Sharotto. Le réveil avait été compliqué sur le point de la forme physique, il aurait bien laissé ses paupières fermées quelques heures supplémentaires, mais tel la fonction qu’il avait choisi d’occuper ce genre d’envies personnelles passaient en arrière plan. Depuis son retour sur sa planète, qui remontais à quelques heures au final, le roi n’avais pas chômé, hélas, il n’était pas le seul dans ce cas la. La lâche attaque de l’organisation du Ruban Rouge n’avait pas laissé à la ville saiyanne sa superbe. Au moins il préférerait que les dommages structurels soit les plus importants, peu de saiyans avaient finalement trouvé la mort, même si il ne fallait pas s’en réjouir pour autant. Ces victimes avaient une famille et laissaient derrière eux des veuves, des fils et filles de Végéta. Le roi des saiyans en avait plus que marre que sa cité, que son peuple, que son sang soit constamment attaqué et ceux en dépit de leur armée aussi puissante qu’intimidante.

Sharotto avait quitté sa chambre depuis quelques minutes, il n’avais pas eu le temps de faire réparer son armure qui par ailleurs serait mieux remplacé que réparé. Il était en débardeur licra noir, celui avec lequel il avait mené la réunion dans la nuit. Attendant le retour du soldat auquel il avait demandé une armure pour paraître un peu plus habillé et en tenue. Comme à son habitude il étais un peu en avance. La réunion avait été programmé pour midi, ne voulant pas attendre d’avantage pour s’adresser au peuple et à l’ensemble de la soldatesque. Au fond de son cœur une sensation faisait surface, celle de la justice. Il avait même rêvé cette nuit de ce jour, précisément de ce qu’il allait dire aux siens, ayant convenu avec son associé de se repartir le temps de parole.

Rikki, le frère feu défunt de Sharotto avait été convié par son aînée. Celui ci resterai tout de même en retrait, avec la fameuse garde personnelle de la royauté. Il lui avait demandé de venir, pour assister au discours. Setsuka avait aussi été convié. Elle serait sûrement de la partie, pour elle aussi écouter les deux rois. Alors qu’il attendais l’heure et l’arrivée de Pythar le soldat qui avait reçu la mission de trouver une armure apporta au roi la toute nouvelle version provenant de leur laboratoire de Végéta II.
Spoiler:
 
Une version plus robuste que les classiques armures selon les dires du soldat qui semblait fier de son choix. Sharotto l’enfila en constatant l’arrivée de son ami à la tête de la dyarchie.

« J’espère que ta nuit a été reposante, nous avons fort à dire aujourd’hui, le peuple se doit d’être prêt. »

L’un comme l’autre avait forcément passé une nuit bien plus courte au vu de l’heure à laquelle la réunion s’était tenu. Qu’importe. Le choix était le suivant, avant d’évoquer le point le plus essentiel, Pythar souhaitait annoncé le retour du roi. Il est vrai qu’il avait eu un peu le temps d’y songer hier soir dans ses appartements, mais un black out régnait dans l’esprit encore un peu embrumé du libérateur de l’oppresseur : Végéta 1er du nom. Ses souvenirs lui reviendraient certainement, comme hypothétiquement établi lors de la réunion, mais il avait choisi de laisser ouvrir une enquête interne pour trouver la raison de ce traumatisme mémoriel. De son point de vue, cela lui permettais de songer pleinement aux guerres imminentes qui devenait inéluctable en déléguant cette tâche, bien qu’il sera au centre du nœud.

Midi était arrivé. Il était l’heure pour les deux rois de s’avancer sur le balcon du palais qui offrait un point de vue aérien afin que tous puissent les voir et surtout le plus important les entendre. La dyarchie emboîta alors le pas, se présentant devant une foule immense venu assister aux dernières décisions en vigueur. Ce moment ressemblait en tout point à celui de la chute de l’ère de feu Roi Végéta. Le lieu étais similaire, le décor était similaire, les personnalité étaient similaires. Laissant un peu que le brouhaha ambiant se tasse, Pythar allait pouvoir prendre la parole.

Pythar
avatar
MJ
Masculin Age : 20
Date d'inscription : 25/06/2014
Nombre de messages : 15707
Bon ou mauvais ? : neutre
Zénies : 3730

Techniques
Techniques illimitées : Vague explosive/Javelot d'energie/Déplacement instantané
Techniques 3/combat : Super canon garric/Cœur Ardent
Techniques 1/combat : Big bang attack

MessageSujet: Re: A la fois au crépuscule et à l'aube d'une guerre   Mer 10 Oct 2018 - 18:10
Les rayons du soleil percutaient la capitale de Vegeta, le temps était aussi radieux que possible dans cette atmosphère pourtant décisive qui précédait le discours qu’allaient tenir les dyarques. En effet, les deux Rois étaient enfin réunis, après une absence aussi longue, Pythar avait dû prendre la relève des planètes seul, néanmoins il n’avait jamais complétement perdu espoir dans les capacités de son ami à accomplir ses objectifs. Un peu plus tardif que son compagnon de direction, le fils de Thalès s’était tout de même rendu en avance au château, quelques minutes pour s’arranger le bon déroulement du rassemblement, un contre-temps n’était pas acceptable. Les sujets qu’allaient aborder les deux hommes n’étaient pas plats, pas de réussite économique ou de bonne pensée galactique, ici, le sujet n’était autre que la guerre ; L’attaque du C-911 et l’esprit belliqueux de Majin Vegeta avaient menés à la fin d’un statut quo qui peinaient déjà à s’instaurer. Cependant, batailler semblait parfois une nécessité, surtout quand ce sont les guerriers de l’espace les victimes de l’affaire, un comble aussi ridicule ne devait pas s’inscrire dans l’histoire et la réaction du gouvernement devait être automatique. En toute logique, une réactivité aussi explosive des dieux de la guerre allait imposer leur puissance offensive au reste de l’univers, personne ne devait oublier l’importance des saiyans dans la sphère politique galactique.

Hors des conflits armés, le retour de Sharotto allait aussi être un coup vigorant pour le peuple, le bon Roi était populaire pour avoir, tout comme Pythar, mis en place des réformes socialistes à l’avantage de la majorité. La promotion des officiers allait aussi avoir lieu, bien qu’ils n’étaient pas présents en grande partie, les récompensés seraient informés rapidement de leurs nouvelles fonction, l’homme au bouc avait connaissance de certains promus, fier de leur annoncer leurs gradations.  Contrairement à son égal, l’homme de Yuno ne portait rien d’extravagant, son habituelle armure royale, similaire à celle du Roi Vegeta, une cape rouge au vent, elle reprenait le même symbole que l’ancien Roi : L’importance du sang versé ; Autrefois c’était pour les tsufuls vaincus aux prix d’efforts colossaux, aujourd’hui c’était pour se remémorer la chute de la monarchie oppressante. Rencontrant son frère d’arme dans les couloirs du château, Pythar fit un salut distinctif du bras droit, quelque peu militaire mais certainement pas choquant pour des guerriers de l’espace, surtout en temps de conflit comme il l’était.

Sharotto n’avait pas beaucoup changé depuis son départ, seul ses yeux verrons démarquaient l’ancien et le nouveau dyarque, pourtant, leur mémoire était différente, une sacrée histoire dont le père d’Akari et Darius se serait bien passé.

« Il a toujours été prêt, c’est nous qui ne l’étions pas. »

Affirmait le camarade Pythar d’un fin sourire confiant, il n’avait pas peur de la foule, ses précédents discours s’étaient très bien déroulés et celui-ci avait l’avantage d’être d’importance majeure, cette annonce n’allait pas être inutile. L’heure n’était plus aux préparations mais au discours, sans doute suivi de Sharotto et de Motta, le guerrier au bouc s’avançait vers le parloir, ce dernier se situait au deuxième étage sur un des balcons donnant sur la grande place faisant face au château. Depuis cette position, tout les discours avaient étés donnés, évidement ce n’était pas de vive voix, les saiyans disposaient de miros et haut-parleurs pour se faire entendre de tous, le discours était aussi diffusé sur les chaines de télévision. En voyant le premier Roi s’approcher, la foule sembla se calmer, maintenant un certain brouha lié à l’irrespect natif des uns… et l’indifférence des autres.

« Camarades de Vegeta 1,2 et d’ailleurs : Salut à tous ! »

Le plein du sujet allait directement être dévoilé avec la menace de Majin Vegeta et la préparation aux guerres.

« Comme vous le savez, notre état traverse une crise militaire sans précédent, malgré notre puissance, des groupes affiliés à des alliances se sont opposer à notre souveraineté à tous ! Je parle bien évidement du Ruban Rouge des Black Feathers, mais aussi des guerriers de l’alliance maléfique ! »

Les sentiments agités du saiyan rendaient son discours plus fort, agrémenté de mouvements de bras allant dans le sens de son discours, serrer le poing, écarter les mains, agiter les bras : Le guerrier avait la chance de ne pas être stoïque, animant son discours par ses déplacements.

« Je pense que vous savez ce qu’il nous reste à faire : Nous sommes des saillants des planètes veugeuta ! Nous n’allons pas nous faire marcher dessus ! »

Déclarait d’un ton sévère Pythar, soulevant quelques cris guerriers dans la foule.

« Cela fait trop longtemps que Majin Vegeta se repose sur ses lauriers, il est grand temps de l’envoyer six pieds sous terre, c’est le meilleur moyen de lui montrer notre force. Plus jamais d’échange après la bataille de 1014 ! Cet enfoiré perdra ses dragon balls, ses planètes et sa vie ! »

Le peuple était en accord avec le dyarque, la guerre de Vegeta avait causé des centaines de milliers de morts, des pertes qui n’étaient pas acceptables ; Ainsi, la population voulait sa vengeance en abattant l’Alliance Maléfique, pareillement pour les Black Feathers eux qui avaient chargés le Ruban Rouge de semer le chaos.

« Nous avons toujours étés prêts à la guerre ! Mais patience, la bataille finale arrive, le dernier chapitre de leur histoire, et le plus beau de la nôtre, la guerre des guerres approche ! »

Après quelques instants, Pythar qui avait grandement réveiller la foule pouvait laisser Sharotto prendre la parole, puis potentiellement Motta.

« Et pour ces guerres nous pourrons compter sur le soutien de Sharotto ! En effet, le Roi est de retour ! »

Pythar jeta un regard vers son égal tout en reculant, laissant l’être salé prendre la parole à son tour, le laissant donner des détails sur la bataille contre C-911 par exemple, raconter son histoire… et tout ce qu’il voulait.

Sharotto
avatar
Saiyan
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 24/09/2014
Nombre de messages : 825
Zénies : 3830

Techniques
Techniques illimitées : Transposition, Lien d'altruisme, Ki Explosif
Techniques 3/combat : Souffle de ki, Eveil Berzerk
Techniques 1/combat : Berzerk 100%

MessageSujet: Re: A la fois au crépuscule et à l'aube d'une guerre   Mar 16 Oct 2018 - 16:58


Après tout, peut être bien que Pythar avait raison sur le fond. Peut être n’avaient-ils pas été assez sagace, au point de se rendre compte que leur avenir idéal pour le peuple saiyan ne pourrais jamais effacer les rancœurs du passé. Seraient-ils alors toujours enclin aux foudres de la colère des erreurs de leurs pairs ? Par le biais de ce lourd fardeau, comment espérer alors changer aux yeux de tous la nature si barbare des leurs, quelle utopie plus qu’impossible, une utopie pourtant dont le roi.. dont les rois ne voulaient se résoudre à abandonner.

« Tu as sans doute raison... »
souffla le roi qui se sentait idiot l’espace de quelques secondes.

Cela n’abattit pourtant pas sa conviction, Sharotto avait cette faculté de pouvoir passer outre certaines informations pour se concentrer sur l’essentiel, il y revenait toujours un moment ou à un autre, mais dans le cas présent il laisse l’introduction du discours à son confrère à la tête de pouvoir du pays, comme ils en avaient décidé cette nuit lors de leur entrevue.
Pythar avait toujours montré cette aisance. Une qualité indéniable et précieuse pour un monarque, de son côté Sharotto n’étais pas en reste non plus, même si il y a quelques années de ça il ne se serait jamais vu lui même à la place de roi pour parler à un ensemble massif de personnes agglutiné, venu pour entendre ces mots. Alors en retrait, à quelques mètres du balcon qui surplombait la scène le successeur de Végéta 1er du nom attendait le bon moment pour apparaître aux côtés de son ami. Il lui laissait aborder le point essentiel de son discours, à savoir la guerre infatigable et interminable contre leurs ennemi de toujours, les Maléfiques. Puis ce fut l’heure pour lui de se montrer, bien amené sur le devant de la scène par une phrase l’introduisant. Montrant enfin le bout de son nez, les clameurs déjà fortes du peuple s’élevèrent à nouveau, créant un brouhaha impressionnant, qui masquait sans aucun doute le bruit des hauts parleurs. Le guerrier anciennement élite leva alors une main en l’air pour saluer les siens, et aussi pour laisser le temps que le calme revienne un peu dans la foule.

« Merci à tous, fier peuple de Végéta. »

Une nouvelle vague de cri naissante pris de court le roi l’obligeant à de nouveau attendre quelques secondes. Pour être honnête il n’imaginait pas toute cette popularité, bien qu’une majeure partie avait apprécié les changements, il restait les irréductibles fidèles de l’ancien système. Sûrement devenu minoritaires désormais puisqu’il ne se distingués aucun signe d’animosité provenant des guerriers plus bas. Le calme semblait reprendre, le roi allait finalement pouvoir parler des récents évenements.

« Mes frères, la nuit dernière fut théâtre d’une attaque sournoise et soudaine. Mais c’est grâce à vous, peuple de Végéta, et grâce a notre force que nous avons mis l’ennemi en déroute ! »

Entre chaque bout de phrase, le peuple se galvanisé encore plus, les mots que portaient les deux dirigeants s’ancré dans la mémoire de tous. On pouvait sentir la chaleur de leur ardente fierté montaient jusqu’au balcon, cette espèce de synergie partageait de tous et même des rois réchauffait le coeur de chaque guerrier présent ici.

« Hélas, malgré la victoire, nous avons perdu des hommes, des guerriers, des frères… tombés au combat, mais qui ont, jusqu’à leur dernier souffle opposé résistance ! Nous ne devons jamais oublié leur bravoure et leur témérité face à un adversaire qui les surpassait en nombre. C’est pourquoi, mes frères, nous allons marcher sur la planète Terre ! Dans 5 jours nous partirons pour y débusquer les responsables de cette boucherie et nous allons rendre justice ! »


Ce coup ci, la foule devenait monstrueusement agité. Une hystérie incontrôlable tamisait le parvis du palais. Le dyarque avait, et surtout savait comment galvaniser ses troupes. L’essentiel avait été dit, le reste ne serait que du pipi de chat pour le peuple, mais après une telle euphorie, le peuple serait prêt à accepter n’importe quelle réforme.

« Afin d’éviter de nouveau la perte de nos frères, nous allons renforcer le système défensif de la planète, grâce à notre laboratoire sur Végéta 2, ainsi plus personne ne pourra impunément nous attaquer sans subir un retour de flamme. Avant de laisser la parole au général laissez moi vous faire une dernière annonce. »


Se retournant à 180° il fit un signe de la main à son frère qui se trouvait à l’intérieur avec les guerriers les plus influents de Végéta de venir jusqu’à lui. Il lui avait demandé hier soir de se tenir derrière lui avec les autres soldats car il aurait besoin de lui à un moment, mais sans lui expliquer la raison de cette demande assez étrange en soit. Il vint alors jusqu’à lui, se présentant aux yeux de tous en compagnie du roi. Plus bas dans la foule certain venait déjà de reconnaître un des héros de la guerre, qui avait massacré les troupes ennemis et mené les hommes au combat. Certain voyait en lui un futur commandant de l’armée au vu des qualités qu’il avait démontré, le bruit semblait déjà courir quant à son statut, après tout il était le frère du roi ce qui lui laissait largement de quoi tenir un titre de noblesse.

« Je vous présente mon petit frère, Rikki ! Il s’est battu aux côtés de certain d’entre vous cette nuit. Par mon statut, je lui confère le titre de Prince de Végéta, qu’il s’en montre digne comme il a put l’être hier soir ! »

Une nouvelle vague d’ardeurs monta jusqu’au deux frères. Certain scandant déjà le nom du nouveau prince, entraînant les autres dans la foulée jusqu’à que l’on entendu plus que le nom de celui qui avait brillé par son habilité dans la guerre surprise. Sharotto se tourne ensuite vers Motta, d’un mouvement de tête et d’un regard complice il lui laissa ainsi comprendre qu’il allait pouvoir à son tour parler au peuple.

Rikki
avatar
Masculin Age : 18
Date d'inscription : 20/07/2018
Nombre de messages : 44
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 960

Techniques
Techniques illimitées : Buster Ray • Jaberin Ikari • Sphère d'énergie
Techniques 3/combat : Eraser Canon • Double Sunday
Techniques 1/combat : Final Flash

MessageSujet: Re: A la fois au crépuscule et à l'aube d'une guerre   Jeu 18 Oct 2018 - 9:31
Le grand jour était arrivé, les déclarations royales allaient être faites, les réformes et tous les autres changements. Les deux monarques et le général Motta s’étaient réunis la veille, c’était pour cela que Rikki et Setsuka avaient été convié à attendre dans le château pour qu’ils se rejoignent après la réunion et qu’ils se dirigent ensemble vers le palais royal. Sharotto avait tenu à ce que le cadet de la famille le suive parce qu’il aurait apparemment besoin de lui pendant le discours. Setsuka, quant à elle, serait sûrement parmi les autres Saiyans, écoutant les deux rois faire ce qu’ils avaient à faire. Alors, les trois Saiyans s’étaient donc dirigé vers la pièce où se trouvait le balcon.

C’est Pythar qui se présenta le premier devant son peuple, le deuxième monarque restant avec son frère, attendant son moment. Le jeune Saiyan se posait des questions quant à sa présence ici, bien qu’il était honoré. Le fils de Thalès rentra dans le vif du sujet : Les blacks Feathers et l’alliance maléfique. Une guerre s’annonçait, mais cette guerre mettrait fin à toute la zizanie qui régnait entre Saiyans et maléfiques. Ils devaient tous se serrer les coudes pour venger les frères morts au combat contre ce larbin du Ruban Rouge, et les victimes des hommes de Majin Vegeta. Pythar savait comment remonter ses troupes, ses paroles étaient toujours suivies de grands gestes, ce qui eut pour effet de faire tourner leur sang. MV paiera et mourra, voilà ce qui obsédait maintenant leurs pensées, et les hommes de SK contempleraient leur cuisante défaite six pieds sous terre. Maintenant que les saillants étaient bien chauds, il fallait faire rentrer l’homme tant attendu, un retour tant espérer du grand roi Sharotto. Les acclamations étaient bruyantes et nombreuses, on ne pouvait plus s’entendre parler.

Humble, le fils de Tamegi leva une main au ciel en guise de salut mais aussi pour calmer les ardeurs. Rikki regardait l’homme qu’était son frère, il y a 11 ans, jamais il aurait à l’idée d’être de la famille royale. Son aîné avait été au bout de ce qu’il voulait, il n’avait pas chômer depuis la mort de Rikki, et ce dernier en était très fier, un sourire ornait son visage et ses yeux brillaient devant la réussite de sa famille. Ce dernier reparla de l’affront de la veille, rendant hommage à tous leurs frères morts en protégeant les terres de Vegeta. Ne trouvant pas ses confrères assez emballé, il annonça que les Saiyans de Vegeta allaient marcher sur la Terre dans cinq jours ! Prouver qu’attaquer la planète rouge et tuer les Guerriers de l’espace n’était pas sans peine était maintenant le seul objectif de tous ces guerriers. Le cœur de Rikki battit d’autant plus, enthousiaste à l’idée d’abattre l’ennemi, de montrer qui était les vrais guerriers. Il rajouta que les défenses des deux planètes allaient être améliorées davantage grâce au laboratoire de Vegeta 2. Cette annonce entraîna un brouhaha incroyable, obligeant le dirigeant Saiyan à stoppé son discours le temps que cela se calme. Au fil des secondes, il réussit à retrouver un calme à peu près stable, Sharotto reprit la parole. Il se tourna vers son frère, lui faisant signe de le rejoindre, en le présentant comme étant son frère au peuple et en lui offrant le titre de Prince de Vegeta.

Surpris, le fils de Tamegi mit plusieurs secondes à réagir, restant sur place. Il fallut un léger coup de coude d’un garde pour qu’il réagisse et rejoigne son frère sur le balcon. En passant auprès de lui, il posa une main sur son épaule puis fit face au peuple Saiyan. Il leva un poing en l’air, signe de détermination. Il savait que c’était bientôt le tour du général, alors il allait glisser quelques mots rapidement.

- Mes frères, je vais être bref pour laisser la parole à notre général. Hier, nous avons subit un affront qui a provoqué des morts. Je ne connais pas le roi Pythar, mais s’il est associé à mon frère c’est qu’il en est digne. Je vous demande à tous de leur donner l’intégralité de votre précieuse confiance, ils savent ce qu’ils font. Je vous demande qu’une chose, prince ou pas, je vous demande de venger nos frères morts pour nous permettre d’être en vie. Pour nos frères ! S’écria t-il en levant une nouvelle fois le poing.

Il fut acclamer avec ardeur, les Saiyans étaient révoltés comme jamais, il ne fallait mieux pas être sur leur chemin en ce moment. Le sourire aux lèvres, le cœur battant, Rikki se retourna vers Motta et inclina la tête.

- Général Motta, je vous en prie.

Il allait ensuite se placer aux côtés de son frère, ne sachant pas où il devait aller. Ses yeux étaient rivés sur le peuple et son engouement, de la détermination sans faille se lisait sur le visage de chacun, perdre était quasiment impossible avec autant d’hommes avec cet esprit.
Motta
avatar
Modérateur
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 04/08/2008
Nombre de messages : 34356
Bon ou mauvais ? : Mystérieusement neutre
Zénies : 3515

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation// Kienzan // Dodompa
Techniques 3/combat : Final Flash // Griffes du Tigre
Techniques 1/combat : Supernova

MessageSujet: Re: A la fois au crépuscule et à l'aube d'une guerre   Ven 2 Nov 2018 - 1:10
Deux attaques, des ennemis venus de nulle part, des bombes, des explosions, du sang, des morts... Beaucoup trop d'événements s'étaient produits ces derniers jours. En si peu de temps il s'était passé bien plus de choses que depuis la dernière grande bataille qu'avait connut les sayens face à leur ennemi juré. Un peu comme pour leur rappeler que leurs corps et leurs âmes étaient voués à se battre encore et encore. Cette nuit avait dû faire prendre conscience en chacun des dirigeants du peuple sayen leur héritage et qu'ils ne devaient jamais laisser un crime contre leur patrie impunie. Cette nuit avait permit à chacun des voir un peu plus clair. Cette nuit était aussi le retour de la Dyarchie.

Comme les deux rois, Motta n'avait pas beaucoup dormit et c'était bien normal. Après avoir essuyé deux attaques successives ils ne pouvaient pas aller dormir tranquillement dans leurs lits douillets. De plus Sharotto était de retour après un temps d'absence. Il y avait pas mal de choses à éclaircir et tout les trois avaient fait le point sur la situation et prit des décisions. Mais une fois la salle de réunion quittée, le général avait peiné à trouver le sommeil. La colère envers ses ennemis et son envie d'en découdre l'avait maintenu éveillé encore longtemps, comme s'il était si pressé de venger les siens qu'il était prêt à y aller sur le champs. Mais au fil des minutes et la fatigue aidant, le guerrier avait put se reposer. Le lendemain, un grand discours de Pythar et Sharotto était prévu, Motta devait se joindre à eux. Ponctuel, il avait attendu leur arrivée dans la salle principale en premier et les avaient laissés prendre les devants. Après tout c'était eux qui dirigeaient le peuple, c'était à eux d'annoncer leurs objectifs. Par ailleurs Motta avait été intrigué par la présence d'un autre sayen qui était resté très proche de Sharotto. Seuls les guerriers confirmés pouvaient se retrouver si proches des rois. Le général resta silencieux, s'informant sur l'identité du guerrier, notamment en utilisant son détecteur, il ne connaissait pas tout les soldats, et attendit de voir ce qu'il se passait.

Pythar fut le premier à affronter la foule, où des milliers de sayens s'étaient tassés pour écouter leurs souverains. Il annonça une contre-attaque envers les groupes qui avaient commit les attentats sur la planète Vegeta ainsi que leur ennemi de toujours, l'Alliance Maléfique. Pour ces derniers ce n'était pas vraiment une surprise étant donné qu'ils étaient toujours en guerre depuis des années, et ce même si du temps était passé depuis la dernière bataille. Malgré le calme ils étaient toujours ennemis et tout le monde se doutait qu'un jour ou l'autre les deux camps finiraient par se retrouver, pour une fois de plus être les acteurs d'une lutte qui semblait éternel. Sharotto emboîta le pas, faisant crier la foule par ses déclarations pleines de passions, preuve s'il en était de sa cote auprès du peuple, qui était plutôt bonne bien que certains groupes de sayens n'avaient pas été en accords avec certaines orientations prises par le gouvernement. La foule réagissait bien aux discours des dyarches, ce qui indiquait qu'ils n'attendaient que ça : faire la guerre. Les sayens étaient ainsi, la majorité d'entre-eux étaient des combattants et ne pensaient qu'à ça. Leur envie de faire la peau à leurs ennemis devait les démanger. Ce qui fut plus étonnant en revanche, c'était l'annonce du titre de prince donné à ce Rikki, qui avait fait irruption ainsi et accédait à la royauté à la surprise générale. Motta haussa des sourcils, étonné, mais il ne fit pas de commentaires, et s'il en avait ce n'était de toute manière pas le moment. Et puis en tant que roi, Sharotto avait ce genre de pouvoir.

Rikki fut amené à parler au peuple, c'était plus sage de présenter un prince de la sorte mais on sentait que les grands discours n'étaient pas son fort. Mais puisqu'il faisait maintenant partie de la royauté il devra s'y faire. Motta nota une petite bévue dans ses paroles, affirmant ne pas connaître Pythar, ce qui pouvait susciter l'interrogation du peuple. En effet, voir un inconnu arriver au trône sans que l'un des deux rois ne le connaisse, ça pouvait faire jaser. Bras croisés, Motta releva l'une de ses mains pour se gratter le menton, il était pensif. C'est alors que vint son tour de parler au peuple. Ce n'était pas non plus sa plus grande qualité, mais en tant que gradé de l'armée sayenne ce n'était pas la première fois qu'il le faisait et il avait maintenant prit l'habitude. Il s'avança sans craintes alors que le peuple reconnaissait là le dirigeant qui était celui qui était en poste depuis le plus longtemps, le visage de l'armée et des sayens et le saluèrent par une clameur digne de son rang, preuve que son travail depuis tant d'années pour son peuple n'était pas passé inaperçu.

"Mes frères, et sœurs... Nous sommes rassemblés ici en la mémoire des nôtres tombés au combat. Des guerriers qui ne méritaient pas un tel sort. Aujourd'hui je suis triste qu'ils nous aient quittés... Mais je suis aussi fier de voir que vous tous avez prit les devants pour défendre notre patrie et laver l'affront que l'ennemi nous a fait. Cette victoire, si nous avons du mal à l'appeler ainsi, nous pouvons au moins nous réjouir de voir un peule sayen uni, capable de tout surmonter. Alors pour ne pas salir leur mémoire et ce pour quoi ils sont tombés, restons unis plus que jamais ! Longue vie au peuple de Vegeta et de Vegeta II !!"

Il brandit son bras, et la foule le suivit, hurlant, faisant un bruit incroyable à en faire trembler les murs. Le discours de Motta avait fait mouche, et pour ne rien changer il avait encore une fois parler d'unité. L'union était le mot qui symbolisait les discours du général depuis la mort de Toma, toutes ses déclarations tournaient autour de ça, voulant que son peuple soit unit quelle que soit l'adversité. Aujourd'hui cela portait ses fruits, les soldats avaient une énorme estime pour leur général, sur qui ils pouvaient toujours compter. Maintenant, c'était l'heure des récompenses, et puisqu'il était le plus haut gradé de l'armée, Motta se chargea de les donner. On lui confia un papier avec pas mal d'informations sur les soldats qui avaient aidé dans les deux dernières batailles. Il avait déjà prit connaissance de ces promotions mais la liste était longue et il valait mieux qu'il ait quelques écrits sous la main.

"Si nous avons put repousser nos assaillants c'est grâce à vous tous. Et si vous méritez tous d'être félicités, quelques uns d'entre vous on gagné par leur courage et leur travail une promotion.

Le soldat Raditz, qui passe au rang de Lieutenant.
Le soldat Estragor qui passe au rang de Major.
Le soldat Riki qui passe au range de sergent..."

La liste continua ainsi pendant encore quelques secondes, permettant de faire une revue d'effectif, de promouvoir ceux qui ont obtenu ce grade il y a peu et ceux qui l'ont obtenu suite à leur dévouement pendant les deux batailles. Une fois la liste terminée, Motta rangea le papier et s'adressa une dernière fois au peuple.
"Félicitations et merci à tous de vous battre chaque jour pour le peuple sayen !"

Il brandit une nouvelle fois son bras en l'air puis quitta la scène alors que la foule recommençait à faire du bruit, applaudissant et criant suite au discours du général. Ce dernier laissa la place à une éventuelle nouvelle prise de parole de Pythar ou de Sharotto. Il restait pour le moment à disposition, attendant patiemment la suite.



Spoiler:
 

Fiche de Motta
Général des armées sayennes.

Truth:
 


Transformations:
- Gorille Géant
- Super Sayen 1
- Super Sayen 2
- Super Sayen 3

Objets: Armure sayen, détecteur, boules de cristal à 1 et 4 étoiles, 2 senzus, émetteur Alliance Ganshou, cape rouge.
Pythar
avatar
MJ
Masculin Age : 20
Date d'inscription : 25/06/2014
Nombre de messages : 15707
Bon ou mauvais ? : neutre
Zénies : 3730

Techniques
Techniques illimitées : Vague explosive/Javelot d'energie/Déplacement instantané
Techniques 3/combat : Super canon garric/Cœur Ardent
Techniques 1/combat : Big bang attack

MessageSujet: Re: A la fois au crépuscule et à l'aube d'une guerre   Dim 4 Nov 2018 - 20:58
Le discours était grandiose, les saiyans étaient animés par cette soif de combattre si particulière qui réchauffait le cœur de Pythar : Malgré le sang et les larmes qu’avaient essuyer son peuple, ce dernier semblait toujours repartir à la charge. Mais ce n’était pas sans raisons, les guerriers de l’espace s’étaient toujours battus pour leur honneur et leurs souveraineté, attaqué et blessés, la nation réagissait immédiatement ; C’était bien une des raisons qui poussaient les différentes races de l’univers à respecter les saiyans. Après son discours motivateur, le fils de Thalès était donc témoin du soutien qu’il avait, laissant son collègue nouvellement arrivé Sharotto faire état des différents conflits.

Dans les actions phares : L’augmentation de la défense des planètes, une mesure nécessaire pour assurer la protection de la population, mais également l’évidente revanche contre les Black Feather qui n’allait pas se faire attendre. Mais une annonce vint titiller l’air précédemment paisible de Pythar pour me marquer d’incompréhension, en effet, son allié au pouvoir venait d’annoncer son petit frère comme prince des saiyans, ainsi Sharotto voulait faire du contrôle de la planète une affaire de famille ? C’était une nouvelle qui n’enchantait pas trop l’homme au bouc, pour lui le pouvoir devait être rendu au peuple lorsqu’ils ne seraient plus en mesure de le satisfaire, mais ce n’était peut-être pas le plus important pour le moment. Finalement, Riki vint même directement parler au peuple, annonçant qu’il ne connaissait pas Pythar, un petit détail fortement maladroit, et qu’il appelait à la vengeance. Si cette prise de parole était assez inattendue, elle n’en était pas moins très importante, malheureusement, le petit bonhomme ne s’était pas vraiment armés d’annonces importantes, au moins, il y avait la bonne volonté de combattre.

Ce fut ensuite au tour de Motta de prendre la parole, ce dernier énonçait sa volonté de combattre, mais aussi celle de laisser l’armée se préparer, et il avait bien raison, les forces devaient se reposer pour l’assaut contre les maléfiques, ils en avaient déjà parlé pendant la réunion. Une partie notable du discours vint ensuite dans les gradations, le nom du soldat Raditz n’était pas inconnu à Pythar qui s’était déjà battu avec ce dernier dans le laboratoire du docteur Kyouma, c’était un guerrier assidu et curieux qui méritait bien une reconnaissance à la hauteur de ses actions. Mais alors que le général faisait son discours et ses annonces, l’homme de Yuno reçu un message depuis son émetteur : Il s’agissait d’un appel prioritaire de son allié Gohan, défenseur en chef de la planète bleue. Interpelé par la notification, le saiyan s’écarta quelque peu du balcon, consultant le texte lui déclarant le pire, il écarquilla les yeux.

Le pire était arrivé, l’armée des Black Feather venait de détruire une partie de capsule corporation dans une attaque de grande ampleur, en plus d’avoir été attaqué sur Vegeta, les amis de Pythar avaient aussi subis des pertes sur Terre. Le regard froncé par la colère et la frustration, le Dyarque fit part de la nouvelle à Sharotto et Motta, eux qui devaient être mis en courant de la nouvelle désastreuse.

« J’ai du nouveau, l’armée des Black Feather a attaqué nos alliés là Z-Team, je pars pour la Terre afin de les aider. »

Spoiler:
 

Soupirant un instant face à la pile de mauvaises nouvelles qui tombaient, le saiyan ajouta, l’air visiblement plus pressé par les récents évènements.

« J’ai eu cette nouvelle d’un appel à l’aide de Son Gohan, c’est un ami, je vais immédiatement partir. Motta, je ne me permettrais jamais de te donner un ordre, mais il serait peut être plus sage qu’un de nous reste sur Vegeta, tu es incontestablement l’un des plus puissants guerriers de notre race, je ne pense pas me tromper en te laissant défendre Vegeta. »

Déclarait le guerrier de l’espace d’un sourire confiant, Motta n’avait plus rien a prouver, il en avait d’ailleurs fait la démonstration lors de l’attaque C-911, la guerre de Vegeta et moultes autres événements. Le regard du fils de Thalès se tourna ensuite vers Sharotto.

« Je pense que tu seras de la partie, fait un appel aux guerriers volontaires, n’engageons pas l’armée, seulement ceux qui souhaiterons prêter main-forte. »

A la suite de ses sages paroles, le saiyan quitta le château, il avait déjà fait son discours et tout le monde allait être prévenu par Sharotto. L’objectif était maintenant de partir vers la Terre et de rejoindre le fils de Son Goku afin d’organiser la chute du vautour aux ailes du vide.


Sharotto
avatar
Saiyan
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 24/09/2014
Nombre de messages : 825
Zénies : 3830

Techniques
Techniques illimitées : Transposition, Lien d'altruisme, Ki Explosif
Techniques 3/combat : Souffle de ki, Eveil Berzerk
Techniques 1/combat : Berzerk 100%

MessageSujet: Re: A la fois au crépuscule et à l'aube d'une guerre   Dim 4 Nov 2018 - 23:31


Si il avait convié son petit frère devant le peuple pour lui conférer un titre simplement honorifique, il n’avais pas prévu que celui s’adresse ainsi au peuple. Enfin sur le moment le jugement de Sharotto était sûrement peu objectif et biaisé par la joie d’avoir enfin retrouver celui dont il partageait le sang. La foule galvanisé avait donc suivis son euphorie, au moins, cela n’avais à l’heure actuelle pas de mauvaises répercussions. Le général suivit donc à son tour pour s’adresser au peuple. L’essentiel avait été dit, mais dans son expérience militaire Motta savait comment s’adresser à la foule, son discours n’était pas sans lui rappeler celui du changement de système, le général reprenait notamment la définition de l’union et de la solidarité. Tout le discours se dégoupilla comme prévue jusqu’à ce que le roi Pythar se retourne vers eux pour leur informer d’une nouvelle qui allait rebattre les cartes. Selon ses informations, des amis à lui de la planète bleue venait de lui informer d’une attaque des Black Feather. Cela ne présageait rien de bon et relevait surtout un détail, l’ennemi avait de nouveau frappé plus vite que la réaction du peuple de Végéta. Pythar mentionna le fait qu’il serait prudent de ne pas amener l’armée, mais seulement des volontaires, pour préserver la défense de Végéta, il nota aussi une idée, suggérant que le général demeure sur la planète en cas d’imprévue.

« Je ne peux qu’être d’accord. Nous ne savons toujours pas ce que ce Palpatine projette de faire, il serait sage de laisser l’armée sur place, si il y a sur terre suffisamment de guerrier pour affronter nos adversaires autant ne pas prendre le risque de nous confronter à une nouvelle attaque. Pars devant Pythar. Nasu, fonce toi aussi à la base de lancement et prépare le vaisseau mère pour un départ imminent, je vais retourner m’adresser au peuple pour les prévenir de cette information capitale. Restons en contact une fois que tu seras sur place Pythar, cela nous donnera un avantage stratégique si nous pouvons choisir d’arriver en renfort dans un endroit clef, l’ennemi sera dérouté. »


Nasu étais un ancien garde du roi végéta qui désormais travaillait au palais impérial. Sharotto le sollicitait de temps à autre pour des tâches dont il n’avais le temps de s’occuper, il avait entièrement confiance en lui, d’ailleurs celui ci s’exécuta et suivit ainsi le dyarque Pythar vers la base de lancement. De son côté Sharotto ne perdit plus de temps supplémentaire et se dirigea de nouveau vers le micro. Plus bas les soldats et autres saiyans qui avaient commencer à quitter les lieux firent volte face, ne comprenant pas ce revirement.

« Mes frères. Nous venons à l’instant de recevoir un rapport. Les Black Feather, responsable du massacre de la nuit dernière, sont passé à l’attaque sur terre à l’instant même ou je vous parle. Nous n’avons donc pas le temps de nous préparer, j’ai fait affréter le navire de guerre, les volontaires pour prendre part a la bataille doivent se rendent immédiatement à la base de lancement. Le vaisseau décollera dans 15 minutes quoiqu’il arrive. Les retardataires pourrons toujours se rendre en capsule sur Terre. Le discours est désormais terminée. »


Sharotto rentra de nouveau dans le hall précédent le balcon. Rikki devait sans doute être de la partie au vue de son regard ardent. Sharotto le regarda dans les yeux et posa une main sur son épaule. Les deux frères n’avait pas systématiquement besoin de parler pour se comprendre mutuellement. Quant au général, il avait le choix, venir avec eux sur Terre ou bien assurer les arrières du peuple, malheureusement la situation ne prêtais pas une longue réflexion et Sharotto sortit ensuite du palais, sans doute accompagné de Rikki.
Rikki
avatar
Masculin Age : 18
Date d'inscription : 20/07/2018
Nombre de messages : 44
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 960

Techniques
Techniques illimitées : Buster Ray • Jaberin Ikari • Sphère d'énergie
Techniques 3/combat : Eraser Canon • Double Sunday
Techniques 1/combat : Final Flash

MessageSujet: Re: A la fois au crépuscule et à l'aube d'une guerre   Lun 5 Nov 2018 - 21:53
On voyait bien que le jeune prince n'était pas très habile face au peuple pour prononcer un discours, mais il ne fallait pas oublier qu'il avait été écarté du monde des vivants pendant onze longues années, il n'était qu'un gamin lors de sa mort, il allait apprendre au fur et à mesure qu'il reviendrait en face du peuple qu'il aimait tant, ses frères. Enfin bref, il avait laissé place au général Motta, qu'il ne connaissait pas non plus, mais il le respectait, il était plus haut que lui dans la hiérarchie à son sens. Il galvanisa à son tour ses troupes qu'il menait si bien, démontrant la fierté des Saiyans. Il était le visage de l'armée, au service de celle-ci depuis de nombreuses années. À présent, c'est lui qui faisait grimper les échelons à ses soldats, donnant les récompenses. Des soldats que le Saiyan ne connaissait pas, encore une fois. Sauf le major Estragon qu'il avait croisé dernièrement sur le champ de bataille. Il connaîtrait le reste de ses compères au combat, l'activité qui les unissait tous. Les trois commandants, Pythar, Sharotto et Motta étaient revenus à l'intérieur. Le guerrier Z avait une mauvaise nouvelle vraisemblablement, posté à côté Rikki pût entendre qu'un certain Gohan appelait à l'aide et qu'il partait immédiatement le rejoindre. Il demanda à Sharotto de ne pas faire déplacer l'armée, seulement les hommes volontaires. Et ce fut le départ, c'était l'heure, le vaisseau de guerre partirait bientôt. Le deuxième Dyarque avançait vers son frère en plaçant une main sur son épaule, plantant son regard dans le sien. L'Union fraternelle, enfin il se retrouvait. D'un hochement de tête, le cadet lui fit comprendre qu'il le suivait, déterminé à anéantir ses ennemis.

Les plumes noires risquaient d'être déplumés de l'ensemble de leurs plumes par les grands guerriers de l'espace !
Motta
avatar
Modérateur
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 04/08/2008
Nombre de messages : 34356
Bon ou mauvais ? : Mystérieusement neutre
Zénies : 3515

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation// Kienzan // Dodompa
Techniques 3/combat : Final Flash // Griffes du Tigre
Techniques 1/combat : Supernova

MessageSujet: Re: A la fois au crépuscule et à l'aube d'une guerre   Mar 13 Nov 2018 - 22:14
Chacun des dirigeants avait put s'adresser au peuple. C'était important après les attaques de les voir leur parler, les rassurer, les informer et leur expliquer comment allait se passer la suite. Avec les derniers événements les ennemis du peuple sayen étaient nombreux et les deux rois avaient décider de se venger de chacun d'entre eux. Cela promettait de nombreuses guerres, dans lesquelles beaucoup des leurs allaient connaître le trépas. Il leur faudrait pouvoir compter sur de nombreux soldats, il fallait donc sensibiliser tout le monde sur l'importance de protéger le peuple et motiver tout guerrier qui était apte au combat. De ce côté là, ils n'avaient quand même pas trop à s'en faire, puisque la majorité de la population savait ce battre. C'était une information que leurs ennemis semblaient oublier : les sayens étaient forts en nombre, en plus d'avoir des capacités naturelles au combat.

Après son discours le général était revenu à l'intérieur, laissant le loisir à quelqu'un d'autre de prendre la parole. Peut-être y avait-il autre chose à ajouter ? Mais l'essentiel avait été dit et il semblerait que Motta soit la dernière personne à annoncer des choses au peuple. L'essentiel était la protection de la planète et l'annonce de la réplique de l'armée sayenne à ceux qui les avait attaqués.

C'est alors que Pythar annonça qu'il avait reçu un message. Selon ses informations, le groupe allié qui résidait sur Terre avait été attaqué par les Black Feathers. Ce qui semblait donner une raison de plus au roi d'aller les attaquer. De toute manière il avait déjà été décidé qu'ils se rendent sur Terre pour se venger de l'attaque de C-911, qui s'était présenté comme un membre des Rubans Rouge et affilié des Black Feathers. Cela ne changeait donc pas grand-chose à ce qu'avait prévu de faire les sayens. Pythar sembla pressé d'aller aider ses amis et annonça qu'il s'en allait jusqu'à la base de lancement, ajoutant au passage qu'assurer les arrières du peuple sayen en restant ici serait une bonne idée. Sharotto semblait d'accord mais Motta avait le choix. Ce dernier resta silencieux quelques secondes avant de répondre.

"Le gros des forces de l'armée resteront sur Vegeta. Mais je compte tout de même me déplacer. J'irai récolter des informations pendant que vous vous rendrez vers nos alliés. Vous pourrez ainsi avoir un renfort s'il y a besoin. Si jamais nous essuyons une autre attaque, je retournerais immédiatement ici, notre priorité est de protéger nos planètes."

Les trois autres sayens avaient ensuite quittés les lieux et Motta ne tarda pas à faire de même. Il n'avait pas vraiment envie d'attendre sagement que les choses se passent. Il était un sayen lui aussi et il avait envie d'actions comme la plupart des siens. Il s'envola vers la base de lancement, probablement.



Spoiler:
 

Fiche de Motta
Général des armées sayennes.

Truth:
 


Transformations:
- Gorille Géant
- Super Sayen 1
- Super Sayen 2
- Super Sayen 3

Objets: Armure sayen, détecteur, boules de cristal à 1 et 4 étoiles, 2 senzus, émetteur Alliance Ganshou, cape rouge.
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: A la fois au crépuscule et à l'aube d'une guerre   
 
A la fois au crépuscule et à l'aube d'une guerre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Murphy frappera trois fois... [PV Letha]
» [TERMINE]J'ai oublié d'te demander quelque chose la dernière fois... [Paige]
» " N'UTILISER L'EAU QU'UNE SEULE FOIS... QUEL GASPILLAGE ! "
» Il était une fois, un président fou
» Lorsque la panique nous consumme pour la première fois...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Vegeta :: Château du roi-