Partagez | 
 

 We were all young, once...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Hidan
avatar
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 04/04/2008
Nombre de messages : 462
Bon ou mauvais ? : ~ Mais t'es con ou quoi ? !
Zénies : 2300

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation ~ Le Lotus Recto - Verso ~ Clonage ~ Illusion
Techniques 3/combat : Les lions jumeaux ~ Le Grand toubillon Divin
Techniques 1/combat : Hirudora

MessageSujet: We were all young, once...   Jeu 27 Sep 2018 - 15:04
Après avoir volé quelques minutes dans les airs, ils arrivèrent près des dômes. De grandes villes étaient construites à l’intérieur, illuminée et radieuse, très loin des anciens villages fracassés de la planète. Aussi, la verdure était revenue s’installer et fleurir petit à petit autours des habitations, effaçant presque définitivement le désert aride qui empêchait toute forme de plante de s’installer auparavant. Ce miracle, qui avait marqué le début de la nouvelle ère pour Métamol, avait été réalisé par nul autre que le Prophète.

Dans la ville sous dôme la plus imposante, un type en costard cravate sur un scène aménagée pour l’occasion déblaterait son discours sur l’avenir du peuple de Métamol. Le SM se posa aux côtés de Xiomara dans cette ville-là, où l’entrée dans ce dôme comme dans tous les autres s’effectuait par un passage chez les forces de l’ordre, histoire de vérifier que vous n’êtes pas un terroriste.

Va te joindre à la foule partenaire, je te retrouve sous peu.” Dit-il en faisant un mouvement de la tête en direction de la populace qui s’était amassée devant la scène où parlait l’autre mec bien habillé.

Alors le SM placardait sa carte maintenant obsolète de chez la Stinger Industry en plein dans la face de la sécurité qui gardait l’accès à la scène. Agent H. était écrit sur la carte, avec ses empreintes digitales, rétiniennes, et tout un tas de bordel lié entre autre à son ADN qui permettait de vérifier son identité. Les gardes s'écartèrent un à un, les yeux écarquillés et la bouche à moitié ouverte devant Hidan.

Jashin arriva sur scène et chaparda le micro des mains de l’élu diplomatique qui faisait son discours important mais gonflant sur l’avenir du peuple. Ce dernier hoqueta mais n’osa pas répliquer face à Hidan, qui était de toute façon une star connue dans le monde entier. L’élu politique se mit donc un peu en retrait pour laisser la parole à la star.

Il bomba le torse comme un fier guerrier qui se veut menaçant. Mais ce n'était pas pour effrayer les autres, non. Ce n'était pas pour intimider le public non plus; c'était pour se faire face à lui-même. Faire face à son esprit qui pleurait pendant que lui se devait d'être charismatique et attrayant.

Salut au peuple de Métamol. Bon les gens, je ne vais pas passer par quatre chemins. J’suis là pour parler de ma petite personne, mais aussi de Stinger et de mon ami décédé, le Prophète. Je suis la dernière personne à l’avoir vu et je veux rendre un dernier hommage à mon ami…. bref, vous me connaissez pour plein d’autres trucs à la con mais pas pour l'essentiel parce que j’ai justement passé ma vie à l’cacher….  Je suis l’agent H. de la Stinger Industry.

Il avait sorti ça comme ça, sans détours. L’agent H. avait été recherché, tête mise à prix sur des générations puisqu’il servait la famille Stinger depuis fort longtemps. Il était le maître espion des Stinger, et la réputation excentrique d’Hidan qu’il s’était construit volontairement devant les médias était un atout de plus pour que personne ne puisse le soupçonner d’être l’agent H. Et puis…

Ouais, faites pas cette gueule, la sécurité peut vous le confirmer.” Il brandissait sa carte de la Stinger Industry devant les médias, devant le monde entier. “ Vous me reconnaîtrez plutôt sous l’apparence que je me suis construite pendant mes années au service des Stinger.

Le brouhaha de la foule cessa lorsque le corps d’Hidan commençait à muter. Ses doigts s’affinèrent, ses mains rapétissèrent, son enveloppe charnelle changea du tout au tout pour le faire devenir ce qui s’apparente physiquement à une femme. Son alter-égo de l'autre sexe, son apparence pour son travail chez les Stinger. Hidan était-il donc non binaire ? ! Muhahaha !



Jashin se tenait droit comme un i, le visage fermé, fier, comme le voulait son apparence beaucoup moins sympathique au premier abord d'agent H., comparé à son physique habituel en tant qu'Hidan.

La foule en délire donnait du fil à retordre à la sécurité face à cette nouvelle qui faisait déjà les grands titres de la presse. Son apparence de femme, l’apparence de l’agent H avait été longtemps sa double vie. Mais il s’était préparé mentalement à la devoir la dévoilée un jour… même s’il aurait pensé que ce ne serait pas intentionnel, qu’un espion plus doué que lui l’y forcerai. Mais non.

Il l’avait fait par choix, par respect quelque part pour ses anciens employeurs. Comme si le fait de décliner sa véritable identité aux yeux des gens, après toutes ces années de service pour les Stinger le rapprochait d’eux, malgré la frontière de la mort.

Je n’ai pas d’apparence prédéfinie, je ne suis qu’une masse d’énergie angélique renié par son créateur à la base haha ! ” Clamait sa nouvelle voix féminine. Il aurait pu en profiter pour insulter le Dieu des anges, une fois de plus. Mais lui accorder de l'attention encore serait une perte de temps. “ J’ai choisi de m’incarner sous une forme masculine quand je suis devenu un mortel parce que ça me plaisait. Mais comme vous pouvez le voir, j’ai dû opté pour une apparence différente pour protéger ma vie privée et ma vie tout court lorsque je servais les Stinger. Naturellement, chacun des Boss connaissaient ma véritable identité.

En quelques secondes, le SM reprit son apparence masculine, celle qu’il préférait revêtir parce que ça lui convenait le mieux. Cela dit, toute cette scène prouve qu’Hidan possède un don qui lui permet de moduler son apparence pour en changer l’essence.

Puisque quelqu’un… ou quelque chose a fait s'écrouler la Stinger Industry, je ne voyais pas l’intérêt de garder ce secret plus longtemps. Nos opposants n’ont plus aucune raison d’essayer de venir me buter… Enfin quoique, si vous avez de la rancoeur envers moi, amenez-vous ! On va aller boire un coup et régler nos différends du passé, haha.” Sa voix avait reprit son intonation masculine habituelle puisqu’il avait repris son apparence de base. “ Gilean c’était le patron que j’ai préféré de toute ma carrière chez sa famille…” Continuait-il, la voix tremblante. “ C’était le genre de mec à partir en couilles en 2 secondes vous savez, tu lui disais un truc et il réagissait sur l'instant, sur un coup d’tête, haha ! Mais pour autant, c’était aussi le type avec qui tu pouvais t’asseoir, au même niveau que lui sans qu’il ne te fasse ressentir une quelconque différence entre vous. Pas de paillette, pas d’artifice. Il était humble et à la fois il voulait se faire respecter, mais il respectait aussi les mecs avec qui il buvait des coups, tu vois…C’était un mec passionné et stratège qui gardait en tête qu’il ne venait de nul part pour garder les pieds sur terre. Gilean était un ami précieux à mes yeux, et Stinger le plus sensible que j’ai connu. Ce pourquoi je suis fier de voir, pas si loin d’ici, son corps statufié sur la grand'place de cette ville aux côtés de sa femme Kym… Je n’oublierais jamais la passion qui l’animait jusqu’au fond de ses tripes lorsqu’il croisait cette féline infernale dans les couloirs de la Flèche d’Argent. Ah ! Sacrée connasse sa gonzesse entre vous et moi, m’enfin on choisi pas notre malédiction amoureuse, pas vrai ?

Le regard au loin, l’agent H. fixait les corps immobiles de ce couple atypique, figé à jamais dans leurs corps de marbres entrelacés. Hidan était dans son monde. Il s’adressait au public sans vraiment s’y adresser directement. Il avait besoin de parler.

“ J’ai essuyé la perte des Stinger qui était comme ma famille, mais aussi celle d’Ajito… il était…” Sa gorge se resserra sans crier gare. Il eut un tic nerveux, sa lèvre supérieure prise de spasme. Son regard s’abaissa au sol quelques instants. “ Ajito était le fruit d’un hasard exceptionnel. Un être plein de vie, sûr de lui, prêt à risquer sa vie pour celle de sa soeur. Fonceur, il avait la soif d’apprendre, il était à la fois orgueilleux et doux, impressionnant et capable de vous sortir des vérités qu’un adulte ne pourrait même pas mûrir dans son propre cerveau sans avoir vécu des années durant avec une sagesse et un recul à tout épreuve… et je vous parle d’un Ajito qui n’avait que treize ans lorsque je l’ai rencontré sur Métamol la première fois.

Les larmes bordaient ses yeux brillants. La foule, les médias, le monde était suspendu aux lèvres de celui qu’ils avaient prit pour un animal de foire durant toutes ces années.

Vous avez connu Lily à travers Ajito, mais à mon sens sa soeur n’était qu’une extension de lui-même. à mon sens, ils vivent l’un à travers l’autre, ils ne sont qu’une seule et même entité. Peut-être que je me trompe, mais en vérité je m’en branle. Ajito, peu importe la période de sa vie... était et reste un être formidable. Jamais il ne quittera mon coeur, et j’espère qu’il persistera dans les vôtres. Dans ses derniers instants… son coeur et son corps ont été rendu à Métamol. Son enveloppe charnelle a été bercée par la lave attendrie par l’offrande qui lui était faite de recevoir le Prophète en son sein. Ajito est maintenant Métamol. Il en est le coeur, il en est le corps. Il est parmi nous à chaque instant.

Sa voix avait tendance à s’enrayer à des moments. Mais il persistait à vouloir prononcer son discours, le regard toujours au loin.

Le Prophète mérite que son histoire soit relayé à travers les âges, et j’y veillerais. Mais je compte sur vous pour louer ses bienfaits sur Métamol. Pour honorer son sacrifice qui a apporté une nouvelle vague de vie sur Métamol. Je compte sur vous tous pour transmettre à vos enfants le message du Prophète:... tendez l’oreille, regardez, apprenez… et tendez la main. Votre volonté vous conduira à l'efflorescence.

Il se retourne, comme un comédien ayant terminé sa scénette. Il tend le micro à l’homme politique qui attendait gentiment dans son coin que celui qui lui avait subtilisé son micro termine. Sous les applaudissements et les pleurs des habitants, il quitte la scène. Les journalistes veulent venir lui poser des questions “choc”, des questions indiscrètes, mais il les esquive gentiment en s’envolant.

Le SM fait un signe à sa protégée de le rejoindre alors qu’il quitte le dôme sous les applaudissements de tout un peuple. Même la police qui les a inspecté à leur arrivée, la larme à l’oeil, les laissent quitté l’endroit avec du baume au coeur.

Une fois de retour dans la mangrove sauvage de Métamol, là où les dômes ne protègent pas les villes et qu’il n’existe alors qu’une nature bestiale et redorée depuis le sacrifice d’Ajito, Hidan se pose dans l’herbe, dans une sorte de prairie qui ne paie pas de mine.

Merci de m’avoir accompagné.

Le grand dadet s'asseyait en tailleur dans l’herbe, le coeur lourd, le visage marqué par la perte de ses amis. Mais il faisait taire ses larmes, celles-ci même qui s’étaient épuisée à force de couler le long de ses joues meurtri par le passé.

Puisque tu n’étais pas contre un peu d'exercice et que je viens d’user de ma salive pour parler longuement, j’ai besoin de mon coté d’un peu de repos. Je te propose donc ceci: va trouver des informations auprès des habitants sur ce qu’est la fusion. Une fois que tu penses avoir récolté assez d’info sur ça, reviens me voir et on en discutera, ça roule ma biche ?

Son grand et large dos se posa contre le tronc d’un arbre exotique et l’arrière de son crâne aussi. Il avait l’air absent, les yeux concentrés dans l’observation des étoiles.
Xiomara Anelanz
avatar
Autres Races
Féminin Age : 24
Date d'inscription : 04/08/2017
Nombre de messages : 72
Bon ou mauvais ? : Tout dépends de "sa" volonté
Zénies : 790

Techniques
Techniques illimitées : Corps Brume *
Techniques 3/combat : Souffle du Dragon * Garde Invisible
Techniques 1/combat : Forme Dragon

MessageSujet: Re: We were all young, once...   Mer 10 Oct 2018 - 22:24
Son voyage de planètes en planètes continuait, mais cette fois-ci elle n'avançait pas seule. Xiomara avait trouvé sur Dösatz un homme doté d'une grande prestance et qui avait décidé de la prendre sous son aile. Depuis qu'elle avait quitté le temple et Le Gardien, la Draegghan n'avait pas cessé de se déplacer, en restant seulement quelques temps à un endroit précis, telle une vie de nomade. Elle avait prit son nouveau job comme tout les autres, peut-être qu'elle ne serait plus aux côtés d'Hidan à l'avenir, mais elle avait le sentiment que le playboy était quelqu'un de particulier, sans trop savoir pourquoi, et que le côtoyer allait lui apprendre beaucoup de choses. Est-ce que cette expérience à ses côtés allait changer sa vision des choses ? Pour l'instant tout ce qui l'importait était de pouvoir le servir, comme elle l'avait fait toute sa vie.

Ils avaient volés depuis la base de lancement, découvrant une partie de ce qui semblait être une planète au climat sec et chaud, comme il en existait énormément dans la galaxie. La rousse ne trouva jusque là rien d'extraordinaire à ce qu'elle voyait mais il devait regorger de secrets et des merveilles dans des contrés plus lointaines de la planète. Ils arrivèrent jusqu'à un petit village, où les habitations en pierres blanches ou grisonnantes lui rappelait un peu l'architecture du temple dans lequel elle avait vécue. La différence se situait au niveau de l'état des bâtiments, qui pour beaucoup semblaient avoir subit les caprices de chamboulements climatiques réguliers. En se posant et suivant Hidan, elle zieutait un peu partout ce qui l'entourait, toujours très intéressée par la culture et l'histoire d'une population. Cependant, elle savait qu'en raison des catastrophes naturelles qui s'étaient abattus ici il y avait des risques pour que des années d'histoires aient été détruits. Son seul moyen d'en apprendre plus sur Metamol et ses habitants serait de questionner les gens d'ici, mais en aurait-elle l'opportunité ? Sa priorité n'était pas de passer son temps à recomposer un puzzle historique mais de suivre Hidan dans sa démarche de rendre hommage à son ami.

Dans la ville où ils se trouvaient ils arrivèrent rapidement vers une foule attentive au discours d'un homme se tenant sur scène. C'était à ce moment là qu'Hidan demanda à Xiomara de se joindre à tout ces Metamols qui s'étaient rassemblés ici. La femme aux longs cheveux rouges n'allait pas s'opposer à la volonté de Jashin, elle acquiesça et resta sobre.


"Comme vous voudrez."


Elle s’exécuta, se mêlant au peuple sans savoir ce qu'il avait en tête, ni précisément ce qu'il se passait ici. La guerrière avait imaginé que tout ce monde s'était attroupé pour rendre hommage à cet ami d'Hidan, qui devait être très connu pour attirer tout ce monde. Tout ce qu'elle pouvait faire maintenant c'était attendre que quelque chose se passe. Elle ne savait pas si il attendait quelque chose de sa part mais s'était dit que si ça avait été le cas il lui en aurait parlé. De toute façon elle était prête à agir si il en avait besoin.

Très vite, Hidan remplaça l'homme qui avait entamé un monologue précédemment, sans que cela ne surprenne Xiomara outre mesure. Elle s'attendait à ce que quelqu'un d'aussi célèbre et aimant se mettre en avant allait faire une entrée remarquée, et ce fut le cas. Attentive et silencieuse, elle écouta dans l'espoir de comprendre les intentions de son partenaire. Il mentionna une certaine Stinger Industry, un nom qui revenait vaguement à l'esprit de la Draegghan mais ce qui était le plus stupéfiant était ce qu'il se produisit ensuite, Hidan dévoilant une autre de ses identité. Il s'était présenté comme étant l'agent H et... Son apparence avait également changée puisqu'il était désormais une femme. C'était surprenant, la rouquine en resta bouche bée, ne lui connaissant pas ce genre de capacité à changer d'apparence. Mais qu'est-ce que cela cachait ? Ne connaissant pas le contexte et n'ayant pas tout les éléments, elle ne comprit pas trop. En revanche, son discours ne laissa pas de marbre la foule, qui commença à s'agiter autour d'elle, la bousculant sans trop se soucier de sa présence. Elle pouvait à ce moment là mesurer toute l'importance que pouvait avoir les personnes dont il parlait et les révélations qu'il venait de faire.

La guerrière s'était tournée un instant pour essayer de distinguer les statues dont parlait Hidan, puis elle se concentra à nouveau sur ses paroles. Elle le sentait ému. Il avait des sentiments sincères en lui, et ce n'était pas un mais deux proches qu'il semblait avoir perdu. La Draegghan était triste pour cet homme au cœur meurtri qu'elle avait accompagné, son émotion la gagnait un peu car elle pensait le comprendre. Après tout, même si Le Gardien l'avait trahit elle l'avait perdu lui aussi, tout comme ses sœurs. La perte d'un être cher était toujours comme perdre une petite partie de soit. Hidan revint ensuite vers elle et ils sortirent de la foule, il la remercia.


"Je vous en prie, c'est normal... Je n'ai pas connu vos amis mais je pense qu'ils auraient apprécié votre discours... Vous savez... On dit que les gens qu'on perds continuent de vivre à travers nous, qui préservent leur mémoire en ne les oubliant pas."


Elle lui avait caressé le dos en essayant de le réconforter avec ces quelques mots, bien qu'elle savait que ce ne serait pas suffisant pour chasser sa tristesse. Xiomara ne savait pas trop quoi faire, mais peut-être qu'il suffisait qu'elle se tienne là, à ses côtés... Ou pas. Il lui demanda d'aller prendre des informations sur un sujet bien précis.

"Vous ne voulez pas que je... ? Bien, comme vous voudrez. La fusion ? Très bien, je m'en charge... Ah et, veuillez acceptez mes sincères condoléances."


Hidan avait manifestement besoin d'être seul, chose que la rousse pouvait comprendre. Elle accepta de se mettre à la recherche d'informations sur cette fusion dont il parlait, sans savoir ce que c'était, mais elle allait trouver. Pour lui. Elle quitta le bout de prairie où il s'était assit et partie exécuter son souhait.

Ne connaissant pas les lieux puisque c'était la première fois qu'elle se retrouvait sur Metamol, Xiomara tâtonna longtemps à travers la ville. Elle s'était mise à questionner quelques passants mais pas tous acceptèrent de lui répondre, sans doute un peu réticent face à cette étrangère, et d'autres n'avaient aucune idée de ce qu'était la fusion, à moins qu'ils ne lui mentaient ? La Draegghan ne parti pas de ce principe là, considérant dans un premier temps que les gens restaient honnête, sans être naïve au point de croire tout ce qu'on lui disait. Mais jusqu'ici il n'y avait de toute façon pas d'histoire incroyable qu'on lui avait confié. Pourtant elle était persuadée que cette planète avait plein de secrets bien gardés, et le fait qu'Hidan parle de la Fusion, un terme qui resta couvert de mystère pour la rousse, prouvait qu'il y avait bien plus de choses intéressantes ici. Et lorsqu'il y a mystères il faut s'atteler à creuser, insister pour trouver la vérité.

Cette petite mission ne déplaisait pas à Xiomara, qui avait toujours envie de découvrir de nouvelles choses et l'histoire des peuples qui habitaient les planètes qu'elle découvrait. Elle ne savait pas si la Fusion était liée à l'histoire de Metamol mais il y avait des chances qu'il s'agisse de quelque chose d'important pour les habitants. Finalement, elle réussit à obtenir d'un passant quelques informations. Il lui avait été dit qu'il s'agissait d'une technique très spéciale, sans plus de précisions. Au moins elle avait déjà un peu plus une idée de ce que c'était. Ces maigres indices ne seraient pas suffisants à l'homme qui l'avait envoyée ici, pensa-t-elle, alors elle continua ses recherches. Au bout de quelques heures elle tomba sur une sorte de bar un peu vieillot, elle se rendit au comptoir où une vieille femme avec un regard méfiant essuyait des verres. Il y avait de l'encens qui brûlait un peu partout et les murs étaient ornés de tableaux étranges, semblant représenter des paysages atypiques.


"Bonjour. Excusez-moi, c'est la première fois que je viens ici. Pourriez-vous me renseigner sur la Fusion ? J'aimerais savoir de quoi il s'agit."


Pas de réponses, malgré l'air amical qu'avait prit la Draegghan. Elle fut presque gênée de ce silence qu'on lui imposait, loin d'être un signe de bienvenue. Xiomara garda le sourire et regarda autour d'elle, contemplant les bouteilles présentés derrière la mémé. Elle fixa cette dernière en souriant.

"Pourriez-vous me servir votre meilleure boisson, s'il vous plaît ? Quelque chose de pas trop fort."


Après quelques instants, le vieille dame posa le verre qu'elle avait dans la main puis prit une bouteille, qu'elle versa dans un autre verre. Elle servit Xiomara, qui goûta à ce liquide inconnu. Il s'agissait d'un alcool... fort. La guerrière grimaça sous le regard amusé de la Metamol, Xiomara lui sourit bien qu'elle ne lui avait pas servit ce qu'elle voulait, puis elle avala le reste de la boisson rapidement, surprenant la mémé qui fronça des sourcils avant d'enfin prendre la parole.

"La Fusion est une technique ancienne qui consiste à unir deux corps qui n'en feront qu'un, beaucoup plus puissant que les deux de départ. Nos guerriers l'utilisent pour devenir plus forts, à défaut de produire de puissants combattants naturellement nous pouvons en avoir de cette manière de très redoutables."


"Et savez-vous ou et comment je pourrais apprendre cette technique ?"



Une fois encore, le silence s'installa, le regard de la vieille voulait tout dire sur ses pensées. Xiomara, un peu désabusé en croyant avoir directement des réponses compris tout de suite où elle voulait en venir. Elle serra les dents puis releva la tête pour sourire.


"Servez moi encore deux verres comme ceux-là."


Devant le courage de la Draegghan, la tenante du bar écarquilla les yeux avant de servir les deux verres. Comme tout à l'heure, elle attendit que la guerrière les ingurgite entièrement. Le deuxième passa un peu plus facilement que le troisième et la demoiselle sentait que sa tête commençait à tourner. Mais face à cette démonstration impressionnante la vieille dame accepta de lui répondre.

"Vous devrez vous rendre aux grottes des anciens. C'est le seul endroit où il est possible d'apprendre la Fusion. Je pense que vous serez surprise de voir comment y parvenir. J'espère que vous savez danser hihi hi ! Car il n'y a qu'ainsi qu'on y parvient."


"Mmmh... Merci ! Le Gardien sera content..."


Dit-elle en secouant la tête de façon désordonné et en ayant l'esprit visiblement confus, preuve que l'alcool faisait son petit effet. La Draegghan tenait bon. Il était maintenant temps de retrouver Hidan. Xiomara paya les trois verres qu'elle avait bu puis s'en alla. Elle commença à prendre le chemin qui la mènerait à son nouveau maître, mais elle s'arrêta et se posa quelques instants au coin d'une ruelle, sur une caisse en bois. Elle se disait qu'il ne serait pas approprié de se montrer ainsi devant Hidan alors elle attendit ici jusqu'à ce qu'elle reprenne un peu ses esprits. Plus tard, elle retourna jusqu'au guerrier de l'Alliance Maléfique, l'esprit plus clair.

"Je vous prie de m'excuser pour l'attente, maître. J'ai les informations que vous m'avez demandées. La Fusion est une technique que les Metamols utilisent pour devenir plus forts. Elle leur permet d'unir deux corps en un pour créer un être beaucoup plus puissant. On m'a dit qu'il fallait se rendre aux grottes des anciens pour pouvoir l'apprendre. Cependant, il y a une partie que je n'ai pas bien saisie, il semblerait qu'il faille danser ou quelque chose comme ça."


Alors qu'il restait encore des traces d'alcool dans son organisme, la Draegghan fit comme si de rien n'était et elle était plutôt convaincante, bien que son regard était instable par moment. Tout ce qu'elle espérait c'était que ces informations suffisent à son maître.
Hidan
avatar
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 04/04/2008
Nombre de messages : 462
Bon ou mauvais ? : ~ Mais t'es con ou quoi ? !
Zénies : 2300

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation ~ Le Lotus Recto - Verso ~ Clonage ~ Illusion
Techniques 3/combat : Les lions jumeaux ~ Le Grand toubillon Divin
Techniques 1/combat : Hirudora

MessageSujet: Re: We were all young, once...   Ven 12 Oct 2018 - 21:26
Le grand dadais était assis là, le dos contre un arbre. La végétation n’était plus rare sur Métamol depuis le passage du Prophète. Elle était prospère et épanouis, pleine de vivace couleurs. Tout avait changé ici. Métamol n’avait plus rien d’une planète désertique, limite cadavérique. Bien sûr, il reste des zones sableuses puisque cela est la faune naturelle de l’endroit. Mais du reste, les villes étaient inscrites dans une profonde technologie, protégées par d’énormes dômes, plus rien à voir avec les anciennes bâtisses de bois et de pierre dans lesquelles se terraient les habitants jadis.

En dehors de ces dômes gigantesques, donc, se tenait une faune sauvage qui plaisait bien à Hidan. Et qui aurait plu à… oui. Ajito aurait certainement été émerveillé de voir à quelle vitesse a grandi la nature grâce à son sacrifice. Le SM était tellement plongé dans ses pensées qu’il ne remarqua même pas le départ de Xiomara, bien qu’il avait notifié la petite caresse dans le dos que cette dernière lui avait gentiment donné auparavant; preuve de la gentillesse de cette femme.

Hidan inspirait et expirait calmement. Il avait fermé les yeux. Il se vidait la tête. Il s’imaginait ailleurs et ici à la fois. Ici, avec Ajito, le jeune homme aux longs cheveux bruns qu’il avait connu à l’époque où il était adolescent. Au fur et à mesure du temps, comme une dépigmentation traumatique, ses cheveux étaient devenu blancs… soudainement, du jour au lendemain. Mais qu’importe sa couleur de cheveux, cet être exceptionnel n’avait jamais quitté l’esprit de Jashin. Alors, l’être peiné se plongea dans une profonde méditation pour arriver à contenir sa douleur.

Alors que Xiomara trouvait des informations, Hidan avait fini par sortir de sa transe méditative. Il tenait dans sa main droite une photo. Celle de deux jeunes filles, d’approximativement dix-sept ou dix-huit ans. L’une avait les cheveux courts, bruns, les yeux vairons et semblait à la fois timide et égayée, l’autre avait de longs cheveux blancs, un cache-œil ainsi qu’un air un peu trop froid et sérieux pour son âge.

Hidan ne remarqua pas tout de suite le retour de Xiomara, le temps lui semblait avoir durée une éternité et il ne se rendit pas compte qu’elle avait fait une pause avant de revenir. Il sursauta légèrement et s’empressa d’enfouir la photo dans le revers de sa longue veste d’akatsuki, un air embarrassé sur le visage. Heureusement, elle lui dévoila ses découvertes sans faire de commentaire tout de suite sur la photo qu’elle avait peut-être vu.

B-bien… ! Par-fait ! “ s’exclamait-il, se relevant de sa position et tapotant gentiment l’épaule de sa compagne. “ Beau travail. La fusion peut être très utile, et je me suis dis que ça serait sympa’toche de s’entraîner ici et en plus d’apprendre la fusion ! D’une pierre deux coups, et hop ! Qu’est-ce que t’en dit chérie ?

Ce dernier tendit son bras à Xiomara pour qu’elle s’y accroche et qu’elle marche à ses côtés. Elle avait l’air d’être un peu… ailleurs. Peut-être était-elle encore perturbée par le discours d’Hidan et sa capacité à changer d’apparence ? Quoi qu’il en soit, il commença à marcher en direction du dôme duquel ils étaient sorti il y a bien quarante minutes, d’un pas léger.

J’avais besoin d’un peu de temps seul avec moi même... et toi tu nous as été très utile en dénichant ces informations ! Je connaissais déjà cette légende, mais je trouvais ça plus intéressant que tu sois confronté au peuple de Métamol. Puis on sait où exactement se rendre maintenant ! Tout ça grâce à tes talents en communication ma belle, alors tu peux être fière de toi !

Il pivota son visage vers la rouquine pour lui sourire. Au bout de quelques minutes de marche (durant lesquelles Hidan lui raconta des anecdotes sur les métamoliens) ils arrivèrent au fameux hôtel le “Kym” en l’honneur de Kym la Renégate qui avait fait exécuter les plans de rénovations des villes de Métamol. Il était aux couleurs de la fourrure de cette femme d’extérieur. Ses grandes prunelles étaient dessinée sur le building, comme pour le personnifié et vous donner l’impression que c’est elle, qu’elle vous regarde. Un truc tape à l’oeil dans cette petite citée futuriste depuis presque deux ans maintenant.

Comme une princesse et un prince, les gens de l’hôtel les accueillirent avec beaucoup d’attention. La décoration à l’intérieur était excentrique, rien d’étonnant. Naturellement, Xiomara et Hidan furent conduit dans la suite de luxe la plus prodigieuse de l’hôtel, avec balcon et jacuzzi chauffé en extérieur sur ce même balcon pour mater les étoiles. Le grand jeu. Même les baignoires dans les deux salles de bains séparées de la suite faisaient bain à bulles.

Fais comme chez toi ma puce et profite de cette nuit, demain on va mettre la main sur cette fusion j’te l’dis ! “ balançait Hidan en entrant dans la suite. “ Et vous, siouplait’ apportez nous des vêtements de rechange spécialement pour les entraînements, deux maillots de bain, deux trois bouteilles de votre meilleur champagne et un peu de tout ce que vous proposez à manger. Je vous laisse donner les restes aux plus démunis, voilà la carte de mon agent pour le règlement et toute éventuelle question.

Le SM tendit une carte blanche immaculée à l’employé qui les avait amené ici, un blanc si pur qu’il en ferait blêmir Patrick Bateman, il ne manquait plus que les inscriptions “Paul Allen” pour ça en faite ! Un petit robot volant signé Project Memoria, c’est à dire l’une des filiales de Queen Nemor, s’approcha d’Hidan et de Xiomara à tour de rôle pour les scanner. Ainsi, il avait prit leurs mensurations, et le petit robot fit sortir de ce qui pourrait s’apparenter à son ventre deux maillots de bains. Le robot tendit celui adapté aux courbes de Xiomara à la jeune femme, et l’autre adapté à Hidan à ce dernier.

Le petit robot avait également sorti de sa bedaine inexistante les tenues de sport demandée par Hidan et des sous-vêtements propre pour Xiomara et lui. Il les déposa sur le grand lit king size de la suite et s’en alla aux côtés de l’employé, qui s’empresse d’aller chercher le champagne et les victuailles.

Je vais me doucher et je saute dans le jacuzzi. Franchement ça va nous faire du bien aux muscles, mais faut pas qu’on s’habitue trop vite à ce luxe, demain on va en chier pour apprendre la fusion ! à tout de suite !

Le SM prit son maillot de bain et se dirigea vers l’une des salle de bain. Ce dernier se débarbouillait, l’esprit toujours embrouillé par des flash de son passé. Il secouait la tête d’un air négatif, les yeux fermés et l’air crispé. Il voulait chasser ces pensées qui le harcelait, ce n’était pas le moment de souffrir de dépression…

Une quinzaine de minute plus tard, le SM sorti de la salle de bain, habillée de son maillot de bain. Ce dernier se dirigea comme un gamin tout pressé vers le jacuzzi et s’y installa, soupirant de plaisir et de détente une fois dedans. Un serveur leur avait apporté le champagne et des coupes, ainsi qu’un bon nombre de nourriture étalée de manière bien présentée autours du jacuzzi, accessible quand on s’y baigne.

Lorsque sa petite protégée serait à portée, Hidan lui ferait un clin d’oeil complice et se mettrait à parler (tout en ingérant des raisins à la manière des romains, bien que lui soit allongé dans son jacuzzi):

Il paraît que la grotte des anciens n’apparaît pas à tout le monde, genre comme si c’était une sorte de passage vers un monde parallèle ou illusoire… Enfin y’a un tas de vieille légende sur ce mythe. Il paraît que l’intérieur est un labyrinthe, certains y auraient affronté leurs plus grandes peur pour apprendre la fusion, d’autres y auraient trouvé des esprits en guide de maître pour apprendre la fusion… bref, que des histoires à la mord moi le nœud. Mais du coup ça me rend super curieux, j’ai hâte de savoir sur qui ou quoi on va tomber ! Tu t’attends à quoi, toi ? En espérant que ça ne soit pas le grand méchant loup… quoi que, s’il est sexy… héhéhé !

Ce dernier se retourna pour servir le champagne dans les deux coupes, ignorant que cette pauvre Xiomara s’était déjà faite alcoolisée par la vieille mémé du bar. Il leva son verre pour trinquer avec elle.

à ma charmante protégée et au glorieux chemin qui nous attend ! skål ! “ Il vida d’une traite sa coupe, vous vous en doutiez. “ D’ailleurs, ça te dirais pas qu’on retrouve ce fameux Gardien un jour ? On pourrait le retrouver et lui foutre la chancla de sa vie, ça pourrait peut-être te faire aller mieux ! Ouais, la chancla. ça veut dire lui foutre une raclée quoi, enfin en gros… bref, j’espère que ça t’as pas trop embrouillé de me voir changer de forme physique aussi, tout à l’heure, tu sais....'fin, j'suis pas né mortel, je n’ai pas vraiment de forme “matérielle” spécifique si je puis dire… Mais disons que celle que j’ai actuellement est celle dans laquelle je me sens le mieux !
Xiomara Anelanz
avatar
Autres Races
Féminin Age : 24
Date d'inscription : 04/08/2017
Nombre de messages : 72
Bon ou mauvais ? : Tout dépends de "sa" volonté
Zénies : 790

Techniques
Techniques illimitées : Corps Brume *
Techniques 3/combat : Souffle du Dragon * Garde Invisible
Techniques 1/combat : Forme Dragon

MessageSujet: Re: We were all young, once...   Lun 22 Oct 2018 - 18:10
Le rôle de Xiomara était désormais de servir Hidan, elle allait tout faire pour que le playboy obtienne ce qu'il voulait, se consacrant totalement à ses besoins et son bonheur. Sans trop savoir pourquoi il recherchait des informations sur la fusion, elle avait exécuté ses ordres comme elle avait pu le faire il y a des années pour Le Gardien ou pour les différents commerçants et autres restaurateurs pour lesquels elle avait travaillé. Ce travail était cependant différent puisque son rôle n'était pas définit, mais elle savait qu'elle devrait y mettre encore plus de sa personne que d'habitude. Sa détermination et son désir de satisfaire celui qu'elle servait lui avait permis de trouver les informations que le guerrier de l'Alliance Maléfique recherchait. Elle se posait des questions sur ses intentions mais elle s'en fichait en fait s'il ne voulait pas la mettre dans la confidence : elle était sa servante et elle ferait tout ce qu'il voudrait, le reste n'avait aucune importance. C'était le marché qu'ils avaient conclu sur Dösatz, c'était ce pour quoi elle vivait tout les jours : dans l'espoir de pouvoir être utile à quelqu'un.

Une fois revenue à quelques pas d'Hidan, et alors que l'alcool rendait son esprit encore quelques peu brumeux, la rousse avait aperçu brièvement les photos qu'il avait rapidement caché en sentant sa présence derrière lui. Elle n'était pas vexée qu'il ne veuille pas tout partager avec elle, bien qu'il se faisait passer pour un type très ouvert et sans mystères il devait forcément avoir, comme tout le monde, des petits secrets et des sujets qu'il ne souhaitait pas évoquer. Elle comprenait parfaitement ça, bien que c'était un peu gênant qu'une personne vous pousse à vous dévoiler comme il l'avait fait en ne faisant pas de même. Encore une fois, ça ne la dérangeait pas, et puis elle avait compris qu'avec lui elle ne serait pas au bout de ses surprises. Il avait l'air d'être une personne à la vie mouvementée, qui avait plein de choses en tête. Quant à elle, elle ne souhaitait que le suivre.

La jeune femme ne fit aucun commentaire sur ce qu'elle venait de voir, estimant que ça ne la regardait pas, et qu'ils n'étaient pas suffisamment intimes pour partager des sujets sensibles. Après avoir exposé le fruit de ses recherches, elle l'écouta parler. Il se disait satisfait de son travail et expliqua qu'il avait eut besoin d'être un peu seul, chose qu'elle avait compris. Elle attrapa le bras qu'il lui tendait sans trop savoir pourquoi il l'avait fait, elle était persuadée de ne pas avoir l'air un peu pompette et fit comme si tout était normal, se contentant d'échanger avec lui.


"Aucun problème, vous n'avez pas besoin de vous justifier face à moi. Je suis là pour vous être utile, si vous n'avez pas besoin de moi à vos côtés pendant quelques temps c'est ainsi. C'est vous qui décidez. Pour ce qui est de la fusion je ne sais pas trop quoi en penser, l'idée qu'un tel phénomène puisse exister me surprends encore mais je ferais selon vos désirs, maître."


Elle ne savait pas trop comment l'appeler et ce dernier mot qu'elle avait prononcé lui semblait être le plus adapté dans sa situation. Et puis elle avait l'habitude d'employer ce terme avec Le Gardien alors ça lui était venu naturellement. La Draegghan s'était montrée évasive concernant la fusion, peut-être un peu à cause de l'alcool qui se baladait encore dans son organisme, mais elle lui en demanderait sûrement davantage plus tard. En attendant ils s'éloignèrent de cette position pour  se rendre jusqu'à un hôtel très tape-à-l’œil, puisqu'il était à l'image d'une espèce de dame à fourrure. Encore un endroit qui allait très bien avec le côté excentrique d'Hidan.

Sans trop de surprises ils se retrouvaient dans un lieu où il fallait avoir beaucoup de moyens pour pouvoir y séjourner, chose qui n'était pas un problème avec Hidan. Xiomara avait déjà pu constater qu'il affectionnait particulièrement ce style de résidence sur Dösatz. C'était loin de la déranger bien qu'elle n'était pas familiarisée avec tout ce luxe, d'habitude elle travaillait pour des personnes beaucoup plus modestes. C'était une nouveauté qu'elle saurait cependant apprécier. Dès leur arrivée il y eut un protocole étrange, avec un petit robot qui les avait scanné pour pouvoir ensuite leur fournir des vêtements adaptés à leur morphologie. La rouquine se laissa faire sans un mot, laissant les commandes à Hidan qui semblait tout maîtriser ici. C'était impressionnant et elle finit par faire part de son ressentit.


"Je n'ai jamais vu une technologie aussi avancée, c'est stupéfiant. Vous ne cessez de me surprendre..."


Il était vrai qu'entre sa rencontre marquante avec le beau gosse, son discours inattendu sur Metamol avec son changement d'apparence et cet hôtel futuriste ça faisait beaucoup de choses à enregistrer. La demoiselle avait à peine le temps de s'émerveiller sur quelque chose qu'un autre événement inattendu se produisait. Ensuite, il annonça aller se doucher et lui proposa de le rejoindre après dans le jacuzzi. La guerrière acquiesça tout en s'interrogeant sur ce qu'elle allait faire en attendant. Elle découvrit un peu les lieux timidement avant de se décider à son tour à prendre une douche. La Draegghan enfila le maillot de bain qui lui avait été donné après s'être lavée et était revenue jusqu'au SM, qui l'attendait en mangeant déjà du raisin.

"Excusez-moi, j'espère ne pas vous avoir fait attendre..."


Elle entra dans le jacuzzi, se posant délicatement à côté de lui, l'eau lui arrivant jusqu'à la poitrine et faisant flotter un peu sa longue et soyeuse chevelure rouge. Puis il commença à parler de la fusion et des légendes qu'il y avait autour, avec des histoires toutes aussi incroyables les unes que les autres, ce qui n'étonna pas la demoiselle, qui imaginait qu'une bonne partie de ces récits devaient être des mensonges ou des histoires grandement exagérés comme la plupart des légendes. Hidan lui demanda ce qu'elle pensait de tout ça, c'était l'occasion pour elle de donner le fond de sa pensée et de poser des questions qu'elle n'avait pas pu soumettre avant.

"Et bien pas grand-chose en fait. Cette histoire de fusion m'intrigue mais je suis un peu trop terre-à-terre pour me laisser avoir par tout ce que l'on raconte. J'ai beaucoup voyagé vous savez, et ce que j'ai appris c'est que les gens aiment beaucoup en rajouter sur ce dont ils peuvent tirer profit. Embellir une histoire pour en faire un récit légendaire ? Un classique. Je préfère croire ce que je vois, alors avant d'avoir visité ces grottes je préfère ne pas trop m'emballer. D'ailleurs, qu'est-ce qui vous intéresse autant avec cette Fusion ? De ce qu'on m'a dit l'intérêt est surtout de pouvoir devenir plus fort, mais avez-vous vraiment besoin de ça ? Ou bien est-ce juste par curiosité ? Je dois avouer que ce concept d'unir deux corps m'interpelle mais ça reste un peu confus..."


L'analyse de Xiomara pouvait paraître un peu froide mais sous ses airs de jeune femme calme et respectueuse la Draegghan était loin d'être naïve. Sans doute la conséquence de son histoire avec Le Gardien, qui l'avait dupée, elle comme toutes ses sœurs. Elle ne voulait plus se faire mener en bateau comme ça, elle voulait être maîtresse de ses décisions et de sa vie, et choisir elle-même... Son maître. L'élu devait être quelqu'un de respectable et honnête avec elle, le minimum que l'on demande dans une relation quel qu'elle soit. Avoir eut la promesse d'un avenir radieux auprès d'un être qu'elle aimait et en qui elle faisait confiance pour finalement voir ce serment retiré sans explication, c'était l'une des pires choses que l'on pouvait faire à quelqu'un. La rouquine restait profondément marquée par ce qu'il s'était passé et ça n'allait pas changer du jour au lendemain.

Xiomara voulut servir son maître en champagne mais il la devança et fut un peu déçue, d'autant qu'elle n'avait pas prévu de boire après ce qu'elle avait ingurgité un peu plus tôt. Elle se contenterait de boire par gorgée, bien que le champagne risquait moins de la saouler que le liquide qu'on lui avait servit dans le bar. La conversation se reporta sur Le Gardien, Hidan proposant d'aller lui mettre la « chancla » , ce qui signifiait aller lui mettre une raclée. Face à ces déclarations les yeux de la guerrière s'écarquillèrent et elle regarda le playboy comme s'il venait de dire une insulte, mais elle reprit son visage doux rapidement.

"Pourquoi voudriez-vous faire cela ? Je n'ai jamais songé à agir ainsi... De toute manière il doit être très loin aujourd'hui, je ne sais pas comment il serait possible de le retrouver. Le Gardien n'était évidemment pas son véritable nom et j'ignore sa réelle identité."


Non, elle n'en voulait pas au Gardien, du moins ses sentiments étaient confus et elle ne ressentait pas le besoin d'aller lui régler son compte. C'était ainsi lorsqu'on avait aimé quelqu'un si fort, même trahit on n'arrivait pas à lui en vouloir. Pourtant elle aurait toutes les raisons de le détester, mais le fait d'avoir dévoué sa vie pour lui l'empêchait d'avoir de la haine à son égard. Par la suite Hidan évoqua son discours de tout à l'heure et ce changement de forme, s'inquiétant d'avoir put embrouiller la rousse.

"Ne vous en faites pas, j'ai vu beaucoup de choses surprenantes jusqu'ici, je ne suis pas à un changement d'apparence près. Mais j'aimerais savoir, qu'êtes-vous au juste ? Et comment êtes vous arrivé à avoir une telle fortune ? J'ai l'impression que rien ne peux vous résister. Avoir une telle puissance financière doit être agréable et rendre la vie beaucoup plus simple."


Elle reprit cette fois les devants en saisissant le champagne, faisant mine de vouloir le servir, lui qui devait avoir finit son verre. La rousse attendait un signe de sa part. Quant à elle, elle n'avait pas beaucoup goûté au liquide alcoolisé et buvait à petites gorgées.
Hidan
avatar
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 04/04/2008
Nombre de messages : 462
Bon ou mauvais ? : ~ Mais t'es con ou quoi ? !
Zénies : 2300

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation ~ Le Lotus Recto - Verso ~ Clonage ~ Illusion
Techniques 3/combat : Les lions jumeaux ~ Le Grand toubillon Divin
Techniques 1/combat : Hirudora

MessageSujet: Re: We were all young, once...   Mer 28 Nov 2018 - 11:02
La charmante Draegghan était extrêmement docile. L’ange déchu était séduit par sa gentillesse et sa serviabilité. En même temps, qui ne le serait pas ? D’autant plus que Xiomara possédait une enveloppe charnelle tout à fait à son avantage, ce qui ne la rendait que plus agréable encore. Celle-ci n’avait fait aucune remarque désobligeante sur quoi que ce soit, même pas sur la fameuse photo qu’avait observé Hidan auparavant. Cela le rassurait. Elle ne faisait qu’être compréhensive et à sa disposition depuis le début de leur périple ensemble, il ne pouvait pas être davantage satisfait. D’ailleurs, le plus chouette dans cette histoire quand même, c’est le fait qu’elle l’appelle maître. Héhé.

La star ne s’était pas fait prié pour s’installer dans le jacuzzi, rejoint quelques temps après par sa nouvelle protégée. Bien qu’elle fût tout à fait alléchante pour ses prunelles à observer dans cette tenue légère, il ne fit aucun commentaire grossier ou déplacer comme il aurait pu en faire à l’extérieur pour faire jaser les médias. Il se contenta de lui sourire et d’avaler son raisin en se prélassant comme un pur pacha d’origine romaine.

Xiomara était tellement polie et respectueuse qu’elle s’était excusée de l’avoir fait attendre. Ce dernier haussa les épaules l’air de lui dire: “détends toi, on s’en bat les cojones” et son sourire chaleureux avait aidé à ce qu’elle se détende. Du moins, il l’espérait.

La demoiselle fit part de son avis sur la question de la fusion au SM, qui l’écoutait en buvant des kilomètres, comme d’habitude. Un vrai pilier de bar. Cette capacité lui avait fort bien servi dans le passé, il ne s’en plaignait pas.

Hmpf, à vrai dire j’ai du temps à gaspiller dans ce monde puisque j’ai l’interdiction officielle de crever ! “ Dit-il d’abord sur le ton de la plaisanterie. “ En réalité, je m’intéresse aux connaissances quelles qu’elles soient, j’aime bien apprendre des trucs d’un peu partout. Voyager surtout, ouais. Surtout hors des planètes les plus connues de notre galaxie, histoire de me faire dépayser et me vider la tête. “ Ce dernier posa l’arrière de son crâne contre un appui-tête confortable intégré au jacuzzi. “ La fusion apporte une certaine profondeur dans une relation. Je pense qu’unir son esprit et son corps avec quelqu’un doit être une sacrée expérience… traumatisante peut-être. En tout cas, j’ai bien envie de l’essayer un jour; ça c’est clair que ça me tente héhé. Puis ça peut constituer un avantage en guerre, tu sais. Faut rien négliger, surtout que plus ça va, plus les tensions deviennent compliquées et encore plus vivaces qu’avant !

Ce dernier avait les yeux dans les étoiles, magnifiques, étincelantes, elles lui rappelaient son très cher Pink Guy. Il ne savait pas réellement pourquoi, mais ce type était synonyme de sensualité absolue, éblouissant et plein de douceur à ses yeux. Certes, tout le monde le prendrait pour un fou s’ils savaient ça. De toute façon, c’est quoi être normal, hein ?

Hidan n’avait donc pas remarqué l’air outré de Xiomara lorsqu’il lui proposa de tabasser sur un ton plaisantin, le gardien. Ceci dit, cette dernière faisait preuve d’une grande sagesse en soulignant qu’elle ne comprenait pas pourquoi elle ferait cela.

Je vois, t’es pas une bête animée par la soif de vengeance, c’est sage de ta part. La plupart des gens pensent que se venger ça va changer quelque chose, qu’ils se sentiront mieux de faire payer ceux qui leurs ont causé du tort. Mais ça dépend ce que tu cherches, ça dépend ce que tu es. Je crois que si t’as aimé sincèrement quelqu’un, peut importe à quel point cette personne t’a blessé, t’auras jamais la force d’appliquer la stupide loi du “il m’a fait ça donc je vais lui rendre”.  Parce que l’amour c’est inconditionnel, et que, ben ouais, si l’amour est pure et réel alors tu n’as aucune envie de redonner la monnaie de la pièce à l’autre, c’est complètement con et impensable. Faire ça, ça changera pas le passé, c’est un fait. Maiiiis, ça peut t’apporter de la satisfaction de donner une bonne raclée à qui le mérite, si la vie n’a pas fait tourner la roue d’elle-même pour le punir. Tout est toujours une question de point de vue, l’important c’est que tu te sentes en paix avec toi-même au final ma jolie.

Le regard lointain, toujours la tête dans les étoiles, il souriait faiblement. Des souvenirs défilaient dans son esprit, plus poignant que d’habitude, alors qu’il venait de dérouler son récit.

Les remarques de Xiomara le firent pouffé de rire.

Ah ben ça, c’est clair que la vie est quand même bien moins dure avec du fric ! Ceux qui disent que ça ne fait pas le bonheur se trompent, ça y contribue largement haha ! N’importe quelle situation de crise est bien moins pénible à vivre avec des thunes. Tout bonnement parce que tu déprimes, mais au soleil et avec des serviteurs, un cocktail à la main et dans l’autre un cigare ! “ S’esclaffait-il. “ J’ai bâti ma fortune en jouant sur mon image. J’ai fait en sorte d'apparaître devant les médias comme étant un excentrique, je ne t’apprends rien. Le fait que je sois dans l’alliance Maléfique m’a aidé à me faire remarquer d’ailleurs, ça a boosté davantage tout ça. Avec le temps j’ai participé à des shows TV, j’ai fait des entrées déjantées aux tournois auxquels j’ai participé aussi, enfin bref, la sphère médiatique s’est intéressée à moi. Ce qui marche le mieux dans cette société de dégénéré, c’est justement de faire des trucs de malades mentaux. Les gens aiment voir des choses inhumaines ou des comportements inadmissibles, ça leur permet de croire qu’ils sont des gens bien en comparaison à ce qu’ils voient.

Il disait ça d’une manière détachée. Mais au fond de ses yeux se trouvait la lassitude. La lassitude face à une société qui ne cherche qu’à voir des conflits ou des idioties à la télévision, qui avalent la désinformation comme si elle était la source la plus pure de vérité.

Qui je suis ? Boah, ça va être long et chiant à expliquer. Je préfère que tu me dises qui toi tu es et comment je peux te garder auprès de moi, très chère ! haha. M’enfin d’origine, je ne suis pas un mortel, ça tu l’avais compris je pense haha. J’ai été créé par le Dieu de la race des anges, un gros con. Je t’en dirais davantage à l’avenir, si ma compagnie te plaît toujours d’ici là, héhé.

Il se redressa pour prendre des toast au saumon et en proposa à sa coéquipière, glissant entre deux bouchées d’un air sarcastique:

Rien ne me résiste tu disais ? Et toi, alors, hein ? Mon charme ravageur de grossier personnage ne peut pas te rendre indifférente, voyons !

Son large sourire ironique montrait qu’il ne pensait pas ce qu’il disait sérieusement. Pour étayer son propos et rajouter quelque chose de cocasse à la situation, il tendit un toast à Xiomara pour qu’elle le prenne dans sa bouche d’un air taquin.

Ce dernier s’étira suite à cela, crispant sa musculature imposante et bien dessinée qui le rendait redoutable malgré le fait qu’il soit si grand et fin de carrure. Il était si fatigué… et pourtant il se devait de tenir le cap.

Tu vas me rire au nez, mais as-tu déjà vraiment eu des amis ? Je sais que ça paraît con comme question. Mais quand tu prends de la popularité, les gens s’intéressent à toi par intérêt, y’a plus qu’ça ou pratiquement dans ton entourage. Des gens sur qui tu peux réellement compter, avec qui tu peux parler en partant trèèès loin dans les émotions et les savoirs, putain ça court pas les rues. Pour être franc, c’est aussi la relation que je recherchais en recrutant un/e protégé/e. Je suis un vieux qui commence à être un peu trop triste pour continuer à avancer seul, j’ai envie de connaître quelques personnes qui en valent la peine. Je veux dire, réellement connaître, me plonger dans leurs esprits, et passer du temps à discuter de tout et rien en me sentant bien, tu vois. Quelque chose d’authentique et de profond, voilà ce que je cherche.
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: We were all young, once...   
 
We were all young, once...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 06. Let's be young folks together - PV Santana
» IF I DIE YOUNG
» The Young And The Hopeless
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ❀
» tonight, we are young [04/04/12 à 14h21]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Métamol :: Dômes-