Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 Le mouvement séparatiste [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Empereur Palpatine
avatar
Autres Races
Masculin Age : 20
Date d'inscription : 19/01/2017
Nombre de messages : 97
Bon ou mauvais ? : Coté obscur
Zénies : 960 Credits

Techniques
Techniques illimitées : Eclairs de force | vitesse | mouvement par la force
Techniques 3/combat : Soins | Doute
Techniques 1/combat :

MessageSujet: Le mouvement séparatiste [LIBRE]   Jeu 13 Sep 2018 - 19:41
La planète Koraban est une terre désertique et oubliée de l’espace lointain, éloignée des systèmes civilisés de la galaxie intérieure que représentaient la Terre, Vegeta, Namek, Dosatz et quelques autres. Ce tas de boue allait être l’objet discret mais inattendue d’une des plus importantes réunions auquel Palpatine et ses alliés seront confrontés, lui qui avait organisé cette rencontre dans le but de former le groupe armée confédéré qu’il a toujours voulu confirmer. Le sable rouge de la planète inhospitalière cachait tout le centre d’intérêt de cette dernière : Une station, pas des moindres, il s’agissait d’un repère de chasseurs de prime d’une race sans importance, le vrai point qui comptait était la structure en elle-même, de grands hangars, plusieurs habitations pour les soldats, une discrétion sans pareille, c’est ici que tout allait se dérouler. Si le caillou bordeaux était désert et montagneux, il y avait néanmoins quelques chemins qui permettaient de s’y repérer, ces derniers conduisaient vers de petits villages indigènes, l’un d’eux venait vers cette fameuse base enfouie.

Car en effet, la réunion sera souterraine, la base étant bâtie sous une montagne dominant les plaines et tribus locales, l’entrée quant à elle se trouvait sur les flancs est de ce même mont, plusieurs passages abritant des hangars pour des centaines de vaisseaux. L’intérieur pouvait faire penser aux bases Généosiennes, un mélange de métal et de pierre taillée, imposant donc les couleurs chaude ou neutres dans les couloirs. La citadelle n’était pas vide, de nombreux chasseurs de primes s’y baladaient, également des clients en tout genre, hommes d’affaire, politiques, chasseurs de primes incapables d’honorer leurs propres contrats… mais également de nombreux stormtroopers.

Evidement, Palpatine n’avait pas posé le pied droit sur l’astre rocheux seul, pas moins de 150 hommes l’avait suivi dans ses nouveaux locaux, effectivement, l’empereur ne s’était pas privé d’acheter l’installation entière pour y accueillir ses alliés. Ainsi, le Maître Sith se profilait sur un petit podium, portant toujours l’apparence du chancelier qu’il avait été, dans une grande salle remplie de spectateurs aussi riches qu’ambitieux. Cette fois l’objectif n’était pas un investissement financier banal, mais bien la location ou la vente d’armes aux frais de l’empereur, lui qui allait aujourd’hui monter une armée si puissante qu’une planète ne pourrait lui résister.

Dans le public se trouvait donc des habitants du monde local, mais aussi des experts et richissimes personnalités de la galaxie de Sheev, le clan bancaire était présent, également la guilde du commerce et bien d’autres groupes comme la techno-union. Il n’était donc pas impossible que des personnalités riches ou innovatrices se soient mêlée à la foule pour écouter la discussion du leader de l’empire galactique, membre fondateur du nouvel ordre. Le Sith était bien protégé malgré tout, face à une centaine de personnes, une ligne de shock troopers gardait fermement l’accès au parloir, des tireurs d’élites étaient également postés de manière discrètes sur certaines des poutres de maintient de la caverne, prêts à tirer sur un éventuel intru. Le calme était plat dans le l’énorme hall, Le vielle homme pouvait prendre la parole.

« Mes amis je vous ait réunis ici car nous avons tous le même lien qui nous uni, le lien de l’or et de la raison, du sacrifice nécessaire des uns pour la stabilité des autres, nous maitrisons tous la finance de cette galaxie. »

Orateur dévoué, le discours du manipulateur s’agrémentait des mouvements instinctifs du concerné qui semblait emporté dans son discours à l’image des grands dictateurs du 20e siècle.

« Mais comment sommes-nous traités ? Comme des sangsues du système, des êtres qui profitent des autres, ils ne reconnaissent pas nos sacrifices et nous imposent de virulentes taxes dans leurs spatioports, sur toutes les planètes ! »

La foule commençait à monter dans les tours, parlementant plus ou moins discrètement entre eux, l’empereur ne faisait qu’amener les bonnes pistes de réflexion.

« Mais nous ne sommes pas dupent, nous devons nous imposer, je propose la plus simple des choses, formons un bloc séparatiste du système actuel et imposant la baisse des taxes marchandes sur chaque planète ! Si un leader refuse, nous lui créeront un blocus, nous sommes tous puissants et influent, nos armées unies peuvent défaire celles de 1000 planètes ! »


En appuyant sur un bouton situé sur une surface proche, un hologramme apparu au centre de la pièce, au-dessus des spectateurs qui en levant les yeux pouvaient découvrir une sorte de structure spatiale de grande taille. Cette dernière était de forme rectangulaire, un trou gigantesque était taillé en son centre, elle semblait concentrer un étrange flot d’énergie d’azur vers ce même trou.

« Cette porte va bientôt mener mon armée sur cet univers, 12 vaisseaux de guerre seront présents demain, tous ont la puissance de déployer 10 000 hommes. Et je parle sans vous compter parmi mes forces. »

Bien que la majorité des intéressés ne possédaient qu’un ou deux navires de guerre, cela, ensemble, avaient leur poids dans la balance.

« Nous avons l’occasion par cette crise à venir de réaffirmer nos droits dans un traité commercial sans précédent, qui est avec moi ? »

La foule semblait agitée, la majorité des spectateurs levaient là/les mains en fonction de leur race pour approuver la démarche, mais le discours n’était pas terminé. Sheev enchainait sur des rapports financiers précis, des plans de communications, des avantages de commerces pour les membres de la coalition séparatiste, petit à petit, l’écrasante majorité rejoignait le traité, laissant une dizaine d’irréductibles quitter la salle, tant-pis pour eux. Le discours avait été long, plus d’une heure et demi pendant lesquelles le maître des lieux donnait les détails importants de l’opérations, peut être que certains protagonistes avaient des questions.

« Peut être que vous avez des questions, des suggestions, nous allons ensemble nous engager dans quelque chose de plus grand qu’a l’accoutumé. »

La foule se faisait discrète, Palpatine semblait avoir été assez clair aux yeux des membres de la nouvelle organisation séparatiste, en un jour, Sheev avait triplé la taille de sa flotte et doubler son nombre d’allié, une performance exceptionnelle. Mais peut être qu’un autre personnage important s’était glissé dans la foule, pour ou contre ce projet démesuré de pression envers les dirigeants de planètes.



Empereur Palpatine
avatar
Autres Races
Masculin Age : 20
Date d'inscription : 19/01/2017
Nombre de messages : 97
Bon ou mauvais ? : Coté obscur
Zénies : 960 Credits

Techniques
Techniques illimitées : Eclairs de force | vitesse | mouvement par la force
Techniques 3/combat : Soins | Doute
Techniques 1/combat :

MessageSujet: Re: Le mouvement séparatiste [LIBRE]   Mar 25 Sep 2018 - 22:09
Palpatine venait d'unir ses nouveaux alliés sous sa sainte bannière, à l'image des croisés, il venait de rendre complice les Rois et ducs d'Europe de la nécessité de prendre la belle Jérusalem au nom de récompenses alléchantes. Bien évidemment, le but de l'ancien chancelier n'était pas de se faire des amis riches, ni même de réellement baisser les taxes d'importation des marchandises, ce que voulait le mauvais était la soumission des dirigeants des planètes importantes de ce monde. Que ce soit Majin Vegeta ou Sharotto, les différents leaders galactiques étaient connus comme étant mentalement solides, cependant, ce n'était souvent qu'une façade pour se donner une belle image. La pression militaire que pouvait produire le Sith était grande, personne ne voulait d'une attaque directe, aucunement un Roi déjà en proie à plusieurs adversaires, et c'était tous leurs cas, ils étaient tous concurrents, tous en rivalité. Face à cet équilibre fragile, il suffisait de lancer une pierre afin de faire s'écrouler l'édifice, l'une des structures se fragilise, les autres se ruent vers elle, profitant de sa faiblesse pour la détruire et ériger son propre bastion.

Cet événement extravagant allait ainsi permettre au fondateur du nouvel ordre de savoir à qui il avait à faire dans ce monde nouveau, son armée était arrivée, il ne lui restait plus qu'à savoir à qui il devait faire plier le genou. Envoyant un message de grande ampleur à l'univers entier, Sheev comptait contacter chaque dirigeant au sein de la galaxie afin de savoir s’ils se soumettaient à la baisse des taxes. L'invitation n'était pas agressive, elle était cordiale et bien formulée, polie et respectable dans l'idée, Palpatine n'était pas un homme de lettre, mais il restait une stratégie aux capacités sociales vastes. Aidant à la préparation de ses nouveaux alliés, l'Empereur était en pleine préparation d'un blocus avant même d'avoir reçu la première réponse : Il savait qu'un Roi refuserait sa revendication, il savait qu'il allait devoir passer à l'action. Aux premiers abords, ce serait bien Majin Vegeta qui serait le plus belliqueux, il était le stupide représentant de l'alliance pathétique, un groupement de sauvages qui n'avaient comme but que de semer le chaos dans leur sillage, ils étaient méprisables. Néanmoins, les premiers résultats furent surprenants, le leader de l'AM avait bien été le premier à répondre, voici son message à cette question résumée sommairement pour vous
"Acceptez-vous de baisser les taxes d'import de marchandises sur Kanasa ?"

(réponse que j'ai reçu en PV de MV, donc ce sont ses vraies paroles non déformées)

"Alors comme ça vous me contacter pour discuter de réductions de taxes marchandes. Des dissidents, voilà tout ce que vous êtes, toutefois votre idée n'est pas si mauvaise, si cela peut permettre de mettre au pas tous les leaders de cet Univers je suis en accord avec vous, même si vous n'êtes pas forcément digne de cela. Cela va emmerder les saiyans qui n'aiment pas se voir aiguiller sur ce genre de choses, je m'en frotte les mains d'avance. Malgré les nombreuses guerres, le peuple Kanasien s'est toujours relevé et notre économie, bien qu'elle ne soit pas la meilleure, n'a jamais été critiqué, notre armée prenant une bonne partie de nos ressources financières, la baisse des taxes aidera sûrement les Kanasiens. Nous souhaitions nous investir dans l'économie de ce monde avec des partenariats stratégies pour augmenter notre productivité, et je laisse au soin à mes généraux de mener à bien ce projet, en développant ces accords commerciaux dans un premier temps, cela contrebalancera cette baisse des taxes."


A cet instant, Le séparatiste buvait un verre d'eau frais, face aux premières paroles du maléfique, il recracha immédiatement sa précieuse eau, le vielle homme se leva immédiatement de son fauteuil, ce dernier situé dans son bureau au style aussi gris et sobre que son navire. Eberlué, voilà dans quel état était le Maître Sith, il n'imaginait pas du tout que Majin Vegeta était un homme de si belle parole, lui qui était connu comme étant un violent psychopathe, il était en fait un être fin et très commercial. Un assistant qui servait de valet à Sheev était lui aussi témoin du message vocal prononcé avec tant de calme et de grâce par le Tyran de Kanasa, commentant le discours de ce dernier.

"Je ne savais pas qu'il était un commercial, je pensais que c'était un guerrier impitoyable."

Palpatine semblait dubitatif et quelques peu grisé de voir le véritable visage du chef de l'AM.

"Décidément moi aussi, il doit surement s'aider un double ou d'un jumeau qui se bat pour lui. Je ne connais aucun guerrier aussi serein et prévoyant en économie prévisionnelle des taux d'échanges directs externes."

Et oui, MV était économiste, quel homme, malheureusement, il semblait omettre que la baisse des taxes pour les marchands signifiait une baisse des prix de vente chez la population locale : Cette dernière gagnera moins d'argent. Mais qu'importe, les quelques remarques du Majin ou sa façon particulière de raisonner n'étaient pas si importantes dans la mesure où il avait, visiblement, accepté de baisser ses taxes.

Ensuite vint la réponse du Roi de la Terre, mais aussi de Namek et Dark, le très discret SK, ce nom de code était à la hauteur du personnage, malgré son importance, il se fondait dans la masse, personne ne semblait vouloir s'opposer à lui. Cette force venait sans doute de la bien moins discrète oppression qui régnait sur la planète bleue, pour assurer sa domination, il fallait souvent faire taire l'opposition, les Black Feathers en étaient partisans de cette façon de penser. Et comme le redoutait le membre du nouvel ordre, la réponse était aussi négative que le choix de couleur du monsieur, un non catégorique, la propriété du Seigneur ne revenait qu'a lui, il imposait donc son refus, sans d'autres choses.

L'assistant était un robot à la voix de gentleman anglais, il était habillé d'un costume de soirée typiquement des nuits de hautes sphères de Coruscant, il se permit de nouveau une remarque.

"Ce n'est pas très poli..."

"C'est le monde à l'envers."


Vint finalement la réponse du fameux Fugma, lui qui était connu pour être un défenseur raisonnable, il était le président à vie de Magma, chef des Ganshous, rien de bien important, ce groupe était inutile. Néanmoins cet homme possédait deux planètes et pour une fois, la réponse de l’interrogé était pertinente à son caractère : Ce dernier se pliait aux exigences des séparatistes, les taxes d’import et d’export étaient donc réduites. L’empereur poussa un bref rire, il se retrouvait avec la réponse en attente des saiyans mais qu’importe, il avait déjà une première cible pour son blocus c’était l’essentiel. En effet, c’est bien les Black Feathers qui allaient payer les premiers leur outrage de refuser la récompense des honnêtes commerçants, ils étaient les seuls à pour le moment avoir refuser le deal. Qu’importe le choix des saiyans, ces derniers avaient le temps de répondre, après la fin du blocus de la Terre, Sheev comptera bien leur régler aussi leur compte s’il refuse également la coopération. Usant d’une sorte de tablette qui reposait sur une table proche de son fauteuil, le Sith envoya un message à son allié Beau Jack, sans hologramme, ce dernier ne savait pas les décrypter.

« Salutations Beau Jack, saches que j’ai réuni une armée de quelques centaines de superpuissances financière, j’ai réussi à faire plier le genou de tous les seigneurs à l’exception des Black Feathers, je vais donc leur infliger un blocus afin qu’ils se soumettent comme les autres en diminuant drastiquement leurs taxes. Il est possible que ton aide soit requise. »


Un message court mais qui se projette sur l’essentiel, les deux hommes n’aimaient pas perdre du temps.
Maintenant que le plan était porté à exécution, les conséquences du refus allaient se profiler, menant seul sa petite troupe, le Maître de Dark Vador comptait bien obliger le leader des BF’s à accepter ses revendications, la première d’une longue liste. C’est donc à l’aide d’un outil de conférence holographique cette fois-ci que l’Empereur du mal donna ses instructions pour préparer l’assaut, en effet, désormais, le portail de transfert de sa flotte est opérationnel, lui permettant de faire parvenir en ce monde plusieurs destroyers MK II.
Zann
avatar
Masculin Age : 20
Date d'inscription : 05/08/2018
Nombre de messages : 12
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Télékinésie / Nanomachines / Fusil Stouker II
Techniques 3/combat : Saikikkuai
Techniques 1/combat :

MessageSujet: Re: Le mouvement séparatiste [LIBRE]   Ven 28 Sep 2018 - 22:07
Quel long voyage ! C'est la phrase qui revenait régulièrement dans la tête de Zann durant le voyage spatial qu'il avait entrepris vers la planète dont on lui avait parlé. En réalité, le trajet n'était pas si long que ça. Des trajets bien plus longs avaient été effectués par Zann dans le passé et s'il a jugé utile de prononcer ces mots, c'est en grande partie à cause du stress que générait ce voyage. Personne ne pouvait rester serein en se rendant sur une planète inconnue, avec un motif pas encore tout à fait clair jusque-là. Le stress et l'anxiété sont des problèmes que tout le monde connaît mais chez le commerçant, c'était des problèmes chroniques qui le rendaient malade. Chroniques depuis sa cavale, mais en réalité depuis son enfance. Beaucoup de gens souffrent de ces problèmes et les subissent, se plaignant constamment du stress qui leur empoisonne la vie ou se plaignant d'être des personnes de nature anxieuse.
Zann lui, se disait anxieux et stressé mais ne s'en plaignait jamais. C'était pour lui des sources de réussite. Ses craintes exagérées et son tempérament inquiet font qu'il prépare toujours tout à l'avance et prend le maximum de précautions, même pour des actions banales du quotidien. Celui qui réfléchit et qui imagine toute les possibilités de danger a bien plus de chances de survivre que celui qui part s'aventurer sans inquiétudes et sans préparation. Cela avait certes des conséquences sur son bien-être psychique, mais il pouvait se vanter d'être encore vivant après tant d'années à jouer à un jeu dangereux. Il envisageait toujours la pire situation possible, se construisant des situations fictives dans sa tête où il est dans une mauvaise posture.

Tout était déjà prévu pour ce voyage. Zann est armé, psychologiquement et physiquement prêt à répondre si on veut attenter à sa vie. Ses angoisses démesurées lui font parfois oublier qu'il y a peu de chances que ce soit véritablement un traquenard : comme il se l'était dit avant d'entamer le voyage, personne n'aurait pu le contacter hormis des connaissances en qui il a confiance. Et surtout, personne n'aurait eu l'idée de lui tendre un piège aussi simpliste. 
Le voyage s'était déroulé sans encombres. Une fois entré dans l'atmosphère, il visualisa la planète depuis la fenêtre de la capsule. Le lieu ne lui semblait pas si dangereux que ça, du moins il avait vu pire par le passé. Mais ce n'était que le paysage, difficile de se faire une idée de la dangerosité d'une planète en l'observant depuis une fenêtre.
L'atterrissage fut sans encombre. Dans une base de lancement miteuse sans aucun personnel, étrangement. Personne d'autre que lui ne s'est posé récemment dans cette base, semble-t-il.
Il sortit du vaisseau sphérique, puis utilisa son radar et le plan qu'on lui avait donné à propos du lieu de rencontre. A l'ouest de là où il était, donc. Déclenchant rapidement une capsule de miniaturisation, une moto-volante apparut.
Ce n'était pas très loin de la base de lancement.


De nombreuses montagnes et des petits villages sans importance furent au rendez-vous. Une montagne se positionnait exactement à l'endroit indiqué sur le radar. Après une bonne heure de fouilles dans le coin, il trouva son bonheur : une entrée au flanc-est de la montagne se présentait à lui. Nul doute que l'endroit était bien choisi pour faire des affaires... illégales.

Un homme arrêta Zann à l'entrée. Il était armé et semblait plutôt coriace, même si l'éliminer n'aurait pas été difficile pour quelqu'un de vraiment déterminé à entrer sans autorisation. Après la série de questions lancée par le garde pour vérifier que Zann n'était pas là pour jouer les troubles-fêtes, il put entrer. On ne le questionna pas sur les armes qu'il portait avec lui.
C'était une grande citadelle, où de longs couloirs interminables menaient à des salles portant des numéros très longs à mémoriser. On lui avait d'ailleurs donné un numéro à l'entrée. C'est en suivant les indications murales qu'il put trouver le numéro de salle. Sur le chemin, il croisa de nombreuses personnes. Beaucoup de gens qui ne lui inspiraient pas confiance, entre autre des hommes d'affaires et des bandits qu'il ne craignait absolument pas : il était prêt à se battre à tout moment, même dans un lieu comme celui-ci. Le lieu était sous la surveillance de soldats en armure blanche qu'on appelle "stormtroopers". Zann eut un flashback : il avait déjà vendu et acheté des armes à des hommes qui étaient escortés par des soldats portant la même armure.

 Et maintenant, il avait déjà presque deviné l'identité de l'organisation qui l'avait invité dans cet endroit. Le nom lui échappait, mais il savait désormais qu'il n'avait pas grand chose à craindre de ce rendez-vous. "Ce sont des clients réglos", se disait t-il dans sa tête. Le commerce avec eux par le passé s'était avéré très lucratif, et jamais il n'avait entendu de ragots à leur sujet.

Arrivé à la porte portant le même numéro qu'on lui avait donné, il pénétra délicatement et sans précipitations. A l'intérieur se présenta devant lui un immense public rempli de personnes semblant très fortunés. Des soldats étaient positionnés devant un parloir, qui n'allait probablement pas tarder à accueillir un homme dont le discours mériterait d'être écouté.
Après une bonne demi-heure d'ennuis à regarder les personnes qui composaient la foule, un silence fut déclaré dans le hall et un vieil homme se positionna au parloir. Ce type disait quelque chose à Zann, exactement comme les soldats de tout à l'heure. Le lien entre les deux est probable, même si il est persuadé de ne jamais l'avoir vu en vrai, il est convaincu d'avoir déjà vu ce visage quelque part. Sur un écran ? Un document ? Sa mémoire flanchait et qu'importe, car son discours venait de commencer.

Sa première prise de parole lui fit vite comprendre les enjeux de ce rendez-vous : l'argent. Il approuvait déjà sa première phrase, même si il se sentait un peu à l'écart quand ce dernier estimait que les personnes réunies dans le hall maîtrisaient la finance de la galaxie. C'était vrai pour Zann il y a quelques temps déjà, mais plus aujourd'hui et l'auteur du mail qu'il a reçu n'a probablement pas pris connaissance de la situation. Et il est fort probable que le commerçant n'aurait jamais été invité si on avait appris qu'il était devenu un vagabond lâché par ses acolytes. Un vagabond certes, mais un vagabond rusé et disposant de tout le nécessaire pour survivre dans un coin d'eau rempli de requin.

L'orateur aborda la question des taxes imposées dans les spatioports et les planètes. "Tout juste !" se disait Zann. Oui, les taxes sont un scandale. Des sommes astronomiques d'argent lui appartenant se sont perdues en cours de route, et le reste de ses propos recevaient également l'approbation de Zann. Le système était injuste et profitait toujours aux mêmes, au détriment des autres. Les autres, c'était ceux dont il faisait parti comme beaucoup d'autres commerçants qui se sont construits sans aides.

La proposition qui survenait après était d'une audace impressionnante : il proposait purement et simplement de faire blocus sur les planètes qui refusent de baisser leur taxes ! "Intéressant, mais comment on fait quand on a pas d'armées ?" murmurait Zann très rapidement, avant la suite de la phrase de l'orateur qui affirmait que l'ensemble du hall disposait d'une armée pouvant défaire mille planètes. 
Un hologramme fit son apparition dans le centre de la pièce, présentant un bijou de technologie : une structure spatiale rectangulaire, avec un trou d'une taille impressionnante taillé au milieu. Jamais le commerçant n'avait vu un truc pareil, et ce n'était pas pour lui déplaire. Les gens qui réussissent lui attirent la sympathie, et cet homme lui assurait la sympathie. D'ailleurs, il affirma ensuite que cette structure spatiale allait lui permettre de faire venir son armée sur cet univers. Rien que ça, se disait Zann. Il avait affaire à des gens très puissants, qui ne lésinaient pas sur les moyens. Et ça lui plaisait évidemment. Quand on veut quelque chose, on y met les moyens. Sinon, ça ne sert à rien. Une réflexion qu'il se faisait toujours quand il voulait obtenir quelque chose.
Une proposition de traité commercial se fit entendre dans la salle. Le vieil homme dégageant un charisme incontestable reprenait la parole, qu'il ne lâcha pas pendant de longues minutes qu'il utilisera pour présenter divers rapports financiers dont la complexité nécessitait d'avoir étudié un minimum les théories économiques récentes. De nombreuses personnes quittèrent la salle, probablement pas intéressées ou désemparées par le discours du vieil homme. Zann lui, voyait dans cet événement une opportunité unique de gagner en influence et en puissance. 

Il eut une montée soudaine d'adrénaline à la fin de son discours. Qu'était-ce ? Un sentiment d'enthousiasme et d'excitation, qui laissèrent place à un geste d'une audace remarquable :

"Messieurs, je vous prie de m'écouter un instant.

Je me présente tout d'abord. Je me nomme Zann, je suis un grand commerçant intergalactique. Je sais que beaucoup de personnes dans cette salle ont entendu ce nom, en mal ou en bien. Sachez que les ragots à mon sujet ne sont que l'oeuvre de personnes mal-intentionnées et payées par des agents terriens qui travaillent jour et nuit pour m'arrêter. Quel dommage pour eux, je ne suis pas une personne simple à arrêter et je ne compte pas me rendre à ces gens. Mon crime est d'avoir fait fortune en exploitant un système en place depuis des siècles et qui spolie les honnêtes marchands de leur biens acquis en toute légalité. Autant vous dire que je sais comment tout le système marche, et que je sais comment l'utiliser.
Certains ici diront : qu'est-ce qui justifie que je prenne la parole sans qu'on m'en ai donné l'autorisation. Et surtout, qui je suis pour me permettre une telle chose. Eh bien, je me suis présenté. Si vous n'avez jamais entendu ne serait-ce que mon nom, faites preuve de réflexion et demandez-vous pourquoi je suis présent dans cette salle. Ceux qui m'ont invité savent qui je suis et l'ampleur de mon oeuvre. Mais j'invite toute les personnes qui me dénient le droit à la parole à se manifester dans le public. Si personne ne manifeste son désaccord, je vais pouvoir continuer en exprimant mon avis sur le sujet. 

Aucune réaction dans le public. 

"Permettez-moi, monsieur, d'exprimer mon point de vue sur ce traité commercial, ou si je puis dire... ce projet audacieux ? Audacieux parce que nul n'est censé ignorer la réalité. Je partage la même réflexion que vous sur tous les sujets que vous avez abordés; simplement, j'estime qu'il est nécessaire de prendre en compte plusieurs éléments qui me paraissent d'une importance cruciale. 
D'abord, il faut garder à l'esprit qu'aucune révolte contre le système financier en place n'a abouti à la mise en place de baisses de taxe. Pour recevoir, il faut donner. C'est une logique implacable et ces marchands dictent leur lois car ils ont le pouvoir de la dicter. La solution que vous nous proposez me paraît la plus intéressante, loin des fadaises de certains illuminés qui pensent que manifester son désaccord pacifiquement permet d'obtenir quelque chose. 
La violence est la seule solution si on prend en compte la situation actuelle du monde financier. Mais il faut veiller à ce qu'elle ne soit pas l'unique action à entreprendre. Il faut la diplomatie, et de manière intelligente. Vous me rétorquerez que votre armée va débarquer d'un instant à l'autre dans l'univers. Sans doute, mais j'attends de voir ce qu'elle vaut et si vous n'emmenez pas l'ensemble de la salle dans un suicide collectif.
 
Une autre donnée qui doit être prise en compte est que les planètes susceptibles d'être frappés par le blocus sont protégés par des alliances interplanétaires dont la puissance est à considérer. Je ne doute pas qu'une armée avec l'ensemble des personnes réunies dans cette salle puisse causer de sérieux dégâts à une planète, mais pensez-vous réellement qu'une coalition ne se mettra pas en place si on apprend qu'un groupe s'apprête à imposer ses conditions dans la galaxie ? Individuellement, nous pouvons vaincre n'importe quelle planète. Mais si une alliance se met en place pour nous contrer, le rapport de force change.

Une dernière chose à dire : On suit quelqu'un quand on a confiance en lui. Or, excusez mon ignorance, monsieur, mais je ne sais pas qui vous êtes et je vous avoue même que votre nom m'échappe... Je connais l'ampleur de votre empire et de ce vous avez construit, qui indique déjà que vous êtes un grand homme doté d'une intelligence remarquable. Mais qui êtes-vous en tant que personne et quels sont vos projets ?
C'est avec tous mes respects que je vous pose cette question, car je n'ignore nullement ce que vous représentez. "
Empereur Palpatine
avatar
Autres Races
Masculin Age : 20
Date d'inscription : 19/01/2017
Nombre de messages : 97
Bon ou mauvais ? : Coté obscur
Zénies : 960 Credits

Techniques
Techniques illimitées : Eclairs de force | vitesse | mouvement par la force
Techniques 3/combat : Soins | Doute
Techniques 1/combat :

MessageSujet: Re: Le mouvement séparatiste [LIBRE]   Jeu 4 Oct 2018 - 21:07
Dans cette foule énervée et animée, Palpatine était le Roi, tout auditoire finissait sous sa botte galactique d’une manière ou d’une autre, lui qui était conscient des intérêts politiques et économiques croissants de ses nouveaux complices. De ses connaissances et de son expérience, Sheev était parvenu à persuader certains des plus gros capitaux galactiques de se joindre à lui, cette bataille n’était pas une broutille, cela faisait plus d’un an que le Maître Sith se rendait à des réunions, galas et sommets divers et variés afin d’agrandir sa sphère d’influence. Et le voici à la place ou il se tenait il y a à peine 10 ans, leader d’un parti corrompu qu’il manipule à ses seuls dessins, bientôt, une flotte commerciale composées de mercenaires et d’assassins allait menacer la vie des opposants de l’Empereur. Sans user de la force, le Maître de Vador avait convaincu une grande partie de son entourage politique, désormais, il était assuré d’avoir une force suffisante pour sa frappe, terminant son discours avec un soutien inégalable.

Spoiler:
 
Pendant qu’il prit le temps de consulter les réponses des leaders planétaires, plusieurs régimes importants alliés à l’Empire firent aussi leurs discours, notamment la confédération du commerce du vice-roi Neimoidien Nut Gunray deuxième du nom. Ce dernier était habillé comme à son habitude d’une vaste capuche rougeâtre longeant son corps et d’une robe ample ne laissant se dévoiler que son visage d’alien des années 70 aux yeux bordeaux.

« La Fédération du commerce est le principal acteur de représentation syndicale des transporteurs de marchandises lourdes, nous avons étés témoins de la négligence des capitales de Vegeta et de la Terre : Il faut agir en conséquence. »

Le même système que précédemment permettait aux nombreux spectateurs tous aussi importants les uns que les autres le loisir de voir des projections de croiseurs, d’armées, de plans et cartes galactiques.

« Nos prestataires militaires nous ont jurés loyauté, plusieurs régiments et navires de guerres parias se joindront à notre cause ainsi qu’une partie de ma flotte personnelle. »

Son discours se poursuivit, laissant le représentant de Cyberdine System faire l’éloge du projet : C’était un homme à l’apparence afro-Américaine en chemise cravate serrée.

« Cyberdine System a déjà fait part de son intérêt dans le libéralisme fondamental de notre économie, nos systèmes de défense indépendants seront de bons renforts à votre effort militaire. »

Affirmait le représentant d’une voix suave en projetant l’hologramme d’un prototype de robot autonome de combat piloté par l’IA « Skynet » : le T-100.

« L’IA en question ne sera pas développée à temps pour la bataille, mais un autre logiciel plus simple pilotera nos défenses en attendant. »

Et ainsi suivirent plusieurs animés du projet, ainsi que Zann, au beau milieu de ces riches, de ces puissants, de ces audacieux. Ce dernier tenait un discours d’hommage au projet, comme les précédents orateurs, il confiait l’inutilité de perdre du temps avec des oppositions pacifiques face à l’indifférence des « rebelles » dirigeant des planètes de profiteurs. Evidement, Zann parlait aussi de sa réputation, Sheev était présent dans le public, dans la masse, à ses côtés, un concepteur de cuirassés militaire de Kanasa, il était corrompu jusqu’à la moelle et vendait ses services aux plus offrants ; Ce dernier portait une sorte de parka kaki et semblait être un humain assez âgé, mais nerveux et fumeur régulier.

« Ah j’ai entendu parler de ce mec, c’est un vendu qui faisait du trafic au black. »

Sheev se penchait alors discrètement vers l’homme à la voix rocailleuse, lui adressant ses interrogations.

« Que fait-il ici s’il n’est qu’un vulgaire voleur ? »

« Aucune idée de la manière dont il s’est fait inviter. »

Affirmait le richissime concepteur en fumant un gros cigare.

Zann débordait ensuite, affirmant qu’il ne connaissait pas l’identité de l’organisateur de la soirée si importante, du sommet des sommets, la salle s’écroula sous plusieurs rires béants ; Il était invité à une réunion secrète à laquelle il ne connaissait rien ? Qu’elle intérêt avait-il à venir ici ?  Pour terminer après ce fou rire, le jeune homme annonçait qu’il ne croyait pas en l’armée de Palpatine avant de la voir, une audace toute marquée, un caractère détrempé. Quand il quitta le podium, pas d’applaudissements, juste des paroles basses, encore quelques rires et un Empereur qui doutait désormais de la sécurité de son nouveau domaine, qu’est-ce que cette personne sans navire ni pouvoir venait faire ici ? D’un geste bref du regard, Sheev ordonna à deux gardes impériaux à la tenue rouge ample de s’occuper de l’acheminement du visiteur perdu vers le bureau improvisé de l’organisateur.

Spoiler:
 

Les deux gardes allaient s’occuper de récupérer le potentiel fauteur de trouble en l’arborant sans animosité, cependant, si ce dernier tente de s’opposer à suivre les deux gardiens, ils seront contraints d’utiliser la force… la force brute n'est-ce pas.

Pendant ce temps, Palpatine s’était justement déplacé dans un bureau qu’il avait réservé, cette citadelle étant la sienne, il avait choisi un spacieux domaine ou se loger dans ses déplacements, pour faire simple, la décoration était au style Versailles, il ne l’avait pas vraiment décidé et il s’en fichait ; La faute venait simplement d’un prestataire idiot qui pensait que l’âge avancé de Sheev en faisait un papy gâteux. En tout cas, c’est assis à son bureau que le Maître des lieux allait attendre l’intéressant voyageur qui allait devoir justifier sa présence.







Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Le mouvement séparatiste [LIBRE]   
 
Le mouvement séparatiste [LIBRE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Planètes-