Partagez | 
 

 Ce territoire que nous défendrons toujours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Motta
avatar
Modérateur
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 04/08/2008
Nombre de messages : 34028
Bon ou mauvais ? : Mystérieusement neutre
Zénies : 3515

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation// Kienzan // Dodompa
Techniques 3/combat : Final Flash // Griffes du Tigre
Techniques 1/combat : Supernova

MessageSujet: Ce territoire que nous défendrons toujours   Mar 4 Sep 2018 - 18:27
Une bataille en chassait une autre. Alors qu'ils venaient tout juste d'essuyer une attaque d'un duo farfelu, d'autres ennemis firent leur apparition peu de temps après. Comme si c'était le bon jour pour s'attaquer à la planète mère des guerriers de l'espace. Pas de chances pour eux, il y avait toujours ici quelques guerriers qui pouvaient se positionner en bouclier pour repousser la menace. Côté timing, c'est sûr que c'était assez agaçant pour les soldats sayens qui venaient tout juste de sortir d'une autre bataille, et même si d'un autre côté ils adoraient se bastonner, un petit moment de répit ne feraient pas de mal. Les sayens étaient forts et nombreux mais si tout les jours ils subissaient ce genre d'attaque ils risquaient de s'affaiblir. Le pire dans tout ça c'était que la plus grosse menace, l'Alliance Maléfique, ne faisait même pas parti des derniers assaillants à s'en être prit à la planète Vegeta. Mais alors, qui étaient ces ennemis du peuple sortis de nulle part ?

Motta avait prit les devants après être sorti du centre de régénération, pas question pour lui de rester les bras croisés lorsqu'on s'en prenait à son peuple. Il venait à peine de se faire soigner et avait rencontré là-bas Raditz après Riki. Les deux guerriers sayens étaient deux combattants en plus sur lesquelles il fallait désormais compter et le général en était ravi. Mais l'heure n'était pas aux réjouissances, il aurait voulu apprendre à un peu mieux connaître ses deux là mais le devoir l'appelait et c'était sa priorité du moment. Les siens passaient toujours avant tout, sauf avant sa très chère Claire, sans doute. Le disciple de Toma s'était donc précipité à l'extérieur et avait foncé droit vers le danger. Il n'avait pas peur de se mesurer encore à des individus venus tout saccager, bien au contraire sa détermination n'en était que décuplée. Il ne s'agissait pas simplement de ses responsabilités en tant que haut gradé qui le poussait à agir ainsi, pour lui c'était loin d'une corvée. S'il pouvait mêler l'utile à l'agréable, à savoir se battre et aider son peuple, alors il n'avait qu'une chose à faire : foncer.

En volant, il avait aperçu le ciel s'assombrir. Des nuages de fumées dues aux explosions, oui, mais pas seulement. Des espèces de vaisseaux survolaient la zone vers laquelle il se dirigeait. Évidemment c'était une nouvelle fois la ville qui était prise pour cible, c'était toujours mieux de créer la panique là où les gens n'avaient pas forcément de quoi se défendre, n'est-ce pas ? Motta s'y attendait, il voyait certains engins non loin de lui se diriger vers la ville et décida d'agir. Il ne chercha pas à savoir si Riki l'avait bel et bien suivis comme il le lui avait demandé, et se téléporta proche du vaisseau avant de foncer à toute vitesse vers celui-ci, il balança une dizaine de Kienzan pour percer la coque et entra avant de tout saccager à l'intérieur. Sa trajectoire fut linéaire et il traversa le bâtiment aérien sans trop de difficulté. Il se retrouva alors de nouveau à l'extérieur puis se téléporta à des kilomètres de là, tandis que le vaisseau explosait après que le gradé y ait détruit les points les plus sensibles. On pouvait aisément imaginer que les tirs d'énergies avaient fusé et qu'il avait tout casser sur son passage pour obtenir un tel résultat. Il se retrouva alors non loin de Riki, et quelques autres à qui il fit de grands signes avec ses bras pour les pousser à aller à l'encontre de l'ennemi.

"En avant ! Ne faites pas de pitié ! La flotte ennemie ne peut rien contre des sayens déterminés !! "

Sa démonstration n'avait pas pour but de montrer l'étendu de sa puissance mais plutôt d'inciter ses soldats à le suivre dans sa manœuvre. C'était un peu comme une façon de les motiver, de leur montrer que l'ennemi, bien que venu en nombre et avec des vaisseaux pouvaient être détruit avec la meilleure des volontés. Il espérait que son action donne l'envie aux siens de défendre bravement leur territoire sans crainte de ne pouvoir y faire face. Les sayens avaient bien leur fierté mais certains pouvaient aussi être tétanisés par l'enjeu, alors il fallait galvaniser tout le monde. C'était avec la meilleure des envies qu'un groupe arrivait à ses fins.

"Certains sont déjà en ville, mais d'autres arrivent ! Prenons-les à revers, coupons l'arrivée de leurs troupes avant qu'ils n'atteignent la ville !! "

Il fit un grand mouvement avec son bras vers l''avant alors que quelques guerriers les avaient suivis, lui et Riki, puis il fonça à toute vitesse vers les androïdes qui commençaient à s'approcher de la ville. Tous avaient une forme semblable aux humains, ils avaient exactement la même apparence : une sorte de grand type rouquin à la coupe iroquoise. Étrange. La tête de l'ennemi n'avait pas d'importance pour Motta ceci dit, il arriva sur une rangée de ces guerriers robotiques, faisant un violent tacle pour les faire tomber. Il était arrivé sans prévenir, telle une furie. Le général n'avait pas tardé à se relever... Enfin, s'était-il seulement relevé ? Il avait exécuté une gymnastique impressionnante où tout son corps avait semblé se tortionner avant de se téléporter et se placer au dessus de l'armée de robots, lançant une déferlante de kienzan sur ces êtres, sans doute privés de libre arbitre. Soudain, il regarda le ciel, encore un vaisseau, et des bombes... leurs tombaient dessus ? L'assaillant se fichait des pertes, ces unités n'étaient que de la chair à canon, ou plutôt devrait-je dire de la ferraille à canon. Motta jeta un œil aux soldats sayens présents et les alerta.

"Dégagez la zone !! "

Il se téléporta de nouveau, balançant des Dodompa pour faire exploser les bombes avant qu'elles ne touchent le sol. Puis, il s'approcha du vaisseau, découpa une grosse partie de la coque... Non pas pour exploser le vaisseau cette fois, bien qu'il n'était pas contre que ce dommage provoque quelques dégâts importants au vaisseau. En fait il utilisa ce bout de ferraille pour s'en servir à renvoyer les bombes sur le navire de l'espace et sur ses troupes au sol. Il ne savait pas quels genre de bombes il s'agissait et préféra par prudence ne pas les prendre à mains nues, d'où toute cette manœuvre pour tout casser. Avec cette intervention musclée le général espérait que ses hommes en fassent autant, sans se retenir.



Spoiler:
 

Fiche de Motta
Général des armées sayennes.

Truth:
 


Transformations:
- Gorille Géant
- Super Sayen 1
- Super Sayen 2
- Super Sayen 3

Objets: Armure sayen, détecteur, boules de cristal à 1 et 4 étoiles, 2 senzus, émetteur Alliance Ganshou, cape rouge.
Estragor
avatar
Masculin Age : 35
Date d'inscription : 30/03/2018
Nombre de messages : 21

MessageSujet: Re: Ce territoire que nous défendrons toujours   Jeu 13 Sep 2018 - 15:16
Au moment où ils rassemblèrent leurs soldats vint alors Estragor. Certes, au loin, parmi les soldats rejoignant le général à la sortie du centre de régénération, le sergent guida sa section vers leur général. Estragor brandit un immense morceau de ferraille, il s'agissait du reste la pièce central du moteur à réaction de feu la station orbitale, il la laissa tomber au sol.


Bien assez vite, les vaisseaux cyborgs se mirent tous à chuter vers le sol, s'écrasant; les cyborgs au sol, eux, tombèrent, désactivés... Toute l'armée cyborg avait été neutralisée.


Sa section et lui-même se tinrent debout sur l'immense morceau. Ils se mirent au garde-à-vous et Estragor fit le salut militaire Saiyan.


- Général Motta. Sergent Estragor au rapport; la compagnie Alpha Star du Régiment Bull Dog a été complètement anéantie ou changée en Tsuful, à l'exception de ma section ci-présente et moi-même, tous les hommes à ma charge sont encore en vie et prêts au combat. Nous venons de détruire seuls la station orbitale des cyborgs, tous les cyborgs sont désormais désactivés sans le signal de la station orbitale. Il ne reste que les Saiyans changés en Tsufuls, et ils sont en déroute complète. Nous attendons vos ordres, mon général.

Estragor semblait certes bien plus vieux que Motta ou tout autre Saiyan ici présent, et sa barbe en disait long. Tous ses hommes par contre semblaient être de jeunes adultes, presque des adolescents. Mais tous endurcis et couverts de blessures et cicatrices de combat. Estragor était prêt à prendre ses instructions. Il avait maintenu en vie tous ses hommes dont il avait la responsabilité.


- Je sais que vous attendiez sans doute un colonel, mais il est mort, et tous ses subalternes jusqu'à mon supérieur immédiat... je suis le tout dernier commandant qui reste de ma compagnie, mon général.

La section attendait leurs ordres. Il observa également que Riki était à ses côtés, sans doute un officier haut-gradé également. C'était la première fois qu'il voyait un général en personne. Estragor n'aimait pas fricoter avec les officiers ou les haut-gradés, étant un homme de terrain, mais bon vu les circonstances, il n'avait pas trop le choix. Ses soldats étaient comme ses enfants, pratiquement.

Il n'avait pas une armure Saiyanne, mais bien une armure faite maison, en métal, et c'était un élément plutôt curieux.


Mais bien en vue, l'explosion nucléaire à l'endroit où étaient situés Sharot et C-911 fut en vue. À ce moment, les communications radios et toute la technologie de la planète Vegeta revint sous contrôle, il ne restait plus aucune trace du virus C-911. Plus aucun cyborg n'était debout. Les Saiyans avaient gagné cette bataille.



Riki
avatar
Saiyan
Masculin Age : 17
Date d'inscription : 22/12/2016
Nombre de messages : 206
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1375

Techniques
Techniques illimitées : Ki Barrier; Image Rémanente; Maximum Flasher
Techniques 3/combat : Renforcement; Tempête éclaire
Techniques 1/combat : Final Flasher

MessageSujet: Re: Ce territoire que nous défendrons toujours   Sam 29 Sep 2018 - 15:25
Les ordres ne tardèrent pas à venir, alors que l’officier au bouc ordonnait à son groupe de combat de se ruer dans la masse de l’infanterie ennemie afin de la prendre à revers. La recrue, ayant une grande confiance en les capacités de son supérieur, décida de se dégotter un groupe d’hostiles à éliminer, ce qui fut bien vite fait en quelques frappes précises. Les pauvres tas de ferrailles n’étaient pas de taille face à des soldats organisés et déterminés. Cela fait, Riki remarqua en même temps que son supérieur les bombes qui chutaient vers le sol. Loin d’adopter la prudente stratégie de Motta, Riki fonça au travers du déluge de tirs et de bombes. Remarquant que le général faisait exploser la plupart des missiles à distance, il se servit du souffle créé par l’explosion de ces dernières pour accélérer son ascension vers le ciel de Végéta. Transperçant la fumée des bombes, son expression froide et calme s’atténuait au fur et à mesure qu’il gagnait en altitude pour laisser place à un visage hargneux. Une fois au niveau des croiseurs les plus bas, il put libérer toute son énergie sans craindre de blesser ses camarades au sol. Le ciel mauve de Végéta fut alors envahi d’une énergie bleue ciel dans une zone de quelques dizaines de mètres autour de lui. Levant les mains au-dessus de sa tête, il utilisa alors ses trois tempêtes éclairs en une salve d’une bonne centaine de kikohas à tête chercheuse qui vinrent transpercer une demi-douzaine de vaisseaux ennemis de toutes parts, les endommageant sérieusement, sans cependant les détruire. Riki se téléporta ensuite derrière l’un d’entre eux, pour le propulser à main nues sur deux autres, utilisant pour ce faire sa technique de renforcement. Cette manœuvre lui permit d’empaler deux appareils sur le premier, avant qu’il n’en détruise encore un autre en le martelant de coups de poings.
Le soldat s’apprêtait alors à continuer sa folie destructrice sur ces pauvres vaisseaux quand il les vit plus ou moins s’éteindre, et commencer une longue chute vers le sol. D’abord surpris et quelque peu heureux d’avoir gagné rapidement, il se rendit compte qu’il devait à présent minimiser le nombre de vaisseaux qui atteindraient le sol. Il se laissa donc chuter, inondant le ciel de Maximum Flashers pour réduire le plus possible la masse de cet amas de métal. Sans pour autant les avoir tous détruit, il toucha le sol satisfait de son travail, puisque ceux qui chutaient encore s’écraseraient de toute façon dans des cratères déjà en place. Il se retourna vers Motta, en pleine conversation avec un certain sergent Estragor, qui semblait très à cheval sur le respect de ses supérieurs : en effet, Riki avait rarement vu un soldat se mettre au garde à vous sur un lieu d’opération, c’était même déconseillé au vu du danger alentour, mais la victoire semblait finalement acquise, alors il pouvait bien agir comme il le souhaitait. Il nota également avec une once d’admiration la qualité de l’armure artisanale portée par le sous-officier. Tout dans son apparence renvoyait au féroce vétéran, et Riki appréciait d’avoir ce genre d’homme à ses côté dans un conflit. Il témoigna ainsi de son respect au sergent d’un discret hochement de tête, alors que celui-ci débriefait à Motta la façon dont lui et ses hommes avaient désactivé l’armée robotique. Décidément, ce soldat s’avérait de plus en plus intéressant.
Alors que le vétéran finissait d’annoncer au général que ses supérieurs étaient tous mort, une nouvelle explosion, bien plus grosse que les précédentes, se fit entendre, puis voir à quelques dizaines de kilomètres du petit groupe, Riki, jurant intérieurement, déploya une fine barrière autour de la section pour le protéger de la poussière. Celle-ci passée, ils purent apercevoir un gigantesque champignon nucléaire à l’horizon.

« Bordel. »

La victoire leur était acquise, certes, mais son prix faisait qu’elle avait aujourd’hui une saveur bien amère.
Motta
avatar
Modérateur
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 04/08/2008
Nombre de messages : 34028
Bon ou mauvais ? : Mystérieusement neutre
Zénies : 3515

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation// Kienzan // Dodompa
Techniques 3/combat : Final Flash // Griffes du Tigre
Techniques 1/combat : Supernova

MessageSujet: Re: Ce territoire que nous défendrons toujours   Sam 29 Sep 2018 - 17:42
S'il n'avait pas fallut longtemps pour voir une autre attaque après celle de Mark II et Brolya, le corps de l'armée saiyanne avait été très réactif pour répondre aux assaillants. Motta avait été le leader d'un des groupes de guerriers venus casser l'envahisseur mais cela ne représentait qu'une petite partie des soldats mobilisés pour venir à bout de la menace. Il semblerait qu'un peu partout sur la planète chacun avait eut le courage de se lever contre un ennemi qui avait surpris tout le monde et était venu en nombre. Cela démontrait une solidarité qui ne pouvait que réjouir le mari de Claire, qui n’espérait que ça de ses troupes, puisque comme il le disait toujours : l'union fait la force. Une maxime qui ne semblait jamais plus vraie que lorsqu'elle s'appliquait aux saiyans.

Le guerrier à l'armure verte avait mit toute sa détermination à endiguer les attaques adverses de la zone, en espérant être suivit par ceux qu'il avait mené dans son sillage sur le champ de bataille. Ce fut effectivement le cas avec Riki, ce fier guerrier qui n'avait daigné se soigner au centre de régénération alors qu'il avait déjà été actif lorsqu'il avait fallut repousser la bestiole bleue et son acolyte dénudée en ville. Bien qu'il était occupé à lui aussi s'en prendre aux troupes ennemis, Motta avait remarqué toute la fougue du guerrier qui l'avait accompagné jusqu'ici, ce qui lui aurait sans doute arraché un sourire s'il n'était pas en pleine bataille à devoir affronter le danger. Riki ne se ménageait pas, il donnait tout, mais il n'était pas le seul à avoir agit de la sorte puisque tout ceux qui avaient suivit le général s'étaient mit à frapper les cyborgs qui se dirigeaient vers la ville. Les choses furent un peu plus compliquées avec ces bombes descendus du ciel, mais chacun prenait ses responsabilités. Motta le premier, mais heureusement son courage était copié par ses soldats qui défendaient leur territoire avec une agressivité phénoménale. Une attitude qui laissait à penser que les forces ennemis allaient très vite être réduites à néant.

La dernière action du général avait été comme un feu d'artifice, mais il aurait préféré éviter cela car quelques bouts de débris risquaient d'être envoyés sur la ville. Au moins, il avait évité aux habitants d'être réduits en cendres, c'était déjà ça. Sur le champ de bataille il fallait connaître ses priorités et faire des choix. Un gradé se devait donc d'agir vite et bien, en prenant la meilleur décision possible. Après cela, le guerrier expérimenté observa la zone, les vaisseaux tombaient tout seuls, les ennemis se faisaient terrasser et petit à petit la menace s'éteignait telle la flamme d'une bougie qui ne trouvait plus d'air. Motta, qui était resté actif en détruisant encore d'autres robots à coups de Kienzan et autres Dodompa, vit arriver jusqu'à lui un soldat saiyan avec plusieurs de ses hommes. Il se présenta comme un sergent du nom de Estragor et il était à l'origine de la perte de puissance des forces ennemis à ce moment précis. Motta le salua d'un hochement de tête et resta silencieux pour l'écouter. Puis, le général répondit à ce combattant qui pouvait être fier de son travail.

"Bien. Bon boulot, sergent Estragor. Vous êtes maintenant aux commandes de votre unité. Nous devons supprimer complètement la menace. Occupez vous des derniers soldats tsufuls. Nous allons inspecter la ville pour voir s'il y a encore des ennemis et aider les blessés... "

L'explosion qui s'était produite avait été spectaculaire, une fumée imposante s'élevant dans le ciel couvrait une bonne partie de celui-ci. Certains diront que c'était magnifique mais ce n'était pas l'avis du général. Tout ça signifiait qu'encore une fois leur planète avait subit de graves dommages, tant sur le plan matériel mais aussi et surtout sur la population qui avait encore une fois été touchée par ces attaques. Cela ressemblait à ce qu'il s'était passé il y a peu avec la dernière tentative d'assaillants venus de nulle part. Un scénario qu'il aurait préféré ne pas voir se répéter.

Motta fit signe à ses hommes de le suivre, puis il s'envola jusqu'à la ville. Là-bas, il commença par détruire quelques androïdes et autres épaves de vaisseaux venus obstruer certaines rues. Puis il commença à secourir les gens, encore... Sa technique de téléportation lui permettait de se déplacer d'une seconde à l'autre de la ville au centre de régénération. Le guerrier au bouc s'adressa un instant à Riki.

"Il va falloir une nouvelle fois évacuer tout le monde, préserver le maximum de vies. "

Et évidemment il comptait sur ce soldat qui avait montré ses qualités jusqu'ici. Motta donnait toujours une grande importance à la survie de ses compatriotes, qui comptaient tous pour lui. Cette nouvelle bataille l'attristait toujours, mais chercher les coupables serait une activité qu'il ferait plus tard, après avoir retrouvé Sharotto et Pythar, et surtout aidé les siens. Il semblerait que l'ennemi soit défait aujourd'hui, mais pouvaient-ils craindre une nouvelle attaque de ce genre prochainement ? En attendant Motta continuait d'aider les blessés.



Spoiler:
 

Fiche de Motta
Général des armées sayennes.

Truth:
 


Transformations:
- Gorille Géant
- Super Sayen 1
- Super Sayen 2
- Super Sayen 3

Objets: Armure sayen, détecteur, boules de cristal à 1 et 4 étoiles, 2 senzus, émetteur Alliance Ganshou, cape rouge.
Estragor
avatar
Masculin Age : 35
Date d'inscription : 30/03/2018
Nombre de messages : 21

MessageSujet: Re: Ce territoire que nous défendrons toujours   Sam 6 Oct 2018 - 17:51
Le général Motta faisait du bon boulot, malgré le chaos du champs de bataille parvenait à maintenir son sang froid avant toute chose. Bien que le générateur avait été détruit, on ne pouvait prendre pour acquis que tous les Cyborgs avaient été désactivés, et il le savait très bien. Et rien ne disait qu'il ne restait aucun Tsuful.


"Bien. Bon boulot, sergent Estragor. Vous êtes maintenant aux commandes de votre unité. Nous devons supprimer complètement la menace. Occupez vous des derniers soldats tsufuls. Nous allons inspecter la ville pour voir s'il y a encore des ennemis et aider les blessés... "


- Vu, Général!


Dit-il en maintenant le garde-à-vous. Ses jeunes soldats étaient couverts de blessures, mais leur soif de sang était toujours clairement visible dans leurs yeux, et à l'unisson, suivirent Estragor vers la cité. Ils patrouillèrent de manière tactique les rues dévastées sans omettre aucun angle mort.


- Gardez les yeux ouverts, si vous êtes découverts, l'ennemi ne vous donnera pas le temps de réagir et c'est de votre vie et celles de vos frères qui sont en jeu, les jeunes. Et méfiez-vous également des autres Saiyans, y a peut-être des Tsufuls infiltrés. Soyez sans pitié dans tous les cas.

Ayant progressé sans résultat jusqu'au site de l'explosion, les témoins leur rapportèrent que le corps du roi Sharotto, qui était dans un état critique avait été ramené au Centre de Regénération. Se tournant vers son caporal, il dit simplement.


- Sécurisez une entrée et faites-moi un full around defense autour.

Le général Motta eut tôt fait de les rejoindre. Sa section repéra un point d'accès stratégique à la ville près d'une falaise affaisée et sous les ordres du caporal l'encerclèrent pour le protéger de manière à avoir une vue 360 degrés autour.

"Il va falloir une nouvelle fois évacuer tout le monde, préserver le maximum de vies. "


- Vu général. On amène les invalides au Centre de régénération et on regroupe tous les autres au Château afin de faire un décompte, je vais me coordonner avec le Major Fructor de la Garde Royale pour m'assurer que leurs défenses sont toujours opérationnelles, si ça vous convient, à cause que là c'est le chaos en ville, tout est détruit et tout le monde court partout comme des poules pas de têtes, et y a sans doute des Tsufuls infiltrés parmi les civils. Pour ma part, avec ma section j'ai patrouillé la Main Street de la Cité de bords en bords et c'était négatif pour toute présence ennemie, faudra attendre les autres unités de combat pour leur rapport de reconnaissance si y en a encore qui sont embusqués, on doit possiblement avoir encore des tireurs embusqués tapis un peu partout. Par contre les défenses de la villes sont presque rasées que j'ai pu voir, faut les renforcer pour faire un périmètre autour pour contrôler qui entre et qui sort. Aussi le Roi Sharotto est dans un état critique et a été amené au Centre de Régénération qu'un civil m'a affirmé.


Il se tourna vers son caporal.


- Caporal Persan, je veux un contact radio avec le Major Fructis, je veux confirmation des défenses du château. Si c'est positif, dites-lui que le Sergent Estragor demande à ce qu'ils préparent la Cour Intérieure pour accueillir des réfugiés et préparer un checkpoint à l'entrée pour les accueillir.

- Vu sergent! Eshal, contact radio avec major, maintenant!


- Vu caporal! (il prend son gros communicateur de son sac à dos) Poste de commandement, ici Alpha Star, troisième peloton, section 1 à vous! (...) Quel est l'état des défense du palais? (...) Sergent Estragor demande un point d'évacuation pour des réfugiés à la Cour Intérieure, avec checkpoint d'accueil à la Porte Principale, demande d'autorisation! (...) Vu Major!

Puis communiqua l'information au caporal et ce dernier vers le sergent:


- Permission accordée d'amener les civils au palais royal. J'ai votre permission pour procéder, général Motta?

Il démangeait au sergent de retourner sur le terrain, le champs de bataille étant de loin sa zone de confort, dans son aura verte. Le général avait également un certain âge, pas loin de celui du sergent Estragor, les deux avaient un lourd passé militaire.
Riki
avatar
Saiyan
Masculin Age : 17
Date d'inscription : 22/12/2016
Nombre de messages : 206
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1375

Techniques
Techniques illimitées : Ki Barrier; Image Rémanente; Maximum Flasher
Techniques 3/combat : Renforcement; Tempête éclaire
Techniques 1/combat : Final Flasher

MessageSujet: Re: Ce territoire que nous défendrons toujours   Jeu 25 Oct 2018 - 15:11
Ce jour s'annonçait comme une corvée sans fin pour Motta et Riki, qui, après avoir aidé à repousser une première attaque meurtrière de criminels isolés, avaient du défendre Végéta contre une attaque planétaire. La recrue était lessivée mais, malheureusement pour lui et le reste des forces armées du monde natal sayan, le travail n'était pas fini. Il leur fallait à nouveau évacuer les survivants et rescapés de cet assaut nucléaire qui, Riki le craignait, devait avoir établi un record de pertes civiles. Le général transmit effectivement l'ordre peu après, et, alors que la section d'Estragor progressa avec prudence vers le site des explosions, Riki déchira les cieux de son aura bleu pour s'y rendre le plus vite possible. Sur place, il laissa les civils et les blessés visibles aux groupes de soldats, et se concentra sur la détection de survivants sous les décombres. Un homme évanoui par ci, une orpheline en état de choc par là, Riki fut estomaqué de découvrir la puissance des engins utilisés sur la population sayanne. Sur Thalésia, les bombardements étaient nombreux, mais ne laissaient que des ruines, pas des cratères vides de plusieurs kilomètres. Près d'une demi-heure après le début de son entreprise, des groupes de guerriers équipés de détecteurs précis firent leur apparition pour prendre la suite.
Retournant au centre de régénération afin d'aider au maintient de l'ordre à l'intérieur de celui-ci, il retrouva Motta et Estragor. Ce dernier demandait permission sur permission alors même qu'il se trouvait sur un théâtre d'opération, ce qui eu vite le mérite d'agacer Riki, qui le lui fit savoir à voix basse afin de ne pas inquiéter ses hommes ou les civils présents sur les compétences des gradés de leur armée.

"Sans vouloir vous manquer de respect sergent, un sous-officier devrait être capable de prendre un minimum d'initiative en pleine opération. Nos supérieurs doivent organiser les troupes à une échelle globale, c'est vous qui détenez le pouvoir exécutif ici, alors agissez au lieu de perdre du temps avec du protocole contre-productif."

Il attendra quelques secondes une éventuelle réponse d'Estragor, avant de retourner discuter avec les médecins et responsables du centre de soin pour organiser les files d'attente. C'est à ce moment là qu'il remarqua une cuve détruite au milieu des autres. Interrompant son actuelle conversation, il interrogea poliment le personnel médical à propos de ladite cuve.

"Bordel, qui est l'abruti qui a fait ça ?"

"C'était le roi."

"Oups, autant pour moi, mais vous êtes sûr que c'était Pythar ? Il n'a pas quitté la planète peu avant l'attaque ?"

"L'autre roi. Son altesse Sharotto est de retour parmi nous. Une jeune femme l'a amenée blessé, et elle a été rejoint par un autre guerrier. Après cela, le roi s'est réveillé, détruisant la cuve par un sursaut d'énergie."

Riki acquiesça pensivement, il était de plus en plus confus, trop d’événements se produisaient simultanément. N'était-ce que le fruit du hasard, ou bien l'intervention d'un lien obscure unissant tous ces étranges épisodes ? Ce n'était malheureusement ni le temps, ni le moment d'y réfléchir, mais le guerrier se promit de se pencher à nouveau sur cette journée dans un futur proche.

Pour l'heure, il avait à faire. Sur les consignes des médecins, il partit organiser les files d'attentes pour laisser passer dans cet ordre les blessés graves, les enfants, les soldats, puis le reste des civils. Il restait bien entendu à la disposition des ordres de Motta, et peut-être à ceux d'Estragor si le général décidait de lui passer le commandement. En une dizaine de minutes, les files furent organisés, et Riki pu laisser les soldats déjà soignés surveiller le bon déroulement des procédures. Plusieurs lui firent remarquer en voyant ses blessures et son armure détruite qu'il devrait aussi penser à se soigner lui-même, mais il déclina, ayant en tête de profiter de l'actuel abandon des villes attaquées pour trouver des indices sur la provenance ou les raisons de cette attaque dans les débris de vaisseaux écrasés dans les ruines des villes de Végéta. Empruntant un détecteur à l'un des gardes du centre de soin, il se dirigea vers Motta.

"Général, je vois que ma présence ici n'est plus nécessaire. Je vais m'absenter et commencer une récupération d'informations sur le champ de bataille pendant que la zone est encore déserte, je me tiendrais néanmoins à votre disposition, contactez moi sur ce détecteur si vous avez besoin de moi."

Puis, sauf objection du gradé, il s'envolera vers les zones ravagées pour mener son enquête.
Motta
avatar
Modérateur
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 04/08/2008
Nombre de messages : 34028
Bon ou mauvais ? : Mystérieusement neutre
Zénies : 3515

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation// Kienzan // Dodompa
Techniques 3/combat : Final Flash // Griffes du Tigre
Techniques 1/combat : Supernova

MessageSujet: Re: Ce territoire que nous défendrons toujours   Mar 30 Oct 2018 - 22:18
L'une des choses les plus dures à vivre lorsqu'on était sur le champ de bataille c'était de ne jamais savoir quand viendrait l'heure du répit. En pleine guerre on était toujours dans le feu de l'action, avec la désagréable impression d'avoir une énorme épée de Damoclès au dessus de la tête, prête à tomber à tout instant. Mais c'était la vie de la plupart des sayens, et c'était celle de Motta, qui avait toujours été au service de son peuple, excepté cette courte période où il avait perdu la mémoire et s'était éloigné pendant quelques temps de mère Vegeta. Le gradé connaissait donc tout ça, il était habitué à ce quotidien. Il fallait reconnaître cependant que les derniers événements survenus sur sa planète natale avait de quoi user. Deux attaques en un rien de temps. L'horreur de la guerre vue en double, avec des explosions, du sang, des blessés, des morts... Cela faisait beaucoup en si peu de temps, même pour un combattant aussi expérimenté que pouvait l'être Motta. Il espérait bien que cette journée cauchemardesque s'achève bientôt, et espérait des lendemains meilleurs.

Alors que l'attaque ennemie semblait s'être arrêté, il était du devoir du général de s'assurer qu'ils n'avaient plus rien à craindre des androïdes qui avaient forcer le passage sur le territoire des sayens. Le guerrier à l'armure verte avait alors répété le même procédé qu'après l'attaque de Mark II et Brolya, en allant voir en ville s'il y avait encore des ennemis à éliminer et voir s'il y avait des blessés. Bien sûr il y en avait, avec une offensive d'une telle ampleur c'était impossible que la population soit indemne mais l'ennemi semblait hors d'état de nuire. Motta avait commencé à téléporter les blessés jusqu'au centre de régénération, réitérant l'exercice jusqu'à ce qu'il ne trouve plus de personnes ayant besoin de soins. Malheureusement il trouva aussi de nombreux corps sans vies, chose qui était inévitable dans ces cas là. Le visage de Motta resta neutre mais il était évidemment triste et surtout en colère de ne pas avoir put les sauver, détruire la menace avant qu'elle n'aille trop loin. Il gardait tout ça au fond de lui, comme d'habitude.

Par chance Motta pouvait compter sur des guerriers comme Riki ou Estragor qui l'aidait sur ce champs de ruines. Alors que l'ancien colonel avait agit en solitaire en passant devant, il avait décidé de revenir vers eux. Son regard ne cessait de faire des va et vient sur le décor qui avait été saccagé, il était visiblement toujours à la recherche d'un moyen de se rendre utile. Estragor était venu lui parler, lui faisant comme un rapport de la situation. Contrairement à Riki, Motta ne s'arrêta pas sur le côté trop formel du soldat, il le regarda et lui répondit sur un ton neutre.

"Faites donc, oui. Trouvez le moyen de pouvoir soigner tout le monde à temps. N'oubliez pas qu'il peut toujours y avoir des ennemis dans le coin. Vous devriez divisez vos troupes en deux pour balayer la zone et continuer l'évacuation. Je vais contacter le quartier général pour qu'ils envoient des hommes pour continuer à patrouiller. Et détruisez-moi ces tas de ferrailles, je ne veux plus voir un seul de ces androïdes !"

La vue des cyborgs utilisés pour l'attaque l'agaçait, le général aurait voulut être confronté à l'instigateur de tout ça et lui faire bouffer ses bombes. Hélas, il ne pouvait pour le moment que panser les plaies du peuple, un rôle qu'il faisait bien volontiers mais il préférait évidemment éviter de devoir en arriver là. Motta consulta son détecteur, avec lequel il envoya les informations sur la situation ici et demanda des renforts pour patrouiller et évacuer au cas où. Estragor lui avait parlé de Sharotto, ce qui l'étonna, il avait certes eut l'impression de sentir son énergie au loin mais comment était-ce possible ? On venait juste de lui dire que le roi était porté disparu... Un brouillard de confusion semblait s'être installé au sommet de la hiérarchie du peuple sayen, Motta devait voir ce qui se tramait de plus près. Ça tombait bien car en consultant les informations sur son appareil il eut la confirmation de la présence de Pythar sur Vegeta, ce dernier avait d'ailleurs envoyé un message à son soldat le plus haut gradé. Le général allait donc lui rendre visite au château. C'est alors que Riki s'adressa au général, il allait mener une enquête sur ce qui s'était passé ici. Alors que sa main droite était toujours posée sur son scooter et son doigt appuyé sur le bouton de recherche, Motta hocha de la tête et lui répondit.

"Très bien. Bonne initiative." Il regarda ensuite le sergent et leur parla à tout les deux."Quant à moi je vais me rendre au château, le champs de bataille n'a pour l'instant plus besoin de son général. S'il y a quoi que ce soit d'important à signaler utilisez vos appareils pour me le communiquer."

Il parlait bien sûr de leurs détecteurs. Ces engins étaient très pratiques mais malgré cela il semblerait qu'il y ait un peu de friture sur la ligne du côté de l'armée sayenne. Motta allait tâcher d'en savoir plus en allant à la rencontre de Pythar au château. Riki partit le premier, puis Motta fit signe à Estragor de continuer et il s'envola à son tour, pour prendre la direction du château.



Spoiler:
 

Fiche de Motta
Général des armées sayennes.

Truth:
 


Transformations:
- Gorille Géant
- Super Sayen 1
- Super Sayen 2
- Super Sayen 3

Objets: Armure sayen, détecteur, boules de cristal à 1 et 4 étoiles, 2 senzus, émetteur Alliance Ganshou, cape rouge.
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Ce territoire que nous défendrons toujours   
 
Ce territoire que nous défendrons toujours
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RPFB] Jusqu'à la mort nous espérons toujours
» OH AFRIQUE TU NOUS RESERVES TOUJOURS DES SURPRISES..........
» Le passé nous revient toujours quand on dors... [pv Seth Cooper]
» " Les histoires qu'on aime le plus vivent en nous pour toujours." Avec Lumen...
» Nous sommes tous des enfants, il n'y a que le prix des jouets qui change

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Vegeta :: Ville-