Partagez | 
 

 Ver angery isnect raging at inredibl speed !!!!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MαΓκ II
avatar
Autres Races
Masculin Age : 18
Date d'inscription : 31/12/2016
Nombre de messages : 393
Bon ou mauvais ? : On sait pas trop
Zénies : 1430

Techniques
Techniques illimitées : Perce-Temps / Chrono-Bond / Bling-Bling
Techniques 3/combat : Pose Dramatique / Temps Mort
Techniques 1/combat : Coup en Traître

MessageSujet: Ver angery isnect raging at inredibl speed !!!!!   Dim 20 Mai 2018 - 17:18


Cinq cent mètres carrés. Dix de hauteur. On fabriquait la science par ici. Mark II avait déjà oublié comment cela fonctionnait. Mais il était content de ce qui était produit, ici. De l’énergie. À sa droite comme à sa gauche étaient des êtres étranges que l’on appelait des employés. Des personnages étranges qui pouvaient en répugner certains. En vrai, ils savaient plus aujourd’hui que l’insecte n’en savait aujourd’hui. La centrale énergétique du sable de Dösatz. Pas même le découvreur de sa base de travail ne savait comment tout cela marchait. Mais il s’en fichait. Car il était le patron.

Il y a plusieurs types de patrons. Il y a le patron qui présente, lors de la quête du joueur, un obstacle plus grand que les ennemis. Il est ainsi le pinnacle de l’utilisation des connaissances acquises par le protagoniste au fur et à mesure d’un ou plusieurs chapitres de son histoire. Il y a le mini-patron, qui ressemble davantage à un ennemi plus puissant que les autres, mais qui néanmoins peut assurer le même rôle. Enfin, le patron final, qui clôt le jeu, et que l’on vainc à l’aide de toutes les connaissances et acquises durant l’aventure. Puis il y a les patrons secrets, qui sont encore plus invincibles que les autres. Puis il y a les patrons à l’anglaise, qui sont les clients à la française. Puis il y a les patron qui ont le pognon. Mark II avait le pognon, donc il était le patron. En fait, il avait perdu sa métaphore, depuis tout à l’heure. Faudrait qu’il arrête de regarder les gens bosser.

C’était pourquoi il était à présent dans son bureau à regarder la télé. Et à la télé étaient des gens qui bossait. Il observait donc la même chose qu’avant. Alors que le bruit d'ascenseur retentissait dans l’énorme salle qui n’avait pas grand chose pour la décorer, l’insecte, dont les pieds étaient posés sur son meuble, changea de chaîne. Une meuf se faisait harceler par les journalistes ici, avant qu’un loup n’arrive. Puis un gars mal rasé souffrait d’un écran bleu mental alors qu’il se prenait un calin de la part d’une meuf. Une scientifique. Un gars avec un chapeau. Beaucoup de visages fins, de muscles viriles et de gros tétons. Des pas allaient dans la direction de Maruko Odo, tandis que les programmes défilaient devant les yeux protégées par des lunettes de soleil carrées. La deuxième main du concentré de destruction en costume noir avait pris forme de poing pour soutenir sa tête. Sans même voir qui venait le rencontrer, il se mit à parler.

”C’est incroyable combien la beauté fait toutes les personnalités de ce monde, hein ? Il y a que des beaux mecs et des belles nanas. Le public a juste envie de ken après. C’est de la télé-ken. Genre… pas Ken de Barbie, mais l’autre Ken, là… Celui du dessin animé...”

”Le survivant ?”

”Ouais c’est ça - comment c’était le générique de la série, déjà ? Attends… je crois que je me souviens… C’était genre… “Ka-ka-ka-ka-kachidaze”…””

”Non, vous vous trompez, c’est “Ken-Ken-Ken-Ken ! Survivant de l’enfer !”

”Mais ouiiiii ! Voilà ! Putain j’avais cette question dans la tête toute la matinée. Sinon t’es qui ?”

Spoiler:
 

”Eimer. Avocat d’affaire. Je viens vendre mes services.”

”Bah, tu sais quoi ? Juste pour pas être venu en costard cravate, t’es embauché.”

”Vous souhaitez pas me faire passer un entretien, avant ?”

”T’as ta licence ?”

”Euh, ouais ?”

Le personnage avec un seau sur la tête sortit de sa poche son permis de lire de la paperasse toutes ses après-midi. Il était en service depuis dix ans.

”Bah, si t’es là depuis si longtemps avec ton accoutrement, et que t’as pas perdu c’te license, c’est que t’es plutôt fortiche. Donc t’es embauché. Félicitations. Congratulations. Tu peux me sortir de mes emmerdes si un jour je regarde pas des deux côtés de la rue avant de traverser.”

”Je pourrais vous sortir de l'embarras même si vous violiez la totalité d’un orphelinat. Et ce en étant infecté par le SIDA.”

”Ah, bien !”

”Donc, euh… je m’en vais ?”

”Non, assied-toi. J’ai besoin de rager un instant.”

”Sur quoi ?”

”Une seconde...”

L’insecte se racle la gorge alors que son maître des cartes “sortez de prison gratuitement” s’asseyait.

”Tu sais ce qui me brise les couilles le plus en ce monde ?”

”Quoi donc ?”

”Le manque de logique.”

”Comment cela ?”

”Genre… écoute… t’as vu que les mecs qui meurent réapparaissent en permanence ? C’est un peu complètement bizarre, ça, tu trouves pas ?”

”Ouais, maintenant que j’y pense...”

”Donc, résultat, le changement c’est pas maintenant. Il y a jamais de changement. L’empereur nique sa mère et sa femme la tortue androgyne mourront jamais !”

”On parle de qui, là ?”

”Je sais pas. Mais nique sa mère quand même. Bref. On a a peu près quinze rois par année lumière carrée. Ils meurent jamais. Donc les changements sont jamais maintenant. Je me répète. La pute ! Bon, bref. Résultat : il se passe rien. On est coincé dans un limbo perpétuel politique. Comment est-ce qu’on peut prendre le pouvoir aisément, ainsi ? Enfin… Personne n’a essayé de prendre possession d’une planète pendant que tout le monde était occupé.”

”Comment on pourrait le savoir, que les dirigeants sont occupés ?”

”On peut interroger l’attardé en armure qu’est au sous-sol.”

”Celui qui vomit du liquide blanc en permanence ? Je l’ai vu s’enfuir tout à l’heure. En tricycle pour môme, en plus.”

”Quoi ?! Mais comment on est censé lire l’avenir sans ce divin à la mord moi le noeud ? Bref. Autre point de rage : le combat.”

”Vous vous êtes déjà battu ?”

”Ouais bon, plus cassé la figure qu’autre chose. Je passais mon temps à me faire désintégrer à une époque. Mais le truc, c’est ça. Tu peux te retrouver face à un Saiyan qu’est supposément un dieu, ou bien face à Jean-Parfait qu’a la même paire de ciseau sur la tête que toi, et ils peuvent tous les deux te lancer un laser à la gueule. Mais le résultat est le même. La désintégration reste la même.”

”Quoi ?”

”Imagine… Imagine… genre… Pythar. Le roi des Saillants. Tu l’imagines fort, c’est bon ?”

”Ouais ?”

”Bon. Il a le Super Saiyan… je sais plus quoi. Mais il en a un gros. Tu vois ?”

”Huh-hun ?”

”Mais genre… À chaque fois qu’il balance ses lasers, le trou reste le même. Il peut-être Super Saillant Sa mère. Ou bien Super Saillant Super Sa mère. Ou bien Super Saillant Superman bat Goku...”

”Quoi ?”

”Mais ses lasers font toujours le même trou. Alors peut-être ils sont plus concentrés d’énergie ou peut-être pas. Cela vaut rien tout ça. Au final un couillon se fera toujours aussi désintégré. Genre… un Démon du Froid qui se barbouille les lèvres de maquillage, dans sa forme de réduction numéro une, et qui fait une boule d’énergie… et ben sa boule d’énergie détruit Végéta. Mais lorsqu’un Super Saiyan à la Super Con fait son Flash qu’est tellement Final qu’il est réutilisé quinze fois après, et qu’il utilise toute son énergie - Toute ! Son énergie ! - pour faire son laser… là on se dit qu’il a une chance de détruire la terre. Ce même couillon dix ans avant il pointait une planète avec sa main en mode maximum salut nazi pour la faire péter.”

”Je suis pas sûr de suivre...”

”Pour en revenir à Pythar, là. Bon, imagine le contre Majin Vegeta. Et là… et là il se met à charger un laser, OK ? Et il balance son laser. Son putain de laser à la con qu’il a balancé quinze millions de fois. Et là, son laser est balancé dans l’espace. Il va vers la lune. Et il explose la lune - elle réapparaît deux jours après alors on s’en branle. Elle fait ça tout le temps. Bon, bref. La lune explose, à nouveau, juste comme ça. Puis ça passe à côté du soleil. Et ça éclipse le soleil tellement le laser est gigantesque. C’est plus gros que le putain de soleil ! Genre, tu vois la supernova à la con de Sephiroth dans Final Fantasy ? C’est de la merde par rapport à ce putain de laser. Et là on voit Pythar à nouveau qui continue de balancer son jus plus que dans la gueule à Yuno, puis on repasse au laser. Et le laser passe la tondeuse à gazon sur la galaxie. Il annihile tout ce qu’il y a devant lui. Et il continue de grossir, ce laser. Et il désintègre tout. On dirait un tracteur qui récolte le blé. Tout dégage. La voix lactée entière se fait niquer. C’est juste un gros bleu ki qui reste, à présent.

Et là, on voit l’amas stellaire, tu vois ? On voit l’amas stellaire. Et le laser… ravage - ravage toute ce putain d'amas stellaire. Tu vois ? Et le laser fait exploser toutes les galaxie parce qu’il est super gros ! Et là… Et là on retourne sur Pythar, et il est sur Végéta. C’est plus qu’un nuage de poussière et de merde énergétique bleue. Et il continue de hurler, genre… “Raaaaaaaaaaaaaah ! Super Saiyan Super Sa mère Superman Super U Super Coptère Ultra Mega Giga Saiyan de la mort qui tue version 6.89 Edition Luxe Qualité Allemande ! Raaaaaaaaah ! Kaioken fois quinze milles Gajibajillion ! Coeur super ardent ça brûle sa mère team rocket !”

Et là, on retourne… On retourne au putain d’univers. Le super amas stellaire - genre… La combinaison de tous les amas stellaires sa mère, tu vois ? Et le laser… le laser vaporise tout ! Parce qu’il est super méga gros ! Et on dézoome à nouveau, tu vois ? Et là, c’est que du blanc. C’est le concentré de tous les amas stellaires. C’est tout l’univers entier. Enfin, s’il est pas infini. Bref, tout ce qu’on voit c’est du blanc parce que c’est tous les amas stellaires de l’univers. Et là, tu vois le laser, qui continue sa route, qui fait un cône dans leur méga concentré de matière. Dans tous le blanc t’as un gros cône noir, causé par le laser de Pythar ! Parce qu’il siiii puissant et son nombre est teeeeellemeeeent grooooos ! Et après on voit Majin Vegeta… ou Seishiro Kasai… Ou Raditz… Ou Demigra… Ou Pilaf qui vient d’absorber les Super Mega Universal Rainbow Road Mario Kart Double Dash Dragon Ball Légendaires du Multivers, et qu’est super puissant ou un truc comme ça. Et il dit “oh non sa puissance est trop grosse.” Et il se désintègre ! Parce que le Gros Coeur Ardent était le plus Gros et le plus Ardent ! Et là où il y avait plein de blanc, avant, maintenant il y a un gros cône noir. L’endroit qui fut désintégré par le laser qui était concentré pour tuer le méchant monsieur. Et puis après on voit Pythar… qui est super fatigué parce qu’il a fait son gros gros laser. Et il regarde les Saillants. Et il fait un thumbs up en souriant. Et après il y a sa Kirby à cheveux roses qui vient pour le sucer. Devant tout le monde. Et après ça part en orgie. Et après l’histoire est finie.”


”Quelle est la conclusion ?”

Mark II avait la cravate dénouée. Il avait ravagé la pièce tout en faisant son monologue. Désormais il se retrouvait dans un costume plein de transpiration, avec les yeux tremblants.

”Bah, si le coup des puissances allait jusqu’au bout, alors il devrait y avoir des milliards de morts derrière chaque rayon… Mais en vrai c’est juste la vitesse à laquelle je me fais désintégrer… Il y a un gars qui se ramène et qui casse tout parce qu’il a un chiffre plus gros que le miens et donc il gagne. C’est assez triste.”

”Vous vous faites désintégrer souvent ?”

”Maintenant que je suis réformé, et en civil, je devrais plus me faire annihiler. Mais c’était le cas à une époque.”

Il s’asseya sur son fauteuil, seul truc encore intact, en dehors de l’invité.

”Je pourrais jamais les rattraper, hormis s’ils attrapent le SIDA ou un truc du genre. Donc je vais les emmerder sur un truc que leurs cheveux blonds ne pourra pas contrer. Je vais les emmerder par l’administration, la bureaucratie, et la paperasse ! Mais il faudrait des alliés, pour ça. Quel type d’allié, cependant ? Sans être méchant mais tu pourras pas me porter jusque là.”

”Vous inquiétez pas, je comprends… Je reste embauché, donc ?”

”Ouais. Tu l’es. Reviens régulièrement, ça fait du bien de parler à quelqu’un.”

”OK ! Cool ! Bon, ben… Salut !”

Et il sortit par l'ascenseur à nouveau.

”Salut...”

Dösatz était belle depuis la fenêtre du dernier étage. Cependant, il fallait se demander si le bureau qui y passa à travers avait fait une victime.

”Comment on éteint la musique, putain ?!”
 
Ver angery isnect raging at inredibl speed !!!!!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Speed-Dating Lou ♣
» Need for speed world
» Speed-dating d'Alexis
» Attack speed = 5
» Moi c'est Speed ^^

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Dösatz-