Partagez | 
 

 Une nouvelle entrée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Ex Roi Vegeta
avatar
Saiyan
Masculin Age : 19
Date d'inscription : 08/04/2016
Nombre de messages : 135

Techniques
Techniques illimitées : Canon Garrik | Vagues deferlentes | Vague explosive
Techniques 3/combat : Explosion Volcanique | Rayon de justice
Techniques 1/combat : Colère sayenne !

MessageSujet: Une nouvelle entrée   Sam 7 Avr 2018 - 22:31
Souillé dans sa fierté et son âme, l’ancien Roi de Vegeta retournait dans une terre qu’il avait fréquenté à deux autres reprises : l’Enfer, dans ce lieu maudit et éternel, les esprits les plus maléfiques subissaient les pires tortures jusqu’à la fin des temps. Il n’y avait que très peu de moyen de sortir des limbes des Enfers. La première solution était de voir son âme purgée, la seconde de sortir de force par de la magie, le troisième était simplement un transfert dans champ désolés, ce qui n’était pas forcement mieux étant donné qu’il restait mort.

Non-conscient de ces quelques possibilités, Vegeta pensait avoir terminé sa route, apparaissant dans des étendues sombres de charbon, quasiment intégralement vides de décors, seul quelques reliefs étaient apparents. L’ex King était face à un Enfer de solitude, il ne possédait rien et devait errer dans ce monde ou personne n’existe, ou il ne pourrait prendre le contrôle d’aucune terre, seul dans les ténèbres. Comme Sisyphe, le saiyan se retrouvait à tenter des actes qu’il savait veines : Sortir de cet Enfer, marchant à travers les dunes, l’esprit complétement envahi par des pensées aux émotions multiples.

Dans un premier temps, avant même de marcher, Vegeta avait ressenti une extrême colère, il avait été vaincu avec une facilité déconcertante par deux adversaires d’un niveau inférieur au sien, un réel affront, une honte le recouvrait donc également. Frustré par son impuissance et sa défaite cuisante, le guerrier barbu avait soif de revanche.

Cependant et assez rapidement, il se rendit compte qu’il n’avait plus aucun moyen de revenir en arrière, le guerrier de l’espace n’avait plus d’échappatoire, pas de résurrection aléatoire, pas de Babidi, rien. Mais malgré le désespoir naissant, le King s’était lancé dans cette grande marche, une marche sans doute éternelle et remplie d’espoir, une marche vers une hypothétique sortie. Après avoir traverser des dunes de sable gris pendant un temps inimaginable tant ce dernier semblait figé, une lueur d’espoir vint ébranler l’esprit fragilisé du saiyan, en effet, les dunes laissaient lentement place à de l’herbe tendit que le soleil semblait se lever.

Dans quel monde avait atterris le père du prince ? Il n’en avait aucune idée, mais il comptait bien profiter de chaque parcelle de lumière qu’il pouvait trouver, avançant comme attiré par le soleil, la chaleur, la douceur du vent. Ecrasé par Wulhut et Beelax, Vegeta avait perdu l’envie de combattre, il ne cherchait donc même pas à trouver un adversaire au bout de cette plaine aride, il cherchait juste quelque chose, n’importe quoi, autre chose que la souffrance d’une éternité de solitude. Parcourant les herbes jaunâtres arrivant au niveau de ses genoux, l’ancien Roi pouvait entendre des insectes, voir quelques arbres, cet environnement lui était inconnu, mais finalement, il était très similaire à une savane sur Terre. Cependant, les choses semblaient bien différentes, Vegeta ne sentait pas sa propre force énergétique et ne pouvait pas l’utiliser, il n’était clairement pas sur une simple planète.

Le saiyan était un piètre explorateur, cependant, il eu l’intelligence de chercher des points plus en hauteur que les autres pour avoir un visuel satisfaisant, grimpant sur un amas de roches sèches et brulantes. Des quelques mètres de haut qu’il avait gagné, le King pouvait voir un homme au loin, entouré de nombreuses roches, qui était-ce ? Peut être qu’il avait le moyen de sortir d’ici. Quoi que cet inconnu lointain sache, il devrait le dire, Vegeta allait partir à sa rencontre afin d’avoir une solution pour sortir d’ici. S’avançant rapidement vers le personnage paré d’une lourde armure décorée d’un foulard sanguin, le précédent leader des guerriers de l’espace faisait de son mieux pour interrompre l’inconnu qui semblait faire une manœuvre incompréhensible.

Une fois à portée de hurlement, le monarque déchu s’écria en maintenant sa course.

« Hey toi ! »


Après avoir interpelé le chevalier en armure grise, le King terminait sa course, posant une question essentielle à cet inconnu, Vegeta n’était pas essoufflé et sa voix était assez calme, sachant lui-même qu’il ne pouvait plus jouer au malin maintenant qu’il était mort.

« Ou sommes nous ici ? »

Après avoir eu sa réponse, une évidente autre question devait arriver.

« Et toi, qui est-tu donc ? »

Il était important de savoir quel était cet endroit et quel genre d’autres personnage pouvait le hanter, cet homme était peut-être un autre mort, peut être était-il un habitant d’une mystérieuse planète ou le Ki n’existe pas, le champ des possibles était large. Mais l’important pour le King était de retourner chez lui, dans son monde, afin de vivre du mieux qu’il peut, bien que son envie de combattre soie anéantie par ses échecs successifs.

« Comment on sort de cet Enfer ?! »

Demandait le saiyan sur un ton plus autoritaire après avoir eu ses précédentes réponses. N’ayant aucunement une puissance de combat avec lui, l’ancien Roi gardait tout de même sa voix roque et forte, son timbre de voix naturel qui rendait chacune de ses phrases plus fortes. Vegeta ne comptait pas laisser partir de ci-tôt cet être étrange sans avoir eu ses informations, il était hors de question de finir un nouveau choix piégé et sans solution de sortie, cet inconnu était le seul espoir du guerrier de revoir le sol de la planète Vegeta.


Légion
avatar
Masculin Age : 34
Date d'inscription : 04/03/2017
Nombre de messages : 516
Bon ou mauvais ? : "Bon"
Zénies : 1590

Techniques
Techniques illimitées : Souvenir / Toxine / Exécution
Techniques 3/combat : Mâchouille / Terreur
Techniques 1/combat : Marquage

MessageSujet: Re: Une nouvelle entrée   Dim 8 Avr 2018 - 14:36
Des recrues. Les Damnés étaient des êtres contrôlables aisément. C'était des créatures dont le mental était affaibli, qui ne désiraient pas grand chose. Ils voulaient simplement se baigner dans les péchés qui les avaient conduits jusqu'ici. Leurs âmes n'étaient à présent que des grosses blagues. Mais leur bonheur, étrangement, perdurait. Pouvait-on critiquer ainsi cette parodie de vie qui au final s'annonçait plus complète et plus heureuse que celle des vivants ? Qu'est-ce qui valait le mieux ? La connaissance ? La conscience ? L'euphorie ? Si un homme était conquis par une pierre, sans avoir le besoin de penser, de manger, de boire, de dormir, et qu’il n’avait qu’à regarder ce caillou pour se sentir au meilleur, devait-on l’envier ou bien se moquer de lui ? Son existence serait plus remplie que la nôtre par son vide. Elle serait plus excitante par son manque d’activité. Elle serait plus joyeuse sur tous les points possibles. Mais pouvait-on la préférer à une vie plus remplie mais qui était bien moins pleine de bien-être ? Celui qui avait cette sensationnelle roche dans la main ne pleurera jamais. Il ne s’angoissera jamais. Il ne connaîtra pas la perte, car sa vie sera plus courte que celle de son précieux. Il ne connaîtra pas la honte, car seul ce dernier lui importe. S’il est brisé, il pourra être recollé, ou bien toujours être regardé en miettes. C’était une vie que l’on pouvait jalouser.

La grande armée de Légion était constituée de ces Damnés. Leur pierre était l'accomplissement simple de leurs désirs immédiats, et ces derniers n'allaient pas plus loin que le désir de chair ou de destruction de chair. L'immortalité de ces êtres vils les empêchait de s’entretuer une fois pour toutes. Ils pouvaient se livrer des guerres à jamais, se casser la figure dans une hiérarchie sociale qui ne valait rien, et obéir aux Généraux Damnés que l’amalgame au foulard rouge amenait petit à petit sous son contrôle. Mais celui qui possédait le plus grand royaume des Champs-Désolés avait décidé d’arrêter sa conquête pour le moment. Il lui fallait trouver des gens pour le suivre. Des êtres pour lui permettre de changer le monde des vivants à défaut de pouvoir sauver tous les morts… pour l’instant. Les habitants de ce bas-monde ne pouvaient s’en enfuir. Seul le spectre possédait ce don, en bon souverain. Et c’était pourquoi il s’était dirigé au croisement entre une zone volcanique et une savane, un endroit dont le climat désagréable éloignait les âmes en peine. Il n’avait pas amené d’escorte, ou quelconque autre personnage avec lui, accompagné uniquement d’une bouteille de whisky qu’il termina sur le trajet.

Il arriva enfin à l’endroit d’où il souhaitait effectuer son départ. Posant sa bouteille dans le sol, il regarda dans le vide quelques secondes, certainement afin de continuer sa réflexion, ou de se demander là où il pourrait bien terminer son voyage dans le monde des vivants. Peut-être qu’il pourrait aller sur Terre, et revoir le monde qu’il avait autrefois mis à feu et à sang ? Ou bien sur Dark, la bien nommée, là où se trouvaient généralement les personnes cherchant à s’extirper d’une mauvaise phase de leur vie ? Ou alors pouvait-il aller sur Dösatz se payer une autre boisson avant de continuer sa route ? Il leva sa main gantée, et des flammes se mirent à apparaître devant, brûlant même jusqu’au tissu du plan existentiel en face de lui. Il allait choisir sa planète d’arrivée au hasard, parmi celles du système solaire qu’il connaissait. Mais cependant, alors qu’il prit une inspiration avant de se lancer, il put entendre une voix. Une voix grave, qui résonnait avec la hargne d’un lion qui venait d’être dérangé de son sommeil. Une voix qui était particulièrement ointe de rage et de confusion, mais qui restait néanmoins calme. Une voix qui lui demandait où est-ce que son possesseur se trouvait. Légion se tourna en direction de sa provenance, sans manquer de lui répondre.

"Nous sommes aux Champs-Désolés, le royaume des Damnés. Ici se trouvent toutes les âmes en peine que les dieux ont décidé de laisser pourrir. Et elles sont toutes sous mon contrôle."

Alors qu'une autre question se fit entendre, le fantôme put regarder l'interlocuteur. Il possédait une armure Saiyanne, parsemée d'une cape, avec de lourdes épaulières. De gros gants et de grosses bottes couplées à sa grande taille ainsi qu'à ses muscles impressionnants lui donnaient une allure de combattant, et s'il ne dépassait pas Légion, il avait une plus forte carrure que lui. Comme pour les guerriers de l'espace traditionnels, il avait enroulé sa queue comme une ceinture autour de sa taille, et le signe de l'ancienne royauté décorait son poitrail. Mais Légion put reconnaître la mesquinerie de son regard, la ligne de cheveux sur son front en forme de V, et la pointure de son crin. Il ressemblait beaucoup au dictateur actuel de Kanasa et de Freezer, Majin Végéta. En fait, il lui ressemblait tellement qu'il serait aisé de lui attribuer un air de famille. Mais il semblait avoir terminé sa croissance, lui, car une barbe décorait ses joues, sans compter qu'il devait avoir vingt centimètres de plus que son homologue qui faisait tant parler de lui. Le spectre décida, en bonne et due forme, de répondre à la question de l’individu à l’air énervé.

"Je suis Légion, et je suis le souverain de ce royaume."

Et alors que le lion rugissait sa dernière question, le maître des Champs-Désolés se questionna sur l’identité de ce nouvel arrivant, qui différait beaucoup des nouveaux habitants de ce monde. Généralement, leurs personnalités disparaissaient dès leurs apparitions en ce bas-monde. Ses vêtements de l’ancien temps et sa ressemblance à celui qui fut un jour le prince de Végéta le faisaient fortement se lier au père de ce dernier. Oui. C’était cela. Il devait être l’ancien roi de Végéta, qui fut un jour humilié et dont la place sur le trône fut volée par un jeune Saiyan. Légion avait entendu parlé de toute cette histoire, mais il n’imaginait pas que le guerrier au corps de lion qui provenait de la savane se trouverait ici, et ce, avec une personnalité qui ne semblait pas aussi exagérée que celle des autres habitants de cet endroit. Le maître des Champs-Désolés fit disparaître la porte de flamme qui était derrière lui.

"Il n’y a que moi qui décide qui sort de cet endroit."

Légion resta silencieux quelques secondes.

"Tu dois être l’ancien Roi de Végéta. Ceux qui gèrent le flot des morts doivent avoir préféré continuer ton lot d’humiliations. Après la perte de ton royaume, ils t’envoient ici perdre ton humanité, et ta liberté. Cependant, ton âme n’a pas défailli."

Il leva sa main gantée vers l’avant, jouant ses propres mémoires. Des figures apparaissaient, illusions créées par les pouvoirs de Légion. C’était un spectacle petit, mais visible, tel un hologramme pré-enregistré et joué pour un observateur.

"Les Damnés apparaissent et perdent ce qui faisait d’eux des êtres intelligents. Ils ne deviennent que des monstres assoiffés de sang. Leurs visages se métamorphosent afin d’accentuer leurs caractéristiques les plus exécrables, et leurs qualités disparaissent. Mais toi… toi tu n’as pas changé. Ton âme est plus forte. Elle résiste à la corruption de ce monde."

Les fantômes des habitants de ce monde disparurent alors que le spectre baissait la main. Il se tenait toujours face au roi lion qui ne se trouvait plus dans le monde baigné par la lumière.

"Mais si tu es ici, c’est que tu es dangereux. Je ne peux te laisser sortir."

Ex Roi Vegeta
avatar
Saiyan
Masculin Age : 19
Date d'inscription : 08/04/2016
Nombre de messages : 135

Techniques
Techniques illimitées : Canon Garrik | Vagues deferlentes | Vague explosive
Techniques 3/combat : Explosion Volcanique | Rayon de justice
Techniques 1/combat : Colère sayenne !

MessageSujet: Re: Une nouvelle entrée   Lun 9 Avr 2018 - 18:09
Perdu dans un monde de damnation éternelle, l’âme du Roi était en quête de liberté, elle cherchait son corps, son enveloppe si puissante et enviée qui lui permettait de répondre à ses désirs de conquête. Malheureusement, Vegeta était piégé comme un animal, au fond du trou, l’ancien monarque des saiyans était rendu dans une terre ou vivait les êtres les plus mauvais et rejetés, chassés par les dieux eux même des limbes de l’Enfer. Cependant, tout espoir n’était pas perdu, dans sa lutte contre la solitude, le saiyan avait trouvé un homme de grande taille en armure, cet inconnu possédait une grande coiffe pyramidale singulière et fut directement interpelé par l’ancien Roi.

Évidement, les réponses qu’attendait le King allaient être moins joyeuses que prévues, en effet, cette terre hors de toute logique était une parcelle des champs-désolés, un royaume des morts ou vivaient les plus oubliés des malfrats. La triste nouvelle ne surprenait pas tant que cela le guerrier de l’espace, il savait bien qu’il n’était plus dans le monde des mortels, il ne sentait plus sa force herculéenne, il ne pouvait plus utiliser son Ki. L’homme en armure portait le nom de Légion, il affirmait que seul lui pouvait décider de qui sort ou non de cette dimension de désolation, au moins, l’on pouvait en sortir, pensait le King.

« Je vois. »

Étonnamment, l’interlocuteur du monarque déchu semblait connaitre ce dernier, donnant son nom, son ancienne fonction et sa malheureuse aventure, quelle audace avait les dieux d’envoyer un tel pantin moquer le destin du saiyan. Serrant le poing droit et affichant déjà le mécontentement sur son visage, Vegeta n’appréciait clairement pas qu’on lui remémore ses défaites, sans grande mal, son instinct primaire de guerrier de l’espace faisait de nouveau surface. Le King n’intervint tout de même pas, écoutant la suite du discours du fantassin qui décrivait le sens même de l’existence des damnés, affirmant que l’âme de l’ex Roi était plus résistante que les autres, plus forte. Finalement, Légion affirma simplement que Vegeta ne pourrait jamais quitter cet endroit car il est trop dangereux, une vraie humiliation, le monarque légitime des saiyans n’allait pas errer éternellement dans une vulgaire savane ! Brandissant son poing précédemment fermé, l’arrivant allait clairement régler ses problèmes de la seule manière qu’il sache le faire.

« Trop dangereux ? J’ai un royaume à reprendre, ce n’est pas un misérable garde-fou comme toi qui va me barrer la route ! »


S’approchant sur une démarche hostile, Vegeta tentera de prendre Légion par le col via son bras gauche, levant son droit pour menacer directement le gardien. Si l’homme en armure tentait de se dégager, le King allait certainement lui infliger une bonne correction avec le peu de force qu’il possédait. En effet, sans magie et avec une puissance ridicule réduite par ce monde de folie, le saiyan était bien plus faible que son opposant, ce dernier ne devrait avoir aucun mal à changer la donne. Néanmoins, le guerrier énervé n’en avait pas directement conscience, il se permit donc de livrer ses directions, tenant fermement son adversaire.

« Tu vas me faire sortir d’ici ! Mon destin ne se fera pas dans l’oubli et la honte ! »

Les exigences de l’ancien roi de Vegeta étaient claires, il voulait sortir, tout de suite.
Légion
avatar
Masculin Age : 34
Date d'inscription : 04/03/2017
Nombre de messages : 516
Bon ou mauvais ? : "Bon"
Zénies : 1590

Techniques
Techniques illimitées : Souvenir / Toxine / Exécution
Techniques 3/combat : Mâchouille / Terreur
Techniques 1/combat : Marquage

MessageSujet: Re: Une nouvelle entrée   Mar 10 Avr 2018 - 0:05
La cicatrice laissée dans le cœur du lion n'allait pas le lâcher de sitôt. Le roi qui fut un temps incontesté, respecté, salué, et seul dieu vivant qu'on acclame, n'était à présent qu'à la merci de celui qui, une époque passée, riait comme un hyène. Mais quand on tombait ainsi de haut, devait-on s’étonner d’un tel comportement ? Qui d’autre que Dédale pleurerait Icare ? Mais Végéta n’avait personne pour le regretter. Son nom ne restera que pour illustrer la stupidité de la monarchie du peuple des guerriers de l’espace. Sa vie ne fut là qu’un début de blague qui servirait à amener la chute qu’était son fils. On rira beaucoup de ses mésaventures. Légion songea à ce qui l’amena ici ? S’était-il fait tuer par des conspirateurs pris de pitié dans une ruelle sombre ? Ou plutôt, à l’inverse, par des partisans déçus qui le voyaient incapable à présent de défendre leurs intérêts ? Alors que la hargne dans la voix de l’interlocuteur s'intensifiait, la compassion du fantôme pour l’âme perdue fit de même. Mourir seul après un règne qui déplut à la majorité, après avoir baigné ses bottes dans le sang de tous, après avoir profité de ses pouvoirs dans tous les cas possibles. C’était une fin pitoyable que l’amalgame connaissait mieux que personne. Alors, pendant que le premier rugissement se terminait, le fantôme soupira.

Ce fut alors que le combattant de l’ancien régime s’avança vers celui qui était encore plus ancien. Toutes ces âmes en perdition, en mal de tout, qui avaient la même colère dans leurs pas, qui avaient la même fureur dans leur marche, qui pensaient faire trembler le sol par leurs mouvements qui suintaient la rage. Légion les avaient tous vu et revu, tous tués et exterminés. Tous ses rois qui ne disaient pas compromission, qui criaient conspiration, qui hurlaient humiliation… trois mots qui firent qu’ils n’eurent à régner que les quelques centimètres carrés de terre, de bois, ou bien au meilleur de fer qui les entouraient. C’était autant que tous leurs sujets qui passèrent à la trappe eux aussi, ou bien qui joignaient les rangs de l’amalgame. Mais à présent, le maître des Champs-Désolés n’étaient plus un tueur aussi peu amusé par les sentiments. Il souhaitait faire du monde des vivants et des morts un monde bien meilleur. Il voulait offrir à la conscience et à l’âme ce qu’elle pouvait désirer de mieux. Mais il n’allait pas pouvoir y arriver seul. Il lui fallait de quoi le suivre. Les Damnés faisaient une excellente armée. Mais ils n’étaient pas si forts que ça. En fait, s’il n’avait qu’eux pour l’aider, il n’irait pas bien loin. Ou en tout cas, pas assez vite. Il fallait sous son contrôle des êtres plus puissants. Des êtres plus tenaces. Des âmes qui seraient les premiers outils de l’incorporation de sa métaphysique dans le plan de l’existence parcouru par tant.

L’ancien roi de Végéta attrapa Légion par le col, brandissant son poing libre devant lui. Il semblait que le roi des morts était en position de faiblesse. Oh non. Que pouvait-il bien faire ? Le Saiyan continuait de rugir, proclamant que sa pathétique existence ne pouvait se terminer par une fin aussi pitoyable. De sa main gantée, le fantôme attrapa lui aussi le Saiyan, ses doigts se resserrant contre son visage, cette fois. Il le leva par la seule force de son bras droit, faisant ressentir les dix centimètres qu’il possédait de plus par rapport au pauvre fou qui croyait son pouvoir être encore grand en ce lieu. Mais le fantôme n’allait pas se venger. Il n’allait pas tenter de protéger un égo démesuré. Sa main commençait à s’enflammer, et alors que le pauvre lion devait tenter de se libérer de l’emprise, le fantôme lui susurra.

"C'est vrai. Ta vie ne peut pas s'arrêter ainsi."

Il lui attrapa la tête avec sa deuxième main. Ses yeux commencèrent à s'assombrir. Il pouvait voir la pauvre vie du misérable homme qu'il avait en face de lui. Trahi par un jeune guerrier prometteur. Vaincu en combat. Jeté hors de son palais pour voir que son ordure de successeur avait en tête de partager le pouvoir avec un autre, plus idiot et hideux que lui encore. Qui donc avait en tête de prendre le pouvoir pour ne pas le garder ? Une preuve du manque de capacité du traître à gouverner ! Mais ses ennuis n'étaient pas terminés. Il allait mourir, tué, et plusieurs fois. La première, par une Saiyenne au comportement impulsif ainsi que son sous-fifre désintéressé. La deuxième, par une autre, mesquine et amusée par sa souffrance, et que Légion avait déjà rencontré. La troisième et dernière, par deux Démons du Froid, l’un à l’air ahuri, et l’autre particulièrement enervé. Et c’était après avoir fréquenté le Diable qui était à présent suspendu devant son ancien palais, ainsi qu’une traînée d’abrutis en tout genres qui voulaient juste faire le mal, avant de tous disparaître, presque au même moment. Tout cela sans compter sa rencontre avec un certain sorcier qui lui avait lavé le cerveau. Pauvre roi infortuné. Pauvre marionnette des dieux qui riaient de ses malheurs.

"Tu es une étoile qui fut éteinte avant d’avoir brillé. Mais je vais te faire renaître de tes cendres, phénix."

Les yeux du fantôme perdirent toute lumière alors que ceux du Saiyan se mirent à briller. Des flammes sortaient des deux mains du maître des Damnés, et l’énergie qui dégageait de ses paumes faisait voler les capes des deux acteurs de la scène. Celui qui subissait le marquage pouvait sentir ses sources de haine s'apaiser. Il voyait ses humiliations précédentes, mais non comme des raisons de défendre son égo. Ce n’était qu’une époque passée à présent.

"Je vais t’offrir un nouveau monde, Végéta. Ta fierté démesurée deviendra une dignité noble. Ta colère sans limite deviendra courage. Ton entêtement deviendra persévérance. Ton caractère insupportable deviendra une détermination qui ralliera les autres."

Légion commençait doucement à poser son adversaire au sol.

"Tu défendras le faible. Tu arrêtera le mal. Tu deviendras l’opposé de l’image que tes pairs ont fait de toi. Tu deviendras ce que tu as toujours voulu être et ce que tu as toujours détesté. Tu deviendras un légitime seigneur des Saiyen."

Il dégagea ses mains du visage de Végéta qui avait ses pieds à terre, à présent.

"Je t’offre l’immortalité, des adorateurs, et de quoi parvenir à tes besoins. Je t’offre une nouvelle vie. Mais bien sûr, j’ose espérer que tu exécuteras mes ordres..."

Des Damnés apparaissaient derrière Végéta, pour se prosterner si celui se retournait. Il pouvait remarquer que c’était tous des Saiyen, quoi qu’avec un teint plus gris et un air plus malicieux. Ce bas-monde accueillait de tout, après-tout.

”...car vois-tu, Végéta, je suis ton maître à présent. Je t’offre tant de choses que je peux retirer à n’importe quel moment. Je te donne sur un plateau d’argent le mets qui te sauvera de la famine. Mais sache que si tu me trahis, que si tu te joues de moi, tu mourras de faim pour le restant de tes éternels jours."

Sa main se fermait à nouveau. Une poignée de flamme sortait des espaces entre ses doigts, et un portail, de nouveau, apparut.

”Tu ne tueras ni ne feras de mal aux innocents. Tu combattras le mal. Tu ne chercheras pas la conquête, car il y a ici de quoi te combler. Et surtout, tu m'obéiras. Maintenant, va. Montre que tu n’es pas la parodie de guerrier que tout le monde voyait en toi. Et amuse toi bien."
Ex Roi Vegeta
avatar
Saiyan
Masculin Age : 19
Date d'inscription : 08/04/2016
Nombre de messages : 135

Techniques
Techniques illimitées : Canon Garrik | Vagues deferlentes | Vague explosive
Techniques 3/combat : Explosion Volcanique | Rayon de justice
Techniques 1/combat : Colère sayenne !

MessageSujet: Re: Une nouvelle entrée   Jeu 12 Avr 2018 - 0:39
Frustré par les réponses du seul autre protagoniste de la scène, Vegeta avait réagis avec toute la colère et la violence dont il faisait preuve au quotidien, jouant sur des menaces et provocations futiles afin d’effrayer son interlocuteur. C’est donc en tenant fermement son opposant du col que le guerrier de l’espace avait énoncé les quatre vérités, imposant sa libération pour éviter la mort de son geôlier. Néanmoins, les menaces furent sans effet, Légion se savait pertinemment plus fort, autant mentalement que physiquement dans cette dimension damnée ou terminait les existences des plus malchanceux des morts.

C’est en connaissance de cause que le guerrier en armure d’argent se libéra sans mal, retournant la provocation du Roi en un piège fatal, effectivement, Légion était bien plus grand que son opposant, il faisait au moins dix centimètres de plus ce qui lui permettait aussi d’agir. C’est ainsi que le maitre des lieux referma sa main droite sur le visage de Vegeta de manière assez surprenante, les gants d’acier froid griffèrent la peau du guerrier de l’espace qui lâcha immédiatement son opposant pour tenter de se libérer.

L’ancien monarque des saiyans était en panique, il n’était pas parvenu à se mesurer au gardien, malgré tout son courage, sa force physique était très largement diminuée, le laissant impuissant face à Légion qui avait retourné l’action en ayant neutraliser Vegeta. Incapable de se libérer et étouffé par l’emprise de son adversaire, le vaincu agitait les jambes et les bras de manière désordonnée, sans espoir de pouvoir user de son énergie pour s’extirper de cette situation tendue, le Roi ne pouvait qu’écouter. Conscient du potentiel du leader brutal, le maître des damnés usa d’un puissant pouvoir paralysant le saiyan, accordant que le destin du guerrier n’allait pas s’arrêter ici. Complétement tétanisé autant magiquement que physiquement, le Roi déchu était réduit à l’état de victime, perdant toute trace de crédibilité dans ses mouvements chaotiques reflétant la perte totale du contrôle de la situation.

Malgré l’agitation de Vegeta, Légion restait parfaitement calme, désireux de remanier l’esprit du guerrier de l’espace afin d’en faire un être nouveau, sans le consentement de ce dernier évidement, cette opération se fit donc dans la douleur et les cris. Baigné dans une lumière intense qui aveuglait sa vision, le leader saiyan fut traumatisé à la vue d’images qu’il ne reconnaissait que trop bien : Sa mort face au Tyran Freezer, sa défaite face au puissance Sharotto, sa troisième mort contre le misérable Beelax. Tant d’humiliations, tant de défis que le Roi d’un temps n’eu jamais eu l’audace d’accomplir, égo surdimensionné ou mauvaises tactiques, le King n’avait pas eu la chance de certains de ses congénères et mangeait des cailloux depuis plus de dix ans déjà dans des défaites successives. Mais sans en comprendre le sens, Vegeta senti son esprit se calmer, ses peurs s’envoler et ses visions faiblir, il pensait à autre chose, à sa force actuelle, sa puissance de super guerrier, au fait que Freezer ai grandement perdu en influence, au retour des planètes des saiyans.

L’ex Roi était peut-être simplement en train de relativiser sur ses acquis et son existence, peut être que la rage qui le consumait diminuait suffisamment pour lui offrir une certaine ouverture d’esprit, en tout cas, Vegeta semblait y voir plus clair, baigné dans son halo de lumière. L’événement était très bref, l’ancien majin n’avait pas eu le temps de se rendre compte de l’ampleur et de la gravité des changements mentaux dont il était victime, tombant simplement au sol, le visage rivé vers la terre. Le monarque déchu avait écouté les serments de son opposant comme s’il lisait un livre, il se souvenait de chaque verset, de chacune des règles d’énonçait le chevalier des damnés. Au travers de Légion, le saiyan reconnaissait un danger immédiat, un pouvoir incommensurable, en fait, il avait désormais aussi peur du maitre des terres désolés que du Dieu de la destruction Beerus, par conséquent : Vegeta arrêtera le mal, il transformera son orgueil en confiance, sa haine en bravoure et son caractère dominateur en un leadership légendaire.

Tel étaient les éléments qui allaient entrer en collision avec la personnalité actuelle du King, changeant sa manière d’agir et son appréhension du monde de manière définitive, une expérience à l’échelle d’une vie offerte par un être pensant être l’égal des Dieux. Influé et même manipulé, le pauvre Roi lion avait à la fois dérivé du coté lumineux de la force et développé une peur intense pour son geôlier, une double expérience aux séquelles terrifiantes.  

Avalant une grande bouffée d’air, reprenant clairement conscience de la situation, Vegeta se redressa et se recula rapidement en levant légèrement les mains, désarmé et effrayé par Légion, celui qui l’avait marqué avec tant d’aisance. Le visage du leader n’était évidement pas serein, il ressentait une vive peur, l’inquiétude déformait son visage, l’effroi de n’être rien, l’horreur de redevenir une ombre. Tétanisé mais à l’écoute de celui qui lui était supérieur, le saiyan hocha docilement la tête, observant le portail sans fond opale qui se formait devant lui, comprenant qu’il allait pouvoir retourner dans le monde des vivants, mais sous les conditions énumérés par le maitre des lieux. Évidement, impossible pour Vegeta de contester d’une quelconque manière, il voyait en Légion un être assez dangereux pour détruire l’ensemble des guerriers de l’espace, à l’image de Beerus.

Trop omnibulé par l’imposant Légion, le saiyan ne se retourna même pas, ne remarquant ainsi pas la présence de serviteurs, qu’importe, ces derniers seront peut-être utiles plus tard, puis de toute manière, Vegeta n’allait pas commencer à réclamer quoi que ce soit à cet être qui lui causait un tel effroi. Sans dire un mot, soumis et dominé, l’ex Roi prit pénétra le portail de flammes pour être téléporté dans le monde des mortels, affecté par un pouvoir dont il ne comprenait même pas la mesure.
Légion
avatar
Masculin Age : 34
Date d'inscription : 04/03/2017
Nombre de messages : 516
Bon ou mauvais ? : "Bon"
Zénies : 1590

Techniques
Techniques illimitées : Souvenir / Toxine / Exécution
Techniques 3/combat : Mâchouille / Terreur
Techniques 1/combat : Marquage

MessageSujet: Re: Une nouvelle entrée   Jeu 12 Avr 2018 - 17:58
Légion fut amusé par le résultat de son voyage interne dans le cerveau d’un autre. La peur sur le visage de Végéta était délicieuse à observer. La domination sur l’esprit d’un être différent. Le sentiment de puissance causé par cette supériorité. Certains disaient que l’observation du monde était toujours dépendante de l’observateur en question. Le fantôme venait, d’une certaine manière, de changer éternellement le monde en modifiant sa face par rapport aux yeux d’une personne. Végéta était un Saiyan nouveau, à présent. Il serait bien plus fort, il serait bien plus puissant. Mais cependant, il serait toujours inférieur à l’homme qui un jour brûla le monde. Et cela se voyait dans son regard. Il était terrifié. Le guerrier silencieux passa par la porte qui reliait le monde des vivants à celui des damnés. Sa nouvelle troupe se dispersa suivant son départ.

"N’y êtes vous pas allé un peu fort ?"

Aristidès Othon Frédéric Wilfrid Blondeaux Georges Jacques Babylas le Cinquième, communément surnommé Tim, qui s’était faufilé ici silencieusement, sans être remarqué par qui que ce soit, avait prononcé ces mots.

”Tu comptes me suivre durant mon voyage ?"

"Mais certainement, monsieur. Cependant, je vous laisserais vous débrouiller seul durant vos combats. Après tout, ce n’est que grâce à mes connaissances que j’ai réussi à vous vaincre. S’il fallait que je vous rencontre pour la première fois, vous m’auriez mis une raclée."

Légion resta silencieux, avant de passer par le portail lui aussi. L’entrée vers le monde des vivants se referma derrière lui.
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Une nouvelle entrée   
 
Une nouvelle entrée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petite nouvelle du Renard
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation
» NOUVELLE INTERVENTION MEURTRIERE DE LA MINUSTAH/FLASH
» Bienvenue à notre nouvelle modératrice
» Coopération Canada/Armée et Haiti ; une idée nouvelle.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Planètes :: Ancien Sanctuaire Shuryo-