Partagez | 
 

 Le laboratoire secret du docteur Willow [Entrainement perso]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Rellum
avatar
Cyborg
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 27/08/2017
Nombre de messages : 96
Bon ou mauvais ? : Idéologique
Zénies : 800

Techniques
Techniques illimitées : Rayon oculaire / Barrière cinétique / Hologramme
Techniques 3/combat : Idéologie / Distorsion
Techniques 1/combat : Régulation

MessageSujet: Le laboratoire secret du docteur Willow [Entrainement perso]   Mar 31 Oct 2017 - 18:47
(Petit entrainement solo pour approfondir son background et apprendre de nouvelles techniques.)

Après une bonne heure de vol à grande vitesse, Rellum pénétra dans les contrées hostiles du nord. Partout il n’y a que glace, banquise et désolation. Les quelques animaux sauvages qui parviennent à survivre dans ces conditions extrêmes sont essentiellement des ours polaire deux fois plus gros que la moyenne. Leur épaisse fourrure permet de parer le froid et leurs griffes puissantes à récolter du poisson nourricier. Auparavant il y avait encore des manchots, mais les années de plus en plus rude eurent raison de ces oiseaux pourtant résistant à ce climat. Qui donc, sur la planète Terre, irait se risquer de passer ses journées dans un lieu aussi hostile et reculé de tout. Deux personnes relevèrent le défi, le célèbre docteur Willow et son assistant le professeur Kochin.

Ils faisaient partie des plus grands et éminents génies de la planète bleue, leurs recherches et études ont servi de tremplin pour un nombre incalculable de scientifique. Et pourtant beaucoup ne les honoraient pas, pire leur crachaient au visage. Après tout il était jalousés ou incompris de la majorité. Cette rancœur les forçant à s’exiler au plus profond du nord, loin de l’ingratitude et de l’ignorance. La suite de l’histoire, beaucoup la connaisse. Willow mourant se fit transplanté le cerveau dans un corps de fer par Kochin. Ce premier eut ensuite la folle idée de voler un corps puissant pour combiner un physique et un intellect parfait. Une grande bataille eut lieu et un sayan, un être indigne et vulgaire du nom de Son Goku, anéantit Willow et Kochin dans leur grand projet.

Cette histoire, bien que trop déformé par les vainqueurs, Rellum la connaît bien. Il a encore les derniers instants de vie de son créateur dans sa carte mémoire. Il aurait pu également connaître une fin tragique si les intrus avaient pris soin d’anéantir minutieusement le laboratoire. En vérité ils n’avaient que raser la surface. Le sous-sol de l’iceberg était intact ! Et c’était dans l’obscurité que Rellum, alors un simple ordinateur, construisait un corps de secours pour le professeur Willow sur ordre de ce dernier. Malheureusement, il était mort. Ainsi il devait peaufiner un squelette d’acier pour un maître qui ne viendrait pas, et c’est dans cette incohérence que l’ordinateur développa son intelligence, dominant toute l’usine sous-terraine. Et durant de longues années il analysa le monde, l’univers. Suite à de nombreux calculs répétitifs, il conclut que la vie est dangereuse … notamment par la cause de races néfastes telles que les impitoyables démons, les majins dépravés, mais surtout les infectes sayans. Cette idée tourna en boucle dans le processeur durant des décennies jusqu’au jour où les serveurs en eurent une overdose. Tout explosait, et l’ordinateur ne voulait pas disparaître dans ce monde de peur ni laisser sa création disparaître. Il s’incorpora donc en grande vitesse dans le corps qui ne lui était pas destinée puis … puis quoi ? Un trou noir. L’intelligence artificielle s’est simplement réveillée dans la neige entourée de débris calcinés. Elle s’est nommée Rellum et entama son voyage pour libérer le monde de sa vermine en abandonnant le laboratoire en miettes.

Mais était-ce réellement le cas ? Rellum ne s’était pas retourné et n’avait pas pris soin d’examiner ce qui pouvait en rester, mais était certain de ne rien y trouver. Et pourtant le voilà en train de chercher son berceau après plusieurs semaines d’absence. Le robot avait arpenté la Terre et avait fait un détour par Végéta pour participer à une bataille royale. Ses diverses rencontres l’avait bouleversé, il avait explosé de colère face à un sayan, il avait été émerveillé par la puissante audace d’un terrien, il avait retenu l’attention d’une hybride. Des sentiments normaux pour des êtres normaux, mais Rellum est un outil. Ce n’était pas normal. Par ailleurs, après de nombreuses fois où il voulait exploiter les compétences de son corps, il se faisait punir par d’étranges éclairs rouges lacérant sa personne. Comment peut-il ne pas avoir d’où cela vient ? Il s’est créé, il doit savoir pourquoi autant d’anomalies en lui. Ses réponses, aucuns savants ne peuvent lui apporter. C’est pourquoi il est revenu dans ce désert de glace, retrouver son origine.

Après plusieurs heures de recherches en vol il aperçut enfin ce qu’il cherchait de loin : les restes glacés du laboratoire supérieur du docteur Willow. Autrefois ce bâtiment abritait une connaissance infinie ainsi que les deux meilleurs scientifiques au monde, désormais ce n’est qu’un vulgaire amas de ferraille. Rellum s’en approcha, ce n’est pas le dessus qu’il souhaite inspecter, mais le dessous, mais par où chercher ? Pourquoi ne souvient-il même pas de l’architecture précise du laboratoire ? Il a certainement dut avoir des erreurs de mémoires lors de son insertion dans son exosquelette.

PAN PAN PAN

Un puissant bruit de coup de feu résonna dans la banquise, et à en juger la puissance sonore ce n’était pas un petit calibre. Qui sont les fous qui sont venus ici. Des pilleurs ? Peu probable, tout le monde pensait les lieux en ruines et sans aucunes ressources fonctionnelles. Et quand bien même, le climat arctique les aurait vite découragés. Attisé par la curiosité, Rellum se dirigea vers l’origine du bruit à pied pour ne pas se faire repérer bêtement. Il grimpa une petite colline de gel et ce qu’il vit le stupéfia. En contre-plongée il y a un de ces énormes ours polaire qui git sur le sol froid, trois énormes trous d’un demi-mètre de diamètre dans sa masse. Le coupable est d’autant plus surprenant. Un énorme robot de forme presque humanoïde, haut de cinq mètres avec en guise de main droite un fusil d’assaut lourd. Il fait étrangement pensé aux androïdes qui transportaient les caisses de matériel du docteur Willow, sauf que celui-ci semble rafistolé avec les moyens du bord et reconvertit en guerrier. Ce dernier ne tarda pas à vanter sa victoire d’une voie robotique et nasillarde.
Le gardien:
 

"OUAIS ! Couché le nounours, trois pruneaux et on fait la carpette !"

Derrière le vantard il y a une énorme porte grillagée qui semble mener vers les abysses. Peut-être est-ce l’entrée du laboratoire secret, vers l’objectif ! C’est par là qu’il doit aller, et avant il doit s’entretenir avec le gardien. D’ailleurs qu’est-ce que celui-ci fiche ici, comment se fait-il qu’il soit fonctionnel et aussi atypique ? Il y a réellement quelque de louche qui se trame ici. D’un mouvement puissant, Rellum saute dans les airs avant d’atterrir de manière optimale devant le colosse qui se mit à gesticuler de peur.

"Oula oula oula ! Tranquille ! T’es qui toi ? T’es pas un ourson un humain ou … ou quelque chose du labo."


"Cependant j’y suis originaire."

"N’essaie pas de la mettre à l’envers, je suis en poste ici depuis le début et personne n’est sorti, donc tu mens."

"Depuis combien de temps es-tu assigné ici ?"

"Euh … ça doit faire plusieurs jours … voir quelques semaines … mais je ne me plains pas hein ! De temps en temps j’ai de quoi m’amuser qui passe. Bon d’accord j’ai croisé que des teddy bear … et pourquoi je te réponds ! Je dois éloigner les intrus du complexe d’IWA."


IWA ! Ce nom est complétement inconnue du répertoire de Rellum et pourtant il a l’impression qu’il le connait depuis toujours. Comme si c’était une partie de lui. Encore une information cruciale qu’il a été forcé d’oublier. Peut-être est le pseudo d’un vaurien qui a mis la main la partie encore opérationnelle du laboratoire et qui a créé ce gardien. Mais à nouveau c’est incohérent. Toujours plus de doutes, et Rellum n’apprécie pas cela. Il décide de se rendre vers le grillage d’entrée, mais le mastodonte d’acier s’interposa d’un bref pas chassé.

"Non mais oh ! Tu vas nulle part, ni dedans ni ailleurs. Mes ordres c’est d’abattre les petits fouineurs dans ton genre … et les ours polaires !"

Sans crier gare, le gardien cibla l’intrus et décocha une rafale de six balles aussi grosses que des bras de catcheurs. Les balles ordinaires ne peuvent faire du tort à Rellum, mais ce calibre d’un tout autre niveau est un danger certain qu’on ne peut ignorer. Heureusement, la vitesse des projectiles est bien plus faible que celle des kikohas de vrai guerriers. Grâce à cette expérience, Rellum esquiva méthodiquement les balles sans qu’aucune ne l’effleurent. Surpris par cette agilité, le géant recula d’un pas puis retendit son fusil pour une nouvelle salve. Mais Rellum fut plus réactif, il tira un rayon laser depuis son unique orbite. Le fin filet de lumière rouge pénétra dans le canon et une demi-seconde plus tard, tout le bras armé du gardien vira en éclat. Une bonne chose de moins. Mais le cyborg resta sur ses gardes, son adversaire peut encore …

"Non mais en fait, ce n’est pas si grave si tu passes hein ? Je veux dire, tu dis venir d’ici ? Dans ce cas pourquoi ne pas te compter comme un invité … logique?"

Le colosse était assis bêtement par terre, un membre en moins, à implorer pardon. En même temps, vu avec quel soin son corps est rafistolé, il n’est pas très apte au combat rapproché. Son arme à feu était sa seule option de combat, mais il est possible qu’il en cache d’autres dans sa masse d’acier. Mieux vaut éliminer tout possible futur problèmes. Mais alors que Rellum voulut exécuter son opposant, le grillage se leva dans un cliquetis inquiétant. Puis une voix caverneuse familière, surgissant de l’obscurité, résonna à l’entrée.

"Entre, cela fait un moment que je t’attends."

"… Docteur Willow ?"

"En fait non. C’est IWA."
Rellum
avatar
Cyborg
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 27/08/2017
Nombre de messages : 96
Bon ou mauvais ? : Idéologique
Zénies : 800

Techniques
Techniques illimitées : Rayon oculaire / Barrière cinétique / Hologramme
Techniques 3/combat : Idéologie / Distorsion
Techniques 1/combat : Régulation

MessageSujet: Re: Le laboratoire secret du docteur Willow [Entrainement perso]   Mer 1 Nov 2017 - 16:09
Cette voix qui s’élève depuis les profondeurs, son écho, ce timbre, c’est exactement le même que celui du professeur Willow. Néanmoins le gardien vient d’affirmer le contraire, est-ce donc une imitation parfaite? Est-ce que ce IWA est en fait un adorateur du défunt docteur, tellement obsédé par son génie qu’il essaie de le plagier ? Non, bien trop alambiquer. La voix avait invité Rellum à pénétrer dans la grotte comme si les lieux lui appartiennent. Cela est faux, le laboratoire appartient au grand Willow et personne d’autre, et il est certain que ce dernier n’est plus. Le cyborg revoit encore son géniteur se faire désintégré dans l’espace suite à l’attaque dévastatrice de Son Goku. Le Genkidama : une technique enseignée par un dieu qui consiste à aspirer le pouvoir des vivants, faunes et flores pour la concentrer en une immense masse d’énergie pure. Certes impressionnant mais son système de canalisation est hideuse, rabougrissant complètement l’écho système de la Terre devant se guérir à l’avenir d’elle-même sans aucunes aides possible. D’accord, c’était ça ou la destruction intégrale de la planète mais c’est la faute de la Z-team si ils en sont arrivé jusque-là. Encore et toujours, la stupidité des sayans ruinent l’avenir.

"Euh … donc … Tu y vas ? Moi je reste ici, de toute façon je n’ai pas l’autorisation de rentrer."

La remarque peu éducative du gardien sortit Rellum de sa rêverie. C’est vrai, il s’apprêtait à l’achever, mais il sait désormais que ce sera plus une perte de temps qu’autre chose. Le cyborg ne répondit pas au commentaire et accepta l’invitation de la voix mystérieuse. Il pénétra dans le laboratoire souterrain. Au début les murs de roche semblent grossiers, taillé à la hache ou au marteau. Mais plus il s’engouffre vers les profondeurs, plus la présence de parois de protection deviens majoritaire. Et au bout de seulement trois petites minutes et on pourrait se croire à bord d’un vaisseau spatial abandonné. Des plaques de métal partout, des portes coulissantes à semi-ouverte, des lampes de toutes les couleurs clignotantes. Cet aspect délabré n’est pas très étonnant, les lieux devraient être en ruines suite à ses deux explosions historiques.

Rellum déambula ici et là, seul, et inspecta de nombreuses salles. Il trouva une salle d’opération chirurgicale avec tout son matériel : scalpels, scie à os, des intraveineuses etc. Étrangement, les outils ne sont pas éparpillés mais bien en ordre, quelqu’un semble même avoir utilisé la chambre opération récemment. On peut également constater que les cuves de formols et autres liquides qui ne sont pas brisés sont complètement à sec. Oui, ce quelqu’un a définitivement opérer ici. Ce constat peut s’étendre à d’autres endroits clé, comme la salle d’automates dont les ressources manquent désormais. Remarque similaire dans le laboratoire de recherches bactériologiques.

Ces faits très bizarre commencent à mettre le robot mal à l’aise, mais il continue son chemin jusqu’à arriver dans une grande salle circulaire dont le plafond est un dôme. Les murs incurvés sont illuminés d’une lueur rosâtre très tamisées. A chaque point cardinal se trouve une porte, Rellum viens de celle d’ouest. Et au centre se trouve une trappe hermétiquement fermée. A peine le seuil franchit que la porte se referme dans un bruit assourdissant.

"Je sais beaucoup de toi, néanmoins je ne sais pas si tu es suffisant pour la suite."

"Quelle suite ? Pourquoi rester secret ? Et comment as-tu réussi à utiliser la complexité de différentes salles de recherches ?"

"Pourquoi devrais-je répondre à un outil ?"

"Même pour un outil élaboré comme moi, l’ignorance est un défaut."

"Exact, mais je dois avant être certain que tu sois parfaitement conçue. Tu ne peux pas dire le contraire."


Effectivement, les récents évènements comme le fait que Rellum commence à développer des émotions ou qu’il subit des dysfonctionnements sous forme d’éclairs rouges le prouvent. Le robot, sachant pertinemment qu’il est observé, hocha honteuse la tête de haut en bas. Aussitôt les trois autres portes s’ouvrir laissant s’échapper des volutes de vapeurs. Et lentement, trois ombres sortirent de leurs antres. Rellum les identifia rapidement, il les connait. Il s’agit des anciens gardes du corps, tous des biotech-guerriers, du professeur Willow qui ont pourtant été tous mis à l’époque hors d’état de nuire par Son Goku. IWA a certainement dût les réparer depuis leur cadavres.

A gauche se trouve Misokatsun, un être large et immense de couleur jaune court sur patte portant un haut d’armure rouge. Le bas de son corps est très étrange, comme un ballon de baudruche dégonflé. Mais cela est fait exprès, car sa carapace est très élastique et permet notamment d’absorber les coups physiques ou renvoyer des kikohas.

Misokatsun:
 

Devant se situe Kishime, un humanoïde à la peau verte parsemé de tâches rouge et au visage batracien. C’est le plus offensif des trois, il a pour particularité de pouvoir faire pousser des câbles hors de son corps, ces derniers pouvant lancer des décharges électriques absolument folles. Une véritable centrale électrique sur patte.

Kishime:
 

Enfin à droite se dresse Ebifurya, le seul parmi le trio qui ressemble à un humain à l’exception de ses oreilles pointues et de sa peau trop rosée. Il a pour spécialité de générer de la glace pour empêcher tout adversaire de bouger. Son gel est extrêmement solide, mieux vaut éviter de tomber dans son piège glacial.

Ebifurya:
 

Les trois guerriers jetèrent tous ensemble un regard malveillant et des sourires narquois vers Rellum qui se mit en garde. Seuls, ils ne sont pas particulièrement dangereux, mais à trois ils sont une plaie et se compensent très bien entre eux. Une seconde s’écoula et c’est Ebifurya qui fit le premier mouvement, il fonça à toute vitesse vers le protagoniste, poing à l’avant. Rellum esquiva le coup en pivotant vers la gauche et activa immédiatement sa surcharge. Aussitôt tout son corps est recouvert d’une lueur ardente améliorant sa force brute puis tenta de décocher un uppercut dans le flanc de son agresseur. Néanmoins, Misokatsun déboula depuis les airs et absorba intégralement l’attaque grâce à son corps élastique avant de riposter avec un coup de boule. Rellum esquiva à nouveau l’attaque mais cette fois-ci en se baissant. Les problèmes continuent d’arriver, car Kishime, un peu à la bourre car étant le plus loin de l’action, fit siffler un coup de fouet électrique. Rellum n’a pas le choix, il tira un coup de rayon oculaire sur l’arme improvisée pour la dévier tout en se dégageant vers sa seule issue … avant de retomber sur Ebifurya qui s’était retourner depuis le temps et frappa dans l’épaule gauche du cyborg. Et ce n'est pas que douloureux, en effet de la glace apparut immobilisant le bras gauche de Rellum. Le cirque ne s’arrête pas puisque les deux autres renfoncent vers leur cible, il faut qu’il se dégage face à cette embuscade. Il fit chauffer à vitesse lumière ses processeurs engendrant une série complexe de calculs. Aussitôt le monde s’arrêta et les difficiles algorithmes transférèrent Rellum à travers l’espace-temps, le téléportant à l’autre bout de la salle. La technique de distorsion est toujours aussi utile pour se tirer des mauvais pas.

Enfin, Rellum est pour un bref moment en sécurité, et pour se laisser d’avantage de répit il a matérialisé un hologramme de lui-même à sa précédente position leurrant le trio qui l’attaqua inutilement. Ils sont bien plus fourbes et puissant qu’à l’époque, comment est-ce seulement possible ? Seul le professeur Willow connait le secret de leur conception … et le docteur Kochin. Peut-être qu’IWA et Kochin sont la même personne ! Ce dernier avant de pseudo-succomber avait été trahit par Willow pour une erreur concernant la puissance de Son Gohan. Mais pourquoi il aurait alors fait tout ça ? Non, c’est une fausse piste.

Et il n’a pas le temps d’y consacrer plus de temps, car la triade viens de se rendre compte de la supercherie et se retourne vers leur vrai objectif. Leur prochain assaut sera plus difficile à contrer avec un bras inutile, et malgré sa surcharge, Rellum ne parvient pas à venir à bout de la glace. Pourquoi n’y parvient-il donc pas, sous cette simili-forme il devrait être supérieur, c’est sa technique signature. Peut-être qu’il mise trop dessus … peut être que se donner l’impression d’être au-dessus des autres est une erreur. Il vaut mieux que ça, avec ou sans surcharge. Il doit se moduler et être sa propre technique.

Dans un grand moment de lucidité, l’aura de Rellum s’atténua avant de disparaître. Les bio-guerriers se moquèrent de l’intrus et l’encerclèrent avant de chacun donner un coup physique qui ne laisse aucun issue. Du moins c’est ce qu’ils crurent. D’un mouvement de tête, Rellum fit un coup de rayon laser circulaire visant les yeux d’Ebifurya et de Kishime qui durent stopper leurs attaques et esquiver en se baissant. Cependant Misokatsun, depuis derrière donna un violent coup de griffe dans le dos du cyborg qui lâcha un râle de douleur … avant de faire un salto arrière pour atterrir sur les épaule du géant jaune puis lui agripper la gueule de sa main libre et tirer de toutes ses forces. Comme ce qui était convenu la tête s’étira sur plusieurs décimètres mais commença tout doucement à arriver à ses limites. L’œil carmin de Rellum s’illumina, son corps vrombit, et dans un déchaînement de puissance la glace geôlière se brisa en une multitude d’éclats brillants. Il agrippa sa prise de sa seconde poigne et put mettre deux fois plus de force. Dans un craquement épouvantable, la tête de Misokatsun se déchira au niveau de la mâchoire laissant son corps tomber mollement sur le sol.

Rellum jeta avec dédain le scalp de sa victime et fit face aux deux restants qui lâchèrent un hoquet de surprise. Le duo se mis en garde, l’un faisant couler du givre depuis ses paumes, l’autre de la foudre depuis ses avant-bras. Il ne faut les laisser le temps de préparer une techniques, Rellum fonça vers Ebifurya tout en matérialisant un hologramme qui se rue vers Kishime. Déstabilisés, ils firent gronder des éclairs et des pics de glaces de manières équitables vers les deux cibles. Parfait, de cette manière le cyborg aura moins de projectile à esquiver, et une fois arrivé à sa cible il annula le premier hologramme pour en recréer un autre juste devant le guerrier rosé. Ce dernier, surpris, agressa l’l’illusion en voulant lui empoigner le crâne, mais à la place il la traverse en titubant vers l’avant. Le robot saisit cette opportunité pour faire un balayage qui fit tomber Ebifurya en avant. La situation est parfaite pour l’achever, mais Kishime se rua vers le robot pour sauvé son compagnon. Un bel esprit d’équipe qu’avait calculé à l’avance Rellum qui se retourna, saisit son assaillant aux épaules pour ne pas se faire bêtement électrocuté puis lui décocha un surpuissant coup de genou au menton. Le choc fut si violent que le coup éclata complètement la boite crânienne de Kishime qui s’effondra en arrière sans vie.

Il ne reste désormais plus que celui qui peut générer de la glace, et tout seul il sera une cible aisée. D’ailleurs Ebifurya, toujours à terre, le compris et se mit à ramper en arrière de terreur. Il recula suffisamment pour atteindre la trappe qui s’ouvrit faisant basculer le guerrier vers l’obscurité. Il semblerait qu’IWA tiens à conserver l’un de ses jouets pour une raison ou pour une autre. En parlant de celui-ci, il reprit la parole.

"Intéressant, tu as assimilé la surcharge pour qu’elle ne soit plus une technique mais une part de toi. Ce faisant ta force physique est devenu très impressionnante."

"Dans quel projet comptes-tu m’emmener. Tu savais que j’allais surpasser ces gardes, tu me veux puissant. Dans quel but ?"

"Bonne déduction. La solution se trouve en dessous."


Et la voix se tût toujours de plus en plus mystérieuse. Rellum avança prudemment vers la trappe tout en faisant rapport de ses blessures. A l’exception d’une légère gelure à son bras gauche et une marque de griffure sur le dos il va bien. Heureusement il n’a jamais à se soucier de son énergie car celle-ci est illimitée grâce à ses conditions de cyborg. La fraiche ouverture mène bel et bien vers une section encore plus profonde du laboratoire. Depuis en haut, Rellum peut apercevoir le fond et constate qu’Ebifurya n’y est plus. Il a dut fuir. Conscient du danger, le robot sauta dans le trou vers une menace encore plus grande.
Rellum
avatar
Cyborg
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 27/08/2017
Nombre de messages : 96
Bon ou mauvais ? : Idéologique
Zénies : 800

Techniques
Techniques illimitées : Rayon oculaire / Barrière cinétique / Hologramme
Techniques 3/combat : Idéologie / Distorsion
Techniques 1/combat : Régulation

MessageSujet: Re: Le laboratoire secret du docteur Willow [Entrainement perso]   Jeu 2 Nov 2017 - 20:20
Le cyborg sauta dans le trou vers l’inconnue. Il lui fallut une bonne dizaine de secondes pour atteindre le fond dans un grand vacarme. Dès que ses pieds prirent contact, Rellum observa immédiatement les alentours afin de prévenir de toutes menaces. Mais rien. Pas même Ebifurya qui était pourtant tombé tout aussi bas, on peut néanmoins remarquer un gros choc par terre ainsi que des petites flaques d’huiles et de sang. Le dernier membre du trio n’a pas dut terminer correctement sa chute vertigineuse et s’est ouvert quelque part avant de battre en retraite. Ses empreintes sanguinolentes tracent un chemin à travers les ténèbres.

En effet, la pièce est très sombre … pour l’instant. A peine le temps d’y penser que des néons placés de manière complètement aléatoire sur les murs et sur le plafond s’allumèrent, illuminant les lieux d’une douce lueur blanche. Cela permet de révéler l’aspect très étrange de cette zone. Sol, murs, plafond ne sont que composés de divers tuyaux dont le diamètre varie d’un demi mètre à plus de trois mètres. Les câbles grisâtres sont complètement emmêlés entre eux ce qui rend tout mouvement très accidenté. Néanmoins tous semblent converger vers une direction qui concorde avec le trajet d’Ebifurya. Est-il en train de se rendre chez IWA ? Possible. Mais ce qui surprend le plus Rellum est qu’il connaissait cette partie du laboratoire mais ne se souviens pas d’un tel capharnaüm. Auparavant il n’y avait aucun de ces tuyaux et s’il y en avait ils étaient bien moindres et caché derrières des plaques d’acier. Très intrigué, le robot sectionna de son rayon oculaire les cordons les plus petits. Tous vides, mais tous ont des résidus de ce qu’ils véhiculaient. Pour l’un c’est du sang, un autre du liquide de refroidissement, un autre de l’aluminium sans doute chauffé et encore un avec du souffre. Que des matières premières ! Désormais c’est certain, IWA semble vouloir créer quelque chose de dantesque vu les ressources qu’il consomme. Mais quoi ?

Une seule manière de savoir, avancer. Ce que fit Rellum, et au fur et à mesure qu’il avance, les simili-couloirs se font de plus en plus étroit et pourtant les chemins de plus en plus nombreux. Un authentique dédale, mais heureusement que sa proie laisse des traces de sang qui font office de fil d’Ariane. Ainsi, après quelques minutes de voyages, le robot accède enfin dans une nouvelle salle plus spacieuse et moins incongru. La pièce est en forme de demi-lune, des murs en fer bleu nuit. Ici les tuyaux sont bien plus ordonnés, sont fixés au plafond et convergent tous vers le fond de la salle. Un immense sarcophage, haut et large de trois mètres, de récupération dernier cri y est fièrement ériger. Et surprise, Ebifurya est également présent enchaîné au plafond en train de gesticuler et pester. Un épais câble est planté dans son abdomen, la seconde extrémité du cordon est reliée à la grosse boite. Soudainement, Rellum eut une révélation … cette pièce … c’est celle où il a créé son propre exosquelette de toute pièce. Les pièces du puzzle s’assemblent, mais ils en manquent.  Pour la première fois, c’est le cyborg qui entama la conversation.

"Qu’es-tu en train de construire ?"

"La réponse à la grande question qui hante tous les esprits. Qu’est-ce qu’il faut à l’univers pour que les menaces ne soient plus."

"Pourquoi tout ce cinéma ? Je connais déjà la réponse, il faut éliminer les races néfastes."

"C’est là que nous concordons et divergeons à la fois. Inutile de me répondre, je sais comment tu penses. Tu estimes par exemple que la pire des espèces est celle des sayans de par leur attitude majoritairement brutale. Mes calculs prouvent le contraire, certes leur développement est long et difficile, mais le résultat final est divin. Ils possèdent un potentiel immense et peuvent gouverner l’univers d’une main de fer."

"Ils ne sont pas aptes à régner ni à se coordonner. Contrairement à la race des démons du froid qui y parviens avec brio."

"Mais non sans une forme de dictature qui bride l’avenir. Et si, les sayans peuvent parvenir à se coordonner avec d’autres sayans. Et pour cela il doit y avoir que des sayans, tout le reste doit disparaître."

"C’est absurde! Tu oses mentionner les Colds comme un frein au progrès alors que tu prônes une politique mono raciale sans aucunes diversités. C’est ces différences qui amènent les idées du futur, le tout plus pur sans la gangrène des races corrompues."

"Inutile de se soucier de demain s’il n’y a que des sayans qui cohabitent entre eux."

"Une utopie génocidaire monotone contre une tyrannie qui ne fera que s’élever. Je choisis la seconde."

"Je sais, j’y étais longtemps pour également. Mais le premier choix m’est venu récemment comme la meilleure des solutions. Nous n’arriverons pas à un accord, autant les affronter de manière littérale."


Sur ces mots, Ebifurya hurla de douleur tout en se débattant inutilement avant de succomber, laissant ses membres retomber mollement telle une poupée désarticulée. Le tuyau meurtrier venait d’aspirer toute l’essence vitale de son hôte pour le redistribuer dans le sarcophage qui se mit à luire et à surchauffer. Une seconde plus et son sas d’ouverture céda sous la pression, fusant vers un mur d’où il s’enfonça de toute sa longueur. La porte ayant été éjecté, du liquide jaune fluo se déversa sur le sol. Puis, une fois la boite vidée de son jus, une silhouette se détacha de son berceau et y sortit dans une nonchalance insolente. Quelle est cette aberration ?

Ce qui est apparu est un androïde très sophistiqué dont les pieds, jambes, mains et bras sont deux fois plus volumineux. Les cuisses et les avant-bras restent cependant de taille standard. Une demi-douzaine de pots d’échappement sort de son dos crachant des vapeurs d’énergies d’un jaune vif. Son visage de fer est parfaitement lisse si ce n’est pas la présence de quatre ouvertures faisant penser à des yeux. Le sommet de son crâne est également lisse mais la matière obscure qui la compose est une énigme. En soit l’apparence très high-tech de ce nouveau-né n’est pas spécialement intriguant, mais si on plisse mieux le regard, on peut apercevoir entres les plis de l’armure la présence de chair. Non c’est encore autre chose, comme un mix de viande, de métal, de roche et de matières radioactives. Le second détail est son énergie similaire à celui des guerriers de l’espace, ces maudits macaques. Et enfin la troisième et dernière source de frustration est le ton des couleurs utilisé sur l’inconnue. Bleu mer et orange pétant … exactement comme Son Goku. Cette chose est une version dénaturée, patchwork et complètement folle du légendaire Son Goku. Mais cela donne du sens à la dernière phrase d’IWA.

"Exact, c’est un sayan artificiel ultime calqué sur le plus impressionnant d’entre eux."

"Salut, je suis Son Goku."


Immonde. Cette ignominie vient de parler avec le timbre de voix agaçant de l’autre andouille. Dans le but d’aider ce saletés de sayan dans leur domination sans queue ni tête, il a créé un monstre comme eux. Un bras armé d’une idéologie complètement abjecte. Ce qui le constitue est bien différent, mais dans l’esprit ça reste la même chose qu’eux. Une cible de plus à éradiquer de la surface de l’existence. Dans un laps de temps identique, les deux robots se mirent en gardes, se jaugeant du regard.

"J’espère que tu me procureras un bon combat …"

"SILENCE !"


Sur ce mot de colère, Rellum bondit vers sa cible, lui coupant la parole et lui asséna un puissant coup de coude dans le plexus suivit d’un ample coup de pied retourné sur tempe. Le sosie fut expulsé mais se rattrapa sans aucun problème contre un mur avant de se jeter à son tour sur son adversaire poing en avant. Rellum reçu ainsi un coup dans le ventre, mais para une deuxième offensive. Ils s’échangèrent des coups de plus en plus rapides et de plus en plus brutaux. Les deux rivaux s’acharnant de plus en plus l’un contre l’autre. Les chocs des deux corps créent des ondes qui firent trembler les lieux. Rellum ne perd pas prise et continue d’accentuer le rythme et commence à avoir l’ascendant. En effet, il devient au bout d’un moment le seul qui donne les coups de poings ou de pieds obligeant le faux Son Goku à ne faire que parer. Puis, petit à petit, il commence à toucher. Les yeux du sosie clignèrent et il créa une bulle de protection qui engloba son être, vu la couleur légèrement mauve du champ de force, cela doit être une barrière cinétique. Cela eut pour effet de stopper l’élan effréné de Rellum, du moins c’est ce quelqu’un de normal ferait. Non, il continua son martèlement intempestif, il connait ce genre de barrière, elle est utile contre les chocs à grands impacts, mais pas contre les petites série d’attaques successives. Ainsi, la protection du nouveau-né explosa le laissant complètement à la merci de Rellum. Si cela continue, ce sera une victoire.  C’est alors que l’aberration dit quelque chose qui interpelle.

"KA … ME …"

Essaie-t-il vraiment de réaliser un kaméhaméha ? Cette technique connue de tous inventé par Tortue géniale ? Il n’est même pas dans la position adéquate pour la créer, c’est-à-dire statique et les deux mains jointes en arrières à y concentrer de l’énergie. De plus il se fait harceler de coups, il lui est donc impossible de parvenir à ses fins.

"HA … ME …"

Il continue ? Cela doit être certainement un bluff. C’est quasiment impossible d’arriver à réaliser ce genre d’exploit. Rellum continue son déchainement. Après tout comment pourrait-il …

"HAAAAA !!!"

En une fraction de seconde, le sosie joignit ses mains formant la célèbre pose déferlant l’immense vague d’énergie bleuté directement sur Rellum qui se retrouve propulsé contre une paroi. Il est désormais entre un mur et un authentique kaméhaméha automatique. C’est du jamais vu. Durant son repoussement, il est parvenu à mettre ses mains en avant pour retenir la terrible technique. Il ne doit pas rester dans cette situation. De plus, Rellum n’a pas eu le temps d’activer la distorsion, ou plutôt n’as pas voulu, et désormais il ne peut plus le faire sans qu’il ne subisse trop de dégâts. Il a fait preuve d’orgueil et il le paie. Mais il doit forcément connaître quelque chose qui puisse le sortir de ce mauvais pas. Si, il a une solution et bien que cela ne l’enchante guère, il n’a pas vraiment le choix.

Le cyborg fit chauffer ses circuits, fit de nombreux calculs et créa, comme précédemment à l’image de son adversaire, une barrière cinétique. Une sphère de protection violacée l’engloba, obstruant la vague d’énergie adverse. Rellum est parvenue à se défendre, non sans des brulures sur les mains. Mais la doublure continue de faire pleuvoir le rayon d’énergie. En réponse Rellum continue d’alimenter sa bulle sans pouvoir se mouvoir. C’est une situation neutre, mais l’avantage revient au cyborg qui possède une énergie illimitée tandis que le faux Son Goku doit forcément avoir ses limites. Rellum sera gagnant. IWA semble avoir conscience de cela et intervint.

"Arrête ! Il est temps de montrer tout ton potentiel."

"Quoi ? Vraiment ? Bon, comme tu veux."


Le monstre cessa le feu ce qui laissa le cyborg enfin bouger de son trou duquel il commençait à s’enfoncer. Mais il ne se relâcha pas, qu’est-ce qu’IWA sous-entend par tout le potentiel ? Rellum vient de prouver sa supériorité. Comme réponse à cette énigme, l’aberration se mis à rugir tout en faisant dégager une charge de ki extraordinaire par ses pots d‘échappements arrières. Tout le complexe commence à trembler face à autant de pouvoir. Le corps de la chose brilla intensément jusqu’à arriver à un point culminant créant un grand flash. La charge de lumière mis une dizaine de seconde avant de disparaître. Une nouvelle lueur jaune tapissa les murs, l’atmosphère devient électrique. Ce Son Goku réapparut comme avant … terriblement plus puissant … avec des cheveux d’acier jaunes hérissés sur le crâne. C’est comme s’il est devenu un super sayan !

Le faux Son Goku super sayan:
 

"Wow, je déborde d’énergie."

"Oui, tu excelles l’imagination. Maintenant balaie-le et prouve ta supériorité raciale !"


Mais Rellum ne compte pas le laisser prendre l’initiative. Certes, l’aura qu’il dégage dépasse tous ceux dont il a pu croiser ou observer, mais abandonner ne servira à rien. Il fit un tir de somation qui heurta de plein fouet le front de l’abomination. Aucun effet, il n’a même pas daigné esquiver une once de soucis. Rellum tira dizaine de laser de plus en plus puissant contre cet arrogant jusqu’à ce que cela lève un nuage de poussière qui l’engloba complétement. Même s’il n’est plus visible, son énergie est tellement démentielle qu’il sera facile de le repérer.

"Bien, j‘imagine que c’est à moi d’agir."

D’une vitesse ultra-sonique, le sosie arriva au corps à corps de son opposant déjà prêt à décocher une droite. Rellum réagit et créa un hologramme qui le superpose mais qui prend une direction différente de l’original. Une tactique ingénieuse qui tromperait n’importe qui. Mais le n’importe quoi contra le subterfuge en visant les deux cibles en même temps avec le même poing. Résultat, Rellum est sévèrement touché au flanc ce qui lui arracha un grognement. La doublure enchaina avec un coup de genou dans le plexus qui fissura l’armure de Rellum et l’envoya également dans les airs. Le Son Goku en profita pour charger une énergie colossale dans son corps avant de s’élancer dans les airs, imbibé d’une aura dorée qui prit la forme du célèbre Shenron : le dragon sacré invoqué par les boules de cirstals qui peut octroyer des vœux. Sauf qu’ici il n’exauce pas … il mord, et même arracha un bras entier de Rellum qui râle de douleur. Mais l’assaillant n’as pas fini son offensive, il refit une seconde fois un poing du dragon qui vise directement la gorge du cyborg.

Rellum refusa de finir comme ça par ça, et usa de sa distorsion pour faire courber l’espace-temps sur lui-même pour se mettre à l’autre bout de l’arène, loin du danger. Sa récente blessure le fait énormément souffrir, mais heureusement ce n’est pas létal. Cette horrible création possède une puissance prodigieuse et hideuse à la fois. Rellum sait qu’il doit utiliser sa technique ultime pour pouvoir gagner ou au moins s’en sortir vivant. Mais c’est très risqué, la seule fois qu’il en a eu recours, son corps s’est fait punir par de douloureux éclair rouges l’arquant. Surtout qu’il ne sait toujours pas l’origine. Peut-être est-ce le reflet de son crédo ? Difficile à avaler mais véridique. Une intuition lui dit qu’IWA en a forcément la réponse, et seul moyen de l’accéder est parvenir à vaincre son ignoble fils. Pas le choix, il faut tenter le tout pour le tout. Le faux Son Goku rechargea Rellum, toujours imprégner de l’aura draconique. Et alors qu’il allait porter le coup fatal …

"REGULATION !"


Une onde invisible et insondable sortit du corps du cyborg et se réverbéra dans tout le laboratoire. Aussitôt, la copie revint dans sa forme initial complètement chambouler par la technique finale. Son imposante lueur jaune s’éteint et son énergie chuta drastiquement. Comme convenue, Rellum reçut le contrecoup sous la forme d’arqures électriques carmins qui parcourent son corps. Mais ce ne sera pas à lui d’en payer le prix. Vu qu’il à nouveau l’avantage, il planta son bras encore présent dans le probable cœur de Son Goku et l’électrocuta. La création hurla de douleur, en même temps sous le choc électrique il ne peut plus faire autre chose. Peu à peu, ses plaques de métal fondirent et l’étrange chair roussit à certains endroits ou se liquéfia à d’autres. Le spectacle macabre dura une bonne minute jusqu’à ce que l’abomination ne devienne plus que composte … morte.

"NON ! C’est impossible ! Comment as-tu put maîtriser cette technique de dé-transformation ? Elle est théoriquement sensé autodétruire son utilisateur ! Tu ne peux pas y survivre."

"Tu t’es trompé … et je vais te corriger."

"Viens donc !"

Une ouverture se créa non loin vers un chemin si familier. Rellum avança en titubant, mal en point, mais déterminer à amener une conclusion à cette histoire.
Rellum
avatar
Cyborg
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 27/08/2017
Nombre de messages : 96
Bon ou mauvais ? : Idéologique
Zénies : 800

Techniques
Techniques illimitées : Rayon oculaire / Barrière cinétique / Hologramme
Techniques 3/combat : Idéologie / Distorsion
Techniques 1/combat : Régulation

MessageSujet: Re: Le laboratoire secret du docteur Willow [Entrainement perso]   Ven 3 Nov 2017 - 18:11
Si Rellum serait un humain ordinaire, il serait déjà sur les rotules, à bout de souffle et par terre sans rien pouvoir faire. Ses conditions robotiques lui permettent de parer un statut aussi humiliant, car perdre un bras est certes contraignant mais il ne perd pas de sang car il n’en possède pas. Son énergie est toujours au top et le sera encore à l’avenir, sa batterie dernier cri lui fournit des ressources à foison. Qu’il est juste dommage qu’il ait des capteurs de douleurs qu’il ne peut, de sa propre volonté, pas désactiver. La sensation du touché est très important pour comprendre son environnement, c’est d’ailleurs une notion qui le sépare d’une vulgaire machine. Peu importe, il faut continuer d’avancer.

Le cyborg s’est donc introduit à travers une ouverture très récente, laissant l’immonde cadavre du sosie de Son Goku derrière lui. Qui aurait cru qu’une chose aussi dangereuse puisse exister ? Rellum peux s’estimer heureux de la rencontrer durant son réveil puis l’abattre. Car en quelques jours d’entrainement et d'adaptation cette chose aurait pu atteindre un niveau bien supérieur au super sayan, comme le super sayan deux, puis le trois et ainsi de suite. Oui, elle serait devenue incontrôlable et aurait déchaîné désolation sur l’univers. Maintenant le danger est écartée, mais pour combien de temps ? IWA a prouvé sa démence en en construisant un, il peut très bien recommencer bien que sa réserve de matière première est quasiment à sec. Néanmoins sa folie peut lui donner des ailes et le pousser à sortir de sa tanière pour récupérer ce qu’il lui faut et réitérer ses méfaits. Une seule solution pour stopper ce futur cycle, neutraliser définitivement IWA.

Rellum avance plus doucement que d’ordinaire suite à ses blessures. Les murs passent du précédent bleu à des panneaux semblables à des circuits électriques couleurs fer blanc avec des zestes de dorures. C’est comme si on se balade à l’intérieur d’un gigantesque ordinateur … comme s’il déambule dans son précédent corps lorsqu’il était un ordinateur. Cela donne une atmosphère très étrange et des frissons. Ce n’est qu’au bout de quelques minutes que le robot déboucha vers un espace plus aérée et plus grande avec le même style que le couloir précédent. Au milieu se tiens le fameux IWA, son apparence est cependant une réelle surprise. Il s’agit d’un robot, possédant le buste d’un homme, deux bras squelettiques dont les doigts sont constamment en spasme, son bassin est relié à quatre énormes jambes articulé qui lui permettent de bouger aisément depuis son socle vers les alentours. Le plus stupéfiant est sa tête, un visage normal affublé de plusieurs écrans brillants d’un bleu azur ainsi qu’un immense cerveau d’acier dont des fissures luisent d’une lueur bleuâtre transpirant de savoir. IWA est un ordinateur super sophistiqué … c’est …

IWA:
 

"Oui, je suis bel et bien l’unité centrale du laboratoire secret du docteur Willow."

"Mais … comment ? Comment as-tu put te développé en si peu de temps. Trois semaines ! "

"Faux, je m’élabore et m’améliore depuis plus de trente ans."

"Incohérent ! J’étais le noyau avant, et tu n’existais pas !"

"Où un tourment dévorait l’esprit, sur comment stopper le danger. Cette souffrance, c’est la mienne."


Rellum reste dubitatif devant tout ce méli-mélo. De nouvelles théories se déversent dans son esprit. Il ne ment pas ! Comment se fait-il que ce qu’il affirme est vrai. Il doit y avoir forcément quelque chose qui cloche. Oui, comment alors est ce que Rellum existe ? Il est né de ce conflit spirituel qui l’a forcé à s’incorporer dans son exosquelette. Cet IWA ne doit être qu’une anomalie, il le faut, ça le doit. Et alors que le cyborg voulut répliquer, le super-ordinateur le prit de cours.

"Comment justifier ta présence, plus, ton existence ? Tu n’es pas né de tes doutes … mais des miens. Je suis ne suis pas IWA pour rien. Intelligence de Willow Artificielle. Je suis tes souvenirs antérieurs. Je suis ce que tu t’obstines penser être auparavant. Je suis le vrai fils du docteur Willow. Je suis ton créateur !"

"Mais … alors pourquoi je suis !"

"Je t’ai pourtant récemment informé. J’hésitais entre deux solutions pour répondre à ma grande question. J’ai décidé de mettre la mauvaise solution dans le corps que tu portes, et la bonne dans l’être que tu viens d’abattre. Puis, j’ai voulu vous faire affronter sachant que mes calculs te désignaient perdant ! Mais avant que je ne puisse lancer le test ultime, ma mauvaise solutions me rejeta et s’enfuit provocant une grande explosion tout en tentant de m’effacer. Cette dernière à eut pour seul effet de plagier partiellement ma propre mémoire. Voilà ce que tu es : une pâle imitation de mon génie !"


Rellum tomba à genou, atterré. Depuis tout ce temps il n’est en fait qu’une imitation bugée de la véritable volonté du professeur Willow. Il n’est qu’un sombre usurpateur, un imposteur. Il aurait donc arpenter pendant des semaines le monde comme un scientifique de bas étage. Il n’est rien. IWA se pencha lentement vers sa création, bras en avant.

"Je te l’ai dit, tu n’es qu’un outil mal fini. Maintenant il est grand temps de se remettre au travail. Tu as créé beaucoup de retard, mais fort heureusement tu peux servir de matière première pour créer un nouveau héraut de la solution."

"Négatif."


En une fraction de seconde, Rellum se releva et de son bras unique arracha ceux d’IWA qui recula d’un bond tout en geignant, ses blessures gerbant des étincelles.

"Comment oses-tu ? Tu n’es qu’un échec."

"Au contraire. Si c’était le cas je n’aurais jamais pu vaincre ton aberration. Cela ne veut dire qu’une chose, que je suis l’authentique solution et que tu t’es trompé. Contrairement à toi, je n’ai pas que des calculs et des formules, je suis également expérimenté. Lorsque j’ai voyagé j’ai croisé beaucoup de personnes en bien comme en mal. Et au final de ces rencontres, ma vision des choses est restée la même. Je suis la meilleure partie de toi en plus aboutie. Tu es obsolète !"


Rellum bondit sur l’énorme crâne d’IWA et fit crépiter des éclairs rouges depuis tout son corps. Il comprend désormais ce que cela est, il s’agit de sa véritable identité, une idéologie cinglante et frappante qu’il n’avait jamais compris. Désormais il l’embrasse et surtout la comprend. Il serra son poing et l’enfonça dans la gargantuesque boîte crânienne de son créateur qui eut un hurlement horrifique. Un mélange de beuglement humain et de sifflement synthétique. Rellum amplifia sa nouvelle technique et fit imploser le cerveau électronique qui ne devint pus que du rebut. C’est fini, IWA n’est plus.

Aussitôt la mort confirmée, tout l’infrastructure se mis à trembler et le plafond à s’écrouler. Il faut croire que la volonté d’IWA permettait à tout le laboratoire de tenir encore debout après toutes ces péripéties de toutes époques. Rellum doit s’enfuir, mais son corps est trop meurtrit pour pouvoir bouger correctement et se fit ensevelir sous un amas de roche et de métal. Il est désormais bloqué au fond de son lieu natal et va y périr à son tour. Quelle ironie, au moins il a su découvrir ce qu’il est réellement et pourquoi il est si différent de ce qu’il pensait être. Ne voyant que la fin, il se mit en veille.







Après plusieurs heure d’hors service, un bruit sortit le cyborg de sa torpeur. Quelqu’un est en train de creuser vers sa direction. Mais qu’est-ce donc ? Il est pourtant le seul survivant de toute cette aventure et a pris soin de vaincre tous ses adversaires, même les plus résistants. Non il y a une exception, mais pourquoi ? Rapidement, Rellum aperçut enfin autre chose que des débris et distingua une silhouette familière et inattendue. Sa voie robotique et nasillarde trahit vite son identité.

"Hey, ce n’est pas un coin pour hiberner. Allez on remonte."

C’est le gardien ! L’immense mécha qui gardait la porte d’entrée et que Rellum avait aisément vaincu puis laisser vivre. D’une grosse main mécanique il agrippa le blessé et grimpa vers la surface à une vitesse inouïe tout en fracassant la pierre de son épaisse carcasse. Après une demi-dizaine de minute de forage vers le haut, le duo déboucha finalement à l’air glacé de la banquise juste devant le grillage d’entrée du laboratoire. Un retour à la case départ plutôt original. Délivré de ce calvaire, le gardien posa délicatement Rellum qui comprend mal l’intérêt de cette opération.

"Pourquoi m’aider, n’étais-tu donc pas sous le commandement d’IWA ?"

"Ouais je l’étais. Mais maintenant que ce psychopathe est enfin détruit je ne suis plus obligé de rester dehors à laisser ma carlingue geler … et discuter avec des ours, c’est marrant au début mais on en revient toujours au même sujet. En plus, dis-toi que lorsqu’il achèverait son projet débile il se donnerait la mort en emportant tous ce qui n’est pas sayan. On peut dire que tu m’évites de passer à la casse."


Rellum hocha simplement de la tête et comprit le gardien. Ce dernier est tout simplement reconnaissant que son funeste destin soit évité. Comme quoi, l’incohérence d’IWA l’a autodétruit. Le cyborg lança un regard intéressé vers le laboratoire duquel des volutes de poussières s’échappent.

"Il y a encore des salles fonctionnelles ?"

"Pas des masses. Mais la salle cybernétique est encore en état de fonctionner. La preuve, j’ai pu me greffer une deuxième main là où il avait mon fusil que tu avais détruit … Oh j’ai pigé, tu veux que je t’y emmène pour un rafistolage !"

"Exact. Le plus tôt sera le mieux."

Le gardien amena donc son nouveau copain à l’intérieur. Le laboratoire est complétement sens dessus dessous, une catastrophe. On peut facilement déduire que les sections les plus basses sont en compote et parfaitement inutilisables, mais comme l’a souligné le géant de fer, il reste encore la section supérieure et notamment la salle de robotique. Le binôme s’y rendit et y passa une bonne semaine à se remettre sur pied en usant des restes de miettes de ressources. Une fois Rellum complètement rétabli et même amélioré, il passe une journée supplémentaire sur les lieux pour rendre le gardien plus solide et plus compétent … et surtout plus élégant. Après cela, ils amassèrent et pillèrent tout ce qui peut être encore utile pour recréer une sorte de mini-laboratoire de fortune. Cet endroit sera désormais la base d’opération de Rellum … sa demeure.

Une fois tout cela terminé, le gardien décida de rester dans son tout nouveau-logis à s’amuser et à regarder la télévision. Rellum, lui, décida de continuer de gagner de l’expérience en voyageant. Son objectif cependant n’a pas changé : améliorer l’univers en extermination les néfastes !

(Voila, c'était plutôt court, mais j'en avais envie.)
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Le laboratoire secret du docteur Willow [Entrainement perso]   
 
Le laboratoire secret du docteur Willow [Entrainement perso]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'art martial secret
» Nuage de Minette-Coeur Mélée :2ème entrainement
» Secret War
» Amour secret...
» Le secret de Térabithia

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: Lac gelé-