Partagez | 
 

 Bienvenue au royaume des démons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Demigra
avatar
Demon
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 22/11/2015
Nombre de messages : 155
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 9000

Techniques
Techniques illimitées : Brèche temporelle, Illusion, Kikoha spectral
Techniques 3/combat : Influence démoniaque, Voile démoniaque
Techniques 1/combat : Corruption maléfique

MessageSujet: Bienvenue au royaume des démons   Dim 13 Aoû 2017 - 15:14
Il faut beaucoup de courage ou d'inconscience pour oser s'aventurer dans un un gouffre temporel qui pourrait vous dévorer en l'espace d'un instant. Malgré les risques, le monarque réussissait sans aucun problème à surmonter ses craintes en franchissant la faille spatiotemporelle et ce sans se poser d'avantage de questions. Est-ce que ce choix était le bon ? Était-ce réellement la bonne solution que de suivre la voie du démon ? Rien n'était vraiment certain et alors que le voyage du roi qui entrait à l'intérieur de ce trou de ver ne faisait que de commencer, il pouvait sentir la totalité de son corps se distordre sans pour autant remarquer la moindre sensation de douleur. Pourtant, il pouvait bien sentir que son enveloppe charnelle était capable de se briser au moindre instant. Tout comme l'estomac d'une créature géante, Vegeta pouvait tout simplement finir aspirer à l’intérieur de ce gouffre infini sans ne jamais en ressortir mais heureusement pour lui, le chemin qu'il avait emprunté avait bien une issue et alors qu'il pouvait sentir qu'il s'en rapprochait, celui-ci pouvait percevoir un monde bel et bien différent de tout ce qu'il a connu jusqu'à ce moment.



Le royaume des démons, une dimension différente située en dessous de celle des mortels existait réellement. Contrairement à ce que certains pouvait en penser, ce monde n'avait rien du tout avoir avec l'enfer car cet endroit était bien plus terrible. Ici, il n'y avait aucune âme à torturer et alors que les yeux de sa majesté se posait sur les terres désolées éclairées par la présence d'une poignées d'étoiles dont les lumières scintillaient d'une couleur sanglante, le ciel et ses nuages se voyaient imbibés de cette couleur oppressante qui se mélangeait aux arcs électriques. Vous l'aurez sûrement compris, il ne faisait pas bon vivre ici pour les mortels car le danger était omniprésent mais surtout imprévisible. Contrairement aux tréfonds de l'enfer, cet endroit ne regroupait pas de simples démons mais uniquement une poignée d'entre eux qui savaient ce démarquer. Vous l'aurez sûrement compris, il s'agissait des Makaïos et de leurs supérieurs ; les dieux-démons autrement appelés les Makaïoshins. Tout cela vous parait flou peut-être ? Peut être que vous, très chers lecteur, désirez en savoir d'avantage sur cet endroit ou encore son emplacement ? Soit, le roi Vegeta ce trouve approximativement dans cet endroit reculé de l'Univers.



Ça vous parait un peu plus clair ainsi ? Le Maikai est une zone à la frontière du monde des morts et du monde des vivants. Ce lieu dévasté aussi connu bien sous le nom des limbes, n'est autre qu'un endroit ou se font dévorer les âmes égarées. Rassurez-vous tout de suite, cela n'est pas le châtiment qui est réservé aux invités de marque. Vegeta et Sanyl devraient bien se sentir privilégier pour ne pas avoir été dévorés par les éventuels monstres mangeurs d'âme qui avaient eut le temps de ce faufiler dans leur ombre. En tout cas, le voyage semblait s'être déroulé à merveille et tout le monde est arrivé à destination en un seul morceau. Espérons au moins que ce sera la même chose pour le chemin du retour. Plus important, de vieilles ruines se distinguaient dans la brume tandis qu'un château dont les constructions n'avaient rien en commun avec les bâtiments des mortels, apparaissait comme un mirage. Au dessus de celui-ci se remarquait alors un gigantesque trou de ver semblable à celui par lequel le sayen et le majins étaient arrivé mais celui-ci était suffisamment large pour permettre des allez-retours à une armada de démons déhainés.

« Alors, l'endroit vous plaît ? » s'amusait l'illusion du dieu-démon qui observait les réactions de ses invités avant de reprendre parole aussitôt.

« Nous sommes ici au royaume des démons. Un lieu oublié ou se termine l'existence des âmes de ceux qui n'ont ni leur place dans le néant, au paradis ou en enfer. Voyez-vous, la raison qui m'a poussé à vous amener jusqu'ici, c'est-... »

« ...ton coté égocentrique. »

Spoiler:
 

Posant les pieds au sol, un autre dieu-démon aux traits bien différents du précédent s'était montré aux yeux de tous. Sa peau bleue pale et ses iris rouges se démarquant de ses pupilles noires accentuaient quelque peu le coté sombre et ancien du personnage ici présent mais comme vous vous en doutez sûrement, ce vieil homme ne doit pas être pris à la légère pour son apparence de papy gâteux qui pouvait bien laisser paraître des doutes sur sa puissance. Affichant un sourire malsain semblable à celui de l'autre diable, celui-ci jaugeait du regard le Majin vert qui traînait... des morceaux de chèvres ensanglantés dans un sac avant de jeter son dévolu sur le roi déchu. En le regardant quelques secondes, l'ancien se gratta les poils de bouc quelque instants avant de jeter un regard noir à Demigra. Celui-ci n'arrivait tout simplement pas à comprendre ce qu'il faisait ici.

« Tu dépassés les bornes, Demigra. Amener une création démoniaque ici, ça passe encore mais un mortel... »

« Ce bon vieux Mechikabura. Comment ça va depuis tout ce temps ? » lui répondais alors le sorcier aux cheveux roux en affichant un air moqueur.

« Ne te fiche pas de moi, imbécile ! Cela fait bien des décennies que j'ai été scellé par le Kaïoshin et tu n'as même pas bougé le petit doigt pour me sortir de là ! » rétorquais alors le plus ancien qui affichait enfin son caractère bien trempé.

*Qui est l'abruti de service qui l'a libéré celui-là ?*

« Ahahahah ! Toujours aussi susceptible à ce que je vois. Vois-tu, je suis vraiment navré, ton terrible sort m'était sorti de la tête et puis de toute façon ma situation actuelle ne m'aurait pas permis de t'aider si tu vois de quoi je parle. Maintenant, si tu veux bien nous excuser... j'ai une petite conversation à terminer. »

« Pffft ! Amusez-vous bien le temps que vous le pouvez encore. Ça ne durera pas. » annonçait le vieux sorcier avant de disparaître en un clin d’œil.

« Ohoho... il est froissé on dirait. Excusez ce petit contretemps, beaucoup de gens ici ne sont pas très loquaces. Avez-vous des questions avant que l'on passe à la partie la plus importante ? »

Sur ces mots, il se fit un peu plus sérieux. Il allait entamer la partie la plus importante de la discussion qu'il avait commencé avec Vegeta sur Terre. Il ne s'agissait non pas de quelques détails cette fois mais d'une chose qui pouvait bouleverser l'existence même. Vegeta et Sanyl, seront-ils prêts à voir de leurs propres yeux ce qui les attends pour la suite ?
Ex Roi Vegeta
avatar
Sayen
Masculin Age : 19
Date d'inscription : 08/04/2016
Nombre de messages : 114

Techniques
Techniques illimitées : Canon Garrik | Vagues deferlentes | Vague explosive
Techniques 3/combat : Explosion Volcanique | Rayon de justice
Techniques 1/combat : Colère sayenne !

MessageSujet: Re: Bienvenue au royaume des démons   Mar 22 Aoû 2017 - 2:11
Le Roi Vegeta avait accepté le marché du diable, sans hésitation, le pauvre King était déjà à moitié contrôlé par Babidi, en plus de l’influence démoniaque de Demigra, autant dire que c’était difficile pour l’ancien Roi d’avoir un libre arbitre. C’était donc « logiquement » que Vegeta avait pris la direction du portail, indiquant clairement à Brolya et Gojita qu’ils pouvaient venir s’ils le souhaitaient, ce serait toujours utile si Demigra voulait tendre un piège ou une idée du même genre, cependant les deux serviteurs ne semblaient pas motivés… Les deux sayens décidèrent plutôt d’aller s’entrainer, ils ne prirent pas le portail, laissant le King à son sort, et bien tanpis pour eux ! Dans sa quête assoiffée de vengeance, ce n’est pas le danger d’un portail qui allait le retenir, il pénétra l’étrange passage magique, se sentant immédiatement tomber dans le vide, sans pour autant réellement chuter. Au contraire d’une réelle chute, le sayen se sentait contracté, comme s’il était sous pression, prêt à exploser comme un objet compacté rempli d’air, une sensation dangereuse et menaçante. Heureusement le chemin compressé du Roi déchu avait une fin, Vegeta fut libéré dans un décors macabre et vide. La première chose qu’il ressentira sera une horrible odeur de cadavres carbonisés, de poussière, de souffre, cet endroit était mat, triste, vieux, rien ne permettait la vie sur ce territoire qui semblait rocheux et désertique. La terre était craquelante, le ciel était sanguin, les roches sombres comme du charbon, cet endroit semblait aussi austère que l’enfer qu’avait déjà visité notre bon Roi.
Spoiler:
 

Contrairement au royaume des morts, ce désert dans vie était vide, personne à des kilomètres à la ronde, malgré le brouillard lointain orangé, on pouvait clairement que cette… planète sans doute, n’était pas fréquenté. Vegeta appuiera ensuite son regard vers Demigra, le démon roux demandait si le lieu plaisait au King , évidement, personne ne pouvait apprécier un lieu aussi mort et immonde, c’était certes très singulier, mais nullement propice à l’ordre et la vie que voulait établir Majin Vegeta.

« C’est un lieu immonde et laid, de toute évidence il n’y a aucun ordre et aucunes lois ici. »

Après les commentaires quelques peu critiques de l’ancien Roi, Demigra reprit la parole en annonçant que cet endroit était le royaume des démons, un lieu spécial et ancien bien différent de l’enfer. Evidemment, ce « Dieu-Démon » voulait montrer sa capacité à créer des portails, très bien, en espérant qu’il sache redonner le pouvoir au King de manière à ce qu’il gouverne Vegeta 1 et 2. Alors qu’il parlait, le Démon au bâton fut interrompu par un autre vieux démon qui semblait passer par là, ce dernier disait que Demigra était égocentrique, liant sans doute la dernière pensée du King disant que le Dieu-Démon jouait avec ses portails pour avoir l’air malin. Visiblement, Demigra et le démon arrivant étaient de la même race, ils se ressemblaient beaucoup au visage, bien qu’ils aient une couleur de cheveux et de peau différente, cependant cela doit varier selon la race. Ce villard était sans doute le vieux sage de ce trou paumé, il insinuait que Demigra ne devaient pas embarquer le King ici, passant littéralement un savon à son collègue.

Le maléfique créateur de portail ne pris pas beaucoup de temps pour répondre, jouant le sarcasme en dévoilant le nom de l’autre démon : Mechikabura, un nom difficile à prononcer. S’en suivis alors l’énervement du vieillard qui se plaignait d’avoir été scellé par des Kaioshins, visiblement ces Dieux démons étaient plutôt dangereux, Vegeta connaissait l’existence du Royaume au-dessus du paradis, Beerus lui en avait courtement parlé pendant une visite. Le Démon roux quant à lui avait trouvait une superbe excuse, il annonçait avoir oublié, qu’il n’avait pas les moyens d’aider Mechikabura pour le moment, pfff, ces histoires de familles n’intéressaient pas le King.

Véxé, l’autre Dieu démon disparu en beuglant que le petit jeu n’allait pas durer longtemps, que ce vieux con aille se faire foutre, ici ça parlera de vengeance, de capture, pas de Kaioshins. D’ailleurs, un miracle semblait agir, le vieux démon disparu comme par magie, comme si un Dieu des Dieux en avait eu marre de son caractère de vieillard sénile. A sa disparition, le King annoncera avec une bonne teinte de méchanceté.

« Bon débarra. »

Demigra annonçait ensuite que ce type « d’ici », donc qui habitait dans ce royaume de démon , était du genre à ne pas être très amical ou accueillant, en même temps, ce lieu ne semblait pas propice à se faire des amis. Le Dieu démon demandait alors qu’il Vegeta avait des questions avant de continuer, il s’avançait alors en parlant au démon.

« C’était qui ce vieux crouton ? »

Une fois la réponse obtenue, le King regardera froidement vers le château avant de regarder le démon, satisfait ou pas de la réponse, on verra bien.

« Ok, maintenant à toi de parler. »

Dira-t-il au roux cool.
Majin Sanyl
avatar
Majin
Masculin Age : 14
Date d'inscription : 29/05/2016
Nombre de messages : 246
Zénies : 855

Techniques
Techniques illimitées : Illusion Smash-Métamorphose-Slow Time
Techniques 3/combat : Boomerang Effect-Shining Sword Attack Colossale
Techniques 1/combat : Absorbtion

MessageSujet: Re: Bienvenue au royaume des démons   Dim 27 Aoû 2017 - 1:14
Les doigts ne se ressemblent pas tous.

Voilà, c’était le proverbe d’aujourd’hui, on peut commencer. Récaputilationnisme, je m’étais allié à Demigra, le Dieu-Démon sans âme – normal il est roux le con – donc par la même occasion j’avais rejoint l’Ordre Shuryo, gage de bonne foi et de solidarité envers mon bon roi Demigra. Façon de parler hein, ce n’était pas vraiment mon Roi. Il n’y avait pas vraiment de hiérarchie dans l’ordre Shuryo. Je l’avais appris en allant recruter un nouveau membre en compagnie du Mage Roux, il semblait être Roi d’un truc si j’avais bien compris ce qu’il avait dit à Demigra. Il voulait « le trône de Végéta et de Végéta 2 ». Ces planètes étaient de mauvais souvenirs, j’avais rencontré cette brêle de Kaito sur la planète numéro 1. Mais bon, tout ça était, est et restera loin derrière moi à présent. D’ailleurs, ce Roi déchu n’avait pas tout perdu, il avait deux chiens de poche avec lui ! C’était assez mignon de les voir l’abandonner lorsque Demigra avait ouvert un portail vers l’infini et probablement au-delà. Avec de la chance il m’emmènerait en enfer et je reverrais Giselle !

Devant le portail, j’avais fait une révérence devant le Roi Majin en lui désignant le portail du bras, accompagné d’un : « Allez-y mon bon roi. ». Après qu’il soit passé dans le portail, et que ses deux chiens l’aillent abandonner, j’y rentrai à mon tour d’une démarche faussement solennelle. Le genre de démarche que t’utilises pour aller donner tes condoléances à ta vieille tante Giselle pour la mort d’un de ses 35 chats. Pas que ce n’était pas triste, mais ça l’était toujours moins que la mort de Giselle ou de l’un de ses confrères. Bref, trêve de mondanité et tentons le diable !

Arrivé de l’autre-côté en un seul morceau, un panoramique de merde s’offrait à moi. Nan mais sérieusement, c’était quoi cette merde ?! Je m’attendais à un truc rempli de destruction, rempli de Dragons montés par des gnous démoniaques détruisant des orphelinats remplis d’infirmières portant des enfants ! Au lieu de ça, je voyais une terre désolée brumeuse où on distinguait vaguement quelques ruines. Y’avait aussi un vague château, surplombé par l’anus du monde. Génial ! Parfait lieu pour s’amuser n’est-ce pas ? Surtout que Demigra, lui semblait s’amuser… Ouais non il ne peut pas s’amuser dans un endroit comme ça, c’est chiant ici. Après quelques secondes de contemplation – de vomissement ravalé pour ma part – le Mage Roux nous lança ces quelques mots :

« Alors, l'endroit vous plaît ? »

Ok, il ne pouvait pas être sérieux, n’est-ce pas ? J’veux dire, c’était probablement une question rhétorique n’est-ce pas ? Il ne s’amusait pas pour de vrai, n’est-ce pas ? N’EST-CE PAS ? … Ah mais non, suis-je bête. Notre cher Dieu-Démon voulait probablement nous faire une blague. Moi je tombe pas dans un piège aussi facilement ! Probablement que le bon roi n’était pas tombé dans le piège lui non pl-

« C’est un lieu immonde et laid, de toute évidence il n’y a aucun ordre et aucunes lois ici. »

Ah merde. Bon, il n’avait peut-être pas compris que c’était une blague, mais moi oui, malin que je suis !

« Ah mais non mon roi, c’est génial ! Regardez là-bas, on voit le.. Château de la mort ! Dans les ruines je distingue le Temple de la Mutilation, il doit probablement y avoir des démons émos là-bas, il grouille partout avec leurs « oh non, tu ne me comprends pas » et autres remarques connes. Ah et tu vois la plaine là-bas, ben c’est la Plaine de la Haine ! On s’amuse ici, n’est-ce pas ? »

Notre bon Démon Demigra nous expliqua que nous étions au Royaume des démons, il nous explique que c’était un royaume… pour les démons. Puis, il était sur le point de nous annoncer la raison de notre venue ici, mais il fut interrompu par un autre démon sans sourcil. Sérieusement, c’était probablement une maladie des démons de ne pas avoir de sourcils. À part son manque de pilosité au niveau des sourcils, le visage du vieux était recouvert de rides. Sa peau d’un bleu pâle assez moche. Pour avoir cette couleur de peau, il a dû avoir une légère PEUR BLEUE. Vous avez compris ? Le visage bleu, la peur bleue ? Bon je continue. Après avoir insinuait que Demigra avait un gros côté égocentrique, donc qu’il se suçait la bite magique tous les soirs avant de se coucher, il attarda son regard sur moi, plus précisément sur le sac rempli de morceaux de chair fraîche, puis sur le bon roi déchu. Il semblait réfléchir à quelque chose en se grattant le bouc, puis son sourire mesquin disparu.

« Tu dépassés les bornes, Demigra. Amener une création démoniaque ici, ça passe encore mais un mortel... »

Une création démoniaque ? Ça passe encore !? Il m’a pris pour quoi le vieux, la pute personnelle de Salagadoo !? Au début je me suis dit que je pourrais probablement lui péter la gueule et bonne et due forme, mais je me suis rappelé que Demigra nous faisait une blague. C’était probablement un comédien qu’il avait menacer de mo- heum, je veux dire engagé pour jouer le rôle du vieux sage qui serait trop sombre et mystérieux. On dirait plus un vieux con qui n’a pas pris ses pilules, mais on fait avec ce qu’on a. Demigra répliqua avec sa moquerie légendaire, puis celui appelé Mechikabura lui rappela qu’il avait été scellé par une certaine Kaioshin dont personne n’en avait quelque à foutre et que Demigra n’avait pas essayé de le libérer. On se demande pourquoi, n’est-ce pas ? Après une petite séance de blabla que je n’avais pas écouté – en même temps, j’en avais rien à cirer des dramas des démons – Mechikabura disparut dans les méandres de l’infini pour que Demigra puisse finir ses explications. Il nous demanda si on avait des questions, question que notre bon roi s’empressa de demander :

« C’était qui ce vieux crouton ? »

Je m’empressai de répondre, pour que le Roi Déchu puisse comprendre que c’était une blague « Vous voyez, j’en avais parler tout à l’heure, ces démons émos, ils grouillent partout ! » Je métamorphosai pour me donner exactement la voix de Mechikabura. Je parlai d’une façon qui pouvait rappelait un adolescent en plein dans sa crise. « Nan mais Demigra, tu peux pas comprendre les règles que nous avons instauré dans ce royaume de toute façon tu ne comprends jamais rien, j’t’e déteste ! » Remettant mes cordes vocales en place, je me tus pour laisser le Mage Roux parler. Il devait avoir des tas de choses intéressantes à nous dire. Je l’espérais en tout cas.
Demigra
avatar
Demon
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 22/11/2015
Nombre de messages : 155
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 9000

Techniques
Techniques illimitées : Brèche temporelle, Illusion, Kikoha spectral
Techniques 3/combat : Influence démoniaque, Voile démoniaque
Techniques 1/combat : Corruption maléfique

MessageSujet: Re: Bienvenue au royaume des démons   Ven 1 Sep 2017 - 12:15
Il était normal de se poser mille et une question en arrivant dans un tel endroit pour la toute première fois. Après-tout, cet endroit n'avait rien en commun avec les planètes des mondes inférieurs, loin de là, même. Ce que nos protagonistes avaient pu contempler n'était qu'un avant-goût du monde qui les attendait car, lorsque les premiers feux de l'apocalypse auront fait leur apparition chez les mortels, plus rien ne pourra altérer le changement de l'histoire. Comme le roi déchu l'avait affirmé, il n'y avait absolument rien sur cette vaste étendue de terre brûlée surplombée par un ciel menaçant. Cette vision du monde ou plutôt ce désastre sans fin allait bientôt s'abattre sur chacun des mondes des vivants. Le « joujou » que Demigra à offert à un vieillard, n'était rien d'autre qu'une petite mise en bouche car le désastre qui s'est abattu sur la planète Vegeta II allait se répeter encore et encore sur chacun des mondes jusqu'à ce qu'il n'en reste plus le moindre signe de vie. Imaginez cela ne serait-ce qu'un instant ; des planètes dévastées, vidées de toutes formes d'intelligence. Ironiquement, cela ressemblait au souhait d'un certain Kaioshin mais le but recherché n'était pas le même, loin de là.

« Ne prêtez pas attention à ce vieux démon, il a toujours eut un sacré caractère. Quoi qu'il en soit, je ne suis pas venu ici pour laver mon linge sale en publique. Vous comme moi avons de grands projets et plus tôt nous les auront entamés, plus vite nous pourront acquérir ce que nous revient de droit. Je peux le percevoir, l'un d'entre vous se cherche encore un objectif bien concret tandis que l'autre désir retrouver ce qui jadis fut son trône mais ne vous en faites pas pour ça. Bientôt, tous vos récents problèmes ne seront rien d 'autre qu'une page du passé que vous pourrez sentir brûler alors que vos regards se tourneront vers un tout nouvel avenir, que dis-je ? Une nouvelle ère, celle là même qui marquera le début et la fin de toutes choses. Suivez moi à présent, il est temps pour vous de savoir pourquoi je vous ai amené dans cet endroit si reculé. »

Alors que le dieu démon venait de terminer son monologue, une brume épaisse était subitement apparue. C'était un peu difficile à expliquer mais ça devait être comme si l'air de cet endroit disposait d'une volonté propre. Alors que ce brouillard jaillissait soudainement du beau milieu de nulle part, Vegeta et Sanyl pouvaient sentir leurs jambes comme... plus lourdes. Bientôt, leurs sens comme le toucher, la vue et leur propre conscience allait temporairement s'éteindre alors qu'ils allaient se plonger dans un sommeil inattendu. Ils ne s'y attendaient certainement pas mais les deux guerriers étaient tout deux sur le point d'affronter une toute nouvelle épreuve. Tout deux plongés dans une illusion et ce, sans même l'avoir remarqué, chacun d'entre eux se retrouvait désormais isolé dans un rêvé ou ils se devait d'affronter leur pire cauchemar. Oui, vous ne rêvez pas. La pire des craintes possible et imaginable allait se matérialiser dans le monde des songes. Ce petit test improvisé pouvait bien être comparé à une torture psychologique mais il avait un but précis : définir si oui ou non ses deux individus sont capable de vaincre leurs peurs les plus terribles et ainsi savoir s'ils sont capable de renier les spectres du passé pour avancer vers un nouveau lendemain.

*Voyons voir comment ils vont s'en sortir à présent.*

Profitant de ce petit instant pour laisser ses invités inconscients, au pied d'un temple fermé depuis des milliers et des milliers d'années par une gigantesque porte scellée par une magie des plus puissantes, celui-ci s'absenta en faisant disparaître l'illusion qui prenait son image. Il y avait encore du monde qu'il se devait d'aller chercher. Deux autres individus qui étaient très susceptibles beaucoup plaire au sayen et au majin, surtout lorsque l'on sait de quoi ils sont tout deux capables. A leur réveil, les deux autres ne pourront inévitablement pas manquer la présence du temple gigantesque qui se situait devant eux et... peut-être remarqueront-ils que ce diable au cheveux roux s'est aussi absenté. Chose qui avait de quoi leur faire penser qu'ils étaient peut-être bien tombés dans un piège au final mais il n'y avait rien de plus palpitant que d'observer leurs réactions suite à ce cauchemar démentiel auquel ils ont tout deux été confronté. De son coté, le sorcier n'allait pas tarder à ramener ses deux autres invités qui marqueront finalement le tout premier mouvement de l'Ordre Shuryo.
Ex Roi Vegeta
avatar
Sayen
Masculin Age : 19
Date d'inscription : 08/04/2016
Nombre de messages : 114

Techniques
Techniques illimitées : Canon Garrik | Vagues deferlentes | Vague explosive
Techniques 3/combat : Explosion Volcanique | Rayon de justice
Techniques 1/combat : Colère sayenne !

MessageSujet: Re: Bienvenue au royaume des démons   Jeu 7 Sep 2017 - 23:12
KMV était stupéfait de découvrir le lieu où vivait les démons, c’était une terre d’infinie misère, de mort, un terrain inutile et méprisable. Face a la puissance de tels Dieux comment ces derniers pouvaient ne vivrent que dans de si mauvaises conditions ? Pas de jardins royaux, pas de soldats n’y d’habitants à gouvernés, c’était un lieu étrange et le King avait raison de penser que l’alliance avec ces créatures ne pourras pas être éternelle. Cependant il avait besoin d’eux, et depuis qu’il est sous le contrôle de Babidi, il éprouvé une sorte « d’envie satisfaisante » à suivre le démon roux, pourquoi ? Vegeta savait ce qu’il lui était arrivé, la malédiction qu’il avait subie, en acceptant le pouvoir imposant fourni par le magicien, il avait perdu une partie de son libre arbitre, et le peu qu’il lui restait venait de partir dans un second contrat, augmentant encore monstrueusement sa force, jusqu’à ou ce jeu ira ? KMV pouvait se poser des milliers de question, malheureusement son esprit n’était pas assez clair pour s’interroger plus pour le moment, son cœur noir ne voyait que la vengeance, aveuglé par sa haine, il combattra jusqu’à la fin pour récupérer son bien.

Après le passage du vieux démon énervé, Vegeta avait demandé des réponses, Demigra ne cachera pas la nature de de ce vieillard qui semblait toujours dans le même état, changeant de sujet pour revenir à la mission, affirmant qu’il allait donner la raison de leur venue dans cette terre de misère. Mais alors que l’ancien Roi attendait impartialement la suite, une brume noire l’entoura alors brusquement, c’était un piège ! Cette fameuse brume avait coupé le champ de vision du Roi qui se retrouvait alors comme transposé dans un monde de vie doté d’un sol invisible empêchant le King de tomber dans une infinité de vide, le sayen s’écria dans un énervement total.

« Enfoiré de merde ! »

Croyant à un piège consistant à l’enfermer dans une autre dimension, le guerrier au bouc serra les poings en pensant à la manière bête par laquelle il s’est fait avoir. L’ex Roi marchait dans le vide, il n’y avait rien, c’était un noir complet, la lueur de son super sayen permanent lui permettait de repérer son propre corps sans plus, c’était le néant. Cependant, plus loin dans le vide semblait se distinguer une sorte de porte, de la lumière était visiblement sous le pas cette même porte en bois, le Roi s’y précipita, ouvrant rapidement la porte pour découvrir un incroyable paysage : Sa salle du trône. Le Roi avançait calmement, il venait de passer par une porte qui était dérobé dans le fond de la pièce, derrière le trône, en se retournant, il ne la voyait plus, une illusion de téléportation ? La réalité ? Qu’était-ce ? le King voyait les grandes portes ouvertes, de l’extérieur émanait une douce lueur réconfortante, il était bien sur Vegeta, en progressant, l’ex Roi retrouvait ses repères, la tapisserie, le grand tapis, son trône, l’éclairage, rien n’avait réellement changé ici. La salle était vide, Vegeta pris donc la direction de la sortie afin de joindre la place devant de palais, tout le monde devait être dehors occupé à on ne sait quoi.

Une fois à l’extérieur, le King pouvait voir une foule immense, des milliers de guerriers de l’espace s’étaient massés autour de la place royale circulaire, tous autour d’un homme, le voleur de trône, Sharotto ! Vegeta serra les poings de plus belle, grinçant des dents en voyant le traitre qui l’avait usurpé sans aucune forme de respect ! Le Majin déploia son ki à pleine puissance, étant super sayen il pouvait facilement écrasé cette vermine de Sharotto, le King approchait du nouveau « Roi » avec une démarche rapide et énervé tout en parlant.

« Toi ! Tu vas mordre la poussière une fois pour toute ! »

Le faux Roi se retourna lentement en fixant KMV avec un sourire confiant, typiquement le maladroit qui ne prenait pas au sérieux Vegeta, raison de plus pour s’énerver et en finir rapidement, le voleur répondit tout de même à la menace du King.

« Tu es de retour ? J’imagine que tu veux encore te faire humilier. »

Sharotto se tenait droit devant Vegeta, toujours avec ce misérable sourire d’insolent, KMV était dans une colère noire, oubliant que tout ceci n’était sans doute qu’un rêve ou une illusion, il s’élança vers le frère de Riki.

« Crève enflure ! »


KMV enfonça son poing dans la face de Sharotto, envoyant ce dernier dans le décor, c’est-à-dire la foule, cette dernière qui n’encouragea pas le combat, plutôt surprise que satisfaite. Dans l’océan de guerrier, le faux Roi ressortira en un seul morceau, son nez en sang tout de même, il sortit de la foule pour retourner sur la place, perdant son air fier pour prendre une attitude plus sérieuse.

« Je crois que je vais devoir y donner du mien, tu – »

« Mais ferme-là ! »


Vegeta avait interrompu Sharotto en lui plaçant une seconde beigne dans le ventre à l’aide de son poing droit, se pliant en deux, le faux Roi subira également de nombreux coups, le Majin profitant de l’immobilité temporaire de son adversaire. Au bout de plusieurs frappes consécutives, le sayen aux cheveux noirs se libéra en explosa un kikoha au sol pour prendre de la hauteur avant d’hurler en lançant une attaque puissante.

« Prend-ça ! Buster Ray ! »

Un rayon mortel vint s’échapper des mains de Sharotto pour partir en direction de l’ex Roi, ce dernier chargea dans sa main droite une boule d’énergie qu’il fit exploser contre le rayon, provoquant un soulèvement de poussière dont le King profitera pour s’élancer vers l’actuel Roi. Une fois à portée, n’ayant été repéré que trop tard, Vegeta gonfla ses muscles pour augmenter en masse musculaire, il utilisait sa colère sayen (ultime) pour devenir plus puissant le temps d’une attaque, ainsi, il chargera son adversaire en le ruant de coups, surpris par la situation, Sharotto se fera battre facilement, ne pouvant gérer un tel changement de cadence. Au bout d’une quinzaine de coups à la force décuplée, le père de Vegeta frappera un coup final dans le menton de son opposant pour le faire prendre de la hauteur avant d’hurler.

« Disparait ! »

En utilisant le choc volcanique, une puissante explosion retentit sous le corps de Sharotto qui tombait, il chutait vers le foule, mais qu’importe, ce n’était que le prix de quelques vies pour la victoire du seul vrai Roi. Dans une explosion de führer, Sharotto, ainsi qu’une vingtaine d’observateurs disparurent.

Le King soufflait, victorieux, il n’aura malheureusement pas pu profiter de la victoire puis-ce que tout devint sombre, comme si la luminosité du soleil lui-même s’affaissait, laissant le vide complet reprendre sa place, ainsi que le silence du néant.

Le King ouvrit les yeux, regardant rapidement autour de lui en se levant, n’ayant pas le temps de faire un point sur ce qu’il venait de se passer. Se relevant en un éclair et sans blessures de combat, le sayen vit devant lui une énorme structure, ne faisant pas attention à Sanyl, cette grande bâtisse était une sorte de temple dans un style un peu romain… Qu’était-ce encore ? Le temple du mal ? Quoi que ce soit, c’était surement dans cet endroit que le Majin aurait des chances de trouver Demigra, en effet, il n’y avait que lui et le corps du chewing-gum vert.

Sans perdre de temps, Vegeta pénétra le temple seul en ignorant Sanyl, découvrant un endroit que sa narration ne pouvait pas vraiment décrire, espérons que Docteur le fasse.

Leech
avatar
Namek
Masculin Age : 19
Date d'inscription : 02/09/2015
Nombre de messages : 144

Techniques
Techniques illimitées : Corps Brumeux - Rayon oclaire - Parole noire "eje"
Techniques 3/combat : Parole noire "Majele" - Laser maléfique
Techniques 1/combat : Parole noire "Conjure"

MessageSujet: Re: Bienvenue au royaume des démons   Ven 8 Sep 2017 - 18:59


Soixante-quinze millions d’années, c’est le temps séparant ma dernière visite au royaume des makaios et des démons, enfin pas tout à fait, c’était en réalité la seconde fois que j’y remettais les pieds, deux fois en un laps de temps ridicule comparé à plusieurs millénaires de vies, si ce n’étais pas la preuve que quelque chose de secret et mauvais naissait dans l’ombre, alors je ne sais plus ce qu’il vous faut.
La première chose qui attire le plus votre attention n’est pas le décor, bien que malfaisant et lugubre, il reste un facteur déterminant dans la perception. Ce n’est pas non plus la chaleur oppressante qui donne cette désagréable impression de maux de tête et de poids sur les épaules, non malgré ça, ce qui reste le plus dérangeant en premier lieu reste cette odeur de mort putride qui envahit vos entrailles, c’est ça qui est le plus dérangeant, bien que ce soit sans doute l’acclimatation la plus rapide contrairement aux autres éléments troublants de ce monde.

Je refoulais à nouveau cette terre qui était mienne au final, même si on peut comprendre dans cette phrase une tournure de gouvernance sur le monde, il n’en n’était guère l’intention, je précisais juste celle en tant que terre natale d’où le qualificatif de propriété adéquat. Mark II suivrait sans doute, emboîtant le pas vers ce qui était pour lui l’inconnu, mais depuis que j’avais rencontré cette créature, si il y avait bien une chose dont j’étais sûr, c’est que toute forme de peur ou de raisonnement mortel que tout à chacun pouvait avoir lui était dépourvue, volontairement ou non, et c’est d’ailleurs aussi ça qui plaisait beaucoup dans son caractère. Enfin peu importe, je n’avais nul besoin de vérifier si c’était le cas puisque j’étais convaincu que mon nouvel ami franchirai le portail, et puis j’eu l’assurance de sa venue après un bruit strident provenant du portail et à la détection de son ki.

Pour entrer directement dans le vif du sujet, mon regard était en réalité porté sur une identité que je connaissais. Non je ne parle pas du magicien du temps qui avait relié Dosatz à cette dimension, mais bien de cette créature similaire à la création du vieux Bibidi.

« Haha ! Je reconnais bien la ta marque de fabrique Démigra ! »

Qui mieux qu’un autre dieu démon pouvait connaître un autre dieu démon. Ce coquin de sorcier avait sans doute eu recours à ces manipulations hypnotiques afin de tester nos invités. Nos ? En effet il n’avait pas chômé de son côté lui aussi, je pouvais clairement ressentir l’aura démonique qui se dégageait de ce monstre que l’on nomme désormais Majin. Mais l’autre… il y avait quelque chose d’intéressant enfoui au plus profond de lui, quelque chose, ou plutôt quelqu’un pour faire preuve de précisions, mais en y regardant mieux, un flash me traversa l’esprit, je me mis à me tourner vers Mark II, puis de nouveau vers ce saiyan marqué d’un M sur le front. Je réitérai ces aller retours de regard quelque fois et lançant un léger regard moqueur à mon ami la sauterelle bleue à chaque fois. Puis m’accolant avec celui dont le fils de Bibidi avait éveillé l’aura, comme s’il s’agissait d’un pote de longue date, je me tournais en direction de… bah vous vous en doutez.

« Regarde ce que nous avons la ! Le sosie de ton pote du tournoi ! Ça alors quelle coïncidence ! Tu ne dis pas bonjour ? Remarque il pionce ce serait con tout compte fait. »

La taquinerie n’avait jamais pris fin entres les deux énergumènes, alors pourquoi s’arrêter en si bon chemin. J’avais laissé celui qui se faisait appelé Roi Végéta à son doux rêve vengeur, enfin vengeur j’en savais rien, il pouvait rêver de ce qui lui plaisait après tout, cela restais un rêve rien de plus. L’avènement de l’ordre. Voilà la réelle raison de cette modification temporelle exercée par notre ami mage. Et bien si il était l’heure de réveiller ce groupuscule, soit. Devant moi se trouvait le sanctuaire de l’Ordre Shuryo, un temple qui selon certain dires rappellerait un style de l’antiquité, d’une civilisation nommé «Romain», mais selon encore plus de précisions, le luxe des détails doit être conté par une personne qui se reconnaitrais dans le poste précédent.

* Bizarre… L’autre vieux relou n’est toujours pas apparu pour me casser les couilles ? Peut-être parce que dans ce corps je n’en n’ai pas, ouais c’est surement la raison, alors restons comme ça pour l’instant quitte à passer pour un étranger. *

Tandis que chacun se rassemblerais bientôt ici, je restais la, à regarder l’édifice, peut-être bien que Mark II avait des questions… Enfin le connaissant il en avait surement des tonnes et j’aurais des tonnes de réponses.
Ah tiens le Roi venait de se tirer de Morphée, rapide, après tout c’est un saiyan, ce peuple a toujours démontrer d’étonnantes caractéristiques.


MαΓκ II
avatar
Autres Races
Masculin Age : 17
Date d'inscription : 31/12/2016
Nombre de messages : 247
Zénies : 1430

Techniques
Techniques illimitées : Thunderstruck / Ellipsis / Consume
Techniques 3/combat : Laundry Ball / Armaggedon Cartridge
Techniques 1/combat : BFPS

MessageSujet: Re: Bienvenue au royaume des démons   Sam 9 Sep 2017 - 15:48

Un spectacle sons et lumière s'offrait à moi. De la musique, des couleurs de partout ! Un tunnel dont l'ombre était échangée avec un arc-en-ciel ! Ah mais c'était magnifique. Magnifique, je dis ! C'est comme on avait détaché le spectre lumineux, et qu'on l'avait enroulé là où il n'y avait pas de lumières. Chaque degré d'ombre était ainsi mélangé à une couleur différente. C'était vraisemblablement impossible, et donc impossiblement génial ! Je ne savais pas comment quelque chose pouvait être impossiblement quelque chose jusqu'à maintenant. Je ne savais même pas qu'impossiblement était un adjectif, pour vous dire. Mais en tout cas, c'était un sacré voyage. Dommage qu'il ne dure pas longtemps. Ou alors le temps passe super vite ici. Quelles sont les règles de cette dimension ? Comment le temps fonctionne, ici ? Peut-être qu'il n'y a même pas de notion du temps ? Enfin, si, vu que des secondes passent. Jusqu'à où va le temps ? Peut-être ne vieillit-on juste pas ? Ou alors, le temps ne passe pas vraiment ? Il est arrêté, si je puis dire ? À moins qu'une seconde ici n'en fasse qu'un millième dans le monde non multicolore ? Peut-être que...
On est arrivé.
Déjà ?!

Et oui mesdames et messieurs, nous voilà arrivés. Et pourtant, quelque chose me semblait manquant. On venait de perdre en arrivant une chose essentielle. Soudainement, je sus ce qu'il manquait. Et, avec un ton d'inquiétude, je m'exprimais sur cette disparition de cet élément nécessaire à présent à ma vie.

"Ben ? Où est-ce qu'elle est passé la jolie musique ? J'espère que je l'ai pas cassé..."

La ferme.
Ah. J'espérais que tu disparaisses avec le voyage. On dirait que mon rêve ne s'est pas réalisé.
Aucun de tes rêves ne se réalise. Tu es nul, tu rates tout ce que tu entreprends, tu n'as jamais gagné un seul combat depuis que tu es ici, et tu peux le raton-laveur suspendu depuis trois jours à un arbre infesté de corbeaux atteints de la grippe aviaire.
Oui. Mais j'ai toujours le contrôle du corps, pauvre tâche.
Bref. Leech est content. Leech est heureux. Leech dit à un maigre démon appelé "Demi-gras" qu'il aime bien sa façon de fabriquer des choses. C'est un anorexique avec un énorme pif. Et genre, vraiment. Un ÉNORME PIF. ET DES OREILLES ENCORE PLUS GRANDES. Il pourrait voler avec des oreilles comme ça. Si ça se trouve, c'est ce qu'il fait. En fait, s'il est aussi maigre, c'est parce que toute sa bouffe va dans ses oreilles ! Il était aussi habillé comme une sacré merde.
Dit le mec à poil.
C'est faux. J'ai des lunettes de soleil. Et elles pètent la classe.

Bref, je disais quoi, déjà ? Ah, oui. Les oreilles de "Un-sur-deux obèse". Elles sont très grandes. Bon, euh... Voilà Leech qui discute avec lui. Qu'est-ce que je pourrais faire pendant qu'ils parlent chirurgie esthétique ? Je regardais aux alentours. Pas grand chose à faire. Il y avait un temple. Quelques démons qui me regardaient bizarrement. Fin, je croyais que c'était des démons. Et un panneau, avec des inscriptions.
Rooooooh ! Ils ont un élevage de pandas ? C'est mignon !
En effet. Je décidai de tourner un peu en rond afin d'explorer le patelin. Je manquais alors de trébucher sur un mec vert par terre. Il était endormi comme un bébé. Un éclair de génie me traversa la tête.
Oh non...
Me plantant un doigt dans le cou, j'extrayais un peu du jus de prune qui me donnais une voix dans ma tête. Et dans un éclat de brillante malice et de pure méchanceté, je décidai de faire une moustache de sérum noir au dormeur par terre. Il était beaucoup plus beau maintenant qu'il ressemblait à Nietzsche.

Cependant, Leech m'accoste, et me pointe la direction d'un mec qui dort. Il disait que c'était mon pote du tournoi. Il avait tort. Jamais Végéta ne porterait de moustache. C'était un autre. Cependant je décide de m’accroupir à coté de lui. Je décide de lui tirer sur les poils faciaux, afin de voir s'il réagirait. J'avais tort.
Tu te fais vraiment chier, hein ?
Oui.
Cependant, il se lève soudainement. Je décide donc de lui dire
"Coucou !"
car il a l'air d'être un mec ramené ici pour l'autre "épilogue" comme l'avait dit le ciel il y a quinze minutes. Cependant il s'en va vers le temple, sans me répondre. Je viens de me faire ignorer comme pas permis.
Les ouragans du Texas ne sont rien face au vent que tu t'es pris.
...
Celle-là était bonne.

N'ayant rien à faire, je décide de m'approcher, en veillant de façon bienveillante à marcher sur le gars vert par terre, vers "Moitié-Gros". J'essayais de garder mes distances afin d'éviter de me faire empaler par l'arme de destruction massive qu'était son pif. J'avais quelques questions à poser.

"Bon. Alors. Ahem. Ahem. C'est qui le métrosexuel barbu qui ressemble à Majin Végé-tarte aux fraises ? C'est qui le super glandu de l'espace qui est par terre avec sa quéquette sur la tête ? Pourquoi est-ce que tes oreilles sont plus grandes que celles de Bush ? Est-ce que t'appelles Demi-Gras car t'es maigre comme un clou ? Et surtout, surtout, surtout... Qu'est-ce qu'on fout là ?"
Majin Sanyl
avatar
Majin
Masculin Age : 14
Date d'inscription : 29/05/2016
Nombre de messages : 246
Zénies : 855

Techniques
Techniques illimitées : Illusion Smash-Métamorphose-Slow Time
Techniques 3/combat : Boomerang Effect-Shining Sword Attack Colossale
Techniques 1/combat : Absorbtion

MessageSujet: Re: Bienvenue au royaume des démons   Sam 9 Sep 2017 - 22:03
Ça faisait bizarre d’arriver dans un endroit où j’ai toujours rêvé d’accéder pour me rendre compte que c’était de la merde. Mais bon, c’était pas à cause de ça que je pouvais pas s’amuser ! J’veux dire, les moments les plus amusants de ma vie étaient bien sur Namek, pourtant Namek c’est une bonne planète de merde. Des plaines à perte de vue, et des espèces d’hipsters hippies à la peau verte et aux membres élastiques. Ouah, super comme endroit. Bref, je divague. Revenons-en à notre mage roux préféré. À notre roux préféré tout court. Je n’aurais jamais cru qualifié un roux de manière positive dans ma vie.

Notre roux nous avait amené devant un énorme temple, le château de la mort que je l’avais baptisé. Beau nom n’est-ce pas ? Edgy, comme dirais l’autre ! En tout cas, on dirait que Demigra allait faire de cet endroit notre base secréte, notre QG ! Ouais parce que faut pas me prendre pour un con non plus, s’il nous amenait ici, c’était pas pour faire un pique-nique et discuter du conflit Végéto-alliancemaléfiquien. Surtout que y’avait rien d’autres aux alentours excepté le château de la mort. Bon, quelques démons émos, quelques ruines, mais rien d’intéressant à part notre futur QG. Notre ami Demigra nous amenait donc au pied du temple, avec un monologue bien chiant.

Dans ce monologue il utilisait de longue phrase compliquée pour simplement dire « Bah toi tu sais pas ce que tu veux et toi tu veux être roi ». Mais c’est bizarre, je ne veux pas être roi moi… ‘fin bref, notre bon mage continua son monologue en nous disant que bla bla bla nouvelle ère bla bla… P’tain, je l’aimais bien Demigra mais si tous ses speechs étaient aussi chiants, j’allais pas le supporter ! Ensuite, il nous dit de le suivre, mais je sentis tout d’un coup mes paupières… enfin non, j’ai pas de paupières. Je sentis mes jambes s’effondrer, m’emportant avec elles dans leur chute. Dos contre terre, je voyais la brume se répandre devant le château de la mort, ce fut la dernière chose que je vis, la brume. Pas très cool, n’est-ce pas ?

C’était assez chiant de la part de Demigra, il avait mis du LSD dans ma bouche sans que je m’en rende compte ou quoi ? Ou alors, ce connard m’avait tendu un guet-apens, il voulait probablement faire de moi son esclave sexuel ! Ou c’était simplement son discours qui m’avait endormi. C’était une probabilité, il était tellement chiant ! Bref, quand je me réveillai, j’avais l’impression d’être… sur Magma ? En ouvrant les yeux, je vis un ciel jaune-rougeâtre. Moche, en gros. Y’avait aussi une chaleur étouffante, ça faisait plus d’un an que j’avais pas ressenti ce climat de merde. Il ne m’avait pas manqué. En voyant tout ça, je me relevai assez vite. C’était pas possible, je pouvais pas être sur Magma, si ? En tout cas fallait que je parte d’ici. Bizarrement, y’avait quelque chose qui clochait.

Je m’étais réveillé en plein milieu de la ville, et personne ne semblait faire attention à moi. Les magmas passaient à côté de moi comme si je n’existais pas. C’était tout de même rare de voir un chewing-gum vert se réveiller au milieu du centre-ville ? Ou alors les magmas étaient tous sous weed, ce qui n’était pas très probable au fond… Je n’eus pas le temps de me questionner qu’un building explosa. C’était mon job d’habitude ! Plutôt curieux de voir qui pouvait bien me voler mon travail, je décidai de m’y rendre. En volant bien sûr, au-dessus de la plèbe. Après quelques secondes de vol, j’arrivai quelques mètres au-dessus du bâtiment explosé. À terre je voyais… cette salope de Salagadoo ! Oh putain, il était pas mort lui ? Tué par un Kaioshin en plus, il peut pas ressusciter aussi facilement ! Maintenant, deux fois plus curieux, je descendis à terre, à quelques mètres en face de cette affreuse bestiole qu’était Salagadoo.

Salagadoo le pd:
 

« Hé enculé, je vois que tu gardes toujours ton chapeau de pd ! »

Oh putain c’était homophobe ça, nan ? Oh et puis on s’en fout ! C’était un pd, et c’était pas un passage en enfer avec des allemands huilés qui allait le changer. Ce pd de Salagadoo se tourna vers moi, en criant à quelqu’un caché par un tas de ruines :

« Arrête ! Nous avons un invité ! »

« Si j’suis ton invité, propose moi des p’tits biscuits connard ! »

Ouah c’était de la merde comme punchline en fait. Bref, après cette punchline puant la merde, je m’élançai vers Salgadoo, poing levé. Au moment où il devait s’abattre dans son petit visage de démon de basse classe, mon beau poing s’arrêtait. Et je peux vous jurer que ce n’était pas moi qui m’était arrêter. Je n’éprouve pas de compassion envers des gens comme Salagadoo. Dire que je n’éprouvais pas de compassion serait faux. Mon poing resta immobilisé comme ça bien quelques secondes. Salagadoo, lui, voyait son visage orné d’un sourire maléfique. C’était à cause de lui. Après quelques secondes supplémentaires de malaise, je m’écroulai à genou, sentant mon esprit céder peu à peu à l’emprise de Salagadoo.  Étant donné sa grandeur, le fait d’être à genou ne changeait pas le fait que j’étais plus grand que lui. Je voyais son visage narquois. Sans qu’il bouge les lèvres, j’entendais sa voix. Il était dans ma tête ce pd, pourtant cette fois, aucun de ses membres n’était rentré dans un de mes orifices.

« Allez, laisse-toi tenter… Tu t’amusais bien avant… »

Avant… Avant ? Avant ! Putain mais je suis con moi ! Après qu’il ait dit ces mots, je me levai. À ce moment, il y eut un transfert de sourire de lui à moi. Alors que je reprenais confiance, il recula de quelques pas. J’éclatai de rire, et lui dis d’un air totalement confiant;

« Mais t’es mort putain ! Prend pas ça comme une menace, mais pendant que tu faisais joujou dans l’autre monde, moi je suis passé à autre chose ! C’est la vie, il faut que tu tournes la page aussi. On a passé des bons moments… Ah non en fait. T’es un connard, mais j’en ai plus rien à foutre, t’es mort ! »

Je ne pris même pas la peine de m’approcher, j’utilisai l’Illusion Smash pour rapprocher ma main de son visage. Je ne fis qu’une pichenotte dans son front et il s’évapora. Avec un sourire satisfait, je tournai ma tête vers le côté gauche, puis je vis une personne qui ressemblait trait pour trait à cette lopette de Kaito ! C’était bizarre, mais avant que je puisse me diriger vers lui, la brume de tout à l’heure réapparu. Je n’eus même pas le temps de crier « Ornithorynque » que je me retrouvai couché devant le château de la mort.

J’ouvris les yeux puis la première chose que je vis fut un criquet bleu qui me marchait dans le ventre. Le pied de ce criquet laissa son empreinte sur ma bedaine… Cool ! Concrètement, mon ventre était devenu un moule à pied ! En temps normal, ça m’aurait énervé, mais là j’étais de bonne humeur, de très bonne humeur même ! Je venais d’envoyer chier Salagadoo ! ‘Fin, c’était pas vraiment Salagadoo, mais tout de même. En plus, c’était bizarre de voir Kaito – ou un mec qui lui ressemblait – se balader dans mes hallucinations dues à la drogue ingérer à cause de Demigra.

Je me levai donc lentement, voyant la sauterelle géante pénétrer dans le château de la mort… Attendez attendez, quoi ? Une sauterelle géante ? En plus, elle avait l’air plutôt « badass » avec ses lunettes de soleil, comme dirait l’autre. En le voyant rentrer dans le château de la mort, je regardai autour de moi et je me rendis compte que j’étais tout seul dehors. P’tain Demigra m’avait abandonné ce bâtard ! À la limite, que le bon roa m’abandonne je pouvais le comprendre, il n’avait pas l’air d’aimer grand monde, mais Demigra ? Je pensais qu’on était copain... Ah non en fait, ils étaient juste plus loin. Je regardais du mauvais côté putain. En m'approchant d'eux, je comprenais ce qui attirait Demigra ici...

Enfin, j’l’avais compris parce que ça dégageait plus de gueule quand on était proche, on remarquait bien les détails... mais mon esprit n’était pas assez développé pour pouvoir décrire l’endroit et ses détails sans l’aide d’une certaine personne. Je voyais d’un côté notre bon roa, plus isolé et de l’autre côté mon bon mage, la sauterelle bleue et un… Namek bleu-noir ? Y’a des ethnies chez les Nameks ? Si je dis qu’il pue, est-ce que c’est raciste ? Après ces quelques questions, je me dirigeai vers le meilleur trio que l’univers ait pu créer, en lâchant :

« Demigra, la prochaine fois un peu moins forte la dose de LSD, d’accord ? »

En regardant alternativement le NameKFC – ouais c’est raciste – et la sauterelle bleue, j’essayais de me remémorer si je les avais pas déjà vu quelque part mais non… c’était le blanc total ! Je demandai gentiment à Demigra :

« C’est qui ? C’est pas des amis du vieux casse-couille j’espère ? Nan, ils ont l’air sympathique ceux-là. »

Détournant la tête de Demigra et de ses amis, je regardai Végéta. Il était seul, le pauvre. Probablement un traumatisme lié à son manque sexuel qui a mené à son isolement. Ou c’était peut-être juste un petit con qui se pensait supérieur aux autres. J’opte plutôt pour l’option du traumatisme. Alors que je tournai ma tête vers Demigra, je sentis un liquide couler au niveau d’en dessous de mon nez. Quelqu’un m’avait probablement dessiné une moustache pendant mon sommeil, blague typique mais parfois drôle. Je décidai de la laisser là, appréhendant le prochain speech de Demigra. Ah d’ailleurs, j’avais oublié la citation du jour :

Nul vainqueur ne croit au hasard

Ça allait probablement bien avec ma moustache de vainqueur.
Ex Roi Vegeta
avatar
Sayen
Masculin Age : 19
Date d'inscription : 08/04/2016
Nombre de messages : 114

Techniques
Techniques illimitées : Canon Garrik | Vagues deferlentes | Vague explosive
Techniques 3/combat : Explosion Volcanique | Rayon de justice
Techniques 1/combat : Colère sayenne !

MessageSujet: Re: Bienvenue au royaume des démons   Mar 12 Sep 2017 - 20:46
Surement dans la zone la plus sombre et la plus mauvaise de l’univers, Majin Ex King Vegeta grimpait les marches du palais à l’étrange allure, ce château, sanctuaire ou fort était le point central des opérations des démons, sans aucun doute, étant donné que c’était le seul bâtiment en état. L’ancien Roi grisait les marches en constatant l’ampleur du lieu dont la narration allait devoir se charger de décrire étant donné la motivation de la relève. L’ensemble des pierres de l’entrées étaient mauve et grises sombres, la porte avait une vague forme rectangulaire bien que non régulière, cachant dans de nombreux renfoncement des statues, gravures et marques brillantes. Au-dessus de la porte se trouvait de grandes marques formant un symbole au sens encore inconnu, l’on pouvait noter que ce dernier semblait être taillé dans de l’ivoire blanc, cassant les couleurs obscurs du lieu maudit. En passant dans les pièces communicantes du vaste sanctuaire, le King restait indifférent.

En passant le pas de la porte qui devait bien être de 8 mètres de haut, le King remarqua l’éclairage automatique, sans détecteur ou quoi, des torches s’allumèrent sur le chemin du sayen, laissant n’importe quel espion le suivre dans un jeu de lumière pourpre. Mais dans ce labyrinthe de couloirs sombres que traversait le Roi, rien ne se satisfaisait, ce qu’il voulait était de la puissance, du massacre, de la mort, à n’importe quel prix il souhaitait se venger. Ayant déjà tant sacrifié, il est bien clair que le précédent monarque était tombé dans les ténèbres les plus obscurs, vacant vers une salle doté d’une grande table, ne connaissant pas la fonction de cette dernière, il s’en fichera et y attendra.

La salle où se trouvait le King était une sorte de salle à manger, la taille démesurée de la table laissait pensée que ce sanctuaire était un moment donné peupler de plus nombreux habitants… ou invités. Derrière l’autre bout de la table, à l’opposé de Vegeta qui se trouvait au pas de porte se trouvait une énorme cheminée, sa cavité devait être d’un mètre de profondeur pour 4 de larges, impressionnante. Le plafond était à la hauteur de la démesure de la salle, de grands plafonniers placés au-dessus de la table assurait un éclairage à la bougie tandis que d’énormes piliers de pierres violacées se profilaient jusqu’au plafond qui semblait à une dizaine de mètres de haut. KMV fit quelques pas en contournant la salle, longeant cette grande table à dîner, marchant sur le tapis rouge sombre orné sur lequel reposait la table et ses environs. En faisant quelques pas auprès de la cheminée, le Majin fit un mouvement de bois vers le bois contenu par la cavité, avec une petite boule de ki, il allumera le bois pour laisser une plus grande lumière pénétrer le lieu.

D’un air indifférent, Vegeta regardait le feu un instant, quelques secondes, avant de se retourner au moment où il allait entendre quelqu’un arriver, vous l’aurez compris, le King attendait que tout le monde se rassemble dans la grande salle, premier grand lieu qu’il ait trouvé dans ce sanctuaire.
Demigra
avatar
Demon
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 22/11/2015
Nombre de messages : 155
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 9000

Techniques
Techniques illimitées : Brèche temporelle, Illusion, Kikoha spectral
Techniques 3/combat : Influence démoniaque, Voile démoniaque
Techniques 1/combat : Corruption maléfique

MessageSujet: Re: Bienvenue au royaume des démons   Dim 24 Sep 2017 - 14:17
En affrontant leurs pries cauchemars, nos antagonistes ont déjà fait une grande avancée sur leurs objectifs. Bien évidemment, cela pouvait paraître sans importance pour certains d'entre eux mais ils ont certainement dû sentir quelque chose de différent dans la puissance qui les habitait. Il ne s'agissait pas d'un quelconque maléfice ou d'un secret bien gardé mais uniquement d'une certaine évolution. A l'instar des entraînements physiques, les entraînements mentaux ont aussi leur petit effets et il s'avérait parfois même que ceux-ci se montraient plus efficace que l'on pouvait prévoir. Dépassant alors toutes prévisions, il n'aura pas fallut longtemps avant que les deux guerriers ensommeillés ne se réveillent plus forts que jamais. Chacun d'entre eux se devait de brûler le passé pour avancer vers l'avenir et ce fut avec triomphe que ceux-ci se sont montrés dignes d’appartenir à l'Ordre Shuryo. Souriant dans un endroit perdu de l'espace temps, Demigra affichait un air satisfait sans se montrer de suite pour autant.

«  Ils arrivent un à un... parfait. » se disait-il tout en prenant un air songeur.

Après quelques instants, Leech et Mark II ont aussi profité de l'invitation du sorcier aux cheveux roux pour rejoindre les ruines oubliées de ce monde. Créer un portail d'une telle ampleur avait coûté énormément d'énergie à ce diable qui se retrouvait d'autant plus en difficulté, enfermé dans la fissure du temps mais l’expérience accumulée de tous ses millénaires d’emprisonnement lui avait été bien utile en effet car sans cela, il n'aurait jamais pu réussir un pareil exploit. Quoi qu'il en soit, les principaux acteurs de ce futur désordre étaient à présents réunis et sans attendre plus longtemps, ce fut le roi déchu et corrompu qui ouvrit les portes de ce bâtiment perdu, oublié par les âges. En entrouvrant ces portes gigantesques, ce qu'il eut l'occasion de voir en premier lieu n'était pas qu'un lieu froids et poussiéreux ou encore un nuage de poussière mais un endroit animé par la magie des anciens dieux-démons. Depuis des décennies, cet endroit a été imbibé par la magie des mages oubliés et les flammes illuminées de ses torches n'attendaient qu'une chose : qu'un être pose les pieds dans ce bâtiment se réveiller de nouveau.

« Il est entré. » soliloquait le diable qui regardait toujours en silence depuis sa prison temporelle.

Leech, quand à lui, savait déjà ce que l'on pouvait trouver à l'intérieur de ces lieux et peut-être l'avait-il déjà remarqué mais ce n' était pas dans la pièce la plus intéressante que Vegeta, premier du nom, venait de pénétrer. Loin de là même ; si cette pièce pouvait faire office de salle de réunion capable d’accueillir toutes sortes de discussion, elle en demeurait malgré tout l'une des plus optionnelles car la pièce sur laquelle nous allons nous pencher à présent était juste un peu plus loin, il suffisait tout simplement de suivre la voie... mais quelle voie ? De quelle voie on parle à votre avis ? Celle là mène qu'il fallait emprunter pour suivre le fil rouge de l'histoire qui se distordait à chaque fois que le diable agissait pour la reformer à son image ou... à votre image. Enfin, si les personnes présentes ne savaient pas quel voie il fallait emprunter pour ne pas se perdre dans ses ruines illusoires, alors elles pouvaient tout simplement suivre le son de la voix du dieu démon.

« Approchez, venez à moi » … ses paroles résonnaient en écho depuis l'entrée.

Peut-être que certains individus quelque peu perspicaces l'auront sentis mais ils étaient observés. Tout comme les murs pouvaient avoir des oreilles, ils étaient aussi munis d'yeux invisibles ; il s'agissait plus particulièrement des âmes emprisonnées des pauvres créatures inférieures qui ont été esclavagées et forcées à construire ce bâtiment il y a fort longtemps et ce jusqu'à ne faire plus qu'un avec les fondations de celui-ci. Peut-être que cette brève anecdote pouvait faire froids dans le dos à ceux qui l'entendait mais la vérité était bien là. La totalité des murs de ce bâtiment appelaient à l'aide et même si personne n'était en mesure de libérer ses esprits vouées à souffrir pour l'éternité, les plus sensibles demeuraient capable d'entendre leurs murmures en approchant leurs oreilles des murs. Pourquoi faire tout ce chemin pour atteindre une simple pièce, quelque peu différente des autres, demandez vous ? Cela était nécessaire car l'homme qui avait manigancé le plus diabolique des plans voulaient tester chaque comportement, chaque réactions de ceux qui suivaient une cause identique à la sienne. Nous avions là un insecte qui a su évoluer à l'état d'humanoïde de race supérieure et ce en dépit des probabilités, un roi déchu et prêt à tout pour récupérer son royaume, une abomination autrefois manipulée par un vieux mage noir sans oublier bien-sur les deux instigateurs de cette descente aux enfers.

« Vous voilà arrivé dans la salle du sceau. » annonçait maintenant Demigra.

Encore une fois, une illusion à son image apparaissait devant nos antagonistes. Ceux ci pouvait maintenant apercevoir de leurs yeux une salle immense, illuminée par de nombreuses torches à chaque cotés. L'ambiance était pesante ici, chacune des personnes qui arrivait ici pouvait sentir une présence à la fois puissante et menaçante. Pour être honnête Demigra lui-même avait du mal à rester serein tout en sachant ce que renfermait ses lieux. Aux pieds de ce sorcier, on pouvait alors apercevoir un pentacle marqué dans le sang des innocents. Celui-ci rayonnant d'un rouge luminescent tandis que sept stèles gravées étaient asymétriquement placées autour de ce pentacle maudit. Sur ses mêmes stèles, ce n'étaient pas des mots qui étaient gravé mais des dessins : la première d'entre elles représentait une fleur tandis que la seconde affichait des grains, la troisième, quand à elle, présentait des dessins de gemmes alors que la quatrième laissait imaginer par ses traits vagues qu'il s'agissait de l'eau. Pour ce qu'il en était de la cinquième stèle, ces traits étaient plus difficile à déchiffrer mais les plus perspicaces auront certainement compris qu'il s'agissait d'une représentation du vent tandis que la sixième décrivait correctement un sablier rempli de sable. Enfin nous arrivons à la septième stèle qui dont le symbole évoquait un arbre gigantesque.

« En pénétrant dans cette pièce, vous vous apprêtez à découvrir l'unique vérité.  Celle là même qui va changer la face du monde, que dis-je ? De l'Univers à tout jamais ! » annonçait théâtralement le diable, les bras ouvert.

Le sceptre à la main, celui-ci venait tout juste de disparaître pour réapparaître juste à coté du groupe afin de les inviter à avancer d'avantage. Si les personnes présentes prenait le temps d'observer un peu, peut-être allaient-elles apercevoir une sorte de socle placé au milieu du pentacle. Celui-ci était un huitième élément en plus des stèles et lui aussi avait toute son importance dans cette histoire mais avant d'en révéler d'avantage sur chacune de ses choses là, le magicien immortel se taisait. Reprenant de nouveau cet habitude au silence, celui-ci devenait une nouvelle fois l'observateur et captivait son attention uniquement sur les prochaines actions de chacun. Les individus présents, étaient ils captivés par la mise en place de tout cela ou alors avaient-ils simplement envie de passer à la suite sans se poser d'avantage de questions ? Quoi qu'il en soit, Si ce n'était pas Demigra qui allait reprende les explications, ça ne pouvait être que Leech qui se faisait très certainement un malin plaisir à imaginer le jour de la grande résurrection, celui qui annoncerait le début et la fin d'une ère, l'ère de la fin des temps mais... nous n'y étions pas encore. Ce jour était encore bien trop loin pour que l'on puisse s'en réjouir mais si nous pouvions être sur d'une chose, c'était bien du fait que celui-ci avançait lentement mais sûrement car le destin de chacun était déjà tracé à l'avance et aussi incertain pouvait-il être... il n'en demeurait pas moins inéluctable. La salle du sceau a été ouverte, contemplez là et réfléchissez bien à vos objectifs car c'est ici qu'ils vont commencer à se concrétiser.
Leech
avatar
Namek
Masculin Age : 19
Date d'inscription : 02/09/2015
Nombre de messages : 144

Techniques
Techniques illimitées : Corps Brumeux - Rayon oclaire - Parole noire "eje"
Techniques 3/combat : Parole noire "Majele" - Laser maléfique
Techniques 1/combat : Parole noire "Conjure"

MessageSujet: Re: Bienvenue au royaume des démons   Mer 27 Sep 2017 - 15:18



Alors bon, comment nos invités vont ’ils trouver ce monde ? A leur goût ? Ouais non, très peu probable, déjà qu’moi-même j’n’suis pas spécialement fan de ce décor rouge incessant, alors que bon c’est quand même ma terre d’origine, je n’imagine même pas… Quoique, après tout, Mark II pouvait très bien s’y accommoder, il restait encore une énigme à part entière, mais je l’aime bien, il est exactement comme moi, ou presque. D’ailleurs si c’est vraiment le cas, ceux que Démigra et moi-même mettons en place ici en ce jour devrais en théorie lui plaire, ou ne pas lui déplaire, ce serait plus exact de parler en ce sens avec lui.
Moi de mon côté j’avais avancé vers la porte d’entrée du sanctuaire, laissant celui qui fut jadis Roi des saiyans, entré dans notre temple. Bien si il voulait visiter tout seul après tout qu’importe, nous ne sommes pas là pour juger des actes de tout à chacun, et je dois bien le comprendre au fond, je suis moi-même très curieux de nature. L’observant encore un peu, pénétré dans les entrailles du lieu le plus froid et cruel de l’univers, et ce sans une once d’hésitation… Il avait oublié la peur, peut-être n’en ressentait déjà-t-il pas en règle général, mais ce « M »… Nul doute qu’il s’agissait de l’œuvre de Bibidi, comment pouvait-il être encore en vie…

* Je n’aime pas ça… Que ce misérable traître puisse encore avoir le droit de fouler indirectement ces terres, je vais devoir y remédier… *

Alors que je m’apprêtais à suivre celui qui se fait appeler King, une remarque de Mark II m’arracha un sourire. Grand dieu c’est vrai que Démigra avait de grandes oreilles ! Et puis voir ce magicien si fier et présomptueux se faire « humilier » me faisait rire il est vrai, pourtant aujourd’hui plus que jamais je ne pouvais pas être autre chose que sérieux, les évènements à venir marquerons les débuts d’une nouvelle aube, les prémices de l’apocalypse, les premières étincelles rouges de l’enfer.

« Allons, allons très cher ami, je ne te savais pas si impatient ! Rentrons donc, tu auras droit à toutes les réponses que tu le souhaites je peux te le promettre. »

Voilà qui devait bien paraître suspect aux yeux de Mark II, le fait que je change de comportement pour m’adapter à un statut sérieux. Lui qui ne me connaissait que depuis quelques heures au final, ne me devais alors me voir que comme un petit plaisantin sans nom, ce qu’il allait découvrir aujourd’hui pourrait peut-être le surprendre, après tout, cette carcasse sauvage qui le représentait, donnait une singulière impression d’imperturbabilité. Le Majin, qui au final portait le même nom de race que les démons de cette terre, se réveilla lui aussi marmonnant quelques mot à l’égard du mage qui était responsable de cette pause dodo. Non pas que ce qu’il aurait pu dire n’étais pas intéressant, mais je profitais de cet instant pour me fondre dans le décor grâce à ma brume, pour rejoindre le saiyan destitué de son trône, j’avais quelque chose à lui proposer, sans doute une offre qui devrait ravir ses intérêts, et les miens. En outre, je voulais m’entretenir avec ce fameux roi déchu et je devais le faire avant la grande réunion.

Suivre l’odeur d’un mortel, surtout ici, ou l’air n’accueille en son sein jamais d’autres odeurs différentes que celle de la mort était un jeu d’enfant pour moi. Rapidement je compris qu’en fonction de sa route, la marionnette de Bibidi prenait direction de la salle à manger, splendide salle il faudrait le remarquer, tranchant malgré tout avec la laideur extérieure de cet endroit. Il se tenait droit comme un I devant les flammes de ce qui ressemblait de prêt ou de loin à une cheminée de fortune, la cape qu’il portait reflétait son ombre dans la pièce, marquant ainsi une marque noire projetait tout au long de celle-ci, j’avais repris ma forme aussitôt que je fus entré dans la salle, alertant sans doute l’ancien monarque de Végéta de ma présence puisqu’il se retourna directement dans ma direction, peut être surpris de me voir seul.

« Je n’aurais jamais pensé qu’un saiyan se trouve un jour ici dans ce temple, votre peuple de guerrier n’est habituellement pas si curieux, bien que j’imagine que de toutes les péripéties qui t’ont conduit jusqu’ici, celle te marquant de ce «M» doit en être une des conséquences les plus principales… »

J’avais laissé un petit blanc durant cet instant, comme j’aimais bien le faire quand je m’adressais à quelqu’un de façon sérieuse et concerné. Tout au long de cette tirade je m’étais rapproché du King, dont j’ignorais même encore son ancien titre. Je me trouvais à présent plus proche de lui, c’est plus simple de parler à quelqu’un de prêt que de loin, et puis il ne faut pas manquer de courtoisie, je n’ai jamais été en manque de courtoisie. Je reprenais.

« Tu ignores encore qui je suis c’est bien normal, à titre d’information je ne suis pas si différent de celui qui t’as convaincu de venir ici, enfin on parlera de moi bien assez tôt, si je suis venu te voir en particulier c’est pour te soumettre une requête… Cette voix dans ta tête, quelle horrible cacophonie n’est-ce pas ? Les braillements incessants de Bibidi… Pour un saiyan en plus, cela doit être vraiment un supplice de se considérer comme manipulé… »

En cet instant il était possible que le tempérament de l’homme fier et orgueilleux en face de moi n’arrête mes propos de quelconque manière, surtout par celle de la voix forte. Quoi qu’il était possible, voici ce que je rajouterais à tout ceci.

« Je suis ici pour te proposer de réduire au silence cette voix à jamais. Je sais bien quel pacte a pu faire avec toi ce petit être misérable, et je sais bien qu’il doit être en train de te crier de ne pas te fier à moi… Mais vois-tu la force insoupçonné en toi qu’il a éveillé, tu l’as conserveras tel quelle, je t’offre simplement la liberté mentale, tu ne seras plus un pion, si ce n’est le pion que tu rêves de devenir. Et il se pourrait même que je t’offre encore plus de pouvoir que ce que tu n’en possède actuellement ! »

Le bruit de pas venait de raisonner non loin, dans le couloir qui jonchait cette salle, surement tous les autres, venus ici pour rejoindre la cause de l’ordre et découvrir ce lieu aussi ancien que magique.

« Je te laisse le temps d’y réfléchir, peut être que ce que tu vas apprendre finira de te convaincre. »

Impatient au fond de moi d’enfin réveiller l’ordre, je sortis de la pièce dans laquelle l’ancien Roi et moi-même venions de discuter, pour me diriger vers le lieu du rassemblement. Nul doute que Démigra s’était lui-même dirigé vers la salle du sceau, la salle la plus importante du sanctuaire. Les torches illuminaient la salle ronde, dont les piliers soutenaient les constructions terriblement imposantes de la structure. Au sol de cette salle, des dessins, pour des amateurs, des pentacles magiques pour les plus perspicace. Il y avait diverses représentations d’objets ou bien d’éléments reliant la conception des êtres mortelles, il n’était pas dur de reconnaitre une rose, un sablier ou bien d’autres subtils blasons incrusté dans cette prison magique. Le magicien n’en finissait pas de parler, après tout il adorait parler et il excellait bien dans cet art si, si bien qu’il était généralement perçue comme étant le leader. Disons que c’est vrai, cet ordre ne dispose pas de chef, chacun de ses membres agis pour la même et unique raison, ainsi il n’est pas nécessaire de déterminer qui est la tête pensante, mais si vous tenez vraiment à en décider d’une, il est vrai que le maitre sorcier en est l’étiquette même. Pourtant il se tut après ça, après avoir teasé l’ensemble des membres réunis ici, portant un malin sourire à ma personne, me lassant sans doute le luxe de prendre la parole à mon tour.

« Je pourrais bien dire que ce cher Démigra exagère ses propos, mais il n’en n’est rien. Ce que cet ordre cherche à faire va considérablement changer le monde ! Nous souhaitons libérer les âmes meurtri de nos frères, tous ceux qui ont été jadis jugé par Emna et conduit en enfer. Nous souhaitons revendiquer le pouvoir, car voyez-vous lorsque ce pentacle magique sera détruit, chacun de vous se verra octroyez une puissance qui n’a nul égal, vos rêves, vos désirs, vos pensées, tous ne sera qu’une simple partie de plaisir si vous nous suivez. »

Cette révélation manquait inéluctablement de preuve, comment promettre tant de richesses et de pouvoirs sans preuve, malheureusement, et ce malgré mon titre de dieu-démon je ne pouvais leur en apporté qu’un échantillon, ce même échantillon auquel l’un d’eux a déjà eux droit de goûter.

« Pour ceux qui l’ignorent encore, Démigra et moi-même sommes des dieux. Des dieux démons, choisi pour régner sur ces terres funestes. Nous désirons une chose, une seule, rendre la pareille aux Kaioshins qui nous on bannit et expulsé ici, tandis qu’ils jouissaient d’une vie sainte et fructueuse. Pour cela nous devons rompre ce sceaux, et le seul moyen d’y parvenir et de sacrifié des âmes mortelles afin de fragiliser sa puissance. Cela sera certes long, mais tous ceux qui auront agis pour l’Ordre Shuryo se verront récompensé. Je ne suis pas aussi éloquent que mon ami, mais je pense avoir résumé nos convictions, reste à savoir si cela vous convient à vous, mortels.»


MαΓκ II
avatar
Autres Races
Masculin Age : 17
Date d'inscription : 31/12/2016
Nombre de messages : 247
Zénies : 1430

Techniques
Techniques illimitées : Thunderstruck / Ellipsis / Consume
Techniques 3/combat : Laundry Ball / Armaggedon Cartridge
Techniques 1/combat : BFPS

MessageSujet: Re: Bienvenue au royaume des démons   Sam 30 Sep 2017 - 21:06

On se casse un peu les couilles par ici dîtes donc. Bon, moi, je ne suis pas en possession de gonades, mes camarades, ce qui fait que Freud a tort chez moi, mais je m’emmerdais tout de même sacrément purement lyriquement individuellement socialement anticonstitutionnellement royalement artificieusement défigurément diplomatiquement fortement doucement lentement sérieusement facilement poliment gravement brièvement gentiment fréquemment récemment apparemment suffisamment couramment abondamment galamment et vachement… Euh… Beaucoup.
Tu te souviens de ce que tu voulais dire à la base ?
Non. Mais en tout cas, je sais qu’il se passait pas grand chose. C’était assez vide comme coin. Il y avait du noir menaçant, et du noir menaçant… Pas beaucoup d’éclairage. Beaucoup de noir. Beaucoup de menace dans le noir. C’était très sombre, et très peu éclairé. C’était pas sécurisé. Il y avait beaucoup de noir. Mark Noir devrait s’y plaire.
Tu me juge sur ma couleur de fluide ?
Non ! Non. Je juge sur tes passions de rebelle et de massacres et de choses pas très gentilles. Toi tu veux détruire le monde.
Et toi alors ?
Moi je veux en profiter, du monde ! Les couleurs, les musiques, les gens ! Toi tu bute quelqu’un dans la rue, moi je joue avec !
Eurgh. C’est sale quand tu le dis.
Ferme ta gueule. De plus, je suis social. Je me suis fait des potes.
Fantastique.
Donc moi je veux pas détruire le monde, je veux seulement en profiter. C’est ça ce que je veux dire. J’ai oublié le reste.
Génial. Quoique j’ai rien écouté.
Cool, j’ai pas besoin de répéter alors.

Leech venait de manquer de se marrer face à mes commentaires quant au visage si particulier de notre sorcier démoniaque du coin, achetable avec cinq euros sur eBay. Cependant, je n’avais pas tort. Son nez était à part entière une arme de destruction massivement massivement destructrice. Pourquoi avaient-ils besoin de nous pour son épilogue, en donnant un assez gros coup de pif, il pouvait détruire le tissus de la réalité. À cela s'ajoutent ses énormes oreilles qui pourraient faire bouclier contre toute attaque nucléaires, et ses cheveux roux qui en font une cible parfaite et parfaitement attaquable.
Donc le fait qu’il soit roux en fait un démon ? Oh mon dieu, mais t’avais raison quand t’étais sous LSD il y a deux jours.
Oui ! Quoi ?!
Je suis devenu capable de transformer ton épiderme en LSD. On va se faire des couilles en or.
On en a pas de base. M’enfin, je vais pas poser de questions.
Merci, j’aurais été obligé d’envoyer la deuxième dose pour éviter que tu me casses mes oreilles inexistantes, pauvre autiste.


C’est à ce moment là que j’entendis un petit couinement. Alors que Leech venait de faire un speech magnifique dans lequel il était chaud et que j’ai pas écouté à cause mon dialogue interne, je me tournai. Une petite et adorable boule de fourrure venait de se ramener, tenant un bout de papier plastique. C’était un de mes petits rats, dont l’ordre était de m’attendre. Celui-là était un peu rebelle, on dirait.

”Oh mais c’est Kant ! Bah alors, mon cher critique de la raison pure, tu obéis pas aux ordres ?


Tu donnes des noms de philosophes à tes rats ?
Ouaip !
Je ne peux même pas m’énerver contre toi.
Non !

En tout cas, Kant venait de ramener dans ses petites mâchoires un magazine ! Pourquoi donc ? Mettant la petite bête sur mon épaule, je voyais le reste de notre groupe de vainqueurs entamer une marche vers l’intérieur du temple. Les suivant, je décidai de commencer à lire ce que mon petit et mignon camarade poilu et porteur de peste venait de m’offrir.
Oh putain ça va être génial.


”Ku-euh… -neuh Néééé-mor… én-ceuhinte ? Kueune némor énceuhinnte ? Ooooh, et il y a poster avec une Saiyan à poil. Ce serait parfait pour le barbu rageux ça… Il y a une autre page… Iu-noooo… gah-zé ?..."


Bon, on va pas aller loin ainsi. Pendant que l’autre autiste essaye désespérément de lire, voilà Leech et l’autre connard de clown à la coupe au mulet qui parlent de fraternité, de liberté, et de sang. Pendant que ces trou du cul faisaient sortir leurs complexes de dieu, une phrase m’arriva à la tête : La puissance ? Tiens… Ce serait intéressant ça. Mais pendant ce temps, que font les autres ? Le roi rage, les gugusses parlent, et le truc vert a une splendide moustache. C’est ça, les cavaliers sans cheval de l’apocalypse ? On va pas aller loin...
Majin Sanyl
avatar
Majin
Masculin Age : 14
Date d'inscription : 29/05/2016
Nombre de messages : 246
Zénies : 855

Techniques
Techniques illimitées : Illusion Smash-Métamorphose-Slow Time
Techniques 3/combat : Boomerang Effect-Shining Sword Attack Colossale
Techniques 1/combat : Absorbtion

MessageSujet: Re: Bienvenue au royaume des démons   Sam 7 Oct 2017 - 4:07
Le Sang de ses morts, le D’jo

Alors que tout le monde se dirigeait à l’intérieur, je me questionnais sérieusement sur ce que j’allais faire après toutes ces conneries. Nan parce que c’était bien gentil deux secondes le Makaioshinkai mais finalement c’était un peu d’la merde. J’avais plus envie de faire semblant d’être heureux d’être ici, j’me faisais sincèrement chier. Entre le château de la mort et les plaines de la déchéance, ça n’volait pas bien haut. En tout cas pas assez pour m’impressionner. Nan, il aurait fallu quelque chose de vraiment cool pour me convaincre de rester ici un bout de temps pour m’entraîner. Aussitôt pensé, aussitôt servi, n’est-ce pas Demigra ?

Effectivement, en voyant que tout le monde s’attardait à l’intérieur, je me décidai de faire de même. J’allais pas rester dehors toute la journée non plus. Je suivais, comme d’hab, pas loin derrière la sauterelle géante bleue et le Namek foncé – je me demandais si c’était raciste de dire que c’était un Nègrek. Oh putain ça l’est, oubliez que j’ai pensé ça.  Bref, quand je pénétrai dans le château, je reçus une claque. Pas littéralement hein, juste que… c’était beau ! C’était assez macabre, sans pour autant devenir risible, l’ambiance ici était oppressante. N’importe quel mortel rentrant ici aurait été parcouru de frissons, et même ma moustache liquide en frémissait. Voilà ce qui pouvait me convaincre d’accepter cet endroit en tant que base d’opération. Bref, alors que je me délectais des allures lugubres du Château de la mort, j’entendis la voix de mon mage-roux préféré retentir dans le grand hall d’entrée. Approchez, venez à moi qu’il disait. J’avais pas d’autres options donc je décidai de suivre les autres en pensant à voix haute.

« Hé ben putain, jamais les choses à moitié ! »

Je marchai donc en contemplant la merveille architecturale qui s’offrait à moi. Malgré le fait que c’était beau, je finirais par me lasser si c’était juste ça. Bref, je continuai à marcher vers l’écho de la voix du Dieu-Démon. Il semblait vouloir nous attirer dans une pièce précise. Alors que le Namek parlait avec notre bon roi Végéta, je décidai de prendre les devants et de rentrer dans la pièce où la voix de Demigra nous avait menée. Quand j’y arrivai, mon regard était surtout attiré par le pentacle de stèles ésotériques. Il y avait des dessins sur chacune des stèles, je passais rapidement sur chacune d’entre elle. Fleur. Grains. Gemmes. Vagues… Vent ? Oui, vent. Sablier. Arbre. Fleur, grains, gemmes, vagues, vent, sablier, arbre, fleur, grains, gemmes, vagues, vent, sablier, arbre, fleur, grains, gemmes, vagues, vent, sablier, arbre. Je retiens, ça pourrait être important pour le reste. Les autres protagonistes de cette histoire m’avait rejoint rapidement et Demigra avait annoncé que nous nous trouvions dans la salle du sceau. Cool. Et alors ? Pour l’instant y’avait rien de bien folichon, à part le fait que j’avais pensé au mot folichon.

« En pénétrant dans cette pièce, vous vous apprêtez à découvrir l'unique vérité.  Celle-là même qui va changer la face du monde, que dis-je ? De l'Univers à tout jamais ! », dit Demigra

Voilà un truc qui me faisait profondément chier avec Demigra. Il utilisait des phrases trop longues pour rien dire. Comme s’il disait « Malgré l'inertie contemporaine, il ne faut pas négliger d’anticiper précisément les problématiques réalisables, dans une perspective correcte. » , alors que tout le monde sait que tu veux juste aller aux toilettes connard ! Pour faire comme si je comprenais ce qui se passait, je hochais la tête lentement en souriant. J’aurais aussi aimé me flatter la moustache, mais j’avais peur de l’effacer. Malgré le fait que je ne comprenais pas trop l’intérêt de ce qui se passait, j’étais content de voir qu’au moins Demigra semblait s’amuser. Le pauvre enfant, il n’était jamais présent physiquement pour voir les trucs cools, ce serait bien d’au moins le satisfaire en faisant semblant de comprendre ce qu’il dit. Le Namek du groupe s’avança donc pour parler, lui qui semblait être un des instigateurs de tout ce rituel satanique.

Il commença à faire un speech. Au début, j’usais de ma stratégie de hocher la tête en souriant, puis voyant que le speech avait l’air « intéressant », je décidais d’écouter ce qu’il disait. « …Kaioshins qui nous ont bannis et expulsés ici. » C’est le premier truc que j’entendis… Les Kaioshins ? Ah oui ! ceux avec les boucles d’oreilles et les tenues excentriques ! Bien sûr, c’est même un Kaioshin qui m’avait libéré de Salagadoo. Enfin, il avait essayé de me tuer aussi, mais c’est un détail. Bref, il continua en disant clairement que pour arriver à faire ce qu’il voulait faire – probablement en rapport avec les Kaioshins – il fallait faire des sacrifices de mortels. Au moins lui, allait rapidement au fond des choses, je préférais les speechs du Namek. Ok, alors récapitulation, faut tuer des gens pour ensuite tuer les Kaioshins j’imagine. Ça me semblait valable comme objectif, parfaitement valable ! Il nous demandait notre avis pour clôturer son petit discours. Je m’empressai donc de répondre, en me soignant la moustache :

« Bien sûr que je ça me convient, vous me demandez de tuer et en plus vous promettez une récompense, c’est comme si vous me payiez pour pouvoir me faire une pipe ! Faudrait bien sûr que j’ai un pénis. Bref, cela me convient, après tout nous n’aimons pas l’humanité. »

Restait à voir les réponses du roi déchu et de la ravissante sauterelle.
Ex Roi Vegeta
avatar
Sayen
Masculin Age : 19
Date d'inscription : 08/04/2016
Nombre de messages : 114

Techniques
Techniques illimitées : Canon Garrik | Vagues deferlentes | Vague explosive
Techniques 3/combat : Explosion Volcanique | Rayon de justice
Techniques 1/combat : Colère sayenne !

MessageSujet: Re: Bienvenue au royaume des démons   Sam 7 Oct 2017 - 11:41
Le King était toujours dans la salle à manger, cette grande et longue pièce réservée au diner d’affaires, si le Roi déchu n’avait pas trouvé la zone d’intérêt de Demigra, il aura au moins découvert un endroit ou la chaleur et la lueur du feu lui faisait penser à autre chose qu’a la mort et la désolation. Fixant toujours la cheminé, Vegeta entendit un bruit, quelques bruits de pas, il se retourna donc pour découvrir un démon qu’il ne connaissait pas, une sorte de démon Namek. Ce nouvel arrivant semblait ne pas être un simple Namek, en effet, il avait la peau sombre et des yeux rouges, il n’était en rien un simple paysan de la planète verte. Ne sachant pas qui pouvait bien visiter ce château aussi, le Roi restera muet, attendant que Leech parle le premier pour tenter de savoir à qui il avait à faire.
L’homme qui avait interpellé KMV annonçait qu’il ne s’attendait pas avoir un sayen dans ce temple, en effet, vu comment ce dernier était vide, il était étonnant d’y croiser tout simplement un être vivant, mais la réflexion de Leech allait plus loin que cela. Le Namek centrée ses paroles sur le « M » marquant le front du sayen, cette fameuse marque de puissance, celle-ci provenait tout droit d’un enchantement de Babidi, une magie puissante a contraintes multiples. Mais ou voulait en venir cet inconnu ? Qui était-il ? Le Roi interrogea ce personnage extravagant sur un ton loin d’être chaleureux, assez brute.

« Qui-est-tu pour me parler ainsi ? »


Ne voulant pas perdre son temps avec de potentiels sous-laquait inutiles, le King était direct, heureusement le démon Namek c’était accordé la gentillesse de répondre, affirmant ne pas être différent de Demigra, il était donc un Dieu aussi ? Ce faisait donc deux Dieux, KMV avait du mal à croire en d’autres Dieux que Beerus, mais décidément le monde est vaste, il n’en restait pas moins étonné.

*Un autre Dieu ? Mais c’est le pouvoir Divin au rabais ! *


Criait intérieurement le King pendant que Leech continuait son speech, proposant au père de Vegeta d’être libérer de l’influence de Babidi et d’avoir une puissance augmentée, c’était évidemment intéressant, mais quelqu’un ici n’était pas d’accord.

*Ha non, non et non ! Je refuse que tu acceptes, ce démon va te faire un vilain piège ! Il est fourbe et cruel, reste comme tu es ça vaut vraiment mieux ! *

Il est vrai que la voix de Babidi était difficile a supportée, mais la résurrection du sayen était bien grâce à cette chose, pas sûr que ce Leech en aurait fait autant… Mais il fallait bien admettre que le contrôle mental avait des avantages mais aussi de terribles défauts, le Roi lâchera un certain engouement.

« C’est intéressant. »


L’Ex monarque ne put prendre de décision, Leech voulait laisser du temps a Vegeta afin que ce dernier réfléchisse a la proposition, ajoutant qu’après la réunion, il sera peut être convaincu, restait a voir le contenu de cette fameuse réunion. Leech quitta la salle en marchant tranquillement et alors que Roi allait se retourner vers le feu, une autre voix se fit entendre, celle-ci semblait résonnée depuis les couloirs, traverser les esprits, elle était comme fantomatique et appelait le guerrier sayen. La voix de Demigra était belle-est bien en train d’indiquer un chemin pour le King, il suffisait de suivre la voix de l’esprit, celle-ci semblait se déplacer dans les couloirs pour guider le monarque déchu. Traversant les sombres allées, les salles poussiéreuses et les baies vitrées donnant sur un grand vide, Vegeta aura très vite rejoint une grande salle dotée de plusieurs marquages au sol reprenant certains symboles comme des gemmes ou des fleurs, le King n’avait aucune idée de ce que c’était. En tout cas le sayen n’allait pas mater le sol des jours durant, le magicien Demigra était apparu, à côté de Leech.

Les deux démons parlèrent ensuite l’un après l’autre, expliquant que cet endroit était un pentagramme de « sceau », il retenait prisonnier les deux démons, mais il retannait aussi dans le royaume d’Emna beaucoup d’autres. Que cela signifiait ? Les deux dieux cherchaient ainsi à ressusciter les démons des enfers ? Il y en avait tant, des si puissants que l’univers serait complétement envahi, ce serait la fin de la Z-Team et des autres groupes finalement. Leech mettait l’accent sur la force, il ajoutait bien que la destruction de ce pentacle allait donner une force inimaginable aux membres de ce grand plan. KMV regardera à sa droite, voyant de nouveau d’ailleurs le fameux Sanyl, mais aussi une autre créature qui ressemblait à un grand lézard bleu assez hideux, il semblait bien bête en vue de sa pose et de son regard distrait, sans parler de ses singeries comme sa tentative de lire.

Leech entra alors dans le vif du sujet, il disait aussi vouloir se venger des Kaioshins, KMV s’y connaissait un peu et savait qui ils étaient, les Kaio avaient le rôle de créateurs et de gardien de la paix, mais ça, le majin n’y croyait pas et les paroles du Dieu démon était plus qu’approuvées. Ce plan avait dans sa finalité des récompenses pour chaque membre ici présent, évidement, c’est le but d’une alliance ou d’un ordre. Face à ce discours, le King était évidemment prêt à faire le nécessaire, soit, sacrifier des âmes, si en échange il pouvait avoir de la puissance, alors autant le faire.

Le chewing-gum vert à côté de Vegeta semblait d’accord, le truc bleu semblait incapable de réfléchir et le King croisera juste les bras, acceptant en rappelant la réalité de sa venue.

« Ça ne pose aucun problème, mais je vous rappelle que ce que je recherche, c'est mon trône ! Je veux que ce dernier soit repris prochainement, si je reprends cette planète, je pourrais remobiliser mon armée et ainsi être plus efficace. »


Pour le King, sa planète était le seul et unique objectif, le reste était bien beau, mais le sayen voulait faire une chose à la fois, sa planète, puis la puissance, puis la récompense inconnue mais fortuite de la fin de la mission de l’ordre.
Demigra
avatar
Demon
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 22/11/2015
Nombre de messages : 155
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 9000

Techniques
Techniques illimitées : Brèche temporelle, Illusion, Kikoha spectral
Techniques 3/combat : Influence démoniaque, Voile démoniaque
Techniques 1/combat : Corruption maléfique

MessageSujet: Re: Bienvenue au royaume des démons   Jeu 12 Oct 2017 - 14:31
Cela allait sans dire, cette annonce à eut le droit à son petit effet et même si les avis étaient mitigés... certains membres du groupes semblaient plus ou moins satisfait de cet accord : des vies contre de la puissance, il n'y avait pas de quoi rêver de mieux ! Toutefois, ce tyran déchu de son trône venait rappeler aux diables que son objectif principal était le direction de la planète Vegeta. Bien que celui-ci se montrait plus ou moins ingrat, il ne manquait pas de caractère et faisait preuve d'une certaine détermination, chose qui eut pour effet d'ajouter un large sourire au visage de ce sorcier aux cheveux roux. Des gens comme lui, c'était exactement ce qu'il recherchait afin de parfaire sa cause car il avait un objectif bien précis et il était absolument prèt à tout pour y parvenir contrairement à ses deux autres gusses qui à vrai dire manquait un peu d'ambition. Pour Sanyl ou le sosie de Buu, tout était clair : il recherchait la puissance mais dans quel but en particulier ? Quand à Mark II... qu'est-ce qu'il marmonnait ? Cet insecte mutant et possiblement possédé s'attisait toutes les interrogations du dieu démon par sa faculté à … être ce qu'il était mais revenons en au sujet principal.

« J'ai entendu vos paroles et sachez bien que je n'en ai qu'une seule. A présent, observé bien votre environnement. Voyez-vous ses stèles ? Elles réclament des vies et pas n'importe lesquelles. Chacune d'entre elles représente ce que l'on appelle un péché capital et ceux-ci se décomptent au nombre de sept, tout comme les dragons balls. Pour réaliser vos souhaits et obtenir la puissance que vous désirez, vous devrez alors nourrir l'énergie de ses stèles par des sacrifices. Regardez bien les gravures sur la pierre, les plus perspicaces d'entre-vous ont certainement déjà aperçu ce que représentaient ses dessins j'imagine ? »

Et oui, toute cette mise en place n'était pas uniquement là pour faire la décoration mais est-ce qu'un seul de ses gens là avait la moindre idée de ce que cela représentait ? A vrai dire, Demigra n'y croyait pas vraiment car aucun d'entre eux ne s'était vraiment penché su le sujet en entrant dans la pièce. Tout comme si cela n'avait strictement aucune importance, ils préféraient se contenter d'écoute les paroles du malin. Soit, il fallait bien avouer que celui-ci faisait preuve d'une certaine faculté à captiver l'attention mais là n'était pas la question. Lequel d'entre eux allait donc deviner en premier la signification de chacun de ses symboles ? En avaient-ils seulement la moindre idée ? Le simple fait de le savoir allait leur donner un précieux avantage sur la suite de leur mission car c'est bien celle(-ci qui allait les faire avancer jusqu'à leurs objectifs finaux. Puissance, pouvoir et victoire... tout cela allait bientôt être à porter de leur main mais comme vous le savez sûrement déjà, il y avait un certains prix à payer pour cela et c'était bien celui de la vie elle même !

« Sachez qu'avant, il n'y avait qu'une seule et même représentation du mal. Celle-ci a été brisée en en diverses morceaux il y a fort longtemps et aujourd'hui, vous deviendrez tous les acteurs de la résurrection du péché originel. Pour vous faire un résumé rapide, le tout premier démon fut le créateur de tous les autres mais alors qu'il s'était battu contre les dieux les plus puissants, le choc de la bataille fut tellement fort que son âme se fragmenta en sept en dispersant chaque parties. Ainsi, la luxure devint fleur, la gloutonnerie en grains, l'orgueil en gemme, l'envie en eau de source tandis que l'acédie fut changée en vent et l'avarice en sable sans oublier la colère qui fut changée en forêt. Bien entendu, cela n'est rien d'autre qu'une représentation des septs péchés que vous connaissez aujourd'hui mais si vous tenez réellement à obtenir ce que vous recherchez alors devenez les acteurs de la résurrection du péché originel et ainsi, vos souhaits seront exaucés. Beaucoup d 'entre vous espèrent obtenir plus de puissance ou simplement s'attiser les regards des autres tandis que l'un d'entre vous désir plus que tout assiéger un royaume. Tout cela est réalisable, à portée de main mais il vous faudra vous investir plus que tout pour mettre la main sur vos convoitises. »

Des paroles qui méritaient d'êtres entendues. Absolument rien ne pouvait être obtenu sans contrepartie et c'était bien ainsi que l'Ordre Shuryo fonctionnait. Les faibles ne pouvaient que disparaître car ils n'avaient rien à donner tandis que les plus forts s’élevaient vers leur ascension. Une nouvelle ère allait bientôt s'annoncer et celle-ci allait très pertinemment marquer le début de la fin des temps. Quoi qu'il en soit, un très grand pas vers l'avenir venait d'être fait mais pour qu ? Pour les habitants de l'enfer ou pour l'humanité ? Il ne faisait aucun doute là dessus, le mal était en marche et absolument rien ne semblait en mesure de l'arrêter cette fois et ce n'était certainement pas des armées trop occupées à gérer leurs propres conflits internes qui allaient se mêler de cette histoire. De petit à petit, l'échine même du mal se formait et grandissait. Bientôt, l'univers tout entier pourra voir à quoi il ressemble réellement et ce dans tout sa splendeur mais pour cela, il fallait laisser le temps faire les choses et ce avant qu'il ne soit complètement détraqué.

« A présent, levez vos mains et retroussez vos manches ! Je vais vous octroyer la marque de notre Ordre. Grâce à celle-ci, vous bénéficiez d'un don de communication à distance entre vous ainsi en plus d'un accès illimité au Sanctuaire Shuryo ainsi qu'au reste du royaume des démons mais... prenez gardes à ne pas vous aventurez trop loin dans celui-ci si vous tenez à ce que vos âmes demeurent intactes. »

Suite à cet avertissement, l'homme pâle posa son index contre le poignet de qui voulait bien recevoir sa marque et ainsi signer son contrat avec le diable en rejoignant définitivement l'Ordre. Cette décision n'était pas du tout à prendre à la légère car elle définissait ceux qui étaient réellement dignes ou non de rejoindre la cause. En recevant la marque, leurs porteurs pourront alors apercevoir comme une sorte d'encre noir qui s'infiltrait dans leurs veines avant de former un étrange symbole dont la signification se rapportait à « Shuryo ». Une vive douleur allait s'emparer de leurs bras droits et ce durant un cours instant, le temps que le corps puisse prendre le temps d'accepter cette énergie démoniaque qui allait très bientôt faire partie d'eux. Cela fait, chacun de ses porteurs pourront alors voir la marque apparaître clairement sur leur avant bras droit ; celle-ci prouvait inéluctablement leur appartenance à l'ordre et leur donnait ainsi un certain symbole d'autorité auprès des autre démons.

« A présent, voici la mission qui va s'imposer pour chacun d'entre-nous : les incarnations vivantes des septs péchés vivent un peu partout dans chaque recoins de l'Univers ! Traquez-les, trouvez les et tuez les ! Vous connaissez sûrement des personnes de votre entourage ou de vieilles connaissances qui sont la représentation parfaite d'un péché capital en particulier. Prenons par exemple cette trainée qui te suivait, Vegeta. Elle était l'incarnation parfaite de la luxure. Si l'un d'entre vous met fin à sa misérable vie, alors la stèle de la fleur s'éveillera et affaiblira le sceau du péché originel. Ceci n'est qu'un exemple, bien entendu mais sachez le bien ; tout le reste de cette histoire ne dépend que de vous et uniquement de vous. Leech et moi même avons déjà commencer la recherche des personnes sacrifiables et nous vous préviendrons à chaque fois qu'une existence à détruire se présentera à vous. La marque... hé... tu m'écoutes le gars en vert ? Ce n'est pas parce que tu fais mine d'écouter qu'il faut pour autant me prendre pour le roi des abrutis ! Ahem, reprenons. La marque vous permettra aussi bien d'entrer dans ce monde que d'en sortir. Essayez donc et vous pourrez enfin entamer votre mission ! »
Sur ces mots, Demigra termina enfin son long monologue puis laissa ses alliés partir dans une chasse à l'homme qui allait, espérons le, se montrer bien plus amusante qu'il ne pensait.
 
Bienvenue au royaume des démons
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Bienvenue sur le forum du Royaume d'Araucanie et de Patagonie!
» Le Royaume perdu d'Arnor
» Bienvenue à Pierre Raymond!
» Bienvenue Laurent
» Bienvenue Hauteribes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Planètes :: Sanctuaire Shuryo-