Partagez | 
 

 Le début d'un long entraînement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
En ligne
Renko
avatar
Autres Races
Masculin Age : 24
Date d'inscription : 22/12/2016
Nombre de messages : 164
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 350

Techniques
Techniques illimitées : Télékinésie // Dimension sôdô // Kiaï Gan
Techniques 3/combat : Seinaru Gekirin // Tartaros Phobia
Techniques 1/combat : Terrible Providence

MessageSujet: Le début d'un long entraînement   Mar 25 Juil 2017 - 21:17
Après plusieurs jours dans mon nouveau vaisseau, je vis enfin la planète Dark. Cependant, je ne savais pas où me poser exactement, car mon maître ne me l'avait pas dit.
Je rentrai dans l'atmosphère de la planète. A partir de ce moment, j'entendis une voix, c'était celle de mon maître:

"Bien, tu es enfin arrivé. Je te parle à travers ton esprit grâce à mes pouvoirs, ne t'en fais pas. Je te demanderai de te poser tout près de la ville fantôme. Tu n'en es pas très loin. Ensuite, tu me rejoindras à l'intérieur de la ville."

Je fis ce qu'il me demanda et posai mon vaisseau aux abords de la ville. Ensuite, je sortis de mon véhicule et me dirigeai vers ce désert urbain. En effet, il n'y avait pas âme qui vivait. Une fois là-bas, mon maître m'accueillit, toujours avec son ton calme et son petit sourire.

"Bien, tu es là. Tu te demandes sûrement pourquoi j'ai choisi cet endroit pour l'entraînement, je me trompe? Comme tu peux le remarquer, cet endroit est désert, ce qui veut dire que nous serons tranquilles pour faire nos petites affaires. Ensuite, cet endroit est parfait. Tu évolueras dans un environnement malsain, ce qui ajoutera du piment à l'entraînement, surtout vu les tâches qui demanderont beaucoup de concentration que je vais te faire faire."

Je comprenais mieux pourquoi il avait choisi cet endroit. J'avais hâte de débuter.

"Bien, commençons. En premier lieu, je vais t'aider à développer tous les aspects de tes pouvoirs psychiques. On va commencer par l'immobilisation. Attends-moi ici."

Mon maître se téléporta et revint quelques instants après avec un humain. C'était un homme gras, au visage rouge et avec une moustache ridicule. Il était aussi terrifié que surpris par ce qui lui arrivait.

"Cet homme va courir dans tous les sens. Ta tâche sera de l'immobiliser complètement. La méthode pour y parvenir est de tendre ses deux mains et de concentrer son ki dans celles-ci en ayant la volonté d'immobiliser la cible. Le mental joue beaucoup. Cela a l'air simple dit comme ça mais ça ne l'est pas. Quant à toi, mon gros, cours !"

L'homme s'exécuta et entama une course folle dans tous les sens. Malgré sa corpulence, il allait quand même assez vite. Je tendis les mains comme mon maître me l'avait conseillé et y concentrai tout mon ki. Je pensai aussi très fort à vouloir l'arrêter. Cependant, je n'y arrivai pas du premier coup, j'arrivai à peine à le ralentir, et mon maître se mit à crier:

"Concentre-toi ! Tu n'y mets pas assez de conviction !"

Je recommençai plusieurs fois, en y mettant plus de conviction, mais toujours rien.

"Plus tu t'exerceras, mieux tu y arriveras. On ne pourra passer à la suite tant que tu n'auras pas maîtrisé cela."


Dernière édition par Renko le Lun 31 Juil 2017 - 2:31, édité 1 fois
En ligne
Renko
avatar
Autres Races
Masculin Age : 24
Date d'inscription : 22/12/2016
Nombre de messages : 164
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 350

Techniques
Techniques illimitées : Télékinésie // Dimension sôdô // Kiaï Gan
Techniques 3/combat : Seinaru Gekirin // Tartaros Phobia
Techniques 1/combat : Terrible Providence

MessageSujet: Re: Le début d'un long entraînement   Sam 29 Juil 2017 - 2:48
Cela faisait plusieurs heures que j'étais là, en train d'essayer de stopper net cet individu, qui courait toujours.

"Allez, je peux y arriver !" Me dis-je.

En me concentrant très fort, et en tendant à nouveau mes bras vers l'individu, je tentai à nouveau de le stopper. Je vis l'homme courir puis s'arrêter net. J'avais réussi, mais ça m'avait pris du temps et de l'énergie. Mon maître resta froid après cette avancée.

"Bien, tu as réussi à le stopper, mais ce n'est pas encore ça. Cette technique te prends encore trop de temps et d'énergie. Durant les prochains jours, tu t'exerceras, jusqu'au moment où tu y arriveras naturellement. Pour l'heure, je te conseille de dormir un peu. Je viendrai te chercher demain matin. Maintenant, débrouille-toi pour te trouver un abri."

Puis, il se téléporta avec l'homme. Je regardai autour de moi, me mettant en quête d'un endroit où passer la nuit, enfin, façon de parler. Il avait l'air de toujours faire nuit sur cette planète. Je vis une petite bâtisse, y entrai et trouvai un lit, sur lequel je m'allongeai. Je m'endormis aussitôt. Durant la nuit, je fus brusquement réveillé par des bruits étranges. D'abord, le plancher grinçait, les portes s'ouvraient et se fermaient toutes seules et enfin, j'entendis des murmures, comme si quelqu'un était là. "Va-t-en", cela disait. Puis, une forme se matérialisa face à moi. C'était une jeune femme, environ la vingtaine, qui se tenait face à moi. Elle était pâle et avait l'air triste. Puis, subitement, son expression changea et me regarda comme si elle voulait me tuer. Ensuite, elle fonça droit sur moi en criant, avant de disparaître...

"Qu'est-ce que c'était que ça?"

Je fus surpris. Mais la menace n'était pas réelle. Je me rendormis, jusqu'à entendre à nouveau ces bruits. A présent, je comprenais pourquoi maître avait choisi ce lieu d'entraînement. Il voulait tester jusqu'à mes limites. C'était à moi de ne pas me laisser prendre au jeu. J'ignorai donc les bruits et me rendormis.

"C'est l'heure !"

Je fus réveillé en sursaut. C'était l'heure d'aller m'entraîner. Bien entendu, rien ne pouvait pousser ici et la ville était dépourvue de toute population. C'est pourquoi le maître me fournissait le strict minimum en vivres. Une fois, rassasié, je débutai l'entraînement. Toute cette journée et même la suivante furent consacrées à la maîtrise de ma technique visant à stopper quelqu'un. Il me fallut deux journées d'entraînement intensif, mais j'y arrivai et au bout du compte, je maîtrisai cet aspect de la télékinésie.

"Bien, au final, tu y es arrivé. Fort bien. Demain, nous attaquerons quelque chose de plus difficile. Tu as intérêt à être en forme."

J'allai me coucher, complètement crevé de cette journée...
En ligne
Renko
avatar
Autres Races
Masculin Age : 24
Date d'inscription : 22/12/2016
Nombre de messages : 164
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 350

Techniques
Techniques illimitées : Télékinésie // Dimension sôdô // Kiaï Gan
Techniques 3/combat : Seinaru Gekirin // Tartaros Phobia
Techniques 1/combat : Terrible Providence

MessageSujet: Re: Le début d'un long entraînement   Lun 31 Juil 2017 - 2:24
Le lendemain, je fus réveillé de bonne heure pour le début de l'entraînement. En sortant d'ici, à ma grande surprise, je vis le maître en compagnie d'un nouvel individu. Ce dernier n'était pas bien grand, ses cheveux et ses yeux étaient rouges, il portait des vêtements de Mâ Kaioshin et surtout, des potala. Je vis chez lui un regard et un sourire pleins de malice. C'était sans nul doute un autre apprenti Kaio Shin.

"Ah, tu es là, Renko. Voici Mâkuro. C'est un apprenti Kaio Shin, lui aussi."

Pourquoi avait-il besoin d'un autre apprenti? Pourquoi ne prenait-il pas un seul apprenti à la fois?

"Tu te demandes sans doute pourquoi un autre apprenti? C'est simple. J'ai décidé de vous former tous les deux. Cependant, seul l'un d'entre vous aura la possibilité d'être mon apprenti officiel. C'est pourquoi, au terme de cet entraînement, je vous ferai vous affronter. Le vainqueur sera mon apprenti, le perdant mourra, tout simplement."

Comment? Ainsi, il allait me mettre en compétition avec cet énergumène? Je ne comprenais ce revirement. Enfin, c'était sa décision, je ne pouvais la contester. Il me faudrait être le plus fort pour sauver ma peau.

Fiend, mon maître, continua, tout en claquant des doigts, il dit:

"Bien, maintenant vous porterez ces poids sur vous durant tout l'entraînement et autres tâches que je vous donnerai."

Tout d'un coup, je me sentis super lourd. J'arrivais à peine à bouger mes bras et mes jambes.

"Je vous ai mis 50 kilogrammes sur chaque bras et sur chaque jambe, pour un total de 200 kilogrammes. Vous devrez vous y habituer rapidement si vous voulez suivre la cadence."

Bordel, je n'avais jamais fait ça avant. Je peinais à bouger.

"Bien, commençons directement. Vous allez me faire 1000 tours de la ville. Ce sera l'entraînement d'aujourd'hui. Le perdant sera sanctionné. Il est bien sûr interdit de voler."

Nous nous mîmes côte à côte, attendant le signal de départ. Cette épreuve sera rude. La ville était assez grande et en faire 1000 fois le tour allait être épuisant avec toute cette charge pondérale. Néanmoins, je devais y arriver.

"Allez-y !"

Nous démarrâmes. Au début, nous étions côte à côte, marchant à la même vitesse, à savoir très lentement. Ces poids nous empêchaient de nous mouvoir librement. Nous fîmes bien une bonne centaine de tours en restant l'un à côté de l'autre, en parfaite égalité. Au bout du deux-centième tour, environ, je pris l'ascendant sur mon adversaire. Je restai en tête un très long moment. Au fur et à mesure que j'avançais, je m'habituais au poids et j'arrivais ainsi à me mouvoir plus librement et plus rapidement...

"Dernier tour !" Cria mon maître.

J'allais gagner, j'avais une certaine avance sur mon adversaire. La ligne d'arrivée se rapprochait à vue d'oeil. Mais alors que je m'en approchais, je fus immobilisé. Je vis ensuite passer mon adversaire à côté de moi, les mains tendues. Ce connard m'avait immobilisé sans aucun scrupule et, en passant à côté de moi, me donna un coup de pied qui me fit tomber. Puis, il continua sa course. Je ne pouvais le laisser faire. Rassemblant toute mon énergie, je réussis à lever les deux bras et à l'immobiliser, lui aussi, et lui rendis la pareille. Il était au sol. Je filai ainsi vers la victoire, et la ligne d'arrivée. Du moins, c'est ce que je croyais. Mon adversaire me lança un kikoha dans le dos, assez puissant pour me faire tomber sur le sol. C'était fini, il avait passé la ligne d'arrivée avant moi. Je me relevai, dépité et en colère.

"Renko, tu as perdu."

"Il a triché !"

"Il y a aucune triche, puisque je n'ai spécifié aucune règle, si ce n'est qu'il était interdit de voler. Tu as perdu, tu seras donc châtié ! Mâkuro, quant à toi, tu es libre pour aujourd'hui."

Le regard du maître était menaçant, tandis que Mâkuro ricanait.

Le maître plaça sa main sur mon épaule et nous nous téléportâmes. Nous arrivâmes dans un endroit vide, sombre. Il n'y avait rien, ni personne, si ce n'était nous.

"Bien, voilà ta punition."

Le maître se déplaça et commença à me ruer de coups. Je ne pouvais même pas me défendre, il était trop rapide et trop fort pour moi. A force de prendre des coups, je tombai sur le sol, mais même ça, il ne m'en laissait pas l'occasion. Il me tira par les cheveux et me remit de force sur les pieds, avant de continuer à me frapper. Je ne saurais dire combien de temps il fit ça. Au bout du compte, je perdis conscience. Je me réveillai le lendemain, dans mon lit, encore tout endolori de cette punition.

"C'est l'heure !" Cria mon maître.

Cette journée allait être dure. J'étais fatigué, blessé et j'allais subir une nouvelle journée d'entraînement...


En ligne
Renko
avatar
Autres Races
Masculin Age : 24
Date d'inscription : 22/12/2016
Nombre de messages : 164
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 350

Techniques
Techniques illimitées : Télékinésie // Dimension sôdô // Kiaï Gan
Techniques 3/combat : Seinaru Gekirin // Tartaros Phobia
Techniques 1/combat : Terrible Providence

MessageSujet: Re: Le début d'un long entraînement   Dim 6 Aoû 2017 - 3:29
Le maître expliqua en quoi allait consister l'entraînement du jour:

"Aujourd'hui, votre entraînement portera sur l'étranglement. En contrôlant vos pouvoirs télékinésiques, vous serez capables d'étrangler votre ennemi. Attendez-moi ici."

Il se téléporta et revint quelques minutes plus tard avec deux êtres. Il nous expliqua tout avec le plus grand des calmes:

"Voici deux terriens. Votre but sera de maîtriser cette compétence le plus rapidement possible afin de tuer votre cobaye."

Mon corps me faisait affreusement souffrir. Il fallait dire que le maître n'y était pas allé de main morte pour me punir.

"Pour utiliser cette technique, il faut tendre la main vers l'adversaire et faire le mouvement comme si vous l'étrangliez tout en vous concentrant bien. Encore une fois, c'est une question de mental. Allez-y"

Le maître immobilisa les deux cobayes en un rien de temps et nous pûmes commencer. Je tendis la main et me concentrai fort sur mon objectif. Je me heurtai cependant à la même difficulté que pour la technique d'immobilisation. j'avais beau me concentrer, rien ne se passa...

Cela faisait maintenant des heures que nous nous tuions à la tâche. Soudain, j'entendis un bruit retentissant. Le corps de mon rival était lourdement tombé sur le sol. Mâkura avait donc réussi à étrangler son cobaye. Tandis que je m'apprêtai à m'y remettre, il me lança un regard hautain, comme s'il voulait me dire: "abandonne, tu n'es pas à ma hauteur."

Il m'énervait. Je me concentrai à nouveau sur mon cobaye et fit le geste afin de l'étrangler. C'est alors que je le vis suffoquer, tout en mettant les mains sur son cou, par réflexe. Puis, après seulement une minute ou deux, il retomba lourdement sur le sol, lui aussi. J'avais réussi. Malgré ma fatigue et mes blessures, j'y étais arrivé.

"Parfait, l'entraînement est terminé. Mais vous êtes encore loin de pouvoir prétendre être mes apprentis. Je vais durcir mes méthodes, dorénavant."

Après ces deux jours on ne peut plus rudes, je pus enfin me reposer...

Les six semaines suivantes furent très difficiles. Le maître ne nous lâchait pas d'une semelle. Nous enchaînions exercices physiques intenses, méditation et nous passâmes notre temps à parfaire nos techniques télékinésiques. Le maître nous appris même à contrôler mentalement les esprits faibles. Pour une fois, je fus beaucoup plus rapide que mon rival. A croire que j'avais le don de contrôler les gens naturellement. Après ces six semaines, j'excellais dans l'art d'immobiliser, étrangler et contrôler les gens. De plus, j'étais beaucoup plus endurant, beaucoup plus fort et beaucoup plus rapide. Je m'étais totalement habitué au surplus de 200 kilogrammes. Il avait dû lire dans mes pensées car après cela, il nous dit:

"Je constate que vous vous êtes pas mal améliorés, aussi bien sur le plan physique que mental. Cependant, ce n'est que le début. Pour commencer, je vais vous alourdir un peu plus. Désormais, vous n'aurez non plus un surplus de 200 kilogrammes, mais de 400 ! J'espère pour vous que vous vous y ferez très vite car j'ai de beaux projets pour vous. Mais nous en reparlerons demain. Pour l'heure, disparaissez de ma vue."

J'entrai dans la petite maison qui était maintenant mon domicile depuis six semaines et dormis à poings fermés. Le lendemain, je me réveillai, frais comme un gardon, me demandant ce que le maître avait prévu pour nous. Bon, je devais quand même dire qu'il était très difficile de se déplacer avec ces poids supplémentaires mais c'était supportable. Heureusement pour moi, mon corps de saiyajin me permettait de mieux supporter ces charges que celui de Mâkuro. Alors que je me perdais dans mes pensées, le maître se raclait la gorge avant d'annoncer:

"Voici en quoi va consister cette journée. Mâkuro, tu vas aller sur la petite planète Rendo.
C'est une planète uniquement constituée de végétation et d'une immense forêt. Cette planète est habitée par une espèce assez faible individuellement mais dotée d'une énorme cohésion de groupe. Ton objectif sera de tous les tuer. En temps normal, tu aurais facile de les exterminer mais voyons comment tu te débrouilles avec 400 kilos supplémentaires. Tu as 7 jours !"


Mâkuro s'envola et partit remplir sa mission immédiatement. Puis, le maître se tourna vers moi:

"Quant à toi, Renko, tu iras sur la planète Suppa. Là, règne une tension très forte entre deux clans. Un rien suffirait à déclencher une guerre. Agis astucieusement car dans les deux camps se trouvent des combattants redoutables. Tu te débrouilleras comme tu voudras mais ton but sera de réduire à néant ces deux clans. Tu as également 7 jours pour remplir ta mission. Maintenant, file !"

Je me doutais du sort qu'il réserverait à celui qui ne remplirait pas la mission en moins de 7 jours. Sans parler du fait qu'il fallait prendre en compte le voyage aller et le voyage retour. Je me dirigeai donc vers mon vaisseau et entrai les coordonnées de la planète Suppa. Le voyage durerait 1 jour entier. J'avais donc en tout seulement 5 jours pour remplir la mission qui m'avait été confiée. Je fis donc immédiatement décoller mon vaisseau et partis en direction de Suppa...
 
Le début d'un long entraînement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Entraînement d'orientation
» [Entraînement] Lame
» Entraînement sous haute température [ Sento - Tenzen ]
» La roche n'est pas si solide! Chapitre d'entraînement numéro 4
» Entraînement d'escrime

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Dark :: La ville fantôme-