Partagez | 
 

 La planète Kepler

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Zarbon
avatar
Autres Races
Masculin Age : 18
Date d'inscription : 13/03/2017
Nombre de messages : 71
Zénies : 260

Techniques
Techniques illimitées : Star Arrow,Death Comet
Techniques 3/combat : Arme métaphysique
Techniques 1/combat : Élégant Blaster

MessageSujet: La planète Kepler   Dim 7 Mai 2017 - 17:15
Après avoir quitté la planète Utopie, je fais un long voyage vers ma planète d'origine. Elle est contrôlée par les Colds depuis maintenant 30 ans, je suis le seul de ma race à m'être soumis à Freezer et sa famille les autres dans mon souvenir ont toujours refusé la soumission des Colds. Je me souviens de mon tout premier jour dans l'armée de Freezer, j'avais si peur, mais Dodoria m'a vite rassuré. Bref... Tout ça s'est du passé aujourd'hui Freezer et un homme mort tous les Saiyens veulent sa peau, moi aussi, j'ai un compte à régler avec ce monstre de tyran. Mon Pod me prévient que j'arrive dans la zone de ma planète, cette zone a pour nom le système Kepler. Il y a deux soleils et deux lunes, nous avons peu le temps de dormir sur ma planète une nuit arrive tous les deux jours, elle dure à peine 10 heures, c'est très peu pour se remettre de 48 heures de soleil. J'arrive enfin sur ma planète, mon Pod s'écrase dans une base de lancement des Colds. Des soldats arrivent avec des Blaster à la main, ils me demandent de sortir en vitesse du Pod. Je sors du Pod, ils me reconnaissent, ils se mettent à genoux devant moi apparemment, ils ne sont pas au courant que j'ai trahi le tyran. C'est bien pour moi, je m'avance vers eux puis je leur demande de me conduire en ville. Les soldats partent vite chercher un vaisseau pour me conduire dans la ville où j'ai grandi, sur la route je leur demande comment ce passe la situation avec les Kepleriens.


Soldat : La routine, depuis que notre maître Freezer a été exterminé par un certain Saiyen sur la planète Terre, les habitants de cette planète nous étaient soumis par peur de Freezer. Mais quand ils ont tous appris qu'il était mort sur Terre, ils ont commencé à prendre les armes puis ils nous ont pratiquement tous chassés de la ville. Maintenant nous ne sommes plus qu'une centaine de soldats qui continuent le combat, les autres sont soit mort soit ils ont déserté. Mais heureusement que vous êtes revenue sur votre planète, ils vous écoutent tous sans exception vous nous redonnez du courage en votre présence.

Zarbon : Alors, comme ça vous avez été chassé de la capitale . C'est dommage pour vous mais je ne suis pas venue vous remontez le moral, Freezer a abandonné cette planète depuis des lustres. Votre combat est perdu d'avance, sans renfort vous allez tous mourir de la main de mes compatriotes.

Nabana : Ma puissance atteint les 3 000 unités, mais vos compatriotes nous résistent tant bien que mal. Si vous n'êtes pas venue nous venir en aide pourquoi êtes-vous ici, puis pourquoi Cold ne vient pas à notre secours ?


Zarbon : Ta puissance qu'elle soit de 10 000 ou 20 000 unités ne change rien à votre sort, Cold tout comme Freezer vous a abandonné, arrêtez ce combat inutile sans quoi vous allez mourir. Déserté tout comme moi, j'ai trahi le tyran puis j'ai fondé mon propre empire maintenant je recherche des gars dans votre genre des types qui sont fidèles jusqu'au bout. Mais je sais reconnaitre des hommes intelligents quand j'en ai devant les yeux, alors venez avec moi puis vous verrez que ses habitants ne sont pas si méchants que ça.

Après avoir fini ma phrase, le soldat qui conduit le vaisseau saute en arrière puis me lancent des Kikoha sur moi. Mais Nabana le tue sans hésitation, il me rejoint avec plaisir puis me demande de parler aux habitants de Kepler.


HRP

Nabana :

Spoiler:
 
Freezer
avatar
Démon du Froid
Masculin Age : 19
Date d'inscription : 17/08/2014
Nombre de messages : 752
Bon ou mauvais ? : Très gentil !
Zénies : 1240

Techniques
Techniques illimitées : Rayon de la mort/Frappe psychique/Disques de la mort
Techniques 3/combat : Nova Strike/Psychokinésie
Techniques 1/combat : Supernova

MessageSujet: Re: La planète Kepler   Lun 8 Mai 2017 - 12:09
Freezer était dans son vaisseau rond classique, déambulant dans l’espace à la recherche de sa prochaine proie stellaire, la planète Kepler, un monde en proie aux révolutions citoyennes, un classique étant donné que cette planète était peu garnie de troupe, elle était en bordure de l’empire Cold, elle avait donc peu de contact et l’influence du démon du froid était plus faible, cependant cela n’avait pas empêché le Tyran de recevoir un appel urgent de la planète en question, celle-ci implorait l’aide de Freezer depuis plusieurs jours, les révolutions étaient trop fortes et les soldats ne tenaient plus la planète, beaucoup de fuyards étaient relatés et il était temps d’agir.

Le fils d’Artic aurait pu envoyer Creamze seul, cependant il préférait se rendre lui aussi sur la planète pour imposer la terreur totale, il ne voulait pas commencer à perdre ses planètes secondaires, l’empire ne devait pas s’effondrer de sitôt, au contraire, il devait perdurer, le Cold intervenait donc dans cette optique, de plus il avait du temps libre. Le vaisseau se posera donc sur la base de lancement, plusieurs soldats vinrent à sa rencontre alors que Freezer lui descendait calmement, toujours dans sa première forme de réduction, dans un trône lévitant, tenant un verre de vin est étant accompagné de nombreux soldats sortant eux aussi du vaisseau. Une fois la troupes dehors, sur cette planète aride composée majoritairement d’un vaste désert, le Cold s’avancera avec son petit trône et s’adressera au premier soldat de la longue file agenouillée devant lui.

"Faites-moi un rapport soldat."

Demanda le Tyran d’un air calme et neutre, en première forme il se contrôlait parfaitement, il attendait donc la réponse rapide du soldat devant lui qui ressemblait à une sorte de terrien en vert.

"Seigneur Freezer ! Nous attendions votre précieuse aide, beaucoup d’entre nous vous pensiez mort !"

Freezer le coupa net.

"Quelle idée. Venez-en aux faits."

Le guerrier hocha la tête puis continua.

La capitale Alexa est insurrectionnée, elle est remplie d’insurgée et nous ne pouvons malheureusement pas la reprendre, nous en avons été chassé.

Freezer fit alors remuer le vin dans son verre, puis regardera courtement autour de lui, voyant des immeubles au loin dans le sable, à environ 30km.

"Je vois. Je m’en chargerais."

Merci mon Seigneur ! D’ailleurs, nous avons eu la visite de Monsieur Zarbon, celui-ci disait que vous nous aviez abandonné, il avait aussi parlé de reprendre l’empire et de devenir le nouveau Maître, heureusement vous êtes…

"COMMENT ?!"


(7m42s)

Spoiler:
 

Freezer brisa directement son verre de vin, déployant une aura blanche-bleu propre à sa forme de réduction et activa son détecteur pour détecter directement la force de Zarbon, il se distinguait bien, il avait précisément 24 000 unités, pas plus que ce qu’avait Vegeta, Freezer s’envola alors à toute vitesse vers son ancien serviteur, volant avec son trône lévitant à une vitesse ahurissante, ruminant en volant empli de colère.

"Il va me le payer, ce sale traitre ! CE MISERABLE !"

Au bout de quelques secondes de vol, Freezer s’écrasera près de Zarbon qui avait atterri sur la planète, celui-ci avait retourné certains soldats entre-eux, ce lâche avait fait passé Freezer pour mort ! Il tente actuellement de voler l’empire du seigneur galactique qu’il était ! C’était un traitre, Freezer était hors de lui de revoir Zarbon dans cet esprit de lâcheté ! Freezer sortira de son trône lévitant et fit quelque pas vers le traire.

"Sale traitre de Zarbon, à peine je me montre absent que tu essaie de prendre le contrôle de mon empire ? Tu vas le payer cher et je conseille de d’incliner dès maintenant !"

Freezer avait une grande puissance qui devait certainement effrayer son ancien serviteur, Zarbon n’avait pas une chance et son plan assez bête de penser pouvoir prendre le contrôle de l’empire Cold semblait tomber à l’eau.
Hit
avatar
Autres Races
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 20/10/2016
Nombre de messages : 273
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 430

Techniques
Techniques illimitées : Tokitobashi / Image rémanente / Téléportation
Techniques 3/combat : Coup-Critique / Rempart temporel
Techniques 1/combat : Déferlente mortelle

MessageSujet: Re: La planète Kepler   Lun 8 Mai 2017 - 16:20
Dévoré par la colère et la déception... ma frustration prenait beaucoup trop de place dans une si petite capsule. Malgré les difficultés imposées par cet univers fou, je faisais passer ce contrat avant tout. Je n'avais pas l'intention d'abandonner loin de là, ma cible devait bien être là quelque part en cet univers mais sa position restait incertaine et toutes ses semaines de rechercher ont commencées à me faire perdre la tête. N'ayant pas eut d'autres choix que de revenir vers mon employeur afin d’acquérir d'avantages d’information, je me sentais ridiculisé par la situation. Comment en étais-je arrivé là ? Le démon du froid aurait quitté la planète Magma et ce à mon insu ? Non, il devait déjà être parti... ou pas, je n'en savais absolument rien. Allant donc vers la base de lancement de la planète Kepler, je me suis empressé de sortir de l'appareil et de quitter ce petit spatioport pour m'envoler et prendre de la hauteur... avant que je ne sois intrigué par une drôle d'odeur.

« Cette odeur... c'est la guerre ? » me demandais-je à voix haute.

J'étais moins serein que d'habitude. En m’élevant dans les airs, je n'aurais pas tardé à apercevoir de nombreux nuages de fumée noire comme l'ébène se disperser dans le ciel. Aucun doute là dessus, des batailles enragées s'ensuivaient sur ces terres plus ou moins semblables aux horizons de Namek.  Peu importe, j'avais suffisamment perdu de temps à me lamenter sur mon propre sort. Quitte à en devenir fou, je faisais passer mon contrat avant tout et retrouver Frystia n'allait être plus qu'une simple question de temps cependant... j'avais une idée bien en tête. Une idée qui allait peut-être arranger à la fois l'employeur et l'employé mais alors que je m'en allais en direction de l'aura du Seigneur de ces lieux que je me suis fait arrêté par ce qui semblait être un groupe d'aliens.

« Un étranger, abattez-le ! » hurlais à pleins poumons un homme depuis un flanc de montagne.

Suite à cet ordre, j'ai vu de nombreux missiles foncer vers moi à toute vitesse. Pas le choix, j'avais tout intérêt à les abattre pour rejoindre mon client au plus vite. C'est donc en une demi-seconde que je me suis téléporté derrière le chef de ses troupes pour trancher sa tête d'un simple mouvement de bras droit. Suite à cela, j'ai eut le droit à de nombreuses salves de tirs au blasters énergétiques mais cela n'avait rien d'insurmontable pour moi qui pouvait arrêter le temps momentanément. J'ai donc fais fit de ces tirs et j'ai manipulé l'espace temps afin d'abattre un à un les membres cette escouade d'aliens probablement originaires de cet endroit. Peut-être était-ce par caprice ou par manque d'attention mais j'ai laissé la liberté à l'un d'entre eux de prendre la fuite.

« ... »

Le fait que ce dernier soldat s'en aille la queue entre le jambe, à la fois apeuré et attristé par la perte de son équipe allait certainement jouer sur ma réputation et accroître mon influence au risque de me retrouver confronter à d'autres ennemis. Je n'aimais pas laisser de témoins et ne le faisais que très rarement, lorsque mon moral était au plus bas mais cela n'avait pas vraiment d'importance... à mon humble avis. Au final, je me suis redirigé vers l'aura de L'Empereur Universel afin de rediscuter les clauses de notre contrat. J'avais bien une idée en tête et celle-ci allait probablement lui plaire mais ce fut dès lors que je suis arrivé sur les lieux que j'avais compris que le moment d'en discuter n'était pas le bienvenue. Le Seigneur Freezer était là, sur un fauteuil lévitant. Il semblait bien plus petit et moins puissant mais il n'en demeurait pas moins imposant qu'à notre dernière rencontre, bien au contraire.

« Je vois... » murmurais-je à voix basse.

En me posant au sol discrètement, je restais silencieusement auprès des soldats regroupés autour de leur maître. En me glissant au milieu de cette foule, j'avais pu remarqué qu'ils observaient tous la même chose : le Seigneur Freezer sur son siège volant, visiblement en colère et un autre individu à la peau pâle qui se tenait droit devant lui. Il me suffisait d'observer les regards des autres badauds pour constater que le stress envahissait chacun d'entre eux. Avaient-ils fait quelque chose pour décevoir leur employeur ? Non, ça n'avait pas l'air d'être cela. C'était sur le pâlot que toute la haine de sa seigneurie se déversait. J'ai alors crû comprendre que ce grand homme qui avait captivé toute l'attention jusqu'à maintenant était coupable de trahison, c'était bien la pire erreur que l'on pouvait faire … sans un plan bien ficelé.

« ... »

Comme à mon habitude, je restais planté là en silence et mains en poches. Ma présence ne semblait pas impacter l'humeur de ses soldats et aucun d'entre eux ne m'a reproché quoi que ce soit jusque-là. C'est d'un regard neutre que je balayais la scène puis captivait à mon tour mon attention sur ce soldat que tout le monde regardaient, bouche bée. Bien que je mourrais d'envie d'en placer une à ce moment bien précis, j'ai pris sur moi afin de faire durer cet instant et surtout pour respecter le client qui n'avait pas besoin d'être dérangé d'avantage. Après-tous nous avions là un homme occupé et la simple idée de le voir aussi énervé confirmait bien que j'avais tout intérêt à me taire pour le moment. Passé cet instant, je lui ferais part du projet que j'ai pour notre contrat mais pour maintenant... j'observe et j'attends à la manière d'un prédateur.
Zarbon
avatar
Autres Races
Masculin Age : 18
Date d'inscription : 13/03/2017
Nombre de messages : 71
Zénies : 260

Techniques
Techniques illimitées : Star Arrow,Death Comet
Techniques 3/combat : Arme métaphysique
Techniques 1/combat : Élégant Blaster

MessageSujet: Re: La planète Kepler   Mar 9 Mai 2017 - 0:16
Alors que j'ai convaincu plusieurs soldats de renier Freezer, mon détecteur s'affole tout d'un coup il explose à mon œil gauche. Mais j'ai vu le chiffre qu'il afficher, 530 000 000 unités, je sais de qui il s'agit. Merde il est là, lui ce tyran sur ma planète natale ! Je n'ai pas le choix je dois prendre la fuite pour l'instant, je ne suis pas assez fort pour le vaincre. J'ai déjà perdu la vie face à Kuriza son fils que j'ai moi-même envoyé en enfer, s'il l'apprend je suis mort. Les soldats qui ont rejoint ma cause, se mettent eux aussi à avoir peur. Nabana lui serre les poings si forts que du sang sorte de ses paumes, je dois l'a joué vraiment discrète avec Freezer. Il y a près de moi une explosion de la fumée est soulevée, je peux sentir les forces de combat je sais que c'est Freezer qui est là. Il affiche un regard plein de haine, je le connais mieux que personne. Dans cet état, il est capable de me tuer sans retenue, mais avant il va sans doute me torturer. Merde ! Pourquoi ! Je tombe à terre devant mes soldats et mes frères compatriote qui sont venus en renfort. Je frappe le sol avec mes deux poings, j'ai les larmes aux yeux mon plan va échouer, je suis dans la merde ! C'est peine perdu si je veux sauver mon peuple et mes compagnons, je dois me soumettre à ce tyran, je pleure d'impuissance pourquoi ! Pourquoi ! Je suis si faible ! Freezer me parle alors que je suis à terre.

"Sale traitre de Zarbon, à peine je me montre absent que tu essaie de prendre le contrôle de mon empire ? Tu vas le payer cher et je conseille de d’incliner dès maintenant !"


Je reprends mon calme, puis je mets un genou à terre devant Freezer. J'ai un nouveau plan, mais pour l'instant, je dois sauver mes compatriotes. Nabana et les autres font de même, je regarde Freezer droit dans les yeux puis je lui demande pardon. Je me frappe la poitrine avec ma main droite, je répète "Pardon" à chaque coup que je me donne, c'est notre dernière chance de survie. Mais mon peuple lui me tourne le dos puis ils partent tous dans une autre direction, j'ai fait honte une fois de plus à mon clan, mais c'est pour le bien.

Zarbon : Seigneur Freezer ! Après votre mort moi et mes soldats ont a voulu faire renaitre votre empire, mais c'était peine perdu après l'annonce de votre mort et celle de votre père le roi Cold et de Cooler votre frère il ne restait plus personne pour contrôler votre empire. D'ailleurs ce dernier a beaucoup perdu en soldats dans des batailles inutiles, je vous demande pardon pour avoir voulu prendre votre empire je ne pensais à mal.

Crétin toujours aussi fier de toi, tu penses vraiment que je vais rejoindre ton armée. Pauvre idiot je vais attendre le moment propice pour te tuer dans le dos, mais pour le moment j'ai besoin de toi. J'ai du mal à l'admettre, mais Freezer est un tyran, mais il a le sens de l'honneur, si je rejoins ses rangs avec mes hommes il va épargner mon peuple.
Freezer
avatar
Démon du Froid
Masculin Age : 19
Date d'inscription : 17/08/2014
Nombre de messages : 752
Bon ou mauvais ? : Très gentil !
Zénies : 1240

Techniques
Techniques illimitées : Rayon de la mort/Frappe psychique/Disques de la mort
Techniques 3/combat : Nova Strike/Psychokinésie
Techniques 1/combat : Supernova

MessageSujet: Re: La planète Kepler   Mar 9 Mai 2017 - 17:52
Freezer était dans une colère noire, son aura était toute déployée, brisant les détecteurs de tous les passants sur la route du Tyran, quand le Diable arrivera auprès de Zarbon, son détecteur aussi ne fut pas épargné et le préviendra alors de la présence de son seul et unique Maître, le regard de l’homme vert en armure était en parfait adéquation avec ce qu’il ressentait, Zarbon était totalement terrifié, il se jettera d’ailleurs au sol, les yeux emplis de pitoyables larmes, décidément il devait comprendre ou était sa place. Freezer interpellera son serviteur ou savoir s’il lui serait encore utile, soit s’il obéissait à un ordre simple, ou s’il serait assez bête pour tenter d’affronter le Cold.

Heureusement la puissance faible de Zarbon est à l’image de sa lâcheté, celui-ci se releva, tremblotant mais bien plus calme, il posera le genou à terre face au seigneur galactique, implorant directement la clémence de Freezer en répétant de manière orchestrale avec des frappes sur son torse un « pardon » solennel, depuis le temps que les deux personnages se connaissaient, il était facile de lire dans le jeu de l’autre, Zarbon voulait regagner sa place, et attendre l’occasion au travers de laquelle Freezer disparaitra pour de bon, cependant ce n’est pas encore le cas, actuellement le Démon du Froid était surpuissant, allait devenir encore plus fort à l’avenir, il était un réel danger, bien plus qu’auparavant.

Zarbon s’exprima ensuite dans des claires explications, annonçant qu’il pensait Freezer mort et qu’il voulait par conséquent ne pas laisser l’empire mourir à petit feu sans chef, des attentions louables, mais il fallait aussi noter que Zarbon n’était pas vraiment le moins informer des soldats de l’armée et devait être au courant de l’existence de Freezer, mais qu’importe, il faisait un bon lèche botte ainsi qu’un guerrier confirmé. Les excuses restaient donc acceptable, Freezer mua son regard pour le rendre neutre, Zarbon avait bien joué le jeu et n’allait pas mourir aujourd’hui, il avait bien géré son théâtre, Freezer ferma les yeux un instant puis les rouvrit, il avait réfléchi à quoi dire.

"Bien, je me suis peut être énervé pour bien peu, alors disons que je mettrais de côté cette petite altercation, tu t’es égaré. Cependant maintenant que tu es là, tu vas pouvoir me servir à nouveau, je n’ai plus de bras droit, et ce ne serait pas de refus."

Freezer fit quelques pas à côté de Zarbon, lui parlant plus bas pour que seul lui entende.

"Mais si tu tentes de m’éliminer comme par le passé, sache que ma force de base dépasse maintenant le million d’unité, alors oublie ce genre de plans."

Hé oui, que Freezer ai vu juste ou pas, cela devrait dissuader Zarbon de trahir Freezer, en effet, par le passé comme sur Namek il y a fort longtemps, Le Cold savait déjà que Doria et Zarbon voulaient assassiner Freezer, cependant ils se faisaient une petite guerre entre eux deux au lieu de s’allier contre le Tyran, ils n’étaient pas très malins, et n’aurons jamais eu le temps de faire un réel plan, regrettable. Freezer prendra de nouveau la parole, mais plus fort pour que tout le monde entende, passant plus loin de Zarbon qui devait être encore agenouillé.

"Maintenant je vais vous montrer comment l’on se débarrasse de ces vermines !"

Les soldats hurlèrent de joie de voir leur calvaire se terminé, ils avaient lutté pendant longtemps pour tenir la planète, maintenant ils allaient voir les forces ennemis se faire réduire en poussière. Freezer s’envola donc, sur son trône, vers la capitale visible au loin, suivis d’environ 30 soldats, sans doute de Zarbon, et peut être de Hit qui était encore caché. Ce fut donc après un court vol d’environ 3 minutes que le Tyran Freezer fut devant la capitale, avec des immeubles nombreux, des autoroutes… tout cela au milieu d’un désert, de nombreuses troupes adversaires se massèrent à l’entrée de la ville, des résistants, l’armée de crétins qui donnait tant de mal au troupes de Freezer.

Le Cold était en hauteur, il se mit à ricaner courtement en voyant la pitoyable armée, la force moyenne des combattants dans le tas était de 2000 unités, ils étaient nombreux mais faibles, Freezer inspira alors beaucoup d’air, puis le recracha calmement, cependant cet air était rosé, et foncera à toute vitesse vers le corps d’armée face à lui qui devait contenir environ 300 soldats qui quant à eux fonçaient tous vers Freezer en hurlant.


(3m00)

Le souffle de Freezer repoussa la troupe entière en les faisant tournoyer dans tous les sens, les soldats partirent dans des directions différentes, heurtant les immeubles, s’écrasant sur les routes, s’envolant dans les hauteurs du ciel, les 300 troupes étaient décimées par le simple souffle du Tyran tout puissant. Les rebelles avaient perdus, du moins une partie, ce qui devrait brutalement décourager les autres, le Cold rigolera de nouveau.

"Hohoho, c’est donc ça qui mettait en difficulté mes troupes ?"

Le Cold restait sur son trône observant la ville qui brulait sur certaines zones, notamment à cause du souffle qui avait envoyé des soldats un peu partout. Freezer n’avait évidemment pas remarqué Hit et parlera à Zarbon.

"Mmh dis-moi Zarbon, tu n’as rien d’autre à me dire ? D’ailleurs, il me semble que ta présence sera utile pour rechercher de nouvelles troupes et mieux gérer mes planètes, cependant cela devra attendre de voir si tu es un serviteur dévoué de nouveau."


Freezer attendra les réactions et propositions de Zarbon, peut être l’intervention de Hit également.
Hit
avatar
Autres Races
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 20/10/2016
Nombre de messages : 273
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 430

Techniques
Techniques illimitées : Tokitobashi / Image rémanente / Téléportation
Techniques 3/combat : Coup-Critique / Rempart temporel
Techniques 1/combat : Déferlente mortelle

MessageSujet: Re: La planète Kepler   Mar 9 Mai 2017 - 19:42
Au fil des années, les guerres nous auront toujours amenées de nombreuses douleurs : chaos, morts, trahisons, complot et toutes sortes d'abominations se reproduisaient encore et encore jusqu'à en créer un cercle vicieux sans fin. L'Univers 6 n'était visiblement pas être le seul à être touché par ses conflits planétaires mais je me doutais bien que l'univers dans lequel nous étions ne pouvait échapper à cette règle. Peut-être que toutes batailles et leurs diableries étaient le sens de notre existence au final ? Non, en fait ça devait nous sauter aux yeux : nos créateurs nous ont crées pour que nous nous battions, ni plus ni moins mais ne tergiversons pas là dessus. J'avais sous mes yeux un homme implorant sa rédemption ainsi que la pitié de son maître et bien qu'en colère, celui-ci aura eut la générosité de lui laisser la vie sauve... pour cette fois tout du moins.

« ... »

Sans dire un mot, j'observais constamment le déroulement des événements, sans bouger jusqu'à ce que le Seigneur Freezer annonce à ses hommes qu'il s’apprêtait à s'occuper personnellement des problèmes de la planète sur laquelle nous nous trouvions. Les cris de joie provenant des guerriers du Cold se firent entendre et les troupes paraissaient plus détendues voire même galvanisées par l'annonce de ce tyran. Cela allait sans dire, ce n'était plus qu'une question de temps avant que Kepler ne soit reprise par cet Empire dont les maîtres en étaient si fiers. Naturellement, j'ai suivi le groupe de soldats pour observer d'un peu plus près les événements et j'ai pu y remarquer une hordes d'hommes semblables à ceux qui m'ont agressé un peu plus tôt foncer droit sur nous, dans la gueule du loup.

« Ils ne comprendront donc ja-

A peine avais-je eut le temps de terminer mes brèves paroles qu'un souffle puissant et colossal emportait les assaillants dans un tourbillon géant. Ce pouvoir surpuissant dont disposait cet Empereur était loin d'être à son paroxysme mais cela ne l'empêchait en rien d'invoquer une bourrasque assez puissante pour rivaliser avec la voix de l'homme qui pouvait pourfendre les dragons... c'était tout bonnement incroyable mais revenons à nos moutons. Je n'étais pas là pour me laisser impressionner par le sosie de Frost et encore moins me cacher parmi les soldats. Un contrat était en jeu et j'avais bien l'intention de rediscuter ses closes afin que tout le monde puisse y gagner.

« Eh ! Toi là-bas ! N'approche pas sa majest-*SBAF*

Alors qu'un jeune soldat visiblement peu expérimenté fonçait droit dans mon dos pour m'attaquer, celui-ci se prit vivement mon poing droit en pleine figure et ce sans même que je n'ai eut à me retourner. J'avais horreur que l'on me fasse perdre mon temps ou que l'on vienne me perturber lorsque je suis occupé et ce gamin l'avait comprit au détriment de son nez découlant de sang. Lévitant au dessus de la route menant directement à la ville principale de ce monde, je me suis calmement dirigé vers le démon du froid afin de me représenter devant lui. Évidemment, je comptais aller droit au but puisque lui et moi n'étions pas très patient lorsqu'il s'agissait d'affaires importantes.

« Seigneur Freezer. » lui disais-je en inclinant la tête.

Des salutations courtes et simples pour le mettre au courant de ma présence, il n'en fallait pas plus pour ce genre d'affaire. Avec cette histoire de rébellion et de prise de planète, il n'était pas étonnant que mon employeur soit occupé mais alors que certains de ses hommes de mains m'observaient d'un regard incertain, je n’avais point hésité à lui proposer d'aller discuter plus loin.

« Je reviens vers vous suites à des complications dues aux clauses de nôtre contrat... et par souci de confidentialité, j'aimerais pouvoir en discuter avec vous en privé. Bien entendu, cela va dans votre intérêt comme dans le mien. » annonçais-je sur un ton neutre.

Je n'aimais pas trop parler et encore moins en présence de nombreux individus, il suffisait simplement que l'un d'entre eux prenne connaissance de mon identité ou de ma profession pour que la situation actuelle ne devienne extrêmement délicate, au bas mot. La simple pensée que tout cela n'aurait jamais été aussi compliqué si ce Frystia était trouvable soit dans un RP libre et non pas un PV ou un solo me dégoûtait au plus haut point mais je n'en montrait rien. Il fallait faire avec les événements et s’adapter aux situations pour mieux s'en sortir, c'était d'ailleurs pour cela que j'étais revenu avant d'avoir accompli ma mission.
Zarbon
avatar
Autres Races
Masculin Age : 18
Date d'inscription : 13/03/2017
Nombre de messages : 71
Zénies : 260

Techniques
Techniques illimitées : Star Arrow,Death Comet
Techniques 3/combat : Arme métaphysique
Techniques 1/combat : Élégant Blaster

MessageSujet: Re: La planète Kepler   Sam 13 Mai 2017 - 2:11
Alors que je suis à genoux devant Freezer un inconnu s'approche de nous, mais Freezer ne le remarque pas. Ce dernier me pose une question, je lève la tête qui était inclinée devant le tyran puis j'écoute sa question.

"Mmh dis-moi Zarbon, tu n'as rien d'autre à me dire ? D'ailleurs, il me semble que ta présence sera utile pour rechercher de nouvelles troupes et mieux gérer mes planètes, cependant cela devra attendre de voir si tu es un serviteur dévoué de nouveau."

Je le regarde droit dans les yeux, je me lève devant le tyran puis je m'approche de lui lentement. Je lui réponds que " Je vous prouverai que je suis un serviteur dévoué comme dans le temps." Je regarde l'homme qui approche lentement vers nous, son Ki est assez puissant mais je sens une immense puissance qui se cache derrière cet homme, cette personne serait plus forte encore que Freezer ? Peu m'importe, il parle avec Freezer, pendant ce temps moi je parle avec Nabana, il me dit qu'il veut lui aussi faire partie de mon plan. Je parle avec lui et quelques hommes en privé de toute façon Freezer ne fait pas attention à nous, les soldats me disent discrètement que si nous voulons la tête du tyran un jour ils nous faut développer nos forces qu'elle soit plus grande que celles du tyran.

Zarbon : Vous êtes fou ! Sa puissance a encore grimpé en flèche depuis notre dernière rencontre, pour le moment ne parlez plus jamais de complot en ma présence sauf si c'est moi qui vous le demande, c'est bien compris ? Faites comme avant vous serez aux ordres du tyran mais ne lui faite pas confiance, faites attention à vous n'oublier pas qu'il a supprimé nombres d'entre nous juste pour ses caprices.


Nabana : Seigneur Zarbon, prenez garde à vous non plus n'oubliez pas ce qu'est arrivé à Dodoria. D'après les rumeurs Freezer l'aurait exterminé lors de votre révolte, si c'est vrai comment on pourrait vivre en sachant que nous risquons tous un jour de mourir de la main de ce monstre ?


Zarbon : C'est la dernière fois que vous m'appelez Seigneur, sous peine de punition. En ce qui concerne Dodoria ce n'est pas mon problème, il a été assez stupide pour mourir.


Alors que je parle avec les soldats ses derniers me suivent pour se mettre à genoux en ligne parfaite devant Freezer, je le regarde puis je regarde Hit ce personnage me trouble il dégage une puissance incroyable. Je prononce quelques paroles qui concernent Freezer et Hit, j'interromps leurs conversations.

Zarbon : Vous... Vous... Vous n'allez quand même pas vous battre . Je crains qu'avec vos puissances actuelles, vous risquez de détruire cette planète.


Je baisse la tête devant le regard de Freezer, l'autre me regarde aussi. Je transpire de peur, une goutte de sueur glisse de mon front jusqu'à mon menton, j'ai fait une erreur ? Je ne pense pas.

Freezer
avatar
Démon du Froid
Masculin Age : 19
Date d'inscription : 17/08/2014
Nombre de messages : 752
Bon ou mauvais ? : Très gentil !
Zénies : 1240

Techniques
Techniques illimitées : Rayon de la mort/Frappe psychique/Disques de la mort
Techniques 3/combat : Nova Strike/Psychokinésie
Techniques 1/combat : Supernova

MessageSujet: Re: La planète Kepler   Lun 15 Mai 2017 - 18:37
Si une chose n’avait pas changée avec Freezer, c’était sa cruauté sans nom, le Cold était un monstre aux yeux de la galaxie et acceptait son titre, même si il préférait être vu comme le juge appliquant la sentence, le chef exécutif, celui qui a le dernier mot, cependant certains misérables ne l’entendent pas de cette oreille là et ne se rendent pas compte du cadeau que leur a laisser le Seigneur de la vie et de la mort qu’était Freezer, c’est-à-dire le droit de vivre.

Alors en bon justicier, le Tyran retira le droit de la vie à tous les singes qui s’opposaient à lui sur la planète Kepler, du moins suffisamment pour baisser le moral des rebelles, en fait, Freezer savait très bien que le simple fait que les insurgés le voit aurait suffi à arrêter la rébellion entière, mais il fallait bien montrer que ces rebelles devaient payer les conséquences de leurs actes. Après cette démonstration de puissance, le Seigneur galactique se tourna vers son serviteur en lui accordant que son aide sera précieuse pour limiter les rébellions ou tout simplement gérer les planètes lointaines, en effet, Zarbon était assez fort, ça force était à peu près la même que sur la planète Namek à l’époque, autour de 24 000 unités, c’était plutôt correct, mais loin de Freezer qui dans sa première force dépassait les 250 000 unités, en effet, il était bien plus fort qu’avant.

Zarbon expliquera qu’il voulait se montrer dévouer de nouveau, promettant le même dévouement qu’à l’époque, ce serait une très belle nouvelle, Freezer l’apprécia.

"Très bien."

Soudainement un personnage fit son apparition dans la foule, se présentant près de Freezer en inclinant sa tête et en répétant le titre tant entendu du fils d’Artic. Freezer sourira, pensant que Frystia était à l’heure actuelle mort, le démon du froid rira un coup, quelques « hoho » histoire de montrer qu’il était satisfait, le regard de Hit restait cependant neutre, mais bon, cela devait être dû à sa neutralité parfaite d’assassin. Freezer était donc content de Hit, content jusqu’à ce que celui-ci lance une nouvelle phrase, annonçant la complication de la mission, désirant discuter en privé, Freezer étant soucieux de la mission, ne s’énervera pas directement et fermera juste les yeux un instant, prenant un ton quelque peu énervé, du moins plutôt frustré, il venait de perdre toute son humeur.

"Pff... Moi qui croyais enfin recevoir une bonne nouvelle ! Bien, suis-moi en vitesse."

Freezer se tournera vers Zarbon, lui adressant quelques mots avant de partir.

"Je vais discuter avec cet homme, rassemble les troupes, et retournez au vaisseau, les rebelles devraient se rendre bientôt, si il y a un problème, prévient moi."


Le Cold prit alors la voie aérienne avec son trône pour se rendre à son vaisseau dans lequel il entrera rapidement, celui-ci était gardé de nombreux soldats, presque une trentaine, la rampe laissera passer Freezer, Hit, et Zarbon, puis se refermera, une fois dans une salle de réunion privé, gardé par un garde à sa seule entrée, Freezer lancera la discussion.

"Qu’est-ce qu’il se passe ? Mon père te faisait confiance dans cette mission, j’espère que tu as de bonnes raisons d’être revenu."

Freezer tapota ses doigts sur les accoudoirs de son trône volant, attendant les réponses de Hit qui se devaient d’être pertinentes, ça vie pouvait être en jeu. Au bout de quelques minutes de réponses de la part de Hit, un guerrier de Freezer interviendra en vitesse, essoufflé par une longue course, s’était un bonhomme jaune portant une armure de l’armée.

"Seigneur Freezer ! Nous avons détecté un vaisseau de haute puissance qui se dirige vers les positions X2600 environ, Y4660 et Z-50 !"

Freezer adressa un regard sérieux au soldat.

"Quand ça ?"

"Maintenant !"


Freezer sentira alors les énergies alentours, se concentrant pour sentir au plus loin les énergies présentes dans le vaisseau, qui sait qui cela pourrait être, Vegeta ? Ginyu ? Frystia ? Son Goku ? Beaucoup de cas étaient possible, Freezer sentira alors un ki relativement proche de celui de Frystia, ainsi que d’autres, plutôt intéressants, Freezer s’affola.

"Ce ki ! C’est ce misérable Frystia dans le vaisseau ! Tracez-le immédiatement ! Faites décoller le vaisseau ! Et dites à Zarbon de se préparer, nous allons les rattraper !"

Le soldat acquiesça rapidement, effrayé, courant à l’extérieur alors que le vaisseau s’apprêtait à décoller, le soldat s’adressa à Zarbon.

"Monsieur, le vaisseau va décoller et on a besoin de vous ! Vite ! On lève le camp !"

De nombreux soldats se rendirent dans le vaisseau rond, Zarbon risquait de faire de même et au bout de quelques minutes, le vaisseau décolla, dans la même direction que le mystérieux navire transportant Frystia, il n’y avait pas de pitié.

Quelques minutes plus tard dans le navire

Freezer avait rassembler dans une grande salle plusieurs guerriers, le Seigneur était dans son trône lévitant, à sa droite, Zarbon, puis Hit, face à lui, environ 200 soldats, la salle était très grande ouais. Le Démon du froid avait rassemblé tout le monde dans le but d’expliquer le plan.

"Aujourd’hui j’aurais besoin de vous tous pour éliminer mon misérable frère…"

Des petits bruits de chuchotements se firent entendre, on pouvait clairement entendre des « Cooler-sama ? Il va tuer son frère ? »

"Misérable frère… Frystia. Nous le suivons discrètement et vous aurez la charge de l’écraser, si vous n’y parvenez pas, l’assassin à la droite s’en chargera."

Freezer marqua une pause, observant Zarbon courtement, Zarbon était le second de Freezer et ne devait pas risquer sa vie betêment.

"Zarbon supervisera avec moi l’assaut, nous vous observerons, tachez de ne pas me décevoir."

Freezer jettera son regard sur Hit à ce moment précis, dérangé que ce dernier ai mis tant de temps à rechercher sa cible pour ne rien avoir trouvé, m’enfin bon, cette fois il pourra faire ses preuves.

Le vaisseau atterrira donc sur la même planète que celle du Kaitoship (je crois), mais bien sur un peu après, avec des ki cachés, et pas au même endroit sur cette même planète.
Hit
avatar
Autres Races
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 20/10/2016
Nombre de messages : 273
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 430

Techniques
Techniques illimitées : Tokitobashi / Image rémanente / Téléportation
Techniques 3/combat : Coup-Critique / Rempart temporel
Techniques 1/combat : Déferlente mortelle

MessageSujet: Re: La planète Kepler   Lun 15 Mai 2017 - 21:13
Je n'étais pas venu sur Kepler pour annoncer une bonne nouvelle mais la suite des événements allait très vite nous révéler si j'avais oui ou non bien fait de venir sans avoir tué ma propre cible. Le simple fait de penser à cette attente piétinait mon orgueil et submergeait mon esprit d'une honte monstrueusement dévorante mais je me devais de rester neutre et impassible en toutes circonstance. L'homme de Freezer répondant au nom de Zarbon se trouvait à coté de son allié à la peau orangée. Celui-ci nous demandait si ce tyran et moi même avions l'intention de nous battre ici et maintenant mais il se trompait totalement : je n'avais aucunement l'intention de me battre avec mon employeur, surtout en sachant que sa véritable puissance brut dépassait de loin la mienne.

« Non. » lui répondais-je sur un ton à la fois neutre et impartial.

Non, je n'avais pas l'intention de me confronter à ce démon du froids. Il avait peut-être de nombreux points en commun avec cet escroc de Frost et un air hautain suscitant l'agacement mais il demeurait toujours et encore mon employeur. C'est donc en laissant partir cet homme aux cheveux verts qui venait de recevoir ma froide réponse que j'ai enfin pu saisir l'occasion de rediscuter mon contrat en toute confidentialité. Après m'être éloigné en compagnie du Lord, je lui est brièvement expliqué la situation dans laquelle j'étais et m’apprêtais à lui proposer de rester temporairement aux cotés de son armée jusqu'à ce que lui ou moi ne finisse par détecter ce dénommé Frystia mais...

« Je suis revenu uniquement parce que la cible ne se trouvait pas sur la planète indiquée. Je reviens donc vers vous pour vous propo-

"Seigneur Freezer ! Nous avons détecté un vaisseau de haute puissance qui se dirige vers les positions X2600 environ, Y4660 et Z-50 !" annonçait un homme de mon employeur.

Coupé, j'ai été coupé en pleine parole par l'intervention d'un soldat qui s’était alerté. Tournant ma tête vers celui-ci, je restais mains en poche mais curieux de savoir ce qui préoccupait autant cet homme au casque blanc. Que pouvait-il se passer de si important pour que cela requiert l’attention de cet Empereur ? De nouveaux assaillants venaient d'arriver en notre direction, déjà ? Non, ça ne pouvait pas être possible puis-ce-que Freezer venait d'en terrasser une majeure partie d'entre-eux et ils n'auraient pas pu lancer une attaque depuis l'espace à moins que ceux-ci songeaient à détruire leur propre planète à l'aide d'une frappe orbitale mais cela relevait de la folie. Mes hypothèses étaient très probablement erronées mais l'affolement de ce Seigneur me révéla cette opportunité qui se présentait juste devant moi.

"Ce ki ! C’est ce misérable Frystia dans le vaisseau ! Tracez-le immédiatement ! Faites décoller le vaisseau ! Et dites à Zarbon de se préparer, nous allons les rattraper !" ordonnait sa majesté sans perdre une seule seconde.

« Après toute cette attente, il se montre enfin... » soufflais-je en sortant une poignée de graines de ma poche.

Sans tarder, je me suis immédiatement posé au sol pour planter mes graines de Saïbamens qui n'auront pas tardé à bourgeonner. Chacun de ces petits monstres de terre sortaient lentement du sol comme des morts-vivants revenants de l'outre-monde. Ceux-ci avaient tous une couleur de peau semblable à celle des végétaux de cette planète : tous avaient pris un coloris bleu allant de la variante la plus claire à la plus foncée et relâchaient des petits « Kyeeeh » qui devaient sans doute exprimer la joie de leur existence. Je n'avais pas prévu de les utiliser maintenant mais j'allais déjà faire usage de mon Plan C. Ces petites créatures étaient peut-être faibles mais elles n'en demeuraient pas moins intelligentes et je ne m'étais pas fait prié pour leur donner leurs premières instructions.

« Vous cinq, écoutez moi bien car je ne me répéterais pas deux fois. A partir de maintenant vous m’obéirez sans présenter le moindre signe d'opposition. Les deux pâles se nomment A1 et A2, les plus petits B1 et B2 tandis que toi, le dernier... tu es C1. Prenez tous une capsule à la base de lancement, restez en orbite et attendez mes ordres. » leur ordonnais-je distinctement.

« Kyeeeeh ! » répondaient-ils en chœur avant de foncer vers le capsules respectivement.

Cela étant fait, je n'avais plus qu'à monter à bord du vaisseau mère de la Flotte Universelle de Freezer. Les hommes de sa majesté étaient au courant de mon arrivée et m'avaient laissé entrer en ajoutant que ce navire de guerre volant allait bientôt décoller. Parfait, j'allais enfin pouvoir saisir la chance qui s'offrait à moi et par conséquent accomplir la mission qui m'avait été confié. Alors que je venais de monter, je me dirigeais à pas pressé vers la salle principale du vaisseau tout en repérant les emplacements de mes larbins par l'intermédiaire de mon communicateur. Leurs capsules-ci étaient proches de notre position et nous suivaient discrètement soit conformément à ce que j'avais demandé.

« Ohé, l'invité ! Le Seigneur Freezer prépare  un rassemblement d'urgence, dépêchez vous ! » m'annonçait une unité de combat pressée.

« J'arrive. » lui répondais-je froidement en fermant mon communicateur.

Ayant vite fait de ranger l'engin dans ma poche, je n'avais pas tarder à me rendre au lieu dit pour me placer face à sa majestés, au devant de ses 200 hommes armés et alignés sur plusieurs rangées. Il ne rigolait pas, Freezer avait bien l'intention de faire tuer son propre faire mais soyez sur d'une chose : c'était mon rôle de séparer la tête du reste du corps de ma cible et je n'avais aucunement l'intention de laisser un seul de ses soldats plus ou moins expérimentés me voler cette opportunité par des actions insensées mais je me contentais de garder le silence et d'écouter, toujours les mains dans les poches. J'allais bientôt saisir cette occasion de finir ma mission et c'était tout ce qui comptait à présent.

« Il mourra de ma main. » affirmais-je avant que le seigneur ne jette son dévolu sur moi.

J'avais encore quelques plans en réserve mais je préférais les garder pour moi. Nous étions maintenant posés à l'écart du vaisseau suivis et personne ne semblait avoir remarqué quoi que ce soit jusque là. Traçant les différents objectifs de A1,A2,B1,B2 et de C1 via mon communicateur, je veillais à ce que ceux-ci restent constamment là ou je le voulais afin qu'ils puissent m'apporter leur soutien au bon moment. Il ne restais plus beaucoup de temps à présent. Les deux superviseurs allaient bientôt lancer l'assaut et de mon coté... le plan avait déjà commencé.
Zarbon
avatar
Autres Races
Masculin Age : 18
Date d'inscription : 13/03/2017
Nombre de messages : 71
Zénies : 260

Techniques
Techniques illimitées : Star Arrow,Death Comet
Techniques 3/combat : Arme métaphysique
Techniques 1/combat : Élégant Blaster

MessageSujet: Re: La planète Kepler   Ven 19 Mai 2017 - 17:06
Alors, que je suis à genoux devant Freezer avec mes soldats. Freezer et cet homme étrange avec une allure stricte, jamais je n'oserais mettre ce genre de vêtement. Parle avec lui dans leur coin, j'ai la tête baissée avec tous mes hommes qui sont redevenus fidèles à Freezer tout comme moi, alors que je fixe le sol par peur de croiser le regard des deux hommes qui surpasse ma puissance de loin. Mon seigneur Freezer me regarde, il me donne un ordre toujours en me regardant. Je lève la tête subitement, les soldats transpirent de peur ils n'osent pas regarder Freezer dans les yeux certains fuit le regard du tyran, comme je le disais tout à l'heure le tyran me donne un ordre pour la toute première fois de ma vie je sais que je suis ici pour servir Freezer.

"Je vais discuter avec cet homme, rassemble les troupes, et retournez au vaisseau, les rebelles devraient se rendre bientôt, si il y a un problème, prévient moi."

Je fais un signe de tête à Freezer, je hoche la tête de haut en bas. Mon maître et moi partons avec hit et nos hommes, je regarde mon peuple une dernière fois avant de partir pour de bon dans l'espace avec Freezer. Nous arrivons au vaisseau, je suis au côté de Freezer Nabana lui reste avec les autres soldats derrière hit. Je reste à l'extérieur avec les soldats qui veulent me parler de quelques choses, alors que mon maître parle surement avec hit dans le vaisseau. J'entends des bruits de pas qui arrivent à grande vitesse, Nabana me parle dans le vide, je n'écoute rien de sa conversation, je suis préoccupé par les bruits de pas.

" Je n'arrive à croire que nous partons enfin de ce trou à Rat, sans vouloir vous froisser Zarbon-sans."

"Non, cela ne me fait rien du tout. J'ai quitté cette maudite planète remplit de lâche à la première occasion, autrefois, j'étais considéré comme un prince sur ce caillou aride."


" Vous...V...Vous étiez prince de la planète Kepler !"


" Garde ça pour toi veux-tu, Freezer doit ignorer mon sang royal qui coule dans mes veines."


Les bruits de pas cessent enfin, une ombre apparaît un soldat épuisé fait sont entrés. Il me prévient avec une voix fatiguée, il souffle beaucoup. Il reprend son souffle avec une grande respiration, il me dit de venir vite dans le vaisseau avec tous nos hommes disponibles.

" Parle !"

"Monsieur, le vaisseau va décoller et on a besoin de vous ! Vite ! On lève le camp !"

Je fais un signe de tête aux soldats, qui s'empressent de monter dans le vaisseau à toute vitesse. Je me retourne pour voir une dernière fois mon royaume perdu à jamais, je me retourne puis je cours vers l'entrée du vaisseau. Je rentre, à l'intérieur les portes se referment, nous partons pour de bon de cette planète.

Quelques minutes plus tard dans le vaisseau

Nous sommes tous réunis dans une salle assez grande pour contenir tous les effectifs du tyran dans le même lieu, je suis aux côtés de hit et de Freezer ce dernier fait un discours aux hommes.

"Aujourd'hui j’aurais besoin de vous tous pour éliminer mon misérable frère…"

Quoi ! Cooler ? Non Freezer ne risquerait pas une attaque avec si peu de soldats contre son frère Cooler, alors de qui il s'agit. Je me mords le pouce en regardant Freezer, nous n'avons plus le commando Ginyû ni Dodoria est encore moins les Saiyens pour nous prêter main forte en cas de danger. Le tyran commence une autre phrase, les soldats arrêtent de parler entre eux pour écouter Freezer.

"Misérable frère… Frystia. Nous le suivons discrètement et vous aurez la charge de l’écraser, si vous n’y parvenez pas, l’assassin à la droite s’en chargera."

Je regarde discrètement Hit qui semble avoir confiance en lui, Freezer me jette un regard. Je ne sais pas à quoi il pense, mais je ne crains rien, avec ma puissance, je suis la personne la plus forte après hit et Freezer dans cette pièce.

"Zarbon supervisera avec moi l’assaut, nous vous observerons, tachez de ne pas me décevoir."

Freezer est comme toujours aussi dépendant de ses soldats, mais quelle chance de rester avec lui pendant que les autres se font massacré a notre place. Si Hit lui ramène la tête de son Frère, il va gagner en confiance auprès du tyran, Hit avec assurance répond aux attentes de Freezer.

« Il mourra de ma main.»

Quel prétentieux ce Hit, il ne croit quand même pas pouvoir éliminer un membre de la famille Cold aussi facilement. Nous arrivons enfin sur une planète, nous baissons nos forces à leurs maximums pour ne pas nous faire repérer. Je dois dire que l'armée de Freezer a bien évolué, les soldats peuvent maîtriser leurs faibles puissances.
Thalès
avatar
Sayen
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 22/09/2015
Nombre de messages : 493
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 950

Techniques
Techniques illimitées : Marteau-pilon mortel // Barrage d'énergie // Transposition
Techniques 3/combat : Canon Garric // Sauvagerie
Techniques 1/combat : Fruit défendu

MessageSujet: Re: La planète Kepler   Lun 10 Juil 2017 - 19:43
Cela faisait un bon moment que Freezer, Zarbon et Hit avaient tous les trois quitté l'atmosphère de la planète Kepler. Laissant donc celle-ci sous le contrôle des hommes de mains de l'Empereur Universel. Tandis que les larbins du Cold réparaient les dégâts causés par leur chef suprême, une capsule se dirigeait vers cette planète et comme vous l'avez sûrement deviné, il s'agissait de la capsule de Thalès. Ce guerrier renégat dont la rancune est égale à sa violence n'avait pas fini de faire entendre parler de lui et ce même s'il se faisait discret depuis quelques temps déjà. Tandis que le sosie de Son Goku consultait le panneau de bord de sa machine spatiale, il jouait à un jeu dangereux en modifiant volontairement la trajectoire de son engin. Effectivement, celui-ci n'allait pas atterrir à la base de lancement de la planète Kepler mais un peu plus loin, à proximité d'un petit village pour ne pas s'attirer l'attention des douanes qui auraient très certainement tenté de le capturer voire le tuer au moment même ou il aurait été aperçu.

« DESTINATION : PLANETE KEPLER : ACTUELLEMENT SOUS LE CONTROLE DE FREEZER // CHANGEMENT DE DIRECTION EN ATTENTE DE CONFIRMATION. »

« Ouais, ouais, dépêche toi foutue machine. J'ai assez perdu de temps comme ça. » lâchait-il en soupirant.

Tout en tapotant sur les nombreux boutons des commandes de bord, le sayen arrivait finalement à s'habituer au processus de cette machine de nouvelle génération. Il fallait dire que de son temps (soit 300 plus tôt), les utilisateurs de ce moyen de locomotion n'avaient pas à s'embêter à modifier leurs trajectoires pour contourner les bases de lancement puis-ce qu'il n'y en avait presque pas, tout simplement mais là n'était pas le principal problème. Non, le plus embêtant dans cette histoire, c'est le fait que les capsules d'aujourd'hui soient reliées au grand Réseau Intergalactique et qu'en plus de pouvoir être suivi à la trace, il recevait de nombreuses pop-ups sur son panneau de bord et recevait donc des pubs à chaque fois qu'il voulait programmer son voyage. Que ce soit la hausse des ventes de Cocktail façon Namek Solaire sur Dozäts ou les nouveaux congélateurs de la Stinger's Industry, l'utilisateur de cette boule volante recevait absolument tout et n'importe quoi, chose qui avait tendance à l'énerver qui plus est bien qu'une information de la plus haute importance venait juste de lui tomber sous les yeux.

« INFORMATION RÉCENTE : FREEZER, DÉFAIT PAR UNE TRIPLE ENTENTE.»

« Qu-Quoi ?! Vraiment ?! » s'exclamait-il alors que l'information se diffusait partout sur les réseaux.

Intrigué par ce message qui n'était pas anodin, le sayen essayait d'en savoir plus sur cette information des plus précieuses et alors qu'il consultait l'historique des nouvelles pour obtenir plus de détail, le guerrier de l'espace à fait une découverte aussi folle que réelle. C'était fait, des gens se sont enfin débarrassés du tyran Freezer ! Même si c'était un peu dommage pour le le guerrier bronzé qui restait légèrement déçu de ne pas avoir pu réaliser sa vengeance lui même, il n'était pas mécontent d'apprendre que l'un des démon du froid appartenant à la famille des pires ordures de l'univers se soit fait ridiculisé par une poignée d'hommes. Souriant tout en lisant les détails partagés sur cette information toute fraîche, celui-ci s'imaginait déjà en train d'humilier l'Empire Cold qui avait déjà perdu un membre de leur clan. Pour lui c'était l'occasion parfaite pour en profiter et donc d'entamer son plan. Mais quel plan demandez-vous ? Et bien c'est très simple : un coup d'état et il semblerait que les habitants de cette planète ont conservé une rancune particulière envers certains démons du froid mais je ne vous apprends rien, n'est-ce pas ?

« Je crois qu'il est l'heure pour moi de me dégourdir les jambes. »

En effet, la capsule de Thalès venait de se crasher et alors que la portière de la machine de forme sphérique s'ouvrait, les instincts de ce guerrier s'affolaient. Ce n'était pourtant pas la première fois qu'il revenait d'un voyage mais là c'était comme... différent. Cet homme qui n'avait plus qu'un slip noir pour seul vêtement n'avait plus son scouter et ce depuis qu'il l'avait détruit sur la planète Freezer. Pourtant, il ne savait trop comment mais ses sens de guerrier se sont éveillés. Il demeurait capable de sentir approximativement certaines présences et ce sans les entendre ou les voir. C'était étrange mais ses capacités sensorielles ont commencées à s'éveiller avec les derniers événements. Enfin passons car ce bref instant de tranquillité n'aura pas duré longtemps puisque le crash de la capsule n'est pas passé inaperçu et que les autorités locales se sont montrées... très peu loquaces envers ce nouvel arrivant venu des confins de la galaxie.

« Vous là, qui êtes vous ? Identifiez-vous ! » lui sommait un soldat de Freezer, sûrement chargé de garder le village.

« Un livreur Locossimo, j'ai justement quelque chose pour vous. » lui répondait ensuite le sayen en affichant un sourire sarcastique...

… avant de lui décocher une magnifique patate de forain en plein visage et ce sous les yeux de tous ses copains qui se sont mis à charger sur le même individu qui semblait bien s'amuser. Durant que ses piètres colonisateurs encharnaient divers coups de poings ou de pieds, le père de Pythar prenait du plaisir à les voir se fatiguer inutilement en esquivant leurs attaques une à une et ce jusqu'au moment ou les premiers signes de fatigues se sont montrés. En attendant le bon moment pour saisir sa chance, le sayen avait finalement trouvé le timing parfait pour saisir la jambe gauche d'un soldat à la peau rouge pour l'envoyer sur son camarade de derrière et charger sur le dernier qui restait complètement démuni en voyant ses deux frères d'armes se faire littéralement écraser l'un sur l'autre. Vous l'aurez vite compris, ce combat était à sens unique et malgré cela personne n'a été tué. Le brun était maintenant dans les airs et saisissait fermement par le cou un soldat à la peu turquoise qui ressemblait fortement à Kiwi ou le rival autoproclamé de l'ex prince Vegeta.

« Ou est Freezer ? Sa famille est-elle ici ? Parle et vite. » ordonnait-il en plongeant son regard perçant dans celui de sa victime.

« OK ! OK, je vais parler ! Il est mort à présent ! On a colonisé la planète récemment alors on a pas reçu de visite et... » il fut très vite coupé.

« Parfait. Maintenant tu la fermes. » déclarait-il en lui l'assommant d'un bon coup de poing.

« Bien et maintenant je vais me faire un plaisir de récupérer votre équipement. » affirmait-il en leur retirant leurs pièces d'armure une à une.

C'est sur qu'il n'allait pas passer inaperçu très longtemps en gardant un caleçon pour seul vêtement mais bon, il paraissait que ça devenait coutume puisqu'une certaine personne dont on ne mentionnera pas le nom s'est aussi crashée sur une autre planète et ce uniquement en portant des brassards. Comme quoi, la mode changeait mais revenons à nos moutons. Le sayen à la peau bronzé avait maintenant trouvé de quoi s’équipa et par un heureux hasard les équipements qu'il a trouvé ressemblaient fortement à ceux qu'il possédait auparavant. Ça avait de quoi le rendre nostalgique mais ne tergiversons pas là dessus car Thalès n'aimait pas perdre son temps et c'est d’ailleurs pour cela qu'il s'était dépêché de reprogrammer son nouveau scouter afin d'être « muet » mais toujours en ligne sur les canaux vocaux de l'armée de Freezer et ainsi conservé un coup d'avance sur ses soldats. Cela étant fait, il n'avait pas tardé à prendre son envol pour la ville capitale de cette planète. Étant fortement près pour arraché ce monde qui était encore aux mains des Colds, ce combattant hors-pair allait très bientôt frappé là ou ça fait mal et c'est à dire aux couilles au cœur même de l'Empire !


Dernière édition par Thalès le Mer 12 Juil 2017 - 17:17, édité 1 fois
Bleen
avatar
Démon du Froid
Masculin Age : 20
Date d'inscription : 09/07/2017
Nombre de messages : 89
Bon ou mauvais ? : Bon.
Zénies : 250

Techniques
Techniques illimitées : Orbe d'énergie/Beignet intergalactique/Absorption
Techniques 3/combat : Multiplication/Rayon occulaire
Techniques 1/combat : Supernova

MessageSujet: Re: La planète Kepler   Mer 12 Juil 2017 - 2:45
Bleen était dans l'espace a l’intérieur de sa capsule, celle-ci était en voyage automatique en direction de la planète Kepler. Il repensa a cette annonce qu'il avait entendu dans la base de lancement de Dösatz. Sa soif de pouvoir ne s’étanchera pas tant qu'il sera pas au pouvoir d'une quelconque population. Le mieux pour lui serais de pouvoir contrôler une planète. Kepler, la planète vers laquelle il se dirigeait était sous le contrôle de l'Empire Cold. Bleen réfléchissait à un plan fin et fourbe afin de prendre le contrôle de la planète.

*Arriver et tout détruire ? Non, c'est trop... Freezer. Influencer les citoyens de Kepler afin d'avoir leurs soutient et provoquer un coup d'état ? Pourquoi pas.*

Mais Bleen n'étant pas doué pour la manipulation de masse, il lui faudra un ou plusieurs partenaires pour arriver a ses fins. Sa capsule entra en orbite autour de Kepler laissant présager un atterrissage prochain. Quelques minutes après son entrée en orbite deux capsules interceptèrent Bleen. Ils tentèrent d'entrer en communication avec sa capsule. Il répondit au communicateur intégré, l'air blasé.

"Monsieur, vous violé l'espace aérien de Kepler. Veuillez partir d'ici immédiatement." Ordonna le sbire

"Pourquoi le ferais-je ?" Dit Bleen en ricanant

"Monsieur s'il vous plaît !"

Bleen n'écouta pas les dires de ce stupide sbire puis mit les pleins gaz direction Kepler. Les deux capsules le poursuivirent. Bleen entra dans l'atmosphère de la planète à une vitesse fulgurante. Il n'avait pas le temps de réfléchir et se précipita pour atterrir. Il se posa dans un champ a proximité d'un petit village. Le démon sauta rapidement hors de sa capsule suivit par les deux larbins.

Ces deux tentèrent de l'attraper. Bleen attrapa le premier par le coup puis lui brisa juste en serrant légèrement les doigts. Le deuxième effrayé tenta de s'enfuir. Mais pour éviter que celui-ci ne sonne l'alerte le démon lui saisi les deux bras puis il les tira vers lui tout en appuyant sur la colonne vertébrale du sbire afin de lui briser. Le larbin tomba mort. Bleen se frotta les mains, il n'avait pas un fond méchant mais quiconque se mettra en travers de sa route se verra ennemis du démon. Il se retourna puis vit en face de lui, un homme qui semblait être un Sayen. Il avait de longs cheveux noirs hérissé, il portait une armure de Sayen et de toute évidence s'en était un. Bleen l'avait bien remarqué de par sa queue. Il n'en avait rien a craindre puisque contrairement au autres de son espèce Bleen n'avait pas de haine envers les Sayens. Il éprouvait même de l'admiration pour eux.

Les deux êtres se regardaient droit dans les yeux, Bleen comprit immédiatement que ce Sayen allait devenir son camarade.
Thalès
avatar
Sayen
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 22/09/2015
Nombre de messages : 493
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 950

Techniques
Techniques illimitées : Marteau-pilon mortel // Barrage d'énergie // Transposition
Techniques 3/combat : Canon Garric // Sauvagerie
Techniques 1/combat : Fruit défendu

MessageSujet: Re: La planète Kepler   Mer 12 Juil 2017 - 21:37
Pressé d'en venir à l'essentiel, Thalès avait pris son envol depuis l'entrée d'un village paumé. Cela faisait déjà cinq bonnes minutes qu'il parcourait les cieux de cette planète à la recherche de sa capitale. Le problème étant qu'il n'a jamais visité ce monde auparavant, seul son scouter lui était utile car son application de détections multiples lui permettait de localiser très rapidement les lieux dans lesquels affluaient de grands groupes de personnes. Grâce à ce détecteur de dernière génération qui, il fallait l'admettre, se montrait plus efficaces que les capacités sensorielles de son porteur qui n'était pas tout à fait habituer à s'en séparer, lui permettait de clairement savoir dans quelle direction aller. Même s'il n'allait pas forcément trouver la capitale tout de suite, il fallait tout de même que le guerrier trouve une piste afin de déterminer sa véritable destination mais alors qu'il était plongé dans ses pensées rancunières, un drôle d'événement l'en extirpait assez rapidement.

« Mmmh ? »

*Qu'est-ce que c'est ?!*

Alors que son détecteur affichait une puissance bien au dessus de celle de la moyenne des habitants de cette planète, le renégat se retournait rapidement pour apercevoir des silhouettes au loin. Comme ses individus étaient proches du sol, le guerroyeur n'eut d'autre choix que de baisser en altitude pour comprendre clairement ce qu'il se passait. Intrigué par cette puissance anormale, il s'était stoppé dans son élan pour voir à qui ou à quoi il avait affaire exactement et c'est en affichant un sourire empli d'amusement qu'il observait tranquillement la scène qui se déroulait sous ses yeux. Deux sbires de Freezer s'étaient lancés dans la poursuite de... Freezer ?! Non, ce n'était pas possible. Pourtant, quelque chose n'allait pas dans tout ça : son aura était quelque peu semblable à celle du tyran que l'on connaissait tous mais elle n'était pas la sienne pour autant et quand on regardait d'un peu plus près... ce n'était pas Freezer ?! Voila qui était bien étrange mais de qui pouvait-il s'agir alors ?

*Qui est-ce ? Un ami de Freezer ? Non, impossible sinon ses soldats ne seraient pas à ses trousses mais alors qui est cet homme ?*

Décidant de léviter dans les airs en croisant les bras pour conserver le rôle du spectateur, le père de Pythar cessait tout mouvement et suivait des yeux cet arcosien qui se battait avec entrain contre ses poursuivants. C'était avec aisance que ce démon du froid à saisit son agresseur par le cou avant de le lui briser sans la moindre once de pitié devant son camarade. Cette technique était à la fois simple et efficace ; nombreux étaient les guerriers qui en faisait usage face à des ennemis nombreux et faibles car cette action de mort instantanée attisait la terreur dans l'esprit des opposants et marchait à quasiment tous les coups et encore une fois, cette petite stratégie à encore fait ces preuves contre les larbins de cette empereur qui avait clairement abandonné ses propres sujets sur cette planète dont la colonisation était encore difficile à gérer. L’enchaînement de ce petit être blanc s'était ensuivit d'une prise assez violente dans qui s'est rapidement terminée par une colonne vertébrale brisée et ce sous les hurlements de sa victime.

« Tu t'amuses bien on dirait. Tu serais pas une connaissance de Freezer par hasard ? » lui demandait alors le sayen qui se posait justement au sol.

Il est vrai qu'avec son apparence actuelle, le Glacius ne pouvait qu'être comparé à l'Empereur Universel si ce n'était à Wulhut. Maintenant en face de lui, le guerrier de l'espace s'approchait à pas lent de Bleen et ce sans la moindre crainte. Sa perception et son tout nouveau scouter lui permettait de jauger clairement la puissance de son nouvel interlocuteur et par conséquent il disposait des réflexes nécessaires pour éviter les mauvaises surprises bien qu'il ne s'y attendait pas de trop. L'observant de haut en bas comme pour le jauger. En vérité, il cherchait juste à savoir si l'ennemi de ses ennemi était son ami comme le disait ce bon vieux proverbe mais c'était bien connu : les démons du froid sont fourbes de par leur nature et ne font que les choix qui sont les plus profitables pour leur petite personne. En soit, il n'était pas très différent de Thalès mais c'est justement pour cela qu'il avait raison de s'en méfier. A quoi pouvait-il s'attendre de la part d'un être qui semblait tout aussi profiteur que lui ? Quoi qu'il en soit, il avait finit par lui afficher un sourire plus amical en reprenant parole.

« Je suis Thalès du peuple sayen. Tu saurais pas ou se trouve la capitale par hasard ? J'ai quelque différents à régler là bas. » lâcha t-il en affichant un regard empli de rancune qui accompagnait bien son sourire vicieux.

Par « différents », il entendait bien bien évidemment causer du grabuge dans les appartements royaux et les les lieux importants sans oublier les avants posts ou s'étaient implantés les plus imposants dirigeants de la colonie sur Kepler. Bientôt, il n'allait plus rester grand chose de l'Empire Cold sur cette planète car un brin de ménage allait très vite s'imposer dans le coin. Habitants comme combattants étaient concernés par cette affaire car elle était non seulement en lien avec cette planète toute entière mais aussi avec la dyarchie des deux rois comprenant Sharotto et Pythar. Une planète de plus allait sûrement les arranger, eux plus que quiconque et ce petit geste de bonne foi ainsi que cette initiative pouvait éventuellement être appréciée. Tout ça pour dire que les participants à cette histoire de politique avaient tout intérêt à mettre à terme ce projet qui allaient bientôt commencer car ils pouvaient très bien en tirer des bénéfices et pas qu'un peu. Attendant alors la réponse de son interlocuteur de petite taille, Thalès réfléchissait alors à comment il allait procéder pour renverser le gouvernement actuel qui était déjà en proie à la révolution.
Bleen
avatar
Démon du Froid
Masculin Age : 20
Date d'inscription : 09/07/2017
Nombre de messages : 89
Bon ou mauvais ? : Bon.
Zénies : 250

Techniques
Techniques illimitées : Orbe d'énergie/Beignet intergalactique/Absorption
Techniques 3/combat : Multiplication/Rayon occulaire
Techniques 1/combat : Supernova

MessageSujet: Re: La planète Kepler   Jeu 13 Juil 2017 - 0:38
Bleen venait d'éliminer froidement ces deux sbires, le sang de sa deuxième victime coulait sur le sol créant une petite flaque dans laquelle il pataugeait sans même s'en rendre compte. Tout à coup il sentit un énorme ki s'approcher. Le démon observa alors les environs à la recherche de celui ou celle qui pouvait posséder cette puissance "phénoménale". Il leva les yeux puis vit un homme qui semblait être un Sayen, au vu de sa queue enroulée autour de sa taille. Cet homme se posa sur le sol. Ses cheveux étaient de couleur ébène, il portait une armure qui semblait être semblable a ceux que portent la plupart des soldats de Freezer. Ne voulant pas prendre de risque, Bleen recula afin de se tenir a distance de ce Sayen. Le guerrier s'adressa à Bleen.

-"Tu t'amuses bien on dirait. Tu serais pas une connaissance de Freezer par hasard ?"

Bleen posa une main sur sa hanche tout en ricanant.

-"Huh... C'est une plaisanterie j'espère ? Je déteste Freezer. J'appartient a la famille des Glacius, ennemis juré des Cold et je ne suis pas un traître comme mon salopard de père. Je ne servirais jamais cette ordure, sa famille et même son Empire. A vrais dire j'ai entendu aux news que Freezer est mort et je me suis rappelé que cette planète était déjà instable et refuser d'être sous le contrôle des Cold même quand Freezer était encore vivant alors maintenant ce doit être pire, voir même au bord de l'implosion civile. Je suis ici pour analyser la situation et éventuellement mener ce pauvre peuple a la rébellion contre leur tyrans de chefs. Sache aussi que contrairement aux autres démons du froid je n'ai aucune haine envers ton peuple. Je pourrais même dire que je vous admire, votre façon d'agir, vos coutumes, votre bravoure. Vous êtes... Honorables." Bleen inclina respectueusement le buste devant ce Sayen.

Bleen pouvait avoir une ressemblance physique avec Freezer mais dans sa façon d'agir il en était totalement différent. En effet Bleen était plutôt le "Bon" des démons du froid. Il refusait toute injustice, éprouvait aucune haine envers les peuples différents du sien. La volonté de Bleen était d'être le premier a écrire l'histoire des Glacius. N'ayant pas l'habitude de marcher, il s'éleva a quelques centimètres du sol écoutant les nouveaux dires du guerrier qui s'approchait à petits pas en espérant peut-être crée un début de confiance ?

Le guerrier se présenta, il se faisait appeler "Thalès". En entendant son nom Bleen repensa immédiatement a ce fameux théorème géométrique inventé par les Terriens. Il le questionna sur la position de la capitale. Bleen l'avait aperçu brièvement a bord de sa capsule avant de se poser.

-"Enchanté Thalès. La capitale ? Hum il me semble l'avoir aperçu a bord de ma capsule avant que je me pose. C'était une grande ville, je n'en ai pas vu plus. Je pense qu'elle se trouve par la. Quelques différents ? Quel genre de "différents" ? Car je pense que je vais agir la bas moi aussi... Oh et mon nom est Bleen." Dit le démon esquissant un petit sourire tout en pointant du doigt le Nord de leurs direction.

Bleen s'apprêtait a se mettre en route vers le nord quand l'un des communicateurs des sbires qu'il avait exterminer se mit a sonner.

"Ici base de commandement. Vous êtes demandé à la capitale. Une réunion des dirigeants de la planète va bientôt avoir lieu. Nous avons besoin du maximum de protection. Ah et j'oubliais que vous êtes idiots. La capitale se trouve au nord de votre position. Terminé."

-"Puisque nous nous y rendons tout les deux nous pourrions faire la route ensembles ? Tu pourra aussi me parler de ton but. Peut-être que c'est le même que le miens. "

Bleen souriait malicieusement à ce message et ces événements qui semblaient tourner en sa faveur.
Thalès
avatar
Sayen
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 22/09/2015
Nombre de messages : 493
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 950

Techniques
Techniques illimitées : Marteau-pilon mortel // Barrage d'énergie // Transposition
Techniques 3/combat : Canon Garric // Sauvagerie
Techniques 1/combat : Fruit défendu

MessageSujet: Re: La planète Kepler   Ven 14 Juil 2017 - 18:02
Comme Thalès se l'imaginait, l'homme qu'il avait face à lui connaissait bel et bien Freezer mais celui-ci n'était pas en très bon terme avec lui, du moins selon ses dires et ça tombait bien car c'était justement le cas du sayen qui s'est déjà pris une sacré rouste la derrière fois qu'il a croisé son chemin mais n'allez pas croire pour autant que s'était ça qui allait l'arrêter ! Loin de là même !Le combat qui s'était déroulé sous ses yeux quelques instants plus tôt ne faisaient qu'affirmer les suppositions de ce guerrier : Bleen était bel et bien un ennemi de son ennemi et de ce fait, il pouvait donc s'allier à lui pour terminer plus rapidement ce qu'il avait à faire sur cette planète qui manquait cruellement d'organisation et surtout d'un dirigeant digne de ce nom ! En poursuivant la conversation, le démon du froid affirmait appartenir à la famille Glacius ; Thalès ne connaissait pas vraiment les clans d'arcosiens mais il se doutait bien que son interlocuteur devait appartenir à une lignée de noble ou quelque chose du genre.

« Les Glacius hein ? Ça ne m'évoque rien. Tu viens de loin n'est-ce pas ? » demandait alors le guerrier qui se questionnait d'avantage sur cet individu dont il ne connaissait rien.

Voila qui était intéressant : si Bleen appartenait à une famille influente, alors sa parole devait sûrement avoir un certain poids auprès des dirigeants de cette planète. Enfin il ne fallait pas non-plus être trop optimiste car un élément crucial ne devait pas être oublié : la planète appartenait à l'Empire Cold et comme l'affirmait le petit homme blanc ils étaient des ennemis directs des Glacius. Quoi qu'il en soit tout le monde ici semblait être au courant de la mort de Freezer et ce simple fait permettait de ne pas perdre de temps en explication. Pour ce qu'il en était de la situation politique actuelle, c'était exactement comme ce nouvel arrivant le mentionnait : un chaos sans nom, le bordel absolu et ce à cause de la mort d'un seul individu. Comme quoi, cette planète était vraiment mal gérée et elle pouvait très bien ne pas être la seule dans une pareille situation. Ce sujet ayant été abordé, Bleen ajoutait aussi qu'il n'avait rien contre les gens appartenant à la race des sayens. Voila qui était plutôt inhabituel, surtout quand on savait que le mot « singe » revenait souvent chez ses êtres connus pour le mépris des autres. Se pouvait-il que celui là était l'exception qui confirmait la règle ?

« Tu nous trouves honorables hein ? Eh ben je suis plutôt ravis de l'entendre mais je te mentirais si je ne te disais pas que j'ai encore quelques doutes à ton égard. Enfin, tu ne sembles pas être comme ses idiots qui se cachent dans leurs bureaux ou derrière leurs hommes. Comme t'as fait bonne impression en arrivant ici, je vais te dire en quoi correspond ma philosophie. Dans la vie, il y a les gens qui prennent la fuite face aux dangers et d'autres qui relèvent tous les défis sans perdre leur sourire. Si tu appartiens à la seconde catégorie, alors crois moi nous allons bien nous entendre. » affirmait-il en affichant un sourire confiant.

Tous les doutes au sujet de cet homme n'étaient pas entièrement partis mais il fallait laisser le temps faire les choses. Après-tout, le sayen avait depuis longtemps cessé de compter le nombre d'arcosiens qui ont essayé de lui planter un coup de couteau dans le dos. Avec le temps, il a fini par penser qu'il était dans leur nature de faire preuve d'une aussi grande bassesse mais peut-être que Bleen allait relever le niveau, lui ? Enfin peu importe, Thalès n'en espérait tout de même pas trop de la part d'une personne qu'il venait juste de rencontrer et comme les actions parlaient d’avantage que les mots, ça devait certainement être de cette manière qu'un lien de confiance pouvait réellement se construire entre ses deux individus. Après avoir donné son nom, le démon du froid affirmait avoir vu une grande ville avant de se poser sur le sol de cette planète. Voila qui était bon à savoir car cette information indiquait que les deux hommes ne se trouvaient pas très loin de ce qu'il recherchaient et alors qu'ils allaient se mettre en route, le communicateur d'un sbire s'est mis a émettre des sons ; quelqu'un parlait, possiblement un idiot car il divulguait des informations sans savoir à quoi il allait s'attendre. Le sosie de Son Goku régla la fréquence de son scouter afin d'entendre les prochaines communications des dirigeants de Freezer. Pour cela, il lui suffisait simplement de copier les chiffres et les codes de sécurité du communicateur du soldat vaincus pour surveiller leurs réseaux de communication à longue distance sans se faire prendre.

« Juste un petit instant, je règle ce machin... » lâchait-il tout en trifouillant son scouter.

« OK, avec ça on pourra entendre leurs prochains ordres, ça permettra d'avoir au moins un coup d'avance sur eux. Pour ce qu'il en est de mes différents, j'ai bien quelque chose à rendre à Freezer, si tu vois ce que je veux dire. Malheureusement, il est déjà mort et je ne pense pas que cracher sur sa tombe (si encore il a eut le droit à une sépulture décente)  suffirait. En revanche, lui reprendre le contrôle d'une colonie rendrait certainement sa famille folle de rage. Ahah, le simple fait d'imaginer la tête du Roi Cold en apprenant qu'on lui a arraché une planète me motive complètement. Bref, assez perdu de temps. Tiens moi ça un moment et accroche toi à moi si tu veux lancer l'assaut car on y sera arrivé très rapidement. » annonçait-il avec un regard un peu plus sérieux.

Suite à ses mots, il retira son scouter rouge pour le confier à Bleen. Cela fait, il recula de deux pas avant  de charger une boule d'énergie dans sa main droite. Celle-ci était de couleur blanchâtre et émettait une chaleur particulière. On pouvait bien remarqué que son créateur faisait preuve d'un léger effort de concentration dans sa création et alors qu'elle semblait prendre une forme sphérique plus ou moins stables, celle-ci fut projetée en direction du ciel avant de croître comme une étoile naissante pour finalement exploser à une quinzaine de mètre d'altitude. Cette action bien utile, aura permis au guerrier renégat de prendre la forme d'un Oozaru ou un gorille géant pour ceux qui préférait ce terme. Sa force s'était décuplée ; ses réflexes et sa vitesse avaient tout autant augmentée et alors qu'il déroulait sa queue de son bassin, celui-ci venait tout juste de faire signe au Glacius de s'accrocher à lui car ainsi, il arriverait plus vite à destination et serait directement prêt à sa lancer dans la bataille.

Spoiler:
 

« Allez, on est parti ! » lançait le sayen en prenant son envol.

Quelques minutes plus tard, nos deux personnages ont été confrontés à la terrible réalité de ce monde : les soldats de Freezer faisaient feux mais pas sur eux. Malgré la puissance et l'apparence colossale du combattant, les lieutenants présents dans la grande ville n'avaient pas encore aperçu les deux ennemis de l'Empire car ils étaient suffisamment occupé à réprimer une rébellion. Oui, la capitale était déjà mise à feu et à sang avant même que Bleen et Thalès ne montrent le bout de leur nez. La mort de ce tyran que l'on nommait Freezer étaient parvenus à toutes les oreilles et cette fois là, ce n' était pas une fausse rumeur propagée par Zarbon mais la réalité qui était tombée. Les citoyens se battaient, ils se livraient corps et âmes dans cette bataille insensée mais ils ne pouvaient rien faire contre les soldats les plus aguerris de cette armée. Malgré tout, aucun d'entre-eux ne lâchaient l'affaire et alors qu'un d'entre eux allait se faire abattre sous les feux des blasters de leurs oppresseurs... Thalès s'est posé au milieu des ruines et s'est lancé dans une ruée afin abattre le plus d'ennemis possibles. Kikohas et vagues déferlantes fusaient. Il semblait en pleine forme mais les soldats des Cold restaient encore nombreux . C'était bien l'occasion pour Bleen de prouver de quoi il était réellement capable.
 
La planète Kepler
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le Bio peut nourir la planète
» [Validée]Kenan Kepler [Terminée]
» Nouvelle planète, nouvelle excursion
» Sommes nous trop nombreux pour notre planète ?
» Demande de Honneur/renom de Kenan Kepler

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Planètes-