Partagez | 
 

 [En cours] D'une planète à l'autre (14+)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
The_captain
avatar
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 29/04/2017
Nombre de messages : 38

MessageSujet: Re: [En cours] D'une planète à l'autre (14+)   Lun 29 Mai 2017 - 7:41


Partie 13

Million patientait, adossé à son vaisseau, occupé à admirer ses parures étincelantes. Soudain, un portail se forma non loin de lui et Jiaï en fut éjecté irrespectueusement. Se réceptionnant habilement sur le sol, il dévisagea instantanément le chef des voleurs, qui arborait un arrogant sourire dressé jusqu'aux oreilles.

« Oh, mais je t'ai déjà vu toi, héla innocemment le malfrat. »

Jiaï, vindicatif, banda ses muscles et développa son aura. Ses émotions étaient irrépressibles. Mâchoires contractées, il s'élança vers l'ennemi mais trois de ses hommes vinrent l'intercepter. S'en suivit un bref et brutal affrontement au terme duquel Jiaï parvint à neutraliser temporairement ses assaillants, aussi imposants étaient-ils. Le trio opta pour un second assaut plus musclé mais Million leur ordonna de rester à leur place.

« Stop ! S'il désire tant que ça venir me corriger, laissez-le faire ! Histoire de voir ce qu'il a vraiment dans le ventre !»

Jiaï cracha énergiquement une gerbe de sang sur le côté. Il se téléporta sans prévenir et envoya un redoutable direct dans la joue de Million qui tituba. Le chat l'enchaîna avec agressivité sans que l'autre ne prenne la peine de monter une garde décente. Un terrible coup de pied dans l'estomac termina par envoyer le bandit dans la forêt. Les dégâts causés au milieu des conifères impressionnèrent le reste de la bande. Ils commencèrent cependant à rire lorsque le dernier tronc craqua. Jiaï leur jeta un œil méprisant et tira une série de salves vers sa cible prioritaire. Un nuage de poussière et d'épines se souleva haut dans le ciel. Sans attendre le résultat de son offensive, Jiaï se tourna vers les vaisseaux et localisa les œufs. Malheureusement, Million apparu sur le toit de l'appareil. Les vêtements souillés et la chevelure en pagaille, l'individu toisait durement son opposant. Visiblement, l'exhibition ne l'amusait plus tant que ça.

- Tu y tiens à ces œufs...leur valeur doit donc être immense !
- Éloigne-toi d'eux, menaça le guerrier, où je mettrai fin à ta réputation !
- Viens ! Provoqua l'autre en fléchissant ses doigts bagués.

Jiaï explosa davantage son ki et chargea l'antagoniste. Sa course folle fut écourtée lorsque Million leva sa main gauche. Le héros éprouva soudain de grandes difficultés à bouger. Des barreaux d'énergies se cristallisèrent bientôt autour de sa personne. On était en train de l'enfermer dans une cage.

« Débats-toi et tu connaîtra l'efficacité de ma technique, cracha Million avec défi. »

Hors de lui, Jiaï tenta justement de se libérer mais sa cellule se mit à rétrécir et le nombre de barreaux de ki doubla.

***

« Ramènes ta face de zombie ! Et le chat aussi, y a que lui qui peut m'aider à quitter cette planète ! Tu m'entends !? »

Réellement irritée pour la tournure des événements, Bra s'époumonait en provoquant l'ennemi aux allures surnaturelles, sans savoir s'il l'entendait ou même s'il se trouvait encore dans les parages. Grâce aux récentes débauches d'énergies de Jiaï contre Million, la jeune femme avait à peu près confirmé sa localisation et par déduction celle des voleurs galactiques. Puisque le fantôme ne revenait toujours pas réclamer sa raclée, la combattante décida de migrer pour libérer celui qui réparerait son aéronef. Au moment de décoller les pieds du sol, on l’attrapa par la cheville. Ni une ni deux, Bra expédia une salve qui lui permit au moins de se défaire de l'étreinte.

« Montres-toi si t'es pas un lâche ! »

L'espace s'ouvrit précautionneusement devant elle comme si l'on descendait une fermeture. Khopsy s'afficha alors à quelques mètres de la guerrière. Il la dépassait largement en hauteur mais n'était pas aussi bien bâti que les défunts Ktyon et Tatono. Son style, sinistre, pouvait cependant intimider voire effrayer. Son teint cadavérique en rajoutait une couche. Seule la couronne qu'il portait devant les yeux apportait une touche colorée. Le fantôme tendit la main droite et articula d'une faible voix cassée venue de l'au-delà. Bra ne perçu pas tous les mots. Elle entendu toutefois le mot « Xione » et le classique « mort ».

« T'as trop fait la fête hier soir, t'as mal à la gorge ? Se moqua t'elle en se transformant d'emblée en super sayen. Essayes un peu de me surprendre maintenant avec tes techniques d'outre tombe ! »
The_captain
avatar
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 29/04/2017
Nombre de messages : 38

MessageSujet: Re: [En cours] D'une planète à l'autre (14+)   Lun 29 Mai 2017 - 20:57


Partie 14

En arrière plan, près de son appareil spatial, Million discutait avec l'un de ses hommes au sujet des œufs volés. Trois autres, autours des richesses rassemblées dans le hall du manoir, partageaient de la liqueur en grognant sans tenue. Le reste de la bande, armé de sourires malveillants, s'amusaient à tirer de petites salves énergétiques sur Jiaï. Ce dernier, neutralisé par la technique du dirigeant ennemi, était une cible facile. Si son état physique se détériorait avec ces attaques déloyales, son regard demeurait imperturbable et trahissait un profond désir de vengeance. Nul doute qu'il coulerait un bain de sang si on le libérait.

Une nouvelle série de rayons vint lui brûler les épaules et les cuisses. Les barreaux se resserrèrent encore davantage. Jiaï serra les poings si fort que ses griffes pénétrèrent sa peau.

- Allez-y doucement, intervint Million en feintant le mécontentement. Il n'est peut-être pas si robuste que ce que ses yeux veulent nous laisser penser ! Rétorqua t'il.
- Je vous tuerai tous, marmonna Jiaï, du sang dans la bouche.
- Ceux qui parlent, ceux qui agissent. Tu connais. Bon, tu as tenté de récupérer tes reptiles, je l'admet. Les œufs sont toutefois bien calés entre les crocs du loup.

Les sbires de Million saluèrent la beauté de la phrase, les yeux humides. Suite à quoi le chef demanda à l'un des siens de lui apporter un collier en or. Lorsqu'il fut livré, l'antagoniste leva l'objet au dessus de sa tête et l'admira sous tous les angles.

« Tu dois me prendre pour un voleur lambda, reprit-il une étincelle dans chaque prunelle. Je prends, je trafiques, je m'enrichis. Tu as raison, mais ce n'est pas tout... »

Sous l’œil interrogateur de Jiaï, Million commença à croquer le collier comme un vulgaire biscuit sec. L'ennemi mâcha l'or puis l'avala. La vascularisation de ses muscles augmenta un bref instant.

« Je me nourris également de ces étonnantes friandises. J'en viendrai presque à te libérer pour te présenter ma véritable force. »

Le chat fronça les sourcils. Si la démonstration ne lui brisait pas tous ses espoirs, elle rehaussait tout de même le niveau de difficulté représenté par cet homme. Jiaï comptait donc sur l'aide de Bra, bien qu'elle avait déjà fort à faire contre celui qui les avait séparé.

***

Les cheveux dressés par sa transformation, Bra était aux aguets. Une fois encore, l'inquiétant Khopsy s'était retiré dans sa dimension énigmatique. La jeune femme réussissait à freiner les assauts ennemis grâce à sa haute réactivité. Elle avait progressivement abandonné ses offensives de ki pour se préserver. Bien qu'elle ne se laissait plus surprendre, la victoire n'était pas assurée. En face, l'espèce de fantôme avait également renforcé son jeu. Il revenait demander le fameux Xione à intervalles réguliers. Bra en déduit qu'il devait s'agir d'un objet qu'elle avait récupéré dans les vaisseaux sphériques des deux autres brutes, probablement l'appareil métallique cubique. Elle songea à le détruire. Encore fallait-il enclencher l'ouverture des capsules qu'elle avait en sa possession. Nul doute que l'ennemi réussirait à le subtiliser par un tour de magie.

Un bras surgit à nouveau des ténèbres et tira une vague déferlante. Un salto suffit pour l'éviter. Un autre bras émergea du côté opposé et vint renvoyé l'attaque. Bra s'en écarta une seconde fois mais la parade continua jusqu'à ce que la guerrière se décide à claquer la vague à son tour. A ce moment Khopsy se montra entièrement. Des fils de ki presque invisible partirent se connecter aux troncs encore debout dans la zone.

« C'est ma chance, chuchota la fille de Vegeta. »

Reprenant la technique de son paternel, elle envoya un Canon Garric vers la cible, qui cette fois était reliée à des éléments extérieurs à sa dimension trouble. Malheureusement, les conifères se déformèrent et leur cime vinrent créer un écran pour bloquer l'offensive.

« Ok, c'est une manière de me dire que l'environnement est contre moi ? Le message est clair. »

Bien évidemment, les conifères se reconstituèrent et dansèrent comme des flammes en cherchant à perforer Bra. Comme si cela ne suffisait pas, la toile énergétique se répandait dans la forêt. La combattante allait devoir lutter pour ne pas être éloignée de celui dont elle devait absolument se débarrasser.
The_captain
avatar
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 29/04/2017
Nombre de messages : 38

MessageSujet: Re: [En cours] D'une planète à l'autre (14+)   Lun 29 Mai 2017 - 21:07


Partie 15

Les derniers débris de la ville retombaient dans un fracas épouvantable, ensevelissant davantage les malheureux civils innocents et sentinelles qui avaient tenté d'intervenir. Seulement dix minutes auparavant, tous vaquaient encore à leurs occupations légères et routinières sans imaginer l'imminent danger. De retour dans le présent, au milieu de cette chaotique pluie de pierre et de béton, une ombre progressait en ligne droite, désintégrant d'un jet d'énergie chaque obstacle lui barrant la route. Un habitant, le front en sang, tentait de soulever un pan de mur avant que l'inconnu terrifiant n'arrive sur lui. Lorsque son ombre imposante le domina, le petit homme tressaillit puis se figea d'horreur. Il fut froidement annihilé, comme tant d'autres avant lui. Le visage globalement artificiel du meurtrier demeura indifférent. L'air absent, il détailla ses mains métalliques se fermer et s'ouvrir avec difficulté. Puis, durant un très bref sursaut d'humanité, une expression de tristesse et de culpabilité profondes passa dans l'unique œil encore organique. Elle disparu aussitôt et le personnage décolla en trombe. Il s'était donc attardé sur Tremarecq de Ty sans but particulier, si ce n'est la destruction de cette cité.

« Direction Xontya, articula une voix d'automate, dénuée d'émotion. Le Xione catalyseur, m'y, attend. »

***

Khopsy se tenait comme une araignée au milieu de sa toile d'épouvante, menaçant et hors de portée. Bra était réduite quant à elle à un insecte qu'il fallait arrêter. Les arbres, reliés à l'ennemi par des filaments de ki, n'en finissaient pas de se déformer et de pourchasser la cible. Si la surface de forêt désormais sous le contrôle de Khopsy s'était élargie, la guerrière adroite ne se laissait pas acculer facilement. Lorsqu'elle comprit que la voie des airs lui offrait plus de sécurité, elle l'emprunta définitivement pour s'aligner verticalement avec l'antagoniste. Maître de son environnement, celui-ci mobilisa ses forces comme Bra fomentait une attaque énergétique. Les cimes des conifères se ruèrent sur elle comme des aiguilles empoisonnées.

« Chaud devant, s'écria t'elle en matérialisant une plaque de ki rectangulaire. »

Un effroyable choc ébranla la zone entière. Des crépitements stridents retentirent alors que les deux opposants poussaient chacun dans un sens. Le rapport de force parut s'égaliser quelques instants avant que les armes de Khopsy, toutes pointées sur un unique point, ne prennent l'avantage. La plaque de ki se brisa en deux. Seulement, sans perdre ses moyens, Bra réussit à maintenir son action. Elle roula sur le côté pour éluder les pointes aiguisées et balança les restes de sa plaque directement sur l'exécutant de Million. Dans son élan, la fille de Vegeta poursuivit avec une série de vagues déferlantes. La toile énergétique de Khopsy se consuma peu après et une pluie de débris végétaux ternis s'abattit sur le sol. Bra profita de cette transition pour respirer un peu avant de porter le coup final.

***

« Sans surprise, je dois te dire que tes minutes sont comptées, confia Million à son prisonnier. C'est que nous sommes des bandits plutôt occupés. Dans quelques instants seulement, une personne de marque va venir récupérer un objet et nous payer gracieusement. Visiblement, ta collègue possède cet objet en sa possession. Seul point sombre du tableau. Mais Khopsy ne devrait pas tarder à nous le ramener. Il ne manque jamais à son devoir, assura t'il d'un sourire plein de sous-entendus.  A la suite de quoi nous irons revendre ces précieux œufs sur le marché parallèle pour en tirer un prix pharaonique. A moi la belle vie. »

Une fois cette tirade dédaigneuse mais instructive terminée, le jeune chef s'éloigna en autorisant ses hommes à se défouler encore un peu sur le pauvre Jiaï.

« Nous le tuerons lorsque Teltron sera arrivé. Une manière de, disons, fêter notre accord... »

Ces derniers mots firent pâlir le captif, si bien qu'il ne ressentit pas la douleur que lui infligeaient les sbires belliqueux. La situation s'aggravait encore davantage. Jiaï brassa plus de pensées contraires que jamais, maudissant le piètre rôle qu'on le forçait à tenir.
The_captain
avatar
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 29/04/2017
Nombre de messages : 38

MessageSujet: Re: [En cours] D'une planète à l'autre (14+)   Ven 2 Juin 2017 - 8:15


Partie 16

Les cheveux hérissés, Bra était auréolée de sa belle et vive aura jaune. Elle se posa solennellement  en face de Khopsy, le regard méfiant. Les bras ballants, l'étrange personnage au style gothique, dont le corps entier fumait encore, exigea une nouvelle fois qu'on lui remettre le Xione.

« Hors de question, protesta Bra, catégorique. Une fois que je t'aurai vaincu, je le détruirai, rajouta t'elle d'un air vicieux. »

Devant cette réponse formelle, l'ennemi refoula sa colère silencieuse. Il s'élança subitement vers la fille de Vegeta pour lui décocher un direct effroyable. La combattante refusa de bouger, déterminée à confirmer l'ascendant qu'elle avait obtenu. Le poing squelettique se logea efficacement dans les abdominaux saillants de la sayenne. Le sol s'ouvrit en plusieurs failles rectilignes. Bra fut repoussée. Les mâchoires serrées comme jamais, elle encaissa la frappe sans broncher. L'aventurière sourit ensuite en relevant progressivement la tête et répliqua d'un crochet du droit. L'impact fut terrible et une onde traversa même le crâne de Khopsy. Sous la puissance du contre, la couronne qui dissimulait les yeux du personnage explosa en morceaux étincelants. Se rétablissement malgré tout sur ses pieds, l'antagoniste plaqua ses paumes sur ses yeux dépourvus de paupières. Un ricanement maléfique vint percer le silence alors que Bra s'apprêtait à demander des renseignements sur la localisation de Jiaï.

« C'est d'expérimenter la défaite qui te fait rire comme ça ? »

Khopsy cessa soudainement ses ricanements exaspérants. Il enleva précautionneusement ses paumes, comme s'il devait impérativement exercer un contrôle total sur son pouvoir. Ses yeux finirent en contact direct avec le paysage. Ceux-ci étaient entièrement noirs, comme une fenêtre vers un au-delà funeste. Provoquée par ce regard, une bulle de ténèbres vint alors englober les deux combattants, les coupant entièrement de l'environnement extérieur. Une atmosphère suffocante imprégna de suite l'intérieur de ce dôme cauchemardesque aux limites incertaines. Bra se surprit à transpirer plus que d'ordinaire. Son cœur commença à palpiter. Dans la pénombre, elle perdit inévitablement son ennemi de vue. Son aura de super sayenne se trouvait être la seule source de lumière dans cette dimension oppressante. Bra déglutit et cette simple action la rendit anxieuse.

***

Les hommes de Million eurent tour à tour la chair de poule. Ils se dévisagèrent entre eux avant d'apercevoir, au loin, une haute colonne noire imperméable à la lumière. Alerté, le jeune meneur du groupe sortit du manoir en toute hâte et découvrit l'une des seules choses qu'il redoutait.

- Merde, cracha t'il d'une voix perturbée, c'est la dimension de Khopsy. S'il en est arrivé là, c'est que son adversaire a dû le pousser dans ses retranchements. Je n'aurai jamais imaginé que ça dérape autant, dit-il en se crispant.
- Aller, Bra, montres leur de quoi tu es capable, glissa Jiaï en retrouvant un peu de ravissement et de vigueur malgré sa condition actuelle.
- Imbécile, balança Million à haute voix en le dévisageant sévèrement. Si Khopsy ne maîtrise pas suffisamment ses pouvoirs, toute trace de vie sera anéantie sur cette planète !

Jiaï se figea immédiatement. Les capacités de cet étrange personnage étaient donc si dangereuses, pensa t'il. Million tonna :

« Ok les gars, par sécurité, commencez à charger les vaisseaux ! Si cela s'avère nécessaire, on se casse d'ici ! »

Bousculés par cet ordre radical, les sbires s'activèrent maladroitement, comme s'il ne leur restait que quelques secondes à vivre. Des interrogations, liées à Khopsy ou Teltron, se bousculèrent dans leur crâne obtus. De son côté Jiaï, évidemment dans l'incapacité de faire quoi que ce soit, n'identifia que deux dénouements possibles : soit Bra allait réussir à le secourir, soit il allait être abandonné dans sa cage jusqu'à être englouti par cette bulle qui grossissait à vue d’œil.
The_captain
avatar
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 29/04/2017
Nombre de messages : 38

MessageSujet: Re: [En cours] D'une planète à l'autre (14+)   Sam 3 Juin 2017 - 9:03


Partie 17

Privée de tout repère, qu'il soit spatial ou temporel, Bra se surprit à angoisser et à frémir sous l'apparition de sueurs froides. Dans le noir complet, rien n'était en mesure de la rassurer, de conforter ses chances. Une brise glaciale et discontinue la figeait sur place et le silence était mortuaire. Son aura, bien que dense, n'éclairait qu'une zone bien restreinte dans l'immensité perdue. Au delà, il n'y avait que les ténèbres et le sifflement de ses complots, ce qui revenait à penser que son halo lumineux ne servait en vérité à rien.

Un ongle vint lui lacérer la peau au niveau de l'épaule gauche. La guerrière se retourna vainement. Elle frissonna.

« Montres-toi, vociféra t'elle sans son assurance habituelle. »

Un ricanement pulsa comme un bruit de fond strident. La fille de Vegeta compris sur le champs que celui-ci la rendrait folle bien vite. Quand le sol se déroba sous ses pieds, elle ne su même pas s'il elle flottait ou tombait en chute libre. Lorsque des liens aux provenances obscures lui serrèrent poignets et chevilles, elle se demanda même si tout cela était bien réel. Soudain, un index squelettique progressa vers son abdomen et commença à s'y enfoncer comme dans du beurre. La douleur arracha un cri puissant chez Bra, qui tenta désespéramment de se libérer. Plus elle se débattait et plus les liens se resserraient.

Khopsy choisit ce moment précis pour refaire véritablement surface. Contrairement à sa forme extérieure, ses contours étaient ici moins fixés. Son apparence spectrale, planante, était renforcée. Il commença à durement marteler sa prisonnière puis marqua une pause. Il subtilisa les capsules de Bra à l'occasion. La situation étant sous contrôle, il lui arracha également le collier de pierres précieuses qui retenait son attention. La guerrière, au bord de l'inconscience, lui conseilla de le lui rendre en mobilisant quelques forces.

« Je, ne, dois pas le perdre, bredouilla t'elle laborieusement, les yeux à moitié clos... »

L'assassin pencha la tête et porta le collier devant son visage. Quand une puissante lumière naquit soudainement, il cru d'abord que les joyaux du pendentif en étaient la cause. En réalité, c'était l'aura de Bra, derrière, qui devenait subrepticement plus imposante. De nouvelles torsades noires s'empressèrent de s'enrouler autour des membres de la jeune femme, comme pour la momifier par précaution. De petits décharges électriques réussirent toutefois à les déchirer à temps. Les pupilles bleutées de Bra se fondirent dans le blanc de la conjonctive. Sa chevelure dorée parut s'épanouir davantage. Veines battantes et musclés bandés, la fille de Vegeta échappa au pouvoir de Khopsy qui préféra sciemment se retirer dans les ténèbres.

L'aura de la combattante explosa subitement et prit des proportions impressionnantes. Elle poussa un cri tonitruant qui dura quelques secondes et retrouva enfin sa sérénité. Les pupilles réapparurent. L'aura fut définitivement zébrée d'éclairs. Sans un mot, Bra ouvrit les mains et balança une quantité inestimable de kikohas tout autour d'elle. Les salves arrêtèrent leur course à un point donné et s'illuminèrent intensément. Malgré cette folle démonstration, l'héroïne ne cilla pas. Elle parvenait à maintenir sa constellation énergétique. Son aura s'étendit encore.

« Rends-moi ce collier ! Vociféra la guerrière, hors d'elle. Mon aventure n'a pas lieu d'être sans lui ! »

Intimidé, troublé par une telle pression spirituelle, Khopsy n'osa pas agir. Lui qui avait toujours été un dieu dans sa dimension parallèle connu un sentiment nouveau, la peur. En proie à l'anxiété, il s'activa et forgea une lance en mêlant son ki aux ténèbres frétillants. Dopé par une énergie fluctuante, peut-être celle du désespoir, il s'élança violemment en dévoilant sa position au passage. Bra le localisa donc et fila vers la pointe de la lame. Comme des drones prêts à entrer en action, les salves disséminées entamèrent leur migration vers l'ennemi. Le dénouement du duel de l'au-delà allait subvenir.

***

Coulissements et claquements de portes. Tous remontés à bord de leurs vaisseaux, les voleurs galactiques s'apprêtaient à fuir la planète en laissant Jiaï dans son inextricable cage énergétique. Million, narquois, lui destina un clin d’œil hautain et commanda le décollage de son appareil. Le bandit s'était bien gardé d'avouer à Jiaï que la cage qui le contraignait s'effacerait lorsque son créateur se serait suffisamment éloigné.

Malheureusement pour la bande en fuite, un objet inconnu, rougit par son entrée dans l'atmosphère, apparu dans le ciel et leur fonça dessus. Observateur et calculateur, Jiaï remarqua quant à lui que la bulle sombre menaçante avait cessé de croître dans la forêt.

« C'est... »
The_captain
avatar
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 29/04/2017
Nombre de messages : 38

MessageSujet: Re: [En cours] D'une planète à l'autre (14+)   Sam 3 Juin 2017 - 17:43


Partie 18

Jiaï, toujours comprimé dans sa maudite cage, jeta un œil inquisiteur sur la bulle de ténèbres qui se résorbait significativement. Parallèlement, il jeta l'autre en l'air en cherchant à identifier l'objet inconnu qui s'abattait sur les bandits galactiques. Sa course démantela efficacement le groupe sur le départ, désaxant les vaisseaux. Frappés de plein fouet, deux d'entre eux explosèrent instantanément. Le chat guerrier se décomposa en imaginant le pire quant aux œufs de Srégo.

Ses sueurs froides s'estompèrent heureusement lorsqu'il distingua l'appareil de Million, intact au milieu de la pagaille. L'aéronef décrivait toutefois des courbes folles dans les airs en retombant vers le sol boisé. Peut-être que son pilote avait eut le temps lui aussi de remarquer la disparition de la bulle de Khopsy, pensa le héros. Lorsque le vaisseau disparu un peu plus loin dans la végétation, Jiaï ne perçu pas de secousse brutale. Cela le réconforta, un peu.

Le terrible choc provint finalement de la chute de l'objet non identifié. Le prisonnier essaya d'imaginer la profondeur du cratère en fonction des secousses qui lui parvinrent. Schématiquement, Jiaï se trouvait à mi distance entre Million et la masse venue de l'espace. Une situation peu enviable et qui n'allait sûrement aller en s'améliorant.

« Et si c'était Teltron ? Frémit-il alors que son cœur s'emballait. »

L'hypothèse anxiogène lui ôta encore davantage d'espoir. Il était probable qu'il se retrouve au milieu d'une confrontation directe entre les deux antagonistes. La situation risquait de dégénérer, sachant que les bases de l'accord passé entre eux avaient été chamboulées. Rapidement, des mouvements trahirent la progression des ennemis à travers la forêt déjà ravagée. Chahuté par les scénarios qu'il tissait dans son esprit, Jiaï saisit les barreaux énergétiques en cherchant désespérément à les tordre. Une intense brûlure lui remonta jusqu'aux épaules mais le combattant refusa d'abandonner et serra les dents comme pour garder ses espoirs en lui. De grosses veines bâtirent sur son front empourpré. On vint l'interrompre dans son effort herculéen, avant l'obtention d'un quelconque résultat.

« Toujours là !? »

Million, qui venait de réapparaître à pied, lui lança cette remarque sarcastique, dédaigneuse. La tenue noircie par l'atterrissage forcé, le chef des voleurs semblait remonté et distrait. Six de ses hommes le suivaient en claudiquant, sourcils froncés, l'air grave. Leur équipe avait apparemment été réduite. De l'autre côté, une silhouette décolla comme un boulet de canon pour atterrir comme une enclume que l'on aurait jeté depuis les nuages. La poussière se souleva sur les côtés, dissimulant l'individu jusqu'au dernier moment. Un suspense poussé jusqu'au bout.

La machine qui se révéla à tous ne laissa plus planer le doute. Il s'agissait bien du redoutable cyborg, Teltron. Ce dernier, plutôt grand et large, ne se présentait pas comme un robot construit en une suite d'opération dans un laboratoire sophistiqué. Il était asymétrique et les diverses parties de l'armure n'étaient pas constituées des mêmes alliages. De nombreuses révisions, étalées dans le temps, avaient dû être nécessaires pour obtenir ce résultat. Malgré tout, le rendu final crispa la plupart des bandits. Quelques paires de jambes flageolèrent d'elles-mêmes. Certains individus reculèrent, d'autres déglutirent bruyamment. Jiaï, préférant se faire petit, remarqua toutefois qu'un œil organique perçait encore le visage métallique inexpressif. Celui-ci fixait le vide. Le prisonnier en eut froid dans le dos à penser à l'être vivant que cette chose avait été autrefois.

Sachant pertinemment qu'il serait difficile de négocier sans posséder le Xione catalyseur, Million réfléchit un court instant. Espérant réussir à calmer la supposée rage de Teltron, le voleur condescendant fit glisser la cage vers lui d'un geste de la main. Jiaï lui adressa un regard noir mais reporta bien vite son attention sur la machine. Celle-ci baissa la tête, leva les avant-bras et commença à ouvrir et fermer ses grosses mains. Les mouvements manquaient de fluidité. Soudain, Teltron abattit sur le détenu le tranchant de sa main gauche. Les barreaux de ki commencèrent à vibrer. Million, directement connecté à sa cage, se sentit faiblement nauséeux. Il n'en laissa rien paraître pour ne pas perdre la face devant ses hommes.

Tout se passa très vite à partir de cet instant. L'espace se distordit autour de Jiaï, peut-être à cause de la pression exercée sur la cage. De petits éclairs sombres vinrent ensuite zébrer une zone très réduite avant qu'une brèche ne s'ouvre en grésillant. Puis la cage énergétique explosa en paillettes lumineuses. Le coup de Teltron fit jaillir le sang et sa main se planta dans le sol comme une lame divine. Le chat disparu, comme aspiré dans la brèche. Des mèches vertes flottèrent furtivement en dehors de celle-ci avant qu'elle ne se referme. Les voleurs galactiques se lancèrent des regards ahuris mais leur attention se reporta bien vite sur le cyborg. Désormais, celui-ci allait très certainement s'en prendre à eux.


######
N'hésitez pas à me contacter pour me faire part de vos avis, je me sens seul. Sad
The_captain
avatar
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 29/04/2017
Nombre de messages : 38

MessageSujet: Re: [En cours] D'une planète à l'autre (14+)   Lun 5 Juin 2017 - 8:13


Partie 19

« Donnez-moi le Xione, articula froidement le cyborg en tendant machinalement sa main droite. »

Visiblement, la disparition de Jiaï et le sang présent sur ses jambes mécaniques ne dérangeaient par Teltron le moins du monde. Il n'était venu que pour récupérer la fameuse technologie et rien ne semblait pouvoir troubler sa conscience, en supposant qu'il en soit encore doté. Malheureusement, l'objet convoité avait disparu et les bandits savaient pertinemment que la machine infernale risquait de s'en prendre à eux. Leur précédent délit de fuite ne jouait évidemment pas en leur faveur non plus. Une odeur de poudre flottait dans les airs. Million regretta subitement d'avoir passé un accord avec cette chose. Il se demanda même si celle-ci avait jamais eu l'intention de le payer. Après tout, une machine avait-elle le sens des affaires ? L'air de rien, le chef porta lentement à sa bouche avide quelques pièces d'or sorties de sa poche et commença à les mastiquer comme des lamelles de viande séchée.

« Mais tout de suite, répondit-il avec complaisance, après avoir avalé les écus. »

Ne cessant pas sa mise en scène, Million se tourna avec courtoisie vers l'un de ses subordonnés en lui intimant d'aller chercher le Xione. Dépourvu, quant à lui, de ce talent de comédien hors pair, le sbire fit les gros yeux en implorant discrètement son patron de ne pas simuler de la sorte. Une goutte de sueur perla le long de sa tempe frémissante. Million demeura impassible, l'air détaché. Finalement, Teltron carbonisa l'homme de main d'une salve destructrice, sans autre forme de procès.

« Fait chier ! »

Le meneur des voleurs poussa sa plainte. Les masques tombèrent brusquement et la bataille s'engagea. Hésitants à affronter pareil monstre, les hommes de Million accusèrent du retard, d'emblée. Teltron leur tomba dessus comme l'apocalypse et décapita trois têtes en un clin d’œil dans une fontaine d'hémoglobine. Les deux survivants rejoignirent Million à l'arrière. Ensemble, ils tirèrent une impressionnante vague déferlante en direction de la machine. Un bouclier transparent amena cette débauche de ki à se disperser sur les côtés. L’œil vif, le jeune homme aux bagues distingua deux aiguilles se planter dans les cuisses de ses acolytes. Il s'éclipsa sur le champs et observa les deux brutes gonfler soudainement avant d'exploser. Un flot écarlate teinta le sol et les bottes de Million.

« C'est pas possible ! Quel monstre ! Cracha t'il. »

Désormais seul et en porte-à-faux, Million contracta ses muscles sous l'effet de la rage. Perturbé par l'efficacité de Teltron, le bandit tentait de canaliser sa colère pour rester dans le combat et ne pas perdre le contrôle. Il était malgré tout réticent à l'idée aller se frotter au cyborg, ne connaissant rien des gadgets dissimulés sous ces couches de métal ni du panel de techniques du personnage. D'un autre côté, s'il décidait de fuir, les chances pour que le cyborg abandonne ses poursuites étaient minces voire nulles.

Stoïque depuis sa dernière action, Teltron laissa le temps à Million d'établir une stratégie. La seule qui lui vint à l'esprit l'amenait à s'alimenter des trésors volés par son équipe pour décupler ses forces. Le voleur se téléporta en arrière en arborant un rictus confiant et insidieux. Le cyborg fit de même et envoya son poing directement vers le visage de son adversaire qui réussit à bloquer in extremis. Celui-ci sentit cependant la faiblesse de ses os et disparu à nouveau tout en localisant un vaisseau dont le contenu en or s'était déversé sur le sol rocailleux.

- Ton corps organique est faible, lança soudainement Teltron de sa voix artificielle et hâchée. C'est pourquoi tu ne, peux, gagner.
- Tch, gardes tes remarques pour toi, la boite, rétorqua l'autre en ravalant sa surprise fugace.

Le cyborg tenta d'attraper Million par la taille pour l'écraser contre sa poitrine anguleuse. Le voleur galactique se laissa glisser intelligemment et tira une série de salves qui n'inquiéta nullement la machine. La diversion permit cependant à son auteur d'aller ingurgiter avec appétit et besoin le monticule de richesses. Dénué d'émotions, Teltron alluma un laser depuis son œil robotique et balaya les airs au dessus de Million. Une pluie de lames d'énergie s'abattit ensuite sur l'homme aux bagues. Parallèlement, le cyborg tira une nouvelle aiguille. Même plongé dans le brasier, Million réussit à la saisir avant qu'elle ne se plante dans son bras. Suite à quoi le ki du voleur d’œufs grimpa en flèche. Le corps parcouru de tremblements et picotements, l'individu admira sa propre peau en train de changer de teinte. L'individu se transformait peu à peu, changeant même de nature physique.

« Viens te mesurer à un homme, en or... »

Devant la transformation de Million, Teltron chargea sans appréhension ni tentative rhétorique propre aux êtres de chair. Million bloqua l'offensive plus aisément qu'auparavant, fort de sa nouvelle forme. La bataille acharnée repris de plus belle entre les deux ennemis de Bra et Jiaï.
The_captain
avatar
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 29/04/2017
Nombre de messages : 38

MessageSujet: Re: [En cours] D'une planète à l'autre (14+)   Mer 7 Juin 2017 - 20:48


Partie 20

Plongé dans une obscurité totale et oppressante, Jiaï se demandait s'il avait réellement ouvert les yeux. Pris d'assaut par une migraine insoutenable tambourinant à ses tempes humides, le combattant tenta de relever le buste pour adopter une position assise. Un spasme déchirant survint, le freinant dans le mouvement. Jiaï manqua basculer sur le côté et se figea en découvrant l'absence de son bras gauche. Abasourdi mais persuadé d'en être toujours doté, il chercha à le plier, à serrer le poing. Il dut malheureusement se rendre à l'horrible évidence, Teltron le lui avait sectionné.

Pourtant, le guerrier aux larges oreilles ne ressentait pas de douleur particulière. Peut-être était-il secoué au point de ne pas être réceptif aux plaintes de son organisme meurtri. Un choc induit par le traumatisme. Le moignon, situé juste sous l'articulation de l'épaule, était bandé de torsades de ténèbres qui serpentaient inlassablement comme des vers affamés. Jiaï cru rêver, ou plutôt cauchemarder.

C'est alors que Bra fit une soudaine et maussade apparition. Elle se laissa tomber en tailleur, face à l'estropié. La jeune femme avait le teint blême, lugubre, et des poches profondes enlaidissaient son visage si radieux d'ordinaire. Sa belle et longue chevelure verte avait également perdu de son éclat. Le cheveu était sec, cassant. Visiblement, elle aussi était mal au point. Seul son collier de pierres précieuses demeurait étincelant.

- Tu vas mieux ? Entama t'elle d'une voix frêle inhabituelle, les épaules tombantes.
- Je...je ne sais pas, se contenta de timidement répondre le concerné, désaxé.
- Il s'en est fallu de peu, repris l’héroïne avec un faible sourire. Je suis désolée de n'avoir pas réussit à, sauver ton bras. Désolé.
- Teltron...marmonna Jiaï en se renfrognant du mieux qu'il pu. Heu, je ne t'en veux pas, rebondit-il ensuite en s'extirpant à ses sombres pensées vindicatives. Tu as fait au mieux. Mais...mais...
- Mais où sommes-nous, c'est ça ?
- Oui...
- Dans une dimension, parallèle, je crois, expliqua t'elle à tâtons avant qu'une quinte de toux ne lui martèle les poumons. Dans le monde, de celui qui est venu nous combattre, dans les montagnes. Le drôle de type, gothique.
- Alors la bulle de tout à l'heure, c'était ça ?
- Sans doute. Il m'a aspiré ici pour, poursuivre le combat. Je l'ai vaincu, finalement, en révélant toute ma force. Hum, le cliché de la lumière face à la noirceur, sortit-elle avec un discret rictus. Ensuite, je ne sais pas. Je crois que je suis devenue, en quelque sorte, la maîtresse des lieux. Je, je ressens toutes ces ténèbres en moi, murmura t'elle en pointant son cœur. Elles m'envahissent progressivement. C'est pour ça que, j'ai autant la pêche.
- Il faut sortir d'ici absolument, scanda Jiaï en se relevant péniblement. Cette dimension est en train de te tuer à petit feu, articula t'il, l'esprit embrumé.
- C'est aussi cette dimension qui t'épargne la souffrance, révéla t'elle après un temps d'attente préoccupant.
- Ce...bandage ? Saisit Jiaï. C'est toi qui l'a fait ? Mais qu'importe la souffrance, je l'encaisserai, assura le guerrier d'un ton ferme. Sortons d'ici, en vitesse ! Récupérons les œufs et partons de cette planète !

Jiaï tendit la main à sa collègue d'infortune et l'aida à se lever à son tour. Les yeux plissés et les articulations fragiles, Bra s'attacha à la création d'une brèche d'évacuation. Le chat en soutient psychologique, l’héroïne affaiblie parvint à tracer une ligne avant d'en écarter les bords avec ses doigts. La jeune femme réprimait dans la fatigue son propre étonnement. Conscient de l'urgence, Jiaï s'élança maladroitement dans l'étroite brèche en emportant Bra avec elle.

La faille se referma instantanément dans leur dos, comme si la dimension s'opposait à leur évasion. Par demi miracle, ils débarquèrent directement dans le cockpit du vaisseau de Million. La fille de Vegeta s'écroula alors en mugissant, vidée de son énergie vitale. Quant à Jiaï, il dut enfin faire face à la douleur et la fièvre dans toute leur intensité. Son être entier fut parcouru de frissons, soumit à des crispations paralysantes.

En dépit de ce traumatisme, il prit sciemment les commandes de l'appareil après vérification de son état et de la présence des œufs de Srégo sur leur socle. L'existence d'un pilote automatique lui facilita la tâche en compensant la perte de son bras. L'aéronef s'arracha au sol dévasté par les combats à répétition. C'est alors qu'une vague d'énergie fila droit vers l'appareil.
Elle aveugla Jiaï.

***

Anxieux à l'idée de perdre la fortune assurée par la revente des œufs reptiliens, Million dévia volontairement l'attaque de Teltron. Fort de son nouveau corps en or pur, le bandit n'économisa pas ses mots :

« Ton foutu Xione, ce sont eux qui l'ont ! gronda t'il sèchement. Sans moi tu aurait détruit ce que tu était venu chercher, imbécile ! Mais ne me remercie pas. Le contenu de ce vaisseau vaut très cher ! Additionné à la prime promise à ta mort, mon futur est assuré ! Je n'aurai plus besoin de recruter d'autres brutes pour mener mon business ! »

Million, étonnement confiant dans ses propos acerbes, fit exploser son ki et chargea férocement. Teltron, lui, ne détourna pas la tête de l'aéronef en train de quitter la planète. Grâce à un scanner performant installé dans son crâne, il récupéra toutes les données jugées utiles pour les stocker dans une mémoire interne protégée.

« Rien ni personne ne m'empêchera d'améliorer mon armure, articula t'il froidement. »

Son ennemi lui enfonça un pied dans le ventre. Le cyborg fut propulsé dans une carcasse de vaisseau qui se désintégra instantanément en projetant ses fragments incandescents.

« Il n'y a rien que l'or ne puisse m'offrir, pas même la victoire, vociféra Million en guise de déclaration triomphante prématurée. »
The_captain
avatar
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 29/04/2017
Nombre de messages : 38

MessageSujet: Re: [En cours] D'une planète à l'autre (14+)   Lun 12 Juin 2017 - 20:49


Partie 21

Les propulseurs poussés à pleine puissance, le vaisseau filait comme une étoile à travers l'immensité intimidante de l'espace. En quelques minutes seulement, il coupa même la trajectoire de deux petits appareils. Si le premier avait continué son voyage sans révolte, le second s'était stoppé. Son occupante, une jeune femme aux cheveux noirs coupés au carré, avait suivit l'engin d'un regard inquisiteur douteux.

Bientôt, Tremarecq de Ty fut visible. Bra et Jiaï, tous deux misérablement prostrés entre la cabine de pilotage et le compartiment renfermant les œufs, récupéraient tant bien que mal de leur aventure mouvementée. La mine de la fille de Vegeta avait à peine retrouvé ses couleurs chaudes. Son état était grandement préoccupant. Son front humide et ses tremblements en étaient les symptômes. Jiaï, lui, gesticulait dans son sommeil technique, visiblement dérangé par des songes déplaisants mais terriblement réalistes.

Lorsque l'aéronef pénétra l'atmosphère de la planète souhaitée, des capteurs et voyants s'affolèrent dans le laboratoire du scientifique à lunettes. Manquant de poser le pied sur sa blouse et sa barbe blanche, il se précipita vers une ouverture avec à la main une longue vue sophistiquée. L'objectif traça le vaisseau et se focalisa dessus. L'engin n'était pas répertorié dans le registre habituel. Pire, le savant cru reconnaître la propriété des voleurs galactiques. Totalement paniqué, il lâcha sa longue vue avec fracas et couru de manière saugrenue vers une cloison derrière laquelle reposait une série de robots destinés au combat. Par mesure supplémentaire, il appela même à son étage un robot dans lequel il pourrait se glisser pour repousser la menace. Hors de question de se cacher, s'offusqua le savant. L'un de ses assistants s'en alla même préparer un canon pour neutraliser le vaisseau le cas échéant. Toutefois, l'arme de gros calibre refusa au dernier moment de valider la cible.

- Jiaï nous fait signe depuis la cabine ! Tonna l'assistant, le front en sueur.
- Comment ?! Il est déjà de retour ! A t'il réussi à récupérer les œufs ? Il faut absolument qu'il ait réussi, s'époumona le vieil homme, à fleur de peau. L'équilibre relationnel établit avec les Srégos en serait bouleversé. C'est...
- Calmez-vous, repris l'assistant, il nous fait signe que c'est ok. Mais...oh, il demande une assistance médicale !
- Hein ?! Il n'y a pas de temps à perdre ! Se crispa brusquement le maître des lieux en surprenant son interlocuteur. Ouvre la piste d’atterrissage, je m'occupe des secours.

Une multitude de personnages loufoques, bien vivants ou créés en laboratoire, apparurent d'un coup et s'attachèrent à des tâches bien déterminées. Quand enfin le vaisseau se posa dans le cercle destiné à cet effet, une petite foule trépignante s'en approcha. Civières, lits d’hôpitaux, incubateurs portatifs, défibrillateurs, seringues stériles, compresses, onguents et autres technologies d'urgence étaient à disposition en plus du personnel. Lorsque Jiaï apparu aux yeux de tous, le savant écarquilla les yeux, comme beaucoup d'autres.

« Dépêchez-vous, bredouilla le chat guerrier, Bra a besoin d'être, prise en charge en urgence. Il faut retirer, je ne sais quoi de son corps... »

La mine inquiète mais autoritaire de Jiaï bouscula les secouristes qui grimpèrent aussitôt dans le vaisseau. Les yeux voilés, le combattant rejoignit le scientifique, tâchant de rester digne et solide sur ses appuis.

- Il n'y a pas de temps à perdre, va vite t'installer dans la cellule d'opération, entama le petit homme barbu en enfilant des gants bleus. Toi, apportes la solution anti-inflammatoire, ordonna t'il à un étrange robot à l'apparence caricaturale.
- Non, ça ne sera pas nécessaire, assura Jiaï d'un ton neutre. Le pire est passé, grâce à l'intervention miraculeuse de Bra.
- Qu'elle est, la nature de ces bandages, interrogea le scientifique versatile et hyperactif en plaçant une loupe devant ses lunettes.
- Rien de plus que des ténèbres venues d'un autre monde, expliqua le guerrier sans humour. Bra, elle a été, contaminée, après avoir vaincu son adversaire. Mais la mission est achevée, poursuivit-il. Les œufs sont de retour, intacts. Je pense qu'il va falloir les surveiller avant de les replacer dans leur habitat naturel.
- Tu m'as volé ma réplique, là, souffla le savant, désabusé.
- Mais, pas du tout. Où Bra est conduite ?
- Suis-moi.

Les deux hommes se dirigèrent vers un ascenseur secondaire. Ils descendirent de deux niveaux dans la tour. Au bout d'un long couloir aux lumières froides, le duo arriva enfin au chevet de la courageuse sayenne. Celle-ci était confortablement installé dans une bulle hermétique. Elle était déjà branchée de partout et des liquides aux couleurs et consistances diverses circulaient dans des tuyaux. Un curieux système informatisé, semi-autonome, gérait la circulation de l'air et aspirait de temps à autre des vapeurs épaisses et sombres.

Une sorte de hamster disproportionné rejoint les deux individus et tendit un bloc note noircit de notes au savant myope. Ce dernier parcouru les pages avec attention, en roulant ses yeux.

- Le diagnostic est inédit, débuta le hamster d'une voix troublée. Les dégâts physiques sont minimes. Je peux vous assurer qu'elle a déjà dû connaître pire à ce niveau là. Par contre, son organisme est comme...comme souillé par une matière inconnue, poursuivit-il en tentant tant bien que mal d'éclaircir ses propos avec ses mains. Ses poumons, ses vaisseaux, ses organes, ses muscles, même son cerveau, rien n'a été épargné par ce mal. Il va nous falloir du temps et de l'implication pour réussir à la guérir efficacement.
- Peut-être que cela pourra vous aider, proposa Jiaï en dévoilant son bandage alien. Ce doit être la même matière.
- On a du pain sur la planche, trancha le petit savant en remontant ses lunettes.

L'équipe spécialisée du bloc opératoire confrontèrent immédiatement leurs théories pour en extraire une base de réflexion le plus tôt possible.
The_captain
avatar
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 29/04/2017
Nombre de messages : 38

MessageSujet: Re: [En cours] D'une planète à l'autre (14+)   Sam 17 Juin 2017 - 21:27


Partie 22

L'équipe médicale poursuivait consciencieusement ses efforts ininterrompus pour comprendre le mal profond dont était victime Bra afin d'établir, au mieux, un protocole de guérison efficace. Parallèlement, grâce à des prélèvements effectués sur le bandage surnaturel de Jiaï, la structure même des torsades de ténèbres était étudiée. Le savant, malgré sa petite taille et son âge avancé, galopait d'un poste à un autre en supervisant les recherches, distillant de précieuses remarques à la volée. Si la santé de Bra lui tenait bien évidemment à cœur, le fait de se retrouver devant pareil défi le motivait encore davantage. La pleine expression du vrai scientifique.

Jiaï, spectateur, le savait bien et cela lui fournissait de l'espoir, qu'il s'efforçait de travailler pour soigner son allure.

Lorsque fut lancée une énième tentative d’annihilation de la matière sombre par un laser chargé en isotopes de synthèse, le scientifique s'offrit une courte pause. Il retourna au près du chat combattant, qui saisit l'opportunité pour lui en apprendre davantage, quitte à l'inquiéter :

« Je me dois de vous révéler que tout n'est peut-être pas terminé, lança t'il d'une voix préoccupée. Sur Xontya, en plus des bandits galactiques, nous sommes tombés sur Teltron. C'est lui qui m'a amputé du bras. »

A ces mots soudains, le savant baissa la tête, sans réel sentiment de surprise, et se rembrunit mystérieusement. Les larmes montèrent. Respectueux envers son aîné, Jiaï attendit silencieusement qu'il prenne la parole pour éclaircir à son tour la situation.

- Il...je veux dire, le cyborg est également passé sur Tremarecq, déclara t'il, fébrile, en serrant un mouchoir dans sa main. Il a, entièrement détruit la cité de Dormatue, au Sud. Il n'en reste plus rien. Les pertes sont considérables.
- Comment ça ?! Mais quel désastre, tressaillit violemment Jiaï, à la fois bouleversé et hors de lui.

Une rancœur indicible enfla dans son cœur pourfendu. Le chat guerrier perdit son flegme habituel et commença à tourner comme un lion en cage, effectuant de violents demi-tours. Son ki émana sans qu'il ne s'en rende compte. Sa fureur attira par ailleurs l'attention du personnel et automates en présence.

- Ralentis, conseilla précieusement le savant. C'est arrivé. Rien n'aurait pu prévoir son passage et tu étais mobilisé sur une autre mission. C'est malheureux, mais rien ni personne, quelque soit sa force, ne peut empêcher toutes les catastrophes.
- Peut-être, mais je peux encore venger tous ces innocents, rétorqua Jiaï, vindicatif et téméraire. Il me reste ça. Je vais retourner sur Xontya. En finir avec ce maudit fléaux.
- Je te l'interdis, désapprouva sèchement l'autre en fronçant ses épais sourcils blancs. Dans ton état, et même si tu avais toujours ton bras gauche, tu ne serais pas en mesure de l'affronter. Teltron n'est, plus qu'une machine infernale. S'il était, un homme comme toi ou moi par le passé, il ne reste aujourd'hui plus aucune trace de sa conscience. Il agit par automatisme et son armure est une prouesse technologique. C'est, c'est...

La lumière se fit dans l'esprit de Jiaï.

« Est-ce que...vous connaissiez celui qu'il était avant de se transformer ? Rebondit t'il en interprétant sur le coup le comportement suspect de son maître. »

La question jeta un froid dans la petite pièce. Le savant s'affaissa comme si le ciel venait de lui tomber sur la tête. Le combattant, lui, resta droit, retenant ce silence comme une réponse positive.

- En le connaissant, vous mettez l'ensemble de notre planète en péril, gronda t'il en portant un regard accusateur.
- Il n'est plus, lui, glissa le scientifique, résigné. Depuis longtemps...
- Qu'est-ce que vous en savez ?!
- Je le sais, c'est tout, gémit l'autre.
- Il risque de revenir ici. Lorsque nous sommes partis, il affrontait Million, le chef des voleurs. Il a sûrement remporté le duel. Il...il...où avez-vous déposé les affaires de Bra ? S'électrisa t'il subitement en saisissant le savant par l'épaule.
- Elles sont restées à l'étage, avec le vaisseau, dévoila le petit homme.

Sans plus de révélations valant électrochocs, Jiaï sortit de la pièce en rythme et regagna le long couloir pour remonter dans la tour. Il était impératif qu'il retrouve et détruise l'objet que Bra avait récupéré sur Xontya. Un mauvais pressentiment gagna sur le chemin l'esprit embrumé du guerrier. Sa chair en frémit.
The_captain
avatar
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 29/04/2017
Nombre de messages : 38

MessageSujet: Re: [En cours] D'une planète à l'autre (14+)   Lun 19 Juin 2017 - 21:00


Partie 23

Regards hagards des rares automates encore en fonction près du vaisseau. Jiaï se jetait sur le sac de voyage de Bra, enclenchant le mécanisme d'ouverture des capsules qu'il délogea. La pièce, pourtant très vaste, vit sa surface au sol se recouvrir de tout et n'importe quoi, allant de l'indispensable à la survie à des souvenirs ou trophées surprenants, colorés, décalés, insolites. Jiaï parcouru les monticules d'un regard minutieux avec à l'esprit une certaine image supposée du gadget tant convoité par le terrible Teltron. Le guerrier estropié isola finalement cinq pièces des affaires de Bra et décida par sécurité de toutes les détruire d'une sphère d'énergie. Soulagé par son geste, fier d'avoir sûrement empêché son ennemi d'améliorer davantage son corps artificiel, Jiaï se détendit quelque peu en positivant. Il héla un petit robot pour être informé du sort des œufs de Srégos :

« Hum, euh, hésita tout d'abord la machine qui devait consulter une base de données commune pour accéder aux informations. Oui, les œufs ont été placés dans des incubateurs biodégradables. Ils sont actuellement en train d'être ramenés dans les marais, sous la surveillance de patrouilles. Ces, enceintes assurent de bonnes conditions de maturation aux fœtus. Les adultes identifiés dans ces milieux sauront prendre la relève. »

Satisfait et rassuré sur ce point par la réponse, le combattant salua furtivement l'automate et le laissa vaquer à ses occupations de maintenance. Jiaï pensa ensuite à aller constater les dégâts à Dormatue, à la fois pour soutenir, aider et pour se motiver à tuer Teltron dans un futur proche et oppressant. A ce moment, cependant, son bandage de ténèbres commença à se désagréger. Les lambeaux flottèrent d'abord dans l'air, jusqu'à disparaître. Quand sa plaie commença à saigner, Jiaï partit se confectionner un bandage plus conventionnel. Durant son exécution, il s'inquiéta naturellement pour Bra et ne tarda pas à reprendre l'ascenseur. Arrivé à destination, il constata les mines déçues de l'équipe scientifique. Le savant myope, à la vue de Jiaï, prépara ses retours :

- Le laser a facilité l'extraction de cette matière du corps de Bra. Elle a été aspirée dans des récipients renforcés. Malheureusement les molécules encore présentes dans son organisme se multiplient à nouveau pour compenser les pertes. Hum ? Tu as changé ton bandage ? Remarqua alors le scientifique en soulevant ses sourcils fournis.
- Je n'ai pas eu le choix, il a commencé à...s'effriter tout seul, avoua t'il avec désinvolture. Je ne saurais expliquer la chose.

Le savant cogita soudainement, marmonnant dans sa moustache épaisse. Il fit les cent pas devant le guerrier avant de le regarder dans le blanc des yeux.

- J'ai peut-être une idée, mais elle ne sera pas sans risques, prévint-il, l'air grave et le ton ferme. Tu as dit qu'elle a contracté ce mal après avoir vaincu son adversaire ?
- Oui, confirma t'il directement. L'ennemi maîtrisait, en quelque sorte, ces ténèbres et à sa mort, c'est elle qui...non, vous pensez à, à provoquer sa mort ?
- Temporairement, évidemment, se défendit le scientifique en fouettant l'air des doigts. Je pense qu'en simulant son décès il serait plus aisé d'extraire la matière noire de son organisme. Apparemment, et contrairement à ce que l'on pourrait penser, cette substance morbide a besoin d'un hôte en vie. Quel paradoxe. Il faut tenter le tout pour le tout, immédiatement. Ça sera notre meilleure chance.
- Si vous le dîtes, je vous fais confiance, plia Jiaï, un peu dubitatif.

Le chat combattant, décidément bousculé, perçu subitement un craquement effroyable. Les autres n'entendirent pour leur part qu'un faible bruit de fond. S'imaginant les pires scénarios, l'ami de Bra détala en confiant l'opération mi médicale mi métaphysique au savant myope. A la vitesse de l'éclair, Jiaï grimpa sur l'antenne installée au sommet de la tour et scruta scrupuleusement l'horizon. Il repéra rapidement un énorme arbre en train de s'écrouler aux abords de la ville. Le guerrier abandonna sa tour d'ivoire et couru sur les toits. Il arriva sur place en quelques instants et identifia une signature énergétique, inconnue mais pas hostile. Ce n'était pas Teltron, fort heureusement. A la place, Jiaï découvrit une jeune femme aux cheveux noirs, coupés au carré au niveau de la nuque. Elle était habillée d'un kimono orange, avec un bâton rouge attaché dans le dos. Des deux mains, la demoiselle redressait le gigantesque végétal et le stabilisant plus profondément dans le sol imbibé d'eau. Jiaï cessa de dissimuler son ki. Il se présenta en souplesse devant la jeune femme. Celle-ci sursauta, se détourna sur le champ et se mit à genoux :

- Désolé ! Désolé ! Désolé ! Désolé ! C'était un accident ! Je n'ai rien contre les arbres, rien du tout. En plus celui-ci paraît si vieux, si...enfin je l'ai replanté, héhé, pas de panique ! Il faut passer l'éponge, hein ! Amis ?
- Mais, qui tu es, interrompit le chat, gêné par tant d'obséquiosité et d'extravagance.

La jeune femme lui adressa un sourire angélique, chaleureux.

« Je m'appelle Pan, répondit-elle joyeusement en se redressant. Enchantée. »
The_captain
avatar
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 29/04/2017
Nombre de messages : 38

MessageSujet: Re: [En cours] D'une planète à l'autre (14+)   Mer 21 Juin 2017 - 21:09


Partie 24

L’honnêteté immaculée de Pan résonna dans le cœur endurci de Jiaï. Celui-ci réagit au quart de tour pour réprimer un rictus jugé un peu trop volubile par son propriétaire.

La nouvelle arrivante épousseta énergiquement sa tenue orange.

« Vous ne sauriez pas où se trouve Bra, par hasard ? Repris t'elle tout en continuant de se dépoussiérer. »

La question étonna Jiaï, même si une part sagace au fond de lui-même s'était attendue à une tournure du genre, à l'existence d'une relation. Il répondit calmement par une autre question malicieuse :

- Tu la connais ?
- Et comment ! S'égaya Pan. Nos familles se connaiss...ent, très bien, et on a quasiment le même âge ! On forme une team détonante. Alors, elle doit être dans le coin je pense, même si je ne perçois pas son ki. D'habitude, c'est difficile de passer à côté !
- Elle...disons qu'elle se repose, mentit à moitié le guerrier. Elle a gentiment accepté de m'aider dans une mission périlleuse et notre réussite nous a quelque peu exténué.
- Je le constate, souligna précisément Pan en se penchant légèrement sur le moignon de Jiaï. Qui vous a fait ça ? S'enquit-elle avec douceur et empathie.
- Un ennemi redoutable, déclara le chat combattant du tac au tac. Un ennemi qui risque bien de débarquer ici sous peu pour semer le chaos.
- Ah ? S'électrisa t'elle quelque peu en masquant maladroitement une pointe d'excitation notable. Dans ce cas, je vais prendre la relève de Bra, décida Pan avec altruisme, sans s'éterniser dans du question réponse dérisoire. Y a pas de raison qu'elle soit la seule à se défouler, hein !

Sans quémander davantage de détails, la jeune guerrière saisit son bâton et étira précautionneusement muscles et tendons en poussant des glapissements motivés. Jiaï en resta muet de respect et se réjouit de cette aide inattendue et bienvenue.

- Es tu...aussi forte que ton amie ? Reprit-il pour contenter sa curiosité naturelle et son goût certain pour la compétition.
- Ah, làlà, sacrée question, reconnu la combattante en fronçant les sourcils. On a pas encore trouvé le temps d'y répondre. Mais si je devais me pron...hum ? Tiens, je ressens des turbulences, là-haut, prévint-elle en levant et plissant le nez vers le ciel nocturne.
- Exact, confirma Jiaï en se crispant subitement.

Un grondement se détacha bientôt du mugissement du vent dans les vénérables arbres avoisinants. Progressivement, les nuages s'écartèrent pour dévoiler un minuscule point englobé dans les flammes.

- C'est, une météorite ? Supputa la jeune combattante en plissant les yeux.
- Non...c'est lui. C'est Teltron, frémit le chat guerrier en se raidissant.
- Jamais entendu parler, souffla Pan en adoptant la position de combat typique des hommes de sa famille.
- C'est un cyborg, qui cherche apparemment à accroître son pouvoir en améliorant son armure. Dans le seul but de détruire.
- Bien sûr. C'est très classique, tout ça, déplora Pan avec une lassitude feinte.

Les deux protagonistes concentrèrent leur énergie jusqu'à ce que leur aura respective s'épaississe.

- Je file sonner l'alarme pour que la population se mette à l’abri, prévint Jiaï d'un ton bourru. Je serai de retour dans...quelques secondes à peine.
- Fais comme tu veux, dit Pan en tutoyant son voisin pour la première fois. Je fonce de ce pas à la rencontre de notre invité de marque ! Mes poings me démangent.

En toute logique, Jiaï voulu l'arrêter, la prévenir, la renseigner, mais la fille de Gohan et Videl s'était déjà élancée dans les airs, déterminée, en faisant habilement tournoyer son arme entre ses doigts agiles. La grimace portée comme un masque, le meilleur guerrier de Tremarecq jura à voix basse et partit déclencher l'alarme tout en prévenant verbalement la population de l'imminence d'un épisode tumultueux.
The_captain
avatar
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 29/04/2017
Nombre de messages : 38

MessageSujet: Re: [En cours] D'une planète à l'autre (14+)   Mer 21 Juin 2017 - 21:21


Partie 25

Une sirène s'alluma automatiquement dans la tour futuriste du savant. Jiaï se chargea d'en déclencher d'autres stratégiquement dispersées à travers la cité. Grâce à sa grande vitesse, il réussit à prévenir lui-même un grand nombre d'habitants. Jouissant d'une renommée indiscutable, ses mots furent immédiatement écoutés et la population évacua rues, habitations et commerces pour s'engager dans des galeries creusées sous la ville. Un dispositif initialement pensé pour se protéger des rares troubles causés par les Srégos lors de la saison des amours.

Lorsque les habitants eux-mêmes se mirent à relayer l'information, Jiaï décida de rejoindre Pan. Le chat au poil vert s'immobilisa lorsqu'il aperçu sa nouvelle acolyte, projeté à une vitesse folle vers la plateforme circulaire entourant la ville. Celle-ci explosa dans la zone de l'impact.

« Si fort que ça ? Sans blague, pesta Pan en se massant énergiquement la joue, brûlante. »

La guerrière repoussa quelques blocs de pierre gênants et ramassa son bâton tombé à ses côtés. Jiaï se posa à ce moment et s'empressa de s'informer :

- Ça va, tu n'es pas blessée ?
- Pas pour si peu, rassura Pan en lâchant un clin d’œil malicieux.
- Tu devrais peut-être rester en retrait, s'enquit Jiaï. Après tout c'est à moi de me débarrasser de Teltron. Je ne supporterai pas d'avoir causé des ennuis à deux amies.
- Sans vouloir te froisser, combattre avec un seul bras risque de compliquer tes plans, contra t'elle, têtue.
- Ne me sous estime pas, termina un Jiaï téméraire en serrant les dents.

Suite à son premier échange musclé avec Pan, la terrible machine avait ralenti l'allure et observait l'écosystème de la planète sur laquelle il était déjà passé peu avant. Froid comme à son habitude, le cyborg reconnu Jiaï. Il se posa près de lui en réclamant le xione catalyseur de sa voix inhumaine :

- Donnes-le moi, ou bien la planète sera réduite en poussière.
- J'ai détruit le gadget que tu recherches, monstre, s'empourpra le guerrier, les nerfs à vif. Ta customisation prend fin ici et maintenant. Tu as détruit Dormatue, et pour ça tu vas payer !

Pan découvrit plus largement les motivations de Jiaï et lui lança un regard complice et triste à la fois.

Le chat fit exploser son ki et chargea prestement le cyborg en envoyant de puissants coups de pied circulaires. Teltron les bloqua avec ses avant-bras renforcés par un alliage robuste. Il contra sans temps mort dans l'objectif de vaincre Jiaï sans le tuer. Sa réponse précédente n'était peut-être qu'un mensonge destiné à le tromper.
A cause des ouvertures qu'impliquaient son lourd handicap physique, le guerrier de Tremarecq du pivoter à de multiples reprises, offrant une belle marge de manœuvre à Teltron. Pan intervint pour abattre son bâton sur le crâne de la machine. Une forte vibration se répandit dans l'ustensile puis le corps de la jeune femme. Le cyborg continua de s'acharner sur Jiaï, qui reculait. Le fait d'être ignorée énerva Pan qui passa en super sayen en une fraction de seconde. Teltron comme son opposant reconnurent la transformation et son aura vive caractéristique.

« Alors elle aussi, susurra Jiaï non sans apprécier la révélation. »

D'un kiaï des deux paumes, l'antagoniste éjecta l'estropié plus loin et pivota vers l'amie de Bra. Celle-ci s'attarda sur son unique œil organique et eut presque de la peine.

- Qu'est-ce qui a bien pu te pousser à modifier ton corps comme ça, souffla t'elle d'un ton morne.
- Les corps de chair et d'os sont trop faibles, répondit la voix hâchée d'automate. Une fois le Xione en ma possession, je n'aurai plus de limites.

Teltron tira une vague déferlante vers Pan, qui croisa les avant-bras pour contenir le déferlement et prouver sa force. Puis elle repéra un flux de particules étincelantes au sein même du rayon d'énergie.

« Oh, ça c'est bien j... »

Une sérieuse explosion suspendit sa courte phrase. Jiaï, en protecteur, en atténua précipitamment le souffle vers la périphérie de la ville. Il était ainsi prêt à subir d'autres dégâts pour épargner à ses concitoyens des peines supplémentaires.

Déjà Teltron s'envolait vers la haute tour futuriste du savant, le chat guerrier sur les talons.
 
[En cours] D'une planète à l'autre (14+)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» cours de latin
» UN AUTRE CAS D'USAGE DE FAUX ! SENBLE JUDE CELESTIN PA INGENIEUR VRE !
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Cours d'utilisation du sabre (Ouvert à tout le monde)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: Hors Rpg :: Ecrits des membres :: Ecrits en cours-