Partagez | 
 

 Histoire de Mencerphis partie 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Mencerphis
avatar
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 14/03/2017
Nombre de messages : 9

MessageSujet: Histoire de Mencerphis partie 1   Sam 15 Avr 2017 - 17:47
Mencerphis se réveillait doucement dans sa cabine du vaisseaux, l’agitation autour de lui l’avait réveillé. Il a pour habitude de dormir assis contre un mur avec le menton appuyé sur la garde de son sabre. La pièce était plongée dans l’obscurité, ses sens était déjà autant aiguisé que le fil de son épée. Le vaisseau venait d'atterrir et les résidents du vaisseaux commençaient à s’agiter pour débarquer sur la planète. Un soldat frappa doucement à la porte sans trop d’entrain, la réputation de Mencerphis n’était plus à faire, l’homme au yeux violet murmura au soldat qu’il pouvait rentrer. La vision qu'eut le soldat lui glaça le sang, la pièce obscure ne révélait que deux choses, les yeux violets du tueur qui se trouvait assis dans la cabine.
Mencerphis n’avait que 17 ans mais sa réputation le suivait, il avait déjà commis une centaine de meurtre pour différents contrats de beaucoup de personnes différentes, il était apprécié dans le milieu pour sa discrétion et pour être digne de confiance et surtout pour sa capacité à toujours achevé ses contrats sans accrochages. Mais cette fois-ci c’était différent, il avait été contacté par un agent de l’état car ils avaient un problème avec un centre de marchandise d’une planète éloignée. Il avait été engagé car ses capacités de combat sortait de l’ordinaire et les sommes d’argent en jeu étaient tout sauf négligeables. “vous êtes prêts ?” demanda l’homme. Le jeune homme se leva doucement sans quitter le soldat du regard “tu sais je suis pas du genre à m’attacher aux titres et à la bienséance, tutoies moi ça sera plus simple pour tout le monde je suis pas là pour ça.” Le soldat senti un sentiment de peur couler en lui mais il se rasséréna rapidement, “d’accord Mencerphis, le capitaine t’attend pour t’expliquer plus précisément pourquoi il a fait appel à toi pour résoudre ce problème”.
Mencerphis se leva et suivit l’homme dans le couloir qui menait à la cabine du capitaine, le jeune homme marchait d’un pas souple presque dansant qui lui donnait presque un air de félin dans son armure de cuir noir. Son sabre était attaché à sa ceinture, son fameux sabre double lame qui avait fait tant couler le sang, sur la face externe de sa lame droite on peut lire パワー (pouvoir en japonais). Ce sabre il l’avait récupéré sur le cadavre du premier homme qu’il avait tué à l’âge de 6 ans, l’homme était armée d’un sabre et avait attaqué le jeune enfant, qui était un simple mendiant à cette époque, Mencerphis était armée d’un simple couteau contre l’homme mais son instinct et sa brutalité avait eu raison de l’homme, malgré la supériorité de l’enfant déjà à son jeune âge ce combat lui avait occasionné sa première cicatrice en travers de la poitrine.
Le soldat frappa à la porte du capitaine attendit la réponse et ouvra la porte. Il laissa Mencerphis entrer dans la pièce ferma la porte derrière lui sans entrer dans la pièce afin de laisser le guerrier et le capitaine en face à face.
Mencerphis jaugea rapidement le capitaine, un homme assez grand et fin avec la tenue traditionnelle de l’armée sans pour autant arborer des fioritures classiques des hommes de sa stature à savoir des médailles, des dorures, des dentelles… Mencerphis considéra que c’était un homme intéressant et se montra un peu plus attentif, le capitaine lui montra la chaise pour que le guerrier puisse s'asseoir celui ci accepta pris la chaise afin de s’asseoir dessus de manière à ce que le dossier soit contre son ventre, c’était une habitude qu’il avait prise pour se défendre car il est plus facile de se lever de cette manière s’il se passe quoi que ce soit. Le capitaine du haut de ses nombreuses années d’expériences se dit qu’il avait devant lui un guerrier d’une grande prudence et avec des réflexes aiguisés, il avait déjà entendu parler de lui et de ses nombreux exploits mais il appréciait pouvoir voir de lui même ce genre d’individu.
Le capitaine plaça sa chaîse en face de Mencerphis se positionna de la même manière “bonjour Mencerphis, je crois que nous t’avons expliqué une partie des raison de ta présence ici, oh, pardonne mon impolitesse je suis le capitaine Corlion mais tu peux m’appeler Sirlet. Je t’explique ce qui se passe ici, cette planète est pleine d’une ressource qui sert de carburant pour beaucoup des planètes environnantes, cependant cela fait quelques jours que nous n’avons aucune réponse de notre ambassade sur place. La reine qui dirige cette planète a disparu et nous n’avons aucun moyen de communication c’est comme si la population entière de la planète avait disparu. Nous sommes d’autant plus inquiet car c’est une femme avec des grands pouvoirs magiques, elle s’en servait jusque là de manière pacifique presque féérique mais je crains que ce ne soit plus le cas, je ne te cache pas que j’ai un mauvais pressentiment”.
Mencerphis depuis leur arrivé sur la planète avait repéré une énergie sombre et négative qu’il sentait menaçante et en même temps étrangement familière “ je comprends ce que tu veux dire Sirlet j’ai moi même senti cette énergie je ne sais pas de quelle genre de puissance/corruption dont il s’agit mais je pense que nous allons rencontrer des problèmes sur cette planète. Vous pensez que vos hommes seront aptes à faire face à cette menace qui pèse sur eux ? J’espère pour eux qu’ils sont lourdement armée. Quel rôle j’aurai à jouer dans cette mission ?” demanda Mencerphis, “c’est assez simple en réalité ton rôle sera simplement de me protéger, si ça ne dépendait que de moi je préfèrerai que tu veilles sur mes hommes ou même que tu partes seul exécuter cette mission car tu es surement plus capable que tous mes hommes qui pour la plupart ne sont pas assez entraîné, cependant je tiens à eux car ce sont mes hommes et quelques part ce sont tous un peu mes enfants” répondit le capitaine. Mencerphis qui n’avait jamais connu sa famille et qui n’était pas du genre sentimentale ne comprenait pas cet attachement de certains capitaine aux hommes et à l’honneur, quand d’autres ne se souciait simplement que de leur titre et de leurs uniformes. Cependant cet homme avait l’air d’être un homme d’honneur ce qui suffisait à Mencerphis pour le suivre car il ne supporte pas les lâches “d'accord cette mission me semble être honnête et intéressante de plus cette énergie m’intrigue elle me permettra sûrement de m’améliorer lorsque j’en aurai trouvé la source”. Le capitaine réagit à cette phrase il a laissé le silence planer quelques temps sur la pièce avant de demander “quel est ton but Mencerphis ?” “mon but ?” répondit Mencerphis “eh bien il est très simple, je veux devenir le plus puissant être que la galaxy est jamais portée, je ne me soucis guère du pouvoir social et des petites querelles des hommes… Des querelles des hommes ? l’interrompit le capitaine, tu ne te considères pas comme un homme ?” Mencerphis le regarda droit dans les yeux pendant quelques secondes, ses grands yeux violets ne laissant filtrer aucune émotion “je vous laisserai déterminer ça pendant mes combats”. Le capitaine Corlion n’insista pas plus, après quelques instants de silence le téléphone sonna, “Oui ici le capitaine, oui, oui, parfait nous arrivons tout de suite, les soldats ont sorti les armes et les caisses de nourritures les éclaireurs ont fait le tour des environs et ils n’ont pas trouvé la moindre personne en vie dans un rayon de 5 kilomètres. Je te propose de me suivre nous allons commencer l’exploration sans plus tarder, nous allons nous diriger vers le Royaume de Fildren pour essayer de trouver la raison de ce silence radio”.
Il se levèrent tous les deux d’un même mouvement pour se diriger vers la porte, le capitaine s’engouffra dans le couloir précéder du jeune guerrier. Ils arrivèrent sur le pont, les hommes regardaient le capitaines avec beaucoup d’admiration et de fiertés, ce dernier se positionna devant eux et fit geste à Mencerphis de rester au milieu des hommes pour le moment “Messieurs, vous savez pourquoi vous êtes ici, nous n’avons aucune nouvelle de notre ambassade du Royaume de Fildren et l’importance des ressources de cette planète n’est plus à présenter car conséquent nous devons rejoindre la Reine afin de connaître les raisons de ce silence radio. Vous connaissez tous sa réputation et l’étendue de ses pouvoirs, sachez le bien n’est pas éternelle on ne sait pas ce qu’elle a pu faire ou ce qu’elle peut faire soyez toujours sur vos gardes, pour que vous soyez libres de vos mouvements nous avons engagé Mencerphis (certaines personnes tressaillirent) pour qu’il soit mon garde du corps alors traitez le comme un soldat. Maintenant les éclaireurs vont partir en avant, il n’y a pas de routes praticables ici mais nous avons commandé des véhicules volants à capsule corps pour progresser dans la forêt. Maintenant soldats préparez-vous, les vacances sont terminées.” sur ces mots les soldats se mirent à s’agiter pour récupérer toutes les affaires, la nourriture, l’eau et les vêtements pour partir en expédition. Le vaisseau fut réduit à la taille d’une capsule et le capitaine la mit dans la poche de sa veste. Une heure après tout était près pour partir, le royaume étant au centre d’une forêt très dense il est très difficile d’y accéder par voie terrestre et impossible par voie aérienne par conséquent ils avaient plus de 800 kilomètres de jungles à parcourir pour rejoindre l’ambassade.
Il y avait à peu près 300 soldats pour l’expédition et tous étaient assis dans les véhicules qui se déplaçaient en file indienne. Le véhicule du capitaine et de Mencerphis était vers le milieu du convoi afin d’être le mieux protégé possible.
Cela faisait à peine quelques jours qu’ils étaient parti et déjà des difficultés se faisaient sentir. En effet, la forêt devenait de plus en plus dense ce qui ne concordait pas avec les souvenirs du capitaine qui se souvenait que la route était assez large tout au long du chemin de la capitale où il était venu lorsqu’il n’était qu’un simple soldat. Corlion commençait à se poser des questions, comment la végétation avait elle pu grandir à ce point sans que personne ne fasse rien, de plus il avait un mauvais pressentiment qu’il ne savait pas expliquer. Les hommes étaient obligés de stopper les véhicules de plus en plus souvent à cause de la végétation, ils devaient couper les plantes et les arbustes afin de pouvoir continuer d’avancer, bientôt à cause des arbres de plus en plus rapprochés ils durent quitter les véhicules pour conserver seulement ceux plus fin dans lesquelles ils transportaient les vivres...
 
Histoire de Mencerphis partie 1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» RÉSUMÉ DE LA PARTIE 37 !
» Inscriptions partie 63 - Kaamelott
» Histoire d'Haiti et de sa Diaspora
» "Ce que l'homme retiendra de moi, si il retient quelque chose, ce ne sera qu'une infime partie de la vérité." ||DANSEUSE||
» Je veux faire partie de l'histoire .... (Libre à ceux qui veulent débattre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Planètes-