Partagez | 
 

 La famille Kotonoha [PV: Charlo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Katsura Kotonoha
avatar
Terrien
Féminin Age : 20
Date d'inscription : 06/10/2016
Nombre de messages : 77
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 0

Techniques
Techniques illimitées : Critical Stike / Clonage /WindWalk
Techniques 3/combat : Magie du Sang / BladeStorm
Techniques 1/combat : Esprit vengeur

MessageSujet: La famille Kotonoha [PV: Charlo]   Mer 1 Mar 2017 - 21:50
Katsura volait moins vite que Charlo, c'était certain. Cependant le stress la faisait voler à une allure plus rapide que d'habitude, c'était plus fort qu'elle. Son coeur battait à tout rompre, alors qu'elle allait tout juste rentrer chez elle, avouer à ses parents avoir un petit-ami, et en plus devoir tout préparer pour que cela soit parfait pour la venue de Charlo. Cette dernière rougissait intérieurement en se disant qu'il allait enfin pouvoir connaître sa famille: est-ce qu'il allait être assez à l'aise ? D'autant plus que leur maison est une maison de gens plus qu'aisé. La maison parait neuve, autant sa façade que l'intérieur qui a été entièrement refait, dans lequel tous les murs sont finement poncés et décorés, dans laquelle il ne semble pas y avoir une trace de poussière ou d'égratignure. Ils devaient cela au père de Katsura, qui était à la retraite et donc s'occupait bien de leur maison familiale. Eh oui ! Il casse quelque peu cette vieille pensée misogyne qui nous fait instinctivement pensé que c'est certainement la femme qui fait en sorte de tenir la maison. Cette fois il s'agissait de l'inverse, c'était son père qui s'occupait de la maison et de sa petite soeur Kokoro qui n'a que dix ans. Cela pouvait paraître original pour ceux qui ont une façon de pensée arriéré, pourtant ceci se fait de plus en plus. Quant à la mère de Katsura, elle travaille sur un plateau TV en tant que maquilleuse, donc elle s'occupe des artistes sur ce plan-là. Cette dernière est d'ailleurs peu souvent à la maison car son boulot la fait bouger d'un plateau à un autre, parfois à l'autre bout de Satan-City, et elle est obligée de rester dormir dans des hôtels payé par son entreprise car elle finit très tard.

Bref, Kotonoha était vraiment très stressé, mais déjà que d'habitude dans la vie de tous les jours, elle l'était pour un rien à cause de sa timidité, là ça ne s’arrangeait forcément guère. Cette dernière essaya de se calmer l'esprit: ce n'était pas comme si ses parents étaient des imbéciles. Ils accepteraient bien la nouvelle, et même mieux: sa propre mère arrêterait de supposer que sa fille est lesbienne. Elle ne comprend forcément pas puisque Katsura est jolie, populaire dans son lycée et souvent sollicité par les garçons... - entre le fait qu'elle soit mignonne et sa poitrine bien fournie, ça attire les chiens, évidemment. Cela fit soupirer la jeune fille intérieurement: sa mère allait parfois chercher des idées trop loin, heureusement que son père était plus cool, plus calme, plus ouvert parfois - alors que sa propre mère travaille dans un domaine qui demande pourtant une certaine ouverture d'esprit ! Kotonoha comptait surtout sur son père pour calmer les questions incessantes qu'allaient certainement poser la mère de Katsura à Charlo, elle ne voulait pas qu'elle l'ennui ou qu'elle le gêne... déjà qu'elle s'inquiétait qu'il soit de base, à l'aise. Cela allait peut-être être bien trop pour ce dernier.

" KATSUUU !!!!!!!!!!!! "

C'était sa petite soeur qui lui sautait dessus. Elle eut à peine le temps de finir de franchir la porte que sa petite soeur, Kokoro, venait de lui sauter dans les bras. Cette dernière était toujours enjouée, mais une petite harceleuse avec sa soeur, d'ailleurs même avec les garçons.. toujours à lui demander si un jour elle va ramener son supposé "fiancé" à la maison alors qu'elle n'en avait pas jusque là. Kotonoha avait beau lui dire qu'elle n'avait pas de copain, alors encore moins un fiancé, mais cela n'empêchait pas sa petite soeur du haut de ses dix ans de la harcelé avec cela. Cette dernière était cependant gentille et ne l'envoyait pas balader. L'écolière enlaça sa soeur et fit un signe à ses parents qui étaient tout les deux là aujourd'hui. Ils discutèrent un moment de savoir comment cela s'était passé à Disney, ce qu'ils avaient fait ensuite, comment allait Darcia... tout en survolant un peu les questions, puisque Katsura leur annonça que son petit-ami allait venir tout à l'heure s'ils étaient d'accord. Ses parents - enfin surtout sa mère - étaient excité par la nouvelle et l'accueillir avec une grande joie. Son père avait aussi hâte de voir son peut-être futur gendre bien sûr, mais c'était un homme plus posé que sa femme qui était un peu trop expressive. La mère de Katsura lui proposa alors de faire un dîner ensemble pour l'arrivée de Charlo, et ils s'y mirent tous ensemble en famille, avec son père et sa petite soeur.

Ils terminèrent les préparations toujours dans la joie et la bonne humeur: on se demandait comment ce genre de famille pouvait encore exister. La plupart des familles sont décomposées, ou certains membres de cette même famille ne s'entendent pas entre-eux, ou bien ils n'ont pas envie de faire des choses ensemble. Une telle famille semblait presque juste un mirage. Ils s'amusaient ensemble et tout le monde mettait la main à la pâte sans que ça ne semble ennuyer quelqu'un: ils étaient tout simplement tous conciliant, élevé pour être prêt à aider autrui, à s'investir dans des choses importantes comme celle-ci. Et ils étaient intelligent puisque tous l'appliquait, ce qui parfois n'était pas le cas. Parfois des gens reçoivent une bonne éducation mais n'en tiennent pas compte, malheureusement.

" Eh bien ma chérie ça faisait longtemps que ton père et moi attendions que tu nous présente un petit-ami ! Alors je t'avais acheté une tenue spéciale rien que pour ce jour ! Regarde ma chérie ! "

Spoiler:
 

S'enthousiasmait la mère de Kotonoha, qui avait sorti d'une boite des vêtements neufs. Un petit ensemble sympathique symbolisant ce fameux " jour J".

L'écolière commença à rougir en regardant les vêtements: elle était d'un naturel plus classique, pas très adepte de ce genre de vêtement trop.. voyant à son goût. Son père se mit à rire en voyant la réaction de sa fille.

" Tu n'es pas obligé de porter cela si ça ne te plaîs pas ma chérie, tu sais, ta mère et ses lubies... "

Spoiler:
 

" Comment ça ? Bien sûr qu'elle va la porter, elle sera ravissante avec ça ! ça la changera un peu de ses habits traditionnel ! Et puis c'est ce que les jeunes filles portent quand elles veulent séduire sans être vulgaire un garçon ! "

Son père soupira, alors que sa mère s'impatientait de voir sa fille dans cette tenue. Kotonoha fini par accepter et alla prendre sa douche.

Dans la salle de bain, elle commençait à regagner le stress de tout à l'heure avant qu'elle n'arrive: Est-ce que Charlo allait être à l'aise ? C'était ça; la véritable question. Le reste n'était au final qu'un détail.. elle avait juste tellement peur de ça..

Après un moment, la jeune fille sortie de la douche, s'habilla avec la tenue que sa mère lui avait acheté et... quand elle sortie de la salle de bain, non seulement elle reçus des compliments de la part de tout le monde, mais sa mère n'en finissait plus de la trouver "kawaii" et de lui dire qu'elle devrait plus souvent s'habiller comme ça. Kotonoha était gênée, et stressé de succroit... et sa petite soeur avait sorti un déguisement pour l'occasion ! Cela la détendit un peu et la fit rire, elle était mignonne comme ça. Kokoro aimait bien se vêtir avec desdéguisements pour des occasions importantes, alors ça lui faisait plaisir que sa soeur également considère Charlo comme quelqu'un d'important.

Un appel de sa meilleure amie fit patienter Kotonoha qui commença à discuter avec sa copine: elles ne s'étaient pas vu depuis que le "problème" était subvenu à l'école. Ces dernières avaient parler ouvertement de ce sujet mais elles passèrent vite à autre chose, car les deux filles étaient d'accord sur le fait qu'il valait mieux aller de l'avant que de ressasser. Cette discussion avec sa vraie seule meilleure amie semblait la ravir, surtout qu'elle lui racontait ses péripéties auprès de son petit-ami, et notamment le fait qu'il venait manger chez elle ce soir, chez ses parents...

Spoiler:
 

Quant à Kokoro, sa petite soeur, elle attendait patiemment Charlo, perché sur un petit muret pas très haut pour essayer de le voir arriver au loin !

Spoiler:
 
En ligne
Charlo
avatar
Modérateur
Masculin Age : 19
Date d'inscription : 10/04/2012
Nombre de messages : 6073
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 5450

Techniques
Techniques illimitées : Super Kamehameha, Morsure du soleil , Shogekiha
Techniques 3/combat : Explosion d'énergie, Tamashi No Kurosu
Techniques 1/combat : Rage Familly Kamehameha

MessageSujet: Re: La famille Kotonoha [PV: Charlo]   Dim 5 Mar 2017 - 5:54
Charlo revenait donc de Capsule Corp. Il avait le radar en main, il regardait attentivement. Il n’avait pas un fonctionnement très compliqué, il suffisait d’appuyer sur un bouton pour l’allumer et d’appuyer une nouvelle fois pour tout simplement l’éteindre. Il n’était pas comme celui que Son Gohan avait pu utiliser dans les aventures avec son père et ses amis, il était bien différent. Il avait la même fonction, mais il n’était pas restreint à la Terre comme le précédent, mais à l’univers. Le Demi-Saiyan de tarda pas non plus à comprendre comment faire pour zoomer et dézoomer l’image. Les boules de crystales étaient un peu dispersées. Il remarqua alors qu’il y en avait trois à un même endroit et deux à un autre.

*Il y a donc d’autres personnes qui tentent de réunir les Dragon Ball, ça serait peut-être plus compliqué que prévu.*

Il n’était pas démotivé pour autre, au contraire, il espérait qu’il rencontrait des gens uniques dans sa quête et possiblement des gens fort qui pourraient devenir ses amis. Il n’imaginait pas que Majin Vegeta était actuellement celui qui possédaient le plus de Dragon Ball, et bien que l’idée lui avait rapidement effleuré l’esprit à un moment, il préférait se dire que ce n’était qu’une hypothèse peu probable vu le nombre de personnes dans l’univers. Il tentait sans arrêt de se convaincre qu’aujourd’hui, il avait suffisamment progressé pour pouvoir vaincre le tyran et de la même façon pouvoir l’éradiquer pour amener une paix durable. Si seulement s’était aussi simple que ça.

Plongé dans ses pensées, il ne remarqua pas que le Katsura s’était arrêté à un endroit. Suivant la trace de son Ki, il pourrait rapidement la retrouver. Si elle s’était arrêtée, s’était sans doute parce qu’elle était arrivée chez elle. Charlo sourit alors et accéléra la cadence. Il avait rangé le Dragon Radar et avait par ailleurs caché le cadeau de Katsura dans une capsule. Il ne savait pas quand il lui donnerait, mais ce serait ce soir dans tous les cas. Le Demi-Saiyan ressentait trois autres énergies là où se trouvait sa petite amie, il comprit sans mal que s’était sa famille. L’énergie qu’ils dégageaient tous avait beaucoup de ressemblance avec l’énergie que Katsura elle-même dégageait.

‘’Bon, je dois bientôt arriver maintenant.’’

Il se posa alors au sol, regardant de gauche à droite. Il commença à marcher, en se concentrant sur la présence de sa copine. Il ne tarda pas à se retrouver devant une jolie maison qui était entouré d’un muret. Il n’y avait pas de doute possible, s’était la maison des Kotonoha. Le Demi-Saiyan avait un grand sourire, il repéra alors une jeune fille qui semblait elle aussi l’avoir remarqué, comme si elle l’attendait.

‘’Toi tu es clairement la petite sœur de Katsu, tu lui ressembles comme deux goutte d’eau.’’ Lâcha-t-il en riant naïvement possiblement à cause du costume de la jeune fille.‘’Je me présente, je suis Charlo, son copain.’’

En effet, la ressemblance avec sa grande sœur était plus qu'étonnante, et pourtant, vu la différence d'âge, les deux jeunes filles n'étaient pas des jumelles. Il se dirigea ensuite vers l’entrée, surement dirigé par la petite sœur de Katsura. Il entra alors dans la maison et se retrouva alors devant les deux parents de Katsura. Sa petite amie n’était pas là, il devrait donc faire bonne impression seul. Il les salua alors nonchalamment d’un signe de la main classique.

‘’Yo !’’ Il réalisa alors rapidement qu’il devait être plus poli. Il baissa alors la tête et le tronc pour faire un salut dit plus rationnel. ‘’Pardon, je voulais dire bonsoir.’’ Sa queue de singe se baladait derrière lui, il espérait que les parents de Katsura savaient ce qu’était un Saiyan. ‘’Je m’appelle Charlo, je suis heureux de vous rencontrer !’’

Il n'était pas doué pour les présentations, surtout avec les parents des autres. En fait, il n'avait jamais eut de copine, il ne s'était donc jamais présenté aux parents d'une potentielle fille dans sa vie. De plus, il avait perdu ses parents très jeunes, ils n'avaient donc pas nécessairement eu le temps de lui enseigner tout les traits de la politesse. Heureusement pour lui, Serori, son frère l'avait un peu aidé, ainsi que Tenshinhan son ancien maître. Il se redressa donc lentement, cherchant subtilement Katsura du regard, elle ne devrait pas tarder à arriver, Charlo ressentait son Ki dans cette maison, elle ne devait pas être loin.



Spoiler:
 

Transformations:
 

http://www.rpgdbz.com/t10269-fiche-de-charlo
Katsura Kotonoha
avatar
Terrien
Féminin Age : 20
Date d'inscription : 06/10/2016
Nombre de messages : 77
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 0

Techniques
Techniques illimitées : Critical Stike / Clonage /WindWalk
Techniques 3/combat : Magie du Sang / BladeStorm
Techniques 1/combat : Esprit vengeur

MessageSujet: Re: La famille Kotonoha [PV: Charlo]   Mer 8 Mar 2017 - 11:34
' Viiiiiiii le copaiiiiin de ma grandeeee soeuuuur est lààààààààààààà !!! '

Kokoro descendit d'un bond du petit muret où elle se tenait et commença à courir autours de Charlo lorsqu'il était arrivé. Cette dernière resta un moment à l'observer en tournant autours de lui et en fixant  ( non mais s'il vous plaît lisez pas ça sans le reste bande de bâtards je vous vois venir xD) sa queue de singe avec un air intrigué ( arrêtez de rire putain ! bande de pédo XD). Cette dernière ne toucha pas pour autant à cette dernière ( Oh c'est bon là non mais oh ! ), Kokoro avait déjà vu des sayens dans des livres et parfois à la TV et ils avaient pratiquement tous cet étrange attribut de naissance. Cette dernière prit la poignet de Charlo et le tira doucement vers chez elle en lui racontant déjà qu'ils avaient fait plein à manger pour sa venue et que Katsura s'était fait jolie pour " son amoureux". Kokoro était une petite fille très bavarde et enjouée et cela se ressentait en deux secondes après l'avoir rencontré ! Cependant cette petite fille était bien élevée et savait se taire lorsqu'on lui disait.

Une fois à l'intérieur, elle avait signifier son intérêt pour le nouveau venu en prononçant les paroles du début de mon poste. Son père se leva de sa place sur son fauteuil, et sa mère sorti le nez de ses bouquins de mode. Ces deux personnes s'approchèrent pour accueillir Charlo, alors que Kokoro courait pour aller chercher sa soeur. Le père de Katsura eut un rire amusé dans le bon sens lorsqu'il entendit le salut un peu "brut" de leur invité, et la mère de Katsura qui avait les bras croisés le regarda d'un air plus neutre. Cette dernière attendait sa fille pour qu'elle fasse les présentations correctement. Carver prit les devants au final, tout de même, et alla serrer la main de Charlo.

' Bienvenue chez nous Charlo, je suis Carver le père de Katsura et Kokoro. Ma femme fait un peu froide de prime abord mais c'est parce qu'elle est méfiante, tu comprends tu es le premier copain que ma fille ramène à la maison ' lui glissa à voix plus basse le père de famille.

' Tu crois que je ne t'ai pas entendu vieux croûton ? ! Balança la mère de Katsura en prenant un air plus jovial et plaisantin. Non, mon mari a raison, c'est vrai que je ne fais pas forcément accueillante mais je t'assure que je le suis ! Je suis Manami, enchantée Charlo. Je vois que tu fais partie de la race la plus populaire de l'univers ! Enfin je veux dire on parle énormément des sayens dans ce monde, vous ne pouvez pas passer inaperçus. Allez, viens donc prendre l'apéro avec nous ! '

Manami sembla d'un coup beaucoup plus sociable et elle fit signe à Charlo de venir s'installer sur l'un de leur canapé autours d'un table basse où se trouvait pleins de bonnes choses à manger pour un apéritif. Il y avait des petits canapés, comme du foi gras et des toasts. Tout était préparer maison puisqu'ils s'étaient tous donné pour faire de cette soirée une réussite. Carver s'installa près de Charlo, signifiant sa sympathie puisque cela voulait dire que le père de famille était déjà à l'aise avec le garçon et qu'il n'allait pas le snober ou se mettre en face de lui pour le fixer et voir la moindre de ses réactions. Au contraire, le père de la famille Kotonoha était plutôt quelqu'un de tranquille ! Quant à sa mère, elle par contre s'installa sur un divan à l'autre bout de la table basse et à peu près en face de Charlo. Cette dernière lui servi un verre de ce qu'il désirait: alcool ou non.

' Alors Charlo, raconte-nous: c'est comment la vie d'un sayen ? J'ai vraiment envie d'entendre de la bouche de l'un des leurs comment c'est votre vie ! On entend dire que c'est une vie de soldat comme à l'armée, vous passer votre temps à vivre comme des militaires sur votre planète d'origine afin d'avoir des guerriers au top en cas de guerre. Est-ce vrai ? Et tes parents ils ont vécu comme ça aussi ? '

Manami était du genre à parler bien plus que Carver, qui lui mangeait et buvait tranquillement son apéro en regardant  à moitié la TV qui était allumée et qui montrait un reportage sur la milliardaire Queen Nemor qui venait de s'installer sur Dösatz. Cela parlait également de Stinger Industry puisque cette dernière avait signé un contrat avec eux.

* ça va aller, ça va aller... * se répétait Katsura qui était encore dans sa chambre. Elle était derrière la porte qui donnait sur le salon, maintenant. Elle stressait à cause de sa tenue, du jamais vu pour la jeune fille qui était très classique et loin d'être aussi dénudé donc dans sa manière de s'habiller habituellement. Kotonoha se disait d'une part que ce n'était que des habits et que ce n'était pas très important, et de l'autre que ce serait la première fois qu'elle mettrait vraiment quelque chose d'aussi.. sexy. Bon, ce n'était pas vulgaire donc il y avait "pire", mais ce qu'elle voulait signifier par-là c'est que la réaction de Charlo ne serait peut-être pas positive à ce sujet. Elle déglutit difficilement alors que sa petite soeur s'impatientait en lui tirant les poignets et en lui disant des: "maiiiis viiiiiennnns Katsuuuuuuuu"

Cette dernière avait raccroché le téléphone en disant à sa meilleure amie que son petit-ami venait d'arriver chez elle. Les deux filles avaient bien discuté, mais Katsura ne voulait pas laisser trop longtemps Charlo tout seul avec ses parents, surtout que sa plus grande crainte soit qu'il fusse mal à l'aise. Cela allait forcément arriver à un moment, rien que le fait de lui poser des questions sur lui, sa vie, sa famille.. cela mettrait à un moment un malaise. Mais il fallait savoir supporter cela et aller au delà malheureusement, car on ne peut pas changer le passé. Katsura essaya de se calmer mentalement en se disant que tout irait bien, que Charlo allait finir par être à l'aise à la fin de la soirée, même si les questions du début allaient certainement le bassiné... elle espérait juste que personne ne lui ferait indirectement du mal à cause de leur curiosité.

Après avoir prit une grande inspiration, Katsura entra dans le salon. Elle portait des escarpins vernis et noirs pour aller avec sa tenue. Elle essaya de tiré sur l'arrière de sa jupe avant d'arriver dans la pièce, parce qu'elle était beaucoup trop courte à son goût... sans succès évidemment puisqu'il s'agissait d'une mini-jupe. La jeune fille commença à devenir écarlate, mais le regard tout émerveillé de sa mère qui était contente qu'elle ne se soit pas changé la calma. Silencieuse d'abord - Kokoro s'occupait du bruit, arrivant en courant vers le canapé pour sauter sur les genoux de sa mère - l'écolière arriva pour s'asseoir de l'autre côté de Charlo, alors que son père était déjà installé à la gauche de celui-ci. Cette dernière le salua d'abord respectueusement en s'inclinant comme elle avait l'habitude de faire.

- T-t-tu vas b-bien ? J'espère que-...

' Katsura ! Détends-toi ma chérie tu es jolie ! Ne te sens pas gêné, je suis sûre que Charlo te trouve à son goût ! D'ailleurs bien plus avec des habits un peu sortant de l'ordinaire comme ceux-là que tes tenues classiques de d'habitude, ça change ! Aller ma fille, qu'est ce que tu veux boire ? Oh et Charlo, n'hésites pas à te servir ! '

Manami leur adressa à tout les deux un sourire. Katsura baissa la tête, les joues toutes roses. Kokoro jouait avec une de ses poupées dans ses mains tout en restant sur les genoux de sa mère, mais elle n'oubliait pas que Charlo était là:

' Tu es un monsieur singe ! Moi aussi je veux avoir une queue ! Mais de renard parce que c'est doux ! '
En ligne
Charlo
avatar
Modérateur
Masculin Age : 19
Date d'inscription : 10/04/2012
Nombre de messages : 6073
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 5450

Techniques
Techniques illimitées : Super Kamehameha, Morsure du soleil , Shogekiha
Techniques 3/combat : Explosion d'énergie, Tamashi No Kurosu
Techniques 1/combat : Rage Familly Kamehameha

MessageSujet: Re: La famille Kotonoha [PV: Charlo]   Sam 11 Mar 2017 - 19:45
Charlo venait tout juste d’arriver chez les Kotonoha. Il fut rapidement accueilli par une jeune fille vêtue d’habits pour le moins extravertie. Le Demi-Saiyan ne tarda pas reconnaître la petite fille comme la sœur de sa copine. Les deux frangines se ressemblant beaucoup dans les traits de leurs visages. La jeune sœur de Katsura sembla examiner le guerrier, qui ne faisait que subir cet examen avec un léger sourire en coin. Il fut rapidement amené par la même jeune fille à l’intérieur, elle l’informait au même moment que la famille avait fait à manger pour sa venue. Il en était ravi, il aimait manger. Le fils de Rycelo réalisait que Katsura et sa sœur étaient assez différentes au niveau de la personnalité, Katsu semblait très renfermée et sa sœur, et bien s’était tout à fait le contraire.

C’est le père de Katsura qui vint en premier se présenter, Charlo serra alors la main qu’on lui tendait en prenant soin de regarder son hôte dans les yeux en abordant un sourire. C’était un signe de respect. Il ne faut pas détourner le regard lorsqu’on sert la main de quelqu’un. Alors que Carver lui apprenait son nom ainsi que celui de la petite sœur de Katsura, il l’informa que la mère des deux jeunes filles semblait plus froide que lui-même. Le Z-Fighter émit un petit rire, prenant ça pour une plaisanterie. La mère ne tarda pas à intervenir, ayant l’air tout de suite plus enthousiaste.


‘’Oui, je suis en effet un Saiyan.’’Dit-il avec un sourire en ayant porté naïvement sa main derrière sa tête. ‘’Oui avec plaisir.’’

Il suivit alors la famille de Katsura jusqu’à ce qui ressemblait à un salon, bordé de plusieurs divans. Charlo prit place sur l’un d’eux et fut rapidement rejoins par le paternel de sa copine. Il se servit alors doucement à manger, sans exagérer, faisant de son possible pour paraitre le plus poli possible, il ne voulait pas décevoir les parents de sa petite amie. Il fit signe à la mère de Katsura que pour l’instant, il ne désirait que de l’eau. Les questions sur la race de Charlo suivirent ensuite, choses normales en soit.

‘’En fait, je suis un Demi-Saiyan, je suis né sur Terre, seul mon père était un Saiyan.’’ Il utilisait le passé lorsqu’il parlait de lui, ce qui était déjà un signe du chemin qu’il allait emprunter dans la conversation.‘’Mon père fut en effet un soldat, il vivait de colonisations et de guerres, mais contrairement à beaucoup de son peuple, il n’était pas d’accord avec son mode de vie. Il finit par quitter la planète et rencontra ma mère, il commença ensuite une nouvelle vie.’’

Charlo prit doucement une gorgée d’eau, il avait le regard lourd. Il pensait à son père et son frère. Il n’avait pas connu sa mère, et donc logiquement elle ne lui manquait pas vraiment. Par contre, Rycelo et Serori lui manquait terriblement, il ressentait souvent qu’il aurait eu besoin des conseils d’un père ou d’un grand frère, mais bon, il s’y était fait, il devait arrêter de s’accrocher au passé. Il regarda alors Manami avec un sourire léger.

‘’Mes parents sont décédés alors que je n’étais qu’un enfant, mais mon père a transmis à mon défunt frère et moi, qu’il ne fallait pas que je suive les traces du peuple Saiyan, qu’ils avaient un sombre passé et que même s’ils venaient à changer, ils restaient des Saiyans.’’

Il tenait énormément en respect son père, même s’il ne l’avait finalement pas beaucoup connu, il avait beaucoup appris de lui. C’était bien entendu pour ça que le guerrier n’avait pas certaines notions d’inculqués. Comme toutes les notions sexuelles, certaines notions de politesse, de connaissances générales. Il avait rapidement dû apprendre seul, s’était une chance qu’il n’est pas mal tourné, car lorsqu’on a tout perdu, c’est souvent là qu’on se laisse corrompre par le mal.

Le guerrier fut sorti de ses pensées lorsque sa copine entra finalement dans la pièce. Le Demi-Saiyan avait bien remarqué sa tenue assez légère et lui avait rendu un sincère sourire lorsqu’il l’avait vu.

‘’Ne t’inquiète pas Katsu, peu importe tes vêtements, tu seras toujours jolie, ta mère à raison, je te trouve très bien.’’

Toujours avec son sourire honnête qu’il avait pris l’habitude de lui offrir. Il savait que Katsura était timide, il avait donc essayé de la rassurer directement. Il avait aussi fait en sorte de pas tenir compte du dernier malaise qu’il pouvait y avoir eu quelques minutes plus tôt. Kokoro lui adressa la parole, son commentaire fit rire le Saiyan.

‘’Peut-être qu’un jour tu rencontreras un Moojuu renard et qu’il acceptera de te passer sa queue.’’

Il avait toujours un grand sourire. Kokoro lui faisait penser à Goten, son jeune ami et frère de Son Gohan. Elle devait avoir le même âge que celui-ci lorsqu’il avait rencontré Charlo. Alors que le guerrier finissait son verre et se servait comme il en avait eu la permission, il tenta de poser une question.

‘’Monsieur et Madame Kotonoha, que pensez-vous de la venue du nouveau Roi sur Terre, SK je crois…?’’

Une question banale en soit, il avait fait exprès de la poser, il voulait l’avis de citoyens qui ne l’avaient pas confrontés, il avait bien fait attention de pas demander ce qu’ils pensaient de Narumi et des bienfaits qu’elle avait apporté, mais bien de SK. La question semblait banale, seule Katsura pourrait se douter que Charlo voulait un avis précis sur la chose.



Spoiler:
 

Transformations:
 

http://www.rpgdbz.com/t10269-fiche-de-charlo
Katsura Kotonoha
avatar
Terrien
Féminin Age : 20
Date d'inscription : 06/10/2016
Nombre de messages : 77
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 0

Techniques
Techniques illimitées : Critical Stike / Clonage /WindWalk
Techniques 3/combat : Magie du Sang / BladeStorm
Techniques 1/combat : Esprit vengeur

MessageSujet: Re: La famille Kotonoha [PV: Charlo]   Dim 12 Mar 2017 - 13:51
Pour l’instant, les choses avaient l’air de plutôt bien se dérouler. Du moins, d’après Katsura qui n’avait pas pu jugé le fait que «  la fameuse question à ne pas poser » avait déjà été posé, en fait. D’ailleurs, le micro silence qu’avait installé la réponse de Charlo par rapport à cette question n’avait pas duré, puisque Katsura avait fait son entrée ici. Les parents de la jeune fille n’osèrent pas ajouter quoi que ce soit quant à la réponse du jeune homme, ils s’étaient contenté d’acquiescer en le regardant, respectueusement, afin de lui montrer qu’ils prenaient tout cela en considération. Le père de Katsu quitta la TV des yeux et posa sa main sur l’épaule de Charlo, lui secouant très légèrement de sa poigne assez forte pour lui manifester le fait qu’il compatissait, bien que personne ne puisse réellement le comprendre ou changer cela. Après ce geste amical, il retira sa main et son regard se porta de nouveau sur la télévision. Sa femme baissa les yeux un instant, caressant les cheveux de Kokoro : elle devait se demander comment sa petite survivrait si cela lui arrivait aussi… de perdre toute sa famille. La petite sœur ne comprenait pas – ou ne voulait pas comprendre – tous ces dialogues d’adulte et avait préféré lui glisser un petit mot quant à sa queue de singe, quelque chose d’amusant pour les autres animaux certainement, mais notamment les enfants ! Cette dernière rêvait maintenant de posséder quelque chose d’aussi mignon – mais en fait on en voudrait tous une IRL, avouez. Bref, Carver regardait son émission sur la richissime Nemor d’un air tranquille, posé, quant la mère de Katsura posait les 4187 questions qu’elle avait envie de posé à Charlo. On voyait la grande différence entre ces deux individu.

L’écolière qui avait débarqué entre temps, très gênée – surtout à cause de ses vêtements – avait prit place à côté de son chéri. Cette dernière se tenait silencieuse, mais un peu moins timide que d’habitude parce qu’elle était chez elle et auprès de sa famille en qui elle a confiance. Cette dernière, respectueuse par rapport justement à sa famille, n’allait pas embrasser Charlo devant eux ou le caresser affectueusement, tout simplement parce qu’elle savait se tenir et qu’il s’agissait là d’un respect plus que fondamental. Cette dernière pouvait cependant lui prendre la main par exemple, ce n’était pas un manque de respect comme se rouler des patins devant la famille. Bref, après une réponse de Charlo à Kokoro qui faisait rêver la gamine de rencontrer un Moojuu Renard sympa qui lui prêterait sa queue ou même… lui en donnerait une, ce dernier posa une autre question, concernant cette fois la gouvernance de la Terre. Katsura leva ses yeux vers sa mère, qui bouillonnait certainement déjà d’en coller une à ce fameux SK. Cette dernière fronça les sourcils, alors que Carver restait toujours aussi calme à regarder la TV – il laissait souvent sa femme s’exprimer en première car c’était une boule de nerf, d’ailleurs.

SK, ce fameux SK ! On ne peut même pas te donner de réponse correct Charlo, cet espèce de clown ne se montre pas ! D’ailleurs, en parlant de clown, c’est bien un bouffon qui est sur le trône de la Terre, un de ses larbins subordonné visiblement ! Grr, ça m’énerve vraiment d’avoir un Roi qui délègue ses tâches à d’autres personnes ! Pour moi il manque de couill… euh je veux dire de noix ! Parce qu’on la voit sa maître des armées à la TV, on l’a vu pendant des mois et des mois faire des trucs pour nous « misérables terriens », enfin quelqu’un qui nous accorde du crédit ! Par contre, Monsieur le Roi se cache derrière les pantins de sa fratrie et ne daignerait pas se montrer à son propre peuple ! De toute façon, entre lui et Darkus le Roi de la débauche, le jour où on aura un Roi à la hauteur ici…. c’est pas prêt d’arriver !

‘ On peut dire que le Roi ne se montre pas du tout ici, c’est surtout l’homme transsexuel ou transgenre habillé comme au cirque qui semble s’occuper des affaires internes au château en effet, ceci dit ils n’ont pas l’air de faire les choses mal…

Ah ! Tout de suite ! Enfin ne pas faire les choses mal et ne rien faire ça revient au même ! Ce SK ne vient même pas près de son peuple, il envoie des gens faire ses obligations à sa place, pfff !!

Carver soupira en ayant un petit sourire : le caractère bien trempé de sa femme le faisait toujours rire. Cette dernière lui tira la langue en guise de réponse.

Et toi Charlo, que penses-tu de SK ?

Peut-être que le demi-sayen allait parler de sa rencontre avec ce dernier, et sa défaite face à lui et ses hommes. Katsura restait calme en sirotant un cocktail plein de fruits différent. Cette dernière laissait les choses se faire entre sa famille et l’élu de son coeur. Bien entendu si nécessaire elle interviendrait, mais elle doutait du fait qu’il puisse y avoir un problème. Entre le caractère juste de Charlo et chaleureux de sa famille, il serait étrange que cela tourne au vinaigre.

Les parents de la jeune fille attendirent calmement la réponse du jeune homme et par la suite enchaînèrent la discussion sur quelques autres sujets :

Dis-moi, d’ailleurs, tu as du beaucoup voyagé, je me trompe ? Je ne connais aucune autre planète de près je veux dire, sauf Dösatz puis qu’avec mon boulot de maquilleuse cela m’arrive de devoir partir assez loin pour suivre les stars dont je m’occupe. Comment as-tu vécu ta vie jusqu’ici ? Tu as dû être quelqu’un de solitaire..

J’espère que tu t’es entouré de bonnes personnes pour t’accompagner dans la vie ‘ ajouta Carver, visiblement anxieux quelque part de savoir ce courageux jeune homme en bon état malgré les saloperies qui avaient pu lui arrivé dans la vie.

Katsura et Kokoro allèrent commencer à mettre les couverts sur la grande table du salon sous les directives de leur mère. Cette dernière resservi au besoin Charlo.
En ligne
Charlo
avatar
Modérateur
Masculin Age : 19
Date d'inscription : 10/04/2012
Nombre de messages : 6073
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 5450

Techniques
Techniques illimitées : Super Kamehameha, Morsure du soleil , Shogekiha
Techniques 3/combat : Explosion d'énergie, Tamashi No Kurosu
Techniques 1/combat : Rage Familly Kamehameha

MessageSujet: Re: La famille Kotonoha [PV: Charlo]   Lun 13 Mar 2017 - 18:24
Un lourd silence s’était installé suite aux dernières déclarations de Charlo sur sa défunte famille. Un souvenir aussi douloureux éveillait chez lui une sorte de triste nostalgie. Malgré les années qui avaient passées, ils n’arrivaient pas à rien ressentir lorsqu’il abordait ce genre de sujet, et ce n’est pas qu’il n’avait pas essayé. Malgré tout, la famille de Katsura sembla très compréhensive. Carver posa alors sa main sur l’épaule du guerrier, celui-ci fut tout d’abord surpris et se figea. Il se retourna et vit le regard compatissant du paternel des deux jeunes filles, ce regard fit chaud au cœur du Z-Fighter. Il en frissonna et rendit le sourire qu’on lui offrait. Les parents de Katsu semblaient vraiment être des gens très bien.

Timing parfait, Katsura se montra finalement entraînée par sa petite sœur qui voulait décidément vraiment qu’elle se joigne à eux. Charlo tenta ensuite de la rassurer, et échangea quelques paroles avec sa jeune sœur. Il ne put donc pas s’empêcher de penser à Gin, l’ami qu’il s’était fait alors qu’ils avaient combattus des démons ensembles sur Dark. Ils avaient ensuite vaincus un commando sur Freezer puis s’étaient affrontés dans un combat amical. Le Demi-Saiyan avait fini par abandonner le combat, ne dévoilant jamais son niveau maximum, il avait préféré s’arrête là, il ne voulait dépasser les normes d’un combat amical, ils n’étaient pas là pour se blesser. Il avait donc ensuite quitté la planète, revu Tentra puis rencontré sa bien-aimée.

Charlo posa alors une question qui lui sembla importante, celle qui visait SK. Une question qui ne manqua pas de faire du bruit visiblement, puisque Manami, la mère de Katsu, fut la première à prendre la parole. Les points que soulignaient la femme étaient réels, SK lui, n’avait rien fait directement, seul Narumi semblait avoir fait quelque chose de bien. Le commentaire sur Darkus déplut au Demi-Saiyan, mais il tenta de ne pas le laisser paraitre. Le précédent Roi avait certes une réputation de coureurs de jupons et d’alcooliques, mais il avait fait de bonnes choses pour la Terre. Lui, contrairement à SK, n’était pas passé par ses acolytes. Darkus avait augmenté la sécurité, pas autant que Narumi certes, avait augmenté les moyens visant la médecine, avancé les progrès scientifiques et avait même fait son possible pour éliminer la pollution sur l’environnement. Charlo le tenait haut en estime. Carver, lui, semblait plus soutenu dans ce qu’il disait, il semblait ne pas vouloir sans savoir, le guerrier trouva ça très humble.


‘’Je suis reconnaissant envers ce SK pour une seule chose, Narumi.’’ Il reprit place sur canapé, prenant une grande gorgée d’eau. ‘’J’ai affronté SK lorsqu’il est arrivé sur Terre, ce fut un échec. Il a beaucoup tu…’’ Il se rendit compte qu’il fallait qu’il choisisse bien ses mots en présence de Kokoro. ‘’Il a effacé beaucoup de soldats Terriens pour accomplir son but, il m’a moi-même effacé, c’est un miracle que je sois de retour dans ce monde d’ailleurs.’’

Plus il avait pensé à cette histoire, plus il maintenait que s’il avait maîtrisé ses émotions à cette époque, il aurait très bien pu gagner, il aura pu l’emporter la victoire et sauver la Terre d’un roi aussi couard. Après, rien n’arrive pour comme on dit, si son groupe avait remporté, Narumi n’aurait pas apporté tout ce progrès et donc ça, ça aurait été une perte. Le Demi-Saiyan pensait tout même souvent à reprendre la planète, il se disait qu’il pourrait tenter de convaincre Narumi, de lui montrer le vrai visage de son chef, mais il avait la mauvaise impression qu’il ne pourrait pas y arriver. Bref, pour le coup, Charlo rejoignait à peu près le même point de vue que Manami, ce qui pouvait être une bonne chose. Un débat sur SK n’aurait pas fait bonne impression. S’en suivit ensuite d’autres questions, qui étaient tout de suite plus agréable pour Charlo.

‘’Oui, je me suis bien entouré, je me suis fait beaucoup d’amis en voyageant, mais aussi beaucoup d’ennemis malheureusement. Ensemble on a formé un groupe, la Z-Team, on fait de notre mieux pour défendre le monde.’’ Il regarda ensuite Katsura. ‘’J’ai aussi rencontré Katsu récemment, ce qui a changé ma vie.’’

Il l’avait dit de manière tout à fait honnête, sans paraître comme un lèche-cul qui voulait absolument plaire aux parents de sa copine. On pouvait ressentir dans sa voix que ce qu’il disait était la parfaite vérité. Il espérait que la famille Kotonoha le percevrait de la même façon. Les deux jeunes filles allèrent alors préparer la table, tandis que le guerrier restait avec les deux parents.

‘’Et vous Monsieur Kotonoha, avez-vous déjà quitté la Terre ?’’

Il fallait bien que Charlo tente de faire un peu la conversation, il ne voulait pas avoir l’air associable envers ses hôtes, il s’efforçait donc trouver des sujets de conversation où il serait en mesure d’échanger. Parce que bon, il aurait pu parler de fonctionnaires ou encore de buisines, mais il n’y connaissait pas grande chose. Après la réponse du père de Katsura, Charlo se leva pour et se pencha comme pour remercier les parents de sa copine.

‘’Je voulais aussi vous remerciez pour le séjour à Disney Land, ce fut très agréable !’’

Il faisait de son mieux pour être le plus poli possible, mais si ça se voyait que ce n’était pas vraiment naturel chez lui. Il avait plus l’habitude d’improviser et d’y aller en «Free Style». Il tenait tout de même à remercier les parents de Katsura, car après tout c’était eux qui avaient offerts le séjour à Katsu, mais il ne savait pas s’ils savaient que s’était avec Charlo que leur fille s’y était rendu.



Spoiler:
 

Transformations:
 

http://www.rpgdbz.com/t10269-fiche-de-charlo
Katsura Kotonoha
avatar
Terrien
Féminin Age : 20
Date d'inscription : 06/10/2016
Nombre de messages : 77
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 0

Techniques
Techniques illimitées : Critical Stike / Clonage /WindWalk
Techniques 3/combat : Magie du Sang / BladeStorm
Techniques 1/combat : Esprit vengeur

MessageSujet: Re: La famille Kotonoha [PV: Charlo]   Mar 14 Mar 2017 - 11:46
J’ignore si on peut être vraiment reconnaissant de ce que fait cette femme, elle le fait pour son Roi qui n’est personnellement pas le miens. Je pense qu’il faut mesurer le pour et le contre, mais je préférerai quelqu’un qui s’investit plus personnellement dans sa démarche royale. Il me donne l’impression que tout ce qui l’intéresse est qu’on le glorifie sans connaître ses intentions ou qui il est réellement. Forcément, ça ne donne pas envie de lui faire confiance. Je pense que tout le monde est méfiant malgré tout, on ne sait absolument rien de ce SK

Navrée de savoir qu’il a pu faire ça à tant de monde… dont à toi ! Nous savons que revenir est possible même après avoir été tué, le meilleur exemple restant ce fameux Goku ! Tu peux parler directement devant Kokoro, ne t’en fais pas. Nous pensons que prendre les enfants pour des ignorants est une mauvaise chose et nous discutons de tout avec nos filles. Ainsi, elles ont toujours été mieux informer et plus mature que la plupart des enfants de leur âge, mais surtout elles se sentent réellement considérer par leurs parents ! Enfin c’est notre façon de faire, chacun fait bien comme il veut dans son foyer va !

Carver et Manami restaient cependant ému que Charlo ait pu être tué, tout bonnement car cela devait être atroce, et parce qu’il avait été lui aussi renvoyé chez les mortels. Il devait donc avoir un rôle important à jouer ici. Si d’autres revenaient et certains pas, c’est bien parce que des genre «  d’élus » devaient avoir encore des choses à accomplir ici, en fonction de la volonté d’un être supérieur très certainement… Enfin tout cela n’était que des supposions et personne n’en savait vraiment rien au final, mais au vue des êtres aux pouvoirs extraordinaire habitant déjà sur cette galaxie… on pouvait se dire qu’il y en avait des créatures, encore plus forte, régissant le monde ! Bon, après c’est assez mitigé à ce sujet chez les terriens, une grande partie d’entre-eux pensent surtout qu’il ne s’agit là que de fables pour écrire des livres ou créer des sectes d’hérétiques.

Vous êtes des genre de justicier ? Vraiment ! Je trouve ça courageux, j’espère que vous pourrez alors aider ceux qui veulent se révolter sur Terre à virer ce SK du trône ! On ne le connaît même pas puisqu’il ne nous laisse pas le connaître, et il n’a pas l’air d’être quelqu’un de très bien vu ce qu’il ta fait. Oh, et je ne doute pas que ma fille est particulière, je lui ai toujours dit qu’elle avait du succès auprès des garçons mais j’ai toujours cru qu’elle préférait les filles ! Alors à vrai dire je suis rassurée que tu sois là aujourd’hui, et en plus tu as l’air d’être quelqu’un de juste et de bosseur !

La mère du foyer était toujours directe et ne mâchait pas ses mots, que ça soit pour dépeindre des mauvaises ou des bonnes choses. Son mari était plus calme et mesuré dans ses dires, cependant cela ne voulait pas dire qu’il n’approuvait pas certaines choses dite par sa concubine. Il ne semblait pas si choqué que cela, par contre, d’entendre que Charlo faisait partie d’un genre de groupe de défenseur. Cela sonnait logique, il avait l’air d’être un homme juste comme l’avait dit sa femme, et de plus il devait être très puissant. En fait, il pouvait ressentir son aura, puisqu’il n’était pas vraiment un humain.

Plus d’une fois, en effet. Je ne viens pas de la Terre pour être honnête. Ma femme par exemple y est née, et elle est la sœur de Darcia que je sais que tu as déjà rencontré. Nous sommes proche de Darcia et il nous appel au moins une fois toute les deux semaines. Ma femme est certes la sœur de Darcia, mais elle n’a pas la faculté de se transformer en loup-garou par exemple, tout simplement parce qu’ils avaient un père terrien et une mère loup-garou. Eh bien, si je te parle de ça, c’est parce que moi aussi je suis issu d’un mélange ethnique. Mon père est un magma, et ma mère une terrienne. J’ai vécu une grande partie de ma vie sur Magma, mais mon père est mort à cause d’un certain Warui. Ma mère m’a emporté pour fuir la planète et nous avons ensuite habiter un peu sur Namek car ils accueillent chaleureusement les réfugiés de guerre. Cependant ils manquent cruellement d’infrastructures et d’écoles. Nous avons donc fini par habiter sur Terre où j’ai fait des études. As-tu déjà visité magma, Charlo ?

Après ces vieilles histoires à propos du père du foyer, ce dernier se releva du divan pour aller aider ses filles à poser sur la table toute la nourriture qu’ils avaient pu préparé. Charlo, par la suite, se leva lui aussi mais pour s’incliner en un geste respectueux et remercier les parents de sa petite-amie. Manami se mit à rougir, et Carver adressa un gentillet sourire à son gendre.

Mais enfin, c’est naturel Charlo. Nous avons confiance en nos filles, nous savons que si Kotonoha t’as choisi ce n’est ni du flan ni par hasard.

D’autant plus qu’elle n’est jamais sortie avec un garçon avant ! Alors c’est te dire comme nous avons été ravi d’apprendre la nouvelle ! Comme l’a dit mon mari, c’est bien logique que nous fassions le nécessaire pour que vous passiez des bons moments ensemble et que vous appreniez à vous connaître d’avantage !

Katsura était toute rouge, les commentaires de sa mère l’embarrassait – même si elle disait vrai, Katsu n’avait jamais eut de petit copain avant de rencontré Charlo. Manami se leva et fit signe à son gendre de venir s’installer à la table. Elle était décorée d’une nappe et d’un service en porcelaine tout assorti, quelque chose de classieux mais de chaleureux à la fois. Ils avaient une vue sur la télévision et les informations, quelque chose qui tenait à coeur à Carver qui semblait bien aimé regarder ce fameux écran de TV.

Charlo, si tu veux bien excuser mon mari, il était journaliste dans sa jeunesse. Même s’il n’a pas l’air très réactif comme ça, il adore regarder la télévision pour décrypter les bonnes informations de celles censée nous désinformer. Il aime bien analyser les choses, et il écrit ce qu’il voit et pense toujours dans un magazine chaque mois. Ça l’occupe ce vieux croûton retraité !

Manami donna un coup de coude joueur à son mari qui se contenta de rire doucement. Sa femme était bien plus « rentre-dedans » qu’il ne l’était, et c’était pour ça qu’ils s’entendaient si bien : ils se complémentaient sur beaucoup de choses. Une fois à table, ils servirent à boire ce que Charlo désirait, et ils lui demandèrent également son assiette afin de pouvoir le servir avec les mets qu’il désirait. Une fois tout le monde servi, il pouvait se mettre à manger librement : pas de prière ou quoi que ce soit avant le repas. Ils n’étaient pas religieux, et chacun pouvait faire comme il le désirait. Katsura était évidemment assise à côté de son petit ami et se trouvait silencieuse depuis le début de la soirée, après tout le but était que sa famille puisse voir quel type d’homme était Charlo.

Charlo, dis-moi, tu participes au fameux tournoi de Dösatz ? Nous le suivons à la télévision lorsqu’il y en a un. J’ai entendu dire que c’était Hidan de l’alliance maléfique qui a gagné le dernier. Décidément, ça fait deux années de suite qu’un allié du tristement connu Majin Végéta gagne ce tournoi. Je ne veux juger hâtivement personne, mais s’il suit un tel monstre, c’est qu’il doit quelque part avoir une vision chaotique du monde et des choses.

D’ailleurs, rien à voir les garçons, mais puisque tu as vu mon frère Darcia, quelle impression il t’a fait ? Soit il fait peur aux gens à cause de sa grande taille et de sa froideur naturelle, soit il fait tomber toutes les minettes dans ses bras avec son sourire mielleux ! Sacré Darcia !

Il y avait une nombreuse variété de plats ressemblant à de la nourriture Japonaise, Chinoise, Thaïlandaise, mais aussi des plats traditionnel terrien. C’était un vrai festin qu’ils avaient préparé à leur futur peut-être gendre, sachant qu’il était sayen et que de toute façon, la politesse et le respect était des valeurs importantes pour eux – tout comme la générosité !

Spoiler:
 
En ligne
Charlo
avatar
Modérateur
Masculin Age : 19
Date d'inscription : 10/04/2012
Nombre de messages : 6073
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 5450

Techniques
Techniques illimitées : Super Kamehameha, Morsure du soleil , Shogekiha
Techniques 3/combat : Explosion d'énergie, Tamashi No Kurosu
Techniques 1/combat : Rage Familly Kamehameha

MessageSujet: Re: La famille Kotonoha [PV: Charlo]   Mer 15 Mar 2017 - 20:07
‘’Je partage votre avis. Nous aurions pu avoir un meilleur Roi, mais je maintiens aussi que nous aurions pu en avoir un pire. Du moins pour l’instant.’’ Charlo se gratta alors le menton, faisant mine de réfléchir.‘’SK finira bien par montrer son vrai visage, il n’aura pas le choix, le peuple ne se contentera pas bien longtemps de se faire gouverner par des acolytes. J’ai bien peur que sa vraie nature soit bien pire que ce que nous pouvons imaginer. Il veut le pouvoir, mais dans quel but.’’

Il poussa un long soupir, ça le tracassait, mais en ce moment, il ne pouvait rien y faire. Il devait se faire à l’idée qu’il ne pouvait pas lancer un assaut envers la royauté sans raison valable, le fait est, que hormis lors de son ascension, le groupe de SK n’avait pas encore fait de mal à la planète, bien au contraire. Charlo restait tout de même très méfiant, il n’avait jamais cessé de remettre en question son rôle vis-à-vis la situation depuis ce jour. Le guerrier écouta attentivement les dires de mère de Katsura et prit ensuite la parole en regardant Kokoro.

‘’Je vois, pardon Kokoro, je ne prendrai plus ton âge pour acquis.’’ Il regarda ensuite celle qui avait tout juste pris la parole avant lui. ‘’La mort n’est pas agréable, mais elle a certain avantage, surtout chez nous les Saiyans. Lorsqu’on frôle la mort on devient plus fort, c’est d’autant plus vrai lorsqu’on meurt réellement. De plus, j’ai pu revoir de la famille à moi dans l’autre monde.’’

Dit-il avec un sourire rassurant. La mort ne l’avait finalement jamais choqué lorsqu’il l’avait subie. La première fois, il était perdu et stressé de se retrouver seul dans un autre monde, mais il fut par un heureux hasard rejoins par ses amis, Son Goten et Kiro. Il fut désolé de savoir qu’ils étaient morts eux-aussi, mais au moins il n’avait pas été seul. La deuxième fois, il put revoir son père qui lui apporta un support moral. Revenir à la vie avait été plus difficile que de la perdre à ce moment, il aurait voulu pouvoir ramener son père et son oncle avec lui, mais il n’avait pas ce pouvoir malheureusement. Son voyage dans le royaume des morts lui avait cependant permis de devenir d’avantage mature, plus puissant et surtout en meilleur contrôle de ses émotions. Il avait vieilli là-bas. Le Demi-Saiyan fut sorti par Manami qui prenait de nouveau la parole.

‘’Merci ! Ce que vous dites me touche, ce groupe est important pour moi, il me permet de défendre des valeurs importantes auxquelles je tiens.’’

Charlo posa ensuite une question au père de Katsura, chose tout à fait anodine puisqu’il n’avait pas porté attention aux divergences de races dans l’aura de Carver. Le Z-Fighter fut donc assez surpris lorsqu’il apprit qu’il n’était pas uniquement un Terrien. Il parla aussi notamment de Darcia, ce qui n’étonna pas le guerrier, il avait bien compris que le grand gaillard était un proche de la famille, il n’aurait même pas été étonné de le voir débarquer chez les Kotonoha à l’improviste.

‘’Je vois, Katsura a donc plusieurs origines, Magma, Loup-Garou et même Terrienne.’’

Charlo y voyait un grand potentiel, il savait que les métis avaient tendances à avoir un grand potentiel, Katsura pourrait donc pouvoir avoir certaines facilités dans des domaines liés à ses appartenances ethniques. Visiblement par contre, au niveau de l’apparence, c’est le Terrien en elle (Pas Charlo bande de pervers.) qui avait pris le dessus.

‘’Oui, je me suis déjà rendu sur Magma, j’y ai arrêté un criminel. C’est une belle planète, quoi qu’il fait un peu chaud ahaha!’’

Le guerrier aurait bien aimé pouvoir lui apprendre que le criminel qu’il avait arrêté était en fait ce fameux Warui, il en aurait été fier. Il ne savait pas qui était Warui, en fait, si, il le savait de nom, et ça depuis très récemment. Il avait vu son nom comme étant l’un des finalistes au précédent tournoi de Dosatz, il se doutait donc qu’il devait être assez puissant.

Ensuite, le guerrier remercia ses beaux-parents pour le séjour à Disney Land, il reçut ainsi des éloges qui ne manquèrent pas de le faire rougir à son tour. Katsura et lui furent donc gênés au même moment, abordant une couleur rouge simultanément. Le fils de Rycelo se rendit ensuite dans la salle à manger, invité par Manami. Il prit donc place à table. Il donna son assiette a Manami qui l’a rempli aussitôt, le Demi-Saiyan n’était pas difficile au niveau de la nourriture, et même s’il n’aurait pas aimé un plat, il aurait fait semblant de l’apprécier par politesse. Alors qu’il mangeait, en s’efforçant de le faire poliment, sans être grotesque comme son peuple avait l’habitude de le faire, il apprit que Carver était un ancien journaliste. Le Demi-Saiyan aurai peut-être fait ce métier s’il n’avait pas une passion aussi grande pour le combat. Le métier de journaliste permettait de voyager, de découvrir des endroits et de rencontrer toute sorte de gens, exactement ce qui aurait correspondu au combattant.


‘’Je n’ai jamais participé aux dernières éditions, j’étais trop jeune, mais je compte bien participer au prochaine, je suis déjà inscris. Je n’y vais pas pour nécessairement gagner, mais pour rencontrer des gens forts et pour m’améliorer. M’enfin, je ferai tout pour que cette année, les membres de l’Alliance Maléfique ne se rende pas aussi loin.’’

Il pouvait sembler un peu trop confiant, mais ce n’était pas le cas, il était optimiste et s’était très différent. Quelqu’un qui partirait pessimiste partirait sans aucun doute avec un désavantage. Entre une bouchée, Manami posa une autre question à Charlo. Ça ne le dérangeait pas, il aimait bien donner son point de vue sur des choses.

‘’Hmn, il était assez imposant, il dégageait une certaine prestance.’’ Il se prit alors le menton. ‘’Mais ce qui m’a le plus frappé, c’est sa bienfaisance et son esprit protecteur. Ça se ressentait au premier regard.’’

En effet, le guerrier avait vite remarqué que Darcia dégageait une sorte de chaleur, il était chaleureux. Le Demi-Saiyan continuait alors à manger, il s’était resservi entre temps. Décidément, dans cette famille, il savait très bien cuisiné.

‘’La nourriture est excellente !’’

Dit-alors qu’il avait la bouche pleine, avec un sourire. Il réalisa ensuite que s’était malpoli et avala sa bouchée avant de répéter la même phrase, mais cette fois avec plus de politesse.



Spoiler:
 

Transformations:
 

http://www.rpgdbz.com/t10269-fiche-de-charlo
Katsura Kotonoha
avatar
Terrien
Féminin Age : 20
Date d'inscription : 06/10/2016
Nombre de messages : 77
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 0

Techniques
Techniques illimitées : Critical Stike / Clonage /WindWalk
Techniques 3/combat : Magie du Sang / BladeStorm
Techniques 1/combat : Esprit vengeur

MessageSujet: Re: La famille Kotonoha [PV: Charlo]   Jeu 16 Mar 2017 - 15:11
Les parents de Katsura semblaient particulièrement d’accord avec la façon de voir les choses quant au Roi de la Terre, de Charlo. Même si sa mère était plus directe dans sa manière de dire les choses, le père, plus mesuré dans ses propos, dépeignait pourtant le même avis mais de façon « plus calme ». Il préférait laisser du temps pour voir comment les choses allaient évoluer. Jusqu’ici, ils n’avaient pas réellement à se plaindre. Bien que SK ne montrait pas sa bouille auprès de son peuple pour être proche d’eux, il déléguait ses responsabilités à des personnes qui, pour l’instant, n’avaient rien fait de terriblement mal. Du coup, il était difficile de se prononcer, surtout quand l’un de ses acolytes à qui il a déléguer les tâches a améliorer plusieurs choses pour le peuple. Cependant, ils avaient peur que ça ne soit que de la poudre aux yeux, et dans quatre matins, on les menace sous une constitution autoritaire ou une monarchie absolue. Ils se méfiaient du prétendu Roi, même pas capable de prendre la parole une fois pour conquérir son peuple…

La petite Kokoro acquiesça et fit un sourire à Charlo tout en mangeant plein plein de nourriture ! En fait, ses excuses étaient très polie mais elle savait que ce n’était pas dans les éducations de toutes les familles que ça fonctionnait comme ici. Ses parents préféraient ne pas lui cacher des choses et parler librement devant elle, la plupart des parents préféraient mentir et préserver leurs enfants des vérités. Chacun ses choix, en attendant ils finiront tôt ou tard par apprendre les tristes vérités qui englobent ce monde.

Tu as revu de ta famille dans l’autre monde ? ! Mais c’est fabuleux ! Alors les théories concernant le fait qu’on puisse éternellement vivre auprès de nos proches décédé après la mort se confirme ? Logiquement, ça doit dépendre où nos proches se retrouvent, s’ils sont en enfer ou au paradis, mais bon si on peut les rejoindre dans l’un de ses deux endroits et vivre tout le temps à leur côté… c’est vraiment étrange comme concept. Enfin, chez les loup-garou, ils invoquent les esprits de leurs compagnons décédés les soirs de pleine lune et festoient avec eux.  Ils ne peuvent les invoquer qu’à ce moment là. Le reste du temps, nous ignorons où vivent ces esprits, et ils n’ont pas le droit d’en parler. C’est Darcia qui m’a raconté tout ça, moi je n’ai pas hérité des gênes loup-garou comme lui donc bon, autant te dire que je n’assiste pas spécialement à leurs fêtes, même s’ils sont un peuple pacifiste. Je suis souvent en voyage ailleurs avec mon boulot.

Il y avait pas mal de questions à soulever quant à la mort, l’après-mort, ce qu’on pouvait y faire, si on vivait « simplement comme sur terre » mais dans une autre « surface » de la réalité… Beaucoup ne revenaient pas d’entre les morts, seuls certains privilégier semblaient pouvoir regagner la vie. Alors pour les autres… comment ça se déroule ? Ont-ils des maisons pré destiné en enfer ou au paradis … ? Ou se retrouvent-ils parfois tout simplement abandonner à leur sort dans le néant pour l’éternité ?

Nos filles ont des origines en effet, mais lointaines puisque moi-même je ne suis qu’un terrien ayant un parent magma, et ma femme une terrienne ayant un parent loup-garou. Ni l’une ni l’autre n’a vraiment développer de capacité propre à l’une de ces deux origines lointaines. Cependant, elles ont toutes les deux des pouvoirs, choses que par exemple je n’ai pas, et ma femme non plus. La seule chose incroyable que je sais faire, c’est survivre à la chaleur de ma planète natale, justement. Bravo à toi cela dit d’avoir arrêté un criminel là-bas, il y a eut tellement de conflits sur Magma et de « mafia » que ça ne manque pas.

Il eut un rire pour souligner l’ironie de ce fait. Magma était souvent insupportable pour les gens venu d’ailleurs qui se promenaient sur cette planète. Charlo parla par la suite de ce fameux tournoi, qui jusqu’ici consacrait ses victoires à des membres de l’alliance maléfique, les plus grands tyrans de cette galaxie. Ce dernier montrait une forte conviction quant à cet événement. Visiblement gagner n’était pas spécialement son but, il voulait surtout pouvoir faire en sorte que ça ne soit pas encore un maléfique qui monte sur le podium pour l’année qui arrive. Carver acquiesçait à ses propos : comment penser du bien de l’AM quand on est quelqu’un de sain d’esprit qui ne recherche que la paix ? Difficile de cautionner qu’ils puissent gagner même ne serait que ce tournoi, déjà parce que ce sont de mauvaises personnes, mais aussi parce que du coup cela leur fait de la pub à outrance, encore plus que leurs méfaits.

Entre temps, Katsura resservi son petit-ami au besoin, vu que les sayens mangent énormément – même si Charlo a la délicate intention de manger convenablement.

Ah ! C’est mon frère tout craché ! Il est adulé par les femmes, et respecté par les hommes – ou jalousé. Je l’appelle toujours Don Juan ! Enfin bref, l’important est qu’il ne t’a pas fait mauvaise impression. Il est parfois trop sérieux et il paraît froid, mais c’est très rare que cela arrive surtout s’il y a l’une de ses nièces dans le coin ! Ce bougre a oublié de te donné son numéro de téléphone d’ailleurs, il m’a chargé de te le donner si tu as besoin Charlo. On verra ça après le repas si tu veux bien

Kokoro pouffa de rire quand Charlo avait dit que la nourriture était excellente, mais la bouffe pleine. Tout le monde se mit à rire, Carver lui tapota gentiment le dos en riant. Ils le remercièrent pour son compliment.

Ils espéraient que le jeune sayen avait pu manger à sa faim, en même temps ils avaient prévu des grandes quantités en connaissance de cause. Tout le monde aida à débarrasser lorsqu’ils eurent terminer de manger les entrées et les plats principaux. Par la suite, ils ramenèrent trois boites sur la table.

On a fait faire des pâtisseries par un très bon artisan que nous connaissons. J’espère que tu aimeras bien, on a fait faire une boite entière rien que pour toi mon grand.



Carver déposa une boite entière de gâteaux joliment fait, mais pas que : ils avaient l’air vraiment frais et délicieux. Ils s’installèrent de nouveau tous autours de la table, et Carver avait ramené une bonne bouteille de whisky ( LA TISS !! Pardon ). Ce dernier sorti des verres pour sa femme, Charlo et lui-même. Il en proposa à Charlo par politesse évidemment, mais il n’était pas obliger d’en prendre. Il servi ceux qui en voulaient et s’assied pour déguster les gâteaux en compagnie de sa famille. Ils ouvrirent les deux autres boites qui contenaient pleins de gâteaux, bien entendu le demi-sayen pouvaient prendre des gâteaux dans les autres boites que la sienne.

Peut-on te demander à quelle genre de vie aspire-tu dans le futur ? Je suis curieux de savoir quel objectifs, quelle vie veut mener un guerrier dans ton genre.

Et puis je vais parler de façon plus cru que mon mari, mais j’aimerais bien savoir quelle vie tu peux envisager avec notre fille si jamais cela devient sérieux entre vous ! Tu es un homme juste et droit dans ses chaussures, alors je ne peux que vous souhaiter du bonheur tout les deux, cependant je ne sais pas comment ma Katsura pourra vivre une vie sans danger ou « normale » à tes côtés. J’aurais peur qu’elle soit impliqué dans des guerres, déjà que la Terre connaît en son sein assez de conflits, trop de gens veulent la posséder… Enfin, c’est peut-être une question sur le futur, mais il arrive toujours à grand pas ! Alors pour moi, ça vaut la peine d’en parler, même maintenant.

Kokoro releva la tête de son assiette. Elle avait plein de chantilly sur les doigts et le contour du visage, et aussi un bout de fraise sur le nez. Cette dernière s’exclama :

Le monsieur singe il va se marié avec Katsu ! Hihihi

Sa mère se mit à rire en voyant la dégaine de sa petite fille et lui essuya la figure. Katsura commença à pâlir et à se faire d’avantage toute petite, mais puisque cela venait des paroles de Kokoro qui ne comprenait pas encore bien toutes les subtilités de l’amour, des relations et surtout du mariage, ses parents ne relevèrent pas sa phrase.
En ligne
Charlo
avatar
Modérateur
Masculin Age : 19
Date d'inscription : 10/04/2012
Nombre de messages : 6073
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 5450

Techniques
Techniques illimitées : Super Kamehameha, Morsure du soleil , Shogekiha
Techniques 3/combat : Explosion d'énergie, Tamashi No Kurosu
Techniques 1/combat : Rage Familly Kamehameha

MessageSujet: Re: La famille Kotonoha [PV: Charlo]   Mer 22 Mar 2017 - 16:45
‘’Oui, le monde des morts est un lieu particulièrement étrange. Les morts ne semblent pas avoir le droit de communiquer avec les vivants, du moins c’est ce que ma raconté mon père là-bas. Après, mon frère m’a déjà parlé alors qu’il est supposé être mort.’’

Il prit un instant pour réfléchir, son frère était bien mort, ça il en était sûr, mais comment avait-il donc pu communiquer avec Charlo dans le passé. Serori s’était manifesté lorsque le Demi-Saiyan affrontait le démon du nom de Bakou. Il l’avait encouragé et l’avait poussé à se relever pour finalement vaincre cette ordure. Il avait d’ailleurs revu cette vermine en enfer, son père était justement en train de l’affronter lorsqu’il l’avait finalement retrouvé. Peut-être que les êtres étant envoyés au Paradis avaient parfois la permission d’envoyer des messages à leurs proches, ou bien peut-être qu’ils avaient un nombre de messages prédéfinis qu’ils pouvaient envoyer, Serori avait donc peut-être utilisé son droit pour contacter son petit frère, un message qui ne manqua pas de lui sauver la vie.

‘’Le Roi Enma, celui qui juge les âmes là-bas.’’ Il pointa alors le plafond, comme s’il montrait du doigt le poste des frontières, qu’il jugeât être dans les cieux dans l’espace ou quelque part proche vus le nombre de nuages qui s’y trouvaient. ‘’C’est un type assez sévère, il doit interdire aux morts d’en dire trop aux vivants, ça me semblerait logique en soi.’’

En effet, il serait simple de penser que s’était le grand Roi Enma qui avait créer un règlement pour empêcher les morts d’avoir libre contact avec les vivants, sinon que ce serait la différence entre la vie et la mort. Si les vivants normaux étaient au courant de ce qui passe après leurs trépas, leurs vies pourraient perdre beaucoup d’intérêt. Il saurait que malgré la fin, une suite les attendrait. La peur de la mort apporte certaines réponses, certains mécanismes de défense. Il permet de tenir à la vie, d’y faire attention de la chérir. Ce fameux règlement, s’il existait, devait avoir étudié toutes ses possibilités. C’était quelque chose de bien complexe. Si le Z-Fighter venait à mourir une nouvelle fois dans le futur, il tenterait de se renseigner. Bien entendu, il préférait de loin rester en vie, la mort était quelque chose de très désagréable qu’il avait déjà bien trop expérimenté.

Carver poursuivit ensuite ses explications sur les origines de ses filles. Le fils de Rycelo savait déjà que Katsura avait des pouvoirs, certains plus effrayants que d’autres, mais il ne se doutait pas que sa petite sœur avait aussi des pouvoirs.

‘’Kokoro aussi ? J’imagine qu’elle ira dans la même école que Katsura dans le futur ? Ça me semblait être un bon endroit pour les individus possédant des capacités spéciales.’’

En effet, Katsura avait permis à Charlo de visiter son école il y a de ça quelques jours, voire quelques semaines. Le Demi-Saiyan avait été fasciné, car il ne savait pas que ce genre d’établissement existait. Il était au courant qu’il n’y avait pas qu’Orange Star comme école sur Terre, mais il ne s’était jamais douté qu’il y avait un institut spécialisé dans les enfants et adolescents avec des pouvoirs. (Plus j’y pense, plus ça me fait penser à l’école pour mutants de Charles Xavier n’empêche.) En soi, avec les avancées technologiques que la planète avait subies et la révélation des guerriers aux pouvoirs dans l’univers, il était plus que normal que la Terre tente de contrôler les personnes ayant ce genre d’aptitude. Il préférait sans doute leur apprendre à leurs en servir plutôt qu’ils en abusent et finissent pas faire du mal.  Entretemps, tout le monde s’était dirigé vers la salle à manger. Charlo fit un hochement de tête lorsque la mère de Katsura l’informa que Darcia souhaitait lui donner son numéro de téléphone. Il n’avait pas de téléphone portable, mais il pourrait sans doute trouver le moyen de le connecter avec l’émetteur de la Z-Team.

Le Demi-Saiyan aida ensuite toute la famille à ranger ce qui se trouvait sur la table. Il avait très bien mangé, mais il avait encore faim, fidèle à l’estomac des Saiyans. Il reprit position à sa place et se fit gentiment offrir une boîte avec plusieurs pâtisseries. Il avait les yeux qui pétillaient et la bouche grande ouverte, il en salivait déjà. Il remarqua d’ailleurs que Carver l’avait appelé «mon grand» ce qui lui réchauffa légèrement le cœur, se sentant de plus en plus comme chez lui.


‘’Merci à vous tous !’’

Charlo prit alors humblement un verre de Whisky. Après sa première gorgée, il fit une sorte de grimace, décidément, il n’avait pas l’habitude de boire de l’alcool, il cacha néanmoins sa réaction. Il mangea ensuite un gâteau qui bien évidemment était délicieux, ce qui l’aida à faire passer le goût du Whisky. Sa deuxième gorgée fut moins surprenante, il commençait doucement à prendre goût à son verre. Les questions qui suivirent ne manquèrent pas de bouleverser Charlo. Il devait réfléchir à sa réponse.

‘’Je cherche bien entendu à toujours devenir plus fort, à m’améliorer sans arrêt, mais je dois bien avouer que je n’ai pas vraiment d’objectifs précis.’’ Il se gratta le menton. ‘’Un jour peut-être, je pourrai être une sorte de policier intergalactique, je crois que c’est ce que si rapprocherait le plus de ce qui me ressemble.’’ Il regarda ensuite Katsu du coin de l’œil, il avait déjà émis la possibilité qu’elle puisse être mêlée à des conflits en entretenant une relation avec le combattant. ‘’Je voudrais que Katsu poursuive ses études, qu’elle continue de faire ce qu’elle aime. Je refuse de la mêler dans des guerriers dans lesquelles j’aurais un rôle.’’ Il sourit légèrement. ‘’Sauf que je ne pourrai en rien l’empêcher de m’aider si tel est son désir, et à ce moment-là, je prendrai la responsabilité de la protéger coûte que coûte.’’

La mère de Katsura avait bien raison, le futur pouvait toujours arriver plus vite qu’on ne le croyait. Il fallait toujours se montrer prêt, sinon il pourrait nous surprendre et alors n’importe qui pourrait perdre ses moyens face à celui-ci. Kokoro fit ensuite une remarque qui fit sourire le guerrier, cette même remarque ne le gêna pas, il n’avait pas lieu d’avoir de malaise. Il regarda alors précisément Kokoro dans les yeux.

‘’Un jour oui, bien entendu.’’

Il ne savait pas quand, et en fait, il ne savait même pas comment se déroulait un mariage, mais il était convaincu qu’il se marierait bien un jour, qu’il soit proche ou lointain. Le Demi-Sayen termina alors sa boîte de gâteau et sirota la fin de son verre, il avait vraiment bien mangé et il était satisfait du repas, il ne manqua d’ailleurs pas de remercier une nouvelle fois ses hôtes. Il se rappela de ce qu’il avait acheté à Capsule Corp. Il demanda alors la permission de se lever et fouilla dans poche, il en sortit une capsule sur laquelle il appuya. Une sorte de long bâton semblait être emballé grossièrement dans un papier cadeau. C’était bien entendu le sabre de Iaido que le Demi-Saiyan avait acheté pour sa petite amie, à ce qu’il paraissait s’était une des meilleures lames que l’on pouvait trouvé dans l’univers,  dans la gamme des Hyper Swords.


‘’Voilà Katsu, je ne voulais pas oublier de te l’offrir, je te l’ai acheté tout à l’heure, désolé pour l’emballage.’’

Oui, vous l’avez deviné, il avait porté sa main derrière sa tête en abordant un air naïf. Il ne voulait se la péter en offrant un cadeau à Katsura devant ses parents, mais il ne voulait surtout pas oublier, en plus peut-être que ses parents connaissaient un peu les armes de ce type, après tout leur fille excellait dans ce domaine.



Spoiler:
 

Transformations:
 

http://www.rpgdbz.com/t10269-fiche-de-charlo
Katsura Kotonoha
avatar
Terrien
Féminin Age : 20
Date d'inscription : 06/10/2016
Nombre de messages : 77
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 0

Techniques
Techniques illimitées : Critical Stike / Clonage /WindWalk
Techniques 3/combat : Magie du Sang / BladeStorm
Techniques 1/combat : Esprit vengeur

MessageSujet: Re: La famille Kotonoha [PV: Charlo]   Jeu 23 Mar 2017 - 12:20
En effet, Enma qui accueille les morts pour les orienter semblait être quelqu’un de rigoureusement sévère. Les terriens devaient maintenant savoir plusieurs choses à ce niveau, mais ils ignoraient souvent comment pouvoir communiquer avec les gens qu’ils ont connu étant décédé. Certainement parce que cela était interdit la grande majorité du temps, mais qu’on pouvait, oui en effet, et peut-être, bénéficier d’un joker pour donner un « signe » aux vivants, les encourager dans les moments les plus sombres, leur sortir la tête de l’eau. C’était certainement quelque chose de possible, comme les loup-garou ayant le pouvoir rituel d’invoquer les esprits de leurs morts les soirs de pleine lune. Rien ne semblait si impossible dans ce monde, et Charlo venait de confirmer avec les paroles de son père qu’il était apparemment interdit de communiquer avec les mortels. Afin de ne pas influencer la vie des vivants ? Ou dans le but de préserver des secrets de l’autre monde ?.. Il y avait certainement un peu des deux. On ignore quels dieux ou êtres mystiques on peut croisé lorsqu’on est mort, et on apprend certainement des choses capable de renversé le courant des choses chez les mortels..

Le sujet dévia sur Kokoro, possédant quelques pouvoirs. En effet, la jeune fille était déjà scolarisé  dans une école particulière pour les gens comme elle. ( en plus oui, c’est bien tiré de l’école de Charles-Xavier xD nos idées viennent toujours de quelque part.. X-men : <3 ) Il fallait toujours encourager le progrès, tant qu’ils sont dans le sens de l’humanité et de la compréhension… car c’est fort dommage, mais les gens passent leur temps à se permettre de juger ce qu’ils ne connaissent pas en détails. C’est quelque chose de tragique, puisque cela emmène souvent à de la haine et de la désinformation… - car en plus 90 % de la population ne se renseignent pas mais parle constamment. Une belle mentalité me direz-vous !

Tout à fait, Kokoro est déjà dans une école pour les personnes de son âge spécialisé pour apprendre à maîtriser ses pouvoirs. Elle ira dans la même école que Katsura quand elle grandira, nous pensons que c’est mieux pour leur bien être. Là-bas, elles sont comprises et accompagnée, et tout le monde possèdent des pouvoirs. Le but est de dé-diaboliser aux yeux du reste du monde les personnes ayant des capacités hors-norme. De plus, ça les permet de les connaître et de les accompagner pour en faire de bonnes personnes qui utiliseront intelligemment leurs pouvoirs.

Répondit Carver entre temps. Charlo quant à lui semblait être émerveillé devant sa boite de gâteau, ce qui fit sourire la famille Kotonoha. Carver lui tapota gentiment l’épaule alors qu’il les remerciaient. Malgré qu’il soit sayen et qu’il n’ait pas vraiment eut d’éducation complète auprès de ses parents à cause de leurs tragiques destin, il était tout de même poli. Cela se ressentait tout de suite que Charlo était quelqu’un de bien, que c’était naturel, qu’il n’essayait pas de forcer le trait. Ce dernier dû répondre à quelques questions difficiles. Cependant il restait lui-même et donnait des avis vraiment objectif, ce qui sembla rassurer les parents de Katsura qui se détendirent en ayant eut peur d’effrayer le jeune homme. On dépeignait souvent les sayens dans les médias comme des idiots bon qu’à taper sur les autres. Charlo était une preuve que certains étaient bien plus intellectuel que cela, et sa maturité à son âge avait laissé sans voix ses hôtes. Katsura quant à elle avait automatiquement rougit aux paroles de son petit-ami, elle savait qu’il était quelqu’un de consciencieux, et elle était contente que ses parents le découvrent d’eux-même en lui parlant ainsi.

‘Monsieur singe il va faire des bébés avec Katsuuuuuuuuuuuu et je pourrais jouééé avec euuuuux !!! Viiiiiiiiiiiiiiiii ! ‘ S’exclama Kokoro, visiblement satisfaite de la réponse de Charlo qui l’avait regardé dans les yeux, confiant en sa propre réponse à l’affirmation précédente de la petite.

 Il s’appelle Charlo ma chérie. Et puis attends un peu, des bébés ça ne se fait pas en un jour ! ‘ La gronda faussement sa mère.

Maiiiis maman ! Monsieur singe je trouve que c’est un gentil surnom ! … Monsieur Charlotine alors ! Hihi c’est marrant !!! ‘ Elle baissa pavillon en voyant l’air faussement agacé de sa mère, qui lui caressa les cheveux

Petite maligne, tu as toujours le dernier mot ! ‘ ajouta Manami, sous les rires de Kokoro.

Charlo demanda très poliment l’autorisation de sortir de table. Carver lui fit adressa un hochement de la tête en guise d’accord et lui adressa un sourire protecteur. Charlo avait d’ailleurs pris du whisky et en buvait, ses hôtes n’avaient pas remarqué qu’il avait un peu fait la grimace à sa première gorgée. Bref, le jeune homme fouilla dans une de ses poches et sorti une des fameuses capsules de Capsule Corp. Lorsqu’il appuya sur le dispositif, quelque chose de long et de dur ( mdair c’était obligé ça ) sorti de la capsule. C’était pas très bien emballé, ce qui tira un petit rire à Manami, mais ce n’était qu’un détail peu important. Il tendit le cadeau mystère à sa petite amie, qui le saisit en devenant toute rouge. Elle se releva de sa chaise pour s’incliner devant lui afin de le remercier d’avance. Cette dernière ouvrit le superbe papier cadeau (haha:p) et découvrit là une arme d’une très grande valeur. Cette dernière resta silencieuse pendant qu’elle détaillait l’arme, alors qu’elle était tout de même super gênée et ne savait plus où se mettre.

Eh bien en voilà une belle arme ! Seuls les guerriers de haut niveau arrivent à mettre la main sur ce type de bijou !

Tu sais comment faire plaisir à ma fille, une qualité importante dans un couple.

Katsura semblait totalement absorbé par sa nouvelle arme. Les détails et les reliefs de cette dernière la laissait pantois. Elle était très impréssionné d’avoir pu acquérir une telle épée, connue comme étant l’une des meilleures que l’on puisse trouvé dans la galaxie. Cette dernière recula de l’endroit où se trouvait la table pour aller dans un endroit de la pièce à l’écart de tout. Elle commença à faire quelques passes d’arme dans le vide avec sa nouvelle arme, qui semblait déjà être quelque chose de souple et d’agréable à manier pour la pratiquante du laido. Cette dernière ferma les yeux, et en un instant, comme une danse parfaitement exécuté, elle se mit à faire voler la lame dans tous les sens autours d’elle. L’arme semblaient être partout à la fois, à danser autours de son utilisatrice. Il s’agissait d’une de ses techniques x3 : BladeStorm. Ses parents et sa petite sœur applaudissaient sa performance. Ils ne connaissaient aucun épéiste du laido, à part leur fille, capable de produire une telle danse de lames. C’était d’ailleurs ce qui lui avait permis de se faire connaître, entre autre, dans le milieu. Ses pouvoirs étaient complètement lié à sa pratique sportive, par chance pour l’étudiante.

Cette dernière arrêta son geste, un doux sourire sur les lèvres. On avait pu voir sa jupe se soulevée dans tous les sens pendant sa technique, ce qui donnait un air sexy et classe à la fois, en plus de ses cheveux qui avaient virevolté tout autours d’elle  – non, on avait quand même pas vu sa petite culotte, rooh ! XD La jeune femme alla déposer avec grand soin son nouveau sabre tout en haut de sa panoplie de sabres de laido, à même dans sa chambre. Il semblait briller de mille feux et illuminé le reste de sa collection. En revenant dans le salon, ses parents avaient débarrassé la table. Cette dernière s’approcha de Charlo et se mit sur la pointe des pieds pour l’embrasser sur la joue, timidement, afin de le remercier.

Ma femme, Kokoro et moi-même somme très satisfait de cette rencontre, Charlo. Peu importe où tu es né et de quelle race tu es, tu es sans aucun doute le meilleur homme que j’aurai pu espéré pour ma fille. Je suis heureux qu’elle se soit préservé pour être récompensée avec quelqu’un d’aussi honnête et honorable que toi. Vous avez notre bénédiction

Carver a raison, un homme fort, honnête et respectueux envers ma chérie, c’est tout ce que je voulais pour elle ! Nous sommes prêt à vous aider et à financer une maison pour vous et vos futurs enfants si vous décidez un jour de vous mettre en ménage ! Nous avons travaillé toute notre vie pour nous sortir de la galère dont nous avons été victime enfants, nous voulons que nos enfants connaissent une vie tranquille et luxueuse grâce à notre travail. Mais aussi qu’ils connaissent la valeur des choses et qu’ils l’inculquent eux-même à leurs propres enfants ! Je pense que nous avons assez bien réussi à ce sujet, nous savons que Katsura est débrouillarde, et puis elle a fait des études alors qu’elle aurait pu choisir la facilité en se faisant pistonner par nous ou son oncle. Bon, je parle trop, j’allais oublié de te donné ça ! Manami tendit un téléphone à Charlo. Il avait dû tiré une drôle de tête car… Darcia a de l’humour comme tu peux le voir ! Sacré Darcia ! Il t’a donné ce téléphone avec son numéro à l’intérieur et il paye le forfait, comme ça tu peux le contacter quand tu as besoin. J’y ai ajouté les numéros de Carver, Katsura, le miens et celui de notre téléphone fixe à la maison. Pour la couleur et le design.. il a dit que ça te ferait penser à Katsura en toutes circonstances, c’est pour ça qu’il a prit quelque chose d’aussi ridiculement drôle !



Katsura eut un petit rire en voyant en effet le design du téléphone qui faisait peu viril, mais après tout, des garçons pouvaient aimé ce genre de choses aussi, même si elle se doutait que c’était surtout pour l’humour que Darcia avait choisi celui-ci pour Charlo. Manami donna donc le téléphone à Charlo et alla s’installer à côté de son mari sur le canapé devant la télévision. Ils furent rejoint par Kokoro qui squattait sans cesse leurs genoux en jouant avec ses jouets.. qui étaient des pokémons !

Katsura, tu devrais faire faire un tour de la maison à Charlo ! Si vous voulez revenir ou aller jouer dans la chambre de notre fille, c’est comme vous voulez par la suite. Bonne soirée les jeunes ! ‘ Annonça Manami, Carver et Kokoro leur souhaita bonne soirée également.

Katsura les remercia et fit signe à Charlo de la suivre. Cette dernière lui fit découvrir sa maison, découpée en plusieurs couloirs. Dans l’aile gauche de la maison, il y avait un grand couloir avec plusieurs portes. Les premières donnaient sur deux salles de bains, des toilettes, une salle de sport – pas super grande, mais avec quelques machines et une TV au mur – et la chambre de ses parents, proche de celle de Kokoro car elle est encore jeune, tout au bout du couloir. Elle lui fit faire le tour des pièces. Dans les salles de bains, les douches étaient à l’italienne, donc des grandes douches, agréable de se doucher là-dedans. Ensuite, ils repassèrent dans le salon pour aller dans l’aile droite de la maison. Il y avait un nouveau grand couloir. Il y avait une seule sale de bain ici, les autres pièces étaient un deuxième salon avec un bar et un billard, et une autre salle avec une piste de danse, des grosses sono… et des platines pour DJ ! Eh oui,  la salle était immense et devait leur permettre d’organiser des soirées ici. Tout au fond du couloir, c’était la chambre de Katsura. Cette dernière le laissa entrer et ferma la porte derrière eux. Sa chambre était très classique, dans les tons pastels. Il n’y avait rien qui prouvait spécialement le fait qu’elle venait d’une famille aisé, sauf peut-être sa collection de sabre. Hormis cela, on remarquait que c’était une fille plutôt classique et humble. Elle avait cependant aussi une console de jeu avec des casques de réalité augmenté pour se plonger totalement dans les jeux, et un frigo personnel à même dans sa chambre.

- J’espère que la soirée n’a pas été trop longue ou trop embêtante pour toi…. Dit-elle, un peu inquiète tout de même, faisant signe à Charlo de s’asseoir. Elle s’assied à côté de lui, sur son lit. Mes parents peuvent paraître envahissant dans le sens où ils s’inquiètent pour mon avenir et nous voient déjà marié avec une famille, mais… mais c’est normal de mon sens. Je pense que je réagirais pareil si j’avais des enfants. Elle sembla se détendre un peu et lui adressa un sourire gentillet. Fais comme chez toi en tout cas, ma chambre est la tienne ! Tu as assez mangé, j’espère ? Sinon j’ai quelques gâteaux ici.

Cette dernière se leva et alla vers son frigo. Si son petit ami le voulait, elle lui sortirait des gâteaux. Elle sortie en attendant, des boissons en canette un peu spéciale, au litchi, mais c’était très bon. Elle en tendit une à Charlo.

- Il faut vraiment que je te demande…. Dit-elle en baissant les yeux vers le sol, timidement, toujours. Est-ce que tu vas partir bientôt ? Je sais bien que tu ne peux pas resté éternellement avec moi, c’est normal ! Mais je m’inquiète pour toi, savoir où tu vas aller, tes projets, si ça va bien se passer… j-j’ai peur de ne pas te revoir, même si tout le monde peut logiquement mourir du jour au lendemain… enfin, je me dis que tu reviendras certainement si tu meurs, tu as l’air d’avoir les bonnes grâces de quelqu’un de puissant là-haut. Dit-elle en relevant son minois avec un sourire, cependant toujours inquiète au fond d’elle. Et moi, j’ai bientôt fini mes études. Je ne sais pas encore vers quel métier je vais me diriger, puisque j’ai plusieurs opportunités.. mais j’aimerais pouvoir avoir « mon chez moi »… ou plutôt avoir un « chez nous »…. enfin.. enfin si tu es d’accord…

Katsura commença à jouer avec les pliures de sa jupe, nerveuse face à la réponse de son petit ami. Lui n’était peut-être pas prêt, ou pour un engagement qui ferait qu’elle serait réellement sa « petite femme » officiellement parlant.
En ligne
Charlo
avatar
Modérateur
Masculin Age : 19
Date d'inscription : 10/04/2012
Nombre de messages : 6073
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 5450

Techniques
Techniques illimitées : Super Kamehameha, Morsure du soleil , Shogekiha
Techniques 3/combat : Explosion d'énergie, Tamashi No Kurosu
Techniques 1/combat : Rage Familly Kamehameha

MessageSujet: Re: La famille Kotonoha [PV: Charlo]   Lun 27 Mar 2017 - 20:47
‘’C’est une bonne façon de penser ! Je crois qu’il faut éviter que ceux qui possèdent des pouvoirs se sentent différents.’’ Il était enthousiasme. S’il avait des enfants un jour, il voudrait qu’eux aussi soient traités comme ceux de Manami et Carver. ‘’Ces pouvoirs sont des dons, il faut montrer aux prochaines générations comment s’en servir.’’

Il pensa alors rapidement, il avait déjà eu des disciples. Quelques Saiyans et même un loup-garou, il se demanda alors s’il ne pourrait pas être un professeur dans l’avenir. Il aurait les capacités pour apprendre aux plus jeunes les bases sur le Ki. Il envisageait maintenant sérieusement la possibilité. Il n’avait jamais réfléchi sur son avenir, il n’avait jamais envisagé qu’il devrait peut-être faire un métier un jour. Policier ou professeur, voilà des professions qui lui plairaient. Il en parlerait éventuellement à Katsura, son avis était important pour Charlo. Il n’aurait peut-être pas besoin d’études pour devenir professeur, peut-être juste quelques formations avec de la chance. Bref, ce n’était peut-être pas pour tout de suite, il n’avait que 22 ans après tout, et c’était la première fois qu’il envisageait la question.

Charlo alla ensuite manger et la conversation se poursuivit dans la bonne humeur. Charlo répondit à remarque de Kokoro et en fit une autre aussitôt. Cette fois, le Demi-Sayen se contenta de sourire, mais il soutint toujours son regard, il regardait la jeune fille droit dans les yeux. Il ne voulait pas qu’elle se sente ignoré parce qu’elle était un enfant, le guerrier lui accordait de l’importance, comme il en accordait aux parents de sa petite-amie.

‘’Charlotine… Ça sonne bien je trouve !’’

Lâcha-t-il en riant de bon cœur. Il ne sentait pas vexé par les surnoms que lui donnaient la jeune fille, nombreux avaient étés ceux qui trouvaient son nom étrange, le déformer ne le dérangeait donc pas plus que ça. Le guerrier sortit ensuite son cadeau pour Katsura. S’il avait des capacités incroyables dans les arts martiaux, elles lui étaient complètement inutiles dans le domaine d’emballage de cadeaux pour sa copine. C’est l’intention qui compte comme on dit non ? Le Demi-Saiyan tendit donc son cadeau à Katsu et fut ravi de la réaction de ses parents. La jeune écolière se haleta alors d’essayer sa nouvelle acquisition. Elle fit de nombreux mouvements que Charlo examina silencieux. Il ne cessait d’admirer la précision dont faisait preuve Katsura, s’il y avait bien un domaine dans lequel elle le surpassait, s’était celui-là. Pas nécessairement le Iaido seulement, mais bien la précision dans ses attaques, elles semblaient être en mesure de toucher des points précis moyennant les efforts, s’était incroyable. Son attaque était aussi très gracieuse ce qui lui valut des applaudissements de sa famille, mais aussi de son petit-ami. Katsura alla ensuite ranger son sabre et Charlo aida ses beaux-parents à débarrasser la table. Sa copine de retour, elle l’embrassa sur la joue et il lui rendit un sourire.

‘’Content qu’il te plaise !’’

Le Z-Fighter reçu ensuite des éloges, il resta silencieux en ayant un sourire naïf. Il ne manqua pas de rougir avec tous les compliments qu’ils étaient en train de recevoir, il n’était pas habitué à autant de gloire.

‘’Merci ! Ce fut aussi un plaisir pour moi de vous rencontrer.’’

La mère de Katsura lui donna ensuite un téléphone portable. Il le prit et le regarda avec un regard, un regard que je ne saurai décrire. Il était content, mais un peu gêné face à la couleur du portable. Il le glissa alors dans sa poche et porta sa main derrière sa tête d’un son air éternellement naïf.

‘’Vous le remercierez de ma part, c’est vrai qu’il est assez… unique ce portable ahaha !’’

Il lâcha donc un rire franc, en soit, la couleur de ne le dérangeait pas vraiment. Il était même assez content de ce cadeau. Charlo souhaita alors une bonne soirée à la famille quittant ainsi la pièce avec Katsura. Le Demi-Saiyan se fit alors guider dans la maison, il put voir de nombreuses pièces, et constater que la famille Kotonoha avait une assez jolie maison. Il en fit d’ailleurs le commentaire à Katsu qui l’amena finalement dans sa chambre. La chambre n’épata pas le Demi-Saiyan, elle était normale, bien que jolie, il ne s’attendait pas à voir quelque chose d’extravagant. Ce n’était clairement pas le genre de Katsura, et c’était tant mieux.

‘’Bien sûr que non, je me suis beaucoup amusé, tes parents et ta petite sœurs sont très gentils.’’ Il était honnête et Katsura pouvait le savoir. Il prit ensuite place sur le lit là où Katsu lui avait proposé de s’asseoir. ‘’Leurs réactions sont normales je trouve, je suis content qu’il t’accord de l’importance.’’

Dit-il toujours avec un sourire. Katsura lui proposa alors de manger encore, il considéra qu’il avait assez mangé, mais il accepta volontiers la boisson qui avait un goût pour le moins tropical, mais qui ne déplaisait pas du tout au guerrier de la Z-Team.

‘’Je ne sais pas trop quand je vais partir, je n’ai pas encore d’obligations qui me demandent pour l’instant.’’ Il prit alors les mains de Katsura dans les siennes et la regarda dans les yeux. ‘’Sache bien que même la mort ne permettra pas qu’on soit séparé. Tu n’as pas à t’inquiéter.’’

Il avait un regard sérieux, mais qui montrait justement à quel point il pensait ce qu’il venait de dire. Elle mentionna ensuite le fait qu’ils pourraient avoir un endroit pour vivre tous les deux. C’est vrai que le Saiyan ne l’avait pas encore envisagé, il n’avait jamais vraiment eu de logis fixe, bien que beaucoup de ses amis avaient déjà acceptés de l’héberger. Il avait aussi sa maison capsule, mais au final, ce n’était pas beaucoup.

‘’Hmn.’’ Il semblait réfléchir. Il aimait beaucoup sa vie de vagabond, de voyager, mais il vrai que lorsqu’il était sur Terre, ça ne lui ferait pas de mal d’avoir une demeure où il sentirait pour la première fois chez lui. ‘’Ouais, je suis d’accord pour qu’on aille ce «chez nous».’’

Il l’embrassa alors sur le front, il avait pris cette habitude depuis la première fois où ils avaient commencés à être en relations tous les deux. Il retira alors ses lèvres de son front et la regarda dans les yeux.

‘’On s’y prend comment en fait…?’’

Il est vrai qu’il n’avait aucune idée de comment faire pour se procurer une maison autre que ceux en capsule. Katsura devait être mieux renseigné que lui à ce sujet.



Spoiler:
 

Transformations:
 

http://www.rpgdbz.com/t10269-fiche-de-charlo
Katsura Kotonoha
avatar
Terrien
Féminin Age : 20
Date d'inscription : 06/10/2016
Nombre de messages : 77
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 0

Techniques
Techniques illimitées : Critical Stike / Clonage /WindWalk
Techniques 3/combat : Magie du Sang / BladeStorm
Techniques 1/combat : Esprit vengeur

MessageSujet: Re: La famille Kotonoha [PV: Charlo]   Mar 4 Avr 2017 - 21:46
Les deux jeunes adultes étaient enfin tout les deux. Le moins que l’on puisse dire était que Charlo avait fait bonne impression auprès des parents de Katsura. Ils étaient des gens plutôt facile à approcher, dans le sens où ils mettent vite à l’aise leurs invités. Cela dit, cela ne les empêchent pas d’être observateur et de se méfier des inconnus, malgré toute leur amabilité. Le demi-sayen avait été sujet ce soir même à ces analyses de la part des deux parents de la jeune fille – même si de toute évidence Carver était plus distant et discret que sa femme, bien plus « rentre-dedans » de caractère. Il avait donc réussi à obtenir leur confiance ce soir en se dévoilant sous un jour naturel et en n’essayant pas de paraître être une personne qu’il n’est pas pour leur plaire. Sa franchise avait su conquérir leur estime et leur confiance, et c’était ce pourquoi il avait l’autorisation de dormir chez eux, ainsi que le droit de continuer à fréquenter leur fille. Ils n’étaient pas de méchants bougres, mais ils n’auraient pas non plus laisser un malotru fréquenter Katsura. Cela dit, ils n’avaient pas de soucis à se faire puisqu’ils avaient bien perçu que Charlo ne jouait pas de double jeu et qu’il était quelqu’un prenant les choses comme elles sont, et comme elles viennent. Il ne fait pas de manière et ne prend pas de grands airs, même lorsqu’il parle de lui il reste humble et distant vis-à-vis de ses propres accomplissements.

Cela avait nettement détendue la terrienne que d’avoir présenté son premier petit-ami à ses parents – et son dernier compagnon d’ailleurs, elle l’espérait. Ce sentiment de ne vouloir se vouer qu’à lui grandissait d’avantage à mesure du temps qui passait, et, d’autant plus lorsqu’il lui disait des choses comme ça et la regardait de cette manière. Katsura avait ses mains dans celles de son concubin. Son regard sincère et aimant lui faisait monter le rouge aux joues. Mais… y avait-il un seul moment où elle arrivait à ne pas rougir lorsqu’elle était avec Charlo ? Il lui faisait toujours cet effet indescriptible, gênant, et envoûtant que le temps ne semblait pas pouvoir ternir. Il savait la rassuré, et aisément, des paroles aussi mesurées et véridiques ne pouvaient que combler d’avantage le coeur de la demoiselle. Après ce passage qui se voulu rassurant, ce dernier sembla réfléchir à sa proposition… le fait d’avoir une maison à eux. Katsura avait peur de le faire fuir avec une telle proposition, cependant ce n’était ni pour l’emprisonner, ni pour le forcer à avoir une vie banale avec un travail et un foyer à gérer. Elle désirait surtout qu’il ait un refuge apaisant, un endroit sûr où se rendre dans les moments sombres comme dans les moments illuminés de joie. L’écolière voulait lui apporter une maison douillette où il pourrait venir chercher du réconfort comme l’amour de sa compagne dès qu’il en aurait l’envie, sans l’embarras d’obligations inutiles.

Ce dernier lui embrassa le front, et cette dernière fondait littéralement d’admiration et de complaisance face à son chéri qu’elle adorait tant. Cette dernière restait toujours là, un peu bête, lorsqu’il avait un geste attentionné envers elle, ne sachant plus où se mettre. Pourtant c’était la plus douce des mélodies qu’elle avait pu connaître, ce genre de petit geste tendre envers sa personne..

Ce dernier voulait maintenant savoir comment s’y prendre pour tout simplement avoir sa propre maison. Katsura alla alors chercher son ordinateur portable et alla s’asseoir sur son lit à côté de Charlo. Cette dernière commença à lui montrer des photos de maisons à vendre sur des sites de vente de maison.

- On peut soit acheter une maison, soit en créer une en faisant appel notamment à un architecte qui peut faire des plans de notre future maison en fonction de nos envies… Je ne suis pas très compliquée, je ne veux pas une maison trop pimpante ou qui ressemble à un château.. juste une jolie petite maison où tu pourras venir me retrouver quand tu en auras envie ou besoin. Je serais là pour toi à t’attendre, tu sais bien, je serais toujours l...là..


Elle avait bien commencé sa phrase, sans balbutié pour une fois. Cela montrait qu’elle était de plus en plus à l’aise avec lui. Cela dit, elle conservait toujours une part de timidité, et exprimé ses sentiments comme cela la rendait toujours nerveuse. C’était logique. Cette dernière lui adressa cependant un sourire gêné et fit défiler une grande liste de maisons à vendre. Elle en repéra une en particulier qui sembla vraiment lui plaire.

- Qu’est-ce que tu en pense … ? Si quelque chose nous plaît dans l’immédiat, je peux en p-parler avec mes p-parents demain et… et on aura n-notre maison d’ici peu… ça peut se faire très rapidement si on le désir, c’est.. c’est surtout ça que je veux te dire, je ne veux pas te presser ou te forcer surtout…

L’écolière lui adressait toujours un gentil sourire niais, mais qui dévoilait également son envie de pouvoir offrir ce foyer chaleureux à Charlo. Il avait vécu une vie reclus à cause de «  sa malchance » si l’on pouvait appelé cela ainsi. Il méritait maintenant de connaître ce qu’il n’avait pas eu – en qualité de conjoint, puis de mari certainement, et dans une terminologie logique, certainement de père.

- Je crois que je t’en avais vaguement parlé, mais nous organisons une fête dans mon école. En fait, pour les dernières années, et donc chaque année, une fête est organisée. Chaque classe doit inventé une animation durant la journée et donc les élèves d’une même classe doivent s’entre-aider. Comme je suis dans ma dernière année, ma classe et moi avons une animation à faire. On va faire un genre de restaurant-café de maid, avec des tenues mignonnes pour les filles et classe pour les garçons. Le but est de ramener un maximum de gens dans notre animation, un client = 1 point, et un professeur va nous suivre durant notre journée pour compter nos points et s’assurer qu’il n’y a aucune tricherie. Enfin bref, je… désolée, mais ça me rend heureuse de pouvoir vivre une journée aussi sympathique alors je.. je parle trop… Enfin, bref… l’école est en journée portes ouvertes à ce moment, donc les gens de l’extérieur peuvent venir. Alors, si tu veux venir tu es le bienvenu ! Et il y aura pas mal d’activités à faire, tu ne vas pas t’ennuyer.. et puis j’aurais le droit à des pauses parfois ne t’en fait pas !

Cette dernière commença à se tripoter les mains, embarrassé d’avoir autant parlé de cela. Cette dernière proposa par la suite un jeu en réalité virtuelle augmentée. Katsura lui prêta un de ses casques et en prit un également. Cela leur permettait de voir le jeu « comme s’ils étaient vraiment dedans ». Ils devaient tourner la tête et vraiment parler pour répondre aux PNJ du jeu. Ceci dit, ils jouaient avec une manette dans sa chambre, mais il y avait possibilité de jouer sans manette et avec un équipement complet posé sur son propre corps. Mais comme vous le savez, il faut pour cela disposer d’une plus grande salle et du dit équipement. Quant au jeu, il s’agissait d’un jeu se situant dans un univers très reculé par rapport à l’époque actuelle. Disons dans une époque médiévale où il y avait des dragons, des armures « à l’ancienne » en fourrure, des bâtisses en bois et des Roi… quelque chose qui les dépaysait comparé aux conditions de vie actuelle. Skydream cela s’appelait. Hahaha.

Après plusieurs bonnes heures à jouer, ils finirent par aller se coucher. Katsura était parti pudiquement se changer derrière un paravent pour enfiler une nuisette longue. Elle n’avait pas l’habitude de porter des choses très dénudé, même si elle se disait qu’elle aimerait bien porter des petites tenues pour plaire encore d’avantage à Charlo – elle ne savait pas trop comment s’y prendre et avait peur d’être ridicule. Mais Katsu y réfléchissait.

- Je… je n’ai pas été tout à fait franche avec toi… Je… je n’osais pas te dire quelque chose… mais je dois te le dire…. Charlo… si un jour tu.. enfin, non, on… on envisage de faire des enfants…… Elle prit une grande inspiration, comme s’il s’agissait d’une chose grave. Il faudra qu’on soit ....marié... avant….. mes parents ne veulent pas qu'on fasse des enfants sans stabilité et ils... pensent que le mariage brise souvent les couples une fois qu’ils le sont… alors ils veulent voir si notre relation tiendra même marié avant de pensé à avoir des enfants… … hem… voilà...

La jeune fille baissa les yeux et espérait qu’il ne le prenne pas mal. Cette dernière se coucha près de son petit-ami pour s’endormir dans ses bras, le meilleur endroit où elle pouvait être de toute évidence… rien ne battait l’étreinte si agréable de Charlo.

Le lendemain matin, Katsura se réveilla auprès de son chéri, en douceur. Les deux jeunes adultes avaient pu prendre le petit déjeuner en compagnie des parents de Katsura et de sa petite sœur qui avaient préparé un tas de petits plats sympathique pour déjeuner. Ils allaient passer à l’école de Katsura dans l’après-midi pour faire quelques activités proposé par les classes de son école – et également par son école, car l’école organisait dans sa cour des jeux. Du moins, le père de Katsura qui était à la retraite et sa petite sœur allaient venir, car sa mère était déjà partie tôt pour son travail.

Après avoir prit le temps de déjeuner, Katsura alla prendre une douche et s’habilla normalement pour l’instant. Elle allait porter sa tenue « kawaiii » une fois à l’école. Celle-ci laissa choisir Charlo : soit il venait dès maintenant, soit il restait chez elle avec son père et sa sœur et viendrait plus tard dans la journée avec eux ou quand ça le chanterait.

En attendant, l’écolière se rendit donc dans son établissement aux couleurs bariolés pour l’occasion. Il y avait donc plusieurs activités. Celles organisées par des classes, et celles organisées par l’école pour le bon plaisir des visiteurs. Les activités des classes : une maison hantée ( typique ! ), le restaurant-café de maid de la classe de Katsu ( typique encore ! ), un casino ( moins typique ? Haha ), un jeu de rôle grandeur nature et un atelier de combat mais version lutte ( genre combat de sumo, plus typique là aussi!). Quant aux activités mises en place par l’école : quelques attractions à l’extérieur pour les enfants, des stands avec des barbe à papa, des glaces, granités… des cours de tir à l’arc, deux parcours d’accrobranche dans le bout de forêt lié à leur établissement, et un parcours de golf et golf miniature. Charlo avait de quoi faire en matière d’activité pour patienter de revoir Katsura pendant ses pauses, il avait l’occasion de rencontrer d’autres élèves, et de vivre probablement quelques péripéties drôles, même...
En ligne
Charlo
avatar
Modérateur
Masculin Age : 19
Date d'inscription : 10/04/2012
Nombre de messages : 6073
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 5450

Techniques
Techniques illimitées : Super Kamehameha, Morsure du soleil , Shogekiha
Techniques 3/combat : Explosion d'énergie, Tamashi No Kurosu
Techniques 1/combat : Rage Familly Kamehameha

MessageSujet: Re: La famille Kotonoha [PV: Charlo]   Mer 5 Avr 2017 - 21:40
‘’Je dois bien avouer qu’avoir une maison faite sur mesure me tente pas mal’’

Osa-t-il en portant son doigt sur son menton, faisant mine de réfléchir en regardant le plafond. Il aimerait bien avoir son petit chez lui, en fait, il n’accordait finalement pas beaucoup d’importance à la taille ou au look de la maison, lui ce qu’il aimerait, ce serait avoir un grand terrain, pour pouvoir s’entraîner en plein air ou encore jouer dehors avec ses enfants lorsqu’il en aurait. Le peu de temps qu’il avait vécu avec son père, s’était dans une petite maison qui était bordé par les champs des parents de sa mère, la famille Renity. La maison existait peut-être encore d’ailleurs, il pensa alors allez la voir, mais il restreint en se convainquant qu’elle avait sans doute été rachetée avec les années. Il se rappela de doux souvenirs dans cette maison, mais d’autres moins bien suivirent logiquement. Il fut sorti de ses pensées par Katsura qui l’informait qu’elle serait toujours là pour lui. Son estomac se contracta aussitôt, une drôle de sensation s’installa en lui, il ne voulait surtout pas la perdre. Il lui offrit un joli sourire. Il se rapprocha d’elle pour pouvoir regarder les maisons en vente. Au final, le guerrier ne savait pas vraiment ce qu’il voulait, mais il restait convaincu qu’il voudrait un grand terrain, autrement dit, une maison en ville ne lui tentait pas trop. La jeune écolière tomba finalement sur quelque chose qui sembla lui plaire.

‘’Où se situe celle-là ? Est-ce qu’elle possède un grand terrain, j’aimerais bien pouvoir profiter de l’air frais sur une grande cour.’’

Un des avantages qu’il y avait aujourd’hui, c’est que puisque tous les deux possédaient des pouvoirs, dont celui de voler, ça le permettait de pouvoir voyager rapidement, il pourrait donc toujours rendre visite aux parents de Katsura, même si leur maison se trouvait loin de la leur. Bien entendu, le Demi-Sayen n’ignorerait pas l’avis de Katsu, il serait prêt à l’écouter, et si elle préférait la ville, ils habiteraient en ville, le Z-Fighter pouvait lui aussi faire des sacrifices. Le sujet bifurqua ensuite sur une fête que l’école de Katsura organisait. Charlo l’écouta attentivement, il l’accompagnerait bien entendu.

‘’Ouais j’irai !’’

Dit-il toujours avec un grand sourire enthousiasme. Ensuite, visiblement d’accord sur ce qui se passerait le lendemain, les deux tourtereaux commencèrent à jouer à des jeux –vidéos, mais avec la réalité augmentée. Le guerrier n’avait jamais testé ce style, mais c’était incroyablement réaliste, l’immersion dans le jeu était incroyable. Le guerrier qu’il jouait criait des cris qui projetaient les ennemis avec un grand impact. Le cri s’appelait Grosse Fre Ya ! Euh, Fus Ro Dah. Ils jouèrent donc plusieurs heures, pour finalement cesser. Katsura alla se changer et Charlo reçut aussitôt un message sur sa montre « Gohan ». Son inscription au tournoi de Dösatz avait été acceptée, et il avait déjà le nom de son adversaire. Akuma.

‘’Dit Katsu, le nom d’Akuma ne dit rien par hasard ? C’est mon adversaire pour le tournoi.’’

Sans doute ce nom ne lui évoquait rien, mais sait-on jamais, il ne perdait rien à lui demander. Il n’avait aucune information sur adversaire, tout ce qu’il savait s’était son nom, il y avait aussi une photo qui était jointe au message. Ce type était un gars plutôt musclé, encore plus que Charlo. Le guerrier se dit alors qu’il devait du genre fonce dans le tas, avec une puissance brute incroyable. Il remarqua aussi que s’il voulait affronter ce type, il fallait qu’il l’emporte des matchs préliminaires. C’était pour bientôt, il devrait donc bientôt partir combattre. Katsura se montra finalement et annonça que ses parents voulaient qu’il se marrie avant d’avoir un enfant ou des enfants. Le combattant porta ses mains derrière la tête et tira un sourire.

‘’Pas de problème, c’est surement ce que ma mère aurait voulu de toute façon.’’

Son père lui par contre, il s’en aurait sans doute foutu complètement. Charlo retira ensuite ses vêtements pour garder seulement son boxer, il se coucha avec Katsura qui se lova dans ses bras. Charlo et Katsura se réveillèrent à peu près en même temps, puis ils allèrent déjeuner. Le fils de Rycelo mangea allègrement et aida Carver à débarrasser la table, tandis que Katsura alla prendre une douche. Charlo l’informa ensuite qu’il allait venir après avoir lui aussi pris une douche. Il prit donc une douche rapide, fit signe à Carver et Kokoro qu’il partait et se rendit vers l’école de sa conjointe. Il trouva sans mal l’école, et se promena ensuite de stands en stands. Il fut évidemment attiré par le stand de combat. Il y pénétra, retira ses chaussures et fut rapidement jumelé avec un adversaire. Un type plus jeune que lui, mais qui visiblement était aussi plus «gros». Son adversaire lui agrippa les épaules et Charlo en fit de même. Le premier qui faisait tomber l’autre gagnait, le baquet de cessait de crier, ce qui était particulièrement énervant.

Spoiler:
 

Le fils de Rycelo ne perdit pas temps et fit tomber sur le côté le jeune garçon. Il affronta quelques autres types, et il gagna à chaque fois, il était plus fort que la majorité des types ici, mais bon s’était toujours un entraînement comme les autres. Il sortit ensuite du stand et testa le minigolf. Il préférait jouer avec les enfants vu qu’il n’avait aucune expérience pour mettre des balles dans des trous. (Sans commentaires.) Il s’arma alors d’un bâton et la première balle qu’il envoya traversa le ciel. Décidément, il lui fallait plus de précision. Il joua un peu, ce faisant humilié par des enfants, il les félicita pour leurs écrasantes victoires sur lui et décida une fois de plus de changer de stand, il n’était pas doué pour le golf. Il préféra ne pas tester le casino, de peur de perdre son argent, il n’était pas du genre à jouer aux loteries, de toute façon, il ne serait peut-être pas chanceux, il ne gagnerait peut-être rien. Il vagabonda quelques temps, prit de la barbe à papa, et se dirigea finalement vers la maison hantée. Devant celle-ci, il fut interpellé.

‘’Hey toi.’’

Il se retourna et vit un mec qui était aussi grand que lui, habillé avec complet assez classe. Il dévisageait Charlo du regard, qui lui, le regardait sans savoir si s’était à lui qu’on s’adressait. Il commença alors à tourner autour du Z-Fighter, il semblait l’examiner de la tête au pied.

‘’C’est toi le p’tit ami de Kotonoha, elle est bonne ?’’

‘’Bonne ? Hmn, oui elle est gentille.’’

Il ne comprenait visiblement pas ce que ce type voulait dire en utilisant le mot «bonne», il comprit sans doute qu’il voulait parler de son alignement, Charlo lui était bon. Quoi qu’il en soit, le Demi-Saiyan n’aimait pas comment ce type s’adressait, il semblait lui parler avec un air hautain. Pourtant, ce même type lui tendit sa main pour qu’il la serre.

‘’Mika.’’

‘’Charlo’’

Des présentations banales, et un sourire ironique se dessina sur le visage de Mika, mais qu’est-ce qu’il pouvait bien vouloir. Il semblait une fois de plus examiner Charlo de la tête au pied. Il remarqua sa queue de singe qui se baladait derrière lui. Mika l’attrapa alors et Charlo bondit vers l’arrière se dégageant de la prise de l’étrange garçon.

‘’Katsura sort donc avec un singe.’’

Bon Charlo n’avait pas le temps de niaiser, Tequila Heineken. Il se passa alors à côté de Mika et celui-ci tomba tout simplement lourdement sur le sol. Charlo l’avait rapidement frappé pour l’assommer, il n’avait pas envie de l’écouter plus longtemps, ce type était particulièrement chiant. Il voulait sans doute provoquer le guerrier pour qu’il s’impatiente et gâche, mais le Z-Fighter n’était pas aussi bête. Il partit donc en sifflant, pénétrant dans maison hantée. Il n’eut pas réellement peur, mais il sursauta parfois à cause de la surprise. Il sentit finalement le Ki de Katsura, il alla alors la rejoindre, elle devait être en pause. Il trouverait peut-être Carver et Kokoro là-bas et peut-être même Darcia qui sait.



Spoiler:
 

Transformations:
 

http://www.rpgdbz.com/t10269-fiche-de-charlo
Claire
avatar
Modérateur
Féminin Age : 27
Date d'inscription : 12/08/2008
Nombre de messages : 20715
Bon ou mauvais ? : Tu devrais le savoir.
Zénies : 2970

Techniques
Techniques illimitées : Dodging bullets | Fen'harel's elgar | Transposition
Techniques 3/combat : Renvoi d'Offensive | Purification
Techniques 1/combat : Doomhammer

MessageSujet: Re: La famille Kotonoha [PV: Charlo]   Jeu 6 Avr 2017 - 16:17
Une ombre arpentait les rues de Satan-City. L’ombre n’en était pas vraiment une, juste lorsqu’elle passait par quelques rues plus à l’abris du soleil que d’autres. Son armure luisait sous le soleil. Ses cheveux d’or et son visage angélique laissaient penser qu’elle était une âme pure. Pourtant Claire avait connu l’ampleur de ses propres démons, comme tout le monde. Ceci dit, cette dernière les avaient vaincus et était redevenue la femme ayant soif de justice qu’elle était. La guerrière avait passé de très longs moments à Satan-City et c’était toujours agréable pour celle-ci de s’y promener. Beaucoup de monde la connaissait, malgré elle. La claymore ne cherchait pas à être populaire, mais si elle était connue pour ses bonnes actions, alors cela lui allait parfaitement. C’était le cas, sur Terre, on la voyait comme une protectrice, une sorte de justicière qui fait fuir les malfrats quand ils distinguent qu’il s’agit d’elle. Cette dernière avait également aidé dans de nombreux domaines au sein de cette ville. Claire avait intégré volontairement l’armée pendant quelques temps pour rendre sûres les rues de Satan-City. Elle avait également donner des cours dans plusieurs dojos. Aider des associations caritatives sportives. Le salaire qu’elle gagnait à l’armée et au dojo, elle en donnait 70% à des associations œuvrant pour aider les plus démunis. Avec le reste, elle s’était bâtit une maison simple en plein cœur de la forêt, où elle donne des cours de forge à tous les envieux d’apprendre. Si on regardait ses actions globales durant toute sa vie et pas seulement ici, elle pouvait être considérée comme une sorte de mère Thérésa. Cependant, elle avait tué de nombreuses fois, pas par plaisir mais par nécessité. Maintenant, elle préférait agir selon la logique d’un héros connu des histoires : Bruce Wayne. Ce dernier n’était pas connu pour être un tendre, mais il préférait briser chacun des os d’un malfrat plutôt que de le tuer. Cela correspondait bien à l’état d’esprit actuel de la guerrière qui en faisait autant… bien sûr, elle ne pouvait pas toujours éviter de tuer quelqu’un. Par exemple, elle n’exprimait aucun regret à avoir retiré la vie du corps de Seishiro Kasai – contrairement à Batman qui n’aurait jamais pu se résoudre à tuer.

Un bras couvrait les épaules de la claymore et la charriait. Elle connaissait assez bien Darcia pour savoir comment il réagissait et quel sens de l’humour il avait. Depuis le temps qu’ils se fréquentaient maintenant, cela faisait une paye qu’elle avait compris comment fonctionnait ce type. Ce dernier était forcément de sortie aujourd’hui pour voir comment se porte sa nièce et son école. Très famille, tous ses proches savent qu’ils peuvent compter sur lui et, c’était ce pourquoi aujourd’hui encore il serait là. Ce dernier discutait avec sa vieille amie, entourant ses épaules d’un de ses longs bras, sans pour autant avoir des arrières pensées. Ils les avaient eus au début qu’ils s’étaient connu, après tout Claire était une femme charmante, sans être une beauté fatale, et sa personnalité l’avait séduit au-delà des apparences. Mais il avait vite vu et compris que son cœur et son âme appartenaient déjà à quelqu’un d’autre… Motta. Il avait eu la joie de pouvoir croiser ce guerrier de choix juste avant qu’il ne rende visite à la claymore. Il était impressionnant, sans aucun doute. Darcia ne le connaissait pas plus que ça, mais il savait que Claire était raisonnable et ne serait pas amoureuse d’un type qui serait un connard. C’est-à-dire que, si, elle pourrait être amoureuse d’un connard, tout bonnement car on ne contrôle pas ses sentiments. Cependant, il savait que cette dernière se ferait violence pour réprimer ses sentiments et qu’elle ne suivrait pas un tel protagoniste. Alors Darcia était heureux qu’elle reste elle-même et qu’elle ne fasse pas comme Narumi… qui suivait ce sale type qu’était Seishiro.

«  Ma nièce chérie ! … »Il abaissa son regard deux secondes pour l’analyser et se rendit compte que son chemisier était trop petit pour recouvrir toute la poitrine de Katsura. Ce dernier fit mine de se mettre devant elle et de cacher tous les angles où on pouvait voir un bout de sa poitrine. « Le premier qui a un regard déplacé sur ce qui t’appartiens je le fais moucher rouge ce petit bâtard ! Même toi Charlo !» dit-il en prenant un air faussement hostile, se tournant vers le demi-sayen. Il se redressa en riant et lui tendit la main pour la serrée.  

Katsura était toute rouge avec les remarques de son oncle. Son visage s’était cependant illuminé en le voyant arrivé, et il était accompagné d’une femme qu’elle avait déjà vu auparavant. D’ailleurs, elle était accompagné d’un garçon que Claire avait pu voir dans les souvenirs de Gohan. C’était Charlo, un ami très cher du fils de Goku. Elle avait vu et ressentit à quel point il le prenait en estime.

- Je suis contente de te revoir, charmante Katsura. Claire la salua en s’inclinant respectueusement, et Katsura fit automatiquement de même. Et toi, Charlo, j’ai enfin l’honneur de te rencontrer.



Le regard argenté de la guerrière se posa sur le jeune homme. Elle pivota pour se retrouver face à lui et s’inclina de nouveau à la manière des combattants respectueux afin de le saluer. Cette dernière tendit sa main vers son épaule doucement, pour lui montrer qu’elle ne lui voulait aucun mal. Lorsque sa main entra en contact avec l’épaule de Charlo, ce dernier pu voir qu’elle avait rencontré non seulement Gohan – qui l’avait recruté dans la Z-Team, et qu’elle avait pu connaître Charlo par le biais des souvenirs du jeune homme – mais également son père, Goku, il y a très longtemps. Celle-ci n’avait pas besoin de rentré en contact direct avec Charlo pour voir ses souvenirs à lui, cela dit. Un simple regard suffisait pour qu’elle lise comme dans un livre ouvert en lui. Cette dernière vécu ses souvenirs et sa vie à travers le corps de ce dernier. Un tel don était éprouvant les premières fois, lorsqu’elle l’avait découvert. Cependant elle y était habituée depuis longtemps. Claire n’était plus de première jeunesse, bien que son corps exprimait le contraire, et qu’elle n’était vraiment pas aussi vieille que son ami Ajito. Cette dernière tapota amicalement et chaleureusement l’épaule du jeune garçon. Tant de souffrance, et pourtant il avait choisi d’être quelqu’un de respectable. Il avait choisi de voué sa vie pour le bien de tous. Elle l’admirait.

- Nous avons les mêmes idéaux concernant le monde si j’en crois ce que j’ai pu voir dans les souvenirs de Gohan et également à travers les tiens. J’ai pu lire la sincérité dans ton cœur et je suis ravie de servir le bien commun aux côtés de guerrier aussi téméraire que toi. Son sourire dévoilait le fait qu’elle avait été touché par ce qu’elle avait pu voir de la vie de Charlo. Ce pauvre « gosse » avait morflé. Mais il n’avait pas choisi la facilité en se tournant vers le mal. Tu es un demi-sayen, alors tu connais peut-être mon mari. C’est le général Motta. Si tu es dans une position délicate ou difficile et que tu n’as personne sur qui compter, et qu’il est là, dis-toi qu’il sera ton allié. Il sert des nobles causes et défendra toujours des gens aussi consciencieux que toi, même s’il n’est pas dans l’alliance qui nous unit sous la même bannière, toi et moi.

En effet, la bague à la main gauche de Claire prouvait son mariage avec Motta. Cette dernière lui transmis d’ailleurs quelques souvenirs d’elle et de son mari à Charlo avant de retiré sa main sur son épaule. Une bonne relation se basait sur de la confiance. Au-delà de son don, elle espérait qu’il voyait en elle la même sincérité qui l’avait submergé lorsqu’elle avait pu lire dans un être aussi pure que Charlo.

«  En parlant de ton mari, il risque pas de me coller une rouste parce que je suis physiquement proche de toi ? Heiiiin, heiiin ? Hahaha ! » Disait Darcia en repassant l’un de ses bras autours des épaules de la guerrière, faisant bouger ses sourcils pour accentuer sa plaisanterie.

Cette dernière ria doucement, à la manière de Whis qui mettait sa main devant sa bouche lorsqu’il riait d’ailleurs.

- Je ne sais pas comment Motta réagirait, il n’a jamais eu à être jaloux, je ne fréquente pas d’autres hommes de la façon dont je le fréquente lui. Mais de toute façon, tu sais qu’au moindre geste déplacé, je te castre avant que Motta n’ait le temps de pâlir de jalousie.

Darcia prit un air de fausse souffrance en s’éloignant de Claire, mimant faussement la peur en même temps. Ce dernier arrêtera ses âneries un moment, Carver venait d’arriver avec Kokoro. Darcia souleva sa petite nièce et la couvrit de baisers chaleureux et pas déplacé ( non c’est pas un pédo bordel XD). Il salua Carver d’une tape amicale dans le dos, et Claire salua tour à tour les deux arrivant.





Spoiler:
 
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: La famille Kotonoha [PV: Charlo]   
 
La famille Kotonoha [PV: Charlo]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» DAN X BICHON MALE 2 ANS (SANS FAMILLE 89)
» Dragons et tyranides…Même famille ? (réservé) [Caîn et Koskyo]
» Deux nouveaux amis de la même famille (PV avec nuage de feu)(fini)
» Si le centre est stable, alors la famille est soudée — Ngugi
» Personnalités de Terrassanta (Famille Delacroix)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: Satan-City-