Partagez | 
 

 Juste une ruelle sombre [PV Lilyth]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Riki
avatar
Saiyan
Masculin Age : 17
Date d'inscription : 22/12/2016
Nombre de messages : 206
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1375

Techniques
Techniques illimitées : Ki Barrier; Image Rémanente; Maximum Flasher
Techniques 3/combat : Renforcement; Tempête éclaire
Techniques 1/combat : Final Flasher

MessageSujet: Juste une ruelle sombre [PV Lilyth]   Mar 27 Déc 2016 - 13:10
Ce fut par une noire et froide de nuit que Riki se décida à s'aventurer en dehors de sa nouvelle demeure acquise depuis peu. Il n'arrivait pas à trouver le sommeil pour une obscure raison, et il se dit qu'en apprendre un peu plus sur sa nouvelle ville ne pouvait pas lui faire de mal.

Il avait passé près d'un mois à rassembler divers témoignages et à attendre les résultat d'une analyse ADN qu'il avait passé aussitôt arrivé en ville. Le singulier sayen s'était en effet mis en tête de chercher ses parents biologiques, qu'il n'avait, rappelons-le, jamais connu. On avait fini, au bout de trois semaines d'attente, par lui donner l'identité de son père et de sa mère: deux sayens de rang moyen respectivement  nommés Kyûri et Serori et tous deux morts pendant l'invasion d'une planète dont les habitants s'étaient révélés plus coriaces que prévus. En vérité, cela lui importait peu, non pas qu'il les méprisait mais, étant donné ce qu'il avait vécu, il préférait laisser le passé derrière lui. Néanmoins, une fois son identité reconnue, il accéda à son héritage. Tout d'abord, une très légère somme d'argent qui, combinée au vaisseau qu'il avait récemment vendu, lui permettait d'atteindre la somme non négligeable de 1000 zénis mais encore et surtout une habitation au cœur de la capitale de la planète Vegeta.

Ce qui nous ramène à notre situation initiale: Riki ne trouvait pas le sommeil dans son nouveaux chez-lui et décida donc de visiter ce qui serait probablement son principale lieu de vie pendant les prochaines années de son existence, voir pendant le reste son existence.Ne connaissant absolument pas la ville en question donc, il se mit à dériver aux hasard entre places et avenues, pour finir par s'encastrer dans une petite rue très sombre sans vraiment y faire attention. Après tout, que pouvait il bien lui arriver en traînant dans une étroite ruelle menaçante au sein d'une ville presque intégralement habité par des guerriers parmi lesquels certains des plus puissants et violents de l'univers?


Dernière édition par Riki le Mar 27 Déc 2016 - 21:03, édité 1 fois
Lilyth
avatar
Demon
Féminin Age : 21
Date d'inscription : 22/12/2016
Nombre de messages : 45

Techniques
Techniques illimitées : Télékinésie, Brimstone, Poing du Fantôme
Techniques 3/combat : Chant des Succubes, Frappe Erotique
Techniques 1/combat : Le Gwak

MessageSujet: Re: Juste une ruelle sombre [PV Lilyth]   Mar 27 Déc 2016 - 20:10
Il faisait froid. Le froid agressait la peau de Lilyth,d'habitude elle ne prêtait pas attention à la température des nuits sur Végéta, bien au chaud dans son modeste logement des quartiers défavorisés de la capitale. Quartiers qui l'avaient toujours répugnée, des rues toutes plus insalubres les unes que les autres abritant les mêmes taudis sphériques aux façades blanches sans personnalité, empestant la pauvreté. Mais ce soir, il en était autrement, la succube errait dans une ruelle étroite, en déambulant à la manière d'un pantin désarticulé en arborant néanmoins un léger sourire. Lilyth était tourmentée ; voilà bien des jours qu'elle n'avait pas eu l'occasion de s'amuser, ce médiocre peuple simiesque aux mœurs guerrières l'empêchant d'agir comme elle souhaitait, elle s'était toutefois décidée à rester sur cette planète ne sachant trop où aller et par manque de moyens évidents.

Voilà bien une heure qu'elle errait dans la même ruelle sombre en tournant en rond, elle comptait bien maintenir le statut quo mais son errance fut perturbée par une douce odeur qui assaillit ses narines, une odeur qu'elle n'avait pas rencontrée depuis longtemps, elle qui vivait parmi les plus démunis de la capitale, elle n'avait pas eu le plaisir d'aborder une telle émanation qui mêlait à la fois détermination et une once d'anxiété, à ça s'ajoutait le facteur qui l'avait tant surprise, une pointe de puissance, ce qui démarquait la senteur de toutes les autres environnantes, la personne à qui appartenait cette odeur n'en restait pas moins une proie facile, mais Lilyth avait à quelques mètres à peine un nouveau compagnon d'un soir qui saurait, elle n'en doutait pas un seul instant, être divertissant. Le petit sourire de la démone disparut, il laissa place à un sourire sardonique, carnassier qui lui déchirait les lèvres. Oh, elle allait bien s'amuser ce soir en fin de compte....
Le pantin reprit vie après avoir été pétrifié de surprise. Lilyth sourit de plus belle, et se léchant délicatement les lèvres, - le pantin laissa place au démon - elle s’élança à travers la ruelle, sans perturber le silence de mort qui y régnait en maître incontesté .


Lilyth avait trouvé la source de cette délicieuse odeur, un pauvre petit Sayen qui semblait perdu, qui approchait de l'aboutissement de la ruelle délabrée qui débouchait sur une petite avenue tout aussi vivante que la ruelle. Il marchait à un rythme inconcevable sans émettre le moindre signe de fatigue.Il semblait plongé dans ses pensées, sans trop savoir où il se dirigeait, la succube se dit qu'il explorait la ville car il paraissait égaré, il s'arrêterait probablement au premier bar qui se présenterait et y passerait le reste de la nuit pour ensuite tenter de rentrer chez lui. Seul. Il paraissait bien seul le pauvre, pensait Lilyth, sarcastique. Il fut chassé de ses pensées par la succube, trop pressée de s’accaparer son nouveau jouet, qui se jeta sur le jeune homme en l'enlaçant, arborant un sourire sanguinaire


- Coucou mon mignon, j'ai très faim, dit-elle en laissant éclater un petit rire incontrôlé.


Dernière édition par Lilyth le Dim 8 Jan 2017 - 20:50, édité 2 fois
Riki
avatar
Saiyan
Masculin Age : 17
Date d'inscription : 22/12/2016
Nombre de messages : 206
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1375

Techniques
Techniques illimitées : Ki Barrier; Image Rémanente; Maximum Flasher
Techniques 3/combat : Renforcement; Tempête éclaire
Techniques 1/combat : Final Flasher

MessageSujet: Re: Juste une ruelle sombre [PV Lilyth]   Mer 28 Déc 2016 - 19:15
Riki, marchant de plus en plus vite, fut soudain interrompu par un événement des plus étranges: il lui semblait que quelque chose venait de lui sauter dessus. Cette impression fut vite confirmé quand il vit deux bras gris féminin venants de derrière son dos l'enlacer; ce mouvement fut vite suivi d'une phrase qu'il n'aurait pas su comment qualifier, tant elle lui semblait à la fois engageante et terrifiante.

"Coucou mon mignon, j'ai très faim, lui dit la chose qui, visiblement, semblait trouver la situation totalement normal.

Le sayan, d'abord surpris, se ressaisi ensuite, éjectant un kikoha au sol afin de créer un écran de poussière dont il profita pour s'éloigner en utilisant une image rémanente. Cela fait, il laissa échapper un simple, mais néanmoins explicitement aggressif de par la pointe d'agacement qui perçait dans sa voix :

-Qu'est-ce que tu me veux toi?

Il profita du temps que lui laissait la réponse de son interlocutrice pour la détailler de long en large:
tout d'abord, évident symbole d'une grande pauvreté ou d'une profonde absence de pudeur, la créature à corne qu'il avait en face de lui ne portait qu'un simple bout de tissus abîmé et déchiré de part en part, couvrant avec peine son corps de petite taille et de faible corpulence. Cette dernière avait les yeux cachés par un opaque bandeau blanc. Ses cheveux étaient d'un rouge vermeil, un rouge sang auraient dit les membres de l’espèce à laquelle cette démone semblait appartenir. De par son approche et de par la taille colossale se sa poitrine, Riki aurait même pu en déduire que c'était une succube si il avait alors connu ce mot. Au delà de ces caractéristiques particulières, une chose frappa le sayan: elle était incroyablement belle, presque au point de l’envoûter, il sentait son esprit relâcher sa garde, d'ordinaire si solide, face à cette créature des... des enfers! L'aura bleue de Riki explosa.

-Quel imbécile, j'ai presque failli me faire avoir, se dit-il à lui même, écoute, je ne vais pas te mentir, ta présence me gène, alors, quelles que soient tes intentions à mon égard, je te demande de bien vouloir me laisser tranquille."

Son agressif avertissement fut accompagné par l'arrivé d'un nouveau kikoha qu'il chargea dans sa main droite tendue vers la démone, kikoha qu'il se força tout de même à ne pas éjecter immédiatement, ne désirant pas être le premier à attaquer. Il se chargea également de créer une fine barrière de ki autour de lui, barrière que la succube serait normalement incapable de voir.

Il était prêt, prêt à affronter la plus belle chose qu'il ait jamais vu, de près ou de loin. Il se doutait bien que son adversaire était forte pour oser le provoquer d'une telle façon en pleine rue sans alliés mais le problème de Riki venait du fait qu'il ne savait pas à quel point elle était forte: il ne ressentait pas son ki. Était elle si forte que l'on ne pouvait ressentir son énergie? Ou était elle simplement trop faible? Riki ne le savait pas, et cela le frustrait.

Riki n'aimait pas être frustré


Dernière édition par Riki le Mer 28 Déc 2016 - 23:09, édité 1 fois
Lilyth
avatar
Demon
Féminin Age : 21
Date d'inscription : 22/12/2016
Nombre de messages : 45

Techniques
Techniques illimitées : Télékinésie, Brimstone, Poing du Fantôme
Techniques 3/combat : Chant des Succubes, Frappe Erotique
Techniques 1/combat : Le Gwak

MessageSujet: Re: Juste une ruelle sombre [PV Lilyth]   Mer 28 Déc 2016 - 21:09
Les choses lui échappaient. D'ordinaire, elle ne refusait pas un peu de résistance venant de ses proies, cela ne faisait que pimenter les choses, mais là, il en était autrement, Lilyth ne voulait pas prendre le temps de chasser sa proie pendant des heures avant de pouvoir enfin en profiter, elle voulait assouvir au plus vites ses pulsion libidinales et l'heure n'était pas aux préliminaires. Lylith haletait avec difficulté. Elle ne réagit même pas à la question de sa proie, trop occupée à tenter de garder son calme. Elle avait été repoussée sur quelques mètres par la riposte du Sayen, nul doute qu'il allait devoir très prochainement se confronter au prix que cet affront allait lui coûter.

De son coté, le jeune Sayen semblait comme envouté par la beauté singulière de la succube, ce qui en soit n'était pas étonnant. Mais quelque chose paraissait le déranger, il n'avait pas eu l'occasion de le remarquer auparavant, trop occupé à admirer les courbes généreuses de la démone. Mais désormais son attention était concentrée sur son visage : ses yeux étaient recouverts d'un bandeau identique à la matière de ses vêtements et dans le même état médiocre, cet handicap évident ne semblait pas pour autant déranger la jeune femme. Le Sayen maintenait avec précaution son kikoha en visant la démone, il ne semblait pas vouloir engager le combat.

Lylith s'élança vers le Sayen en laissant éclater un rire glaçant et cauchemardesque. Le jeune homme, libéra le kikoha qui se dirigea instantanément vers la succube. Lylith mit fin à sa course aussitôt. Elle leva la main droite vers le kikoha qui s'approchait dangereusement d'elle. La sphère lumineuse se figea soudainement et se distordit brutalement pour devenir une véritable lance de lumière. C'est comme si le temps c'était arrêté, le kikoha crépitait dans tous les sens en produisant un vacarme assourdissant, en se mouvant dangereusement de quelques centimètres en avant puis en arrière, comme si le kikoha voulait se libérer de l'emprise de la démone, qui ne semblait produire aucun effort pour maintenir la lance figée dans les airs. Le Sayen était abasourdit, il n'avait certainement jamais vu quelqu'un faire usage de télékinésie, particulièrement de cette façon. Il était certainement trop fasciné par l'intervention de la démone pour bouger. Lylith dirigea son bras droit vers la façade d'une maison, le kikoha suivit la direction du bras de la démone en fendant les airs pour s'écraser sur la façade dans une explosion lumineuse.

C'en était trop pour Lylith, elle avait trop attendu, ses pulsions charnelles se changèrent en pulsions meurtrières. La situation lui échappait de plus en plus, elle ça, elle ne le supportait pas. Elle fuit prise de fortes convulsions, elle tremblait de tout son être. Ses lèvres laissaient s'échapper de légers filets de bave qui s'écoulaient avec lenteur. Ses veines se gonflaient, sa vue s'embrumait, et dans un dernier spasme d'une incroyable violence, elle laissa éclater à nouveau un rire cauchemardesque.
Riki
avatar
Saiyan
Masculin Age : 17
Date d'inscription : 22/12/2016
Nombre de messages : 206
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1375

Techniques
Techniques illimitées : Ki Barrier; Image Rémanente; Maximum Flasher
Techniques 3/combat : Renforcement; Tempête éclaire
Techniques 1/combat : Final Flasher

MessageSujet: Re: Juste une ruelle sombre [PV Lilyth]   Mer 28 Déc 2016 - 23:09
Riki pointait toujours son bras droit en maintenant son projectile énergétique dans sa main, mais il était tout de fois près à le lancer au moindre signe d'hostilité de la part de la succube, signe d'hostilité qui, vu la mine de cette dernière n'allait pas tarder à se manifester: il semblait à Riki qu'il n'avait jamais  n'avait vu une expression de pareil haine se peindre sur le visage d'un quelconque individu.



Ce fut donc sans grande surprise que Riki vit la démone s'élancer vers lui à toute vitesse en libérant un cri glaçant qui, lui en revanche, perturba un instant le sayan. Il se ressaisit tout de même assez rapidement et, mettant sa menace à exécution, il propulsa sa boule d'énergie à toute vitesse. Cette dernière parcouru quelques mètres avant d'être arrêté net au milieu de sa course par... absolument rien si ce n'est l'air lui même. Au bout de près de cinq secondes, Riki remarqua que Lilyth avait tendu la main en direction du kikoha immobilisé. Il en déduisit que c'était elle qui l'avait arrêté. Sa pensée se confirma quand la démone, d'un mouvement ample du bras, éjecta à distance son kikoha dans le mur d'une habitation que Riki espérait abandonnée, il ne voulait pas de dégâts collatéraux pendant la durée de ce combat.

"Quelle singulière utilisation du ki démone, tu es fière de toi? Bon, je suppose que je vais devoir t'apprendre à ne plus toucher aux boules de tes adversaires, mal-élevée.

Cette fois, ce fut le sayan qui s'élança vers la démone et qui, en milieu de course, se téléporta devant cette dernière à l'aide d'une image rémanente.

-À mon tour de me donner en spectacle, dit-il, une intonation mi-amusée, mi-menaçante dans la voix.

Il effectua sans attendre une vrille par dessus son adversaire, affichant un sourire innocent quand son visage et celui de la succube se croisèrent. Il atterrit derrière la démone et se baissa pour balayer les jambes de cette dernière en opérant un tour complet sur lui même. Profitant du fait que son ennemie soit en l'air, Riki lui infligea un coup de genoux dans l'abdomen et, sans attendre de réponse adverse, il lui saisit la tête pour ensuite foncer à toute vitesse dans un mur sur lequel il la jeta. La démone, de par la technique de renforcement physique nommée puissance colossale que venait d'utiliser Riki et de par la vitesse à laquelle ce dernier s'était mut, failli s'encastrer dans le mur, se contentant de le percuter en le fissurant. Si elle espérait que ce soit fini, elle se mettait le doigt dans l’œil. Riki l’attrapa par la gorge et la jeta dans les air, au dessus de la ruelle. Pour finir son enchaînement, il se téléporta au dessus de la succube et lui asséna un coup du marteau pour la clouer au sol. Après cette avalanche de violence, Riki hésita un instant puis, craignant d'avoir laissé trop de répit à son adversaire, il chargea puis lança une vague déferlante blanche en hurlant:

-MAXIMUM FLASHER!, puis pendant que l'attaque se dirigeait vers la démone, il poussa plus loin encore dans la provocation Tiens. Arrête ça pour voir!"


Dernière édition par Riki le Jeu 29 Déc 2016 - 22:31, édité 1 fois
Lilyth
avatar
Demon
Féminin Age : 21
Date d'inscription : 22/12/2016
Nombre de messages : 45

Techniques
Techniques illimitées : Télékinésie, Brimstone, Poing du Fantôme
Techniques 3/combat : Chant des Succubes, Frappe Erotique
Techniques 1/combat : Le Gwak

MessageSujet: Re: Juste une ruelle sombre [PV Lilyth]   Jeu 29 Déc 2016 - 21:10
Le jeune Sayen n'ayant certainement pas conscience du danger, il commenta la prestation de Lylith par une provocation.

-Quelle singulière utilisation du ki démone, tu es fière de toi ? Bon, je suppose que je vais devoir t'apprendre à ne plus toucher aux boules de tes adversaires, mal-élevée.



Le souffle court, elle pesta entre deux convulsions :

-Ce sera donc ton épitaphe, sale macaque.

Le jeune homme n'avait probablement pas entendu sa remarque désobligeante, trop occupé à toiser cette dernière. Il bondit sur la démone qui s’époumonait de rire, et en plein milieu de sa course il se téléporta devant elle à l'aide d'une image rémanente. Les muscles du Sayen se bombèrent, résultat évident de l'utilisation d'une technique rustre et arriérée. S'en suivit une averse de coups sans retenue qui laissèrent Lylith dans un sale état. Elle était encastrée dans le sol, chacune de ses terminaisons nerveuses hurlaient à la mort, tous ses membres étaient fortement endoloris et au vu du bruit qu'avait produit ses côtes au contact du genou du Sayen, certaines devaient être fêlées. Bien qu'elle n’ait pas pu le voir, elle se doutait qu’il lui avait assené tous ses coups, un sourire innocent aux lèvres, elle l'avait senti à son comportement. Et cela la répugnait, elle ne supportait pas qu'on ose se moquer d'elle, elle beugla de rage.

Elle réussit néanmoins à se relever, les jambes branlantes. Elle était couverte d'un liquide poisseux et malodorant, probablement son sang, à cette pensée son ki fulmina dans une déflagration pourpre, accompagné d'un cri de douleur. Son bandeau était souillé par des larmes de douleur, voilà qu'elle se mettait à pleurer. Elle était entourée d'un faible halo rouge incandescent constellé de " pétales " de ki mauves. Avant qu'elle ait le temps de reprendre sa respiration, le Sayen avait repris de plus belle l'assaut, en hurlant le nom de son attaque comme pour l'inciter à esquiver :

-MAXIMUM FLASHER !

Et sans doute pour enrager la démone, il renchérit avec une énième provocation :

-Tiens ! Arrête ça pour voir !

La déferlante s'échappait de la main du Sayen à une vitesse folle, si elle ne faisait rien, elle risquait probablement une mort certaine. Elle disparut in extremis à l’instant où la déflagration aurait dû la toucher et elle réapparut immédiatement dans le dos de son adversaire qui n'avait pas encore réalisé l'esquive de la succube, il fut gratifié d'un heurt sur chacune de ses oreilles et avant même qu'il put s'écrouler au sol, Lylith lui asséna plusieurs lacérations au cou accompagnées de coups de coude dans le dos. C’était impossible de définir qui des deux souffrait le plus pendant les assauts de Lylith, à chaque coups chacun perdait une quantité de conséquente d’hémoglobine. Elle se servit des débris de bitume qu’avait engendré sa chute pour les expulser à l’aide de sa télékinésie sur le visage de son opposant. Elle poursuivit son assaut en mordant plusieurs fois à pleines dents les bras du Sayen et pour contrer l'éventualité dans laquelle il riposterait, elle tentât de l'envoyer dans les airs, mais elle ne parvint pas à l'envoyer bien haut, alors en créant plusieurs barrages de kikohas elle le fit monter plus haut dans les airs, chaque kikoha qui déflagrait contre son torse le faisait s’élevait d'un mètre plus haut. Une fois qu'il était suffisamment haut, elle bondit le rejoindre dans les airs et se servit de son corps comme tremplin pour monter plus encore. Lylith restait immobile dans les cieux, faisant de son mieux pour ne pas s'écraser âprement sur le sol.

-Alors mon mignon, on est trop faible pour rivaliser avec moi ? Où est donc ton arrogance maintenant que tu n'as plus le dessus ? Dit-elle, fébrile et chancelante en se léchant délicatement les lèvres. Elle prit une grande inspiration en ouvrant grand la bouche, découvrant de grandes dents blanches et acérées ; son corps entier se contracta aussitôt, un grand filet de sang s'écoulait de ses narines, sa tête ballottait dans tous les sens, ses veines se gonflèrent plus encore, son aura était désormais un grand halo rouge instable et crépitant, constellé de grande pétales de ki noir. Un énorme globe écarlate se forma dans sa bouche ; Lylith hurla dans son for intérieur :

-BRIM…STONE !

Un énorme faisceau cramoisi éblouissant sortit de la bouche de Lylith, dans la direction du Sayen.Les rires et les sanglots de la diablesse accompagnaient les crépitements du Brimstone.
Riki
avatar
Saiyan
Masculin Age : 17
Date d'inscription : 22/12/2016
Nombre de messages : 206
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1375

Techniques
Techniques illimitées : Ki Barrier; Image Rémanente; Maximum Flasher
Techniques 3/combat : Renforcement; Tempête éclaire
Techniques 1/combat : Final Flasher

MessageSujet: Re: Juste une ruelle sombre [PV Lilyth]   Ven 30 Déc 2016 - 16:27
Riki ne savait pas si son attaque avait touché, mais elle avait fait un sacré vacarme, et il supposait que si il ne finissait pas ce combat en vitesse, quelqu'un viendrait les interrompre. Constatant la taille de l'explosion, il se détendit, se disant que son adversaire ne pouvait pas avoir encaissé cette explosion et en être sortie indemne.
Elle ne l'avais pas encaissé: il reçu un violent coup sur chaque oreille, il eu l'impression que ses tympans venaient d'exploser. Cette attaque fourbe fut suivi d'une avalanche de griffures dans le coup et de coup de coude dans le dos, ces derniers furent d’ailleurs grandement amortis par son armure. La lamentable masse organique que lui et son adversaire composait finit par s'écraser au sol.

Riki se téléporta une dizaine de mètres plus loin dans la même rue, infligeant un coup de pied retourné dans la joue de la démone pendant le processus. Ne se laissant pas décontenancer pour autant, cette dernière projeta sur lui des débris du sol dévasté par leurs chutes répétés. Il se couvrit le visage de ses bras du mieux qu'il put et ressenti de nombreuses coupures partout sur son corps. Néanmoins, à la fin de la rafale télékinétique qu'il venait d'encaisser, il ressentit une grande douleur dans la cuisse. Il en arracha avec peine un morceau de bitume qui s'y était logé.

Le sayan ne faisait plus attention à la succube et cette dernière en profita pour relancer son assaut en lui mordant les bras à plusieurs reprises. Il profita de ce moment ou elle n'était concentré que sur ses membres supérieures pour lui infliger un violent coup de genou dans l'abdomen. Elle encaissa le coup et, décidant de mettre fin à cette phase de corps à corps, elle l’expédia en l'air. La voyant lever les mains, Riki intensifia sa barrière de ki, et cette dernière put ainsi encaisser sans problème le barrage de kikohas qui suivit. En revanche, le sayan ne vit pas Lilyth passer dans son dos, elle se servit de lui comme tremplin, tentant également de le renvoyer au sol. Cette dernière action n'ayant été qu'une poussée, Riki ne fut pas vraiment propulsé et se contenta d'atterrir de lui même au sol. Il écouta en souriant la pathétique pique de la succube.
Relevant la tête il eu largement le temps de comprendre ce qui allait se passer. Il se contenta donc de s'éloigner de sa position initiale, chose qu'il se félicita d'avoir fait car, moins d'une seconde plus tard, la démone fit jaillir un énorme faisceau rouge de sa bouche. Sans attendre que le rayon le rejoigne au sol, il s'éleva, parallèlement à l'attaque adverse, pour remonter vers sa cible, à qui il ferma la bouche, littéralement, de ses deux mains.

Le faisceau d'énergie interrompu, il porta un violent crochet du droit dans le ventre de Lilyth, puis il ouvrit cette même main, toujours appuyée contre l'abdomen de la démone, et, en faisant exploser son aura bleue, il s'envola à une vitesse quasi supersonique vers le plus grand et le plus proche bâtiment qu'il vit en emportant la succube avec lui. Une fois arrivé là ou il le voulait, il lança un maximum flasher de sa main droite toujours apposée sur son adversaire, non sans oublier de crier le nom de sa technique afin d'en renforcer la puissance et il stoppa brusquement sa course. Son attaque explosa sur la façade du grand bâtiment, et la démone traversa l'édifice.Cette fois encore, Riki fit exploser son aura, lui faisant prendre quasiment le double de sa taille. Il fit le tour du bâtiment à toute vitesse et utilisa sa technique de renforcement physique pendant ce vol. Arrivé à la moitié du trajet, tout en continuant de voler vers sa cible, il effectua deux tours complet sur lui même et fini le troisième devant la démone, à qui il asséna un très violent coup de pied circulaire qui aurait bien expédié la succube à une centaine de mètres de là si le sayan n’avait pas enchaîné téléportations et poursuites pour la faire changer de trajectoire à chaque coup porté. Déjà, il voyait des citoyens en contrebas qui, plus ou moins affolés, allaient avertir la garde. Sans prévenir, il tenta d'abattre violemment son talon sur la nuque de la démone, ce qui eut pour effet de l’expédier au sol. Après ce coup qui concluait cette avalanche d'attaques physiques, il toisa son adversaire en criant:

"Tempête éclair!

Un barrage de kikohas violets à têtes chercheuse s'échappa alors de sa main tendu vers le sol. La démone aurait du mal à les esquiver, il le savait. Il chargea et augmenta son ki au maximum en attendant que le dernier kikoha de son attaque ai fait son effet, puis il se téléporta face à son adversaire à qui il essaya d'asséner un violent direct du droit dans le front. Ce coup final fit encore reculer son adversaire à une dizaine de mètres. Alors il la regarda et, tout en chargeant son ki restant dans une main, il lui dit:

-C'est la fin de ce combat, démone., puis, en tendant son bras, il hurla, MAXIMUM FLASHER

La vague déferlante, bien plus grosse que toutes les autres expédiées jusque là, se dirigeait rapidement vers la succube. Il ne restait plus pour lui qu'à espérer qu'elle aussi était sur sa réserve vitale d'énergie.
Lilyth
avatar
Demon
Féminin Age : 21
Date d'inscription : 22/12/2016
Nombre de messages : 45

Techniques
Techniques illimitées : Télékinésie, Brimstone, Poing du Fantôme
Techniques 3/combat : Chant des Succubes, Frappe Erotique
Techniques 1/combat : Le Gwak

MessageSujet: Re: Juste une ruelle sombre [PV Lilyth]   Dim 8 Jan 2017 - 17:43
Les héros ne meurent jamais. Toute petite déjà Lilyh avait intériorisée ce principe inhérent aux histoires pour enfants qui narrent les aventures d’héros qui se battent contre les forces du mal et qui finissent éternellement victorieux. Seulement, la démone, qui s’était toujours considérée comme l’héroïne bénie des dieux dont chacune des actions est juste, était confrontée à la dure réalité : Elle faisait face aux portes de la mort et elle perdait son combat, qui aurait pourtant dû se solder par le massacre du primate.


Il faisait de moins en moins noir, mais le froid ambiant était toujours aussi rude.Le Sayen interrompit le rayon en faisant se heurter rudement la mâchoire de la diablesse. Ses dents s’effondrèrent sur sa langue, pendant que le faisceau s’estompait. Elle se délivra de l’emprise du Sayen, qui avait toujours ses mains sur la gueule de Lilyth. Il fut d’ailleurs plus vif qu’elle, car avant qu’elle ne puisse réagir, il porta un violent crochet du droit dans le ventre de Lilyth, qui cracha un important flot de sang, ce coup était sans aucun doute le plus douloureux qu’il lui avait asséné. Il poursuivit en l’entraînant à une vitesse folle vers un clocher blanc d’une hauteur cyclopéenne, pendant que son aura bleuté détonait exagérément. Le primate mit fin à sa course pour projeter la démone contre l’immeuble. Son aura déflagrait à nouveau, et il hurla, d’un air tendu :

-MAXIMUM FLASHER !

La démone fut emportée dans la déferlante d’énergie et elle parcourut de part en part le bâtiment, qui fut orné d’un trou béant en son sommet. La déferlante calcinait la peau de Lilyth, qui n’arrivait pas à s’en libérer. La cime de l’édifice s’écroulait et nombreux étaient les débris qui s’écrasaient âprement sur les toits des habitations. Les cris des habitants accompagnaient la chute des débris. Le Sayen exécutait de nombreuses acrobaties dans les cieux, se rapprochant de son antagoniste. A son arrivée, la succube s’était échappée du maximum flasher, elle essayait présentement de recouvrer son souffle ; il exploita cette halte pour lui infliger coup de pied circulaire qu’elle parvint à bloquer. Elle riposta en lui déchirant profondément la jambe ; elle fut toutefois propulsée en arrière par la collision. Il l’accompagnait dans son élan, la faisant inlassablement changer de direction en lui donnant de petits coups négligeables suivis de téléportations pour le moins hasardeuses, bien qu’à chaque fois il était gratifié de plusieurs griffures. Il mit fin à ce bal aérien en faisant s’abattre son talon sur la nuque de Lilyth, qui fut expédiée deux cent mètres plus bas, au sol, suivie par les décombres de la tour. Cette fois-ci elle réussit à ne pas s’abattre au sol en contrôlant sa chute. Elle était recouverte à la fois de sang frais, de sang coagulé et d’ecchymoses, elle semblait contempler son opposant qui se tenait au beau milieu de ce décor apocalyptique : Un monument qui s’effondrait à côté duquel se tenait un homme entouré d’un halo azur crépitant, une pluie de décombres qui s’abattait sur les habitants épouvantés sortis de leur torpeur et le ciel, qui irradiait la scène d’une fantastique lueur mauve, et ce car le jour débutait. Le Sayen qui ne semblait pas prêter attention au spectacle, toisait la démone ; Il rugit avec fureur :

-Tempête éclair !


Et ce fut le pinacle du spectacle, au chaos ambiant venait s’ajouter une vingtaine de kikohas violacés qui se glissaient à travers les débris pour se diriger droit vers la démone.

-Oh mon chou, je suis chagrinée, mais  il est l’heure de mettre un terme à cette mascarade, dit-elle en tremblant de rage.

Elle fit tête aux projectiles lumineux, et comme pour saluer un public galvanisé en pleine ovation, elle fit une révérence des plus solennelles et afficha un sourire sardonique. Tous les projectiles se figèrent immédiatement. Ils se distordaient tous, et elle les fit se heurter dans un fabuleux spectacle pyrotechnique avant d’en perdre le contrôle. Elle fut attaquée par de violentes céphalées ; contrôler autant d’objets à la fois c’était trop éprouvant pour la diablesse. Cette fois-là le jeune-homme ne fut pas surpris pas la prestation télékinétique et enchaîna aussitôt sur un déplacement instantané d’une précision effarante précédé d’un coup direct sur le front de Lilyth qui ne put le parer ; Ce coup ultime fit encore reculer son adversaire à une dizaine de mètres. Le halo carmin qui entourait auparavant  Lilyth avait disparu.

-C'est la fin de ce combat, démone, puis, en tendant son bras, il brailla, MAXIMUM FLASHER

La puissance de cette vague surpassait de loin celle des précédentes, le flot d’énergie aux teintes laiteuses surclassait largement tous les précédents en tous points, vaporisant tout ce qui était sur son passage. Le corps de la diablesse refusait de bouger, l’intensité de la douleur paralysait associé à la surprise provoquée par l’attaque du Sayen la paralysait sur place.
Nerveuse, Lilyth prit une grande inspiration : tout son corps se raidit démesurément, son aura réapparut, plus imposante que jamais, ses veines se gonflèrent et toutes ses plaies s’ouvrirent profondément ; elle fit tout son possible pour ne pas succomber à la sensation atroce et elle fit jaillir de sa bouche un fantastique torrent de Ki cramoisi aussi important que la frappe adverse.

-BRIMSTONE ! criait-elle dans son for intérieur.

Les deux faisceaux extraordinaires de Ki chargeaient à une rapidité phénoménale l’un sur l’autre. Mais, à l’instant où les vagues d’énergie auraient dû se rencontrer ; un immense maelström d’énergie azur détona en plein milieu des deux traits d’énergie. Le choc fut si intense qu’il souffla tout sur son passage : les déferlantes d’énergies pourtant si fortes, les deux adversaires, et la plupart des maisons aux alentours. De cet immense souffle émergea un être anormal, qu’on pourrait admettre comme la caricature d’un squelette issu des croquis chaotiques d’un enfant atteint d’un sévère retard cognitif. Il semblait égaré, tournant ce qui lui servait de tête dans tout les sens à maintes reprises, comme si il était arrivé là par erreur.



(PS: commencer à 12 secondes)

-UH… IT’S MOI…

-SANESSS !!!!! Le squelette difforme se dandinait dans tous les sens en criant d’une voix nasillarde.
-WANNA HAVE A BAD TOM ?!!!  ADOWEDE, ADODO ADOA, ADOWEDE, ADODO ADOA DOWEDE, UWEDE ADODO A DODODO ADODOA DOA DOA DODO UHWEDE TUTUTUTU TUTUTU PRRRRRRRRR AH AH HAH AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH, gazouillait le squelette en sautillant ridiculement.

Les deux combattants gisaient au sol, contemplant avec incompréhension la prestation du squelette :

-ADOWEDE, ADODO ADOA, ADOWEDE, ADODO ADOA…

Des bruits de pas pressées résonnaient dans la ruelle d’à côté, c’était  un groupe de cinq gardes Sayens qui sortaient de la cantina « Mos Eisley » et de fait, ils étaient loin d’être sobres. A la vue de la… chose qui « dansait » en gazouillant, l’esprit embrumé par l’alcool, ils interprétèrent que la chose était sans aucun doute l’auteur du chaos ambiant. Ils bondirent sur le pauvre squelette qui ne semblait pas comprendre que les gardes en avaient après lui. Mais à l’instant où l’un d’eux le frappa au visage, Il disparut de la même manière qu’il était apparu, dans une fantastique bourrasque énergétique.

-PHOQUE YOU. BOOOOM !

( PS : C'bon vous pouvez arrêter le massacre auditif )
Les miliciens restèrent immobiles, assurément embarrassés d’avoir perdu le criminel. Lilyth quant à elle, était totalement convaincue par sa future victoire : elle fredonna de sa voix, devenue subitement cristalline une douce mélodie qui adoucit brusquement la combativité des Sayens. Ils semblaient tous charmés par l’air harmonieux.

-QUE PENSEZ-VOUS DU CHANT DES SUCCCUBES MISERABLES INSECTES ! TOUT L’UNIVERS SE PROSTERNE DEVANT MOI !  dit-elle en s’esclaffant.

Elle reprit son chant, saisit son opposant Sayen par la gorge et le fit s’encastrer dans le mur le plus proche.

-C’est l’heure de la frappe érotique, hihihihihi. Dit-elle en se léchant les lèvres, imbibées de sang.

Le malheureux Sayen reçu une averse de six petits coups sur le torse qui auraient bien mis hors-combat temporairement l’équivalent de dix soldats Sayens. Lilyth n’était plus en état de se battre, l’heure était à la fuite, oh elle aurait d’autres occasions de s’occuper de son cas ; et puis, la fuite n’est pas pitoyable si c’est le héros qui déguerpit.

-A vous maintenant mes chers, soyez des bons chiens et battez-vous à mort, le gagnant aura éventuellement une surprise savoureuse Hihihi !

L’efficacité de cette technique sur les faibles d’esprits la surprendrait toujours. Les gardes s’étaient changés en véritables animaux, ils se battaient tous au sol, sans qu’aucun d’entre eux n’ai l’idée d’utiliser son Ki. L’un d’eux arrachait la gorge de son supérieur à coup de crocs répétés.

Les effets du chant allaient bientôt disparaître. Cela faisait maintenant deux bonne minutes que les quatre gardes se battaient, laissant pour mort la proie de Lilyth. Elle comptait le laisser en vie pour en profiter plus tard, elle était convaincue que la prochaine fois serait la bonne. Il ne restait que deux gardes, les trois autres, gorges et ventres ouverts, gisaient au sol. Avant que le gagnant ne soit désigner, la succube fit léviter les deux misérables et les projetas énergiquement contre le même mur où le Sayen avait été encastré. Un grand craquement macabre se fit entendre. Elle fut à nouveau victime de migraines. Elle n’avait plus les idées claires, il fallait partir.

-Putain de merde…

Elle prit son envol et traversa le ciel matinal afin de rentrer chez elle. Seulement, alors qu’elle était arrivée chez elle s’écroula d’exténuation contre la toiture de son logement.


Dernière édition par Lilyth le Sam 14 Jan 2017 - 18:19, édité 4 fois
Riki
avatar
Saiyan
Masculin Age : 17
Date d'inscription : 22/12/2016
Nombre de messages : 206
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1375

Techniques
Techniques illimitées : Ki Barrier; Image Rémanente; Maximum Flasher
Techniques 3/combat : Renforcement; Tempête éclaire
Techniques 1/combat : Final Flasher

MessageSujet: Re: Juste une ruelle sombre [PV Lilyth]   Dim 8 Jan 2017 - 18:49
Ce serait bientôt fini, il le savait: il était à bout de force, et il supposait que c'était le cas de son adversaire. Cette dernière, en voyant arriver sa dernière attaque, se mit à charger un rayon d'énergie rouge semblable à celui qu'elle avait utilisé pendant sa première offensive. Les deux rayons étaient en pleine course, se rapprochant l'un de l'autre à une vitesse folle mais, avant que ces derniers ne puissent entrer en contact, un colossal vortex d'énergie bleue se manifesta entre les deux attaques. Le maelström stoppa net les rayons et sembla même désintégrer l'énergie même des attaques. L'onde de choc qui en résultat fut telle que tous les bâtiments alentours furent balayés, et ce sans parler des deux combattants.

Riki s'était écrasé sur un mur qui était, par miracle, resté debout. Ainsi affalé, il put voir, là ou la manifestation énergétique avait eu lieu quelque instants plus tôt, ce qu'il identifia comme un squelette difforme. Ce dernier parla d'une voix cauchemardesque, prononçant des mots que le sayan n'aurait su comprendre; et ce même si son corps avait été en parfait état de marche. Ce qui, disons le, n'était absolument pas le cas. La seule chose qui le maintenait debout était le résidu de logement qui subsistait au beau milieu de ce champ de ruine.

Il ne prêtait toujours pas attention à l'étrange squelette qui se mettait à présent à chanter une mélodie facilement qualifiable de cacophonie. Il vit en revanche un groupe de gardes, en fort état d'ivresse pour la plupart, se ruer sur l'individu que Riki nommerait plus tard SANESSS.

-PHOQUE YOU.BOOOOM ! hurla le squelette qui accompagna sa phrase par une sorte de téléportation.

Les gardes, quant à eux, restèrent un moment à se poser des questions sur ce qu'ils venaient de voir. Il finirent par se mettre en marche vers Riki au moment où la démone, qui était en bien meilleur état que le sayan, se mit à chanter. Les soldats s’arrêtèrent net, il semblaient comme subjugués par le chant de la succube. Riki néanmoins était trop loin pour l'entendre distinctement.

Pendant que les cinq sayans restaient figés, Lilyth se rapprocha de son adversaire, et, en le prenant par la gorge, elle l'encastra dans le mur sur lequel il s'appuyait plus tôt. Il ressentit une douleur sourde, comme il en avait déjà sentit de nombreuses fois au cours de ce combat. La démone lui appliqua encore six autres coups après avoir prononcé une courte phrase que Riki n'avait pu entendre tant il souffrait. Juste après avoir reçu cette dernière attaque, le brouillard de douleur se dissipa, aussitôt remplacé par un autre état de flottement, bien plus agréable. Que s'était il passé? Il avait reçu de nouveaux coups mais ne ressentait plus aucune douleur. Ces questions s'envolèrent rapidement, la succube l'avait plongé dans un état de béatitude total et ce fut avec un grand sourire qu'il perdit conscience en regardant les cinq soldats sayans s’entre-tuer.

Il se réveilla trois fois: à deux reprises dans les airs, et une dernière fois dans un bâtiment, juste devant une sorte de container vert à taille humaine.

(suite solo ici:http://www.rpgdbz.com/t14759-aux-frontieres-de-la-mort )
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Juste une ruelle sombre [PV Lilyth]   
 
Juste une ruelle sombre [PV Lilyth]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une ruelle sombre
» Une journée presque ordinaire (PV Stefano)
» Enquête de Beladonis, qu'est-ce que tu m'agace !
» Imparfaite, mais une famille tout de même [PV Derek]
» Sveltana Darr'en et Leia D'al Angelo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Vegeta :: Ville-