Partagez | 
 

 Paumé dans l'ère moderne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Yukko
avatar
Demi-Sayen
Féminin Age : 20
Date d'inscription : 08/01/2012
Nombre de messages : 5191
Bon ou mauvais ? : Esprit libre
Zénies : 3330

Techniques
Techniques illimitées : Kamehameha - Zanzōken - Taiyōken
Techniques 3/combat : Shunkan Idō - Sōryūdan
Techniques 1/combat : Chō Kamehameha

MessageSujet: Re: Paumé dans l'ère moderne   Jeu 9 Mar 2017 - 16:40


Les deux combattants n’eurent jusqu’à présent que très peu de mal à se défaire de leurs agresseurs. Leurs compétences supérieures en terme d’Arts Martiaux, sans compter la puissant de Super Saiyan de Yukko, vinrent rapidement à bout de quiconque oserait se dresser face à eux et lorsque l’adolescente appris qu’il y avait un sous-sol très probablement rempli de chair à canon, elle était plus qu’enthousiaste à l’idée d’aller ruiner leur journée. Si Reiji était un envoyé avec une mission bien précise, Yukko ne voyait à cette situation qu’une occasion de pouvoir faire parler ses poings et elle n’allait pas la rater. A l’intérieur du sous-sol, d’autres gardes posant pour des forces de l’ordre refirent effectivement leur apparition mais ils restaient tout aussi impuissants que leurs compères de la surface et furent rapidement balayés par les efforts combinés de la lycéenne et du samouraï. Ce dernier réussit à éliminer un certain nombre d’individus qui avaient jugé clairvoyant de se cacher sous les planches du sol pour leur tendre une embuscade, un plan qui aurait pu marcher si ces pauvres serviteurs d’Onis ne s’étaient pas confrontés à des guerriers qui les surpassaient de loin.

Yukko était frénétique à l’idée d’aller affronter ce qu’elle avait appelé ‘le boss final’, qui pouvait absolument tout être tant qu’il n’était pas juste un énième soldat de bas niveau. Reiji avait mentionné que l’homme encapuchonné cherchait à confier des âmes à des Onis. Du coup, la suite logique des choses serait que la demi-Saiyan doit affronter l’un de ses fameux Onis, et elle ne risquait pas d’être déçue. Mais d’abord, elle devait descendre un long escalier qui menait à la salle finale. On aurait dit que ce sous-sol avait été dessiné par un développeur de jeu vidéo, c’était impressionnant à quel point il s’avérait être profond. Au bout de l’escalier se trouvait une sorte de salle étrange à l’atmosphère questionnable, le sol étant une grande plateforme ornée d’un cercle d’occultisme comme dans de mauvaises séries ou jeux vidéo là encore.

L’homme à la capuche sorti de derrière les deux protagonistes et lançait au centre du cercles les fameuses âmes qu’il avait dérobé plus tôt. S'ensuivit un spectacle d’effets spéciaux qui aboutit à l’invocation de quatre monstres humanoïdes à tête de lion. Ils étaient vraiment hideux. Le Fantôme nota que Yukko avait le choix pour ce qui était de choisir son boss, ce qui était certes vrai mais au final les quatre démons ne représentaient pas un très gros choix vu qu’ils étaient tous quasiment identiques.

« Je m’occupe de ceux que je veux, et toi tu prends le reste. Lui lançait-elle d’un air blagueur, même si elle était largement d’attaque pour abattre les quatre monstres à elle seule. Voyons-voir ce qu’ils valent ! »

La lycéenne s’élança dans les airs, tant que cela restait possible vu que salle était tout de même sacrément grande pour accommoder les quatre géants, et fonçait sans plus tarder vers l’un des monstre en formation dans les flammes. La créature rugit en voyant la combattante et sa crinière à tête de serpent lâchait une bonne douzaine de kikohas dans sa direction. S’il n’aurait pas été un problème pour Yukko en temps normal d’éviter ces projectiles, l’espace tout de même limité de la salle l’obligeait à en encaisser un certain nombre. Ces derniers étaient puissants mais pas suffisamment pour stopper l’avancée de la demi-Saiyan. La chimère continuait de saturer la zone à l’aide de ses kikohas mais l’adolescente arriva rapidement très proche de la tête du monstre. Elle commençait à l’enchaîner de coups de poings et de pieds, tandis que l’Oni essayait de l’attraper de sa seule main libre, l’autre lui servant à se raccrocher à la plate-forme, Yukko n’ayant très peu de mal à l’éviter. Si ces démons étaient comparativement beaucoup plus forts que leurs quelques sbires, ils ne représentaient sous cette forme pas un réel danger pour une Super Saiyan.

Les frappes de la guerrière ne semblaient avoir en apparence que très peu d’effet, mais elle enchaîna ensuite rapidement avec un de ses Kamehameha qui vint carboniser la tête du monstre. Ce dernier hurla de douleur, faisant vibrer les fondations du lieu, avant que la Saiyan ne vienne lancer une vague de kikohas sur les mains de la chimère qui lâchait prise et parut retomber dans les flammes d’où il venait. Malheureusement, le Kamehameha mit en évidence un petit soucis qui avait le potentiel de devenir énorme, puisqu’il avait créé un cratère béant qui menaçait la stabilité du sous-sol sur lequel tenait tout de même un grand building.

« Pas sûre que ce soit une bonne idée de les affronter ici. Elle se retournait vers Reiji, lui-même probablement occupé de son côté, le regardant en souriant puisqu’elle n’avait pas forcément conscience de la gravité de la situation. Merci pour la balade en tout cas. Je te laisse finir le boulot, je vais pas tout faire non plus ! J’en prends juste un avec moi, pour bonne mesure. Essaie de ne pas faire s’effondrer le bâtiment sur vos têtes ! »

Yukko chargeait vers l’un des autres démons, n'essayant pas de le frapper cette fois-ci. Elle l’agrippa avec sa main et, de son autre main libre, vint poser son index et son majeur sur son front pour utiliser son Shunkan Idō. Elle se téléporta donc instantanément en dehors de la ville en ayant emporté le monstre avec elle. Les deux se retrouvèrent sur les plaines entourant la banlieue de la ville, un endroit où Yukko ne pensait blesser personne avec ses histoires. Le monstre lui n’en avait que faire des dommages collatéraux. Dès lors que la téléportation fut terminée, il envoyait un puissant coup de poing de sa main géant qui projeta l’adolescente à distance. L’Oni était désormais complètement formé, encore plus grand grâce à ses jambes sur lesquelles il prenait appui pour avoir accès à une surprenante mobilité vu son gabarit. Il était maintenant beaucoup plus puissant, au grand plaisir de la Super Saiyan qui s’imaginait avoir enfin un adversaire à sa taille.

L’Oni crachait ensuite une sorte de kikoha explosif de sa gueule de lion. L’obus explosait non loin de Yukko qui fut surprise par la portée de la déflagration et fut soufflée un peu plus loin. Elle prit rapidement appui sur le sol pour partir à l’assaut, fonçant rapidement vers la tête du monstre. Ce dernier tentait tant bien que mal de l’attraper avec ses bras mais sans succès. Elle arrivait bien proche mais fut stoppée dans sa course par les nombreuses têtes de serpent qui formaient la crinière de la chimère. Elle parti en direction des pieds du monstre tandis que les serpents faisaient pleuvoir les kikohas dans une série d’explosion. Une balayette sur le pied du géant le déstabilisait, permettant à la Super Saiyan d’attaquer son autre pied pour le faire s’écrouler au sol dans un énorme brouhaha. Mais l’Oni n’essayait pas de stopper sa chute, au contraire usant de ses deux mains pour venir enfermer la demi-Saiyan dans sa poigne avec succès. Seule la tête de la lycéenne ne dépassait de ses deux mains, la créature approchant sa prise de sa gueule avec une probable intention de la croquer. La situation semblait mal partie mais l’adolescente ne manquait pas de ressources.

« Taiyōken ! »

Un immense flash de lumière émanait du corps de la Saiyan, venant détruire la vision du monstre qui mugit fortement. Elle fit ensuite exploser son Sōryūdan, l’onde de choc de Ki se propageant depuis son corps dans toutes les direction repoussait aisément les mains de l’Oni qui retombait au sol. Tandis qu’il essayait tant que possible de regagner son acuité visuelle, la Super Saiyan s’éloignait rapidement, retournant au sol et regardant le monstre d’en bas.

« Un Kamehameha à pleine puissance devrait suffire. »

L’adolescente vint joindre ses deux mains au niveau de sa taille, concentrant son Ki pour venir former une petite sphère bleue qui rapidement doublait puis triplait de volume. La lumière que dégageait la boule de Ki s’intensifiait jusqu’à ce que l’environnement en comparaison paraisse perdre de ses couleurs. Ce n’était pas un simple Kamehameha mais bien la version au dessus. Un Super Kamehameha traditionnel qu’elle déversa vers l’Oni qui n’eut l’occasion de réagir. Le géant fut désintégré par l’attaque, si bien qu’il n’en restait plus rien de lui. Le rayon bleu s’arquait vers le ciel et disparut dans les étoiles sans causer de dommages à personne. La demi-Saiyan relâchait sa forme de super guerrière, recouvrant sa forme normale et s’essuyant le front d’un peu de sueur.

Voilà une bonne chose de faite, pensait-elle. Elle ignorait comment s’en sortait Reiji et pour être tout à fait honnête, elle s’en fichait un peu. C’était surement un peu méchant de dire ça mais Yukko n’était pas quelqu’un de particulièrement altruiste. Au contraire, tant qu’elle pouvait avoir son combat, les autres pouvaient bien se démerder. Une vraie Saiyan parmi les terriens. Du peu qu’elle avait vu du talent du Fantôme samouraï, elle ne se doutait pas qu’il devrait s’en sortir correctement. Bref, elle partit en direction de la grande forêt de la Terre où elle sortirait sa Time Machine de sa capsule pour y passer la nuit.
Reiji Kogarashi
avatar
Autres Races
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 28/11/2016
Nombre de messages : 29
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 180

Techniques
Techniques illimitées : Fuujinken - Raibaku - Suisei Hebi
Techniques 3/combat : Doushouha - Shinrin Kasai
Techniques 1/combat : Musou Tenrai Ha

MessageSujet: Re: Paumé dans l'ère moderne   Jeu 30 Mar 2017 - 1:14
Après l'apparition des 4 Onis, un seul d'entre eux se fit téléporter ailleurs avec Yukko, laissant ainsi Reiji seul contre les 3 restant. Combat déséquilibré ? A première vue, c'est ce qu'on aurait pensé, mais quand on prend le temps de concocter une tactique adéquate, bien que basique... pas tant que ça en fait. Si on veut venir à bout ne serait-ce qu'à une seule de ces créatures, la méthode la plus rapide et efficace serait de lui faire essuyer une attaque de ses copains d'en face.

Reiji fixa du regard ses 3 adversaires avant de ressortir lentement son sabre en disant :


-REIJI : Onushi no ten'batsu de gozaru. ("Voilà ton châtiment divin")

Alors il tapa le sol avec son sabre pour faire surgir sous ses pieds une petite colonne de pierre qui, au moment de son apparition, projeta le samouraï dans la direction de la tête d'un des Onis. La vitesse fut si élevée qu'il la percuta quasi-instantanément. Puis il prit appui sur le visage du même Oni pour se projeter vers celui d'en face. Pendant le court trajet, l'ennemi qui s'était fait percuter utilisa les serpents de sa crinière pour cracher de nombreux projectiles vers le fantôme.

-REIJI : Parfait.

En esquivant la salve qui venait derrière lui, il la laissa s'abattre sur l'Oni d'en face à la place. Non content d'avoir été frappé à la place de Reiji, la grosse bête décida en guise de vengeance de cracher un gros kikoha en plein sur la tête de son "copain". Ce dernier n'ayant pas du tout apprécié le geste de trahison, un duel titanesque s'engagea entre les 2 monstres.

-REIJI : Voilà qui devrait les occuper convenablement. Il reste ce type-là.

Le dernier Oni poussa alors un rugissement qui put retentir jusqu'à la surface de la ville de Satan City. Après cela, il cracha une fumée opaque, non-toxique pour tenter d'aveugler Reiji. Or, un vrai guerrier expérimenté sait qu'il ne doit pas se fier uniquement à sa vue. Et ça, le monstre ne semblait pas le savoir.
Pendant que le samouraï restait tranquillement en plein milieu de la fumée en attendant que l'attaque arrive, la main géante de l'ennemi surgit d'en haut pour tenter d'écraser sa cible.


-REIJI : Doujoutsurugi - Jishin Ryuu... DOUSHOUHA !

En frappa le sol avec son arme, il fit jaillir de là de grosses épines rocheuses qui, en plus d'arrêter la main qui venait, la transperçait carrément.

-REIJI : Soko doke ! ("Dégage de là !")

Avec son sabre, il frotta le sol dans la direction de l'ennemi, comme pour lui envoyer de la poussière. Sauf que ce n'était pas de la poussière qui a été jeté, mais le terrain qui se déformait pour former une espèce de poutre qui frappa violemment l'abdomen du monstre. Par conséquent, celui-ci s'écrasa sur le mur opposé. En étant bien vénère, le monstre attrapa un débris du mur et le lança sur la plateforme pour la briser. Tout se cassa alors en mille morceaux. Des gros morceaux, ainsi que la poutre de pierre de tout à l'heure, en fait.

-REIJI : Dojoutsurugi - Taifuu Ryuu ! REPPU MESSHOUGEKI !!

Suite à cela, le samouraï sauta d'un rocher à l'autre et frappa avec son sabre l'un des plus gros. En faisant cela, il déclencha une technique Taifuu Ryuu qui fit souffler un vent violent qui éjecta le rocher en plein sur le visage de l'ennemi. Après cela, le fantôme se plaça sur la poutre de pierre et courut tout le long pour prendre de l'élan avant de décoller. Cependant, voilà que le monstre retrouva enfin ses jambes qui lui manquaient depuis le début, et le voilà qu'il donna un violent coup de pied sur Reiji pour le foutre dans le mur. Ensuite, il saisit le rocher qu'il avait sur le visage pour le lancer sur son adversaire.

Le rocher resta collé au mur avec Reiji entre deux pendant 3 secondes avant que le fantôme ne l'explose en mille morceaux. Celui-ci lança ensuite son sabre sur le mur derrière son ennemi pour faire surgir de ce mur une colonne qui cogna le dos de l'ennemi et ré-éjecta sur le coup cette même arme vers Reiji. Le samouraï l'attrapa et la planta cette fois-ci dans le mur juste derrière lui pour faire surgir une autre colonne qui cogna le ventre et l'emmena jusqu'aux deux autres Onis qui s'étaient épuisés durant leur différend.

Enfin, voilà que Reiji fonça droit sur eux, tout en esquivant un peu partout les kikoha crachés par les têtes de serpents et les gros kikohas. Il se fit toucher sur son épaule, ce qui lui fit perdre l'équilibre lors de son vol pendant un petit moment avant qu'il ne se ressaisisse.


-REIJI : Dojoutsurugi - Taifuu Ryuu... Gyaku Arashi !

D'un coup de sabre, il généra un vent qui ralentit lourdement certains kikoha. Puis il en envoya un deuxième pour les projeter droit sur leurs émetteurs. Puis le samouraï se décida de se jeter sur eux.

-REIJI : Ça a duré assez longtemps. Je dois en finir. Dojoutsurugi - Yakin Ryuu !
*PLAF!*
-REIJI : Ouagh !

Et BOUM ! Après s'être pris une violente claque sortie tout droit de la fumée, Reiji finit encore une fois dans le mur, mais cette fois, il ne tarda pas comme tout à l'heure à sortir, courir brièvement sur le mur et sauter sur le torse d'un des Onis.

-REIJI : Ken'ma !

Il posa sa main sur son sabre habituellement non tranchant et la passa tout le long de la lame, faisant apparaître une vraie lame comme un sabre ordinaire. Avec ça, il planta son sabre sur le torse d'un des 3 géants et descendit tout le long de son corps pour créer une énorme entaille. Il arriva alors dans les profondeurs de la salle, à l'endroit où ces monstres avaient pied. Au moment d'atterrir au sol, il enfonça encore une fois son sabre au sol.

-REIJI : Dojoutsurugi - Jishin Ryuu... SENSHI DOUSHOUHA !

Et là, du sol et des murs surgissent des épines de pierre qui transpercent les 3 Onis de tous les côtés, causant des blessures mortelles. Reiji reprit son arme qui a reprit sa forme non tranchante et la claqua dans son fourreau. Au même moment, les Onis s'évaporaient en poussière et laissa échapper des petites boules représentant les âmes des victimes sacrifiés. Sans se retourner, Reiji adressa une dernière parole pour ces victimes.

-REIJI : Désolé de ne pas être arrivé plus tôt. Maintenant, reposez en paix...

Ce fut après ces mots doux que les âmes décidèrent de partir pour l'autre monde, laissant Reiji seul... avec l'homme encapuchonné qu'on avait complètement oublié pendant le combat. Reiji l'aperçut au loin, tétanisé par ce qu'il venait de voir, ainsi que par ce que la fille avait visiblement réussi à faire de son côté.

-HOMME EN CAPUCHE : Qui... qui êtes-vous, au juste ?
-REIJI : ... Je ne parle pas aux insectes.

Après ces mots insultants, le samouraï s'en alla d'ici...
 
Paumé dans l'ère moderne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [Débat] La musique dite classique dans la musique moderne
» Sommes-nous finalement entré dans l'ère de la stabilité?
» Abd Al Malik - Un poète de l'ère moderne.
» Haïti passe sous l'ère Natcom
» D'un trou paumé à un autre ... T-T

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: Satan-City-