Partagez | 
 

 Enfin sains et saufs ! [PV Sinka]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Shin
avatar
Demi-Sayen
Masculin Age : 15
Date d'inscription : 08/01/2016
Nombre de messages : 235
Bon ou mauvais ? : Héroïque !
Zénies : 400

Techniques
Techniques illimitées : Tokitobashi (à venir), Sol, Tajū Zanzōken
Techniques 3/combat : Celestial Shine, Critical Flame
Techniques 1/combat : Ambition

MessageSujet: Enfin sains et saufs ! [PV Sinka]   Ven 28 Oct 2016 - 12:36
Suite de http://www.rpgdbz.com/t14201-planete-arabasuta-lorsque-lesprit-se-brise-libre

Espace.

Sinka semblait réellement ne rien avoir à faire de la destination. Elle acquiesça donc de manière évasive ma proposition d'aller sur Terre. D'ailleurs, mon argumentation fut mal placée et mal accueillie, j'aurais dû m'y attendre. Nous ne nous connaissions pas, après tout. Mais cela ne m'empêchait aucunement de vouloir comprendre ce qui se passait sur cette foutue planète. Je savais qu'elle acceptait mon aide depuis le début surtout par intérêt de sécurité plus qu'autre chose, je suis pas naïf, non plus ! Ma méfiance me préserve des arrivistes. Néanmoins, malgré tout, elle semblait avoir un bon fond, et ne pas être si arriviste que ça. De toutes manières, j'avais aussi intérêt à l'aider, afin de comprendre un jour ce qui se passe et éventuellement augmenter ma puissance. Donc même en pensant par intérêt, cela restait bénéfique, néanmoins, j'étais sceptique quant à l'idée d'insister, je ne faisais quasiment jamais de forcing, détestant ça, et je commençais donc à réaliser que ce que je venais de faire pouvait s'y apparenter, bien que ce ne fut pas dans cet esprit-là.

Après le mistral légendaire auquel eut droit ma tirade, elle me demanda simplement si je connaissais bien la Terre, et si elle pouvait se reposer dans mon éventuelle demeure. Coup de bol, mes parents étaient en vacances je ne sais plus où, donc l'appartement était vide. Heureusement, car je me voyais mal expliquer ça ! D'ailleurs, je me rendis compte qu'à force de vagabonder, j'étais pas rentré depuis longtemps !


"Ouais, t'inquiètes, on a une chambre d'invité, mes parents sont pas là en ce moment, donc ça pourra pas les déranger que j'héberge quelqu'un puisqu'ils ne le sauront pas. Bon en revanche, ça reste un appartement, rien d'incroyable."

Cela semblait lui convenir, puis elle redevint pensive avant de s'endormir. Je vous passerai les détails inutiles de l'entrée dans l'atmosphère terrestre, car vous vous doutez bien que ça m'a fait une étrange sensation. Mais ce n'est pas important.

Une fois dans le ciel terrestre, je me dirigeai droit vers Satan City qui, fort heureusement, se trouvait tout près. Une fois sur place, je me précipitai dans mon quartier et entra rapidement dans l'immeuble puis dans l'appartement où je vivais. Je me dépêchai de porter Sinka jusqu'à la chambre d'invité; puis la glissa doucement dans un lit, avant de ressortir et fermer la porte derrière moi. J'enlevai alors mon plastron, seul élément "sale" de ma tenue à cause des Karyuu no Ken, et alla le laver rapidement. Ceci fait, je le rééquipai.

Soudainement, je me rendis compte que j'avais une faim de loup, et pensai que c'était aussi le cas de Sinka. Merde, j'étais trop épuisé pour faire à bouffer... Ah ! Je sais ! Nous avions des "bons" pour des restaurants qui proposaient la restauration à emporter ! Les trouvant aisément sur la table, je vis qu'il en restait pile poil deux ! Je sortis donc à toute vitesse, avec une énergie nouvelle donnée par la faim, et allai commander dans un endroit que je connaissais très bien, et qui était réputé pour la qualité de la nourriture. Je choisis le premier truc qui passait, des ramens, et en demandai deux. Espérons que Sinka aime.

Coup de chance, il n'y avait quasiment pas de queue, ce qui me permit de sortir en dix minutes avec deux grands plats. Une fois rentré, j'en posai un sur la table, et pris des baguettes -sans oublier la notice d'utilisation qui va avec- avant d'aller les déposer avec le deuxième sur la table de nuit de Sinka, pensant qu'elle serait plus à l'aise en ayant un moment de solitude, de tranquillité. Laissant la porte ouverte, j'allai aussi lui chercher un livre bien précis... Ah ! Trouvé ! Le guide de la Planète Bleue ! Lui déposant donc l'ouvrage avec le reste, je me dirigeai dans le salon après avoir fermé la porte de sa chambre.

Évidemment, j'ai agi dans le plus grand calme possible pour ne pas la réveiller. J'avais tellement faim qu'il me fallu à peine cinq minutes pour tout manger ! Ainsi calé, je m'endormis sur ma chaise, trop fatigué pour rester éveillé.


[HRP au cas où : Quand Shin dort, il ne ronfle pas, il respire simplement fort.]
Sinka
avatar
Autres Races
Féminin Age : 28
Date d'inscription : 19/09/2016
Nombre de messages : 299
Bon ou mauvais ? : Juste (Neutre)

Techniques
Techniques illimitées :
Techniques 3/combat :
Techniques 1/combat :

MessageSujet: Re: Enfin sains et saufs ! [PV Sinka]   Sam 29 Oct 2016 - 22:07
Je m’étais endormie dans l’espace, profitant des bras sécurisants de Shin, et ne sortis de ce sommeil que plusieurs heures plus tard, allongée dans des draps propres et légers.


Je me réveillai en sursaut, avec l’amère sensation d’avoir fait un cauchemar sans parvenir à me souvenir de celui-ci ; me redressant dans le lit, en sueur et haletante. Il faisait jour mais les rideaux étaient tirés sur les fenêtres de la chambre, plongeant la pièce dans une semi-pénombre plutôt agréable. Je soufflai. J’étais en vie. En sécurité. Les phalanges de mes mains, crispées sur le tissu fin du drap, se desserrèrent peu à peu tandis que je rassemblais mes esprits.

J’inspectai la salle dans laquelle Shin m’avait installée, me souvenant qu’il avait évoqué une chambre d’invité dans l’appartement de ses parents. C’était un endroit qui n’avait rien de luxueux ni de spectaculaire mais qui mêlait adroitement la simplicité et la convivialité. Je ne m’attardai guère à en décrypter la décoration, qui n’avait rien de notable, et me lançai dans la dégustation hasardeuse de l’étrange nourriture que mon hôte avait laissée afin que je me restaurasse.

Les Terriens –en tout cas, ceux parmi lesquels Shin vivait- mangeaient à l’aide de baguettes. En dépit de la notice d’utilisation gentiment déposée à mon intention, j’eus grand mal à utiliser ces instruments pour consommer le contenu du plat. Après quelques longues de minutes de galère, je parvins toutefois à les tenir correctement et je pus ainsi remplir mon ventre. Cette explosion de saveurs nouvelles ravit mon palais engourdi par les fruits insipides de la planète blanche.

Je notai enfin la présence d’un livre, posé sur la table de chevet. Il s’agissait d’un guide de la Terre. C’était écrit dans la langue commune et sur un ton didactique et facile à comprendre, pensé pour être accessible au plus grand nombre et joliment illustré. Je le dévorai. Cela me prit une heure et lorsque je reposai le tome, le moindre de ses mots et la moindre de ses illustrations étaient précisément gravés dans ma mémoire.

Finalement, je me décidai quand même à quitter la surface moelleuse du lit et me levai donc. Je chancelai un peu mais retrouvai rapidement l’équilibre. J’esquissai quelques pas pour éprouver la gravité terrestre, qui n’avait au fond rien d’extraordinaire, puis filai jusqu’à la porte de la chambre que j’ouvris avec délicatesse afin de rester silencieuse.

Je trouvai Shin endormi sur une chaise, dans le séjour de l’appartement. Le soleil, cru, baignait la pièce dans une lumière chaude et apaisante. Je m’approchai de lui sur la pointe des pieds. Probablement était-il épuisé après toutes nos aventures… Et il en voulait encore, puisqu’il insistait sans cesse pour continuer à m’apporter son aide. J’étais encore assommée par tout ce que j’avais vécu et ne savais pas encore comment j’allais procéder pour mettre de l’ordre dans mon existence, mais je savais déjà que je ne voulais pas faire courir de risque à Shin.

J’approchai mes mains de lui. C’était peut-être la seule occasion que j’avais de m’effacer des souvenirs de mon sauveur, et de disparaître définitivement de sa vie, avant que les choses ne devinssent plus complexes… Pourtant, je me ravisai. J’éprouvais une sorte de lassitude qui me dissuada de me séparer si rapidement de lui. Il était désormais mon seul allié, et je ne pouvais décemment pas m’en priver maintenant. Je soupirai discrètement, me rassurant en me persuadant que je trouverais une nouvelle occasion, plus tard, lorsque j’y verrais plus clair.  

Prenant la décision de laisser mon hôte dormir, j’en profitai pour prendre une douche, me débarrassant enfin de la poussière blanche d’Arabasuta. Je pris le temps de laver ma peau et mes cheveux, utilisant les produits voués à cet effet : du gel douche et du shampoing. N’ayant aucune envie de remettre ma robe, je me glissai dans un peignoir moelleux. J’espérai que Shin, à son réveil, pourrait m’aider à trouver de quoi me vêtir convenablement.

Puis, j’arpentai l’appartement, lisant tout ce qui me passait sous la main, du livre de cuisine à l’encyclopédie, en passant par le manuel d’utilisation de la cafetière. Je m’installai finalement dans le salon, royalement vautrée dans un fauteuil, pour feuilleter avec curiosité une revue que j’avais trouvée dans une des chambres. Sur les pages en papier glacé s’étalaient des corps féminins aux formes exagérées et aux positions suggestives, parfois seuls et parfois accompagnés.

Ce fut alors que je tournai et retournai une page dans tous les sens pour essayer de comprendre comment l’une des positions rocambolesques représentées était possible que Shin s’éveilla. Je lui décochai un sourire angélique, ne cherchant absolument pas à masquer le contenu du magazine que je survolai.

- Vous avez des livres marrants sur Terre, dis-moi. Bien dormi ?
Shin
avatar
Demi-Sayen
Masculin Age : 15
Date d'inscription : 08/01/2016
Nombre de messages : 235
Bon ou mauvais ? : Héroïque !
Zénies : 400

Techniques
Techniques illimitées : Tokitobashi (à venir), Sol, Tajū Zanzōken
Techniques 3/combat : Celestial Shine, Critical Flame
Techniques 1/combat : Ambition

MessageSujet: Re: Enfin sains et saufs ! [PV Sinka]   Mar 1 Nov 2016 - 16:42
Après un bon moment à dormir, je me réveillai, et entendis de suite Sinka, qui avait aussi compris que je venais d'ouvrir l’œil. Cette petite pause me fut très récupératrice ! C'est alors que, orientant mon regard vers la direction où j'avais entendu la voix, je vis qu'elle faisait allusion à... Un magazine coquin. Je sursautai alors en imaginant le quiproquo. Son grand sourire était-il ironique ? Roh, on s'en fout, rétablissons de malentendu ! Parce que non, je ne suis pas comme ça, et je sais parfaitement QUI a laissé ça là.

"Ouais alors non, c'est pas à moi, j'suis pas comme ça, hein ! Ah nan, tu comprendras pas, heu, laisse tomber ! En gros, les magazines coquins, c'est très mal vu, ça fait pervers... Faut voir pourquoi aussi ! Tout ça pour dire, c'est pas à moi, je sais qui l'a oublié ici, c'est un pote qui a pour principal défaut d'être un sacré voyeur ! Il peut pas se déplacer sans des magazines comme ça, et il en prend toujours plusieurs avec lui au cas où, et en a donc oublié un en venant ici... Il se nomme Haku, et vit dans l'immeuble d'en face. Raaaah, il est même pas foutu de reprendre ses trucs, bonjour les moments de malaise si quelqu'un d'autre vient à penser que je... Bref ! Désolé, je m'emporte... Sinon ouais, j'ai bien récupéré en dormant ! Et toi ? Au fait, je suppose qu'il te faut des vêtements... Tu voudrais quoi ? Ils vendent des capsules vêtements terriens à la Capsule Corporation, c'est pas royal mais ça fait l'affaire !"

Je vis alors les divers livres qu'elle avait regardé en si peu de temps. Je me surpris à sourire, sûrement rassuré que tout aille bien. Pour le moment.

"Attends, t'as lu TOUT ÇA !? Tu lis super vite ! Ça doit être très pratique ! Au fait, le repas était bon ?"

Des coups de feu se firent alors entendre. Oui, y a de la délinquance partout, mais elle est souvent vite stoppée par les nombreux guerriers qui vivent ici. Je sortis donc par la fenêtre et balança trois simples kikohas sur un groupe de malfrats venus cambrioler une banque. Easy, les flics les avaient déjà rattrapé avant même qu'ils se soient relevés ! Je rentrai donc dans le salon.

"C'est rien, t'inquiètes, ça arrive souvent, on a l'habitude ! Haha !"

[HRP : Désolé c'est court mais je savais pas quoi faire d'autre :/ ]
Sinka
avatar
Autres Races
Féminin Age : 28
Date d'inscription : 19/09/2016
Nombre de messages : 299
Bon ou mauvais ? : Juste (Neutre)

Techniques
Techniques illimitées :
Techniques 3/combat :
Techniques 1/combat :

MessageSujet: Re: Enfin sains et saufs ! [PV Sinka]   Mar 1 Nov 2016 - 22:04
J’écoutai Shin développer sa longue tirade dans le but de m’expliquer que le magazine n’avait rien à voir avec lui. Je ris de bon cœur lorsqu’il eut fini.

- Tu cherches vraiment à te justifier.

Je tapotai mon menton d’un doigt songeur avant d’esquisser un sourire plein de malice. Je reposai la revue sur la table casse qui faisait face au canapé.

- C’en est presque suspect, tu sais…

C’était de la pure espièglerie car je ne doutais pas de la véracité de cette histoire de voisin pervers. Et de toute façon, je n’avais pas les préjugés moraux dont s’encombraient les Terriens. Il n’y avait, à mes yeux, rien de honteux dans tout ça. Mais faire tourner un peu Shin en bourrique m’amusait. Je repris toutefois assez rapidement mon sérieux, ne désirant pas non plus le mettre mal à l’aise. Après tout, il avait eu la gentillesse de m’accueillir chez ses parents, et je lui devais tout de même la vie.

Je me levai, réajustant nonchalamment l’étoffe spongieuse du peignoir sur mon corps. Je n’étais pas pudique mais j’étais quelqu’un de respectueux, et je savais que la nudité posait problème à certains peuples. C’était le cas des habitants de la planète bleue. Un rictus vaniteux fronça mes lèvres alors que Shin s’étonnait de la rapidité avec laquelle j’avais lu les nombreux livres qui constellaient l’appartement. Je me retins de toute remarque vantarde et enchaînai directement sur la question de la nourriture.

- Oui, merci pour le repas. J’ai trouvé cela très bon. Comment cela s’appelle-t-il ?

Il se produisit alors un évènement singulier, qui me remémora que la Terre était loin d’être un havre de paix. Je me penchai à la fenêtre pour regarder Shin jouer les héros, ce qui me parut être sa véritable vocation.

- Votre planète ou votre pays sont-ils en guerre ? demandai-je, interloquée.

Nous étions dans un appartement paisible, qui m’avait fait éprouver un sentiment de sérénité, mais celui-ci se trouvait érodé par l’insécurité qui semblait régner dehors. Fort heureusement, j’avais suffisamment vécu d’aventures pour avoir hâte de sortir et de découvrir la Terre par moi-même, en dépit des périls qui se dresseraient sur ma route.

- Pour les vêtements, et bien… Si tu acceptes de me prêter de quoi me vêtir décemment, j’irai m’en procurer moi-même à l’extérieur.

Je souris gentiment à Shin. Il partit chercher de quoi m’habiller, et accepta donc de me laisser enfiler une partie de sa garde-robe. J’allai me changer dans la salle de bain, ajustant ma tenue face au miroir qui surplombait le lavabo. Ces vêtements d’homme étaient trop grands pour moi et me donnaient un air franchement négligé, mais cela m’importait peu. Mon buste se noyait dans un t-shirt jaune poussin tandis que mes jambes disparaissaient sous l’étoffe rêche d’un jean. Je profitai de mon face-à-face avec mon propre reflet pour me recoiffer un peu. Je chaussai mes pieds dans mes bottes poussiéreuses : il m’était impensable de marcher avec des chaussures qui n’étaient pas à ma taille.

Une fois apprêtée, je rejoignis Shin qui attendait toujours au salon. Je le remerciai pour les vêtements et lui promis de lui restituer rapidement. J’avais besoin de me retrouver seule, pour aviser au moyen de résoudre la situation dans laquelle je me trouvais désormais. J’espérais que le demi-Saiyajin le comprendrait.

- Je vais aller prendre l’air, voir ce que la Terre donne en réalité. Merci pour le guide au fait, cela va m’éviter de faire des impairs. J’essaierai de trouver un endroit où loger assez vite, je ne veux pas déranger ta famille. Quoi qu’il en soit, je te tiens au courant.

Je lui adressai un sourire reconnaissant. J’avais fait le choix de lui faire confiance et cela n’était pas forcément facile pour quelqu’un comme moi. Ce que j’avais vécu ces derniers jours m’avait profondément bouleversée, et avait réveillé une facette de moi que je ne connaissais pas.  Alors que je m’approchai de la porte de sortie de l’appartement, je tournai une dernière fois le visage vers lui. A tout instant, il pouvait me faire regretter de ne pas lui avoir retiré tous les souvenirs qu’il avait de moi…

- A bientôt, Shin. Je suis contente d’avoir fait ta connaissance.
 
Enfin sains et saufs ! [PV Sinka]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Qui veux rp avec moi ? Je ne mord pas (enfin pas toujours)
» Toi & Moi enfin réunis... [Pv Sweet Fire ?] [{fini}
» Enfin je t'ai trouvé ...
» Enfin dehors !
» On se retrouve enfin [Elcolo]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: Satan-City-