Partagez | 
 

 Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Alicia Runhour
avatar
Terrien
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 29/06/2016
Nombre de messages : 80
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Slow Time / Stop Time / ???
Techniques 3/combat : Backward / Past Jump
Techniques 1/combat : ???

MessageSujet: Re: Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki   Sam 01 Oct 2016, 19:02
A sa question, le Moojuu répondit qu'ils étaient encore le soir comme elle avait pu le deviner finalement en regardant autour d'elle, et affirma qu'ils étaient dans le bâtiment à côté de l'hôtel. Elle se demandait bien comment elle avait pu atterrir ici. Il lui demanda si cela lui arrivait souvent de s'évanouir. Évanouie ? Mais de quoi parlait-il ? Elle avait juste l'impression d'avoir dormi un peu, elle avait dû s'endormir sans s'en rendre compte à un moment inopportun. Il affirma ensuite qu'elle devrait avoir la pêche comme lui après avoir mangé. Elle répondit, en regardant un point fixe par la fenêtre de la façade de devant :

"Oh je me suis juste assoupie quelques instants. Je suis très fatiguée quand j'utilise mon pouvoir, et puis la digestion doit aussi y être pour quelque chose."

Elle ne s'était même pas rendue compte qu'elle venait de parler de son pouvoir alors qu'habituellement elle essayait, plus ou moins, de le cacher, afin qu'on ne l'embête pas avec ça. Visiblement, la fatigue lui faisait dire des choses qu'elle n'aurait pas dites en situation normale. Fort heureusement, mais aussi étrangement, Doki ne réagit pas à sa phrase, en fait il était même possible qu'il ne l'ait pas écoutée. Elle leva légèrement la tête vers lui en entendant ses ronflements et s'étonna de le voir dormir, en tout cas il en donnait l'impression même si elle ne pouvait pas voir ses yeux cachés par ses lunettes noires.

"Doki ?"

Elle le toucha du bout du doigt au niveau du torse pour voir s'il avait une réaction, car elle trouvait ça quand même un peu étrange qu'il s'endorme soudainement en position debout en pleine discussion. Heureusement, il finit assez rapidement par se réveiller, et proposa d'aller à l'hôtel.
Ils marchèrent vers l'accueil et Doki demanda une chambre, cependant il ne s'agissait pas d'un hôtel puisqu'ils étaient dans le bâtiment d'à côté ! Et ce n'était pas Alicia qui aurait pu remarquer qu'il se trompait encore.
Ils quittèrent le bâtiment et entrèrent dans le véritable hôtel. Cette fois, ce fut Alicia qui prit la parole devant l'hôtesse d'accueil.


"Bonsoir, j'ai réservé une chambre pour deux au nom d'Alicia Runhour."

La dame de l'accueil vérifia sur son ordinateur et demanda une pièce d'identité qu'Alicia fournit aussitôt. Puis elle lui tendit les clés et lui indiqua le numéro de la chambre d'hôtel.

"Merci beaucoup, bonne soirée !"

Ils entrèrent dans l'ascenseur et Alicia appuya sur le bouton 4 avec son index, l'ascenseur commença sa longue ascension. Elle n'aimait pas trop les ascenseurs car elle avait toujours peur de rester bloquée à l'intérieur, elle était un peu claustrophobe. L'ascenseur dura une éternité même pour la petite demoiselle qui ne fit pas attention à la légère contrariété de Doki. Lorsque enfin il s'arrêta et que les portes s'ouvrirent, elle ne perdit pas de temps pour quitter la petite cabine, profitant du fait que Doki la laissait passer. Heureusement pour le Moojuu, son petit problème put se régler sans encombre.

Ils atteignirent la chambre 8, heureusement qu'il ne s'agissait pas de la numéro 23 ni de la chambre 237, sinon Alicia aurait eu une petite hésitation avant d'entrer à l'intérieur. Elle glissa la clé dans la serrure et la tourna pour la déverrouiller, avant d'entrer, suivie par Doki. Elle fit rapidement le tour de la petite chambre, c'était une chambre simple avec deux pièces : une pièce contenant un lit pour deux personnes, un petit meuble avec une télé en face du lit et deux tables de chevet de part et d'autre avec une petite lampe sur chacune. La deuxième pièce était simplement la salle de bain qui possèdait une baignoire, des WC et un lavabo. Le sol de la chambre était en moquette grise et celui de la salle de bain en carrelage blanc.
Elle balaya la pièce du regard, puis affirma sur un ton peu expressif :


"C'est dommage, il n'y a pas de niche."

Oui, comme Doki avait une tête de chien elle pensait qu'il aurait bien aimé dormir dans une niche, mais de toutes façons il était trop grand pour entrer dans la plupart des niches. Elle s'inquiéta de savoir où il allait bien pouvoir dormir, ce pauvre malheureux toutou.

"Où comptez-vous dormir, Doki ? Êtes-vous bien sûr que vous ne voulez pas le lit ? Cela ne me dérange pas, vous savez."

Tout en parlant, elle s'assit sur le lit, et délia les lacets de ses petites bottes blanches qui remontaient jusqu'aux chevilles, afin de les retirer et de se mettre plus à l'aise. Elle portait des chaussettes également blanches qui remontaient jusqu'au-dessus de ses genoux, mais comme sa longue robe vintage descendait jusqu'à ses chevilles, on ne pouvait pas le savoir.
Doki Dulicki
avatar
Moojuu
Masculin Age : 100
Date d'inscription : 04/03/2015
Nombre de messages : 205
Bon ou mauvais ? : Neutre popom
Zénies : 950

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation -Stogie Punch - Hakkeshou Kaiten
Techniques 3/combat : Amnesia - Daïchi Retsuzan
Techniques 1/combat : Cat-A-Clysme

MessageSujet: Re: Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki   Mar 04 Oct 2016, 14:24
Dommage que Doki s'était soudainement endormi brièvement lorsqu'ils étaient dans le bâtiment d'à côté, il aurait pu se rendre compte qu'Alicia possédait un pouvoir. Parce que si la fille aux cheveux clairs avait pu se rendre compte que Doki n'était pas un être ordinaire avec les aptitudes qu'il lui avait montré, outre le fait qu'il soit un chien humanoïde qui sait parler et porte un drôle d'accoutrement, lui, au contraire ne savait pas du tout qu'elle possédait des capacités surnaturelles. A première vue, Alicia avait l'air d'une terrienne tout à fait normale qui a simplement un goût prononcé pour les habits des décennies passés. Doki, bien qu'improvisé détective, ne se doutait pas un seul instant qu'elle avait des pouvoirs, d'autant plus qu'à chaque fois qu'elle les utilisait les gens autour d'elle ne le remarquait pas. Le moojuu ne faisait pas exception.

Ils étaient arrivés jusqu'à l'hôtel, enfin, 4 pages dans ce topic pour enfin y arriver ! Cette fois ils ne s'étaient pas trompé, il était vrai qu'avec Alicia et Doki ce n'était pas gagné d'avance mais ils l'avait fait finalement et c'était tout à leu honneur. Maintenant ils allaient sans doute pouvoir profiter d'une bonne nuit de sommeil, avec tout ce qui leur était arrivé depuis le début de la journée, c'était mérité. On pouvait constater que cet hôtel ne faisait pas vraiment moderne, on leur avait donné une clé plutôt qu'une carte, un passe qu'il suffisait d’insérer dans un petit boîtier. Cela faisait partie des petites choses qui permettaient de se rendre compte de l'aspect assez classique de cet endroit. Ils entrèrent dans la chambre et purent découvrir les deux pièces plus en détail. Cela paraissait assez spacieux finalement, au moins Doki ne se sentirait pas trop à l'étroit, lui qui était très grand. Alicia constata qu'il n'y avait pas de niche ici, ce qui aurait été étonnant dans ce genre d'endroit, et puis les niches étaient souvent trop petites pour l'homme-chien, qui ne dormait jamais dans ce genre de trucs.

"Ho ho ! Ne vous en faites pas, c'est bien mieux comme ça, je ne dors pas dans des niches. Et puis ils n'avaient sûrement pas la place d'en mettre une c'est pour ça. "

Non, ce devait surtout être parce que ce n'est pas le genre d'endroit où mettre une niche. Mais passons. Ils n'allaient sans doute pas tarder à aller se coucher, c'était dommage que le moojuu n'avait rien prévu, ni pyjama ni brosse à dents, et pas non plus du dentifrice parce que c'est mieux de se brosser les dents avec du dentifrice. Qu'importe, Doki s’accommodait bien de n'importe quelle situation et lorsqu'Alicia lui demanda où il voulait dormir, s'il était sûr de ne pas vouloir le lit... L'homme-chien s'était déjà assoupit ! Il s'était assit près de la fenêtre en tailleur, le dos contre le mur. Il ne lui fallait pas beaucoup de temps pour s'endormir... Et pas grand-chose pour le réveiller non plus ! L'homme au cigare se réveilla en sursaut et répondit comme si de rien était.

"Le lit ? Oh et bien je vous le laisses. Je prendrais bien trop de place et ce coin me va très bien. Le sol et confortable et en plus c'est génial parce qu'il y a un mur où je puis reposer mon dos. Et il est vraiment lisse comme mur, c'est cool."

Doki sembla la regarder pendant quelques instants, laissant un blanc dans la conversation, puis il se redressa subitement et s'approcha d'Alicia, d'assez près même, son museau vint à quelques centimètres du visage de la demoiselle, il s'était courbé évidemment puisqu'il était bien plus grand qu'elle. Puis il se redressa et croisa les bras.

"Il y a quelque chose que j'aimerais mettre au clair. Tout à l'heure vous vous êtes assoupis subitement..." Il avait prit un air très sérieux, comme le font les détectives, s'était-il enfin décidé à lui demander ce qui s'était vraiment passé à ce moment là ? Il reporta son regard sur Alicia et gardait son air sérieux, se grattant même le menton comme le ferait l'un des détectives dans les experts lorsqu'ils réfléchissaient. Puis, ses sourcils sursautèrent, il semblait avoir trouvé une réponse... ?  :"Est-ce que cela veut dire que vous êtes capable de dormir n'importe où vous aussi ? C'est marrant parce que moi aussi je suis doué pour ça."

Mais non, c'est pas ça qu'il fallait lui demander ! Bon au moins il lui posait des questions sur ce qui s'était passé tout à l'heure, avec un peu de chance il penserait à lui poser les bonnes questions la prochaine fois. En tout cas il semblait assez fier d'avoir la capacité de s'endormir n'importe où, ce qui en soit n'était pas vraiment une qualité.
Alicia Runhour
avatar
Terrien
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 29/06/2016
Nombre de messages : 80
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Slow Time / Stop Time / ???
Techniques 3/combat : Backward / Past Jump
Techniques 1/combat : ???

MessageSujet: Re: Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki   Mar 04 Oct 2016, 22:24
Doki semblait avoir trouvé un endroit où se mettre à son aise, ce qui fit plaisir à la petite Alicia qui sourit en écoutant sa réponse et en le voyant assis contre un mur à côté de la fenêtre. Après sa phrase, elle détourna le regard et détacha la pince et le ruban qu'elle avait dans les cheveux et les posa sur la table de chevet à côté du lit, avant de secouer ses cheveux en arrière avec ses mains. Soudain, elle sentit sur sa joue le souffle provenant de la truffe de Doki qui était située à quelques centimètres de son visage. Elle tourna la tête vers lui en l'interrogeant du regard tout en restant silencieuse.

"...?" fit-elle, mais oralement ça ne s'entendait pas, c'était juste pour faire bien dans le RP comme une bulle de dialogue dans un manga.

Puis Doki se recula et croisa fermement les bras en prenant une posture sérieuse. Il affirma vouloir mettre quelque chose au clair, avec son air de détective habituel. Alicia s'interrogea.


*Ah, j'espère que ce n'est pas à propos de l'accident avec les messieurs de tout à l'heure...*

Elle espérait qu'il n'aille pas tout raconter à la police, elle ne voulait pas avoir d'ennuis avec toute cette histoire. Mais fort heureusement, il parla d'autre chose : il revint sur ce qui s'était passé un peu plus tôt, lorsqu'elle s'était assoupie.
Elle le regarda avec de grands yeux intéressés, curieuse de savoir ce qu'il allait lui demander. Elle ne semblait pas du tout soucieuse, méfiante ni même gênée, son expression était à mi-chemin entre la neutralité, et la curiosité. Finalement, il demanda si cela signifiait qu'elle pouvait s'endormir n'importe où. Elle haussa des épaules.


"Cela dépend. En général je m'endors dans un lit bien confortable, mais quand je me réveille, il arrive souvent que je me retrouve n'importe où et souvent loin de mon lit. Il m'est même déjà arrivé de me retrouver dans un autre lit sans m'en rendre compte, c'est vous dire ! ... Hm, j'espère que je ne vais pas être somnambule cette nuit."

Elle prit son sac qu'elle avait posé à ses pieds, et le posa sur le lit à côté d'elle avant de fouiller brièvement à l'intérieur. Elle en sortit une brosse à dents bleue et un tube de dentifrice. Et oui, quand elle préparait un voyage elle pensait à tout. Ou presque. Elle n'avait pas pris de pyjama ni de robe de nuit afin de ne pas être trop encombrée. En fait, elle pensait qu'elle pourrait dormir en petite tenue, mais elle n'avait pas imaginé qu'elle pourrait inviter un inconnu dans sa chambre d'hôtel ! C'était le genre de trucs qui ne lui arrivait pas, en général, surtout qu'elle était plutôt discrète. Du coup, elle allait devoir dormir avec tous ses vêtements, et elle n'avait pris que des sous-vêtements de rechange pour le lendemain. Sa robe serait probablement chiffonnée en plus, mais bon, tant pis. Elle était plutôt de nature pudique et préférait ça plutôt que de se mettre en petite tenue devant Doki.

"Je vais me laver les dents." affirma t-elle.

Puis elle entra dans la salle de bain et se brossa les dents. Super intéressant n'est-ce pas ? D'ailleurs elle posa ensuite la brosse et le dentifrice sur le lavabo, puis elle ferma à clé et alla aux toilettes. Quand elle eut fini, elle se lava les mains et sortit, mais bon ça tout le monde le fait donc on s'en fiche.
Elle se demanda si elle devait prendre une douche ce soir ou bien plutôt le lendemain matin. En général, elle faisait sa toilette le matin, mais avec toute cette marche dans la ville elle avait quand même un peu transpiré. Et comme elle allait dormir en robe, elle ne voulait pas que sa robe sente la transpiration. Mais d'un autre côté elle avait un peu la flemme. Voire beaucoup, en fait. Mais d'un troisième côté, si elle le faisait ce soir, elle gagnerait du temps pour le lendemain matin vu qu'elle n'aurait pas besoin de refaire sa toilette avant de rentrer chez elle. Ahlàlà, dur dur la vie. Finalement elle se décida.


"Bon, je vais prendre un bain avant de dormir."

Elle entra dans la salle de bain et verrouilla la porte, l'hôtel mettait à disposition des serviettes et des produits d'hygiène comme c'était de coutume dans les hôtels. Elle fit couler le bain puis se glissa à l'intérieur après s'être déshabillée. Mais malheureusement, comme elle était très fatiguée, elle s'endormit dedans après avoir posé sa tête contre le rebord de la baignoire en arrière !
Heureusement, sa tête resta posée et elle ne se noya pas. Elle se réveilla plusieurs dizaines de minutes plus tard.


*Mince, j'ai la peau toute fripée maintenant.*

Elle espérait que Doki ne se fût pas inquiété vu le temps qu'elle avait mis. Après s'être lavée, elle quitta la baignoire, se sécha et se rhabilla avec les sous-vêtements propres et la même robe mais ne mit pas ses chaussettes, puis elle déverrouilla la salle de bain et retourna dans la chambre. Elle regarda Doki pour voir s'il s'était endormi ou non, puis elle s'approcha de la fenêtre et ferma les rideaux.

"Bonne nuit Doki..." affirma t-elle avant de bailler.

Puis elle éteignit la lumière et se glissa sous la couverture du lit.


*Dommage que je n'ai pas pris de peluche...*

Elle s'endormit assez rapidement, et les heures défilèrent.
Soudain, en plein milieu de la nuit, elle se redressa lentement puis sortit du lit, avec des mouvements un peu mécaniques comme si elle était possédée. Elle se leva, puis commença à marcher en tâtonnant le mur avec sa main. Mais comme elle était encore endormie, elle ne contrôlait pas son pouvoir, et il arrivait parfois qu'elle l'active sans s'en rendre compte. Ainsi, alors que pour elle, elle marchait à allure normale, on avait parfois l'impression de la voir accélérer très rapidement, sur de courtes distances et durant un bref instant, mais comme elle ne faisait que marcher, on la voyait marcher en accéléré, ce qui donnait un mouvement pas du tout naturel. Parfois, dans la nuit, on avait même l'impression de voir un esprit se déplacer surnaturellement, surtout avec sa peau et ses vêtements blancs.
Elle ouvrit la porte de la chambre, et s'engouffra dans le couloir sombre toujours en marchant, et en effectuant parfois des accélérations soudaines issues du fait qu'elle ralentissait parfois le temps involontairement. Elle s'arrêta net devant une porte au hasard, et essaya de l'ouvrir en tournant la poignée, mais la porte était fermée à clé. Alors elle insista, encore et encore. De l'intérieur de la chambre, on devait avoir l'impression que quelqu'un forçait la porte ou qu'un esprit essayait de l'ouvrir en jouant sur la poignée, ce qui devait être plutôt flippant.
Comme cette porte ne s'ouvrait pas, elle essaya machinalement avec celle située juste à côté. Au bout de quelques minutes, la porte finit par s'ouvrir. Un homme en pyjama bleu se trouvait de l'autre côté.


"Qu'est-ce que c'est que ce raffut, bon sang ?!"

Il baissa la tête et remarqua Alicia, son visage s'adoucit. Pour ce pauvre célibataire frustré de 43 ans, c'était une chance inouïe : une jeune fille d'apparence innocente frappait à sa porte !

"Oh mais bien le bonsoir mon ange, que puis-je faire pour toi ? Tu veux entrer ?"

Alicia entra à l'intérieur et le contourna, sans répondre ni même y accorder une quelconque attention, puis se coucha dans le lit du type dans l'objectif de finir sa nuit, sans avoir conscience qu'il était là.

"Oh je vois, tu vas vite en besogne !" affirma t-il avec un petit sourire malsain.

Il s'empressa de refermer la porte et de la verrouiller, avant de se tourner vers Alicia et de la regarder avec un regard empli de... malice ?
Mais dans quoi s'était-elle encore engouffrée ?!
Doki Dulicki
avatar
Moojuu
Masculin Age : 100
Date d'inscription : 04/03/2015
Nombre de messages : 205
Bon ou mauvais ? : Neutre popom
Zénies : 950

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation -Stogie Punch - Hakkeshou Kaiten
Techniques 3/combat : Amnesia - Daïchi Retsuzan
Techniques 1/combat : Cat-A-Clysme

MessageSujet: Re: Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki   Jeu 06 Oct 2016, 00:06
Pour Doki, dormir n'était pas un problème, il pouvait le faire n'importe où et aussi n'importe quand. C'était assez pratique quand il se retrouvait dans des endroits où il n'y avait pas de lit et où il n'y avait même pas un endroit propice pour une bonne nuit de sommeil. Doki avait probablement dormi un peu partout et dans des positions parfois très inconfortable. En fait, elles devaient souvent être inconfortables puisqu'il se perdait souvent et devait bien à un moment donner se reposer pour récupérer de ses journées souvent mouvementés.

Il était vrai que les jours se suivaient et ne se ressemblaient jamais pour lui. Sans parler de sa perte de mémoire bien sûr, il lui en arrivait beaucoup des aventures. Entre les affaires de mœurs et les fraudes qui l'occupait une grande partie du temps. Et pour ne rien arranger on lui faisait parfois des blagues au téléphones, certaines de ses missions étaient vraiment nulles, comme les fois où on lui demandait de retrouver le chat d'une vieille dame. Un jour on lui avait même demandé de retrouver un poisson rouge. Triste histoire, le vertébré aquatique rêvait d'explorer les mystérieux récifs et son père, très inquiet, était venu jusqu'à la porte de l'homme-chien afin de retrouver son fils qui avait disparu. C'était un défi risqué pour le moojuu qui savait que c'était un peu comme chercher un petit poisson dans un océan. Ah, mais en fait c'était exactement ça. Des kilomètres pour le retrouver, il en avait fait, de Tallahassee à Salt Lake City, en passant par Bangkok. Que d'aventures et personnes n'imaginait comment cette histoire allait se terminer, même pas comment ce paragraphe allait se terminer. Que d'incertitudes. Doki avait du faire face à de terribles adversaires en plus, des vendeurs de sushis et un gang de Martin-pêcheur dont le chef de bande n'avait même pas pour prénom Martin. C'était dire la difficulté de la tâche. Heureusement il avait pu compter sur l'aide d'un maître nageur ichthyophobe spécialisé dans la plongée sous-marine, ce qui amena forcément Doki dans un cabinet de dentiste dans lequel était retenu prisonnier le pauvre poisson clown dans un bocal rempli d'eau. Et ce n'était pas une capsule de régénération ! Il ne faisait aucun doute que le poisson était retenu captif dans des conditions atroces. Se voulant discret dans sa mission, le moojuu avait décidé de jouer le rôle du patient, et, lorsque le dentiste eut le dos tourné il s'était dépêcher de cacher le poisson dans le meilleur endroit possible. Sauf que ce n'était pas le meilleur endroit possible, c'était sa bouche ! Ne pouvant plus parler alors que le dentiste lui demandait d'ouvrir la bouche, Doki avait décidé de prendre la fuite, direction l'endroit où on lui avait donné cette mission, c'est à dire... Eh bien en fait il ne s'en souvenait plus et le moojuu se perdit rapidement. Malheur, sans qu'il ne s'en rende compte il avait aussi perdu la trace du pauvre poisson rouge qu'il était venu secourir. Mais comment était-ce possible ? Il l'avait pourtant bien cacher dans... Sa bouche ! Et merde ! Dans la précipitation, le pauvre poisson qui ne rêvait que de découvrir des mondes meilleurs... Était allé en visité un en passant par l'estomac de Doki. Cette cruelle histoire fut très difficile à vivre pour l'homme-chien qui eu du mal à s'en remettre, même s'il l'avait probablement oublié... Et surtout, tout ça n'avait peut-être jamais eu lieu. Après tout, Doki n'était pas détective.

"Popolo popom !! Popolo popom !!"

Non, ceci n'était pas le nouveau cri venant des deux kops qui se répondaient dans les tribunes du stade Geaoffroy-Guichard. Doki venait de se réveiller en sursaut, émergeant d'un terrible rêve. Alicia ? Où était-elle ? Elle n'était pas dans la pièce, sont lit était défait. Difficile de rafraîchir la mémoire d'un type comme Doki, qui pouvait oublié le nom du film qu'il venait de voir, ou encore pire ne se souvenir que de la toute fin comme si on la lui avait spoilé. Par chance, il se souvenait un peu des derniers événements, il s'était assoupit alors que la demoiselle était entrée dans la salle de bain. Il se souvenait aussi vaguement de sa réponse après qu'il lui ait demandé si ça lui arrivait souvent de s'endormir n'importe où. Doki se redressa, il remarqua de la lumière provenant du couloir : la porté était entrouverte. Il fit un mouvement de tête qui lui fit remarqué autre chose : les rideaux étaient fermés certes, mais la fenêtre était encore entrouverte, elle aussi.

"Elle a dû passer par là."

La logique implacable de l'homme-chien qui toucha avec ses doigts le plexiglass tâché de quelques gouttes d'un liquide incolore. Il s'agissait de gouttes d'eau car il pleuvait un peu dehors mais ça fait plus style de le dire comme ça. Le ciel était sombre, normal puisqu'il faisait nuit, il y avait une ambiance un peu angoissante et mystérieuse comme dans un film de Hitchcock. Sauf que là le scénario était moins bon évidemment et l'intrigue complètement débile. Bref, il tenta de passer par la fenêtre... Mais il n'y arriva pas, il décida de passer par la porte du coup. Dans le couloir peu éclairé, il trouva une personne, plutôt grande, portant un long manteau noir avec une capuche. Il avait aussi un drôle de truc dans ses mains, on aurait dit une faux... Était-il là pour Doki ? L'homme-chien se rapprocha de l'individu sans peur et lui causa.

"What's up man ? What do you do ?" Nan je déconne, il ne parle pas comme ça Doki. Il a dit ça en fait :"Bonjour popom. N'auriez-vous pas vu une jeune fille habillée de blanc ?"

"Non... Enfin... C'est pire que ça ! Un fantôme... Un fantôme je vous dis !" Assura le grand mec d'une voix tremblante, et qui n'était d'ailleurs pas la faucheuse. L'arme était en fait une plante derrière lui qui lui donnait ce drôle d'aspect inquiétant.

"Un fantôme ? Hum... Je m'en occupe popom. Euh... Mais par où est-il passé ?"

"Il est entré dans cette chambre... Là-bas... Un mec la fait entré.... Enfin je crois, c'était peut-être un de ses amis fantômes ! N'y allez pas... Ça fout les jetons je vous le dis !"

"Bien..."

"Attendez... !!" Rajouta-t-il soudainement.

"Ne vous en fait pas, je n'ai pas peur des fantômes." Répondit le moojuu d'un air très cool.

"Non mais c'est pas la bonne chambre où vous allez là ! C'est celle d'en face..."


Ouf, ainsi Doki n’irait pas déranger inutilement les pauvres gens qui étaient en face. Cette fois, il se rendait à la bonne porte. Il leva son bras comme pour frapper puis il dit."Bonjour c'est le facteur..." Il se stoppa juste avant de frapper le premier coup."Une minute. Je ne peux pas rentrer de cette manière là. On est dimanche, ils ne croiront jamais que c'est le facteur... Ah et puis les fantômes ne doivent pas recevoir de courrier. Comment pourrais-je les surprendre ?" Ils n'étaient pas un dimanche mais passons... Après un instant d'hésitation il dégomma la porte d'un coup de pied."NYPD !! Don't move ! Drop your weapon !"

Il avait même joint ses deux mains pour faire la forme d'un pistolet. Il avait vu ça plein de fois à la télé et c'était vachement cool. Bien sûr l'intervention du moojuu avait réveillé le célibataire de 43 ans qui se mit à gémir et à insulter Doki, mais ce dernier était trop concentré par l'enquête que lui avait confié le commissaire. En fait il n'y avait pas de commissaire mais Doki s'y croyait, il était hyper concentré. D'un coup de poing dans le buste du gars il le fit voltiger jusqu'à briser la fenêtre d'en face. Le détective au cigare se précipita vers Alicia, l'air inquiet, il toucha son cou pour trouver un pouls mais comme il ne savait pas comment faire puisqu'il avait juste vu ça à la télé il touchait n'importe comment.

"Alicia... Alicia ! Est-ce que ça va ? Ne vous en faites pas, ça va allez. Je nous ai débarrassé de ce fantôme pour un bon moment, soyez rassurée popom."

Oui, il s'était souvenu de son prénom, déjà parce qu'elle l'avait dit tout à l'heure à l'accueil mais aussi parce que parfois sa mémoire revenait pour lui faire perdre une autre partie de ses souvenirs. Doki aida Alicia à se redresser puis la conduit jusqu'à leur chambre. Dans le couloir. l'homme qui ressemblait à la faucheuse avait disparu... Avait-il au moins existé ? Lorsqu'ils se retrouvèrent dans la chambre le moojuu reprit un air sérieux et parla à Alicia en croisant les bras.

"Vous pouvez m'expliquer ce qui s'est passé ? J'ai l'impression que vous ne me dites pas tout popom."

Peut-être que cette fois-ci il allait avoir des réponses. Il était certain en tout cas qu'elle lui cachait quelque chose, à savoir son mystérieux pouvoir. Mais Doki n'imaginait même pas cela à l'heure actuelle, au mieux il la soupçonnait de lui cacher des donuts pour les garder que pour elle.
Alicia Runhour
avatar
Terrien
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 29/06/2016
Nombre de messages : 80
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Slow Time / Stop Time / ???
Techniques 3/combat : Backward / Past Jump
Techniques 1/combat : ???

MessageSujet: Re: Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki   Jeu 06 Oct 2016, 19:44
[HRP : ton poste m'a bien fait rire encore une fois. ^^]

Alicia venait de se coucher dans le lit du quarantenaire, sans même se rendre compte qu'il était là et que ce n'était pas son lit à la base, et continua de dormir comme si de rien n'était. L'homme la regarda un moment, un léger sourire malsain au visage, tout en se grattant le menton. Que devait-il faire ? De nombreuses idées peu orthodoxes traversèrent son esprit dérangé par quarante ans de célibat et de solitude. Il s'approcha lentement du lit, et ôta délicatement la couverture qui couvrait la jeune fille.

"Hun hun hun !" ricana t-il tel un méchant de manga cliché alors que ses lunettes se mirent à briller d'un éclat blanc pour dire qu'il était méchant.

Soudain, la porte se fracassa et il entendit la police crier.


"AAAH !!!" s'écria t-il d'une voix suraigüe.

*Comment la police a t-elle pu être au courant si rapidement ?! C'est un coup monté !!!*

Mais avant qu'il n'ait pu montrer à Doki ses extraordinaires facultés martiales, il se fit éjecter d'un puissant coup de poing dans le torse, passa au travers de la fenêtre qu'il brisa en morceaux et, alors que des bouts de verre venaient de s'enfoncer dans son dos, son corps effectua une chute vertigineuse de 4 étages. Il s'écrasa violemment et très douloureusement sur le sol, dans un craquement sinistre : sa colonne vertébrale venait de se briser et il resterait à jamais paralysé des jambes. Tant pis pour lui, il n'avait qu'à pas être dans la même chambre d'hôtel qu'Alicia. Notons d'ailleurs que son sort aurait été le même s'il avait été quelqu'un de bien, Doki ne s'étant pas encombré de savoir qui il était avant de le frapper. Le duo Alicia/Doki semblait donc particulièrement dévastateur.

Alicia s'était doucement réveillée en entendant les cris, mais n'émergea complétement que lorsque Doki posa ses doigts sur sa gorge. Au début elle crut qu'il voulait l'étrangler, mais en fait il voulait juste lui prendre le pouls, et quand il remarqua qu'elle s'était réveillée, il la relâcha.


"Gnnnnh qu'est-ce qu'y a.....?" laissa t-elle s'échapper en articulant à peine, trop fatiguée.

Elle se redressa en position assise, se frotta les yeux puis regarda lentement autour d'elle. Elle mit sa main devant sa bouche pour bailler longuement avant d'affirmer :


"Je ne me souvenais pas que la chambre était comme ça... Vous avez bougé des meubles dans la nuit ?"

Soudain, un frisson de fraîcheur parcourut l'ensemble de son corps, un air frais passant au travers de sa robe. Elle tourna la tête vers la fenêtre brisée.

"Il fait froid... On dirait que la vitre s'est cassée..."

Doki affirma s'être débarrassé d'un fantôme. Elle fronça légèrement les sourcils d'un air perplexe, comme si c'était impossible, puis répondit :

"Un fantôme, vraiment ?... Oh dommage, j'aurais bien voulu le rencontrer, je n'en ai jamais vu en vrai..."

Oui, en fait cette histoire ne lui parut pas si extraordinaire que ça, ni même impossible. Elle croyait en l'existence des fantômes et aurait bien voulu voir à quoi ça ressemblait dans la vraie vie.
Et soudain, surgit face au vent, le vrai héros de tous les temps. Celui qu'on avait oublié depuis au moins une page, le véritable héros de cette histoire, fit à nouveau son apparition !


"Croooow !!!"

Un magnifique corbeau noir passa au travers de la vitre brisée, et se posa sur le lit à côté d'Alicia. Ses plumes étaient trempées à cause de la pluie dehors. Mais une minute... Ce curieux animal disparaissait d'un poste à l'autre comme par magie sans que personne ne s'en rende compte, Alicia semblait comprendre ce qu'il disait, et en plus il était noir ! ...... Alors ne s'agissait-il pas de l'être que Doki avait pris pour la Faucheuse, qui se serait manifesté afin d'aider Alicia sans pour autant révéler son lien avec elle ?!
Nous ne le saurons jamais, j'en ai bien peur. Sauf peut-être à la fin de l'histoire dans un n-ième retournement de situation que personne n'aura vu venir.


"Oh Monsieur Corbeau, je t'avais oublié, je suis tellement désolée !"

Le corbeau se secoua en déployant légèrement ses ailes pour faire partir l'eau, puis il rabattit ses ailes, tourna la tête dans un angle impossible pour un être humain et, à l'aide de son bec, rangea quelques unes de ses plumes pour remettre un peu d'ordre là-dedans.

Ensuite, Doki aida Alicia à se relever et la raccompagna dans leur vrai chambre, tandis que le corbeau se posa sur son perchoir habituel : l'épaule de la jeune fille.


"Vous êtes sûr qu'on a le droit de changer de chambre comme ça ?" demanda t-elle, n'ayant visiblement pas compris que c'était elle qui avait initialement changé de chambre dans son sommeil.

Ils entrèrent dans leur chambre, Alicia se posa sur le lit puis Doki l'interrogea de nouveau avec un air très sérieux. Il semblait l'accuser de lui cacher des choses. Alicia ne comprenait pas trop, elle ne savait même pas ce qui s'était passé puisqu'elle dormait. Et elle ne pensait pas du tout à son pouvoir en ce moment-même.


"Oh, si seulement je le savais ! Je suis désolée M. le détective, mais je ne peux pas vous aider, je ne comprends même pas ce qu'il s'est passé..." affirma t-elle de façon très sincère.

Et le pire, c'était qu'elle était réellement sincère et ne se rendait pas vraiment compte qu'elle cachait des choses à Doki, son pouvoir étant la dernière chose à laquelle elle aurait pensé à cet instant.


"Attendez, laissez-moi réfléchir quelques secondes, il doit sûrement y avoir une explication... Hmmm...."

Elle rassembla les éléments connus de l'affaire : elle s'était endormie, puis, pendant son sommeil, Doki avait déplacé les meubles de la chambre pour changer sa disposition. Ensuite, des cris avaient retenti et une fenêtre s'était brisée, Alicia s'était réveillée alors que Doki était en train de la toucher au cou pendant son sommeil... En fait, c'était lui qui avait un comportement bizarre, et non pas elle !
Elle prit un air un peu soucieuse en fronçant légèrement des sourcils, et affirma d'un ton presque accusateur, ce qui était très rare chez elle :


"Mais dîtes-moi, Doki, ce ne serait pas plutôt vous qui me cachez quelque chose ? ... Pourquoi avez-vous déplacé des meubles et brisé une fenêtre pendant que je dormais ?..."

Soudain, l'expression de son visage redevint insouciante et innocente, alors qu'elle s'exclama :

"Oh je crois avoir compris : vous cherchiez un meilleur endroit pour dormir car votre position n'était pas confortable, et comme vous êtes très grand, vous vous êtes cogné contre la fenêtre en vous déplaçant dans le noir ! Est-ce que c'est ça, j'ai bon ?.... Par contre ça n'explique pas pourquoi vous essayiez de m'étrangler lorsque je me suis réveillée."
Doki Dulicki
avatar
Moojuu
Masculin Age : 100
Date d'inscription : 04/03/2015
Nombre de messages : 205
Bon ou mauvais ? : Neutre popom
Zénies : 950

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation -Stogie Punch - Hakkeshou Kaiten
Techniques 3/combat : Amnesia - Daïchi Retsuzan
Techniques 1/combat : Cat-A-Clysme

MessageSujet: Re: Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki   Sam 08 Oct 2016, 23:08
(Tout le plaisir est pour moi ^^)

Un épisode nocturne, cette fois, après les nombreuses péripéties qu'il y a eu durant la journée. Il fallait croire que, même la nuit, quand tout le monde ou presque est supposé être endormi, Alicia et Doki trouvaient le moyen de faire du grabuge. Décidément, ces deux là n'arrêtaient jamais les aventures. Leur insouciance les avaient cette fois-ci menés à troublé la nuit paisible d'un homme à la quarantaine bien passée mais ce dernier avait des idées vicieuses lorsque Alicia s'était introduite dans sa chambre. L'intervention du moojuu avait provoqué la chute de cet individu, qui fut quasiment fatale pour lui, puisqu'elle le privera pour le restant de sa vie de l'usage de ses jambes. C'était une triste histoire et le pire c'est que Doki n'avait probablement pas eu l'intention de faire cela à cet homme. Mais tête en l'air comme il l'était il ne s'en était pas plus soucié que ça et avait ramené Alicia à la bonne chambre. Seulement, elle non plus n'avait pas l'air de se rendre compte de ce qu'il se passait. On aurait pu expliquer ça par le fait qu'elle venait tout juste de se réveiller, ce qui occasionnait souvent un manque de lucidité mais avec elle ce n'était pas vraiment ça. Comme Doki elle était toujours un peu dans la lune et n'avait pas conscience de ce qui l'entourait.

Une fois de retour dans la chambre qu'elle avait réservée, l'homme-chien avait commencé à la questionner mais elle avait l'air perdue et l'avoua même à Doki en disant qu'elle ne comprenait pas ce qu'il se passait. Ceci lui mit la puce à l'oreille. Non pas qu'il avait réellement une puce à l'oreille, c'était un chien donc c'était possible mais je préfère préciser que ce n'était pas le cas. Mais c'est Alicia qui retourna la situation en demandant au moojuu si ce n'était pas lui qui lui cachait des choses. Cette question sembla troubler Doki, qui dans un premier temps resta figé. Cette interrogation le fit se poser beaucoup de questions. À vrai dire, cachait-il des choses à Alicia ? Il ne le savait pas lui-même ! Peut-être qu'il se cachait même des choses à lui-même ! Et il y a tellement de "même" dans cette phrase qu'on pourrait en faire un meme ! Doki perdait si souvent la mémoire qu'il ignorait des choses qu'il avait apprise à l'instant, il pouvait donc très bien cacher quelque chose à Alicia, et sa perte de mémoire pouvait le lui cacher à lui-même. Vous me suivez ? Non ? Très bien. Tout ça pour dire que le type au cigare était perturbé, à tel point qu'il se mit à chercher sur lui un objet ou quelque chose qu'il pouvait avoir et qu'il essayerais de cacher à Alicia en temps normal. Pour être plus discret il se tourna et sorti de son manteau une noix de coco. C'était celle qu'il avait trouvé au supermarché et qu'avait voulu lui voler Boushtron, mais ça bien sûr il ne devait plus s'en souvenir. Il se demanda un instant si Alicia n'était pas intéressé par cette noix de coco. Mais si c'était le cas, cela voulait peut-être dire que cette noix de coco avait une certaine valeur, qu'il ne soupçonnait même pas. Il ferait peut-être mieux de la garder pour lui. Hein ? Comment ça ce scénario ressemble étrangement à celui qui s'est déroulé au Lac Gelé puis au Mont Paozu concernant le fameux navet magique ? Promis je vais pas recycler cette idée maintenant. Doki rangea la noix de coco dans son manteau, sans doute qu'il ne voulait pas reproduire la même erreur que pour le navet... Ou bien il ne se souvenait même pas de tout ça et il avait juste décidé de la ranger. Parce que c'est cool de ranger parfois. Le moojuu se gratta la tête et il se retourna pour répondre à Alicia.

"Non, j'essayais de trouver votre pouls pour voir si vous étiez en vie et je n'ai pas déplacé tout les meubles, je nous ai ramenés dans notre chambre, popom. Parce que lorsque je me suis réveillé vous n'étiez plus dans la chambre et je vous ai cherché. Apparemment un fantôme rôdait dans les parages alors je me suis inquiété, vous ai cherché et vous ai retrouvé dans une autre chambre " Doki se gratta le menton comme pour réfléchir, mais en fait on ne savait pas s'il était capable de réfléchir..."Vous ne m'avez quand même pas fait croire que cette chambre était la vôtre alors que ce n'était pas le cas ? Ce serait pas cool... Oh ! Je sais ! C'était peut-être à cause de mes ronflements c'est ça ? Si c'est cela vous pouviez me réveiller vous savez."

Les bras croisés, le moojuu commença à marcher un peu dans la chambre puis, soudainement, il s'arrêta et regarda le plafond. Il venait de s'endormir... Debout, encore une fois. Il fallait dire qu'en plein milieu de la nuit le moojuu avait un peu sommeil et il en fallait peu pour le trouver. Mais seulement quelques secondes ensuite il se réveilla dans un léger sursaut, il prit le temps de se rendre compte de où il en était. Alicia était toujours là, puis il se souvenait, par chance, qu'il l'interrogeait sur cette nuit.

"Oh mais j'y pense, cette nuit vous êtes allez voir dans son lit ce fantôme étrange... Étrange parce qu'il avait l'air bien humain, popom. Enfin bref, auriez vous un lien, un pouvoir avec les fantômes ? Seraient-ils vos amis ?"

En disant ça, il avait prit un objet long et rectangulaire, une sorte de boîte électronique avec laquelle il pouvait sonder Alicia. Il s'était approché d'elle et faisait passer l'objet à une vingtaine de centimètres sur Alicia, de haut en bas, comme s'il essayait de trouver quelque chose, comme si cette sonde pouvait l'aider à trouver un indice. Mais il s'arrêta au bout de quelques instants en tapotant l'objet dans ses mains : Il n'avait rien trouvé. Normal, il n'était pas détective et n'avait donc pas de matériel pour trouver... Quoique ce soit qu'il espérait trouver. En fait il avait juste saisit dans sa main la télécommande de la télévision en faisant comme si c'était un tout autre objet. Il s'était d'ailleurs arrêté, pensant peut-être qu'il avait gaffé en envoyant valser le type de tout à l'heure, oui, s'il s'agissait d'un des amis d'Alicia elle lui en voudrait peut-être d'avoir fait ça.
Alicia Runhour
avatar
Terrien
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 29/06/2016
Nombre de messages : 80
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Slow Time / Stop Time / ???
Techniques 3/combat : Backward / Past Jump
Techniques 1/combat : ???

MessageSujet: Re: Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki   Mer 12 Oct 2016, 22:14
Après les accusations d'Alicia, bien qu'elle les avait énoncées d'une voix douce et d'un air plutôt neutre comme si elle n'éprouvait aucune colère même à l'idée d'être étranglée, Doki se figea sur place avec son air sérieux habituel. Alors qu'elle attendait une réponse de sa part, il se retourna puis sembla sortir un objet d'une poche intérieure de son long manteau, mais la petite fille ne pouvait pas voir ce dont il s'agissait. Au bout d'un certain temps et après avoir rangé ce fameux objet qui devait certainement être la raison pour laquelle il lui cachait des choses, il se retourna pour faire face de nouveau à Alicia, et répondit enfin. Il expliqua qu'il n'essayait pas de l'étrangler mais de prendre son pouls.

*Ah, c'est pour ça que je n'avais pas mal alors.* comprit-elle.

Il affirma également que c'était elle qui avait changé de chambre durant la nuit et qu'il avait tout fait pour la retrouver et la ramener ici. Alicia le crut sur paroles sans se poser plus de questions, sa naïveté aidant. Il était vraiment gentil ce grand chien. Il demanda si ce n'était pas parce qu'il ronflait.


"Oh, non ne vous en faites pas ! Je suis désolée d'avoir cru que vous me cachiez quelque chose. Je pensais vous l'avoir dit, mais je suis somnambule, alors des fois je marche en dormant et je ne sais pas où je vais..."

Mais Doki semblait ne pas l'écouter, encore une fois, il regardait au plafond un moment en respirant assez fort. Comme il gardait ses lunettes noires elle ne pouvait pas voir qu'il dormait. Puis d'un coup il eut un petit sursaut, et reprit la parole. Il demanda si elle avait un lien quelconque avec des fantômes ou esprits et la scanna avec une sorte de télécommande. Non, en fait ce n'était pas une sorte de télécommande, c'était une télécommande. Elle regarda l'objet avec un petit air interrogation.

"Si vous cherchez la télé, elle se trouve juste derrière vous." dit-elle de sa voix douce et sur un ton d'une parfaite neutralité.

Il s'arrêta en tapotant l'objet dans ses mains comme s'il ne fonctionnait pas.


"Il faut appuyer sur le bouton Power pour l'allumer." affirma t-elle comme si Doki ne savait pas utiliser une télécommande.

Aussitôt, elle lui prit délicatement la télécommande des mains, et la dirigea en direction de la télévision située derrière Doki.


"Regardez."

Puis elle appuya sur le bouton power et la télévision s'alluma. Des images saugrenues apparurent, et des bruits étranges émanèrent de la télévision.

"Hm ! Han ! Oui ! Hmmm !"

Alicia regarda l'écran d'un air impassible. Malheureusement, ils étaient en plein milieu de la nuit, et elle avait eu le malheur de tomber sur un film pour adultes ou bien érotique, comme il en passait parfois à ces heures tardives. Une femme et un homme nus se faisaient des câlins.

Elle détourna son regard vers Doki, n'accordant aucune attention à ce qu'il se passait à la télévision , puis décida de répondre à sa question à propos des fantômes.

"Non, je n'ai jamais vu de fantômes malheureusement, mais j'aimerais bien, je suis sûre que c'est une expérience très intéressante et peut-être même enrichissante."

Après cette réponse, elle rendit la télécommande au Moojuu tandis que la télévision était toujours allumée sur le film bizarre.

"En tout cas, moi je retourne dormir, mais vous pouvez regarder la télé si vous en avez envie."

Puis elle se blottit à l'intérieur de la couverture.

"Hm, comme je peux encore me déplacer, il vaudrait peut-être mieux m'attacher, afin de nous assurer que je n'irai nulle part durant mon sommeil. Comme ça, je ne risquerai plus de déranger les gens. Puisque vous êtes détective, est-ce que vous auriez une paire de menottes ?" demanda t-elle sur un ton complétement innocent.

Le Corbeau, quant à lui, était parti se poser sur la table de chevet.
Doki Dulicki
avatar
Moojuu
Masculin Age : 100
Date d'inscription : 04/03/2015
Nombre de messages : 205
Bon ou mauvais ? : Neutre popom
Zénies : 950

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation -Stogie Punch - Hakkeshou Kaiten
Techniques 3/combat : Amnesia - Daïchi Retsuzan
Techniques 1/combat : Cat-A-Clysme

MessageSujet: Re: Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki   Ven 14 Oct 2016, 14:14
Tout ce qui s'était passé cette nuit n'était pas très clair. Non pas parce que vu que c'était la nuit il faisait sombre, même si  il faisait effectivement noir une fois le soleil couché. Non, ce qui s'était passé était étrange, Alicia était partie sans rien dire à Doki pendant la nuit et il y avait même un fantôme qui rôdait dans les parages. Bon, l'homme-chien pensait s'être débarrassé du fantôme, au moins, mais il n'avait pas tout compris sur les agissement de la jeune fille. Lorsqu'il la questionna elle avait rappelé qu'elle était somnambule, sauf que Doki était en train de dormir à ce moment là. Entre les fois où il perdait la mémoire et les autres où il s'endormait soudainement, il était difficile de lui faire apprendre quoi que ce soit, à ce pauvre toutou. Pour un détective c'était un peu embêtant, même si de toute façon il n'en était pas un réellement. On avait pu le voir d'ailleurs tout de suite après lorsqu'il se servit de la télécommande, comme pour scanner Alicia. Il avait vu ça dans beaucoup de films mais il ne se souvenait plus à quoi ça servait, il se rappelait juste que ça servait à repérer quelque chose. Il ne fallait pas chercher à comprendre la façon de penser du moojuu. Ce qu'il faisait là on le voyait souvent dans les films, par exemple aux aéroports pour détecter toutes les armes. Cela n'avait donc rien à voir avec ce qui se passait ici. Mais visiblement Alicia ne compris pas les choses de cette manière, elle cru qu'il cherchait à se servir de la télécommande pour allumer la télévision.

"Popom ?"

Elle avait prit la télécommande dans ses mains pour lui montrer comment ça marchait, et paf ! Ça fait des chocapics ! Non en fait on aurait préférer voir cette pub plutôt qu'un film érotique, ç'aurait été moins gênant. Sauf qu'en fait ni Alicia, ni Doki n'avait l'air d'être choqué par ce qu'ils voyaient sur l'écran. En effet, l'homme au cigare se tenait le menton en ayant les bras croisés, comme s'il réfléchissait sérieusement à quelque chose, en fixant ce qui se passait à la télé. Personne ne saurait dire ce qu'il pensait de ces images, il resta silencieux en écoutant la terrienne. Elle avouait ne pas avoir de liens avec les fantômes, mais qu'est-ce que cela signifiait alors ? Pourquoi se trouvait-elle dans le lit d'un fantôme ? A moins que ce n'était pas un fantôme ! Non, ça n'en était pas un mais Doki l'ignorait jusqu'ici. Alicia lui dit en allant se recoucher qu'il pouvait continuer à regarder la télé s'il le voulait. Doki semblait être encore en pleine réflexion, il jeta un œil à Alicia qui ajouta qu'il ferait mieux de l'attachée si il ne voulait pas qu'elle s'en aille encore une fois. Le moojuu s'approcha d'elle et se baissa à sa hauteur alors qu'elle était dans le lit. Il fini par prendre la parole, ses mots sortirent  dans un débit assez élevé, comme le faisait parfois les détectives lorsqu'ils énuméraient les faits qui s'étaient produits dans l'affaire.

"Je sais ! Voilà ce qu'il s'est passé : Vous n'aimiez pas dormir seule et voyant que je m'étais déjà assoupit vous avez pensé qu'il n'était pas bon de me réveiller. Ainsi, vous êtes parti à la recherche de quelqu'un avec qui dormir. Malheureusement à cette heure ci tout le monde dort. Excepté les travailleurs de nuits, les gens qui pour eux c'est le jour de l'autre côté de la planète, les insomniaques, les gamers, les cyborgs, les vampires, les hiboux, Madonna, le tableau de la Joconde, les cailloux ou encore... Les fantômes !" Déclara-t-il en se redressant et pointant Alicia du doigt."C'est vous Alicia ! Vous qui vouliez que je dorme avec vous ! J'ai compris votre manège, popom. Mais ça ne marche pas avec moi depuis que je suis tombé du petit cheval la fois où j'avais fais de ce tourniquet ! Les preuves sont là, vous avez allumez la télévision pour que cela ait un impact psychologique et que je me dise que je pourrait dormir avec vous !"

Doki croisa de nouveau les bras, faisant une pause, il avait beaucoup parlé presque sans reprendre sa respiration."Quant aux menottes... Si vous croyez que je n'ai pas compris, popom..." Il se courba pour rapprocher sa tête d'Alicia, toujours les bras croisés. Puis il dit sur un ton plus calme."Ben vous avez raison, j'ai pas compris. Vous voulez que je vous attache avec ? C'est dommage car je n'en ai pas. Bref ! Maintenant que vous savez que je vous ai percée à jour, vous devez savoir ce qui vous attends...."

Doki avait un air toujours aussi sérieux, les bras croisés. Cela laissait peut-être présager quelque chose de mauvais pour Alicia, en tout cas le suspense était au rendez-vous. Qu'allait faire Doki ? Comment réagirait Alicia ? Est-ce que les pompiers étaient venus secourir le quadragénaire de tout à l'heure ? Raoul avait-il fini par chasser le chat ? Qu'est-ce qu'il y a après la mort ? Y aura-t-il une fin aux Simpsons ? Pourquoi Donald met-il une serviette autour de sa taille après la douche alors que le reste du temps il ne porte pas de pantalons ? Tintin a-t-il fait vacciner Milou ? Pourquoi les super-héros portent-ils des collants ? Higgins était-il le grand méchant de Magnum ? Cristiano Ronaldo est-il gay ? Quand est-ce qu'Antoine Daniel sortira une nouvelle vidéo ? Qui était là en premier : l’œuf ou la poule ? Je veux acheter un nouveau boomerang, comment je fais pour me séparer du vieux ? Combien y a-t-il de tome dans un livre de fromage ? Où ai-je laissé mes clefs ? Qu'est-ce qu'il y aura à manger ce soir ? Est-ce que je pose encore quelques questions dans ce paragraphe pour faire plus de lignes ?

"Bonne nuit, popom. Vous savez, si vous aviez besoin de quelqu'un pour dormir avec vous il fallait me le dire simplement, moi ça me dérange pas..."

Il était sur le lit à côté d'elle, et à peine eut-il le temps de finir sa phrase qu'il s'effondra subitement sur le lit, la bouche ouverte. Il venait de s'endormir. Mais en fait il ne resta pas bien longtemps sur le matelas, il roula quelques minutes plus tard sur le côté, dans son sommeil, et tomba par terre, se cognant la tête à la table d'à côté par la même occasion. Malgré cela il dormait toujours.
Alicia Runhour
avatar
Terrien
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 29/06/2016
Nombre de messages : 80
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Slow Time / Stop Time / ???
Techniques 3/combat : Backward / Past Jump
Techniques 1/combat : ???

MessageSujet: Re: Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki   Sam 15 Oct 2016, 00:27
Quand on les regardait ainsi évoluer ensemble dans un environnement auquel aucun des deux n'était attentif, on pouvait se dire qu'Alicia et Doki s'étaient bien trouvés. Et pourtant, ils ne s'étaient pas trouvés volontairement. En fait, on pouvait même affirmer qu'ils ne s'étaient pas cherchés. C'était donc le fruit du destin. Par un curieux hasard, ou plutôt par une suite malencontreuse d'évènements inattendus et surprenants, ces deux êtres à la fois si différents et si semblables s'étaient retrouvés face à face. Et pourtant, quelle était la probabilité qu'une telle rencontre émerge dans l'univers ? Si nous analysons cette rencontre de plus près, nous pouvons remarquer que la probabilité que ces deux individus tombent l'un sur l'autre de façon aussi hasardeuse était vraiment très basse. Prenons d'abord Alicia. Pour qu'elle ait pu rencontrer Doki, il avait d'abord fallu qu'elle aille à Satan City : or, elle vivait dans un petit village à des centaines de kilomètres de là. Elle ne venait dans la capitale pratiquement qu'une fois par an, pour ses examens médicaux, puisqu'il y avait le meilleur hôpital du monde. Et c'était justement l'un des jours où Doki était lui aussi à Satan City. Mais jusque là, il n'y avait rien de très improbable. Ce qui était en revanche plus étonnant, c'était qu'Alicia avait malencontreusement réservé dans le même hôtel et pour la même nuit qu'une fille lui ressemblant légèrement, et qui était issue d'une famille bourgeoise. Cette fille n'avait que peu d'importance dans l'histoire, si ce n'est le fait qu'elle avait fait l'objet d'un kidnapping. Et bien évidemment, il avait fallu que les kidnappeurs choisissent le même jour que celui où Alicia venait à Satan City, et décident de kidnapper cette inconnue devant l'hôtel où Alicia avait elle-même réservé. Là, les probabilités commençaient à chuter drastiquement, il y avait autant de chances que ça arrive que d'obtenir une Quinte Flush Royale au Poker. Et pourtant, ce n'était pas tout ! Les criminels avaient choisi de kidnapper leur cible à l'heure précise où Alicia s'était rendue à l'hôtel et, comble du mauvais sort, ils l'avaient confondue avec celle qu'il voulait véritablement kidnapper !
A présent, prenons Doki. Nous ne savons pas grand chose de lui, mais il était envisageable qu'il était en ville depuis déjà plusieurs jours. En revanche, la probabilité qu'il décide de traverser la route sans faire attention au moment même où la voiture arrivait, les yeux rivés sur une affiche sans intérêt qu'il avait prise uniquement parce qu'il avait croisé, pile au bon moment et au bon endroit, une femme distribuant des affiches (qui, elle-même, n'était là à ce moment là qu'à cause d'une suite de situations bien particulières qui auraient pu être totalement différentes), et... cette phrase est trop longue, je ne sais plus où j'en suis. Bref cette probabilité était également infime, mais il avait également fallu que le conducteur de la voiture où se trouvait la jeune fille se retourne quelques secondes avant que Doki ne traverse la route, attiré par les paroles d'Alicia et de son coéquipier. Ainsi, si le conducteur ne s'était pas retourné, il aurait pu éviter sans problème le Moojuu et n'aurait pas perdu le contrôle du véhicule : Alicia et Doki ne se seraient jamais rencontrés et il n'y aurait pas eu de RP, ce qui aurait fait 4 pages de moins sur le forum. Mais si cette dame distribuant les affiches louches n'avaient pas été là (c'est-à-dire dans une infinité de réalités parallèles où seul un choix pouvait changer toute la suite), Doki aurait probablement fait plus attention à la route : il se serait arrêté et là encore la voiture serait passée sans encombre. Mais on pouvait même aller encore plus loin que ça : si Alicia, qui était simplement une fille normale avec quelques problèmes de ponctualité et de sommeil, n'avait jamais fait la rencontre de cet étrange Monsieur Corbeau, elle n'aurait jamais obtenu son pouvoir, et serait donc morte depuis une trentaine d'années vraisemblablement. De même, les chances pour que Doki, parmi toutes les planètes de l'univers, se retrouve précisément sur Terre où se trouvait Alicia étaient également faibles.

Tout ce paragraphe inutile pour dire finalement que la rencontre entre Doki et Alicia n'était rien d'autre que ce que l'on pouvait appeler, le destin. Tous deux étaient très peu attentifs au reste du monde, distraits, peut-être un peu benêts, ils avaient des problèmes de mémoire bien que les raisons différées, et étaient tout simplement incapables de se comprendre mutuellement, pour la simple et bonne raison qu'ils ne comprenaient rien à l'univers entier dans lequel ils évoluaient. Mais malgré cela, ils étaient tombés l'un sur l'autre.

Alors qu'une sirène de pompier retentissait et se rapprochait, et que Raoul rentrait chez lui plus calmement après avoir fait fuir le chat et perdu plusieurs olives dans sa course, Jean-Bernard se remettait de ses émotions et le quadragénaire restait inconscient et inerte sur le sol, la colonne vertébrale brisée. Le camion s'arrêta à proximité de la rue, et un pompier, avec un œil au beurre noir (et pour cause, il s'était pris une olive dedans !), en sortit et se précipita vers le quadragénaire avant d'appeler les urgences. Ben oui, parce qu'eux c'était les pompiers, ils étaient là pour éteindre les feux. Pendant ce temps, et alors qu'une mouche observait la scène qui se situait quatre étages plus bas sans grand intérêt avant de voleter par la fenêtre, restée ouverte, pour entrer dans la chambre d'Alicia, cette dernière était plongée dans ses pensées, suite aux paroles du Moojuu. Elle avait l'air complétement sur la lune, réfléchissant en fixant un point inexistant au loin. Et si Doki disait vrai ? Est-ce qu'elle avait vraiment fait tout cela, de façon inconsciente, dans le but de dormir avec lui ? L'animal hybride était parvenu à semer le doute dans l'esprit de la fille assez âgée, c'était sans doute l'une de ses capacités de détective. Elle n'avait pas eu l'impression de vouloir dormir avec lui pourtant, et elle était habituée à dormir seule depuis plus d'une siècle. Enfin, pas tout à fait, puisqu'elle dormait avec beaucoup de peluches. D'ailleurs, certaines d'entre elles lui parlaient dans sa tête, donc elle n'était pas vraiment seule. Et il était vrai qu'elle n'avait emporté aucune peluche, ce soir-là. Peut-être considérait-elle simplement Doki comme une grosse peluche, mais qu'elle ne voulait pas se l'avouer à elle-même ? Et peut-être que c'était pour ça que son corps l'avait poussé à agir de la sorte durant sa crise de somnambulisme, précipitant ainsi les évènements pour que le Moojuu parvienne à comprendre de lui-même, et ce grâce à ces excellents talents de détective, ce qu'Alicia ne comprenait même pas. C'était plutôt perturbant de se rendre compte de quelque chose que l'on voulait inconsciemment sans jamais avoir eu l'impression d'en avoir envie.
Elle soupira, tandis qu'elle vit la mouche de tout à l'heure se poser sur la couverture.


"Hm, je n'avais pas vu les choses sous cet angle... Vous avez peut-être raison, c'est vous le détective après tout."
affirma t-elle simplement, sans même chercher à nier ni à contredire Doki.

Il en vint aux menottes, parlant comme s'il avait comprit quelque chose qu'Alicia avait encore voulu lui cacher inconsciemment. Pourtant, elle ne voyait vraiment pas quels autres sens l'on pouvait donner à ses paroles, elle voulait simplement être attachée au lit pour être sûre de ne pas pouvoir s'échapper durant son sommeil. Mais finalement il avoua qu'il ne comprenait pas ce qu'elle voulait ! Mais il comprit quand même un peu au final vu qu'il demanda confirmation si elle voulait vraiment être attachée. Elle acquiesça d'un signe de tête mais il répondit qu'il n'en avait pas. C'était vraiment dommage mais tant pis, elle allait devoir faire avec. Il fallait simplement espérer qu'elle ne fasse pas de nouveau la somnambule.
Puis avec un air un peu inquiétant et toujours sérieux, il se rapprocha d'Alicia en affirmant qu'elle devait certainement savoir ce qui l'attendait.


*Oh non... J'espère ne pas être punie. Je n'ai vraiment pas envie d'aller en prison.* pensa t-elle, avec une expression légèrement soucieuse.

Finalement, il lui souhaita simplement bonne nuit avant d'affirmer qu'elle aurait pu lui dire dés le début qu'elle avait besoin de quelqu'un pour dormir.


"Je sais bien, mais je ne m'en étais même pas rendue compte ! Excusez-moi..." affirma t-elle sincèrement.

Mais le Moojuu venait de tomber d'un coup sur le lit ! Heureusement qu'Alicia était petite car il prenait beaucoup de place, ce gros nounours. Mais il s'était endormi sans même avoir éteint la télé ! Alors elle reprit la télécommande, et appuya sur le bouton power pour l'éteindre.


*L'histoire de ce film m'avait l'air bien compliquée, je ne comprenais rien du tout.*

Elle posa la télécommande sur la table de chevet située de l'autre côté de Doki, au moment où elle entendit un gros boum ! Elle se retourna et se rendit compte que le géant chien venait de tomber par terre et en plus il s'était cogné !

"Aie ! J'espère que vous ne vous êtes pas fait mal..."

Mais Doki était resté endormi alors il devait sûrement aller bien. Il devait avoir la tête très dure. Elle éteignit la lumière puis s'endormit à son tour.

***

Cette fois-ci, elle dormit d'un sommeil paisible et sans nouvelle mésaventure. Lorsqu'elle se réveilla, le soleil s'était déjà levé depuis un moment, les rayons passaient au travers des rideaux, éclairant partiellement la chambre. Elle ouvrit lentement les yeux, puis se leva doucement avant de s'étirer. Elle regarda l'heure : 10h34. Il était encore assez tôt, pour elle, elle avait pour habitude de dormir jusqu'à entre 11h et 12h.
Mais soudain, elle se rappela deux choses : la première c'était que son train partait à 10h41. La deuxième, c'était que l'hôtel voulait que les gens aient libéré la chambre pour 11h afin qu'ils puissent faire le ménage etc... avant les prochains clients.


"Oh non !"
s'exclama t-elle.

"J'ai oublié de mettre le réveil, je suis terriblement en retard." fit-elle d'une voix plus calme, comme si cela ne servait à rien de s'affoler.

Elle retira les couvertures et se leva. En comptant le temps de transport en commun, il fallait compter une bonne demi-heure pour atteindre la gare. Elle n'y serait donc jamais à temps. De plus, si elle pouvait utiliser son pouvoir pour stopper ou ralentir le temps, ça lui prendrait beaucoup trop de temps de rejoindre la gare à pieds et ce serait trop épuisant de maintenir son pouvoir durant toute la durée du trajet.


"Ah, je me demande bien comment je vais pouvoir faire pour ne pas rater mon train." affirma t-elle d'un ton toujours calme.

Elle se tourna pour voir ce que faisait Doki : était-il déjà debout ?
Doki Dulicki
avatar
Moojuu
Masculin Age : 100
Date d'inscription : 04/03/2015
Nombre de messages : 205
Bon ou mauvais ? : Neutre popom
Zénies : 950

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation -Stogie Punch - Hakkeshou Kaiten
Techniques 3/combat : Amnesia - Daïchi Retsuzan
Techniques 1/combat : Cat-A-Clysme

MessageSujet: Re: Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki   Sam 22 Oct 2016, 18:32
La journée mouvementée d'Alicia et Doki Dulicki avait fini par s'achever, et le moins que l'on puisse dire c'est qu'il s'en était passé des choses. Entre coïncidences et situations improbables, on se serait presque cru dans un récit fictif. Sans doute parce que c'en était bien un. Le duo avait finalement réussi à s'endormir, sans doute en espérant que le lendemain serait moins tumultueux. Oui, même Doki avait pu dormir malgré le coup qu'il avait prit à la tête en tombant. Oh, mais peut-être qu'en fait il était tombé inconscient à cause de cela ? En ce qui concernait Alicia, la jeune fille, qui n'était en fait pas toute jeune, avait semble-t-il bien dormi, sans quitter la chambre et donc en ne dérangeant pas un autre quadragénaire. Enfin, il n'y avait peut-être pas que des quadragénaires, ce serait bizarre qu'il n'y ait que ça dans l’hôtel d'ailleurs.

On avait finalement entendu des ronflements dans la nuit, preuve que Doki était bel et bien en train de dormir. Malheureusement le bruit s'intensifiait alors que Alicia dormait toujours, et soudain, l'homme-chien se réveilla en sursaut... Et le bruit continuait toujours ! Mais qu'es-ce que ça pouvait bien être ? Ce n'était pas des ronflements peut-être. Curieux, et aussi ayant envie de stopper tout ça, le moojuu se leva, constatant par la même occasion qu'il avait dormi par terre. Alicia l'avait-elle poussée hors du lit ? C'était pas gentil ! Il tourna la tête et remarqua un truc bizarre à côté de la télé, il y avait un mirroir et bizarrement sa tête était un peu déformée : il avait une grosse bosse sur la tête ! Qu'est-ce que cela voulait dire ? Doki se chargerait de résoudre ce mystère plus tard, ne se souvenant plus qu'il s'était cogné la tête tout à l'heure. Pour l'instant il devait faire taire ce bruit, il quitta la chambre et se retrouva dans le couloir. Cette fois-ci, pas de traces de la faucheuse, même si en fait ce n'était pas la faucheuse que Doki avait trouvé sur sa route tout à l'heure. Le moojuu avança dans le couloir en se fiant au bruit qu'il entendait, jusqu'à ce qu'il s'arrête devant la porte d'une chambre d'à côté. C'était de là que venait le bruit. Il tenta d'ouvrir la porte normalement mais la porte était verrouillée. Normal, qu'il y ait quelqu'un ou non à l'intérieur il fallait la bonne clef pour entrer à l'intérieur. Doki décida de forcer la porte et il réussit à le faire puisqu'il possédait une puissance surhumaine. Mais lorsqu'il ouvrit la porte, il découvrit avec stupéfaction un grand homme barbu aux cheveux blancs et portant un bâton.

"YOU SHALL NOT PASS !!"

"Popom ?"

Quelle surprise, de l'autre côté de la porte se trouvait Gandalf ! C'était incroyable ! Comment  était-ce possible ? Mais c'était bizarre, il semblait ne pas pouvoir quitter ce drôle de truc rectangulaire... Ah mais c'était la télé qui était allumée ! Ouf ! Cela voulait donc dire que le moojuu pouvait passer. C'était quand même curieux que le seigneur des anneaux passe à une heure aussi tardive, la chance pour les insomniaques. Mais le client qui était à cette chambre... C'était endormi ! Quel sacrilège ! S'endormir devant le seigneur des anneaux, était-ce possible ? Il avait pas regardé un match de L1 plutôt ? Le gars était un quadragénaire, lui aussi, mais sauf qu'il avait 42 ans, là était toute la différence. Bref, Doki aperçu la télécommande, et comme Alicia lui avait montré comment ça marchait il n'eut aucun mal à éteindre la télé. Puis il s'en alla, maintenant que le bruit trop fort de la télévision ne les dérangerait plus pour dormir. Lorsqu'il sorti, Doki failli foncer dans un mec, encore un quadragénaire ! Mais c'est qu'il étaient partout ces mecs là ! L'homme au cigare s'excusa d'un mouvement de main et regagna sa chambre. Il se demandait comment Alicia n'avait pas pu entendre le bruit de la télé d'à côté mais rappelons que l'ouïe des moojuus sont biens plus développés que ceux des humains.

Doki était allé se coucher maintenant que le calme était revenu mais il avait repris ça place, c'est à dire couché par terre et c'était rendormi comme si de rien n'était. Il avait fait de beaux rêves ensuite d'ailleurs, qui parlait de barbecues et de libellules. Mais sa nuit fut écourté, même si en soit il avait plutôt bien dormi, il fut réveillé par l'agitation d'Alicia qui sembla pressée. Il se redressa, toujours en restant par terre, assis, observant Alicia se préparer pour partir. Il avait compris qu'elle avait un train à prendre mais il resta silencieux pendant quelques minutes en la regardant. Lui, il n'avait pas d'affaires donc il pouvait partir directement. D'ailleurs il ne se souvenait pas qu'elle avait des valises. Mais passons, une fois qu'Alicia sembla prête, il se leva et posa sa main sur son épaule. Une seconde plus tard ils se retrouvaient à l'entrée de l'hôtel. Un fait miraculeux si on tenait compte du fait que Doki avait un très mauvais sens de l'orientation, ils auraient très bien pu se retrouver à l'autre bout de la ville où chez un vendeur de bonbons.

"Je peux me téléporter d'un point à un autre pour aller plus vite, popom. Par contre je sais pas où vous voulez aller exactement ensuite."

Oui, Doki pouvait se trouver utile, encore fallait-il qu'il trouve le bon chemin pour aider Alicia. Sachant qu'ils avaient mit une moitié de journée pour trouver l'hôtel la veille, combien de temps mettraient-ils à aller jusqu'à la gare ? Sachant qu'ils se perdent toutes les cinq minutes et non aucun sens de l'orientation. Vous avez quatre heures.
Alicia Runhour
avatar
Terrien
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 29/06/2016
Nombre de messages : 80
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Slow Time / Stop Time / ???
Techniques 3/combat : Backward / Past Jump
Techniques 1/combat : ???

MessageSujet: Re: Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki   Sam 29 Oct 2016, 13:25
Il y avait une raison pour laquelle Doki ne se souvenait pas qu'Alicia possédait des valises : elle n'en avait tout simplement pas ! En effet, elle était venue uniquement avec son sac à main dans lequel se trouvait des sous-vêtements de rechange. Heureusement, pour prendre de l'avance elle s'était douchée avant de dormir. Après avoir enfilé de longues chaussettes blanches de rechange et mis ses bottines, elle s'agita autour de la chambre pour rassembler ses quelques affaires dans son sac à main. Lorsqu'enfin elle fut prête à partir, Doki s'approcha d'elle et posa sa main sur son épaule. Et, l'instant d'après, le décor changea. En fait, ce n'était pas vraiment le décor qui avait changé, mais eux qui s'étaient déplacé instantanément. Cela faisait un peu bizarre, c'était un peu déroutant de perdre ses repères d'un coup comme ça. Le Moojuu expliqua qu'il avait le pouvoir de se téléporter n'importe où, c'était super pratique ça ! Alicia pouvait aussi donner l'impression de se téléporter en arrêtant le temps, mais ce n'était qu'une impression puisqu'elle devait se déplacer pour de vrai, et donc se fatiguer physiquement, même si les gens ne la voyait pas faire.

"Ah oui, j'avais oublié que vous étiez aussi magicien."

Elle sortit une montre à gousset qu'elle portait autour du cou comme un collier et qui était habituellement caché par sa robe, l'ouvrit et regarda l'heure.

"Oh non ! Mon train part dans moins d'une minute ! Est-ce que vous pourriez nous téléporter à la gare s'il vous plait ?"

Sans attendre de réponse de sa part, elle se concentra et ralentit le temps. La flèche des secondes sur sa montre à gousset se mit à avancer très lentement, s'arrêtant un long moment entre chaque seconde.
Sans prévenir, elle attrapa le bras de Doki avec sa petite main, et aussitôt, le Moojuu se retrouva projeté dans sa dimension temporelle. Cela signifiait qu'à partir de cet instant, il voyait le temps ralenti, lui aussi, mais il pouvait bouger à vitesse normale pour lui (et donc en accéléré pour ceux situés dans la dimension temporelle normale). Il pouvait parler normalement à Alicia, tous deux entendraient les paroles à vitesse normale, mais les gens aux alentours les entendraient parler très vite avec une voix aigüe. Réciproquement, si des gens autour d'eux parlaient, Doki et Alicia les entendraient au ralenti avec une voix déformée (et donc plus grave) et des syllabes prononcées très longuement. Cela n'avait aucune influence sur la capacité de Doki à utiliser sa téléportation, mais peut-être serait-il un peu troublé de voir le monde autour de lui tourner au ralenti, si toutefois il s'en rendait compte. Pour cela, il fallait qu'il observe les mouvements autour de lui qui seraient ralentis, ou qu'il soit attentif à la déformation des sons environnants.

Maintenant la question était : Doki était-il capable de les téléporter directement à la gare ? Savait-il au moins où elle se trouvait ? Car Alicia ne pourrait pas maintenir cet état très longtemps.
Doki Dulicki
avatar
Moojuu
Masculin Age : 100
Date d'inscription : 04/03/2015
Nombre de messages : 205
Bon ou mauvais ? : Neutre popom
Zénies : 950

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation -Stogie Punch - Hakkeshou Kaiten
Techniques 3/combat : Amnesia - Daïchi Retsuzan
Techniques 1/combat : Cat-A-Clysme

MessageSujet: Re: Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki   Mar 01 Nov 2016, 14:14
Après une journée mouvementée Alicia et Doki avaient passés une bonne nuit de sommeil dans l’hôtel qu'elle avait réservé. Ils en avaient bien besoin avec tout ce qu'il s'était passé la veille mais le lendemain risquait lui aussi d'être agité, surtout avec ces deux personnages. D'ailleurs, le moojuu avait été réveillé par Alicia qui se pressait de se préparer parce qu'elle avait un train à prendre. L'homme-chien ne savait pas trop comment marchait ces trucs, il n'en n'avait jamais prit ou du moins ne s'en souvenait plus. Puisqu'il pouvait voyager en flottant dans les airs ou par téléportation, il n'en avait pas besoin. La téléportation, justement, c'était le moyen qu'il avait choisis pour faire sortir Alicia et lui-même de l'hôtel mais désormais quelle direction pouvait-il bien prendre ? Lui qui se perdait tout le temps ? Il y avait en plus de fortes chances qu'il ne sache pas où se trouve la gare...

Malgré la rapidité d'exécution de Doki, pour une fois, qui s'était dépêché à faire sortir Alicia de l'hôtel en se téléportant, la jeune femme était toujours à la bourre. Si ça continuait comme ça elle allait louper son train ! Misère ! Il fallait que l'homme-chien fasse quelque chose ! Il devait l'aider, elle qui lui avait tant apprit ! C'est vrai quoi, elle l'avait aidé avec la télécommande, à trouver un endroit où manger et même à retrouver son hôtel ! Ah non, c'était l'inverse, même si Doki n'avait pas été aussi utile que Polyzer au moins il avait fait les choses jusqu'au bout. Le toutou ne devait pas grand-chose à Alicia finalement, mais il avait continué à l'aider et il allait encore le faire cette fois-ci. Peut-être qu'il se sentait obligé de le faire. Ses pertes de mémoires aléatoires ne l'aidait pas trop à se souvenir de ce qu'il se passait et de ce fait il croyait peut-être avoir une mission à accomplir, celle d'aider Alicia par exemple. Il lui arrivait souvent de s'attacher ainsi aux personnes, peut-être par crainte qu'un comportement étrange de sa part ne l'amène à dévoiler qu'il perds souvent la mémoire.

Ils étaient désormais dehors et la terrienne affirma qu'il ne restait plus qu'une minute avant que son train parte. Comment pouvaient-ils arriver à temps ? Ils venaient tout juste de sortir de l'hôtel, le temps de prendre un taxi, de courir, prendre un vélo ou même y aller à la nage prendrait trop de temps. Le pire dans tout ça était qu'ils ne savaient même pas où se trouvait la gare. Doki ? Avec sa fâcheuse habitude à tout oublier ? Il ne fallait pas trop compter sur sa mémoire. Et ils devaient faire vite car les secondes défilaient à toute allure !! Vite ! Une solution !! Doki avait croisé les bras un instant et s'était tenu le menton pour réfléchir... Mais il semblait fixer quelque chose en particulier.

"Non, c'est impossible... Je n'aurais quand même pas fait ça."

Murmura-t-il alors que son regard s'était vraisemblablement posé sur... Une crotte de chien sur le trottoir. Évidemment il était encore à côté de la plaque ! Il semblerait que la situation urgente lui soit passé au dessus de la tête mais tout à coup il fut tiré par Alicia qui l'amena avec elle dans sa dimension temporelle. Doki fut très surpris, il suivit le mouvement en découvrant ce qui se passait autour de lui, tout était au ralenti autour de lui ! Ou bien c'étaient eux qui allaient super vite ! C'était... Alicia qui faisait ça ? Doki ne se savait pas capable de faire ce genre de choses, à moins qu'il l'avait oublié ? Non, il voyait bien que ce n'était pas de sa propre volonté. Puisqu'il n'y avait que eux deux qui avançaient aussi vite cela voulait dire que c'était Alicia qui avait un tel pouvoir. Doki se demandait si cela n'avait pas un rapport avec le moment où elle s'était assoupit la veille. En fait non, il ne se demandait pas grand-chose mais j'ai pris l'habitude de réfléchir à la place de Doki parce que personne ne sait ce qu'il pense, ou même s'il pense. Bref tout ça sembla lui remémorer que Alicia avait un train à prendre et qu'elle n'avait pas de temps à perdre ! En effet, alors qu'elle le tenait, il eu une idée lumineuse, tellement lumineuse qu'une sorte d'auréole brillait au dessus de lui ! Mais en fait ce n'était pas une auréole dorée, c'était une vitre d'un building derrière lui qui réfléchissait à la lumière du soleil. Oui, vous l'avez compris, il s'était envolé vers le ciel, mais pour quoi faire ? C'est ton destin Manu ! Euh non, c'est pas ça que je voulais dire. Pour quoi faire, disais-je ? Pour avoir une vue d'ensemble de la ville et ainsi avoir une chance de trouver la gare. Heureusement Doki savait ce qu'était un train et il n'aurait aucun mal à en trouver un, surtout avec sa vue sur-développée de moojuu.

"Gare... Gare... Ah ! Voilà !!" En un clin d’œil ils se retrouvèrent au sol à plusieurs centaines de mètres de là."Voilà, c'est ici qu'on se gare !" Et merde, il ne comprenait décidément rien à rien ! Il s'était téléporté sur un parking, où l'on se gare... Il se gratta la tête un instant, comme si quelque chose le contrariait."Hum, mais au fait on n'a pas de voiture..."

Avec Doki, on savait jamais vraiment à quoi s'attendre, et c'était plus souvent au pire qu'au meilleur. Qu'allaient-ils pouvoir faire maintenant ? C'était fichu pour Alicia ? Mais soudain, un bruit se fit entendre, au ralenti puisqu'Alicia usait toujours de sa technique. Doki tourna sa tête dans ce sens là et il se concentra pour enfin comprendre de quoi il s'agissait, une voix enregistrée qui annonçait la prochaine arrivée... D'un train ! Mais oui ! En fait ils y étaient ! C'était le parking de la gare ! L'homme-chien sembla se souvenir qu'il y avait un train à prendre alors il se téléporta de nouveau, cette fois jusqu'au quai, ils étaient là à temps, le train allait arriver. Sachant que c'était probablement un au revoir, le moojuu se tourna vers Alicia, à qui il parla.

"Bon, et bien nous y sommes. Vous allez pouvoir prendre votre train et moi je vais continuer mon petit train train. C'était bien sympa tout ça, je me suis bien amusé."

Disait-il cela en se souvenant des moments passés avec Alicia ? Avec lui c'était difficile à dire. Là, alors qu'on avait cru que tout était perdu, il avait réussit brillamment à amener son amie jusqu'à la gare, comme par magie, alors que jusqu’ici il n'avait fait qu'enchaîner les bourdes. On pouvait se demander si ce grand benêt en peluche était vraiment aussi bête qu'il ne le laissait croire.
Alicia Runhour
avatar
Terrien
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 29/06/2016
Nombre de messages : 80
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Slow Time / Stop Time / ???
Techniques 3/combat : Backward / Past Jump
Techniques 1/combat : ???

MessageSujet: Re: Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki   Mar 01 Nov 2016, 15:33
Peu de temps après qu'Alicia ait permis à Doki d'entrer dans sa dimension temporelle en le touchant, et ce bien que la relativité du temps prenait encore plus de sens avec Alicia, le Moojuu fonça d'un coup en direction du ciel, emmenant la petit fille avec lui. Cette dernière se cramponna alors fermement au Moojuu, jetant un regard inquiet en direction du sol. Cette hauteur lui donnait le vertige, et l'idée que sa vie était totalement entre les mains du Moojuu (parce qu'elle ne savait pas voler) ne la rassurait pas du tout. Si jamais il la lâchait, par mégarde par exemple, elle s'écraserait contre le sol et, si elle pouvait toujours espérer inverser le cours du temps pour annuler les dernières actions et s'en sortir, ça restait quand même risqué et effrayant. D'ailleurs, l'homme-chien n'avait pas l'air si étonné que ça qu'Alicia lui montre qu'elle avait un pouvoir. Peut-être qu'il s'en doutait déjà et n'était donc pas surpris ?
Il balaya les alentours du regard, comme s'il cherchait quelque chose, alors que tout autour d'eux se mouvait de façon très lente. Si elle était assez habituée maintenant à voir le monde tourner au ralenti, ça ne lui était jamais arrivé de l'observer depuis le ciel. C'était plutôt impressionnant d'avoir cette vue sur la ville presque figée, comme si elle observait une photographie prise depuis le ciel qui était tout de même légèrement animée. Son attention se porta sur un oiseau situé à une dizaine de mètres d'eux dans le ciel qui, dans un mouvement très lent, laissa tomber une petite crotte blanche de sous ses fesses. Elle eut alors tout le loisir d'observer cette crotte d'oiseau tomber au ralenti en direction du sol. Elle baissa le regard, et constata qu'un homme qui marchait dans une grande rue se trouvait justement pile en dessous de l'oiseau, sur la trajectoire de la déjection... Malheureusement, elle ne put voir la suite de cette scène particulièrement intéressante puisque le décor changea de nouveau autour d'elle. Doki venait de se téléporter à nouveau, ils se trouvaient désormais sur un parking, au milieu de plein de voitures. Elle fixa un moment les secondes sur sa montre à gousset, et constata qu'il ne restait vraiment plus beaucoup de temps avant l'arrivée de son train. Et juste à ce moment-là, une voix grave et lente annonça l'arrivée d'un train, c'était sûrement celui d'Alicia !
Doki se téléporta de nouveau au quai, puis ils s'empressèrent de trottiner en direction de la bonne voie, Alicia tirant le Moojuu vers elle en le tenant par le bras. Le train arriva et Alicia s'arrêta devant la voiture dans laquelle elle devait monter.

Soudain, le temps se figea complétement, tous les passants autour d'eux cessèrent leurs mouvements, la fumée qui sortait du train cessa de s'agiter, et ils furent tous deux plongés dans le plus parfait des silences. Alicia tenait toujours Doki par l'avant-bras pour le maintenir dans sa dimension temporelle. Il fit un petit jeu de mots à propos du fait qu'il allait reprendre son train-train quotidien et affirma qu'il s'était bien amusé. La jeune fille lui sourit. Comme le temps était figé, personne aux alentours ne pouvaient entendre ce qu'ils disaient, et seules les ondes sonores diffusées par Doki et Alicia pouvaient se déplacer dans l'espace, affectées par le pouvoir de la fille, ce qui leur permettait de se faire entendre entre eux uniquement.


"Oui, moi aussi, j'ai été ravie de vous rencontrer. Merci beaucoup pour tout ce que vous avez fait pour moi, vous m'avez sauvé la vie."

Bon, peut-être qu'elle exagérait un peu, mais bizarrement elle avait cette impression. Malgré le peu de temps (encore une fois, très relatif) qu'ils avaient passé ensemble, elle avait l'impression de le connaître depuis des lustres et s'était, bien malgré elle, attachée à lui. Il était comme une grosse peluche toute gentille.

"J'espère que nous nous reverrons un jour. Oh, attendez, avant que je n'oublie..."

Soudain, elle lâcha Doki, qui se retrouva donc à son tour figé, comme le reste du décor. A partir de cet instant, il ne voyait plus la suite. Alicia fouilla dans son sac quelques instants et en sortit un petit bout de papier et un stylo. Dessus, elle griffonna son numéro de téléphone portable ainsi que son adresse. Puis elle le toucha de nouveau pour qu'il revienne dans sa dimension temporelle et puisse à nouveau suivre ses mouvements et l'écouter. Elle glissa alors le petit bout de papier dans l'une de ses pattes.

"Voici mes coordonnées. Si vous avez un problème ou que vous voulez qu'on se revoit, n'hésitez pas à m'appeler ! Encore merci Doki, et à bientôt, popom !"

Sur ces mots, elle le lâcha définitivement, cette fois-ci, et défigea le temps, avant d'entrer avec empressement à l'intérieur du train. Elle prit place côté fenêtre, et regarda Doki resté sur le quai. Puis après quelques secondes, le train démarra et commença sa longue route. Alicia allait enfin pouvoir rentrer chez elle et retrouver une vie normale et banale. A moins que de nouvelles aventures extraordinaires ne s'offrent à elle ?

[HRP : Merci beaucoup pour ce sujet à la fois très marrant et enrichissant ! J'espère que nos personnages se retrouveront un jour ! =) ]
Doki Dulicki
avatar
Moojuu
Masculin Age : 100
Date d'inscription : 04/03/2015
Nombre de messages : 205
Bon ou mauvais ? : Neutre popom
Zénies : 950

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation -Stogie Punch - Hakkeshou Kaiten
Techniques 3/combat : Amnesia - Daïchi Retsuzan
Techniques 1/combat : Cat-A-Clysme

MessageSujet: Re: Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki   Mer 02 Nov 2016, 16:04
L'histoire d'une journée, seulement. C'était un peu ça. Alicia Runhour et Doki Dulicki s'étaient rencontrés la veille, l'après-midi et on pouvait dire qu'ils s'en était passé des choses en ce court laps de temps. Des aventures pour des semaines, un peu comme si on avait écrit cela pendant plusieurs mois entre deux personnes qui se répondait. Et comme toute chose il y avait une finalité à tout ça, c'était triste mais c'était ainsi que se déroulaient les choses. D'ailleurs ce paragraphe va d'abord toucher à sa fin lui aussi, c'est triste n'est-ce pas ? Oh mais ne vous en faites pas il y en a un autre juste après. Oui je sais c'est un peu court comme premier paragraphe mais les temps sont durs de nos jours.

Doki y était arrivé, il l'avait fait ! Amener Alicia jusqu'à la gare ce n'était pas chose aisée, surtout pour le détective improvisé qu'il était mais il y était parvenu et ils se trouvaient pile au bon moment au bon endroit pour qu'elle prenne son train. Et dire qu'il y a moins d'une minute encore ils étaient à peine sorti de l'hôtel et se pressaient pour trouver la gare. Les pouvoirs de chacun d'eux les avaient aidé à atteindre cet objectif, comme quoi malgré leur maladresse ils faisaient une bonne équipe tout les deux. Le moojuu attendait de voir qu'Alicia soit bien partie pour à son tour quitter les lieux, il lui avait exprimer sa joie quant à leur rencontre, qui avait été amusante, selon ses propres mots. La jeune femme répondit alors au grand toutou, elle avait même prit soin d'arrêter complètement le temps. Doki n'eut aucune réaction, était-il au moins conscient de ce qui l'entourait ? Elle le remercia notamment de lui avoir sauvé la vie, ce qui était plus ou moins vrai dans certaines aventures qu'ils avaient vécus mais il n'avait pas le sentiment de lui avoir sauvé la vie.

"Oh mais j'ai pas fait grand-chose, popom. Mais c'était agréable de vous tenir compagnie. J'espère aussi que nous nous reverrons."

Il fut ensuite figé par le pouvoir d'Alicia mais il ne pouvait s'en rendre compte, pour lui elle paraîtrait encore aller vite mais l'avait-il au moins compris ? Savait-il quelle était la nature du pouvoir de la fille aux cheveux clairs ? Pas sûr, peut-être qu'il s'en fichait. Doki était comme ça, tout semblait lui passer au dessus de la tête. Puis, il revint dans la dimension temporelle dans laquelle était Alicia, c'était bien sûr elle qui l'avait ramené et elle lui donna un petit bout de papier où il y avait ses coordonnées. Elle lui dit qu'elle pouvait l'appeler en cas de problème, c'était gentil de sa part, par contre lui comme elle avaient une fâcheuse habitude à se fourrer dans des situations délicates, l'un aurait autant besoin d'aide que l'autre, assurément. L'homme-chien prit le bout de papier et le garda dans ses pattes en l'observant quelques instants. Il redressa la tête pour lui répondre.

"Merci beaucoup ho ho ho ! Oui, à bientôt j'espère." Il rangea le papier dans l'une de ses poches puis attendit qu'elle entre dans le train. Lorsque ce fut le cas il lui fit signe lorsqu'il l'aperçu par la fenêtre, avant que le train ne se mette en marche. Le moojuu le regarda partir puis lorsqu'il fut bien éloigné il se retourna et se gratta la tête."Popom ? Je n'ai pas compris ce qu'elle voulait dire par là. Qu'est-ce que ce mot veut dire ? Hum... Serait-ce encore une énigme, popom ?"

Oui, Doki ne se rendait pas compte qu'il disait popom, c'était un tic verbal qu'il ne remarquait pas du coup il ne comprenait pas quand les autres le disait. Tout ça lui fit se rappeler qu'il avait une autre énigme à résoudre, il sorti de sa poche l'affiche qu'il avait prise alors qu'elle était collée à un mur. Il ne serait pas étonnant qu'il essayes de trouver un lien entre le mot popom et cette affiche... C'est ainsi qu'il quitta la gare en marchant, concentré sur l'affiche qu'il lisait. Comme d'habitude il ne faisait pas attention à ce qui l'entourait et il traversa la route sans regarder, c'est alors qu'une voiture passa juste au moment et changea brusquement de direction pour foncer dans un mur... Doki, lui, continuait de s'éloigner de la gare.
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki   
 
Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Alicia [Validé]
» Alicia Fox vs AJ
» Alicia Fitch
» Alicia von Ludvig [Terminé]
» Carnet de Rp de Alicia [Demande de RP: On]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: Satan-City-