Partagez | 
 

 Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Polyzer
avatar
Cyborg
Masculin Age : 16
Date d'inscription : 22/07/2016
Nombre de messages : 872
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation, Canon Blast, Aibimu
Techniques 3/combat : Réparation, Ki Barrier
Techniques 1/combat : Frappe Nucléaire

MessageSujet: Re: Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki   Sam 20 Aoû 2016 - 9:45
Après la réponse assez déroutante donnée par le cyborg, le moojuu fut en quelque sorte intéressé et se posa des questions sur Polyzer. Il fut d’abord ébahi et demanda ensuite ce que faisait le cyborg la nuit, et si il regardait les autres dormir. Doki continua ensuite en disant qu’il ne pourrait pas se passer de manger et se justifia en ajoutant qu’il est agréable de sentir son ventre rempli et goûter à toutes les nourritures. Le cyborg rit en entendant la suite du moojuu qui disait de faire attention à ce que l’on mange afin de ne pas aller trop souvent aux toilettes.

Suite à cela, le cyborg répondit aux questions du moojuu.

« Je consacre la plupart de mon temps libre à l’entraînement, mais aussi en me cultivant à l’aide de tous les ordinateurs qui se situent dans le laboratoire dans lequel je vis. »

Le moojuu demanda par la suite si le cyborg possédait de l’énergie à l’infini.

« Je ne possède pas réellement de l’énergie à l’infini, je ne connais pas la fatigue, mais certaines de mes techniques de combats peuvent m’endommager, mais heureusement je possède un système interne qui peut réparer ces endommagements en cas urgents. »

Alicia et Doki devaient certainement se demandaient si le cyborg était une vraie machine de guerre uniquement destinée à détruire, mais ce n’était pas le cas. Il était vrai que Docteur Gero avait commencé à le construire (HRP : Construire au sens bâtir) pour cela, mais il a réussi à se construire (HRP : Construire au sens psychologique) grâce au vieux paysan qui l’a hébergé et à agir par lui-même.

La jeune fille s’interrogea ensuite sur le moojuu, elle lui demanda s’il venait d’une autre planète, et dit par la suite qu’elle aimerait voyager dans l’espace pour se retrouver au milieu des étoiles, elle se posa ensuite des questions sur les autres planètes. Le cyborg lui aimerait également voyager dans l’espace un jour, mais ce ne serait certainement pas pour un simple voyage, il aimerait plutôt combattre l’Alliance Maléfique et tous les autres truands qui pourraient régner sur l’espace avec de sombres buts.

Le moojuu répondit ensuite qu’il avait beaucoup voyagé  et qu’il n’avait pas vécu sur sa planète d’origine et que la Terre n’était qu’une étape parmi tant d’autres, il mit du temps avant de dire le nom de sa planète jusqu’à ce qu’il ne s’en souvienne plus. Le cyborg se demanda comment un être vivant pouvait avoir une mémoire moindre comme le moojuu.

Alicia remit ensuite le sujet du voyage dans l’espace, en disant qu’elle avait peur de voyager toute seule et qu’elle risquerait de se perdre. Elle proposa peu de temps après de partir car elle se sentait fatiguée, mais attendait tout de même la réponse du moojuu qui voulait certainement un dessert pour clore ce repas. La jeune fille et le cyborg se tournèrent vers le moojuu pour attendre sa réponse.
Doki Dulicki
avatar
Moojuu
Masculin Age : 100
Date d'inscription : 04/03/2015
Nombre de messages : 205
Bon ou mauvais ? : Neutre popom
Zénies : 950

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation -Stogie Punch - Hakkeshou Kaiten
Techniques 3/combat : Amnesia - Daïchi Retsuzan
Techniques 1/combat : Cat-A-Clysme

MessageSujet: Re: Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki   Lun 22 Aoû 2016 - 23:57
Il était souvent d'usage de discuter en mangeant avec d'autres personnes, raconter des anecdotes pour mieux connaître et sympathiser avec autrui. Doki Dulicki avait fait cela naturellement en parlant avec Polyzer et Alicia. Mais les sujets évoqués étaient la vie que pouvait mener un cyborg comme Polyzer, qui était un être très mystérieux, et les voyages dans l'espace. Le moojuu avait pas mal bourlingué dans sa vie de près d'un siècle d'existence mais malheureusement il ne pouvait pas conter toutes les aventures qui lui était arrivés. Certaines avaient complètement disparus de sa mémoire au fil du temps et quant aux autres il devait y avoir quelques bouts de souvenirs par ci par là. Du coup quand on lui posait la question, malgré qu'il fasse l'effort de répondre, l'homme-chien ne pouvait pas tout bien expliquer. Sa perte de mémoire récurrente était vraiment gênante et le faisait passer pour un simplet tout le temps. Bon, il était peut-être un peu benêt sur les bords, sauf si en vérité il le faisait exprès, mais de toute manière le fait de voir ses souvenirs troublés lui gâchait bien la vie. Tout ça était malheureusement dû à son mystérieux pouvoir qui, à chaque utilisation aggravait un peu plus son cas. Il ne manquait plus qu'il oublie que l'utiliser pouvait lui causer des problèmes de mémoire, mais c'était peut-être déjà le cas...

Polyzer était un être assez curieux, il aidait ces deux là sans rien demander en retour, il était silencieux et en plus de cela c'était un cyborg ! Ça faisait un peu peur. Mais pas à Doki ! Le moojuu était d'ailleurs un peu curieux et posa pas mal de questions à son interlocuteur. L'homme habillé en jaune et noir répondit en affirmant que son énergie n'était pas illimité mais qu'il utilisait des techniques qui pouvait l'endommager. Il était donc bien un combattant comme on pouvait l'imaginer. Il avoua passer beaucoup de temps à s'entraîner mais ne précisa pas dans quel but il faisait cela, gardant un certain mystère sur ses intentions. Mais de toute manière Alicia et Doki étaient bien trop insouciants pour se méfier de lui, et puis s'il les aidait, comment pouvait-il être méchant ? Par ailleurs, quelque chose ne fut pas très clair pour Doki dans le discours du cyborg. Il parlait de se cultiver et d'ordinateurs, le moojuu ne voyait pas trop le rapport, il avait d'abord pensé qu'il s'agissait de jardinage, mais alors pourquoi des ordinateurs ? Il répondit quelque chose que seul lui pouvait sortir dans un cas comme ça.

"Ah oui, je comprends, c'est pas facile popom. Moi aussi je fais souvent planté l'ordinateur...."

Quant à Alicia, elle avait bien envie de voyager dans l'espace mais le problème c'est qu'elle avait peur de se perdre, déjà qu'elle avait du mal à se situer dans une ville... C'était un peu la même chose pour notre ami Doki, ce dernier rigola un peu, puis il lui répondit fièrement.

"Ho ho ho ! Pour moi c'est pareil, mais regardez je ne me prive pas de voyager, popom ! Et je ne m'en porte pas plus mal."

Oui, bon, si Doki Dulicki était sur Terre c'était qu'il devait probablement s'être perdu au départ... Il ne savait même plus ce qu'il faisait sur la planète bleue et il était loin de la planète où il habitait... Dont il ne se souvenait d'ailleurs plus du nom ! On ne pouvait pas dire que le toutou était vraiment un exemple dans le genre. Le fait qu'il voyage tout de même dans l'espace malgré cela relevait soit du courage ou soit de la bêtise. Mais après tout on savait peu de choses sur Doki aussi, il avait peut-être une raison bien précise de voyager dans l'espace. Il recherchait peut-être quelque chose en particulier par exemple. Mais pour le moment il était l'heure de trouver l'hôtel apparemment. Polyzer et Alicia s'attendaient à ce que le moojuu ait encore faim mais ce n'était pas le cas. Au pire il mangerait de nouveau dans une heure. Mais c'était bon, ils pouvaient partir, Alicia avait d'ailleurs l'air très fatiguée. Doki se leva alors brusquement de sa chaise et se dirigea vers la fille aux cheveux clairs.

"Montez, je vais vous porter !"

Il avait dit ça sur un ton très classe, ses lunettes brillant au soleil... Enfin à la lumière des lampes puisqu'il commençait à faire nuit et que c'était allumé à l'intérieur. Il s'était tourné pour qu'elle monte sur son dos, une fois que ce fut fait il décida de partir à la recherche de l’hôtel. Il quitta cet endroit où on vendait des kebabs et se mit en route. Il avait fait plusieurs mètres d'un pas sûr avant de s'arrêter subitement, il se tourna vers Polyzer et demanda à ses deux camarades.

"On va où en fait ? Je ne sais pas dans quelle direction je dois aller. Quelqu'un peut me guider ?"

Évidemment, il aurait été surprenant que le moojuu sache exactement où aller. Peut-être qu'Alicia allait le guider en regardant sa carte, à moins qu'elle ne se soit déjà endormie, le dos du moojuu étant plutôt confortable. Dans ce cas là Polyzer pouvait peut-être l'aider ?
Alicia Runhour
avatar
Terrien
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 29/06/2016
Nombre de messages : 80
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Slow Time / Stop Time / ???
Techniques 3/combat : Backward / Past Jump
Techniques 1/combat : ???

MessageSujet: Re: Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki   Mer 24 Aoû 2016 - 19:58
Alicia écoutait attentivement le cyborg parler malgré sa fatigue, il affirma posséder des techniques de combat et pouvoir se réparer en cas de besoin. Il n'était pas Terminator mais il semblait tout de même avoir été conçu dans un but guerrier, peut-être s'agissait-il d'un prototype militaire ou un truc du genre. Elle se dit que c'était plutôt dangereux de concevoir ce genre d'armes car elles pourraient peut-être se retourner contre l'humanité un jour. Mais Paul Yzer semblait être le plus gentil des cyborgs, il était comme un gros nounours de métal.
Puis le deuxième gros nounours, Doki, répondit à son tour à la petite fille. Décidément, elle était entourée de gros nounours. Elle songea alors que ça ne la changeait pas beaucoup de d'habitude, sa chambre était littéralement envahie de peluches et de nounours de toutes tailles et son lit en était tellement couvert qu'elle avait parfois du mal à trouver de la place pour elle. Mais ce soir, elle devrait dormir sans, elle n'allait quand même pas emporter une peluche avec elle dans une grande ville pour faire des examens médicaux ! En tout cas, elle donnerait n'importe quoi pour se retrouver dans son lit.

Doki affirma donc que le fait de se perdre tout le temps ne l'empêchait pas de voyager. Quel incroyable exemple de courage et d'optimisme ! Alicia l'enviait. Elle se demandait s'il accepterait qu'elle voyage avec lui un jour, elle se sentirait plus en sécurité avec un grand détective comme lui.

Puis le Moojuu accepta de partir, ne souhaitant pas prendre de dessert. Il se positionna à côté de la jeune fille et lui tourna le dos en lui proposant de monter dessus. Alicia fut légèrement étonnée par cette proposition, elle avait l'impression qu'il la considérait comme une enfant. Dans sa tête, elle l'était sans doute encore un peu, mais il était hors de question qu'elle se conduise comme telle en publique avec des gens qu'elle connaissait à peine.


"C'est très gentil M. Doki, merci, mais je ne peux pas accepter. Je vais marcher, je ne suis plus une petite fille, vous savez."

Elle trouvait que se faire porter relevait du caprice de petite princesse, ce qu'elle n'était pas. Elle ne voulait ni le déranger, ni qu'il soit considéré comme un esclave ou un domestique, alors elle préférait marcher comme tout le monde, même si elle était fatiguée.

"Et puis, j'ai l'habitude de marcher quand je suis fatiguée. Je suis somnambule, alors, parfois, je marche en dormant." continua t-elle en souriant poliment.

Puis elle ajouta après une courte pause :
"Et souvent, je me casse la figure, alors je me rendors par terre."

Ils quittèrent le restaurant, et l'homme-chien semblait déjà un peu perdu. Rahlala, quel manque de sens de l'orientation ! Heureusement qu'Alicia était là pour le remettre sur le droit chemin... Quoi ? Mais ça alors, Alicia était également perdue ! Elle haussa les épaules suite à la question de Doki et se tourna vers le Cyborg. Fort heureusement, il était beaucoup plus doué qu'eux quand il s'agissait de retrouver son chemin, surtout qu'Alicia lui avait montré un peu plus tôt la route vers son hôtel et qu'en tant que Cyborg, il l'avait probablement enregistrée. Ils furent donc capables de retrouver leur chemin grâce à Polyzer, et reprirent leurs marches.

...

Au bout de plusieurs dizaines de minutes, ils arrivèrent enfin sur les lieux de l'hôtel tant désiré. Hourra ! C'était tant mieux, car Alicia en avait plein les pattes, elle avait très mal aux jambes et aux pieds.


"Nous voilà enfin ! Je reconnais la façade de l'hôtel, c'est là que les gens de tout à l'heure m'ont prise en autostop !"

Oui, elle n'avait toujours pas compris qu'ils avaient essayé de la kidnapper. Elle s'approcha de l'entrée de l'hôtel, mais fut arrêtée par un policier. Elle se rendit alors compte qu'il y avait tout un tas de policiers autour de l'entrée de l'hôtel, avec plein de voitures de police dont les gyrophares étaient allumés. Ils semblaient avoir établis un périmètre de sécurité, elle le savait, elle avait vu les Experts.

"Reculez mademoiselle, vous n'êtes pas autorisée à entrer dans cette zone."
fit le policier.

"Ah bon ?..."

*C'est bizarre, ça. D'habitude il faut qu'il se passe quelque chose de grave pour qu'il y ait plein de policiers !*

"Mais que se passe t-il ?"

Le policier répondit :

"Une prise d'otages banale. Apparemment des malfaiteurs ont voulu kidnapper une fille directement dans sa chambre d'hôtel. Elle s'est débattue et a crié, ça a alerté le maître d'hôtel qui a appelé la police. Les malfaiteurs se sont retranchés dans l'hôtel avec des otages."

Au cas où le lecteur n'aurait pas compris ce subtil rebondissement, il s'agissait des deux ravisseurs qui avaient kidnappé Alicia au début du sujet. Et oui, ils s'étaient trompés de cible en confondant Alicia avec une fille de gens fortunés, et donc leur patron les avait bien enguirlandé. De ce fait, ils étaient retournés à l'hôtel pour kidnapper la vraie cible directement dans sa chambre, pendant que nos amis mangeaient un succulent kébab. Et les voilà maintenant coincés à l'intérieur avec des otages, refusant de sortir sans avoir préalablement établis des conditions de fuite optimale qui leur permettraient d'échapper à la police !

Alicia se tourna alors vers Doki et Polyzer.


"Vous avez entendu ça ? C'est vraiment pas de chance... Je me demande combien de temps je vais devoir attendre pour rentrer à l'hôtel. Mais au moins, je l'ai retrouvé grâce à vous deux ! Merci beaucoup de m'avoir aidée !"

Alicia pouvait peut-être plus ou moins arranger la situation avec son pouvoir... Mais elle n'y pensa même pas. Et puis, c'était trop fatiguant. Mais peut-être pouvait-elle compter sur ses deux nouveaux amis ? Un super prototype militaire ultra-puissant, et un détective magicien téléporteur, c'était un duo de choc pour régler une affaire aussi banale !

*Au fait, je suis toujours là, même si je ne sers à rien.* pensa M. Corbeau pour que les lecteurs ne l'oublient pas.
Polyzer
avatar
Cyborg
Masculin Age : 16
Date d'inscription : 22/07/2016
Nombre de messages : 872
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation, Canon Blast, Aibimu
Techniques 3/combat : Réparation, Ki Barrier
Techniques 1/combat : Frappe Nucléaire

MessageSujet: Re: Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki   Sam 27 Aoû 2016 - 9:52
Le cyborg devait sembler étrange pour les deux autres personnes, il était vrai que sa présentation fut rapide et plutôt normale pour lui, mais ce n’était pas le cas pour ses compagnons, ils se demandaient effectivement dans quel but il s’entraînait sans relâche et les aidait actuellement. Mais après les réponses de Polyzer aux questions du moojuu, le cyborg comprit qu’il en avait certainement dit un peu trop, mais ce qui était dit était dit, il ne pouvait pas revenir dans le temps. Après les réponses données par le cyborg, Doki répondit avec une phrase concernant la culture sur l’ordinateur et le fait de faire planter son ordinateur, Polyzer mit peu de temps à comprendre et se mit à rire croyant que ce fut une blague.

Après cette discussion qui était plutôt gênante pour le cyborg, le moojuu affirma qu’il ne souhaitait plus manger pour le moment et se leva afin de partir, il proposa à la jeune fille de la porter car elle était fatiguée, mais Alicia répondit qu’elle avait l’habitude de marcher quand elle était fatiguée, car elle était somnambule, et le tout en souriant. Le cyborg se dit que ce devait être très embêtant, déjà d’être fatiguer et de devoir dormir, et en plus d’être somnambule ou insomniaque ! Mais Polyzer regretta tout de même d’être différent des humains.

Les trois personnes quittèrent le restaurant et décidèrent de reprendre la route vers l’hôtel de la jeune fille, sauf qu’Alicia et le moojuu étaient complètement perdus. Heureusement, Polyzer avait enregistré tout le trajet qu’Alicia avait prévu. Ils reprirent donc la route dans la nuit.

Peu de temps après, les trois personnes arrivèrent enfin à atteindre l’hôtel, la fatigue se ressentait encore plus sur le visage d’Alicia, elle semblait également avoir du mal à marcher. Tout le monde étaient heureux, mais il y avait quelque chose qui clochait, l’hôtel était encerclé par les forces de l’ordre, Polyzer comprit qu’Alicia le confondait avec ces personnes tout à l’heure.

Alicia semblait ne pas avoir vu ces forces de l’ordre encerclés le bâtiment, et avança tranquillement vers son hôtel, mais elle fut interrompu par un de ces hommes qui lui prévint de ne pas s’approcher, l’homme parla ensuite d’une prise d’otage, des malfaiteurs auraient apparemment voulus kidnapper une jeune fille directement dans sa chambre d’hôtel. La jeune fille se serait apparemment débattue, et les malfaiteurs se seraient retranchés sur des otages quelconques.

La jeune fille remerciât ensuite Doki et Polyzer pour l’avoir aidé à retrouver son hôtel mais qu’elle n’avait tout de même pas de chance, il est vrai qu’elle n’avait pas de chance, mais Doki et Polyzer pouvait néanmoins réglaient le compte aux malfaiteurs. Polyzer se dit qu’il ne pouvait pas partir maintenant tant qu’Alicia n’était pas dans sa chambre d’hôtel.

Polyzer n’avait jamais encore essayé ses techniques réellement, tous les entraînements qu’il a réalisés n’avaient encore servi à rien, c’était peut-être l’occasion de les essayer contre de vrais personnes, son but étant de sauver ceux qu’il trouvait « gentil » et de détruire les menaces, c’était effectivement ce qui pouvait se passer en éliminant ces malfaiteurs. Polyzer se tourna vers Doki.

« Tu te sens prêt ? »
Doki Dulicki
avatar
Moojuu
Masculin Age : 100
Date d'inscription : 04/03/2015
Nombre de messages : 205
Bon ou mauvais ? : Neutre popom
Zénies : 950

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation -Stogie Punch - Hakkeshou Kaiten
Techniques 3/combat : Amnesia - Daïchi Retsuzan
Techniques 1/combat : Cat-A-Clysme

MessageSujet: Re: Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki   Mar 30 Aoû 2016 - 23:56
En bon gentleman, ouais il y avait sûrement de ça, il avait l'allure en tout cas, Doki était déterminé à aider Alicia à retrouver son hôtel. Et pour cela il avait même proposé à la jeune fille de monter sur son dos. Quelle classe ! Sûrement que son poids plume ne poserait aucun soucis à l'homme-chien mais le geste était beau quand même. Elle était fatiguée alors avoir quelqu'un sur qui compter pour la porter afin d'éviter qu'elle ne se fatigue encore plus devait être agréable. Eh bien pas tant que ça ! Alicia n'avait apparemment pas la même vision des choses et refusa de monter sur le dos confortable de Doki. Peut-être avait-elle peur de glisser sur son costume et qu'elle aurait préférer grimper sur l'animal poilu et doux qu'il était ? Mais c'était sans doute parce qu'elle ne voulait pas qu'on la prenne pour une enfant, comme elle le signala lorsqu'elle répondit au moojuu. Après avoir dit qu'elle n'était plus une petite fille, Doki sembla gêné, ils s'était gratté la tête et s'était rapproché d'Alicia en mettant sa main au dessus de la tête de la fille, comme pour mesurer.

"Hum, c'est bien possible. Je n'avais pas remarqué popom. Moi j'ai grandi d'un coup dans ma jeunesse mais maintenant je ne peux plus grandir du tout."

Évidemment Doki n'avait encore une fois pas bien compris ce qu'elle avait dit. Il ne voulait évidemment pas prendre Alicia pour une gamine, loin de là, il essayait juste de se rendre utile envers quelqu'un qui avait été gentil avec lui. Elle lui avait donné à manger après tout, c'était quelque chose de remarquable. L'essentiel était qu'elle n'avait pas mal prit ses paroles et son attitude, elle ne semblait pas fâchée. D'ailleurs on pouvait se demander si elle était capable de s'énerver, elle paraissait si gentille et innocente. Enfin, le même constat pouvait se faire pour Doki, qui lui paraissait calme et benêt. Sauf si on se fie seulement à son apparence inquiétante avec ses lunettes et son costume noir. Sans parler du cigare qu'il porte toujours à la bouche et qu'il ne fume jamais... On racontait aussi des choses horribles à son sujet, mais personnes ne semblait pouvoir vérifier ces rumeurs, peut-être parce qu'il n'y avait plus de témoin... ?

Le trio se mit à la recherche de l'hôtel mais évidemment Alicia et Doki se perdaient déjà au bout de quelques mètres faits dans la ville. Heureusement qu'ils étaient accompagnés d'un cyborg qui devait avoir enregistré le trajet pour se rendre au lieu désiré parce qu'ils risquaient bien de mettre des jours à parvenir à leur fins s'ils continuaient comme ça. Grâce à Polyzer ils arrivèrent enfin au bon hôtel mais... Malheur ! Les forces de l'ordre bloquaient l'accès au bâtiment car une prise d'otage avait lieu dans l'hôtel où devait se rendre Alicia. Quelle coïncidence ! Mais il y en avait une encore meilleure, digne des meilleures séries télévisés : les deux malfaiteurs étaient ceux qui avaient essayé de kidnapper Alicia tout à l'heure dans la journée ! La fille aux cheveux clair remercia Polyzer et Doki de l'avoir aider à arriver jusqu'ici mais l'aventure ne se terminait certainement pas là ! En effet, Doki et Polyzer se regardèrent et ce dernier demanda à Doki s'il était prêt. Le moojuu afficha un demi sourire, confiant, et lui répondit avec classe.

"Oui, je suis prêt ! … Euh... Mais à quoi au juste, popom ?" Non il n'avait pas pigé en fait. Il se gratta la tête puis regarda la scène avec les policiers etc... Puis il regarda de nouveau le cyborg et lui parla. "Ah, oui popom. Nous allons éliminer cette menace !" Voilà, ça c'était classe ! Comme quoi il avait fini par comprendre. Le moojuu se tourna de manière très stylé, marchant d'un pas sûr, celui qui mènerait à bien la justice !"Euh... Hum ?! C'est par où ? Ah oui."

Oui Doki s'était trompé de côté mais ce n'était pas grave, rien ne peu ébranler la détermination d'un homme qui a décidé de faire parler la justice. Il se remis dans le sens de la marche et eu une très bonne idée : passer par le toit pour mieux surprendre les malfaiteurs. Il monta dans un escalier en colimaçon, c'était l'escalier de secours. Le moojuu resta prudent pour ne pas faire de bruit afin de ne pas se faire remarquer. Il avait eu là une idée de génie et le savait, mais ce n'était pas étonnant puisque après tout il s'agissait d'un détective... Euh non en fait c'en était pas un mais bon il semblait y croire lui aussi. Arrivé tout en haut il se retrouva devant une porte, mais avant d'ouvrir il regarda en bas, quelque chose clochait dans cette histoire. Quelque chose que même toi derrière ton écran, tu n'aurais jamais deviné.

"Ah mince, je me suis trompé."

En effet, Doki avait grimpé sur un escalier mais il n'avait pas prit la bonne issue de secours, il était sur le bâtiment d'à côté. Ouais, ben c'est Doki aussi... Polyzer ne l'avait pas suivit d'ailleurs et il avait bien fait. Le moojuu redescendit jusqu'au cyborg et Alicia et il leur parla avec un air très sérieux, comme s'il ne s'était rien passé.

"Bon, de là haut je peux vous le confirmer : Les malfaiteurs sont bien dans l'hôtel. Cela ne fait aucun doute, popom."

Il affirmait cela comme s'il avait fait exprès de monter dans celui d'à côté pour avoir une meilleur vue, alors qu'en fait il s'était complètement gouré de bâtiment. Les deux autres tomberaient-ils dans le panneau ? Quoi qu'il en soit il faisait comme si tout était normal et s'adressa à Polyzer.

"Je propose qu'on passe par la porte de derrière pour l'effet de surprise. Mais je pense qu'il serait mieux qu'Alicia reste en retrait ce sera peut-être dangereux."

Doki passa donc par derrière en direction de la porte. C'était la bonne direction cette fois, j'ai vérifié. Oui j'ai vérifié, deux fois même. Si si je vous jures, je suis l'auteur quand même je sais ce que j'écris ! Le moojuu se retrouva vers la porte de sortie et tenta de l'ouvrir mais... Elle était verrouillée ! Que faire ? C'était la première péripétie de cette aventure. Doki se gratta la tête quelques secondes et aperçu une fenêtre juste à côté, et ça tombait bien parce qu'en plus il s'agissait de la salle où il y avait les otages avec les malfaiteurs. Ils étaient tous les deux masqués et armées de mitraillettes. Il fallait y aller discrètement. La fenêtre offrait par miracle un petit jour qui permettait au moojuu de passer ses griffes dessous pour l'ouvrir et il le fit très discrètement. Il choisissait bien son moment pour faire les choses correctement, c'était tant mieux. Mais l'homme-chien se rendit compte que la fenêtre avait besoin qu'on la tienne pour rester ouverte, elle devait être cassée. Il fit alors signe à Polyzer de passer en premier. Ils n'auraient aucun problèmes à surprendre les bandits, ces derniers étaient plus concentrés par ce qui se passait devant l'hôtel avec les policiers. Doki voulu passer à son tour mais... Ses mains glissèrent ! Il lâcha la vitre qui allait tomber lourdement mais il eut le réflexe miraculeux... De mettre ses doigts en oppositions ! Aucun bruits ne se fit entendre, mais le moojuu s'était retenu de crier alors que ses doigts étaient coincés. On avait vu ses joues se gonfler, il essayait de ne pas penser à la douleur. Puis, le toutou fini par rouvrir la fenêtre et entrer dans la pièce en refermant calmement derrière lui. Mais que faire ensuite ? Il fallait surprendre au bon moment les deux malfaiteurs... Mais peut-être que Polyzer avait déjà une idée ?
Alicia Runhour
avatar
Terrien
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 29/06/2016
Nombre de messages : 80
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Slow Time / Stop Time / ???
Techniques 3/combat : Backward / Past Jump
Techniques 1/combat : ???

MessageSujet: Re: Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki   Ven 2 Sep 2016 - 20:26
Que d'actions, que de péripéties, que d'aventures ! Quand Alicia s'était levée le matin même avec pour mission de passer ses examens médicaux annuels, elle était bien loin de se douter qu'elle vivrait autant de choses ce jour-là ! Elle s'était retrouvée en plein milieu d'un feuilleton policier, malchanceuse victime d'un malencontreux quiproquo qui lui avait tout de même permise de rencontrer deux personnes hors du commun : Doki, un chien humanoïde très grand et imposant, qui donnait l'impression d'appartenir aux Men In Black et qu'elle croyait être détective, et Paul Yzer, un androïde tout aussi grand et imposant, qui avait un petit côté Schwarzenegger mais avec une coiffure de punk et qui revêtait une armure jaune blindée, et qui était gentil de surcroît, bien qu'il faisait un peu peur involontairement. Et finalement, quelle chance elle avait eu de rencontrer ces deux hommes impressionnants ! Car Alicia était plutôt faible et fragile, c'était un petit être frêle, et la ville de Satan City possèdait de nombreux lieux qui pouvaient être très dangereux pour une jeune fille comme elle. Mais au milieu de tous les criminels, les violeurs, les braqueurs et les grosses brutes, elle était tombée sur deux types certes très costauds mais incroyablement gentils.

Quand elle s'était plainte auprès de ses deux énormes gardes du corps à propos de la situation de l'hôtel avec la police, Alicia n'avait pas eu la volonté de les pousser à l'aider. Elle n'était pas du genre à avoir des arrières pensées ou à manipuler les gens, elle les avait remercié sincèrement et pensait qu'ils allaient retourner à leurs activités maintenant qu'elle avait retrouvé son hôtel. Mais que nenni ! Le Cyborg se tourna aussitôt vers le Moojuu pour lui demander s'il se sentait prêt à intervenir ! L'homme-chien répondit aussitôt, avec une très grande assurance qui impressionna la jeune fille. Puis, aussitôt, il lui demanda à quoi devait-il se préparer. Il y eut une petite phase de réflexion de quelques secondes, avant qu'il ne comprenne le sous-entendu de Polyzer. Il affirma alors qu'ils allaient éliminer cette menace. Alicia lui lança un regard inquiet.


"Vraiment ?... Je pense que vous devriez laisser faire la police, ça a l'air très dangereux ! Ils ont l'habitude de s'occuper de ça, vous savez !"

Alicia n'aimait pas trop prendre des risques inutilement. En fait, elle aimait avoir sa petite vie tranquille et n'aimait pas se mêler des affaires des autres, surtout si ça pouvait être dangereux. Mais s'il y avait bien une chose qu'elle ne voulait surtout pas, c'était que les autres prennent des risques pour elle !

"En tout cas, moi ça ne me dérange pas d'attendre, je ne veux surtout pas que vous preniez des risques à cause de moi ! Vous en avez déjà fait assez..."

Mais les deux colosses ne semblaient pas de son avis. Ce devait être une question de fierté, ou bien peut-être que c'était juste pour faire une bonne action de plus. Ou alors pour continuer le scénario.
Et Doki ne perdit pas une seule seconde pour s'engager sur un chemin semé d'embuches et extrêmement dangereux ! Quel courage ! Sauf qu'en fait, ce chemin c'était justement la route d'où ils provenaient à l'instant. Se rendant compte qu'il s'était trompé, il fit demi-tour et s'approcha de l'hôtel cette fois-ci. Il grimpa à un escalier en extérieur sur le bâtiment situé à côté de l'hôtel, et observa un instant les environs une fois là-haut, avant de redescendre rapidement et de les rejoindre. Il leur affirma que les criminels étaient bel et bien dans l'hôtel, sans aucun doute possible.


"Bravo M. Doki ! Vous êtes incroyables !"

Il avait eu l'idée de monter sur l'immeuble d'à côté pour observer la dangereuse scène plutôt que de foncer dans le tas, Alicia était vraiment impressionnée, elle trouvait ça à la fois intelligent et prudent, ce n'était pas pour rien qu'il était un grand détective !

"Mais maintenant que nous avons cette information en notre possession, je pense que nous devrions la communiquer à la police et les laisser faire, non ?"

Non. Doki avait une meilleure idée : passer par la porte de derrière pour les prendre par surprise ! Apparemment, ils ne voulaient rien écouter. La petite fille à la peau blanche soupira légèrement. Ce n'était pas le fait de rester en arrière qui la dérangeait, bien au contraire, elle n'avait pas envie d'être mêlée à cette histoire ! Mais c'était plutôt le fait que ces deux hommes voulaient absolument régler cette histoire eux-mêmes. Pourquoi vouloir à ce point se mettre en danger quand d'autres personnes pouvaient le faire à notre place ? Et oui, Alicia avait beau être très gentille et douce, elle n'avait pas du tout le caractère d'une héroïne. Elle était plutôt paresseuse, n'aimait pas trop l'action, et n'était pas du genre à se mettre en danger pour sauver des gens. Bien sûr, si une personne était en danger juste à côté d'elle et qu'elle pouvait se rendre utile sans se mettre trop en danger, elle le ferait, mais elle était toujours un peu hésitante. En fait, le malheur des autres ne l'affectait plus. C'était sûrement parce qu'en réalité, elle était vieille, elle ne voyait plus le monde de la même façon. Son rapport avec la mort avait changé par rapport à quand elle était plus jeune. Elle avait dû supporter la mort de ses proches, famille et amis, des dizaines de fois, et ça l'avait rendu très triste au début. Mais finalement, on s'y faisait. Elle s'était habituée à ce que les gens qu'elle avait vus bébés meurent de vieillesse, et à ce que les humains passent leur temps à s'entretuer ou à mourir dans des accidents ou des catastrophes naturelles. A tel point que désormais, ça ne l'affectait plus. La mort faisait juste partie de la vie, on n'y pouvait rien.
Malgré cela, elle était quand même un peu inquiète pour Polyzer et Doki, car elle les appréciait, après tout, ils l'avaient aidée et étaient très gentils. Leurs morts, si elles survenaient, l'affecteraient certainement plus que celles des millions d'inconnus.


"Bon, d'accord, mais faites attention à vous s'il vous plait !"

Ils partirent donc tous deux, passant inaperçus auprès des policiers en traversant leur périmètre de sécurité, et contournèrent l'hôtel. Et là... Ben, Alicia ne pouvait plus les voir, donc elle ne savait pas ce qu'il se passait !

Mais le narrateur omniscient, lui, le savait, alors il pouvait continuer d'écrire quand même. Mais comme ça ne servait à rien de paraphraser la narration de Doki, passons directement à la suite !
Les deux guerriers étaient donc rentrés discrètement dans l'hôtel, dans une grande pièce au bout de laquelle se trouvaient deux malfaiteurs cagoulés et plusieurs otages. L'un des deux malfaiteurs tenaient une jeune adolescente qui ressemblait très légèrement à Alicia, une jeune fille assez petite, blanche de peau et blonde, qui portait des vêtements chics. Le malfaiteur avait son bras autour de sa gorge pour la serrer contre lui, et maintenait le canon de son flingue contre la tempe de la jeune fille. L'autre malfaiteur était au téléphone avec le négociateur de la police, tandis que son regard alternait entre les otages et la fenêtre de devant, tout en maintenant un pistolet de son autre main. Les malfaiteurs faisaient en sorte de ne pas rester devant les fenêtres afin de ne pas se faire avoir par des snipers.

De là où ils étaient, les deux combattants purent entendre le malfaiteur au téléphone en train de donner ses exigences :


"On veut un hélicoptère sur le toit dans 10 minutes, deux AK-47, un million de Zénies, l'immunité diplomatique, et une pizza 4-fromages supplément chorizo !"

"Et du coca, aussi !" rajouta son acolyte.

"Ah oui, et deux canettes de coca-cola pour la pizza. ...Ouais, 33 Cl. Heu non, plutôt des petites bouteilles de 50 Cl, celles en plastique pour pouvoir les refermer quand on n'a plus soif ! Voilà... Merci !"

Puis il raccrocha, soupira de soulagement et s'essuya un front dégoulinant de sueurs du revers de la main. Il se tourna vers son partenaire.

"C'est bon, ils ont tout accepté sans rechigner, on va s'en tirer, mec ! Mais... Qu'est-ce que ?!"

Et oui, alors qu'il avait jeté un œil vers les otages, il avait vu deux silhouettes énormes dans la pénombre au fond de la pièce ! Comment la situation allait-elle évoluer à présent ?
Polyzer
avatar
Cyborg
Masculin Age : 16
Date d'inscription : 22/07/2016
Nombre de messages : 872
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation, Canon Blast, Aibimu
Techniques 3/combat : Réparation, Ki Barrier
Techniques 1/combat : Frappe Nucléaire

MessageSujet: Re: Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki   Sam 3 Sep 2016 - 9:32
Après la brève question de Polyzer, Doki répondit simplement qu’il était prêt, mais il avait bien entendu pas comprit la question, ç’aurait été trop beau pour être vrai ! Il mit un peu de temps à comprendre, et affirma ensuite qu’il était effectivement prêt à éliminer la menace. Alicia semblait inquiète pour eux et leur proposa de laisser faire le boulot à la police. Doki semblait ne pas avoir écouté Alicia et foncer tête baissé sans savoir par où entrer. Effectivement, s’il avait fait plus attention et s’il avait pris son temps, il ne se serait pas retrouver sur l’escalier de secours du bâtiment d’à côté.

Peu de temps après que le moojuu descendit de l’escalier et rejoint les deux autres tandis que le cyborg n’avait pas encore bougé, Le moojuu nous confirma que les malfaiteurs étaient bien dans l’hôtel vu d’en haut. Et après ceci, les deux guerriers se mirent plus sérieusement à établir leur plan d’entrée, ç’allait être une grande première pour Polyzer, il pouvait enfin mettre en œuvre tous ces entraînements, mais ce ne serait pas si facile.

Doki proposa de passer par la porte de derrière l’hôtel pour entrer par surprise, Polyzer le suivit même s’il pensait que les malfaiteurs avaient prévus de barricader toutes les issues, et effectivement, lorsqu’ils arrivèrent derrière le bâtiment, ils découvrirent que la porte était verrouillée. Les deux guerriers décidèrent de passer par la porte, et le moojuu laissa passer le cyborg en premier. Ils étaient désormais dans la salle des otages et observaient les malfaiteurs, malgré que Doki souffrait énormément par ses doigts, et étaient cachés dans la pénombre.

Les deux combattants écoutèrent la conversation des deux malfaiteurs qui exigeaient une liste aux forces de l’ordre pour libérer les otages, cette liste tournait un peu au ridicule, avec à la fin une pizza et un soda, Polyzer se dit que ces deux malfaiteurs ne devaient pas être très futés. Après la liste demandée par un des malfaiteurs, celui-ci raccrocha et soupira en s’essuyant le front qui dégoulinait de sueur, il affirma à son partenaire qu’ils pouvaient s’en tirer.

En observant les otages, les malfaiteurs observèrent la silhouette des deux guerriers qui les écoutaient. Un des malfaiteurs cria d’un air peu serein.

« Que faites-vous ici ?! »

Les deux guerriers s’avancèrent, et affirmèrent qu’ils étaient ici pour libérer les otages et pour les éliminer, les deux malfaiteurs virent par la silhouette les tailles imposantes des deux guerriers, et furent pris de panique et s’enfuirent en se rendant dans une salle adjacente. Le problème pour eux, était qu’ils avaient barricadés toutes les issues de la salle, ce qui les bloqua à l’intérieur. Polyzer se rendit compte que ces malfaiteurs étaient bien lâches et ne feraient pas de mal à une mouche, il décida de les laisser s’enfuir et de libérer les otages pendant ce temps. Les otages rejoignirent leur famille à l’extérieur de l’hôtel, mais les malfaiteurs avaient laissés tomber l’idée de s’enfuir et voulaient passer un savon aux deux guerriers.

Le combat était à première vue lancé, les deux guerriers s’étaient partagés les cibles, ils avaient un malfaiteur chacun, ce qui était largement équitable d’après eux. Le cyborg refusa d’utiliser ces techniques pour éliminer ces malfaiteurs, il comptait juste les envoyer au pire à l’hôpital quand ils seront arrêtés. Polyzer se téléporta derrière sa cible, le malfaiteur n’y avait vu que du feu, et Polyzer lui adressa un coup sur la tête de façon à l’assommer.

Après le combat de Doki qui fut un succès également, les deux combattants ramenèrent les deux malfaiteurs aux policiers devant l’hôtel, qui leurs passèrent les menottes. Les policiers remercièrent tout de même les deux guerriers même s’ils ne savaient pas exactement pourquoi ils faisaient cela. Ils se rendirent donc vers Alicia, qui semblait heureuse.
Doki Dulicki
avatar
Moojuu
Masculin Age : 100
Date d'inscription : 04/03/2015
Nombre de messages : 205
Bon ou mauvais ? : Neutre popom
Zénies : 950

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation -Stogie Punch - Hakkeshou Kaiten
Techniques 3/combat : Amnesia - Daïchi Retsuzan
Techniques 1/combat : Cat-A-Clysme

MessageSujet: Re: Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki   Dim 4 Sep 2016 - 11:42
Alors que le trio se retrouvait bloqué devant l’hôtel, Polyzer et Doki Dulicki avaient décidé de régler leur compte à ces criminels qui avaient prit de pauvre innocents en otages. Le moojuu n'avait pas hésité et était partie en éclaireur... Même si ce n'était pas le bon bâtiment. Il était revenu vers Alicia et le cyborg et, malgré les paroles de la jeune fille, qui ne voulait pas qu'ils se mêlent de cette histoire, il était quand même parti pour secourir les otages. Alicia, elle, restait en retrait, et ce n'était pas plus mal parce que la situation était dangereuse. Mais bien évidemment l'homme-chien n'imaginait pas qu'elle possédait elle aussi des pouvoirs spéciaux qui lui permettait de se défendre et c'est pour cela qu'elle lui paraissait assez faible finalement. Ils vivaient quand même dans un monde où beaucoup de personnes étaient désormais capable de balancer des boules de ki. Et ça fait mal ça.

Non sans mal, puisqu'il s'était coincés les doigts en refermant la fenêtre, Doki était ensuite rentré dans le bon bâtiment, cette fois. Polyzer était passé devant et les deux géants se tenaient discrètement dans une partie plus sombre de la salle. C'était maintenant que les choses devenaient plus délicate. Si les deux malfaiteurs se rendaient compte de la présence de Doki et Polyzer, que se passerait-il ? Ils risquaient de sacrifier des otages, prit de paniques, en pensant que les forces de l'ordre les avaient trahi. Il fallait qu'ils soient très prudent. Mais pour le moment ils ne s'étaient pas fait repérés. Les deux types étaient tout de même un peu sur les nerfs ça se voyait, en même temps une prise d'otage n'était rassurante pour personne, même pas pour ceux qui la commettait. Ceci dit, les deux criminels avaient l'air aussi de se préoccuper de choses un peu plus... Futile. L'un d'eux était au téléphone avec la police et en profitait pour passer commande afin qu'ils puissent manger une pizza et boire des sodas. Ces deux là n'étaient pas des bandits comme les autres. Cette discussion au téléphone, que le cyborg et le moojuu pouvaient aisément suivre de là où ils étaient, donna au deuxième nommé une idée, dont il fit part à son partenaire.

"Eh mais je sais ! On pourrais essayer d'intercepter leur commande pour y introduire de puissants somnifères. Comme ça on pourrait les neutraliser sans qu'il y ai de victimes.... Hum... Par contre on n'a pas de puissants somnifères, tu sais en fabriquer ?"

La question de Doki était assez bête, il y avait peu de chances pour que le cyborg sache faire ça, même si on visualisait souvent les robots comme étant capable de prouesse que des humains ne pourraient pas faire. Là il s'agissait quand même de quelque chose de bien spécifique. Mais heureusement Polyzer n'aurait pas à répondre à cette question. En effet, peut-être que Doki avait été trop bruyant ou que la corpulence des deux colosses avait fini par trahir leur position, mais les malfaiteurs les avaient repérés ! Doki se redressa rapidement, faisant face aux deux bandits sans peur. Par contre on ne pouvait pas en dire autant de ceux qui avait prit les clients de l'hôtel en otage. Ils décidèrent de fuir en laissant leurs victimes libre, gagnés par la peur en voyant les deux colosses. C'était un peu surprenant. Mais Doki et Polyzer en profitèrent pour libérer les otages... Avant que les deux malfrats ne revienne bizarrement vers eux, avec l'idée d'en découdre. Ils avaient un adversaire chacun et celui de Doki tira plusieurs balles en direction de l'homme au cigare, ce dernier esquiva en faisant une roulade sur un côté et s'abritant derrière le comptoir. Puis, après avoir vérifié la position de sa cible il se téléporta derrière lui, comme l'avait fait Polyzer d'ailleurs avec le siens mais le criminel se retourna et tenta de frapper Doki qui le contra puis choppa les deux bras de son adversaire pour l'empêcher de bouger, avant de lui asséner un coup de boule dans le menton, suivis d'un coup de pied qui le fit se fracasser contre le comptoir. Ce qui assomma par la même occasion le malfrat, tandis que Polyzer avait lui aussi neutraliser l'autre sale type. Les deux malfaiteurs furent rendus à la police mais Doki s'éclipsa assez rapidement pour retourner auprès d'Alicia.

"Voilà, popom. La voie est libre. On a enfin trouvé l'hôtel et il n'est plus occupé par des malfaiteurs. C'est génial, popom."

Puisque Alicia était enfin arrivée saine et sauve à son hôtel, c'était un peu comme la fin d'un long périple. Tout avait commencé avec ces mêmes brigands qu'ils avaient rencontrés au début, lorsqu'il y avait eu cet accident avec ceux qui avait voulu kidnapper la jeune fille aux cheveux clairs. La nuit était tombée, et il s'en était passé des choses en une seule journée. Pour Alicia qui avait vécue à la campagne, elle devait prendre la ville pour une véritable jungle.
Alicia Runhour
avatar
Terrien
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 29/06/2016
Nombre de messages : 80
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Slow Time / Stop Time / ???
Techniques 3/combat : Backward / Past Jump
Techniques 1/combat : ???

MessageSujet: Re: Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki   Lun 5 Sep 2016 - 22:28
Alicia s'était assise sur une borne anti-stationnement en béton de forme cylindrique et de hauteur avoisinant les 50 centimètres, située près d'un trottoir, en attendant Doki et Polyzer.

Spoiler:
 

Elle avait les genoux serrés et ses petites mains étaient posées sur ses genoux. Le Corbeau, quant à lui, était toujours posé sur son épaule, tournant régulièrement la tête dans des mouvements brusques et saccadés pour regarder autour de lui. Au bout d'un certain, celle qui gardait une apparence de jeune fille bailla longuement en mettant sa main devant sa bouche, puis elle sortit une montre à gousset de son petit sac à main et regarda l'heure.

*Il commence à être tard... J'ai tellement hâte d'aller dormir.*

"Tu n'es pas trop fatigué, M. Corbeau ?"

"Crow..."

"Moi aussi, je me sens épuisée ! Je vais dormir au moins douze heures de suite !... Oh mince, c'est vrai que je dois prendre le train demain, je ne vais pas pouvoir me lever très tard... En plus, je crois que l'hôtel veut que l'on quitte la chambre à 11h."

Alicia était tellement pressée de rentrer chez elle, qu'elle aurait bien aimé pouvoir accélérer le temps. Mais son pouvoir lui permettait seulement de le ralentir, de le stopper ou de revenir en arrière. Elle ne savait pas trop pourquoi, c'était peut-être parce qu'elle ne le maîtrisait pas suffisamment pour aller en avance rapide.
Après un moment qui lui sembla interminable, elle vit enfin les silhouettes de ses deux grands protecteurs quitter l'hôtel en transportant les deux malfaiteurs qu'ils laissèrent à la police. Le négociateur de la police, qui était au téléphone, écarquilla des yeux en les voyant, surpris de voir que des gens avaient fait le travail de la police et que les négociations n'avaient servi rien. Il dit alors à son interlocuteur au téléphone :


"Heu finalement... Annulez la commande, il n'y aura pas de pizza !"

La police sembla vouloir interroger Doki et Polyzer sur leurs agissements, mais le détective chien parvint à s'éclipser discrètement pour revenir auprès de la fille aux cheveux assez longs. Il affirma que tout était réglé. Alicia esquissa un sourire et se releva.

"Merci pour tout, c'est très gentil !"

Polyzer finit par les rejoindre, probablement après avoir donné quelques explications à la police sur leurs agissements. Ou peut-être pas, en fait, on verra bien à son prochain poste !

"Vous n'êtes vraiment pas des gens ordinaires, tous les deux !" s'exclama t-elle.

"Paul, Doki, merci beaucoup pour tout ce que vous avez fait pour moi ! Je suis contente de vous avoir rencontrés, cette soirée était très sympathique."

Malgré le fait qu'ils avaient failli se faire tuer à quelques reprises et s'étaient perdus régulièrement, elle considérait la soirée comme plutôt bonne. Mais tout avait une fin, à part peut-être sa propre vie, mais en tout cas la journée était terminée et il fallait dormir à présent.

"Maintenant, si cela ne vous dérange pas, je vais aller me coucher. Je suis épuisée !" fit-elle avant de bailler de nouveau.

"J'espère que nous nous reverrons. Bonne nuit !"

Il y avait peu de chances qu'ils se recroisent tout de même vu le nombre de gens qu'il y avait dans l'univers. Alicia ne les avait rencontré que depuis une petite poignée d'heures, mais elle avait l'impression de les connaître depuis toujours. Cependant, même si elle les appréciait bien, elle gardait conscience qu'il ne fallait pas trop qu'elle s'attache à eux, sinon elle se sentirait de nouveau triste à leurs morts. Mais peut-être que le cyborg ne pouvait pas mourir de vieillesse, lui non plus. Il aurait donc pu devenir un ami pour l'éternité. Mais lorsqu'elle eut cette pensée, Alicia s'était déjà éloignée de plusieurs mètres et s'apprêtait à rentrer dans l'hôtel.


*Mince, quelle sotte ! J'aurais dû leur demander leurs numéros de téléphone pour garder contact !*

Elle soupira puis haussa les épaules.

*Bon, tant pis. Ah non, j'ai une idée en fait !*

Et oui, ce qui était bien avec son pouvoir, c'est que lorsqu'elle commettait une petite erreur ou faisait un petit oubli, elle pouvait toujours revenir en arrière pour corriger cela. Enfin, encore fallait-il qu'elle y pense mais, heureusement, cette fois-ci elle y avait pensé. Elle remonta le temps donc de quelques secondes, tout ce qui avait avancé durant ce laps de temps se mit à reculer, y compris elle-même, comme quand on rembobinait une vidéo. Mais pour tout le monde à l'exception d'Alicia, c'était comme si ces quelques secondes n'avaient jamais eu lieu.
Elle remonta donc le temps jusqu'à arriver au moment où elle venait de leur dire "bonne nuit", et se retrouva ainsi de nouveau devant eux. En fait, pour eux, c'était comme si elle n'avait jamais bougé, car elle était la seule à garder les souvenirs des quelques secondes futures qu'elle venait d'effacer en les remontant.


"Me revoilà !" s'exclama t-elle.

Ben oui, pour elle, elle s'était éloignée d'eux, puis était revenue en remontant le temps et donc en reculant dans l'espace. Mais pour eux, elle n'avait jamais bougé, sa phrase n'avait donc aucun sens !

*Oh mince ! J'ai dit ça alors qu'ils ne m'ont jamais vu partir !*

"Enfin, heu, je veux dire... que je n'ai pas bougé, en fait ! Avant d'aller me coucher, je voulais vous demander quelque chose de très important !.... Malheureusement, j'ai oublié..."

L'usage de son pouvoir lui faisait perdre beaucoup d'énergie, surtout quand elle remontait le temps, et cela avait pour effet d'embrouiller un peu ses pensées parfois.
Heureusement, quelque chose d'autre lui vint en tête.


"Bon, ça ne devait pas être si important finalement ! Mais au fait, est-ce que vous avez un endroit où dormir, tous les deux ?"
Polyzer
avatar
Cyborg
Masculin Age : 16
Date d'inscription : 22/07/2016
Nombre de messages : 872
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation, Canon Blast, Aibimu
Techniques 3/combat : Réparation, Ki Barrier
Techniques 1/combat : Frappe Nucléaire

MessageSujet: Re: Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki   Jeu 8 Sep 2016 - 18:00
Après toutes ces péripéties, durant cette soirée, Polyzer rejoint Alicia en compagnie de Doki, mais fut interpelé par une force de l’ordre, celui-ci lui demanda pourquoi il avait intervenu afin de livrer ces malfrats à la police. Le cyborg réfléchit et affirma qu’il ne voulait pas répondre et qu’il souhaitait tout simplement rendre service. Le policier fut étonné par Polyzer et resta un moment bouche-bée. Le cyborg partit donc pour rejoindre Alicia et Doki qui avait réussi à se faufiler vers Alicia.

Alicia était à la fois heureuse et fatiguée, c’était d’ailleurs plutôt amusant à voir, elle remercia les deux héros et admit que ce fut une soirée plutôt sympathique. Le cyborg le pensa également mais ne le dit pas. Alicia affirma ensuite qu’elle était fatiguée et qu’elle souhaitait désormais dormir, ce fut donc le moment de l’au revoir, les 3 héros étaient réunis et c’était la fin de cette soirée à la fois interminable et sympathique.

Alicia demanda si Polyzer et Doki possédait un endroit pour dormir durant la nuit, bien sûr, cette question n’était pas adressé au cyborg, mais il se demanda donc pourquoi la jeune fille dit « tous les deux » quand elle posa sa question, il pensa donc qu’elle devait être fort fatiguée.

« Je vais donc retrouver mon laboratoire dans lequel je vis. »

Alicia semblait fatiguée et le moojuu semblait toujours aussi perdu, Polyzer décida de rentrer au laboratoire.

« Au revoir ! J’espère à une prochaine fois ! »

Polyzer livra ces mots tout en s’envolant vers le laboratoire qui se situait dans les montagnes. Il était vraiment heureux d’avoir fait ces rencontres. Le chemin en vol ne fut pas très long pour retrouver le laboratoire, il retrouva donc sa salle d’entraînement dans laquelle il rentra immédiatement pour reprendre ces entraînements.
Doki Dulicki
avatar
Moojuu
Masculin Age : 100
Date d'inscription : 04/03/2015
Nombre de messages : 205
Bon ou mauvais ? : Neutre popom
Zénies : 950

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation -Stogie Punch - Hakkeshou Kaiten
Techniques 3/combat : Amnesia - Daïchi Retsuzan
Techniques 1/combat : Cat-A-Clysme

MessageSujet: Re: Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki   Mer 14 Sep 2016 - 14:59
Pour sauver les otages, Polyzer et Doki Dulicki avaient décidé de laisser Alicia Runhour derrière eux. C'était probablement plus sage, et de toute façon elle ne semblait pas vraiment avoir envie de se frotter aux malfrats, contrairement aux deux colosses. Ces deux là s'en était plutôt bien tiré, sans trop de difficultés face aux deux escrocs et ils avaient pu les rendre à la police sans problème. Il pouvait être surprenant de voir le cyborg et le moojuu être largement plus fort que ces deux individus malintentionnés mais il ne faisait aucun doute que tout deux possédaient une force supérieure à la moyenne. Polyzer, lui, avait une apparence qui laissait à penser qu'il était plutôt fort mais pour Doki c'était moins évident. De l'extérieur on pouvait penser qu'il était en effet un peu dangereux mais lorsqu'on en savait plus sur lui et sa maladresse il apparaissait tout de suite comme une énorme peluche inoffensive. La vérité était que l'homme-chien était capable de bien des choses et qu'il possédait de mystérieux pouvoirs.

Doki et Polyzer étaient revenus vers Alicia, qui n'avait pas bougé d'un pouce. Elle s'était juste assise sur une borne anti-stationnement en béton en les attendant. Au moins elle n'était pas blessé, c'était l'essentiel, ça n'aurait peut-être pas été le cas en suivant les deux aventuriers sans peurs. Ceci dit, depuis qu'ils s'étaient rencontrés un peu plus tôt dans la journée, ils avaient toujours réussit à s'en sortir malgré leur maladresse et leur mauvais sens de l'orientation. Pourtant il s'en était produit des choses en seulement quelques heures et il c'était passé plus d'un danger en peu de temps. Alicia remercia Polyzer et Doki qui avaient fait tout leur possible pour qu'elle puisse enfin profiter d'une bonne nuit de sommeil dans son hôtel, qu'ils avaient longtemps cherché durant la journée.

"Pas de soucis, popom. C'est normal, après tout ça faisait longtemps qu'on cherchait cet hôtel, ç'aurait été dommage de dormir à la belle étoile."

L'heure était visiblement aux au revoir, les trois protagonistes allaient-ils se séparer comme ça ? Alicia était d'abord décidé à partir de son côté mais grâce à son pouvoir elle pu revenir en arrière pour faire en sorte que les séparations soient remises à plus tard. Tout ce qui s'était passé pendant quelques secondes n'avaient finalement pas eu lieu mais Doki et Polyzer ne se rendraient pas compte de ce changement. Alicia était donc de retour et elle l'annonça d'ailleurs aux deux autres... Avant de se reprendre en se souvenant qu'ils n'avaient pas conscience qu'elle était parti dans un premier temps. La fille aux cheveux clairs demanda s'ils avaient un endroit où passer la nuit. C'est à ce moment là que Polyzer décida de partir, et lui il n'allait vraisemblablement pas revenir sur ses pas. Doki était bizarre depuis quelques secondes : il n'avait absolument pas bougé d'un poil et il sursauta juste au moment où était revenu Alicia. Il se gratta la tête et sembla se demander ce qu'il faisait ici en regardant de droite à gauche. Encore une absence et une perte de mémoire, probablement. Polyzer avait dit qu'il s'en allait et Doki, qui ne savait plus trop ce qui se passait répondit.

"Ah... Euh... D'accord, popom... Euh... D'accord. Alors à la prochaine... Euh... ?? Hum..."

On aurait dit qu'il ne savait plus trop qui était Polyzer et cette fois sa perte de mémoire semblait être plus grande que d'habitude. Il se gratta de nouveau la tête, il devait répondre à la question d'Alicia, dont il semblait avoir oublié le nom. Sa mémoire pouvait très bien revenir au bout d'un certain temps mais c'était tellement aléatoire qu'on ne pouvait dire quand. La question de la jeune femme était simple et le moojuu répondit.

 "Un endroit où dormir ? Euh... Mmmmh... Eh bien... Non. Pas que je sache, popom. Et vous ?"

Évidemment, il venait aussi d'oublier ce qui venait de se passer. C'était très embêtant. Cela pouvait paraître bête étant donné qu'ils avaient enfin trouvé l'hôtel où Alicia avait prit une chambre et où elle avait prévu de dormir justement. Mais ça, il l'avait sûrement aussi oublié.
Alicia Runhour
avatar
Terrien
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 29/06/2016
Nombre de messages : 80
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Slow Time / Stop Time / ???
Techniques 3/combat : Backward / Past Jump
Techniques 1/combat : ???

MessageSujet: Re: Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki   Dim 18 Sep 2016 - 15:11
Après la question d'Alicia, le Cyborg décida qu'il était temps pour lui de s'en aller. Effectivement, Alicia était tellement fatiguée qu'elle ne se souvenait même plus qu'il ne dormait pas et donc sa question n'avait pas de sens pour lui. Il les salua puis quitta les lieux en volant.

*J'aimerais tellement pouvoir voler !*

Puis le toutou sembla complétement perdu depuis qu'Alicia était revenue dans le temps. Il faisait une tête bizarre et balbutiait n'importe quoi, c'était plutôt étrange. En plus, après avoir répondu à sa question en disant qu'il n'avait nulle part où dormir - tout du moins à sa connaissance - il renvoya la question à Alicia, alors qu'ils venaient justement de faire tout ça pour qu'elle puisse rejoindre son hôtel et dormir !

*Je me demande si mon pouvoir de remonter le temps n'a pas eu un effet secondaire sur lui !*

Elle répondit alors :

"Ben oui, j'ai réservé une chambre dans cet hôtel juste derrière. C'est celui que l'on cherche depuis quelques heures, vous ne vous en souvenez plus ?"

Elle désigna l'hôtel avec son doigt quelques secondes en attendant la réponse du chienchien.

C'était triste qu'il n'ait pas d'endroits où dormir, elle n'aimait pas voir des chiens abandonnés et errant dans la rue sans leur maître, tout le monde devrait pouvoir dormir sous un toit selon elle. Elle proposa alors :


"Si vous voulez, vous pouvez venir avec moi. J'ai réservé une chambre pour deux car j'aime bien avoir beaucoup de place dans un grand lit, mais si vous voulez vous pourrez prendre le lit et je dormirai par terre."

Même si Doki ressemblait à une grande peluche, elle n'imaginait pas dormir avec lui. Ça ne la dérangeait pas de dormir avec un chien ou un chat dans son lit, mais Doki ressemblait trop à un humain à cause de son allure bipède et du fait qu'il pouvait parler, alors elle préférait ne pas dormir dans le même lit que lui vu qu'ils ne se connaissaient pas depuis longtemps.

Soudain, on entendit une jeune femme crier un peu plus loin en sortant de l'hôtel :


"Espèce de salauds, vous allez regretter de m'avoir menacée !!!"

C'était la jeune fille qui ressemblait un peu à Alicia et qui avait été prise en otage par les deux malfaiteurs qui se faisaient emmener par la police. Elle semblait vraiment fâchée d'avoir été prise en otage, et elle avait même pris un pistolet qu'un des malfaiteurs avait fait tomber dans la pièce ! Elle le pointa sur l'un des deux malfaiteurs, s'apprêtant à tirer, mais :

"Attention !"

Un policier intervint et bondit sur la jeune fille armée pour l'empêcher de tirer, mais trop tard : un coup de feu partit et fut dévié par le policier qui avait déplacé le bras de la fille au moment où elle avait tiré ! Et au lieu de toucher l'un des deux malfaiteurs embarqués par la police, la balle toucha un passant innocent qui passa juste à côté d'Alicia à ce moment là. L'innocent se fit toucher au niveau du torse, et une giclée de sang vint éclabousser la robe blanche d'Alicia. Elle regarda l'innocente victime tomber juste à côté d'elle, puis baissa les yeux vers les tâches de sang sur sa robe.

"Oh ben zut alors, ma jolie robe est toute sale maintenant."
affirma t-elle calmement, tandis que l'homme qui s'était pris une balle se tordait de douleur en criant juste à côté d'elle.

Elle soupira de désarroi et avait l'air de complétement ignorer la souffrance de l'homme à côté.


*En plus, le sang ça tâche, ça ne va pas être facile à faire partir... Hm, je devrais peut-être arranger cette situation.*

Elle se concentra alors et utilisa de nouveau son pouvoir pour revenir de quelques secondes en arrière. L'innocente victime se releva, la balle s'extirpa de son corps et se mit à reculer pour retourner en direction de l'arme, les gouttes de sang quittèrent la robe d'Alicia pour retourner à l'intérieur de la victime dont la blessure se referma, puis la balle retourna dans le canon du pistolet tenu par la jeune fille qui avait été prise en otage, et cette dernière relâcha la détente de son arme, tandis que le policier qui avait bondit dessus recula de nouveau. Puis l'ancienne otage s'écria en parlant à l'envers, et enfin Alicia cessa de remonter le temps en désactivant son pouvoir après avoir revu toute la scène à l'envers.
Cependant, elle ne s'était pas rendue compte à quel point elle était épuisée, et elle venait d'utiliser son pouvoir une fois de trop. Si tôt qu'elle le désactiva, elle perdit connaissance et tomba soudainement sur le sol, évanouie.
Au même moment, on entendit l'ancienne otage s'écrier :


"Espèce de salauds, vous allez regretter de m'avoir menacée !!!"

Tandis qu'elle visait l'un des deux malfaiteurs... de nouveau, mais également pour la première fois dans cette nouvelle réalité.
Doki Dulicki
avatar
Moojuu
Masculin Age : 100
Date d'inscription : 04/03/2015
Nombre de messages : 205
Bon ou mauvais ? : Neutre popom
Zénies : 950

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation -Stogie Punch - Hakkeshou Kaiten
Techniques 3/combat : Amnesia - Daïchi Retsuzan
Techniques 1/combat : Cat-A-Clysme

MessageSujet: Re: Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki   Jeu 22 Sep 2016 - 19:03
C'était le soir et le nouvel ami que s'était fait Alicia et Doki avait décidé de s'en aller. Polyzer avait été une bonne connaissance pour le duo puisqu'il leur avait permis de retrouver ce fameux hôtel qu'ils cherchaient depuis le début de cette petite aventure mais il était probablement temps pour lui qu'il retourne à ses occupations. Il avait l'air d'être un cyborg possédant de bonnes intentions en plus d'avoir des capacités hors du commun et il serait sans doute plus utile à aider ceux qui en avait vraiment besoin plutôt que deux benêts qui arrivaient à se perdre n'importe où, quel que soit l'endroit où ils allaient.

Ce moment où ils durent dire au revoir à Polyzer marqua aussi l'instant où Doki eût un gros bug dans sa mémoire. Il venait d'oublier une bonne partie de ce qui venait tout juste d'arriver aujourd'hui. Il fallait s'y attendre, avec lui il y avait toujours ce risque que cela arrive à un moment où à un autre. Mais évidemment cela surpris Alicia qui lui rappela qu'ils avaient fait tout cela rien que pour retrouver son hôtel. L'homme-chien se sentit un peu bête, il n'y pouvait rien mais il avait oublié un peu tout ce qui s'était passé. Il se gratta la tête en comprenant qu'il avait passé pas mal de temps avec cette fille, il ne savait plus pourquoi ni comment mais il devait désormais faire avec. Cela arrivait souvent à Doki, qui prenait l'habitude de faire comme si de rien était.

 "Ah oui, popom. Mais où avais-je la tête ? Ho ho ho !"

Alicia avait même désigné l'hôtel en question mais Doki n'avait pas trop fait attention à cela. Ensuite, la fille aux cheveux clairs proposa à Doki, à qui elle avait précédemment demandé s'il avait un endroit où dormir, de passer la nuit dans sa chambre dans l'hôtel. C'était bien aimable de sa part et vu que le moojuu ne se souvenait pas d'avoir un endroit où se loger il n'allait pas refuser qu'on lui offre si gentiment de dormir dans une chambre. C'était mieux que dans l'herbe ou sous un pont. Alicia était vraiment gentille puisqu'elle proposa même à l'homme aux lunettes noirs de prendre le lit. Cette fille avait vraiment bon cœur en fait. Doki, qui ne se souvenait plus trop ce qui s'était passé pensait qu'elle était digne de confiance, et puis ils avaient l'air de bien se connaître puisqu'elle parlait de dormir au même endroit. Euh, non, en fait Doki ne se posait pas la question de qui était digne ou non de sa confiance, il était du genre à foncer dans le tas ou suivre bêtement quelqu'un.

"Ho ho ! J'accepte volontiers. Par contre je vous laisses le lit, moi je peux dormir n'importe où. Un jour j'ai même dormi dans un frigo, quand je me suis réveillé j'ai eu très peur, j'aurais pu finir gelé ! Mais en fait il s'agissait juste d'un rêve."

Doki faisait beaucoup de rêves et des fois ils les mélangeait même avec la réalité étant donné qu'il perdait souvent la mémoire. Enfin, cette anecdote était inutile mais au moins Alicia savait maintenant qu'elle ne serait pas obligée de dormir par terre. Le moojuu s'en accommoderait bien, lui. Alors que le temps avait déjà remonté, puisque Doki et toute personne autour ne se rendaient pas compte du pouvoir d'Alicia, et que je vais pas réécrire ce qui a déjà été écrit, l'homme-chien vit la jeune fille aux cheveux clair s'évanouir devant ses yeux. Affolé, il se précipita pour qu'elle ne se blesse pas en tomba et la reprit avant qu'elle ne touche le sol. Dans sa précipitation il avait bousculé le type qui passait juste à côté, lui évitant ainsi de se prendre une balle mortel. La balle, justement, se logea dans une voiture qui passait vers eux, sans toucher son conducteur mais qui le déstabilisa et qui le fit passer sur l'autre voie et provoqua un accident. Sans blessé grave heureusement. Une roue de l'autre véhicule partie dans la descente que prenait la route, elle fit fuir un chat gris qui passait à côté sur le trottoir, ce dernier entama un sprint de plusieurs mètres avant de bondir en entrant par la fenêtre d'une maison. Le chat affolé avait atterrit sur la table de monsieur Raoul qui était en train de faire une pizza maison mais avec la venue de l'animal qui débarrassa toute la table, son "œuvre d'art" était détruite, alors qu'il ne manquait plus qu'à mettre les olives dénoyautés avant de la passer au four ! Fou de rage, Raoul fit fuir le chat de sa maison en le poursuivant mais en gesticulant dans tout les sens avec son pot d'olives en mains il balança l'une d'entre elles par la fenêtre, sans le vouloir. Dehors, il y avait Jean-Bernard qui faisait du vélo le soir (oui ça rime et c'est cool) et il était en train de rire à une blague qu'il avait entendu il y a trois jours et qu'il venait tout juste de comprendre. Le malheureux ne s'attendait pas à ce que l'olive vienne directement se loger dans sa bouche et il s'étrangla, le faisant perdre contrôle de son vélo et il tomba sur le côté. Alerté, la voisine d'à côté appela les pompiers qui mirent un certain temps à arriver. Qu'allait-il arriver à ce pauvre Jean-Bernard ? La voisine utilisa la méthode de Heimlich pour faire sortir l'olive après avoir compris qu'il avait avalé quelque chose. L'olive atterrit dans l’œil du pompier qui venait juste d'arriver. Oui je sais il arrive un peu rapidement mais c'est un détail. L'histoire ne dit pas si Jean-Bernard a réussit à s'en sortir mais se recevoir quelque chose dans l’œil ça fait mal, ça c'est sûr.

Mais revenons-en plutôt à Alicia et Doki. L'homme-chien avait prit la jeune fille dans ses bras et il se demandait quoi faire pour qu'elle se réveil. Il ne savait même pas ce qui avait provoqué cet évanouissement mais il savait que c'était son devoir de faire quelque chose. Doki se rappela qu'ils étaient tout proche de l'hôtel, il décida alors de rentrer à l'intérieur du bâtiment. Il posa Alicia sur un canapé réservé aux clients qui étaient pas loin de l'accueil. Le moojuu ne savait pas trop quoi faire et il eu une autre idée. De l'eau ! Il allait lui chercher de l'eau. Il ressortit du bâtiment, sans se rendre compte qu'il n'avait en fait pas amené Alicia au bon endroit. Il courra dans tous les sens dehors avant de voir plus loin les pompiers (oui encore eux, ils sont partout) qui éteignaient un feu qui ne s'était pas trop propagé à quelques dizaines de maîtres de là. Doki avait tout de suite compris ce qu'il devait faire, il attrapa un casque de scooter qui était resté sur un véhicule d'à côté et choppa également un bout de tissu un peu plus loin, là où du linge était étendu. Ce qui était cool c'est qu'il y avait tout aux alentours pour faire un bon scénario. Doki se rendit ensuite jusqu'au pompier dont la lance d'eau fuyait et en profita pour remplir le casque d'eau, sous le regard étonné du pompier. Le moojuu se dépêcha ensuite de retrouver Alicia... Mais il s'était un peu perdu, il croisa un mec avec des olives qui courait après un chat et qui avait failli le bousculer. Mais Doki était trop concentré, comme habité il ne pensait qu'à ce casque rempli d'eau qu'il ne devait pas faire tomber. Par chance il trouva l'hôtel mais Alicia n'était pas à l'intérieur puisqu'il s'était trompé tout à l'heure ! Il en sorti et chercha un peu avant de se rendre dans le bâtiment d'à côté où il avait laissé Alicia. Elle était là, ouf ! Il s'empressa de la rejoindre avec l'eau et le tissu qu'il mouilla et qui était destiné à rafraîchir le visage de la jeune fille. Mais peut-être s'était-elle déjà réveillée ?
Alicia Runhour
avatar
Terrien
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 29/06/2016
Nombre de messages : 80
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Slow Time / Stop Time / ???
Techniques 3/combat : Backward / Past Jump
Techniques 1/combat : ???

MessageSujet: Re: Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki   Dim 25 Sep 2016 - 19:16
Doki semblait avoir retrouvé la mémoire, ou bien peut-être qu'il faisait semblant, Alicia ne savait pas trop. Quoiqu'il en soit, sa remarque la fit gentiment sourire. Doki semblait heureux et de bonne humeur en toutes circonstances, c'était plutôt agréable. Il accepta la chambre d'hôtel, mais voulut dormir par terre et laisser le lit à la jeune fille. Bon, alors ça lui convenait très bien aussi. Ensuite, il y eut toute l'histoire de remontée dans le temps, puis Alicia s'évanouit au moment où une jeune fille lui ressemblant légèrement s'était écriée des menaces à l'encontre des brigands.

Chaque fois qu'elle utilisait son pouvoir, Alicia se fatiguait. Surtout lorsqu'il s'agissait de remonter le temps, qui était une opération demandant plus de concentration et plus d'énergie que de simplement le ralentir. Elle tirait ses pouvoirs de Chronos, le Dieu du Temps, qui était enfermé en elle bien qu'elle n'était pas au courant. Le Dieu était encore trop faible pour vivre par lui-même, il était un peu comme en état d'hibernation qui allait durer probablement plusieurs siècles. Pour retrouver ses forces, il devait absorber l'énergie d'Alicia, et il ne pouvait le faire que lorsque celle-ci utilisait les pouvoirs qu'il lui prêtait. Alicia était en quelque sorte un cocon pour lui, plus elle utilisait ses pouvoirs, plus il gagnait en énergie. C'était pour cette raison qu'elle se sentait très fatiguée lorsqu'elle utilisait trop ce pouvoir. Mais le processus prendrait plusieurs siècles avant que Chronos puisse avoir suffisamment d'énergie pour vivre de lui-même et ne plus avoir besoin d'Alicia. La pauvre petite chose était bien loin de se douter qu'un Dieu se servait d'elle comme hôtesse pour retrouver son énergie et se libérer.

Lorsqu'elle sentit quelque chose de froid, frais et humide sur le front et les joues, elle quitta le pays des rêves et ouvrit lentement ses grands yeux de couleur noisette, dans lesquels la lumière au plafond se reflétait pour faire apparaître une sorte de lueur rouge. Éblouie par cette lumière, elle leva légèrement la main droite devant son visage pour se faire de l'ombre tout en plissant les yeux et en se redressant. Puis, elle regarda autour d'elle, et reconnut Doki qui venait d'humidifier son visage avec un tissu imbibé d'eau. Elle s'essuya le visage avec ses mains, puis regarda le chien humanoïde et sourit amicalement.


"Bonjour Doki ! On est déjà le matin ?"

Alicia ne se souvenait plus trop des derniers évènements, elle se souvenait juste qu'ils avaient retrouvé l'hôtel, et elle pensait donc s'être couchée et avoir dormi toute une nuit, mais ce qui était bizarre c'était qu'elle était encore très fatiguée comme si elle n'avait pas dormi. En plus, elle semblait être dans le hall d'entrée d'un bâtiment et non pas dans une chambre, et puis il faisait encore nuit dehors. En remarquant cela, elle rajouta :

"On ne dirait pas pourtant... Il est quelle heure ? On est à l'hôtel ?"

Doki Dulicki
avatar
Moojuu
Masculin Age : 100
Date d'inscription : 04/03/2015
Nombre de messages : 205
Bon ou mauvais ? : Neutre popom
Zénies : 950

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation -Stogie Punch - Hakkeshou Kaiten
Techniques 3/combat : Amnesia - Daïchi Retsuzan
Techniques 1/combat : Cat-A-Clysme

MessageSujet: Re: Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki   Mar 27 Sep 2016 - 23:04
Quand il s'agissait d'agir, Doki, qui avait l'air pataud et mou du genou était pourtant très actif. En fait il mettait simplement du temps à comprendre les choses, sans doute à cause de sa perte de mémoire qui intervenait de façon totalement aléatoire. Mais le moojuu était un être puissant qui pouvait répéter les efforts et se montrer assez rapide dans certains moments. On l'avait vu d'ailleurs à ce moment là, quand Alicia était tombée dans les pommes. Pour être précis elle n'était pas réellement tombée dans les pommes puisqu'il s'agissait d'une expression, et si c'était au sens propre sans doute que l'homme-chien se serait mis à les manger. Bref, là où je voulais en venir, c'est que le toutou savait se rendre utile, il n'avait pas hésité un seul instant à mettre Alicia en sécurité puis partir à la recherche d'eau et d'un tissu à mouiller pour la rafraîchir. En fait, il ne savait pas quoi faire dans ce genre de cas alors il avait fait ce qui lui passait par la tête, comme d'habitude. Cela montrait qu'il pouvait rendre service aux autres, même s'il y avait sans doute plus simple à faire que d'aller chercher de l'eau là où un pompier essayait d'éteindre un feu...

Il était revenu dans le bâtiment où il avait laissé Alicia, mais comme il se trompait tout le temps ce n'était pas dans l'hôtel qu'Alicia avait réservé une chambre qu'ils se trouvaient mais dans le bâtiment d'à côté. Peu importe, l'essentiel était que Doki arrive à faire reprendre connaissance à Alicia, il était arrivé avec son casque rempli d'eau et avait imbibé le tissu pour rafraîchir le visage de la belle au bois dormant. Alors bien sûr il ne s'agissait pas de la belle au bois dormant, encore une fois c'est une image. Enfin quand je dis une image c'est pas réellement une image, hein. Vous me suivez ? Non ? Bon. Bref, Alicia se réveilla en pensant qu'elle avait déjà dormi et qu'ils étaient le matin, ce qui eu pour effet de faire réfléchir Doki à cette question mais la réponse était évidente.

"Eh bien non, nous sommes encore le soir. Et nous sommes dans le bâtiment à côté de votre hôtel. Nous pouvons nous y rendre dès à présent. Mais dites moi, ça vous arrives souvent de vous évanouir comme ça ? On a bien mangé pourtant, vous devriez être en forme ! Moi ça me donne la pêche en tout cas ! Ho ho ho !" Le moojuu avait dit ça en brandissant son poing puis il se stoppa net. Et un drôle de silence prit place."Zzzzzz...ZzzzzZZZZZZzzzz.....Popom......Zzzziiiiizzzzzzzzzz....Popom.... Zzzzzzzz.... Po...Zzzzz... Popom...." Il était... En train de dormir ? Debout ? !Avec des lunettes de soleils ?!! Sans Pyjama ??!! Sans même s'être brosser les dents ???!!! Sans avoir regarder un bon match de L1 en guise de berceuse ?????!!!! Puis, soudain, il sembla se réveiller en sursaut. "Popom ? Hein ? Ahem... Ah oui ! Je disais donc, allons jusqu'à votre chambre d'hôtel !"L'homme-chien s’exécuta, il marcha jusqu'à l'accueil pour dire:"Bonsoir, nous avons besoin d'une chambre. Mon amie a réservé au nom de..." Doki ne se souvenait plus du prénom d'Alicia malheureusement.

"Désolée, mais ce n'est pas un hôtel ici... !" Répondit la dame.

"Popom ? Ah oui, c'est vrai, c'est le bâtiment d'à côté !"

Cela tombait bien pour le moojuu qui avait perdu le nom d'Alicia Runhour, du coup cette erreur lui permettait de ne pas avoir l'air trop bête. Ensuite, reprenant conscience qu'ils n'étaient pas au bon endroit ils sortirent de ce bâtiment pour aller à celui d'à côté. Cette fois-ci ils étaient enfin arrivé à l'hôtel ! Eh bien tant de péripéties pour trouver un malheureux hôtel ! Ils se rendirent jusqu'à l'accueil et cette fois Doki Dolicki laissa parler Alicia, après tout c'était elle qui avait réservé la chambre. Une fois que tout était ok ils se rendirent au 4e étage, chambre 8. Pour cela ils prirent l’ascenseur et ils durent attendre d'être arrivés au 4e étage pour en sortir. C'est à ce moment là que Doki compris que quelque chose n'allait pas. Il l'avait senti à peu près au moment où il était entré dans l'ascenseur. Dès le premier pas à l'intérieur de la cabine il savait qu'un truc clochait mais il ne pouvait pas le dire à Alicia. Comment réagirait-elle a une telle chose ? Elle avait été très fatiguée et elle n'avait vraiment pas besoin d'une énième péripétie. Doki allait devoir faire avec, il resta silencieux, l'air un peu contrarié mais avec sa tête ça se voyait pas trop. Les secondes dans cet ascenseur lui paraissait des heures lorsqu'enfin les portes s'ouvrirent. Il fit un signe avec sa main pour dire à Alicia de sortir en premier mais en réalité ce geste de gentleman était fait pour cacher toute l'horreur de la vérité et avant que les portes ne se refermes, le moojuu avait pu se libérer de cette contrariété, en lâchant un vent chaud qui aurait pu en faire tomber plus d'un dans les pommes. Ouf, Alicia avait été sauvée.

"Je crois que nous y sommes."

Dit-il simplement lorsqu'ils se retrouvèrent devant la chambre numéro 8. Au moins avec ce chiffre ils ne pouvaient pas se tromper, parce que 8 à l'envers ça fait 8. C'est cool non ? Non ? D'accord. Doki attendit que la jeune femme ouvre la porte de la chambre pour pouvoir découvrir le sol confortable qu'il y avait. Il avait hâte de trouver son coin idéal pour dormir. Même si tous les endroits étaient probablement potables pour lui.
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki   
 
Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Alicia [Validé]
» Alicia Fox vs AJ
» Alicia Fitch
» Alicia von Ludvig [Terminé]
» Carnet de Rp de Alicia [Demande de RP: On]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: Satan-City-