Partagez | 
 

 Discipline, honneur, tradition. [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Narumi Karuzaki
avatar
Demon
Féminin Age : 27
Date d'inscription : 18/07/2012
Nombre de messages : 234
Bon ou mauvais ? : Bon :3 Bawi tu crois quoi ?
Zénies : 240

Techniques
Techniques illimitées : Transposition | Griffes et crocs acérés | Pluie d'énergie
Techniques 3/combat : Rayon Lunaire | Armure naturelle
Techniques 1/combat : Forme Alpha

MessageSujet: Discipline, honneur, tradition. [Solo]   Mer 11 Mai 2016 - 10:09
Après ses récents agissements à Satan-City,- pour la plupart d’une grande bonté et d’une main de fer- la louve avait passé de longs mois à travailler, loin de ses enfants. L’armée avait été une grande priorité, et cela avait évidemment prit énormément de temps de reconstruire entièrement ce système militaire pour l’améliorer en tout point. Maintenant que ce sale boulot était fait, les preuves étaient là : tout fonctionnait bien mieux dans Satan-City, c’était une preuve irréfutable dû au travail acharné de l’Alpha. Rien n’était trop dur ou inatteignable pour assouvir les désirs de Seishiro. Rien. La preuve en était que récemment la louve avait tout de même massacré de nombreuses femmes qui cherchaient du mal à son bien-aimé. Narumi était un être de bien et d’une grande sagesse, elle était toujours consulter par son peuple lors des réunions et d’ailleurs menait judicieusement les troupes de sa race. Par ailleurs c’était une chamane affirmée qui œuvrait pour préserver et restaurer la Terre. Mais qui était-on pour juger l’Amour ? L’Amour permet maintes folies lorsqu’il est absolu, c’est ainsi que Narumi nous a démontré qu’elle est prête à démanteler quiconque chercherait à nuire à l’être qu’elle aime. Est-ce vraiment de la folie que d’aimer quelqu’un au point de tout sacrifier, juste pour cette personne ? N’est-ce pas là l’essence même de ce que l’on appelle amour ? Quoi qu’il puisse advenir, fidèle à son compagnon, la louve ne le quittera au grand jamais. Il était la lumière qui éclairait les parties sombres de son cœur et de son être, il était celui qui lui insufflait la vie, malgré la nature terrible de cet homme. Il était déjà trop tard pour la jeune femme : il s’était emparer de son âme, il n’y avait plus de retour possible à présent.

Ainsi la nouvelle chef de la race des loup-garou – suite au décès de son père, elle fut évidemment nommée chef suprême – décida de quitter un moment Satan-City. Elle y avait régler les derniers problèmes, que ça soit au niveau de l’armée ou au niveau plus personnel. Des écouteurs sur les oreilles, une musique résonnant dans son esprit lui rappela le massacre qu’elle avait commis récemment. Pourtant son expression restait neutre, la jeune femme ferma les yeux un instant. Elle savait qu’elle avait prit la bonne décision pour le bien de Seishiro, c’était une évidence. Mais bien entendu « le bien de Seishiro » ne représentait pas le bien du reste du monde. Mais à présent elle s’en fichait du reste. Tout ce qui importait était son bonheur à lui, et assurer sa protection était primordial. Autre chose qui importait énormément : son peuple, et ses enfants. D’ailleurs Narumi allait chercher ses adorables marmots, ils avaient bien grandi depuis la dernière fois qu’elle les avaient vu. Entre temps elle avait échangé des lettres avec chacun d’entre eux, tard après ses journées de travail, la louve trouvait toujours du temps pour rédiger des lettres à ses enfants. Maintenant que tout ceci était réglé, elle n’avait qu’une envie : -retrouver Seishiro évidemment, mais cela ne serait pas possible certainement avant un long moment, mais elle y était accoutumée maintenant – et revoir sa progéniture. De ce fait elle quitta la ville pour se rendre dans les rocheuses, allant à la rencontre des siens et de ses enfants. Ils évoluaient tous dans le meilleur contexte possible, après tout la louve y avait mis tous les moyens. A l’heure actuel, ses enfant avaient plus ou moins 13 ans en âge humain. Ils étaient déjà grands et beaux, elle était si fière de cette progéniture qui avait vu le jour grâce aux gênes de SK et des siens. Leurs enfants étaient de véritable merveille.

Narumi ne resta pas longtemps dans les montagnes, elle était juste venue chercher ses enfants pour passer du temps avec eux. Elle ne pouvait cependant les gardés que trois jours, puisqu’ils avaient des obligations au niveau scolaire et disciplinaire, notamment pour Seï qui avait rejoint l’armée. C’est ainsi que le premier jour, la mère les emmena dans un parc aquatique, le deuxième jour, dans un parc d’attraction, et la veille du dernier, la louve décida de les emmener dans la salle de l’esprit et du temps. Il était – c’était le moment de le dire – temps pour eux d’apprendre à se perfectionner auprès de leur maternel. C’était très important dans le développement de sa progéniture. Le gros avantage dans cette salle est qu’un an passé à l’intérieur de celle-ci correspond à un jour dans la réalité. C’était donc parfait. La mère parlait beaucoup avec ses enfants, ils avaient tous des caractères bien défini et étaient tous sur la bonne voie pour devenir « des bonnes personnes » ce qui rassurait grandement l’Apha. Sur la route menant à la fameuse salle, la louve prit le temps de leur expliquer tout ce qu’il y a à savoir concernant cet endroit. Ainsi ses enfants étaient déjà rodé sur le sujet, de plus elle leur expliqua comment fonctionnerait leur entraînement ici, le principe des parcours, des trames et des rotations, des cycles. Ses enfants étaient tous plutôt calme, pas vraiment des turbulents, bien qu’ils avaient tous une grande énergie en eux, un potentiel à exploité. C’était inévitable contenu du patrimoine génétique, du moins c’est ce que Narumi pensait. Oui, les enfants qu’elle avait mis au monde de SK n’avaient rien à voir avec les marmots faiblards de ces autres femmes aux gènes qu’à moitié contenant des capacités hors-normes.

Enfin arrivé dans la fameuse salle, Narumi laissa le temps à ses enfants de se repérer dans cet endroit, puis ils enfilèrent tous des combinaisons et préparèrent ensemble les agrées et les installations nécessaire à leurs entraînements. Par la suite sur un grand tableau, l’Alpha nota clairement leurs « parcours » pour l’année complète. Tout ce jouait en trimestre, les exercices étaient les suivants : gymnastique pour la souplesse, méditation pour le mental, course d’endurance et de vitesse, parcours de force et rapidité ( frapper le plus vite et le plus fort possible dans les obstacles qui se présentent aléatoirement à vous pendant le parcours), puis parcours de rapidité et de précision ( tirer sur les machines volante ou les cible durant le parcours), abdominaux, pompes, tractions , musculation sur agrée ( presse et développé-couché sur le banc), corde à sauter, entraînement sur des punching-ball en fonction de chaque spécialité choisie par les enfants dans leur parcours scolaire ( MMA, boxe, épéiste etc..), gainage et enfin les squats. Tout ceci était répartie en rotation et cycle en fonction des semaines et des trimestres, tout était étudier pour éviter la routine, ainsi les obstacles apparaissant sur les parcours allaient apparaître aléatoirement à chaque nouvel entraînement sur parcours. On pouvait dire que le planning était blindé, mais il fallait faire dans l’intensif et le surmenage pour avoir des résultats plus que bons.
Narumi Karuzaki
avatar
Demon
Féminin Age : 27
Date d'inscription : 18/07/2012
Nombre de messages : 234
Bon ou mauvais ? : Bon :3 Bawi tu crois quoi ?
Zénies : 240

Techniques
Techniques illimitées : Transposition | Griffes et crocs acérés | Pluie d'énergie
Techniques 3/combat : Rayon Lunaire | Armure naturelle
Techniques 1/combat : Forme Alpha

MessageSujet: Re: Discipline, honneur, tradition. [Solo]   Mer 11 Mai 2016 - 21:58
La louve partait sur une base d’une heure et demie d’entrainement sur chaque exercice minimum, mais elle laisserait ses enfants régler par eux même, par la suite, leur temps. Cela dépendait de sur quoi ils étaient plus à l’aise, sur quoi ils pensaient devoir plus s’entraîner, c’était à eux de voir. Narumi quant à elle misait beaucoup sur les exercices de musculation pour son impressionnante carrure sous forme bestiale, il fallait entretenir une telle forme, mais ce n’était pas uniquement pour cette raison. La musculation permettait chez les loup-garou de donner plus d’appuis à leurs mouvements et donc de spontanéité à leurs assauts, chez eux la vitesse dépendait surtout de leur force. La forme bestiale s’appuyant sur des membres courbés, n’ayant pas vraiment à voir avec une ossature humaine, c’est l’impulsion qui donnait toute leur force à leurs attaques. En bref, la louve savait qu’elle allait passer 4h sur des exercices de type squat, développé-couché, tractions, presse… comme ça fonctionnait par trimestre, elle ferait ainsi lors du premier. Lors du deuxième, elle allait évidemment se concentrer sur d’autres choses afin d’équilibrer. Mais sur le dernier trimestre, elle reviendrait inévitablement sur ces exercices du premier trimestre. Il fallait savoir mettre l’accent sur ce qui nous serait le plus bénéfique.

L’Alpha leur montra bien entendu le premier jour les bons mouvements à adopter pour ne pas se blesser mais développer ses aptitudes sur chacun des exercices. Elle leur montra l’exemple et les fit tous passer chacun leur tour pour s’assurer qu’ils agissaient correctement. Une fois que les vérifications furent faite, la louve félicita ses enfants et leurs donna quelques conseils supplémentaire pour qu’ils apprennent à savoir comment cibler les exercices qui méritaient qu’on passe plus de temps dessus, en fonction de chacun. Cela dépendait de nombreux facteurs et évidemment chaque individu était différent. Elle posa également des horaires de sommeil de six heures par nuit, ce qui était suffisant. Après tout dans l’armée il était aussi question de peu de sommeil et dans des situations extrêmes également. De plus le bon développement de ses enfants en pleine croissance ne dépendait pas du sommeil, comme ces terriens qui devaient soit disant dormir à foison et manger également à foison lors de leur croissance. Chez les loup-garou c’est le développement physique qui importe pour la bonne croissance. D’où l’importance que Narumi s’occupe de sa progéniture personnellement afin d’en faire des guerriers d’élite.

C’est ainsi que la première semaine se déroula, puis la deuxième. Narumi surveillait ses enfants tout en étant concentré sur ses propres objectifs. Cela lui réchauffait le cœur de constater qu’ils étaient bienveillant les uns envers les autres : pourvue que cela dure. Elle remarqua d’ailleurs que Reira,- qui paraissait de par sa petite taille et son allure en général, plus faible physiquement que les autres - se débrouillait comme un maître sur les exercices. Comme quoi il ne fallait pas juger sur l’apparence, chose que malgré nous, nous faisons toujours. Ses enfants faisaient du mieux qu’ils le pouvaient, chacun d’entre eux montraient qu’ils donnaient le meilleur. C’était également une idée réconfortant pour l’Alpha qui se disait qu’ils avaient hérité de sa persévérance et de son entêtement. Ce qui était une bonne chose pour les entrainements, comme pour les affrontements, car cela signifiait que Narumi ne baissait JAMAIS les bras. Voir sa progéniture au fil des semaines manier de mieux en mieux leurs exercices, sans baisser pavillon, telle qu’elle le ferait, était un spectacle extraordinaire à ses yeux. Ses enfants étaient de véritable force de la nature, ils avaient l’âme de guerriers. Le temps passa très rapidement ici, les journées s’enchaînaient sans qu’une ne soit réellement pareille que la précédente. Le fait d’être plusieurs leur permettait de s’entraîner côte à côte, de se parler plus ou moins pendant l’effort. De s’épauler, de s’encourager mutuellement. Et toute cette bonne humeur et cette joie atténuait d’une certaine façon la peine que Narumi avait dans son cœur parce que son grand Amour lui manquait. Voir leurs enfants réussir et se donner à fond était une source de motivation inépuisable.

Le premier trimestre s’était déroulé avec brio, la louve était fière de sa progéniture. Ils avaient démontré qu’ils étaient tout à fait capable de tenir le rythme – ce qui au fond n’étonnait pas la louve au vu de leur patrimoine génétique, une fois encore. Les conflits entre frères et sœurs n’étaient que des broutilles sans intérêts, il n’y avait rien de grave : c’était des choses naturelles entre les enfants. Ce qui était rassurant, puisque la grande majorité du temps, ils formaient une sorte de bande soudée. Comme prévu sur le tableau où l’Alpha avait tout noté il y avait déjà trois mois de cela, ils changèrent certains exercices de place, firent des rotations et de nouveaux cycles d’entraînements. Quand cela fut au point, leurs efforts pouvaient enfin reprendre. La mère s’imaginait déjà voir ses enfants grandir à chaque année qui passera, les voir s’épanouir dans les chemins qu’ils avaient chacun choisi, les voir devenir des êtres forts et débrouillards. Chacun à leur manière et même en ayant tous des caractères différents, avaient le pouvoir de réussir dans tout ce qu’ils entreprenaient. Parce qu’ils avaient cette volonté brûlante en eux que la louve avait décelé. Maintenant qu’elle les voyait plus à l’aise sur les exercices, s’épanouissant dans cet environnement intensif, la louve se rendit compte qu’ils étaient aussi vifs d’esprit qu’elle-même – et que SK. Bien sûr chacun avait sa lacune quelque part, mais la louve les aidait en leur disant ce qui n’allait pas. Son rôle de conseil était très utile ici, ainsi ils étaient épauler et pourraient par la suite s’entraîner seul, ou revenir à plusieurs ici également. Ils savaient maintenant comment faire les bons gestes, les bonnes postures. Tout était question de concentration. Le but était qu’ils se sentent à l’aise avec leur condition physique : la croissance étant très différente chez le loup-garou, ils avaient un besoin insatiable de bouger, de faire de l’exercice afin de se développer au mieux lors de celle-ci.
Narumi Karuzaki
avatar
Demon
Féminin Age : 27
Date d'inscription : 18/07/2012
Nombre de messages : 234
Bon ou mauvais ? : Bon :3 Bawi tu crois quoi ?
Zénies : 240

Techniques
Techniques illimitées : Transposition | Griffes et crocs acérés | Pluie d'énergie
Techniques 3/combat : Rayon Lunaire | Armure naturelle
Techniques 1/combat : Forme Alpha

MessageSujet: Re: Discipline, honneur, tradition. [Solo]   Jeu 12 Mai 2016 - 11:31
Ce pourquoi ils semblaient tous aimé ce qu’ils faisaient ici, mentalement comme physiquement, cela leur faisait le plus grand bien pendant cette période difficile de l’adolescence. Leurs os, leurs membres, leurs muscles et leur corps entier se développait, surtout sous forme bestial, ce qui était très douloureux, surtout si on ne bougeait pas. Ce pourquoi les entraînements les revigoraient, ils se sentaient plus vivant, plus apte à continuer de grandir et de prendre un certain pouvoir. D’ailleurs ils choisissaient parfois de s’entraîner sous forme de loup-garou. Narumi comprenait cela, se besoin de retourner à sa nature profonde, de sentir les améliorations portée sur son corps grâce aux efforts. De plus, il était parfois moins douloureux de prendre sa forme bestiale pendant la croissance, car c’est évidemment à cause de cette dernière que le processus reste relativement douloureux. Cela s’explique par le fait que la forme bestiale est bien plus imposante que la forme humaine, elle est donc plus longue à développer, et les muscles saillants, ainsi que les efforts physiques, ressortent surtout lorsque les loups se transforment. L’Alpha les laissait faire à leur guise, l’important était que chacun se sente à l’aise lors de son développement personnel et que ça se réalise au mieux. D’ailleurs pour leur bon développement, tout le monde buvait au moins deux litres d’eau par jour : il ne fallait rien laisser au hasard, la bonne santé était primordiale pour obtenir de bons résultats. Ils mangeaient énormément le matin, plutôt bien le midi, et peu le soir pour la digestion. Tout était réguler au mieux pour que chacun se sente au maximum de sa forme et cela portait ses fruits. La louve était fière du travail de chacun effectué jusqu’ici.

Les journées se déroulaient toujours à vitesse grand V, l’inspiration et la motivation demeurait dans « les troupes » ce qui était bon signe. La maman faisait attention à chacun de ses petits et de leurs besoins, elle jouait son rôle de matrice du mieux qu’elle le pouvait. Narumi gérait également ses propres entraînements, mais c’était les deux premiers trimestres qui avaient été un peu plus mouvementé pour elle, sur le prend surveillance et conseil. Maintenant, ses enfants se débrouillaient seul sans réclamer d’assistance, c’était une bonne chose dans le sens où cela voulait dire qu’ils étaient autonomes et que sa patience avait porté ses fruits. La louve continua ainsi ses entraînements auprès de sa progéniture. Ses programmes, ses conseils, le fait qu’elle ait tout prévu, tout cela avait largement joué en leur faveur. Plus le temps passait, plus, sous ses yeux émerveillés, elle voyait ses enfants devenir de futures bêtes de compétition en matière d’entraînements. Ils allaient être aussi acharné et adoratif des exercices qu’elle l’était, et c’était une nouvelle très réjouissante. Un vrai potentiel était visible en chacun d’eux, dans des spécialités différentes bien entendues, mais il était présent. Il suffisait que chacun soit assez têtu pour avoir l’envie insatiable de devenir toujours meilleur dans les domaines où chacun excellait. Cela relevait d’un choix personnel, Narumi les laisseraient choisir, après tout c’était leur vie. Il était cependant appréciable de remarquer leur dévouement face à tout ce boulot qu’ils exécutaient avec cette envie ardente de se surpasser. C’était ça, l’âme du guerrier.

Il était l’heure de la fin du dernier trimestre. Pendant celui-ci, Narumi avait décidé d’apprendre à ses enfants à encaisser les coups. Eh oui, il était important de prendre de nombreux coups pour apprendre à dompter la douleur et de ne pas être surpris. Ainsi elle les fit se battre les uns contre les autres, mais elle les fit également faire des exercices en rapport avec cela. C’est-à-dire frapper contracter ses abdominaux pendant que l’autre vous roue de coups, apprendre à esquiver avec souplesse – ce qui se révéla instinctif et facile pour ses enfants, surtout grâce au fait qu’elle avait inclut dans son long cursus d’entraînement des exercices d’assouplissements gymnastique. Ils s’entrainaient comme dans certaines disciplines, surtout la MMA et toutes les spécialités de boxe confondues. Apprendre à encaisser, mais également à esquiver avec doigter et finesse, et en dernier lieu, savoir rendre les coups. Ainsi ils s’endurcirent, de par cela comme de par le fait qu’ils pratiquaient la méditation, une technique de simulation dans l’esprit très importante puisqu’elle permettait de se préparer à l’avance à des situations dramatiques. Cela permettait de se préparer mentalement, de contrôler ses émotions en toute circonstance. Narumi et sa race étaient des personnes au sang chaud dans la vie de tous les jours, mais ils n’étaient pas du genre à foncer tête baissée dans des combats, ce serait ridicule. Les premiers temps d’entraînement à la méditation, la louve leur avait montré comment se concentrer dans son propre esprit pour simuler ce que l’on voulait. Elle leur avait appris à apprivoiser la tranquillité, le calme, pour méditer sur soi et libérer ses muscles des tensions afin d’être opérationnel pour les exercices. Lorsqu’elle leur parla de simulation de situation violente, cette dernière leur expliqua clairement, distinctement, et sans mensonge ni retenue cette pratique ainsi que son but. Evidemment certains furent plus effrayés que d’autres. Les premiers temps furent dur, Narumi les avaient prévenu que c’était pour tout le monde pareil. Tous les grands guerriers étaient passés par là. Ainsi ils simulèrent des situations de massacre de leur clan, de démons ayant pris l’apparence de leurs propres frères et sœurs qu’ils devraient tué, de leur mère massacrée sous les yeux… tant d’horreurs qui pourtant leur apprit au fil des mois à contrôler leurs émotions afin d’agir de la manière la plus juste qu’il soit, au final. Ce qui surprit le plus la louve est que dès la première simulation,- dans ce cercle de ses enfant, les yeux fermés, concentré chacun dans son propre esprit – ni Seï ni Satsuki n’avait pleuré. On voyait leurs visages crispés, ils étaient de toute évidence très mal. Mais aucunes larmes ne coulèrent sur leur visage dans la réalité. Les réactions de chacun étaient très différentes, mais soit cela cachait de l’intériorisation, soit une certaine pudeur, soit une violence insoupçonnée. L’Alpha ne s’en inquiéta pas spécialement : on ne pouvait prévoir l’avenir, de plus ils n’étaient pas les seuls à ne pas avoir versé de sanglots à la première simulation, bien que ça reste relativement rare.
Narumi Karuzaki
avatar
Demon
Féminin Age : 27
Date d'inscription : 18/07/2012
Nombre de messages : 234
Bon ou mauvais ? : Bon :3 Bawi tu crois quoi ?
Zénies : 240

Techniques
Techniques illimitées : Transposition | Griffes et crocs acérés | Pluie d'énergie
Techniques 3/combat : Rayon Lunaire | Armure naturelle
Techniques 1/combat : Forme Alpha

MessageSujet: Re: Discipline, honneur, tradition. [Solo]   Sam 21 Mai 2016 - 12:25
Pendant que ses enfants s’endurcirent pendant leur apprentissage de ce dernier trimestre, Narumi quant à elle continuait toujours ses exercices pour se perfectionner, ajoutant toujours plus de difficulté et de poids sur elle lors de ceux-ci afin que ça ne devienne jamais facile. La louve avait passée toute cette année à s’entraîner sans relâche, d’ailleurs cela faisait un moment que cette dernière s’entrainait encore et toujours. Que ça soit accompagnée, auprès de l’armé, seule ou avec ses enfants, la louve était gonflé à bloc niveau entraînements, personne ne pouvait contredire cela. Pour sa part cela était loin d’être terminée, elle allait continuer ses exercices en se perfectionnant encore et toujours. Pratiquant des entraînements pas simplement « pour faire des entraînements » mais bien pour s’améliorer et réfléchir judicieusement à la meilleure manière de le faire, c’est-à-dire en usant de polyvalence. Les entraînements de type classique étaient inutiles, en quoi ça améliorait nos compétences de faire des choses redondantes sans y ajouter ingénieusement de la difficulté et des exercices nouveaux ? Narumi se demandait bien comment certains guerriers s’améliorait, ou plutôt à quelle échelle, juste en s’entraînant bêtement. Mais ce n’était pas ses affaires, la louve savait que quant à elle, les progrès étaient toujours flagrants, et c’est ce qui développait de plus en plus son envie de continuer.

Cette année auprès de ses enfants était terminée. Entre temps, ils avaient évidemment grandis et étaient devenu progressivement des adultes ayant environ 21 ans à l’heure actuelle. Même si le temps n’avait bougé que d’un jour dans la réalité, eux dans la salle de l’esprit et du temps y avaient bien vécu un an. Ainsi leur développement avait continué, et grâce aux efforts de leur mère, ainsi que grâce à leurs propres efforts, ils étaient devenu des êtres puissants, au développement le plus attrayant et utile qu’il soit. L’Alpha s’était assurée qu’ils se développent durant cette année de la façon la plus parfaite qu’il soit pour leur croissance et leur passage à l’âge adulte. Seï allait pouvoir d’ailleurs intégrer des escadrons d’adulte à l’armée maintenant, ce dernier avait d’ailleurs hâte.

Fière de sa progéniture avec qui elle restait très proche et câline malgré qu’ils soient grands maintenant, la louve les emmena manger à l’endroit de leur choix à la sortie de la salle. Ils avaient beaucoup travaillé tous, la main dans la main durant cette année. Une belle complicité entre eux tous s’était développée. Ils discutèrent entre adulte à table de leur année, chacun donna ses impressions et ses avis, quelques conseils par-ci par-là furent également donnés. La louve se trouvait ici, comblée de bonheur, entourée de ses enfants. Ils étaient merveilleux, cela ne faisait aucun doute.

Quand leur petite escapade toucha à sa fin, la louve ramena ses enfants jusqu’au rocheuse – et Seï au quartier militaire. Ils s’embrasèrent tous comme s’ils se manquaient déjà d’avance, mais le plus important étaient là : les sourires sur chaque visage illuminait chacun leurs vies.
 
Discipline, honneur, tradition. [Solo]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le rara: une tradition populaire toujours vivace
» Renom et honneur du marine Walter C Drake
» Renom, Honneur et Wanted d'un Nain?!
» Barikad Crew-- Amour Infini-- Honneur à la femme haitienne
» Amy of Leeds : Reine de Coeur, à vous l'honneur !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: Salle de l'Esprit et du Temps-