Partagez | 
 

 Always there for you [PV. SK]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Narumi Karuzaki
avatar
Demon
Féminin Age : 27
Date d'inscription : 18/07/2012
Nombre de messages : 234
Bon ou mauvais ? : Bon :3 Bawi tu crois quoi ?
Zénies : 240

Techniques
Techniques illimitées : Transposition | Griffes et crocs acérés | Pluie d'énergie
Techniques 3/combat : Rayon Lunaire | Armure naturelle
Techniques 1/combat : Forme Alpha

MessageSujet: Always there for you [PV. SK]   Jeu 28 Jan 2016 - 4:23
Ces derniers temps n'avaient pas été vraiment de tout repos pour l'Alpha. En effet, entre les conflits dans lesquels s'étaient positionné l'alliance, ainsi que les débouchés politique à la mord moi le nœud dont Narumi se fichait, plus ce satané Alucard qui faisait des siennes afin de reprendre vie, la jeune femme n'avait pas eu une minute à elle. Elle ignorait si le pire était de se retrouver à la tête de l'armée avec l'autre bouffon qui la détestait pour aucune raison apparente – au moins maintenant se fils de chienne avait une raison, fallait pas cherché haha ! - ou si c'était le fait que SK s'amusait à recruter des femelles pour avoir un harem. La belle était particulièrement tendue rien qu'en pensant à cela, et ce n'était pas très bon signe étant donné son caractère très impulsif de base.

C'était quand même la meilleure, SK avait recruté Narumi, un LOUP-GAROU, et à côté il recrutait un chat d'appartement. C'était le comble pour la louve qui pensait avoir un minimum de femelle utile à l'alliance. Pas une vulgaire chatte de salon. Ces bestioles sentent quand même la litière et vomissent des boules d'herbes à tout va. Rien que d'y pensé, cela lui fit avoir des sueurs froides. Après tout, la famille des loups était par nature opposé aux chats, allez savoir pourquoi. Certains s'entendent très bien, Narumi d'ailleurs n'avait pas vraiment de réticence face aux chats, il fallait juste qu'il y ait le feeling. Mais il n'y était naturellement pas étant donné qu'elle savait que SK finirait un jour ou l'autre par tronché son nouveau jouet.

La jeune femme se mit à soupirer rien que d'y pensé. Finalement, peut-être qu'elle devrait être comme lui. En réalité elle ne comprenait pas vraiment pourquoi certains mâles ont besoin de multiples relations. Ce sont les mâles qui ont du pouvoir d'ailleurs. Puisqu'il est toujours plus aisé de choppé des nanas quand on a de l'influence... mais si d'autres ne sont pas tenté, alors pourquoi certains le sont ? Narumi pensait abandonné le fait de méditer sur tout cela, c'était juste incompréhensible et il n'y avait certainement pas de réponse logique. Le fait était qu'elle était éperdument amoureuse de son chef d'alliance et qu'elle ne pouvait pas se défaire de la tête qu'il était un coureur de jupon.

Malheureusement pour lui, en amour Narumi était forcément rancunière. Elle est capable d'encaissé beaucoup à ce niveau-là, mais un jour tout cela finirait par lui péter à la figure, et il pourrait probablement la perdre pour un moment. Même si en bon chien éprit de son maître elle reviendrait la queue entre les pattes se faire pardonner ses reproches.

Alors qu'elle méditait sur toutes ces pensées compliquées, la louve était en plein centre-ville, à l'intérieur d'un prestigieux casino où elle avait ses habitudes, puisqu'il appartenait aux loup-garou.

Narumi et d'autres chefs de son clan étaient connues à Satan-City pour être une des grandes fortunes de la ville. C'est ça d'avoir une race qui existe depuis la nuit des temps: bien que les loup-garou vivent de très peu dans un endroit encore plus reculé que la forêt, ils ont amassés de tel trésor avec le temps qu'ils ont une fortune remarquable.

Aujourd'hui était un jour assez spécial. En effet, tous les chefs de clans étaient réunis à ce fameux casino, ils étaient autours d'une table avec la louve Alpha. Cette espèce d'assemblée est là pour discuter des choses qu'ils peuvent améliorer pour le clan, ils discutent aussi des unions avec les autres clans, ils parlent aussi énormément de mariage entre clan, un sujet primordial pour faire perduré la race et également faire naître des loup-garou surpuissant. C'était d'ailleurs le fameux jour du mois où on tannait Narumi pour qu'elle se marie à son tour, puisqu'elle était célibataire depuis... la nuit des temps, enfait.

La louve n'avait jamais côtoyé d'hommes, que ça soit parmi les loup-garou et les humains. D'aucun ignorait qu'il y a fort longtemps, lorsque les loup-garou étaient encore asservi par les vampires, elle avait été très amoureuse du fils de Viktor, qui avait été condamné pour avoir une relation avec une esclave, et qu'elle avait vu mourir sous ses yeux alors qu'on l'avait enchaîné. Cette expérience avait été fort traumatisante, évidemment, d'autant plus qu'elle perdit l'enfant hybride qu'elle portait à ce moment-là. De ce fait, pendant des centaines et des centaines d'années on l'a laissé tranquille au niveau du mariage, le temps de "digérer" l'indigérable. Mais depuis quelques temps, les chefs de clan n'ont de cesse de lui présenter des "possibles" futur époux dont Narumi n'en a strictement rien à faire.

Hôdyr: Narumi ?... Narumi, tu m'écoutes ?

Les paroles d'un des chef de clans tira la jeune femme de ses noires pensées dans lesquelles elle déprimait à l'idée de voir ses rêves amoureux envolés avec SK. Elle se mit à rougir, comme si quelqu'un avait pu lire dans ses pensées, bêtement.

- Euh... oui.... enfin.. non, enfait je voulais dire non. Désolée Hôdyr mais j'ai la tête ailleurs...

Les chefs de clans se mirent un peu à râler. Ils essayaient depuis un bon bout de temps de lui trouver un mari, surtout qu'elle connaissait tout le monde ou presque.

Narumi fut dérangé par une étrange sensation... quelqu'un les épiais. Mais avant qu'elle ne puisse sonder la salle à la recherche de la personne qui en était à l'origine, un autre chef prit la parole:

Lédyss: Il faudrait sérieusement que tu penses à ce que ton patrimoine génétique pourrait apporter à la race. Je sais qu'il ne faut pas que l'on voit cela d'une manière égoïste et c'est pour cela que nous ne t'importunons que peu avec ce sujet mais.... Narumi leva les yeux en l'air lorsque la chef de clan prononca "peu", mais cette dernière poursuivit: nous pourrions avoir plusieurs nouveaux-nés Alpha. Ce serait une vague de nouveaux guide, ils pourraient...

- Non. Déclara Narumi en regardant un à un les chefs réunis autours de la table. Je n'ai pas besoin de justifié mon choix, mais puisqu'on en est là: je suis amoureuse de quelqu'un et je n'ai pas besoin de vos recommandations. Le silence régnait. J'ai bon espoir d'enfanter un jour, mais je n'ai pas envie qu'on me force la main.

Elle se leva de la table, avala son shooter d'alcool et se retira sans que personne n'ait rien à dire. Narumi était une chef au même titre que les autres et elle était encore maître de ses choix, un principe important chez les loup-garou. De ce fait, personne n’essaya de la retenir.

On ne pouvait pas qualifié Narumi, à l'origine, de "grande romantique" puisqu'elle ne fréquentait personne et les hommes la laissait indifférente. Et pourtant, en ce moment, elle souffrait tout autant que le jour où elle avait perdue son premier amour.

L'Alpha ne tombait jamais à terre et n'avait pleuré que rarement dans sa vie, pour des choses importantes. Seishiro en était donc une très importante à ses yeux. Même s'il la brisait à plusieurs reprises, elle savait qu'elle ne pourrait jamais se détacher de lui, et cette sensation d'impuissance et de soumission face à un homme volage n'était vraisemblablement pas le meilleur des ressentis.

La louve était une fois de plus perdue dans ses pensées, elle avait complètement oublié que quelqu'un l'observais.

Tout était le bordel en ce moment.

La vision de la jeune femme commença à se brouiller alors que des larmes se mirent à ruisseler sur ses joues. Heureusement, elle s'était déjà retirée loin de la grande salle et de tout lieu où il y avait des gens. La louve marchait d'un pas pressé dans un long couloir qui donnait accès à des "mini résidences " à l'intérieur du casino, où bien évidemment elle en possédait une.

Mais alors qu'elle broyait du noir, son odorat l'éveilla de ses pensées. Une odeur qui lui était familière et irrésistible était montée à ses narines. Comme l'effet d'un choque, bloquée, elle s'arrêta de pleuré, et elle arrêta également de marché. La louve souffla discrètement comme pour se préparée, puis elle se retourna, un petit sourire -triste- aux lèvres, malgré elle. L'Alpha essayait vraiment de paraître bien, mais on voyait bien à son visage qu'elle ne l'était pas tant que ça.

Spoiler:
 

- Bonsoir Seishiro, qu'est ce qui me vaut l'honneur de ta visite ?

Ils étaient entre-eux, et il n'y avait donc personne pour entendre la véritable identité de l'homme, qu'il lui avait confié lors de leur première rencontre.

La louve était habillée en kimono, traditionnel pour les évènements et surtout lorsqu'elle était de sortie à ce casino. C'était rare de la voir autant habillée, étant donné que les loup-garou n'aime pas porté des vêtements.
Seishiro Kasai
avatar
Demon
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 04/02/2011
Nombre de messages : 1912
Bon ou mauvais ? : Passionnément Mauvais
Zénies : 1505 (+1500)

Techniques
Techniques illimitées : Free Fire // Boomerang Effect // Teleportation
Techniques 3/combat : Breath of Death // Sneaky Shade
Techniques 1/combat : Massive Dark Clatter

MessageSujet: Re: Always there for you [PV. SK]   Dim 31 Jan 2016 - 18:30
L'ombre de Seishiro Kasai n'était qu'une de plus parmi celles que comptait la ville de Satan-City, pourtant celle-ci avait peut-être quelque chose en plus. Mais rien à première vue ne laissait penser qu'elle avait quelque chose de spéciale, elle se fondait dans la masse, devenait quelconque pour passer inaperçu. Comme si elle préparait un coup en douce, à l'abri des regards, et lorsque tout le monde aurait le dos tourner elle serait prête à frapper. Cette ombre était celle du roi, les gens avaient vus son visage lorsqu'il avait fait l'annonce au château mais, avec ses habits sombres et son chapeau il pouvait errer dans les rues sans que personne ne vienne l'importuner. C'était du SK tout cracher, l'art de la dissimulation, l'art de la comédie, l'art de la sournoiserie. Il avait tant de cordes à son arc mais s'il y avait bien une chose qui pouvait le définir aujourd'hui c'était sa capacité à se faire passer pour un autre. Seishiro avait un véritable don d'acteur, il en avait maintes fois fait la démonstration. C'était quelque chose qu'il semblait en plus apprécier, comme le prouvait ses nombreuses mises en scènes. Il avait tous les ingrédients pour faire un grand chef-d’œuvre... Peut-être d'ailleurs que c'était ce qu'il comptait faire de sa vie : une véritable œuvre d'art. Une sublime pièce appartenant au panthéon du septième art, et plus encore très certainement. Le roi voyait loin dans l'avenir, mais jusqu'où ? Quel serait pour lui la scène finale parfaite ? Que voulait-il exactement ? Mais surtout, qui était réellement SK ?

Depuis la prise de pouvoir des Black Feathers sur Terre, Seishiro Kasai s'était fait discret, comme s'il laissait le temps aux terriens de s'habituer à l'idée qu'ils avaient désormais un nouveau souverain. C'était calme. Mais c'était peut-être le calme avant la tempête ? Le peuple devait s'attendre et même craindre beaucoup de changements, mais pour l'heure aucun chamboulement n'était à noter et le nouveau roi était introuvable. La dernière fois que celui qui se faisait appeler SK avait été vu c'était il y a quelques temps dans la zone désaffectée où il avait à lui tout seul éliminé un groupe de rebelles. Mais l'homme au chapeau noir n'était pas trop du genre à rester sans rien faire trop longtemps. Il y avait fort à parier que pendant tout ce temps il avait œuvré dans l'ombre pour s'assurer que personne ne se liguait contre lui et son organisation. Mais en son absence le démon comptait sur les personnes à qui il avait délégué certaines tâches très importantes. Kefka devait être au château en faisant on ne sait quoi, mais tant qu'il prenait son rôle au sérieux il n'y avait pas de quoi se faire du soucis. Quant à Narumi, l'autre personne à qui avait été confié des responsabilités après la prise de la Terre, elle était assez libre de dirigée l'armée des BF. Pour les autres membres, SK ne devait pas forcément connaître leur position à l'heure actuelle. Tobi et Freya devaient toujours être sur la planète bleue mais les quatre éléments restant ne donnaient plus trop de signes de vie. C'était inquiétant, si Seishiro avait besoin de rassembler ses hommes combien d’entre eux répondraient à l'appel ? Le démon aux yeux dorés avait peut-être tort de laisser autant de liberté à ses complices... Enfin, pour l'instant il n'y avait pas de quoi s'inquiéter, les défenseurs de la Terre avaient été vaincus et depuis, les oppositions face au nouveau gouvernement étaient assez faible.

Passant dans les rues de Satan-City, quelques temps après y avoir vaincu Darkus avec ses alliés, SK avançait sans qu'on ne le soupçonne d'être à la tête de cette mystérieuse alliance, les Black Feathers. Les gens ne semblaient pas avoir peur, même si la foule était moins dense, le peuple continuait toujours à vivre, sans crainte. C'était parfait, cela voulait dire que malgré cette guerre les gens ne se sentaient pas oppressés par le nouveau gouvernement. Seishiro était plutôt satisfait de ça, c'était ce qu'il voulait. Avoir le peuple à dos n'était jamais une bonne chose, même si, bien sûr, personne en ce monde ne faisait vraiment l'unanimité. Il y auras toujours des personnes pour penser différemment et c'était ça qui rendait les choses intéressantes. Mais pour l'heure, il n'y avait pas grand-monde pour se mettre en travers de la route du chapelier et de ses hommes. Tout se passait donc comme il l'espérait.

En traversant les rues de Satan-City SK ne semblait pas avoir d'objectif précis en tête, bien qu'on ne pouvait jamais vraiment deviner à quoi il pensait. C'était à ce moment là qu'il s'arrêta soudainement de marcher, il regarda vers un casino à quelques mètres d'ici. Il avait sentit quelque chose. Un petit sourire s'afficha sur son visage et il décida d'aller jusque là-bas. Après avoir hésité l'espace d'un instant il décida finalement de ne pas entrer à l'intérieur et continua de marcher... Jusqu'à la prochaine ruelle qui était donc entre le bâtiment d'à côté et ce casino. Les locaux étaient grands, ça se voyait de l'extérieur. Il observa les lieux avec ses yeux dorés et perçants, comme s'il essayait de trouver quelque chose. À quelques étages plus haut, plusieurs énergies se faisaient ressentir. Puis, d'un bond il sauta sur la benne d'à côté pour prendre une impulsion et s'accrocha à l'escalier de secours qui n'était accessible que si on faisait descendre l'échelle. Là ce n'était pas le cas. Le démon aurait pu voler jusque là mais il trouvait ça plus amusant de faire les choses ainsi. Il passa par dessus la barrière et monta tranquillement les marches et se retrouva au 4e étage. À cette hauteur il y avait des fenêtres et l'une d'entre elles était celle d'une grande salle où semblait se tenir une réunion. SK aurait pu entrer mais il resta dehors sur le balcon. À l'intérieur, il y avait quelqu'un que Seishiro connaissait : Narumi Karuzaki, l'un des membres des plumes noires. La discussion à l'intérieure ne semblait pas encore prête d'être terminée alors SK décida de prendre son temps. Après avoir un peu observer discrètement, il posa son dos contre le mur et sorti une cigarette de sa poche qu'il alluma avec son pouce en créant une petite flamme. Il resta calme ainsi en fumant les bras croisés, fermant même les yeux, serein... Jusqu'à ce que le claquement d'une porte à l'intérieur se fasse entendre. Quelqu'un venait de quitter la salle. Ses yeux s'ouvrir et il décida de s'approcher de la porte qui comportait une petite fenêtre pour voir à l'intérieur. Il avait vu passé Narumi et décida alors d'entrer. Bien sûr la porte était verrouillée mais il fit fondre la poignée avec Free Fire et n'eût aucun mal à s'introduire dans le couloir qu'avait prit la louve. Seishiro avait réussit à la suivre de loin, et ce malgré la rapidité de Narumi, jusqu'à la résidence où elle s'était isolée. SK s'arrêta un moment, lorsqu'il entendit les sanglots de l'Alpha, il n'avait pas vraiment envie d'intervenir à ce moment là. Cependant, l'odorat de la louve lui avait permis de repérer la présence du roi de Dark. Elle s'était retournée et affichait devant lui une petite mine malgré un sourire qui ne trompait pas SK. Narumi le salua en l'appelant par son prénom et il ne put s'empêcher d'avoir un petit regard aux alentours lorsqu'il l'entendit. Heureusement il n'y avait personne pour découvrir sa véritable identité.


"Bonsoir ma belle..." Lui répondit-il, le visage neutre après l'avoir vu dans cet état. Il baissa un peu la tête, ce qui cacha ses yeux et retira sa cigarette de sa bouche pour l'écrasé contre le cendrier qu'il sorti de sa poche et qu'il avait piqué sur le balcon. Puis il le posa par terre et se redressa devant Narumi, cette fois-ci avec un sourire sincère. Il reprit la parole en sortant un mouchoir blanc qu'il sortit de la poche intérieure de sa veste pour la tendre devant elle. "C'est avec l'envie de voir comment se porte l'un de mes précieux alliés que je suis venu jusqu'ici !" Devant l'évidente tristesse de la louve, son sourire se fit moins marqué et il ajouta autre chose. "Ce n'est pas la forme on dirait... Tu sais, si quelque chose ne va pas tu peux m'en parler. Je mets un point d'honneur à ce que tous ceux qui m'accompagne dans mes aventures aient la vie la plus formidable possible. Cela fait partie un peu... Du deal ! Haha !"

Le visage de SK ne restait jamais longtemps fermé, un petit sourire ou un léger éclat de rire cassait toujours ces moments de sérieux. Il était toujours quelqu'un de jovial et voulait que sa bonne humeur contamine aussi ses interlocuteurs. Oui, parce que la tristesse n'est pas drôle, rire et s'amuser c'est mieux. Bien qu'il était toujours difficile de savoir ce qu'il pensait, le démon était probablement sincère lorsqu'il s'adressait à Narumi. Il ne se doutait toutefois pas qu'il était la raisons de ses larmes.



La Plume Noire de Dark

Objets et autres: Vaisseau 10 places ("The Crimson ship"), 5 senzus, Hyper Sword, cape rouge, Dragon radar, capsule poison.
Dons: Pouvoirs de l'œil Shukumei
Narumi Karuzaki
avatar
Demon
Féminin Age : 27
Date d'inscription : 18/07/2012
Nombre de messages : 234
Bon ou mauvais ? : Bon :3 Bawi tu crois quoi ?
Zénies : 240

Techniques
Techniques illimitées : Transposition | Griffes et crocs acérés | Pluie d'énergie
Techniques 3/combat : Rayon Lunaire | Armure naturelle
Techniques 1/combat : Forme Alpha

MessageSujet: Re: Always there for you [PV. SK]   Lun 1 Fév 2016 - 13:16
La venue de SK en ce soir était à la fois une surprise qui faisait évidemment battre la chamade au cœur de Narumi, mais c'était également une triste surprise qu'il vienne à un moment pareil. Les relations entre les chefs de clan et Narumi, la seule fille connue du premier des loup-garou, son père alias Oméga, commençaient un peu à être tendu du fait qu'elle ne veuille pas enfanté. Bien sûr c'était son droit, mais en tant qu'Alpha elle avait la responsabilité d'agir pour sa race. Si elle enfantait, de nombreux nouveaux-né Alpha verraient le jour, donnant eux aussi naissance à d'autres Alpha. Ce gêne est d'autant plus important chez la mère car c'est elle qui porte l'enfant. En effet, Narumi a de nombreux frères de sang, puisque même après la mort de la mère de l'Alpha lors de son accouchement, Oméga retrouvera plus tard une compagne: Nao, avec qui il aura de nombreux enfants, mais pas d'Alpha.( car il ne peut transmettre son patrimoine génétique qu'à 50% puisqu'il s'accouple avec une femelle non Alpha).

Les mâles Alpha qui s'accouplent avec un loup-garou Bêta ne donnent leurs gènes alpha qu'à 50%, alors qu'une femme Alpha donne ses gènes Alpha à 100%. D'où l'importance que Narumi procrée à son tours, car il n'y a aucun autre Alpha possédant des gênes à 100% ( sauf son père et sa mère décédée). Cependant, la jeune femme durant tout ses longs siècles n'a jamais été vraiment intéressé par la recherche d'un compagnon. C'est avant tout une leadeuse qui manie avec une main de fer son assemblée, mais malheureusement pas une coureuse.

Cette situation devenait de plus en plus exaspérante et Narumi en était bien consciente. C'était quelque part de l'égoïsme que de priver son peuple d'une lignée d'Alpha qui se perpétuerait et pourrait donner de ses gènes à 100%. Malgré toutes les propositions qui lui avait été faite en matière d'amour, la belle n'avait jamais été réceptive et disait toujours qu'elle avait des choses plus importante à s'occuper que d'écouter son cœur sur ce plan-là. Une réponse peut convenable me direz-vous, mais la louve faisait malheureusement pour elle, partie de la "caste des romantiques". Des gens qui ne se vouent qu'à une seule personne et tout le tintouin qui va avec.

L'Alpha avait l'impression de se cogner la tête contre les murs à répétition. Plus le temps passait, plus les chefs de clans lui mettait la pression, en quelque sorte. Bien sûr que c'était une chose très importante, mais c'était aussi très délicat lorsqu'on avait le malheur d'être une femme. Une très grande majorité des femmes sont des êtres sensible aux réactions colérique à cause de leurs hormones. Narumi était une femme très sensible sur certaines choses, et d'autres, absolument pas. Par exemple elle ressentait toujours de la peine lorsque quelqu'un mourrait (même si c'était un humain, alors que les humains ont traqués sa race pendant des siècles) mais s'il s'agissait d'un connard dans la vie, elle serait prête à l'extrême inverse à lui cracher dessus pendant qu'il agonise. C'était une femme que l'on qualifiait de juste, d'ailleurs elle représentait les symboles de la justice et de la "balance" auprès des conflits entre clans par exemple, faisant d'elle la médiatrice dans ce genre " d'affront ".

C'était donc une femme correctement équilibré ayant le sens des responsabilités, bien qu'elle soit impulsive du fait de sa nature. Les loup-garou étaient d'étrange bête, à la fois très colérique quand on les cherche, et ayant tout de sages dans leurs vies habituelles.

D'ailleurs, l'équilibre, parlons-en. On ne pouvait pas vraiment dire que l'homme qu'elle aimait lui, était équilibré mentalement, bien que personne ne le remarque ou le sache puisqu'il jouait bien ses rôles. Narumi était loin de se douter de ce qu'il avait été dans le passé ou de ce qu'il était vraiment au fond de lui. Mais il fallait croire que l'amour qu'elle lui portait, faisait en sorte qu'elle n'en ai rien à faire de tout cela. Même s'il lui disait qu'il avait tué son père, son amour était tellement maladif qu'elle continuerait de l'aimer et le chérir malgré elle. C'était une véritable maladie.

La louve le laissa éteindre sa cigarette. Évidemment cette odeur était très loin d'être agréable pour quelqu'un de normal, mais pour quelqu'un ayant l'odorat développé, ça pouvait coller des migraines terrible. Mais Narumi n'y pensais même pas, tellement elle était envoûtée par l’entièreté du personnage qui était en face d'elle.

C'est bien pour cela que ses joues devinrent rosâtres lorsqu'il lui tendit un mouchoir. C'était complètement con de rougir. Elle se sentait être tellement bête à ce moment... cela la faisait bouillonner de colère au fond d'elle-même. C'était vraiment une malédiction d'être amoureux. Narumi était une femme fière et méfiante et lorsqu'elle s'agissait de lui... un homme qu'elle ne connaissait même pas ! Elle devenait toute chose et incapable de réagir de façon raisonnée.

Spoiler:
 

- N-non... c'est bon, ça va aller. Dit-elle en essayant de reprendre son sérieux et sa fierté du même coup, refusant le mouchoir et balayant ses larmes du revers de sa manche. C'est gentil d'être passé voir comment j'allais, mais je sais que le rôle de Chef demande beaucoup de responsabilité, tu n'aurais pas dû me faire cet honneur. La jeune femme commença à reprendre sa marche dans le couloir, invitant Seishiro à marché à ses côtés. Eh bien, c'est des histoires ennuyeuses qui concernent ma race. Tu sais on a un tas de traditions... elle se mit à soupirer, elle n'avait pas vraiment envie de l'endormir avec ça. Je t'en parlerai lorsque nous serons dans mes appartements, on sera plus à l'aise pour discuter.

C'était bien difficile pour elle de s'expliquer clairement, Narumi n'était pas fan des grands discours quand c'était elle qui devait les faire et que ça impliquait des choses aussi compliquées que ça. C'était à la foi une bénédiction et une malédiction d'être l'unique fille d'Oméga. Si sa mère n'était pas morte en lui donnant la vie, la louve n'aurait certainement pas ce problème car sa mère aurait pu enfanté d'autres filles.

Pendant qu'elle parlait, la jeune femme se concentrait un maximum pour ne pas regarder Seishiro, auquel cas elle n'arriverait certainement pas à parler aussi correctement. Cet homme avait un tel pouvoir sur elle.. comment c'était possible d'en arriver là ? Elle, chef suprême de la race, siégeant au conseils des chefs de clans, habituée à diriger et à avoir vu nombres de prétendants défilés depuis toutes ces années...même le plus grand, le plus beau et le plus fort de tout les hommes s'était présenté à sa porte, et la seule chose qu'elle fit c'est ricaner, parce que si on se base sur ce genre de critères, et d'ailleurs sur des critères tout court, pour choisir quelqu'un, alors c'est qu'on ignore totalement ce qu'est l'amour.

Ils arrivèrent, après avoir traversé plusieurs longs couloirs, à "un cul de sac " ou se trouvait une unique porte, gravée du prénom de Narumi, comme pour les stars. Ils avaient croisés auparavant de nombreuses portes où étaient écrit divers noms: souvent ceux des chefs de clans, qui avaient tous une résidence personnelle ici, autrement les autres résidences appartenaient à tout le monde, chacun des loup-garou peu importe ce qu'il faisait ou ce qu'il était avait le droit de séjourner ici autant de temps qu'il le voulait, gratuitement bien sûr. Comme par hasard, Narumi avait choisie la résidence la plus isolée du reste, un endroit tranquille où personne ne venait jamais la déranger.

Elle ouvrit la porte et laissa son compagnon rentré pour fermer derrière lui à clef, laissant la clef sur la porte du même coup. C'était un genre d'énorme appartement avec une grande baie vitrée de plein pied qui donnait sur la ville, comme dans ces films américains où les gens boivent des verres de vin en regardant leur ville depuis chez eux. L’entièreté des meubles était cependant atypique, tout était fait dans des matériaux très travaillés et cela ressemblait fortement à un style d'intérieur traditionnel. En effet, toutes les choses ici avaient été confectionné par les nombreux artisans loup-garou que possédaient leur race. Ils faisaient énormément de métier proche des matériaux primaires, comme tailleur de cuir ou sculpteur, enchanteur, joailler... des métiers qui se perdaient, mais pas chez eux puisqu'ils étaient enseignés sans cesse depuis des générations. La principale caractéristique de cette pièce était le fait qu'il y avait des sculptures des deux côtés à l'entrée, c'était des loups, pas des loups-garou, mais simplement des loups assis, finement taillé par le concepteur qui avait le sens du détail. Dans leurs yeux, c'était des émeraudes qui y avait été placer.

Ce n'était pas très étonnant de voir les richesse de cette population, depuis le temps qu'elle perdurait. Ils avaient été nombreux à travailler pour atteindre cela, de plus leur exploration totale de la nature de la Terre leur avait permis d'atteindre des trésors cachés dans les tréfonds de celle-ci, que les humains, peut-être trop feignant, n'avaient jamais trouvé.

Les loup-garou ne possédaient pas d'argent propre, tout était mi dans un énorme "compte en commun " ou tout le monde pouvait se servir bien que cela était réglementé quand même pour l'équité. Cela marchait donc sur un système communiste qui avait toujours perduré sans problème étant donné que les loup-garou sont très peux dépensier puisqu'ils vivent dans la nature et font tout par eux-même. C'est la revente des bijoux et des meubles qu'ils peuvent construire par exemple, qui leur ont rapporté gros durant des siècles.

- N'hésite pas à faire comme chez toi. Je vais d'ailleurs directement aller me mettre à l'aise: je pense que tu l'as compris à notre première rencontre. Les gens de mon espèce porte des vêtements en société car c'est la manière de faire des autres, mais nous préférons nous sentir moins encombré de toutes ces choses. La jeune femme invita SK à s'installer sur son grand divan, puis actionna un bouton sous la table qui était devant celui-ci tout en continuant de parler: Je pense que tu dois avoir faim, laisse-moi me changer et je m'en occupe.

Narumi lui adressa un sourire, même si elle évitait de trop le regarder, auquel cas elle perdrait ses moyens.

Le bouton qu'elle avait actionner fit bouger la table de telle sorte qu'elle s’ouvrit en son centre et fit s'élever un genre de bar avec un tas de bouteille exotiques et des choses plus classique, ainsi que des verres et des glaçon frais servis par une sorte de machine assez révolutionnaire. Il y avait également une diversité d'amuse-gueule qu'un petit robot qui s'activait automatiquement à l'ouverture de cette table, servait petit à petit dans des bols prévu à cet effet.

L'Alpha n'avait jamais été pudique, cependant, puisque ses affaires étaient derrière un paravent, elle partit derrière celui-ci pour se changer. Ce qui offrait un spectacle plutôt burlesque et envoûtant de voir son ombre se déshabiller, bien qu'elle n'ait pas conscience de ce genre de choses.

La jeune femme ressortit de " sa cachette " rapidement, munie d'un tablier tout à fait mignon... et rien en dessous à part un string. Pas très étonnant de sa part, elle avait été habituée à vivre toute sa vie nue sous forme de loup-garou, et en sous vêtement ou voir seins-nu au sein de sa communauté. C'était ainsi là d'où elle venait.

La demoiselle avait donc laissé son invité se servir. Quant à elle, elle choisi du Bois-Mojo, un alcool exotique qui surprend et qui fait l'effet d'un dragon qui vous passe dans la gorge, la première fois que vous le goûter. Elle s'en servit un verre puis se dirigea vers sa cuisine style américaine qui était un peu plus loin dans la pièce, mais à cette distance elle pouvait aisément parler avec son invité.

Spoiler:
 

Narumi avait une rapidité naturellement au dessus de la norme, du coup on pouvait la voir préparer le dîner rapidement... bien qu'elle tremblait. Ses muscles étaient tendu. Mais elle savait que ça allait passé, faire la cuisine la détendait justement.

- J'espère que tu apprécies les plats exotiques. Je vais te faire goûter à mon colombo, c'est épicé mais si ça te déranges je peux faire en sorte que ça le soit moins. Dit-elle d'une petite voix douce, alors qu'elle était concentrée dans sa tâche. Elle en profita pour se lancer sur ses étranges explications quant à son problème: Je suis la fille du premier et de la première des loup-garou, ma mère est décédée en me donnant la vie. En principe nous pouvons donner jusqu'à 4 enfants en même temps, ce n'est pas rare chez nous. Mais le destin à voulu que je naisse en étant leur unique enfant.. Je suis donc ce qu'on appelle une Alpha. Je suis la seule qui existe à ce jour, car ma mère est morte et qu'il ne reste plus que mon père. Mon père est un Alpha lui aussi, mais il ne peut donner que 50% de son patrimoine génétique quand il s'accouple avec une louve non-Alpha. Du coup j'ai un tas de demi-frère et demi-sœurs depuis qu'il a une nouvelle femme... mais je suis la seule à pouvoir générer 100% de mon patrimoine génétique car je peux porter les enfants en moi. Elle parlait avec une petite voix morne. On sentait que cela la travaillait. C'est des histoires compliquées, mais comme je n'ai jamais eu de compagnon depuis que je suis à la tête de la race, c'est à dire des centaines et des centaines d'années, eh bien les chefs des différents clans me taraudent de plus en plus de question et de suggestion quant à un potentiel compagnon.

On voyait que la jeune femme semblait être à l'aise avec la cuisine, d'ailleurs elle était bien adroite dans le maniement du couteau, mais ça c'était assez évident puisqu'elle était une spécialiste du katana. Cela facilitait les choses ! Elle sortit une grande "cocotte" où elle commença à plonger son colombo au poulet et sa garniture style antillaise à l'intérieur, c'était un processus pour que le tout soit bien imbibé de la sauce et des épices.

- Tu sais, nous ne haïssons personne. Même pas les humains alors qu'ils nous ont traqués pendant des siècles lorsqu'ils ont découvert notre existence. En réalité, il traquait les plus jeunes d'entre nous évidemment, qui s'aventurait un peu trop près de la civilisation, pour leur fourrure et leurs crocs. Mais nous ne nourrissons aucune rancune envers eux... Beaucoup d'espèces on fait des génocides d'autres. Et c'est dans la nature des êtres humains d'être mauvais, bien qu'ils se cachent sous de nombreuses mascarades pour se persuader eux-même du contraire. La louve parlait calmement, on discernait que la sagesse lui avait apprit à ne pas nourrir la haine. Donc, malgré tout cela, et même malgré le fait que les vampires aient été nos esclavagistes pendant de longs siècles, nous acceptons de tout dans notre grande famille. Certains d'entre-nous on eut des enfants avec des humains qui ne souhaite pas devenir loup-garou, par exemple. Même si la plupart le veulent afin de passer l'éternité en compagnie de leur bien aimé, de leurs enfants, de la tribu... d'autres sortent avec des vampires, mais ne peuvent pas avoir d'enfant avec eux. Même problème que pour ma race, un loup-garou Alpha doit s'accoupler avec un vampire Alpha pour donner naissance à un hybride.. Narumi était bien placé pour savoir de quoi elle parlait. D'autres encore sont avec d'autres espèces, des démons évidemment, des anges plus rarement, et même des nymphes. Nous sommes une race fière de ses traditions et coutumes, mais nous sommes une communauté au grand cœur qui accepte quiconque se montre digne d'être l'un des nôtres.

- C'est d'ailleurs ce pourquoi, malgré toute cette diversité les chefs de clans finissent par se demander si je ne suis pas exclusivement lesbienne, dit-elle avec un petit rire amusée. Mais la vérité est tout autre, en réalité...


Elle venait de finir de mettre son potage dans " sa grande marmite " pour le laisser un peu imprégné la sauce et tout le reste, donc la louve s'était retournée. Mais elle fut surprise de constaté que Seishiro était enfait juste derrière elle et que cette dernière ne l'avait absolument pas vu venir. La jeune femme était tellement absorbé par la confection de sa nourriture et ses explications compliquées qu'elle n'avait pas sentit sa présence. Du coup, elle eut un petit sursaut, puis se mit à rire doucement, gênée. Évidemment, elle se mit à rougir comme si elle se retrouvait dans la plus embarrassante des situations.

- J-je.. suis... hem... désolée. J'étais tellement concentrée que j'ignorais que tu étais... juste là.

Spoiler:
 

C'était l'embarras complet. Narumi qui allait se lancer pour lui dire à quelle point elle tenait à lui avait été stoppée net dans son élan. Et merde, en plus qu'est ce qu'il en avait à faire de ses sentiments ? C'était un homme, elle les connaissaient bien. La plupart n'en avait rien à cirer de toutes ces conneries. Surtout un homme comme lui, il avait autre chose à penser que de savoir que l'un de ses sujets était épris de lui... c'était le bordel dans la tête de la louve qui ne savait plus si c'était une bonne chose. Du coup elle baissa la tête, toujours rougissante, posant ses mains sur le rebord du meuble derrière elle.

- J-je... voulais juste dire que...

C'était le grand moment d'hésitation en elle, et si il fuyait devant de tels aveux ? Elle préférait mourir que de le voir partir à cause de ses sentiments.

Oh et puis quoi ? Il n'avait pas remarqué comment elle le regardait ? Il ne trouvait pas ça bizarre qu'une femme, chef de clan, dirigeante de sa race, avec un caractère pareille, se dévoile sous son côté sensible à chaque fois qu'il était là ? Qu'elle rougissait constamment rien que lorsqu'il lui adressait la parole, car elle se sentait privilégiée à ce moment-là ? Qu'elle tenait à lui plus qu'au reste, au point de tout mettre en œuvre pour le satisfaire, lui avant sa race bien aimée ? Qu'elle lui serait certainement le seul membre de son alliance dévoué jusqu'à la fin, quoi qu'il arrive ? Que son cœur battait dans sa poitrine tellement fort à chaque fois qu'elle croisait son regard qu'on croirait qu'il allait explosé ? Qu'est ce qui n'était pas assez évident dans tout cela ?

Elle commença à nouveau à avoir les larmes aux yeux, mais elle tentait de se retenir. Elle " se jeta " d'un coup dans les bras de SK, entourant sa nuque de ses propres bras et enfouissant son visage dans la nuque de l'homme, alors qu'elle était sur la pointe des pieds puisqu’il était plus grand qu'elle. La louve pressa son corps tout entier contre le sien, pour le serrer fort contre elle, mais pas au point de l'étouffer non plus.

Ses larmes étaient brûlantes. Dû au fait que les loup-garou ont une température corporelle bien plus chaude que la norme.

- Je ferai n'importe quoi pour toi ! Tu es le seul qui anime mon cœur de cette manière-là... dit-elle, la passion qu'elle ressentait pour lui était tellement immense que son corps tremblotait de partout.

Narumi était incapable de dire quoi que se soit d'autre, c'est comme si sa gorge était complètement bloquée. Elle resta agrippée à un homme visiblement très chanceux... puisqu'il pouvait obtenir tout ce qu'il voulait de cette pauvre âme éprise d'un amour fou pour lui. Il avait tiré le gros lot...
Seishiro Kasai
avatar
Demon
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 04/02/2011
Nombre de messages : 1912
Bon ou mauvais ? : Passionnément Mauvais
Zénies : 1505 (+1500)

Techniques
Techniques illimitées : Free Fire // Boomerang Effect // Teleportation
Techniques 3/combat : Breath of Death // Sneaky Shade
Techniques 1/combat : Massive Dark Clatter

MessageSujet: Re: Always there for you [PV. SK]   Jeu 4 Fév 2016 - 0:24
S'introduire dans un casino discrètement avait été amusant pour Seishiro Kasai, et en plus s'il pouvait faire la surprise à quelqu'un qu'il connaissait, en l’occurrence Narumi dans ce cas précis, alors il était comblé. Toujours joueur, le démon ne reculait pas devant ce genre de distraction. Il aimait surprendre, être là où personne n'imaginerait qu'il serait, voir les yeux de ceux qui le regardait s'émerveiller à chacune des idées qu'il mettait en pratique. Seishiro était imprévisible et ce côté extravagant qui ressortait de sa personnalité ne s'accordait peut-être pas bien avec le rôle d'un roi. C'était peut-être difficile à croire et pourtant, l'homme habillé en noir était le dirigeant de plusieurs planètes. SK prenait en fait la vie comme un jeu, c'était une façon positive de voir les choses, sauf que ses agissements étaient parfois à l'origine de plusieurs massacre sanglants. La vie de ceux qui se mettaient en travers de sa route lui importait peu, au contraire s'il pouvait les supprimer il ne se faisait pas prier. Cela rendait ses jeux bien moins sympathique...

En allant retrouver Narumi, il espérait bien entendu la surprendre pour s'amuser un peu. Bien que ses instincts de louve repairerait rapidement SK, il pensait qu'elle ne s'attendrait pas à ressentir sa présence dans ce casino. Et son plan avait été un succès lorsqu'il alla la voir à la sortie de sa réunion... à un détail près du moins. Oui, il avait retrouvé Narumi en pleur ! Pour le coup c'est lui qui avait été surpris de la voir ainsi et ce n'était pas  une sensation qu'il aimait ressentir. D'habitude c'est lui qui surprends ! Cette situation était d'autant plus stupéfiante que sa charmante amie avait une image de guerrière imperturbable, forte et inébranlable en toute circonstances. Le démon avait peut-être sous-estimé la sensibilité de l'Alpha qui paraissait aujourd'hui fragile. Il était souvent vrai que les femmes avaient le cœur plus torturé que les hommes et il était désormais visible aux yeux de SK qu'elle n'était pas aussi imperturbable qu'il ne semblait l'être. Ce n'était pas une mauvaise chose en soi, Seishiro devait simplement prendre cela en compte. Il savait qu'elle n'avait pas un aussi mauvais fond que la majorité des membres des Black Feathers, et cela lui donnait une raison de plus d'avoir une attention toute particulière à son égard. En bon gentleman il avait sorti un mouchoir pour qu'elle puisse sécher ses larmes. Elle refusa de le prendre, sa fierté avait dû ressurgir lorsqu'elle se retrouva dans cette situation face au leader de l'organisation. Narumi s'inquiéta dans un premier temps des responsabilités que le roi pouvait avoir alors qu'il venait la voir ici. Cela fit sourire SK qui lâcha un petit rire et qui se voulait rassurant face à la demoiselle.


"Haha ha ! Ne t'en fais pas pour ça, le plus gros du travail a été fait. Ce n'est pas pour rien que j'ai des hommes pour m'aider à gérer toutes ces responsabilités. Et puis, tu sais, l'avantage d'être le chef c'est que l'on peut faire ce que l'on veut ! Haha haha ! Et là tout ce dont j'avais envie c'était venir te voir."

Répondit-il toujours aussi charmeur, le démon n'était pas du genre à se faire du mouron pour ce qu'il était supposé faire en tant que leader. Lui, il faisait vraiment ce qu'il voulait. Être roi sur plusieurs planètes lui plaisait beaucoup et il était vrai que ça pouvait faire beaucoup. Surtout que Dark, Namek et maintenant la Terre étaient sous la bannière des BF et que cela ne plairait pas à tous le monde. C'était pour ça que Tobi avait été désigné dirigeant de la planète verte et Kefka de la planète Bleue. Délégué était une bonne façon de gérer les choses et il avait confié cela à des hommes de confiance, chose qu'il ne pourrait pas faire s'il ne pouvait pas compter sur ses acolytes. Bien sûr il espérait pouvoir compter sur chacun de ses membres mais pour cela il fallait qu'ils soient tous fiables et méritent leur nouvelle affectation. C'était peut-être ça la chose la plus difficile à gérer pour l'homme au chapeau noir. En effet, il avait confié en binôme la direction de la Terre à Narumi et Kefka et il savait que ces deux là n'étaient pas sur la même longueur d'ondes. C'était risqué mais Seishiro savait ce qu'il faisait, les deux membres en question étaient des personnes suffisamment intelligentes et fidèles pour répondre aux attentes du démon aux yeux dorés. Cela pouvait aussi stimuler leur esprit de compétition, à vouloir être à la hauteur du rôle qui leur avait été donné.

Même si elle avait refusé le mouchoir de SK, qu'il avait finalement rangé dans sa poche -pas vraiment vexé puisqu'il portait toujours son sourire- Narumi semblait quand même prête à se confiée à l'homme qui était en face d'elle... Mais pas ici. Le démon était d'accord pour se rendre dans un lieu où ils pourraient avoir une conversation un peu plus intime, puisqu'il s'agissait visiblement de cela. De toute façon SK était quelqu'un de très secret alors il n'allait voir aucun inconvénient à ce qu'elle veuille lui parler en privé. Et puis, un simple couloir n'était pas très approprié pour discuter. L'homme habillé en noir décida de suivre la belle, qui le mena dans ses quartiers privés. On pouvait dire qu'elle n'avait pas à s'en faire, entre la maison qu'elle lui avait fait découvrir dans la forêt l'autre fois et cet immense casino, elle pouvait être sûre d'avoir un nid bien douillet pour passer la nuit. Alors qu'il était roi de la Terre, SK entra comme un véritable invité, sans faire de bruit, et il découvrit l'appartement remarquable qu'elle avait en sa possession. C'était superbe, il y avait même une magnifique vue sur la ville. Incroyable. SK aimait les belles choses, et c'en était une, il était assez impressionné.

"Waah ! Quelle vue superbe. Tu sais vraiment où trouver les meilleurs endroits ! Tu as du goût ! J'aimerais bien avoir un appartement comme celui-ci moi aussi... Mais je vais devoir me contenter du château ! Haha ha !"

Un peu d'humour ne faisait pas de mal, surtout si c'était pour remonter le moral de la fille aux cheveux violets. Tout ce qu'il y avait ici était très chic, avec une décoration très particulière. Cela n'étonna pas vraiment SK mais il se disait que Narumi n'était pas n'importe qui et qu'elle avait un certain standing. Elle l'invita ensuite à se mettre à l'aise et il ne se fit pas prier, il enleva sa veste qu'il posa sur un portemanteau à l'entrée et s'installa calmement sur le divan. En attendant qu'elle se change il mit une cigarette à son bec mais il se ravisa en la rangeant rapidement. Elle n'aimait pas l'odeur du tabac alors il n'allait pas l'importuné avec ça. Ce n'était pas non plus comme s'il en avait vraiment besoin et il s'en était déjà grillé une tout à l'heure. À côté, le démon avait pu voir la silhouette de la louve se déshabiller, il se demanda alors un instant si ce n'était pas le paradis. Mais à cette idée il eût un léger rictus : il ne méritait seulement que l'enfer. En vérité Narumi lui avait créer un petit bout de paradis, n'était-ce pas magnifique ? Et comme SK aimait les bonnes choses il allait en profiter. Narumi avait actionné un bouton qui fit apparaître un mini-bar avec tout ce qu'il fallait pour l’apéritif. SK, se servit un peu en amuse-gueule avant de prendre deux verres pour les remplir d'un bon vin. La louve s'était déjà servie en alcool mais en bon gentleman Seishiro avait prit un verre aussi pour sa compagne. Une fois changée, enfin disons plutôt déshabillée vue qu'elle ne portait plus qu'un tablier et un string, Narumi commença à préparer le dîner. Elle savait vraiment tout faire. Elle demanda au démon si les plats exotiques ne lui dérangeait pas.

"Ah ! Ne t'inquiète pas, j'aime tout ! Fais ce qui te fais plaisir haha ! C'est en faisant ce que l'on aime que cela deviens bon, n'est-ce pas ?"

Pour un homme comme lui c'était une évidence de dire ça. En ce qui concernait la nourriture, il n'était vraiment pas difficile et pouvait manger à peu près tout ce qui était comestible. Il allait se faire une joie de goûter à la cuisine de sa chère amie, surtout qu'elle avait l'air de préparer ça avec beaucoup de sérieux. Pendant qu'elle cuisinait elle en profita pour expliquer ce qui la tracassait, SK l'écouta avec attention sans l'interrompre, il se nourrissait d’amuse-gueule également en restant attentif. Apparemment elle avait du mal à supporter les reproches qu'on lui faisait, les chefs d'autres clans voulaient qu'elle mette au monde un héritier. Ceci n'étonna pas vraiment SK mais il put ainsi en découvrir plus sur les loups-garous et Narumi, c'était intéressant. Visiblement elle ne cherchait pas à trouver de compagnon alors que ses congénères insistaient sur ce point. SK se demandait ce qui se cachait derrière cette attitude mais il compris très rapidement. Il se souvenait de se qui s'était passé la dernière fois où tous les deux avaient été seuls dans la maison à la forêt. Narumi avait avoué tenir beaucoup à lui et il semblerait que ce soit bien plus que ça, sa façon de parler laissait à penser qu'il s'agissait bien de cela. En fait depuis leur première rencontre il avait l'impression qu'elle avait ce sentiment pour lui. Non, ce n'était sûrement pas juste une impression. Le démon fini par se lever et avait prit les deux verres de vin avec lui : il préférait profiter de tous ces plaisirs à deux que tout seul. C'est à ce moment là qu'il surprit Narumi, elle cherchait ses mots et ne s'attendait pas à ce qu'il soit juste en face de lui. Tout sourire, SK lui, paraissait bien sûr de lui, comme toujours, et il lui répondit.


"Haha ! Je vois bien que tu es distraite. Détends-toi."

Lui avait-il répliquer en prenant une voix rassurante, encore une fois. Il n'appréciait guère cette tension et espérait qu'elle profite, comme lui, tout simplement, de cet instant. Gardant les verres aux mains, il fut le premier à l'enlacer, lui offrant un bisou dans le cou et c'est ensuite qu'elle le prit dans ses bras. Ce qu'elle ressentait pour lui était évident mais comment allait réagir Seishiro Kasai ? Jusqu'ici il avait l'air de vouloir éviter d'aborder ce sujet. Pourquoi ? Peut-être ne l'aimait-il pas en retour... Elle paraissait pourtant si parfaite, intelligente, belle, serviable, dévouée et surtout aimante. Mais qu'en pensait le roi de Dark ? Lui, l'homme de l'ombre, le fourbe, était-il au moins capable d'aimer ? Le problème résidait peut-être là. Il déposa les deux verres sur la plan de travail où elle avait fait à manger et glissa ses bras à son tour autour d'elle pour la soulevée, lui évitant ainsi d'avoir à trop s'étirer. Narumi avait complètement craqué face au ténébreux et il ne lui répondit pas tout de suite, cherchant ses mots lui aussi. Après un moment il la reposa au sol et sécha les larmes de Narumi avec son doigt, puis lui prit le menton avec sa main. Il releva un peu le visage de la belle pour l'embrasser. Lorsqu'il retira ses lèvres, le gentleman la regarda de ses yeux dorés. Cette fois-ci il ne souriait pas, il ne voulait pas qu'elle prenne ses prochaines paroles comme une blague.


"J'ai compris..."Il laissa quelques instants à la louve avant d'ajouter autre chose, toujours avec sa voix calme, sûre et rassurante. Le démon avait même placé ses deux mains sur chaque joue de la belle. "Tu connais mon véritable nom. C'est quelque chose dont peu de gens peuvent se vanter de nos jours. Je ne fais cette faveur qu'à ceux en qui j'ai totalement confiance aujourd'hui, et encore... Je t'ai donné une place importante dans mon organisation. Ton implication, ta place auprès de moi est quelque chose d'inestimable à mes yeux."

SK n'était pas quelqu'un de bien, il était peut-être une ordure de la pire espèce. Cependant, il ne voulait pas se jouer des sentiments de Narumi, qui avait clairement le béguin pour lui. Il ne voulait pas profiter de cela parce qu'il risquerait ainsi de se mettre dans une fâcheuse position mais il ne souhaitait pas non plus lui promettre des choses qu'il ne pourrait tenir. C'était sans doute pour ça qu'il n'avait pas clairement dit les choses. Le démon avait toujours été un homme volage et il ne savait peut-être même pas lui-même s'il était capable de ne se consacrer qu'à une seule personne. Ce dont on pouvait être certain en revanche, c'était qu'il tenait à ce que la louve reste à ses côtés. Les sentiments de SK étaient inconnus à son égard, comme s'il faisait exprès de garder le mystère. Finalement, celui qui cherchait tant à vivre, à éprouver de multiples émotions, à croquer la vie à pleines dents, ne portait-il pas un masque pour donner l'illusion de ce qu'il pouvait ressentir ?



La Plume Noire de Dark

Objets et autres: Vaisseau 10 places ("The Crimson ship"), 5 senzus, Hyper Sword, cape rouge, Dragon radar, capsule poison.
Dons: Pouvoirs de l'œil Shukumei
Narumi Karuzaki
avatar
Demon
Féminin Age : 27
Date d'inscription : 18/07/2012
Nombre de messages : 234
Bon ou mauvais ? : Bon :3 Bawi tu crois quoi ?
Zénies : 240

Techniques
Techniques illimitées : Transposition | Griffes et crocs acérés | Pluie d'énergie
Techniques 3/combat : Rayon Lunaire | Armure naturelle
Techniques 1/combat : Forme Alpha

MessageSujet: Re: Always there for you [PV. SK]   Jeu 4 Fév 2016 - 19:48


Spoiler:
 


Les tourments que lui procurait cette sensation d'amour n'était pas prêt de se terminer. Narumi était comme une gamine devant le plus beau des arbres de noël, elle était comme devant une étoile inatteignable, ses jambes tremblaient tellement et son rapport à la réalité était si troublé en ce moment, que la louve se demandait si elle n'était pas capable de mourir en cet instant. Si Seishiro ne s'était pas approché pour l'enlacé le premier -même s'il avait à ce moment-là toujours les verres en mains – il aurait été fort probable qu'elle s'écroule au sol. L'Alpha ne sentait même plus ses jambes, tout son corps commençait à se "ramollir" peu à peu, elle ne comprenait pas ce qui lui arrivait. Mais son cœur palpitait à une telle vitesse, et ses yeux commençaient à voir dans le vague lorsqu'elle les ouvraient. Était-ce donc là un syndrome de cette douloureuse maladie dont elle était victime ? La louve n'avait jamais rien connu de tel avant, une telle force l'accablait qu'elle n'était même plus maître de son corps. Était-ce donc vraiment réel ? Et si ce qu'elle vivait à ce moment-là n'était qu'un rêve sortit tout droit de son imagination sordide ?

Par la suite, le démon déposa les verres sur le meuble qui se trouvait derrière elle. Il passa ses mains autours de Narumi et la souleva pour la maintenir contre lui. La jeune femme semblait dans un état proche d'un traumatisme, ses membres tremblants ne semblaient pas vouloir s'arrêter, sa vision se troublait toujours plus, et son cœur ne cessait de se briser peu à peu dans sa poitrine. Personne n'aurait pu soupçonner un jour que l'amour était capable de provoquer chez un individus ce genre de réaction. La jeune femme elle-même avait la douce impression de se détacher petit à petit de la réalité, que tout les sentiments qu'elle éprouvait à l'égard de cet homme la rongeait tellement qu'il la  plongeait en plein délire éveillé.

Après un moment, son chef la reposa au sol. Mais Narumi semblait toujours complétement à l'ouest, bien qu'elle avait instinctivement baissée la tête, certainement par fierté. Les larmes qui coulaient de ses joues pour s'abattre sur le sol était peut-être inaudible, mais elles étaient lourdes de sentiments. Seishiro sécha ses larmes à la suite de cela, puis il s'empara de son menton pour lui faire relevé la tête. La jeune femme ne le regardait même pas dans les yeux, elle était perturbée par ce qui arrivait et sa gêne prenait le dessus.

Lorsqu'il l'embrassa, elle eut une mine bien surprise, alors qu'il n'y avait rien d'étonnant, ce n'était pas la première fois que ces deux-là s'embrassaient. Mais peut-être que la belle commençait vraiment à croire que tout ceci n'était que le fruit d'une démence qui commençait à se prononcer en elle, à cause de tous ses sentiments pour lui ? C'était comme un étrange retour à la réalité, elle sentait petit à petit et, à nouveau, ses pieds toucher terre. Même si des ailes lui poussaient chaque fois qu'ils échangeaient ce genre de tendresse. L'Alpha  Narumi sembla alors se calmer à ce moment-là, fermant les yeux et découvrant une nouvelle fois qu'il n'y avait pas de mélodie plus douce que celle qu'elle vivait en ce moment.

Lorsqu'il retira son étreinte, la jeune femme fut transpercée par ce regard dorée. L'effet que lui faisait chaque regard qu'il lui portait – et encore plus CE genre de regard – avait le dont de la rendre toute chose. Narumi se perdait complètement dans les magnifiques pupilles de son amant, à tel point que cela lui provoquait d'étranges sueurs froides, et même parfois des tics de nervosité. Ce qui était le cas actuellement car elle avait la lèvre inférieur qui tremblotait légèrement.

Cependant cette fois, son regard lui rappela quelque chose... ou plutôt quelqu'un. Oui, quelqu'un. Un brun aux cheveux noirs et qui avait un regard de la sorte... un regard qui vous transperce et à la fois vous surplombe, de telle sorte que vous avez l'impression d'être mis à nu. Les cigarettes... des habits classe, une posture et une allure toujours sûr de lui... et cette foutu manie à être volage.

À Cet instant ses yeux semblèrent s'écarquiller. Pas entièrement, mais on voyait que quelque chose l'avait perturbé. Bien sûr, on aurait pu pensé que c'était la situation actuelle, et ça l'était d'ailleurs en grande majorité. Mais Narumi venait de se rappeler d'un homme qui s’appelait Takumi Ichinose et qui ressemblait fortement à Seishiro: il y avait un air physiquement parlant, mais c'était également le même genre d’habitude... et en quelque sorte, probablement la même façon de pensée au fond d'eux.

Spoiler:
 

C'est un homme populaire puisqu'il fait partie d'un groupe connu sur Terre. D'ailleurs, comme il est beau, il a énormément de femmes qui lui courent après, et donc c'est un homme volage, sans surprise – bien que les autres membres de son groupe ne soient pas comme lui. Narumi les connaissaient puisqu'ils étaient populaires et qu'ils faisaient parfois du business ensemble. Cet homme aimait bien accaparer les femmes l'espace d'une nuit , ou deux, sans jamais leur laisser de petit mot ou un semblant d'affection. Il créait un genre de dépendance avec ses conquêtes qui le revoyait peut-être une fois tout les deux mois s'il en avait l'envie, ou bien l'espace d'une seule nuit.
Mais cet homme avait un jour rencontré une femme banale, gentille et serviable, qui n'était pas la plus belle, ni la plus sexy, mais qui avait un " on ne sait quoi " qui avait retenu son attention. Depuis, il se l'était évidemment approprié. Mais cela ne s'était pas arrêté là puisque c'était cette femme qu'il revenait voir le plus souvent, et qu'il avait été jusqu'à l'enfermé dans une prison dorée.

Cette fille n'avait pas de diplôme, elle faisait des petits jobs sans intérêt, elle n'avait rien de très intéressant. Et pourtant elle était le plus gros point faible de Takumi. Il était pourtant si froid et insouciant vis à vis des femmes que personne n'aurait pu se douter qu'il alla jusqu'à se marier avec elle, lui offrir une vie tout à fait aisée – puisqu'elle habitait dans une grande et magnifique résidence privée – et il lui fit même deux enfants. C'était la seule femme auprès de qui il revenait toujours, inlassablement.

Mais il resta pourtant un homme volage qui aimait avoir de l'attraction sur les femmes, c'était un genre de pouvoir que les hommes de sa trempe aimait pouvoir exercer. C'était un genre d'addiction certainement, comme les gitanes qu'il fumait. Il ne s'en était cependant jamais caché envers sa femme – qui répond au nom de Nana – et celle-ci était torturée, car elle ne comprenait absolument pas l'intérêt qu'il portait à aller voir ailleurs, mais en même temps, cette dernière l'aimait d'un amour sans limites. Quand il revenait à la maison, il était le plus adorable des compagnons et s'occupait d'elle avec grand soin, il n'avait de cesse de lui faire plaisir et de lui montrer qu'il l'aimait. Mais comment pouvait-on aimer une personne et avoir envie d'en fréquenter d'autres ? C'était la question de toute une vie, pour cette pauvre femme.

Spoiler:
 

La louve se rappelle qu'à l'époque, elle lançait toujours des regards méprisant à ce Takumi lorsqu'il la regardait: elle ne supportait pas de savoir la façon dont il se jouait de sa femme. Alors qu'il avait tenté de la séduire une fois, Narumi lui avait même balancé un verre d'eau au visage. Mais au final, se jouait-il vraiment de cette dernière ? C'était un sujet bien compliqué qui demandait maintes réflexions.. peut-être que, comme dit plus haut, cela s'agissait d'une sorte d'addiction, l'emprise sur "leurs victimes" grâce à leur charme et leur charisme naturel les faisaient vibrés. Mais quand bien même, pourquoi ? Être le centre du monde pour une seule personne qui leur était dévouée n'était donc pas suffisant ? La jeune femme était complétement absorbée par ses pensées. Repenser à cet homme et à sa jolie femme, peut-être banale, mais qui avait absolument tout pour plaire sur tout les plans, la bouleversait. Parce que c'était elle aujourd'hui la belle idiote enfermée dans la prison dorée. Ses yeux étaient si envoûtant...

Ce qui la tira de ses rêveries étaient les paroles du "prince charmant" qui se tenait en face d'elle. Narumi se rendait compte que plus ils se voyaient, plus il lui parlait, plus il la prenait contre lui, plus tout cela devenait un poison addictif. La louve n'arrivait pas à détacher son regard du sien. Elle n'était même pas capable de le repousser, alors que son esprit lui disait de fuir le plus loin possible de là. Le plus loin possible de cet individus qui allait traîné sa fierté et ses sentiments dans la boue et l’enterrée six pieds sous terre.

Pourtant elle restait là, tétanisée devant son "agresseur". Comme si tout cela était inéluctable et qu'elle ne pouvait pas fuir.

Les mains de Seishiro s'étaient à peine poser sur les joues de l'Alpha qu'elle se mit à rougir. Tout ceci était une putain de malédiction, un rêve implanté dans un cauchemar. Pourtant, même avec toute la bonne volonté du monde, elle qui avait pourtant tant de caractère, était incapable de se défaire des liens que SK resserrait autours d'elle chaque fois un peu plus.

Évidemment que les paroles de son "bourreau" la touchait, elle savait qu'il disait cela d'une manière sincère. Cela se ressentait et se voyait... mais et si cela n'était encore que l'une des nombreuses facettes de cet homme qui était inévitablement doué pour séduire son prochain ? Narumi laissait peu à peu gagné ses sentiments sur sa raison. Au fond d'elle, la jeune femme savait qu'elle était de toute façon vaincue par une force qui surpassait tout ce qu'elle essayerait de faire pour empêcher cette dite force de la gouvernée. Mais l'amour avait des desseins plus grand que n'importe quel autre sentiment.

Narumi n'était même pas capable de sourire, pourtant tout ce qu'elle ressentait à cet instant s'installait au plus profond de son cœur pour ne jamais en sortir.

- Je t'aime tellement...

Dit-elle d'une petite voix, comme un murmure, comme si elle espérait que personne n'avait entendu – même pas elle-même. C'était peut-être la seule fois où elle aurait vraiment le courage de lui dire ce qu'elle n'avait dit à nul autre. Même pas à l'homme qu'elle avait fréquenté il y a de cela des décennies, puisqu'ils n'avaient pas eu le temps de s'aimer. Glissant ses bras autours de son amant, ses mains resserrant leurs étreintes dans son dos, son front posé contre son torse, elle était à ce moment la plus vulnérable de toute les choses que portait cet univers. Pourtant l'amour que la belle portait à SK était également une force inépuisable qui lui permettrait de toujours se surpasser pour lui.

- Je veux être à toi. Narumi ne mesurait pas ses mots et n'avait aucune raison de le faire, sa vie entière semblait tourner autours de lui à présent. Peu importe les décisions que tu prendras. Chaque fois que tu voudras me voir, je t'attendrais et je serai la plus heureuse... de te voir toujours revenir auprès de moi.

L'Alpha resserra son étreinte pour l'enlacer. Il était ce qui comptait le plus à ses yeux, devant tout, même sa famille et sa propre race. Elle n'était même pas capable d'expliquer comment, ni pourquoi... Seishiro était le point culminant de toute son existence depuis le jour où elle s'était noyée dans ses yeux. Narumi n'avait aucun choix à faire. On disait qu'on avait toujours le choix, mais ce n'était en aucun cas une doctrine véritable dans ce cas-là. Pour avoir connu un homme similaire à lui, c'était déjà une grande chose qu'il prenne le temps de la revoir elle, comme Takumi le faisait toujours avec Nana. S'il le faisait, c'était certainement qu'il l'aimait à sa manière... n'est-ce pas ?
Il valait mieux s'en persuadé que de sombrer dans les abysses.

La jeune femme savait que le chemin dans lequel elle s'était involontairement embarqué attisserait très souvent son courroux, et qu'elle allait devoir se retenir de le rejeter contre les futures conquêtes de son bien-aimé. Mais allait-elle pouvoir vraiment ne pas le faire ? Cette femme qui s’appelait Nana, ne connaissait aucune des conquêtes de son cher Takumi. Il avait tant de fan que ça aurait pu être n'importe qui, de toute façon. Même si très souvent elle se morfondait, malheureuse dans sa vie de femme à la maison, et n'ayant aucune envie d'aller voir ailleurs – sous peine d'ailleurs que Takumi, lui, la jette si elle le faisait, puisqu'elle était SA propriété – elle ne savait pas qui ou quoi. C'était certainement mieux ainsi.

Manque de chance pour Narumi qui était capable de sentir les phéromones sans mal... Le bellâtre n'avait peut-être pas réellement conscience que la louve était capable de déchiqueter les effectifs féminin de l'alliance s'il prévoyait de se faire les femmes de son organisation. Il n'était vraisemblablement pas conscient que l'Alpha était bien plus dangereuse qu'elle n'en avait l'air, même si elle était d'une grande sagesse. Elle allait se retrouver dans des positions très compliquées... la louve n'était pas assez vicieuse pour se dire qu'elle allait simplement tabasser les femmes en question en leur laissant la vie sauve. Connaissant son caractère honnête, juste, et donc pas du tout calculatrice, elle péterait certainement complétement un câble et tuerait sa "prétendante".

Tout cela trottait dans l'esprit de la chef, elle sentait déjà la colère bouillonné au fond d'elle rien qu'à cette idée. D'ailleurs la chatte qui sentait la litière que SK avait recruté allait certainement sous peu passé à la casserole, et cette idée fit froncée les sourcils de Narumi qui se montra sous un air plus agressif. Si c'était le cas, le chat allait "perdre" miraculeusement tout ses pelage.. et se boyaux allaient lui servir de collier dans pas longtemps.

C'était vraiment le malheur d'être née en étant une femme, de base. Mais en plus quand vous êtes dans une situation pareille où, il est de toute façon inévitable que l'homme que vous aimez va vous tromper à tout va parce qu'il aime constater qu'il a un pouvoir d'attraction puissant sur les femmes.. Finalement, Narumi n'était peut-être pas la pire femelle qui puisse exister pour continuer à louer le nom de Seishiro comme l'ange qu'il ne sera jamais.

Cette relation s'annonçait être une véritable tragédie où le cœur de Narumi allait être mit à vif et ruée de coups.  Et en même temps, tout les moments qu'ils passeront ensemble seront un bout de paradis que son démon lui accordera. C'était le paradis en enfer.

Lorsqu'elle se sépara de son étreinte, la louve leva son jolie minois vers son prince. Le regard qu'elle lui adressait en disant long sur l'ampleur et la sincérité de ses sentiments. Elle tendit l'une de ses mains pour caresser la joue de son bien-aimé, cette fois un sourire était apparue sur son visage. Il était évident que sa beauté ne pouvait laissé personne de marbre... la jeune femme câlina aussi les cheveux du ténébreux, puis quelqu'un tapa à la porte.

Narumi, pas vraiment surprise qu'on vienne la dérangée, étant donné que c'était un soir de pleine lune, fit signe à Seishiro de bien vouloir l'excuser. Les soirs de pleines lune, c'était la fête chez eux, alors autant vous dire qu'ils faisaient la fête assez souvent. La tradition voulait qu'ils se transforme tous en loup-garou pour ressentir pleinement la bénédiction de la lune et de dame-nature. Mais..à vrai dire, la jeune femme n'avait pas vraiment envie de dégoûté son invité, car elle n'avait rien d’appétissant sous sa forme de bête: elle était même terrifiante. De ce fait la chef resta sous forme humaine.

Une fois sous cette forme, Narumi ne ressemblait plus à une femme et on n'aurait jamais pensé que c'était un brin de femme si charmant qui se cachait sous cette énorme bête aux yeux rouge flamboyant et aux crocs tellement acérés et opulent qu'ils dépassaient de sa gueule. Elle était d'ailleurs asexuée sous cette forme. Mais prendre sa forme de loup-garou était aussi une sorte de parade amoureuse pour ceux-ci, car on pouvait déterminé la puissance et la valeur de guerrier de chacun vis à vis de leurs musculatures et de leurs cicatrices. C'était assez spécial.

La jeune ouvrit alors la porte, et constata que c'était trois de ses frères – qui étaient jeune, à peu près 16 ans si on compare avec des humains - accompagnés de leurs amis qui était pointé là, devant sa chambrée. Évidemment ils étaient tous aussi en forme humaine, puisqu'ils ne se montraient pas devant les humains en tant que loup-garou. Ils allaient d'ailleurs faire la fête dans un endroit très éloigné de la forêt pour que personne ne vienne les dérangés, et ils prenaient leurs formes de bête là-bas. La jeune femme leva les yeux au ciel et dit:

- Eh bien qu'elle visite, la bande de glandeurs en puissance que forme mes jeunes frères... et leurs abrutis de copain. Qu'elle surprise, dit-elle d'un air faussement réjouis, puis elle se mit à rire: qu'est ce qui vous amène ?

Léoric: Les chefs de clans nous ont demandé d'aller te demander si tu venais à... eh ! Attends, c'est quoi cette odeur chez toi ? Ça sent le démon mais... c'est pas quelqu'un de notre espèce et je saurai même pas dire de quel type de démon il s'agit.. et puis ça sent aussi le paquet de cigar...

Narumi prit un air visiblement entre l’exaspération et l'énervement, sans que ça soit de l'énervement sérieux bien sûr.

- Ne te mêle pas de ma vie et dégagez les nabots. Dite donc aux chefs de clans d'aller se faire voir, le premier qui me dérange je lui arrache toute les canines une par une. C'est clair ?

Dit-elle sur un air faussement autoritaire pour montré tout de même qu'il ne valait mieux pas revenir toqué à sa porte. Tous les jeunes loup-garou bougèrent la tête en signe de "oui": ils savaient que leur chef ne rigolait qu'à moitié, et c'était pas bon signe quand elle disait aux chefs de clans d'aller se faire voir. Les jeunes partirent alors en lançant des "bonne soirée chef, à plus tard " en pouffant de rire, certainement parce qu'ils avaient sentit que c'était un homme qui se trouvait chez elle. La jeune femme tira une tête exaspérée, mais elle avait en même temps envie de rire de leur bêtise. Elle ferma la porte à clé et se retourna.

- Désolée, ce n'est pas toujours facile d'être l'aînée de nombreux frères et sœurs... et en plus la seule Alpha vivante, dit-elle sur un ton ironique.

Narumi alla chercher le verre que Seishiro lui avait gentiment préparé, puis elle se tourna vers lui et se mit sur la pointe des pieds pour lui déposer un doux baiser sur la joue en guise de remerciement.
Le vin ne fit pas long feu, les loup-garou étaient de sacré picoleur fallait-il précisé.

Peu de temps après, le repas qu'elle avait concocté pour son compagnon était prêt. La jeune femme lui apporta son assiette et ses couverts et les déposa sur la table initiale qui s'était dépliée. Vraisemblablement la louve n'allait pas manger, mais plutôt boire, puisqu'elle s'était resservi un verre... et puis l'amour, ça coupe l'appétit.

- J'espère que tu vas apprécier. Dit-elle en se penchant en avant vers Seishiro qui s'était ré-assis sur le canapé afin de manger, pour lui caresser les cheveux.

Il avait des cheveux soyeux et doux. Tout était agréable chez lui à vrai dire...c'était bien ça le problème.

La jeune femme se dirigea vers sa grande baie-vitrée. D'ici elle avait une vue lointaine sur la forêt, mais elle voyait jusqu'à cette distance. Narumi voyait ses semblables se changer en bête et devenir des loup-garou lorsqu'ils étaient dans la forêt, se déplaçant avec rapidité d'arbre en arbre.
Narumi appréciait particulièrement les paysages des villes de nuit. Tout était illuminé, c'était à la fois rassurant et jolie, comme les décorations à l'occasion de différentes fêtes. Mais surtout cela réchaufferait son cœur les soirs prochains où elle se sentirait plus seule que jamais..

- Je ne sais pas grand chose de toi. Tu restes toujours très discret sur qui tu es. Je sais que tu préfères agir de cette manière, mais puisque tu sais que je te suis dévouée, pourrais-tu au moins me dire.. qui es-tu ?

Narumi ne le regardait pas, ses yeux étaient toujours rivés sur la ville. Allait-il répondre à cette question ? Ou y répondre sincèrement ? La jeune femme se demandait ce qu'il allait pouvoir répondre à cela, la question était vaste et laissait place à de nombreuses histoires s'il désirait raconter un bout de sa vie, bien qu'elle doutait qu'il le fasse. La louve avait son verre en main, qu'elle essayait de boire moins vite pour profiter de cet instant, profiter de cette présence qu'elle ne pouvait pas sentir si souvent.

Lorsqu'il eut fini de se rassasier, Narumi débarrassa son service en porcelaine et le rangea dans son lave-vaisselle intégré à son plan de travail.

- Si tu veux, je peux aussi te faire apporter un service de dessert, notre casino fait restaurant. Dit-elle en lui adressant un sourire bienveillant.

La louve avait reprit un verre entre temps, et Seishiro devait se poser des questions à force, mais on pouvait bien voir que l'alcool n'altérait pas son comportement.
La jeune louve déposa son verre dans sa cuisine, puis s'approcha du ténébreux, qui était retourné s'asseoir sur le canapé.

La jeune femme s'assied à califourchon sur lui, glissant ses bras autours de sa nuque, un sourire radieux aux lèvres. Il ne fallait pensé à rien d'autre. Elle déposa délicatement son front contre le sien et lui fit un bisou esquimau avec le nez. Narumi était heureuse.

- Mon cher prince, vous êtes plus irradiant de beauté que tout autre phénomène naturel ou organique. Dit-elle en ayant un petit rire. Et je vous aime si intensément que je peux vous montrer ma façon secrète, à moi, d'irradier.

Cette fois son rire se fit un peu plus mesquin, alors qu'elle passa ses mains dans son dos, sous l'élégante chemise de son amant. Elle le désirait tant... elle le désirait plus que tout.
Seishiro Kasai
avatar
Demon
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 04/02/2011
Nombre de messages : 1912
Bon ou mauvais ? : Passionnément Mauvais
Zénies : 1505 (+1500)

Techniques
Techniques illimitées : Free Fire // Boomerang Effect // Teleportation
Techniques 3/combat : Breath of Death // Sneaky Shade
Techniques 1/combat : Massive Dark Clatter

MessageSujet: Re: Always there for you [PV. SK]   Lun 8 Fév 2016 - 22:28
La confiance était quelque chose de difficile à obtenir, c'est souvent le temps qui détermine si on l'accorde ou non. Tout dépends aussi des personnes, certaines arrivent à la donner facilement, ce qui peut être considérer comme de la naïveté, mais pour d'autres c'est plus difficile. On pouvait se dire que, pour un homme comme Seishiro Kasai, quelqu'un qui se cachait derrière un pseudonyme, un masque de sourire et de gaieté, ce n'était pas chose aisée. Il devait bien y avoir moins de cinq personnes encore en vie qui pouvaient révéler l'identité de l'homme au chapeau noir. Pourtant, le roi de Dark s'était entouré de personnages tout aussi mystérieux que lui, à l'image de Tobi ou Dayu Saizuki. Des hommes qui se ressemblent, en un sens. D'autres qui semblaient peu fréquentables comme Light le fils de Satan, et Kefka Palazzo le fou. Et d'autres avaient encore leur innocence, Freya, Presea... Il y avait peut-être un peu de tout ça chez celui qui se faisait appeler SK. Il était aussi évident qu'il avait cherché à s'entourer des meilleurs, et pour créer un groupe il fallait savoir donner sa confiance à certaines personnalités, quelle que soit leur nature. Mais alors, qu'en était-il de Narumi Karuzaki ? Cette femme avait probablement le cœur plus pur que les précédents nommés et pourtant elle était celle à qui le démon s'était confié. Les mauvaises longues diraient que les femmes étaient son péché mignon, son point faible... Avaient-ils tort ? L'homme dont il est question avait l'air d'un coureur de jupon. Pourtant... Pourtant il s'agissait de SK, celui qui pense à tout, celui qu'on craint parce qu'il a un plan, celui qui calcul tout... Était-ce si fou, si absurde, si inconcevable de confier son secret à celle qui semblait être la plus honnête ? D'autant plus qu'elle était tombée amoureuse de lui et l'amour était un sentiment tellement pur qu'il ne pouvait trahir personne.

Le plus délicat dans cette histoire était le rapport que pouvait avoir Seishiro vis-à-vis de l'Alpha. Bien qu'il était la sournoiserie incarnée, le démon n'était pas du genre à tromper ses alliés. S'il avait fondé une alliance ce n'était pas pour la détruire bêtement de l'intérieur, l'homme aux yeux dorés voulait créer une œuvre qui resterait graver dans les livres et traverserait les époques. Créer quelque chose de plus grand que son créateur, le travail de toute une vie. Mais s'il ne faisait pas attention, le chapelier pouvait voir ce beau rêve tomber à l'eau. Et face au plus terrible des projets, l'amour était peut-être la plus efficace des oppositions. Narumi aimait le démon mais qu'en était-il de lui ? Toujours prêt à profiter des plaisirs de la vie, il ne pouvait échapper à ce sentiment. Mais que se passerait-il si cela tournait mal entre lui et la belle ? Face à ses aveux, il était comme dans une impasse, lui qui ne dévoilait pas son jeu. Comme toujours, il faisait comme si rien ne l’atteignait, gardant cette image d'un homme qui contrôlait toujours la situation. Mais il ne voulait pas vexer Narumi et froisser ses sentiments, ce n'était pas dans ses intérêts. Cependant, face à une femme aussi attentionnée, intelligente, forte, belle et surtout aimante, comment un homme ne pouvait-il pas tomber sous le charme ? Il ne savait peut-être pas aimer, ou faisait-il parti de ces personnes qui ne savait tout simplement pas dire Je t'aime ?

Narumi n'avait pas hésiter à lui dire ces mots pourtant, et l'homme lui donna une étreinte chaleureuse en retour, comme s'il n'avait pas su quoi répondre. Pour laisser Seishiro Kasai sans voix, il fallait le faire ! Comme quoi, cette jeune femme n'était vraiment pas comme les autres. À ce moment là elle semblait être prise d'une sorte d'euphorie qui la poussa à dire des mots forts à son compagnon. Elle voulait être à lui, ajoutant qu'elle serait toujours très heureuse à le voir revenir vers elle. SK afficha un grand sourire à cette réponse, à vrai dire tout homme rêvait qu'une femme se dévoue autant et se donne exclusivement à lui. Tout ceci était très plaisant pour le démon, qui ne mit pas de temps à lui répondre, en lui caressant le haut de la tête.


"Très bien. Alors c'est décidé... Tu seras... Hum..."Seishiro se mit à réfléchir, posant même un doigt sur ses lèvres en regardant le plafond, cherchant le mot approprié. "Ah ! Je sais ! Tu seras mon phare ! Haha ha ! Tout homme qui prends la mer a besoin d'un phare pour trouver son chemin. Je compte donc sur toi pour m'accueillir, et pour me remettre sur le bon chemin, si j'en ai besoin haha ! Oui ! Haha haha ! Phare ! J'aime bien ce mot !"

Comme toujours, il savait trouver les mots. L'homme avait ce côté irrésistible qui avait fait effet sur Narumi et il continua à rester calme en envoûtant la charmante louve. Ces mots avaient aussi permis de dénoué une situation un peu trop tendue, un peu trop sérieuse. SK ne l'était jamais, lui. Il s'amusait toujours et son amie l'amusait, elle l'aimait et c'était vraiment bon à entendre, à ressentir. Même quelqu'un comme lui pouvait apprécier cela. Ceci dit, elle n'était pas la première à lui avouer ses sentiments, il y en avait eût de nombreuses avant elle à tomber sous son charmes. Et de toute sorte en plus, il se souvenait même d'une ange un peu trop collante qu'il avait utilisée pour parvenir à faire fonctionner ses plans. Ce n'était pas sa seule victime, d'ailleurs. Oui, le roi de Dark était capable d'utiliser les sentiments même les plus purs... C'était diabolique. Mais Narumi pouvait se rassurer, il ne la prenait pas comme un simple objet qu'il pouvait utiliser, même si, il avait besoin d'elle comme tous les autres membres des Black Feathers pour arriver au bout de son projet. Mais ce n'était pas un objectif qui servirait seulement ses envies, c'était un but qui ravirait tous les membres de son équipe. Non, il ne l'abandonnerait pas, elle faisait parti de sa troupe alors elle ne risquait rien. Elle avait dit qu'elle ferait tout pour lui, alors il allait tout faire pour qu'elle se sente le mieux à ses côtés. C'était une tâche un peu compliquée, toutefois. Narumi ne désirait certainement qu'une chose : avoir Seishiro rien que pour elle. Et il se souvenait de la dernière fois qu'ils s'étaient vus dans la forêt, où elle avait sentit qu'il avait eût un rapport avec une autre femelle, en l’occurrence Sheena Fujibayashi. SK comptait-il réduire le nombre de ses conquêtes ? Rien n'était moins sûr.

La jeune femme caressa la joue de SK, ce dernier fit de même en lui rendant aussi un sourire. Ils étaient là tous les deux à se faire des caresses, à flirter, lorsque quelqu'un frappa à la porte. Puisque c'était Narumi la maîtresse des lieux il la laissa aller jusqu'à la porte et l'attendit. Il se posa contre le plan de travail après avoir saisit l'un des deux verres et croisa les bras tout en savourant le vin qu'il s'était servit tout à l'heure. Seishiro ne s'inquiétait pas de qui ça pouvait être, après tout la louve était ici en plein dans le territoire des gens de son espèce. Il entendit un peu l'échange qu'elle eût, à priori avec des garçons plus jeunes qu'elle et visiblement de sa famille. Elle n'était pas tendre avec eux et cela le fit sourire, elle devait avoir envie que rien ne gâche ce moment avec son bien aimé. Lorsqu'elle revint vers SK, elle s'excusa pour cette petite interruption. Mais le démon ne se sentait pas importuné, même s'il était vrai que les jeunes loups avaient l'air hostile à sa présence dans l'appartement privé de leur sœur. Il les avaient entendus, mais ça ne l'avait pas dérangé. L'homme au chapeau noir, qui l'avait d'ailleurs posé sur le portemanteau aussi, avait tendu à la belle le verre qu'il lui avait servit et il fini de savourer le liquide en sa compagnie. Puis, le repas étant prêt, ils se dirigèrent tout deux vers le canapé et là table où ils allaient pouvoir manger. Ils entamèrent le repas et SK la laissa lui caresser les cheveux, il fut surpris cependant qu'elle ne déguste pas avec lui les petits plats qu'elle avait préparé.


"Hum c'est délicieux ! Tu es vraiment douée ! Mais ne veux-tu pas manger avec moi ? Enfin, c'est toi qui vois. Mais je m'en voudrais de garder un tel festin rien que pour moi !"

La jeune femme s'était même éloignée, regardant au loin à travers la baie-vitrée. Était-elle trop timide pour venir apprécier le repas avec lui ? Quelque chose la tracassait-elle ? Elle n'était pourtant pas si gênée d'habitude, ils avaient déjà beaucoup partagé depuis qu'ils se connaissaient, des verres de vins jusqu'au lit, ils avaient déjà une petite histoire tout les deux. Et justement ! En parlant de partage et d'histoire, Narumi souhaitait en savoir plus sur le chapelier. Tout sourire, le démon n'était pas étonné mais le voir donner de grandes explications sur qui il était n'était pas gagné. Il finissait de mâcher ce qu'il avait dans la bouche, le repas était de toute façon bientôt terminé.

"Qui suis-je ? Hum... Haha ha !"

Le démon avait reprit quelques bouchées de nourriture et décida ensuite de se lever après avoir fini d'ingurgiter. Laissant planer un long suspense, il s'approcha calmement de sa compagne, et se colla contre elle alors qu'elle était de dos. Posant son menton sur l'épaule de la louve, il sentait son parfum. Elle était belle et un homme comme Seishiro ne pouvait qu’apprécier ce genre de femme. Il posa sa main sur la taille de la belle et la fit glisser jusqu'à son nombril, caressant cette peau toute douce. Son autre main était venue entourer la taille de Narumi.

"Je suis juste un rêveur... Je veux créer un empire où je serais libre d'agir... Je veux créer l'histoire, la marquer de l'emprunte des Black Feathers. Je suis un conquérant. Pour ça je ne reculerait devant rien ni personne. C'est ce que j'ai toujours fait, toute ma vie, à atteindre ce but. J'ai longtemps voulu le trône de Dark sans y parvenir, mais aujourd’hui je l'ai obtenu et j'ai même bien plus encore. En fait, je ne suis pas seulement un rêveur, je suis un rêveur qui réalise l'impossible, l'improbable, l'impensable ! C'est ça les BF, avec nous tout est possible, tout est permis et ce qui n'est aujourd'hui qu'un rêve peut devenir demain réalité. Toi aussi, tu peux réaliser tout ce que tu veux, il suffit simplement d'une chose : marcher à mes côtés !"

C'était habile de dire ça de la part du démon, qui savait que Narumi n'avait qu'une envie c'était d'être avec lui. Elle le lui avait certifié tout à l'heure. En gros il lui disait que tant qu'elle serait à ses côtés ils auront tous les deux ce qu'il voudront, ou du moins pourrons prétendre à obtenir absolument n'importe quoi ! Il ne s'étala pas plus en discours, laissant une fois de plus le mystère planer autour de lui et retourna s'asseoir pour finir de déguster. Ce soir il se régalait vraiment, et sa chère et tendre amie semblait totalement envoûtée par l'homme aux yeux dorés. Très serviable, Narumi débarrassa la table une fois que le repas fut terminé, il l'aida un peu à ranger quand même, c'était la moindre des choses. Il lui avait aussi fait signe qu'il ne souhaitait rien manger de plus avant de s'asseoir. Là, la louve s'assit en califourchon sur lui, il en profita alors pour poser ses lèvres au dessus de sa poitrine et remonter petit à petit dans le cou, jusqu'aux lèvres. Ils s'embrassèrent à ce moment là puis il répondit à ses paroles.

"Oh, tu sais, j'irradie seulement auprès des plus belles plantes haha ha ! C'est d'ailleurs la meilleur façon de briller."

Elle avait passé ses mains autour de lui, Seishiro fit alors de même, lui lançant une nouvelle salve de bisous dans le cou, auquel elle ne pouvait échapper. Puis, subitement il attrapa les deux cuisses de la demoiselle pour la déséquilibrer et la faire basculer sur lui. Ils étaient tous deux couchés désormais sur le canapé. Il parcourra le haut de son corps, passant ses mains dans son dos et lui procurant peut-être quelques frissons. Sa main remonta jusqu'à la nuque de la louve, passa dans ses cheveux, le démon se permis de défaire l'attache qui retenait la chevelure de la belle en arrière. De nombreuses mèches retombèrent alors sur le visage de Seishiro, il les écarta d'un revers de la main pour trouver le visage de Narumi, qu'il saisit délicatement pour le ramener jusqu'au siens afin de l'embrasser de nouveau. Il avait apprécier de faire cela, c'était comme enlever ce qui retenait la belle de montrer son côté sauvage. Ce n'était qu'une image, mais il voulait voir sa compagne détendue et enjouée lorsqu'elle était à ses côtés, prenant juste du plaisir comme il le faisait.



La Plume Noire de Dark

Objets et autres: Vaisseau 10 places ("The Crimson ship"), 5 senzus, Hyper Sword, cape rouge, Dragon radar, capsule poison.
Dons: Pouvoirs de l'œil Shukumei
Narumi Karuzaki
avatar
Demon
Féminin Age : 27
Date d'inscription : 18/07/2012
Nombre de messages : 234
Bon ou mauvais ? : Bon :3 Bawi tu crois quoi ?
Zénies : 240

Techniques
Techniques illimitées : Transposition | Griffes et crocs acérés | Pluie d'énergie
Techniques 3/combat : Rayon Lunaire | Armure naturelle
Techniques 1/combat : Forme Alpha

MessageSujet: Re: Always there for you [PV. SK]   Ven 12 Fév 2016 - 17:46
Bien que la situation pouvait être tendue pour SK, il gérait toujours ses affaires d'une main de maître. Heureusement pour lui, il avait su mettre Narumi dans sa poche pour qu'elle ne se retourne jamais contre lui – ou alors elle n'en serait pas capable longtemps. Cependant la louve était une femme ayant un tempérament assez controversé, et Seishiro allait finir par en faire les frais, puisqu'il étais ce qu'il était: le charmeur de ces dames. L'Alpha était certes, transi d'amour pour lui, pourtant son esprit ne cessait de lui crier de courir loin d'ici, de tout abandonner, de ne plus jamais revoir cet individus. Ce fut la première fois que la jeune femme n'écouta pas son instinct... un véritable paradoxe pour une créature pareille. Elle avait fait mettre en sourdine cet instinct qui la voulait éloignée et indifférente à Seishiro, cette dernière n'écoutait plus qu'une chose illogique et irrationnelle que l'on appelle le cœur. Consciente des risques qu'elle encourait en se laissant happer dans un jeu aussi dangereux, la louve semblait juste pouvoir et vouloir tout sacrifier pour l'être qui avait illuminer son cœur, son âme, et tout son être entier. On pouvait dire qu'à ce stade, la dévotion que la belle avait envers son amant était un lien indestructible.

SK se permettait toujours de plaisanter, ce qu'il fit d'ailleurs, en lui disant qu'elle serait " son phare ". Cela fit sourire Narumi, décidément il était bon en pirouettes de rattrapages. Mais elle s'en fichait, si seulement il revenait toujours à elle, la louve se fichait de tout le reste.

Il avait visiblement apprécié son repas, ce qui lui fit grandement plaisir en tant que femme dévouée. Bien que Narumi avait eu l'audace de poser une question un peu "gênante" à son chef, en lui demandait qui il était, afin de mieux comprendre la perception qu'il avait de lui-même, ce dernier avait répondu toujours avec autant d'éloquence mais aussi de façon très évasive, comme toujours également. Pour enfoncer un peu plus le grappin dans la proie, il avait souligné qu'elle pouvait réaliser tout ce qu'elle voulait, du moment que la jeune femme "marchait à ses côtés". Argument qui aurait pu être utile pour en convaincre une autre, mais de toute façon Narumi était déjà dans sa tête et dans son cœur sa femme aimante et dévouée, laquelle ne se détournerait jamais de lui, peu importe ce qui pourrait arriver. On pouvait dire que c'était une forme de démence, puisque la jeune femme ne voudrait jamais voir la réalité en face, même si on lui prouvait par a + b que Seishiro se servait uniquement d'elle. Jamais cette dernière ne pourrait le cautionner, au vue des moments passionnels qu'ils passent ensemble.

Quand il s'était expliqué quant à sa vision de ' qui il est ', il s'était collé à la louve, dérrière elle, l'enlaçant d'une manière tout à fait adorable. Il avait même posé son menton sur son épaule, resserrant son étreinte sur l'Alpha. Rien qu'à cet instant, son corps fut prit d'un long frisson qui parcouru son échine dorsale. Il caressait sa peau de base, chaude, ce qui donna l'impression à la jeune femme d'être dans une sorte d'agréable cocon où elle se sentait en parfaite sécurité. Le genre d'endroit où l'on veut rester pour toujours. Le genre d'endroit où elle allait rester pour toujours. Comment ne pas apprécier un tel moment ? Narumi était toute rougissante, intimidée, mais pourtant si heureuse qu'il prenne ce type d'initiative. Comment pouvait-on douté à cet instant de la fragilité et de tout l'amour de cette femme qui voulait se vouer uniquement à cet homme-là ?

Les moments affectueux avec cet homme était comme s'il l'aimait vraiment. C'était une indescriptible sensation, mais c'était aussi certainement une belle illusion. SK savait s'y prendre avec les femmes car cet escroc avait déjà expérimenter avec nombre d'entre-elles. Ce n'était pas d'ailleurs par hasard qu'il irradiait auprès DES plus belles plantes, comme il venait de le dire, juste après avoir échangé un doux baiser avec sa partenaire. C'était l'évidence même. Chaque fois que ce genre d'idée venait à son cerveau, son cœur se morfondait et se tordait de plus en plus, abîmé par ce monde d'illusions dans lequel elle avait décidé de se complaire, impossible de résister aux sentiments, chaque jour grandissant, que la belle éprouvait pour Seishiro.

Les baisers de ce dernier dans son cou, lui faisait l'effet d'une agréable salve de chaleur et de sensualité à laquelle elle ne pouvait résister. Passant ses bras autours de lui, elle resserra son étreinte , alors qu'il la fit complétement basculé au dessus de lui. Les deux protagonistes étaient à présent allonger l'un contre l'autre sur le canapé, Narumi n'avait de cesse d'avoir le sourire aux lèvres, pendant que son cœur pleurait toutes les larmes de son corps.

Le bellâtre retira l'attache qui permettait à la louve de retenir ses cheveux en queue de cheval, balayant les longues mèches qui avait recouvert une partie de son visage. C'est ainsi qu'ils échangèrent un nouveau baiser, peut-être un poil plus insistant puisqu'il commençait à rentrer dans " les formes" et l'art de l'amour charnel.

Mais visiblement quelque chose vint perturbé le "plan de base" de Seishiro, en effet la jeune femme s'était relevé d'un pas vif, d'ailleurs elle lui tirait la langue, se dirigeant vers une des pièces plutôt nombreuses de son apparemment. Que fabriquait-elle ? En tout cas elle avait l'air d'être dans une humeur joueuse.

( Le contenu de la partie suivante sous spoiler est du RP ecchi. Merci de ne pas lire la partie sous spoiler si vous ne désirez pas voir ce genre de choses. )

Spoiler:
 

- - -

Le lendemain, quand Seishiro s'éveilla, Narumi n'était déjà plus là. En effet, la jeune femme voulait absolument faire en sorte que tout soit parfait aux yeux de l'homme qu'elle aimait, et de ce fait, s'était levé bien avant lui pour lui préparer un plateau avec une grande variété de choses à déguster. Le plateau était déposé sur un meuble à côté de SK qui n'avait qu'à tendre les bras pour le mettre sur lui et se servir.

Quant à elle, la louve était entrain de faire coulé un bain, dans lequel elle avait mit des sortes de pastilles pour qu'il soit parfumé. Une odeur exotique bien évidemment, s'échappait alors de la salle de bain. La jeune femme avait également prit soin de mettre de la mousse dans le bain. Lorsque le démon la trouva, elle était assise sur le rebord du bain, nue. Son expression s'illumina lorsqu'elle vit l'homme de ses rêves.

- J'espère que tu as bien dormi et que le petit déjeuner était à ta convenance. Je me suis dis que ça pourrait aussi te reposer de prendre un bain avec moi.

Elle lui adressa un large sourire, tendre, et l'invita à rentrer dans le bain. C'est à ce moment qu'ils s'enlacèrent alors que la jeune femme était toujours assise au même endroit. La louve lui caressait le dos, les yeux fermés... c'était le paradis d'être en sa compagnie.

Spoiler:
 

- Qu'as-tu prévu pour l'avenir mon cher insondable chef ? Dit-elle avec un petit sourire. Ou plutôt, je reformule: qu'est ce que tu désires de plus que ce que tu as déjà conquis ?

Cela pourrait être une phrase à double sens, mais Narumi ne voulait pas envenimer la situation, elle se fichait des femmes qu'il allait fréquenter – du moins pour le moment, mais quand elle les verraient, elle leur arracherait les boyaux. Elle le questionnait sur ses projets maintenant qu'il avait acquis la Terre.. il possédait déjà beaucoup, mais il devait être le genre d'éternel insatisfait toujours en quête de plus... n'est-ce pas ?
Seishiro Kasai
avatar
Demon
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 04/02/2011
Nombre de messages : 1912
Bon ou mauvais ? : Passionnément Mauvais
Zénies : 1505 (+1500)

Techniques
Techniques illimitées : Free Fire // Boomerang Effect // Teleportation
Techniques 3/combat : Breath of Death // Sneaky Shade
Techniques 1/combat : Massive Dark Clatter

MessageSujet: Re: Always there for you [PV. SK]   Sam 20 Fév 2016 - 1:18
Du charme, nos deux protagonistes en avaient et l'utilisait pour séduire l'autre. Il était évident que chacun d'eux avaient un fort pouvoir d'attraction envers le sexe opposé et depuis longtemps maintenant ils s’adonnaient à ce petit jeu d'amants qui semblait beaucoup les amusés. Évidemment, Seishiro prenait du plaisir avec la belle, elle avait tout ce qu'il fallait et en plus de cela elle lui était entièrement dévouée. La louve était vraiment un atout sur bien des points, elle semblait savoir tout faire et était une guerrière puissante et respectée. Elle avait le profil parfait pour être dans les rangs des Black Feathers, et être la « première dame » aux côtés de l'homme au chapeau noir. Pas sûr que le démon ait pour autant donné une étiquette à sa précieuse compagne. On le savait, il était joueur et pas forcément avec une seule personne. Mais pour le moment qui pouvait réellement inquiéter Narumi Karuzaki ? Les BF, bien que comptant dans ses rangs une multitudes de personnages différents ne possédaient que trois filles, dont la louve. Freya était peut-être la plus inquiétante pour l'Alpha mais jusqu'ici rien n'indiquait que ce genre de relation s'était installé entre le chef et la femme-chat. Quant à Presea Combatir, il ne la connaissait presque pas, et de toute manière elle était sans doute plus dévouée à celui qu'elle servait, Kefka Palazzo. Pas de prétendantes à l'horizon donc ? Narumi pouvait être soulagée, bien que le charme de son homme faisait régulièrement effet sur les membres de la gent féminine et pouvait peut-être amener une autre prétendante sur le chemin de Narumi.

Encore une fois, certains diraient que le point faible du chapelier était son goût prononcé pour les femmes mais s'il paraissait aussi volage, c'était peut-être pour pouvoir facilement se défaire de l'emprise qu'avait une femme. Sans s'unir ou promettre quoi que ce soit à l'élue qui avait le privilège de passer du bon temps avec lui, il ne se donnait aucune obligation. D'ailleurs, le démon restait toujours secret dans ses déclarations, même face à Narumi Karuzaki, celle à qui il s'était pourtant le plus confié. Il était un homme prudent et même en ayant gagné sa confiance ses collaborateurs ne pouvaient jamais être vraiment certain de toutes les intentions de la plume noire de Dark. Il fallait croire que le monde n'avait droit qu'au masque qu'affichait Seishiro Kasai, le démon tenant à garder quelques secrets rien que pour lui. Il devait certainement avoir un nombre important d'histoires à raconter sur son passé, et avait par la même occasion dû être à l'origine ou complice de plusieurs conflits sur Dark et ailleurs. Le démon aux yeux dorés avait préférer une nouvelle fois rester évasif sur son passé, révélant simplement qu'il était un rêveur et que depuis toujours il s'adonnait à réaliser ses objectifs, même les plus fous... Surtout les plus fous.

Après avoir mangé, Seishiro recommença son petit jeu avec Narumi, c'était elle qui l'avait rejoint pour s'asseoir à califourchon sur lui et bien sûr le démon n'avait pas l'intention de se priver. Il avait détacher les cheveux de Narumi, qui lui donnait une allure un peu plus sensuelle et sauvage, puis il l'avait embrassé d'un baiser comme il savait les faire. Cependant, alors que leurs petites galipettes habituelles promettaient de se jouer sur le canapé, Narumi se montra un peu plus joueuse. En effet, elle se retira subitement alors qu'il avait prévu de rester un peu plus longtemps contre elle, il avait même essayé de la retenir légèrement en lui tenant la main. En vain. La louve, tout sourire lui tira même la langue en ayant l'air de se diriger ailleurs que dans cette pièce. Qu'avait-elle en tête ? L'homme aux yeux dorés n'était pas vexé, bien au contraire il était ravi de la voir comme ça, c'était bien plus amusant. Elle avait probablement l'intention d'amener SK ailleurs et ce dernier se leva calmement de sa place, le sourire aux lèvres en attendant la surprise de celle qui lui était dévouée. Cela lui faisait bizarre de la voir aussi radieuse, elle qui avait l'air sérieuse et tourmentée, mais il aimait bien la voir comme ça.


(Partie en SPOILER également)

Spoiler:
 

Le lendemain, Seishiro se réveilla dans le lit où il s'était adonné la nuit dernière avec Narumi à ce jeu si plaisant mais il constata que la belle n'était pas à ses côtés à son réveil. C'était étrange. Enfin, rapidement il compris en tournant la tête, et découvrant un plateau où était servit le petit déjeuner, que si elle n'était pas à ses côtés ce matin c'était parce qu'elle avait préparé spécialement pour lui de quoi se restaurer. Elle faisait décidément tout ce qu'une femme serviable et aimante ferait... En fait c'était certainement parce que c'était ce qu'elle était. SK ne pouvait qu’apprécier, là il se sentait... Comme un roi ! Il se rendait encore plus compte de la chance qu'il avait d'avoir une femme aussi agréable à ses côtés, il avait vraiment le sentiment de pouvoir lui faire confiance... Mais lui donnera-t-il toute sa confiance ? Ce n'était pas donné à tout le monde, et même les plus chanceux et méritant ne pouvaient pas toujours l'obtenir. Enfin bref, comme toujours il ne se priva pas et dégusta son petit déjeuner avec joie. La journée commençait tellement bien. Il se demanda par contre pourquoi il n'avait toujours pas vu la femme avec qui il avait passé la nuit, que faisait-elle donc ? D'ailleurs l'homme aux yeux doré se demanda si elle se nourrissait bien, elle n'avait pas touché à un seul des plats qu'elles avait concocté. S'il ne lui faisait pas un minimum confiance il aurait pu penser qu'elle essayait de l'empoisonné mais ce n'était pas le cas. Le roi se dépêcha de finir puis s'habilla... Avant de décider de ne garder que le boxer : il se disait qu'elle avait peut-être prévu encore autre chose, que ce n'était pas terminé. Il parti ainsi à sa recherche et la trouva nue, encore une fois, et dans le bain. SK afficha alors un sourire.

"Le cache-cache pour adultes est bien plus amusants ! Haha ha ! On peux dire que tu sais combler un homme et à vrai dire je ne peux que te remercier pour tout ce que tu m'a offert. Oh ! Oui ! J'ai très bien dormi et bien sûr que je vais prendre ce bain avec toi."

Sans tarder il jeta son sous-vêtement et entra dans le bain avec elle, il l'enlaça tout d'abord avant de l'embrasser de nouveau. Puis, il l'attira un peu vers le bas pour se mettre dos contre la baignoire et ainsi se mouiller un peu. Narumi avait l'air d'être en extase, le démon avait plusieurs fois provoqué cela chez des femmes mais elle avait l'air quand même différente, peut-être plus... Amoureuse ? On notera quand même que SK ne se vantait jamais de ses conquêtes passées, qu'elles soient des territoires ou des femmes, la vantardise ne faisait pas partie de sa panoplie. Cependant, il savait toujours trouver les bons mots, s'il le fallait, pour faire comprendre ce qu'il savait faire. En parlant de conquête, Narumi l'interrogea de nouveau sur ses plans futurs et on pouvait y voir une phrase à double sens. Alors qu'il ramenait un peu de mousse vers Narumi pour la taquiner, il lui adressa quelques mots pour lui répondre.


"L'avenir ? Hum... Difficile à dire. Que puis-je espérer de mieux que d'être roi et d'être aux côtés d'une femme telle que toi ? Haha ha ! Je suis au summum du bien être, je n'ai pas à me plaindre... Cependant. Un grand homme ne peut pas toujours se satisfaire de ce qu'il a. Pour faire de grandes choses il faut aller plus loin, voir le futur. Vois-tu, je m'étais vu devenir roi et je le suis aujourd'hui. Mais je n'ai pas fini de rêver. Pour l'instant, l'important est de fortifier tout ce que nous avons là. Un arbre voit ses branches tombés s'il n'est pas assez fort pour les soulevés... Tu vois ce que je veux dire ? Alors, bien sûr, je pense, encore ET toujours au futur. Que vas-t-il se passer ? Mais surtout quelles seront les opportunités ? Parce que c'est de ça qu'il s'agit, aussi. Je me suis un peu informé sur ce qui se passait dans l'univers, j'ai des observateurs partout. Il y a bien quelques coups à faire encore, mais c'est peut-être un peu trop tôt. Il faut parfois laisser les choses mûrir. Et toi, as-tu des projets ma chère et tendre amie ?"

Pas avare en grands discours, le chapelier parlait encore et beaucoup. On sentait qu'il pensait et imaginait énormément de choses. Les BF n'étaient pas au bout de leurs aventures, et à vrai dire avec un penseur comme SK difficile de dire s'il donnerait une limite aux objectifs de son organisation. Il ne semblait en tout cas pas vouloir s'en donner et rêvait toujours à obtenir encore plus. Oui, Seishiro avait encore faim. Faim de conquêtes et de rêves.



La Plume Noire de Dark

Objets et autres: Vaisseau 10 places ("The Crimson ship"), 5 senzus, Hyper Sword, cape rouge, Dragon radar, capsule poison.
Dons: Pouvoirs de l'œil Shukumei
Narumi Karuzaki
avatar
Demon
Féminin Age : 27
Date d'inscription : 18/07/2012
Nombre de messages : 234
Bon ou mauvais ? : Bon :3 Bawi tu crois quoi ?
Zénies : 240

Techniques
Techniques illimitées : Transposition | Griffes et crocs acérés | Pluie d'énergie
Techniques 3/combat : Rayon Lunaire | Armure naturelle
Techniques 1/combat : Forme Alpha

MessageSujet: Re: Always there for you [PV. SK]   Jeu 25 Fév 2016 - 15:12
Être ici était être au paradis.

Narumi n'avait jamais eu l'occasion de passer autant de temps avec quelqu'un de cette manière de toute sa vie. En effet, la seule personne qu'elle avait aimé était morte depuis bien longtemps. D'ailleurs, puisqu'elle était une esclave et lui fils d'esclavagiste, ils ne se fréquentaient que très peu de façon intime, bien qu'ils se voyaient chaque jour pour partir " à la chasse " ou en guerre, puisqu'il la prenait évidemment sous son gouvernail. De ce fait, ses vrais premiers instants amoureux d'une façon aussi intense, elle les vivait avec la véritable âme-sœur qui lui était destinée et qui était en ce moment à ses côtés. Ce cher Seishiro aurait " le grand malheur " de devoir se coltiner la louve auprès de lui pour une éternité qui était tout du moins certaine.

La jeune femme était transie d'amour d'une manière qui était bouleversante, au vue de son caractère de dominante sèche et fortement très peu intéressée par les choses de l'amour d'accoutumer. Mais visiblement les charmes de SK avait agit une fois de plus, et même une fois de trop, puisque cette fois il n'était pas près de se débarrasser de cette femme qui le considérait actuellement comme le point culminant de toute son existence. Bien sûr, cela était un avantage que d'avoir une personne aussi fidèle auprès de soi, et il pouvait placer une confiance aveugle en sa nouvelle compagne. Narumi était une personne du genre tellement dévouée, que sans réfléchir, cette dernière donnerait sa vie sans hésiter pour le protéger lui et ses intérêts, plutôt qu'elle-même. D'ailleurs, personne n'arriverait à lui tirer des informations le concernant, son mental de fer et son esprit de roc était un atout considérable dans les situations " du quotidien " entremêlée de guerre et de conflit. Ce cher Prince de son cœur pourrait donc voir, avec le temps qui passe, et avec brio, que son "animal de compagnie" était une source digne de sa confiance.. et de ses étreintes.

Chaque gestes, chaque mots qu'il portait à son égard la rendait inévitablement gênée, mais au fond d'elle, la louve se sentait heureuse, comme si elle suscitait vraiment l'attention de Seishiro. Même si tout cela pouvait être de la poudre aux yeux, Narumi se voilerait la face jusqu'au bout. C'est le chemin qu'elle avait choisi – sans le choisir, depuis quand peut-on choisir qui l'on aime ?

Son cher amant l'avait enlacé, puis il la fit descendre dans le bain avec lui, la taquinant en ramenant de la mousse vers elle. La jeune femme souriait à son compagnon, lui dessinant des choses certainement niaise sur ses épaules avec la dite mousse, pendant qu'il parlait. Bien sûr toute son attention était focalisé sur lui, et d'ailleurs la jeune femme s'installa entre les jambes de SK, plaçant son dos contre son torse et déposant l'arrière de son crâne sur l'une des épaules du beau démon. La louve continuait de jouer un peu avec la mousse, même dans cette position, puis elle posa ses mains sur celle de Seishiro, ramenant les bras de l'homme autours d'elle pour qu'il l'enlace. La jeune femme ferma les yeux un instant et sembla être dans un doux cocon imbrisable d'amour et de tendresse qui la rendait plus heureuse que jamais.

La belle buvait littéralement les paroles de son amour, comme si tout ce qu'il disait était la destinée de Narumi, comme si c'est lui qui décidait de cela. Et ça l'était.

- Je vais m'occuper de ton armée, comme prévu ô vénéré Roi, dit-elle en ayant un petit rire, caressant le dos de la main de son amant. Les miens vont rejoindre ton armée. Je n'oblige personne, bien entendu, mais mon peuple a foi en moi, nous sommes une grande famille et ils me suivront peu importe où je vais. Et là où je veux aller, c'est là où tu m’emmènera. Disait-elle, tout en se collant un peu plus à son compagnon, comme si elle voulait au plus profond d'elle-même le garder pour toujours. Puisque les militaires sont entre mes mains, je formerai plusieurs escadrons en fonction de test physique et psychologique imposés à chaque personne de l'armée terrienne. Ainsi je pourrai déterminer leurs spécialités et les affectés dans différentes troupes en concordance avec leurs résultats. Je pense que c'est ce qu'il manque à la plupart des armées: les entraînés, c'est bien, mais ils sont tous balancer dans le même secteur sans les placer intelligemment dans LA spécialité qui leur conviendrait vraiment. Je vais donc remédier à ce problème et te créer des troupes d'élites formées selon les aptitudes de chacun.

En matière de guerre, Seishiro avait eut raison de léguer son armée à Narumi, qui de toute évidence avait fait cela toute sa vie: diriger. Dans tous les sens du terme d'ailleurs, mais quand ça parlait armée et bataille, cette dernière était assez réfléchie pour trouver des solutions avantageuses à tout problème. Elle notait bien souvent que les armées étaient juste balancer comme ça à s'entraîner, mais il n'y avait pas de division ni de groupes d'élite. C'était une grave erreur de croire que tout le monde devait être dans le même moule. La louve comptait bien créer des troupes de bombardier, de spécialiste des dagues, de spécialiste à l'épée, de spécialiste à l'arc, de spécialiste des chars.. en somme, la jeune femme allait exploité toutes les solutions possible et placer des chefs loup-garou ET humain pour chaque spécialité, ceux qui serait bien entendu les plus doués dans celles-ci.

SK voyait grand et sa compagne le suivait fidèlement, son désir étant de faire son maximum pour donner le meilleur à son âme-sœur.

Suite à ses dires, la jeune femme changea sa position pour se retrouver face à son prince. L'Alpha lui saisit délicatement la main, pour la poser sur... sa poitrine. Non en réalité c'était sur son cœur, mais il fallait dire que cette dernière était assez massivement fournie à ce niveau, il était donc impossible d'avoir la main ailleurs que sur ses seins - enfin bref – la jeune femme posa sa propre main sur celle de SK.

Ses petites pommettes étaient toutes rougissantes, mais cette fois, la jeune femme arrivait à regarder Seishiro dans les yeux, bien qu'on sentait largement sa gêne, et en même temps tout son amour à son égard.

- La chose la plus importante à mes yeux, c'est d'être à tes côtés et te servir, quoi qu'il arrive.


La belle eut sourire, très timide, mais on sentait bien que ses paroles étaient sincères et que sa gentillesse n'avait d'égal que l'étendue de ses sentiments absolument fou pour son compagnon.

L'Alpha glissa ses mains dans le dos de son amant et se colla à lui pour l'enlacer par la suite, le sourire sur ses lèvres n'étaient pas prête de la quitter.

Tout d'un coup, elle venait de se rendre compte qu'hier, elle s'était quand même bien déchaînée. Ce qui pouvait être naturel...mais là, c'était Narumi qui avait pratiquement mener le jeu tout du long. Vue comment d'habitude, la jeune femme était toute rougissante et timide face à Seishiro, c'était assez étrange de sa part de prendre les initiatives de A à Z... non ? Non... ?

Ses yeux s'écarquillèrent, heureusement, SK ne pouvait pas voir sa trombi assez bizarre, puisqu'elle l'enlaçait.

Comment avait-elle pu réellement oublier ça ? Cela faisait-il donc autant de temps que cela qu'elle ne s'en préoccupait pas pour zapper de son esprit l'évidence ?

C'était la réunion pendant laquelle tout le monde l'avait enquiquiner avec " quand est ce que tu vas trouver un mec " et lui demander si elle " n'était pas lesbienne après tout ce temps " et le cycle de reproduction, et les petits, et blabla...

Les loup-garou, bien qu'humain de base, vivaient les mêmes cycles de reproduction que les loups. Les mêmes durées de grossesse... et d'ailleurs, c'était bingo, la pleine lune était hier et on célébrait la fertilité. Les louves, comme les véritables louves dans la nature, n'ont qu'un seul cycle de chaleur par année, et autant dire que l'Alpha avait obtenu le gros lot pour le coup.

Tellement de choses lui traversait l'esprit ses derniers temps, tellement de choses qui d'ailleurs l'enquiquinait ou l’exaspérait, et la visite surprise de Seishiro hier, et le fait que les anciens avaient envoyé son frère et ses copains pour essayer de la ramener à cette fête... oui tout était logique maintenant ! Évidemment, ils voulaient qu'elle vienne au cas où miraculeusement la louve aurait trouvé un partenaire cette nuit là avec qui se reproduire. Bordel.

La jeune femme essayait de garder son calme, si cette dernière dévoilait quoi que ce soit à Seishiro, il penserait inévitablement qu'elle se serait servi de lui. La situation était à la fois horrible et... à la fois cela la rendait bien trop heureuse. Mais, vite ! Il fallait vite qu'elle cache ses angoisses, parce que son corps s'était mi à trembloter, et son expression faciale était bloquée sur le "choc " depuis quelques secondes de trop déjà.

ELLE ALLAIT AVOIR DES ENFANTS. DE SK.

Oui, des enfants car en général les louves ont environ 4 enfants, mais ça peut aller jusqu'à 6.

Non, non, il fallait vraiment qu'elle arrête d'y penser, parce que son état de nervosité grimpait à mesure que cette idée lui traversait l'esprit. Pourtant c'était évident, elle DEVAIT tomber enceinte. C'était sa période de chaleur, mais Narumi n'y faisait tellement plus attention depuis des années que la jeune femme n'y avait pas pensé.

De plus, la croissance chez les loup-garou étaient très différent des humains. Ils grandissaient et mûrissait en l'espace d'un an. On pouvait dire qu'en 1 an, leur mentalité équivalait à environ 12 ans chez un humain. C'était une évolution très différente et difficilement comparable, mais au bout de 3 ans de vie, ils étaient déjà formé comme des adultes, et ce dû à plusieurs facteurs, dont leur croissance extrêmement rapide. Ce qui faisait que cette race proliférait depuis des siècles sans jamais s'éteindre, même si les femmes ne portaient des enfants qu'une fois par an entre 1 à 6 rejetons. Et ceux de sa race ne faisaient pas des enfants tout les ans non plus, mais une fois suffisait déjà à faire perdurer leur race, donc. De plus, comme les loups, les loup-garou femelles accouchent de leur petit au bout de 2 mois. Ce qui rend la grossesse relativement courte et leur permet de s'absenter de leur tâches quotidiennes ou des guerres pour peu de temps. Ce qui était bien utile.

Son frère qu'ils avaient vu hier avait environ 16-17 ans, on pouvait donc dire qu'il avait environ 1 an et 8 mois. Les louves peuvent se reproduire tout le long de leur vie, d'où le fait que Narumi ait de nombreux frères et sœurs, même encore aujourd'hui. Après, cela résidait dans les choix de chaque couple que de vouloir continuer à avoir des enfants ou non.

Comment allait-elle gérer ça avec lui ? Sa tribu quant à elle ne serait pas vraiment un problème, eux qui la harcelait depuis si longtemps pour que la louve donne naissance à des " héritiers". Même si celle-ci ne leur présenterait pas le père, évidemment, elle savait qu'ils ne viendraient pas l'embêter avec ça, chacun ses choix.

Il ne pourrait jamais savoir si elle le désirait. Après tout, deux mois pour accoucher c'était relativement court. Et puis ses enfants allaient grandir très vite, et certainement que SK n'en voudrait pas...

C'était une sensation d'excitation palpable qui traversait tout son être à cette idée, mais d'un autre côté.. Narumi était bien trop honnête pour mentir... et de l'autre.. elle avait vraiment peur que Seishiro pense qu'il avait été berné.

Finalement elle se décolla de son étreinte, sur son visage se lisait encore plus de gêne, encore plus de bonheur ( si ce fut possible ), et malgré elle, la jeune femme ne pouvait pas s'empêcher de trembloter.

- D-Désolée... je pense que je vais f-finir par attraper froid si on reste là...

Narumi s'empressa de sortir du bain et d'apporter une serviette d'abord à son homme avant de s'envelopper elle-même dans une autre.
D'apparence, l'Alpha avait reprit son calme, mais seulement d'apparence. On pouvait dire qu'elle avait un foutu mal à se contrôler, mais il le fallait.

Lorsqu'elle fut sèche, la louve enfila des sous-vêtements en dentelle bleuté, sans rien mettre d'autre: bah oui, c'était toujours chez elle, et puis les vêtements c'était toujours pas son truc non plus.

Heureusement, son ventre était encore intacte, il changerait de forme dans environ 2 semaines. Rien ne laissait apparaître que cette dernière avait pu être fécondée. Tant mieux, pensait-elle.

Préoccupée, la jeune femme fit quand même en sorte de s'occuper de Seishiro sans vraiment l'approcher, par crainte, ou tout simplement parce que son esprit était bien ailleurs en ce moment. La belle lui avait préparer un cocktail et lui avait fait de nouveau à manger au cas où il aurait envie de manger quelque chose en sortant du bain. Mais on voyait que son regard était la majeure partie du temps perdu ailleurs, dans les tréfonds de son âme.

* Il faut que je me réveille, si je ne le colle pas plus il va vraiment croire qu'il y a un malaise entre nous... ou pire ! Que je ne l'aime pas vraiment ! Désolée Seishiro... *

Pensait la jeune femme en terminant de faire à manger. Cette dernière enfila alors sa petite tenue d'écolière qui la faisait passer pour une citoyenne "banale", puis elle sortit un grand appareil photo visiblement. La belle s'approcha de son prince et lui prit les mains pour qu'il se mette avec celle-ci devant l'objectif.

- Je suis désolée, je n'osais pas te demander si tu voulais bien prendre une ou deux photos avec moi... Narumi se mit à baisser la tête, en réalité ce n'était pas vraiment pour ça qu'elle avait été distante évidemment. Mais c'est vrai que c'était quelque chose qu'elle n'avait pas eu l'audace de lui demander jusque-là. Mais promis, ça ne restera que pour moi, je ne les montrerait à personne. Je me doute que tu as beaucoup à faire et que tu vas certainement bientôt partir alors..Dit-elle en relevant la tête pour le regarder, toute rougissante. ...Alors c'est d'accord ?

Un petit sourire qui avait du mal à s'élargir à cause de sa timidité se traça sur son jolie minois...

.. Pourtant...

C'était l'anarchie dans son esprit.
Seishiro Kasai
avatar
Demon
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 04/02/2011
Nombre de messages : 1912
Bon ou mauvais ? : Passionnément Mauvais
Zénies : 1505 (+1500)

Techniques
Techniques illimitées : Free Fire // Boomerang Effect // Teleportation
Techniques 3/combat : Breath of Death // Sneaky Shade
Techniques 1/combat : Massive Dark Clatter

MessageSujet: Re: Always there for you [PV. SK]   Mar 8 Mar 2016 - 17:18
Après la guerre qu'avait mené les Black Feather sur la planète bleue un peu de bon temps était le bienvenu. Il n'était jamais simple de prendre possession d'une planète entière mais SK avait mené ses forces à la victoire, en frappant au bon endroit au bon moment. C'était un peu comme une partie d'échec en fin de compte et le démon aux yeux dorés avait avancé ses pièces de fort belle manière. Tout s'était déroulé comme selon son plan, à quelques détails près et il avait dû forcer la victoire qui avait eût du mal à se dessiner. Il s'était aussi mit en chasse d'éventuels rebelles pendant quelques temps avant de s'accorder un peu de repos. Aujourd'hui il pouvait profiter, pensant bien sûr toujours au prochain coup qu'il pouvait faire mais c'était le moment pour lui de se relaxer un peu. En allant retrouver Narumi il savait qu'il allait passer un bon moment, comme la dernière fois, mais il ne s'attendait pas à ce que cela se passe aussi bien. La louve était véritablement tombée sous le charme du roi de Dark et le traitait en roi dans sa propre demeure. Bien sûr le chapelier en profitait et savourait mais il n'imaginait pas que son petit séjour dans les quartiers privés de l'Alpha soient aussi plaisant.

On avait rarement vu quelqu'un d'aussi dévoué que Narumi envers SK, et pourtant ce n'était pas faute d'avoir eu foule de prétendantes pour le démon. Il avait eu l'habitude d'enchaîner les conquêtes, c'était un homme qui ne se privait d'aucun plaisir, surtout pas ceux que pouvaient proposer une femme. Son charme était évident et son attitude auprès de la gent féminine ne laissait pas insensible. C'était ce côté distant, secret et en plus de cela le fait qu'il était un bel homme, que le sexe opposé se laissait bien souvent tenté par ses charmes. Ce n'était pas si étonnant de voir Narumi elle aussi être attiré par l'homme aux yeux dorés mais il semblerait que sa passion pour lui soit bien plus forte que tout ce qu'il avait connu auparavant.

La matinée avait commencée un peu comme la nuit s'était terminée, Seishiro Kasai était toujours dans le nid douillet de Narumi Karuzaki et il s'était dirigé vers la salle de bain où il avait trouvé cette dernière. Ils étaient là, tout les deux détendus, dans le bain à s'amuser entre autre avec la mousse. Narumi avait posé quelques questions concernant le futur et SK y avait répondu avec éloquence comme il savait si bien le faire. Il était évident que le chapelier pensait à la suite des événements, il savait déjà quels était les potentiels futurs conquête des Black Feathers mais il fallait toujours passer à l'action au bon moment sans se précipiter. D'autant plus qu'avec trois planètes à gérer les BF devaient agir désormais prudemment, et que tous les membres étaient aujourd'hui dispersés dans la nature et donc pas facilement joignable. Mais le roi de la Terre n'en avait pas fini d'agrandir son royaume. C'était certain. Il écouta ensuite Narumi s'exprimer au sujet des troupes terriennes qu'elle devait diriger, expliquant ce qu'elle avait prévu de faire pour avoir la meilleure armée possible et n'oubliant pas de préciser que les forces loups-garous allaient s'allier à l'armée terrienne. En l'écoutant Seishiro se disait qu'il avait bien fait de la nommée à ce poste là, elle semblait avoir bien réfléchit à tout ça et n'était pas une novice dans ce domaine.


"Oooh, je vois. Tu sembles avoir pensé à tout, c'est une bonne chose. Je n'en attendais pas moins de toi. Je savais que je pouvais te faire confiance et c'est d'ailleurs pour cela que je t'ai confié une telle tâche. Je te sais capable de la réaliser comme il le faut. Notre armée doit être forte et je ne doute pas un seul instant que la présence de tes semblables dans l'armée terrienne renforcera à coup sûr nos forces. Nous devons être prêt à la bataille et les armées de Namek et Dark seront là aussi pour épaulé celle de la Terre. Cela fait beaucoup et c'est pour cela qu'il faut bien s'organiser. Je compte sur toi. N'oublie pas aussi d'entraîner les soldats les plus doués sur plusieurs postes différents afin qu'ils puissent avoir une polyvalence. Mais j'imagine que tu y as pensé. Aaah je suis satisfait de voir le royaume dont je rêvais enfin prendre forme !"

Cela se voyait sur son visage, le roi était heureux, il avait tant donné pour arriver là où il était aujourd'hui et il pouvait désormais s'en féliciter. Il vivait avec pour leitmotiv de toujours viser haut, ainsi il pouvait plus facilement atteindre des objectifs déjà intéressants et la preuve en était qu'il avait déjà atteint beaucoup d'entre eux. Une première planète avait été conquise avec Namek, sa très chère planète Dark avait à son tour été mise sous la bannière des Black Feather, et maintenant c'était au tour de la planète Terre. Un monde toujours difficile à prendre, beaucoup s'y étaient cassés les dents et le fait que le groupe de SK ait réussit là où beaucoup avaient échoués était un signe fort que désormais il fallait compter avec eux dans l'univers.

Le démon vit ensuite la louve se mettre dans une autre position, elle avait même saisit la main du ténébreux pour la posée sur sa poitrine. Enfin il s'agissait plus précisément de son cœur, le chef des BF le sentait d'ailleurs battre très fort et le visage de Narmi était bien rouge aussi. Il n'y avait pas besoin de plus de symptômes pour prouver de quoi souffrait la belle. Cette dernière ajouta à cet acte quelques paroles qui vinrent renforcer l'idée qu'elle lui était totalement dévouée, ses mots parlaient d'eux mêmes, ils semblaient purs, sincère et cela fit dessiner sur le visage de Seishiro un large sourire. L'homme au yeux doré s'approcha d'elle pour l'embrasser en guise de réponse. Il ne pouvait qu'apprécier l'attitude de la guerrière. Puis il l'enlaça ensuite pendant quelques instants, sans se douter qu'elle venait de se rendre compte de quelque chose qu'il ignorait totalement. En effet il n’imaginait pas que sa compagne tombe enceinte, ou du moins il n'y prêtait pas plus attention. Oui SK avait l'habitude de passer des nuits de folies en charmante compagnie et il avait probablement dû plusieurs fois mettre enceinte les femmes avec qui il avait passé du bon temps. Il était loin d'être idiot, il le savait, dans ce vaste univers devait exister des héritiers de la plume noire de Dark. Mais puisqu'ils ne se manifestaient pas, Seishiro n'y prêtait pas attention. Ces enfants pouvaient même être nombreux étant donné qu'il avait déjà presque 300 ans d’existence et donc un nombre assez important de conquête. Bien souvent les femmes qui avaient accouché d'un enfant de l'homme aux yeux dorés se taisaient, tout comme Narumi, pour ne pas déranger SK et ses grands idéaux, ou peut-être tout simplement par crainte de sa réaction. Autre élément à prendre en compte:Seishiro utilisait souvent un pseudonyme et il en avait peut-être des centaines. Alors comment retrouver un père qui ne cesse de changer d'identité ? C'était comme chercher une aiguille dans une botte de foin dans ce vaste univers...

Après l'étreinte qu'ils avaient échangés, la jeune femme se décolla de lui subitement. Il haussa un peu les sourcils mais demanda pas d'explication à cette attitude, elle était souvent très gênée face à lui alors ce n'était pas si surprenant de la voir dans cet état là. La louve lui tendit une serviette lorsqu'il sorti du bain et il se sécha avant d'enfiler ses habits. Il s'était ensuite dirigé vers le salon et la cuisine, remarquant qu'elle avait encore une fois tout préparer pour qu'il puisse se restaurer. Kasai ne se priva pas et mangea à sa faim. Il sentit Narumi un peu plus distante et s'étonna encore de ne pas la voir partager avec lui ce repas. C'était un peu triste comme ça. Contre toute attente, la louve sortit un appareil photo, toute émue elle demanda à son compagnon si il voulait bien prendre une photo avec elle. SK se mit à sourire et comme il avait terminé de manger il pouvait accepter sa requête.


"Haha ha ! Si ce n'est que ça... Bien sûr qu'on peut faire cela, mon visage est d'ailleurs maintenant un peu connu. C'est mon nom qui doit rester secret." Avait-il dit en faisant un clin d’œil à la belle en mettant son index devant sa bouche. Puis il attrapa l'appareil photo et fit quelques photos en entourant l'Alpha avec son bras. Cet appareil était suffisamment perfectionné pour que l'utilisateur puisse ajuster correctement le cadre grâce à une petite fenêtre qui montrait le possible futur cliché. "Voi-là ! J'espère que ça te va comme ça. Nous aurons toujours ce souvenir désormais haha !" Il embrassa Narumi sur le front et ajouta quelques mots pour changer de sujet. "Bon, et bien on a passé un bon moment ensemble ! Comme toujours je dois dire, tu sais accueillir tes invités. Je pense que c'est vers toi que je me tournerait lorsque j'aurai envie de décompresser un peu haha ! Être roi peu parfois être étouffant."

Le démon disait cela en commençant à ranger un peu la table, il pouvait être serviable lui aussi quand il le voulait. Seishiro se dirigea ensuite vers le balcon pour prendre un peu l'air, il fit signe à Narumi qu'il allait fumer à l'extérieur pour ne pas la déranger. Sans doute qu'il allait repartir à l'aventure dans peu de temps, il ne restait jamais bien longtemps au même endroit. Alors il en profitait pour fumer une cigarette, accoudé à la barrière du balcon en regardant l'horizon.



La Plume Noire de Dark

Objets et autres: Vaisseau 10 places ("The Crimson ship"), 5 senzus, Hyper Sword, cape rouge, Dragon radar, capsule poison.
Dons: Pouvoirs de l'œil Shukumei
Narumi Karuzaki
avatar
Demon
Féminin Age : 27
Date d'inscription : 18/07/2012
Nombre de messages : 234
Bon ou mauvais ? : Bon :3 Bawi tu crois quoi ?
Zénies : 240

Techniques
Techniques illimitées : Transposition | Griffes et crocs acérés | Pluie d'énergie
Techniques 3/combat : Rayon Lunaire | Armure naturelle
Techniques 1/combat : Forme Alpha

MessageSujet: Re: Always there for you [PV. SK]   Lun 14 Mar 2016 - 23:59
Le nouveau Roi n'avait aucune crainte à avoir, il avait placer sa confiance judicieusement en mettant entre les mains de Narumi l'armée terrienne. Cette dernière était la chef de guerre de sa race, ce n'était pas par pur hasard. Elle avait su prouvé lors de différentes batailles sa valeur, son sens de l'organisation et ses techniques pour assiéger ou repousser l'ennemi. La louve était l'une des nombreuses chef qui étaient répartis entre différents clans et fonctions au sein de sa race, et bien sûr le chef des chefs était son père, Oméga, qui gouvernait sur les loup-garou puisqu'il était le premier d'entre-eux. Ils avaient choisi sans préférence et avec déduction le poste de chef de guerre pour la fille du grand chef, au vue de son caractère et de son intellect, autant dire qu'elle était prédisposée à gouverner dans ce genre d'affaire. Narumi était une leadeuse née, de part le fait que cette dernière sache manier l'art de la guerre avec brio, mais également par le fait qu'elle savait traiter ses soldats avec respect, elle ne se considérait au dessus de personne.

Le fait que son grand amour lui fasse confiance sur la question était une véritable récompense pour Narumi qui n'attendait que des occasions de prouver sa dévotion envers lui et son alliance. La louve avait déjà bon nombre d'idées qui lui traversais l'esprit afin de mener au mieux son armée et de faire un remaniement de cette dernière, qui a été fortement laisser à l'abandon par l'ancien Roi. Puisque Seishiro voyait les choses en grand; sa "compagne" voyait cela sous la même envergure et comptait bien tout faire pour qu'il soit fière d'elle et que ses actions au sein de l'armée lui serve un maximum. Cela allait aussi servir à redorer le blason des BF, en donnant une bonne image de l'alliance auprès des citoyens qui pourraient constater qu'ils en font plus pour la sécurité de leur ville tant aimée que tout les autres prédécesseurs de SK.

En effet, Dark et Namek seraient tout de même un atout pour faire une embuscade en plus de l'armée terrienne. Le must aurait été de pouvoir rassembler toutes les armées sur une même planète, mais cela est certainement peu envisageable. Déjà, Narumi allait bien s'occuper de l'armée de la Terre et faire en sorte de mobiliser le plus de monde possible, chose tout à fait faisable vu les temps actuels. Il suffisait de redonner un grand coup de nettoyage et de renouveau dans cette fichue armée afin d'intéresser suffisamment les médias et les gens en masse. Ainsi les petits curieux viendront de plus en plus se renseigner sur ce que l'armée fera actuellement et les familles, les foyers, seront rassurés par le "programme" que la louve proposera publiquement dans un séminaire. Oui, la jeune femme avait déjà pensé à tout et surtout s'était préparée psychologiquement comme physiquement à endurer une lourde période où des évènements s'enchaîneraient. Elle comptait bien faire une refonte complète du système pitoyable de l'armée terrienne.

Bien sûr elle devait penser à ses futurs enfants et donc à sa grossesse. Heureusement, le premier mois n'était pas encore trop incapacitant, de ce fait elle pourra remplir ses fonctions et faire tout ce sacré ménage et tout les préparatifs lourds mais nécessaire à ce que l'armée soit plus performante et resplendissante que jamais. Évidemment lorsqu'elle arriverait au deuxième mois de grossesse, Narumi sera de toute manière contrainte à vivre sous forme de loup afin d'assurer le bon développement de sa progéniture dans sa matrice. - bien en forme de loup, et pas loup-garou – et de se fait, elle retourna auprès des siens afin d'arriver à terme de son accouchement dans les meilleurs conditions. Ainsi, elle espère faire une "belle portée" et sa progéniture sera dans une forme certainement olympiques, à l'image de ses parents.

Au final, la louve avait réussie à rattraper son comportement étrange en disant que c'était parce qu'elle n'osait pas demander à Seishiro de faire des photos avec elle. D'une part c'était la réalité, de l'autre, le fait qu'elle sache qu'elle était tombé enceinte inévitablement ce soir-là, lui avait donner un élan de courage pour demander à son bien aimé de faire ces fameuses photographies en sa compagnie. Donc du coup, l'alpha s'en tirait pas si mal, cela lui avait donner le courage de lui demander cela alors qu'il était assez intimidant de demander ça à quelqu'un d'aussi discret. Mais en effet il commençait à être connu physiquement parlant, et puis Narumi ne comptait absolument pas montrer ces photos à toute la Terre, c'était juste pour qu'elle ait un souvenir de lui le reste du temps.. ou plutôt un souvenir du couple heureux que la louve formait avec ce dernier lorsqu'ils étaient réunis. Puis cela lui donnerait le sourire et assez de courage lorsqu'elle sera sur le point d'accoucher.

Du coup, elle remercia "son" amoureux en l'embrassant sur la joue, ses propres joues étaient toutes roses d'intimidation. Ils prirent plusieurs photos ensemble dans plusieurs poses différentes grâce à cet appareil perfectionner qui facilitait les poses un peu différentes avec son option pour faire un décompte sonore avant que la photo ne soit prise. Du coup, les photos s'imprimèrent sur un beau papier prévu à cet effet quasi automatiquement après les prises et la louve en garda deux particulières qu'elle appréciait beaucoup. Disons que ces photos représentaient bien à ses yeux l'image que l'alpha se faisait de leur "couple".

Le baiser sur le front que la louve avait reçus eut pour effet de lui tirer un grand sourire timide, les pupilles pleines d'étoiles, elle ne regardait jamais Seishiro: elle l'admirait. Surtout qu'il avait dit penser à venir vers cette dernière lorsqu'il voudrait décompresser: c'était très bon signe ça ! Non ? Eh bien pour Narumi ça l'était, cela voulait dire qu'elle savait le détendre et prendre soin de lui comme il le fallait puisqu'il pensait déjà à revenir auprès de celle-ci pour connaître à nouveau ce même "traitement". Celui-ci commença à un peu ranger ce qu'il y avait sur la table d'ailleurs, mais Narumi en bonne maîtresse de maison, le coupa dans ses actions pour le débarrasser de tout ça et s'en occuper elle-même. Elle était bien trop gênée pour le laisser faire et puis la louve considérait que ça faisait partie de son travail pour s'occuper bien de lui ! Du coup, il sortit sur son balcon pour fumer une cigarette, alors que quelqu'un frappa de nouveau à sa porte. Décidément, elle ne pouvait jamais être tranquille quand l'objet de ses rêves étaient chez elle, ou quoi ?

Narumi s'avança vers la porte et regarda dans le "trou" de la porte pour voir de qui il s'agissait. C'était Darcia, un homme grand et au physique assez spécial, il ressemblait à un noble, ou à " un grand monarque " tel que la louve l’appelait pour se moquer gentiment de lui. Il était un ami de longue date de Narumi, lui aussi était née dans les prisons à l'époque où les loup-garou étaient esclaves. Ils avaient à quelques jours près le même âge. C'était un loup-garou qui avait bien réussi sa vie parmi les terriens, il était patron d'une grande chaîne de restaurants et de bars, autant ne pas préciser qu'il était donc millionnaires, voir même bien plus.

Spoiler:
 

La louve ouvrit la porte et tira un petit sourire, posant son bras dans l'encadrement de la porte d'un air détendue.

- Mon cher grand monarque ! Dit-elle avec un air narquois. Qu'est ce qui t'amènes ? Tu as trouvé la femme ?

Il avait une clope au bec, une posture bien droite qui lui donnait un air intimidant pour quiconque ne le connaissait pas. Cet homme avait un air souvent stoïque ou moqueur sur le visage.

Darcia: En effet, j'ai trouvé cette Claire... elle est.. comme tu le pensais, c'est une femme qui paraît peu commode lorsqu'on l'approche, par méfiance j'imagine. Dit-il en lâchant un petit rire. Je confirme qu'il n'y a plus aucune trace d'Alucard, elle a changée d'aura, et ses réactions n'étaient pas du tout comme celles qu'Alucard aurait eut.

- Parfait. J'aimerai que tu restes en contacte avec cette femme, essayes de trouver un compromis pour qu'elle te raconte ce qu'Alucard lui a laissé comme souvenirs avant qu'elle ne l'expulse de son corps... ou toutes informations intéressantes qu'il aurait pu lui donner indépendamment de sa volonté d'ailleurs. Je voudrais également savoir quels sont ses buts, ses motivations.. essayes d'en apprendre plus sur ce qu'elle est. Cette Claire pourrait peut-être être une future alliée ou un contact intéressant pour nous et nos semblables.

Darcia: Très bien, "chef" dit-il pour la taquiner, tirant une latte sur sa cigarette et commençant à partir. En plus ça m'arrange, elle est mignonne malgré sa monstrueuse aura qui m'a fait hérissé les poils... justement, j'aime bien ce genre de choses. Dit-il en ayant un nouveau petit rire.

- Bordel, dit Narumi en posant sa main sur son propre front, tu devrais quand même arrêter de faire ton Don Juan avec la première nana que tu trouves jolie imbécile, sinon t'auras jamais de sérieuse descendance môsieur le premier ministre ! Ajouta t-elle en lui tirant la langue pendant qu'il avait le dos tourner

Darcia: Ouais, bien sûr. J'y penserai, dit-il en haussant les épaules d'un air nonchalant. J'y penserai...


Narumi leva les yeux en l'air, décidément Darcia était vraiment incorrigible. Elle ne fit pas le rapprochement mais au final il était assez similaire à SK au niveau des femmes, c'était un homme qui savait les attirées dans son grappin sans difficulté.

La louve referma la porte et s’aperçut que "son conjoint" était encore sur le balcon à fumer. Il faisait certainement cela pour ne pas incommoder l'odorat développer de Narumi, mais elle supporterait sans mal l'odeur de cette infâme drogue si c'était pour les gens que la louve aimait. Elle sortit alors dehors tout doucement et vint se coller dans le dos de Seishiro pour l'enlacer, posant sa tête contre ce dernier, tout sourire aux lèvres. Ses mains se glissèrent autours de son torse pour venir se poser sur celui-ci.

- Tu ne devrais pas t'obliger à fumer dehors, je peux supporter l'odeur de la fumée si c'est toi. Dit-elle en se décollant de lui après l'avoir enlacer pour venir en face de lui, posant sa hanche droite contre la rambarde du balcon. N'hésites pas à venir me trouver si tu as besoin de décompresser, ma porte te seras toujours ouverte. Et bien sûr je serai toujours là, prête à lancer l'assaut si tu me le demandes sur n'importe quelle personne qui barrerai ta route d'accès à ce qui te rends heureux. Dit-elle en lui adressant un nouveau sourire, posant l'une de ses mains sur son torse et l'autre sur sa joue afin de la caresser tendrement. Je serai éternellement là pour toi.

Narumi lui adressa un sourire qui en disant long sur ses sentiments envers Seishiro. Comme à son habitude elle était transi d'amour devant se dernier. Elle s'approcha de lui, sur la pointe des pieds, afin d'échanger un dernier baiser passionner avec son bien-aimé, sachant qu'elle ne le reverrait certainement pas avant un long moment, une fois encore...
Seishiro Kasai
avatar
Demon
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 04/02/2011
Nombre de messages : 1912
Bon ou mauvais ? : Passionnément Mauvais
Zénies : 1505 (+1500)

Techniques
Techniques illimitées : Free Fire // Boomerang Effect // Teleportation
Techniques 3/combat : Breath of Death // Sneaky Shade
Techniques 1/combat : Massive Dark Clatter

MessageSujet: Re: Always there for you [PV. SK]   Ven 18 Mar 2016 - 23:45
Encore une fois, il pouvait dire qu'il l'avait fait. Oui, Seishiro Kasai avait réussit à obtenir exactement ce qu'il souhaitait, à savoir le pouvoir de la planète Terre. Tout s'était passé comme prévu mais ce succès n'était pas un aboutissement, il y avait encore tant à faire et bien évidemment SK en était conscient. Depuis qu'il avait amorcé cette quête de pouvoir il avait eu certes un peu de chance, mais c'était également les actions qu'il avait entreprises au bon moment, son intelligence, son audace et son opportunisme qui l'avait amené là. Il fallait un peu de tout ça pour réussir, il en était la preuve. La problématique désormais était de pouvoir gérer les trois planètes Dark, Namek et la Terre. Il s'en était sorti avec les deux premières mais la planète bleue amènerait peut-être plus de difficulté puisqu'elle était très convoitée. Mais le démon avait déjà tout prévu, en déléguant à ses acolytes certaines tâches. Alors qu'il s'occupait principalement de Dark, Tobi avait le contrôle de Namek et sur Terre c'était en binôme que Narumi Karuzaki et Kefka Palazzo devaient faire régner l'ordre des Black Feathers. Diviser pour mieux régner comme on dit.

Le roi avait encore beaucoup à faire, même s'il était aidé dans sa tâche il n'en était pas moins le leader, le visage, le guide des Black Feathers. De ce fait, et même s'il voulait profiter de ce qu'il avait obtenu, il ne pouvait pas se reposer sur ses lauriers. Il était comme ça, à vouloir toujours plus, à ne se donner aucune limites, à aller au bout de ses ambitions et de ne se priver de rien. Peut-être qu'il en faisait trop et que cela risquait de lui nuire mais il ne pouvait s'empêcher d'avancer, comme s'il lui était impossible de seulement se complaire en restant sur son trône, heureux de sa richesse. D'ailleurs, il avait beaucoup profité d'être en compagnie de Narumi, ça lui avait fait quelques jours de vacances bien agréable après cette guerre. Mais, encore une fois il ne pouvait pas rester là éternellement, le démon était toujours en mouvement et il allait bientôt laissé la louve seule à ses affaires tandis qu'il prévoyait probablement son prochain coup. L'homme aux yeux dorés se projetait facilement dans le futur en imaginant d’innombrables scénarios, il réfléchissait à toutes les possibilités et cela lui permettait de voir l'avenir sereinement, c'était aussi simple que ça. Cela voulait aussi dire que son prochain projet n'allait peut-être pas être lancer tout de suite.

Sur le balcon où il s'était accoudé, Seishiro Kasai profitait encore une fois d'un petit délice : fumer une cigarette. Il avait prit cette habitude il y a fort longtemps mais ses conditions de démons faisaient que le tabac ne nuisait absolument pas à sa santé. Ainsi il pouvait juste profiter de ce petit plaisir comme bon lui semblait. Avec ces moments passés aux côtés de Narumi, son succès en tant que conquérant, il était dans une sorte de béatitude qui ne laissait pourtant pas le roi de Dark se laisser aller sans se rendre compte que quelqu'un avait frappé à la porte. Narumi était allée voir ce que c'était, puisqu'elle était l'hôte. SK ne s'intéressa pas plus que cela à cette intervention mais il avait sentit que la personne qui était venue jusqu'ici avait une aura intéressante et semblable à ceux de la race de l'Alpha. Il ne savait pas trop ce qui se passait car il était assez loin de la porte d'entrée pour pouvoir entendre mais il considérait que ceci n'était pas ses affaires. Narumi était haut placée chez les siens et devait elle aussi avoir beaucoup à penser, en plus de son statut aujourd'hui de chef de guerre de l'armée terrienne. Il resta donc à fumer tranquillement jusqu'à ce qu'elle revienne jusqu'à lui, dans son dos pour l'enlacer. SK eût un sourire à ce moment là, il écouta Narumi et lui répondit avec cet air sympathique qu'il avait en toute circonstances, loin de l'image de l'assassin qu'il était au fond de lui.


"Le moins que je puisse faire lorsque je suis dans l'antre d'une lady, et en l’occurrence ici pas n'importe laquelle, c'est de respecter son rythme de vie, son intimité."Il avait jeté soudainement sa cigarette du haut du balcon et s'était retourné pour enlacer à son tour la jolie louve. "Haha ! J'ai tellement apprécié mon passage ici que je me ferais un plaisir de revenir. Et, évidemment je compte sur toi pour mener nos troupes ! T'as porte seras toujours ouverte hein ? Il faudra que tu me dises laquelle je dois prendre en priorité ! Haha haha !"

SK y allait toujours de quelques mots d'humour. Il faisait référence là au fait que Narumi l'avait déjà emmené dans une autre demeure que celle-ci, il se demandait donc combien d'habitations possédaient la charmante femme. Le démon répondit avec un sourire sincère à l'énième phrase de Narumi lui faisant comprendre qu'elle serait toujours à ses côtés. C'était la première qualité qu'il cherchait chez ses alliés avec celle de leurs compétences. La louve était l'acolyte et la compagne idéale. Ensuite, ils s'échangèrent encore une fois un baiser, probablement le dernier. Il attrapa la main de Narumi pour la ramenée dans le salon, puis il la lâcha pour prendre son chapeau, qu'il posa sur la tête de Narumi, simplement le temps de remettre sa veste et de reprendre toutes ses affaires. Puis, lorsqu'il fut prêt il reprit son chapeau pour le remettre sur sa propre tête.

"Il est temps pour moi de te laisser, milady ! Prends soin de toi, on se retrouvera bien assez vite..."

À peine ces mots dit qu'il se rapprocha d'elle et saisit son petit menton pour lui offrir un dernier baiser, finalement, avant de partir. Oui, Seishiro aimait bien avoir le dernier mot. Ensuite il afficha un sourire et prit la porte pour sortir des quartiers privés de la belle, sans se retourner. Il réajusta son chapeau, visage baissé mais qui laissait entrevoir un sourire. Cette sortie faisait très vieux film avec le mari qui part au boulot en laissant sa femme à la maison. Encore une scène théâtrale digne de Seishiro Kasai. Puis, il redressa son visage et quitta cet établissement en marchant tout en disparaissant petit à petit comme de la fumée violette. Il s'agissait en vérité de sa technique de téléportation.



La Plume Noire de Dark

Objets et autres: Vaisseau 10 places ("The Crimson ship"), 5 senzus, Hyper Sword, cape rouge, Dragon radar, capsule poison.
Dons: Pouvoirs de l'œil Shukumei
Narumi Karuzaki
avatar
Demon
Féminin Age : 27
Date d'inscription : 18/07/2012
Nombre de messages : 234
Bon ou mauvais ? : Bon :3 Bawi tu crois quoi ?
Zénies : 240

Techniques
Techniques illimitées : Transposition | Griffes et crocs acérés | Pluie d'énergie
Techniques 3/combat : Rayon Lunaire | Armure naturelle
Techniques 1/combat : Forme Alpha

MessageSujet: Re: Always there for you [PV. SK]   Sam 19 Mar 2016 - 20:50
Se laissant guider par l'homme en qui elle avait aveuglément confiance, Narumi rentra à l'intérieur de son spacieux appartement, main dans la main avec l'être aimé. Ce dernier trouvait toujours les mots pour être charmant auprès de ses acolytes, et en particulier auprès de la louve. Follement éprise de lui, il était toujours son centre d'attention lorsqu'il apparaissait quelque part, de toute manière. La louve ne pouvait que sourire en sa présence. Il était à ses yeux si adorable qu'elle ne pouvait que plus l'aimer. Le démon lui avait d'ailleurs répondu avec une grande gentillesse et un sourire qui semblait naturel, ce qui était assez rare sous ses airs qu'il jouait par comédie. En plus il restait toujours vivace et rigolo, ce qui retira en partie la boule au ventre que Narumi ressentait, sachant que c'était le moment où il allait partir.

Son bien-aimé déposa son chapeau sur sa tête, au final cela sied plutôt bien à la louve, lui donnant une petite touche sexy/mystérieuse, c'était le pouvoir de ce couvre-chef. SK enfila sa veste et récupéra son bien, puis il lui adressa une dernière phrase, avant de saisir délicatement le menton de sa compagne pour déposer un dernier baiser sur ses lèvres. En effet, cela ressemblait fortement à une scène quotidienne pour un couple dans lequel l'homme partait en "affaires", laissant sa femme à ses propres occupations. La jeune femme le regarda sortir de son appartement, le flanc gauche appuyé contre sa porte, ce sourire qu'il lui donnait, toujours accrocher à ses lèvres.

Narumi referma sa porte et se dit qu'il était tant de concrétiser ses projets. En effet, nombre d'idées et de plans lui venait en tête depuis un petit moment déjà, et tout cela demandait beaucoup de temps.. et d'argent. Mais l'un comme l'autre n'était pas un problème pour l'armée terrienne. La jeune femme comptait bien se servir de ses idées innovantes pour rallier des personnalités importantes à sa cause, et d'ailleurs Narumi avait une aisance à prononcer des discours puisqu'elle y était habituer depuis de longues décennies passées à guider en temps de guerre son peuple, et d'autres s'étant d'ailleurs rallier à eux. La louve passa alors plus de cinq jours chez elle, enfermée, ne laissant rentrer que des femmes de chambres pour nettoyer son appartement et lui apporter de quoi se rassasier.

La louve était une grande mangeuse d'habitude, ou plutôt elle avait un appétit qui ne reflétait pas son apparence. Mais lorsqu'elle était en présence de Seishiro, le syndrome d'amour lui causait bien des choses et surtout la perte d'appétit. C'était ce genre de choses inexplicables et bien étranges qui accablaient les individus amoureux. Bref, au moins maintenant, à forcer de se creuser les méninges, la belle avait retrouver de son appétit. Ces cinq jours lui avait paru en réalité très court, comme s'il n'avait s'agit que de quelques heures pendant lesquelles cette dernière aurait activement et intensément travaillé. Quand il s'agissait de boulot, Narumi était l'une de ces: " bourreau du travail" avec beaucoup d'énergie à dépenser, de ce fait, cela n'était pas un problème moralement comme physiquement de tenir la cadence. De toute façon, c'était maintenant que tout allait vraiment commencer.

Des plans et des idées exposées, dessinées, sous diaporama, diagrammes, et autres formules servant à expliquer de la manière la plus compréhensible et lisible possible ses pensées plein sa mallette, la louve était prête, préparée, alors que l'aube venait de se lever.

Elle attrapa une veste et quitta son appartement.. direction: une nouvelle vie pour la base militaire !
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Always there for you [PV. SK]   
 
Always there for you [PV. SK]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: Satan-City-