Partagez | 
 

 La sombre affaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Doki Dulicki
avatar
Moojuu
Masculin Age : 101
Date d'inscription : 04/03/2015
Nombre de messages : 282
Bon ou mauvais ? : Neutre popom
Zénies : 950

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation -Stogie Punch - Hakkeshou Kaiten
Techniques 3/combat : Amnesia - Daïchi Retsuzan
Techniques 1/combat : Cat-A-Clysme

MessageSujet: La sombre affaire   Sam 14 Mar 2015 - 22:42
C'était au 4e étage, chambre 8. La pièce était vide, mais la preuve que quelqu'un cherchait quelque chose avait été laissée: plusieurs tiroirs ouverts, la lampe était renversée par terre et plusieurs habits étaient éparpillés dans la pièce comme si quelqu'un avait subitement tout laissé sens dessus dessous. Tout ceci avait été fait avec précipitation semble-t-il, comme si la personne qui louait cette chambre fuyait quelque chose ou quelqu'un. Cette personne avait dû faire vite car un danger se rapprochait, et elle avait sans doute prit l'objet avec elle. Cela devait déjà faire un petit moment qu'elle avait quitté les lieux mais il pouvait encore la rattraper. En effet, dans le cendrier une cigarette à moitié consommée laissait encore échapper de la fumée. Cela ne faisait que quelques minutes qu'elle était parti, mais il ne fallait pas traîner maintenant. Il se dépêcha, sortant de la pièce et courant dans le couloir, il dévala les escaliers à toute vitesse et fini même par sauter des marches d'un coup. Lorsque soudain il s'arrêta pour regarder par une fenêtre avec vue sur la rue d'à côté, elle était là elle courrait ! Il fallait absolument la rattraper sinon tout était perdu. Sortant rapidement il prit la direction dans laquelle elle allait, il suivit donc la 15e puis 16e avenue. La nuit était tombée alors il y avait moins de circulation mais il faisait trop noir pour distinguer précisément les détails aux alentours. Alors qu'il avait semblé perdre sa cible de vue il continua à courir pendant un moment avant d’entendre deux coups de klaxonne au loin, il poursuivit sa route dans cette direction avant de se retrouver devant une sorte de vieil hangar.

Il en était certain, elle était passée par ici, cela ne faisait aucun doute. Mais comment la retrouver ? Sûrement dans le hangar. Il décida alors d'inspecter les lieux mais toutes les entrées semblaient bloqués... A moins que... Oui, un portail avait été forcé par ici, un reste de cadenas se trouvait par terre et des marques de coups décoraient la paroi. Sans plus tarder, il souleva la porte coulissante et entra. Par terre, une flaque d'eau et des traces de pas. Il ne s'était pas trompé, elle était ici. En effet, beaucoup plus loin la mystérieuse personne recherchée tentait de trouver une cachette dans les locaux. Tout était vieux et poussiéreux, c'était un endroit parfait pour cacher quelque chose, c'est à ce moment là que l'individu en question, qui était un homme portant un costume entra dans une pièce et déposa la mallette qu'il tenait en mains sur un bureau. Pour ne pas se faire repérer il agissait dans le noir avec une lampe torche. Il regarda autour de lui avant d'ouvrir et vérifier que le contenu était toujours en bon état. Il regarda brièvement sa montre. 23h42. C'est à se moment là qu'il entendit un grincement au loin, il se dépêcha de refermer la mallette, souleva le tapis situer derrière le bureau et ouvrit une sorte de coffre dans lequel il rangea la mallette soigneusement. Pour brouiller les pistes il plaça quelques vieux cartons sur le tapis, il y en avait un peu partout dans la pièce, cela ferait illusion. Il devait à présent faire vite, il ouvrit la porte qui menait directement à la pièce d'à côté et la referma derrière lui. Cette salle était en partie vitrée ce qui lui permettrait de voir si quelqu'un s'approchait, il entendit alors des bruits de pas dans le couloir et se rua dans un placard pour se cacher. L'homme au costume avait semble-t-il tout prévu, un léger trou lui permettait de regarder à l'extérieur, ou seule la lune éclairait le bâtiment. Il entendit les bruits se rapprocher, une porte s'ouvrit et se referma dans les pièces précédentes. Puis, les pas se firent de plus en plus proches, l'homme au costume aperçu l'ombre apparaître à travers les vitres de la pièce, cette silhouette était imposante, surement celle d'un homme grand et costaud. Il entendit alors le bruit de la poignée grincer et la porte s'ouvrir, ça y était celui qui le recherchait était entré dans la pièce. Il inspecta lentement les lieux, son pas se rapprocha du placard lentement et là...

Plouf !

Doki referma d'un seul coup son livre et le posa. Il venait de mettre fin à la sombre affaire qui le tenait ici depuis un moment, alors il tira le papier et s'essuya. Il se releva en remettant son pantalon avant de tirer la chasse. Il sortit ensuite de la cabine et alla se laver les papattes, il ne fallait pas négliger l'hygiène, surtout lorsqu'on est dans un restaurant. Il s'essuya ensuite les mains avec un truc noir étrange à côté du lavabo puis alla pour quitter les toilettes... Mais il sentit une force incroyable le retenir en le tirant par les habits. Le Moojuu se retourna alors et croisa le regard d'un homme.

"Hey ! Pour qui vous prenez-vous à vous essuyez aux gens comme ça ?!"
S'énerva l'homme habillé en noir, qui venait en effet d'être prit pour une serviette pour s'essuyer les mains par Doki.

"Excusez-moi je n'avais pas fait attention. Popom." Répondit Doki.
"“Je suis sérieux ! Vous vous fichez de moi ou quoi ???"

"Sérieux ? Drôle de prénom. Moi, c'est Doki. Tu veux être mon ami ?"

"Qu... Quoi ?? Mais vous le faites exprès je vais vous..."

Le type s'énervait de plus en plus et avait armé un coup de poing mais il n'eut pas le temps de faire quoi que ce soit que Doki l'étala de son coup spécial, le Stogie Punch, en un éclair. L'homme chien était très déçu, il croyait que cet homme voulait être son ami mais en vérité il voulait simplement le frapper. Doki ne compris pas mais il s'en fichait maintenant et alla dans la salle pour manger et parla à un serveur.

"Pouvez-vous me servir ? S'il vous plaît."

"Euh... Vous êtes sûr monsieur ? Vous avez déjà manger pour quatre il y a deux heures puis vous avez disparu soudainement. On a d'abord cru que vous étiez parti sans payer..."

Doki réfléchit et se souvint soudainement qu'il avait en effet déjà manger tout à l'heure. D'ailleurs il constata qu'il n'avait plus si faim que ça , son ventre était assez rempli. Ceci expliquait aussi pourquoi il avait passé tout ce temps aux toilettes, il avait dû trop manger et eut quelques complications au niveau digestif. Sur ce, Doki paya les 50 zénies et quitta le restaurant.
 
La sombre affaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La sombre affaire de la petite culotte - Nagaël
» Le futur d''Haiti selon l''homme d''affaire Mike Spinelli
» Haïti-Justice : L’affaire des 200 enfants empoisonnés bientô
» Une ruelle sombre
» Interdiction de depart dans le cadre de l'affaire Socabank

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: Restaurant-