Partagez | 
 

 Repousser le Mal [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Kei
avatar
Terrien
Masculin Age : 20
Date d'inscription : 23/12/2014
Nombre de messages : 22
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Saut - Rapidité - Ravage
Techniques 3/combat : Bouclier - Smash
Techniques 1/combat : Final Smash

MessageSujet: Repousser le Mal [Libre]   Sam 27 Déc 2014 - 18:11
Le chaos...c'était la première chose que Kei avait vu en arrivant en ville. Quelques minutes plus tôt, il marchait en direction de Satan-City en espérant continuer sa quête de connaissance et son entraînement en trouvant de puissants maître. Mais maintenant, il avait la ville en vue et cette fois, il dut constater la réalité: cet endroit était attaqué. Les voiles de fumée plus tôt lui avait fait peur, mais il avait espérer que ce n'était que son imagination. Malheureusement, c'était tout le contraire: il pouvait entendre les hurlements de l'endroit où il était, ce qui voulait dire d'assez loin. Il prit son élan et commença à courir en direction de la ville, son sens du devoir éveillé par toute cette violence. Arrivé à proximité, il put voir vraiment les ruines des bâtiments, les cadavres jonchant le sol, le sang, les larmes des survivants. Au milieu de ces ruines se trouvait des êtres difformes, des êtres différents les uns des autres, mais tous avaient la même chose: une expression bestiale, sauvage. Le dernier des Xenoblade, sachant qu'ils étaient ennemis, décida de les éviter...pour l'instant. Il fonça vers des ruines de bâtiments autrefois imposants et commença à aider les personnes blessés, les libérant des morceaux de pierre qui les retenaient. Il évacua plusieurs personnes, certaines étaient seulement en état de choc. Les blessés réussirent à partir seul, mais il devait aider les autres, qui avaient littéralement la jambe broyée. Peu de survivants indemnes daignaient l'aider, la plupart fuyant le champ de bataille. Après quelques minutes à sortir les civiles de la zone de guerre, il voulut aller à une autre bâtisse. Cependant, quelque chose surgit des ruines, l'attrapant par le coup. Une sorte d'être ressemblant à un humain avec quelques piquants qui ressortait un peu vers les épaules. Des lignes étaient tracés vers sa bouche et ses yeux, sans vie.

Kei tenta de se débattre, envoyant son poing dans le visage de l'étrange ennemi. Son épée était trop loin pour lui, il ne pouvait l'atteindre. Malheureusement, le coup ne fit même pas broncher l'adversaire, qui serra encore plus fort. Son autre main, quant à elle, se souleva, comme s'il voulait lui renvoyer son coup. Alors qu'il l'abattait, le jeune homme réussit à bouger sa tête, laissant le bras du soldat plonger dans le sol. Pour lui, c'était un ouverture: d'un coup de genou dans le ventre, il parvint à se mouver un peu. Il glissa vers le haut et lorsque son genou fut vis-à-vis le visage de l'humanoïde, il frappa, le faisant vaciller. Pris dans la pierre, il ne pouvait attraper sa cible. Kei fonça rapidement vers son arme, roula, et l'attrapa d'un mouvement rapide. Il se tourna vers l'ennemi, qui étaient à quelques centimètres de lui. Il n'avait que quelques secondes avant de mourir, quelques secondes pour frapper. Il avait réussit à sortir son bras du sol qu'il avait pulvérisé, il ne lui faudrait donc pas longtemps pour lui éclater le crâne. La lame rouge de l'épée du Xenoblade partit, visant la tête de l'adversaire. Cependant, celui-ci mit sa main devant son visage, arrêtant l'arme de sa paume comme si ce n'était rien. La bouche de celui-ci s'ouvrit, dévoilant une rangée de dents, même trois, acérées et teintées de rouge.

"Tu ne m'auras pas...PRENDS ÇA!"

Accompagné de son hurlement, la lame de son arme s'ouvrit, laissant passer un rayon bleu à une vitesse foudroyante. Sans pouvoir esquiver, le rayon transperça la paume de l'être étrange pour finalement transpercé l'intérieur de sa bouche, tuant l'adversaire sur le coup. Son corps sans vie tomba, le rayon tranchant en deux le crâne à la verticale. Il ferma son arme, éteignant la lueur bleue. Il soupira et se massa la gorge. Il avait été chanceux, trop chanceux même. Il regarda les alentours et voulut se diriger avec les civiles quand soudain, quelque chose sortit du sol. Bordel, il était vivant?! Non, son cadavre traînait derrière le nouveau venu. Mais ils étaient identiques! Il voulut dégainer, mais il trébucha vers l'arrière, lui faisant perdre l'équilibre. Alors qu'il tombait à la renverse et que l'humanoïde sortait ses griffes, trois coups de feu se firent entendre. Le sang jaillit du torse, de la gorge et de la tête du double, qui tomba sur le jeune homme. Le garçon blond, ne comprenant pas trop, poussa le cadavre à côté et regarda ses sauveurs. Des soldats terriens! L'armée terrienne!

"Vous allez bien? Ces foutus envahisseurs! Ils mettent la pagaille dans la ville. Ils semblent être de deux races: on dirait des démons et plein de doubles comme ceux là" dit-il en pointant les deux cadavres. "On va avoir besoin d'aide, vous pourriez nous aider"

"Évidement, j'ai évacué quelques survivants, mais il en reste dans d'autres bâtiments. Pour l'instant, éliminons les adversaires et ensuite, sortons les civiles: moins il y aura d'obstacles, plus ce sera facile!"

Il se mit en position de défense, voyant un groupe de démons approcher vers eux. Les soldats se tinrent prêts à tirer, quelques un les rejoignant rapidement. Ils devaient exterminer la petite vermine pour l'instant: ça allait être long, mais c'était nécessaire!
Inconnu
Autres Races
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 29/12/2014
Nombre de messages : 11

Techniques
Techniques illimitées : Porte Drogue Inversion Flash
Techniques 3/combat : Portail Paresse
Techniques 1/combat : Pistolet

MessageSujet: Re: Repousser le Mal [Libre]   Lun 29 Déc 2014 - 22:24
Quel drôle d'endroit. La Terre, presque comme la mienne, à la différence qu'il n'y a pas de Satan-City d'où je viens. Bref, je vois des gens, qui se battent. Je ne sais pas quoi faire, je suis tout neuf ici. Je ne vais pas trop m'en mêler. Mais un jeune homme m'intrigue assez pour attirer mon attention. Il aide les gens. J'hésite entre trouver ça pathétique et mignon, un peu comme un film romantique. Tant pis, autant la faire classe. Je fais apparaître une porte juste devant lui, devant l'armée terrienne, en plein sur le champ de bataille. Je me place derrière celle-ci, de manière à ce qu'il ne me voit pas, ni lui, ni l'armée. Je ne me suis pas trop foulé sur le coup. Un porte simple, individuelle, en bois mat.
Je frappe à la porte et sans attendre de réponse, je l'ouvre.

- Bonjour Ki, le dernier des Xénoblattes.

Quelle entrée fracassante, pétante de classe. Je suis fier de moi je dois l'admettre. Mais le seul problème, c'est que je suis en manque d'inspiration pour le reste. Plus d'idées. Je ne sais plus quoi faire, alors je me contente, pour l'instant, de le dévisager, observant grâce aux bâtonnets dans ma rétine, le visage quelque peu surpris des soldats.

Il confond ses expressions faciales, décontenancés. Sa bouche se tord dans tous les sens, formant des rictus incompréhensible, il tente d'articuler quelques mots, mais seul des sons en vrac sortent de sa bouche. Il s'avance et rejoins celui qu'il a salué. Il se place à ses côtés avant de faire face aux même créatures que Kei. Il se penche vers ce dernier et lui susurre à l'oreille de longues phrases inaudible, si bien que lui-même ne s'entend pas parler. Peut-être a-t-il dit quelque chose de crucial, nous ne le saurons jamais.
Peut-être est-ce là son plan ? Peut-être qu'il cherche à pousser Kei vers une étrangeté telle qu'il s'en retrouverait décontenancé. Il cherche sans doute à savoir ce qu'il va faire.

Soudain, je sais quoi faire. Les combats ? Très peu pour pour moi. Alors je me concentre, il sont nombreux mais pas très puissants. J'use de ma botte secrète que j'aime à nommer le rayon de paresse. Je le diffuse largement et sans trop de puissance.

Soudain, l'armée de monstre qui semblait prête à en découdre, s'assied et se met à râler, comme s'il n'avait plus envie de se battre. Lui, le personnage principal dont le nom est inconnu, n'a pas bougé d'un pouce. Rien ne semble être sorti de son corps, pas de rayon laser ni rien, mais pourtant, il y a cette sensation dans l'air, comme si tout le monde savait que ça venait de lui.
Il passe son bras autour de l'épaule de Kei.

- Mes braves soldats, ces monstres sont à vous. À votre place, je me dépêcherais, il ne tarderons pas à s'éveiller, et à regagner la fougue qu'ils avaient avant. Quant à toi, mon petit Ki... Dis-moi, je peux t'appeler Kiki ? Bref, quant à nous, nous allons nous éloigner de cette pagaille ambiante, les laissant se débrouiller, car j'ai deux-trois petites choses à te demander. Si tu veux bien te donner la peine de me suivre.

J'avance alors, espérant qu'il me suive, mais sans oser me retourner pour vérifier car cela risquerait gâcher le côté badass de marcher sans se retourner en mode, je suis trop cool pour regarder derrière moi. Je marche sans savoir où je vais, mais avec une telle assurance que nul ne pourrait le deviner.
Kei
avatar
Terrien
Masculin Age : 20
Date d'inscription : 23/12/2014
Nombre de messages : 22
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Saut - Rapidité - Ravage
Techniques 3/combat : Bouclier - Smash
Techniques 1/combat : Final Smash

MessageSujet: Re: Repousser le Mal [Libre]   Mar 30 Déc 2014 - 19:18
La plus improbable des choses se déroula sur le champ de bataille. Tous étaient prêts à se combattre, à mourir pour sauver les civiles face à la horde de "clones" et de démons qui fonçaient sur eux. Mais une porte venait d'apparaître purement et simplement sur les débris, face à eux. Oui, une porte, une simple porte qu'on pouvait trouver partout. Comment était-ce possible? Les ennemis continuaient leur course vers eux, sans se soucier du rectangle de bois. Le plus étrange, c'est que quelqu'un cogna à cette porte et l'ouvrit juste après. Qui était-ce? Personne ne le savait, personne ne le reconnut du moins. Il donna alors le bonjour à Kei, écorchant son nom avec une violence inouï. Mais ce n'est pas ça qui fit tressaillir le guerrier à l'épée rouge: malgré la mauvaise prononciation, il le connaissait, il connaissait son clan, son histoire, etc. Puis ce fut le blanc. Personne ne parla, on pouvait seulement entendre les cris des démons enragés. En fait, l'inconnu dévisageait le jeune Xenoblade tandis que les soldats, surpris, ne bougeaient pas d'un poil. On dirait qu'il ne sait plus quoi faire: sa bouche bouge comme pas possible et des baragouinages sortent de sa gorge. Puis, il avança à côté du dernier de son clan qui, méfiant, restait en position de défense. Il se mit à ses côtés et se retourna pour voir les soldats qui fonçaient vers eux. Mais bon sang, qui était-il? En plus, l'homme à l'apparence normale, quoi qu'un peu sale, se pencha et commença à lui dire des mots étranges à l'oreille, sans aucun sens. Un détraqué? Peut-être. Mais il connaissait des informations sur lui qui emmenait le combattant à se méfier. Certes, il est surpris, mais il ne veut pas se laisser influencer par ce nouveau venu aux allures rustres. Mais c'est alors que quelque chose se produisit, encore plus étrange que la porte. Les démons et les clones, sans aucun avertissement, s’assoit et commence à bailler, sans aucune envie de se battre. L'inconnu, qui semble être à l'origine de cet événement, demande aux soldats de s'occuper d'eux tandis qu'il veut parler à Kei.

"Je vais voir ce qu'il veut, occupez-vous d'eux!"

Le soi-disant allié partit en avance, mais il fut vite rejoint par le combattant en rouge, qui voulait des réponses à ses questions. Tant que les ennemis seraient sous l'emprise de cet être, il pouvait le suivre. Pendant ce temps, les soldats décidèrent de tirer une savle sur les adversaires, tant qu'ils le pouvaient. Plus loin, les deux personnes marchaient côte à côte tandis que le dernier Xenoblade parlait à l'inconnu.

"D'où tenez-vous les informations à propos de moi? En passant, mon nom n'est pas Ki Xénoblatte, mais Kei Xenoblade. êtes-vous de notre côté? Pourquoi êtes-vous venu ici?"

Tant de questions traversaient l'esprit du combattant. Il ne savait pas quoi faire face à une telle personne à part poser ses questions. Et il espérait recevoir des réponses.
Inconnu
Autres Races
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 29/12/2014
Nombre de messages : 11

Techniques
Techniques illimitées : Porte Drogue Inversion Flash
Techniques 3/combat : Portail Paresse
Techniques 1/combat : Pistolet

MessageSujet: Re: Repousser le Mal [Libre]   Mer 31 Déc 2014 - 18:33
Le plan se déroule selon mon plan. J'aime quand un plan se déroule sans accroc. Mais maintenant, que faire ? Il donne des ordres aux soldats comme s'il avait la moindre autorité. C'est assez amusant de voir à quelle point la loi de la jungle est présente en ce lieu. Il me suit, bien. Très bien. J'avais peur qu'il ne me suive pas, mais s'il me suit, c'est que je me suis fourvoyé. Et c'est tant mieux. Il débite un flot de questions à l'inconnu. Il veut savoir le comment du pourquoi de son savoir. Il veut, dirait-on, tout savoir de lui.

- Tu es bien impétueux, mon cher Kiki. Je pourrais répondre à toutes tes questions, mais avant cela, j'aimerais te poser quelques questions. Car, au cas où tu aurais oublié, c'est moi, et moi seul, qui ai décidé de t'approcher et qui t'ai demandé en premier de répondre à mes questions. Alors tu réponds à mes questions, et on verra ensuite pour les tiennes, si tu t'en souviens d'ici là. Non pas que je mette en doute ta mémoire mais... *BURP*... Mais... *BURP*... Pardon. Mais vois-tu, j'ai appris que par ici, vous n'avez pas une mémoire absolu alors, c'est pas grave. Si t'oublies, je te le rappellerais.

Il s'est perdu dans son monologue, mais l'essentiel y est. Il veut absolument poser ses quelques questions. Le seul problème, c'est que je ne sais pas encore quoi lui demander. Ok, il faut commencer par le basique. La base, les fondations.

- Bon, je vais te sembler idiot, à poser ces questions, mais voilà. Attends... J'ai oublié...

Long silence.

- Ah oui ! Donc, je voudrais savoir où est-ce qu'on est là ?

Voilà, grâce à une simple question, je vais pouvoir établir, grosso merdo, un profil psychologique de ce Kiki. Où du moins, je l'espère. Je ne suis pas un bon psychologue, mais je trouve ça classe d'établir la psychologie d'un individu en une question. Alors, je m'entraîne.

- Mais cette question est légèrement superflue. Celle que je vais te poser, désormais, risque de bouleverser complètement ton existence, du moins, quand je t'aurais révéler sa vraie nature, mais tu sauras ça au prochain post... Bref, tu n'as pas l'impression de ne pas contrôler tes faits et gestes ?

Quelle cliffhanger, j'adore ça, le suspens.



[Désolé du court post, je te promet un pavé pour le prochain (y)]
Kei
avatar
Terrien
Masculin Age : 20
Date d'inscription : 23/12/2014
Nombre de messages : 22
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Saut - Rapidité - Ravage
Techniques 3/combat : Bouclier - Smash
Techniques 1/combat : Final Smash

MessageSujet: Re: Repousser le Mal [Libre]   Sam 3 Jan 2015 - 17:29
Après avoir laissé les soldats en finirent avec les gêneurs des environs, Kei partit avec le mystérieux venu, qui semblait en connaître un paquet sur lui. Il voulait le faire parler, connaître les intentions de cet étrange individu. Évidement, le Xenoblade commença à poser beaucoup de question et corrigea la prononciation de son nom. L'inconnu devant lui ne semblait pas vouloir y répondre, du moins, pas maintenant. Il l'appelait encore Kiki...c'était assez familier, mais le guerrier en rouge ne fit aucun commentaire. Il lui déclara qu'il répondrait à ses questions, mais après un petit interrogatoire, si on pouvait dire. Il lui donna comme raison qu'il l'avait approché en premier, ce qui n'était pas faux. Il lui déclara qu'il pourrait poser ses questions plus tard, s'il s'en souvenait. Il allait les garder en tête, il avait besoin de ces réponses.

Mais l'individu continua de parler en rotant au passage. Kei l'avait vu au début, mais le nouveau venu n'était pas très propre, pas du tout: de la crasse partout, il sentait mauvais. Mais s'il avait besoin de causer avec quelqu'un mal propre pour ses informations, il le ferait sans hésitation. Il voulut lui poser une question, mais...il l'oublia. Et lui qui disait avoir une bonne mémoire, il n'avait pas l'air très bon. Mais lorsqu'il posa sa question, le combattant à l'épée haussa un sourcil. Il était venu ici sans savoir où il allait? Mais bon, on dirait qu'il allait devoir répondre. Avant qu'il le puisse, l'inconnu déclara que sa question était étrange, ce qui était effectivement le cas. Mais ça deuxième question fut encore plus étrange: il lui demandait s'il se sentait contrôlé, autant en faits et gestes. Surpris, il répondit aux deux questions, ne comprenant pas trop.

"Nous sommes à Satan-City, sur Terre", précisa-t-il pour l'individu visiblement perdu. "Et pour ta deuxième question...je contrôle parfaitement mes faits et gestes...c'est assez étrange que tu demandes ça."

Il regarda l'être mystérieux droit dans les yeux et demanda, d'une voix sans humour.

"Maintenant, à moi de poser les questions. Êtes-vous du côté des terriens et comment connaissez-vous autant de choses sur moi?"

Maintenant, il voulait des réponses: il avait répondu, c'était à son tour d'avoir les informations qu'il désirait.
Inconnu
Autres Races
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 29/12/2014
Nombre de messages : 11

Techniques
Techniques illimitées : Porte Drogue Inversion Flash
Techniques 3/combat : Portail Paresse
Techniques 1/combat : Pistolet

MessageSujet: Re: Repousser le Mal [Libre]   Dim 11 Jan 2015 - 10:41
Ah bravo ! Merci, ça je le savais déjà qu'on était à Satan-City, mais au moins, maintenant, je sais qu'il ne sait pas, et savoir ça me poste dans une position de supériorité vis-à-vis de lui, ce qui me procure, je dois le dire, un certain sentiment de bonheur. Je suis content. Ils se retrouvent, à force de marcher, sur le toit d'un petit immeuble banlieusard datant d'une ancienne époque où tout devait être construit avec des briques et à la main.

- Comment on s'est retrouvé là ? Peu importe. Tu veux savoir de quelle côté je suis... Hahaha, à vrai dire, j'en sais rien, et pour répondre franchement, je m'en branle autant que de la première fois que j'ai tué un grabule... Mais attends, il n'y a pas de grabules ici ?

Merde, merde, merde... Je révèle trop de choses sur moi, si je me présente en tant qu'inconnu, ce n'est pas pour tout dévoiler au premier venu. Mais bon, au point où j'en suis, autant lui faire une petite démonstration.

- Tu veux savoir comment je te connais ? Et bien sache que je ne te connais pas, mais j'ai acquis au cours de mes voyages une connaissance approximative de tout. Mais vu qu'une démonstration vaut mieux que... Que... 'Fin, que voilà quoi, tu m'a compris.

Il ne bouge pas et soudain, un rectangle apparaît à côté des deux protagonistes de ce topic. Il est dans le sens de la hauteur et est d'un gris clair plutôt opaque.

- Ne bouge pas... *BURP*... Je reviens. *BURP*

Il rentre dans le rectangle et reviens une poignée de secondes plus tard, quelques égratignures fraîches sur le visage. Il essuie d'un revers de la manche le sang coulant sur son front et ses joues. Il tient par la main un enfant d'un demi-douzaine d'année.

- Dis-lui ton nom !
- Quoi ?
- Dis-lui ton nom petit merdeux !
- Euh... Je m'appelle Ki Xénoblatte... Pourquoi ?
- Très bien.

Il lui donne un coup de pied au cul afin de le faire traverser le rectangle de nouveau. Voilà voilà, s'il n'a pas compris, il me posera des question, mais en attendant, c'est à mon tour... bien, trouver un truc intelligent à dire pour paraître intelligent et mystérieux à la fois tout en faisant en sorte qu'il passe du temps à répondre...

- Bien, je répondrais à tes questions a*BURP*... après, mais avant, je veux que tu me dises tout ce que tu sais sur cette univers, ses limites, les règles qui le régissent.

Bienbienbien, arrêtons-nous là pour les questions foireuses. Il faut que je fasse exploser son esprit et tout ce qu'il sait après, je lui présenterais le bidule, ça devrait l'intriguer... Rahlala, j'ai tellement hâte. Il fait des mouvement bizarres avec ses mains, complètement décousus. Il touche le visage de Kei du bout du doigt. Puis il s'éloigne et lui tourne le dos. Il fait face, depuis ce toit, à la guerre qui a lieu sur cette planète. De dos, on pourrait croire qu'il observe alors qu'en réalité, il joue à Snake sur son portable.
Kei
avatar
Terrien
Masculin Age : 20
Date d'inscription : 23/12/2014
Nombre de messages : 22
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Saut - Rapidité - Ravage
Techniques 3/combat : Bouclier - Smash
Techniques 1/combat : Final Smash

MessageSujet: Re: Repousser le Mal [Libre]   Sam 24 Jan 2015 - 3:27
Il ne sut pas pourquoi il se retrouva sur le toit avec l'étrange individu, ni pourquoi il envoya son poing dans la tronche de l'Inconnu. Néanmoins, il le fit. Après avoir répondu aux questions de l'homme crasseux, il posa ses questions. Mais le mystérieux personnage, lui parla de toutes sortes de choses étranges, comme des grabules. Il créa un rectangle dans l'air, passa à l'intérieur et revint avec un gamin, qui disait se nommer Ki Xénoblatte. Il le fit traverser de nouveau puis commença à repartir dans sa tête, son visage exprimant n'importe quoi alors qu'il venait toucher celui du jeune homme blond. Puis il se tourna vers l'horizon, après avoir posé de nouveaux des questions étranges. Kei en avait ras-le-bol: il avait répondu correctement aux questions de son interlocuteur et maintenant, celui-ci lui donnait des réponses vagues. C'est peut-être pour ça qu'il le frappa. Il lui envoya son poing d'un mouvement rapide, sans pour autant le jeter en bas du building. Il ne savait pas comment l'autre allait réagir par rapport à ça, mais il en avait marre.

-Arrête de me narguer. J'ai répondu à tes questions et tout ce que tu trouves à me répondre, c'est des rôts! Tu me montres un enfant qui dit se nommer Ki Xénoblatte en disant que ça répondra à mes questions et tu me demandes des précisions sur ce monde?! DES GENS MEURENT! Alors dis-moi franchement: tu te mets de notre côté à nous, les défenseurs, ou tu profites du spectacle? Si tu veux connaître les "limites" de cet univers, aide-nous!

Il serrait les poings si fort que ses ongles perforaient sa peau, faisant goutter le sang. Il n'avait plus le temps de jouer: les ennemis semblaient reprendre lentement, mais sûrement, le dessus. Les plus puissants des envahisseurs exterminaient les remparts les plus résistants tandis que leurs soldats réduisaient l'armée terrienne. Il n'avait pas été aussi tendu depuis longtemps: en temps normal il n'aurait jamais frappé l'Inconnu. Mais là...il devait agir rapidement. Il dégaina son épée et se mit sur le bord du toit. Soudain, une aura commença à l'entourer. Une aura bleue, qui se répandit vers ses jambes, sortant de son sabre. Il se tourna vers l'étrange personnage, son regard devenant sincère et moins dur.

-À toi de choisir...

Et il sauta du toit. Pas directement en bas, mais sautant sur des morceaux pour enfin arriver au sol. L'autre le suivrait-il? L'aiderait-il?
Inconnu
Autres Races
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 29/12/2014
Nombre de messages : 11

Techniques
Techniques illimitées : Porte Drogue Inversion Flash
Techniques 3/combat : Portail Paresse
Techniques 1/combat : Pistolet

MessageSujet: Re: Repousser le Mal [Libre]   Mer 4 Fév 2015 - 16:50
Kei tente de lui donner un coup de poing. Ce coup de poing est, ma foi, rapide pour un simple humain. Prouvant ainsi que ce n'en est pas un. Bien bien... Tout cela devient de plus en plus intéressant, mais cette marque de violence prouve que ce jeune homme n'est pas prêt à recevoir mon enseignement. Tant pis.
Il esquive d'un mouvement de tête le coup de poing qui lui était adressé. Son visage se fige et ses sourcils se haussent, lui donnant un air hautain. Il lui demande d'arrêter de le narguer et plein d'autres trucs très chiants. Genre, blablabla des gens meurent toussa... C'est bizarre mais il ne semble pas avoir conscience de l'absence d'importance de ces gens.

Il s'apprête à ouvrir la bouche pour dire quelque chose, mais se ravise. Il me menace, cherche à me contraindre. Bien, qu'il aille se faire foutre. Il fait un doigt d'honneur à Kei et se barre à pied du toit de l'immeuble du quartier de la ville du pays de la Terre.
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Repousser le Mal [Libre]   
 
Repousser le Mal [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ? Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: Satan-City-