Partagez | 
 

 La Reine des Damnés ~ [ PV. Sephiroth - Gin ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Claire
avatar
Modérateur
Féminin Age : 27
Date d'inscription : 12/08/2008
Nombre de messages : 20713
Bon ou mauvais ? : Tu devrais le savoir.
Zénies : 2970

Techniques
Techniques illimitées : Dodging bullets | Fen'harel's elgar | Transposition
Techniques 3/combat : Renvoi d'Offensive | Purification
Techniques 1/combat : Doomhammer

MessageSujet: La Reine des Damnés ~ [ PV. Sephiroth - Gin ]   Jeu 17 Avr 2014 - 14:19

Aujourd'hui, la Reine des vampires était de sortie dans la ville de Satan-City. En effet, sa race – les vampires – étaient connu depuis de nombreux siècles maintenant, et leur souveraine qui n'était qu'autre que Claire, était devenu une image populaire parmi les humains. Certains l'admiraient, d'autre la craignaient, mais tous avaient une once d'inspiration pour cette femme qui paraissait si inatteignable, si calme, si belle... En réalité, lorsque les humains découvrirent l'existence des vampires il y a de cela bien longtemps, ce fut un sacré bordel. Les conflits Vampires-Loup garou avaient encore reprit à cette époque, et les humains étaient venu s'ajouter à ça, tentant d'inventer des armes pour tuer plus facilement ces deux races surnaturelles. Bref, grâce aux manières de Claire, cette dernière réussi à apaiser les tensions survenue à cette époque et depuis, elle est connue comme "ambassadrice" de la race vampire, mannequin pour lingerie "grande taille" ( ou plutôt pour les femmes avec des formes, pas des planche à pain ) et surtout violoniste puisque c'était l'instrument qu'elle maîtrisait le mieux.

Depuis ce temps, la jeune femme entretient de bonne relation avec les plus grands dirigeant de la Terre afin d'éviter les conflits. Contrairement aux loup garou, qui se sont mi en retrait et qui se "cache" de tous les humains afin d'éviter à nouveau des querelles, Claire faisait bonne effigie auprès des terriens. Mais tout ceci n'était évidemment qu'une apparence, elle se servait de la notoriété de certains pour obtenir ce qu'elle désirait et ça, sans problème. Vous pourriez me dire: pourquoi n’hypnotise t-elle pas simplement les gens auquel elle souhaite soutirer quelque chose ? Parce que c'est trop facile, voyons ! En réalité, c'est pour montrer sa bonne foi. Beaucoup de vampires travaillent d'ailleurs à Satan-City et se sont très bien intégré depuis fort longtemps. Une entreprise nommée "True Blood" existant depuis la période de paix entre humains et vampires, dont Claire est le PGD, produit du sang synthétique afin de prouver aux humains qu'ils sont capables de cohabiter en toute harmonie. Et cela étant, tout marche à merveille depuis ces longues années. Mais entre nous... tout cela n'est qu'une mascarade. Les vampires chassent toujours mais font passer leurs actes pour des meutres: ils sont rapides, discret, on peaufiné leurs approches et surtout... personne ne les soupçonne grâce  l'image que renvois Claire.

Bref, la succube venait donc de finir un "shooting photo" auprès d'une agence de mannequinat, rebondissant sur une interview dans une salle pouvant contenir que 150 personnes VIP, dont les gens ayant le plus d'influence sur Terre et quelque autres chanceux ayant payé leur place une petite fortune. La vampire, drapée d'un chapeau de l'époque pirate, blanc, ainsi que d'un mini-short en cuir noir de longues bottes assorties, d'un long manteau blanc effet légèrement "peau de bête " et de seulement – évidemment – des caches tétons en forme de coeur pour couvrir son opulente poitrine, arriva donc sur le "plateau TV". Dans ses mains, deux chaines fermement tenue, reliée à la nuque de deux énormes loup-garou: des bêtes au regard féroce, une musculature développée à la perfection, mais surtout très docile à leur maîtresse. Un tonnerre d'applaudissement et d'admiration vint emplir la salle, alors que la jeune femme venait de prendre place sur un confortable fauteuil en face du journaliste. La séance commença, l'homme chargé de lui posé des questions vint à lui demander des renseignements sur la nouvelle gamme de vêtement qu'elle avait porté et avec laquelle elle venait de faire ses dernières photos... bref, tout un tas de truc barbant mais auquel la succube se prêtait avec ironie et son naturel charme froid. Et ça plaisait.

Ce fut l'heure de la dernière question: Claire avait souvent emmener ses deux bestiaux avec elle, c'était un peu ses "animaux de compagnie" si l'on pouvait le dire ainsi.

Journaliste: Ce n'est donc pas la première fois que vous venez avec vos.."amis" dit le journaliste avec une pointe d'ironie. Pourquoi certain loup-garou préfèrent rester à vos côtés plutôt que de suivre leur meute ?

- Demandez à certain de mes vampires pourquoi ils préfèrent rejoindre la meute des loup-garou plutôt que de rester à mes côtés, Joe. Dit-elle calmement, ses mains caressant les fourrures soyeuses de ses bêtes. Tout n'est question que de politique et de préférence, comme toujours. Je ne maudit pas ceux qui décident de prendre leur destin en main, chacun à des choix à faire et nous en sommes les seuls décideurs.

Journaliste: Bien, bien, et aurions-nous la chance enfin de voir ces deux loup-garou reprendre leur forme humaine aujourd'hui ? Sous un tonnerre d'applaudissement je vous prie !

C'était une grande première. Jamais personne n'avait osé demandé que ses adorables compagnons loup-garou se montrent en temps qu'humain. La succube souris, regarda à tour de rôle ses compagnons: c'étaient leur choix. S'ils ne le désiraient pas, elle n'allait pas les forcer.

Mais pour la soif de spectacle du publique, les deux bêtes commencèrent à changer et reprirent leurs formes humains. C'était deux hommes à la stature colossale et de grande taille. Décidément, Claire devait aimer les hommes grands: car la plupart du temps ses compagnons l'étaient. L'un était blond,   l'autre était brun, mais tous les deux avaient des yeux bleus très clair: car ils étaient aveugle. Le publique applaudit donc les deux jeunes hommes, qui peu après reprirent leur forme de bête et s’essayèrent près de leur maîtresse.

Le journaliste lui demanda le pourquoi du comment du fait qu'ils soient aveugles, Claire expliqua qu'ils avaient perdu leurs yeux à cause d'une attaque d'humain il y a fort longtemps, mais que cette "infirmité" était un sacré avantage pour eux. Car en effet, les loup-garou on déjà des sens très développé d'origine, et là, la perte de vue amplifiait leurs capacités.

Bref, la jeune femme termina son interview, tous le monde était heureux et son nombre de "fans" ne céssaient d'augmenter de jour en jour. C'était le principal: les gens l'aimaient, mais surtout: les gens aimaient les vampires et voulaient devenir des leurs. C'était aussi ça, le but de cette "campagne" durant depuis des siècles. Claire récupérait un bon nombre de gens devenu fan des films, des séries, des BD , livres, goodies et autres conneries sur sa race. Cela rapportait un nombre non négligeable de vampires à ses rangs qui étaient ensuite formé par les anciens. En somme, elle y tirait tout un arsenal d'avantages.

La jeune femme avait fait un tour dans Satan-City, accompagnée de ses stylistes et autre lèchent cul obligatoire pour son image. Elle avait passée une journée chargée et s'était éclipsé le soir avec ses compagnons en laisse. C'était donc la nuit tombée sur Satan-City et la "Star" symbolisant les vampires se mêlait souvent à la masse, discutant avec les gens sans les repousser, signant leurs conneries et leur donnant des conseils de vie, de look... tout ce genre de chose auquel les humains se préoccupent plus que leur propre santé.

C'est ainsi que la vampire se retrouva dans un bar/hôtel/restaurant le plus connu de la ville, où seul les journalistes ( et encore ) les gens connus sur Terre et ceux qui avaient une place importante se retrouvaient. Il y avait une partie du bar réservée au publique, et c'est là où Claire allait. Elle ne craignait pas de se faire harcelée par les humains, elle répondait à toute leur question sans tabou, et les gens l'appréciaient et venaient souvent la saluer. Il y avait toujours de nouvelles têtes curieuses pour venir s'asseoir à sa table et venir lui parler, mais plaisait à la succube: c'était vivifiant de voir que les gens venaient vers elle sans la craindre.

La gouverneuse avait laissé ses "toutou" chez elle, ce soir elle n'était donc pas accompagnée. Les gardes du corps étaient à l'intérieur du bâtiment, surveillant de loin, mais ne restant pas à la collé car elle ne le supportait pas. Alors qu'elle sirotait tranquillement un martini, une ombre inconnue s'approcha d'elle, mais la jeune femme fit mine de rien, confortablement installée dans le fond du fauteuil.





Spoiler:
 
Gin Toraeda
avatar
Moojuu
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 04/04/2014
Nombre de messages : 743
Bon ou mauvais ? : Sauvagement neutre
Zénies : 655

Techniques
Techniques illimitées : Illodor / Téléportation / Tsuchi Maho
Techniques 3/combat : Bakuhatsu Ha / Hakkeshou Kaiten
Techniques 1/combat : Kikoho

MessageSujet: Re: La Reine des Damnés ~ [ PV. Sephiroth - Gin ]   Ven 18 Avr 2014 - 16:24
Rares étaient les fois où Gin quittait les montagnes où il aimait se retirer de la civilisation, ça l’était encore plus lorsqu’il allait jusqu’à une grande ville. En principe il le faisait pour acheter à manger, car même s’il n’était pas humain la nourriture trouver dans la nature ne le satisfaisait pas toujours, bien qu’il pouvait s’en contenter pour survivre. Il lui arrivait aussi d’acheter quelques habits, une habitude apprise de son père adoptif, qui lui était un humain. Il n’en portait pas beaucoup mais toujours pour couvrir au moins le bas de son corps, de façon à ne pas effrayer plus les humains lorsqu’il se mêlait à la foule, déjà souvent craintive à la vue d’un tel colosse plein de poils. Étrangement, porter du tissu ne l’avait jamais vraiment déranger, à croire que les gens de son espèce étaient habituer à ce genre de choses. Ce n’était pas le seul exemple qui prouvait que les Moojuu étaient proches des humains d’une certaine manière, mais Gin le découvriras sans doute au fil de son existence. Comme les siens, il n’avait par contre pas cette faculté à se sociabilisé facilement et à faire des rencontres avec les individus d’une autre espèce. Ce n’était pas un problème pour lui qui était habituer à la solitude et n’avait que faire du regard des autres sur sa personne. C’est pourquoi il n’avait jamais vraiment été inquiéter par ce que les terriens pensaient de lui lorsqu’il se baladait en ville, tant qu’ils ne l’attaquaient pas il s’en fichait mais vu sa corpulence il y avait peu de chances que quelqu’un ose s’en prendre à lui.

Gin était venu jusqu’en ville non pas pour dépenser des sous, mais cette fois-ci pour chercher des informations sur ce qui l’intéressait le plus: ses origines. Cependant il avait très peu de chances de trouver ce qu’il voulait et il n’était pas très optimiste à ce sujet. Mais son père adoptif avait entendu quelques rumeurs en ville alors il se disait que si il y avait une seule façon de trouver des informations c’était de se mêler à la foule. Même si ce n’était que des suppositions, même si il n’y avait rien de concret, une simple piste serait déjà un grand pas en avant. Pour ça il avait choisit Satan-City, la ville la plus populaire de la planète. Ici il devait bien y avoir énormément de brassages d’informations et l’endroit le plus approprié pour cela était le bar. Des bars justement il y en avait des dizaines dans une grande ville comme Satan-City et Gin décida d’aller à la découverte de certains d’entre eux. Il en visita deux ou trois qui étaient quelconque avant de tomber sur une enseigne un peu sombre, à l’intérieur il n’eut même pas le temps de prononcer un mot qu’un petit groupe le défia en combat, visiblement pas très content qu’un type si différent se pointe dans leur planque. L’affrontement ne dura pas longtemps, Gin avait rapidement mit au tapis ces petites frappes et s’en alla sans dire le moindre mot. Il avait également piquer au plus grand de la bande un long manteau gris qui couvrait son torse. L’animal s’était dit qu’il ferait trop de grabuge à entrer comme ça dans des bars, effrayant les clients et il n’avait pas vraiment envie de se battre à chaque fois. Il était préférable qu’il se couvre un peu, les gens auraient moins peur d’une tête de panthère dont le corps était masqué par un tissu, au pire ils croiraient qu’il est déguiser.

Après avoir longuement marché et trouver des bars sans aucun intérêt il en trouva un autre, bien plus classe, le genre à accueillir des personnalité de temps en temps, le genre d’endroit qui donnait de l’importance à tout ce qui était superficiel. Gin soupira, il n’aimait pas ça et savait qu’il ne se sentirait pas dans son milieu là-dedans et il tourna les talons pour s’éloigner avant de s’arrêter brusquement de marcher, et retourner sa tête vers ce bar. Son odorat très développé lui avait fait détecter une odeur étrange, animal, mais pas comme celles que l’on trouvait couramment sur terre avec des animaux domestiques. Curieux, il décida d’entrer dans ce bar avec sa mine de renfrogné alors que le reste des clients avaient l’air de s’amuser. Il resta planter vers l’entrée un moment en essayant de repérer d’où provenait cette odeur, même s’il savait que celle-ci ne ressemblait pas à la sienne ou celle d’Oker, c’est-à-dire un Moojuu. Cela l’intriguait, alors il voulait savoir. Il repéra alors une femme bien installée dans un fauteuil, l’air raffiné avec un physique bien proportionner, de quoi faire frémir n’importe quel homme, mais pas un matou comme Gin qui resta stoïque. La panthère savait que l’odeur ne venait pas de cette femme en particulier, non, mais d’un animal ou deux qu’elle côtoyait. L’odorat de Gin était si développer qu’il pouvait deviner si quelqu’un possédait un animal domestique, même s’il avait pris une bonne douche. A ce propos le parfum de cette femelle le gênait et c’était aussi pour ça qu’il avait du mal à savoir de quoi il s’agissait. D’ailleurs il n’était même pas certain qu’elle était humaine, il avait aussi ressentit une aura puissante provenant d’elle. Mais Gin n’était pas du genre à se défiler et il alla la voir d’un pas sûr. Un homme en noir lui barra la route en lui disant de ne pas plus approcher mais la panthère avança en l’ignorant, lui mettant un coup d’épaule dans la sienne, ce qui fit valser le garde du corps. Du haut de son mètre quatre-vingt-dix passé, il aborda cette femme en y allant pas par quatre chemin.

"Tu n‘es pas quelqu‘un d‘ordinaire toi, je le sens. Tu es en contact avec des fauves, mais pas n‘importe lesquelles…"

Gin parlait peu mais au moins avec lui ça avait le mérite d’être claire. Il y avait peu de chance toutefois qu’il trouve les réponses qu’il espérait mais il avait envie d’en savoir plus sur les bêtes que dirigeait cette femme. Qui sait peut-être que cette autre espèce avait un lien avec les Moojuu ? Ils n’étaient pas dans cette pièce mais cela ne faisait aucun doute, cette femme avait autour d’elle des animaux bien plus terrifiants que ceux qu’on trouve habituellement sur Terre.

(Désolé de l'entrée en scène un peu primaire de mon perso mais je le voyais mal siroter une bière sagement au coin du bar ^^)
Sephiroth
avatar
Terrien
Masculin Age : 33
Date d'inscription : 23/02/2013
Nombre de messages : 63
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1100

Techniques
Techniques illimitées : Masamune, Trancheuse, Téléportation
Techniques 3/combat : Ultima, Guérison
Techniques 1/combat : Sacré

MessageSujet: Re: La Reine des Damnés ~ [ PV. Sephiroth - Gin ]   Ven 18 Avr 2014 - 19:01
Sephiroth se réveilla au milieu d'un parc, comme après une longue sieste. Il s'était allongé près d'un petit étang pour se relaxer et réfléchir sur ce qu'il allait faire. Il avait rêvé d'une cité en désolation totale ou d'un épéiste à trois katanas. Quand il se leva, il fut rassuré que rien de tout ça ne s'était produit. La guerre contre Wutai était terminé et il devait trouver quoi faire de son temps.

Quand il marcha dans la cité, il fut très surpris que tout le monde semblait le connaître et les commentaires à son sujet abondaient "Salut Soldat!", "Voici le Héros!" ou encore "Merci Sephiroth pour tout ce que vous faîtes!". Il était admiré des gentils, craints des méchants et respectés des autres. Il signait volontiers des autographes mais il refusait d'être considéré comme un Héros car il n'était pas fier d'avoir pris autant de vies durant la guerre. Il passait la majorité de son temps à vagabonder dans la cité pour prêter main forte aux plus nécessiteux, dans la paix et dans l'harmonie.

L'un d'eux était Hugo Reyes, le propriétaire du prestigieux palace, un établissement chic au possible qui faisait bar, restaurant et hôtel. Il avait racheté l'enseigne quand il gagna à la loterie grâce à une série de chiffres 4 8 15 16 23 42. Il l'avait sauvé d'un crash de la route le quatre août à 15h16 à l'angle de la 23ème et de la 42ème. Mr Reyes vit un signe dans leur rencontre fortuite et pour le remercier, il lui offrit un luxueux loft dans le quartier chic, un peu d'argent de poche (1000 zénies) et un pass gold pour entrer dans son prestige établissement mais surtout dans l'accès VIP tant convoiter par le commun des mortels.

Quelques jours plus tard, il décida d'aller voir par lui-même cet endroit. Il portait bien son nom de "Palace" aussi bien vu de l'extérieur que de l'intérieur. On pouvait voir depuis des kilomètres les immenses spots lumineux dansés parmi les étoiles de la nuit. L'entrée, très sélective, étaient gardés par des colosses black en smoking noir et chemise blanche mais la célébrité du Soldat lui permit de rentrer, sous le regard jaloux de ceux refoulés, dans le palace. Quand il arriva dans la salle principale, il s'arrêta au dessus des quelques marches pour découvrir les lieux. Pendant ce court laps de temps, toutes les personnes présentes le reconnurent. Lui aussi, il reconnut une élégante jeune femme qu'il avait vu à plusieurs reprises à la télé, la "Mère" des vampires. Elle discutait avec un individu en manteau gris qui dégageait une puissante aura. Il s'avança près du bar et commanda une Corona puis Sephiroth s'avança près de la zone "VIP" et montra sa carte gold au vigil qui ouvrit le passage. Il s'installa dans un confortable fauteuil patientant son hôte qui ne devrait pas tarder.


Dernière édition par Sephiroth le Dim 20 Avr 2014 - 10:34, édité 1 fois
Claire
avatar
Modérateur
Féminin Age : 27
Date d'inscription : 12/08/2008
Nombre de messages : 20713
Bon ou mauvais ? : Tu devrais le savoir.
Zénies : 2970

Techniques
Techniques illimitées : Dodging bullets | Fen'harel's elgar | Transposition
Techniques 3/combat : Renvoi d'Offensive | Purification
Techniques 1/combat : Doomhammer

MessageSujet: Re: La Reine des Damnés ~ [ PV. Sephiroth - Gin ]   Ven 18 Avr 2014 - 19:48
La maîtresse des vampires était donc installée là, à sa table VIP mais restant tout de même du côté du publique pour leur montrer qu'elle était accessible de discussion. Les gardes du corps du palace protégeait évidemment l'approche de la jeune femme par méfiance, mais ses vrais gardes du corps à elle étaient bien plus loin, l'observant de leur emplacement prédestiné. En réalité, il était évident qu'une femme de son ampleur et possédant une telle puissance n'avait pas besoin de garde rapprochée, ni même de garde tout court. Claire était plus vieille que la terre, et de surcroît, une déesse provenant de l'Olympe. Beaucoup n'en était pas inconscient et lui témoignait un respect à la grandeur de son titre, il y avait même un culte qui lui était vouée dans la ville de Satan-City, comme à plusieurs autres époques qu'avait connue la Terre avec différente civilisation. Claire avait beaucoup de prénoms dans plusieurs mythologies anciennes et différentes des une des autres, beaucoup la vénéraient encore aujourd'hui, et le fait de la prié donnait souvent de nombreux avantages aux croyants. Bien sûr, c'était une sorte de culte comme un autre: vénérée votre Dieu sans détour pour avoir ce que vous voulez, mais si un jour vous vous détournez de lui, il vous tuera. Cela n'avait rien de différent avec la jeune femme ici présente.

Loin d'elle le trait de caractère "égo démesuré ", cette femme restait humble et très souvent sarcastique dans toute situation. Personne ne l'avait jamais vu énervée d'ailleurs, on lui donnait de nombreux surnoms comme " la Rose Glacée " ou " La belle de glace ", et d'aucun n'avait réussi à percé le secret de son si grand calme. Rien n'arrivait à éveiller sa colère, Claire était une hôte sympathique et dévouée, elle n'était jamais en colère après qui que ce soit, même la fois où un serveur tellement intimidé par sa présence lui avait renversé son martini dessus. Non, Claire avait rit et avait nettoyer le désagrément en un claquement de doigt. Personne n'ignorait qu'en plus d'être Reine des vampires, c'était la première de toute les succubes, la déesse des succubes, même. C'était le genre de femme qui en plus d'avoir tout pour plaire, avait tous les "grands titres" et tous les honneurs. Mais il fallait dire que pour être même plus vieille que la Terre, la vampire avait un monstrueux vécu équivalent à plus de cinq milliard d'années.

La belle était toujours vêtue de sa tenue qu'elle portait lors de son interview. Elle était connue pour porter des tenues à la limite de l'incandescent et de la luxure à volonté. Mais ceci n'était pas un pur hasard: lorsqu'elle vivait à l'Olympe déjà, les femmes n'étaient pas très vêtue à cette époque et, elle a été élevé de sorte à pensé que toutes les femmes sont faites de façon grossière, pareillement. Du coup, l'Aîné se permet de porter ce qu'elle veut, quand elle veut, et surtout, que pourrait lui apporter les critiques d'insectes d'humains ? Personne n'osait directement lui dire les choses en face. D'aucune femme ne venait lui dire: " tu es vulgaire " ou quelque chose de dérangeant. Oh, derrière son dos, c'était certain et Claire n'était pas bête. Mais tout cela résidait dans une pure et dure jalousie de son point de vue: après tout, Hadès l'avait confectionner de sorte à ce qu'elle soit: " la pire tentatrice possible pour l'homme". Il avait apparemment bien fait son boulot.

- Tu es un beau spécimen, mon grand matou. Les yeux de la jeune femme venait de transpercer l'esprit de Gin comme si elle lisait en lui comme dans un livre ouvert. Je suis enchantée, Gin, de la race des Moojuu. Je suis Claire, déesse des succubes et mère de tous les vampires à mes heures perdues. Dit-elle avec un petit très doux, presque inaudible. Tu n'es pas le premier protagoniste aussi spécial que je vois, après je suis bien plus vieille que je ne voudrai bien le dire... la jeune femme eut un petit sourire, détournant ses yeux aussi vite qu'elle les avaient plongé dans ceux de la panthère. J'ai été tortionnaire d'une race, il y a fort longtemps. Les loup-garou. Mais j'ai décidé de me mettre de leur côté lorsqu'ils ont déclaré la guerre à la tyrannie des vampires. Je pense que tout individus est plus efficace libre qu'enchaîner. Alors oui, je fréquente beaucoup d'entre eux, ils me respectent et me voient comme leur mère également. Claire adressa un sourire à Gin, sa voix était comme un souffle apaisant et harmonieux. Tu m'as l'air profondément désespéré et perdu, mon cher. Si c'est des réponses que tu cherches, je peux certainement t'en apporter.

En effet, l'ombre qui s'était approché d'elle était en réalité une sorte d'homme panthère, très grand et imposant. Claire avait vue toutes les espèces possible et inimaginable qu'avait habriter la Terre et les autres planètes survenues par la suite. Ce n'était pas la première fois qu'elle voyait ce type d'individus, mais il fallait dire qu'on en croisait pas non plus chaque jour dans la rue. Le "demi" homme en face d'elle semblait d'ailleurs être perturbé par ses origines, ses connaissances sur ses souches devaient être très limitée. Par ailleurs, il s’intéressait au loup-garou d'un peu trop prêt, pensait-il qu'ils auraient un quelconque lien de parenté ? C'était possible, après tout, ce sont des animaux du même "type" si l'on puis dire. Les loup-garou se tiennent aussi debout s'ils le désirent, et ce ne sont pas de simple "loup" mais bien des hommes qui changent d'apparence pour prendre celle d'une terrible bête à la musculature efficace.

L'attention de la succube fut retenue lorsqu'elle croisa le regard de Sephiroth. En effet, tout le monde le connaissait dans cette foutue ville, on en entendait de belles sur lui: un héros, apparemment. Claire ignorait la plupart de ses nombreux exploits, mais son nom revenait souvent lorsqu'on parlait de "miraculeux sauvetage", il avait apparemment provoqué bons nombres "miracles" donc, en sauvant la vie de personnes. Mais qu'était-il vraiment ? A première vue, il avait l'air d'un homme très discret, renfermé, impitoyable, froid, mais surtout il ne semblait pas se porter soi-même dans son estime. Il était partit s'installer à une table VIP, et pas n'importe laquelle: celle de Hugo Reyes qui n'était qu'autre que le propriétaire de ce palace, un très bon ami de notre succube par ailleurs. Il venait souvent vagabonder parmi ses invités côté VIP afin de leur montrer qu'il était là, en bon hôte. La vampire ne détestait pas spécialement ce terrien, mais il était à son goût un peu trop vaniteux. Après tout, il avait tout de même de quoi.

En parlant d'Hugo, le voilà descendant les escaliers, accompagnées évidemment de jolies donzelles habillée en tenue de soirée à paillette. Cela fit esquisser un sourire à la reine des vampires: tout ce paraître pour pas grand chose, c'était drôlement amusant. Les terriens avaient de sacré manière alors qu'ils n'en valaient pas la peine.. enfin bref, le directeur du palace partit voir plusieurs de ses congénères, les saluant tour par tour. Mais ce qui l'interpella vraiment, c'est quand ce fameux directeur vint s'installer à la table où se trouvait ce cher Sephiroth... La succube n'allait pas se gêner pour s’incruster et savoir ce qui se passe: après tout, personne ne pouvait rien lui refuser !

- Venez mon cher, nous allons nous trouver une table bien plus accueillante du côté VIP.

Claire se releva et prit Gin par le bras afin de faire comprendre aux gardes qu'il était son invité. Une fois passée le seuil de l'entrée VIP, elle se dirigea à la table où se trouvait Sephiroth et Hugo, faisant signe à Gin de s'asseoir, elle prit elle-même place sur un fauteuil, appelant un serveur pour qu'il apporte du champagne et des petits fours.

- Messieurs... alors, parlez moi de votre affaire croustillante ! Ce n'est pas souvent que tu te trouves une table à part pour discuter avec des gens comme ça, entre hommes.. Ne te fais pas prier Hugo, raconte nous ce que tu as prévu pour ce cher Sephiroth ! A moins que tu ne sois devenu homosexuel ?

Claire le regarda avec un air inquisiteur, mais on perçait toujours ce petit sourire sarcastique sur ses lèvres. Cette femme était une perle en matière de franchise et d'arrogance...





Spoiler:
 
Gin Toraeda
avatar
Moojuu
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 04/04/2014
Nombre de messages : 743
Bon ou mauvais ? : Sauvagement neutre
Zénies : 655

Techniques
Techniques illimitées : Illodor / Téléportation / Tsuchi Maho
Techniques 3/combat : Bakuhatsu Ha / Hakkeshou Kaiten
Techniques 1/combat : Kikoho

MessageSujet: Re: La Reine des Damnés ~ [ PV. Sephiroth - Gin ]   Dim 20 Avr 2014 - 1:01
(Haha mélanger le monde de Lost à celui de Dragon Ball, pourquoi pas)

Avec l’arrivée de Gin dans ce bar on aurait pu craindre que la fête déraille un peu, c’était ce qui s’était passé dans le bar précédent, même si cette fois-là des types s’en était pris à lui sans raison. L’homme-panthère n’était pas du genre à suivre les protocoles ordinaires pour arriver à ses fins et si par malheur quelqu‘un se mettait devant sa route, il risquait de tâter de ses poings… Ou de se faire mordre ? Bien sûr il lui arrivait d’être plus poli que ça, mais en général il se disait d’y aller toujours franchement en pensant que de toute manière il ne reverrait plus ceux qu’il croiserait. C’était une façon un peu radicale d’agir mais ce qui l’importait c’était simplement d’obtenir ce qu’il voulait, même s’il devait être un peu brusque. C’était quelqu’un qui ne s’attachait pas facilement aux gens et comme il voyageait il les perdrait de toute façon vite de vue. Il savait que se mettre en quête de ses origines lui prendrait du temps, peut-être des années encore, alors il n’en n’avait pas à perdre inutilement. Gin avait un tempérament bien trempé, et bien malin celui ou celle qui réussirait par dompter ce fauve.

Plutôt que de s’offusquer de l’intervention de Gin, la femme qu’il venait de rencontrer lui faisait face avec une assurance déconcertante, un calme presque anormal devant cette montagne de muscle. Elle le fixait même avec un regard aussi tranchant qu’un sabre, ce qui pouvait être intimidant, mais le félin n‘avait pas peur d‘être couper. Même pas par le compliment qu’elle lui lança mais qui ne sembla pas le troubler. Il admettait que cette femme avait du charme, et même un certain charisme comme elle venait de lui en faire la démonstration, mais le Moojuu ne fut pas impressionner. Ce qui l’étonna c’était ce qu’elle lui avait dit ensuite, révélant le prénom de la panthère et ses origines alors qu’ils venaient de se rencontrer et qu’il n’avait rien dit à ce sujet. Il fut surpris mais encore une fois il resta inflexible, même si son œil droit avait tiqué en l’écoutant. La bête soupira en esquissant un léger sourire.

"Hum ! Eh bien au moins, je n‘ai pas besoin de me présenter… La déesse des succubes et mères de tous les vampires ? Tss… Si j‘avais sût j‘aurai fait preuve de plus de délicatesse, désolé !"

Avait-il ironiser, alors qu’évidemment il aurait certainement réagit pareil en ayant ces informations avant de l’aborder. Visiblement il appréciait le cran de cette femme malgré sa présentation un peu tapageuse: peu de personnes seraient rester aussi serein face à une bête de cette taille. D’ailleurs il n’était pas certain qu’elle soit sérieuse dans ce qu’elle disait, mais à ce qu’il sentait il était sûr qu’elle n'était pas terrienne. Son odeur était marquée de différentes fréquentation, preuve qu’elle avait beaucoup voyager et vécue. L’homme-panthère se demandait aussi comment elle pouvait connaître ces choses là sur lui, elle devait sûrement avoir un pouvoir spécial, mais il s’en fichait un peu: il n’avait rien à cacher. Toujours si impassible, Gin écouta Claire en venir au sujet qu’il avait lancé et elle lui fit comprendre qu’elle était proche des loup-garou. Ceci expliquait pourquoi Gin avait repérer une odeur animale chez elle. Il avait imaginer avoir un lien avec eux, mais n’y croyait pas trop, les Moojuu étaient assez différents des loup-garou. Malgré ses suspicions, le félin n’avait pas l’impression que la succube lui mentait, mais d’un naturel méfiant il ne tira aucune conclusion hâtive. Entendre qu’elle pouvait lui apporter quelques réponses lui fit arquer un sourcil, se demandant si elle disait vraiment la vérité. Le fait qu’elle ait beaucoup voyager et qu’elle ait vécue des centaines d’années rendait plus probable la possible rencontre avec un Moojuu. Mais fallait-il s’y fier ? Gin était du genre pessimiste et n’était pas sûr de pouvoir lui faire confiance.

La bête suivit le regard de la belle lorsque celle-ci s’arrêta sur un type aux cheveux longs et blanc. Gin avait déjà entendu parler de lui, apparemment c'était un héros ou quelque chose comme ça il supposa que c’était quelqu’un que Claire avait déjà rencontré. La femme qui était assise sur le fauteuil s’en leva et pris le bras de la panthère en l’emmenant vers une table du côté VIP. Il aurait put refuser mais se laissa guider, un peu surpris d’être pris par le bras ainsi mais il ne broncha pas. Ils arrivèrent jusqu’à la table du mec de tout à l’heure qui semblait être avec un autre type. Claire engagea rapidement la conversation avec eux, toujours avec ce franc-parler qui la caractérisait, elle n’avait décidément pas froid aux yeux. La panthère pris place silencieusement après qu’elle lui ait proposer de le faire. C’est vrai que rester debout l’aurait un peu fait passer pour un garde du corps. Là, il était juste… Un inconnu. Il resta sans dire un mot en observant et écoutant la conversation.
Sephiroth
avatar
Terrien
Masculin Age : 33
Date d'inscription : 23/02/2013
Nombre de messages : 63
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1100

Techniques
Techniques illimitées : Masamune, Trancheuse, Téléportation
Techniques 3/combat : Ultima, Guérison
Techniques 1/combat : Sacré

MessageSujet: Re: La Reine des Damnés ~ [ PV. Sephiroth - Gin ]   Dim 20 Avr 2014 - 11:20
Mr Reyes se présenta dans la salle sous un tonnerre d'applaudissements de la part des clients mais aussi des employés. Il était un patron modèle, à l'écoute et soucieux de l’ergonomie de ses "enfants" comme ils aimaient les appeler. Etant un établissement ouvert vingt quatre heures sur vingt quatre et sept jours sur sept, il avait préféré embaucher plus de personnels pour faire tourner efficacement les équipes plutôt que de payer des frais maladies hors de prix, les employés ne négligeaient pas leur vie personnel et l'établissement tournait à plein régime, tout le monde avait trouvé un bon compromis. Le complexe, sur plusieurs étages, proposait plusieurs services : hôtel, restaurant, lounge, centre de bien être avec une piscine, un sauna et une salle de sport mais aussi un casino et des bornes de jeux d'arcades. Les humains avaient toute sorte de dépendance donc il avait su en tirer profit pour son business flamboyant. Hugo était venu s'installer à la table de Sephiroth.

"Salut mon ami ! Je suis content que tu aies pu venir. Alors ce nouvel appartement ? Il est à ta guise j'espère. S'il te manque quoi que ça soit, tu appelle le numéro que je t'ai donné et tu demandes, on verra ce qu'on pourra faire."

"Bonjour Hugo, il est parfait, encore merci."

"Comment trouve tu mon établissement ? Ça en jette n'es ce pas ?"

"Tout est très attractif, félicitations"

"Merci mais je voulais te montrer autre ch..."

Il n'eut pas le temps de finir sa phrase que la charismatique reine des vampires se présenta devant eux. Il était toujours escorté du puissant félin à allure de panthère.

"Messieurs... alors, parlez moi de votre affaire croustillante ! Ce n'est pas souvent que tu te trouves une table à part pour discuter avec des gens comme ça, entre hommes.. Ne te fais pas prier Hugo, raconte nous ce que tu as prévu pour ce cher Sephiroth ! A moins que tu ne sois devenu homosexuel ?"

"Allons Claire, ne soit pas jalouse. Je me suis offert les services de ce Héros après qu'il m'ait sauvé la vie. Le destin nous a réuni alors je l'écoute. J'aime avoir des bénéfices, tu me connais. Je peux peut être partager mon secret de fabrication avec la Dame des vampires. Suivez-moi"

Hugo guida les trois invités jusqu'à son ascenseur, inséra une clé puis entra l'étage moins dix.

"J'espère que vous allez apprécier le spectacle."

Quand les portes s'ouvrirent, ils entendirent une foule totalement en délire. Il venait d'arriver devant une fosse qui faisait office d'arène. Deux combattants se battaient et le public pouvait parier sur leur champion. La seule règle est qu'un homme armé doit combattre un autre homme armé. Les armes contre les seuls poings sont interdits, souci d'équité.

"Voilà la véritable zone VIP, ça vous plait ?"
Claire
avatar
Modérateur
Féminin Age : 27
Date d'inscription : 12/08/2008
Nombre de messages : 20713
Bon ou mauvais ? : Tu devrais le savoir.
Zénies : 2970

Techniques
Techniques illimitées : Dodging bullets | Fen'harel's elgar | Transposition
Techniques 3/combat : Renvoi d'Offensive | Purification
Techniques 1/combat : Doomhammer

MessageSujet: Re: La Reine des Damnés ~ [ PV. Sephiroth - Gin ]   Dim 20 Avr 2014 - 18:31
La damné avait changé de place afin de se retrouver à une table plus "VIP", en compagnie du grand matou qui l'avait précédemment rejoint. En effet, la vampire pouvait se permettre aisément ce genre de chose: tout le monde la connaissait et tout le monde la craignait. Après tout, qui ignorait qu'en plus d'être une déesse vieille de cinq milliard d'année, elle était souveraine des vampires ? Une proie éviter de tous les chasseurs de primes, personne n'osait venir l'attaquer que ce soit de face ou par surprise. La jeune femme avait déjà fait démonstration de ses talents en matière de combat et il y avait de quoi en pâlir de peur, ou de jalousie. Claire était capable de beaucoup de choses quant aux terriens, et ceux-ci étaient d'ailleurs au courant qu'elle pouvait les contrôler via l'hypnose s'il la dérangeait de trop. Il semblait donc qu'aucun de ces humanoïdes n'ait envie de se suicider de façon "accidentel" s'il offensait la succube. C'était bien aussi par la crainte qu'elle inspirait à ses être inférieur qu'il la respectait autant. Quoi qu'il en soit, la vampire pouvait se permettre absolument tout ce qu'elle voulait et c'était d'ailleurs logique, au vue de son "grade".

Après la réplique cinglante de la succube qui s'était installée aux côtés d'Hugo et du dénommé Sephiroth, le maître des lieux lui répondit gentiment qu'il s'était payé les services du "héros". Et bien évidemment, Claire répondit sournoisement:

- Tu t'es "payé ses services".. tu vois que je possédais une part de vérité dans mes dires.

L'Aîné avait dit ça sur son petit ton sarcastique des plus agaçants, mais c'était bel et bien là le caractère de Claire. Le chef du palace se leva alors de son fauteuil et demanda à ses invités de le suivre. Par la suite, ils furent emmener dans un ascenseur, ils descendirent au moins dix étages de l'immense "demeure" et se retrouvèrent alors dans une autre salle, immense, où une foule en extase se donnait en live. Les gens hurlaient comme des dingues, de quoi agacer l'ouïe très fine de la vampire, mais elle était habituée à contrôler les "flux" d'ondes parvenant à ses oreilles. La dame s'avança la première pour sortir de l'ascenseur, se retrouvant face à ce publique en délire total. Quoi de plus normal: ce sont les plaisirs de la race humaine de se taper les uns sur les autres. C'est d'ailleurs la race la plus stupide que Claire ait vu au cour de tous ses siècles. Ce sont les seuls à s'auto détruire, crachant sur leurs frères et soeurs, il n'existe aucune solidarité, il n'existe aucun amour entre-eux. Ce qui était bien loin de la mentalité des vampires par exemple qui étaient très unis, ils étaient tous comme des frère et soeur et se respectaient au plus au point.

La succube eut un rictus en voyant l'expression empreinte de folie dans les yeux de ses gens. Ils ressemblaient à des animaux, les plus primitifs qu'il puisse exister, ne sachant pas contrôler leurs envies et vivant dans l'excès. S'il voulait du spectacle, Claire pouvait très bien leur arracher le coeur et les entrailles un par un pour s'en servir de dîner. Mais ces abrutis n'aimait la violence que si cela ne les concernaient pas directement, ils aimaient voir ceux de leur espèce souffrir, encore et toujours. La vampire eut cependant un petit sourire qui s'étira sur ses lèvres: même si elle pensait que cette race était vraiment la plus pathétique de toute, rien ne pouvait plus l'amuser que de voir ces abrutis comme des fous devant la fosse.

Plusieurs gardes du corps vint alors cherché Hugo et ses compagnons pour les mener à des escaliers, donnant sur un accès VIP en hauteur qui surplombait la salle entière. D'ici, on pouvait admirer les combats comme de véritable Roi. Ils furent donc installer à la table princière -si l'on pouvait dire ça de cette manière – et on apporta des rafraichissement à cette même table. Claire eut le droit à son sang synthétisé O négatif qu'elle se mi à siroter paisiblement, une jambe sur l'autre, installée comme une Reine digne de ce nom dans son fauteuil. Son regard était dirigé sur les combattants de l'arène: rien de très intéressant, mais c'était mieux que rien. Claire en avait vu des batailles, des guerres touchant de nombreux peuples, des croyants à des époques très reculée, des choses dont personne aujourd'hui ne croirait un mot. La jeune femme restait paisible, mais tout ces coeurs qui battaient la chamade dans la pièce tentait son instinct de vampire. Bien sûr, c'était une très vieille souveraine et elle était capable de se contrôler qu'importe la situation, mais si un vampire e novice se retrouverait dans cette situation, il péterait surement un plomb et dévorerait tous les gens ici présent.

* Tu n'as pas à faire de manières avec moi, Gin, je peux lire dans ton esprit comme si tu étais mon objet personnel. As-tu donc si peu confiance en autrui pour que je ressente tant de méfiance en toi ? Mon savoir n'est pas absolu, mais il pourrait peut-être te guider vers d'autre entité qui pourraient t'aider dans ton chemin spirituel de recherche de soi *

Claire venait de parler dans la tête de Gin, il était aisée pour elle de discuter par se biais: elle pouvait rendre des gens fous en leur chuchotant des petites choses comme ceci dans leur tête. Parfois, il suffit d'un seul chuchotement pour encourager quelqu'un à faire une bonne ou mauvaise action.. et c'était le pouvoir qu'avait les "hybrides" comme elle, ceux qui sont soit démon, soit ange. Un démon chuchotant à l'oreille d'un humain peut lui faire prendre la décision final de faire quelque chose de mal qu'il n'aurait pas fait sans se chuchotement, comme un ange peut ramener un humain à la raison en lui disant de ne pas le faire. Ce sont des "influences" bien plus forte que l'on peut le croire. Mais dans ce cas-là, la succube s'en était juste servi pour faire passé un message à ce Moojuu qui n'avait pas l'air d'être à l'aise avec les autres, tout aussi méfiant qu'un intrus dans cette foule d'humains.

- Les humains raffolent de tout ce qui touche à la violence, ce sont des pulsions très exagérées chez eux. Nous autre vampire avons également des pulsions violente, mais nous ne nous détruisons pas entre nous. Les humanoïdes ont toujours eut une façon de pensée... spéciale, à mes yeux. Claire afficha un autre petit sourire moqueur. Mais oui, ta salle est tout à fait fabuleuse, il y a de quoi se rincer l'oeil en "toute l'égalité". Dit-elle ironiquement. Alors Monsieur le héros, dit-elle sans même regarder Sepiroth, d'où venez-vous ? Une raison particulière vous anime pour vouloir sauver nos cher terriens ? Et elle aurait pu ajouter "stupide" à terrien, mais elle ne le fit pas, même si la succube n'en pensait pas moins. Et notre cher soldat de ce soir va t-il nous donner l'honneur de se battre, alors ? La succube planta ses yeux, vifs, comme des couteaux, dans ceux de Sephiroth. Et notre cher Gin, un gros matou comme toi pourrait bien terrasser les vauriens d'en bas, non ?

La vampire souris aux deux jeunes hommes, elle aimait bien savoir de quoi était capable les gens à qui elle s'adressait. Quant à elle, la jeune femme ne souhaitait pas réellement se donner en spectacle: elle se battait aux épées comme à main nue, mais le niveau était "trop faible" ici, affronter un humain n'avait aucun intérêt pour un monstre de son niveau. Après tout pouvait bien s'amuser un peu, mais tout être se retrouvant face à elle se sentirait comme une souris face, non pas à un chat, mais un énorme jaguar prêt à la réduire à néant quand il se serait lassé d'elle. Claire faisait partit de ces sadiques au sang froid, ceux qui ne rigolent pas de leur perversité morbide et sanglante, ceux qui restent stoïque mais qui sont précis et violent. Elle était capable de torturer ses adversaires rien que mentalement en ressortant les souvenirs les plus douloureux de ces gens-là, tout comme cette dernière était capable de leur faire subir des tortures hors du commun. Après tout, elle avait travaillé pour le compte d'Alucard, le Dieu des vampires. C'était un tyran, ayant élaboré un complexe digne de ce noms pour torturer tout ceux qui lui barrait la route. Ce qui s'était passé là-bas durant tous ces siècles était inhumain, et une partie de la bonté de la succube était restée prisonnière de cette époque où elle était tortionnaire.

- Vous avez bien des rêves ou des choses que vous désirez plus que tout au monde, comme chaque être vivant. La succube fit un mouvement avec sa main, et une délicate rose noire d'extérieur et tirant vers le rouge à l'intérieur apparut dans sa main. Mettons le prix sur ces combats, voulez-vous ? Il est plus intéressant d'avoir une récompense à la clé... la succube eut un petit rictus plein de malice. Cette rose peut offrir beaucoup de choses, comme un petit voyage parmi les morts pour retrouver quelqu'un à qui vous souhaitez parler, ou alors le pouvoir, la richesse, les femmes... tous le monde à ses motivations.

La vampire étira un sourire qui en disait long. Sans plus attendre, elle fit signe à celui qui s'occupait d’annoncer les combats et lui chuchota d'annoncer la mise en " enchère " de cette rose, qui reviendrait au vainqueur du tournoi. Qui savait ce qu'elle était capable de renfermé ?





Spoiler:
 
Gin Toraeda
avatar
Moojuu
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 04/04/2014
Nombre de messages : 743
Bon ou mauvais ? : Sauvagement neutre
Zénies : 655

Techniques
Techniques illimitées : Illodor / Téléportation / Tsuchi Maho
Techniques 3/combat : Bakuhatsu Ha / Hakkeshou Kaiten
Techniques 1/combat : Kikoho

MessageSujet: Re: La Reine des Damnés ~ [ PV. Sephiroth - Gin ]   Lun 21 Avr 2014 - 23:57
En rentrant dans le bar, Gin n’avait pas prévu de trop s’éterniser dans cet endroit qu’il n’appréciait guère. Tout ce qu’il voulait c’était aller droit au but en rencontrant cette jeune femme qui n’était pas n’importe qui. Elle prétendait être la déesse des succubes et la mère de tous les vampires. Ça c’était du CV ! C’était à peine croyable de rencontrer une personne aussi importante, tellement que l’homme-panthère avait digérer l’information avec un peu de mal. Il n’était pas du genre à croire tout ce qu’on lui racontait mais bizarrement il n’avait pas l’impression que Claire avait déclarer cela juste pour frimer. Son instinct avait envie de la croire, et pourtant il n’avait pas l’air plus choquer que ça. En même temps il était un peu comme ça, à se foutre royalement des titres que les gens pouvaient avoir. Déesse ? La plus grande star du cinéma ? Le meilleur athlète du monde ? Roi de la Terre ? Maître de l’univers ? Recordman du lancer de poids ? Grand Duc ? Dernier Seigneur du Temps ? Inventeur du premier sèche-mains  ? Tout ceci ne servait qu’à se rendre plus intéressant vis-à-vis des autres. Mais Gin n’était pas au bout de ses surprises, il semblait avoir tirer le gros-lot avec ce bar. En effet il y avait une autre célébrité dans les lieux, ce mec aux cheveux blanc: Sephiroth. Il en avait déjà entendu parler de ce gars, apparemment c’était un héros. Rien que ça ! Le félin aurait put se sentir heureux, honorer d’être parmi eux mais il ne semblait y porter aucune importance. Pour avoir son respect il ne suffisait pas de brandir un titre, il jugeait chaque personne comme il le ferait avec n’importe qui.

Même si Gin n’était pas du style à profiter des autres, il allait quand même traîner avec ces célébrités, non pas pour être bien vu mais pour savoir s’il pouvait en apprendre plus grâce à Claire, et puis aussi par curiosité. Ils arrivèrent à la table et le matou se contenta d’écouter les autres blablater, avec cette femme qui aimait visiblement taquiner son monde sans crainte. Mais ils ne restèrent pas longtemps autour de cette table et se dirigèrent vers un ascenseur où ils furent tous emmenés dans un autre endroit aux étages du dessous. Gin imagina alors tomber encore dans un lieu très chic, alors que lui était plus du genre très choc. Pourtant le lieu où Hugo Reyes les emmena était très bruyant puisqu’il semblait s’agir d’une arène où des combattants s’affrontaient. Les terriens avaient de nombreuses activités de ce genre, ils adoraient ça et en tirait même profit par des paris par exemple. Mais Gin n’appréciait pas trop ces lieux bruyants car il avait les oreilles sensibles, toutefois regarder des combats ne le dérangeait pas et il pouvait même parfois s’y intéresser. Ils furent tous là en hauteur autour d’une table à regarder le match qui était en train de se disputer. C’est alors que Claire décida de communiquer avec l’homme-panthère par la pensée en lui montrant une nouvelle fois son pouvoir de mentaliste assez impressionnant: elle lui avoua pouvoir lire dans ses pensées et lui affirma qu’il n’avait pas à se montrer méfiant. Gin la regarda, mais ne pris pas la parole, il se contenta de penser, puisqu’elle était visiblement capable de savoir ce qu’il avait en tête.

*Curieuse façon d‘obtenir la confiance de quelqu‘un que de s‘immiscer dans son esprit de cette manière ! Tu sais, si je n‘avais aucun espoir de trouver ce que je cherche, je ne serais pas là attendre de savoir ce que tu peux m‘apporter comme réponses.*

Même si Claire faisait forte impression à tout ceux qui l’entouraient, le tempérament du Moojuu le rendait quasiment imperméable à son intimidation. Il répondait à sa façon, il n’avait pas peur car de toute façon il n’avait rien à perdre, mis à part du temps. Le demi-homme était curieux d’en savoir plus en ce qui concernait cette femme et surtout son possible rapport avec la race des Moojuu. Cette espèce dite disparue, mais qui selon la légende continuait d’exister par des meutes de nomades voyageant de planètes en planètes à la recherche de Baelfire, le point d‘origine. La succube pris ensuite la parole en comparant les humains aux vampires, puis elle posa quelques questions à Sephiroth. Ceci étonna un peu Gin, si elle pouvait lire dans les pensées, pourquoi ne le faisait-elle pas avec celui que les gens considérait comme un héros ? Puis Claire demanda à Gin s’il pouvait terrasser les terriens qui étaient en train de se taper dessus, il sourit et répondit.

"Oui, je pourrais sans doute en battre quelques uns. Mais est-ce que je le voudrais ? Il me faudrait une bonne raison."

*En ce qui concerne mes rêves, mes objectifs, je pense que tu as déjà un élément de réponse.*

Poursuivis-t-il dans sa tête, mais la mère des vampires venait de faire apparaître une rose qui semblait avoir un certain pouvoir. Ceci était surprenant, cette femme était décidément pleine de surprises, mais qu’attendait-elle en faisant cela ? Que ses deux compagnons de la soirée prennent part au tournoi ? Possible. La panthère se tourna vers Sephiroth et lui adressa pour la première fois la parole.

"On ne sait pas présenter, tu as dû comprendre que je m‘appelle Gin. Quant à moi, je sais comme tous le monde que tu es ce fameux héros. Tu dois être quelqu‘un de valeureux et puissant, tes motivations doivent elles aussi être nobles, pas vrai ? Hum, je me demande ce que ça fait d‘avoir une telle notoriété... Toi aussi tu sembles plutôt connue !"

Il avait dit cette dernière phrase en regardant Claire, qui était elle aussi une sorte de célébrité. C’était marrant les personnes qui l’entouraient aujourd’hui étaient célèbres mais ne semblait pas le vivre de la même façon. Gin était curieux de savoir qui était réellement ce Sephiroth, assez mystérieux jusque là, même s’il était connu. Le félin ne semblait pour l’instant pas décider à prendre par au tournoi, mais ça pouvait changer.
Sephiroth
avatar
Terrien
Masculin Age : 33
Date d'inscription : 23/02/2013
Nombre de messages : 63
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1100

Techniques
Techniques illimitées : Masamune, Trancheuse, Téléportation
Techniques 3/combat : Ultima, Guérison
Techniques 1/combat : Sacré

MessageSujet: Re: La Reine des Damnés ~ [ PV. Sephiroth - Gin ]   Mer 23 Avr 2014 - 12:38
Sephiroth venait de faire la connaissance de deux individus qui sortaient de l'ordinaire. Tout d'abord, la jolie Claire qui était rien de moins que la célèbre ambassadrice et reine des vampires. Tout dans son attitude et dans son physique n'était que jeu et provocation mais elle pouvait largement se le permettre. Le deuxième se nommait Gin, un guerrier panthère qui dégageait une grande puissance. Il semblait moins à l'aise avec autant d'humains autour de lui mais ne s'en plaignait pas pour autant, très gentleman de sa part. Ils avaient suivi leur hôte vers un grand ascenseur hi-tech qui les fit descendre de dix niveaux sous la terre. En compagnie de Claire et Gin, ils étaient arrivés devant une grosse fosse de quinze mètres de profondeur et de la taille d'un terrain de basket. Une foule en délire, composés du gratin de la société au vu de leur costume chic et leur manière hautaine, encourageait leur poulain qui se mettait sur la gueule sans demander leur reste. Les combattants pouvaient mourir durant l'exhibition mais c'était justement le "charme" de ce spectacle. Hugo ouvrit grand les bras pour inviter le soldat à descendre mais celui-ci lui lança un regard désapprobateur.

"Qu'es ce qui te prend ? Ne me dis pas que tu n'as pas envie de te battre."

"Les combats ne m’intéressent plus. Les gens me traitent de Héros seulement parce que j'ai gagné la guerre pour eux. Si j'avais été dans le camp adversaire, je serai surement un meurtrier à leur yeux. Voilà Claire pourquoi j'utilise mon temps pour aider les terriens même s'ils n'en valent pas forcément la peine. Mais qui suis-je pour en juger car j'ai surement fait bien pire qu'eux tous réunis. Mes motivations Gin ? C'est simple, étant considéré comme un Héros, je me dis qu'en aidant les gens, je montre l'exemple de fraternité que la plupart ont oublié. Si personne n'essaye, le monde court à sa perte et je n'ai pas envie d'une nouvelle guerre."

Le gong de la fin de combat se fit entendre et les gagnants du pari jouissaient de la victoire de leur poulain.
"Nous avons un nouveau gagnant et le prochain combat opposera.."
Le speaker regarda son patron qui lui fit signe d'attendre.

"Mais tout d'abord, une pause de quinze minutes pour aller vous rafraîchir au bar."

"Ecoute, je te demande ça comme un service. Un combat pour voir si ça te plait. Personne ne te dit de tuer ton adversaire. Simplement donner du spectacle au public. C'est ce public qui paye ton appart tu sais."

"Je veux bien essayer pour te faire plaisir."

"Super! Tu ne le regretteras pas, je te le promet"

Hugo fit un signe au speaker.

"Mes dames et Messieurs, le combat suivant va bientôt commencer. A ma gauche, notre champion invaincu depuis un mois, le champion jamaïcain de kickboxing, Deejay! En face de lui, je vous demande de faire un tonnerre d'applaudissement au nouveau combattant exceptionnel qui va participer au combat. Vous le connaissez tous après ses exploits en tant que SOLDAT. J'ai nommé le grand Sephiroth!!! Nous vous laissons quelques minutes pour parier sur le vainqueur."

Sephiroth mit sa grande Masamune de côté pour se battre à mains nues contre le kickboxer. Il descendit lentement dans l'arène pour faire monter la pression. Il arriva devant son adversaire qui semblait le sous-estimer.

"C'est un honneur pour moi Sephiroth. Je vais essayer de pas trop t'amocher vu que tu n'as pas ton épée."

"Allez viens, je t'attend."

Deejay se lança en toute confiance sur lui mais son adversaire esquiva chacune de ses tentatives de le toucher. Pour faire durer le combat, selon les directives d'Hugo, Sephiroth ne devait pas mettre au tapis tout de suite le jamaïcain. Le soldat avait compris que le grand patron avait parier une belle somme sur lui. Alors pendant plusieurs minutes, il esquiva les coups les plus puissants et encaissa les plus faibles. Il tomba à terre à de nombreuses reprises. Deejay était euphorique de constater sa supériorité et Mr Reyes paniquait complètement de voir son champion en train de prendre une raclée. Les combats n'avaient aucune limite de temps. Le K.O, l'abandon et parfois la mort marquait la fin du spectacle.

"Mais qu'es ce que tu fous Sephiroth!! Bats toi nom de dieu!!!"

Sephiroth resta au sol quelques secondes le temps de soigner ses blessures discrètement grâce à sa magie. Il se releva sous les ovations sur public qui clamaient son nom "SEPHIROTH! SEPHIROTH!". Pour gagner dans une arène, il fallait commencer par conquérir le public et c'est ce qu'il venait de faire. Le soldat légendaire concentra de l'énergie dans son poing droit avant de l'abattre violemment sur la joue de Deejay qui tenta de se protéger, en vain. La puissance de l'attaque le projeta contre la paroi, le mettant K.O.

"Et c'est la victoire de Sephiroth!!!"

Sephiroth remonta rejoindre son patron.

"Tu sais que tu m'as fait peur canaille. Alors, je suis sur que ça t'a plu ?"

"J'avoue que c'est pas mal. Es ce que la reine des vampires va nous faire une petite démonstration contre ce puissant Gin ?"
Cook Lad
avatar
Terrien
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 29/06/2013
Nombre de messages : 43
Bon ou mauvais ? : Vien tu verra
Zénies : 1000

MessageSujet: Re: La Reine des Damnés ~ [ PV. Sephiroth - Gin ]   Ven 25 Avr 2014 - 18:28
Perdu dans ses pensés le plus beaux partie de la ville avait décider de marcher un peut, pour se changer les idées. Yukko lui avait permis de mieux comprendre sa transformation et de vérifié la qualité de sa bague anti loup. Aujourd’hui il n'avait d'yeux que pour elle, cette bague qu'il avait tant rechercher était sienne à présent. C'est donc l'esprit songeur que le beau-gosse rejoignit les portes de la ville. Cook était de retour à Satan city, alors qu'il n'avait fait que marcher sans réfléchir. Soudain monsieur Lad stoppa sa marche et son regard semblait chercher quelque chose... Il venait là de sentir une sorte d'aura asses familière, c'était la première fois que cette sensation s'emparait de lui. Son cœur semblait comme attiré par cette aura et c'est donc logiquement qu'il reprit sa marche dans la direction de l’énergie en question. La vue qui s'offrait à lui à ce moment précis devait le revire. Un bar, quoi de mieux pour faire une rencontre, il avait tant appris à traîné dans ses enseignes. Lui qui était un véritable rat de ville de jours comme de nuit, sauf les nuits de pleine lune bien évidement où il préférait le calme de la montagne, notamment pour profité au mieux de sa vrais nature. Quoi qu'il en soit l'aura venait de ce bar/hotel et y entré était une obligation.


Bel endroit, voilà qu'elle avait été la première pensé du beau blond. Cependant une autre aura beaucoup moins appréciable se faisait ressentir, une sorte de colère intérieur semblait submerger Cook qui brisa dans sa mains un verre qu'on venait de lui servir et un homme s'approcha de lui, c'était sans doute l'un des videurs. Cook ne lui laissa même pas le temps de parler, et le propulsa violemment contre le mur d'une simple claque. D'autre costaud arrivait bientôt et le gentleman allait devoirs montré de quel bois il se chauffait. Les uns après les autres, ses ennemis volait dans les quatre coins du bar ! En quelque minute seulement un foutoirs monstre régnait. L'un des hommes se saisie alors d'un téléphone portable pour appeler un certains Hugo Reyes. 


Qui était donc ce type, c'était peut-être à cause de lui que Cook avait les nerfs à vif ? En attendant ce monsieur Reyes, monsieur Lad lui se contenta de se rhabillé correctement. Son costard avait été froissé, tout comme son esprit ce qui avait le don de l’énervé encore plus. Un bouteille de Vodka dérobé au barman devant ses yeux devrait l'aidé à patienté ! 
Claire
avatar
Modérateur
Féminin Age : 27
Date d'inscription : 12/08/2008
Nombre de messages : 20713
Bon ou mauvais ? : Tu devrais le savoir.
Zénies : 2970

Techniques
Techniques illimitées : Dodging bullets | Fen'harel's elgar | Transposition
Techniques 3/combat : Renvoi d'Offensive | Purification
Techniques 1/combat : Doomhammer

MessageSujet: Re: La Reine des Damnés ~ [ PV. Sephiroth - Gin ]   Jeu 8 Mai 2014 - 0:01
La soirée s'acheminait plutôt bien aux yeux de la Reine des vampires. En effet, elle se retrouvait dans un "coin" bien VIP et reculé dans ce lieu diriger par l'un des plus gros millionnaire de Satan-City. Un millionnaire, peut être pas autant qu'elle d'ailleurs – au vue du fait qu'elle vive depuis toujours sur Terre, disons qu'elle possédait pas mal de trésors historiques – mais il était suffisamment riche pour l’intéresser et la faire que plus connaître à la "haute". Claire ne s’intéressait donc pas à l'argent, seulement à avoir de bonne relation et à être connue et appréciée, reconnue comme une femme de principe et une égérie pour les femmes afin que les gens aient envie de prendre exemple sur elle. Son caractère et sa beauté ne laissait personne indifférent et c'est ce qui faisait qu'elle avait réussi à garder une côte aussi élevée auprès des gens à toute époque. Le fait qu'elle ne cache pas no plus sa vraie nature était une qualité, car son charme vampirique laissait désireux beaucoup d'hommes. Et les hommes en particulier sont les dirigeants des entreprises qui sont les monopole du marché, ce qui est toujours bon à prendre. Faire du rentre dedans à un humain ne la dérangeait pas, mais coucher avec un être inférieur ne lui disait absolument pas. Si cela allait trop loin, c'était non pas son charme, mais son intimidation qui primait, et dans les deux cas elle avait toujours se qu'elle voulait.

Les vampires étaient souvent apparentés à ce qu'on appel " Les Vikings". Même principe de fonctionnement: des clans, un roi, même mode de vie: conquête, camaraderies, et se sont des libertins. Au delà de ça, ils ne correspondent en rien avec les humains d'aujourd'hui. Le spectacle qui continuait sous les yeux de la succube et ses camarades ne faisait que la dégoûté un peu plus de l'être humain. Pourquoi parlaient-il d'humanité alors qu'au fond, ils n'en possèdent pas une miette ? Ce sont même d'ailleurs les races comme les vampires qui avaient cette capacité d'humanité, ils respectent leurs semblables et ne les tueraient pas sans une bonne raison, mais les humains... ils sont perfides, ce sont de vrais pourritures entre-eux. La jeune femme les détestaient en grande majorité car ce ne sont que des enveloppes vides se laissant guider par leurs instinct pervers, vicieux, rien de plus. Heureusement que quelque-uns sortaient du lot, autrement ils seraient tous à exterminer, d'après ce qu'en pensait la déesse. En attendant, ils pouvaient être utile pour tout ce qui était armement, chimie et politique, ce qui pouvait apporter certaines faveurs non négligeable sur le long terme.

Claire parlait par les pensées avec aisance en vue de ses capacités dû à sa race, et Gin lui avait bien sûr répondu en pensant. La jeune femme lui adressa un sourire, sans pour autant parler: elle continuait son petit manège en lui parlant par la pensée.

*Je vie sur cette Terre depuis sa création, je suis même plus vieille qu'elle. Je peux t'aider et t'apporter des réponses si nous cherchons au bon endroit. Je possède des vestiges historiques de toutes les civilisations ayant vécue sur cette planète, des bouquins, des tablettes inscrites de textes antiques... peut-être que tu pourrais y trouver ton bonheur, cher minou ? *

La jeune femme lui adressa un petit sourire ironique, à cause du " cher minou " qu'elle venait de lui balancer. Un peu d'humour, ou plutôt beaucoup avec quelqu'un comme elle.

Ce fut ensuite le tour de ce cher Sephiroth de parler: enfin, il ouvrait un peu ce qui lui servait de bouche. Ce gaillard n'avait pas l'air très bavard de nature, et il semblait être emplit de bonne paroles, de justice et de bons principes. Mais il avait l'air d'un trop bon prêcheur de la bonne parole pour que tout ça soit réellement vrai. Claire se méfiait toujours de tout le monde et cela était très utile. Oh, bien sûr, elle pouvait lire dans son esprit et voir ses souvenirs les plus profonds si elle le désirait, mais cela n'était pas ce qu'elle voulait pour le moment. La succube préférait l'entendre dire ce qu'il avait à dire, voir sa façon de faire, sa gestuelle: tout cela indiquait beaucoup de chose sur autrui, et elle aimait deviner " qui était qui " de cette manière.

C'est alors que ce cher Reyes poussa Sephiroth à aller se battre sous la proposition de base de la vampire. Pourquoi pas ? Voir ce soldat si connu se battre un peu serait rafraichissant. En parlant de rafraichissement, la jeune femme fit signe à un homme de s'approcher. C'était apparemment un de ses "agents" vampires qui la surveillait de loin: eh oui, la jeune femme se faisait suivre discrètement par ses partisans, au cas où, même si toute défense serait futile puisqu'elle était bien plus forte que ses "gardiens". Elle chuchota une phrase à l'oreille de l'homme, qui s'empressa de s’exécuter. Quelque minutes après, il était revenu, suivi d'une apparente esclave qu'il tenait par une laisse de métal, reliée à la nuque de la jeune femme. C'était quelque chose de peu commun à voir, Claire possédait de nombreux esclaves issues de nombreuses races, et ils n'en étaient pas réellement. C'était eux qui avaient choisis de la servir et de vivre dans son château: ils n'étaient pas mal traiter, dormait dans de belles chambres et mangeait à leur faim. Seulement... ils signaient un accord qui permettait à la Reine de boire leur sang tant qu'elle le souhaitait, ils lui étaient également totalement dévoués. C'était une petite femme, blondinette aux yeux verts, du genre plutôt mignonne. Elle paraissait simple, elle était habillée cependant d'une très jolie robe brodée de soie blanche et présentait bien. L'homme donna la laisse à sa Reine, la jeune blondinette s'approcha de sa maîtresse et se mit à genoux, tout en la saluant. Claire passa sa main dans les cheveux de la jeune fille, lui souriant.

- Nous allons faire ça d'une manière plus subtile ma cher Eléanore, je suis en bonne compagnie ce soir. Elle embrassa délicatement le front de son esclave, prenant ses mains dans les siennes. Que la bénédiction te sois accordée pour ton dévouement total envers ta Reine, ma jeune enfant.

Les crocs de la succube sortirent, lentement, et non pas d'une façon brutale. Même si l'appel du sang des fées était très alléchant, c'était la plus vieille vampire qu'abritait le monde et elle savait se contrôler. Ce n'était d'ailleurs pas la première fois qu'elle ramenait ses esclaves personnels sur un lieu privée, toutes les "star" qui la connaissaient bien savait qu'elle se nourissait elle, d'esclaves personnels, et peu de monde l'ignorait. Tout le monde s'en fichait car ce n'était pas une nouveauté: ses dit "esclaves" avaient été libre de vouloir la servir, et puis il y avait pire ragot que de dire qu'un vampire se nourrit de sang d'autrui de cette manière, n'est-ce pas ?

La succube coupa d'une façon sèche le poignet de son esclave avec l'un de ses ongles. Elle fit apparaître une coupe dans sa main, une coupe qui provenait apparemment de l'ère aztèque: des gravures fines et précise, et surtout, faite d'or. Autant bien faire quand on en a les moyens. Le sang s'écoula rapidement dans sa coupe, et la jeune esclave remercia sa Reine tout en se relevant, s'inclinant pour se retirer. L'homme de tout à l'heure vint chercher l'esclave pour la ramener certainement dans le château de la succube. Les crocs de la dame se rétractèrent.

Finalement, tout cela c'était déroulé pendant que Sephiroth faisait encore et toujours poireauté son adversaire en encaissant ses coups. Puis quand Reyes s'enragea en lui gueulant de gagner, évidemment, le guerrier terrassa le jamaïcain sans aucun mal. Claire lâcha son petit rire crystallin, à la fois si adorable et si agaçant s'il était employer ironiquement. Des combattants tel que lui était déjà bien trop fort pour ce genre de petites batailles, mais alors une femme de la stature de la succube... ce serait un carnage inévitable. Mais la jeune femme préférait rester discrète quant à son réel potentiel, les grands du monde d'aujourd'hui étaient au courant de ses capacités et de son pouvoir incontestablement immense.

Eh voilà, la victoire de Sephiphi était annoncé, tout le monde était content, surtout ce petit nerveux de Reyes qui avait fait bien rire la succube. C'est alors que le soldat fit une petite "proposition" qui opposerait Claire à ce cher mattou. La succube étira un long sourire amusée, elle fixa l'homme aux cheveux long et blanc d'un regard tout à fait enchantée. Il parlait pour proposer de bonne choses, au final.

- Comme c'est gentil à toi de t'inquiéter de mon divertissement, mais je risquerait d'abîmer ma si jolie robe... dit-elle de façon sarcastique. Je ne trouverai pas mon compte en me battant ici, et je ne veux pas annihiler un si bel endroit..

La jeune femme eut un petit rire, puis elle porta sa coupe à ses lèvres, observant le monde autours d'elle. C'est à ce moment que Reyes fut déranger par un coup de fil, le type au bout du fil gueulait à qui voulait l'entendre qu'un type indésirable était rentré et qu'il faisait de la charpie avec les gardes, ce qui sembla donner des sueurs froides à ce bon vieux Reyes.

- Je m'occupe de notre invité, ne t'en fais pas.

La succube adressa un grand sourire au maître de la "maison" et elle se téléporta à l'étage plus haut, là où ils étaient tous précédemment, et là où était le dit "invité indésirable" dont l'homme avait parlé au téléphone. La Reine des vampires l'avait repéré très aisément à cause de sa nature. Elle s'approcha donc de lui, aussi discrète qu'un félin et comme à son habitude, la jeune femme imprévisible posa simplement et doucement sa main sur l'épaule du blondinet. Avant qu'il n'ait eut le temps de comprendre, il se retrouva téléporté dans la salle où les combats "clandestins" étaient donné en spectacle, à la table où était tout le monde. Claire reprit sa place, sa coupe de sang frais en main et annonça:

- Voilà le monsieur qui cause du tort à vos agents, très cher. La succube afficha un petit rictus ironique, une fois de plus. Si c'est te battre que tu veux, tu as des guerriers à cette table prêt à te défigurer... je t'ai trouver un opposant, Gin. La vampire, vicieuse, se mit doucement à rire. Si le coeur t'en dit, bien sûr ! Sinon, je peux toujours briser les os à qui est un adepte du masochisme.

Tout en adressant un doux rire, elle invita Cook à s'asseoir et appela le serveur pour qu'il lui apporte à boire. Reyes ne disait rien car il savait qu'il ne fallait pas offenser la Reine des vampires, et après tout, s'il y avait un problème elle était là pour le régler.





Spoiler:
 
Gin Toraeda
avatar
Moojuu
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 04/04/2014
Nombre de messages : 743
Bon ou mauvais ? : Sauvagement neutre
Zénies : 655

Techniques
Techniques illimitées : Illodor / Téléportation / Tsuchi Maho
Techniques 3/combat : Bakuhatsu Ha / Hakkeshou Kaiten
Techniques 1/combat : Kikoho

MessageSujet: Re: La Reine des Damnés ~ [ PV. Sephiroth - Gin ]   Sam 10 Mai 2014 - 23:50
Sans vraiment y être invité, Gin Toraeda était venu participer à cette fête, où il avait trouvé par hasard des personnes de marque. En effet, il était tombé sur une femme qui se disait être la mère des vampires, appelée Claire et un héros connu pour ses actions bienveillantes, Sephiroth. La panthère avait trouvé là des gens particulièrement intéressant à première vue, sans doute que beaucoup aimeraient les côtoyer ces deux là. Mais le fauve restait de marbre, il n’était ni impressionné, ni extasier de savoir qu’il avait deux personnalités reconnus autour de lui. Si on ajoutait en plus à cela la présence de Hugo Reyes, alors ça faisait du beau monde. Pour l’instant Gin restait calme et poser, observant les faits et gestes des autres tout en essayant de profiter. Pour lui ce n’était pas facile, cet univers de célébrité lui était complètement étranger et bien loin de sa vision de la vie en général. Il savait que le monde des humains était comme ça et pour pouvoir s’y acclimater il fallait qu’il passe du temps parmi eux.

Gin n’était pas dans un milieu qu’il connaissait et ne s’y sentait donc pas à l’aise. Mais s’il était ici ce n’était pas pour perdre son temps, mais bien parce qu’il avait peut-être quelque chose à y gagner. C’était cette femme, qui se disait vieille comme le monde qui l’intéressait le plus. Elle était susceptible de lui apporter les réponses dont il avait besoin. Le matou était bien sûr intéresser par cette offre, mais avait peur que ceci n’était que du bluff. Après tout Claire avait tout l’air d’être le genre de fille à manipuler les gens, mais le Moojuu ne se laissait pas manipuler, lui ! Il se disait également qu’elle voudrait sans doute quelque chose en échange des informations données. Dans ce cas là il craignait à devoir faire quelque chose pour elle. Mais il n’était pas sûr qu’il accepte, tout dépendait de l’offre, il n’allait pas accepter de faire ce qu’on lui demande sans que cela ait une réelle intérêt pour lui. Comme on dit, on n’est jamais mieux servit que par soi-même et dans le pire des cas Gin irait voir ailleurs.

Ils s’étaient installé pour contempler les combats d’une sorte d’arène, et ce cher Hugo Reyes insista pour que son protéger, Sephiroth fasse une démonstration de ses talents. Cet homme peu expressif finit par céder aux caprices de son ami. Tout d’abord il se laissa un peu faire par l’adversaire qu’on lui avait choisit, ce qui étonna un peu la panthère. Ensuite, Sephiroth se mit enfin à se battre sérieusement et ne fit qu’une bouchée de son opposant. Pendant ce temps, la succube avait fait amené une femme jusqu’à elle qui avait l’air d’une esclave pour boire son sang. La nouvelle venue, totalement dévouée à sa maîtresse se laissa faire, Claire se permis de boire publiquement le sang de quelqu’un sans que cela ne choque personne. Gin fut un peu surpris, mais la fille semblant consentir à faire cela, il décida de ne pas réagir, bien qu’il trouvait cette méthode assez glauque. La panthère attendit que Claire se soit rassasiée pour lui parler, mais encore une fois par la pensée pour continuer la discussion.

*Si tu as des informations, donnes-les moi. Alors, que me proposes-tu ? J‘imagine que ce ne seras pas gratuit, hein ? *

Le fauve restait les bras croisés en attendant une réponse, il avait toujours cette tête de mec un peu grognon qu’il ne valait mieux pas chauffer. Sephiroth revint jusqu’à eux alors qu’un autre gars fit son apparition, amené par des gardes. Ce type-là devait avoir fait du grabuge pour être traîner jusqu’ici comme ça, mais Claire le prit comme un invité. Cette femme n’était décidément pas inquiété par qui que ce soit, elle proposa même au type d’affronter Gin. La panthère souffla pour reprendre la parole.

"Mouais ! Je suis pas trop chaud à en découdre juste pour le plaisir…"

Claire montra encore une fois qu’elle n’avait peur de personne, disant qu’elle pouvait toujours briser les os à celui qui le souhaitait. En vérité, c’était plutôt d’elle qu’il fallait avoir peur, mais c’était sûrement l’image qu’elle voulait se donner. Gin se demanda ce qu’elle valait en combat, sa puissance était énorme à ce qu’il avait sentit mais il n’avait pas non plus l’intention de se battre contre elle. Non pas qu’il était un gentleman, il se fichait pas mal qu’elle soit une fille, mais il n’y trouverait tout simplement aucun intérêt, il n’avait pas besoin de se prouver des choses.
Sephiroth
avatar
Terrien
Masculin Age : 33
Date d'inscription : 23/02/2013
Nombre de messages : 63
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1100

Techniques
Techniques illimitées : Masamune, Trancheuse, Téléportation
Techniques 3/combat : Ultima, Guérison
Techniques 1/combat : Sacré

MessageSujet: Re: La Reine des Damnés ~ [ PV. Sephiroth - Gin ]   Sam 17 Mai 2014 - 20:59
Sephiroth venait de faire un combat dans la fosse pour faire plaisir à son hôte et nouvel ami Hugo Reyes. Il s'était amusé à faire une belle peur avant de mettre facilement au tapis le champion de kick boxing. Il s'installa à sa place et but une gorgée de sa bière après ce petit effort. Ensuite, le patron fut dérangé par son téléphone. Ses gardes lui transmettaient qu'ils n'arrivaient pas à maîtriser un individu à l'étage donc Sephiroth se leva de son siège pour intervenir mais Claire s'en chargea avec plaisir. Elle se téléporta et en moins d'une deux secondes, elle réapparut en ramenant le coupable à la table VIP. Un jeune homme aux cheveux blond, la vingtaine et une tenue sobre mais classe. Il dégageait une force assez conséquente pour un humain "lambda" alors Sephiroth reprit place dans son fauteuil en cuir noir très confortable mais resta sur ses gardes pour protéger le propriétaire de l'établissement. Claire lui suggéra les personnes autour de la table s'il voulait se battre et plus particulièrement en la personne de Gin mais celui-ci ne semblait pas aimer se battre juste pour le plaisir. Sephiroth s'adressa au jeune homme blond :

"Si c'est te battre que tu veux, tu peux descendre en bas." dit-il en pointant la fosse vide de combattant.
Claire
avatar
Modérateur
Féminin Age : 27
Date d'inscription : 12/08/2008
Nombre de messages : 20713
Bon ou mauvais ? : Tu devrais le savoir.
Zénies : 2970

Techniques
Techniques illimitées : Dodging bullets | Fen'harel's elgar | Transposition
Techniques 3/combat : Renvoi d'Offensive | Purification
Techniques 1/combat : Doomhammer

MessageSujet: Re: La Reine des Damnés ~ [ PV. Sephiroth - Gin ]   Mer 28 Mai 2014 - 17:08
Un blondinet qui avait fait du grabuge venait de rejoindre " la fine équipe", si l'on pouvait nommer la table où se trouvait Claire ainsi. Fallait-il dire qu'un homme-chaton, un grand blanc bec aux cheveux longs et de surcroît soldat, un homme d'affaire richissime, et une déesse étaient assis autours de la même table. C'était ce genre de situation hors du commun qui se présentait parfois à Satan-City, même si en général les autre races préféraient ne pas se montrer aux humains. Et ne pas se montrer avec des humains, surtout. La souveraine des vampires n'en avait apparemment rien à faire, elle n'avait rien à prouver à personne et surtout, elle était reconnue et apprécier sur Terre. Cette planète n'avait peut être l'air de rien, mais son potentiel en matière d'affaires, d'argent et de réussite était incontestable. Fricoter avec des humanoïdes pouvait avoir ses avantages et ça, seul ceux qui ont de l'ambition prête attention à ce genre de choses.

La Reine s'était assise à sa place initiale, reprenant sa coupe en main. Elle attendait patiemment le dénouement de cette soirée: après tout, il y avait des petites "batailles" d'humains tout à fait pathétique ici bas, et ses compagnons étaient tous des guerriers. Il serait intéressant et distrayant de voir qui est capable de quoi. La vampire n'allait pas se faire prier pour détruire quiconque oserait se mettre sur son chemin en deux temps trois mouvements si la situation l'exigeait. Car ses "amis" ne semblaient pas très emballer par l'idée de bouger leurs fessiers pour aller se battre. C'était dommage, même si combattre contre de simple humain était plutôt inutile. Ce sont des insectes insignifiant dans l'échelle de pouvoir et de domination, Claire ne ferait qu'une bouchée de simple terrien. Mais qu'est ce qui en était vis à vis des autres ?

* Si tu connais quelqu'un qui délivre des informations aussi vieilles que celles que j'ai sans demander de monnaie d'échange,  pourquoi serais-tu venu jusqu'à moi  ? Rien n'est jamais laissé au hasard mon cher. Comme tu peux le voir, je ne manque de rien sur cette planète... et de ce fait, je ne te demanderait pas des biens de valeurs. Les informations que je détiens concernent une certaine partie de l'histoire de ton peuple, ainsi que les données de localisation spatiale pour arriver jusqu'à ta planète de naissance. En échange je ne te demande qu'une petite chose qui ne te sert pas dans la vie de tous les jours, et dont tu n'auras d'ailleurs jamais besoin pour ce que tu entreprendra... une bien maigre récompense comparé à ce que je peux t'offrir... et la petite chose que je désire est... *

Claire adressa un sourire confiant à son petit matou, après tout avait-il réellement le choix ? Il faisait face à la plus vieille entité du système galactique connue à ce jour, la Reine des Vampires était certes une alliée convaincante, mais aussi une ennemie fourbe.

Spoiler:
 

Une fumée commença à se matérialisée, en douceur, sur le ring de combat. Apparemment irritée par le déroulement monotone des combats, la déesse décida de s'inviter parmi les combattants. Qu'importe quel gringalet était en face d'elle, la vampire apparut sur le ring en face de son dit adversaire. Elle releva son visage en direction de l'humain qui lui faisait face, elle pencha légèrement la tête comme intriguer... mais intriguer par qui ou quoi ? Les gens qui entouraient le ring avait retenu leur souffle en voyant une apparition aussi peu banal, et en constatant qu'il s'agissait de la très connue richissime Reine des vampires. Le "présentateur" des combats se mit alors à déballer un spitch complimentant Claire ainsi que celui qui lui faisait face, tout ça pour animé le publique. Mais ne voulant pas suspendre le temps par ce monologue baignant de compliments les deux opposants, la belle coupa court au discours du présentateur. En effet, la dame venait, en un éclair, de se retrouver devant son opposant, une main agrippée sur sa mâchoire, qu'elle tenait fermement. L'Ainée venait d'embrasser sa victime, ce qui eut pour réaction de faire taire une fois de plus toute la salle. L'effet de surprise était là, et même si le monsieur en face d'elle devait être aux anges, il devait aussi bien faire des jaloux.

Seulement, une sorte de fumée brûlante commença à émaner du corps de l'homme. Lorsque la vampire retira ses lèvres des siennes – alors qu'elle le tenait toujours par la mâchoire – le sang de son adversaire remonta par tous ses orifices viable. Son sang n'était plus rouge comme typiquement le sang des humanoïdes l'était, non, il était d'une couleur souillée par l'acide. C'est à ce moment que Claire lança un regard à Gin, elle voulait lui faire comprendre qu'il avait affaire à une grosse pointure dans l'art de se battre et qu'il pouvait aussi en tirer sa part de bénéfice.

*...Ton âme. *

La Reine relâcha l'homme lorsque l'acide qui s'était rependu dans tout son corps le désintégra d'une manière totalement inhumaine, ses tripes et ses boyaux caressaient le sol, à présent. Il y eut des cris de victoire comme d'épouvante, et le présentateur déglutit difficilement avant d'annoncer l'issu du combat.

La dame réapparut sous cette même forme de vapeur à sa place, jusqu'à se matérialiser entièrement. Elle reprit sa coupe en main, buvant quelques gorgées. Elle affichait un petit sourire en voyant le publique ne comprenant rien à rien, et les voyant tous ressentant un dégoût profond. C'était toujours risible de voir que les terriens étaient toujours effaré et apeuré par ce genre de spectacle après toutes ces années et ces millénaire, ils avaient pourtant vu différentes races faire des choses horribles à leur semblable. Mais non, ils restaient quelque part naïf et s’apeuraient d'un rien, là en était la preuve. Si Claire était capable de désintégrer quelqu'un en l'embrassant, elle aurait très bien pu rendre l'homme complètement fou en envahissant son esprit. Mais c'était toujours plus drôle de voir un corps se désintégrer de cette manière totalement hors du commun.

*Pour faire les choses sans t'effrayer, je parle juste de faire de toi une sorte... d'hybride. Il est intéressant pour moi de mêler ma race à d'autre, c'est toujours plus bénéfique d'avoir des frères et sœurs dans toutes les planètes. J'imagine que cela pourrait te repousser: après tout les canines ne vont pas à tous le monde... Mais c'est moi qui ferait de toi l'un des miens, et de ce fait, tu auras l'air tout à fait "normal", pas de canines qui sortent n'importe quand ni de teint blafard, et tu n'auras pas à te nourrir comme nous le faisons forcément, un hybride entre deux races ne prend que le bon côté de la transformation. Tu pourras simplement apporter quelque avantages à ta palette en combat, et tu ne pourra plus mourir d'une façon... normale. J'imagine que tu n'es peut-être pas très friand du changement, mais crois-moi, c'est un avantage dont peu peuvent se vanter de se voir offrir de ma part. *

Sephiroth venait de s'adresser à Cook en lui disant que si c'était faire du grabuge qu'il souhaitait, ça se passait en bas, dans la fosse. Claire coupa nette toute reprise de discussion de la part du blondinet, prenant la parole à sa place:

- Et toi, mon cher Sephiroth, que recherche-tu ? As-tu un quelconque but ? Tu as l'air d'être un soldat déjà mort de l'intérieur... quelqu'un de dénué de vie.. ça fait de la peine à voir. Si tous les héros on cette dégaine, je préfère les évités.

La jeune femme eut un petit rictus, riant une fois de plus d'une manière douce et harcelante, comme si son rire était enfantin et enivrant. La Reine des damnés attendait maintenant une décision de la part de son petit matou, espérant qu'ils trouveraient un compromis prometteur..






Spoiler:
 
Gin Toraeda
avatar
Moojuu
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 04/04/2014
Nombre de messages : 743
Bon ou mauvais ? : Sauvagement neutre
Zénies : 655

Techniques
Techniques illimitées : Illodor / Téléportation / Tsuchi Maho
Techniques 3/combat : Bakuhatsu Ha / Hakkeshou Kaiten
Techniques 1/combat : Kikoho

MessageSujet: Re: La Reine des Damnés ~ [ PV. Sephiroth - Gin ]   Sam 31 Mai 2014 - 23:42
Cet endroit privé, réservé normalement aux habitués cachait cette énorme fosse où se battaient plusieurs humains, tout ça pour gagner un peu d’argent ou un peu de notoriété. Pour Gin c’était risible, tous ces gens avaient sans doute oublier le plus important, mais c’était dans la nature humaine de se laisser guider par des envies aussi futiles. C’était le monde d’aujourd’hui, vendant du rêve à ceux qui n’en n’ont pas, faisant d’un simple bien matériel une chose extraordinaire et essentiel. L’argent était ce qui faisait tourner la tête à tous ces hommes et femmes, simplement en quête du bonheur. Ils n’imaginaient pas qu’on pouvait le trouver plus facilement. Bien sûr l’homme-panthère n’était pas un humain mais il avait appris à connaître cette culture qui lui paraissait parfois étrangère, bien qu’il ait toujours vécu sur Terre. Mais Gin ne méprisait pas les terriens, ont pouvait même dire qu’il appréciait cette race, même si parmi eux se trouvait des gens détestable. Le Moojuu n’en n’avait pas l’air mais il était quelqu’un de compréhensif et ne jugeait pas les autres sur de simples détails. L’humanité, bien que souillée par quelques idiots a tout de même ses bons côtés, comme l’espoir qui vit en chacun, croyant toujours en une vie meilleure.

Parmi les gens présent dans cet endroit, la plus intrigante était bien sûr cette Claire, elle qui semblait mener les Hommes à sa guise, un pouvoir à la fois remarquable et terrifiant. Gin avait très vite compris qu’elle n’était pas humaine dès qu’il l’avait croisée, puis elle était venue confirmée cette probabilité. Elle se disait plus vieille que le monde, peut-être qu’elle était immortelle ou quelque chose dans ce genre là, le Moojuu ne connaissait pas bien les histoires de vampires. C’était peut-être le fait d’avoir vécu tant d’années qui donnait à cette femme cette facilité à se sentir supérieure aux autres individus, une assurance déstabilisante. Gin en avait déduit que pour obtenir quelque chose d’elle, il devrait en payer le prix et c’était pourquoi il avait demandé à Claire ce qu’elle voulait en échange d’informations. Il était très curieux de savoir ce qu’elle lui demanderai, sans doute quelque chose de valeur, non pas un bien matériel mais quoi au juste ? A vrai dire le matou n’avait pas grand-chose à offrir, un peu comme ceux de sa race il avait cette caractéristique de ne pas trop s’attacher à un lieu ou a des objets précis. Alors que pouvait-il donner à Claire en échange d’informations ? Probablement quelque chose d'essentiel.

Les paroles de la succube qui lui parvenaient dans sont esprit avait toujours ce côté assuré et quelque peu narquois, comme lorsqu'elle faisait ses discours à voix haute. Elle affirma ne rien vouloir comme bien matériel, ce qui était plutôt une bonne chose puisque Gin n’en n’avait quasiment pas, puis elle poursuivis en révélant qu’elle souhaitait obtenir une chose qui ne lui était pas utile. Eh bien ça c’était vraiment super alors, s’il pouvait lui donner un truc dont il ne se sert pas c’était tout bénef pour lui… Sérieusement, le fauve n’était pas naïf à ce point, ce qu’elle voulait devait contrairement à ce qu’elle disait avoir énormément d’importance. Il s’attendait à ce qu’elle lui révèle tout de suite mais ce ne fut pas le cas, visiblement elle aimait faire durer le suspense et se mettre en spectacle. Claire le laissa broger sur ses intentions pendant qu’elle alla faire l’étalage de sa puissance sur le ring, en allant tuer son adversaire de façon spectaculaire. Puis enfin en regardant Gin elle lui révéla ce qu’elle voulait… Son âme ! L’homme-panthère fut surpris de cette annonce et à la fois de l’animation qu’elle avait mise dans l’arène mais il resta impassible assit sur sa chaise les bras croisés. Claire revint jusqu’à eux de la même manière qu’elle était partit, et elle lui énonça les avantages à faire partit des siens comme elle le souhaitait, mais Gin avait déjà pris sa décision.

*Hybride, hum ? Tu me proposes d’être finalement un être encore supérieur mais qui serait profondément modifier. Il y a beaucoup d’avantages c’est vrai et j’avoue que je préfèrerai t’avoir de mon côté que l’inverse. En revanche, tu sembles oublier quelque chose d’important. Je ne m’en caches d’ailleurs pas mais je suis à la recherche de ce que je suis, avec bien sur cette envie de me rapprocher des miens. Si je modifie ce que je suis, comment pouvoir me reconnaître parmi les miens ? N’est-ce pas contradictoire d’accepter de devenir quelque chose d’autre pour en fait trouver ce que je suis au départ ? Cela n’a aucun sens. Désolé, mais ça ne m’intéresse pas. Bref, je crois que ce seras tout pour aujourd'hui. Peut-être que nous nous reverrons un jour… Reine des vampires !*

"Bien, j‘en ai assez vu… Pas la peine de me montrer la sortie."

Sur ces pensées, le fauve redressa son épaisse carcasse en faisant signe à Sephiroth et Mr Reyes d’un geste de la tête, il ignora par contre complètement le nouveau venu et quitta les lieux sous le regard étonner des gardes du corps. Gin aurait très bien pu accepter la proposition en échange des informations, offrir ses services était envisageable mais il n’était pas prêt à aller jusqu’à vendre son âme à… Cette diablesse ? Il en avait aussi un peu marre de cet endroit où il n’était pas à l’aise, bien trop chic pour un type un peu choc.

(Bon je déserte le rp, peut-être nous recroiserons-nous une autrefois ?)
 
La Reine des Damnés ~ [ PV. Sephiroth - Gin ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Solitude, reine des damnés. [Rin & Fubuki]
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)
» «La Reine Nègre» Victor-Lévy Beaulieu s'explique
» Amy of Leeds : Reine de Coeur, à vous l'honneur !
» La Reine du Rock se présente !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: Satan-City-