Partagez | 
 

 Le Z40 (en cours)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité

MessageSujet: Le Z40 (en cours)   Mar 15 Avr 2014 - 17:59
Apparence d'Ombre dans ce post:
 


Après mon petit tour à Kiepovic, j'ai appris qu'une guerre avait éclatée entre la Mafia russe et les gangs irlandais de Satan-Citiy. Semer le trouble sur Terre était devenu une priorité car la guerre entre les sayen et Majin Végéta avait donné trop d'importance à la Terre : on évitait la plupart des autres planètes impliquées dans le conflit, seule Dark et Namek restaient neutre, elles étaient trop peu attractives, seule la Terre, malgré son implication dans la guerre, permettait le commerce à travers la galaxie. Il fallait remédier à cela, j'avais un plan pour parvenir à mes fins.

Je paradais à Satan-City en voiture à travers les buildings du quartier des affaires. J'avais pris l'apparence d'un célèbre homme d'affaires, très populaire sur Terre. Il possédait de nombreuses entreprises de restauration rapide, j'avais donc décidé de la kidnapper pour assister à sa place à la grande réunion du Z40, la bourse de Satan-City. C'était un grand évènement, qui avait lieu une fois par an : tous les grands patrons étaient réunis au même endroit, ils décidaient du futur économique de la Terre, c'était devenu un moyen de contourner l'autorité du roi Darkus. Tim Yenmor, l'homme de qui j'avais l'apparence, avait choisis d'y aller en limousine. Je n'appréciais pas particulièrement ce genre de voiture, mais je devais m'en contenter. J'avais passé plusieurs années à espionner Yenmor, pour connaître ses habitudes, ses goûts, ses envies, en fait, j'espionnais toutes les grandes figures politiques de la Galaxie. Puisque j'étais sur Terre, je pu espionner Yenmor moi même, pour le reste, je confiais la surveillance à des informateurs que je payais assez cher pour que leur travail soit correct. Nous étions arrivés devant le grand bâtiment de la Bourse, enfin, j'étais fatigué de faire des signes à des gens que je ne connaissais pas, qui ne me connaissaient pas, et qui allaient sûrement mourir d'un excès de cholestérol causé par les fast food que Yenmor dirigeaient.

Un homme en tenue très soignée m'ouvrit la porte. Il portait un chapeau melon noire, une chemise brune et un pantalon beige. Il s'inclina pendant que je passais et me suivit à l'intérieur du bâtiment. La façade, blanche et peu décorée contrastait avec l'intérieur : les murs peints en dorés étaient ornés de dizaines de tableaux qui représentaient les visages des grands hommes d'affaires du Z40. Un long tapis rouge avait été installé sur le sol, il allait de l'entrée à l'ascenseur, positionné à une cinquantaine de mètres en face de la porte d'entrée. De part et d'autre du tapis, d'énormes comptoirs avaient été disposés, et les hotesses accueillaient les invités et leur indiquaient leurs places. Lorsque j'entrai, je vis une foule de journaliste m'accoster. Photos, interview, signatures d'autographe... J'en avais eu assez. En seulement quelques minutes, ils avaient réussi à me dégouter, mais je devais continuer. C'était une épreuve, un défi avant d'obtenir la récompense. J'arrivais, après une trentaine de minutes, à traverse la salle pour appeler l'ascenseur et monter jusqu'au 100e étage de l'immeuble. Le "Z40 Floor", "l'étage doré" ou encore "le 100e ciel"... C'était un lieu mythique où peu de personnes avaient pu entrer.

" Ca ira maintenant, merci " dis-je au jeune homme qui m'avait accompagné.

Il redescendit avec l'ascenseur, me laissant seul dans le couloir du 100e étage. Il n'y avait qu'une seule porte dans tout l'étage, ce qui laissait peu de place au doute quant au lieu de la réunion. C'était la fameuse "salle des dragons", car d'après la rumeur, tout y était en or, des murs aux chaises, des fenêtres aux stylos utilisés pour signer les accords. Je savais très bien que cette rumeur était fausse, il s'agissait d'or plaqué, j'avais participer à sa confection pour pouvoir entrer dans la bâtiment il y a quelques semaines. Bref... J'entrais sans toquer, comme Yenmor avait l'habitude de faire, et je m'arrêtais quelques secondes à l'entrée. J'étais le second, comme d'habitude si je puis dire. Seul le président d'une entreprise rivale, Carab Amabo était présent. La pièce était gigantesque, et et elle était uniquement meublée d'une table. Quarante places, pas une de plus, pas une de moins, avaient été prévues. La mienne était la plus éloignée de l'entrée , j'était assis en face, j'étais en quelque sorte, le maître de cérémonie...
Invité

MessageSujet: Re: Le Z40 (en cours)   Mar 15 Avr 2014 - 18:56

Je marchais lentement, très lentement jusqu'à ma chaise. Carab était assis en face de la place qui m'étais destinée, et d'après ce que je savais, cela n'avait pas été fait par hasard. Il était arrivé très tôt puisque son arrivée n'avait été annoncée par aucun journaliste. Je ne lui jetais pas un regard pendant la longue minute durant laquelle je marchais jusqu'à ma place. Ce n'est qu'une fois assis, et après sorti quelques documents de ma serviette, que je le fixais. Il faisait de même, j'avais le regard plongé dans ses yeux bleus, j'étais concentré, ce n'était qu'un simple duel de regards, mais je n'avais pas souvent l'occasion d'en faire contre des hommes de ce rang. Les minutes s'écoulaient et les regards s'intensifiaient. Je vis une goutte de sueur couler sur son front. En vérité, je transpirais depuis longtemps, mais je faisais évaporer la sueur qui coulait sur mon visage pour donner l'air que je gardais le contrôle de la situation. Finalement, Carab baissa les yeux et fit semblant de lire des documents. Je vis au moment ou détourna son regard qu'il se mordit les lèvres si fort qu'il en saigna. J'esquissais un sourire avant de joindre les deux mains et de fermer les yeux. Généralement, les trente-neuf, trente-huit autres patrons pour cette fois, arrivaient en même temps. Je n'eut quelques minutes de méditation : la porte s'ouvrit et un défilé commença. Tous les patrons qui rentraient, après saluer Carab, venaient me serrer la main. Barbus, moustachus, gros, maigres, grands, petits, tous étaient très différents, mais ils étaient tous en quelques sortes, les maîtres de la Terre.

[...]

La réunion venait officiellement de commencer. Il était onze heures et demie, nous avions eu le temps de fumer quelques cigares et boire quelques boissons. Je déposais mon verre de Vermouth et éteignais mon cigare avant de me racler la gorge pour attirer l'attention de mes "associés".

" Bonjour à tous, et comme chaque année, bienvenue à la réunion du Z40. Cette réunion décide de l'avenir économique de la Terre, mais cette année, avec la guerre qui est en cours, je pense que la Terre ne va tarder à en subir les conséquences : les revenus vont augmenter et la Terre va devenir un centre d'échanges très important. Si nous voulons garder cette planète stable, il faut se préparer mes amis ! Même si on raconte que la guerre est finie, je suis sur qu'elle ne l'est pas, et même si elle l'était, les retombées au niveau économiques n’apparaîtraient qu'après la fin des combats. Il y a quatre planètes neutres : La Terre, Dark, Namek et Magma. Dark est trop sauvage pour pouvoir être considérée comme attractive, c'est un carrefour pour le marché noir rien de plus, sur Namek on ne trouve aucune ressource, et Magma ne peut plus être considérée comme neutre. Il reste donc, la Terre...  "

" Mais qu'avons nous à voir avec cette guerre ? Nous sommes là pour discuter de l'économie de la planète, pas de la situation militaire intergalactique ! " s'écria Carab.

" Qu'avons nous à voir ? Mais tout mon ami ! L'économie et la guerre sont très liées ! Vous dirigez l'une des plus grandes entreprises d'armement, de restauration reconvertie en armement pardon... Il est de notre devoir de nous occuper de cela sur Terre ! Je vous propose, messieurs, d'entreprendre une stratégie commerciale avec les autres planètes qui les forcera à se plier à nos exigences. La Terre deviendra LE grande centre d'affaires intergalactique, plus aucun traité ou accord ne sera signé sans notre consentement, nous devons saisir cette opportunité ! "
 
Le Z40 (en cours)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» cours de latin
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Cours d'utilisation du sabre (Ouvert à tout le monde)
» Faut-il un cours de littérature ou un cours de Français !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: Satan-City-