Partagez | 
 

 Des chouquettes !!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Enki
avatar
Demon
Masculin Age : 32
Date d'inscription : 07/12/2006
Nombre de messages : 1869
Bon ou mauvais ? : Bon, c'est indéniable.
Zénies : 1100

Techniques
Techniques illimitées : Chant du vent, Danse de l'aigle, Mur Lumière
Techniques 3/combat : lance maudite, armure de Dösatz
Techniques 1/combat :

MessageSujet: Des chouquettes !!   Mer 08 Jan 2014, 17:49
Tenant Valh par le poignet, Enki avait rapidement atteint la boulangerie de ses pensées : un petit commerce à la façade pastel dans un petit hameau calme. Pendant le trajet, il n'avait pas perdu son enthousiasme et avait sourit amicalement à Valh, qu'il avait "forcé" à venir, bien que sa prise n'était pas difficile à faire lâcher si elle ne désirait pas jouer au jeu de la chasse aux chouquettes.

"C'est ouvert !" dit-il en tournant la paume de ses mains vers le ciel comme pour remercier l'univers de ne pas lui avoir fais une mauvaise surprise. A peine posé, il alla ouvrir la porte de l'établissement d'un pas pressé, lâchant Valh, mais sa bonne éducation le rattrapa d'un coup : Enki resta sur le pas de l'entrée, un brin penché, tenant la porte à la dame qui l'accompagnait.
" Tu vas voir, c'est un délice ! " Il entra ensuite, laissant apparaître à leur yeux la vitrine garnie de milles et un délices : chaussons aux pommes, pains suisses, torsades chocolatés, religieuses et éclairs... Et bientôt le visage charmant d'une mignonne boulangère alertée par le doux bruit de la clochette de la porte. Enchanté, le démon -doit-on encore l'appeler ainsi ?- et n'attendit pas une seconde pour demander d'une voix forte et enjouée : " Bonjour merveilleuse petite boulangère ! " le plaisir faisait presque chantonner la voix d'Enki, qui bien sûr n'en ratait pas une pour faire son plus beau regard charmeur. La femme, souriante, les cheveux roux mal peignés dans un chignon désordonné, témoin du labeur qu'il y avait à s'occuper d'une maison artisanale, ne tarda pas à leur demander ce qu'ils désiraient tout deux. Enki, doux mais hâtif se colla à la vitrine pour désigner les chouquettes tant désirées, que la femme servit alors dans un énorme paquet en papier.
" Y'en a au moins pour un régiment, mais si tu veux autre chose, je t'en pris, c'est moi qui offre ! " Sourit Enki à Valh, payant ensuite son dû à la commerçante, avant de sortir le sourire jusqu'aux oreilles.
Non loin de là, sur le Mont, un petit banc siégeait sur une colline, face à une vue dégagée et calme sur la campagne terrienne. Enki proposa d'un mouvement de tête à sa camarade de s'y poser pour déguster les douceurs, et ouvrant le sac, il en en proposa à la belle quand tous deux furent installés.
" Tiens, faire du babysitting est fatiguant, il nous faut des lipides pour nous remettre ! Et puis tu étais une super nounou, ça mérite une récompense. " Il se servit à son tour, avalant avec délectation sa bouchée, comblé. " Ah les pâtisseries terriennes sont les meilleures de l'univers... Légères comme l'air. A Dösatz, elles ont tendances à être trop sucrées, Végéta ne donne pas trop dans les douceurs non diététiques... Métamol parait-il fait des plats trop secs. Magma... J'en parle même pas ! On a voulu me faire boire de la lave et goûter à des cookie aux vers de feu.. Tu le crois ça ?! " Enki en racontant ses plaisanteries qui trahissait une étude et une passion sans borne au sujet, ne put que se rappeler du jour où lui et Hikari avait été pour la première fois chez Nate, boire le thé et découvrir les originalités culinaires du scientifique. Nate... Enki mit sa main dans sa poche et sortit le petit téléphone à clapet qui n'affichait toujours aucun appel. Le démon, un peu pensif se demanda s'il devait appeler Rapabienski, et se dit qu'il le ferait prochainement, avant de mourir d'inquiétude, bien que cela risque d'au contraire l'inquiéter d'avoir des informations supplémentaires de la part de l'assistant de Nate sur cette mystérieuse expédition.
Enki rangea l'appareil et prit une nouvelle chouquette. Bien installé dans le banc, il regarda l'horizon.

" C'est une merveilleuse planète. Cela doit être une chance de grandir ici. " Il regarda Valh : il souriait comme toujours avec douceur, du coin des lèvres. " Bien que cela n'empêche pas d'avoir un destin mouvementé hein ? "
La terrienne, avec sa carapace de méfiance et son regard dur ne laissait pas de doute si le fait qu'elle avait un parcours plutôt compliqué. Enki soupira, mais toujours détendu, laissa tomber sa tête en arrière pour continuer en regardant le ciel. " Mais c'est peut-être ça qui est intéressant... La vie est pleine de surprise, bonnes ou mauvaises. J'imagine que Tytoon ne s'attendait pas à devoir te laisser trop tôt. " Il eut un petit pincement de lèvre en pensant au fait que la pauvre n'avait pas pu prendre une pause pour les accompagne ret prendre du bon temps elle aussi. " C'est pour ça qu'il faut profiter des petites trêves et des petits plaisirs... COMME DE MANGER DES CHOUQUETTES ! " sur ce il en avala une nouvelle en une seule bouchée.
Valh
avatar
Terrien
Féminin Age : 25
Date d'inscription : 04/08/2010
Nombre de messages : 1442
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 950

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation // Sokidan // Ice Control
Techniques 3/combat : Green-Arrow // Den’kou Dance
Techniques 1/combat : Death Kiss

MessageSujet: Re: Des chouquettes !!   Ven 10 Jan 2014, 23:57
Tenu par Enki, la jolie terrienne se laissa guidée par le beau ténébreux. Avec l’enthousiasme qu’il affichait pour venir de la base de lancement jusqu’au Mont Paozu pour trouver cette fameuse boulangerie dont il parlait, Valh ne pouvait que le suivre. Elle remarqua qu’il savait exactement où il allait et son sourire chaleureux était plutôt rassurant. Sans dire un mot elle suivis le Don Juan, toujours un peu gênée d’être prise par le poignet, elle qui n’était pas très tactile regarda la main du démon, un peu songeuse.

Le lieu dont il parlait semblait bel et bien exister, on aurait très bien pu croire que toute cette agitation était simplement destinée à attirer Valh avec lui, mais la boulangerie était bel et bien là, restait à savoir si elle était comme il le disait. La jeune femme se contenta d’observer, elle avait aussi peur de casser un peu l’ambiance en disant un truc de travers… Enki avait l’air si content par rapport à tout à l’heure lorsqu’il avait vu son ami Wiliam partir de la base dévasté et il serait bien dommage de briser son élan de bonne humeur. En vérité Valh aimait beaucoup ce genre de personne, pas forcément les gens qui aiment se donner en spectacle mais ceux qui comme Enki avaient l’air joyeux et sincère, ceux qui donnaient l’impression d’apprécier vraiment la vie, de la savourer. Il ne ferait aucun doute que le démon allait en faire de même pour les chouquettes…

Arrivés au pied de la porte d’entrée, Enki semblait déjà en pleine exultation, ce qui fit esquisser un petit sourire à Valh, un peu plus prononcé lorsqu’il déclara que c’était ouvert, avec les yeux d’un enfant. En vrai gentleman il ouvrit même la porte à la belle qui le remercia par un hochement de tête et un sourire, un peu gênée. Ils entrèrent pour découvrir toutes les belles choses qu’il y avait à l’intérieur, tout ce qui était à porter de vue faisait envie. Enki avait de la chance, il n’avait pas affaire à une fille tenant trop à faire des régimes pour garder la ligne, Valh était assez gourmande et ne se privait pas, et pourtant elle arrivait à garder cette superbe silhouette. La jeune femme se fit cependant discrète, beaucoup moins expressive que l’homme aux longs cheveux noirs, elle se contenta de saluer la vendeuse d’un hochement de tête et laissa à Enki le soin de choisir ses sucreries. Il lui dit même qu’elle pouvait choisir quelque chose si elle le désirait, mais Valh n’osa pas profiter de sa gentillesse. Vraiment, cet homme était-il un démon ? C’est ce qu’elle se demandait en le regardant avec son sourire et son regard bienveillant.


"Merci, mais… Les chouquettes ça me va très bien."

Répondit-elle sur un ton curieusement décontracté, comme si elle arrivait à être de plus en plus naturelle avec lui. Valhesenda n’avait pas décider de prendre autre chose, de toute façon elle aimait beaucoup les chouquettes. Elle resta silencieuse jusqu’à la sortie des deux gourmands de la boulangerie. Ils se dirigèrent vers un banc sur le Mont Paozu pour déguster ces délicieuses friandises et Enki en proposa à Valhesenda. Cette dernière lui fit un signe de tête et se servit, et c’est en goûtant les chouquettes qu’elle eut la confirmation qu’Enki n’avait pas mentit: ces petites douceurs étaient absolument délicieuses. Puis il fit un commentaire en disant que Valh était une super nounou. En entendant ces mots elle secoua légèrement la tête de gauche à droite pour dire non et lui répondit avec un léger sourire.


"Tu exagères ! J‘ai été plutôt nulle, je ne savais même pas comment m‘en occuper. Heureusement que tu étais là, tu savais quoi lui donner et comment t‘y prendre… C‘est plutôt toi qui a été super." Elle s’arrêta pour brandir devant Enki une chouquette qu’elle avait à moitié mangé. "Tu avais raison: c‘est trop bon ! Pour quelqu‘un qui n‘est pas venu sur Terre depuis longtemps, tu sais où se trouvent les choses les plus délicieuses on dirait."

S’amusa-t-elle à constater tout en continuant à manger les chouquettes qu’elle avait choisis, puis Enki avait aussi fait des commentaires sur les différentes nourritures sur plusieurs planètes. On pouvait aisément en déduire qu’il avait beaucoup voyager, mais qu’il était surtout un grand amateur de sucreries. Il avait même réussit à lui faire pousser un petit rire étouffer lorsqu’il parla de boire de la lave et de cookie aux vers de feux, ce à quoi elle l’interrogea sans chercher forcément à avoir une réponse.

"Et tu les as goûtés ? Hum… Tu as l‘air de t‘y connaître et de pas mal voyager. Je ne serais même pas étonnée que tu me dise qu‘en vérité tu es marchand de sucreries."

Une plaisanterie ? Valh ? Sérieusement ? Il y avait peut-être quelque chose en plus dans ces chouquettes, ou bien Valhesenda commençait à vraiment se sentir bien et en confiance avec le Dösatzien. Elle remarqua ensuite qu’il avait jeter un œil à un appareil de communication, l’air soucieux, mais c’était peut-être personnel alors elle ne s’en préoccupa pas. Enki évoqua ensuite la beauté de la planète, il n’avait pas tort mais vu les expériences qu’avait vécue Valh elle n’était pas certaine que ce soit une chance de grandir ici. La jolie brune ne voulait pas trop parler de son passé alors elle se contenta d’une phrase un peu vague.

"Oui, la Terre est une belle planète, je l‘aime beaucoup."

Il parla aussi de Tytoon, ce qui fit un peu plus rêvasser la terrienne qui se mettait souvent à songer longuement à son passé quand on lui en parlait. Valh sembla même absente un cours instant, le regard dans le vide, une chouquette pas finie dans sa main droite. Puis se sortant de sa rêverie et remarquant qu’elle était restée comme ça un moment elle se tourna vers Enki, craignant un peu qu’il l’ai regardé en train de fixer le sol comme ça. Mais ce qu’elle vit sur le visage d’Enki l'a fit réagir: il lui restait un peu de chouquettes sur les joues alors elle lui dit tout en cherchant une serviette en papier fournie avec les sucreries:


"Tu as un peu de… sur le visage… Attends..."

Valh avala sa chouqette àmoitié croquée puis réussit à sortir une serviette et la tendis à Enki tout en en cherchant une autre au cas où. Mais maladroitement elle plaça sa main un peu aléatoirement sur le visage du démon sans s’en rendre compte puis en sortant l’autre serviette elle se rendit compte de sa bêtise et devint toute rouge.


"Oh... Oups ! Pardon, excuse-moi j‘avais pas vu que…"

Elle se sentit vraiment bête et même si elle savait que Enki n’allait certainement pas lui en vouloir elle ne pouvait s’empêcher de se trouver idiote et embarrassée par cette situation. Ce qui pouvait se comprendre.
Enki
avatar
Demon
Masculin Age : 32
Date d'inscription : 07/12/2006
Nombre de messages : 1869
Bon ou mauvais ? : Bon, c'est indéniable.
Zénies : 1100

Techniques
Techniques illimitées : Chant du vent, Danse de l'aigle, Mur Lumière
Techniques 3/combat : lance maudite, armure de Dösatz
Techniques 1/combat :

MessageSujet: Re: Des chouquettes !!   Mer 15 Jan 2014, 00:55
Eh bien on était loin de la Valh distante du début, et cette victoire d'Enki avait encore meilleur gout que ces chouquettes : le Barman entendit même la belle le complimenter sur ses capacités à garder un enfant. " Arf, je suis moi-même un grand gamin, j'ai pas à me forcer" rit-il. Il était ravi de voir que sa camarade appréciait les sucreries qu'il avait acheté -il aurait été un peu gênant de les manger seul- et elle l'interrogea sur son récit culinaire. Lui, s'il se laissait aller, pourrait parler de pâtisseries, de cocktail et de mariage de saveurs pendants des heures... alors pour répondre brièvement à sa question il se contenta d'un : " Marchand de sucreries ? Ah mais tu en es loin, je suis LE GRAND EXPERT en pâtisserie ! Le dieu du cookie, le monarque du pain au chocolat ! Tous mon talent démoniaque a trouvé sa source dans ma cuisine : mes viennoiseries sont MORTELLES ! " il tira la langue, plaisantin, ironique et un brin charmeur... Il se surprenait lui-même à jouer un peu au doux éphèbe amusant, désireux de lui faire bonne impression. Quelle idée, quelle pensée lui traversait l'esprit ? Il ne pouvait être sérieux, il n'avait rien à offrir à Valh en plus de quelques chouquette et une amitié. Il n'était qu'un petit barman solitaire en manque de moments calmes, c'était tout, il devait se reprendre et arrêter de ressentir cette envie irrésistible de séduire l'amie de Tytoon.
Quand il se concentra à nouveau sur leur échange et la discussion, il entendit la belle flatter la vie terrienne. Mais alors qu'elle était d'humeur à plaisanter, elle retomba un instant dans sa carapace. Ce n'était pas si flagrant, assez discret même, mais Enki étant lui-même du genre à avoir de petites pensées tristes derrière ses sourires ne put que le remarquer. Valh avait eut une vie mouvementé, des blessures sans nul doute, et il hésita à lui demander de se confier. Après tout lui aussi venait d'avoir un petit passage en orbite à penser à ses sentiments... Mais il était temps de reprendre le dessus, ce n'était pas le moment d'être morose ! ... Ils avaient des chouquettes, la fête battait son pleins !
Et manifestement ce n'était pas si faux car ce sont biens les chouquettes qui les firent parler à nouveau : Valh semblait avoir vu qu'il avait du sucre sur les joues, et elle voulu lui proposer une serviette... Sauf que dans sa maladresse -comment une guerrière pouvait-elle être aussi maladroite ? Etait-elle troublée par tant de charme du magicien ?- la jolie heurta de sa main le visage du démon. Gênée elle rougit comme à son habitude : Enki lui, pas du tout dérangé, la regarda avec tendresse. Elle était si adorable, guerrière froide qui rougissait pour un rien, qui se voulait être un roc mais qui était infiniment timide, maladroite et bienveillante... Ses qualités et ses défauts faisait d’elle une personne exquise et une nouvelle fois Enki se rendit compte à qu'elle point il allait être difficile de ne pas tomber amoureux de cette créature aussi merveilleuse que mystérieuse. Hors de question de la laisser bafouiller d'avantage, avec aisance, le démon prit la parole pour dissoudre le malaise avec adresse.
" Huh, tu vois t'es une si bonne nounou que t'étais prête à toi même me faire la toilette Haha... Mais t'as raison, malheureusement je suis assez grand pour le faire moi-même. " Il saisit la serviette qu'elle lui tendait et se frotta le menton. Les pâtisseries et le sucre glace, c'est vraiment un problème quand on veut manger proprement. Il regarda Valh pour voir si elle ne paniquait plus : rapidement après l'avoir admiré, il baissa les yeux vers le sol avec un petit sourire amusé, se remit face à l'horizon et leva son visage au ciel, comme pour éviter la jolie du regard. " D'ailleurs même si comme tu dis je suis un bon baby-sitter moi aussi, je vais me retenir : je crois que toi aussi tu as été attaquée par les miettes de chouquettes........ Il faut dire qu'une piste d’atterrissage leur tendait les bras... " Il sourit avec malice, le regard vers le lointain, s'amusant à imaginer Valh rougir comme une pivoine en l'entendant puis en découvrant en effet les morceaux de sucre sur son décolté. Enki ne put se retenir de rire alors, toujours sans la regarder et haussa légèrement les épaules, s'attendant à recevoir un coup ou au moins une parole de la femme qui devait plus que jamais avoir ses ravissantes pommettes teintées de rose...


(ça fait longtemps que je me retiens de faire de commentaires sur la poitrine OPULENTE de Valh... je suis contente XD)
Valh
avatar
Terrien
Féminin Age : 25
Date d'inscription : 04/08/2010
Nombre de messages : 1442
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 950

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation // Sokidan // Ice Control
Techniques 3/combat : Green-Arrow // Den’kou Dance
Techniques 1/combat : Death Kiss

MessageSujet: Re: Des chouquettes !!   Mar 21 Jan 2014, 23:24
Avec Valh il était toujours difficile de créer un lien, elle était bien trop froide aux premiers abords pour permettre à qui que ce soit de s’approcher d’elle. Mais avec un peu de ténacité on arrivait à lui tirer quelques mots avant un léger sourire qui pouvait s’élargir avec le temps. Ce n’était bien sûr pas facile mais pourtant certains étaient parvenus à la rendre un peu plus sociale, comme Kirik, Lojza ou encore Tytoon. Ce n’était pas évident mais à force d’expériences elle arrivait à mieux s’ouvrir aux autres, c’était aussi ses mauvaises expériences qui avaient permis à la jeune femme de changée, et d’une certaine manière ça avait été bénéfique. On pouvait dire qu’Enki était chanceux, il y a quelques années de cela ou même quelques mois elle ne se serait peut-être pas plus intéresser à lui ou ne serait-ce que partager une conversation avec le Don Juan aurait été compliqué ou très bref. Peut-être aussi que sa naïveté naturelle, parfois présente dans certaines situations, avait un peu pris le dessus et elle faisait plus facilement confiance aux autres… Même si ce n’était pas gagné d’avance.

Aux côtés d’Enki, sur un banc au Mont Paozu, la jeune femme paraissait plus détendue, elle osait même rire à ce parfait inconnu. Il ne fallait pas oublier qu’il y a encore quelques temps elle ne le connaissait pas et c’est un peu plusieurs coups du sort qui avait fait qu’elle se retrouvait avec lui aujourd’hui. Elle s’amusa d’écouter le démon parler de sucreries, ce n’était pourtant pas quelque chose qu’on alliait à l’image d’une personne de son espèce. Valh l’avait qualifié de "marchand de sucreries" un peu pour plaisanter, mais lui il renchérit en oubliant pas d’exagérer. Le sourire aux lèvres elle détourna le regard en secouant la tête de gauche à droite, signifiant qu’elle ne le croyait pas même si ça crédulité l’avait fait se poser la question une demi-seconde. D’ailleurs heureusement qu’il avait tiré la langue en prenant un air blagueur car elle serait peut-être tombée dans le panneau. A les voir tous les deux sur un banc en pleine nature à rigoler, ils avaient bien l’air de deux adolescents prêts à flirter mais ça c’était quelque chose auquel Valhesenda ne se rendait pas compte. Elle profitait simplement de ce moment sans se poser de questions car elle n’avait pas eu l’occasion de profiter de ce genre de situation.

Alors que parler de la Terre ou penser à Tytoon avait créer un blanc entre eux, la terrienne se rendit compte qu’Enki s’était un peu trop régalé avec les chouquettes en s’en mettant plein le visage. C’est là qu’arriva la gaffe de Valh, qui partait pourtant d’un bon sentiment puisqu’elle voulait lui donner une serviette. Cependant, en voulant en prendre une deuxième elle avait oubliée que son autre main était un peu trop proche du visage du démon et le toucha un peu aléatoirement. Se sentant idiote à ce moment là elle avait comme souvent rougit lorsqu’elle faisait une bourde, mais Enki la rassura très rapidement en usant d’un peu d’humour. Valh redevint assez vite normal en voyant que ce n’était pas grand-chose, elle avait afficher un sourire un peu crispé en écoutant Enki puis regarda à son tour l’horizon comme il venait de le faire. Sauf que le Don Juan avait aperçu quelque chose qui l’avait amusé et peut-être même que ça lui avait plu. En effet Valh avait elle aussi un peu de sucre de chouquettes sur elle, mais pas au même endroit ! C’était sa poitrine qui avait empêcher ces quelques miettes de se retrouver au sol ou sur sa jupe. Enki se chargea de faire la réflexion à la belle, qui n’avait évidemment pas remarquée et qui regarda le démon avec interrogation pour comprendre la subtilité. Bien qu’on lui faisait souvent remarquer, les hommes en particulier, qu’elle avait un physique avantageux, il ne faut as oublier de dire qu’elle ne comprenait souvent pas. Contrairement aux autres, elle n’avait pas été à l’école confrontées aux railleries des garçons alors pour elle certains sous-entendus étaient inexplicables. Bien sûr elle avait eût une éducation mais cela restait assez obscur. Bref, lorsqu’elle compris enfin où voulait en venir Enki en regardant sur elle si elle avait des miettes, elle se figea pendant un instant avant de rougir un peu.


"Euh… Quoi ?! Tu…. Mais que regardais-tu enfin ?!!"

Le jeune femme était devenue rouge mais on ne savait plus si c’était de l’embarras ou de la colère. Ses sourcils avaient soudain froncés avant de regarder Enki mi-hébétée mi-énervée. En fait elle était surtout surprise qu’Enki la reluque ainsi, il n’avait pas l’air d’être comme ça mais il se pourrais bien qu’il soit finalement comme tout les autres. Gênée, elle essuya ce qu’elle avait sur la poitrine avec sa serviette en donnant un léger coup de la paume dans le bras du démon avec son autre main, sans même oser le regarder. Elle resserra ensuite ses avant-bras vers sa poitrine en croix pour la cacher un peu de la vue d’Enki, même si cela ne suffirait sûrement pas. Valh n’osa plus le regarder pendant quelques instants puis toujours l’air contrariée elle le regarda de nouveau pour voir qu’il essayait quand même de ne pas la reluquer. Elle voulu alors un peu tempérer son attitude même si elle était toujours contrariée.


"A quoi pensais-tu ? Tu te moques de moi, c‘est pas sympa !"

Ses mots étaient toujours un peu sous le ton de l’agacement mais plus doux, en fait elle s’en voulait un peu de lui avoir offert une si belle opportunité de la taquiner. Elle appréciait modérément, surtout que d’habitude certains hommes devenaient très énervant avec ça. Il était vrai qu’elle n’était jamais très habillée, elle ne craignait pas trop le froid et avait toujours eut l’habitude de porter peu de vêtements. C’était un peu dû au fait qu’elle avait longtemps vécue seule, à vivre parfois dehors et ne trouvant que le nécessaire pour se vêtir. Cela faisait le bonheur des hommes qui la croisait dans la rue mais ce n’était vraiment pas pour faire de la provocation ou quoi que ce soit. C’était juste une question d’habitude. Valh pouvait même parfois se montrer pudique: elle n’aimait pas être vue dans son plus simple appareil par n’importe qui mais pouvait être moins gênée si elle connaissait bien la personne. Comme l’auras deviné Enki c’était une fille assez compliquée et mystérieuse.
Enki
avatar
Demon
Masculin Age : 32
Date d'inscription : 07/12/2006
Nombre de messages : 1869
Bon ou mauvais ? : Bon, c'est indéniable.
Zénies : 1100

Techniques
Techniques illimitées : Chant du vent, Danse de l'aigle, Mur Lumière
Techniques 3/combat : lance maudite, armure de Dösatz
Techniques 1/combat :

MessageSujet: Re: Des chouquettes !!   Sam 25 Jan 2014, 19:38
(compliquée ? mais c'est une chieuse oui !!)

Le démon entendit alors Valh qui avait l'air qu'à moitié amusé par sa plaisanterie : Il sentit qu'elle le repoussa (mais ça à la limite, c'était plutôt bon signe, qui aime bien chatie bien...) et il répondit alors toujours en riant un peu :

"Me moquer ? Aurais-tu préféré que je ne dise rien et te laisser ainsi en proie aux d'autres regards éventuels ?... Et ce sont les miettes que je regardais, pas ton décolleté... -ceci dit, t'es dure, parce que c'est pas facile de passer à côté."

Il était singulier qu'une femme avec autant d'atouts ne soit pas habituée que son anatomie attire le regard. Avait-elle vécu en autarcie ? au milieu d'aliens insensibles ? Même sans avoir d'idée tordues, il était difficile de ne pas avoir le regard attiré par ses charmes : ce n'avait rien de pervers, c'était comme ignoré avoir remarqué un nez au milieu d'une figure, difficile de passer à côté !
Enki était un peu vexé d'être traité de pervers alors que justement il avait tout de suite détourné le regard et avait fixé l'horizon.
"Et puis moi j'ai pas boudé quand tu as posé ton regard sur mes lèvres. Et moi en plus je n'ai pas feint la maladresse pour en profiter." dit-il en pensant au contact de la main de Valh sur son visage, en plaisantant : hors de question de laisser Valh jouer aux victimes alors qu'il était innocent ! Il userait d'argument et d'humour le temps qu'il faudrait, mais il ne laisserait pas cette injustice planer !
"Si ma franchise est considérée comme de la perversion : je note... Comme quoi il vaut mieux être un pervers sournois qui la joue discret qu'un honnête homme qui préfère avouer un simple regard innocent qui était posé sans idées malsaines. Si c'était tombé sur tes épaules j'aurai eu la même attitude, bon mais c'est vrai que ça aurait été moins drôle."
Sa voix n'était porteuse d'aucun reproche, et il n'avait pas spécialement l'air de se justifier non plus : il expliquait juste son intension. Sa bonne humeur n'en était pas entachée, et il s'adossa à nouveau au fond du banc, passant ses mains croisées derrières sa tête pour regarder le ciel, calme et détendu.
Pendant un instant, un peu contraint, il arrêta de penser à Valh. Regardant le ciel bleu du début  du printemps terrien approchant, son esprit se laissa porter... Il imagina Tytoon qui avait dû voler vers son compagnon pour réunir sa famille -il préférait imaginer qu'elle vivait bien- , se demandant si elle pourrait vivre plus tranquillement avec ce mystérieux père. Une vie plus normale...
La vie que Bulma avait peut-être retrouvé grâce à son amnésie...
... La vie auquel tous aspirait vainement.
Il pensa d'ailleurs à son bar qui avait été pour lui un bon moyen de vivre un peu "dans la vraie vie". Rencontrer les gens, avoir un quotidien rythmé par un travail, un toit fixe... Des amis aussi : Que faisait Hikari en ce moment même ? ... Et Nate... Rah bon sang que c'était énervant cette histoire...
Il posa sa main sur son téléphone une nouvelle fois, mais dans le mouvement son poignet frôla l'ourlet de sa veste et il sentit la bouteille de liqueur qu'il avait récupérer du bar où lui et Wiliam avait rencontré Valh. Il la sortit et la regarda : sa couleur bleue... il avait hâte de savoir quel goût cela avait pour la rajouter à sa palette mentale de saveur et mettre au point un nouveau cocktail. "Freddy" avait-il promit de l'appeler. Ouais... C'était un nom pour un cocktail bien frappé ça : cette pensée le fit sourire et il tapota le verre de la bouteille de son index et de son majeur, stimulé par ses idées de mélanges.
Enki se rendit compte qu'il avait envie de rentrer chez lui. Il faisait tourner la bouteille dans sa main, la tête baissée vers elle... Sauf que chez lui, il avait passé les derniers mois enfermé et seul. Chez lui il se connaissait, il avait vite tendance à oublier le reste de monde, comme si le monde allait lui-même l'oublier. Mais le démon, à peine sorti de son bar avait découvert la vie continuait son cours, que l'on se terre ou non : Tytoon était maman, Nate avaient eu de gros ennuis, Gohen avait carrément changer de corps et lui...
lui il n'avait rien foutu.
Ouais, cette envie de rentrer était mauvaise. Il avait à faire avant.

Comme s'il venait de se motiver, de prendre une décision, Enki fit faire un petit bond à la bouteille avait de la rattraper fermement d'une main. Il se leva, remit la bouteille dans sa veste et se posta face à Valh, debout. Il sourit, s'amusant par avance de ses conneries et mit une main sur ses yeux pour parler à la belle, censure exagérée en réponse à une réaction exagérée.
" J'ai un coup de fil à passer. Je reviens dans un instant... Ne mange pas tout ! "

Il fit demi-tour et s'éloignant un peu il composa le numéro de Rapabienski. Il n'était qu'à une dizaine mètres de la belle, a attendre que l'assistant de Nate décroche. Ce qu'il fit.
Enki passa une main dans ses cheveux ne sachant quoi dire, et il finit par se présenter pour toute introduction.
"Euh, salut... c'est Enki, alias Aleinekipuski, le pote de ton boss." Enki ne savait pas s'il devait prendre un ton enjoué comme à son habitude, ou plus sérieux vu les circonstances -bien qu'il n'ait aucune idée des circonstances... Il parlait donc normalement, ce qui était presque rare. "Nate m'a annoncé qu'il allait être injoignable pendant un temps, et il m'a filé ton numéro pour pas que je meure d'inquiétude en attendant. Donc... je viens aux nouvelles." Les derniers mots avaient été prononcés de façon plutôt inquiète, culpabilisant un peu de demander à Rapabienski de lui communiquer cette appréhension.
Ce qu'Enki ignorait c'est que Rapabienski se doutait que cet appel allait tomber, Nate lui en ayant parlé.
"Bonjour Enki, à vrai dire, j'attendais ton appel. A l'heure actuelle Nate est bien injoignable. Je pense que les explications viendront de sa bouche lors de son retour, mais je n'ai pas la moindre idée de la date de son retour."
Enki avait sourit en entendant que Rapabienski attendait son appel : malheureusement l'assistant du scientifique n'avait pas vraiment grand chose à lui dire, préférant laisser Nate s'expliquer lui-même à son retour. Enfin si retour il y avait... Enki prit une grande inspiration : il angoissait un peu, il était temps de dire des âneries poru ne pas laisser la peur l'envahir et dédramatiser la conversation. " Alors, ça veut dire que tu es tout seul ? ... Tu dois t'ennuyer méchamment nan ?!"
Un grand blanc subsista, avant que Rapabienski réponde : "Non"
Enki fit la moue, se rendant compte que Rapabienski, bien qu'attendant son appel, n'avait pas envie de lui dire grand chose. Mais ce silence était pas vide de sens : l'assistant avait du chercher ses mots (enfin "son mot"), ou plutôt penser à ce qu'il faisait dans le labo. Il était donc bien occupé... Une raison de plus pour Enki de penser que Nate et lui avait bien un projet en route. Nate était peut-être parti chercher des informations ou des pièces pour aider à concrétiser cette invention... " Toi et ton patron, vous avez le chic pour en dire trop ou pas assez : je me demande ce que vous trafiquez... Et ça me frustre d'avoir vu Nate aussi anxieux sans pouvoir l'aider, faute d'information de sa part." Le démon était un peu agacé mais demeurait amical. " Mais je vais vous faire confiance et attendre... J'ai pas vraiment le choix."
"Je ne crois pas Nate suffisamment stupide pour partir en suicidaire, ne te fais pas de soucis pour lui, il a déjà vécu plusieurs millénaires, il est solide le vieux. Mais sache que tu n'es pas le seul à attendre."
Nouveau sourire d'Enki. Certes il n'avait jamais vu Nate aussi inquiet -il l'avait quand même pris dans ses bras...- mais il savait que le magma aux cheveux blancs avaient en effet des gens qui l'attendaient : et c'était une raison suffisante pour que Nate fasse tout pour revenir.
Avec une voix chaleureuse, Enki conclut : " C'est vrai qu'il a la peau dure. Et heureusement pour lui parce que s'il revient blessé ou quoi que ce soit, je risque d’avoir envie de lui donner une grosse baffe supplémentaire. En tout cas, tiens-moi au courant si besoin. Et n'hésite-pas à m'appeler aussi si tu as besoin de quelque-chose toi-même. "'
La conversation se termina et Enki qui avait un sourire au lèvre le temps de saluer son interlocuteur finit par perdre son sourire en rangeant son téléphone : cet appel ne l'avait pas rassurer comme il le l'avait espéré. Mais au moins... C'était fait.
D'où il était il regarda Valh sur le banc. Il se demandait ce qu'ils allaient faire tous deux : rester encore un peu ensemble, se séparer ? Après tout c'était une drôle histoire que la leur, se retrouver ensemble par la force des choses, et y prendre goût. Son sourire revient, et d'un pas calme il revint vers elle pour prendre le paquet de chouquettes : il en mangea une et tendit le paquet à Valh, debout devant elle. "Tiens, la dernière est pour toi." sourit-il avec son adorable air de gamin.

Valh
avatar
Terrien
Féminin Age : 25
Date d'inscription : 04/08/2010
Nombre de messages : 1442
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 950

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation // Sokidan // Ice Control
Techniques 3/combat : Green-Arrow // Den’kou Dance
Techniques 1/combat : Death Kiss

MessageSujet: Re: Des chouquettes !!   Jeu 06 Fév 2014, 21:24
(Avoues que tu voulais que Valh réagisse comme ça ! =P)

En rencontrant pour la première fois Enki, Valh n’aurai pas imaginer s’entendre aussi bien avec lui. Elle n’était pas du genre à avoir des préjugés, bien que le fait qu’il soit un démon puisse inspirer la crainte, c’était juste qu’elle n’avait pas imaginer une si bonne entente. Au fond d’elle Valh savait que de passer du temps avec lui pouvait lui être bénéfique, la rendre moins froide, comme d’autres l’avaient fait avant lui. Mais était-ce ce qu’elle désirait vraiment ? Elle-même ne le savait pas. Sûrement qu’elle serait toujours plus ou moins cette fille distante et peu sociale. Avec le temps on change mais ce qui fait ce que l’on est, notre identité, ne peut pas vraiment être modifié. Ceci apparaissait comme une évidence.

Le démon avait pris l’habitude de taquiner une Valh qu’il finirait peut-être par trouvée trop sérieuse. C’était bien ce qu’elle était: une personne ne riant pas trop de la vie qui s’offrait à elle. C’était certainement de la peur, comme pour chaque être humain ce sentiment est à l’origine de beaucoup de comportements. Chez Valh cela se traduisait par une volonté de s’éloigner des autres pour ne pas trop être blessée. Pourtant certains arrivaient à l’approcher, alors peut-être que c’était le physique avantageux de la belle qui voulait cela. Mais même s’il avait fait allusion à la poitrine de la belle, Enki ne semblait pas -seulement ?- intéressé par cela, peut-être voyait-il cette jeune femme adorable que cachait ce magnifique regard de glace ? Possible, cet Enki n’était pas un démon, pas un homme comme les autres. D’un certain point de vue il était totalement l’inverse de Valhesenda, jovial, souriant, il semblait pouvoir échanger avec les autres facilement et avait souvent le mot pour rire. Entre eux c’était quasiment le jour et le nuit, mais cela ne voulait pas dire qu’ils ne pouvaient pas s’entendre, au contraire ils avaient l’air de passer du bon temps tous les deux.

Avec cette allusion d’Enki à la poitrine de Valh, cette dernière s’était remise à paniquer bêtement, comme toujours lorsqu’on parlait de son physique. Elle était gênée mais n’en voulait pas spécialement à Enki, plus à elle-même d’avoir été si maladroite. Ses paroles n’étaient pas destinés à envenimé la situation mais Enki se défendit des "accusations" de la belle avec de bons arguments. La jeune femme ne savait pas trop quoi dire, c’est vrai que s’il n’aurait rien dit elle aurait été idiote avec ses miettes de chouquettes à un endroit délicat. Le barman s’amusa encore plus à la faire rougir en sous-entendant qu’elle avait feinté la maladresse pour pouvoir lui toucher le visage. Valh n’avait pas pensée à ça alors elle devint rouge en se disant que cela pouvait très bien être interprété de cette façon, sans remarquer que le démon la taquinait encore une fois. Il en rajouta même en se disant innocent et autres blablas face à une Valh chamboulée qui se frottait la tempe gênée, qui essayait d‘en placer une derrière la défense du Maître Enki.


"Mais…Euh… Mais… Nooooonnnn !! C… C‘est…. J‘ai pas dis ça !! Et je n’ai vraiment pas fait exprès de te toucher le visage !"

Valh était parfois bien naïve, et elle se faisait facilement tourner en bourrique par Enki. Elle repris son calme petit à petit voyant le démon se désintéresser de la conversation, la jeune femme le regarda avec son air pensif. Puis ses yeux regardèrent à nouveau le sol, comprenant enfin que le Don Juan la taquinait depuis tout à l’heure, elle se trouva idiote. Puis Enki informa la terrienne qu’il avait un coup de fil à passer, Valh était un peu déçue, elle appréciait beaucoup la compagnie du démon en fait. Elle pensa qu’il devait sûrement s’ennuyer avec elle, toujours si distante et pas très drôle. La jeune femme fit la moue en le regardant s’éloigner, elle repris des chouquettes en faisant bien attention cette fois-ci à ce qu’ils ne tombent pas n’importe où. Un peu plus tard Enki revint avec un sourire qui cachait son inquiétude, il prit une chouquette et dit à Valh qu’elle pouvait prendre la dernière. Elle le regarda un peu étrangement puis lui répondit avec un demi-sourire.

"Merci… Tu es sûr que ça va ? "

Elle avait sentit que le cœur du démon était troublé mais ne savait pas par quoi, l’intuition féminine sans doute. Valh se leva à son tour après avoir mangé la dernière chouquette. Elle regarda le démon dans les yeux, enfin d’un œil car l’autre était caché par des mèches de cheveux et lui dit avec un vrai sourire.

"Merci Enki. C’est gentil de passer du temps avec moi, que tu ne connais même pas. Tu es quelqu’un de bien… "

La jeune femme était sincère, même si elle ne savait pas pourquoi d’un coup elle avait envie de lui dire ça. Lorsque Valh avait quelque chose à dire c’était toujours avec honnêteté, cela se voyait dans ses jolis yeux. Elle se demandait maintenant si leurs routes allaient se séparer, si c’était le cas la jeune femme se disait qu’elle avait au moins pu apprécier de passer un bon moment avec quelqu’un comme Enki, qu’elle avait envie de considérer comme un ami.
Enki
avatar
Demon
Masculin Age : 32
Date d'inscription : 07/12/2006
Nombre de messages : 1869
Bon ou mauvais ? : Bon, c'est indéniable.
Zénies : 1100

Techniques
Techniques illimitées : Chant du vent, Danse de l'aigle, Mur Lumière
Techniques 3/combat : lance maudite, armure de Dösatz
Techniques 1/combat :

MessageSujet: Re: Des chouquettes !!   Jeu 13 Fév 2014, 18:32
( Bien sûr ^^ )

La façon de rougir de Valh était délicieuse : c'était devenu le nouveau jeu préféré du démon qui prenait un malin plaisir de faire fuir le "guerrière froide et insensible" pour faire apparaître la "Valh naïve et timide" : la prochaine étape serait de la faire devenir plus rassurée en sa présence, et qu'elle rit de bon coeur. Le rire de Valh cela devait être un trophée merveilleux !

Il ne s'attendait pas à voir une nouvelle Valh devant lui quand il revint de son appel avec Rapabienski. Quand il lui tendit le paquet pour une dernière chouquettes, avec un sourire malicieux, elle le regarda avec un air plus doux, un peu plus affirmée :
" Tu es sûr que ça va ?"
Enki n'avait pourtant pas l'impression d'avoir donné d'indice quant à son inquiétude dissimulée. Il regarda un peu surpris la demoiselle et stoppa son sourire un instant, le temps de déclarer, d'un ton tout de même léger ne voulant pas inquiéter :
" Un ami parti seul en vadrouille dont je guette le retour... " Il la regarda avec un fin sourire, touché qu'elle se soit inquiétée : il se rendit compte en prononçant ses mots qu'en parler même un peu lui allégeait le coeur, et c'est en ainsi, face à Valh soucieuse qu'il constata à quel point le sort de Nate lui importait. Peut-être aussi qu'il se sentait responsable de ce fardeau puisque Nate lui avait confié un au revoir et quelques confidences... mais il n'y avait pas de raison comme l'avait souligné Rapabienski qu'il ne se mette en danger.
Alors pourquoi ce mauvais pressentiment dans les entrailles du démon ?

Valh saisit la dernière chouquette du paquet et Enki garda la sachet en papier vide pour le tortiller et enfermer les miettes dedans, un brin pensif. A nouveau la voix de Valh se fit entendre : elle le remercia, trouvant manifestement que passer du temps avec elle était une faveur qu'il avait bien voulu lui accorder. Enki ouvrit deux yeux ronds, ne s'attendant pas à ce genre de remarque la trouvant vraiment absurde et triste : il allait rétorquer quand elle ajouta qu'il était quelqu'un de bien.
L'arroseur arrosé... Enki rougit face à la phrase de Valh et les rôle s’inversèrent un instant. Il était comme interdit, ne sachant que dire, agréablement touché par le compliment et à la fois chamboulé par le fait de voir la "jolie frimousse" lui dire qu'il était un homme bon. Il sentit son coeur fondre de la même manière qu'il avait fondu il y avait des années quand une autre femme lui avait dit qu'il était un être généreux.
Valh n'avait rien de Bulma pourtant... Les deux femmes étaient bien différentes et c'est pourquoi il ne ressentait pas du tout la même chose pour les deux. Il avait commencé à côtoyer Bulma comme une amie et l'attachement qu'il avait développé au fil de longs mois de complicité était une fascination et une addiction bien différente d'un coup de foudre. Mais là, face à Valh, il entendait une alarme en lui crier qu'il était trop vulnérable et qu'à la regarder plus longtemps il allait succomber à une passion dévorante, comme désarmé par tout ce qu'elle était. Pourquoi ? Quelle maléfice ?
Il mit une petite poignée de seconde avant de refouler le pincement au coeur d'entendre la charmante voix lui dire cela et reprit son air calme et son sourire bienveillant pour trouver quoi répondre.
Valh... Remercier quelqu'un qui passe du temps avec toi... Ce pourrait-il que tu ais si peu de considération pour toi ?
"Comme si c'était un service que je te rendais : tu n'es pas plus redevable que je le suis... Grâce à toi j'ai pu partager des chouquette -soyons honnête, c'est bien moins drôle et moins bon de les manger seul- et être en bonne compagnie ... Je dois te remercier aussi dans ce cas."
Un peu agité, il mit le paquet qui était encore dans ses mains dans une poche de sa veste et saisit un poignée de Valh doucement pour l'inviter à ce relever : quand elle fut debout il passa délicatement derrière elle et posa ses mains sur ses épaules pour la faire avancer à quelques mètres devant une vitrine d'une petite librairie fermée. Le reflet de Valh pouvait se lire sans difficulté sur la vitre de la boutique.
"Je suis flattée que tu me considères comme un type bien, en fait ça me fait même super plaisir venant de toi parce que tu es une personne formidable " Il lui parla à partir de ce moment non pas en la regardant directement mais en regardant le reflet de la belle pour l'inciter à se regarder elle-même comme dans un miroir : "Tu as gagné l'amitié d'une ange, tu es une parfaite nounou pour son fils -tu as été douce et patiente, protectrice même- tu es soucieuse des gens autour de toi, pleine d'empathie... et je peux te dire que passer du temps avec toi est vraiment agréable ! Cela me scandalise que tu n'aies pas plus confiance en toi."Il avait lâché les épaule de Valh entre temps ne voulant pas la brusquer non plus... Il avait pris sa voix douce même s'il avait envie d'être sévère tant il voulait qu'elle réalise à quel point sa timidité était absurde : "J'ignore ce que tu as vécu avant, mais quoi qu'on t'ait dit ou fait, saches que n'importe quelle personne "bien" trouverait ta compagnie précieuse. Tu n'as pas à t'effacer, à douter... Tu es un sacrée nenette et ce serait un honneur de rester encore un peu avec toi !" Il avait fini avec des termes plus décalés pour casser le ton un peu trop niais de son propos, et ne pas trop la gêner. Tout ce qu'il voulait c'était qu'elle prenne confiance en elle et arrête de penser que sa présence était un fardeau, que ses paroles étaient de trop et qu’elle se fasse discrète par dépit.
Il s'adossa contre la vitre à côté d'elle et lui sourit, avant de se forcer à ne pas la dévorer des yeux. Un sourire un peu différent, -plus timide peut-être- apparut et il baissa la tête. "Et en plus de ça, t'es super jolie... A tel point que j'en viendrais presque à complexer... t'as peut-être raison, je me force vraiment à rester avec toi, c'est insoutenable. Hum, si-si, remercies-moi tout compte fait !" ironisa-t-il pour mettre un peu plus en avant l'absurdité de la situation d'une déesse qui est reconnaissante envers un pauvre démon de manger des chouquettes avec elle. Il fit une grimace facétieuse comme il aimait les faire, grand gamin qu'il était, et la laissa réagir.
Valh
avatar
Terrien
Féminin Age : 25
Date d'inscription : 04/08/2010
Nombre de messages : 1442
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 950

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation // Sokidan // Ice Control
Techniques 3/combat : Green-Arrow // Den’kou Dance
Techniques 1/combat : Death Kiss

MessageSujet: Re: Des chouquettes !!   Ven 14 Fév 2014, 20:47
Les chouquettes avaient disparu petit à petit dans le sac qu’avait acheté Enki, comme un compte à rebours qui allait peut-être décider de la séparation du démon et de la belle terrienne. C’est ainsi que Valhesenda avait vu les choses, que feraient-ils après avoir manger des chouquettes ? Elle n’en n’avait pas la moindre idée et ce moment de détente semblait toucher à sa fin. Cela contrariait un peu la jeune femme, car elle-même ne savait pas ce qu’elle ferait ensuite. Et puis surtout Enki était quelqu’un d’adorable, c’était vraiment plaisant d’être à ses côtés. Valh avait finit par beaucoup s’attacher à lui finalement, c’était pour cela qu’elle s’inquiétait pour lui, notamment lorsqu’il revint la voir après son coup de téléphone. En fait de visage il ne paraissait pas spécialement troublé mais la jolie brune avait sentit qu’il y avait quelque chose qui le rendait soucieux. Elle ne voulait pas trop l’embêter avec cela, surtout s’il n’avait pas envie d’en parler mais au moins lui demander si ça allait. Enki répondit avec sincérité, avouant qu’il attendait le retour d’un ami. Décidément, ce démon semblait avoir beaucoup d’amis sur qui compter et Valh en était un peu envieuse. La jeune femme voulu croire aux paroles du barman alors elle ne chercha pas plus à savoir ce qui se passait.

C’était Valh qui avait finit la dernière chouquette, laissée par le démon à la brunette, gentleman. Sans trop savoir pourquoi la terrienne s’était mise à le remercier de sa compagnie, des paroles sincères qui traduisait ce que voyait Valhesenda en Enki: un homme bien. Cela eût pour effet de faire rougir… Enki ! Elle n’avait pas voulu l’embarrasser mais elle avait eût besoin de dire ces mots. Le démon repris assez rapidement son calme pour dire à la belle qu’elle ne lui était pas redevable en assurant que ce n’était pas un service qu’il lui rendait. Valh, bouche entrouverte fut étonnée qu’il lui dise ça, en fait ce n’était pas vraiment ça qu’elle voulait lui dire. Elle ne se sentait pas redevable et ce n’était pas forcément parce qu’il restait avec elle qu’elle trouvait qu’il était un type bien. La jeune femme pris un peu la parole pour se justifier.


"Non, ce n‘est pas tout à fait ce que j‘ai voulu dire… C’est juste que tu as sûrement d’autres préoccupations et je tenait à te remercier d’être quand même là. Au-delà de ça, je pense vraiment que tu es quelqu‘un de bien, ça se sent."

C’était surtout ce message là qu’elle voulait faire passer au démon, ce dernier la pris ensuite par le poignet pour la relever et l’amena doucement vers une vitrine d’une petite librairie située non loin d’ici. Valh était un peu gênée de sentir les mains chaudes d’Enki sur ses épaules mais elle le suivis sans protester, un peu curieuse de savoir ce qu’il voulait faire. La jeune femme aux jolis yeux bleus était face à elle-même, du moins son reflet et Enki dit qu’elle était quelqu’un de formidable, un peu comme une réponse au compliment qu’elle lui avait fait. Le démon semblait vouloir qu’elle se regarde comme dans un miroir et entama un discours pour dire à quel point elle était elle aussi quelqu’un de bien selon lui. Au début elle commençait à rougir mais ses sourcils se mirent à froncer légèrement, Enki prétendait qu’elle se souciait des autres, qu’elle avait de l’empathie… Mais c’était faux ! Valh n’avait jamais vécue que pour elle et si le démon bénéficiait aujourd’hui de la douceur de la belle c’était uniquement parce qu’il s’était montré généreux et sincère avec elle. C’était pour cela qu’elle s’inquiétait pour lui, comme elle avait pu le faire pour Tytoon ou Lojza, des gens qui avaient compter pour elle. Mais jusqu’à la connaissance de ces personnes elle n’était qu’une femme froide sans but et sans aucune empathie pour autrui. Elle était même une meurtrière ! C’était elle qui avait mis fin aux jours de Darth Jakar, avec des remords peut-être mais cela ne lavait pas ses actes. A cette époque elle était même très proche de goûter au mal, se laissant guidée par un homme malveillant. Valh n’était pas une sainte, elle n’était pas quelqu’un de bien, ce n’était pas ce qu’elle voyait en elle et elle ne savait même pas si c’était ce qu’elle voulait voir. Enki ne comprenais pas, Valh n’était pas cette fille timide qu’il voyait à travers cette vitre. La jeune femme se retourna pour le regarder dans les yeux, les sourcils froncés vers le haut, gênée qu’il l’embellisse à ce point.

"C‘est gentil, mais… Je ne suis pas aussi bien que tu le prétends, crois moi."

Dit-elle sur un ton peut-être trop grave mais Enki était toujours là pour adoucir l’atmosphère, il complimenta la jolie terrienne. Oui, elle était belle et ne s’en rendait même pas compte. L’entendre de la bouche d’Enki était étrange, elle le croyait et se mit à rougir avant qu’il ironise ses propos. Ceci finit tout de même par faire tirer un sourire à la terrienne.

"Hum… Si tu le dis je veux bien te croire, même si je pense que tu exagères un peu."

Valh manquait un peu de confiance en elle mais surtout elle ne pouvait se pardonner la mort de Darth Jakar et le mal qui l’avait parcouru à cette époque. Encore aujourd’hui, la jeune femme était plus intéressée par son propre intérêt, même si elle commençait à se soucier de gens qui l’entourait.
Enki
avatar
Demon
Masculin Age : 32
Date d'inscription : 07/12/2006
Nombre de messages : 1869
Bon ou mauvais ? : Bon, c'est indéniable.
Zénies : 1100

Techniques
Techniques illimitées : Chant du vent, Danse de l'aigle, Mur Lumière
Techniques 3/combat : lance maudite, armure de Dösatz
Techniques 1/combat :

MessageSujet: Re: Des chouquettes !!   Sam 22 Fév 2014, 02:24
D'autres préoccupations... Enki en effet auraient pu en avoir : il y avait tant à faire dans une vie, à travers une galaxie si vaste. Mais en l'écoutant lui demander s'il avait pas des obligations il sourit, amusé. Avec une expression de gamin espiègle dont il avait le secret il lui répondit sans hésiter : "Haha, non, il faut croire que j'ai rien de plus intéressant à faire." En disant cela il se demandait s'il était comme elle avait dit "quelqu'un de bien", car des choses à faire, il en avait des tas. Il avait promis à Hikari d'enquêter sur une mystérieuse disparition, et avait d'ailleurs une piste à suivre, et une autre idée de personne à interroger en plus. Il avait également proposé à Nate de faire des recherche sur un certain SK, qui l'avait menacé. Et puis des gens à voir il en avait des tas... Et un bar à tenir par dessus le marché.
Non, Enki n'était pas si parfait que cela... Car pendant cet instant il avait envie de fuir un peu ses responsabilité. Il avait été seul pendant si longtemps qu'il était possible que son cœur en soit devenu capricieux, lui dictant de rester là où il trouverait une douce présence pour rassurer son âme. Une envie démoniaque de penser à lui... De penser à elle.

Elle qui avait regarder le reflet sans conviction. Elle qui malgré sa délicieuse façon d'être semblait rester en retrait. Elle qui semblait cacher son véritable caractère. Elle qui avait éveiller sa curiosité en un regard.

Quand il la regarda se mirer elle-même, manifestement peu convaincue, voyant sans doute des choses que lui ne voyait pas, il pensa un peu à l'enfant qu'il avait été, à s'entrainer devant le miroir à paraître un autre, et à cacher qu'il était un monstre. Non, Valh ne pouvait pas être autre chose qu'une femme charmante, et puis son amitié avec Tytoon le confirmait. Quoi qu'elle se reproche, elle était une personne bienveillante et fiable, il en était certain.

"On a tous nos démons... Le fait qu'on soit parfois les seuls à encore les voir ne doit pas nous caractériser : c'est ce que nous sommes dans le coeur des autres qui nous caractérise le mieux en réalité. Un regard externe est toujours plus objectif... Mon jugement ne vaut pas moins que le tien sur ce sujet."
Il fuit un peu son regard en finissant sa phrase, un peu pensif, sachant que ce qu'il disait même s'il était convaincu d'être dans le vrai était plus facile à dire qu'à appliquer sur soi. Lui-même était très soucieux du regard des autres, toute sa vie ayant été articulé autour de sa volonté de paraître beau, angélique et joyeux... lui qui était au fond un monstre démoniaque et froid. Il avait joué un rôle. Mais le monde entier ne le connaissait plus que par cette image dorénavant, c'était un succès.
Dès lors qui était-il ? Le personnage ou l’interprète ? Ne devait-il pas se considérer comme les gens le voyait, un gens "bien" ? Après tout, toutes nos actions sont dictées par la volonté de tenter de faire passer un message au monde. Nos actions, nos paroles, notre existence n'a comme seul but, être ici, et faire partie de cette grande représentation à l'échelle de la création pour y figurer sous notre meilleur jour. Alors qu'importe s'il était un démon, si plus personne ne le voyait ainsi, le spectacle était assuré. Et c'était ça le principal... inutile d'être le seul à être convaincu du contraire, le public faisait foi ! Par le même principe, Valh était à ses yeux une femme remarquable et touchante. Et il voulait prendre un ticket supplémentaire pour voir des rappels.
Ouvrir encore le rideau. Voir ce qu'il se cache dans les coulisses... Et toujours voir ce que son coeur à lui décrypterait, pas ce qu'elle pensait être.

Elle pensait qu'il exagérait... Mais c'était dans sa nature de toujours en faire des tonnes. Il s'assit sur un muret près d'elle et mit sa tête dans sa main, accoudé sur son genou, la regardant, comme s'il attendait qu'elle fasse quelque-chose, patient et attentif, amusé et amical. D'une voix calme et douce il déclara :
" Comme je te l'ai dit j'ai tout mon temps... Alors j'attends tes arguments si tu veux remettre mon jugement en question : qui est Valh ? Pourquoi se dévalorise-t-elle à ce point ? D'où vient-elle et de quoi est fait son quotidien ? " Il la regardait bienveillant. "Les patrons de bar sont doués pour écouter... Et le secret professionnel fait de nous de parfait confidents. Ne m'oblige-pas à t'offrir d'abord des cocktails dans mon établissement pour te faire parler : j'en serai capable et ravi, mais ce n'est que mon plan B." s'amusa-t-il, sans la quitter des yeux un instant. Près de lui il y avait un autre muret perpendiculaire au sien, il espérait qu'elle s'y essayerait... sa seule crainte maintenant était qu'elle s'envole ailleurs. Il n'y avait personne autour : la librairie était fermé, la boulangerie à quelques dizaines de mètres... Seule la pelouse de la colline au pied du mont chantait sous le vent. C'était reposant... Il adorait cette atmosphère paisible si terrienne.

Car oui, il n'avait plus qu'un seul objectif, tout le reste était devenu secondaire... Il voulait comprendre pourquoi elle l'intriguait à ce point, pourquoi il n'arrivait pas à la quitter depuis qu'il l'avait rencontrer.
Valh
avatar
Terrien
Féminin Age : 25
Date d'inscription : 04/08/2010
Nombre de messages : 1442
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 950

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation // Sokidan // Ice Control
Techniques 3/combat : Green-Arrow // Den’kou Dance
Techniques 1/combat : Death Kiss

MessageSujet: Re: Des chouquettes !!   Jeu 27 Fév 2014, 00:30
Ce que voyait Enki en Valh était une simple part de sa personnalité, la jeune femme n’avait jamais imaginer être quelqu’un de bien. Ça n’avait jamais été son objectif, c’est bien simple: l’idée même de devenir quelqu’un de "bien" n’avait jamais effleuré son esprit. Alors oui, évidemment que d’entendre Enki lui retourner son compliment était quelque chose de surprenant pour elle. En y réfléchissant, la jeune femme au yeux bleus se rendit compte qu’elle pouvait être la femme que le démon voyait. Mais était-ce ce qu’elle était réellement ? Il ne connaissait pas le passé tourmenté qu’elle avait vécue, où elle n’avait pas toujours fait les bons choix. Le barman ne pouvait que la juger par ce qu’il voyait aujourd’hui, et c’était peut-être vrai que Valhesenda avait l’air aujourd’hui d’une fille sympathique malgré ses airs froid et distant. C’était la preuve qu’elle avait en elle cette capacité à se soucier des autres, à s’enquérir d’autrui, d’être… bon. Mais elle refusait de se voir ainsi, juste parce ces derniers temps elle en avait l’air, c’était trop vite oublier son passé.

Le démon prétendait n’avoir rien d’autre à faire, mais Valh le regarda d’un air suspicieux lorsqu’il affirma cela, peu convaincue. Elle n’ajouta cependant rien. La brunette disait qu’elle n’était pas celle qu’il pensait être, peut-être par peur aussi de le décevoir si jamais ils se connaissaient mieux ? En tout cas elle ne semblait pas vouloir qu’il s’arrête à l’image de Valh qu’il voyait actuellement. Pourtant, les arguments du barman étaient bons et donnèrent même à réfléchir à la terrienne. Il disait que chacun avait ses démons et que cela ne devait pas caractériser une personne, mais plutôt ce que les gens sont dans le cœur des autres. On pouvait dire qu’Enki avait toujours les mots justes, il semblait avoir réponse à tout, afin de montrer à Valh qui elle était réellement ? Il finit son discours en disant que son jugement ne valait pas moins que le siens. Encore une fois il avait juste. C’était vrai que Valh ne connaissait pas non plus le passé de Enki, il pouvait très bien avoir un passé aussi horrible voir pire qu’elle, surtout qu‘il s’agissait d‘un démon, il devait avoir un passé difficile. Même si elle ne voulait pas y croire, persuadée que malgré ses origines il a toujours été cet homme gentil et bon vivant, comme il l’était avec elle depuis qu‘elle le connaissait.

Maintenant qu’elle le connaissait un peu mieux, Valh s’était rendue compte qu’Enki n’avait rien du démon comme on les décrivait dans les livres ou lorsqu’on parlait d’eux. Peut-être qu’il était comme elle, ayant un passé charger et que cette attitude aimable n’était qu’une façade destinée à cacher son appartenance à une race sans scrupules. Il semblait si différent de tout ça, mais en l’écoutant Valh s’était rendue compte qu’il voyait en elle ce qu’elle voyait en lui. Alors, étaient-ils tout d’eux des êtres aux sorts tragiques qui avaient finit par évoluer pour exister comme ils l’entendent ? Tout comme Valh ne voyait pas un démon en Enki, le barman ne voyait pas cette femme trop froide et dangereuse que la terrienne pouvait être. Il prit place sur un muret en la fixant, Valh avait l’impression qu’il attendait quelque chose de sa part, sans savoir quoi. Enki mettait la jeune femme aux yeux bleus au défi de lui prouver qu’elle n’était pas aussi charmante qu’elle paraissait à ses yeux. Comme toujours il usa d’un peu d’humour, mais Valh resta perplexe, un peu gênée de devoir lui raconter une partie d’elle. La jeune femme fronça les sourcils, non pas de colère mais elle se demandait ce qu’elle allait lui dire et ça la contrariait. Elle ne pensa même pas à s’asseoir et pris un air sérieux, ce qui pouvait peut-être paraître ridicule vu qu’Enki s’amusait de la situation.


"Eh bien… Euh… Déjà, je ne me dévalorise pas ! La vérité c‘est que j‘ai toujours vécue pour moi-même, fait les choses par intérêt pour survivre, seule ! Le reste n‘a pas bien d‘importance, je n‘ai pas autant de compassion que tu le crois…" Elle baissa la tête, soucieuse, se sachant peu convaincante mais dans l’inquiétude de devoir tout dire d’elle. Valh fit quelques pas sans rien dire avant de s’asseoir finalement sur le muret d’en face, le regard vide en direction du sol. "En voyageant, j‘ai fini par faire des rencontres qui ont changer ma vie, j‘ai été embarquées dans des aventures avec des personnes dont les buts n‘étaient pas charitable. Je me suis mis aux côtés de celui qui pouvait m’apporter la puissance. J‘ai suivis sans me poser de questions, acceptant la cruauté que je pouvais voir chaque jour en face, sans m‘en soucier…" Le ton se faisait plus pesant dans sa voix, comme si elle ravalait certains souvenirs. Elle regarda Enki de son œil, sombre et humide. "J‘ai tuer..."

Avait-elle finit par lâcher d’une voix étrange, comme si elle ne voulait pas le dire mais en même temps sans hésitations. Elle détourna ensuite rapidement le regard du démon en retenant un soupir qu’elle évacua lentement et presque sans un bruit. Elle se sentait un peu idiote de se montrer aussi sensible alors qu’Enki lui, était toujours décontracter. Après un petit moment de silence, elle se releva subitement et regarda Enki avec les sourcils froncés, haussant un peu le ton.

"Alors tu vois ! Tu ne peux pas dire… Tu ne peux pas dire que je suis quelqu‘un de bien ! Je ne vit que pour moi-même, pour me sauvée ! Quoiqu‘il en coûte ! La vérité c‘est que… Je suis faible !!"

Déclara-t-elle sans crainte mais visiblement émue par tout ce à quoi elle avait repenser. Puis, troublée, elle semblait vouloir ajouter quelque chose mais n’arrivait pas à dire un mot de plus. Elle était consciente de sa propre faiblesse et que c’était ce qui l’avait amenée à faire le pire. Aujourd’hui elle s’en voulait mais avait l’impression qu’au fond rien avait changer, qu’elle était toujours capable de ce genre de choses si ça tournait mal pour elle.
Enki
avatar
Demon
Masculin Age : 32
Date d'inscription : 07/12/2006
Nombre de messages : 1869
Bon ou mauvais ? : Bon, c'est indéniable.
Zénies : 1100

Techniques
Techniques illimitées : Chant du vent, Danse de l'aigle, Mur Lumière
Techniques 3/combat : lance maudite, armure de Dösatz
Techniques 1/combat :

MessageSujet: Re: Des chouquettes !!   Jeu 06 Mar 2014, 00:20
Assis sur son muret, un démon écoutait les confessions d'une terrienne... L'ironie de la situation était assez flagrant, mais en les regardant tous deux papotant dans le chemin, il était difficile d'imaginer qu'ils étaient ce qu'ils étaient : c'est à dire une guerrière aux mains tachées de sang, et lui un monstre du plan démoniaque.
Mais leur petite virée prenait un peu de profondeur et un peu de sérieux alors une les sourcils de Valh se fronçaient et qu'elle entamait son récit. Enki écoutait, un air paisible sur le visage, la regardant sagement.

Elle commença par avouer être du genre solitaire -ce qu'il avait à peu près compris- et à ne pas penser spécialement à son prochain... Une petite introduction qui dénoua sa langue et comme sentant la suite devenir plus difficile à articuler, elle s'assit et fuyait le regard d'Enki en regardant le sol. Valh parla de rencontres, de mauvaises rencontres. Elle expliqua que dans une quête de puissance elle ferma les yeux sur les actions de ses fréquentations... Avant de relever les yeux et de fixé Enki, plus dévastée que jamais, et prononçant trois mots lourds : "J'ai tué..."
Enki se cilla pas, écoutant toujours le récit comme si de rien était. Il s'imprégnait de tout, attentif mais ne semblait avoir aucun jugement, écoutant simplement. Manifestement leur différence de ton -elle si sérieuse et lui si décontracté- la poussa à se relever et elle vient se rapprocher de lui, et se fit presque sévère en parlant plus fort, déclarant en colère envers le sort qu'elle n'était pas quelqu'un de bien, quelqu'un qui ne cherche qu'à sauver sa propre peau... La dernière phrase qu'elle prononça interpella Enki... "Faible"... Voilà comme elle se décrivait.

Enki levait les yeux pour la regarder, toujours assis. Il était assez impressionné par le récit et il luttait contre son envie de se lever aussi pour la prendre dans ses bras. Il élargit son sourire, comme s'il n'avait vraiment rien compris à ce qu'elle lui avait dit.

"J'ai toujours pensé que c'était une force, moi, la peur, l'instinct de survie, la volonté, la détermination... Tu as vécu seule et tu as pris un chemin difficile, celui qui te permettrait de devenir plus puissante... Je me demande ce qui te motivait mais j'ai pas besoin de le savoir : ce qui compte c'est ce que tu es une femme qui a survécu à une vie au milieu d'un enfer, et qui en est ressortit manifestement. Tu aura beau dire, j'imagine que ça n'a pas été de la tarte et je doute que quelqu'un de faible puisse réussir tout cela." Il la regardait, calme et amical, continuant à répondre à tout ce qu'elle lui avait confié. "Mais je suis un très mauvais juge de la force d'un caractère et encore moins d'une guerrière, je ne suis qu'un simple garçon de café..!! Tout ça, c'est trop profond pour moi !!"annonça-t-il, alors que c'était totalement faux : toute cette histoire de vouloir progresser, de passer par des actions moins glorieuses, et d'être seul... Ouais, c'était pas trop différent de sa vie, et puis encore aujourd'hui, il avait beau déserté, il demeurait un démon qui était apte à combattre. Il croisa les bras, presque désolé, comme s'il ne pouvait pas l'aider plus, aimant donner une image plus pacifique du personnage de "Tonton Enki, le pote de Tytoon, le patron de bar qui adore les chouquettes, et qui sourit comme un demeuré à une belle inconnu. Voilà ce qu'il voulait être, ni plus ni moins. Du coup il se releva, se donnant de la contenance en étirant ses bras et se grattant l'arrière de la tête... Mais il ajouta tout de même, malicieux, et un peu plus près d'elle, avec une voix plus basse : "Tout ce que je peux conclure c'est que pour une fille qui se dit solitaire et sans compassion, ton regard est bien humide, jolie frimousse." Il lui lança un regard complice, un peu plus sérieux mais qui se voulait réconfortant. Puis, pour montrer qu'il n'était pas du tout affecté par tout ça, du moins pas comme elle le craignait, il fit quelques pas, nonchalant, les mains croisées derrière la tête, pour s'éloigner d'elle, avant d'ajouter d'une voix plus sérieuse, un peu tourné dos à elle : "Quant au reste de tes actions passés..." dit-il en pensant au fait qu'elle ait ôté la vie, "Si je devais estimer que cela fait de toi quelqu'un de mauvais... Alors cesse toi aussi de me voir comme un être bienveillant." Dit-il en pensant qu'il avait lui aussi tué, et se rappelant qu'en plus il ne l'avait pas fait qu'une seule fois. Il marqua un silence immobile dos à elle avant de hausser les épaules comme s'il avait décidé que c'était pas le genre de truc important sur lequel il fallait s'étendre et se retourna : il avait l'air victorieux d'un coup. "Tu n'as pas réussi à me convaincre on dirait...!" annonça-t-il tout joyeux. "J'ai jamais été autant convaincu que tu es une personne formidable, haha !"



Valh
avatar
Terrien
Féminin Age : 25
Date d'inscription : 04/08/2010
Nombre de messages : 1442
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 950

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation // Sokidan // Ice Control
Techniques 3/combat : Green-Arrow // Den’kou Dance
Techniques 1/combat : Death Kiss

MessageSujet: Re: Des chouquettes !!   Mar 11 Mar 2014, 01:14
Face à Enki, Valh avait accepter de raconter une parcelle de son passé, ou au moins un petit résumé qui expliquerait pourquoi elle n’était pas quelqu’un de "bien" comme il l‘avait décrite. Sans trop savoir pourquoi, elle voulait vraiment convaincre le démon qu’elle n’était pas celle qu’il imaginait. Pourquoi voulait-elle lui faire comprendre ceci ? Peut-être qu’elle s’était tellement persuader que c’était le cas qu’elle ne pouvait pas entendre, pas croire, qu’elle était cette charmante jeune femme qu’Enki voyait. Valh voulait peut-être qu’il la voit comme elle se voyait, ainsi il ne serait pas étonner de la voir agir de façon contraire à l’image qu’elle lui avait donner. Pourtant, depuis ce qui s’était passé avec Darth Jakar c’est vrai qu’elle n’avait pas fait le mal, au contraire elle était devenue quelqu’un de plutôt amicale bien que froide aux premiers abords. L’influence de Tytoon l’avait peut-être rendue comme ça, ou bien était-ce juste une façade ? Était-ce la vraie Valh qui était en face d‘Enki ? Cette question était plutôt troublante, encore plus lorsqu’on se la pose à soi-même.

Sachant que Valh n’était pas du genre à dévoiler son passé ou en dire un peu plus sur elle, Enki pouvait imaginer que c’était difficile de parler de tout ça. Il avait sûrement compris que la terrienne était très secrète en ce qui la concernait. En plus ce n’était pas de bons souvenirs puisqu’ils amenaient Valh à se montrer plus sensible que jamais. C’était un peu dure pour elle de se montrer ainsi, alors que d’habitude elle paraissait toujours forte et sans expressions, comme si rien ne l’affectait. Le plus dire avait bien sûr été d’avouer qu’elle était faible, un mot qui lui pesait car elle avait toujours voulue devenir forte. Non pas pour la gloire ou par simple envie de dominer, mais tout simplement pour savoir se protéger. Cet  aveux fini par la gêner, elle ne rougissait plus mais se sentait mal à l’aise d’avoir affirmer à Enki que sa plus grande peur était d’être faible. Elle commença alors à prendre conscience de ce qu’elle venait de dire. Tout ça, elle ne l’avait dit à personne, même pas à Tytoon ou Crystallis lorsqu‘elle les avait connues ! C’est dire si le démon pouvait se considérer comme un privilégier. D’ailleurs, elle ne savait même pas pour quoi elle avait raconter ça à lui, qu’elle venait à peine de rencontrer. Elle ne s’était jamais confier à personne auparavant, cela lui procura une sensation étrange, un peu gênée mais aussi apaisée d’avoir raconter tout ça.

La réaction d’Enki lorsqu’elle parlait avait été calme, il était à l’écoute et n’avait fait aucun commentaires, préférant attendre qu’elle ait fini. Comme à son habitude le démon était décontracté et trouvait les mots juste, simples mais qui avaient en un rien de temps réussit à désarmer la guerrière de ses arguments. Le visage de Valh se détendit, elle le fixa sans savoir quoi dire alors qu’il voulait lui expliquer que la peur et la volonté de survivre était une force. Tout ceci lui provoquait tellement d’émotions qu’elle se serait bien sentit s’asseoir d’un coup par terre, comme vaincue par les mots du barman. Elle était troublée mais ne savait pas si elle aurait aimer qu’il la prenne dans ses bras, là elle se remettait surtout de ses émotions qui lui avait mit les larmes aux yeux. La jeune femme s’était tût après les paroles d’Enki, elle n’avait pas les armes pour le convaincre visiblement. Elle continua simplement à le fixer, lui qui paraissait si décontracté, toujours le sourire aux lèvres, et il se leva jusqu’à elle pour ajouter quelques mots. Déclarant que pour une fille solitaire et sans compassion elle avait les yeux biens humides. En entendant cela elle s’empressa, un peu gênée, de sécher ses yeux d’un vif revers de la main, regardant toujours Enki avec les sourcils froncés mais pas de la même façon. En effet, c’était plus de l’interrogation: elle se demandait comment il pouvait y avoir autant de joie, de choses positives sortant de la bouche de cet homme, comment pouvait-il être si… Classe ? Il était vraiment ce qu’il paraissait être aux yeux de la belle. Valh continua à le fixer, alors qu’il s’éloignait un peu d’elle et alors qu’il lui tournait le dos elle s’était rapprochée calmement. Elle l’écouta, toujours, comme si ces paroles l’apaisait puis elle ferma les yeux et pile au moment où il se retourna sa tête se baissa et son front se posa sur le torse du démon doucement. Cela lui faisait tout drôle d’être considérer comme quelqu’un de formidable, puis elle leva sa main qui s’accrocha au bras du démon. Toujours tête baissée et yeux fermés, elle osa enfin dire quelques mots.


"Merci… Enki."

Elle ne se souciait pas de si le barman était gênée par ce contact physique inattendu, mais visiblement elle ne voulait pas qu’il la voit aussi émue, c’est pourquoi elle était restée tête baissée. Valh ne bougea pas pendant quelques instants, le temps de se remettre de ses émotions, cela dura plusieurs minutes puis elle releva la tête vers le démon. Contrairement à ce qu’on aurait pu imaginer elle n’était ni rouge, ni gênée, elle se retira juste un peu pour pouvoir le regarder dans les yeux. Elle repris la parole, sérieuse mais reconnaissante de l’oreille attentive du démon.

"Excuses-moi, j’avais juste besoin de… Enfin… " Elle détourna le regard en se raclant légèrement la gorge puis ajouta en le regardant de nouveau, cette fois-ci avec un sourire. "Alors, nous sommes tous les deux des personnes formidables."


La jeune femme se sentait tout à coup plus légère, elle mis ses mains derrière son dos et s’éloigna petit à petit en marchant, tournant le dos à Enki à son tour, regardant l’horizon avec le petit sourire qui était rester sur son visage. Le Mont Paozu était un bel endroit, paisible et au cœur de la nature, c’était vraiment chouette. Puis, elle se dit que ça faisait un moment qu’ils étaient ici à parler, peut-être qu’il était temps de changer d’air ?

"Dis, que veux-tu faire maintenant ? Tu veux qu‘on aille en ville ou qu‘on marche un peu tous les deux ?"

Demanda-t-elle innocente, sans penser que ses mots pouvaient être interpréter différemment.
Enki
avatar
Demon
Masculin Age : 32
Date d'inscription : 07/12/2006
Nombre de messages : 1869
Bon ou mauvais ? : Bon, c'est indéniable.
Zénies : 1100

Techniques
Techniques illimitées : Chant du vent, Danse de l'aigle, Mur Lumière
Techniques 3/combat : lance maudite, armure de Dösatz
Techniques 1/combat :

MessageSujet: Re: Des chouquettes !!   Lun 24 Mar 2014, 02:44
(désolée pour le retard Sad)

Inattendu, c'était le moins qu'on puisse dire. Enki en se retourna fut surprit de voir que Valh était venue contre lui et qu’elle se laissa basculer contre son torse, lui agrippant le bras en cachant son visage contre sa chemise. Il baissa la tête ne sachant pas trop quoi faire, et sentit comme une sorte de satisfaction, de plaisir à la sentir ainsi contre lui, mais aussi une appréhension, celle de ne savoir comment réagir, celle d'une petite gêne lors d'un "premier contact". Ce n'était pas un premier contact rapproché anodin, comme on peut enlacer une nouvelle amie : elle était venue contre lui après une confession et baissait la tête, non pas pour simplement être contre lui, mais parce qu'elle avait ressentit le besoin de s'appuyer sur lui, physiquement mais surtout moralement.
Un soutien, ou une reconnaissance qui plu à Enki -après tout, un patron de café recherche la confiance et le bien-être de ses hôtes- mais en tête à tête face à elle, loin de son comptoir et sentant le parfum de la belle qui ne le laissait de moins en moins indifférent, il fut comme dépossédé de ses pouvoirs de barman confident qui trouve les mots, les gestes qu'il faut.

D'ailleurs la main droite d'Enki se souleva mais resta flottante, hésitant à se poser sur le dos de la belle pour l'entourer d'un bras apaisant. Il se retint, et sa main ne fit que frôler la chevelure imposante de la terrienne.
Il aurait pourtant adoré la sentir d'avantage contre lui. La protéger un peu. Gagner un peu plus de complicité... Mais bizarrement cela lui faisait un peu peur, et il n'osa pas.

Alors qu'il était un peu paralysé, il entendit la voix de la jolie frimousse s'élever contre lui, doucement, calmement. Elle le remercia. Il en fut surprit, mais au fond de lui il se sentit heureux d'avoir gagné ce moment, cette phrase et remercia aussi le sort de lui avoir fait cadeau de cette rencontre sucrée avec une jolie inconnue qui lui enseigna qu'il était capable de faire sourire la plus froide des guerrière et lui donna une nouvelle victoire, une confiance en lui.
Il avait vécu un an seul à désespéré de n'avoir pu aider Bulma et de ne pouvoir faire quoique ce soit poru le petit Gohen inconscient chez lui. Il avait étudié dans des livres des sorts de soutien, des remèdes, en vain. Wiliam l'avait sortit de chez lui mais avait eu le coeur brisé sous ses yeux. Valh était sa première victoire depuis longtemps et il en fut comblé : car il n'aurait pas pu avoir plus belle réussite que le sourire et la voix chaleureuse de cette terrienne mystérieuse et brisée qui lui serrait le bras avec tendresse. Il était heureux, fier, touché... Il avait vraiment tellement envie de la serrer contre lui. Alors pourquoi se retenait-il ?

Elle leva les yeux et put le voir souriant, plus sincère et chaleureux que jamais. Un sourire engageant qui ressemblait au sourire complice d'un vieil ami. Elle avait l'air elle aussi sincère et détendue. Tous deux avaient l'air bien différent qu'à leur arrivée. Valh s'excusa finalement, sans pour autant avoir l'air gênée, et répéta qu'ils étaient tous deux formidables. Il eut envie de la serrer d'avantage, même de lui baiser le front tant elle lui était charmante et adorable.

"C'est... LE POUVOIR DES CHOUQUETTES ! MOUHAHAHAHA !"
Dit-il sans trop savoir pourquoi, comme une conclusion à leur moment d'échange intime, de douceur et la naissance de leur attitude de gamins tous ravis. Elle avançait les bras dans son dos comme une enfant insouciante et il admira alors ce petit sourire qu'elle avait. Elle lui posa une question, comme une gosse demanderait quel serait le nouveau jeu. Il ne songea même pas à répondre, hypnotisé par cette vision ensorceleuse d'une femme rayonnante qui voulait simplement passer un bon moment.

"Je le savais. ... J'en étais convaincu." Dit-il doucement. "Quand tu souris pour de bon, tu es encore plus magnifique, jolie frimousse." Il lui sourit, sans même penser qu'elle pourrait être gênée. Il ne sut pas trop pourquoi il avait eu le besoin d'articuler ce compliment, peut-être parce qu'il lui explosait la poitrine tellement il ne pensait qu'à ce sourire parfait qu'elle arborait et parce qu'Enki avait toujours eu un faible pour la douceur et la beauté et qu'il lui paraissait naturel de la célébrer.
Mais ne voulant pas développer plus, il se tourna un peu et regarda le ciel, se tenant le menton pensif. "J'ai déjà donc vu le plus beau sourire de cette planète, le reste de l'univers aura du mal à rivaliser... Mais je crains de devoir honorer une commande et retourner sur chez moi de toute manière. Ma pause est terminée." Il la regarda à nouveau en souriant. "Je ne sais pas si venir dans un café à l'autre bout de la galaxie te tente mais si tu veux, ma porte est ouverte, et j'ai rien contre l'idée d'avoir une assistante pour m'aider au fourneau... Cependant, Dösatz est une planète lointaine et je comprendrais que tu préfères rester ici." Il pensait à cette "commande spéciale" qu'il allait réaliser et s'en amusa.
Il attendit qu'elle réponde, amical et bienveillant. Il se rendit compte à quel point par ses paroles il savait tout lui dire, même des compliments un peu gênants, mais qu'il se retenait le moindre geste quand elle était contre lui. Charmer, parler, sourire... Il n'avait aucune difficulté. Mais quand son corps devait s'exprimer, il hésitait. D'ordinaire il n'en ratait pas une pourtant pour prendre une ami dans ses bras, faire un câlin à un pote sans y être invité ou même danser avec un inconnu. Mais là il se sentait presque incapable de la toucher.
Il savait qu'il la voulait près de lui mais il savait qu'il avait peur de briser cette distance. Parce que s'il la serrait contre lui ce ne serait pas comme on sert une amie, mais comme on enlace une personne que l'on apprécie différemment. Il savait qu'il serait incapable de n'être qu'un proche ami avec elle, tant chacun de ses gestes lui retournait le ventre : Valh était la plus époustouflante créature qu'il avait vu... Et ce qu'il ressentait le paniquait un peu bien qu'il ne laisse rien filtrer de ce qu'il éprouvait : Un gentleman souriant et rien de plus. Un rôle qu'il avait créer pour lui il y avait des années. Il le maîtrisait si bien...

Valh et lui avait bien parlé de ce qui définissait un être : ce qu'il est ou son paraître... Enki ne savait plus s'il devait s'en tenir à son rôle de barman charmeur ou fuir devant sa honte et le risque de devoir montrer ce qu'il était vraiment.

(post de merde mais je sais pas quoi faire ^^')
Valh
avatar
Terrien
Féminin Age : 25
Date d'inscription : 04/08/2010
Nombre de messages : 1442
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 950

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation // Sokidan // Ice Control
Techniques 3/combat : Green-Arrow // Den’kou Dance
Techniques 1/combat : Death Kiss

MessageSujet: Re: Des chouquettes !!   Ven 04 Avr 2014, 01:00
C’était peut-être étonnant de voir cette guerrière froide, qui ne laissait rien filtrer de ses sentiments à l’extérieur se confier ainsi. Pourtant il était quand même logique qu’elle réagisse ainsi, après avoir été contrainte de dévoiler une partie d’elle, de son passé tourmenté. Enki avait un peu trop jouer à ça, comme un enfant tournant les poignées d’un robinet en attendant de voir ce qu’il en sortirait, et finalement asperger d’eau. Là il était plutôt trempé de la tristesse qu’avait ressortit Valh des profonds sentiments enfouis dans son passé. Mais à croire que la jeune femme était si froide qu’aucune goûte de larme n’avait mouiller ses joues, bien que ses yeux eux, brillaient d’humidité. La terrienne était sûrement trop fière pour se donner plus en spectacle et ne voulait pas plus dramatiser la situation. Ce qu’elle avait dit à Enki, elle ne l’avait jamais appris à personne, même pas à Tytoon qu’elle considérait pourtant comme sa meilleure amie. Ce démon devenait alors quelqu’un de spécial pour elle, c’était bizarre, pourtant elle ne le connaissait que depuis peu, mais elle avait l’impression de tout pouvoir lui dire. La preuve avec cette situation où elle avait donner de quoi sortir les mouchoirs pour n’importe quel personne un peu sensible.

Toutefois, ressortir ces vieux souvenirs lui avait fait beaucoup de bien, elle gardait cela au plus profond d’elle depuis si longtemps. C’était certain, cela faisait du bien de parler à quelqu’un. En y réfléchissant elle n’avait pas trop pu se servir de quelqu’un comme confident. Tytoon était souvent avec Crystallis lorsqu’elles s’étaient connues, puis elle était ensuite restée seule sur Kanasa. Lojza était bien trop froid et Valh avait peur de l’ennuyer avec ses histoires… Il restait qui ? Kirik, qui s’était assez vite volatilisé ? La solitude avait finit par avoir raison de Valhesenda mais qui avait trouver en Enki des oreilles pour l’écouter. C’était pour ça qu’elle l’avait remercier, mais elle s’était aussi excuser, car elle était consciente qu’étaler sa vie ainsi pouvait être embarrassant. Surtout que ce n’était pas trop son genre de se placer en victime, c’était pour ça qu’elle affichait ensuite un sourire, l’air de dire "tout va bien" pour rassurer le barman. Ce sourire, il n’était pas partit malgré les compliments d’Enki qui auraient pu la gêner, non elle restait toute guillerette en écoutant le démon enjoliver le sourire que lui offrait la belle. La jeune femme ne sembla pas extrêmement gênée, comme si elle avait compris qu’Enki était du genre à employer ce type de phrases. Elle l’aurait bien repris, une nouvelle fois, pour lui dire qu’il exagérait mais c’était sûrement inutile.

Valh attendait juste la réponse du démon, elle était prête à passer encore du temps avec lui, de toute façon elle n’était pas attendue ailleurs. Elle ne redoutait pas sa réponse, bien qu’elle savait qu’il travaillait sur Dösatz, une planète qui lui rappelait des mauvais souvenirs et qu'il voudrait sûrement y revenir. Pas manqué, la jolie brune entendit le barman lui proposer de l’accompagner sur la planète du tournoi. Le sourire de la jeune femme s’estompa un peu, elle repensa à ce qui s’était passé la dernière fois qu’elle y avait mis les pieds, un frisson parcourra même son dos en imaginant Darth Jakar l’attendre pour se venger… Mais non ! Il était mort ! Mort ! C’est ce qu’elle tenta de se dire en elle-même pour ne pas avoir l’air effrayée. Sa réponse mit du temps à parvenir jusqu’aux oreilles d’Enki, d’une certaine manière elle n’avait aucune raison de refuser. Elle regarda Enki et pris la parole, l’air de rien.


"D‘accord, je veux bien te suivre… Mais je ne te promets rien en ce qui concerne de t‘aider avec les fourneaux !"

Elle tenta de plaisanter en essayant de rester naturelle, alors que pourtant cette idée l’inquiétait. Mais d’un autre côté beaucoup d’eau avait couler sous les ponts depuis sa dernière apparition sur Dösatz et il y avait des chances pour que Darth Jakar, qui devrait être mort, ne soit pas là. Peut-être avait-elle aussi peur de croiser son fantôme… Mais son envie de paraître forte, bien que face à Enki ce ne soit plus crédible après ce qu’elle lui avait avouer, lui donnait envie de voir de ses propres yeux si elle devait craindre un retour sur Dösatz. Valh ne voulait plus avoir peur ou se cacher, il était peut-être temps pour elle de définitivement tourner la page.
Enki
avatar
Demon
Masculin Age : 32
Date d'inscription : 07/12/2006
Nombre de messages : 1869
Bon ou mauvais ? : Bon, c'est indéniable.
Zénies : 1100

Techniques
Techniques illimitées : Chant du vent, Danse de l'aigle, Mur Lumière
Techniques 3/combat : lance maudite, armure de Dösatz
Techniques 1/combat :

MessageSujet: Re: Des chouquettes !!   Lun 07 Avr 2014, 20:11
Valh eut l'air pensive un instant : Enki imagina repartir donc seul, et chercha quel comportement avoir pour dire "au revoir" à cette petite guerrière qui venait de lui montrer un peu de son coeur, tout en lui volant un bout du sien. Il avait tant de choses à faire que l'optique de se retrouver seul le rassurait un peu, mais plus il cherchait comment saluer la belle, plus il se rendait compte qu'il n'avait aucune envie de partir sans elle. Mais le démon n'eut pas à se torturer plus puisque la belle annonça alors qu'elle le suivait.

Il eut un large sourire. Un sourire franc et heureux comme si on venait de lui annoncer la meilleure bonne nouvelle de l'année. Il n'était pas simplement heureux pour lui, il l'était aussi pour elle : elle n'avait pas l'air de devoir rester seule, avec tout ce qu’elle venait de confier, la laisser en plan serait un crime. Le dösatzien ne put s'empêcher de rire, enjoué, et il saisit la main de Valh pour qu'elle le suive.

"J'en suis ravi ! Tu m'as montré un peu qui tu étais, à moi de me dévoiler et pour ça rien de mieux que mon établissement ! Et puis j'ai toujours une promesse à honorer." Dit-il en tapant sur sa veste le goulot de la bouteille de liqueur "empruntée" dans le bar où il avait rencontré Valh.

Il décolla alors toujours tenant la main de Valh. Il prit la direction de la base de lancement, avec sa "conquête" au bout du bras. Il ne savait pourquoi il n'avait pas envie de la lâcher, bien qu'il trouve ça gênant. ... Peut-être parce que de cette manière il était forcément devant elle et ne craignait pas de rougir à nouveau en suivant la terrienne en vol....

"Je n'ai pas, contrairement à Tytoon, de vaisseau... On va devoir prendre les traditionnelles capsules individuelles. Je t'attendrai à la base de Dösatz." dit-il avec un clin d’œil.

(je poste dans la base.)
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Des chouquettes !!   
 
Des chouquettes !!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: Mont Paozu-