Partagez | 
 

 [Libre] Nouveau départ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Stanley O.
avatar
Terrien
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 20/06/2012
Nombre de messages : 786
Bon ou mauvais ? : connard égoïste
Zénies : 1597

Techniques
Techniques illimitées :
Techniques 3/combat :
Techniques 1/combat :

MessageSujet: [Libre] Nouveau départ   Lun 8 Juil 2013 - 15:25
Voilà un moment déjà que Stanley ne faisait rien de sa vie, le lycée était fini, les vacances commençaient. De toute façon, ça ne changeaient pas grand chose pour lui, il avait quitté le milieu scolaire il y a deux mois de ça, coupé les ponts avec sa famille et n’avait toujours pas repris sa vie en main. Comprenez par là qu’il n’a absolument pas arrêtait de prendre des substances illicites et ne prend toujours pas soin de son corps. Mais tout n’a pas changeait qu’en mal, il s’est rasé le crané et désormais il possède les cheveux courts, peignés de manière très classique, il ne déprime plus du tout bien qu’il soit devenu un peu plus fou qu’avant et par-dessus-tout, il a de nouveau une petite amie. Bien qu’ils soient en couple "libéré", le bonheur et l’amour était là. Il prit la décision de manger au restaurant aujourd’hui. L’air extérieur d’une ville polluée à souhait lui ferait le plus grand bien se disait-il. En effet, il adorait se pourrir de l’intérieur, s’autodétruire. Il prenait ça comme un privilège, tout le monde ne peux pas se permettre de faire exprès d’aller en mauvaise forme.

Bref, il alla au restaurant le plus proche, ce qui était bien ici, c’est que quoi qu’on commande, tout avait le même prix. Il se décida sur un steak tartare, et un éclair au café, il n’avait pas très faim. Pour ce qu’il venait de commander, le prix lui sembla excessif… Mais au moins, l’eau était gratuite. Comme dans tout restaurant qui se respecte, l’attente serait longue. Heureusement, il était installé en terrasse et pu donc allumer et fumer sans soucis sa "cigarette" aux effets psychotropes. Il demanda du feu à la table voisine, et remercia le type de lui en avoir donné. Il consulta ses messages. Rien de nouveaux, comme toujours.

Il se rappela de ses discussions avec la petite Konata, le Ki et toutes ces conneries… Il se disait que ça n’en valait pas la peine. Il préférait rester un humain bien normal plutôt qu’un super-héros ou une bête de foire.

Il s’ennuyait fermement.

Sa commande arriva. Il regarda le steak. Il prit sa fourchette et éclata le jaune d’œuf posé délicatement dessus, il mélangea bien, ajouta une pincée de gros sel, et se régala. Comme la vie est douce. Rien de plus simple, rien de plus heureux. Il sortit son calepin de sa poche, et griffonna rapidement quelques phrases philosophiques pseudo-révolutionnaires. Il finit sa viande rapidement. Peut-être qu’un jour il écrira un roman. Il n’en sait rien, et préfère ne rien savoir. L’ignorance est la clef du bonheur dit-on. Il faut vraiment être con pour essayer d’apprendre de plus en plus de choses.

Il éteignit son tube à cancer.

Il se leva et demanda à un serveur où étaient les "lieux d’aisances". Après avoir reçu de simples, mais précises indications, il s’y rendit. Il se dirigea vers un urinoir, fit ce qu’il avait à faire et se rinça les mains. Il pensa alors au dernier bouquin qu’il avait lu, Fight Club, et se demanda si les serveurs n’avait pas pourri sa nourriture. Si c’est le cas, tant pis. Moins on en sait, mieux on se porte. Loin des yeux, loin du cœur. Bref, à nouveau, il philosopha.

Quand il revint s’asseoir, son éclair était arrivé. Quelle agréable surprise. A l’instar de Mia Wallace, il aimait voir que son plat était servi à son retour des cabinets. Il avala son éclair tout aussi rapidement qu’il avait fini son steak.

Après une certaine attente à flâner et réfléchir à des inepties, il appela l’un des serveurs pour lui demander l’addition. Chose débile étant donné que tout avait le même prix ici. Il prit la coupole en métal et y glissa 50 zénie en billets. Il prit le soin de laisser aussi deux pièces en pourboire.

Bien qu’il eut fini, il resta assis, seul, à sa table, occupé à regarder les gens passer dans la rue.

Makoto Maseda
avatar
Autres Races
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 04/04/2013
Nombre de messages : 742
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 220

Techniques
Techniques illimitées : Firehaméha // Teleportation // Rules
Techniques 3/combat : Burning Attack // Rules II
Techniques 1/combat : Grenades Infernales

MessageSujet: Re: [Libre] Nouveau départ   Mer 17 Juil 2013 - 22:34
En sortant de Capsule Corp, Makoto Maseda était redevenu, comme par magie, le magma que l’on connaissait: flemmard, joyeux et dragueur… Oui, pour ce dernier point cela allait sûrement l’amener à se trouver de nouveau dans l’état qu’il venait quitter. Il était question là de cette sorte de Don Juan qui prenait possession de son corps à chaque fois qu’il croisait une jolie fille, c’était son péché mignon et malheureusement cela lui causait quelque fois des ennuis. En effet, il venait de payer une sacré somme pour plusieurs capsules contenant des choses de grandes valeurs, la vendeuse avait bien profiter qu’il lui fasse les yeux doux pour se faire un peu plus d’argent que prévu. Mais le cœur de Makoto ne pouvait semble-t-il pas résister à la vue d’une charmante demoiselle et il irait certainement réitérer son erreur en retournant à Capsule Corp un de ces jours.

Alors, il avait fait pleins d’achats mais tout cela ne réglait pas la question de son envie de manger, il avait bien acheté le réfrigérateur contenant cinq repas mais il n’était pas certain que ce soit une bonne idée de les entamer alors qu’il allait certainement partir à l’aventure un de ces jours quand son cœur courageux lui auras conseiller de le faire… Ou plutôt quand il n’auras plus la flemme d’aller jusqu’à la base de lancement pour partir en voyage. Bref, c’est en pensant à tous ça qu’il s’était mit à se balader dans la ville et qu’il tomba sur un restaurant où les prix annoncés étaient les mêmes pour tous les plats et pas très élevé. Une aubaine pour Makoto qui s’empressa d’entrer dans le restaurant en ayant quand même réfléchis avant de faire le pas si c’était bien raisonnable de faire encore des achats après ceux qu’il venait de faire. Mais bon, il lui restait encore quelques sous et il n’était pas trop du genre à garder l’argent qu’il avait sur lui, préférant le dépenser.

C’est ainsi qu’il se retrouva dans le restaurant, à observer ce qui l’entourait mais comme il avait déjà faim depuis un moment il ne tarda pas trop à trouver une table, en plein air, c’était plus agréable. Il avait commandé pleins de choses, ça aurait été trop long à énumérer, mais pour le prix à payer il fallait bien en profiter pour se nourrir comme il faut. Makoto n’avait pas un appétit de sayen mais quand il avait la dalle il ne faisait pas semblant bien qu’il soit bien plus civilisé dans sa manière de manger. Le magma mangeait tranquillement en observant autour de lui, c’est là qu’il repéra un mec assis à une table d’à côté, il avait un air un peu mélancolique mais le plus surprenant c’est qu’il ne mangeait pas. Quel intérêt de rester dans un restaurant sans manger ? C’était une bonne question, et Makoto s’était décidé à chercher une réponse à cela. D’habitude il ne parle pas trop aux inconnus quand ce n’est pas des filles, mais là il le fit.

"Eh vieux ! Si t‘as pas faim est-ce que tu peux me payer un truc au moins ? Nan parce que c‘est cool de squatter mais faudrait pas que le patron te jettes à la porte parce que tu consommes pas !"

Makoto aimait bien se faire passer pour un idiot, il avait bien vu que la table où était l’individu à qui il avait adressé la parole n’était pas encore complètement rangée, preuve qu’il avait déjà manger.
Stanley O.
avatar
Terrien
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 20/06/2012
Nombre de messages : 786
Bon ou mauvais ? : connard égoïste
Zénies : 1597

Techniques
Techniques illimitées :
Techniques 3/combat :
Techniques 1/combat :

MessageSujet: Re: [Libre] Nouveau départ   Ven 19 Juil 2013 - 16:40
Un homme s'approcha, plutôt beau malgré un air quelque peu débile. Il devait sans doute plaire. Stanley aurait pu être séduit, si seulement il n'était pas plus attiré par la gente féminine. Après avoir fait son entrée, l'étranger lui demanda s'il pouvait lui payer son repas.

"Bonjour, déjà. Tiens, voici 50 zénies, pour te payer le repas, et prends cette somme en plus."

En tout, il donna 80 en billets. Il n'avait jamais été attiré par l'argent, bien qu'il en garde toujours assez sur lui pour "survivre".
Voyant que l'individu ne bougeait pas, il l'invita d'un geste de la main à s'asseoir à ses côtés, sans aucune arrière-pensées.
Stanley a toujours eu du mal pour briser la glace. Fort heureusement, il était encore sous l'effet de son blunt et n'avait donc aucun mal à parler, et à paraître sous son meilleur jour, derrière son masque -métaphore-, il se sentait serein.

"Donc, tu es...?"

Rien de bien passionnant, mais il pourrait savoir grâce à ces quelques mots, qui il avait en face de lui, pas seulement son identité, mais aussi son profil... psychologique. Ces mots le font rire, on dirait qu'il se prend pour un génie anthropologique.
Makoto Maseda
avatar
Autres Races
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 04/04/2013
Nombre de messages : 742
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 220

Techniques
Techniques illimitées : Firehaméha // Teleportation // Rules
Techniques 3/combat : Burning Attack // Rules II
Techniques 1/combat : Grenades Infernales

MessageSujet: Re: [Libre] Nouveau départ   Dim 21 Juil 2013 - 23:42
Contrairement à ses habitudes, Makoto Maseda avait adressé la parole à un inconnu qui ne faisait pas partie de la gente féminine. Sans doute que c’était par pure curiosité qu’autre chose, Makoto avait en effet remarquer ce type seul à une table de ce restaurant, sans manger. Quoi de plus normal ? Bah en fait non c’était un peu bizarre, à moins qu’il n’attendait quelqu’un. Mais vu qu’il restait des plats vides sur sa table, il était difficile de croire qu’il aurait commencé à manger sans attendre qu’une éventuelle personne arrive. C’est pourquoi le magma avait décidé de causer avec ce gars en posant une question conne, ce qui lui semblait être judicieux. La réaction de l’inconnu fut assez froide mais en même temps Makoto avait oublié la politesse mais ce qui était bizarre c’est qu’il était prêt à lui offrir 80 zénies, comme ça. Le blondinet n’était pas un rapace, il s’en fichait un peu mais crût utile de jouer son rôle de benêt encore un peu. Il siffla en regarda le garçon sortir ses billets.

"Ffffiouh ! Ça fais une sacré sommes, c’est sympa ça. T‘as pas l‘air de tenir beaucoup à ces billets verts… M‘enfin, moi je voulais juste un repas."

Il attrapa les billets en les regardant de plus près comme s’il n’avait jamais vu ça alors qu’il en possédait. Puis, l’inconnu lui fit signe de s’asseoir à côté de lui à sa table. C’était sympa, Makoto ne savait pas trop comment l’interpréter, d’habitude il n’acceptait que les invitations de filles mais c’est vrai qu’un mec qui donnes des billets comme ça dois sûrement être sympa. Enfin peu importe pour Makoto, il accepta en ramenant la bouffe qu’il avait devant lui sur l’autre table et prenant sa chaise en la retournant, le dossier étant désormais contre son ventre. Il continua à bouffer comme si de rien était en se disant que c’était bien plus sympa d’avoir de la compagnie.

"Ah oui, c’est vrai ! Excuses-moi je me suis pas présenter, je m‘appelle Makoto ! Et toi ? Sympa comme resto non ? T‘y viens souvent ? Enfin, c‘est quand même dommage d‘y passer la soirée tout seul ! Bah ! A défaut d‘avoir de sympathiques créatures ont peux rester à glander là comme deux potes, hein vieille branche !"

Dit-il en tapant légèrement l'épaule de son interlocuteur avec son poing comme le ferai quelqu'un à l’un de ses amis. Makoto n’était pas vraiment du genre à se soucier de ce qu’on pensait de lui -à part si c’était une jolie fille- alors pour briser la glace il n’y avait pas trop de problèmes.
Stanley O.
avatar
Terrien
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 20/06/2012
Nombre de messages : 786
Bon ou mauvais ? : connard égoïste
Zénies : 1597

Techniques
Techniques illimitées :
Techniques 3/combat :
Techniques 1/combat :

MessageSujet: Re: [Libre] Nouveau départ   Mar 23 Juil 2013 - 14:07
Stanley, sans doute suites aux effets de son joint, avait du mal à réellement distinguer le caractère de... Makoto... Étrange comme prénom. Bref, il se doutait un peu qu'il n'était pas ce qu'il semblait être, mais sans plus. Il fit abstraction de ce qu'il croyait savoir, et décida de tout prendre au premier degré, de telle manière que si l'individu masquait ce qu'il était vraiment, il pourrait croire que Stanley est entrée dans son jeu. C'est gagnant-gagnant.

Il regarda la main de son interlocuteur venir "frapper" son épaule. Il avait du mal avec les contacts physique, notamment tant qu'il n'avait pas bu. Donc, ce léger geste le mit mal à l'aise. Il ne savait pas trop quelle genre d'attitude adopter avec ce type de personne, les séducteurs. Ces individus un peu trop bavard, un peu trop charismatique. Ce n'était pas le genre de personne qu'il fréquentait habituellement, à part peut-être Dany.

Il ria à voix basse.

"Vieille branche... répéta-t-il en chuchotant, ça fait combien de temps déjà qu'on n'utilise plus cette expression ? Il explosa de rire, tu viens d'où ?"

Cette question était là uniquement pour se moquer de Makoto, il n'en avait effectivement absolument rien à faire.

Il reprit un instant ses esprits, et réfléchit à la proposition de l'inconnu. Il regarda son téléphone et vérifia l'heure. Il n'avait rien de prévu ce soir, et ne devait pas se rendre où que ce soit le lendemain. Il hocha nonchalamment la tête en mettant sa bouche "à l'envers".

"D'accord, va pour le glandage. Mais je te préviens, je ne suis pas de nature très bavarde.

Il regarda dans la poche de sa veste, une veste rayée horizontalement jaune pâle et marron claire, il sortit son nez de clown, le posa sur la table, replongea sa main dans sa poche, sortit un petit sachet plastique, remit son nez dans sa poche.

Il déballa lentement le sachet, et piocha deux petits cachets sur lesquels était maladroitement dessiné des smileys. Il en posa un sur la table est mis l'autre dans sa bouche avant d'avaler une gorgée d'eau.

"T'en veux ?"

Et il poussa délicatement le second cachet en direction de Makoto avec sa main gauche, tout en rangeant le sachet dans la poche droite de sa veste.
Makoto Maseda
avatar
Autres Races
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 04/04/2013
Nombre de messages : 742
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 220

Techniques
Techniques illimitées : Firehaméha // Teleportation // Rules
Techniques 3/combat : Burning Attack // Rules II
Techniques 1/combat : Grenades Infernales

MessageSujet: Re: [Libre] Nouveau départ   Mar 23 Juil 2013 - 22:30
Manger en présence de quelqu’un, c’était toujours plus convivial… Bon un peu moins quand il n’y avait qu’une personne qui mangeait quelque chose et que l’autre n’avalait rien. Au pire Makoto s’en foutait, il était juste venu pour se remplir le bide, parce qu’entre le gamin qui refusait de lui passer de la bouffe et la vendeuse qui lui avait fait dépenser une sacrée somme il n’avait pas eut le temps de trop casser la croûte.

Comme toujours Makoto se mettait rapidement à l’aise… En fait non, il était toujours à l’aise quoiqu’il arrive, même dans les situations burlesques les plus improbables. Le ridicule ne l’effrayait pas, mieux encore, il s’en amusait en se faisait passer pour un idiot alors qu’il avait tout de même des compétences scientifiques du fait de ses études passées sur Magma. Bref, il avait commencer à papoter avec ce type qui s’appelait… Bah il n’avait toujours pas donner son nom, pour un type qui semblait mettre en avant la politesse, comme pour sa première phrase par exemple, c’était assez drôle. Ce type aux airs mélancolique avait rit de la phrase de Makoto en se moquant de l’expression qu’il avait utilisée, mais le magma ne trouvait pas que cette tournure de phrase était ringarde et il s’en justifia entre deux bouchés de riz.

"Ah bon ? Tu trouves qu'on ne l‘utilises plus ? Haha haha ! Bah ! Si je m‘en sers c‘est la preuve qu‘elle est toujours d‘actualité."

Il continua à manger et ne voulu pas paraître trop impoli alors il s’arrêta de parler un moment. Il avait peut-être l’air d’un gars qui avait peu de manières mais il savait quand même se tenir correctement, ce n’était pas un sauvage. Quoique sa position actuelle, le ventre adossé au siège n’était pas habituelle pour les repas. M’enfin, il devait sûrement trouver que c’était plus sympa comme ça. Son interlocuteur regarda l’heure avec son portable et se dit prêt à glander avec celui qu’il venait de rencontrer. Cela intrigua un peu Makoto, si ce gars avait prévu quelque chose ensuite il était normal de regarder l’heure, à moins qu’il ne se souciait juste de savoir s’il n’allait pas rentrer trop tard pour aller se coucher. Soudain, ce type qui n’avait toujours pas révéler son prénom sortit un nez rouge de sa poche et encore plus bizarre il en sortit deux sortes de cachets avant de ranger le paquet. Voilà quelque chose d’assez surprenant, Makoto avait beau être un magma, il avait vécu assez longtemps sur Terre pour savoir que c’était assez inhabituel. Si son interlocuteur cachait ce genre de choses dans des endroits aussi improbable c’est qu’il avait plutôt peur qu’on trouves ces trucs sur lui. Le fils Maseda s’était vu proposer un de ces cachets et tout sourire il répondit après avoir finit son bol de riz.

"Un nez rouge ? Ah c‘est cool ça ! Te voir dans un déguisement de clown ça dois être assez marrant. Puis ça peux servir pour ranger des petits objets ! Haha ha !" Makoto chopa le cachet que lui avait donné l’individu et le regarda d’un peu plus près en le mettant à la lumière du jour puis il le renifla pour sentir son odeur. Enfin, il finit par répondre à son interlocuteur avec son habituel sourire. "Hummm… Je suis pas certain d‘aimer ça, je suis plus brancher sucreries ! T‘en prends souvent de ces machins là ? C‘est ton kiffe ?"

Makoto reposa le cachet sur la table, visiblement pas intéresser par la proposition du garçon. Puis il entama un autre plat, sans doute l’un des derniers, cela ne semblait pas le gêner de parler avec un gars qui se shootait aux cachetons. Mais le magma n’était pas dupe, il y avait toujours la part de scientifique en lui. Soudain, il se rappela d’une chose, alors il s’empressa de la communiquer au type qui était assis à côté de lui.

"Mais au fait, je dois t’appeler comment ? Parce que je crois pas que tu te soit présenter, ou bien je m‘en souviens pas ! Héhé hé !"

Il aimait bien jouer aux imbéciles, mais c’était aussi parfois une manière polie pour faire remarquer un détail qui, dans certaines situations pouvaient amener à un conflit.
Stanley O.
avatar
Terrien
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 20/06/2012
Nombre de messages : 786
Bon ou mauvais ? : connard égoïste
Zénies : 1597

Techniques
Techniques illimitées :
Techniques 3/combat :
Techniques 1/combat :

MessageSujet: Re: [Libre] Nouveau départ   Mer 24 Juil 2013 - 20:19
Tant pis, se dit-il. Si Makoto n'en voulait pas, Stanley se donnerait à cœur-joie de l'avaler à sa place, de toute façon, ce n'est qu'à partir du deuxième qu'il commencer réellement à en ressentir les effets... Ah... L'ecstasy... Une douceur. Merveille parmi les merveilles. Sa beauté réside dans le fait qu'avec elle, tout est plus beau, tout est plus drôle et surtout, on tombe amoureux de tout. Aujourd'hui, Stanley à 16 ans. 1- ans, cela veut dire que ça fait environ 5 ans depuis la première fois qu'il a gouté ce délicieux bonbon. Mais bref, passons, après quelques commentaires superficiel -comprenez sans intérêts- Makoto demanda à Stanley son nom. Hors, ce dernier n'est pas friand de ce genre de commodité et préfère ne rien dire sur lui. Il n'aime pas tous ces "bonjour/au revoir/merci/de rien" mais il savait qu'il devait s'obliger à en faire pour ne pas paraître marginal aux yeux de la société.

Plutôt que de répondre à sa question, il fit le même bruit que l’on fait quand on médite, comme s’il réfléchissait à quoi répondre. Finalement, il ne dit rien, et après avoir laissé planer un léger silence -léger, car entouré par le bruit ambiant commun aux restaurants- il dit:

"Tu viens d'où ? Et surtout, tu veux qu'on aille où ? J'aime bien marcher et l'idée de passer ma soirée assis à un restaurant me déplait un peu. Alors ?"

A la suite de quoi, sans attendre son "invité", il se leva et partit en direction des toilettes. A nouveau. Il n'avait pas de problèmes urinaires, il aimait juste se lever, et cela lui donnait juste un prétexte. Il revint à table, pris sa veste, l'enfila et s'assit. Attendant une réponse.

Il se vida l'esprit, et évita de penser à des choses trop désagréable. Il pensa à tout ces petits moments joyeux de l'enfance. L'enfance. Avant de devenir adulte. L'enfance, période où l'on est tellement ignorant, que tout nous semble simple et joyeux. Il retrouvait ce bonheur grâce aux paradis artificiel.

Bonheur.
Makoto Maseda
avatar
Autres Races
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 04/04/2013
Nombre de messages : 742
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 220

Techniques
Techniques illimitées : Firehaméha // Teleportation // Rules
Techniques 3/combat : Burning Attack // Rules II
Techniques 1/combat : Grenades Infernales

MessageSujet: Re: [Libre] Nouveau départ   Mer 24 Juil 2013 - 22:46
C’était sympa de la part de ce type d’offrir des cachetons gratuitement aux gens, mais Makoto se doutait bien qu’il ne s’agissait pas de cachets aussi inoffensifs que ça en avait l’air. Le scientifique qui était en lui savait reconnaître ce que c’était et apparemment c’était bien de la drogue, vu comme l’adolescent en face de lui semblait prendre beaucoup de précautions en les manipulant. C’était triste quand même, mais dans la vie de Makoto, la tristesse était sans cesse chassé de son esprit. Il ne voulait pas voir ce garçon comme une âme perdue mais plutôt comme un gars qui avait trouvé de quoi être heureux avec un bonheur artificiel. Oui, ce bonheur qu’il devait toujours ravitaillé avec ses « bonbons » pour continuer à penser que cela donne un sens à sa vie. Sans doute que celui qui n’avait toujours pas donné son nom avait connu des choses assez difficiles pour tomber dans cet engrenage. Mais peu importe pour Makoto, c’était pas ses affaires, il avait beau être quelqu’un de plutôt « bon » il n’allait pas jusqu’à se prendre pour un héros et voler au secours des gens à problèmes. Il était trop flemmard pour ça.

Comme toujours, Makoto avait le chic pour parler de tout et de rien, raconter des banalités pour faire passer le temps ou tout simplement pour être de bonne compagnie. D’ailleurs, il avait pris cette habitude en draguant les jolies filles et ça lui venait naturellement maintenant. Malgré tout, son interlocuteur était assez peu réceptif, pas tellement bavard et plutôt distant. Cela ne dérangeait pas Makoto jusqu’à ce qu’il sente que ce gamin refusait de dévoiler ne serait-ce que sont prénom en déviant les questions du magma par… des questions. Il demanda d’où venait Makoto puis où il voulait aller.

"D’où je viens ? Haha ! Devines !"

Dit-il en faisant un clin d’œil à l’adolescent, puis il continua à manger en oubliant de répondre à la seconde question. Pendant ce temps, l’inconnu alla au toilettes, Makoto profita de ce moment là pour finir les derniers plats qu’il avait entamé, puis il eût une idée en regardant la veste du gamin. Au retour de ce dernier, Makoto avait finit ses plats et s’était même mis à l’endroit sur sa chaise. Un peu affalé sur celle-ci, il semblait être repu, mais son nouvel ami attendait sans doute une réponse de sa part en ce qui concernait la suite de la soirée.

"Pffiouh ! J’ai bien manger, je suis pas certain que je pourrais bouger bien loin ! Haha haha !"

Il se releva en mettant sont écharpe correctement, tandis que l’adolescent devait avoir remarqué qu’il n’avait plus ses précieux cachets dans sa poche. Peut-être, même sûrement qu’il allait s’énerver et faire une crise, ce qui serait logique avec un camé. M’enfin Makoto s’en fichait il voulait simplement voir la réaction du gars. Le magma appela un serveur et paya 50 de sa poche zénies pour le repas. C’est là qu’il remarqua qu’il avait un peu trop d’argent sur lui du fait que le gamin lui avait passé 80 zénies. Il les sortit de sa poche et les posa sur la table de l’inconnu.

"Merci pour le repas ! Hum… ??? Ouais je sais pas comment tu t‘appelles donc à moins que tu me dise ton prénom... Je te remercie, mec."

Makoto regardait son interlocuteur, il voulait analyser la réaction de ce jeune terrien dans cette situation là. Quant à lui, il n'allait pas non plus faire de vieux os dans un restaurant surtout si c'est pour éviter de manger.
Stanley O.
avatar
Terrien
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 20/06/2012
Nombre de messages : 786
Bon ou mauvais ? : connard égoïste
Zénies : 1597

Techniques
Techniques illimitées :
Techniques 3/combat :
Techniques 1/combat :

MessageSujet: Re: [Libre] Nouveau départ   Ven 26 Juil 2013 - 20:09
Stanley regarda vers Makoto, sourit et finit par dire:

"Merci... Un silence. Merci de ne rien m'avoir dit, au sujet de mes cachetons, même si je sais que tu m'as sans doute jugé. Tu n'as rien dit, et ça, c'est appréciable..."

Il baissa la tête, fit un sourire en coin gêné et passa sa main dans ses cheveux. Ils avaient repoussé depuis le temps. Il se disait justement qu'il devrait aller se les faire couper. Ou bien ferait-il tout simplement comme la dernière fois. Une tondeuse et un miroir suffise amplement. Il ne rechercher pas particulièrement à plaire, il savait que ses plus grandes qualités ne sont pas physique. Même sa copine lui donna un 5/10. Il pouffa.

"A moi de deviner d'où tu viens... Du vagin de ta mère probablement

Il prononça cette phrase sans changer d'intonation, comme s'il avait lui-même compris que cette blague n'était ni drôle, ni appropriée. Mais c'était là tout son charme, être inapproprié, est sans doute sa plus grande qualité. On a du mal au début, mais plus on le fréquente, plus on s'y fait, voir, on devient tout comme.

Une nouvelle fois, Makoto demanda son prénom, quelle étrange coutume humaine que de toujours vouloir connaître comment s'appelle son interlocuteur. Alors que ce n'est absolument pas obligé pour pouvoir s'entendre les uns les autres. Internet nous le prouve bien assez souvent. Sur internet, l'avantage c'est qu'on fait abstractions des futilités de la vie: le physique, les politesses et caetera. Mais bon, vu qu'il insistait et que Stanley n'est pas le genre de personne à lutter:

"Stanley, je m'appelle Stanley, mais après, appelles-moi comme tu veux, je ne vais sans doute pas décider pour toi"

Dit-il en souriant. Cette phrase lui rappela d'ailleurs que Konata lui avait donné un surnom, que personnellement, il trouvait nul en plus d'être imprononçable. Nakimushi-kun... Ou une connerie dans le genre, il n'avait pas bonne mémoire sur le sujet.

Il mit les mains dans ses poches, t compris, au touché, qu'il manquait quelque chose. Mais le plus important était là, le nez. Sans doute l'objet auquel il tiens le plus actuellement. Seul son ecstasy manquait. Il eût vite fait de comprendre que c'était Makoto qui les avait. Il baissa la tête, passa sa main sur son visage, comme pour enlever la sueur, et tout en bougeant lentement la tête vers son interlocuteur, dit:

"Rends-moi ça, d'un air calme mais sévère. Il n'y arrivait, pas c'était trop dur, surtout défoncé. Il explosa de rire, non, je rigole ! Tu peux les garder si tu en as envie, mais la prochaine fois, demandes !"

A la suite de quoi, il posa sa main sur l'épaule de Makoto, geste qui l'avait horrifié précèdemment dans la conversation.

"Bon, qu'importe l'endorit où l'on va, il faut que je marche.

Sur ces mots, il partit, sans se soucier de savoir s'il le suivait où non, comme il l'avait, dit, il voulait juste marcher. Même si en réalité, il savait exactement ce qu'il voulait faire après. Traîner dans un parc, saluer Makoto, et enfin, rentrer à son appartement.
Makoto Maseda
avatar
Autres Races
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 04/04/2013
Nombre de messages : 742
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 220

Techniques
Techniques illimitées : Firehaméha // Teleportation // Rules
Techniques 3/combat : Burning Attack // Rules II
Techniques 1/combat : Grenades Infernales

MessageSujet: Re: [Libre] Nouveau départ   Sam 27 Juil 2013 - 23:46
Le magma avait enfin terminé son repas, pour le prix que c’était il avait eu raison d’en profiter autant ! Le bide rempli, Makoto se sentirait mieux mais maintenant que faire ? Apparemment il s’était fait un nouveau pote dans ce restau, c’était plutôt improbable mais bon le blondinet était un bon vivant et il était assez facile de l’apprécier. Malgré tout, cela le dérangeait un peu de ne pas pouvoir appelé son interlocuteur par son prénom. C’était pas très agréable d’appeler tout le temps quelqu’un « mec », « vieux », « hé », « toi » ou autre chose… Il avait même songer à lui donner un surnom, c’était sans doute ce qu’il aurait fait si cette situation aurait perdurer. Du coup Makoto faisait exprès de laisser planer des mystères sur lui comme pour signaler qu’il ne dévoilerait pas grand-chose sans avoir un retour. C’est pourquoi il répondit par une question à son interlocuteur.

Tout d’abord, le garçon remercia Makoto de n‘avoir rien dit au sujet de sa drogue, chose qui surpris le scientifique. C’est vrai que les terriens n’étaient pas tous très tolérants, et les magmas non plus d’ailleurs, mais Makoto n’était pas de ce genre. Son jugement sur cet adolescent ? Il n’y avait pas grand-chose à dire, du moins on juge tous d’une certaine manière peut-être, mais le blondinet ne s’était pas trop poser de questions à ce sujet. Il était bien trop flemmard pour aller analyser celui à qui il parlait et tenter de comprendre le pourquoi du comment ce garçon avait finit par se droguer. C’était peut-être étrange pour un scientifique, censé s’intéresser à tout, de ne pas chercher ces raison, mais Maseda lui, n’était pas du genre à trop fouiller dans les affaires des autres. Et puis c’était bien plus marrant de profiter de l’instant présent à discuter de ce qui se passait maintenant plutôt que d’aller chercher de vieux souvenirs bien sales dont il est parfois difficile de s’en défaire lorsqu’on l’a ne serait-ce qu’effleurer.

Ces remerciements étaient sincères mais pas nécessaires, du moins pas pour Makoto, il n’y avait pas de raisons car pour lui c’était normal. Après ça, celui qui n’avait alors toujours pas donner son prénom tenta une blague qu'il n’avait lui-même pas l’air de trouver drôle, en réponses à ce qu‘avait dit le magma. Makoto, les mains dans les poches, lui fit un sourire énigmatique. Sans doute qu’il était content d’avoir redonner le sourire à ce gars, d’ailleurs le fait que le magma lui rende l’argent qu’il lui avait passé prouvait que les intentions de Makoto n’étaient pas mauvaises. Oui, il avait sans doute fait ça uniquement pour avoir une conversation avec cet inconnu. Finalement, ce dernier se décida à dévoiler son identité, « Stanley », Makoto ne savait pas s’il avait donné son véritable prénom mais ça n’avait pas d’importance. Jusqu’ici l’ancien élève de Nate Kurusawu restait étrangement silencieux, il attendait peut-être une réaction de Stanley au sujet de ses médocs et celle-ci  fini par arriver. L’adolescent fit mine d’être énerver puis sembla ensuite se jouer de la situation en explosant de rire. Peut-être qu’il n’était pas aussi shooté que le croyait Makoto, ou au contraire qu’il l’était beaucoup trop… Peu importe, l’homme à l’écharpe fini par prendre la parole après avoir entendu son interlocuteur dire qu’il pouvait garder les cachets. Makoto fit un grand sourire en jetant le nez rouge avec ce qu’il y avait dedans en direction de Stanley pour le lui les rendre.

"Baaah ! Je me disais que ça avais p’t’être un bon goût. Mais je n‘en n’ai pas tellement envie finalement ! En fait, je pense même qu‘ils ne me serviraient à rien ! Haha haha !"

Ont pourrait facilement croire qu’il était idiot en voyant cette scène: le gars qui cache les cachetons et finalement les rends sans plus de négociations. C’était en fait bien plus subtile que ça avec Makoto, et Stanley aurait sûrement compris que dès le départ le magma n’avait aucunement l’intention de garder ses cachets. C’était plus pour… Analyser ? Humm, sans doute une vieille habitude de scientifique. Comme quoi on ne changes pas, ou peu. Bizarrement Stanley posa ensuite sa main sur l’épaule de Makoto, pour le magma ça ne faisait aucune différence bien qu’il se demandait la raison de ce geste après avoir vu ce garçon aussi distant. Alors que le magma était rester sans changer de position depuis tout ce temps, son compagnon de soirée était déjà en train de quitter les lieux en disant qu’il avait besoin de marcher. Makoto sentit qu'il était temps pour lui de partir, il décida alors de dire au revoir au garçon.

"Bon, bah c'était bien sympa tout ça ! Merci de ta compagnie, Stan ! Moi, je vais y allez, alors à la prochaine et bonne chance !"

Makoto quitta les lieux sur ces mots en prenant une direction différent, il ne savait pas où il allait, comme Stanley peut-être, mais le magma vivait de cette façon la plupart du temps alors ce n’était pas un problème. Peut-être qu'il reverrai un jour ce garçon, en attendant il lui souhaitait de trouver sa voie.
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Libre] Nouveau départ   
 
[Libre] Nouveau départ
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 01. Episode n°1 ; Un nouveau départ
» Petite Ode ○ La chanson du désespoir où la mélodie d'un nouveau départ ?
» A l'aube d'un nouveau départ [AJ Lee]
» Besoin d'un nouveau départ
» Un nouveau départ [Hoheinhem Van]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: Restaurant-